AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 6 sur 13
Il ne faut jamais sortir la nuit...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
Logan Jackson
Gryffondor
Gryffondor

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Logan Jackson, Dim 31 Aoû 2014, 23:07


Retourné devant la jeune Serdaigle, Logan vit qu'elle était agenouillée, des larmes se déversant à flot de ses grands yeux noisettes. Elle était à bout et cela se voyait.

"Je veux rentrer. Logan, je t'en supplie, ramène-moi au château... Je n'en peux plus..."

Il n'avait pas eu tord, elle n'en pouvait plus mais, n'est en moins, elle avait réussi à se débarrasser de l'Acromentule. Logan acquiesça d'un coup de tête. Il releva Ariana et la porta sur son dos. Avant de repartir, le rouge et or mangea un bout de chocolat sortie de l'une de ses poches pour reprendre des forces après son combat contre le Détraqueur, puis se mit à réfléchir : par où était-il arrivé. Après plusieurs minutes de réflexion, il se rappela qu'il était arrivé par le nord. Mais, ne sachant pas où se trouvait le Nord, Logan était bien avancé. Il jura pour énième fois de la soirée. Il se souvint donc d'un sortilège que lui avait enseigné son père lorsqu'ils s'étaient perdus tous les deux en forêt : "L'Enchantement des Quatre-Points". Son père lui avait expliqué que cet enchantement permettait à la baguette d'agir comme une boussole et donc, de pointer vers le nord. Le beau brun mit du temps à se rappeler la formule pour utiliser l'Enchantement. Mais, au bout d'un moment, il retrouva le nom de la formule.

#Pointe au Nord

Sa baguette pivota dans sa main et pointa vers sa droite. Logan acquiesça d'un sourire et partit dans la direction indiquée par sa baguette. Logan espérait qu'il ne rencontrerait pas de Détraqueur, d'Acromentule ou encore d'autre créature étrange sur le chemin du retour. Le beau brun ne voulait pas être impolie, mais la jeune femme pesait son poids. Mais, comme à son habitude, Logan ne put pas s'en empêcher : il était trop honnête.

"Je ne veux pas te vexer Ariana, mais tu pèses asse lourd. Tu t'es laissé aller aux sucreries ou quoi ?"

Il avait dit cela sur un ton moqueur. Mais avant qu'elle est plus répliqué, il enchaîna.

"Je rigole bien sûr... ou pas. Au fait, je voulais dire que tu t'étais bien débrouillé face à cette Acromentule. Mais, tout cela c'est grâce à moi bien sûr."

Il ne prit pas la peine d'écouter sa réponse de la Serdaigle. Il bailla un grand coup, tout cela l'avait épuisé. Après plusieurs minutes de marches qui parurent des heures pour Logan, le rouge et or vit de la lumière. Il courut dans sa direction et ce qu'il vit le remplit de joie : le châteaux. Logan souffla un grand coup, ils étaient enfin sortis de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Ariana Hastings, Lun 01 Sep 2014, 01:09


Logan la regarda avec gentillesse et acquiesça d'un mouvement de tête. Il paraissait épuisé lui aussi et consentait enfin à rentrer. Il aida la jeune fille à se relever et, à sa grande surprise, la hissa sur son dos. Ariana n'avait pas été portée sur le dos de quelqu'un depuis des années mais cela lui faisait du bien d'être traitée de nouveau comme une enfant. Elle était si fatiguée… A peine Logan eut-il fait quelques pas qu'Ariana ferma les yeux et laissa reposer sa tête sur son épaule. Elle s'endormit en une demi-seconde.

Elle ne s'éveilla que lorsque la voix du jeune homme lui parvint de nouveau. Elle ouvrit doucement les yeux. Combien de temps avait-elle dormi ? En tout cas ils étaient toujours dans la forêt…

- Je rigole bien sûr... ou pas, plaisanta Logan.

Ariana n'était pas très sûre de savoir de quoi il parlait, son cerveau n'avait pas vraiment capté sa première remarque.

