AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 9 sur 12
Créatures monstrueuses.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Morgan Delaube
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Morgan Delaube, Dim 12 Juil 2015 - 14:34


L'animal ne lui était pas inconnu, un genre de loup ou de chien. Rien de bien agressif quoi. Surtout qu'il était blanc comme la neige, or le blanc est censé représenter la pureté. D'ailleurs, celui-ci se leva pour s'approcher. Morgan, ou plutôt la créature qu'il était devenu, émit un petit grognement, comme un "bonsoir". Cela ne sembla pas alerter l'animal qui s'approcha quand même pour le renifler. Que faire ? Faire pareil ? Faire ami-ami ? Pourquoi pas. Après tout, il allait peut-être passer la soirée avec le chien.

Le lycan poussa un nouveau grognement avant de se jeter en avant. Il voulait jouer à la "bagarre". Cependant, il n'était toujours pas habituer à cette forme, aussi au lieu d’atterrir devant l'animal, il retomba en arrière, la tête dans le buisson. En fait, il était totalement ridicule, les fesses en l'air à vouloir sortir sa tête des feuillages. Poussant un grand coup avec ses pattes arrière, il partit en arrière et sentit sa tête percuter le sol, pas bien violemment, heureusement.

Bien sûr, tout ce vacarme ne passa pas inaperçu, aussi le courageux oiseau qui ne s'était pas enfuit lors du rugissement se risqua à partir. Sauf que bien sûr, il passa devant le loup-garou qui le prit pour un nouveau partenaire de jeu. L'oiseau fut bien vite mis à mal, périssant sous les pattes de la créature poilue. Celui-ci reposa le piaf et le poussa avec son museau en direction du chien. Peut-être qu'il avait faim ? Après tout, c'était rare de voir un chien dans la Forêt Interdite.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Morgan Delaube, Mar 18 Aoû 2015 - 13:06


Le loup-garou fut content de voir que la petite créature blanche mangeait sa proie. Bon, elle eut d'abord un geste bizarre qui le fit reculer. Genre elle faisait des "non" très énergique avec sa tête. Qu'est-ce qu'elle voulait ? Un truc plus gros ? Si c'était ça, ça pouvait s'arranger facilement. Mais en fait non, elle avait juste une façon bizarre de manger. Depuis quand on mangeait comme ça ? Le lycanthrope voulu lui faire la démonstration de "comment bien gober un piaf mort", mais il fut interrompu dans son approche.

Il fit un bon en arrière et se cogna contre une branche basse d'un arbre derrière lui. La branche céda et lui retomba sur le crâne. La bête laissa échapper un gémissement plaintif. Elle regardait le chien blanc qui venait de cracher ou de crier, un truc dans l'genre. En fait c'était bizarre, parce que y'a deux secondes le truc blanc était en train de manger, et maintenant il lui tournait autour en jappant. Quoi ? Elle voulait un autre truc à manger ? Remarquez, non, elle agitait ça queue. Elle voulait peut-être faire un concours de la queue la plus grande.

Bon bah du coup, le loup se mit en position jambes fléchies, postérieur en l'air et tête qui regarde le sol. Puis il agita sa queue genre "Ahah, la mienne est plus grande que la tienne !". Bon bah voilà, ça c'était fait. Bon, c'était pas la taille qui comptait, mais pour une fois que c'était lui qui gagnait, il n'allait pas se plaindre. La créature poilue reprit une position normale pour elle et décida de jouer à un jeu... A la course ! Elle se positionna à côté du chien et se mit à gratter la terre, traçant une ligne devant eux deux. Elle se tint prête à partir.

Le lycan poussa fort avec ses pattes avant pour se propulser en avant et se mit à courir aussi vite qu'il pouvait. Sauf qu'il n'avait pas vu le rocher. Et paf le loup ! Il tituba en arrière en poussant des grognements atterrés. Les cailloux, c'est mal ; surtout en pleine face.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Morgan Delaube, Sam 26 Sep 2015 - 12:02


Toujours marchant cahin-caha, le loup fut surpris lorsqu'il sentit le poil soyeux du chien venir se frotter contre lui. Rares étaient les fois où les gens venaient le réconforter. M'enfin ça, c'était une autre histoire. En tout cas, le lycan profita de la présence de la boule de poil pour se divertir tout au long de la nuit jusqu'au petit matin.

