AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 4 sur 12
Il ne faut jamais sortir la nuit...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
Valiné Whisky
Gryffondor
Gryffondor

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Valiné Whisky, Jeu 19 Déc - 20:32


La baguette de bambou était pointée vers sa cousine, et elle se releva d'un bond. Valiné ne put s'empêcher de lui mettre son poing dans la figure, et presque aussitôt Alison commença à saigner abondamment. Sans même, la regarder, elle ramassa sa baguette magique qu'elle avait lâché, puis entreprit d'épousseter ses habits, fouillant légèrement dans son sac à la recherche d'un pendentif en or. Elle l'ouvrit une première fois, et on pouvait alors distinguer des aiguilles qui donnaient l'heure. Heureusement pour eux, il était encore tôt mais elle tendit l'oreille. Aucun de bruits de pas, c'était bon signe. Puis, comme instinctivement, la brune se tourna vers son congénère et adopta d'un ton assez détaché.

- C'est une sale chipie répugnante des fois, je ne l'ai pas vu souvent montrer de la sympathie envers moi. Elle se tourna ensuite vers la fille qui était près d'elle. Tu faisais moins ta maline, l'autre jour, dans la Salle-Sur-Demande.

Ils commencèrent tout deux à marcher, mais Valiné réfléchissait toujours. Damien Eales méritait certainement sa place à Gryffindor, et détenait qu'un sang-froid qu'elle-même ne possédait pas du tout. Lentement, l'idée que l'ordure qu'elle avait malgré elle reçut comme cousine une Serpentard, alors que la septième année était dans la célèbre maison des rouges et ors n'aidaient qu'à renforcer une mauvaise image de ces deux. Elle avait prit l'habitude de ne plus l'écouter, et jugea qu'elle avait eu un assez bon châtiment pour l'instant, mais garda serrer contre elle sa baguette magique, juste au cas où. Voyant le regard plutôt intrigué du garçon, elle comprit qu'il avait dû oublié sa baguette magique et se mit un peu à l'écart derrière lui pour assurer sa défense. Sa prétendue cousine qu'elle n'arrivait pas à oublier était resté à sa place initiale, mais elle se doutait bien qu'elle ne mettrait pas longtemps à leur emboîter le pas.


- Et toi, ajouta-t-elle lorsqu'elle les eut rattrapé, tu ferais bien de t'abstenir sur tes commentaires, Miss-Je-me-la-joue-cool-mais-en-réalité-je-m'invente-une-vie, Et oui, je n'ai pas oublié ce que tu m'as dit aux Trois-Balais. J'ai grandis avec des moldus, tu as de la chance toi, décrivait-elle dans une parfaite imitation de cette fille arrogante en train de pleurer. Alors par tous les caleçons les plus avachis de Merlin, vas-tu arrêter de nous suivre comme un chien ?


Elle lui jeta un dernier regard noir, puis avança, sans se retourner avec Damien à ses côtés dans les profondeurs de la forêt interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Jeu 19 Déc - 20:48


La Valiné étais aller trop loin, beaucoup trop loin, il étais impossible pour moi de rester une seconde de plus près de cette fille, je le fixa alors et haussant les sourcils.

-Je te suis?Ahah, elle est bonne celle-là, en tous cas, moi mes seule ami ne sont pas des elfes.

Si moi j'étais hautaine, je ne sais pas se qu'était Valiné ailleurs, car chaque personne avec laquel j'avait parler de cette étrange personne m'avait tous dit qu'elle étais trop hautaine.Je m'approcha lentement de cette sois disant cousine que j'aurait préféré ne pas connaitre et sans qu'elle ne puisse l'éviter l'envoya dans un arbre, elle avait l'air assez sonner j'envoya alors mon pied dans la figure de la gryffondor, elle étais encore plus sonner comme sa.

-Alors écoute moi bien, espèce d'ordure, tu m'approcher encore une seule fois et je te ferrais regretter d'être sur cette foutue planet!

Crachai-je avant de la frapper une dernière fois.Je me retourna alors avant de partir, elle étais toujours sonner, je me tourna alors vers Damien, qui n'avais pas bouger depuis le début, je croisa les bras et le fixant.

-Et toi tu est gentille, tu reste à ta place.

Je fixa alors Valiné, qui étais toujours étaler contre le sol, certe elle est ignoble, mais c'étais tout de même ma cousine et en se moments même elle me fessait pitier, je soupira alors avant de retourner vers Valiné, je sortit lentement ma baguette.

-Curo As Velnus.

Murmurai-je en fixant la rouge et or qui avait l'air de lentement reprendre ses esprit, je partit alors sans les regarder.

[Fin du rp pour ma pars, il ne m’intéresse plus.]


Dernière édition par Alison L. Charles le Jeu 19 Déc - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Damien J. Eales, Jeu 19 Déc - 21:44


Infiltration nocturne - [PV avec Alison L. Charles et Valinè Whisky.]



