AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 16 sur 16
Rencontre inattendue
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor

Re: Rencontre inattendue

Message par : Elina Peterson, Mer 06 Déc 2017, 10:09


Comme un air de déjà vue

avec Artemis Lhow♥ et Nyx Spero


L.A des deux pour intervenir

En retard... Il est encore en retard... J'aime cet homme mais son Job beaucoup moins ces derniers temps... ça fait bientôt une heure qu'il devrait être là... La table est mise, le repas est pret... Et encore une fois il a dut être retenue au travail... D''habitude il me prévient mais la... Rien... Pas un hiboux, pas un patronus... Aurait-il tout simplement oublié qu'on devait ce voir ce soir?

Je me lève du canapé sur lequel je m'étais installé pour tuer le temps en attendant qu'il arrive sans trop regarder l'horloge mais la s'en est trop je ne tiens plus... Je fulmine... Je vais éteindre le feu qui maintenait le repas au chaud. Je jette un regard désabusé vers la porte comme s'il pouvait la franchir d'une secondes à l'autre... Mais rien... Je soupire de déception et de rage. Qu'il aille au diable. J'éteins les lumières et me rends dans ma chambre, je ne trouverais pas le sommeil mais je serais toujours au chaud sous mes couettes.

A peine la porte de ma chambre refermé qu'un magnifique tigre argenté fait son apparition et s'arrête devant moi, la voix de mon Auror résonne dans la pièce.« J'ai besoin de ton aide ... dans mon bureau se trouve sur la deuxième étagère une petite fiole en verre contenant un liquide rose. Prend la et amène la moi, mon patronus te guidera jusque dans la forêt, j'ai un petit soucis avec une collègue ... sois prudente en chemin ... je t'aime. Mon coeur se serre, il a un problème avec une collègue?  Dans la foret? J'enfile rapidement des vêtements chauds attrape ma veste et transplane directement devant le portail du domaine gris. Pas de temps à perdre surtout s'il a besoin de moi. Je n'ai pas le temps d'atteindre le perron qu'Haïko m'ouvre déjà la porte. Je le salue à peine, l'esprit bien trop embrumé par l'inquiétude... Si le bureau de Mr L'auror n'est pas vraiment rangé je n'ai cependant aucun mal à mettre la main sur la dites fiole qu'il m'a demandé de lui amener.... Je ressors aussi vite de la maison en remerciant et m'excusant rapidement auprès d'Haïko qui n'y comprends absolument rien... Artemis se débrouillera pour lui expliquer la situation... Un regard vers le Tigre et le voila qu'il m'ouvre le chemin en direction de son maitre.

Il me faut un certain temps pour enfin apercevoir une silhouette mais dans le noir l'angoisse monte... Et si ce n'était pas lui...? Je resserre l'emprise de mes doigts sur ma baguette. Il ne faut pas que mes démons refasse surface maintenant... Il a besoin de moi.... Je m'approche doucement et lorsque je le vois adossé contre un arbre un soupire de soulagement m'échappe... Je m'approche de lui, inquiète. Il me rassure d'un sourire et dépose un baiser sur mes lèvres. Je lui tends la fiole qu'il m'a demandé et me tourne pour chercher la fameuse collègue. Mon sang se glace, Nyx est inconsciente contre l'arbre en face.

Un regard vers l'homme que j'aime puis un autre vers ma pire ennemie. Attends, minute... Que fais Nyx ici? je tente de comprendre... Soit c'est elle le problème et sa collègue est je ne sais ou.... Soit.... Non... ce n'est pas possible il me l'aurait dit si il travaillait avec elle? Non? Un simple regard vers lui et je comprends que ma deuxième théorie est la bonne... Elle est sa collègue... Et il me l'a caché... J'hésite entre éclater maintenant où prendre sur moi... Je l'attends depuis plus d'une heure, je m'inquiète pour lui et monsieur est avec Elle? Je prends une grande inspiration et lui lache le plus froidement possible.

