AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 3 sur 13
Rencontre Nocturne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 18 Mai 2014 - 12:55


Tu sais le succès auprès des femmes ne s'acquière pas qu'à Poudlard. Elle lui offrit un sourire ironique. Les morts ne jacassent pas du tout, et puis si je mourrais ta vie serait nettement moins amusante! Et ...non je n'ai pas de copain ni en réalité, ni en imaginaire.

Au tour du brun de levait les yeux au ciel:

- T'es toujours célibataire et tu oses m'embêter avec les filles? Y a vraiment plus de respect! dit-il, d'un ton faussement vexé.

Le sujet de conversation changea rapidement, Eiyline avait apparemment pleins de choses à dire...


Que comptait-tu faire si c'était un préfet ou autre qui t'avait surpris?


Ebenezer n'avait pas vraiment réfléchi à la question: il n'aurait jamais pensé se faire découvrir dans les couloirs après le couvre-feu et encore moins à cause d'une armure mal-fixée. Il haussa les épaules.

- J'aurais sans doute fait le coup du petit nouveau bien sage et bien innocent qui s'est perdu en voulant rentrer à son dortoir après avoir passé la soirée à étudier à la bibliothèque et qui tourne en rond depuis des heures... En plus, vu que je suis à Serdaigle, ça peut aisément passer comme la vérité.

Si il y a quelque chose dont Ebenezer pouvait se vanter, c'est de bien jouer la comédie: il en avait fait des sales coups tout en se faisant passer pour un petit ange.

- Sinon, j'imagine que toi, le préfet qui t'aurait surpris, tu l'aurais assommé et ficelé dans un coin avec toute la délicatesse propre au gryffondor, après lui avoir effacé la mémoire pour avoir osé te regarder après le coucher du soleil! Ou alors, t'es bien trop maline pour ne pas te faire attraper, mais ça, j'en doute... fit-ironiquement le brun. D'ailleurs, elle se trouve par où la salle commune des gryffondors?

Ebenezer était encore un peu perdu dans cette école, et mieux valait connaître les secteurs à éviter, parce qu'il avait beau ne pas encore s'être fait d'ennemi, ça ne serait tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Dim 18 Mai 2014 - 17:27


- T'es toujours célibataire et tu oses m'embêter avec les filles? Y a vraiment plus de respect!

Eiyline sourit à son cousin, il avait prit un ton exagérément vexé. Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il aurait fait si ça n'avait pas été elle, il prit le temps de réfléchir. Il semblait que ce soit la première fois qu'il y pensait. Enfin, le jeune homme se décida à lui répondre:


- J'aurais sans doute fait le coup du petit nouveau bien sage et bien innocent qui s'est perdu en voulant rentrer à son dortoir après avoir passé la soirée à étudier à la bibliothèque et qui tourne en rond depuis des heures... En plus, vu que je suis à Serdaigle, ça peut aisément passer comme la vérité.

La lionne se dit que décidément il n'était pas normal qu'il soit allé à serdaigle, qu'était-il arrivé au choipeau ce jour là? Elle soupira d'exaspération ce vieux chapeau magique tout rapiécé avait vraiment besoin d'une retraite c'était plus possible là! D'ailleurs peut être était-ce sa façon de s'exprimer, de protester.
La voix d'Eben' retentit de nouveau:


- Sinon, j'imagine que toi, le préfet qui t'aurait surpris, tu l'aurais assommé et ficelé dans un coin avec toute la délicatesse propre au gryffondor, après lui avoir effacé la mémoire pour avoir osé te regarder après le coucher du soleil! Ou alors, t'es bien trop maline pour ne pas te faire attraper, mais ça, j'en doute... fit-il ironiquement. D'ailleurs, elle se trouve par où la salle commune des gryffondors?

Elle toisa le nouveau bleu et bronze,

Non vois-tu moi hmm je suis un peu plus subtile, il suffit de comprendre où sont ses atouts voilà tout! Et pourquoi tu veux savoir où elle se trouve?

Eiyline croisa les bras sur sa poitrine attendant la réponse du jeune sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 18 Mai 2014 - 20:39


Non vois-tu moi hmm je suis un peu plus subtile, il suffit de comprendre où sont ses atouts voilà tout! Et pourquoi tu veux savoir où elle se trouve?


A ces mots, le jeune serdaigle, qui n'avait d'ailleurs de serdaigle que l'uniforme, eut un grand sourire.

- Hmm, de quels atouts tu veux parler, au juste? Parce que ça, ça peut-être très mal-interprété... Et pour la salle des gryffondors, c'est parce qu'il faut bien que je me repère dans cette foutue école! Je n'ai rien prévu de spécial... Enfin, pas encore.

Le brun regarda dans le vide quelques secondes, plongé dans ses pensées avant de relever la tête vers sa cousine.