Tout c'était passé relativement vite, la Gryffondor présente à mes côtés ne s'était pas laissé faire par sa cousine, répliquant verbalement envers celle-ci. Les évènements commençaient à tourner en règlement de compte et vu la suite, je n'avais pas tord du tout. Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, Alison se jeta sur l'autre fille et l'agressa physiquement, ne lui laissant même pas le temps de répliquer, s'en prenant lâchement à elle. Elle s'était montrée si rapide que, lorsque je me mis enfin à bouger, tout était terminé, la jeune Gryffondor se trouvant au sol tandis que la Serpentard, elle était debout, s'en allant en m'ordonnant de rester à ma place... rester à ma place ? Après ce qui venais de se passer ? Avais-je une tête à laisser les gens agoniser en laissant l'autre personne s'en tirer. Absolument pas ! La cousine de la jeune fille avait fait preuve de clémence en lançant un sortilège à cette dernière pour apaiser sa douleur, mais même avec ça, je pense que ça n'allait pas suffire. Certes, elle ne souffrait sans doute plus, mais elle devait être sacrément étourdis et incapable de tenir droite toute seule. Ou peut-être était-ce le cas en réalité ? Quoi qu'il en soit, je m'approchais de cette jeune fille, m’accroupissant auprès d'elle afin d'attraper l'un de ses bras avec délicatesse, le passant par dessus mon épaule pour la soutenir jusqu'à ce qu'elle retrouve totalement ses esprits si elle se trouvait être étourdie. Lentement, je me redressait donc avec elle et lui rendit sa baguette que je venais tout juste de ramasser, celle-ci trainant au sol suite aux actes s'étant produit.


« DAMIEN EALES »  
C'est quoi son problème à celle-là ?


La Serpentard avait agis de façon lâche, à un point que je ne pensais pas possible. Elle n'avait donc absolument aucune répartie ? Elle se sentait obliger d'en venir aux mains dès qu'elle se sentait humilier ? La violence était une chose dont j'avais horreur - même si, pour être franc, je m'en suis déjà servis par nécessité par le passé - et j'avais vraiment envie de faire payer à cette fille, même si je ne connaissait pas personnellement la Gryffondor, mais c'était dans ma nature d'être ainsi après tout. Le seul problème était que je n'avais pas ma baguette sur moi et que je ne comptais pas utiliser la violence, d'autant que je préfèrerais qu'on me découpe en petit bout plutôt que de lever la main sur une fille, question de principes. Réfléchissant longuement, je ne voyais qu'une possibilité... rattraper cette petite idiote.


« DAMIEN EALES »  
Je n'ai peut-être pas à me mêler de ce qui ne me regardes pas, mais je n'ai franchement pas envie de laisser cette... garce s'enfuir aussi facilement. Je pense qu'elle a bien besoin d'être remise en place une bonne fois pour toutes.


Paradoxalement, j'avais dit selon d'un ton sec tout en gardant une certaine douceur dans ma voix et en lui affichant un léger sourire afin qu'elle comprenne que je ne la laisserais pas tomber... assez amusant en sachant que je venais tout juste de la rencontrer et qu'on avait échanger seulement quelques mots. Encore une fois, c'était dans ma nature et je ne pouvais pas refréner ça, j'étais l'éternel personne qui venais en aide à ceux qui en avaient besoins... et qui ne se privait pas non plus de remettre à leurs places des petits imbéciles prétentieux pensant être le centre du monde et n'aimant pas qu'on leurs dises leurs quatre vérités en face !

« DAMIEN EALES »  
Elle est partie par là, allons-y.

Sans même attendre sa réponse, je m'étais engouffrer dans la foret interdite, dans la direction prise par la Serpentard, espérant que celle-ci ne soit pas partie bien loin. Le temps semblait tout de même passer assez lentement et je marchais presque par automatisme. L'obscurité était telle que je ne savais même pas dire si la Gryffondor s'appuyait toujours sur moi pour marcher ou si cette dernière avait totalement repris ses esprits. Tout ce que je pouvais dire, c'est qu'elle était présente elle aussi. Le silence régnant, je me décida à le briser. Après tout, autant faire connaissance avec cette fille qui était dans la même maison que moi et dont je me souvenais pas avoir croiser la route ne serais-ce qu'une seule fois par le passé. Voyant que la Serpentard n'était pas dans mon champ de vue, je me lança donc, décidant de prendre la parole en premier.


« DAMIEN EALES »  
Sinon... pourquoi es-tu ici, dans la foret interdite ? Si ce n'est pas trop indiscret bien entendu.



DAMIEN J. EALES.--------
Revenir en haut Aller en bas
Valiné Whisky
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Valiné Whisky, Ven 20 Déc - 20:37


La septième année tomba rapidement au sol, suite aux nombreux coups de sa cousine. Sans attendre qu'on vienne l'aider, elle se releva, la baguette tendue dans le dos de cette odieuse "créature" qui finit par s'en aller. La jeune sorcière jeta un Protego et commença à marcher, côte à côte avec Damien. Le problème de cette fille-là se rejoignait au sien car elles ne pouvait s'encadrer. Cet échange de coups en était la preuve. Pourquoi voulait-il la suivre, la brune n'en savait rien mais elle se jura que des qu'elle la verrait, ce serait pour la dernière fois car la Serpentard se recevrait une bonne correction grâce à l'usage de sa baguette magique.


