AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 3 sur 12
Derrière la cabane hurlante
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Personnage, Lun 4 Nov 2013 - 21:46


L'homme ne répondit pas tout de suite,  il observait les différentes créatures. Contrairement à ses clients de la veille, qui n'avaient même pas eu un regard pour les oeufs, son choix n'avait pas l'air d'être arrêté.  Il semblait réfléchir, évaluer la situation et ses besoins. Finalement, il demanda de quelle espèce provenait des deux oeufs de dragons.
Cela faisait tellement longtemps qu'elle vendait ces créatures que Sorina savait reconnaître d'un seul coup d'oeil quel oeuf correspondait à quelle espèce. Cela n'avait cependant rien d'exceptionnel car, en général, chaque oeuf avait une couleur et une texture bien particulière. L'homme ne devait donc s'intéresser à ces reptiles que d'une façon tout à fait relative. Sûrement leur trouvait-il une aura fascinante. Les dragons étaient de puissantes créatures, majestueuses. En posséder un donnait de vous l'image d'un homme de pouvoir. Cependant il n'était vraisemblablement pas suffisamment passionné pour avoir appris à reconnaître les différentes espèces.
- Pansedeferrrr ukrrrainien et souédois à museau courrrrt, répondit Sorina en désignant tour à tour l'oeuf gris à l'aspect terreux et l'oeuf blanc et lisse. Mais si vous prrrèferrrer autrrre espèce, moi pouvoirrr vous donner.

Le sorcier enchaîna avec une autre question :
- J'aimerais savoir le prix pour un dragon. Et aussi pour l’œuf d'occamy.
Un sourire s'étira sur les lèvres de la roumaine. Voilà un client prometteur. Le fait qu'il aborde la question du coût montrait qu'il était intéressé. Restait à savoir combien il était prêt à dépenser.
- Vous pratiquez un tarif dégressif pour l'achat de plusieurs articles ou non ?
- 75 gallions le dragon, 100 l'oeuf d'occamy. Pouvoirrr fairrre drrragon et occamy à 150 galions.
C'était le plein tarif, mais il était rare qu'elle vende aussi cher. En général les clients négociaient et la facture finnissait par baisser de 10, 20, 30 gallions ... Mais même aux tarif maximum, les prix restaient moins chers que la concurrence. Et puis, élever des dragons était extrêmement onéreux. Ces créatures demandaient beaucoup de temps et d'entretien. Il fallait une magie puissante pour les contrôler. Il n'était d'ailleurs pas rare que des employés se fassent gravement blessés, ou tués. C'était un des avantages à ne pas être très douée en magie, Sorina n'avait jamais affaire à des dragons adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Invité, Mer 6 Nov 2013 - 18:04


L'accent roumain avait un certain charme mais en ce qui concerne les affaires, il était beaucoup moins attirant. Il observait les deux œufs de dragon et ne savait pas exactement lequel lui plairait, même s'il avait un faible pour le Suédois. Ça lui rappelait certains souvenirs de son périple mais sa rencontre avec un ou deux jeunes dragons avaient failli ne pas être de bonne augure. Au final, il n'avait jamais transplané aussi vite et le tourbillon avait arrêté le feu qui s'était pris à sa cape de sorcier car en ce temps là, il portait une cape. Ce fut d'ailleurs là-bas qu'il trouva son manteau brun. Un idiot d'américain qui faisait du tourisme et se prenant pour un cow-boy en portait un et il avait voulu faire la malin face à l'ancien Serdaigle. Ce dernier lui proposa une partie de poker et bizarrement il gagna le manteau... La magie était bien utile.

Lorsque la Roumaine lui annonça le prix, il fut légèrement surpris. Il ne pouvait pas acheter les deux ensemble, il n'en avait plus les moyens depuis.

- Je pense que les affaires risquent de s'annoncer difficile. J'ai une préférence pour le boutefeu chinois. Mais à un prix plus raisonnable. Je veux bien que ce soit moins cher qu'en boutique et que je n'ai pas besoin de le déclarer au ministère mais ces bestioles ça coûte une fois éclos.

Il allait tenter de négocier le prix. Ce qui le gênait également, c'était que la femme devant lui connaissait plus ou moins son identité. Si jamais elle se faisait prendre, elle risquait de révéler à qui elle avait venu certains de ses articles. Il aurait mieux valu qu'il soit parfaitement anonyme sur ce coup là. En venant au rendez-vous, il a vu un décret du ministère l'obligeant à déclarer ce genre de bestioles. C'était d'autant plus dangereux maintenant de les acheter en contrebande.

- Vous avez une période de soldes en plus de la remise que vous allez me proposer ou je dois faire avec ?