La lune commençait à décliner lentement, retournant dans les bras tendus de l'oubli jusqu'au lendemain. La créature leva son museau et respira. Elle devait partir, et vite. Le chien ne devait pas connaître son autre apparence, il ne devait pas le connaître tout court. Il avait couru un grand risque cette nuit : celui de se faire déchiqueter si une perte de contrôle l'avait pris. Apeuré par ses réflexions, le loup-garou s'enfuit à toutes jambes à travers la forêt, faisant cette fois attention d'éviter toutes les branches. Mais cela serait-il suffisant ? Le chien le retrouverait peut-être. C'était trop tard pour l'assommer. Tant pis, il ferait en sorte de bien se perdre.

Arrivant dans une clairière, l'animal s'arrêta subitement. Une longue douleur le prit dans le bas du dos, et un grand hurlement animal s'échappa de sa gorge. Il se recroquevilla, donnant des coups dans le vide, frappant des ennemis invisibles l'assaillant de partout. Cela ne s'arrêtera donc jamais ? Préférant fuir que frapper, le Blaireau sombra dans l'inconscient, s'abandonnant aux douleurs qui secouaient son corps de milles et une saccades.

Une douce couche chaude le recouvrait. Une désagréable sensation de dur l'accueillit au niveau de la tête. Sa bouche était pâteuse et un vent frais le fit s'ébrouer doucement. Morgan ouvrit doucement les yeux, prenant conscience de l'endroit où il était. Des arbres l'entouraient de toutes parts. Le Jaune et Noir se releva et s’assit. La cape glissa le long de son dos pour retomber sur ses jambes. Il était nu en dehors de ça. La sensation n'était vraiment pas agréable, celle de reprendre forme humaine. D'ailleurs, qu'est-ce que cette cape foutait là ? Il eut un mouvement de recule et attrapa la cape pour recouvrir son corps, lorsqu'il se rendit compte qu'il n'était pas seul. Une délicieuse créature, fallait-il bien l'avouer, l'épiait assise contre un arbre. Son premier réflexe aurait pu être "appeler à l'aide". Sauf que la cape n'était pas arrivée toute seule, aussi il fit marcher son cerveau et relia les deux bouts. La femme ne lui voulait donc aucun mal.

Cependant, espérait-il qu'elle ne se doutait de rien, même si les cicatrices qui lui parcourait le bassin étaient sans équivoques. Un reste de morsure qui le démangeait, comme pour lui rappeler cette joyeuse nuit, ainsi que de nouvelles traces qu'il avait reçu en Défense Contre les Forces du Mal. Le français se racla la gorge, et articula en anglais :

-B-bonjour... Euh... Merci pour la cape ... Vous... Euh... Vous n'auriez pas... De l'eau par hasard ..? Non parce que bon, s'agiter toute la nuit à courir partout, ça donnait soif.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Post de Léo

Message par : Shae L. Keats, Mer 30 Sep 2015 - 20:39


Une forêt décidément très fréquentée...




Pv Aurea Eston, Siobhan Kvelgen,
Sora Okinawa et Evelyne Snow


Enfin. La nuit était Enfin tombée, offrant ainsi à tout le parc une obscurité protectrice. Marchant à grand pas vers la forêt, Leo jubilait intérieurement, Aurea avait enfin accepté de l'accompagner dans les bois par cette nuit froide du mois d'octobre, et l'occasion était trop inespérée pour qu'il ne la saisisse pas.
La journée lui avait paru interminable, comme c'est souvent le cas lorsque l'on attend quelque chose avec impatience, les heures qui le précèdent paraissent toujours extrêmement longues. Lors qu’enfin la nuit était tombée, et que l'heure de leur rendez-vous approchait, Le rouge et Or s'était discrètement levé, veillant à faire le moins de bruit possible afin d'éviter de réveiller ses camarades de chambre, il n'avait aucune envie de devoir rendre des comptes à quelqu'un sur ses activités nocturnes. Il n'avait recommencé à respirer que lorsque la porte avait enfin été refermé derrière lui. Il avait alors rapidement pris le temps de s'habiller dans la salle commune, enfilant rapidement une veste et des chaussures avant de quitter la tour des Gryffondor, veillant tout de même à ne pas réveiller la grosse dame qui somnolait alors dans son tableau, il avait ainsi évité une leçon de morale interminable...