- Elle méprise les moldus, et elle pense que j'ai de la chance mais que je me plains tout le temps. Donc elle me méprise aussi.


Tandis qu'ils la suivaient, ils faisaient de moins en moins beau et Valiné se demanda s'il allait même pleuvoir. Plus ils s'enfonçaient, plus la fille qui n'était pas couverte du tout, accélérait le pas. Même si elle avait été blessé, elle ne se tenait pas à lui pour autant. La faiblesse était quelque chose qui ne se montrait pas dans la famille mais Alison avait tout faux sur ce point-là, car à jouer la prétentieuse, tout le monde se rendrait compte un jour ou l'autre de son erreur. Dire la vérité aux autres est déjà assez dur, pourquoi se mentir à soi-même aussi ? Elle se demanda pendant un instant si la blonde comprenait vraiment ou si elle faisait juste semblant.


- Tu ne dois pas t'en occuper, j'ai une baguette magique et je sais m'en servir, merci.


Se précipitant de plus en plus, ils finirent par arriver, quelques dizaines de mètres derrière elle sans faire de bruit. De toute évidence, elle ne les avait même pas remarqué et Valiné ne lui laissa pas la chance de trouver leurs présence qu'elle s'approcha, écartant Damien Eales, la défia du regard, puis recula. Un duel dans les règles de l'art... Mais la rouge et or était beaucoup plus rapide et sa baguette fendit l'air en un éclair.


- Impedimenta ! Elle trébucha, puis tomba au sol. Puis, elle pointa sa baguette sur le sol, et alternativement sur sa cousine. Oppugno !


Tout le tas de pierres que la jeune fille venait de montrer se décolla du sol et fonça sur elle, comme un harcèlement sur la Serpentard qui le méritait drôlement. Elle avait visiblement le temps de lui jeter un autre sort, mais ne le fit pas. Un simple charme du bouclier - Protego, l'empêcha d'approcher un peu plus d'elle, et de l'attaquer. Elle avait été trop naïve de croire que simplement la chance la tirerait d'affaire. Les pierres la martelaient toujours, mais elles s'arrêtèrent dès qu'elle abaissa sa baguette. Avait-elle eu son compte ? 


Elle était, elle l'était toujours, prête pour un duel.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Evans
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Klaus Evans, Sam 12 Avr - 17:31


Pv : Dylan Scott
Samedi 12 Avril.

Il était tard dans la salle commune des Gryffondors et Klaus ne parvenait pas à fermer l’œil de la nuit. Le jeune homme décida alors de se lever : n'ayant pas cours le lendemain, il pouvait se permettre d’enfreindre un peu le règlement...
Il se glissa doucement de son lit à baldaquin, alors qu'il saisissait des habits chaud il jura entendre quelqu'un descendre les escaliers de la salle commune. Il balaya cette idée de son esprit, de toute façon cela ne le regardait pas.

Klaus descendit à son tour les marches de pierre froide menant à la chaleureuse pièce des Gryffondors. Son esprit se perdit un moment dans le crépitement des éternelles flammes de la cheminée, puis son regard se porta sur la table basse disposé juste devant. Il s'approcha pour constater que quelqu'un avait laissé une lettre traîner là dessus. Le garçon n'en fit rien, il n'avait cure des problèmes d'autrui et n'estimait pas que cette lettre ait un quelconque intérêt pour sa personne. Il fit volt face et se dirigea vers le portrait de la grosse Dame, afin de quitter son foyer.

Où pourrait il bien se diriger ? Il était machinalement sortit, sans même savoir ce qu'il allait faire. Il passa une main derrière la tête et décida d'aller récupérer un peu de dictame aux abords de la forêt interdite. Il préférait mille fois récupérer - si possible - ses ingrédients seul que d'en acheter et dépenser son précieux or.
C'est ainsi qu'il prit la décision de descendre les nombreux escaliers menant au grand hall du château qui lui, donnait sur le parc.

Une fois arrivé à l'orée de la forêt, le garçon entreprit de chercher la plante. Il alluma sa baguette pour mieux voir dans la pénombre ambiante.
La forêt était terriblement menaçante la nuit, même les arbres semblaient mauvais.
Alors qu'il pensait avoir déniché sa première pousse de Dictame, Klaus entendit un cri aiguë s'échapper de la forêt noire. Ni d'une ni deux, il se jeta à la poursuite de se cri de terreur.
Alors qu'il courait entre les arbres et les ronces, Klaus pouvait entendre des cliquetis strident s'ajouter aux cris, tout ce vacarme permit au garçon d'en localiser facilement l'origine.
I
l se trouvait désormais face à une fille blonde, encerclée par d'affreuses Acromentule. Klaus se demanda comment il allait bien pouvoir se sortir de ce désastre. Il était fort possible que cette soirée soit la dernière de sa vie.
Sans se laisser abattre il projeta un Arania Exumaï les deux araignées qui barraient la route entre la fille et lui. D'un bond, il s'approcha d'elle, la saisit par le bras et décida finalement de la porter sur son épaule gauche. La pauvre fille semblait terrorisée. Klaus remercia intérieurement sa condition physique irréprochable avant de faire volt face pour repartir d'où il était venu.
Problème, quatre nouvelles araignées géantes lui barraient la route et poussaient des cliquetis menaçant en direction des deux adolescents. La puissance de son sortilège était encore trop faible pour mettre à mal les nouvelles créatures et il décida de lancer une nouvelle vague du maléfice Arania Exumaï sur un petit groupe d'acromentule visiblement très jeune. Il put s'échapper par la faille maintenant faite.
Sans regarder, il balança un Incendio par dessus l'épaule pour barrer la route aux éventuelles attaquantes. Tant pis si cette fichue forêt cramée, il préférait encore sortir indemne.