- Au fait, je voulais dire que tu t'étais bien débrouillé face à cette Acromentule, continua le Gryffondor. Mais, tout cela c'est grâce à moi bien sûr.

La jeune Bleue et Bronze n'avait même pas la force de répondre aux remarques à moitié moqueuses de son camarade. Tout ce qu'elle voulait c'était retrouver son lit.

Enfin, elle aperçut les tours du château. Lorsque Logan posa le premier pied hors de la forêt, Ariana se laissa glisser de son dos pour revenir sur la terre ferme. Elle jeta un coup d’œil à l'école, puis un coup d’œil au Rouge et Or.

- Merci de m'avoir porté, dit-elle. Je vais rentrer maintenant.

Le fait de se retrouver à nouveau dans l'enceinte de Poudlard lui avait donné des forces et son cerveau semblait avoir retrouvé toutes ses capacités. Elle sortit sa baguette. « Lumos » La formule lui était venu à l'esprit sans qu'elle n'ait à réfléchir. Elle pointa la lumière devant elle et lança un dernier coup d’œil à Logan avant de commencer son ascension vers le château. Ce fut une sacré soirée, mais elle était contente d'en être sortie vivante ! Maintenant il ne lui restait plus qu'à remonter jusque dans son dortoir sans se faire prendre...


Le RP se finit ici pour moi. Ce fut court mais intense !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Logan Jackson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Logan Jackson, Lun 01 Sep 2014, 02:18


La jeune femme se laissa glissé du dos du rouge et or. Logan vit que Ariana jeta un coup d’œil à l'école, puis un coup d’œil à lui-même.

"Merci de m'avoir porté, je vais rentrer maintenant, dit-elle."

Logan acquiesça d'un geste de la tête. Il regarda la jeune femme s'éloigner après avoir lancé un Lumos. Logan se dit que la jeune Serdaigle n'était pas près d'oublier la soirée qu'elle venait de passer. Une fois que la silhouette de Ariana eut disparu, Logan se laissa tomber dans l'herbe et observa l'astre qui brillait d'un éclat argenté dans le ciel. Cette lune qui lui avait fait submerger le souvenir qui l'avait sauvé face au Détraqueur. La pensée de sa mère fit couler des larmes au Gryffon. Il les essuya d'un revers de sa manche. Cet soirée non plus Logan n'était pas près de l'oublier. Il avait utilisé de nombreux sorts avec susses. Son père aurait été fier, surtout du Patronus Corporel qu'avait réussi à produire Logan face au Détraqueur. Un phénix, voilà ce qu'était le Patronus du rouge et or. Après ces quelques minutes sentimentales, Logan se leva et s'éclaira

#Lumos

Une fois sa baguette allumée, il se dirigea vers le château. Le rouge et or se dit qu'il devrait envoyer une lettre à son père qu'il avait réussi à produire un Patronus. Arrivé à la porte du château, il lança un dernier regard en direction de la forêt, puis rentra par la porte. Enfin dans son dortoir Logan se laissa tomber dans son lit entièrement habillé et plongea dans un profond sommeil, le sourire aux lèvres.

RP finit
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Bruna Evans, Dim 21 Sep 2014, 15:10


PV avec Izsa, Stanislas Karkarroff, Justin Davis et PNJ joué par Hugh Dey.

Depuis qu'elle était entrée en 6eme année Bruna n'avait pas fait de balade dans la Forêt. Les années précédentes elle y allait très souvent, elle y croisait des loups garous, des licornes, des centaures... Chaque fois qu'elle s'y rendait elle s'en sortait toujours, échappant de peu à la catastrophe, mais elle s'en sortait et c'était ce qui comptait. Et comme on ne change pas les bonnes habitudes, elle avait décidé d'y aller. La Serpentard avait invitée son amie Izsa qui s'était montrée partante. Super, elle ne voulait pas y aller seule.


