AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 10 sur 13
Rencontre Nocturne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Altaïr Debrooks, Sam 17 Oct 2015 - 16:06


Pardon pour ce retard... :$

Apparemment, le souvenir de leur dernier match de Quidditch n'était pas non plus sorti de la mémoire de Jasmine. Son rire résonna à nouveau dans les couloirs du château, et Altaïr ne put s'empêcher de l'accompagner. Même si la défaite restait amère, il préférait faire preuve d'auto-dérision et se promettre de se montrer plus efficace pour le prochain match. Peut-être que le Cognard prit en pleine face était un rituel de bienvenue dans le monde du Quidditch, une sorte de bizutage que le jeune Poursuiveur avait surmonté avec plus ou moins de vaillance. Il espérait néanmoins que les autres élèves du château n'avait pas une mémoire aussi infaillible que la jeune fille, et que la prochaine fois qu'il enfourcherait son balai dans le cadre d'un match officiel, les supporteurs n'auront pas une image péjorative de lui.

-Oh mon Dieu Al’, ce match était épique. La haine des cognards maintenant, hein ?
-Rira bien qui rira le dernier, rétorqua-t-il avec ironie, si ça se trouve ils s'en prendront à toi la prochaine fois !

Le coeur léger, Altaïr enchaîna en relançant la pièce et en annonçant la sentence à Jasmine. Il devait admettre qu'il était un peu déçu du résultat, puisqu'il aurait aimé lui lancer un nouveau défi qui l'aurait mise dans une situation encore plus périlleuse. Il appréciait le fait que la préfète ne se montre pas timide et qu'elle n'hésitait pas à enfreindre le règlement uniquement pour ravir leur esprit de joueurs. Après tout, rares étaient les personnes qui auraient acceptés de flirter avec un personnage de tableau ou de surfer sur un vieux livre de la bibliothèque. Pourtant, la question posée était l'occasion pour le Serdaigle d'avoir un aperçu de ce dont la jeune fille était capable, et pour se faire une réelle idée de ce qu'il pourrait lui proposer plus tard.

-Alors là…

Altaïr laissa Jasmine réfléchir. Après tout, sa question n'était pas forcément évidente. Lui-même réfléchissait en même temps à la question, et il devait admettre qu'il n'en avait aucune idée. Ses infractions au règlement étaient étonnamment nombreuses pour un Serdaigle, et il ne comptait plus le nombre de fois où il avait esquivé de justesse les retenues du personnel de Poudlard. L'école de sorcellerie avait été pour lui l'occasion de s'affranchir de la pression paternelle et de se définir lui-même, tout en gagnant en indépendance et liberté. Il se souviendrait longtemps de ses études à Poudlard !

-Avec Face, on a déjà gribouillé des trucs assez désobligeants sur une photo représentant le personnel de Poudlard à un jeune âge. Puis on l’a affichée sur la porte de la porte de la salle des profs.

Altaïr arqua un sourcil tout en laissant un sourire étirer ses traits. Il imaginait bien les deux jeunes filles en train de se fendre la poire tout en craignant de se faire prendre par un éventuel professeur. Un peu comme eux à l'instant présent. Cependant, il n'avait jamais osé se moquer ouvertement du personnel de Poudlard, et il considéra Jasmine avec un regard amusé et respectueux.

-J'avoue qu'il faut avoir du cran !
-Sinon, Célya et moi avons failli nous faire bouffer par une accromentule aussi, ajouta-t-elle. Mais ça c’était pas une c*onnerie, plutôt la plus grosse débilité du monde.

Le Serdaigle laissa échapper un rire à voix haute. Certes, l'histoire n'avait rien d'amusante, mais il se souvenait d'un épisode de sa scolarité où il avait aussi été confronté à ces créatures. Sur le moment, cela ne l'avait pas autant diverti, disons même qu'il avait eu peur, mais finalement sa magie conjuguée à celle de Delaube les avaient tirées de ce piège. Si Altaïr n'avait pas une nouvelle fois décidé de faire une excursion dans la forêt, rien de cela ne ce serait passé. À croire que tous les élèves de Poudlard passaient à un moment ou à un autre par une confrontation avec d'ignobles arachnides.

-Je peux te comprendre, avec Morgan on a failli se faire bouffer par des acromentules dans la forêt. J'faisais mois le malin !
-Enfin bref ! T’as eu ta réponse, à ton tour de subir le courroux du hasard !
-Ouh, ça ferait presque flipper, répondit-il d'un ton faussement inquiet.

À en croire l'esprit futé qui brillait dans les yeux de Jasmine, la pièce n'avait plutôt pas intérêt à tomber sur pile. Bien sûr, il suffit qu'Altaïr émette cette pensée pour que le hasard décide d'aller à l'encontre de ses recommandations. Il devrait faire avec et subir une nouvelle fois toute l'ingéniosité de la préfète des Serdaigles.

-Si je te demande d’écrire un mot original à l’aide de… de… ce que tu veux, sur ce mur, tu le fais ?

Le jeune homme se racla la gorge, et opta pour un ton hautain tout en feignant un certain mépris dans son regard.

-Franchement miss Vagneur, vous me prenez pour qui ?

Sans attendre davantage, Altaïr empoigna sa baguette, et pointa le livre rapiécé dont Jasmine s'était servie pour dévaler le toboggan. Il murmura faiblement "Livre turn Marqueur". L'ouvrage prit aussitôt une forme cylindrique et se mit à rapetisser pour finalement prendre l'apparence d'un marqueur de taille normale. Heureusement qu'il était attentif en cours de métamorphose. Le Serdaigle s'approcha, s'empara du stylo et le déboucha. Des effluves fortes se dégagèrent de la pointe du marqueur, et Altaïr prit le temps de s'enivrer de cette odeur : il l'adorait ! Puis, se tournant face au mur que la jeune fille avait pointé auparavant, il se mit à réfléchir à ce qu'il pourrait inscrire. Il souhaitait laisser une trace plutôt comique, histoire que la personne qui serait chargée de nettoyer leurs idioties puissent soit les haïr davantage ou alors soit sourire. Alors, il se mit à dessiner grossièrement un bonhomme aux proportions volumineuses avec une grosse barbe et très peu de cheveux, qui était en train de se faire foudroyer par un éclair tombé du ciel. Le dessin ressemblait à celui d'un enfant de cinq ans, mais Altaïr n'avait jamais été vraiment doué dans le domaine. Puis, il inscrit aux côtés du schéma cette phrase : "Quand Kholov n'est pas là, les élèves dansent." Il n'oublia pas de signer au nom de "Captain Anonymous, le justicier masqué". C'était tout simplement pitoyable.