Il courra aussi vite qu'il le put - malgré la masse de la jeune femme - et une fois qu'il pensa être en sécurité, se jeta dans une cavité cachée par un tronc d'arbre gigantesque. Une fois rentré, il tira un rocher proche avec Accio pour refermer tant bien que mal la cavité. Les cliquetis se faisaient entendre à nouveau, les bestioles allaient inéluctablement patrouiller pendant un temps.

Klaus reprit sa régularité de souffle, puis observa la blondinette, apparemment de Gryffondor. Il décida de la rassurer, c'est ce qu'il y avait de mieux à faire. Il chuchota :

" - Ressaisis toi, on va s'en sortir. C'est quoi ton nom ? "

Puisqu'ils allaient être bloqué un petit moment, autant faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Sam 12 Avr - 19:02


Pv Klaus Evans.

Elle ne rouvrit les yeux que lorsqu'elle entendit une voix inconnue lui demander son nom. Elle dévisagea le jeune homme en face d'elle, en essayant de se rappeler ce qui s'était passé. Elle se souvenait être sortie dans le Parc, pendant la nuit, et avoir atterri sans s'en rendre compte dans la Forêt Interdite. On lui avait raconté des tas de choses sur cette forêt. Elle était dangereuse, mortelle, même. On disait que des loups-garous y habitaient, et qu'ils n'hésitaient jamais à mordre. Elle avait été tranquille, cependant. Elle avait vadrouillé, s'était entraînée à jeter deux ou trois sortilèges -ce qui, maintenant qu'elle y pensait, était parfaitement stupide, puisque c'était sans aucun doute grâce à ça qu'elle avait été repérée-. Et puis, soudain, elles étaient là. Par dizaines, par centaines. D'énormes araignées, hautes comme trois chevaux, qui faisaient claquer leurs immenses pinces. Elle avait essayé de se défendre, mais elle était paralysée par la terreur. C'était là qu'elle avait hurlé, et fermé les yeux.

- Dy...Dylan, chuchota-t-elle. Et toi?

Elle songea qu'elle devait avoir l'air stupide. Le garçon en face d'elle avait l'air si fort, et si débrouillard ! Elle, elle devait ressembler à une poule mouillée, terrorisée, en plus. Elle sentait ses longs cheveux blonds qui se collaient à son visage, ses lèvres roses qui tremblaient encore, et son écharpe fine aux couleurs des Gryffondors ne cessait de tomber de son épaule. Elle baissa les yeux, incapable de soutenir le regard de son sauveur. Elle portait son jean trop petit, celui qu'elle devait jeter depuis deux mois, et ses baskets en toile. C'était des vêtements qui valaient de l'or, et qui, d'ordinaire, témoignaient de la richesse de ses parents. Mais, à présent, ils étaient maculés de boue, et son jean était déchiré par endroit, sans doute à cause des branches. Sa baguette en bois de teck dépassait de sa poche, et elle s'empressa de la sortir pour se donner de la contenance.

Revenir en haut Aller en bas
Klaus Evans
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Klaus Evans, Lun 14 Avr - 18:24


" - Dy...Dylan, chuchota-t-elle. Et toi ? "

La jeune fille chuchotée, elle était visiblement terrorisée.

" - Klaus. "

On entendit alors un tapage à la surface. Des tapotements réguliers se faisant suite à une vitesse vertigineuse, Klaus leva les yeux en direction de l'ouverture en partie bouchée par le rocher. Il assista alors à un marathon de huit pattes, elles étaient aux moins une vingtaine à traverser le passage au dessus d'eux dans un vacarme assourdissant qui faisait froid dans le dos. Ils étaient tout deux en sécurité pour le moment. Les Acromentules sentent les présence, sans pour autant les localiser précisément. Les grosses bêbettes couplés ce sens inné avec leur incroyable vision et leur sens de pistage pour chasser ses cibles. En effet, l'acromentule était effroyablement intelligente et dotée pour les plus vieilles, de la parole.
Le garçon s’efforçait de rester le plus sûr de lui autant en intérieur qu'en extérieur. Les chances de survie serai bien plus élevé si il prenait les choses en main. Sa camarade paraissait un peu sonné pour prendre n'importe quelle décision.
Tendant l'oreille pour essayer de discerner le moindre signe de présence, Klaus conclut que les araignées géantes patrouillaient dans le coin et que le plus judicieux était tout d'abord de calmer Dylan.

" - Respire deux minutes Dylan, t'es en sécurité avec moi. Racontes comment tu t'es débrouillé pour en arriver là, ça te calmeras un peu. "





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Mar 15 Avr - 18:42


Pv Klaus Evans.