Il n'était désormais plus très loin de la lisière de la forêt, lieu où il avait donné rendez-vous à la jeune Poufsouffle afin d'éviter qu'ils ne soient visibles depuis le château. Passant rapidement e coin d’ombre en point d’ombre,  il priait intérieurement pour que personne ne l’ai vu depuis le château, pour une fois qu’il   avait réussi à convaincre la jaune et noire e se joindre à son expedition, il serait vraiment dommage qu’il se fasse remarque.

Il poussa enfin un soupir de soulagement lorsqu’il se retrouva dans l’ombre protectrice des grands arbres, découvrant que la Poufsouffle  n’était pas là,  il jeta un regard en direction du château, priant pour qu'Aurea bénéficie de le même chance que lui


Dernière édition par Leo Keats le Ven 3 Juin 2016 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Aurea Eston, Ven 2 Oct 2015 - 15:37


LA de Leo
PV avec Leo Keats, Siobhan Kvelgen, Sora Okinawa et Evelyne Snow

Une forêt décidément très fréquentée...



~ Parc de Poudlard, cette nuit


« Aie…Mais c’est pas vrai ! »

Aurea marmonna plusieurs paroles incompréhensibles entre ses dents, alors qu’elle se relevait. Elle se trouvait dans le parc de Poudlard et, bien sûr, il était moins évident de trouver son chemin et d’éviter les racines des arbres en pleine nuit. Mais que faisait notre jolie blonde dans le parc de Poudlard en pleine nuit me direz-vous ? Eh bien, elle rejoignait son ami, Leo, qui lui avait donné rendez-vous à l’orée de la forêt.

Tout en continuant son chemin, et en essayant de faire un peu plus attention aux racines et autres rochers, elle se mit à penser à ce qui l’amenait ici, en pleine nuit, alors qu’elle aurait pu se trouver sous sa couette, bien tranquille. Maudissant une nouvelle fois Leo pour ses idées stupides, elle se remémora ce fameux jour où elle avait cédé à sa proposition.

~~~~

~ Grande salle, après le repas, quelques jours plus tôt.


« Mais si, viens… Tu verras, on va bien s’amuser. »

La jeune blonde regarda son ami d’un air sceptique, doutant réellement que l’on pourrait s’amuser dans l’endroit où il voulait l’emmener.

« Je doute sincèrement que cela soit un endroit très amusant… » répondit la plus sage des deux élèves.

Le Gryffondor réfléchit à un nouvel argument pendant quelques secondes. Il savait que convaincre la blonde serait une tâche ardue mais il n’était pas Gryffondor pour rien et renoncer ne faisait pas partie de son vocabulaire.

« Allez… » supplia-t-il. « Pour me faire plaisir. Juste une fois siteuplééé » dit-il en prenant un air implorant.

Et c’est à ce moment-là qu’elle céda. N’allez pas lui demander pourquoi, elle ne le savait pas elle-même. Quoiqu’il en soit, la très sage élève Poufsouffle accepta de se joindre à l’expédition nocturne de son ami dans la Forêt interdite.

« C’est d’accord, mais juste pour cette fois... »

Un grand sourire illumina le visage du brun tandis qu’Aurea, quant à elle, se demanda pourquoi elle avait accepté ?

~~~~


~ Parc de Poudlard, cette nuit


Mais qu’est-ce qui lui était donc passée par la tête ce jour-là ! Elle ne le savait toujours pas aujourd’hui et se le demandait encore…

Petit à petit, la lisière de la forêt se rapprochait. La jeune fille, une fois arrivée à l’entrée, chercha après Leo mais ne le vit pas. Peut-être n’était-il toujours pas là aussi, afin d’en avoir la certitude, elle l’appela.

