AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 3 sur 13
Il ne faut jamais sortir la nuit...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Angelina Johns
Gryffondor
Gryffondor

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Angelina Johns, Ven 28 Juin 2013 - 17:49


- Tu n'as rien vu. Juger un potentiel adversaire aussi rapidement est une faute de débutant. Surtout que tu aboie, tu aboie mais quand est ce que tu compte mordre ? Dit Nevada à l'homme qui se trouvait face à eux.

Puis, Nevada se rapprocha des autres élèves, qui pointaient leur baguette sur le professeur. Bon, au moins ils étaient pleins. Mais, rester là à le regarder en le menaçant ne servait à rien. Mieux fallait le remettre à sa place, en lui lançant un sort. En plus, si elle échouait, les autres pourraient toujours lui lancer un autre sort. Angelina s'avança un peu plus et le regarda droit dans les yeux.

- sTUpéfix ! lança t-elle, en faisant un petit rond et un coup sec du poignet avec sa baguette.

Elle avait lancé le sort, le sortilège arriva sur le professeur. Angelina espérait qu'il n'arriverait pas à esquiver. La rouquine regarda le sort aller sur le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Khaos Blackart, Ven 28 Juin 2013 - 17:57


Il peinait à écouter ces gamins sans plonger dans un sommeil profond.
Un éclair rouge le sortit de l'étourdissement, il sentit l'éclair frôler sa joue et lui brûler la peau avant de se briser contre un chêne.
Le temps n'était plus à rire apparement.
Sa baguette pointé vers la gorge de la Gryffondor, ses lèvres bougèrent sans émettre le moindre son et un fouet obscur s'éjecta de l'extrémité de sa baguette pour enrouler le cou de la Rouge, il leva sa baguette d'un coup sec, ayant pour effet de serrer l'étreinte bientôt mortelle du fouet.

Comment oses-tu...

Machinalement, il pointa sa baguette sur les autres membres du groupe, avant d'abaisser légèrement sa baguette, ayant pour effet de désserer l'étreinte.

Revenir en haut Aller en bas
Nevada Marban
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Nevada Marban, Dim 30 Juin 2013 - 15:25


- Stupéfix !

Non mais quelle est l'idiote qui a bien pu lancer un sort à ce type ?! Ces gryffondors étaient véritablement une plaie. Comment cette gamine avait elle pu croire qu'elle avait une seule chance de maîtriser un mec qui a beaucoup plus d'expérience.
C'était impossible. Preuve en est, son sortilège l'a à peine effleurer. Super bonne idée, maintenance ce fou furieux aura une réelle bonne raison de s'en prendre à elles. Nevada soupira, craignant le pire quand à la suite des événements. Avec un peu de chance, il serait clément et prendrait ça à la rigolade. Elle en doutait réellement.

Quand la verte et argent remarqua les lèvres de leur adversaire remuaient sans pour autant produite un son, un mauvais pressentiment la saisit. Il n'allait pas utilisait un simple sort pour neutraliser la rouqine. Il voulait montrer sa supériorité, écrasait et maîtriser totalement les quelques élèves présentes.
C'était un désir de pouvoir qui aurait presque pu paraître malsain, si Nevada n'avait pas été attiré d'un quelconque façon par les personnes qui dégageaient ça.
Un fils épais et sombre vint alors entourer le cou de la plus jeune sorcière, gênant à coup sûr sa respiration.

- Comment oses-tu...

Apparemment, il n'avait guère appréciait le geste. Lui qui disait vouloir s'amusait. Il les tenait en joug et gardait son emprise sur Angelina. Nevada entreprit alors de réfléchir à une quelconque solution. Si l'une d'entre elle lançait un sort, il le contrerait facilement de plus il s'embêter pas à user de sorts complexes et réellement dangereux. Vu la gabarit, Nevada se doutait qu'elle ne ferait pas vraiment le poids. Toutefois il avait sous entendu être loyal, alors avec un peu de chance si elle l'attaquait physiquement sans magie il ne répondrait qu'avec des coups. La brune nota intérieurement, qu'il pourrait la briser en deux. Ce n'était pas avec cinquante kilos qu'elle allait résistait. Par miracle qui sait, peut être refuserait il de taper une fille.

La Serpentard se rua alors sur le sorcier afin de le percuter de plein fouet. Dans son plan cela le déconcentrerait suffisamment pour que son sort prenne fin. Si elle n'avait pas peur du combat physique c'était grâce à son père. Ancien soldat, il lui avait appris à se battre pratiquement comme un homme afin que sa petite fille chérie puisse se défendre. Il avait bien eu raison car nombreuse sont les fois où cela lui avait servit.
Nevada y mit toute sa force afin de le faire tomber à la renverse avec elle.

- Faudra vraiment que tu m'apprenne ton petit tour, dit elle très sérieusement.

A peine a phrase achevée, que son poing s'éleva dans les airs avant de s'abattre sur la figure de cet fou furieux. Elle frappa exactement comme son père lui avait appris amoindrissant ainsi la douleur qui prit place dans sa main et augmentant normalement celle de l'adversaire. L'effet de surprise avait joué, cependant elle redoutait sa réplique...
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Darnel James Williams, Ven 12 Juil 2013 - 19:16


Rose l'avait invité a une virée avec des amis à elle, Darnel ne savait pas trop à quoi s'attendre et c'est pour cela qu'il avait quand même décidé d'y aller. "Bon c'est quoi le délire ? Pourquoi tu nous a demandé de venir ? Pas pour rien j'espère. Même si n'importe quoi sera plus intéressant que ce cours d'astro." Darnel avait dit ça, sur le ton de la rigolade, mais visiblement, plusieurs personnes comme cette rouquine, qu'il ne connaissait que de vue, ne l'ont pas pris comme tel. "- Comme tu l'as dit c'est bien mieux que d'aller au cour d'astro ! Donc, si tu préfère y participer c'est comme tu veux ! " Puis vu le regard et le ton, méprisant, sur lequel elle avait énoncé cette phrase ne disait rien qui vaille sur la suite de l'expédition. Mais Athénendora, qu'il commençait à connaitre de plus en plus, et qu'il écoutait à chaque fois qu'elle parlait, car il lui faisait confiance à elle. Elle l'avait déjà calmer durant la bagarre avec Akize, qui aurait pu largement plus dégénérer. D'ailleurs, ce n'était pas contre lui, mais contre cette rousse qu'elle s'en prit. "Si on est tous , je pense que c'est justement parce-qu'on a envie d'être , sinon on ne serait pas là" Darnel eut un léger sourire narquois en fixant la Gryffondor rousse, et en voyant de quel façon sa camarade de maison, lui avait scellé son bec. C'est alors que ce fut son tour, à lui, puisqu'elle s'adressa directement à sa personne : "Tu es venu parce-que tu voulais cueillir des marguerites pour repartir tout de suite après , ou bien parce-qu'après avoir reçu ta note tu t'es dit que ça te ferait bien ch*#r de rester en cours pour ne rien faire alors que tu pouvais aller tripper avec un groupe d'élèves sympas, et dans la forêt interdite, qui plus est ? Aller tripper dans la forêt interdite avec des élèves sympas !". C'est alors qu'elle tapa dans ses mains et s'adressa à toute l'assemblée qui s'était dressé. Elle ne lui avait même pas laissé le temps de pouvoir répliquer, il l'a reconnaissait telle qu'elle était ! "Alors, dis nous tout très chère Rosie, que nous à tu préparé pour notre petite escapade ?" demanda-t-elle enfin à Rosa, la serpentard qui nous a gentillement invité à cette virée. Avant que la concernée puisse répondre, une de ses camarade de maison, avait dû apprécier le spectacle, avec son amie des rouges et ors. Et elles devaient être dégoutées que celui-ci soit terminé, puisque d'un air méprisant elle ne put s'empêcher d'ouvrir la bouche pour cracher tel un serpent qu'elle porte si bien sur son blason : C'est affligeant... mais bon ça à le mérite de promettre un peu de divertissement.