-Vas-y, fous-toi de moi, y'a vraiment de quoi pour le coup !

C'est au moment où il se détacha du marqueur et qu'il s'apprêtait à prendre la pièce des mains de Jasmine qu'il entendit des bruits de pas. Son sang ne fit qu'un tour, et c'est sans aucune once d'hésitation qu'il prit la main de son amie et qu'il l'entraîna dans les couloirs du château. Quelqu'un devait être en train de les suivre, et il espérait que leur identité n'était pas connue de cet inconnu. Courant encore un peu plus vite, les deux adolescents empruntèrent des couloirs de façon aléatoire jusqu'au moment où ils arrivèrent au niveau de leur salle commune. Il était peut-être plus prudent de rejoindre un endroit sûr où l'on ne viendrait pas les chercher. À bout de souffle, ils répondirent en coeur à l'énigme posée qui était relativement facile et déboulèrent en trombe dans leur salle commune. Essoufflé, Altaïr se laissa tomber dans un fauteuil, avant de rire de plus belle.

-On l'a échappé belle, Jas'. Pfiou, les soirées avec toi ne sont pas de tout repos ! ajouta-t-il en soupirant.

Fin pour moi, je te laisse conclure si tu le souhaites. Merci pour ce super RP dans lequel j'ai pris beaucoup de plaisir ! J'espère avoir la chance de RP à nouveau avec toi, même si Jasmine est maintenant adulte ! Wink




Revenir en haut Aller en bas
Jasmine Vagneur
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Jasmine Vagneur, Jeu 29 Oct 2015 - 22:13


Lorsqu’elle lui fit part de sa mésaventure dans la Forêt Interdite, il y avait de cela un an, Altaïr se mit à rire. Tout simplement. Surprise, la blondinette tourna vers lui un regard d’incompréhension, sourcil haussé. Cette situation n’avait pas été amusante du tout ; les deux filles avaient certainement eu la peur de leur vie. De plus, Jasmine avait fait la chose la plus lâche qui lui ait été donnée de faire : elle s’était évanouie, laissant son amie seule avec son corps et la répugnante créature.

- Je peux te comprendre, avec Morgan on a failli se faire bouffer par des acromentules dans la forêt. J'faisais moins le malin !

La préfète s’autorisa un rire, bien qu’ayant encore du mal à trouver ce qu’il y avait de drôle dans leurs histoires similaires. Mais bon, à croire que le rire du jeune homme était tout simplement contagieux.
Lorsqu’elle lui proposa de gribouiller sur le mur, il se racla la gorge, apparemment bien décidé à relever le défi.

- Franchement miss Vagneur, vous me prenez pour qui ?
demanda-t-il d’un ton faussement méprisant.

Ravie de constater que son ami n’avait pas perdu cette flamme qui les poussait à faire tout et n’importe quoi depuis le début de la soirée, Jasmine observa le brun agir tout en souriant. Le Poursuiveur commença d’abord par transformer la copie de l’ouvrage qu’ils avaient ramené de la bibliothèque en un simple marqueur. Il s’en empara et commença à dessiner sur le mur. La Bleue et Bronze attendit patiemment qu’il ait terminé avant de contempler son œuvre ; un homme imposant –et aux proportions complètement irréalistes– qui se prenait un éclair en pleine tronche, avec une très jolie citation : "Quand Kholov n'est pas là, les élèves dansent." Le tout agrémenté de cette signature : "Captain Anonymous, le justicier masqué".

- Vas-y, fous-toi de moi, y'a vraiment de quoi pour le coup !

Jasmine ne se fit pas prier. Une main devant la bouche, elle éclata de rire. Littéralement. Ah bah oui, franchement, il y avait de quoi. Aucun doute que la personne qui découvrirait cette inscription et déciderait de la nettoyer se taperait un bon fou-rire. Ou au moins un sourire amusé à défaut d'avoir de l'humour. A moins que cela ne soit justement le directeur…

- Bravo, déclara-t-elle en se calmant peu à peu. C’est du haut niveau mon cher !

Elle s’apprêtait à ajouter quelque chose, mais fut coupée court par la main d’Altaïr dans la sienne qui l’entrainait déjà à sa suite. La blondinette voulut protester –ils n’avaient pas encore lancé la pièce– mais elle entendit au même moment les bruits de pas un peu trop près d’eux. Elle se garda donc de tout commentaire et suivit le jeune homme en accélérant. Il ne s’agissait tout de même pas de se faire prendre sur le fait maintenant. C’aurait été vraiment dommage.

Les deux jeunes continuèrent à courir encore un moment, persuadés que la personne à leurs trousses les suivait toujours. Certainement fatiguée après cette soirée mouvementée, ou tout simplement maladroite, Jasmine faillit s’étaler de tout son long au beau milieu d’un couloir. Par chance, elle s’accrocha à la main du jeune homme et parvint à garder son équilibre. Heureusement, parce que si elle était vraiment tombée, aucun doute qu’elle aurait entrainé son comparse dans sa chute.

Ils parvinrent finalement devant leur Salle Commune. Essoufflés, ils répondirent en même temps à l’énigme posée par le heurtoir et purent se réfugier dans ce lieu où on ne viendrait pas les chercher. Altaïr se laissa tomber sur un fauteuil, et la blondinette faillit atterrir sur ses genoux. Elle était vraiment épuisée. S’installant à ses côtés, elle se mit à rire au moment où le Serdaigle le faisait. Décidément, cette soirée avait été riche en rebondissements !

- On l'a échappé belle, Jas'. Pfiou, les soirées avec toi ne sont pas de tout repos !
- Tu peux parler, répondit-elle en passant une main fatiguée sur son front. C’est pas toi qui a dû surfer sur des escaliers j’te rappelle !

Même si le risque de tomber sur un membre du personnel avait été grand, et qu’elle avait l’impression d’avoir fait plus de sport que lors d’un match, la préfète ne regrettait pas du tout d’avoir fait cette proposition de jeu à son camarade.
Fermant les yeux, elle colla sa tête au dossier du canapé, soupirant d’aise. Elle était même prête à s’endormir sur l’épaule d’Altaïr, ne trouvant plus la force de bouger.


