AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 16 sur 16
Rencontre Nocturne
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
Isolde Hawkes
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor

Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Isolde Hawkes, le  Mar 1 Jan 2019 - 23:16

Ça vient ça vient !

Isolde sentait l'excitation bouillir dans ses veines et l'euphorie lui parcourir l'échine. N'ayant jusqu'alors connu que le balai comme moyen de transport magique, elle était enchantée de se déplacer à présent grâce à la planche flottante du garçon dont elle ignorait encore le prénom – mais cela lui importait peu, il était Le Garçon, L'Inconnu, Le Tentateur. Elle se surprit à s'en remettre entièrement à lui et à lui accorder sa pleine confiance, comme s'il avait été toute sa vie à ses côtés, comme s'il avait été un ami de toujours – L'Ami. Elle s'agrippait à lui sans se soucier de ce contact physique inhabituel. Elle s'inclinait d'un côté et de l'autre en suivant le mouvement de l'habile conducteur. Il était plus grand que lui, si bien qu'elle ne voyait pas les centaines de mètres de couloirs et d'escaliers qui s'étendaient devant eux. Elle tournait la tête, tantôt à droite, tantôt à gauche, narguant les portraits éveillés par leurs ricanements, tendant le bras pour effleurer les murs, en proie à un sourire qu'elle ne pouvait retenir et qui mettait ses zygomatiques à l'épreuve.

Elle ne savait pas où ils allaient mais ils y allaient. Ce lâcher-prise lui procurait un énorme soulagement tandis que la parfaite conscience d'être dans l'illégalité lui donnait des frissons d'excitation. La lionçonne avait sauté par-dessus la barrière et gambadait impunément, sans se soucier du retour de ses dompteurs. Une liberté à l'odeur fruitée et légèrement mentholée.

L'appareil magique ralentit sa course folle. Le Garçon descendit et, tel un célèbre hors-la-loi gentleman, offrit sa main à la Gryffondor qui la saisit volontiers pour poser à son tour le pied sur la terre ferme. Ils se tenaient devant une porte sombre. Curieuse, Isolde leva un sourcil mais continua de se laisser guider sans poser de question. L'Ami s'élança dans la pièce sans hésitation et se propulsa sur un canapé. Ravie, l'adolescente le suivit et prit son élan pour se jeter à son tour sur le canapé en laissant échapper un rire cristallin qu'elle n'avait pas l'habitude d'entendre. Elle en eut inexplicablement honte, l'espace d'une fraction de seconde, puis retourna dans son extraordinaire état d'euphorie. Elle se releva et balaya la pièce du regard. Elle était de proportion moyenne ; ni trop grande au point de se sentir minuscule, ni trop petite au point de s'y sentir à l'étroit. Il y avait quelques canapés et fauteuils qui avaient l'air particulièrement moelleux, bien que peu accordés les uns avec les autres, tant dans leurs formes que dans leurs couleurs et les tissus qui les recouvraient. Trônant bien confortablement dans un des coins de la pièce, le clou du spectacle, le trophée ultime, le Saint Graal : une table sur laquelle étaient disposés des petits gâteaux, des bouchées salées, des bonbons.
— Woaaaaaaaaah ! s'émerveilla Isolde en contemplant ce buffet inattendu. C'est toi qui as préparé tout ça ?

Comme s'il la connaissait par cœur – Le Frère. Elle attrapa d'un mouvement habile un paquet de chips, l'ouvrit avec une précision qui trahissait sa maîtrise de cette tâche sacrée, puis y plongea la main. Elle prit plusieurs poignées avant d'aller à nouveau s'échouer sur le canapé. Elle tendit le sachet au Frère.
Eden L. Maddox
Eden L. Maddox
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Eden L. Maddox, le  Ven 4 Jan 2019 - 19:16


Welcome to the new black parade.
   