- Voila ta fiole

Lhow va vraiment falloir que tu es une bonne... Une très bonne excuse. Sinon tu vas me le payer cher... très cher...

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Rencontre inattendue

Message par : Artemis Lhow, Mer 06 Déc 2017, 13:57


* T'aurais peut-être mieux fait d'appeler Haïko non ? *

Le temps s'écoule doucement, laissant planer dans l'air le bruissement des feuilles, le souffle lent du vent et les ronflements de Nyx. Pendant de longues minutes qui me semblent être des heures, je guette attentivement le moindre bruissement trop brusque, le moindre souffle de trop, la moindre sonorité qui n'aurait pas sa place en cette vieille forêt. Je suis presque impatient qu'elle arrive, mais je sais aussi que sa réaction risque d'être explosive. Elle s'est beaucoup calmé avec le temps, mais son sang bouillonne encore et toujours d'une espèce de jalousie farouche... pourtant en arrivant j'ai bien cru que tout allait bien se passer...

Un soupir de soulagement lorsqu'elle approche de ma position, je lui adresse un sourire et vais à sa rencontre déposer un baiser sur ses lèvres. Elle me tends la fiole d'un air interrogateur lorsque son regard se pose au dessus de mon épaule. Son mouvement se fige, elle semble réfléchir quelques secondes puis son regard se fait froid ... mais pas autant que le ton de sa voix. Je récupère la fiole et pousse un soupir, presque une lamentation, c'était prévisible. Ses différents passés avec l'autre cruche sont encore bien présents. Mais elle a changé elle aussi depuis et c'est grandement assagit. Bon, certes ça reste Nyx, faut pas déconner, mais elle est supportable aujourd'hui.

« Eh bien je vois que je n'ai pas à te présenter ma collègue, tu sembles te souvenir d'elle ... je l'ai croisé alors que je venais te rejoindre, mais son comportement était pour le moins étrange alors je l'ai suivi pour m'assurer que tout allais bien. Sauf qu'elle a visiblement bu une fiole qu'elle n'aurait pas du boire. Celle-ci, je lui montre celle que je tiens à la main, est l'antidote. »

Petit détail auquel je n'avais pas pensé, mais il faut qu'elle soit réveillée pour lui administrer. Et si elle se réveille, elle risque de ...

Je déglutit d'appréhension. Pourvu qu'elle ne fasse rien de stupide, je ne voudrais pas avoir à gérer un duel entre ces deux là. Si quelques années en arrière je n'avais eu aucun mal à les mettre à l'amende, aujourd'hui l'une d'elle a rejoins le bureau des aurors et l'autre a passé deux ans à la poursuite d'un mage noir. Niveau duel, elles se sont plutôt bien améliorés et je ne serai pas forcement à mon avantage face à celle que j'aime. Alors quoi ? Je lui dit d'emblée le contenue de la fiole ? Et s'il s'avérait que Nyx n'avait pas bu de fiole. S'il s'avérait qu'elle était réellement ...... nooooooon. Impossible. Je déglutit à nouveau et met en avant la fiole au liquide rose.

« C'est un antidote pour lutter contre les philtres d'amour. Je te laisse deviner sur qui c'est tomber et pourquoi j'ai préféré l'endormir ... avant que tu n'en vienne à vouloir l'étriper ou à vouloir m'étriper moi, je te signale simplement que si j'avais voulu te le cacher j'aurai pu faire appel à Haïko pour venir m'amener la fiole. Et si je t'ai pas dit que Nyx avait rejoins le bureau des aurors, c'est tout simplement parce que nous ne travaillons jamais ensemble vraiment et que je n'ai tout simplement pas eu l'occasion de t'en parler. Et puis ... au delà de ça ... il y a la discrétion lié au métier aussi. Si on ne se cache pas vraiment, on évite également d'avoir nos trognes affichés à tous les coins de rue. »

J'aimerais croire qu'elle sera raisonnable et qu'elle comprendra, mais elle n'est pas allé à Gryffondor pour rien : c'est une vrai lionne. Sans attendre sa réaction, je pointe Symfonia sur l'endormie et marmonne un « Revigor » presque à contre cœur. Début des hostilités dans dix secondes ...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre inattendue

Message par : Nyx Spero, Ven 22 Déc 2017, 19:47


Désolée pour l'attente vous deux :c



Un nuage passait par là, sans que je ne m'en aperçoive...