« Leo, t’es là ? » chuchota-t-elle. Elle tendit ensuite l’oreille pour écouter si une réponse lui parvenait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Invité, Ven 2 Oct 2015 - 16:21


Avec Léo Keats, Aurea Eston, Sora Okinawa et Evelyne Snow

_____

Siobhan était préoccupée et très excitée tout le long du repas dans la grande salle bien qu'elle le cachait plutôt bien dans l'ensemble: Un pied qui ne cesse de bouger ou des doigts qui pianotent sans arrêt sur la table, ce n'est pas vraiment très voyant mais ça suffisait pour mettre la puce à l'oreille à certaine personne de nature attentive. Quoi qu'il en soit, la Serdaigle termina son repas tranquillement et une fois l'heure arrivée rejoignit le reste de sa maison dans leurs salle commune. Attendant le moment parfait pour s'éclipser, elle patienta le temps que tout le monde aille se coucher pour enfiler sa cape en laine et se munir d'une besace avant de se sauver des dortoirs et de la salle commune des Serdaigles comme si de rien n'était, ni vue ni connue... Du moins elle le pensait. Dans sa hâte, la jeune femme avait commis plusieurs erreurs qu'elle ne faisait pas en temps normal, et ça risquait de lui jouer des tours, mais après tout... La pleine lune n’apparaît qu'une fois par mois

Elle masqua son visage en rabattant son capuchon noir comme la nuit et se faufila dans les couloirs du château à la manière d'une ombre insaisissable, évitant tant bien que mal les dernier professeurs encore debout ainsi que les possible petit rebelle en herbe qui avaient aussi eu la bonne idée de sortir des dortoirs en pleine nuit

Arrivée dehors par miracle -ou presque- elle progressa dans les ténèbres que provoquaient les nuages masquant la Dame d’albâtre en faisant de son mieux pour ne pas trop se prendre les pieds dans les racines et les pierres. Elle arriva finalement à l'orée de la forêt interdite et referma un peu mieux sa cape, c'est qu'il ne faisait pas chaud du tout en cette saison et le vent était capricieux, soufflant plus ou moins fort lorsque cela lui chantait.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Sora Okinawa, Ven 2 Oct 2015 - 18:14


Le Ciel a des yeux partout...

|PV : Leo Keats, Aurea Eston, Siobhan Kvelgen et Evelyn Snow|

____

Me voila dans la grande salle. C'est le repas du soir, et pour une fois je manges seul. J'en profite donc pour observer les gens autour de moi, et plus particulièrement mes confrères et consœurs de chez Serdaigle, quelque chose d'habituel chez moi. Je m'arrêta un moment sur Siobhan Kvelgen. Je ne lui parle pas beaucoup en général, mais je n’eus aucun mal a deviner qu'elle est impatiente. Je me décida donc a l'observer jusqu’à ce que je découvre la raison de son excitation.

Quand elle sorti de table, je fis de même. Je la suivi dans la salle commune, où elle resta un petit moment jusqu'au moment où elle s’éclipsa dans son dortoir. Je fis de même et je me prépara a sortir, car quelque chose me dis que Siobhan ne respectera pas totalement le règlement ce soir. Personnellement, je m'en fiche un peu de respecter ou pas le règlement. Je préfère en général le respecter, mais une petite entorse quelque fois ne m'embête pas plus que ça.

J'attendis un bon moment un quelconque signal me montrant que Siobhan passais a l'action, quand j'entendis un bruit. Pas un bruit très fort, mais un bruit qui peut facilement être entendu par quelqu'un de suffisamment attentif. Je déduis sans mal que ce bruit venais de la porte du dortoir des filles : mon hypothèse se concrétisais. J'attendis quelque secondes et je fis de même, et, sans bruit, je me leva, quitta ma chambre et je pu observer Siobhan qui, vêtue d'une cape en laine et d'une besace, allait quitter la salle commune. Son excitation encore palpable lui fit faire plusieurs erreurs comme par exemple le fait qu'elle ai fermé la porte de la salle commune un peu trop fort. Je n'eus aucun mal a la suivre, mais un peu plus pour esquiver les derniers professeurs encore debout et qui gardaient les couloir. J'espérais ne pas m'être fais suivre, même si quelque bruits de pas et autres bruits significatifs s'étaient fait entendre derrière moi.