C’est que la petite Princesse m’amuse à la voir gesticuler dans tout les sens. Cette fille n’arrive pas à tenir en place tant elle me parait surexcitée. C’était comme si elle me donnait l’impression d’être constamment survoltée et c’est plus mal, au fond, parce qu’elle me maintient en éveil et me rappelle aussi le pourquoi de notre présence ici. Le regard fixant le sachet, je ne me surprend pas à me servir à mon tour avant que je ne relève la tête vers elle avec ce petit regard assez mystérieux ancré sur le visage.

- « Je peux te poser une question, dis ?  »

Tout en gardant mon p’tit air d’Ange diabolique ou de Diablotin Angélique, je colle mon dos au dossier du fauteuil, venant ensuite mettre quelques chips en bouche pour les déguster calmement. Rien ne sert de vouloir tout grignoter d’un coup, après tout, ici, la pièce me donnait l’impression que le temps ne comptait plus et que là où nous étions, rien ne pouvait nous déranger.

- « Pour quel camp, tu tiens, toi… J’veux dire, pour ce qui se passe en dehors de l’école ? Et t’inquiète pas, ça restera entre nous deux. Ici, personne ne peut nous entendre à part les murs et la déco, et encore, j’émets encore quelques doutes sur la question…  »

Je tourne ma tête en sa direction avec un air perdu, bien entendu, c’est un masque « invisible » que j’aborde, parce que je ne pouvais pas vraiment me permettre de « trahir » mes intentions envers les Ombres, ceci dit, je me suis dis qu’elle aurait bien du mal à discerner le faux du vrai, puisque je ne me montre tel que je suis qu’en compagnie de ma petite-amie et des Mangemorts eux-mêmes… À moins qu’elle le soit, elle-même, je doute qu’elle puisse comprendre qui se cache sous mon visage. Enfin, tout ceci ne sont que des suppositions que je me fais et je ne peux même pas m’empêcher de rajouter aussi :

- « Moi, j’dois t’avouer que je ne sais pas quoi penser de tout ça. Je ne connais rien de l’Ordre du Phénix, encore moins des Mangemorts et pour ce qui est des Aurors… Tout ce que je peux dire, c’est qu’aux dernières nouvelles, ma cousine en fait partie. C’est tout ce que je sais...Bref, la galère quoi.  »

Et autant dire que le simple fait d’y penser, ça me rappelle aussi le pourquoi je fais tout ce que je fais et que je me permets aussi de faire ce que j’fais. Lentement, je soupire avant de me redresser à mon tour, allant me chercher à boire sur le buffet.

- « Tu veux danser avec moi, au moins, ça te permettra de penser à autre chose qu’à faire tes devoir ou quoi que ce soit.  »

Et d’une simple et fine gorgée, je regarde autour de nous avant de me décider de mettre un peu de musique à l’aide de ma baguette en visant les instruments dans le fond de la pièce. Pour finir, je relève ma tête dans sa direction, attendant, ainsi, une quelconque réaction de sa part, simplement pour éviter de me dire que je risque de la faire fuir avec mes questions étranges aussi.

(c) ROGERS. & Melody(Bazzart)
Isolde Hawkes
Isolde Hawkes
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Isolde Hawkes, le  Lun 4 Fév 2019 - 15:43

La main du jeune homme glissa dans le paquet. Et tandis qu'il mâchait calmement, Isolde eut le temps d'engouffrer à trois reprises une bonne poignée de chips. Elles piquaient sur la langue. Du côté du garçon, c'était plutôt une question qui semblait lui brûler les lèvres :
— Je peux te poser une question, dis ? demanda-t-il, son visage mystérieux mais sympathique tourné vers la lionçonne. Quand Isolde hocha la tête en signe d'assentiment, il poursuivit : Pour quel camp, tu tiens, toi… J'veux dire, pour ce qui se passe en dehors de l'école ? Et t'inquiète pas, ça restera entre nous deux. Ici, personne ne peut nous entendre à part les murs et la déco, et encore, j'émets encore quelques doutes sur la question…