Personne n'osait ouvrir la bouche, et tous le monde voulait savoir ce que Rose avait pu prévoir, pour inviter tant de monde ici, dans cet endroit. Son ami Marit, ouvrit alors la bouche pour s'exprimer, "Effectivement je n'ai pas plus que vous envie de participer au cours. Mais j'aimerai juste savoir ce que nous allons faire. Angelina, contrairement à ce que tu pense, j'ai déjà été dans la forêt interdite." Ca c'était dit, la rouquine ne pouvait rien répondre à ça, ensuite son amie se tourna vers l'autre Gryffondor, qui se trouvait à côté de la Serpentard, et celle-ci devait surement se moquer littéralement d'elle, et ça, elle n'aime pas ça, elle sortit alors sa baguette et l'a pointa sur elle. Elle n'avait pas besoin d'aide et d'un air plus que provoquant elle lui demanda de posa sa baguette ou elle allait lui "enlever sa cervelle". Et c'est alors que là, un adulte, sortit de nul part, qu'il ne connait même pas s'interposa au milieu des deux, et une explosion avait fait se lever un mélange de feuilles et de terre et celui-ci se mit à fixer Merit, tout en souriant. Pour qui il se prenait à provoquer son amie comme ça ? Ce n'est pas parce qu'il devait avoir le double de son âge qu'il ne pourrait pas lui mettre une raclée au duel. Et comme pour se moquer d'elle, il lui demanda de ranger sa baguette en l'a surnommant "ma mignonne", il se moquait d'elle. Elle qui détestait ça, il ne savait pas comment elle allait bien pouvoir réagir. C'est alors qu'une autre amie à lui, Avalon, se mêla de l'embrouille qui commençait à se créer. Elle s'en mêla, et pas qu'à moitié, car elle braqua sa baguette sur cet homme et qu'elle déballa : "Non, vous, lâchez ça. Vous pensiez sérieusement que vous pouviez débarquer ici et semer la zizanie ?Réfléchissez, nous sommes plus nombreux et nous savons tous - ou presque - lancez un charme de désarmement. Il serait judicieux de ranger votre baguette.". Elle aussi avait du répondant, elle aussi savait se défendre. Et pourquoi elle mettait tous le monde dans le même sac ? Darnel n'avait rien à voir dans l'histoire, pourquoi voudrait-il s'en prendre à lui ? Oui, c'est vrai, il s'est moqué de deux de ses amies, oui bon, il voudrait bien, le voir six pieds sous terre. C'est alors que, sans même s'en rendre compte, un cercle se créa tout autour de ce gars. Comme il s'y attendait, Merit, se défendit face à lui et pas des moindres : "Déjà, je ne suis pas votre mignonne ! Et ce n'est pas un adulte qui pointe sa baguette vers moi qui va me faire peur, c'est bien clair? Sachez que je ne rangerais pas ma baguette et que si il me plait de lancer un sort sur une de mes camarades, je le ferais, que je me blesse ou non. Maintenant allez vous en et laissez nous tranquille."

Mais alors elle, il était vraiment content de l'avoir dans ses amis, toujours prête à se défendre et défendre ses amis. Voilà que maintenant, elle était deux à le pointer et Darnel glissa sa main dans sa poche, sans pour autant en resortir sa baguette. Il laissa sa main là, juste au cas où. Et voilà qu'il ouvrit la bouche, autant sa première réplique, il s'en fichait, mais la deuxième n'était pas passé du tout. D'où il pouvait se permettre de les traiter de fouines et d'incapable ? Et en plus celui qui est en tord, dans l'histoire, c'est lui. C'est vrai ! Qu'est-ce qu'il foutait là lui ? C'est alors que lui aussi, à son tour, il dégaina sa baguette magique et l'a pointa sur ce mec, et avec son regard menaçant il lui déballa :

- Non mais tu te prends pour qui toi ? Pour qui te tu prends à nous parler comme ça et à nous traiter de cette façon ? Si il y en a un qui est pas à sa place ici, c'est toi. Alors soit tu nous donnes une bonne raison de ta présence, ou alors, on sera trois à te faire des trous à travers le corps. Pigé ?