Merci à toi, c'était super ! MDR Et au plaisir également de faire de nouveaux RPs avec toi ; je suis sûre qu'on pourrait trouver d'autres idées aussi farfelues même si mon personnage n'est plus à Poudlard. :3


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Mathéo Angur, Sam 2 Jan 2016 - 19:37


RP avec Alba Vero ~ Quand la nuit est source de bonheur

C'était un jour très sombre. Les nuages avaient décidés de cacher le soleil tout le long de cette petite journée qu'elle offrait. Puis, cette journée grisâtre laissait place à la nuit qui arrivait à grand pas. Déjà, alors que les cours étaient pas encore terminés. Pas là, où il se trouvait. Il était encore en train d'apprendre l'anglais. C'était compliqué de de se motivé avec cette sombrité absolu. Le noir était pas vraiment la bienvenu pour apprendre. Enfin, c'était le cas pour la plupart des élèves. Car il y en a un qui l'adorait. Ce noir lui donnait tellement d'envie et on pouvait y faire tellement de chose... Lui, ça l'inspirait. Il apprenait même plus facilement comme ça. C'était sa passion, la nuit.

Mathéo était encore de sorti. Oui encore. Alors qu'il s'était promis qu'il essaierait d'en faire moins, d'essayer de ne plus s'attirer d'ennuis. Mais cette envie était bien trop forte pour lui. Toujours vouloir sortir du château. Encore aller dans cette forêt qu'il adore tant. Cette passion qui va disparaître à la fin de l'année va lui faire un drôle de choc. Mais il le savait. Ça sera fini tout ça. Plus rien à faire là-bas et tout ces magnifiques souvenirs qu'il y laissera. Plus jamais il n'ira se rappeler de ce duel dans cette clairière. Plus jamais il n'ira revoir l'arbre où il avait donner un joli cadeau d'anniversaire à une personne qu'il appréciait tant. Tout ça, c'était la fin. Il la sentait. Et il voulait encore y retourner bien qu'il n'avait plus rien à y faire là-bas. Mais c'était plus fort que lui. Plus fort qu'une simple envie d'aller faire un tour ou de ne pas aller en cours.

Il était encore en train de se chercher. Qu'est-ce qu'il faisait encore là ? L'année se termine bientôt pour lui. Les aspics arrivaient tellement à grand pas. Et il ne savait même pas encore transplaner. Évidemment, il avait louper le cours. Mais, c'est pas comme s'il s'en foutait m'enfin, il faudrait qu'il réussisse quand même à le passer. Pour lui, ça sera tellement plus pratique. Et même plus. Comment aller dans ses terres natales bien plus facilement qu'à dos de balais ? Nan, mauvaise pensée. C'est trop loin pour ne pas se risquer de se desartibulé. M'enfin... Ça serait un moyen très rapide malgré tout. Sauf, qu'il n'était pas pressé et se trouvait encore au château. Et puis, il avait encore un travail. C'était pas le moment de chercher à le perdre...

Mathéo se perdit et s'enfuit de cette forêt. Laissons celle-ci loin derrière lui. C'était peut-être la dernière fois qu'il y ai allé. Sûrement même. Et encore. Il n'avait toujours pas sommeil. Et puis à quoi bon, il savait ce qu'il risquait à l'intérieur. D'ailleurs, en rentrant, il entendait des bruits pas très loin. Tiens, ils étaient de sortie ? C'était possible. Sauf que bah... En y voyant de plus prêt. Ce n'était ni un prof, ni un préfet, ni même qui que ce soit lui faisant passer un sale quart d'heure. Non, c'est quelqu'un qu'il connaissait. Qu'il avait déjà vu.

- Alba ?

Il posa la question comme ça. S'en même vérifier si c'était elle. Enfin bon, il était sur de lui. Il pouvait pas se tromper. Sauf... S'il se trompe vraiment, il n'est pas dans la Mer**. Mais bon, laissons lui un peu avoir confiance en lui. Et puis bon, il était content si ça serait elle.
Revenir en haut Aller en bas
Alba Vero
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Alba Vero, Dim 24 Jan 2016 - 19:06


PV Mathéo ♥

Tu m'as foutu une de ces frousses !

Silence de plomb, de mort, de tout sauf d'or. Qui s'accaparait l'espace, chaque recoin, qui envahissait et oppressait. Pas moyen d'y échapper, il était dans l'air, m'entourait de son voile pesant. Je voulais me mettre à chanter, gueuler aux autres de se réveiller. Sauter de mon lit dans un bruit sourd et mettre la musique à fond. J'aurais pu souhaiter de dormir aussi mais Morphée semblait m'avoir oublié. Quoique je préférais moi aussi l'éviter. Après la nuit dernière, la crainte s'était emparé de mon esprit à l'idée de laisser mon subconscient prendre le dessus. Ce masque... Rien que d'y penser, juste effleurer l'image du bout de l'index et des frissons me parcouraient le corps.

Ma couette valsa au bout de mon lit et mes pieds se posèrent sur le sol rugueux. J'eus une petite grimace au moment où l'air froid s'engouffra dans mon pyjama, il était clairement hors de question de sortir dans cette tenue. Un slim noir, un pull bleu marine et des converses feraient parfaitement l'affaire. Tout ça en faisant le moins de bruit possible, ce qui se révélaient tout de même plus compliqué qu'en apparence. Mais je fis une sortie sans encombres, un sourire étira mes lèvres lorsque je me dis que je commençais à savoir m'y prendre en ce qui concernaient les escapades nocturnes. Enfin, je ne devais pas trop faire ma maline non plus, restait à voir comment je m'en tirerais dans les couloirs.

Le bruit de mes pas me rassuraient, tout comme la promesse de l'air frais. Cela ne m'aurait servi à rien de rester à ruminer dans mon dortoir, les yeux écarquillés de peur qu'ils se ferment. J'avais besoin de bouger, de revenir à la réalité en chassant des réflexions qui ne me menaient nulle part. Mes yeux olives furetaient, captaient les ombres, reines de la nuit. Sentiment de soulagement par rapport à plus tôt, malgré la fatigue qui faisait doucement clignoter ses signaux d'avertissement.

Alba ? Cœur qui ratte un battement, souffle coupé et main sur la bouche pour repousser le ridicule cris qui menaçait de s'échapper. Je me retournai vivement vers celui qui m'avait interpellé et fichus une de ces frousses. Mais je savais qu'à priori je ne risquais rien, la voix ne présageant personne qui pourrait m'apporter des ennuis. Les traits d'un garçon, plus jeune homme que garçon en fait, se distinguèrent de la pénombre, me laissant reconnaître Mathéo. Mes épaules se décrispèrent et un léger rire, en partie de nervosité il fallait l'avouer, fila entre mes deux lèvres. Bordel, fallait pas me faire peur comme ça !