Voilà qui était bien direct ! Isolde planta ses yeux sombres dans les mirettes du curieux personnage. Avait-il lu en elle comme il eût déchiffré un conte pour enfants ? Avait-il observé ses agissements et écouté en douce ses conversations ? Isolde était désarçonnée. En même temps, le sourire de son aîné la mettait inéluctablement en confiance. Où était donc passée la petite fille effarouchée qui se méfiait de tout et de tout le monde ? Incapable de dire la vérité et encore plus de mentir, la rouge et or se contenta de fuir le regard de l'Ami et se réfugia dans un silence embarrassé. Elle n'avait pas peur d'être écoutée par l'un des canapés ou par l'un des bols remplis de bonbons, mais craignait la réaction du jeune dissident.
— Moi, j'dois t'avouer que je ne sais pas quoi penser de tout ça. Je ne connais rien de l'Ordre du Phénix, encore moins des Mangemorts et pour ce qui est des aurors… Tout ce que je peux dire, c’est qu'aux dernières nouvelles, ma cousine en fait partie. C'est tout ce que je sais… Bref, la galère quoi.

Sans le moindre signe de méfiance, le garçon livrait ses doutes à la troisième année. Celle-ci ne put s'empêcher de repenser à sa rencontre avec deux individus de l'ombre, l'un fardé d'un faciès métallique plein de balafres, et l'autre d'un masque de corbeau. Jusqu'à présent, elle avait négligé la mission qu'on lui avait confiée. C'était l'occasion en or de voir si le garçon pensait comme elle, ou si au contraire leurs visions divergeaient. Elle ne savait pas quoi répondre. Mais après tout, ce n'était qu'une conversation entre deux adolescents. Si elle expliquait honnêtement ce qu'elle en pensait, que risquait-elle au juste ? Tant pis, il fallait bien en avoir le cœur net. Isolde se jeta à l'eau :
— Phénix je connais pas vraiment. J'me méfie des aurors. Longue pause, palpitant qui s'agite dans sa poitrine. Et les Mangemorts font peur mais j'pense pas qu'ils soient vraiment méchants.

Isolde se força à respirer aussi calmement que possible afin de ne pas trahir l'état dans lequel elle se trouvait. Comme pour rompre cette tension, le garçon aux cheveux noirs se leva et se servit un verre. Quand il se retourna, il fit à Isolde une curieuse proposition :
— Tu veux danser avec moi ? Au moins, ça te permettra de penser à autre chose qu'à faire tes devoirs ou quoi que ce soit.

Comme si la Londonienne était préoccupée par ses exercices de potions à rendre pour le lendemain, et qu'elle n'avait toujours pas faits ! Elle s'était décidée il y a bien longtemps à omettre de jouer les écolières studieuses. De la musique naquit dans un coin de la pièce, et, d'un regard charmeur coulé dans sa direction, l'Ami la persuada de se joindre à lui. Elle s'arracha du canapé moelleux et s'approcha de lui. Elle évita tout contact physique mais prit un étrange plaisir à se dandiner exagérément mal. Elle détestait danser, mais elle voulait bien faire un effort pour lui.
— Ils doivent avoir de bonnes raisons de faire ce qu'ils font. Les Mangemorts, je veux dire, reprit-elle, la mine sérieuse, tandis que ses bras et ses jambes évoluaient dans l'espace avec folie. C'est quoi ton nom ?

Comment s'appelait donc cet étrange garçon ? Et serait-il l'Ami ou l'Ennemi ? Ou, plus complexe encore, l'Ænnemi ?


Dernière édition par Isolde Hawkes le Dim 17 Fév 2019 - 13:11, édité 1 fois
Eden L. Maddox
Eden L. Maddox
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Eden L. Maddox, le  Dim 10 Fév 2019 - 9:36


 

 

 

We create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
   You must become the missing piece.
RP pv avec Isolde Hawkes.