Il se doutait que l'humour n'allait pas plaire à l'étrangère. Elle prenait des risques en venant à ce genre de rendez-vous et elle risquait d'avoir l'impression de perdre son temps. Le trentenaire serra sa main sur sa baguette qu'il avait dans la poche. Elle ne pouvait pas voir qu'il était armé mais si jamais elle l'attaquait, il pourrait se défendre. Même s'il doutait qu'elle cherche à l'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Personnage, Mer 13 Nov 2013 - 18:47


L'homme semblait réfléchir. Sorina était impatiente de savoir ce qu'il pensait de ses marchandises, impatiente de savoir si elle allait arriver à vendre quelque chose et si elle pourrait ramener un bon butin à Razvan. Mais elle ne montrait rien de tout cela, son visage restait fermé, inexpressif. Les clients ne devaient pas savoir ce qu'elle avait en tête.
Finalement, il lui annonça avoir une préférence pour un boutefeu Chinois, mais que les prix étaient trop élevés. La Roumaine se doutait qu'il n'achèterait rien sans avoir négocié le prix. Personne n'achetait sans demander un rabais, surtout lorsqu'il commençait à s'agir de sommes importantes comme celle-là.
L'étrangère acquiesça, mais avant qu'elle ait eu le temps de répondre, l'homme lui posa une question :
- Vous avez une période de soldes en plus de la remise que vous allez me proposer ou je dois faire avec ?

Sorina haussa les sourcils, étonnée par cette demande. Des soldes, et puis quoi encore ? Elle n'était pas une marchande de vêtements, elle vendait des créatures magiques dangereuses. Il n'y avait pas de collection automne/hiver, même si certains dragons étaient plus en vogue que d'autres. Et puis, les créatures qu'elle proposait étaient tous d'excellents spécimens. Lorsqu'un individu avait des défauts, il était abattu.
- Pas soldes, répondit la Roumaine en secouant la tête, les lèvres pincées. Pouvoirrr baissé à cinquante gallions pourrr drrragon et soixante-quinze occamy. Cent les deux. Moi pas avoirrr boutefeu ici, mais pouvoirrr aller cherrrcher et vous rrramener. Dix minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Invité, Jeu 14 Nov 2013 - 14:53


Bizarrement la Roumaine ne semblait pas comprendre l'utilité de faire des soldes. Au moins chez les moldus, même les magasins discounts faisaient des soldes, même si au final ils vendaient au prix normal en faisant croire que c'était au rabais. Enfin bref, il se trouvait face à l'étrangère qui lui proposa de nouveaux tarifs qui étaient plus avantageux. Le problème c'était que son compte en banque allait subir une petite claque prochainement. Il devait acheter une habitation avec sa chérie et en ce moment, il vivait sur un rythme très dépensier. D'ailleurs, il devait renflouer ses caisses prochainement. Sauf qu'il refusait de travailler plus pour soi-disant gagner plus.

- Pour le boutefeu, on verra une prochaine fois. Vos prix sont intéressants mais encore un peu trop cher pour moi et je n'ai pas envie de prendre à crédit. Je voulais déjà voir la marchandise de mes propres yeux.

C'était la meilleure solution, surtout que le dragon ne passerait pas inaperçu, surtout lorsqu'il allait grandir. Et où le mettrait-il ? Il allait vivre définitivement avec quatre enfants, en attendant peut-être le sien lorsqu'il sera en conception, c'était bien trop dangereux d'avoir un dragon à proximité. Sauf qu'il savait déjà qui pouvait en avoir besoin et qui pourrait lui garder. Mais il devait faire cet achat anonymement. Il se doutait que la Roumaine n'appréciait pas le fait qu'il ne prenne rien. C'était presque impoli mais il n'avait pas le choix.

- Lorsque j'aurai l'argent nécessaire, où dois-je vous retrouver pour pouvoir acheter un dragon ? J'imagine que vous devez beaucoup bouger pour ne pas avoir de problème avec les Aurors.

Dès qu'il aurait la réponse, il quitterait la cachette pour retourner dans les rues de Pré-au-Lard.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Personnage, Dim 24 Nov 2013 - 13:29


Même avec le rabais, l'homme renonça à acheter. Sorina sentit ses organes le liquéfier, ce n'était pas une bonne année. Peut-être allaient-ils trouver qu'elle n'était plus bonne à vendre. Elle savait ce qu'ils faisaient à ceux qui ne leur étaient plus utiles. Les sorciers, des mets de choix pour les dragons. C'était pour cela qu'ils étaient d'aussi bonne qualité.
Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de céder à la panique, l'homme demanda où il pourrait la joindre lorsqu'il aurait suffisamment d'argent pour  investir dans un dragon. Tout n'était donc pas perdu, même si elle ne vendait pas, se faire une clientèle était déjà pas mal. Et puis, maintenant qu'il avait vu les spécimens, peut-être en parlerait-il autour de lui.

La boule dans son ventre s'était un peu détendue, elle allait pouvoir rentrer et dire à Razvan que le client était toujours intéressé, mais qu'il n'avait pas l'argent tout de suite.
- Nous rrrester ici pourrrr petit moment, vous pouvoirrr trrrouver Rrrazvan ici, à Prrrrès-au-Larrrd, à la nouit tombée.
Sorina acquiesça à ses propres paroles puis, se tournant vers ses oeufs et créatures, elle sortit sa baguette pour les ranger. Soigneusement, toujours, elle les remit dans son sac, puis repartit en direction de l'auberge, en espérant que Razvan serait d'une humeur clémente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Invité, Dim 24 Nov 2013 - 16:52


La Roumaine lui annonce qu'il trouvait Razvan à Pré-au-Lard, le soir, si jamais il avait besoin de lui pour faire un achat. Cette information était loin d'être tombée dans l'oreille d'un sourd et son sombre côté avait bientôt l'intention de l'exploiter dans les semaines à venir. En toute discrétion bien évidemment. Il se caressait la barbe naissante, commençant à réfléchir à l'avenir. Il y avait un fort potentiel à exploiter et il était heureux de ces rencontres fortuites avec les étrangers. Apparemment, les Aurors ne semblaient toujours pas s'intéresser à eux... les crétins ! Ils n'avaient toujours pas remarqué qu'un ordre sombre complotait dans l'obscurité de leurs visions.

