AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 15 sur 15
Derrière la cabane hurlante
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
Lïnwe Felagünd
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 9 Aoû - 15:29


Indiquant le chemin de sa baguette, il les conduisit à l'intérieur de la cabane. C'était pas une nouvelle demeure pour lui, il avait déjà fait quelques trucs dedans. Notamment une soirée épouvantable, avec un loup-garou et encore la Bennet pour intervenir. C'était un peu comme un héros incohérent qui sauvait ou tuait les gens, le cheveu dans la soupe. Bref, rien de bien convaincant et pourtant, ils approchaient d'une pièce principale avant de monter à l'étage. Racler les chaises sur le parquet crasseux. Une ligne de poussière à sniffer par la semelle.

Et il tenait pas debout, c'est clair. Il restait là, à tourner en rond comme un patient malade. Manquait la camisole pour le faire interner. Mais faire interner qui ? Parce qu'il ne perdait pas la boule, lui au moins. La sorcière le tient encore dans ses bras quand il se retourne. Il regarde un instant le Serpentard qu'a l'air complètement paumé. Il est ailleurs, pire que du kiwicot. Perché dans les abysses. Et puis il commence à divaguer, à trouver les mots mais des mots absurdes, insensés !... Attenter à sa mémoire, c'est d'une atrocité. Il est peut-être con mais il reste perspicace. À croire d'abord, ou à espérer plutôt, qu'il s'est pris un coup sur la tête. Que c'est le choc, la chute de la stupéfixion. Le crâne qui s'réveille, les yeux dans un sac de farine. Mais c'est plus profond que ça, plus grave et plus radical. Ça se voit dans son regard, que c'est un autre gamin. Qu'est-ce que t'as fait ? - et en plus, c'est sa marraine. Répéter la phrase, deux ou trois fois je ne sais même pas. Mais d'une intensité plus imposante. Un crescendo d'émotions qui bascule. QU'EST-CE QUE T'AS FAIT PU*TAIN ! avant de balancer une chaise sur le côté : elle craque.

Lui aussi
on vient de lui retirer
un boulon :
il craque.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alec Z. Dmitriev
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Alec Z. Dmitriev, Jeu 9 Aoû - 23:16


Enzo M. Aiken  - 16 ans
Alec Z. Dmitriev
PV Lizzie & Lïnwe.

Un « qu’est-ce que t’as fait ? » fend l’air, brise mes tympans au même rythme que la chaise qui se fracasse à terre. Je sursaute tout en couvrant mes oreilles avant de me reculer, plus paumé que jamais dans un coin sombre de la pièce. Puis, le garçon aux cheveux hausse le ton, il gueule de plus en plus fort et étrangement, je comprends pas mon état. Mon corps qui à « l’aide », j’ai faim, j’ai soif… mais j’ai surtout mal partout, j’ai froid et j’suis trempé tout en étant sec, j’comprends rien. Je comprends vraiment pas ce qu’il se passe, ce qu’il a et ce qu’a fait ma marraine, quand je le vois réagir comme ça.

- « … Mpfh…. A-arr-rête de cr…rier… tu m’donnes mal à la tête… »

C’est vrai, ça, plus il s’égosille, moins je reste concentré. Je peine à rester éveillé vu l’état critique dans lequel je suis. Alors, lentement, je cherche ma baguette, ne serait – ce que pour faire apparaitre un peu dos… Mais je ne la vois pas et c’est là que je panique davantage… J’ai cette peur qui s’installe lentement et qui s’accroit doucement sans que je ne puisse l’inviter à partir.

- « Ma…bag..uette… Elle..est où ? … »

Dis – je d’une fine voix, avant de chercher à me mettre debout en me tenant au mur. Bon sang ce que ça me coute comme effort pour que je puisse rester sur mes pieds. Quelle galère aussi de comprendre ce qu’il se passe alors que j’ai l’impression de sortir du coma. J’ai la tête dans le cirage, l’état vaseux, voir nauséeux. Et encore, je ne rajoute pas les autres symptômes qui prouvent que si je n’agis pas d’ici peu de temps, ça sera moins marrant pour moi.