Au vue de ce que j’aperçois, je remarque bien que la jeune fille semble perturbée par mes aveux ou alors, peut-être bien par ma façon de me comporter. Je ne sais pas trop et par moment, j’aimerais bien être capable de lire dans les pensées des gens pour savoir ce que l’on me cache aussi. Pourtant, je me contente de lui adresser ce sourire, mi-sincère, mi-habituellement « faux » parce que c’est celui que je sors à diverses occasions pour n’inquiéter personne, pour cacher ce que je pense réellement afin que l’on découvre très peu de mes secrets aussi. Puis, au bout d’un certain temps, elle se décide à me parler et là, ce que j’entends, me rassure aisément. L’Ordre du Phénix ne semble pas être sa priorité, les Aurors, elle fait bien de s’en méfier quant aux Mangemorts, je pense avoir quelques soupçons sur sa façon de penser. Rien de bien méchant, mais j’hoche doucement ma tête pour montrer que je l’écoute. En récompense de sa « naïveté », je m’approche devant elle en tirant ma révérence avec cet air candide sur le visage.

- « Mademoiselle. »

D’un léger rire, je la laisse venir à moi avant de l’écouter calmement lorsqu’elle décide d’en apprendre davantage. Curieusement, j’ai bien envie d’en apprendre un peu plus sur elle. Pour être honnête, même si j’effectue ma mission dans l’ombre, sa compagnie ne me déplait aucunement, alors pourquoi ne pas en profiter un peu aussi.

- « Mmh … Je supposes, je me suis pas vraiment poser la question. D’ailleurs, tu ferais quoi, toi, si tu en croiserais un ? Moi, je sais pas… J’en sais trop rien. »

Puis, avec un léger regard plus scintillant, je me décide à danser auprès d’elle, dansant même plutôt « sagement » dans un premier temps. Et tout en accompagnant la jeune fille en restant à une distance respectable, j’en profite pour prendre une poignée des bonbons et me les mettre en bouche avant de la regarder à nouveau. D’un clin d’œil, je finis par lui répondre avec un ton plutôt rassurant et amical.

- « Et bien, miss, tu peux m’appeler Enzo, enfin, j’veux dire, c’est comme ça que j’m’appelle… Héhé… Et toi ? C’est quoi ton p’tit nom, p’tite Lionne ? »

Que c’est amusant de me montrer aussi guilleret, ça me permet de me détendre à ma façon. Dans ces moments-là, je laisses mes tracas de côté pour ne profiter que de l’instant présent. Et comme à chaque fois, je me retrouve plus détendu et moins stressé que lorsque je me retrouve à faire des tâches trop compliquées. Ainsi, je regarde la jeune fille, me demandant encore les surprises qu’elle me réserve, bien que d’apprendre de tels secrets sur elle, fait que j’ai bien envie de la prendre sous mon aile. Comme si j’avais envie d’être son grand-frère et qu’elle devienne ma petite sœur. J’ignore pourquoi, mais j’m’en fou de le savoir, j’ai juste envie que ce moment dure des heures… Pour une fois que j’apprécie la compagnie d’une inconnue.
 
CODAGE PAR AMATIS
 
Isolde Hawkes
Isolde Hawkes
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Isolde Hawkes, le  Dim 17 Fév 2019 - 14:23

Errances dansées et transversales
Tentatives de réenchantement, tous nerfs devant…


Des deux adolescents, le garçon était de loin le plus habile. Il dansait comme il respirait – spontanément, naturellement. D'un côté, il paraissait maîtriser le moindre de ses mouvements, et de l'autre, il semblait habité par la danse et laissait son corps réagir à la musique. On ne pouvait en dire autant de la Gryffondor qui avait un pas lourd, levait les bras de manière désordonnée, tournait sur elle-même avec la grâce d'un taille-crayon automatique. Mais au moins, elle s'amusait, et son cavalier se souciait peu du degré d'élégance de leur chorégraphie. Sur fond d'une activité innocemment dansante, un sujet plus pesant éveillait leurs jeunes esprits.
— Tu ferais quoi, toi, si tu en croisais un ?