Sans vraiment regarder l'étrangère, celle-ci finissait son rangement avant de s'éloigner, sans ajouter un mot. Elle rentrait bredouille, peut-être allait-elle en subir les conséquences mais elle connaissait plus ou moins son identité et c'était bien trop dangereux. Il voulait agir finement, au cas où les Aurors se réveilleraient, au cas où l'Ordre du Phénix finirait par se reformer. Ce groupe illégal qui depuis longtemps n'était plus traqué non plus et qui avait dû logiquement se séparer depuis l'inactivité des Mangemorts. Il se demandait si ce serait utile à ces amis qui étaient dans ce groupe ou à lui et son cercle d'initiés...

{Fin du RP}
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Déc 2013 - 22:45


[Pv : MM 70, ce rp se passe alors que Kyara était encore Phénix, ça date un peu, mais on a eu quelques soucis pour tout boucler ^^]

Il y avait des jours on se battre était trop dur, où garder la tête hors de la surface était impossible. Kyara était dans un de ses jours. On n'oublie jamais la peine, la frayeur et tous les sentiments négatifs. On les enfouit juste en soi, on fait tout pour ne pas y penser, mais ils sont toujours là, tels un boulet accroché à votre cheville. Ils ne vous quittent jamais et profitent du moindre faux pas pour resurgir et vous anéantir. Cela faisait deux ans que Kyara se battait contre ses sentiments, elle avait gagné des batailles, perdue d'autres et elle avait même failli perdre la guerre une fois en se jetant du haut d'un pont afin de mettre fin à ses jours. Le sort en avait décidé autrement et elle s'en était sortie. Enfin non, elle avait été sauvée, si personne n'aurait été là, la serpentard ne serait probablement plus de ce monde. Kyara était reconnaissante à Aloys de l'avoir sauvé, car depuis la vie n'avait pas été que nuages, mais elle avait toujours son boulet accroché autour de sa cheville et plus le temps passé, plus il était lourd à porter. Malgré cela, la brune ne regrettait rien de ses choix et de ses actions, même si les côtés négatifs la rongeaient de plus en plus. 

Kyara avait donc le coeur lourd et histoire de se vider la tête avait pris la décision de faire une petite balade dans les rues de Pré au Lard. C'était les vacances, il était tard, la lune brillant dans le ciel, donc elle était tranquille. Comme si le temps était calibré à ses émotions, il pleuvait, obligeant ainsi la Française à mettre sa capuche pour ne pas finir complètement trempée. Les mains dans les poches de sa cape, elle inspirait profondément tout en marchant. Comparée à d'autres, elle appréciait la pluie et l'odeur l'accompagnant, aussi elle ne comptait pas rentrer de sitôt. Perdue dans ses pensées, elle se trouvait à présent derrière la cabane hurlante. Trouvant une grosse pierre, elle s'installa dessus et leva la tête vers le ciel cherchant la lune du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Mangemort 70, Dim 22 Déc 2013 - 22:49



La cabane hurlante avait souvent été un refuge pour la sorcière noire qui y avait vécu de nombreux souvenirs. Elle était loin de se douter de la suite des évènements, mais c'est d'un pas étrangement trop lent, les poings crispés dans ses poches que la Mangemort se dirigea vers la vieille cabane. Dernièrement, le matricule sept-zéro vivait de nombreuse épreuves et la sorcière encaissait les coups sans trop broncher, réussissant à se concentrer sur le reste. Et cela était d'ailleurs plutôt étonnant. Bref, après une journée éreintante la mage noire avait prévu de récupérer un peu à un l'endroit reculé et peu visité qu'était la cabane hurlante. Sa décoration et son odeur en répugnait plus d'un. Elle n'avait pas l'intention d'y entrer, mais juste d'y fumer une cigarette à l'arrière. Un geste réconfortant, dans un lieu qu'elle jugeait sûr. À la seconde où elle allait relever son masque, permettant ainsi de se libéer de son lourd devoir, 70 se figea.

Sur une grosse pierre, se trouvait un étranger. F*ck ! C'était insignifiant, mais trop pour la sorcière de l'ordre noire qui ne désirait qu'une chose : s'isoler et se calmer avant d'exploser. Trop tard ? La voix déformé par la colère, elle s'exclama :

- Qu'est-ce que tu fiches là ?

La baguette était déjà à demi-pointée, une longueur d'avance sur la silhouette qui lui faisait toujours dos. De nature habituellement calme dans ce genre de situation, la mage noire ne pouvait à présent plus se contrôler. Le stress et l'adrénaline accumulés ces derniers jours devaient se dissiper de son corps tendu. Cela aurait pu se faire par les larmes, mais c'est par la colère et le besoin de se défouler que cela allait se passer. C'est ainsi qu'elle en avait décidé, mais le karma, lui, avait plus d'un tour dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Déc 2013 - 22:59


Assise sur son caillou, Kyara laissait ses pensées et ses émotions l envahirent. Parfois il fallait laisser sortir pour que cela aille mieux. Inspirant profondément elle sentait les larmes venir tandis que la pluie tombait quand une voix s éleva dans son dos.