Après ça, Angelina prit la parole, il ne pouvait pas la blairer, mais là, elle avait raison, elle lui conseilla, ce que lui, lui avait demandé de faire, ranger sa baguette. Il nous sortit alors la menace du professeur bidon, l'expulsion, mais qu'est-ce qu'on en avait à faire ? Enfin, lui un petit peu, car si il n'était plus à Poudlard, il était à la rue, mais pour défendre ses amis, il était prêt à tous. Voilà qu'avec un tour de passe-passe, une énorme araignée fit son apparition au milieu du groupe d'élève. Darnel ne savait plus où regarder, l'adulte qui l'avait fait apparaitre, ou bien la créature aux multiples yeux ? Il préféra viser l'accromentule et faisait défiler dans sa tête la liste des sorts qu'il maitrisais pour essayer de se défendre si jamais elle attaquait. Et voilà que la Gryffondor, que Athé avait menacé quelques minutes plus tôt, ouvrit alors la bouche, pour nous aider, "Tu n'as pas honte sombre idiot ? Qu'est-ce que tu comptes faire en agissant de la sorte ? Prendre le risque de finir à Azkaban pour avoir attaqué des élèves sans raison ? Ta vie doit être bien misérable pour que tu en arrives à ce stade. Va donc consulter en vitesse avant que ta cause ne doit définitivement perdue, pauvre demeuré." Elle devait surement avoir la meilleur des répartie qu'il n'avait jamais connus. Elle l'avait sécher en deux ou trois mots, c'était finit. Et elle se tourna vers l'araignée, dont Darnel commençait à avoir peur, et Merit l'a fit disparaitre. Voilà que maintenant, Athé voulait s'unir avec la gryffy. Il ne manquait plus que ça. Et voilà qu'Avalon cherchait à détendre l'atmosphère, mais ça n'avait pas vraiment réussis. Tous le monde était toujours au même point d'énervement. Et voilà qu'Angelina s'en mêla, elle aussi, elle braqua sa baguette sur la tête de l'inconnu. Voilà que maintenant ils étaient quatre à le menacer. Et voilà que l'amie Serpentard s'en mêla, elle aussi, "Viens en au fait, ça serait très sympa de ta part de faire gagner du temps à tout le monde. Au lieu de tourner en rond comme ça, dis nous plutôt en quoi une petite troupe d'élèves qui sèche les cours peut bien t’intéresser". Pour une fois, il était d'accord avec elle. Elle avait tout à fait raison. On m'a chargé de vous retrouver, vous avez gâchez mes recherches donc autant m'amuser un peu...et à ce que j'ai vu, tu n'es pas très courageuse... Mais qu'est-ce qu'il raconte ? Voilà qu'on l'aurait envoyé pour nous retrouver ? Mais c'est la meilleur ça ! Mais ça, la Serpentard ne se laissa pas faire. Et elle réplique aussitôt, en le comparant à un chien, qui ne faisait qu'aboyer, mais qui ne mordait pas. Donc Angelina en eut marre, et c'est pour cela qu'elle envoya un sortilège de stupéfaxion en plein sur le professeur. Malheureusement, elle s'était loupé et son sort alla s'abattre contre un chêne qui se trouvait là. Et voilà qu'en deux ou trois mouvement, l'adulte pointant sa baguette sur la gorge d'Angelina qui était entrain de suffoquer. Darnel ne savait plus quoi faire, il était désemparé. Après ça, la Serpentard mis à terre cet homme pour ensuite lui démolir la tête avec un coup de poing. Darnel ne pouvait rester là sans rien faire. C'est pour cela qu'il alla à la rencontre d'Angelina, pour voir si elle allait bien. Ca avait l'air d'aller. Ensuite Darnel prit de la distance et commença à parler en s'adressant, premièrement à la serpentard :

- Va t'en, que je m'en occupe moi-même. On ne s'en prend pas à mes amis, sans en payer le prix, crois moi. dit-il en attendant qu'elle se bouge.

Il n'avait jamais lancé de sortilèges de sa vie. En tous cas, envers quelqu'un. Et il ne savait pas comment ça allait se passer. Si ça se trouve l'adulte qui se trouvait devant lui, allait donc se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Quentin Mortier
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Quentin Mortier, Mer 14 Aoû 2013 - 14:08


Hrp : Vu que ça fait un mois, je prend. PV avec Kessy Sullivan.


   Il faisait à présent très sombre tout autour de l'Ecole de Sorcellerie Poudlard. Quentin regarda l'heure à son poignet. Pour une fois, il avait pris une montre. Il était 23h30... Il s'était encore endormi en lisant un grimoire, ça lui arrivait de plus en plus ces temps-ci, et ça commençait fortement à l'agacer.

 Le jeune homme était en train d'essayer de trouver une solution pour rentrer en douce dans le château, quand un bruit spécial, indescriptible, attira son attention. Il provenait apparemment de la Forêt Interdite. La raison de Quentin, ainsi que sa méfiance furent battues à plate couture par sa curiosité, et celui-ci prit donc le chemin des grands arbres sombres. Oui, c'était dangereux. Peut-être même stupide, mais le garçon avait foi en ses capacités de sorcier, et puis ce n'était pas comme si c'était la première fois.

 Arrivé à la lisière de la forêt, il sortit sa baguette magique, avant de s'enfoncer dans le bois. Il commença alors à s'enfoncer. Le bruit se fit entendre une fois de plus après que Quentin ai marché environ 5min. Il prit donc la direction de celui-ci, mais, après de longues minutes sans rien apercevoir d'autres que les ombres menaçantes des arbres et des buissons qui semblaient se mouvoir à la manière d'êtres humains. Enfin, tout ça sortait probablement de l'imagination du Serpentard. Quelque peu découragé, celui-ci décida finalement de faire demi-tour.

 Le jeune homme se retourna, mais à peine eut-il marché une minute en chemin inverse, qu'un bruit de pas se fit entendre. Le jeune homme ne chercha même pas à se cacher, il était trop tard de toute façon. Puis, une lumière illumina la forêt, et le Serpentard put apercevoir une silhouette munie d'une baguette magique, le sortilège Lumos actif. La luminosité arriva aux yeux du jeune sorcier, que celui-ci ferma instinctivement, endoloris par la trop grande source de lumière après toute cette noirceur.


-Baisses ta baguette, s'il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Kessy Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Kessy Sullivan, Mer 14 Aoû 2013 - 20:54


Quentin & Kessy


Kessy était parti se balader dans le parc avec sa nouvelle petite fée. Il fallait bien qu'elle découvre un peu Poudlard et ses alentours! En tout cas, elles s'entendaient très bien. Elle faisait rire Kessy, et c'est tout à fait ce dont elle avait besoin. En retour, Kessy lui faisait des compliments, comme le vendeur lui avait conseiller. Elle lui disait sans arrêt qu'elle était belle et parfaite. Ses réactions à ce genre de compliments faisait souvent sourire Kessy. Elle était trop mignonne!

Elles s'était toutes les deux posées sous un arbre, tout près du bord du lac. La petite fée volait au dessus, donnant l'impression de regarder un ballet aérien. De temps en temps elle effleurait l'eau du bout de ses doigts minuscules, ce qui venait perturber le calme olympien de l'eau, et qui formait de petites vaguelettes. Kessy la regardait. C'était beau à voir. Elle était vraiment contente d'avoir acheter une fée. C'était super distrayant.

Kessy s'était endormie appuyé sur son arbre, et c'était sa nouvelle petite compagne qui l'avait réveillée en lui tirant les cheveux. Lorsque Kessy ouvrit les yeux et s'étira, la petite fée vola à toute vitesse vers la forêt interdite. Mais elle ne revenait pas. Kessy se mit donc à lui courir après, brandissant sa baguette dans les airs.

LUMOOOOOS!

Elle venait à peine de se réveiller, et elle était déjà obligé de courir. C'était donc à ce genre de chose que le vendeur avait fait allusion lorsqu'il lui avait vendu. Kessy entra dans la noirceur de la forêt. Bon, elle n'avait pas vraiment le choix. Et puis cette forêt de lui faisait plus peur depuis un bon moment. Depuis le temps qu'elle y allait... Sa baguette éclairait à plusieurs mètres devant elle, et elle appelait sa petite fée, en espérant que celle-ci montre le bout de son nez. Au bout De 30 minutes de recherche, elle entendit du bruit. Comme des pas. Devant elle se dressait un garçon.

Baisses ta baguette, s'il te plaît.

Kessy s'exécuta. Un garçon? A cette heure là? Ici? Lui aussi avait perdu son animal? Elle l'observa, sans parler, pendant un petit moment. Il n'avait pas l'air vieux. Il devait sûrement avoir l'âge de Kessy. Elle lui fit un sourire, et s'avança vers lui.