- Respire deux minutes Dylan, t'es en sécurité avec moi. Racontes comment tu t'es débrouillé pour en arriver là, ça te calmeras un peu.

Elle se força à adopter l'attitude qu'avait sa mère dans les avions, à savoir, respirer par le ventre, fermer les yeux, se détendre, penser à des choses agréables. Au bout de deux minutes, elle fut effectivement calmée. Elle rouvrit ses grands yeux bleus, et les posa sur Klaus. Elle aimait bien ce nom, ça faisait un peu héros des films de vampire. Elle l'aurait parfaitement imaginé en Comte Dracula, ou quelque chose du genre. Elle sourit à cette pensée, et, parfaitement calme, répondit enfin à son sauveur.

- J'avais envie de sortir, et il faisait chaud dans le dortoir. As-tu déjà passé la nuit avec trois filles qui ronflent autant qu'elles le peuvent ? Je me suis retrouvée dans le parc, et j'ai traîné jusqu'à la Forêt Interdite. Il faisait doux, et le ciel était magnifique, je ne m'en suis pas rendue compte ...


Elle s’interrompit, consciente de passer pour une imbécile. Elle était en cinquième année, et elle parlait comme si elle avait quatre ans. Elle essaya de faire tourner négligemment sa baguette entre ses doigts, mais, terrorisée à la perspective de la faire tomber, la posa sagement près d'elle, sur la terre humide. Elle reporta à nouveau son regard sur Klaus, et continua son récit, un peu moins fanfaronnante qu'avant.

- On m'avais dit qu'il y avait toutes sortes de bêtes, ici, mais je ne pensais pas à ça. J'ai, euh...J'ai traîné encore un peu, une demi-heure tout au plus, dans la forêt, et c'est là qu'elles sont apparues. Elles étaient énormes, vraiment, c'était horrible.

Elle s'interrompit à nouveau, rougissante. Comment faisait-il pour continuer à la regarder aussi sérieusement ? Si, elle, elle venait de sauver une élève qui avait l'air d'avoir perdu son cerveau à la naissance, elle aurait éclaté de rire, démontré sa force en jetant un sort spectaculaire aux Acromentules, et l'aurait plantée à la lisière de la forêt. Elle ne l'aurait jamais écouté raconter son aventure stupide dans un trou à moitié caché par un rocher qui menaçait à chaque seconde d'être roulé par d'énormes araignées de trois mètres de haut.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Evans
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Klaus Evans, Mer 16 Avr - 9:33


" - J'avais envie de sortir, et il faisait chaud dans le dortoir. As-tu déjà passé la nuit avec trois filles qui ronflent autant qu'elles le peuvent ? Je me suis retrouvée dans le parc, et j'ai traîné jusqu'à la Forêt Interdite. Il faisait doux, et le ciel était magnifique, je ne m'en suis pas rendue compte ... "

Sur le coup, le jeune homme pensait qu'elle lui posait vraiment une question.

" - Avec trois filles, oui, mais... "

Il comprit un peu trop tard que c'était de l'ironie. Après un bref regard gêné il continua d'écouter Dylan qui prit un air beaucoup plus sérieux.

" - On m'avais dit qu'il y avait toutes sortes de bêtes, ici, mais je ne pensais pas à ça. J'ai, euh...J'ai traîné encore un peu, une demi-heure tout au plus, dans la forêt, et c'est là qu'elles sont apparues. Elles étaient énormes, vraiment, c'était horrible. "

Klaus réprima un petit rire, la situation ne s'y prêtait pas vraiment.

" - C'est sûr que traîner seule dans la forêt interdite c'était un choix un peu débile... Mais j'imagine qu'on fait tous des erreurs. Surtout qu'on risque de mourir dans d'atroce souffrance. "

Le rouge et or avait ses habitudes, parmi elles le fait de dire absolument tout ce qu'il lui passait par la tête, sans vergogne. Bien entendu il y avait une pointe d'ironie dans ses paroles, il était très sûr de lui et il savait qu'il allait sortir vivant de cette forêt diabolique.

" - C'est bon, je dramatise. On va très bien s'en sortir. Il suffit juste d'attendre le moment opportun... "

Il plissa légèrement les yeux en direction de la faille qui les séparés des araignées. L'une d'elle s'était visiblement logée non loin de là.
Il était bientôt temps d'agir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Mer 16 Avr - 13:51


Pv Klaus Evans.

- C'est bon, je dramatise. On va très bien s'en sortir. Il suffit juste d'attendre le moment opportun...

Elle lui jeta un regard, à mi-chemin entre la colère et l'amusement. Elle préféra sourire à Klaus, et le vit jeter un regard vers la faille. Son sourire éclatant se durcit aussitôt. Ils allaient devoir agir. Oui, ils. Elle ne le laisserait pas se mettre encore en danger pour elle, alors qu'ils ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam. Elle était en cinquième année, elle avait quinze ans, et bien qu'elle ait toujours été la petite princesse favorite de tout le monde, elle se savait assez débrouillarde et douée pour réagir, en cas d'attaque. Pas question non plus qu'elle refasse une autre chose stupide, qui la ferait rougir et qui le ferait rire, lui. Elle devait sauver sa peau, la sienne aussi, et son honneur à elle. Elle se redressa un peu, et le regarda avec une lueur de défi dans les yeux. Elle reprit sa baguette bien en main, et redressa le menton.