- Sinon, tu penses faire quoi après Poudlard? Vu que t'es en dernière année, t'as déjà dû y réfléchir. En plus, je te vois très mal restée toute ta vie enfermée dans ta maison, mariée plus ou moins de force avec un inconnu, mariage plannifiée depuis tes trois ans, bien entendu, et avoir toute une tripotée de gosses suspendus à tes baskets en permanence...

Remarque, lui aussi avait une fiancée anonyme qui l'attendait quelque part. Mais il n'avait pas l'intention de se laisser faire et si on l'obligeait quand même, elle finirait en cobaye pour ses expériences, y a pas de raison.

- Mais j'espère que tu feras quelque chose de spectaculaire, comme ça nos mères arrêteront de radoter sur des trucs vieux de dix ans!
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Mar 27 Mai 2014 - 21:28


- Hmm, de quels atouts tu veux parler, au juste? Parce que ça, ça peut-être très mal-interprété... Et pour la salle des gryffondors, c'est parce qu'il faut bien que je me repère dans cette foutue école! Je n'ai rien prévu de spécial... Enfin, pas encore.


La brune sourit à son cousin pleine de défi:

Mais je parle de toutes sortes d'atouts nécessaire dans ce type de situation! Elle sourit, amusée, donc tu cherche l'antre des lions... Et bien tu n'as qu'à m'y raccompagner et tu sauras où ça se trouve.


Le jeune homme changea rapidement de sujet, pour s'intéresser à son futur, à ses aspirations:

- Sinon, tu penses faire quoi après Poudlard? Vu que t'es en dernière année, t'as déjà dû y réfléchir. En plus, je te vois très mal restée toute ta vie enfermée dans ta maison, mariée plus ou moins de force avec un inconnu, mariage plannifiée depuis tes trois ans, bien entendu, et avoir toute une tripotée de gosses suspendus à tes baskets en permanence...Mais j'espère que tu feras quelque chose de spectaculaire, comme ça nos mères arrêteront de radoter sur des trucs vieux de dix ans!

Après Poudlard, je voudrais faire autre chose que de suivre les sentiers battus, quoi exactement je pense que je le saurais bien assez tôt! Et je ne compte pas rester enfermée avec un homme qu'on m'aurait destiné à la naissance! Si les parents y croient encore, ils risquent d'être déçu encore!

Eiyline souffla sur une boucle rebelle pour tenter en vain de la replacer, puis se retourna bien face à son cousin:

Et toi dis moi que compte tu faire, de tes parents et de ta soeur, je la trouve particulièrement mauvaise parfois pas toi? Et puis tu as une destiné pareille à la mienne, une fiancé inconnue et imposée! Auras tu le courage de te rebeller?
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Ebenezer Lestrange, Mar 27 Mai 2014 - 23:14


Donc tu cherche l'antre des lions... Et bien tu n'as qu'à m'y raccompagner et tu sauras où ça se trouve.

- Mais avec plaisir! répondit le brun sans préciser qu'après il serait incapable de retrouver sa salle commune.

Il changea ensuite de conversation. Il écouta distraitement sa cousine lui apprendre que des choses dont il se doutait déjà: fallait pas être sorcier pour deviner qu'elle suivrait pas la voie tracée par papa-maman. Lui, ce qu'il voulait, c'était savoir ce qu'elle allait faire. Il aimait bien avoir une longueur de plus sur les autres. Il allait lui demander des précisions quand Eiyline reprit la parole.

Et toi dis moi que compte tu faire, de tes parents et de ta soeur, je la trouve particulièrement mauvaise parfois pas toi? Et puis tu as une destiné pareille à la mienne, une fiancé inconnue et imposée! Auras tu le courage de te rebeller?

Ah là, Eiyline s'aventurait sur un terrain glissant. A vrai dire, Ebenezer savait pas trop par où aller: essayer de rejoindre sa cousine du côté du bien, choisir la solution la plus facile: épouser une inconnue et se vautrer dans le confort toute sa vie ou alors, s'enfoncer encore plus dans les ténèbres? Il se voyait très mal partir de chez lui en claquant violemment la porte et en hurlant que de toute façon les Lestrange étaient tous des vieux cons. Il était un peu lâche dans le fond, un véritable partisan du "reste dans un coin et avec un peu de chance, on t'oubliera". Remarque, se retrouvait marié à la sortie de Poudlard ne l’intéressait pas non plus et la troisième option était si facile, si tentante... Toujours est-il qu'il n'allait pas parler à sa gryffondor de cousine de ses projets de rejoindre les mangemorts pour voir s'il n'y aurait pas quelques vieilles recherches de Voldemort sur la magie noir à glaner, par exemple. Plus tard, ils ne seraient pas forcément dans le même camp donc mieux valait être prudent.

- Concernant Eléane, elle est peut-être mauvaise et tout ce que tu veux, mais ça reste ma sœur. Et pour ma fiancée inconnue, si elle est jolie et pas trop cloche, pourquoi ne pas en profiter? répondit-il en lui faisant un clin d’œil. Bon, il est par où ton dortoir. Parce que si on continue à squatter le milieu du couloir sans bouger, on va finir par se faire chopper.

