AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Nike : 25% de réduction supplémentaire sur les articles soldés
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 6 sur 13
Près des Sangliers Ailés
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle

Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Harradas Spinner, le  Mer 21 Oct 2015 - 12:23

Le temps c'est du travail et le travail c'est de largent. Par conséquent d'après le théorème de A=C=B alors A=B. Donc le temps c'est de l'argent. Il pensait sérieusement à les vendre ces petits boursouflailes mutans. T'imagines le max de thunes qu'on pourrait se faire avec ? Jte parle de millions de Noises, de millier de Mornilles et de centaines de Gallions ! Fallait juste qu'il trouve un moyen de fausser compagnie aux deux autres là.

- Il m'en faut 20 ! Mettez les dans le panier là.

Il sortit un panier en osier de nulle part en osier beige qui se refermait comme celui du petit chaperon rouge. Sauf que radis lui il aurait plus été un chaperon bleu. Il réajusta ses lunettes sur son nez et agrippa fortement son filet après avoir glissé ses boursouflailes dans le panier d'osier.

1. Il attrape un boursouflaile handicapé
2. Il attrape un boursouflet bleu grave beau

3. Il oubli qu'il est en train de chasser des boursouflets
4. Il attrape un papillon
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Maître de jeu, le  Mer 21 Oct 2015 - 12:23

Le membre 'Harradas Spinner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Près des Sangliers Ailés - Page 6 D-4-2-10
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Shela Diggle, le  Mer 21 Oct 2015 - 12:42

Et pouf, un deuxième, à croire que j'suis chanceuse, mais l'a pas l'air bien le petiot, un peu saoule peut être, un peu saoulé de nous, de nous qui f'sons n'importe quoi, parce que tourner sur soi-même autant d'fois c'pas naturel, j'espère seulement qu'son estomac vaut plus que son foie. Mais après tout pourquoi pas, c'chouette de bouger s'défouler à donf et tomber par terre et s'rel'ver ou pas être tombé et tomber finalement, y'a plus de centre de gravité, tiens ça serait génial ça, être son propre centre de gravité, et tourner comme ça en volant comme une planète, en plus p'tit, comme ces bestioles volantes tiens, sauf qu'elles ont des ailes ces tricheuses. Et tandis que la bouteille s'élève aussi dans les airs, sans b'soin de rien, elle, la chanceuse, surtout qu'une bouteille ça prend les lèvres de tous sans problème, c'pas mal d'être une bouteille, m'sieur l'prof attrape un mouton bleu, et d'mande à ce qu'on donne ses bébés. J'oublis c'lui qu'est dans ma poche, ou j'préfère en garder un, qui sait, sait plus, et je pose mon deuxième trophée dans le panier. R'partons à la chasse aux champignons, autrement, l'omelette de sous, on l'aura jamais.


1. Un champignon par-ci, un de plus dans le panier.
2. Et qu'on regrette notre petit et qu'on zieute le panier d'un air mauvais.
3. Tomber une nouvelle fois.

4. Un rose fuchsia ! Attrapé
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Christopher Branwen, le  Mer 21 Oct 2015 - 17:13

Lancé de dé pour Shela Diggle.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Maître de jeu, le  Mer 21 Oct 2015 - 17:13

Le membre 'William West' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Près des Sangliers Ailés - Page 6 D-4-4-10
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Lizzie Cojocaru, le  Ven 23 Oct 2015 - 4:23

- Il m'en faut 20 ! Mettez les dans le panier là. Eglaf il sortait d'où son panier. Après le filet... Les profs de divination étaient-ils tous imprévisibles ?
- Ouais non merci, j'te les file qu'pour du troc. Tes lunettes, qu'est-ce t'en dis ?