Qu'est-ce que tu fiches là ? 

Se retournant lentement, le corps de Kyara reçu alors un électrochoc. Au loin, se trouvait une silhouette pas très grande, mais ce n était pas ça qui importait non. Ce qui donna un regain d énergie a la serpentard et la sortit de sa torpeur c était le fait que cette silhouette portait un masque. Pas la peine d être un génie pour comprendre qu il s agissait d un mangemort. Comme si elle s était prit le courant, la brune se leva alors d un bon. C était la chance de sa vie de coincer ce mangemort et de savoir ou se trouvaient les meurtriers de son père. En plus de cela son identité était masquée grâce a sa capuche et la pluie. De cette distance son ennemi ne pourrait l identifier et elle pourrait encore fuir en cas même si ce n etait pas ce qu elle comptait faire.

Apres s être lever d un bond, Kyara plongea la main dans sa poche et en sortit sa baguette. Elle avait fait cela tellement de fois que c était tout naturel a présent. La pointa sur son ennemi, elle lança un stupefix avant d informulée un protego. Le seul bemol dans ce combat était le fait que Kyara avait besoin du mangemort vivant alors qu en face, la réciproque n était surement pas vrai. Encore que, si son adversaire savait qu elle était dans l ordre cela changerait surement ..
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Mangemort 70, Dim 22 Déc 2013 - 23:24


Si l'adversaire, car il en tait un dès le départ pour 70, se tourna lentement et qu'il semblait plutôt calme, sa surprise ne passa pas inaperçue lorsqu'il comprit qui lui faisait face. Bien entendu, les Mangemorts avaient une réputation et les sorciers un tant soit peu expérimentés savaient comment détecter un mage noir. Enfin, fallait dire qu'avec son masque, soixante-dix ne passait pas inaperçu, mais on ne pouvait pas l'identifier à un prénom ou nom.

À l'inverse, c'était réciproque. La silhouette n'était pas identifiable par son lourd capucuhon. D'un bond, la jeune française -bien que ce détail n'était pas visible aux yeux de la sorcière- se leva et se positionna en posture offensive. Super ! La sorcière noire était prête à montrer ce dont elle était capable et n'hésiterait pas à multiplier les tactiques selon les actions de l'humain face à elle. Ce dernier -ou cette dernière ?- avait lancé un sortilège en direction de 70 qui, avec un surprenant réflexe, évita la magie à la toute dernière seconde.

Ne montrant pas sa surprise, la Mangemort avait rapidement rétorqué, lançant un basique sort d'expulsion. N'étant que diversion, elle déplaça légèrement l'angle de sa baguette et effectua un #Aresto Momentum suivit d'un #Aranea Telam, dans le but de piéger son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Déc 2013 - 23:26


Pas des plus impressionnée, l'ennemi de Kyara para le sort avant d'en envoyer un sur la brune. Ce dernier s'écrasa contre son protego. Un sourire satisfait aux lèvres, Kyara s'avança afin de lancer de nouveaux sorts quand un détail la troubla. Tout d'un coup son adversaire semblait pouvoir se déplacer beaucoup plus vite. Comment est ce que cela se faisait ? Levant sa baguette, Kyara comprit alors ce qui se passer. Ce n'était pas le mangemort qui allait plus vite, c'était elle qui allait plus doucement !!

Crotte, elle s'était laissé avoir par ses émotions et n'avait pas réfléchi au danger. Aby lui aurait mis une baffe en pleine tête pour cette erreur de débutant. De même qu'Alicia qui l'avait entraîné. Elle devait être en train de se retourner dans sa tombe ! Réfléchissant à un plan pour retrouver l'avantage, Kyara vit alors une toile foncée vers elle. Avec le peu de vitesse qu'elle avait il lui fut impossible d'éviter le sort et se le prit en pleine face.

Il s'agissait d'une toile d'araignée qui enserra Kyara et lui fit perdre l'équilibre. Tombant lourdement sur le dos, elle lâcha un grognement de douleur avant de tenter de se libérer. Malheureusement pour la Française, les fils étaient très résistants, il fallait pourtant qu'elle se libère absolument, il en allait de sa vie ... Il lui fallait une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Mangemort 70, Dim 22 Déc 2013 - 23:27


Sous le masque de la Mangemort, un fin sourire s'étira dévoilant ainsi quelque peu ses dents, mais ça personne ne pouvait le voir. Son coeur fit un bond dans sa poitrine, signe d'excitation. Parce que, maintenant, elle possédait l'avantage et, dorénavant, la mage noire pouvait faire ce qu'elle voulait. La silhouette, après s'être faite ficelée par les fils d'araignée bascula brusquement vers l'arrière. Cela accentua la bonne humeur qui s'éveillait chez le matricule soixante-dix. Son pas s'accéléra légèrement, mais sinon aucun autre changement physique ne trahit ce changement d'humeur.  