Suite du RP ici


Dernière édition par Ebenezer Lestrange le Sam 23 Aoû 2014 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aerin Verya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Aerin Verya, Dim 22 Juin 2014 - 11:07


Autorisation de reprise du sujet par Eiyline Drow.
[Pv avec Linaewen Dementia]


Aerin avait la gorge complètement sèche et mourrait de soif. Elle se leva sans bruit, et se servit un verre d'eau qu'elle bu goulument. Elle inspira et expira une bonne dizaine de fois avant de retourner dans son lit. Elle n'arrivait toujours pas à dormir. Encore ce fichu cauchemars. Ça commençait à devenir sérieusement dérangeant. La fatigue se faisait ressentir de plus en plus en journée, et elle n'arrivait plus à se concentrer comme il le fallait en cours. Au dernier cours d'histoire de la magie, elle s'était endormie. Il ne fallait surtout pas que cela se reproduise. Elle décida donc de se lever et de faire une petite promenade. Peut-être qu'en bougeant un peu, le sommeil viendrais plus facilement. Elle pris sa baguette qui était posée sur la table de nuit, et se leva une deuxième fois, veillant toujours à ne pas faire de bruit. Il était près de minuit et toutes ses camarades dormaient profondément.

Elle ouvrit doucement sa valise et pris sa cape. On ne sait jamais, il pouvait faire froid la nuit dans le château. Aerin accrocha sa cape sur ses épaules, enfila ses pantoufles et quitta le dortoir à pas de loup. Elle descendit rapidement les escaliers qui menaient à la Salle Commune. Celle-ci était totalement vide. Seul le crépitement du feu de cheminée se faisait entendre. Il faisait sombre. Seuls les faibles rayons de lune et les quelques flammes qui restaient dans la cheminée éclairaient la salle aux couleurs de Serdaigle. Aerin avait toujours aimé cette salle. Elle s'y sentait bien, elle lui rappelait son propre salon, chez elle. Sortant de ses pensée, elle se dirigea d'un pas vif vers la sortie.

Elle avançait dans les couloirs, sans trop savoir où elle allait, à la lumière de sa baguette magique. Elle ne faisait aucun bruit. Quiconque aurait cherché à la suivre ne pouvait se remettre qu'à la lumière qui émanait de sa baguette. De temps à autre, un bruissement de cape, soulevée par le vent lorsqu'elle marchait, rappelait sa présence. Soudain, au détour d'un couloir, elle vit une grande fenêtre. Attirée par la lumière de la lune et des étoiles, elle s'approcha, entrouvrit la fenêtre et s'y accouda. Une brise légère vint soulever ses cheveux. Elle respira un grand coup. Vraiment, l'air de la nuit lui faisait un bien fou. Quelques vers d'un poème d'Alfred de Musset, un moldu français, lui vinrent soudainement à l'esprit.


"Quand la lune blanche s’accroche à la branche pour voir si quelque feu rouge dans l’horizon bouge le soir," récita-t-elle en murmurant doucement, se perdant dans la contemplation de la nuit.

Elle avait les yeux fermés. Ses cheveux se balançaient au rythme du vent qui venait les soulever. Elle abandonna ses sens au profit de la nuit. Elle se sentait bien, ne réfléchissait plus. Il n'y avait plus qu'elle. Elle et la nuit, s'accordant à ce moment. Elle n'entendit pas les bruit de pas derrière elle, signe que quelqu'un s'approchait. Elle ne sentit pas plus sa présence, tant elle s'était abandonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Linaewen Dementia
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Linaewen Dementia, Dim 22 Juin 2014 - 23:18


La psychologie était un sujet passionnant. Tout n'était que théorie venant de l'intelligence et de l'intuition de petits humains. Pourtant, toutes ces hypothèses avaient l'air si réelles. La jeune fille tenait entre ses mains un livre portant sur ce même-sujet : L’interprétation de rêves, du créateur de ce mouvement, Freud. Il buvait chaque parole et ne pouvait pas s'arrêter de lire. Cette activité qui n'est autre que la lecture était devenue une drogue qu'elle ne stopperait jamais. La simple lumière de sa baguette éclairait la pièce. Elle n'était pas dans la Chambre Commune des Serpentards. Pourquoi prendre le risque de les réveiller ? Elle se trouvait d'un coin confortable, à la sortie de celle-ci. Linae ne portait qu'un simple robe légère. Une nuisette noire. Elle s'était assise de façon à ce que ses pieds soient calés en dessous de ses cuisses. Elle n'était pas fatiguée, jamais elle ne l'a été. Ses yeux allaient de droite à gauche, rapidement. La fin du livre approchait. A vrai dire, il ne restait qu'une demi-page. Enfin, sa lecture fut finie. Elle avait fini.