Et quand tu danses et quand tu ris tu te perds des fois, mais tu aimes ça aussi. Ça tourne un peu, ouais cette flasque est pas mal, ajouter quelques notes sucrées pour que les gens se rendent moins compte quand ça descend, pis c’est bon. Mais toi ça te va, tu l’aimes bien aussi cette amertume, tu te demandes si tu pourras la commercialiser ou si y mêler une autre potion améliorera encore les effets, si « améliorer » en ce sens c’est viable pour l’enseigne ou si t’arriveras plus à gérer les clients, pis pof, petit à petit, tu t’éloignes de tes débats spiritueux, tu te retrouves avec toi-même, des rimes qui te viennent, oh mes rebelles, attendez d’voir ce qui va venir. « C’est une histoire qui a pour lieu / Poudlard l’immense siècle XXII / -Année mystère, même pour les dieux- / Histoire de fourches, et de révolte. » Olt et eu. Pas top la rime. Ajouter un truc sur les volts ? «Venez, rebelles anonymes / Désavouer ses tradis maximes / Mêlez vous à notre pantomime / Enrichissez le de votre rime. » Non. Déjà, elle avait besoin de leurs rimes, c’était clair, ça sonnait mal, pis le ton impératif allait pas, il fallait plus prophétique t’crois pas ? Allez toi, l’boursouflaille devant, viens confirmer.

1. Tu chopes celui situé sur la tête de Diggle.

2. Tu chopes celui situé sur l’épaule de Spinner.


3. Non, avant, une gorgée de plus !
 Faut de l'énergie pour choper les lunettes.
4. Il est plus rapide que tes mains imprécises et t’échappe.


(Alleeeez, un peu de chance please les dés)
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Maître de jeu, le  Ven 23 Oct 2015 - 4:23

Le membre 'Lizzie Bennet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Près des Sangliers Ailés - Page 6 D-4-1-10
Invité
Anonymous
Invité

Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Invité, le  Dim 7 Fév 2016 - 15:48

[Le dernier message date de plus de 3 mois, je me permets donc de répliquer]

Près des Sangliers Ailés - Page 6 Small_53ce4d8d5bb81 Près des Sangliers Ailés - Page 6 281A285500000578-0-image-a-2_1430238653910-150x150

"Opposites are not contradictory but complementary"

[Pv : Marx Rosenzwag et Lewis Harper]

L'hiver n'était pas la saison la plus agréable de l'année, tous les élèves ne pouvaient pas se permettre de mettre le nez dehors sans s'être préalablement emmitouflé dans de multiples couches de vêtements chauds. Lewis n'a jamais été un grand fan du froid, lorsqu'il était petit il allait jusqu'à refuser catégoriquement de quitter son lit. Il avait passé de nombreuses journées seul sous sa couette à lire des livres d'aventure, ses parents n'étant pas assez présents pour le réprimander on peut dire qu'il avait largement abusé de ce petit rituel. Cependant, à Poudlard les choses étaient bien différentes. En effet, il partageait un dortoir avec plusieurs garçons de son âge qui faisaient eux aussi partie de la maison du grand Salazar Serpentard. Il lui était donc impossible d'être seul comme il le faisait lorsqu'il était dans sa chambre au manoir familiale et, malgré qu'il n'ait rien contre la compagnie de ses compagnons de dortoir, il préférait braver le froid à la recherche d'un peu de tranquillité.

En ce samedi après-midi, le jeune blondinet avant donc pris la décision d'aller faire un tour dehors pour se dégourdir les jambes, principalement pour éviter de devoir passer davantage de temps avec les autres élèves qui étaient tous entassés dans la Grande Salle. Le fils unique de la famille Harper n'avait pas énormément d'amis à l'école de magie, il pouvait probablement les compter sur les doigts d'une seule main. Son côté solitaire et mystérieux ne jouait, en effet, que très rarement en sa faveur lorsqu'il s'agissait de rencontrer de nouvelles personnes. Il ne souriait que très rarement, non pas parce qu'il n'était pas heureux, mais parce qu'il a grandit seul dans un immense manoir et qu'il n'a jamais eu l'opportunité de partager ses sentiments avec le monde extérieur. Pour la même raison, en général il n'hésite pas à dire ce qu'il pense, il a quelques problèmes avec les conventions établies par la société en matière d’interactions sociales. Ce manque de tact lui donne parfois un petit côté rustre, grincheux ou prétentieux, mais en réalité aucun de ses attributs ne lui appartient.