Après être sorti du château, je suivi Siobhan dans le parc. Le ciel, ce soir, étais avec moi, et je n'eus aucun mal a suivre Siobhan et a me rendre compte que mes soupçons étaient fondés : j'étais bien suivi, mais je ne savais pas encore par qui.
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Snow
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Evelyne Snow, Dim 18 Oct 2015 - 23:18


Désolé pour le retard




Voilà un peu plus d'un mois qu'Evelyne était devenue préfète, à sa propre surprise. Mais on ne refuse pas une offre comme celle-ci, imaginez : pouvoir sortir de nuit sous couvert que c'est pour faire une ronde ou que l'on a entendu des élèves. C'était parfait ! En plus, maintenant qu'elle avait rejoint le mouvement des rebelles cela lui faciliterait la vie lors des missions qui lui seraient confiées... sans compter qu'elle fermerait les yeux sur les sorties de ses camarades rebelles. Ce soir-là, justement, elle était en mission mais elle fut distraite par plusieurs événements. Cacher discrètement dans un angle de mur, elle attendait que ses proies se présentent mais ce fut une toute autre personne qui passa devant elle. Vêtue d'une longue cape dont le capuchon caché le visage, la mystérieuse personne progressait plus ou moins discrètement dans le couloir. Evelyne, intriguée, s'était décidée à la suivre mais avant qu'elle n'en ait l'occasion un bruit de pas attira son attention, quelqu'un arrivait, encore. La silhouette qui se présenta fut facilement identifiable : Sora, un serdaigle de son âge ! Mais qu'est qu'ils foutaient tous dehors ce soir ? Une chose était sûre : vue le bruit qu'ils faisaient à eux deux, il y avait de fortes chances qu'ils se fassent prendre. Pas question que les Serdaigles perdent des points ! Oubliant ses projets, la préfète les suivit à bonne distance, prête à intervenir au moindre risque de mauvaise rencontre.

Bien qu'elle s'y attende, la bleue et bronze fut surprise de se retrouver à devoir traverser le parc de Poudlard. La lune la guidait, lui envoyant des indices sur la position du Serdaigle. Bien qu'avançant à petits pas rapides depuis plusieurs minutes, le froid traversait tout de même sa cape et sa robe de sorcier. Les mains tremblantes, elle se couvrit la tête et referma sa cape sur sa poitrine. Bon ! La patience n'avait jamais été une de ses qualités et sa curiosité avait ses limites. Il était temps d'arrêter de jouer. De sa main droite, elle dégagea sa baguette et la pointa vers la silhouette qu'elle identifia comme Sora. Avec un mouvement rapide du poignet, elle informula un #Everte Statum. Mais les nuages décidèrent de lui jouer un tour en lui enlevant la vue, la brunette fut incapable de dire si Sora avait bien chuté. Elle dut se résigner à courir en se fiant à son ouïe pour se guider, il fallait qu'elle soit sûre, si elle l'avait bien touché, il saurait qu'il était suivi et risquait alors de se cacher... hors de question de le perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Shae L. Keats, Lun 19 Oct 2015 - 18:37


Pour moi, il n'y a aucun soucis, ça arrive ^^

Toujours à la lisière du bois, à semi plongé dans l'ombre, le jeune homme attendait patiemment l'arrivée d'Aurea, à qui il avait donné rendez-vous ici. Observant les alentours, Leo ne pouvait percevoir grand chose en raison de l'épais feuillage des grands arbres qui filtrait le moindre rayon que la pleine lune projetait au sol, tapissant alors l'herbe humide du parc de silhouettes ombragées inquiétante, mouvantes au gré de la volonté du vent. Il espérait de tout cœur que la Jaune et et Noir ne s'était pas fait prendre.... ni même qu'elle se soit découragée. Cela faisait déjà plusieurs jours que le jeune homme avait envie de mener cette expédition en sa compagnie, il avait bien compris que la jeune femme n'était pas du genre à défier souvent le règlement, et c'est pourquoi il était heureux que la jeune femme ait enfin accepté de l'accompagner dans son expédition. Seulement, pour l'instant, celle-ci n'arrivait pas, et il ne pouvait même pas la guetter, tant le peu de lumière lunaire que lui parvenait était obscurcit par les feuilles.