D'une manière ou d'une autre, elle avait du se pressée afin que sa victime ne manque pas d'oxygène, c'était bien trop tôt  ! Tel un chat, 70 jouait avec sa nourriture avant de la manger. La main bien serrée sur sa baguette, sa victime n'était plus qu'à quelques mètres. Doucement, la sorcière s'abaissa afin d'être un peu plus à son niveau. Afin d'éviter de s'agenouiller sur le sol limite boueux puisqu'il pleuvait, la sorcière adopta une autre position. Elle se tenait sur la pointe des pieds les genoux pliés et les bras appuyés sur ses cuisses. Avant de s'adresser à son ennemi, et avant même de lui permettre de respirer, elle fit une première entaille avec un diffindo là où se trouvait sa main et, plus exactement, sa baguette. Regardant à peine celle-ci, 70 l'arracha de la main et le lança à l'aveuglette, se foutant complètement de l'objet. Enfin, la sorcière prit la parole :

- Maintenant que j'ai ton attention, je vais répéter : qu'est-ce que tu fiches là ?

Tout à coup, la mangemort eu un sentiment de déjà vu, alors qu'elle se remémorait la baguette qu'elle avait lancé quelques instants plus tôt Ses yeux se relevèrent un instant, mais la pluie et l'obscurité l'empêchait de discerner quoi que ce soit. Tant pis, ça ne devait pas être un détail important de toute façon, beaucoup de baguettes se ressemblent, après tout.  

Évidemment, la Sepentard -bien qu'à ce moment, 70 n'avait aucune idée de quelle maison était issue sa proie, ni même si elle fréquentait ou non l'École de Sorcellerie- ne répondit pas, s'obstinant au silence. De toute façon, il était difficile de répondre dans cette situation, qu'on le veuille ou non. Un sourire sadique se dessina sous le masque de la mage noire, cette dernière se releva, et pointa sa baguette vers le cocon humain et lança un banal #Wingardium Leviosa. Le sortilège était banal, mais son utilisation moins : la partisane des Mangemorts se mit à faire voler l'intrus dans tout les sens, ne ménagent aucunement la vitesse, ni même les gestes de sa baguette. Il n'était pas rare que le corps ficelé se bute à un arbre, ou même, à la cabane. Ce manège dura quelques instants avant que, presque ennuyée, la sorcière abaissa sa baguette, brisant ainsi le sortilège.

À ce moment-là, le cocon se tenait à plus ou moins deux mètres du sol et la chute ne fut pas des plus douces. Encore une fois, la jeune femme s'approcha, s'agenouilla de la même façon et fit glisser sa baguette sur le torse de son prisonnier. Elle lança deux sortilèges : le premier Electrocorpus. Efficace, surtout avec la pluie qui s'en donnait à coeur joie. La sorcière dosa sa force, ne voulant pas mettre un terme à la vie de la personne allongée sous ses yeux qui était parcouru de choc électrique plus ou moins puissant mais douloureux. Brisant le sort, elle répliqua immédiatement avec un Cogitati Calamitas car la douleur physique c'est bien, mais la douleur psychologique, c'est mieux. Certes, la mage aurait pu se faire plaisir et lancer des sortilèges impardonnables, mais 70 ne faisait pas partie de ses têtes brûlés. Ses gestes étaient trop calculée pour qu'elle lance de la sorte un des trois sortilèges interdits.

- Bon, je vais te libérer quelque peu, en espérant que la coopération soit au rendez-vous.

Visant cette fois le visage de la victime elle se servit à nouveau du sortilège Diffindo et coupa doucement la toile. Une bouche se dévoila, puis un nez et des yeux. Et là, ce fut le drame. Brisant le sortilège, 70 abaissa rapidement sa baguette, fixant la visage à moitié ficelé d'une personne qu'elle connaissait trop bien. Pendant les secondes qui suivirent la mage noire ne dit pas un mot, puisqu'elle n'en croyait pas ses yeux. Cependant, l'autre sorcière n'avait pas reconnue la Mangemort, elle avait toujours cet avantage. En gardant le silence, elle lui répondrait et ensuite, selon sa réponse, elle pourrait se sortir de cette situation en causant le moins de dégâts possibles. La mage noire espérait simplement que Kyara Blanchet errait là pour une raison banale mais, au fond d'elle, elle craignait ce qu'allait dire la jeune femme. Parce que, oui, elle devait tout de même répondre à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Déc 2013 - 23:31


Kyara se tortillait en tout sens, cherchant une solution pour se libérer. Elle avait encore sa baguette en main, aussi elle tourna son poignée vers la toile et informula un diffendo afin de couper un peu la toile. Malheureusement pour la brune, ce fut plus sa peau qui fut entaillée qu'autre chose, même si une partie s’effrita.. Lâchant une plainte étouffée, elle releva alors un peu la tête et vit que son ennemi arrivé sur elle.

L’oxygène commençait à manquer pour Kyara, mais le mangemort ne semblait pas s'en préoccuper plus que cela. Prenant tout son temps, il se pencha vers elle avant de lui lancer un diffendo sur la main. Se mordant les lèvres pour ne pas crier, elle foudroya alors son ennemi des yeux tentant de le provoquer. La baguette de la Française avait peut être été jetée au loin, néanmoins il lui restait ses compétences de combat à mains nues. Elle entendait donc q'un signe de faiblesse et paf elle reprendrait l'avantage.

- Maintenant que j'ai ton attention, je vais répéter : qu'est-ce que tu fiches là ?