Salut! Je m'appelle Kessy. Tu fais quoi ici tout seul à une heure pareille?

Revenir en haut Aller en bas
Quentin Mortier
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Quentin Mortier, Mer 14 Aoû 2013 - 21:19


   La sorcière écouta la demande du garçon et abaissa sa baguette. Ah, elle l'avait limite fait pleurer avec son sortilège, les yeux bleus de Quentin avaient tendance à ne pas apprécier la lumière tout de suite après l'obscurité. Après son geste, elle resta là, quelques secondes, à juger le Serpentard du regard, sans parler, ne bougeant quasiment pas. Après quoi elle sourit, et lança, tout en s'avançant vers lui :

-Salut! Je m'appelle Kessy. Tu fais quoi ici tout seul à une heure pareille?

  Quentin réfléchit quelques instants. Il n'avait, dans sa vie, pas le souvenir d'avoir vu une personne aussi enjouée en le rencontrant... Surtout de nuit, dans une forêt comme celle-ci. La phrase de la jeune femme le fit donc sourire également. D'apparence, elle devait être à quelques mois ou années près du même âge que lui... Et de sa maison également, il l'avait déjà vu à proximité de la salle commune. Enfin lui semblait-il. D'une voix plus sereine que précédemment, il répondit à la femme.

Salut, moi c'est Quentin. Je me suis réveillé dans le parc et j'ai entendu du bruit par ici, alors je suis venu voir. Et toi?

   La fille qui lui faisait face était plutôt jolie, et avait l'air de nature très joyeuse. Le genre de personne avec qui on ne s'ennuyait certainement pas.

-Au fait, tu es à Serpentard non?
Revenir en haut Aller en bas
Kessy Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Kessy Sullivan, Mar 20 Aoû 2013 - 21:49


Quentin & Kessy


Le garçon parut presque étonné qu'elle se présente à lui comme ça. Bah où était le problème? Il n'aimait pas les gens polis? Il paraissait réfléchir. Peut-être qu'elle lui avait fait peur, ou un truc du genre. C'est vrai que des fois une personne qui s'approche d'un coup comme ça en tendant la main ça pouvait faire peur. Enfin pas faire peur, mais surprendre quoi. Peut-être qu'il était timide, ou qu'il n'aimait pas serrer la main des gens... Ou un truc du genre.

Salut, moi c'est Quentin. Je me suis réveillé dans le parc et j'ai entendu du bruit par ici, alors je suis venu voir. Et toi?

Dis donc, que de points communs. Kessy aussi s'était endormie sur son arbre... Avant d'entamer une course poursuite avec sa fée. Kessy jeta un petit regard noir à la petite bestiole qui lui volait autour de la tête depuis 5 minutes. La prochaine foi ça ne se passera certainement pas comme ça! Elle allait prendre une raclée, la p'tite fée là. Kessy détestait qu'on lui désobéisse ou qu'on lui fasse des farces.

Je me suis également endormie au parc, avant que ma fée ne me fasse une blague et courir partout...

Au fait, tu es à Serpentard non?

Oui! Je suppose que toi aussi, puisque tu me demandes?

Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Luke Belt, Mar 24 Sep 2013 - 21:58



Pv Bella Wood


Le reflet de la lune éclairait faiblement le dortoir plongé dans le noir de Luke. En effet, c’était la nuit et tout le monde dormait. Cependant, car il y a toujours une exception qui confirme la règle, le blond ne dormait pas, il était même parfaitement réveillé. Assis près de la fenêtre, le jeune homme avait le regard rivé vers la forêt qui entourait le château. Il attendait quelque chose.

Soudainement, le sorcier perçut un mouvement dans l’obscurité, au dehors. Il se leva, prit sa baguette, deux fioles de potion, et sortit sans bruit, tel une ombre. Alors qu’il arpentait le couloir menant à une petite porte dérobée qui donnait directement sur le parc, le serpentard se mit à réfléchir à la blague stupide qu’il allait faire à Bella. Il avait rendez vous avec elle et c’était une sorte de « tradition » entre eux, les mauvaises blagues et les coups fourrés. En réalité ils étaient super proche, car ils se connaissaient depuis leur enfance, mais ils adoraient se lancer des piques, se charrier.

Le serpentard appréciait beaucoup la jeune femme pour sa franchise et son coté effronté. De plus, avec elle, Luke se sentait vraiment lui-même.  C’était peut être du au fait qu’ils se connaissaient depuis longtemps. D’ailleurs le sorcier c’était souvent demandé comment ils s’étaient rencontrés et étaient devenus aussi proche malgré leurs différences. En effet, lui avait tout d’un petit aristocrate et elle était plutôt garçon manqué. Enfin ça c’était avant, maintenant elle était plutôt mignonne. Pas qu’elle était moche avant, non, pas du tout, jusqu’elle était quand même mieux sans son skate et diverses coupures ainsi que bleus.

Bref, le vert et argent venait d’arriver devant la petite porte et il n’avait pas encore d’idée. Il s’appuya quelques instants contre le mur froid de pierre afin de refléchir. Quelques instant après, il avait trouvé. Le garçon se jeta un sortilège de désillusion qui le rendrait quasiment invisible dans la noirceur de la nuit et s’avança au dehors.

L’héritier Belt marcha à pas de loup vers la silhouette qui se distinguait à l’orée de la forêt. Lorsqu’il fut arrivé à quelques pas,  il fit la blague la plus pourrie de sa courte existence ; il imita le hurlement d’un loup garou. Puisqu’elle ne pouvait pas le voir, il se déplaça un peu et recommença. Oui, c’était vraiment pourri  et ça n’avait surement pas effrayé la serdaigle. Le garçon retint son rire difficilement et murmura :

-Alors, t’es toujours prête à m’accompagner dans la foret cette nuit ? Il risquerait d’y avoir des monstres ! Bouh !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pandora Forester
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplannage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Pandora Forester, Mer 25 Sep 2013 - 16:56


Queue de cheval ? Non. Couettes ? Encore moins. Tresses ? Bof. Serre-tête ? Gnangnan. Décidément, se coiffer était un vrai casse-tête pour une fille. Je me trouvai devant le miroir de la salle de bains, essayant de me faire ressembler à quelque chose -dure tentative. Mes cheveux n'en faisaient qu'à leur tête, et les dompter était pour le moment mission impossible. Je ne comprends pourtant pas. Hier, j'ai bien mis du shampoing démêlant, or, ma crinière auburn est toujours autant désordonnée et emmêlée. Découragée, je décidai de laisser ma chevelure tomber en cascade dans mon dos. Pas très soignée, mais rebelle. Un peu comme moi en fait. Mes yeux étaient très maquillés : de multiples couches de crayon et de fard à paupière noir étaient déposées autour de mes iris argentés. Ma bouche naturellement rouge esquissait le sourire en coin que j'arborais non stop. Ma peau pâle semblait plus blanche que d'habitude et mon vernis sombre jouait sur le contraste de mes mains. Presque satisfaite de mon reflet, je sortis de la petite pièce et m'atterrit dans le dortoir. Mes camarades de chambres dormaient à poings fermés -j'entendais même le ronflement de certaines. Je jetai un coup d'oeil vers le lit d'Amalia, nerveuse. Si elle me voyait sortir encore une fois en pleine nuit, je ne saurai pas trop comment lui expliquer la raison de ma sortie nocturne. Doucement, je me mis à marcher vers la porte et attrapai ma veste en jean cloutée sur les épaules d'une geste habile -elle était posée sur le dossier d'une chaise. Je l'enfilai en vitesse puis ouvris la porte.