Punaise, j'ai cru que je m'étais fait choppé ! lui reprochais-je gentiment en forçant les murmures. Je lui souris, j'avais eu de la chance de tomber sur lui et pas un préfet ou directeur. Enfin, je n'aurais pas risqué grand chose si c'était Myo. Mais il se trouvait que j'étais face à Mathéo et, moi qui voulais de la compagnie, je ne pouvais que m'en satisfaire. Qu'est-ce que tu fais là ? finis-je par lui demander dans un élan d'originalité. Surtout que j'allais à tous les coups y passer après. Tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Mathéo Angur, Jeu 28 Jan 2016 - 15:21


La nuit, aventures nous voilà, on va dire que ça pouvait finalement être son hymne au final. Vouloir toujours aller plus loin, s'engouffrer dans le pénombre et d'aller le plus loin qu'il le pouvait. Les bruits dans le noir, tout ça lui a permis d'accroître sa vigilance tellement vite. Il s'aventurait déjà dans des endroits très sombres quand il était enfant. C'était son hymne à la joie. Sa vie pouvait se résumé au noir, la couleur qu'il aimait plus que tout au final, qui donnait une esprit d'aventures qu'il appréhendait avec impatience. Chaque nuit, une nouvelle histoire et c'est grâce à ça qu'aujourd'hui, ça lui a permis de vaincre une partie de sa timidité. Et même de passer dans la forêt sans avoir peur, du noir ou même de ce qu'il se trouvait dans la forêt.

Sûr de lui, il était sûr de lui. Pourquoi il ne le serait pas ? Dit lui que c'est bien toi Alba, dit lui qu'il s'est pas trompé, qu'il n'avait pas fait d'erreur. Car il préférait bien plus ça qu'autre chose... Puis, c'est même pas en lui répondant qu'il avait finalement eu sa réponse. Malgré qu'il faisait sombre, il voyait Alba se détendre un peu plus ce qui pouvait lui faire comprendre que c'était bien elle.  Pendant un cours instant, il avait cru que ce n'était pas elle et qu'il allait vraiment passer un mauvais quart d'heure. Car maintenant, il était un peu trop connu pour être de ceux qui ne respecte pas vraiment le règlement. Ce qui d'ailleurs, il trouve bizarre que le directeur ne l'est pas encore convoqué ou même renvoyé. Mais ça, il s'en foutait totalement. Vu qu'il partait bientôt. Que ce soit maintenant ou jamais, de toute façon, il se casse d'ici et le plus loin possible de cette endroit. Mais bon, pour le moment on y est pas, profitons de cet instant que passe Alba et Mathéo partagent ensemble.

- Punaise, j'ai cru que je m'étais fait choppé !

Mathéo ne pu s'empêcher de lui répondre par un sourire. En fait, c'était exactement à la même chose qu'il avait penser... Et puis, il peut bien avouer qu'il avait poser la question sans même savoir si cette personne l'avait ou non. Et à voir sa réaction, il se doute maintenant que non et s'en veut un peu... Mais bon, elle avait de quoi être soulagé.

- Qu'est-ce que tu fais là ?


Euh... Bon, il avait un peu l'habitude de cette question donc... La réponse était toute faite.  

- Un petit tour dans la forêt, crise d'insomnie, j'allais revenir quand je t'ai vu. Et toi ?

Ouais, pas de surprise, lui aussi était curieux, il voulait bien savoir ce qu'elle pouvait bien se trouver là.

- Juste avant, je suis bien heureux de t'avoir croisé toi ! Et ça fais un plaisir de te voir.


Moh, c'est mignon pour finir..
Revenir en haut Aller en bas
Alba Vero
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Alba Vero, Mer 17 Fév 2016 - 21:27


Je ne savais pas trop ce que je recherchais en venant ici. Quelque chose, autre chose. Un échappatoire, un ailleurs. De quoi occuper le temps qui semblait prendre un malin plaisir à me tourmenter. Non, pas le temps. Mes pensées. Tout était embrouillé, mélangé, kaléidoscope aux tons sombres auquel je ne pouvais pas échapper. Je pouvais seulement essayer. En sortant en douce la nuit... Bordel, j'étais ridicule. Mais surtout, j'étais perdue, comme jamais. Je ne savais pas, c'était aussi simple que compliqué. Quoi faire, quoi penser ? Alors entrait en jeu ma spécialité. Oublier, faire comme si, distraire mon esprit. Pas envie de ressasser, pas envie d'y penser, d'en parler. Sauf avec June, mais c'était différent avec elle. Elle me comprenait plus que personne, je pouvais le lire dans ses yeux.

Quoi qu'il en soit, la chance était à peu près de mon côté cette nuit. Oui, ma dernière technique en date : relativiser. Pas de personnel préfectoral, ou de personnel tout court d'ailleurs. A la place, j'étais tombée sur Mathéo, nouvelle qui m'avait valu un intense soulagement. Que je ne m'étais pas retenue d'exprimer à voix haute. Et ce n'était pas la seule chose qui m'avais échappée. La question, redondante et lassante. Mais c'était venu naturellement, comme une suite logique aux événements.

Un petit tour dans la forêt, crise d'insomnie, j'allais revenir quand je t'ai vu, me répondit-il sur le même ton qu'il aurait employé pour me décrire son petit-déjeuner. Et toi ? Ben oui, chacun son tour, qu'est-ce que tu croyais ma petite ? Juste avant, m'interrompit-il avant que je n'ai ouvert la bouche, je suis bien heureux de t'avoir croisé toi ! Et ça fais un plaisir de te voir. Mes traits s'adoucirent immédiatement en un sourire reconnaissant. Il me connaissait à peine, juste une entrevue lors de laquelle j'avais rencontré mon adorable Neve, et le voilà qui se montrait d'une telle gentillesse que je dus résister à l'envie de le prendre dans mes bras. Fallait pas exagérer non plus, je n'allais pas tout gâcher bêtement.

Moi aussi, je ne pouvais pas mieux tomber. C'est sympa de se revoir en dehors de la boutique ! Et c'était tout ce qu'il y avait de plus sincère. Il m'avait clairement dans la poche, ce n'était pas très compliqué avec moi. Encore un peu et j'oubliai sa question. Hésitations, je lui disais ou peut-être pas, après tout ces questions n'attendent que rarement des réponses honnêtes. Mais j'étais lassée de ça, puis je ne voulais pas croire en l'hypocrisie, pas venant de Mathéo, même si elle était machinale. Pour te répondre, disons que je préfère l'obscurité des couloirs à celle de mes rêves... Ou comment plomber l'ambiance. Je détournai le regard sur-le-champ, je ne voulais pas m'attarder là-dessus, je survolais juste le sujet, de haut, de loin, sans trop m'y aventurer. 'Fin bref, j'avais besoin de me dégourdir les jambes, histoire de ne pas trop ruminer, ajoutai-je avec un petit sourire.