Donc elle se leva de bonne humeur ce matin. Les cours se déroulèrent à peu près normalement, et sa journée avait été banale. Comme d'habitude. Heureusement qu'elle avait prévu quelque chose pour cette nuit sinon elle serait morte d'ennui. Après avoir rapidement dîner, elle monta dans la Salle Commune des Serpents qui se trouvait dans les cachots. La jolie brune était en retard et elle détestait ça. Elle murmura le mot de passe et se glissa dans la pièce. La cheminée crépitait mélodieusement. Courant en direction du dortoir elle failli tomber. La vert et argent retira sa cape noire et la jetta sur son lit. À présent elle était vêtue d'un pull légèrement transparent et d'un jean slim. Elle prit l'élastique qui était sur son poignet où se trouvait un tatouage des Reliques de la Mort et se fit une queue de cheval haute qui avait un aspect coiffé/décoiffé maîtrisé. Puis elle rafraîchit son maquillage avec un peu de mascara. Voilà elle était prête. Prenant bien soin de mettre sa baguette magique dans la poche arrière du jean, elle sortit de la Salle Commune de la meilleure maison qui était la sienne. En dévalant les escaliers elle entendait le brouhaha des élèves encore à table, à peu près tout le monde était dans la Grande Salle, c'était pour cette raison là qu'elle n'avait rencontré personne de nuisible à part l'esprit frappeur mais elle c'était empressée de se cacher derrière une armure.

Une fois dehors elle balaya le parc du regard. Personne. Où était Izsa ? La nuit venait de tomber vu que le ciel était encore un peu rosée. Il faisait bon et le temps était sec, elle sentait vraiment que cette balade allait être géniale. Au moins, ça changerait de d'habitude. La brune avait hâte d'y aller, elle était tellement pressée qu'elle état obligée de bouger. Ou se trouvait Izsa ? Peut être qu'en attendant Bruna elle était allée faire un tour de l'autre côté du parc ? Où bien elle était partie toute seule, sans elle. À cette pensée elle fût déçue, elle voulait absolument y aller aujourd'hui. Non, c'était absurde, elle était sûrement en retard. Tout comme elle d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Izsa Hilswood, Lun 22 Sep 2014, 10:32


La forêt interdite avait toujours attirée Izsa. Pour elle qui était plutôt du genre à aimer son petit confort, c'était légèrement paradoxal, mais rien ne paraissait plus beau à ses yeux que d'enfreindre le règlement.
Aussi, quand Bruna lui avait proposé d'y faire un tour cette soirée, elle n'avait pas hésité une seule seconde.

Le soir venu, Izsa mangeait son repas sans autre soucis que profiter de la nourriture. Peu de chose parvenait à lui faire sortir une excursion de la tête, et la tarte au citron en faisait partie. Ce n'est que quand la grande horloge sonna qu'elle se rendit compte qu'elle était horriblement en retard. Elle prit la fin de son dessert dans sa main et couru jusque les cachots.
Elle lança son sac sur son lit et troqua en vitesse son uniforme contre des vêtements sombres, un pantalon en treillis et un tee-shirt noir. Après une seconde d'hésitation, elle enleva ses bottes compensées et enfila des baskets. Sa dernière sortie avait failli mal se terminer à cause du manque de discrétion de ces chaussures. Elle se sentait toute petite sans elles, mais au moins elle pourrait se déplacer sans bruit.

Elle arriva au parc sans encombre, sans croiser personne dans les couloirs et fini par retrouver Bruna.
Les deux Serpentard étaient amies depuis quelque temps, et même si Izsa avait du mal avec l'idéologie Sang-pur de sa cadette, elle devait avouer qu'elles s'amusaient bien toute les deux. Cette sortie allaient sûrement resserrer encore plus leurs liens.
En arrivant en face de son amie, Izsa ne put s'empêcher de sourire en voyant que Bruna avait prit le temps de se maquiller. Au niveau vestimentaire, les deux jeunes filles n'avaient rien en commun. Alors que la sixième année était toujours classe et élégante, la septième année, quand à elle, s'habillait de manière confortable, avec le plus de couleurs possible.
Elles avaient l'air d'appartenir à un monde différent.

- Désolée pour le retard, j'avais un devoir de botanique à terminer avant demain.