Avec précaution, je me glissai dans l'interstice puis refermai la battant derrière moi. Satisfaite de ma discrétion, je remontai mon short bien trop court pour être acceptable du point de vue de certains puis dévalai les escaliers menant à la salle commune des Serdaigles, vide. Je la traversai en trottinant puis passai le portrait. Je savais exactement la direction que j'allais prendre. Je la connaissais parfaitement et je pouvais faire le chemin les yeux fermés si je le voulais. Je l'avais fait tellement de fois, ce détour. Me déplaçant sans attendre, je fus en deux temps-trois mouvements dehors. L'air était frais et la brise vint caresser mon nez retroussé. Sans faire plus longtemps allusion au temps clément pour la saison, je courus cette fois-ci vers l'orée de la forêt Interdite. Sans même jeter un regard en arrière, je pénétrai dans le bois. Je ralentissai l'allure pour dégainer ma baguette magique. D'un « Lumos », l'extrémité de cette dernière se mit à scintiller dans la pénombre. Je continuai ma balade encore un bon bout de temps pour arriver dans une minuscule clairière éclairée par les rayons de la lune. Il n'était pas là. Encore en retard j'imagine, comme d'habitude. Je m'adossai à un arbre et croisai les bras sur ma poitrine. Je regardai ma montre. Oui, bien ce que je disais, il était à la bourre. Alors lui, on ne pourra jamais le changer.

Luke. Ce fils d'aristocrate que j'avais inclus dans mon cercle social. Plutôt étonnant, vu que je n'avais rien de tout ce que lui, avait : la richesse, l'est hautaine, l'allure, la froideur et son attitude imposante. Mais... Il faut dire que j'avais réussi à gagner sa confiance. C'est un ami d'enfance, et au départ, notre relation n'avait rien d'amical. Je le détestais, et c'était réciproque. Ce gosse de riche, que je ne pouvais supporter, venait me narguer avec ses vêtements de marque et son chauffeur qui venait carrément le chercher à l'école privée, en face de la mienne, publique. Il me regardait à chaque fois de haut, et quand je passais devant lui avec mon skate, il exprimait du dégout, comme si faire de la planche à roulettes était la pire des tares. Alors avait commencé une lutte continuelle, qui persistait encore aujourd'hui. Le but était de toujours faire mieux que l'autre : celui qui ferait la plus grosse crasse à l'autre, celui qui avait la meilleure idée de connerie à faire, celui qui arriverait en premier à se faire choper par le concierge, etc. Cette petite guéguerre entre nous avait débuté à notre première année respective à Poudlard. Dans le fond, je l'aimais bien. Nous nous apprécions trop l'un de l'autre pour se faire vraiment du mal. Mais jamais l'un de nous ne se l'avouerait -nous tenions à notre ego quand même.

D'ailleurs, quand on parle du loup, le voilà qui arrive. Même avec son stupide sort, je l'entendais et devinai qu'il était là alors qu'il devait être à 10 mètres. Lui et la discrétion, ça n'a jamais fait deux, il faut le croire

-Alors, t’es toujours prête à m’accompagner dans la foret cette nuit ? Il risquerait d’y avoir des monstres ! Bouh !

Je ne bougeai pas d'un pouce et ricanai :

-Luke... Luke... Luke... Combien de fois vais-je te dire que cela ne sert à rien d'utiliser ce sortilège merdique qui ne marche même pas avec moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Luke Belt, Jeu 26 Sep 2013 - 18:54


-Luke... Luke... Luke... Combien de fois vais-je te dire que cela ne sert à rien d'utiliser ce sortilège merdique qui ne marche même pas avec moi ?

Luke esquissa un sourire, la serdaigle avait du le lui dire plusieurs dizaines de fois, mais il n'en avait rien à faire, il aimait bien ce sort et continuerait de l'utiliser. Bien sur, le jeune homme était conscient qu'il n'était pas invisible, mais ce n'était pas pour cela qu'il utilisait ce sortilège. Il l'utilisait juste par esprit de contradiction: plus Bella lui disait inutile plus il avait envie de l'utiliser. C'était un comportement de gamin mais le vert et argent n'en avait rien à faire.

Le blond finit tout de même par retirer le sort à l'aide d'un "Finite Incantatem". Aussitôt, son corps reprit sa teinte habituelle et perdit l'effet "caméléon" que donnait le sortilège. La forme floue et sombre disparut, laissant place à un adolescent blond à la peau pale, habillé d'un pantalon beige et d'une fine chemise blanche. Ses yeux bleus brillaient dans l'obscurité.

Le sorcier fit les quelques pas le séparant de la jeune femme, sortit deux flacons de potions de poche et les agita devant le visage de cette dernière.

- J'ai pris une petite précaution, quand même. Deux fioles de potion, une de guérison et l'autre de régénération sanguine.

Le garçon aimait bien faire n'importe quoi mais préférait s'assurer que cela ne dégénère pas et ne finisse pas mal. En l’occurrence, pour ce qu'il avait prévu cette nuit, c'était la base d'avoir prit les potions. Luke était d'excellente humeur, c'était vraiment la meilleure connerie de l'année, pour l'instant. Cette nuit, dans la forêt interdite, ils allaient tester des sorts de magie noire. Par sur eux, bien sur! Mais le vert et argent avait quand même prit des précautions.

Le serpentard tourna la tête et constata qu'il étaient bien trop prêts de Poudlard car on pouvait encore apercevoir la silhouette de l'imposant château. Il fit un signe de tête à Bella en désignant la forêt et commença à avancer entre les arbres le plus silencieusement possible afin de ne pas attirer d’éventuelles créatures non désirables. De temps en temps une brindille craquait sous ses pas, mais ça allait, il ne faisait pas trop de bruit. Plus le jeune homme s'enfonçait dans le lieu interdit et s’éloignait du château, plus il sentait l'adrénaline monter. Un peu plus tard, alors que le blond regardait si Poudlard était encore visible, il remarqua qu'il ne voyait pas la lune. Et si c'était la pleine lune? Il y avait un risque et l'adolescent trouva ça encore plus marrant.

- Si ça se trouve c'est la pleine lune... T'imagine il y a un loup-garou dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Damien J. Eales, Dim 15 Déc 2013 - 23:17


Infiltration nocturne - [PV avec Alison L. Charles et Valinè Whisky.]