Croiser un regard, croiser le fer, croiser un chemin ? Un peu tout cela à la fois. Croiser un Mangemort. Quand le duo masqué s'était présenté à elle, elle avait reconsidéré son espérance de vie car elle avait sans doute fait tout ce que l'on ne faisait pas en pareille situation : donner son nom, interroger, écouter, répondre, rester, vivre. Isolde avait ressenti une drôle de frayeur ce soir-là, à la fois bien plus et bien moins qu'une peur ordinaire.
— Je parlerais avec lui, conclut-elle après une courte improvisation dansée. S'il me tue pas c'est qu'il est pas méchant au fond.

Réponse naïve d'une fillette qui l'est encore un peu elle-même, ignorant qu'elle serait plus utile à la Cause vivante que morte.
— Tu peux m'appeler Enzo, se présenta le garçon avant de lui retourner la question.
— Isolde. Iso' ça marche aussi et ça rime avec ton prénom, précisa-t-elle en souriant.

La lionçonne trouva qu'ils faisaient bien la paire. À Poudlard, peu de gens avaient suscité son intérêt et sa sympathie. Enzo faisait partie de cette catégorie de personnes en qui l'on a inexplicablement confiance. Pourtant, son regard charmeur n'en était pas l'unique coupable. Du garçon se dégageait comme une aura ; il rayonnait la simplicité et la bienveillance et Isolde se sentait extrêmement flattée de susciter un tel intérêt – car elle se savait privilégiée. Son aura à elle était en général plutôt terne et elle veillait à ce qu'on en restât loin. Pas cette nuit-là. Cette nuit-là, tout semblait possible, tout paraissait si évident.
— En fait j'en ai déjà rencontré deux, avoua la jeune sorcière qui n'avait désormais plus peur de la réaction de l'Ami ; elle s'était immobilisée et le regardait sans ciller.
Eden L. Maddox
Eden L. Maddox
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Eden L. Maddox, le  Dim 17 Fév 2019 - 23:29


 

 

 

We create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
   You must become the missing piece.
RP pv avec Isolde Hawkes.

Au rythme de la musique qui s’installe autour de nous, moi, je me laissais porter par les paroles du chanteur, du rythme de la musique tout en fermant momentanément les paupières tout en levant les mains vers le plafond. Je me sens pousser des ailes sur le rythme, comme si le temps n’a plus d’importance autour de moi. Comme si plus rien n’existe et comme si personne n’a d’emprise sur moi aussi. Alors, lorsqu’elle me dit qu’elle parlerait avec un Mangemort, je souris encore. Son innocence me fascine, me rend plus docile aussi. Elle est si mignonne qu’au fond, quelque part, elle me rappelle le pourquoi j’aime cette fille, cette préfète, ma copine, Aysha. Bien que nos danses improvisées s’écourtent jusqu’à s’éteindre en laissant, pourtant, la mélodie remplir la pièce. Je continue de poser mon regard sur cette Lionne de mes pupilles bienveillantes. Il est certain que je ne lui veux aucun mal, je cherche juste à exécuter mon plan jusqu’à son terme. Obtenir les informations que je souhaites, sans éveiller aucuns soupçons pour autant. L’acte en soi, n’est pas une chose aisée, car les cibles sont diverses et variées. Coup de bol et de maitre pour moi, car Isolde semble complètement ne rien remarquer de ce que je cherche à faire. Mais au lieu de m’avancer de la sorte, je me risque à lui laisser un hochement de tête de ma part en réponse à son aveux.