Il quitta la Gande Salle et se dirigea vers l'immense porte d'entrée de l'établissement. Une fois à l’extérieur il resserra son écharpe vert et argent autour de son cou et se mit à marcher en direction des statues de sangliers ailés qui montaient la garde devant l'école jour et nuit. Il s'appuya contre l'une d'entre elles et se mit à regarder l'horizon. Parfois ses parents lui manquaient, mais contrairement à la plupart des autres élèves il ressentait ce sentiment même lorsqu'il était chez lui. Poudlard ne l'empêchait pas de voir son père et sa mère, c'était leur emploi du temps trop chargé qui avait eu raison de leur relation familiale. Il croisa les bras dans l'espoir d'emprisonner la chaleur créée par sa cape de sorciers, le sol était couvert d'une épaisse couche de neige et le froid lui mordait les joues.

Alors qu'il était absorbé dans ses pensées, il ne remarqua pas tout de suite qu'il n'allait pas tarder à avoir de la compagnie. En effet, des pas résonnèrent sur le sol en pierre de l'école de magie, mais qui cela pouvait-il bien être ? S'il avait pris la peine de se retourner il aurait sûrement reconnu la silhouette familière d'un des élèves de Gryffondor.
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Marx Rosenzwag, le  Dim 7 Fév 2016 - 18:24

Marx avait déjà passé sa première matinée du week-end à dessiner le Parc du Château de Poudlard sous la neige, adosser à un arbre à la lisière de la Forêt Interdite. Il n'y avait pas de meilleure endroit pour être tranquille et se tenir à l'abri de tout les ennuis qui pouvaient vous courir après avec l'espoir d'avoir votre peau. Il serait maintenant osé de dire que le jeune sorcier n'aimait pas le froid. Il avait l'habitude de trainer dehors dès qu'il avait un peu temps libre, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige. C'était le seul moyen que le Gryffondor avait trouvé pour rester calme. Ses nerfs à vifs ne semblaient s'apaisés que lorsqu'il se retrouvait seul, lion de toute compagnie indésirable susceptible de susciter chez lui un n-ième excès de colère. Même lorsqu'il lui fallut retourner dans la Grande Salle pour le repas du midi, Marx prit bien soin de se tenir à l'écart et de pas s'intéresser à la cohue générale. Il lui était pénible de tenter d'être invisible aux yeux des autres quand on savait le plaisir qu'il pouvait prendre à se faire remarquer. Après ce repas expédié en quatrième vitesse, le jeune homme avait mis les voiles vers le dortoir.

L'endroit était inhabituellement désert, ce qui était en soit une bonne chose. Marx récupéra sa Flèche de Cristal et se dirigea vers la sortie de l'école. Mieux valait pour lui quitter les lieux pour le week-end. Ou plutôt pour les autres... Toujours est-il que sa cousine serait très certainement ravie de le voir débarquer à l'improviste. Et c'était pas comme si elle n'y était pas habituée. Sans compter que voler lui ferait le plus grand bien. Le Lion avançait à grands pas, sa robe de sorcier flottant derrière lui, le balais bien en main. Les couloirs s'enchainaient rapidement sans qu'il ne prête attention à qui il croisait. Peut-être n'avait-il croisé personne d'ailleurs... La large porte s'ouvrait maintenant devant lui, comme l'incarnation de la liberté à ses yeux, et l'air frais vint lui caresser le visage. Son esprit s'était égaré dans les méandres de sa réflexion. Le garçon se demandait quand Lizzie lui enverrait la missive qu'elle lui avait promis, quand reverrait-il June à nouveau, pourquoi son oncle pouvait-il tant aimer les Moldus quand on voyait comment ses parents s'étaient comportés avec lui... Bref, tout se bousculait de nouveau dans sa petite tête. Tout devenait confus. Cet état qui lui collait à la peau depuis la mort de Wilum était vraiment un fardeau dont il ne parvenait pas à se défaire, et qu'il n'avait jamais confié à qui que ce soit. Les choses avaient tellement changé en si peu de temps...