Ce qui n'était pas totalement un mensonge. Izsa avait bien un devoir de botanique à rendre le lendemain, mais à vrai dire elle n'en avait pas encore écrit un seul mot. Je m'en occuperais plus tard, j'ai toute la nuit et la matinée devant moi.

- Alors quel est le thème de cette sortie ? Une simple expédition de reconnaissance ou tu es prête à chasser l'acromentule ?

La chasse à l'acromentule était un des projets en attente d'Izsa. Ces araignées possédaient un venin hors de prix, de quoi être tranquille niveau dépense jusque la fin de sa scolarité, mais jusqu'à présent elle n'avait jamais trouvé quelqu'un d'assez courageux - ou d'assez fou - pour l'accompagner. Et Izsa avait beau ne pas avoir froid aux yeux, elle n'était pas inconsciente au point d'aller se battre seule contre des araignées géantes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stanislas Karkaroff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Stanislas Karkaroff, Lun 22 Sep 2014, 19:08


[HRP : Désolée si c’est un peu long. ♥ ]


Mon dos était plaqué contre le fût rugueux d’un conifère, non loin de l’orée des bois. J’étais encore situé à une distance assez rassurante, d’où il m’était possible d’apercevoir entre les branches des bosquets, mêlées par leurs feuilles, la cabane du garde-chasse. Un pied appuyé sur le tronc de l’arbre et l’autre tendu au sol, j’avais cette attitude agacé de quelqu’un qui attend depuis un peu trop longtemps. A vrai dire, c’était le cas. Avec l’extrémité de ma baguette et un sortilège de feu, je tentais de me distraire et passais le temps en brûlant, une à une, chaque épine d’une petite branche trouvée parterre. En somme, j’étais très loin de passer un moment amusant ou agréable, en dépit de ce que j’avais osé espérer.

Arrivé vingt minutes plus tôt, peu après la fin du dîner et suite à m’être faufilé à l’extérieur, j’avais pris soin de venir me cacher derrière le plus large pin de cette zone de la forêt, attendant patiemment, comme un bon prédateur, que mes victimes se présentent à moi. Les victimes en questions ? Des premières, voire deuxièmes année tout au plus, un peu trop téméraires qui chercheraient un brin de sensation forte en venant s’aventurer dans ces bois obscurs et déconseillés. Si la forêt avait été renommée « Interdite », ce n’était pas pour que des guignols de onze et douze ans viennent s’y balader gaiment. Non pas que l’idée d’un petit sorcier mit en charpie par un loup-garou me déplaise, mais imaginer qu’un gamin de onze ans se sente si puissant, qu’il en vienne à se croire au-dessus des règles… Ça me démangeait la baguette de le corriger. De fait, j’étais prêt à leur en faire passer l’envie si je surprenais l’un d’eux à me passer sous le nez. Il ne m’aurait suffit que de craquer une branche, secouer un buisson et de lancer un sortilège de chauve-furie pour qu’ils mouillent leurs pantalons et retournent au château en braillant. Un spectacle que, personnellement, je ne me lassais pas d’observer depuis que j’avais commencé ce genre d’activité, il y a quelques semaines.

Malheureusement ce soir, aucun jeune élève ne vint se risquer à la promenade. Plus décevant encore, c’est un couple de cinquième année qui s’engouffra dans les bois pour se bécoter à l’abri des regards. Excepté le mien, même si ce genre de vision me dégoute. Ou alors cherchaient-ils un endroit qui donnerait à leur escapade amoureuse un peu d’adrénaline ? C*nnerie. Je m’arrachai à ma position initiale pour approcher des deux tourtereaux à pas feutrés de fléreur. Trop occupés par leurs échanges buccaux plein de salives –à noter que ceci est déduit des bruits immondes qu’il m’était donné d’entendre– les deux jeunes gens ne m’entendirent pas approcher. En quelques enjambées, j’avalais la distance qui me séparait d’eux et, profitant d’être dans un angle de vue qu’ils n’avaient pas, je sifflai entre mes lèvres.

    #Dentesaugmento.