Elle décida de se lever. Retourner dans la chambre serait inutile puisque Morphée n'allait pas la prendre délicatement mais brusquement. Autant profiter de ce calme reposant. Elle ne savait vraiment où elle aillait. Marcher n'était que son objectif, se détendre aussi. Elle aimait cette école. Les murs anciens, le sol abimé à certains endroits, les vieux meubles et les livres datant d'une époque antérieure à sa naissance, elle était tout simplement tombée amoureux de ce lieu. La jeune fille frôlait les murs, fermait les yeux et avançait. Sa main touchait de le pierre comme du bois. Les portes se succédaient, toutes plus immenses les unes ou autres. Personne ne pouvait détruire cette tranquillité. Pas même un son.

Elle était arrivée au bord du château, à l'étage. Les fenêtres ouvertes, gigantesques, lui offraient une vue fantastique. Cependant, une jeune personne l'empêchait de voir ce paysage époustouflant. Ses cheveux virevoltaient au gré du vent. Sa taille n'était pas impressionnante, mais ce n'était qu'un détail. L'aura qu'elle dégageait fit sourire Lina'. Elle était reposée. A son tour, aucune personne ne pouvait l'interdire d'être heureuse. Sa voix s'éleva, et flottait pour se mélanger à la brise :

"Quand la lune blanche s’accroche à la branche pour voir si quelque feu rouge dans l’horizon bouge le soir,"

Ce poème, elle le connaissait. Nuit d'Alfred de Musset. Un poète extraordinaire. Elle s'avança vers la fenêtre à côté de celle où l'élève était postée. Puis, elle continua son texte d'une voix passionnée :

"Fol alors qui livre à la nuit son livre, savant, son pied aux collines et ses mandolines au vent;"
Revenir en haut Aller en bas
Aerin Verya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Aerin Verya, Lun 23 Juin 2014 - 18:29


"Fol alors qui livre à la nuit son livre, savant, son pied aux collines et ses mandolines au vent"

Aerin sursauta. Elle se retourna vivement et aperçut la jeune fille qui leur avait parlé à Aaron et elle un peu plus tôt dans l'après midi, lorsqu'ils étaient à la bibliothèque. Elle fut surprise de constater que la jeune fille était également insomniaque, et encore plus surprise de voir qu'elle connaissait ce poème.

"Tu le connais également ?" lui demanda-t-elle avec un sourire

Elle observa la jeune Serpentard. Elle avait l'air différente de cet après midi. Plus du tout en colère, mais reposée et ouverte. Lorsqu'elle avait continué le poème à la suite d'Aerin, sa voit était passionnée, investie. Comme une tout autre personne. Elle baissa les yeux et vit que la jeune fille avait un livre à la main. Pas n'importe lequel. L'interprétation des rêves de Sigmund Freud, un psychanalyste moldu. Tiens, elle s'intéressait elle aussi aux découvertes moldues ? Elles avaient donc un point commun. Aerin s'y était intéressée depuis qu'elle faisait ce satané cauchemars. Elle aimerait bien comprendre sa signification, et s'en débarrasser pour de bon. Elle releva la tête jusqu'à rencontrer le regard de la jeune fille, et demanda d'un ton amical, toujours en souriant.

"Toi aussi tu t'intéresses aux rêves et à leur signification ?"
Revenir en haut Aller en bas
Linaewen Dementia
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Linaewen Dementia, Mar 24 Juin 2014 - 18:48


Le vent. Élément naturel qu'elle appréciait tout particulièrement. C'est grâce à lui que bonheur ou tristesse s'en vont, loin de ce monde pourtant merveilleux mais aux habitants grotesques. C'est aussi grâce à lui que la paix peut régner. Pas à jamais, mais pendant un court instant. Pas cette guerre qui a été maintes fois étudiée. C'était simplement l'échange titanesque qui se passait à l'intérieur de nous, dans nos plus profondes pensées. A cet instant-même, la Serpentard se livrait un combat. Son esprit ravageait toutes ces pensées les plus sensées, petit à petit. Elles étaient remplacées par les idées-mêmes d'une folle. Quel nom horrible donné aux personnes anormales.

La jeune fille à côté d'elle sursauta brutalement. En un mouvement soudain, son visage lui apparut. C'était la jeune fille qu'elle avait déjà croisée. Quelles devaient être ses réactions ? Aucun ne lui vint à l'esprit. Elle n'était pas heureuse de la voir, ni mécontente. Un sourire apparut sur son visage lisse. Encore et toujours cette joie venue de nul part. Cependant, par rapport à leur dernière discussion, si ceci pouvait être dit, ses traits du visage étaient plus tirés. Le sommeil ne l'avait donc pas touché et cela se voyait fortement. L'éclat de ses yeux n'était pas aussi brillant. La jeune fille prit la parole :