- « Je me demande si quelqu’un est déjà revenu vivant après une rencontre avec l’un d’eux. Je sais pas, de mémoire et d’après ce que les rumeurs disent… On dirait qu’ils sont si effrayants que j’ignore ma réaction si j’viendrais à en croiser un. J’ai pas l’intention de mourir si jeune… »

Et puis, lentement, je m’assois sur le bord de la table basse jusqu’à qu’elle m’avoue avoir croisée l’un d’eux. Mon air faussement choqué se dessine sur mon visage, mimant le vrai avec une perfection presque légendaire, parce que je n’ai plus le choix et que je ne peux faire marche arrière. Et puis, je ne lui mens pas vraiment, il me faut juste contourner des propos que je tiens à garder secret, des choses qu’elle ne doit pas savoir de peur de perdre le peu de « Vrai » qu’il me reste aussi.

- « Dans ce cas, tu dois être un miracle… Surtout pour deux Mangemorts… Comment t’as fait pour en sortir indemne, t’as pas l’air abimé, ni folle pour autant… »

Intérieurement, je me dis aussi que je n’ai pas le choix d’agir comme ça. Parce que j’ai des choses à faire et que je veux me prouver à moi-même que je suis bien capable de faire ce que l’on attends de moi. Ainsi, j’inscris les choses que j’entends dans un coin de ma tête, restant à l’affût des moindres paroles de l’adolescente pendant que je reprends une poignée de bonbon dans le saladier derrière moi. Puis, j’en déguste quelques-uns, continuant aussi de regarder la jeune fille avec ce regard mi-curieux, mi-mystérieux. Il ne me reste plus qu’à voir ce qu’elle va bien pouvoir me dire, maintenant…
 
CODAGE PAR AMATIS
 
Isolde Hawkes
Isolde Hawkes
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Isolde Hawkes, le  Lun 4 Mar 2019 - 18:42

دل من (dele man) [Mon cœur] ♫

En voyant les deux élèves danser au milieu de la pièce, sans se soucier une seule seconde de leurs gestes aussi libres qu'imprévisibles, qui eût cru que l'adolescence était la période où l'on se retrouvait encombré·e d'un corps à l'équilibre relatif, honteux·se de cette nouvelle difformité, les bras trop longs, les hanches plus larges, le dos en bouillie et la voix encombrée ? Ni Enzo, ni Isolde n'étaient de celleux-là. Du moins, pas à cet instant précis. La Gryffondor détestait danser, et pourtant elle se laissait guider par la musique, tantôt imitant son camarade, tantôt se déchaînant de son côté, sautant de fauteuil en canapé, faisant virevolter les coupelles de bonbons et riant aux éclats.

Pendant cette chorégraphie totalement improvisée, Isolde laissait les mots traverser ses lèvres sans leur apposer le filtre du silence. Oui, elle avait vu deux Mangemorts et avait survécu à cette rencontre. Il n'y avait rien d'exceptionnel là-dedans ; elle avait envie de partager ce lourd secret avec quelqu'un, et ce quelqu'un se tenait à ses côtés, les cheveux noirs en bataille et les fragments de tatouage se mouvant sur sa peau opaline.

La musique s'éteignit tandis que la respiration de l'adolescente se fit de plus en plus forte. Quand, essoufflée, elle finit par se lover au creux d'un fauteuil, un bol de chips calé entre son torse et ses jambes repliées, et reconnut avoir déjà fait face à deux Mangemorts, Enzo reprit la parole.
— Dans ce cas, tu dois être un miracle… Surtout pour deux Mangemorts… Comment t'as fait pour en sortir indemne ? T'as pas l'air abîmée, ni folle pour autant…

Pour seule réponse, la jeune revenante haussa les épaules. Elle avait survécu, tout simplement. Elle n'avait pourtant pas donné cher de sa vie à ce moment-là, mais les deux masqués l'avaient laissée repartir sans trop hésiter. L'un des deux s'était montré particulièrement menaçant et son empressement avait été calmé par son acolyte ; et à part une corde qui l'avait saucissonnée quelques minutes, la préadolescente n'avait pas été trop malmenée.
— C'est vrai qu'ils font peur avec leurs masques, commenta-t-elle simplement, visualisant assez clairement le visage couturé de cicatrices et le non moins rassurant bec de corbeau qui n'avait pas cessé de pointer dans sa direction. J'faisais pas la maline face à eux, ça c'est sûr !