J'espérai juste qu'il ne poserait pas trop de questions, mon malaise était déjà suffisamment palpable. Si seulement j'arrivais à être moins démonstrative dans mes émotions, ce serait un vrai soulagement. Affronter le regard des autres devenait vite une crainte pour moi, de peur de ce que j'y trouverai, liserai. Mais soit, laissons ceci de côté. Parce qu'un nouveau problème venait m'importuner : le froid. Je me mis à frissonner soudainement, sentant les courants d'air froid qui circulaient dans les sombres couloirs. Brrr, fait froid cette nuit ! m'exclamai-je tout haut en frottant un instant mes bras avec vigueur. Mon léger pull n'était apparemment pas suffisant, quel stupide temps ! C'est dans ces moments-là que j'aimerai volontier retourner en Italie, commentai-je en rigolant. Il fallait dire qu'entre la météo là-bas et ici, il n'y avait pas photo.



Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Mathéo Angur, Lun 14 Mar 2016 - 9:34


Était-ce ce noir qui voguait dans son esrpit, remplissant de choses sombres son cœur qui ne l'était pas, la fraîcheur de la nuit amplie de bonté, d'envie et de ce monde glacial et inquiétant, arrive à en faire un endroit de paix. Complètement contradictoire avec ce que la nature lui offrait ou même la nature l'avait fait ainsi pour voir quelqu'un contredire ce qui devrait plutôt se passé. Mais pourtant au fond, il était loin d'être le seul d'aimé cette air glacial, neutre et qu'on dirait sans vie. Mais les prédateurs n'aiment-ils pas justement la nuit pour ça ? Ce moment inquiétant où tout peut basculer sur le moindre faut pas, profitant du noir pour crée la surprise. Voilà ce qu'il adorait le petit, cette effet de surprise.

Il n'a beau ne pas vraiment la connaitre, mais pourtant, cette seul fois où il à vendu son animal à elle, ce seul moment où il a pu lui parler si ce n'est qu'un rapide croisement dans la salle commune, trop occupé à faire des aller et retours de partout. Ouais, c'est le mot, en ce moment, c'était la course, il savait pas pourquoi ce qui faisait qu'il n'arrêtait pas de courir dans tout les sens, pourtant, il avait l'impression de ne faire que ça. Et même en se défoulant autant, pensant qu'il allait bien dormir le soir, bah non, les insomnies prennent la place, ses jambes toujours en feu, voulant toujours plus chaque jour, jusqu'où peut-il arriver à tenir ces nuits qui se répète bien que d'habitude personne ne passe sur son passage. Mais bon sang, qu'il regrette pas d'être sorti, bon, presque jamais puisque c'est devenu presqu'un jeu pour Mathéo, s'amusant à cache-cache depuis longtemps, se faisant prendre quelque fois quand il n'était pas très discret ou même quand il n'avait pas vraiment de chance. Ça finit toujours comme ça.

- Moi aussi, je ne pouvais pas mieux tomber. C'est sympa de se revoir en dehors de la boutique !

Ah, ça c'est un grand plaisir d'entendre ses jolies mots accompagné de cette agréable personne, Mathéo savait tout de suite que le courant se serait très bien passé entre eux, voyant déjà qu'il sympathisais malgré leur seule rencontre. Comme quoi, des fois c'est facile d'apprécier quelqu'un rapidement.

- Pour te répondre, disons que je préfère l'obscurité des couloirs à celle de mes rêves...

C'était joliment dis et ça, Mathéo appréciait se type de langage qui diffère de certains qui vont te répondre les mêmes choses, un peu comme lui ce soir, mais quand il s'y met, il peut tourner les phrases d'une autre manière que d'habitude. Toujours et encore et punaise, en cette simple phrase elle résumait tellement ce que ressentait Mathéo. Le noir, le coté sombre et l'aventure, bien mieux qu'un simple rêve qui ne sera que fictif au final. Puis, la fraîcheur du vent repris ses droits, ne posant pas vraiment problème à Mathéo, mais peut-être à Alba qui commençait à ne pas avoir très très chaud.. En clair, faut bouger et ne pas rester ainsi pour finir congeler sur place et à la merci de n'importe quel préfète ou prof qui traînent dans le coin.

- Restons pas ici, on est pas à l'abri de choper un rhume ou un truc du genre, viens, on monte vers la salle commune, on va s'y réchauffer !

C'est ce qu'il comptais faire dans l'idée, mais objectivement, c'étais pas gagner, le retour est toujours plus difficile que l'aller. Toujours. La preuve, c'est pratiquement à chaque fois que Mathéo revenait qu'il se faisait prendre..

- L'Italie dis-tu ? On m'en à parler une ou deux fois, d'ailleurs, faut que j'aille voir une pouffy, elle doit m'apprendre deux trois trucs en italien. Ça fait un moment que je l'ai pas vu tiens.

Pensif, commençant à marcher aux côtés d'Alba, vérifiant qu'il n'y avait personne et ne parlant pas trop fort pour éviter les problèmes. Choses que devront éviter Alba et Mathéo tout le long du trajet
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Merry K. Harper, Ven 24 Juin 2016 - 23:33


PV Nel Queen


Merry ne sentait pas du tout cette journée. On était samedi pourtant et la journée ne pouvait que bien se passer, mais ça allait, au final, mal se passer... et pour cause. Nel lui avait donné rendez-vous. Oui oui, ce Nel là. Le poufsouffle. Celui qui lui servait de petit ami depuis plusieurs mois mais qui la boudait par simple rancune depuis 3 semaines. Oh bah non, il s'était pas ennuyé pendant 3 semaines en plus le bougre à flirter avec des filles sous les yeux de la rouge et or... ou du moins, ça lui venait aux oreilles et ça ne lui plaisait pas. Mais, quelle surprise ! Il ne l'avait pas oublié en fait ! Ca aurait presque étonné la rouquine. D'ailleurs, elle n'avait pas cru à la lettre qu'il lui avait envoyé pour lui demander de la rejoindre dans cette salle vers laquelle elle se dirigeait. Il voulait des explications ? Ils allaient bien s'expliquer alors !