"Tu le connais également ?
- Oui. Un poème et poète extraordinaire, dit-elle d'une voix douce qui contrastait totalement avec l'expression de son visage froid"

Quand la fille qui se tenait droite devant elle lui adressa la parole, Linae ne se tourna pas pour autant. Elle préférait voir les arbres bouger légèrement. Voir, aussi, ce ciel noir, dégagé, beau. Ainsi que ce vide. Personne n'était dehors. Personne ne parlait. Personne ne la regardait. C'était étrangement silencieux. La vert et argent tourna légèrement sa tête pour observer la Serdaigle. Celle-ci l'étudiait discrètement. Analyse. Puis, ses yeux fixèrent avec intensité le livre. Déduction. Elle devait sans doute envie de parler de ce livre passionnant qu'elle avait, hélas, fini. Comme promis, Aerin Verya (nom qu'elle a su après s'être renseignée) la questionna :

"Toi aussi tu t'intéresses aux rêves et à leur signification ?
- C'est exact. J'imagine que toi aussi non ? C'est un endroit bien vaste qui n'appartient à personne, pas même à ce Freud.

Monde éternellement inconnu qui n'est qu'exploité sans jamais n'être découvert. Flocons de neige par milliers qui recouvrent cette surface qui ne sera jamais connue. Quelle triste nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Aerin Verya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Aerin Verya, Mar 24 Juin 2014 - 19:41


Tout comme elle, la jeune Serpentard semblait attiré par le paysage nocturne qu'offrait le parc de Poudlard. Et elle avait bien raison. C'était magnifique. Cela s'accordait parfaitement avec les quelques vers du poème que les deux jeunes filles venaient de réciter. Sans la regarder, la Serpentard répondit.

"Oui. Un poème et poète extraordinaire"

Douceur. Sa voix, à cet instant ne fut que douceur, contrastant avec le ton cassant utilisé au cours de l'après-midi. Contrastant toujours avec la froideur de son expression. A ces mots, Aerin sourit. Elle était d'accord avec cette jeune fille. Incontestablement, Alfred de Musset était un poète extraordinaire, composant des poèmes tout aussi extraordinaires. Poète virtuose, parfois incompris, qu'elle adorait.

Cette fois, la jeune fille se tourna vers elle pour lui répondre. Elle l'observa un instant. Elle vit le regard d'Aerin se poser sur le livre qu'elle tenait à la main. L'avait-elle fini ? Ou était-elle en cours de lecture ? Peut-être que la jeune Serpentard était partie en quête d'un endroit calme, serein, apaisant, pour continuer sa lecture. C'est ce qu'aurait fait Aerin en tout cas. C'est ce qu'elle aimait faire à longueur de temps. Lire, lire et encore lire. Se plonger, s'évader un peu du monde qui l'entourait. Vivre une autre vie, par l'intermédiaire des personnages de ces romans moldus qu'elle se plaisait à lire.

Aerin sortit de ces agréables pensées pour reporter son attention sur la jeune vert et argent qui venait de lui répondre.


"C'est exact. J'imagine que toi aussi non ? C'est un endroit bien vaste qui n'appartient à personne, pas même à ce Freud."

Cette jeune fille avait une réflexion profonde, qui plu a Aerin. Apparemment, elle ne s'arrêtait pas à ce qu'il y avait dans les livres. Elle cherchait, creusait, peut-être même à la recherche de réponse qui ne viendrait jamais. Comme Aerin enfait. Il ne fallait jamais se contenter de ce qu'il y avait d'écrit dans un livre, car c'était la seule opinion de l'auteur. Non, il fallait chercher par soi-même, réfléchir à une autre possibilité, ou élargir le champ de réflexion. Cette fille avait raison. Elle regarda la jeune fille, puis, après un petit moment de réflexion, répondit pensivement.

"Oui, moi aussi... C'est vrai, tellement vaste que l'on s'y perd, parfois..."

Elle soupira. Ça, pour s'y perdre, elle s'y perdait. Ce cauchemar qu'elle faisait chaque nuit depuis un bout de temps déjà, la plongeait dans les profondeurs abyssales des rêves. Et elle avait de plus en plus de mal à s'en sortir au réveil. Cet univers envahissait son esprit, et elle avait vraiment du mal à ne plus y penser. Voilà pourquoi elle aussi s'intéressait de très près à la signification des rêves. Elle avait besoin de découvrir l'origine de ce qui la tourmentait chaque nuit. Elle en avait besoin. C'était presque vital.
Revenir en haut Aller en bas
Linaewen Dementia
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Linaewen Dementia, Mar 24 Juin 2014 - 21:52


Déplaisance et pourtant plaisir. Elle appréciait la discussion légère qu'elle entretenait avec la Serdaigle. Son insouciance flagrante la fit sourire. Elle ne pouvait qu'approuver le fait que leur amour pour les poèmes et livres complexes les mettait en une relation étroite. Tant d'années à lire, relire et apprendre. Les poèmes n'avaient presque plus de secrets pour elle. La lecture gourmande, se trouvait être la partie la plus simple. La compréhension était l'étape suivante. Au début de ses lectures, des hypothèses grotesques étaient imaginées. Puis, sa véritable réflexion s'est installée. Dure et profonde. L'immensité de son imagination était sans fin.