- Bon. Dis moi comment tu comptes procéder.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Evans
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Klaus Evans, Mer 16 Avr - 17:42


" - Bon. Dis moi comment tu comptes procéder. "

Klaus adressa un rapide regard à Dylan avant de se concentrer à nouveau sur la sortie de l'abri de fortune. Il tenta d’échafauder un plan rapidement, renonçant finalement. Il préférait continuer de faire entièrement confiance à son intelligence situationnelle : un de ses meilleurs atouts. Il eût alors un sourire déterminé. Cette situation ne l'effrayait pas : elle l'excitait.

Il observa sa montre magique - qui faisait aussi boussole - pour connaitre la direction du château. Il fallait allé au Nord.
Il fit tourner sa baguette artistiquement et avec dextérité pour la pointer en direction du rocher.

" - J'en ai pas la moindre idée. "

Sur ces mots qui ce voulaient peu rassurant, le garçon utilisa Repulso avec grande puissance sur le rocher, celui ci s'envola sur l'araignée, l'écrasant allègrement contre un arbre. La scène était épouvantablement dégoûtante.
Le garçon surgit hors de la tanière et tira Dylan par le bras afin de la faire rapidement sortir du trou. Une fois à terre, il se hâta de se diriger en direction du Nord pour rejoindre le château.
En moins de trente secondes, d'immense Acromentule hautes comme deux berger allemand  dévalèrent une pente à leur gauche. D'un geste rapide et précis, Klaus dirigea le sortilège Bombarda en direction des araignées qui furent - en plus d'être touchées par l'explosion - ensevelies sous une tonne de rocher. Klaus remercia les nivelés et les irrégularités du sol de la forêt interdite sans quoi son offensive aurait été inefficace.
Il continuait de mener la course et jeta un regard réconfortant en direction de Dylan. Pour voir si elle lui emboîtait toujours le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Mer 16 Avr - 18:01


Pv Klaus Evans.

Dylan lui emboîtait effectivement toujours le pas. Malgré le dégoût que lui avait inspiré la vision des araignées écrasées, et malgré la peur qui lui tailladait le ventre à chaque pas, elle arborait un immense sourire, digne de se retrouver dans une publicité pour dentifrice. Elle savait qu'elle risquait gros. Elle s'était aventurée toute seule, au beau milieu de la nuit, dans la forêt interdite, y avait signalé sa présence de manière tellement stupide qu'elle n'osait même plus y penser, et s'était retrouvée face aux Acromentules. Sans Klaus, elle n'aurait absolument pas fait long feu. Elle avait conscience de tout cela.

Mais elle aimait tout de même cette situation. Il n'y avait rien de plus excitant que la nuit, et elle venait d'être sauvée par un chevalier héroïque, qui semblait adorer l'aventure. Elle avait la baguette dans la main, et, bien qu'elle sache qu'elle ne s'en servirais pas, vu le niveau grandiose de son partenaire, elle se donnait l'impression d'être en mission, ou quelque chose du genre. Une mission incroyablement intéressante.

Elle marchait juste derrière Klaus, rapidement, pour ne pas se laisser distancer. Elle aurait bien aimé, songea-t-elle, qu'une ou deux Acromentules surgissent d'un seul coup de derrière un arbre. Elle s'imaginait très bien en train de couvrir Klaus, en lançant des sorts dont elle ne connaissait que la formule. Elle étouffa un rire en imaginant la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Evans
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Klaus Evans, Mer 23 Avr - 20:20


" - Et Mer**... "

Les Acromentules étaient beaucoup plus intelligentes qu'elles n'y paraissaient. Elles semblaient avoir comprit que les deux élèves se dirigerait en direction du château et elles avaient toute décider de leur barrer le chemin. La situation semblait ultra délicate pour Dylan et Klaus. Ce dernier avait beau être plutôt doué et être doté d'une intelligence situationnelle remarquable, lorsque une quinzaine d'Acromentule se dressèrent devant eux il comprit que le passage en force était impossible. Un rapide coup d’œil sur la droite fit remarquer à Klaus l'existence d'une grotte. C'était leur dernière chance de rester en vie.

Changeant brusquement de trajectoire, Klaus attrapa la main de Dylan et se précipita en direction de l'entrée de la grotte : talonné par les araignées géantes.
A peine arrivé dans la grotte que Klaus se tourna et décocha un bombarda en direction de de l'entrée. Un éboulement s'ensuit, fermant l'accès de la grotte. Les deux jeunes gens étaient sauf et hors de danger, enfin.

Klaus souffla un grand coup et alluma sa baguette. Il s'approcha d'un des murs de la grotte et s'accroupit. Il se mit alors à inspecter.

" - Hum. Cette grotte n'est pas naturel, elle a été creusée. Et pas par les araignées, heureusement... "

En pleine examination, Klaus ne distinguait pas qu'une ombre s'approchait peu à peu de lui...

" - C'est peut être un tunnel en fait. C'est l'idéal. Si c'est juste une grotte on risque de descendre longtemps... "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Invité, Mar 29 Avr - 13:39


Pv Klaus Evans.