Il songeait d'ailleurs à ce que cette soirée pourrait bien lui apporté, en dehors d'un moment agréable passé en compagnie d'une de ses plus anciennes amies... Il est vrai que le jeune homme voyait ici une opportunité de se changer un peu les idée, lui qui broyait plutôt du noir ces derniers temps. C'est d'ailleurs pourquoi il s'était tourné vers Aurea, la jaune et noir avait le don de l'apaiser, et ce depuis leur première rencontre, peut-être faudrait-il qu'il songe un jour à se confier à elle concernant cette incertitude permanente qui le suivait jusque dans ses rêves. Bon, ce n'était certainement pas le moment de se morfondre, il était là pour s'amuser, se divertir, et il n'allait pas laisser ses sombres pensées gâcher tout ça.

Comme pour interrompre toute sa réflexion, et détourner son esprit de toutes ces tergiversations sans fin, la voix de la Poufsouffle s'éleva dans l'ombre, sur sa droite:

« Leo, t’es là ? »


Reconnaissant immédiatement la voix d'Aurea, le jeune homme reprit rapidement son sourire et répondit tout en chuchotant:

- Oui juste là, ne bouge pas j'arrive.

Attrapant sa baguette, il lança un #Lumos Minima, espérant ainsi que la lueur produite ne soit pas trop vive, ni visible depuis le château. De toute façon, s'éclairer était désormais devenu indispensable. En effet, si il avait pu traverser le parc sans trop de soucis grâce à la lumière de la lune, le feuillage épais des grands arbres en stoppaient le moindre rayon, et empêchait alors quiconque de faire le moindre pas sans butter sur un racine.

La lumière de sa baguette se propagea faiblement dans les alentours, permettant ainsi au jeune lion d'apercevoir la Jaune et Noir qui ne se trouvait pas très loin. La rejoignant en quelques pas, il la salua en souriant:

-Hey Aurea, content que tu ne te sois pas dégonflée. Ça a été? Personne ne t'a vu ?
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Aurea Eston, Mar 20 Oct 2015 - 20:32


| Pas de soucis non plus, ça m'arrive aussi

Aurea, après avoir appelé son ami, n’attendit que quelques secondes avant de recevoir une réponse.

- Oui juste là, ne bouge pas j'arrive.

La pénombre, renforcée par la présence du feuillage des arbres, rendait la visibilité quasi nulle. Aussi, la blondinette obéit à Leo et ne bougea pas d’un centimètre. Elle vit ensuite apparaître sur sa gauche une lumière et Leo à l’autre bout. Rassurée de ne pas se retrouver toute seule, elle faillit sauter dans les bras de son ami mais se retint à la dernière minute. Non, elle n’avait pas peur mais l’endroit n’était pas connu pour être celui le plus sûr de Poudlard. Et s’y retrouver seule, en pleine nuit, n’était pas très rassurant.

-Hey Aurea, content que tu ne te sois pas dégonflée. Ça a été? Personne ne t'a vu ?

La blonde ne put s’empêcher de le fusiller du regard. Elle ne comprenait toujours pas ce qui lui était passé par la tête pour accepter la proposition du Gryffon pour cette sortie nocturne. Et le fait qu’il lui rappelle qu’elle aurait très bien pu ne pas venir la bloqua un peu plus. Mais voilà, cela ne servait à rien de se questionner encore et encore ; elle était là, point final.

« Non, je ne me suis pas dégonflée. Mais c’est pas l’envie qui m’en manque. » dit-elle afin de bien faire comprendre à son ami qu’elle n’était pas totalement partante pour cet escapade. Elle poursuivit ensuite « Non, je ne pense pas qu’on m’est vue mais par contre, je ne suis pas prête d’oublier la chute que j’ai fait… » dit-elle, une légère pointe de reproche dans la voix. Mais après quelques secondes, cette colère disparut d’elle-même et elle s’en voulut de passer ses nerfs sur son ami. Après tout, il n’y était pour rien dans cette chute, elle n’avait donc pas à s’énerver sur lui.