La Serdaigle la regarda une dernière fois avant de reprendre la parole :

"Oui, moi aussi... C'est vrai, tellement vaste que l'on s'y perd, parfois..."

Une voix si faible. La peur s'entendait. Tout n'était qu'angoisse. Cette vision n'était pas pour autant touchante. Aucune compassion n'ébranlait la vert argent. Pourtant, elle aimerait savoir la cause de ceci. La brune qui d'ordinaire, sourit toujours, avait perdu celui-ci en quelques secondes. Un soupir passe entre ses lèvres rouges. Son regard lointain ne donnait que très peu d'indications quant à son état d'esprit. Elle était simplement nostalgique, terrifiée. Linae s'avança discrètement à ses côtés tout en touchant les murs en pierres froides. Elle tourna autour de l'élève et s'appuya contre le rebord de la fenêtre tantôt utilisé par le jeune demoiselle. Finalement, elle se redressa et dit d'une voix claire :

"Une nuit n'est en rien confortable. Pour toi, cela est une horreur. Quelles en sont les causes ? Plus précisément, sur quels sujets portent tes cauchemars ? Tes spasmes légers au niveau des bras montrent la peur qui te saisit et qui ne veut te lâcher. Connais-tu la détente ma chère ?"

Les paroles sont dites. Le résultat est attendu. Sera-t-il concluant ?
Revenir en haut Aller en bas
Aerin Verya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Aerin Verya, Mer 25 Juin 2014 - 19:49


En repensant à son affreux cauchemar, Aerin s'était mise à trembler un peu, et son regard s'était éteins. Il lui faisait peur. Plus que ça, il l'horrifiait. Elle n'en pouvait plus. Il fallait que ça cesse. Cette peur dévorante du sommeil devait se terminait. Cela faisait plusieurs semaine qu'elle cherchait une solution à son problème. Les livres de la bibliothèques, pourtant si complets, ne lui avaient apporté aucunes réponses, à son plus grand regret. Elle s'était alors tournée vers les potions. Elle avait préparé quatre somnifères différents, qu'elle avait pu trouver au sein d'ouvrages classés dans la réserve, mais aucun ne s'était révélé suffisamment puissant pour chasser l'horrible rêve.

Aerin était angoissée. Terriblement angoissée lorsqu'elle pensait à son cauchemars. Elle était sûre que la jeune Serpentard avait pu le sentir. Pire, le voir sur son visage et son corps, qui tremblait légèrement. Aerin n'aimait pas montrer ses sentiments et émotions autres que le bonheur ou la joie. Elle avait du mal à se confier entièrement. Et pour elle, se confier entièrement signifiait montrer ses véritables émotions. Elle n'avait pas eut tort dans ses dernières pensées, car la Serpentard lui dit :


"Une nuit n'est en rien confortable. Pour toi, cela est une horreur. Quelles en sont les causes ? Plus précisément, sur quels sujets portent tes cauchemars ? Tes spasmes légers au niveau des bras montrent la peur qui te saisit et qui ne veut te lâcher. Connais-tu la détente ma chère ?"

A ces questions, Aerin fut surprise. Elle s'attendait bien sûr, s'étant trahie comme ça, à ce que la Serpentard la perce à jour, mais pas à ce qu'elle cherche à connaître l'origine de son angoisse. Soudainement, elle eut envie de se confier à la jeune fille. Elle n'en avait jamais soufflé mot à quiconque et ressentait désormais le besoin d'être écoutée par quelqu'un. Non que cette jeune fille lui soit totalement sympathique et agréable, mais quelque chose la poussait à tout lui dire. Elle ne savait pas quoi. Elle sentait que la Serpentard elle aussi avait dû connaître des nuits difficiles. Sa présence ici le prouvait d'une certaine manière. Peut-être était-ce pour cela qu'elle lui avait posé ces questions. Peut-être avait-elle trouvé en Aerin une personne semblable d'une manière ou d'une autre.

Comment allait-elle pouvoir répondre ? Aerin ne savait pas par où commencer. Elle n'était pas en classe, où les questions du professeur étaient si structurées qu'il était facile d'y répondre. Non, ici c'était différent. Elle prit un moment pour réfléchir. Elle ferma les yeux, puis instantanément, tout lui vint. Elle, debout dans le noir, dans une forêt. Une ombre, vaste et sans fin, qui efface tout sur son passage. L'ombre qui l'entoure. Elle ne voit plus les arbres. Elle ne voit plus le ciel. L'ombre se rapproche. Puis l'avale enfin. Elle crie. Aerin ouvrit les yeux en sursaut. Elle se souvenait parfaitement de son cauchemar. Elle ne pouvait l'oublier.