Dans sa désagréable rêverie, Marx ne s'aperçu même pas qu'il fonçait droit sur le seul élève dans les parages, appuyé contres le colonnes de l'entrée sur lesquelles reposaient les imposantes statues. Ce n'est qu'en le percutant violemment, au point de laisser son balais lui échapper des mains et rebondir sur le sol dans un bruit sourd, que Marx refit surface. Il fit un pas en arrière et dévisagea le jeune sorcier avec colère, les sourcils froncés et l'air mauvais. Le Lion l'avait déjà vu à la tablée des Serpentard celui-là; une fois, peut-être deux allez savoir. Il ne le connaissait pour ainsi dire pas du tout. Marx ne prit même pas la peine de s'excuser. Le regard hautain, la voix rauque et grinçante, il lui balança:

- Dit donc, t'as rien d'mieux à foutre que d'te planter au milieu d'mon ch'min?! Parce que je peux trouver de quoi t'occuper moi!

Marx avait sorti sa baguette en même temps qu'il l'avait incendié. Son joli minois n'était en rien une excuse ou une protection pour lui après s'être dressé entre le Lion et sa liberté.


HRPG:
 
Invité
Anonymous
Invité

Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Invité, le  Lun 8 Fév 2016 - 10:45

Lewis fut arraché à sa rêverie par une bousculade inattendue. Le jeune garçon eut besoin de quelques secondes pour reprendre ses esprits, avant de poser son regard sur l'auteur du dérangement qui venait de troubler sa tranquillité. Il s'agissait d'un élève de Gryffondor, il avait déjà croisé son regard à plusieurs reprises. Cependant il ne s'était jamais donné la peine de faire sa connaissance, non pas parce qu'il estimait le garçon indigne de ses fréquentations, mais parce que son appréciation de la solitude était telle qu'il ne ressentait pas le besoin de rencontrer de nouvelles personnes. Le blondinet se dirigea machinalement vers le balai que le jeune homme venait de faire tomber, au moment où il s'abaissa pour le ramasser, ce dernier s'adressa à lui d'une voix peu commode.

Lewis prit la Flèche de Crystal entre ses mains et il la tendit à son propriétaire. Le visage du Serpentard était impassible, dépourvu de toutes expressions, on aurait pu croire qu'il était figé dans de la porcelaine. Il répondit à son interlocuteur d'une voix simple et polie, qui dénotait fortement avec celle du Gryffondor échaudé.


« Je suis navré, mais je ne suis pas très doué en matière d'altercation. Si vous cherchiez quelqu'un avec qui vous querellez, il vaudrait peut-être mieux retourner à l'intérieur. La Grande Salle est pleine d'élèves, je suis certain que l'un d'eux se portera volontaire. »

La plupart des gens étaient toujours un peu étonné par les réactions du jeune garçon, et cela pour deux raisons. La première étant qu'il s'exprimait de manière étrange, utilisant des mots dont la place étaient dans un livre et non dans la bouche d'un adolescent de 15 ans. Cependant, comme il passait le plus clair de son temps le nez plongé dans ses bouquins, il était au fond normal qu'il s'exprime comme l'un d'entre eux. La deuxième étant qu'il n'arrivait pas à mentir. En effet, la plupart du temps, le blondinet disait le fond de sa pensée sans réfléchir à la réaction que cela pourrait provoquer chez son interlocuteur. Il avait horreur des confrontations, il n'arrivait pas à comprendre la raison pour laquelle certaines personnes appréciaient être en conflit. Lorsqu'il était contrarié, il ressentait toujours cette boule désagréable au fond de ses entrailles et il essayait d'éviter ce genre de sentiment le plus possible. Pourquoi voudrait-on se faire du mal à soit même, les gens ne se sentent-ils pas mieux lorsqu'ils sont heureux ? Quoi qu'il en soit, là était la philosophie de vie que Lewis avait décidé de suivre, bien que cela le coupait souvent du reste du monde.