« Excuse-moi Leo, je n’aurai pas dû m’énerver contre toi. Bon alors, qu’est-ce qu’on fait ? » demanda la blonde. Mais, à peine eût-elle terminé sa phrase qu’un bruit se fit entendre derrière les deux amis. Sursautant légèrement, la blonde se retourna et chuchota « C’est quoi ce bruit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Invité, Mar 20 Oct 2015 - 21:36


Sans surprise l'Irlandaise arriva sans aucun soucis à la frontière entre l'école en elle même et l'endroit qui terrifiait -sans doute à tort- les élèves de tout Poudlard, étaient-ils tous si couards ? Que pouvait-t'il bien y avoir à l'intérieur de la forêt interdite pour qu'elle le soit ? Des acromentules ? La bonne blague. Malgré les apparences Siobhan n'était pas une fille intrépide, lorsque elle se lançait dans quelque chose, c'est qu'elle avait longuement réfléchis auparavant: La frontière entre inconscience et courage est fine, et elle prenait garde de ne jamais la franchir, mais après tout les choses allaient peut-être changer ici, en Ecosse... Elle expira un souffle chaud sur ses mains et se les frotta avant de s'emparer de sa compagne de début d'année et de prononcer Lumos à voix basse, une sphère lumineuse fit son apparition à l’extrémité de sa baguette et elle put rapidement pénétrer dans la forêt sans se viander comme une andouille. Il fallait se dépêcher et s'enfoncer rapidement à l'intérieur pour ne pas que la faible lueur attire les curieux.

La pleine Lune n’inondait pas les lieux et c'est pour cette raison qu'elle redoutait que le but de sa venue soit inutile, elle l'aurait eu très mauvaise si elle avait dû attendre le prochain cycle lunaire, déjà que la récolte du reste des ingrédients était longue et laborieuse, sans parler de la préparation... Siobhan progressait plus au moins rapidement à travers les arbres en prenant soin de marcher sur les racines pour ne pas s'y prendre les pieds dedans. Du temps qu'elle marchait elle se remémorait la recette qu'elle avait apprise par coeur, ses yeux analysant machinalement le sol qu'elle éclairait à la recherche de la plante en question, elle en avait repérée une à peu près à cet endroit là le jour précédent... Ou peut-être que c'était à vingt mètres ?... La barbe. Tandis qu'elle pesta, elle se prit le pied dans quelque chose qui dépassait et poussa un court cri de douleur... Saloperie ! Elle se releva rapidement, épousseta sa cape qui dans cette nuit particulièrement noire faisait office de cape d'invisibilité et se remit en route, et tomba rapidement sur deux individus, l'un d'eux se servant de sa baguette pour s'éclairer. La brune resta cachée, de là où elle était elle ne pouvait distinguer si il s'agissait d'élève ou de professeurs, dans le doute elle lança un Nox informulé et attendit patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Sora Okinawa, Mar 20 Oct 2015 - 22:20


Ca m'arrive aussi, c'est pas grave MDR
PV : Leo Keats, Aurea Eston, Siobhan Kvelgen et Evelyne Snow
Avec le Libre-Arbitre de Evelyne Snow



La Lune était vraiment à mon avantage, ce soir. Je pu suivre Siobhan sans aucunes difficultés tout en me gardant informé de la progression de la personne qui me suis. Tandis que je m’efforçais a garder une distance raisonnable de ce qu'on pourrais prendre pour un éléphant tellement il fait du bruit (à savoir Siobhan), j'essayais de prendre plus d'information sur mon poursuivant. D'après ce que je pouvais voir au niveau poitrine cheveux, c'est une femme. C'est tout ce que je pu voir de ma poursuivante, car je la vit sortir sa baguette afin de me lancer un sort. Heureusement pour moi, des nuages passèrent pile au moment de lancer le sort et je pu plonger aisément sur le côté pour esquiver le sort. Je décida de rester a me place, et j'attendis que la personne vienne, ce qu'elle ne tarda pas à faire. Ce fut uniquement lorsqu'elle arriva à la hauteur que je pu la distinguer dans le noir et, chance pour moi, elle tomba. Moins pour elle qui, malgré tout, allait voir un gentleman lui tendre la main pour l'aider à se relever dans quelques secondes. Je parvint à sa hauteur rapidement et je mis mon plan en marche. Je sorti un beau sourire et tendis ma main devant son visage et, comme si le ciel avait décidé de me bénir ce soir, les nuages partirent et un joli rayon de lune vint éclairer la scène. J'eus alors l'agréable surprise de découvrir que ma poursuivante n'était autre qu'Evelyne Snow, nouvelle préfète de Serdaigle depuis un petit mois. Ses beaux cheveux bruns retinrent mon attention quelques secondes, puis je me focalisa sur son très charmant visage. J'entrepris de la mettre un peu en confiance :