La nuit était belle, vraiment très belle. L'air frais qui refroidissait ma chair, me réchauffait mon cœur endolori par un passé inoubliable. Un passé que j'avais totalement oublié ce soir-là, dans les bras de cet homme qui me faisait sourire sans même m'en rendre compte. Je flottais comme un petit nuage qui se perdait dans le ciel, mais qui était content de se perdre. Je ne ressentais qu'un intense soulagement de me retrouver seul à seul avec cette personne. Mon cœur battait. Des battements harmonieux, synchronisé.

Yeux fermés, je ne voyais rien, mais je rêvais. J'imaginais cette forêt dans laquelle nous étions seuls. Le silence qui y régnait. Tout était magnifique. Même dans le noir. La beauté s'entrevoyait à travers les rayons de lumière déversés par la lune. Ce n'était pas grand chose, mais c'était suffisant pour s'apercevoir de la beauté de la vie et tout ce qu'elle nous offrait.

Puis... tout à coup, un sortilège lancé et je pars dans un monde encore plus lointain. Tout était très lumineux. Une lumière aveuglante. La découverte du monde. Je ne voyais rien, mais je savais que c'était parfait. Une main tendue, que je pris sans me poser de questions. Une peau douce, mais si froide... La lumière était moins forte. Je voulais qu'elle soit moins forte, pour apercevoir le visage de cette personne devant moi. Mais la lumière était toujours plus faible, comme si tout avait basculé dans un rien de temps. Un voile transparent était venu se poser sur ce rayon lumineux, le seul qui persévérait. Tout tombait. J'étais comme catapultée dans une autre vie...

Mes yeux commençaient à s'entrouvrir, me faisant durement retomber à la réalité. Je ne voyais rien. Il faisait sombre. Très sombre. Mais d'après mes sens, je me trouvais toujours noyée dehors. Quelle heure était-il ? Où étais-je ? Ma tête tambourinait. Je ne me sentais pas très bien. Je restais quelques minutes en sol, avant de me rendre compte que je n'étais pas seule. Je commençais donc à me relever rapidement, pendant que je plongeais ma main vers ma baguette, avant de me rendre compte qu'il ne s'agissait rien d'autre qu'un adorable collègue et... Peterson ?!

- Bordel, mais qu'est-ce que tu fiches ici Lhow ? Et pourquoi elle se trouve là ? demandais-je en gardant mon regard sur Artemis et en assistant sur le mot "elle"

Ma tête me faisait un mal de chien. J'avais l'impression d'être sur un bateau qui partait à la dérive. Je préférai donc m'assoir sur un rocher qui se trouvait juste à côté. Je m'étais levée trop vite, et les conséquences se virent de suite. Mon regard restait bloqué sur mon collègue, faisant comme si cette femme -que je détestais depuis toujours- ne se trouvait pas en face de moi. Une réalité que je ne voulais pas imprimer. Je n'avais ni l'envie, ni les forces de me battre.


- Il s'est passé quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre inattendue