Sur le coup, la rouge et or n'avait pas voulu le rejoindre. Lui envoyer une lettre pour lui demander ça. N'importe quoi. Il ne pouvait pas lui dire en face à la sortie d'un cours non. Cette missive l'avait d'autant plus agacé que ce contenu. Mais elle s'y rendrait tout de même. Elle voulait des explications de sa part. Et puis, elle était habituée au final à le rejoindre après qu'il lui ait envoyé un petit mot. Sauf que le contexte n'était pas le même cette fois-ci et la jeune Harper était très en colère.

Il était d'ailleurs temps d'y aller. Enfin, elle pouvait bien le faire attendre quelques minutes de plus. Il l'avait bien faite attendre pendant 3 semaines après... Sautant des ses ballerines qui traînaient au pied de son lit, la rouquine sortie de son dortoir, le regard noir, le visage fermé. Agacée et prête à s'expliquer en disant tout ce qu'elle avait sur le cœur. Ca réglerait sans doute l'histoire. Ou pas, s'il n'était pas réceptif. Elle verrait bien de toute manière.

Merry arriva assez vite devant la salle où il lui avait donné rendez-vous. Inspirant un long moment pour se détendre et se calmer, la jeune fille enclencha finalement la poignée avant d'entrer dans la pièce et de refermer la porte derrière elle. C'est là qu'elle aperçu le jaune et noir qui était déjà arrivé. Il lui tournait le dos. Non, elle n'allait pas dire un simple bonjour. La provocation, c'était bien mieux.

- Je constate que tu ne m'as pas rayé de ton esprit depuis toutes ces semaines... étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Nel Queen, Sam 25 Juin 2016 - 3:54


Je m'exerce sur mon Patronus qui est de plus en plus faible, sa lumière se porte vers les ténèbres. En ce moment, rien ne va... On m'a annoncé que mon Père ne vivra pas bien longtemps, tandis que ma mère, bouleversée et remise dans un chemin dangereux commence à faire des étincelles par sa baguette de Sureau. Rien ne va plus, j'ai appris que ma soeur restera à Beauxbâton et mon frère lui, ça fait un bail qu'on ne le voit plus, il doit être en Australie, sûrement un petit bout de terre isolé loin de tout. Il pourrait transplaner, nous voir de tant à autres... Et puis l'ambiance au château se fait de plus en plus noirâtre, j'étouffe entre les cours, l'espérance et la banalité des faits de tous les jours. Seule échappatoire à ce quotidien meurtrier, Merry. Mais Merry est plus occupée à flirter avec d'autres garçons à ce qu'on me raconte, ça siffle dans les oreilles et ça me fait mal dans ce petit coeur qui s'éteint peu à peu, d'abord elle m'ignore et ensuite nous nous éloignons... Même si y'a eu quelques moments de complicités, je voulais l'inviter dans ce coin tranquille non pas pour m'expliquer mais pour la serrer fort dans mes bras.

Elle entre.

Je sens son énergie, je ne dis rien à sa réplique, je me retourne et lui offre mes bras sans même répondre à sa phrase, qui n'en vaut pas la peine d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Merry K. Harper, Lun 27 Juin 2016 - 22:50


Merry était relativement énervée, tendue et surtout froide en arrivant devant la porte de la salle où Nel lui avait donné rendez-vous. La jeune fille avait passé une mauvaise journée en plus de cela. Ce qui n'arrangeait rien à son humeur, bien évidemment. Néanmoins, elle avait tenté de se calmer sur le trajet entre la tour des Gryffondors et cette fameuse salle, sans succès. 3 semaines sans venir lui parler et maintenant il revenait comme une fleur en lui envoyant une simple lettre pour qu'ils puissent s'expliquer tous les deux, au calme après leur longue journée.

Mais tout n'était pas aussi facile que ça. Non non, la rouquine ne serait pas facile à convaincre. Du moins, c'est ce qu'elle pensait, tout n'allait pas se passer comme prévu et comme elle le voulait, c'était une évidence. Elle connaissait Nel... Mais il l'avait déçu. Faire la tête pour si peu de choses ? C'était idiot... Et la fierté de la jeune fille l'avait éloigné de lui. Ne voulant pas faire un pas vers lui, préférant le laisser faire comme il l'entendait. Malheureusement, elle avait pensé perdre celui qui avait beaucoup d'importance dans son cœur, dans sa vie. Et il était capable de le faire changer d'avis en quelques instants seulement

Alors seulement en entrant dans la salle, elle avait compris qu'elle ne tiendrait pas longtemps à tant de proximité, face à face. Pourtant, ses premières paroles avaient été de la simple et pure provocation pour lui faire comprendre qu'elle s'était sentie abandonnée. Mais aucune réponse orale. Mais le geste était la meilleure des réponses. Si bien que, lorsque Nel écarta les bras, faisant face à la rouquine, elle se trouva dépourvue, et ne su quoi faire, hésitant un long instant... Avant de finir par craquer, ne tenant plus, allant trouver le réconfort de ses bras dans lesquels elle se laissa aller, s'abandonnant tout à lui après trois longues semaines sans aucun contact physique, loin de lui. S'excusant presque de sa petite provocation, elle reprit la parole, semblant continuer le début de ses paroles depuis son entrée dans la salle.

- Tu m'as quand même manqué...
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Nel Queen, Ven 22 Juil 2016 - 1:54


Je lui ai manqué... Cela commence bien comme rencontre où hypothétiquement parlant, je voulais lui dire quelque chose de mûrement mais vraiment pas mûrement réfléchis dans mon coin comme je suis Nel Queen, l'idiot de service qui se coltine les choix difficiles à ne plus savoir où mettre les pieds dans cette salle, ce couloir, ce morceau de Poudlard. La créativité manque plus poilant et dérisoire dans le sens propre où je ne reconnais plus mes propres mots dans la bassesse des cours du château. Je parle d'extérieur à en oublier ce qu'il y'a dans le plus profond de soi et cette noirceur qui nous guette sans même que la lumière blafarde d'un sourire comme celui de Merry ne fasse le moindre effet. Du moins, ne le fait à maintenant...

Je reste immobile, je ne réponds pas à sa phrase, je m'écarte de quelques pas en arrière. Je fais mine de réfléchir et je décompose cette mine qu'est mienne sans me retenir vers un teint blanchâtre sans point de retour pour ne plus ignorer la fatalité qui me pend au nez. La raison d'être ? Quelle vaste moquerie, plaisanterie illusoire qui me gagne à défaut de ses balades dans les quais de France.

- Mon père...