Il fixa le jeune homme qui se tenait en face de lui en attendant sa réaction. Ce dernier n'avait pas véritablement de raison de lui en vouloir, enfin pas d'après lui en tous cas. Il n'avait pas enfreint le règlement et, même s'il s'obstinait à dire le contraire, ce n'était pas lui qui l'avait percuté. Néanmoins, Lewis était prêt à reconnaître la faute si cela lui permettait d'éviter un conflit.


HRPG:
 
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Marx Rosenzwag, le  Lun 8 Fév 2016 - 15:41

-  Je suis navré, mais je ne suis pas très doué en matière d'altercation. Si vous cherchiez quelqu'un avec qui vous querellez, il vaudrait peut-être mieux retourner à l'intérieur. La Grande Salle est pleine d'élèves, je suis certain que l'un d'eux se portera volontaire.

Marx, la baguette toujours bien vissée dans la main, regarda d'un yeux encore plus mauvais l'adolescent qui lui tendait son balais. Non mais pour qui le prenait-il? Le dernier des abrutis? Jouer ainsi les grands sages ne pouvait qu'aggraver la situation du Serpentard. Le Lion était   bien loin de chercher ce genre d'altercation. Du moins avec ce genre de gamin. S'il n'était jamais que le premier pour semer les embrouilles et se battre, le garçon ne le faisait délibérément qu'en de rares occasions... Quelle blague!! Ho ho ho!! Marx était un fouteur de Mer** par excellence oui! Et le pauvre Vert et Argent lui tendait une perche de trois mètres de long pour se faire battre. Que ce soit le vouvoiement ou le vocabulaire pompeux que ce type employait à son égard, tout tendait à attiser les flammes de sa colère... Et surtout de sa moquerie. Un large sourire fendit le visage du Rouge et Or, malsain et méprisant. La tête haute, il rétorqua:

- En voilà un de bien cultivé. Rat de bibliothèque n'est-ce pas? Tu te crois malin, j'imagine, à vouloir me faire passer pour un demeuré surexcité. Ha ha ha!! Alors que tu ne me connais même pas... Mais puisse qu'il en est ainsi..., le Lion récupéra son balais d'une main lente, douce et maitrisée, puis dès qu'il l'eu bien en main, brandit sa baguette en informulant un #Levicorpus, Je vais te donner ce que tu veux! Voici les présentations donc: Marx, septième année, de Gryffondor, et ton bourreau pour l'occasion puisse que tu souhaites semblerait-il si fort me voir dans ce rôle!! A qui ai-je l'honneur?!

Sa voix s'était teintée de folie et d'excitation. S'il avait initialement agit par instinct, car chez Marx l'instinct se voulait brutal et explosif, la suite des évènements n'était que le pur produit du Serpent. Ne finit-on pas toujours par voir ce que l'on souhaite chez quelqu'un? Et que fait-on du respect du à ses ainés? Remarquez, Marx n'en avait pas plus que lui... Pour ne pas dire pas du tout! Le brun s'approcha très prêt du blondinet, si prêt que son visage était presque collé au sien. Cet air condescendant lui sciait à merveille. Le regard plongé dans les yeux de l'adolescent, il lui dit lentement:

- Je ne suis pas un mauvais bougre tu sais... C'est toi qui veux ça...

Marx avait maintenant l'air plus amusé qu'autre chose. Toute cette animation l'avait ragaillardis. Son sourire se voulait plus amusé que malsain désormais, et les traits de son visage étaient plus détendus. Il soulageait ses nerfs comme il pouvait voyez-vous. Il adressa un petit clin d'œil malicieux au jeune homme aux airs de poupée.