Message par : Mary Drake, Sam 27 Jan 2018, 23:41


pas de réponses depuis un mois, je prends ^^
Si y'a un tit problème mp ♥


PV Lïnwe

Une allumette, deux alouettes, trois plumettes et quatre girouettes. La première prend feu pschit les deuxièmes volent en amoureux love les troisièmes tombent en criant Aaaaaaaaaaaaaaah et les quatrièmes tournent en rigolant hahahaha. C'est pas compliqué, le chemin est celui-ci, entre les broussailles, les trouvailles, les gouvernails, les morceaux d'ail - on évite les vampire évidemment - ce que c'est compliqué ! Bon au pire on établira un autre campement, ce n'est pas très grave il suffit juste de trouver une clairière. Là ! C'est bon ! Arrête-moi ce sourire satisfait chut, j'suis contente, c'est rare alors profitons ! J'ai pas de panier pour les champignons, ni de nourritures à cuire. Mais il fait froid ces temps-ci, bien que l'humidité semble s'en aller tout doucement à petits pas, alors réchauffons ! La lumière et la chaleur du feu peuvent avoir les mêmes propriétés que le coeur du soleil, j'en suis quasiment certaine ! C'est trop blanc, je me dois d'être un fantôme moins transparent vu que tous s'entête à me trouver vivante ~ frustration. À présent, ramassons.

Il faut d'abord faire un cercle de pierre, j'en ai tout plein avec moi, je les aimes pas t'façon alors même si elles peuvent pas brûler j'espère bien qu'elle pourront ressentir un minimum de douleur. Bien fait pour les inanimés. Vous n'aviez qu'à savoir bouger ! Puis après il faut les branches et ça c'plus compliqué. Un peu d'effort, ça peut le faire. Des allez-retours qui ne cessent, je marche je coure je vole impossible t'y arrive pas bon d'accord mais au moins je fais quelque chose et je commente pas. Tout s'efface, j'me concentre dans ce moment précis, celui où il faut empiler, pas trop peu mais quand même assez, cette précision pour ne pas trop se foirer.

Les morceaux d'arbres sont compliqués, mais le plus difficile reste quand même tout ce papier que j'ai dû emporter pour pouvoir faire en sorte que tout flambe correctement. À la moldue dirons nous. Chaque feuille chiffonnée qui atterrit dans le futur brasier me déchire le coeur. Elles ne sont pas n'importe qui, ce sont des feuilles noircies d'encre, de mon écriture, des feuilles que je ne veux plus voir devenir éternité. Peut-être que si elles disparaissent dans les flammes, ce qu'elles contiennent, leur message aussi. Je ne peux espérer autre chose que ça. Cette fin. Une bonne fois. Je termine un cahier entier, gardant tout de même la dernière page, une trace pour ne pas l'oublier. Quand j'étais encore toute petite on m'avait dit qu'il fallait toujours tout garder. Oups....

L'hésitation au bord des doigts. J'y vais ou je laisse ça comme ça ? Non, autant tout tuer directement, c'est mieux. Je sors une petite baguette, la frotte contre un des côtés de la boîte. Elle se consume. Mais j'arrive pas à me résigner à l'envoyer dans le tas. Je la regarde se rapprocher de ma peau. Avant de souffler pour ne pas qu'elle me touche. Puis je recommence. Elle avance, vers moi, danse, vers moi, frôle, vers moi, et là je la laisse me toucher, juste pour voir si le feu fonctionne, si l'odeur de la chair brûlée peut être aussi efficace que le goût métallique du sang. La réponse est non. Je continue donc de jouer à qui gagnera le premier ; le feu ou la Mary ? Le feu ou les tas de papiers et de branches ? Il y a beaucoup de possibilités, mais j'ai comme l'impression que dans tous les cas, je peux y perdre quelque chose - si pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre inattendue

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 04 Fév 2018, 15:39


La Petite Fille aux Allumettes.
PV Mary.

Le songe s'émerveille quand un pas sur le côté fait craquer une branche morte, évanouie sur ce lit de feuilles noircies par le temps. Comme le brasier, le feu et la bûche qui crépite dans la cheminée — une allumette qui croque et troque ses entières pensées. Lïnwe se tient là, le dos appuyé contre un arbre de la forêt. Attendant son heure comme on attend la fin de l'hiver, que le froid nous emporte entre deux encoignures : pour un abri éphémère, rasoir car illusoire.