Dylan était restée postée près de l'éboulement provoqué par le sort de Klaus. Elle était assez petite pour ne pas avoir besoin de se baisser, et se tenait parfaitement droite, un peu raide, les bras croisés sur sa poitrine. Ses sourcils parfaitement épilés étaient froncés, et ses yeux bleus ne quittaient pas une seconde Klaus.

Il avait prouvé qu'il était bien meilleur qu'elle, surtout dans les sorts. Sans lui, elle ne serait sans doute, à cette heure, plus qu'un petit tas d'ossements. Les gens auraient pleuré sa mort en songeant qu'elle avait été particulièrement stupide ce soir là, et ça aurait été tout.

Et il était arrivé. Et il avait sauvé sa peau à elle. Elle lui devait une faveur, c'était certain. Elle se rattraperait. Un jour. Mais elle savait qu'elle avait une qualité non-négociable, malgré son comportement débile. Elle était intelligente. Dans les opérations secrètes qu'elle organisait avec sa meilleure amie, lorsqu'elle était enfant, c'était elle le cerveau. Elle ne se battait pas, elle ne jetait peut-être pas de splendides sorts et elle ne sauvait pas de jolies jeunes filles pendant les nuits, mais elle était intelligente.

Elle observait toujours Klaus. Il était en train d'explorer la grotte, et parlait d'un tunnel. Les mènerait-il au château ? Elle en doutait franchement. Il pouvait tout aussi bien les entraîner à Pré-Au-Lard, ou dans un pire endroit. Elle avisa soudain l'ombre qui s'approchait de Klaus. Il restait encore deux ou trois mètres à l'individu -ou la chose?- pour être assez proche du garçon pour pouvoir lui faire du mal. Elle s'approcha silencieusement. Elle savait cela ne servait à rien de crier un "Klaus, attention!". Au mieux, il se retournerait et ferait face à un adversaire furieux de s'être fait remarqué, et au pire, il sursauterait, et l'autre en profiterait pour attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Astrid N. Reckless
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Astrid N. Reckless, Mer 4 Juin - 7:54


INFO:
 


Rp with Luna Rosebury.


J'étais assise dans la Grande Salle et je jouais avec ma fourchette. Il y avait plein de délicieux plats mais je n'étais pas d'humeur à manger, bien que j'ai habituellement un bon appétit. A peine le dessert arriva, que je me leva, après avoir saluait mes camarades Gryffondor. Je me faufila jusqu'à la sortie et je m'adossa à un mur de pierre. Je ferma mes yeux et je sortis les deux lettres que je venais de recevoir ce matin même. Je ne les avaient toujours pas ouvertes. Une de mon grand-père et une autre de tante Meggie. Deux personnes qui ne m'écrivaient que rarement. Meg était trop occupée entre ses fourneaux et ses gamins et Ellie était trop occupé par... je ne sais trop quoi en fait. Je m'étais tracassée la tête pendant toute cette journée de cours pour au final arrivé à la conclusion, à l'heure du déjeuné, que ça devait concernait ma mère. Et je passa le reste de l'après-midi à me tracasser l'esprit sur ce qui aurait pût lui arrivée... Mes mains était devenus toutes noires de pensées écrites au marqueur noir. Une personne normale se serait empressée d'ouvrir ses courriers, n'est ce pas ? Mais pas moi. Moi, je ne voudrais pas qu'on me voit craquée si ces lettres étaient porteuse de mauvaises nouvelles. J'enroulais une mèche de cheveux autour de mon index, songeuse. Après quelques instants, je décidais de filer dehors prendre l'air, discrètement pour être sûre que personne ne risquait de me proposer de m'accompagnait. Mes pas me guidèrent tout naturellement vers la Forêt Interdite. Une légère brise me fit frissonner, faisant tourbillonné mes cheveux cuivrés. Les hauts arbres des bois me tendaient les bras, comme des vieux amis. J'avais l'habitude de me rendre ici lorsque je voulais être au calme ou bien pour réfléchir. Au fil des années, la Forêt me semblait presque acueuillante. Je marcha en traînant des pieds jusqu'à un vieil hêtre. Je me percha sur l'arbre et après avoir soufflé un bon coups, j'ouvris la lettre signé Eliott Reckless et la boule au ventre je commençai à la lire. C'était effectivement au sujet de ma mère, c'était brève et rapide et cela disait que son état avait empiré et qu'elle avait été ré-hospitalisait à Sainte-Mag'. Ca ne m'étonna qu'à moitié, du moins. Je regretta de ne pas être au près d'elle en ce moment... Ils veillaient bien sur elle, au moins ? Mais oui, As, ce sont des pros eux ! Les larmes aux yeux, j'ouvris la seconde, tout aussi brève et rapide. Meg avait dû l'écrire entre deux fournées de cookies et de biberons. Je l'as lu en entier. Ma tante me disait d'être forte et de restée à Poudlard, que ça ne servait à rien de me rendre à l'hôpital, que je devais me concentrer sur mes études... C'était facile à dire. Et puis pourquoi me dire d'être forte ? Je suis forte. Pourquoi me prenaient-ils avec des gants ? Et les études, franchement ! Une larme roula sur ma joue que je m'empressa d'essuyée avec rage. Ils m'énervaient tous. Je ferma les yeux et je resta un long moment ainsi, même si je commençais avoir froid. Lorsque je les rouvris j'aperçu une silhouette blonde sur le sol que je reconnue comme étant ma pire ennemie.