Une fois de plus, comme toutes les nuits depuis un moment déjà, je me trouvais là, étendu sur mon lit dans le dortoir des Gryffondor, attendant avec lassitude que le sommeil finisse par me gagner - et dieu sait qu'il n'était pas pressé apparemment - en vain. Sans que je ne puisse le contrôler, un soupir s'échappe de ma bouche. Depuis combien de temps était-je là, allongé bêtement sans faire quoi que ce soit ? J'ai l'impression que cela fait déjà des heures et des heures et pourtant, ce n'est sûrement pas le cas... que faire pour chasser cet ennui qui me gagne de jour en jour ? Que puis-je bien faire ce soir... Peut-être me lever, pour commencer ? Ce serais déjà un bon début avant que je me retrouve pris dans une flemme aigus aussi paradoxal que cela puisse paraitre. Ni une, ni deux, je me redresse donc d'un seul bond dans le but de quitter le dortoir. Heureusement, je n'avais même pas pris la peine d'ôter mes vêtements avant d'aller me coucher ce qui me fait gagner du temps qui risque de m'être fort utile si jamais je dois commencer à réfléchir. C'est donc ainsi que je me retrouve dans la salle commune de Gryffondor en effectuant les cent pas, cherchant ce que je pourrais bien faire... et si... j'allais tout simplement me promener dans le château ? D'accord, "techniquement" ce n'est pas autorisé par le règlement, mais... après tout, j'avais l'habitude de faire quelques entorses au règlement assez souvent... régulièrement même... très régulièrement... en même temps, comment pouvait-il en être autrement ? Je pense avoir l'immense défaut d'être curieux à un point où il n'était pas rare que je m'attire des ennuis et je ne pouvais donc pas rester sagement à Poudlard comme le parfait petit élève modèle et surtout pas après tant d'années passé dans ce château. Je venais donc de trouver mon but : j'allais me balader dans le château... oui... mais où ?


« DAMIEN EALES »  
...  La bibliothèque ?

Quel est l'intérêt de se rendre à la bibliothèque ? Je veux dire, oui, là-bas se trouvait des livres intéressants, mais... quel intérêt de s'y rendre la nuit précieusement ? Alors, oui, il y avait la réserve qui contenait des livres interdits aux élèves - à moins d'avoir une autorisation d'un professeur quelconque - mais il faudrait être fou pour s'y aventurer à une heure si tardive... des livres aussi importants, dangereux ou que sais-je encore devaient probablement être bien gardé afin d'empêcher le moindre fouineur de s'y rendre aussi facilement qu'il le souhaite... non... cet endroit n'était sans doute pas l'idéal pour faire passer l'ennuie... Soudainement, sans vraiment avoir réfléchi, mes jambes me portèrent à l'extérieur de la salle commune malgré l'absence de destination distincte. Après tout, autant aller à l'extérieur du château et voir ce qui se passait là-bas. Qui sait, peut-être allais-je encore faire d'incroyables découvertes après six années passées ici, à Poudlard ? C'était plus que probable d'ailleurs... Lentement, je me mets donc à descendre étage par étage en prenant bien soin de ne pas me faire voir, n'ayant aucune envie de finir en retenue ou faire perdre des points inutilement à Gryffondor qui n'avait pas besoin de ça en ce moment. Mais apparemment, c'était mon jour de chance ! Je me trouvais dans le hall de l'école assez rapidement, n'ayant croisé personne en chemin. Cependant, avant de me lancer vers la porte, je devais vérifier le périmètre...

« DAMIEN EALES »  
Voyons voir...

Après m'être assuré que personne ne se trouvait ici, je m'élance d'un pas rapide, mais néanmoins silencieux, en direction de la porte que j'ouvre avec délicatesse, car après tout, ce ne serait pas très intelligent de se faire repérer maintenant, après avoir enfin atteint mon but... dit comme ça, j'ai limite l'impression d'avoir fait quelque chose d'exceptionnel, d'avoir franchis des obstacles insurmontables pour enfin arriver à destination... alors que je suis simplement sortis du château... chose que j'ai fait plus d'une fois depuis ma première année ici, alors que je n'étais âgé que de onze ans seulement... Très vite, je débute donc ma petite ballade nocturne dans le parc de l'école, le vent soufflant sur mon visage, envoyant volé les mèches de mes cheveux qui ne manquent pas de me cacher la vue et m'obligent à passer ma main devant mes yeux pour remettre tout cela en place. Soudainement, un endroit en particulier m'attira... mais oui... c'était pourtant évident !

« DAMIEN EALES »  
La forêt interdite !

C'était l'endroit idéal pour cette petite ballade nocturne. Oh, bien entendu, je m'étais déjà rendu dans cet endroit réputé pour être dangereux, plus d'une fois même, mais... l'heure était venue de s'aventurer bien plus loin cette fois-ci... Après tout, j'étais à présent adulte et bien plus expérimenté que lors de mes précédentes visites, alors... comment pouvais-je résister à cette curiosité qui me dictait déjà de me rendre le plus vite possible en ce lieu, chose que je ne tardais pas à faire. Petit à petit, je m'engouffre donc en ce lieu qui est de plus en plus obscure ce qui ne me pose aucun soucis puisque... j'ai oublié ma baguette dans le dortoirs... mais quel boulet ! Quel boulet ! Un sorcier ne devait jamais se séparer de cet objet indispensable et pourtant, je ne l'ai nullement sur moi. Je suis donc condamné à rester ici, sans voir quoi que ce soit et pour ne rien arranger, le silence fut brisé par des bruits de pas s'approchant de moi... humain ou animal, je n'avais absolument aucune idée des origines de ce bruit, mais une chose est sûre, mieux valait être dissimulé pour ne pas prendre de risque inutile, au cas où il s'agirait d'un professeur.


« DAMIEN EALES »  
... Vite, vite... il faut que je trouve une cachette...

Par pur réflexe, je me dissimule derrière un arbre tout en m'accroupissant en pensant que cela pourrait faire l'affaire et en priant très fort pour ne pas tomber nez à nez avec quelqu'un, ou quelque chose, qui me ferait regretter d'être venu ici ce soir...



DAMIEN J. EALES.--------
Revenir en haut Aller en bas
Valiné Whisky
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Valiné Whisky, Dim 15 Déc 2013 - 23:50


Elle n'arriverait jamais à s'endormir et à vrai dire, elle n'était pas là pour. Assise, devant le lac noir, elle réfléchissait longuement. Le sommeil l'avait perdu depuis des années, et même quand elle réussissait à dormir, ses cauchemars la hantait. Impérissables, ils remontaient à la surface et elle restait là, toutes ses soirées, à regarder son reflet apeuré dans l'eau. La tête baissée, elle n'avait plus le courage de se regarder en face, de regarder les gens qui l'entouraient. Comme à chaque fois, elle se renfrognait, et le matin elle oubliait, ou du moins elle essayait, en vain. Elle se remémorait sans cesse son enfance, ses souvenirs les plus douloureux, au lieu de les chasser de son esprit. Elle ne se sentait même pas épuisé, et plongea ses mains dans l'eau pour se rafraîchir le visage et entendit des bruits de pas derrière elle.