-Premier vision. D'une libellule vaporeuse qui lui monte aux narines puis s'immisce dans son cerveau. L'idée fixe de ses ailes libres, le champ de blés derrière elle qui s'ennuie. Ça lui rappelle un peu son enfance. L'ignorance encore existante et puis sa sœur inhérente. La maison au loin qui se perd. Et puis une autre histoire, le pont la pluie et sa meilleure amie qui s'estompe au fil des années. Avant de disparaître vers les nuages, aux cieux accomplis.

Il continue son avancée comme une ombre maladive,
en retrait et pourtant si proche de la fille.

-Deuxième vision. D'une dinde farcie sur la table, imposante et incandescente face à la lune souriante qui s'infiltre dans le salon par la fenêtre ouverte. Un rayon léger, puis étonnant. Qui illumine les esprits, abonde ces regards attentés par la joie du moment. Une fête qui perdure grâce aux traditions. Un pilier. Non, des colonnes romaines indestructibles et pourtant déjà lézardées. Un fondement. Une famille encore établie. Avant de disparaître vers les nuages, aux cieux accomplis.

La suivre en filature
était particulièrement
excitant
pour son
cerveau
créatif.

Particulièrement
redoutable
pour cet
être
aliéné.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mary Drake
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre inattendue

Message par : Mary Drake, Jeu 15 Fév 2018, 20:41


Le rire est étrange
surtout lorsqu'il devient ------ fou
le rire est une lumière
entre les flammèches
le rire est quelque chose
le rire n'est rien

mais qu'est-ce que le non-rire ?

Un ensemble vide.

Aussi, entre cette confusion bipolaire, je commence à rigoler. Changeant le tout pour le tout. Mon feu prend de la conscience. Mon feu n'est pas encore vie, mais je le vois onduler entre les branches. C'est comme une vision éphémère, une projection dans le futur qui n'est pas aussi lointain - pas comme la mort par exemple. J'acquiesce pour moi toute seule, vision du monde changeante entre les instants. J'évite de festoyer trop vite. La petite fille ne meurt-elle pas à la fin ? Je ne sais plus vraiment. Il faut que je dérive, déborde sur le plan de base. Mais à force de jouer je me retrouve vite à court. Ce serait pourtant fâcheux de démarrer une bisbille entre toi et moi pour voir qui est la réelle fautive dans cette histoire. Ce ne sont pas les autres en tous cas. Ils se sont enfouis, enfoncés dans le sol, la terre-mère. S'en est fini.

Mes yeux se dérobent à la vision de la chair meurtrie, de la chair brûlée. Seule celle de mon pouce a été touchée. J'ai pas d'autre moyen de me soigner de toute façon ; le feu permettant en règle générale de s'occuper de la plaie. Faisons le compte : cinq. Regardons le travail : parfait. Il n'y a plus qu'à se laisser bercer. Regard aux alentours : quelqu'un ? Non. Ou peut-être que si. Qui sait ? Pas moi. Je me retrouve par terre, les cheveux emmêlés par la borée. À nouveau je reprends mes gestes mécaniques. Frottement, flamme. De jolies bluettes se forment sur les contours. Il ne reste plus qu'à tout poser près du feu ; et là, c'est l'explosion.

Enfin, tout est relatif - explosion d'un regard émerveillé plutôt. Mais le feu peut vite se tarir comme il peut vite tout détruire. Deuxième allumette. Troisième ; et le souffle qui vient alimenter le tout. Quatrième - cinquième. Mes dernières chances de survies viennent de partir dans le néant. Heureusement pour moi, ça prend. Les flammes se mettent à onduler autour, enjouant mes yeux quand la chaleur s'empare lentement de mon coeur. C'est absolument parfait. J'ai l'audace de me prendre pour une aspiole à présent. Me voilà maintenant génie, mais contrairement aux habituels batifoleurs, j'ai la chance de ne pas être enfermée dans une lampe (qui a plus l'allure d'une théière que d'une lampe d'ailleurs), espérons que ça dure.

Elles sont si belles
et pourtant aussi redoutables
que des cruelles alumelles

prendre garde
le contrôle peut très vite
être perdu
.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre inattendue

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 16 sur 16

 Rencontre inattendue

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.