Je me retiens une larme. Je n'esquisse rien de bon sur ce visage. Soupir ? L'énergie me lâche et rien de bon ne va à l'encontre de cette vie qui s'acharne. Plus rien ne vaut la vie, amère soit-elle, qu'elle m'emporte dans les desseins de la médiocrité !

Espera ! Espera ! La Liberta ?
Fiestra Alonzo ! Palabra ?

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Merry K. Harper, Lun 25 Juil 2016 - 12:04


Merry n'avait su quoi faire en se trouvant invitée à rejoindre Nel dans une salle déserte, en fin de soirée. Son écriture mystérieuse l'avait intrigué, évidemment, mais elle s'était demandée pourquoi il voulait lui parler. S'excuser n'était pas la seule chose qu'il ferait, elle en était sûre. Ces 3 semaines éloignés l'un de l'autre n'avait fait qu'accentuer la situation qu'il y avait entre eux. Un climat de tensions et de conflits qui pouvaient éclater à tout moment. Bien sûr, la rouquine n'y allait pas vraiment pour se disputer, bien qu'elle était très en colère et qu'elle comptait avoir des explications. Mais tout ceci la laissait septique.

Alors elle était arrivée dans la salle en ne montrant pas qu'elle était touchée. Restant de marbre, s'autorisant même une petite pique que Nel n'avait pas remarqué, ou alors qu'il avait tout simplement ignoré, ce qui était fort possible. Mais, elle ne s'était vraiment pas attendue à sa réaction par la suite. Écartant les bras pour que la jeune fille s'y rende, il n'avait tout simplement pas bronché. Alors elle s'était laissée aller, un câlin, un simple contact physique qui pouvait lui remonter le moral. La jolie rousse se laisse même aller à quelques mots sincères... auquel le jaune et noir ne répond pas. Il reste figé, ne pipant mot. Puis il s'éloigne de quelques pas, laissant la jeune fille là où elle se trouve. Le regardant, Merry ne sait que faire. Mais lorsque ces deux petits mots sortent de sa bouche, la rouquine ne comprend toujours pas. Elle ne croyait pas qu'il s'était éloigné d'elle seulement à cause de son père. Justement, s'il avait besoin de soutien, il fallait venir la voir. Et pas aller traîner avec d'autres filles de Poudlard. Alors haussant un sourcil, gardant tout de même son calme, puisqu'elle pouvait parfaitement comprendre, la jeune fille l'interrogea, les bras ballants.

- Je ne comprend pas. Tu t'éloignes à cause de ton père ?
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Nel Queen, Lun 25 Juil 2016 - 12:25


- Y'a rien à comprendre, je ne peux pas... Je ne peux plus. Je dois partir d'ici, je ne reviendrai pas à la rentrée prochaine.

La couleur annoncée comme un joli jeu de cartes mais ceci n'est pas un jeu, en l’occurrence, la vie de Nel. Mais le jaune et noir reste sentimentalement indisposé et ne suit pas le chemin que devrait suivre ses petits camarades, moutons de la société magique qu'il pense mais ça va bien au delà de cela, il n'y aura pas de voyage en Espagne ni de ballades nocturnes, les plans ne sont plus, on ne joue plus. C'est place à la traque que le jeune Poufsouffle fera affaire, pourra t-il se défaire de l'emprise de la vengeance. Dans cette quête où le sang coulera forcément, il ne peut y'avoir Merry, ne voulant pas risquer la vie d'une jeune fille qui lui aurait apporter tout son bonheur, il préfère rompre la conversation, rompre le fil.

Comme la parque subtile qui le coupera certainement...

Il lance un dernier regard teinté d'amertume, le cœur lourd, il enclenche la poignée pour disparaître... ''Au revoir mon amour'' qu'il aurait bien aimer dire comme derniers mots, mais le bonhomme ne peut rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Merry K. Harper, Lun 25 Juil 2016 - 12:35


Tout se passait si bien pourtant. La relation que Merry avait avec Nel était une partie de sa vie. Une relation qui l'avait libéré, presque dévergondé. Et surtout, qui lui avait fait oublier tous les principes de ses parents. Oui Nel était un sang-pur, ce qui ne pouvait que plaire à sa famille. Mais ce n'était pas un Serpentard. Elle même n'en était pas une, son frère non plus et ses parents n'avaient jamais compris cela. La rouquine avait tout fait pour y arriver, leur faire plaisir. Mais elle n'avait jamais osé parler de cette relation qui avait explosé dans un seul et même instant.

L'éloignement qu'ils avaient subi durant ces 3 semaines étaient peut être l'origine de cette rupture si brusque. Ou peut être pas. Nel semblait se battre avec lui même. Deux parts de son être qui semblaient se faire la guerre dans son esprit mais qui ne l'avait pas empêché d'annoncer la nouvelle à Merry avec une rapidité qui la déconcertait. Tout se dérobait alors sous les pieds de la jeune Harper qui ne savait pas où se mettre, qui ne savait pas comment réagir. La seule chose qu'elle pu faire, fut de suivre du regard son, dorénavant, ex petit ami, qui l'avait quitté sans aucune explication. Le coeur brisé en mille morceaux, la jeune fille n'arrivait même pas à se mettre en colère, laissant simplement quelques larmes couler sur ses joues de porcelaine.

Puis à son tour, traînant ses pauvres petits pieds qui peinaient à la faire avancer, à soutenir le poids de ses jambes, et du reste de son corps qui semblait peser des tonnes, la jeune fille sortie de la salle, refermant la porte de la salle où elle avait passé quelques minutes atroces, passant d'un sentiment de joie à un sentiment de désespoir et de souffrance.


FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Rose Layroy, Mar 23 Aoû 2016 - 16:18