« Rosebury. » Fini-je par dire.

J'observai Luna d'un regard noir. Si il y avait une personne que je détestai dans Poudlard, c'était bien elle. Ca avait commencé par une petite rancune de première année et aujourd'hui, elles faisaient toutes en sorte de faire du mal à l'autre. On profitait de chaque instant pour lâcher un sort ou une insulte.

« Dégage. »  

J'étais à présent en colère, faut bien dire que j'avais le sang chaud. On ne pouvait pas resté un instant tranquille ? Et il fallait que ça soit elle qui vienne me dérangeais ? Je sortis ma baguette que j'avais glissée dans ma bottine et je me mis à jouer avec, espérant ainsi faire déguerpir la serpent plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Luna Rosebury
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Luna Rosebury, Sam 7 Juin - 18:00


[ Désolée pour le retard  :mm:  ]

Luna posa ses yeux sur ses camarades Serpentards.

La fin de l'année approchait et, comme chaque année, les élèves sortaient, organisaient des petites fêtes dans leurs salles communes respectives, manquaient de respect à leurs professeurs, etc.. En un mot : dissipés. Tellement dissipés qu'ils oubliaient presque les rivalités entre maisons. La vie était presque rose, pas aussi rose que les romans utopiques moldus, mais rose quand même.

Son regard quitta la table des Serpentards pour regarder l'assemblée répartie dans la grande salle.

C'était le soir d'un jour ordinaire, mais, a l'ambiance festive qui régnait dans la grande salle, aurait pu supposé le contraire. Gryffondors, Serdaigles, Poufsouffles et quelques Serpentards étaient mélangés autours des tables. Seule la table des Serpentards n'était pas mixte, comme d'habitude. Tout laissait présumer que c'était le soir d'une journée ordinaire de fin d'année. Tout sauf sa mine dépitée et morne.

Son regard vide regarda son assiette, puis sa fourchette.

Sa grand mère était morte. Si c'était ses parents elle serait moins touchée, mais là c'était sa grand mère, celle qui lui avait donné tout l'amour que ses parents ne lui avait jamais donné, celle qui était morte.

Elle avait reçu la nouvelle se matin, chassant l'euphorie que procurait la fin de l'année, pour laisser place à la tristesse que fait de la perdre, perdre cette femme qui l'avait rendue heureuse.

Elle avait décrété qu'elle ne voulait pas être soignée, ce qui l'avait mit dans une rage folle, elle devait être soignée. Mais, maintenant c'était trop tard, sa grand mère était partie, partie pour de bon. Laissant une blessure profonde, dans son cœur, souillant son âme blessée.

Elle n'avait pas eu le temps de pleurer, tout c'était passé tellement vite. Sa journée c'était déroulée tellement vite. Mais elle savait que sa nuit serait rude.

Elle se souvint que lorsque la nouvelle était tombée, elle avait serré les poings, si fort que ses jointures avaient blanchit. C'était son seul souvenir, le reste était vague et flou. Dans un de ses vagues souvenirs, elle était en train de déversé sa rage sur un mur du château, dans un endroit ou personne ne mettait les pieds; le reste était trop flou pour être décrypté.

Les rires et les voix étaient de plus en plus sonores, la rendant malade, l'étouffant.
Aussi elle se leva brusquement et sortit de la grande salle, sans un regard derrière elle.

Elle erra dans les couloirs un moment, ne savant pas ou exprimer sa douleur et sa frustration.
Puis elle se rappela que la forêt interdite devait être vide à cette instant.
Elle poussa la porte du château et frissonna par la fraicheur de la soirée.

Arrivée à la lisière de la forêt, sa raison cessa de la guider, ce n'était plus que son instinct qui la guidait sur un chemin au hasard.

Elle trouva un tronc d'arbre quelconque, et s'y assit.

Elle allait commencer à déverser son flot de tristesse, quand, soudain elle entendit des pas rageurs ce dirigeants vers elle.

Elle reconnut Reckless, la Gryffondor qu'elle hait le plus, ce qui était sûrement réciproque.

Reckless l'avait vu, car sa colère c'était transformée en rage noire.

Elles se toisèrent un moment, puis elle ouvrit la bouche.

" Rosebury, dégage. "

Son ton trahissait sa rage.

* Lamentable *

Luna effaça bien vite la tristesse de son visage et y laissa place à son masque impassible.

" Reckless, bonsoir. "

La salua-t-elle sarcastiquement et faisant mine de n'avoir pas entendu son ordre, ou plutôt sa menace à peine voilée.

Comme pour prouver sa menace elle sortit sa baguette pour essayer de l'impressionné.

Mais, elle n'était nullement impressionnée.

Elle sortit sa baguette, prête si jamais cette Gryffondor tenterait quelque chose de stupide.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 12

 Il ne faut jamais sortir la nuit...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.