Comment elle voulait qu'elle réponde alors qu'elle était en train de mourir étouffé ? Oula, ce n'était pas une lanterne lui. Levant les yeux au ciel, Kyara chercha alors des yeux sa baguette, mais avec la pluie, l'obscurité et le fait qu'elle soit allongée n'aidait pas des masses. Ce fut alors, qu'elle sentit son corps se soulever. Le mangemort était en train de la soulever comme si Kyara n'en subissait pas déjà assez. Sachant déjà ce qui l'attendait, elle ferma alors les yeux avant de se faire valdinguer dans tous les sens. Elle avait l'impression d'être une poupée et que le mangemort était une petite fille la martyrisant, la jetant en tout sens. Kyara se prit des arbres, ainsi que la cabane hurlante en pleine tête. Son nez lui fit alors horriblement mal et se mit à saigner, il n'empêche qu'elle n'avait pas crié et elle en était fière.

Si elle devait mourir, elle voulait que cela arrive sans donner le plaisir de son tueur. Celui de l'entendre crier et de la supplier. Bon de toute manière, à cause de la toile, elle pouvait presque pas respirer, donc elle n'allait pas gaspillée son oxygène à crier. Suspendu dans les airs, Kyara se demandait quand ça allait en finir, lorsqu'elle tomba et s'écrasa lourdement sur le sol. La vache ça faisait super mal !

Fermant les yeux, elle tenta de prendre une inspiration avant de les ouvrir de nouveau. La serpentard constata alors que son adversaire l'avait rejoint. Le foudroyant du regard, elle ouvrit alors grand les yeux quand elle se reçu une décharge électrique dans le corps. Ce dernier s'arc bouta. La décharge n'était pas mortelle, mais très désagréable et douloureuse. Elle allait mourir. Kyara allait mourir après s'être fait torturé tout ça parce qu'elle se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment. Si elle devait mourir, elle partirait la tête haute, comme une vraie Phénix. Elle ne se laisserait pas faire.

C'était ce qu'elle pensait jusqu'à ce que les chocs électriques cessent et qu'elle sente un frisson glacé lui parcourir le corps. A près tout, pourquoi se battre ? C'était sur qu'elle allait perdre, elle n'allait pas s'en sortir, elle n'était pas assez forte.

- Bon, je vais te libérer quelque peu, en espérant que la coopération soit au rendez-vous.

Elle allait pouvoir respirer, enfin, mais à quoi est ce que cela servirait hein ? Elle allait mourir de toute les manières donc ce qu'elle voulait faire ne marcherait surement pas. Le mangemort libéra le haut du corps de Kyara et marqua un temps d'arrêt. La brune en profita pour prendre une grande bouffée d'air et de ne pas tenir compte pendant quelques secondes de l'effet du sort qu'elle ignorait avoir reçu et la rendant pessimiste. La Française tira de toutes ses forces sur le bras où elle avait un peu entailler la toile et cette dernière céda.

Grimaçant à cause de la douleur, elle se servit alors de toutes ses forces pour retrouver la liberté de ses jambes et de se jeter sur son adversaire. La plaquant au sol, elle attrapa sa baguette avant de se relever et d'aller récupéré la sienne. A présent c'était elle qui reprenait l'avantage, vu qu'elle allait avoir deux baguettes, enfin, il fallait encore qu'elle la retrouve et elle n'était pas sure que ça arrive. Kyara avait bien morflé, elle avait d'ailleurs du mal à tenir sur ses jambes, sa vision était floue, elle avait mal à peu près partout. Elle avait puisé dans ses dernières ressources. Autant laisser tomber, non ? Ah non. Se concentrant, elle lança alors un accio et sa baguette se retrouva dans sa main. Lâchant l'autre, elle se tourna alors vers son adversaire qui était au sol.

Kyara était vraiment en train de puiser dans ses dernières forces, elle savait qu'elle ne tiendrait pas encore bien longtemps. Elle aurait pu assommer son ennemi où encore transplaner et fuir, mais non. Cela raterait assurément, alors elle décida de faire une dernière chose. Voir la tête de la personne qui allait la tuer. S'approchant, elle fit un geste de son poignet et le masque de son adversaire s'enleva volant au loin. S'approchant encore, Kyara se figea alors.

Elle venait de reconnaître la personne se tenant devant elle, la personne qui l'avait torturé, la personne qui allait l'achever. Elle n'arrivait pas à croire. Elle n'aurait jamais pensé qu'elle soit chez les mangemort, du côté de ceux qui avaient tués son père. Les yeux de Kyara se remplirent alors de larmes. Elle n'avait pas pleurer pendant toutes ses tortures, mais là c'était le pire.

- Non ... pas toi ...

Ce fut les seules paroles qui sortirent de la bouche de Kyara avant qu'elle ne lâche sa baguette et qu'elle s’effondre au sol. Ça y était. Ses jambes ne la portaient plus, elle n'avait plus de force. Les yeux fixant les nuages, ses larmes se mêlaient aux gouttes de pluies. Elle ne pleurait pas car elle allait mourir, non. Kyara pleurait, car elle venait d'être trahie par une des personnes qui comptait le plus au monde pour elle. Il était à présent temps qu'elle arrête de lutter et qu'elle se laisse aller au froid qui l'envahissait de plus en plus …
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Mangemort 70, Dim 22 Déc 2013 - 23:38


Tout se passa très vite et la fougueuse Serpentard se jeta sur son adversaire avant qu'elle ne puisse reprendre ses esprits face à cette surprise. Kyara ne semblait pas très affectée par le maléfice de la sorcière noire, combattant jusqu'à présent tout effet dépressif. Non seulement elle l'avait dépouillé de sa baguette, mais elle avait récupéré la sienne d'un ingénieux accio. C'était un revirement de situation et la mage noire ne savait pas comment réagir çar, si elle avait reconnu les traits de celle qui lui faisait face, les siens étaient toujours anonymes

Mais peut-être pas pour très longtemps.