Aussitôt, les dents de la demoiselle, qui était la plus proche, s’allongèrent au moins autant que les incisives d’un lapin. Bim, barrage à la langue avide de son mec. Restant en retrait, je me délectai de leurs réactions, un mélange de surprise et d’horreur, quand j’entendis du bruit encore un peu plus loin dans mon dos. Des voix féminines et plutôt familières. Je jetai un œil derrière mon épaule pour essayer d’entrevoir les nouvelles venues. Il me semblait vraiment reconnaître le son de ces paroles. Leur présence était inattendue, mais fortuite. Délaissant le couple à la dentition démesurée, je suivis les intonations pour rejoindre l’origine des voix.

C’est alors que je tombai sur Bruna, ma meilleure amie. En la voyant, un sourire s’étira à la commissure de mes lèvres. Ma petite garce préférée. Depuis que nous nous étions trouvés lors de mon arrivée à Poudlard quatre ans plus tôt, nous n’avions plus cessé de nous coller l’un l’autre. Car comme le dit très bien un adage moldu : « qui se ressemble s’assemble. » Je ne m’étais jamais aussi bien retrouvé en quelqu’un d’autre que ma jumelle. Mieux encore, quelqu’un de plus peste que ma soeur, ce que j’appréciais davantage. Avec un rictus satisfait au coin de la bouche, je m'apprêtais à rejoindre la demoiselle qui d'ailleurs, était accompagné d’Izsa, une élève de notre maison et de mon âge. Celle-ci même avec qui je me trouvais en constante rivalité. Indicible. Mais nous nous menions, sans nous êtres concertés au préalable, une querelle cordiale, un noble combat ; celui de toujours détrôner l’autre dans n’importe quel domaine. Izsa était une fille agréable, elle ne cherchait pas de problèmes, du moins je n’en avais jamais eu avec elle. Au début, j’ai été rebuté par son style excentrique, hors port de l’uniforme. Mais en l’entendant en cours, elle m’a semblé brillante, captivante, intéressante. C’est aussi dans ce contexte que nous nous sommes mis à lever la main à chaque question, dans le seul but de répondre à plus d’interrogations que l’autre. Définitivement, Izsa relevait le niveau et j’aimais cette concurrence ; scolaire ou physique, je relevais tout les défis. C’était distrayant. A ce moment, l’extravagante élève de Serpentard venait de faire une proposition à Bruna, quelque peu audacieuse. En l'entendant, je décidai d'intervenir.

    Alors quel est le thème de cette sortie ? Une simple expédition de reconnaissance ou tu es prête à chasser l'acromentule ?

    Chasser l’acromentule ? Bruna ? Mais Hislwood, regarde ses bras de fée. Pas moyen qu’elle mette trois bombarda sur une de ces bestioles qu’elle serait déjà bouffée…, dis-je malicieusement en sortant des fourrés.


A la hauteur de ma chouchoute, je passais un bras autour de sa nuque, l’air goguenard et l’attirai contre moi. Je la taquinais gentiment, ce qui était vraiment une sorte de privilège. Bruna savait que je ne me permettrais pas de lui faire une vraie remarque blessante, pas à elle. Ces p’tites piques, c’était ma manière à moi de lui montrer que je lui portais de l’intérêt. Oui, une sorte de preuve d’affection, on peut dire ça. Sans oublier qu’elle n’était pas le genre de fille à criser pour si peu. Je savais que je ne la vexerais pas.

    Deux jeunes filles, seules dans la forêt… Votre équipe serait plus sûre si j’venais avec vous. Oh si, dîtes-le que vous en mourrez d’envie. De toute manière, vous n’avez plus vraiment l’choix, achevai-je en souriant, taquin.


Ce n’était pas plus mal de les avoir croisées. Peut-être que ma soirée n’était pas totalement perdue, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Justin Davis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Justin Davis, Mer 24 Sep 2014, 20:59


La journée avait été un désastre. Il n'avait rien écouté en cours, rien le captivait, pas sa faute. Il comprenait à moitié mais faisait des efforts pour comprendre, on leur avait tellement rabâchés que la septième année, celle des ASPIC était la plus importante. Il n'avait eu ni Potion ni Défense contre les Forces du Mal malheureusement, c'est sûrement ce qui a rendu sa journée plus ennuyeuse qu'elle ne l'était déjà.