HRPG:
 
Invité
Anonymous
Invité

Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Invité, le  Mar 9 Fév 2016 - 5:46

Lewis avait horreur de s'attirer des ennuis et, en général, il était plutôt doué pour les éviter. Les gens finissaient toujours par jeter l'éponge face au manque d'intérêt non dissimulé du jeune garçon. Néanmoins, de temps à autre, il arrivait que quelqu'un soit assez obstiné – ou impulsif – pour lui tenir tête. Il avait toujours eu du mal à évaluer le tempérament des gens. En effet, s'il avait été un peu plus habitué à interagir avec des inconnus, il aurait sûrement vite remarqué que le Gryffondor n'était pas d'humeur à plaisanter. La colère de ce dernier ne tarda pas à éclater. En l'espace de quelques secondes, il l'avait assaillit de paroles peu commodes. Le fils Harper fut quelque peu interloqué par l'excès de rage qui émanait de son interlocuteur, cependant il resta silencieux. Il avait la sensation d'en avoir déjà dit trop la première fois qu'il avait ouvert la bouche. Il se contenta d'observer le jeune homme qui se tenait en face de lui d'un regard vide.

Il pointa sa baguette sur le blondinet qui sentit ses pieds se décoller doucement du sol. Il se sentait extrêmement vulnérable, il se rendait bien compte que la personne en face de lui pouvait lui régler son compte en un tour de main. Son bourreau prit tout de même la peine de se présenter, probablement pour s'assurer que le jeune homme n'oublie jamais la leçon qu'il était sur le point de lui donner.


~ Marx...joli prénom...~

Le moment était sûrement mal choisi pour se répandre en divagations. Quoi que...il n'avait rien à perdre. Il était bien impuissant face à la situation et , dans ce cas, autant s'efforcer de garder des pensées agréables. Certains racontent que lorsqu'on a froid il faut imaginer que l'on est sur une plage ensoleillée. Le conditionnement mentale était apparemment la clé de nombreux problèmes. Réussirait-il à s'imaginer au creux de son lit avec un bon livre dans les mains au moment où le jeune homme écraserait son point sur son visage ? Peut-être s'évanouirait-il après les quelques premiers coups ?

Il fut ramener à la réalité en sentant le souffle du Gryffondor sur sa peau. Son visage était si proche du sien qu'il n'arrivait même plus à distinguer ses traits. La seul vision qu'il avait en cet instant était les grands yeux noisettes du jeune homme qui se tenait en face de lui. Lewis retint son souffle, il n'avait jamais été aussi proche de quelqu'un, il se sentait soudain extrêmement mal à l'aise. Il était figé comme une statue grecque, chacun de ses traits comme moulés dans le marbre, la bouche entre-ouverte, il voyait l'attitude de Marx se métamorphoser.

Après quelques secondes d'hésitation, il trouva la force de répondre à son aîné.


« Lewis Harper, 5ème année, Serpentard. »

Il n'avait jamais été secoué de la sorte auparavant. Il se sentait étrangement vivant, comme s'il venait de réaliser pour la première fois qu'il n'était pas immortel. Il sentait son coeur battre à toute vitesse dans sa poitrine, sa respiration s'était accélérée et la dose d'adrénaline qui circulait dans ses veines lui donnait presque le tournis. Lorsque son interlocuteur se mit à sourire, il ne put s'empêcher d'en faire de même. Il sentit le coin de ses lèvres se lever et une vague de chaleur traverser son corps pour aller se loger dans ses joues. Il balbutia, ne comprenant pas vraiment ce qui venait de lui arriver.

« Tu veux bien recommencer, s'il te plaît ? »
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Marx Rosenzwag, le  Dim 14 Fév 2016 - 6:01

Marx fut très satisfait de l'effet qu'il avait produit chez le jeune homme. Celui-ci semblait être en train de subir la douche froide la plus inattendue de toute sa vie. Peut-être même la seule d'ailleurs. Le Lion était convaincu que ce gars n'avait jamais essuyé le moindre litige autrement qu'avec des mots. Tout ça été lisible sur son visage, complètement pétrifié, et à l'absence totale d'une autre réaction. Bon nombre de sorciers auraient certainement déjà dégainés leur baguette magique pour répliquer avec force. Ce garçon était très curieux. Il trouva pourtant la force de répondre, de décliner son identité. Un Serpentard, comme l'avait bien deviné le Lion. Un petit de cinquième année. Marx applaudit bruyamment, et éclata de rire

- Et bin voilà! C'est pas sorcier tu vois?! Enchanté Lewis.