"Konbanwa Evelyne-san ! Il ne fait pas assez chaud pour qu'une fille comme vous sorte aussi tard dans la nuit, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Shae L. Keats, Ven 22 Juil 2016 - 18:05


Goldy


Les mots qui s'échappent, s'echarpent et rapent ta langue,
Tapent contre tes dents,
Attaquent tes lèvres et les cisaillent avant de les franchir.
Avant que l'onde sonore se forme,
Se propage,
Et atteigne l'oreille délicate de ta soeur.
Tu sais que tu n'assumeras pas tes mots demain.
Que tu prieras pour qu'elle efface tout ceci de sa mémoire.
Ce que tu ne sais pas, c'est que d'ici quelques instants tu regretteras bien plus que tes dires.
Que tu souhaiteras toi oublier, ses propos,
Tes actes.
Parce que la responsabilité de ses actes est dure à assumer.
Surtout quand on ne les contrôle pas. Ses dires marqueront aussi au fer rouge ce qui te sert de conscience.
Mais pour le moment, tu la contemples, encore inconscient de la bête qui se réveillera bientôt.

Je la vois tendre la main. Attraper les précieuses, mes seules amies, dont les effets sont les seuls à être garantis. Pas de déception de ce côté là. Les garder, les chérir. Les seules qui t'accompagneront jusqu'au petit jour sans rien te demander en retour. Qui te mèneront ailleurs, te feront oublier sans que tu n'utilises personne d'autre que toi même.
Après tout, c'est ton corps qui les paye.
Je sais ce qui va se passer Kathleen.
Tu vas être perchée.
Moi aussi. Ça ne peut que mal finir.
Parce que je suis dangereux.
Tu le sais mieux que personne.
J'aimerais te dire de partir, tout de suite, d'abandonner.
Mais je ne fais rien, l'alcool embrume déjà tout ce qui reste  de rationnel chez moi.
Tout ce qu'il reste de vivant.
Tu me dis que tu veux prendre l'air, quitter les lieux.
Je comprends
Et je te suis, une fois que ton liquide doré a fini de rejoindre l'or.
Je pose mes quelques pauvres gallions sur la table, suffisamment pour nous deux.
Je sais qu'il ne m'en reste plus des masses.
Je sais que les pilules dans ma poché s'effacent.
Alors je sais.
Ce que ça va amener.
Sans me douter que la prochaine phase marquerait la fin de mon accord avec la blonde.
Pour le moment on oublie. Un regard désolé à la serveuse.
Je ne peux plus lui en offrir plus.
Et nous voici dehors.
Quelques pas, sans dire grand chose,
Laisser nos semelles nous guider
Et nous voilà dans les bois
Non loin de là où ça a commencé.
Dans notre éléments.
Les monstres vont bientôt s'éveiller.
Je m'assoie sur une souche, l'invite à faire de même,
J'ai embarqué avec moi la bouteille de whisky, qui file de nouveau jusqu'à mes lèvres.
Au goulot.
Puis je contemple l'innocente, du moins à mes yeux.
Celle qui dans quelques secondes me formulera la demande la plus incongrue qui soit.
Je ne me doute de rien.
La nuit est belle.
Les feuilles s'agitent, les brindilles craquent,
La brise se lève.
Annonçant l'horreur à venir.
Le calme avant la tempête
Qui nous heurtera nous deux de plein fouet.
Violence.
Bois Keats.
Prépare toi.
Ce soir ils vous ont laissé sortir.
Ce soirs les loups chassent,
Les souris dansent,
Perdent leur innocence.




Dernière édition par Leo Keats le Dim 31 Juil 2016 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Créatures monstrueuses.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 12

 Créatures monstrueuses.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.