Malgré le regain d'énergie de la française, cette dernière commençait à perdre du poil de la bête. Il fallait dire que la mage noire en avait quelque peu profité et n'avait pas été très tendre envers le petit cocon humain qu'elle était il y a quelques minutes. Couchée quelques mètres plus loin, sur le dos, la Mangemort allait se lever lorsque quelque chose attira son attention : le poignet de Kara avait bougé. Elle avait lancé un informulé.

70 sentit alors son masque s'envoler et elle jura, tandis que l'autre sorcière approchait. Le regard de Kyara changea alors, son expression faciale également. Sa baguette s'abaissa et les larmes se mirent à couler. À ce moment, les pulsions meurtrières de la mage noire s'éteignirent soudainement. Non, elle n'avait plus du tout envie de jouer là. C'était assurément une mauvaise blague. À présent, elle se sentait comme quelqu'un qui avait fait un mauvais coup et qui regrettait ensuite les torts causés. Une grosse boule se formait dans sa gorge et, il faut le dire, matricule sept zéro n'était pas habituée à ressentir ce genre de sentiment. C'était bizarre et désagréable. La vue de Kyara, affalée au sol, pratiquement inerte, brisa le coeur de la sorcière car elle en était l'unique responsable.

Se levant rapidement, la sorcière se lança vers celle qui, quelques instants plus tôt, était son adversaire. Usant de ses forces, elle plaça ses mains sous les bras et la souleva

- Excuse-moi, excuse-moi, j'savais pas. J'savais pas que c'tait toi, échappa-t-elle d'une voix différente de tout à l'heure. Le débit était plus rapide, montrant la stupeur et la légère panique qui s'était emparée d'elle. Je t'ai prise pour..

Stoppant, l'étreinte de la sorcière se referma contre le corps de la jeune française. Elle lui avait lancé un maléfice que seuls les médicomages pouvaient inverser. 70 ne pouvait donc rien y faire, de toute façon elle n'avait même pas sa baguette en main. Certes, elle se trouvaient tout près d'elle, mais ne pensait même pas à la prendre, s'occupant plutôt de Kyara.

- Je vais t'aider, okay ? Je ne t'ai pas trahi, c'est simplement un malentendu. Je ne t'ai jamais voulu de mal, reprit-elle d'une voix rassurante, se forçant à ne pas parler trop vite.

La pluie tombait toujours et les deux adversaires étaient trempées. 70 songeait à un plan efficace, mais son cerveau refusait de se concentrer. Se servant une gifle mentale, elle tenta de reprendre ses esprits. La cabane hurlante était juste là, pourquoi ne pas s'y réfugier pour la nuit ? Devant cette nouvelle peu réjouissante, la mage noire se sentait vidée et voulait juste se reposer, digérer la chose. De plus, Kyara n'était nullement en état de faire quoi que ce soit. Réunissant force et effort, la Mangmeort souleva le corps de la jeune française, l'installant plus ou moins confortablement sur son épaule, et se diriges vers la cabane hurlante.

- On va aller à l'intérieur, on y sera mieux, la prévint-elle afin de ne pas l'affoler davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Déc 2013 - 23:46


Kyara allait mourir sans pouvoir voir les étoiles, à cause des nuages sombres se trouvant dans le ciel. Ce n'était peut être pas une mauvaise chose d'ailleurs qu'elle passe de l'autre côté. Elle retrouverait tout ceux ayant compté pour elle. Son père et les membres de l'Ordre tombés au combat qui avaient tous décidés de continuer sans revenir sous la forme de fantômes. Oui, c'était surement la meilleure chose à faire, parce que dans le monde des vivants, elle se faisait même trahir pour ceux qu'elle aimait le plus, alors à quoi bon continuer à vivre et se battre ?

Le sort de pessimisme faisait vraiment bien effet sur Kyara à présent. Elle avait réussi pendant quelques instants à y résister, mais à présent comme par vengeance il semblait être plus puissant et prenait le dessus sur les pensées de la brume. C'était comme si une voix lui soufflait à l'oreille de lâcher prise, que tout ce qu'elle ferait serait réduit à néant et ne servait à rien et elle ne pouvait pas lutter. Cette voix était tellement envoûtante et puis de toute manière, Kyara sentait le froid l'envahir de plus en plus, alors à quoi bon se battre ? La brune voulu lever son bras, mais elle se rendit compte qu'elle n'en avait plus la force, bof, tant pis.

Kyara sentit alors qu'on était en train de la soulever, mais pas avec de la magie cette fois ci. La brune n'avait pas remarqué que son adversaire s'était approché d'elle. C'était pour mieux l'achever ? Alors au final la Française n'était rien pour elle ?

Excuse-moi, excuse-moi, j'savais pas. J'savais pas que c'tait toi Je t'ai prise pour..