- « … J’co..comprends vraiment… rien… Pourquoi … t’es là… toi… Qu’est-ce que ma marraine à fait… ? … Et .. Qui es – tu … ? … »

Et malgré ça… Malgré qu’il crie, je tente de désamorcer cette bombe, même si je cligne des paupières car, j’ignore si j’vais tenir le coup. Je me tient doucement le ventre, en m’imaginant déjà en train de me goinfrer de bonbons, cette folle envie de manger des sucettes à la fraise… J’ignore même pourquoi… Mais j’aurais donné n’importe quoi pour manger un p’tit quelque chose, histoire de ne plus avoir cette sensation de tête qui tourne, aussi. Manque de bol, tant que je n’ai pas ma baguette, je suis un peu pris au piège, fait comme un rat… C’est pas vraiment le bon plan pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Lizzie Bennet, Mer 29 Aoû - 21:34


Je sens ses muscles se relâcher contre moi, comme un enfant reconnaissant les bras de sa mère. L’idée me fait sourire, et je le porte plus près encore de mon coeur. Il finit par ouvrir les yeux et grommeler des syllabes inintelligibles ; mais au moins, cette fois, il arrive à me regarder avec autre chose que cette détresse, ce désespoir à vous fendre le coeur. Il ne parvient pas à marcher, et s’écroule de fatigue sur le sol.

— Là, là. C’est moi. On est venus séparément, je faisais une cueillette dans les parages quand je t'ai vu... Tu avais l’air d’avoir froid, on t’a amené ici pour te réchauffer un peu. C’est gênant ? Tu n’aimes pas cet endroit ? On peut aller ailleurs, si tu veux. Oh, et lui… C’est Lïnwe. Il est un peu plus jeune que toi, mais c’est aussi un élève de Poudlard. Plutôt gentil, d’ordinaire.


Car je le sens, le Gryffondor, tendu comme un string et la voix plus crispée encore. Qui s’envole dans les aigus, tutoyant des fréquences auxquelles elle n’est pas habituée. Et qu’elle ferait mieux d’éviter à l’avenir ; ce n’était vraiment pas à la hauteur du charmant chanteur et enchanteur de LEGIT… Bon, première urgence : maintenir un semblant de normalité. Je le fusille du regard, feignant de ne pas comprendre ses accusations. Après tout, je n'ai rien à me reprocher. Je n'ai fait que ce que l'enfant demandait.

— Pas besoin de lui crier dessus, tu vois bien que ça ne l'aide pas... Il a trop trainé sous la pluie, c’est pas non plus un crime. Aide-moi plutôt à le réchauffer, j’ai l’impression qu’il tremble encore…

Ses vêtements sont encore trempés, en même temps. La chaleur n’a pas suffi à les sécher, c’est surtout ça, le problème. Jetant un coup d’oeil au jeunot qui se trouvait enfin délivré de ses démons, je lui lançais un #Consectetuer Dryer.

Un peu rassurée, j’ajoutais, plus douce :
— Tu as envie de quelque chose en particulier ? Ah oui ! Ta baguette tu disais. Euh, Lïnwe, c'est toi qui l'a prise ?
On va te soigner doux enfant. On va te ramener à la vie. Un rêve à la fois. Accroche-toi à moi dans un premier temps si c'est ce qu'il te faut... ce qui compte, c'est qu'on y arrivera. T'es imbattable. T'es d'une férocité inégalable. Plus grand que la vie. Alors surtout, ne lâche pas. Plus maintenant. Tu as eu droit à ton nouveau départ — sois en digne et vis, vis de toutes tes forces à présent.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 20 Sep - 13:33


DÉSOLÉ POUR LE RETARD. :x

Il la regarde, elle puis lui, elle puis lui, lui et lui, lui et elle - elle, lui puis lui et encore lui. Démuni. La voix qui était montée sur ses grands chevaux ailés juste avant, se perd dans les tréfonds de l’œsophage. S'éteint sous les grains poussiéreux qui logent entre les lattes de parquet grinçant. Son cœur qui bat la chamade - le vol d'un souvenir d'enfant. C'était son ami et maintenant... maintenant, il n'était qu'une poupée arlequine avec des fils juste au-dessus de sa tête qui lui embobine le cerveau. Il a mal - il a froid, et pourtant il ne demande que sa baguette... — Il n'y a donc rien à y récupérer ?

Bennet est une pu*ain de monstruosité malsaine. Lui, il est juste abasourdi. Il n'en croit pas ses yeux, ne veut pas croire à ça. C'est comme... vivre un cauchemar, il espère juste pouvoir se réveiller en sursaut. Les perles de sueur froide entre les racines des cheveux et le front. Le chat qui fuit la chambre à toute vitesse. Les nerfs aussi raides qu'une montagne de fer. La respiration encore haletante. Les yeux encore écarquillés. — Elle avait fait ça en douce et lui il n'avait rien vu. Il n'avait rien pu faire. Absolument rien, comme attaché sur une chaise, le regard faussement animé d'un aliéné.