Les yeux du garçon restaient rivés sur elle. Isolde n'aimait pas ce genre de regard, comme si on cherchait à voir en elle toute trace de folie, mais elle le soutint tout de même. Elle tenta de déchiffrer ce qui semblait dépasser la simple curiosité, mais Enzo, armé de son sourire charmeur, demeurait impassible.

Une pensée la traversa soudain : et si, au même titre qu'elle avait été chargée de récolter des informations sur de potentiels partisans ou opposants à l'Ordre de noir, le jeune homme qui se tenait face à elle devait sonder ses camarades comme il était précisément en train de faire ? Il venait pourtant de dire qu'il n'avait jamais croisé de Mangemort et, entendant l'opinion et le récit d'Isolde, il eût pu partager sa propre expérience – il n'en avait rien fait. Isolde avala sa bouchée. Il n'avait pas l'air contre les Mangemorts, c'était déjà ça.

Son attention se détourna bien vite du sujet de conversation. Elle laissa son regard vagabonder autour de la salle, puis elle se leva pour aller observer la clarté de la lune qui éclairait le château.
— Pourquoi tu traînes dans les couloirs en pleine nuit ? interrogea-t-elle en observant le ciel avant de se retourner. Pour faire peur aux autres gens qui traînent dans les couloirs en pleine nuit ?

Petit sourire qui émergea au coin de ses lèvres et qui creusa une fine fossette sur sa joue. Elle s'assit sur le rebord de la fenêtre mais ne resta pas longtemps car il y faisait frais. Elle regagna vite son emplacement précédent, encore chaud. Elle tira une couverture à elle.
Eden L. Maddox
Eden L. Maddox
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Eden L. Maddox, le  Dim 17 Mar 2019 - 14:59


 

 

 

We create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
   You must become the missing piece.
RP pv avec Isolde Hawkes.

Au vu des bonbons qui volent dans la pièce, je ne peux que confirmer que la jeune Lionne passe une belle soirée en ma compagnie, malgré un début peu prometteur. Quand bien même je reste callé là, près du bol à sucrerie, ça ne m’empêche pas de la suivre du regard pendant qu’elle me parle d’eux. Elle me révèle que les Ombres sont terrifiantes, qu’elle semble avoir un peu peur d’Elles, bien quand ce qui me concerne, j’ai souvent fini par les écouter sans particulièrement trembler devant Eux pour l’instant. Puis, elle me pose une question à laquelle je ne suis pas préparé, mais ça ne m’empêche pas de sourire pour pouvoir rebondir là-dessus.

« C’est un peu ça, disons juste que j’avais pas prévu de tomber sur toi. Cependant, j’trouve que t’as l’air d’une fille plutôt sympa. Donc, désolé pour la frayeur de tout à l’heure. J’espère que j’ai réussi à me faire pardonner avec tout ça ? D’ailleurs, tu veux peut-être boire quelque chose ? »

À cette question, je me retourne vers le buffet pour me servir un verre de jus de fruit, grâce à la cruche posée sur celle-ci. Puis, je me retourne de nouveau, face à elle tout en portant le verre à mes lèvres après avoir sourire un peu.

« Santé, Miss. Je trinque à ta chance porte-bonheur, et puis, j’ose espérer avoir trouver là, une petite confidence qui mérite mon amitié. Je la donne rarement, donc, profites-en pleinement. »

Dis-je avant de boire une gorgée et me mettre à sourire d’une pointe amusé. Attendant de voir avec impatience ce qu’elle pourrait bien me dire.
 
CODAGE PAR AMATIS
 
Contenu sponsorisé

Rencontre Nocturne - Page 16 Empty
Re: Rencontre Nocturne
Contenu sponsorisé, le  

Page 16 sur 16

 Rencontre Nocturne

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.