Rp avec Harmony Lin

La errance... Voilà une chose que Rose faisait de plus en plus régulièrement en ce moment. Quelque chose n'allait pas chez elle. Elle se sentait malheureusement terriblement seule. Elle ne savait plus trop à quoi se rattacher. Jusqu'à lors elle avait eu un but bien défini et avait réussi à ressentir un semblant de bien être. Avait-elle vécu pendant tout ce temps aussi aveugle ? Elle s'était plongée pendant une année entière dans ses études, lisant des dizaines de livres qui pourraient lui en apprendre plus sur la façon de maîtriser les sortilèges. Elle s'était beaucoup entraînée seule et elle avait totalement laissé de côté ce qui pouvait être important. Les amis... elle s'en rendait bien compte petit à petit. Elle ne savait pas trop ce que c'était réellement. Elle s'était rapprochée de personnes durant l'an passé mais pas en prenant en compte si elle les appréciait vraiment. Non, elle n'avait vu en eux que ce qu'ils pouvaient lui apporter. Jaesa, un moyen d'avoir des informations sur les Mangemorts ; Linoa, une manière de combattre en partie l'une de ses plus grandes peur ; Chloris, une façon d'absorber son savoir.... Seule Rose était une exception. Son elle plus grand, son elle profond. Mais maintenant elle avait des doutes. L'appréciait-elle parce qu'elle la comprenait et l'aidait ou bien alors parce qu'elle avait l'impression de se voir dans un miroir et que l'on ne peut pas se haïr soi-même... ? Elle n'en savait strictement rien... A chaque fois qu'elle y repensait elle se rappelait de la première idée qu'elle eut d'elle. Fille de spécialiste de potions, cela peut servir pour avoir des informations plus qu'utile sur le sujet. Elle voyait les autres comme des moyens pour devenir meilleure... Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi était-elle si méfiante envers les autres ? Pourquoi ne pouvait-elle pas simplement ouvrir son cœur comme Jaesa ou Elise... ? Ah... Elise... Cette petite Gryffonne lui en avait offerte des nuits blanches à penser. Sa gentillesse, sa naïveté et sa spontanéité étaient incroyable. A cause d'elle, ou grâce, maintenant Rose ne savait plus vraiment, elle se posait des questions sur l'amitié. Sur la véritable raison de ce blocage avec les autres. Elle ne savait pas ce que la réelle amitié signifiait. Elle savait qu'en fonction de chaque personne auquel elle s'adressait elle mettait un masque différent. Cela fonctionnait plutôt bien car elle avait l'aisance d'une Serdaigle en ce qui concernait l'art oratoire. Des fois ses émotions la trahissait encore mais si elle continuait dans cette voie elle deviendrait la plus grande manipulatrice du monde sorcier. Pourtant ceci posait un énorme problème. Maintenant elle en avait besoin, d'amis. En voyant dans quel bonheur nageait cette petit lionne qui ne se souciait de rien et qui s'imaginait que tout le monde était rose et gentillet elle s'était décidée de s'ouvrir un peu au monde. Au niveau de Rose cela signifiait surtout qu'elle passait beaucoup moins de temps à s'entraîner et à lire des livres de sixième année. Mais c'est alors que l'erreur fut commise. Passant moins de temps à travailler, elle en avait pour penser. Penser à sa vie, penser à sa mère... Sa mère qu'elle ne voyait plus, sa mère qui ne la reconnaissait plus. Les images de leur dernière rencontre se jouaient sans cesse dans l'esprit de la pauvre Serpy'. Ses images de violence et de colère extrême, de la peur et de la douleur qu'elle avait put lire dans les yeux de celle qu'elle chérissait le plus au monde. Elle avait essayé de la calmer, elle avait essayé de la réconforter et elle l'avait repousser. Repousser avec une telle violence... Elle l'avait traité de menteuse. Mais pourquoi mentirait-elle ? Pourquoi mentirait-elle sur le fait qu'elle soit sa fille ? Toutes ses images passaient et repassaient sans vouloir s'arrêter. Elle ne savait plus quoi faire. La tristesse était si grande, la douleur tellement intense... Voilà pourquoi elle s'entraînait si dure. Pour oublier, pour se donner l'illusion que tout allait bien. Pourtant tout n'allait pas bien. Rose errait. Son âme en peine ne réagissait plus. Ses pieds la guidaient dans le château et l'emmenèrent dans l'endroit qui l'aiderait le plus. Sans même s'en rendre compte elle se retrouva assise sur une table de classe déserte, les jambes repliées sur elle et le visage trempé de larmes. Elle était totalement perdue... Elle ne savait pas quoi faire... Elle avait besoin d'aide...
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Harmony Lin, Jeu 25 Aoû 2016 - 19:24


Ce soir, je suis dans les couloirs. J'erre, sans vrai but. Je cherche juste un peu d'air. Je n'en peux plus de ma chambre, dans laquelle je reste si souvent ces temps-ci. Je n'ai pas envie de me mêler aux gens dans la Salle Commune, ils sont trop bruyants. Et puis, ils pourraient voir que je ne vais pas bien. Certains s'en sont déjà rendu compte même s'ils n'ont pas osé me poser de questions. Alors je tourne et je tourne dans les étages, laissant mon esprit me contrôler et mes jambes me conduire la où elles le voudront. Je ne suis même plus sûre de l'endroit où je suis. Je suis perdue. Dans mes pensées. Dans mes sentiments. Dans ma vie.

Je repense, encore et encore, au meurtre de mon grand-père. Ce souvenir hante mes nuits et mes jours. Mais je repense aussi à l'homme masqué, à Poudlard, qui a failli me tuer. Je repense à sa promesse, celle de ne pas me tuer. Et je doute. Je voudrais le croire mais je n'y arrive pas. Après tout, il m'a fait vivre l'enfer. Pourquoi m'épargnerait-il maintenant ? Ça ne peut pas être de la pitié, sinon mon grand-père serait encore en vie. Alors pourquoi ?

Et tandis que j'avance, mon cerveau déconnecté de mon corps, un bruit parvient à mes oreilles. On dirait... Quelqu'un qui pleure... Je fronce les sourcils. J'avance doucement. Prudemment. Je reprend le contrôle de mon corps. Je me demande qui c'est. Une porte est ouverte. Une salle de classe. Je regarde à travers l'embrasure et je remarque une jeune fille assise sur une table. Elle a les jambes repliées sur elle-même. C'est la source du bruit entendu.

En essayant d'être le plus discrète possible, j'ouvre un peu plus la porte et je me faufile dans la salle. Mes pas sont discrets. Elle va peut être m'entendre mais j'en doute. Enfin, je ne sais pas. Si je me fie à mes propres expériences, dans ces moments-là, je suis comme perdue. Je n'entend rien. Je ne vois rien. Une fois que je suis devant elle, je pose doucement ma main sur son épaule. Je suis la pour elle. Je ne la connais pas mais je ne sais que trop ce que c'est que la douleur. Ce que c'est que d'avoir besoin d'une épaule. D'une oreille. Les maisons ne comptent plus. L'âge non plus.

J'imagine un instant qu'elle va me dire de partir. De la laisser tranquille. Si c'est le cas, je le ferais. Je respecterais son choix. Mais j'espère que je pourrais l'aider. Car ça pourra peut être aussi me faire du bien. De penser à autre chose qu'à mes propres problèmes. Alors je décide de lui adresser la parole. Peut-être réagira-t-elle bien ?

- Ça va ? Tu veux en parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 13

 Rencontre Nocturne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.