"C'est cette ombre... Qui vient pregressivement, puis qui m'avale sans que je ne puisse rien faire. Je ne sais pas ce que ça veut dire. Je ne sais même pas pourquoi je fais ce rêve." dit-elle doucement.

Elle soupira, releva la tête, puis plongea son regard dans les iris de son interlocutrice. La détente. La détente. Elle aimerait tellement pouvoir être détendue. La journée, ça allait. Elle pensait à autre chose. Mais le soir, au fur et à mesure que l'heure avançait, l'angoisse revenait, toujours plus forte. Oui, elle voudrait se détendre.

"Non... Mais si toi tu la connais, je serais ravie de l'apprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Linaewen Dementia
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Linaewen Dementia, Mar 1 Juil 2014 - 21:23


Les yeux fermés, l'élève des Serdaigles méditait sur le sujet sensible qu'est son cauchemar. Cette forme de rêve est effrayante pour beaucoup de gens, mais pourtant, elle renseigne sur bien des faits. De l'implicite abrite sans arrêt les cauchemars comme les rêves. Cette peur qui nous éveille n'est que la conséquence d'un méfait gravissime, qui a ébranlé, inconsciemment ou non, la personne touchée. Celle qui se tenait, droite et apeuré, devant la Serpentard, essayait de se souvenir de chaque souvenir, chaque petit morceau qui pourrait être une aide considérable à la compréhension de ce rêve. Hélas, Linae n'était en rien devin. Elle ne voulait pas spécialement l'aider. Qu'elle fasse des cauchemars l'importait peu, mais elle voulait se tester, voir si elle pouvait résoudre un problème abstrait et donc complexe.

Ses paupières bougeaient légèrement. En quelques secondes, ses yeux apparurent, elle était affolée. Ses traits du visage étaient tendus, ses pupilles dilatées, la peur la menaçait. D'une voix étrangement douce elle prit la parole :

"C'est cette ombre... Qui vient progressivement, puis qui m'avale sans que je ne puisse rien faire. Je ne sais pas ce que ça veut dire. Je ne sais même pas pourquoi je fais ce rêve.

- Tu ne contrôles pas tes rêves, dit-elle sérieusement, eux si. Ils prennent possession de ton subconscient qui s'amuse tout particulièrement. Cette ombre que je déduis menaçante, peut signifier tant de choses. Y-a-t-il un quelconque signe spécial, hors du commun même, qui t'interpelle. Elle pourrait être ton passé, ta peur, la mort elle-même.

La Serpentard se postait derrière elle et tournait autour de la Serdaigle, tout en effleurant ses cheveux. Ils étaient doux. D'une douceur indéfinissable. De petits cheveux sur le côté étaient mouillés, sûrement à cause de l'effort de réflexion et du surplus de stress. Sa peau était plus pâle que cette après-midi, dans la bibliothèque. Elle se posta près de la fenêtre, celle de l'élève à qui elle parlait et l'écouta. Le regard de la brune se tourna vers le sien. Ses yeux étaient un supplice. Ils demandaient de l'aide. Rêveuse, elle parla :

"Non... Mais si toi tu la connais, je serais ravie de l'apprendre.

- Imagine-toi dans un monde que tu aimes, que tu diriges. Plaisirs variés t'atteignent, je ne veux savoir lesquels. Un élément naturel : le vent, le feu, l'eau ou la terre, joue avec toi. Il te divertit. Imagine-toi tout cela, tout en t'allongeant sur quelque chose de confortable, ou assis-toi simplement dans un endroit calme. Pense à ce stupide rêve que tu fais et qui t'empêche de trouver le sommeil. Combat-le, de toutes tes forces, ne cède pas. Un instant d'horreur mais des nuits somptueuses.
Revenir en haut Aller en bas
Aerin Verya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Aerin Verya, Mer 2 Juil 2014 - 19:06


"Tu ne contrôles pas tes rêves, eux si. Ils prennent possession de ton subconscient qui s'amuse tout particulièrement. Cette ombre que je déduis menaçante, peut signifier tant de choses. Y-a-t-il un quelconque signe spécial, hors du commun même, qui t'interpelle. Elle pourrait être ton passé, ta peur, la mort elle-même."

Elle avait raison. Cette fille avait totalement raison. Elle réfléchit un moment. Elle plongea dans ses souvenirs. Une maison. Ses parents affolés, qui parlaient en italien. C'était flou. Des cris, des silhouettes sombres, des jets de lumières qui fusaient de partout. Et soudain, le noir qui l'engloutit. Elle rouvrit les yeux brusquement. Elle savait à présent ce que représentait l'ombre noire de son rêve.