La brune se leva non sans peine, et commença à marcher vers la forêt interdite, de là où venait les bruits. Elle n'y était vraiment allé qu'une seule fois avec des personnes, elle préférait y aller la nuit, toute seule et réfléchir sans que personne la dérange mais ces temps-ci, la forêt devenait trop dangereuse pour s'y risquer toutes les nuits. Elle aurait pu allumer sa baguette, mais elle sentit que ce n'était pas la peine,  et ses yeux s'étaient déjà habitué à la noirceur du paysage. Quelqu'un se tenait là. Devant elle, et il dût la sentir car cette ombre bougea, se plaçant hors de sa vue. Elle avança progressivement et se demanda si ce n'était pas mieux de rebrousser chemin, mais elle n'arrivait plus à faire demi-tour. Elle marchait, de plus en plus profondément dans la forêt interdite. Il faisait sombre, mais elle avait toujours sa baguette au cas où. Son pas était ralenti, prête à combattre à tout instant. Il n'y avait plus personne, elle l'avait perdu, mais elle se dirigeait toujours vers le cœur de la forêt, se doutant que l'autre personne ne tarderait pas à faire la même chose.

Puis, elle s'arrêta au bord d'un arbre. Il valait mieux attendre, pour une fois, que de foncer tête baissée. Elle était déjà trop enfoncée, et elle dut se résoudre à allumer sa baguette, Lumos ! De la lumière jaillit et elle vit clairement le paysage verdoyant, menaçant quiconque de s'approcher. Si elle n'arrivait pas, tant pis, une autre occasion s'ouvrirait à elle de la visiter malgré les dangers qui couraient. 


Valiné s'essuya les yeux d'un revers de manche et se secoua. Personne ne devait jamais savoir ce qu'elle faisait, ici, tout le temps, ni pourquoi...


Dernière édition par Valiné Whisky le Lun 16 Déc 2013 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Lun 16 Déc 2013 - 0:09


Le nuit était longue c'est temps si, et pour cause je ne préférais même pas les passer.Après tout, pourquoi dormir, alors qu'une immense forêt se trouve juste en face de nous?Je préfère m'aventurer à l’intérieur chaque soir, pour essayer de découvrir des chose encore inconnue, il faut croire que l'interdit m'attire.Mais aujourd'hui, je n'y était pas aller sans rien, ma baguette et un bouquin m'accompagnait.Mais pas n'importe qu'elle bouquin bien évidement, il était encore et toujours sur les inféri, même moi je ne savais pas pourquoi je m’intéressais à ses choses assez étrange...Je savais que je n'était pas la seule à mit rendre tout le temps, ma très chère cousine y allais aussi, mais elle, elle n'aimais pas le danger, elle y allais juste pour pleurer, comme une fillette de deux ans et demi.J'étais d'humeur joueuse aujourd'hui et je n'avait pas envie de la laisser tranquille...

Il faut que je trouve un moins de lui faire peur...Pensais-je.Mais oui, c'était évidant, de là où j'étais, je la voyait, mais j'étais sur qu'une autre personne était là, je ne suis pas si débile que sa.Je m’avança doucement en direction de Valiné, mais pas étais lent, et je ne fessait aucun bruit.Lorsque j'arriva derrière Valiné, je constata qu'elle ne m'avais même pas remarquer, temps mieux.Lentement, je leva mes bras et sauta sur ses épaule, je me suis mise à rire bêtement et je suis partie vers cette arbre, cette arbre qui m'avait fortement intriguer.Je sortit ma baguette comme elle l'avais fait, avant de prononcer la même formule qu'elle.

-Lumos.

C'est là que je le vit, recroqueviller contre l'arbre comme un gamin abandonner, surement voulait-il évitez de se faire voir par un professeur, ou alors il étais trop trouillard et pensais croiser un animal, qu'elle abrutie. Encore et toujours des gryffondor...Je soupira avant de tourner les talons, se qui fit par ailleurs voler mes cheveux, je fixa alors Valiné qui n'avait pas l'air d'avoir apprécier ma farce.

-Tiens VaVa, je pense que tu à perdue ton compagnon de route, je vais vous laissez, j'ai d'autre chose plus importante à faire que de perdre mon temps avec des gryffondor...La forêt interdite est passionnante tu sais...Oupss, désolé j'avais oublier que tu y aller tout les soir pour faire resurgir ton passer, ma chère cousine, honte à moi.

Je savais que parler de son passer l’agaçait et ses surement ceci qui me poussa à le faire.Il est vrai que d'ennuyer Valiné était mon jeu préféré.Ah non, c'était mon deuxième jeu préféré, manipuler les gens étais le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Damien J. Eales, Lun 16 Déc 2013 - 0:43


Infiltration nocturne - [PV avec Alison L. Charles et Valinè Whisky.]



Je tente de retenir ma respiration tant bien que mal, attendant patiemment, mais malheureusement pour moi, les bruits de pas semblent se rapprocher... avant même que je n'eut le temps de faire quoi que ce soit, une voix féminine se mit à résonner en ce lieu suivit d'une lumière jaillissant de sa baguette éclairant les pénombres dans lesquels ils se trouvaient. Fort heureusement, la personne ne semblait pas être contre le même arbre que moi, elle aussi semblant se cacher... S'agissait-il d'une élève dans ce cas ? J'étais prêt à m'aventurer auprès d'elle, ma curiosité ayant été piqué à vif, mais d'autres bruits de pas se fessaient à présent entendre. Commençant à être agacé par le situation, je réprime tant bien que mal un râle d'agacement et me contente de rester coller sagement contre mon arbre, ne voulant pas risquer quoi que ce soit... je suis peut-être courageux, mais sans ma baguette, je ne peux pas faire grand chose en cas de menace et s'il s'agit d'un professeur, j'aurais l'air extrêmement stupide en me lançant devant lui comme si de rien n'était, alors que ce lieu était censé être interdit. A nouveau, une voix se fit entendre, elle aussi féminine et prononçant la même incantation que l'autre personne. Mais je ne m'attendais sûrement pas à être aveuglé par la lumière jaillissant de sa baguette qu'elle semblait pointer vers moi, m'observant un moment avant de soupirer et s'en aller pour rejoindre l'autre fille qui était elle aussi présente dans la forêt.


« ALISON L. CHARLES »  
Tiens VaVa, je pense que tu à perdue ton compagnon de route, je vais vous laissez, j'ai d'autre chose plus importante à faire que de perdre mon temps avec des gryffondor...La forêt interdite est passionnante tu sais...Oupss, désolé j'avais oublier que tu y aller tout les soir pour faire resurgir ton passer, ma chère cousine, honte à moi.