Elle ne savait pas ? Et bien Kyara non plus ne savait pas, mais elle ne regrettait pas ce qu'elle avait fait, parce qu'au final, elle n'avait rien fait de mal, elle. Bon, elle s'était un peu battue, mais elle pas au point de la tuer, elle au moins. Donc, elle allait l'achever où non ? Parce que là, Kyara aimerait bien savoir ...

Je vais t'aider, okay ? Je ne t'ai pas trahi, c'est simplement un malentendu. Je ne t'ai jamais voulu de mal

Elle n'avait jamais voulu lui faire de mal, mais pourtant elle l'avait quand même fait. Ce n'était pas un malentendu, pas du tout même vu que Kyara était dans l'Ordre, mais ça, la mangemort ne le savait pas. Où tout du moins pas encore. Ce fut alors, qu'elle fut soulever une nouvelle fois. Lachant un cri à cause de ses nombreuses blessures, la Française sera les dents se demandant qu'est ce qu'il allait lui arriver à présent.

 - On va aller à l'intérieur, on y sera mieux.

A l'intérieur ? Pourquoi aller à l'intérieur, c'était top la pluie non ? Apparement non, car sans qu'elle ne puisse rien dire, elle se trouva au sec. La jeune fille la posa alors sur une table et Kyara lâcha de nouveau un cri, car son poignet tapa contre le rebord. Il devait être cassé pour qu'elle ait mal comme ça. Avalant difficilement sa salive, Kyara rassembla toutes ses forces pour lever son autre bras et prendre son adversaire par le col afin de la rapprocher d'elle, car elle ne pouvait que murmurer.

- Ce ... c'était .... c'était pas un malentendu .... Je suis membre ... de l'Ordre du Phénix. On est dans une impasse ..... achève .... moi qu'on en finisse.

C'était le seul moyen qu'il y avait car elles étaient dans une impasse. Lachant alors le col de la mangemort, elle la regarda dans les yeux attendant que son heure vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Mangemort 70, Lun 23 Déc 2013 - 0:09


La Serpentard, affaiblie par les mauvais sorts de son adversaire, attrapa cette dernière, dans l'espoir de rapprocher leur visage. Il y eut un instant de silence, où elles se fixèrent, leur pupilles brillant d'amertume, mais également d'incompréhension, puis Kyara prit la parole. Il ne s'agissait que d'un faible murmure et son interlocutrice, bien que près, devait se concentrer pour l'entendre

- Ce ... c'était .... c'était pas un malentendu .... Je suis membre ... de l'Ordre du Phénix. On est dans une impasse ..... achève .... moi qu'on en finisse, fit-elle, fatidique.

70 resta sans voix. Elle ? Dans l'Ordre du Phénix ? Définitivement les révélations ne cessaient de fuser et la Mangemort avait l'impression d'être dans un cauchemar ou alors elle était victime d'une mauvaise blague. La prochaine chose c'était quoi ? Elle était enceinte de jumeaux et elle ne connaissait probablement le père ?

- Une impasse ? Si je ne te tue pas, tu me tue ? C'est ça ? rétorqua-t-elle brutalement.

Tuer. Tuer. Tuer. Le mot se répétait et tournait sans cesse dans l'esprit de la mage noire. Les dernières révélations assommaient totalement la sorcière qui s'attendait à peu près tout sauf ça. Et pourtant en y repensant, cela expliquait bien des choses, non ? Avait-elle était naïve ? Peut-être, mais dans ce cas-là, Kyara aussi.

Toujours allongée, elle avait lâché le col de soixante-dix qui recula légèrement le visage.

- Curo As Velnus.

Il avait fallu se concentrer afin de réussir ce sortilège de magie blanche. Habituellement, 70 foirait lamentablement tout ce qui attrait à la magie blanche, particulièrement les sortilèges curatifs. Mais cette fois-ci, malgré le fait que la dernière syllabe de la formule avait était coupée, des fins filaments rosées sortirent de la baguette de la baguette de la mage noire et vinrent s'enrouler sur le corps allongée de la jeune fille. La main gauche de sept-zéro brûlait et elle ne comprenait pas trop pourquoi : l'utilisation de la magie pure ? Cela faisait longtemps. Surtout un sortilège aussi réussi. Malgré la douleur, elle garda sa baguette bien droite, faisant durer l'aura magique qui emprisonnait Kyara d'une certaine allégresse, mais également d'une  chaleur rassurante. La magie éclairait faiblement l'intérieur lugubre de la cabane et, ironiquement, la Mangemort ne put s'empêcher de penser à l'ironie de la scène : un mage noir qui tentait de sauver son ennemi grâce à la mage blanche.

- Je ne te tuerais pas et tu sais très bien pourquoi...

La voix de 70 mourut dans un murmure, tout comme son sortilège qui s'estompa. Devant elle, Kyara venait de fermer les yeux, elle ne semblait plus l'écouter, s'était-elle endormie d'épuisement ? Il était fort peu probable qu'elle ait rendu son dernier souffle malgré que la mage noire l'ait salement amoché. La Mangemort veilla une bonne partie de la nuit sur elle, lui lança de temps à autre un sortilège qui alésait ses blessures. Lorsque le soleil pointa le bout de son nez, 70 se sauva, ne sachant plus comment affronter la situation. Un jour, elle pourrait lui en dire plus. Un jour.



{FIN DU RP}
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Derrière la cabane hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 12

 Derrière la cabane hurlante

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.