Elle avait frôlé la mort, de nombreuses années auparavant. Lors de l'attaque de sa villa en Italie. En se réveillant, elle était dans une autre chambre, dans une autre maison. En Angleterre. Ses parents ne parlaient jamais de leur déménagement, ni de l'attaque qu'ils avaient subit. Aerin avait don comme seule réponse, ses souvenirs confus, de cette nuit d'horreur. Elle décida de ne pas en parler à la Serpentard. Elle-même ne savait pas très bien ce qui s'était passé. Elle hocha simplement la tête.


"Je sais..." murmura-t-elle doucement. "Je sais ce que c'est."

Entre temps, la jeune fille s'était approchée d'elle, et lui touchait les cheveux. Elle se laissait faire. Le contact frais de la jeune Serpentard l'apaisait. Celle-ci reprit la parole pour répondre à sa précédente question :

"Imagine-toi dans un monde que tu aimes, que tu diriges. Plaisirs variés t'atteignent, je ne veux savoir lesquels. Un élément naturel : le vent, le feu, l'eau ou la terre, joue avec toi. Il te divertit. Imagine-toi tout cela, tout en t'allongeant sur quelque chose de confortable, ou assis-toi simplement dans un endroit calme. Pense à ce stupide rêve que tu fais et qui t'empêche de trouver le sommeil. Combat-le, de toutes tes forces, ne cède pas. Un instant d'horreur mais des nuits somptueuses."

Aerin leva les yeux vers les siens, et médita un instant les paroles de la jeune fille. Si cette technique pouvait réellement l'aider, alors c'était bon à prendre. Elle se promis d'essayer. Puis elle se tourna complètement vers la jeune fille qui lui avait apporté son aide. Elle était de nouveau apaisée à présent.

"Merci" dit-elle doucement, en esquissant un faible sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Linaewen Dementia
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Linaewen Dementia, Ven 4 Juil 2014 - 0:26


Elle sait ce que cela est ? Les douleurs du passé ne peuvent être oubliées, mais elles peuvent être mises de côté. C'est ce qu'essaya de faire Aerin. Plongée dans ces pensées d'horreur, elle ouvrit brusquement les yeux, une lueur de panique dans les yeux. Elle se souvenait donc. Les crimes passées ... une chose qui torture mentalement. Les pires empêchent le présent de survivre. Cela peut être caché sous plusieurs formes dont le cauchemar. En cette nuit si douce, la Serdaigle venait de se souvenir de quelque chose d'ancien qui était mis, à son tour, sur le côté. Du moins, selon l'élève. Son subconscient s'est révélé futé.

Aerin se tourna complétement vers elle, susurrant un "Merci" suivi d'un sourire. Linae, sceptique, le lui rendit. Mensonger ou pas, qu'importe ! Le tout est de paraître satisfaite. Paraître et paraître ... Quand pourra-t-elle être elle-même ? Serait-ce donc impossible ? Elle se devait de marcher seule. Se reposer psychologiquement. Son démon la rongeait de l'intérieur, et elle ne pouvait rien faire. Le sensation que quelqu'un, en vous, prenne possession de votre esprit peut être inquiétant. Cependant, cet esprit qui se dit démoniaque, n'est-il pas le fruit de l'imagination débordante de la Serpentard. Le manège ne cesse de tourner.

Respectueusement, elle souhaita une bonne nuit à l'élève qui réfléchissait. Elle continua sa marche qui fut interrompue par Aerin Verya. Analyse ? Élève hypocrite, qui ne révèle pas ou peu ses véritables sentiments. Derrière son masque jovial se cache une jeune fille souffrante. Délicieux. Le vent caressait une dernière fois sa peau, avant que Linaewen, follement amoureusement de cette nuit, ne disparaisse derrière un mur traitre.

- Fin de RP pour moi -
Revenir en haut Aller en bas
Aerin Verya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre Nocturne

Message par : Aerin Verya, Ven 4 Juil 2014 - 12:53


La jeune fille rendit son sourire à Aerin. Pour la première fois, Aerin eut du mal à déchiffrer l'expression de sa camarade. Elle semble se plonger dans ses pensées un moment, puis, souhaita bonne nuit à Aerin et tourna les talons. Aerin la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse derrière un mur.

Elle soupira. D'aise plutôt. Elle sentit libérée. Elle lança un dernier regard au parc plongé dans la nuit, puis se détourna doucement de la fenêtre. Elle se sentait fatiguée maintenant. Elle n'avait plus qu'une seule envie désormais, c'était de retourner dans son dortoir, et faire un bon somme.

Cette fois, peut-être ne ferait-elle pas de cauchemar ? Peut-être serait-elle libre ? Elle l'espérait de tout cœur. Elle reprit lentement le chemin de la tour de Serdaigle, marchant à petits pas, profitant du clame et de la sérénité des couloirs du château. Elle regagna la tour de Serdaigle et sentit d'un coup tous ses muscles se détendre. Enfin, elle se sentait apaisée. Enfin, elle pouvait dormir sans crainte.



Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre Nocturne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 13

 Rencontre Nocturne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.