Ma mâchoire s'était serrer d'elle-même à l'entente de ceci. Sur quoi venais-je de tomber ? Rien que la voix de cette fille laissait transparaitre une arrogance que je n'avait jamais perçu chez autrui et pourtant, j'en avais connu des cas semblables... mais là, la barre était placée très haute d'après ce que je pouvais entendre... Cette fille prenait, apparemment, un malin plaisir de se moquer de l'autre élève présente d'après ce que je pouvais entendre. Il était clair que je ne connaissait pas le moins du monde l'histoire qu'il y avait entre elles que, techniquement, je n'ai absolument pas à me mêler de ça... mais après tout, est-ce vraiment une mauvaise chose de remettre à sa place une personne de cet espèce ? Absolument pas ! C'est donc pour cette raison que je commence à me redresser, avançant vers les deux filles pour observer l'une d'entre elle, celle qui arbore une longue crinière blonde et dont le regard trahissait un caractère hautain, chose que je déteste particulièrement. Rapidement, l'insigne de Serpentard intrigua mon regard et soudainement, tout s'illumina dans ma tête... et je ne me fit donc pas priver pour me mettre face à elle, la regardant dans les yeux pour lui dire ce que je pensais.


« DAMIEN EALES »  
C'est assez amusant... chaque mot, chaque intonation utilisé, chaque regard noir que tu peux me lancer me donne l'impression qu'en réalité... tu tentes d'exister en étant un parfait cliché de ce que devrais être un Serpentard. C'est assez insultant envers ta maison et envers ceux qui sortent du lot, tu ne crois pas ? Mais suis-je bête... tu vas sans doute me rétorquer que ce ne sont pas mes affaires, que tu es digne de ta maison, ce genre de chose, n'est-ce pas ?


Un petit sourire en coin avait fait son apparition sur mon visage tout en fixant cette fille qui était bien plus petite que moi et qui ne m'impressionnait nullement, malgré le fait que ma baguette ne se trouvait pas en ma possession. Rapidement, je me tourne vers l'autre élève pour lui adresser un sourire bien plus amical que celui que j'avais lancé à l'autre pimbêche quelques secondes auparavant. Après tout, c'était normal, l'autre m'avait agacé d'entré de jeu avec seulement quelques phrases tandis qu'elle n'avait absolument rien fait.

« DAMIEN EALES »  
Ce n'est peut-être pas le moment idéal pour se présenter, mais je m'appelle Damien Eales, élève de septième année à Gryffondor, comme l'a si bien deviner ta cousine.

Oui, j'avais entendu ceci de la part de la jeune fille blonde, du coup, j'imagine qu'elle disait vrai, à quoi bon mentir là-dessus ? C'était sans doute la raison qui avait fait que je ne pouvais pas m'empêcher de la remettre à sa place - de façon gentille, ce qui m'a même très surpris - elle qui avait la chance d'avoir encore un membre de sa famille contrairement à moi... Cela avait beau faire des années à présent, jamais je ne m'étais vraiment remis de la mort de mes parents et de celle de mon frère ainé et d'ailleurs, je pense ne jamais m'en remettre totalement, me contentant simplement de vivre avec jusqu'au bout, en essayant tant bien que mal de m'y faire... et elle, cette imbécile, elle avait la chance d'avoir un membre de sa famille présent et se contentait de faire sa petite idiote en manque de sensation forte...


« DAMIEN EALES »  
Sans vouloir ordonnez quoi que ce soit, je pense tout de même que l'idéal est que nous restions ici tout les trois durant un moment. Après tout, personne ne peut être certain que nous sommes seuls, n'est-ce pas ?

Une partie de moi me disait que les bruits de pas que j'entendais pouvaient ne pas être ceux de ces deux filles... peut-être que je me trompais, mais de mon point de vue, il valait mieux être prudent, car encore une fois, malgré mon courage sans faille, sans ma baguette, il m'était tout bonnement impossible de réagir face à une menace et si c'était un professeur, on passerait tout les trois un sale quart d'heure.



DAMIEN J. EALES.--------
Revenir en haut Aller en bas
Valiné Whisky
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Valiné Whisky, Jeu 19 Déc 2013 - 20:32


La baguette de bambou était pointée vers sa cousine, et elle se releva d'un bond. Valiné ne put s'empêcher de lui mettre son poing dans la figure, et presque aussitôt Alison commença à saigner abondamment. Sans même, la regarder, elle ramassa sa baguette magique qu'elle avait lâché, puis entreprit d'épousseter ses habits, fouillant légèrement dans son sac à la recherche d'un pendentif en or. Elle l'ouvrit une première fois, et on pouvait alors distinguer des aiguilles qui donnaient l'heure. Heureusement pour eux, il était encore tôt mais elle tendit l'oreille. Aucun de bruits de pas, c'était bon signe. Puis, comme instinctivement, la brune se tourna vers son congénère et adopta d'un ton assez détaché.

- C'est une sale chipie répugnante des fois, je ne l'ai pas vu souvent montrer de la sympathie envers moi. Elle se tourna ensuite vers la fille qui était près d'elle. Tu faisais moins ta maline, l'autre jour, dans la Salle-Sur-Demande.

Ils commencèrent tout deux à marcher, mais Valiné réfléchissait toujours. Damien Eales méritait certainement sa place à Gryffindor, et détenait qu'un sang-froid qu'elle-même ne possédait pas du tout. Lentement, l'idée que l'ordure qu'elle avait malgré elle reçut comme cousine une Serpentard, alors que la septième année était dans la célèbre maison des rouges et ors n'aidaient qu'à renforcer une mauvaise image de ces deux. Elle avait prit l'habitude de ne plus l'écouter, et jugea qu'elle avait eu un assez bon châtiment pour l'instant, mais garda serrer contre elle sa baguette magique, juste au cas où. Voyant le regard plutôt intrigué du garçon, elle comprit qu'il avait dû oublié sa baguette magique et se mit un peu à l'écart derrière lui pour assurer sa défense. Sa prétendue cousine qu'elle n'arrivait pas à oublier était resté à sa place initiale, mais elle se doutait bien qu'elle ne mettrait pas longtemps à leur emboîter le pas.


- Et toi, ajouta-t-elle lorsqu'elle les eut rattrapé, tu ferais bien de t'abstenir sur tes commentaires, Miss-Je-me-la-joue-cool-mais-en-réalité-je-m'invente-une-vie, Et oui, je n'ai pas oublié ce que tu m'as dit aux Trois-Balais. J'ai grandis avec des moldus, tu as de la chance toi, décrivait-elle dans une parfaite imitation de cette fille arrogante en train de pleurer. Alors par tous les caleçons les plus avachis de Merlin, vas-tu arrêter de nous suivre comme un chien ?


Elle lui jeta un dernier regard noir, puis avança, sans se retourner avec Damien à ses côtés dans les profondeurs de la forêt interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 13

 Il ne faut jamais sortir la nuit...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.