Et le brun inclina docilement la tête en signe de salut. Il n'était qu'à quelques centimètres de lui, et ne pu que remarquer l'état (de panique ou d'excitation) dans lequel Lewis se trouvait. Le rouge lui était monté au visage, et il répondit au sourire de Marx.

- Tu veux bien recommencer, s'il te plaît ?

Le Lion le dévisagea, levant un sourcil interrogateur. Que voulait-il? Qu'il le suspende de nouveau ou qu'il lui ressorte son speech? Dans le deuxième cas, ce serait compliqué car Marx ne se souvenait déjà plus de ce qu'il venait de lui dire. Ou vaguement. Son nom, sa maison, et quelques divagations absurdes que la colère lui avait surement fait dire. Cela devait être ça. Personne ne redemanderait d'être une nouvelle fois suspendu dans le vide par la cheville. Personne de sain du moins. Peut-être Lizzie dans l'absolu alors... Le brun reprit avec force en reculant d'un pas, cachant le désarroi que le Vert et Argent venait de faire naitre en lui.

- Non je n'veux pas! T'avais qu'à bien ouvrir tes esgourdes mon gars! Par contre..., du nouveau coup de baguette, il libéra le jeune sorcier du maléfice, Très bonne réaction. Rester là, l'air bêta, que les choses se passent... Mon chapeau bas!

C'était typiquement le genre de chose que le Gryffondor ne pouvait comprendre. La passivité, la fuite. Et il n'y avait plus aucun intérêt à garder le garçon suspendu. Surtout maintenant que ses nerfs étaient passés. Il continuait à dévisager le visage d'ange du Serpent, absorbé par la perfection de ses traits. Sa main, figée autour de son balais commençait à s'engourdir et à picoter. Tout comme le reste de sa peau à vrai dire. Marx fut secoué d'un important frisson. Il avait gardé sa baguette à la main, prêt à la faire virevolter à la moindre occasion. Et non que voulez-vous, on ne se refait pas!
Keira Sanders
Keira Sanders
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Keira Sanders, le  Lun 6 Juin 2016 - 14:39

RP avec Alice Grant
[Keira a 14 ans ici]
Le calme après la tornade

Tu repenses sans arrêt à cette photo. Cette photo que tu as trouvée sur le mur des amoureux, chez madame Pieddodu. Tu n'auras jamais du tomber dessus. Tes parents t'ont déconseillé ce salon de thé - tu ne comprenais pas pourquoi, leurs breuvages sont de qualité. La verrerie utilisée est soignée. Élégante. Tout pour plaire à tes géniteurs. Et puis ton regard a accroché la photo. Tu l'as arrachée du mur pour la garder ; et depuis, elle te suit de près. Tu l'as rangée dans tes valises, et quelques fois, tu la sors et la regarde fixement un instant, comme si tu avais peur d'avoir mal vu ou que tu croyais que tu étais salement ivre la dernière fois où tu l'as regardée, et toutes les fois d'avant également. Stupide. Tu es stupide. Tu ne sais même pas pourquoi ça t'affecte tant. Peut-être que ce n'était, comme l'avait suggéré Jaesa.

Tu as envoyé un petit bout de parchemin en direction de la salle commune de Serdaigle. Adressé à Alice, on pouvait y lire  « Demain, 14h, près des sangliers ailés ? - Keira ». C'était suffisant, elle te connaissait bien. Pas besoin d'y mettre toutes les formalités genre salut j'espère que tu vas bien patati patata..... Tout ce blabla inutile qui ne fait que remplir une lettre et dont tout le monde se passerai bien parfois... Tu en avais besoin, de ce rendez-vous. Tu connais beaucoup de monde, tu as quelques amis. Mais pour parler d'un truc pareil, si ce n'était pas avec elle, tu ne voyais pas avec qui d'autre.

13h50, te voilà près des statues portrayant gracieusement cet animal pourtant pas si joli. Il fait plutôt chaud, le ciel est ensoleillé et dégagé. Une petite brise agréable transporte le parfum des eaux du lac jusqu'à tes narines.