Il bouillait de rage
de colère et de détresse.


L'insuffisance sur le visage. L'impossible réalité.
Ancrée dans un temps présent.

- Tu veux ta baguette ? de grandes enjambées jusqu'au deux sorciers. TIENS ! - il balance la baguette sur le nouvel homme, passe devant eux sans rien dire de plus, épaule contre épaule avec Lizzie. Partir et quitter cette folie sous la pluie encore battante. Comme pour seule amie, la solitude. L'abnégation n'était pas envisageable.

DÉPART DE LÏNWE.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alec Z. Dmitriev
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Alec Z. Dmitriev, Dim 23 Sep - 14:01


FICHE PAR SWAN & Azryel ( PV Lizz'-Lin' ft Enzo - 16 Ans ( Et moi donc, désolé aussi :x ).
From now on, the stars become lights...
Tell him that i'm sorry for what i've made before ... this things.
Cette douce voix qui arrive à mes oreilles comme un écho qui m’ensorcelle. Elle m’informe de la raison de sa présence dans les parages, me réchauffe par des mots tout comme un sort avant qu’elle ne me parle de ce garçon dont les souvenirs se font inexistants dans ma tête. Alors, elle me propose de m’en aller et j’avoue honnêtement que je ne suis pas contre l’idée. Cette endroit est effrayant, peu rassurant et de voir ce garçon s’égosiller sur moi, me rassure de moins en moins aussi. Naturellement, je ferme les paupières et couvre mes oreilles comme un réflexe d’enfant… Qui suis – je pour lui courir après alors que je ne le connais pas… Mes souvenirs actuels, tout ce dont je peux prétendre pouvoir m’en souvenir, c’est elle, ma marraine, mes cours, et Poudlard… Mais les visages des autres ne sont qu’étrangers pour moi. Ainsi, l’enfant adolescent que je suis, tente encore de se redresser sur ses pieds suite au départ du blond. Et j’attrape ma baguette dans mes mains jusqu’à la serrer fortement.


- « …Lizzie…  On… peut rentrer… Je me sens vraiment pas dans mon assiette … J’comprends plus rien à ce qu’il se passe… »

Pourquoi mon corps me laisse avec des larmes sur les joues que je n’arrive même pas à m’expliquer. Pourtant, je les laisse faire, j’assiste à la scène, impuissant. Et maintenant, plus que jamais, je me sens simplement vulnérable, incapable de résonner convenablement, je suis certain qu’on peut me surnommer « Enfant Perdu » pour l’occasion.

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Lizzie Bennet, Sam 13 Oct - 22:01


Je me perds dans la symphonie du soir — le regard trouble, j'observe l'enfant. Je viens de changer sa vie. Certes, c'était à sa demande, mais… est-ce un choix qu'il regrettera ? L'impact sur ses proches en valait-il la peine ? J'ai envie de dire, c'est mieux que s'il était décédé. Mais tout de même…

Essayant de réchauffer l'atmosphère, je marmonne :
— Il est bizarre ce gars à faire son drama pour rien là.

La pique tombe à l'eau, accueillie par la faiblesse de l'humeur et de la force physique d'un garçon alors fort éprouvé par sa propre conscience. D'un sourire amer, je pose la main sur son épaule.

— Bien sûr. Je vais te ramener à la maison. Tu te souviens ? Lemon Blood Slum…

Je lui décris sommairement l'habitation que je partageais jusqu'alors avec ma demi-soeur. Elle a quitté le paysage après son départ de Poudlard. Je ne sais trop ce qu'elle est devenue, mais même si elle était là ce soir, elle comprendrait. On laisse pas quelqu'un mourir de froid et de tristesse.

— Ton âme se brise, enfant perdu, mais je vais t'accompagner dans ta renaissance.

D'un air distrait, je lui souffle un imbroglio de souvenirs de ma soeur. Je lui dis qu'il sera roi, un jour, mais d'ici là, je serais son humble Peeta Pan, des choses comme ça. Pleine d'amour et de maladresse. Je n'ai rien de plus que ce bout de chaleur en moi. Je réfute mes gestes froids et lui offre un abri entre mes bras.

C'est bon, à présent. Tout ira. On s'en va. On est deux, deux contre le monde, pour ce soir en tout cas.

fin pour moi
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 15 sur 15

 Derrière la cabane hurlante

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.