Dernière édition par Keira Sanders le Mer 8 Juin 2016 - 8:10, édité 1 fois
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Alice Grant, le  Mar 7 Juin 2016 - 13:47

Alice n'était pas surprise d'avoir reçu un billet de Keira. Dans quoi voulait-elle l'embarquer, cette fois? En tout cas, ça devait être assez amusant pour demander de la préparation. La première chose qui lui était venue à l'esprit quand elle avait reçu son mot, c'était une nouvelle excursion avec la serpentard. En même temps, il fallait avouer qu'à chaque fois qu'elles se voyaient, c'était pas au salon de thé... Comme toujours, son amie n'y était pas allée par quatre chemins. Elle sortit le parchemin de sa poche pour vérifier l'horaire tout en s'approchant de l'endroit convenu. « Demain, 14h, près des sangliers ailés ? - Keira ». Bon. Coup d'oeil à la montre. 13 heures 55. Parfait. Comme d'habitude, elle serait un peu en avance. Mais son amie le serait sûrement encore plus qu'elle.

Elle était déjà là. Evidemment.  Elle l'aurait parié. Qu'Alice arrive seulement cinq minutes en avance était presque considéré comme un retard pour ceux qui la connaissaient. Elle remarqua uniquement à ce moment précis le beau temps. De toute façon, elle ne s'était pas habillée chaudement.
-Salut Keira! lança-t-elle en accélérant le pas. Ca va?
Ce qui voulait dire: qu'as-tu à me dire? Ou on va cette fois?
Keira Sanders
Keira Sanders
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Keira Sanders, le  Mar 7 Juin 2016 - 14:32

Tu laisses tes narines baigner dans ce doux parfum humide un instant, respirant à fond, profitant du moment présent. Tu pourrais presque sentir la surface de l'eau du lac effleurer le bout de tes cheveux... Quand tu aperçois la silhouette d'Alice qui se dirige vers toi. Tu jettes un oeil à ta montre plus par formalité que pour lui reprocher d'être arrivée après toi. Elle est également en avance de cinq minutes. Parfait. Elle a toujours été ponctuelle. Moins que toi, certes. Toi, c'est différent : t'appeler ponctuelle ne serait pas assez fort. Tu arrives toujours trop en avance. C'est ce que ta mère t'as appris à faire. Sauf que tu finis par attendre trois ans, parfois, et c'était agaçant.

Alice la salut, et lui demande si ça va. Que répondre ? Est-ce que tu vas bien ? Tu n'en sais rien, en fait. Tu n'y as pas pensé. Tu sais que cette histoire te perturbe un peu, mais de là à aller mal ? Peut-être pas... Raah, et puis zut...

« Hey ! Disons que je suis d'humeur à bouffer une licorne, dis-tu pour plaisanter et réveler un certain mal-être en même temps sans rien théâtraliser. Je me suis dit qu'on pourrait parler, pour une fois. Tu sais, ce que les amis font, en gros... »

Ces mots te font rire. Tu as dit ça pour te moquer de votre tendance à ne pas sufisamment discuter, et à bien trop privilégier l'action. En tout cas, tu ne traînes pas. Cela fait des semaines que tu as cette photo avec toi, des semaines qu'elle te suit. Il serait bien temps d'en parler à quelqu'un. Tu la sors de ta poche avant, et la tend à la Serdaigle.

« J'ai trouvé ça, il y a un moment. La fille, c'est ma mère. Le type, c'est un ami de ma mère... qui vient souvent nous visiter. En fait, ma mère avait dit qu'elle était avec mon père depuis Poudlard. »

La photo mouvante montrait deux jeunes serpentards, devant être de l'âge d'Alice. Ils portaient une écharpe tous les deux. Elle avait du être prise en plein hiver. Sûrement pour la Saint Valentin : ils étaient enlacés, et on pouvait lire sur leur visage un éclat de premier amour.
Contenu sponsorisé

Près des Sangliers Ailés - Page 6 Empty
Re: Près des Sangliers Ailés
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 13

 Près des Sangliers Ailés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.