Après les cours il se dirigea vers la salle commune. Il l'aimait cette salle, il s'y sentait comme chez lui. Il aurait aimé se poser devant la cheminée et lire un livre ou encore de distraire en utilisant des sortilèges amusants mais l'heure était aux devoirs. Oui enfin, aux devoirs, ce qu'il allait faire du moins parle qu'en fait il ne comprenait rien. C'était plus difficile que la sixième année la septième année, beaucoup plus... Il peut soin de ranger ses affaires et retira sa robe de sorcier noire. Il portait des vêtements basiques par dessous, une chemise et un pantalon mais ensemble cela rendait plutôt bien. Quand il était prêt il quitta les cachots. Dans les couloirs souterrains la température glaciale était atroce. Il faisait vraiment froid, c'était une torture. Il se hâta de monter les escaliers pour profiter pleinement du meilleur moment de la journée selon lui : le repas dans la grande salle.

C'était bien plus qu'un simple repas, c'était un symbole. Quiquonque pouvait venir et peu importe son régime alimentaire il trouverait son bonheur. Les élèves dialoguaient de bon cœur, certains parlaient de Quidditch, les filles matérialistes et quelque peu stupides de maquillages, de coiffures et de produits de beauté sorciers pendant que les autres se contentaient d'apprécier à juste valeur le délice culinaire disposé dans leurs assiettes respectives. L'aspect négatif des repas poudlaresques c'était que quand tu sortais de la Grande Salle, t'étais tellement ballonné que tu pouvais faire aucun geste. Malgré tout le vert et argent avait mangé plutôt léger car il avait une petite idée en tête, son plaisir solitaire : la sortie dans la forêt.

La forêt était sans doute le lieu le plus captivant qu'il n'ait été donné de voir au blondinet. Plusieurs diversités d'espèces magique vivaient dans ce lieu énigmatique. Heureusement il était toujours sorti indemne de la forêt, malgré quelques accrochages qui lui valurent quelques fois des passages à l'infirmerie. Seulement des blessures superficielles, et heureusement. Comme d'habitude Justin devait tenir sa baguette dans ses mains pendait que celle-ci l'éclairait. Non seulement il faisait nuit mais le feuillage des grands arbres donnait un couche d'obscurité supplémentaire à la dite Forêt. Justin marchait paisiblement désormais et le bruit du vent contre les feuilles le relaxaient. Il aurait pu s'endormir si il était sur qu'aucune créature ne le prendrait pour un repas gratuit et qu'il avait une tente de sorcier. Tiens c'est une bonne idée ça, dormir dans la forêt dans une tente pour arriver le premier aux cours de Blanchet. Malheureusement un groupe de trois élèves se trouvait non loin de Justin. Eux ne le voyait pas mais lui les voyaient. Ils les connaissait, Izsa, une septième année, Bruna, une sixième année et son fidèle acolyte toujours près d'elle. Elle était plutôt mignonne à vrai dire. Le Serpentard décida de s'approcher d'eux. Il se dirigea face à eux et une fois devant eux il dévisagea la jolie brune sans se soucier des autres. Ouais plutôt mignonne. Il lui adressa son sourire mi-pervers mi-dragueur qui voulait tout dire puis il détourna son regard d'elle pour le poser sur les deux autres.

« Salut, qu'est ce que vous faites ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Bruna Evans, Ven 26 Sep 2014, 20:22


Izsa était en retard comme je l'avais supposé. Elle avait un devoir de botanique à faire, c'était ce qui l'avait retardé. Sans perdre plus de temps nous avançâmes en direction de la Forêt Interdite. Izsa joue en quelques sortes un rôle de grande soeur pour moi. Elle est simple et ne se prend pas la tête, c'est ce que je préfère chez elle. Même si nous sommes différentes, nous nous ressemblons, nous nous complétons. Parfois, elle me rappelle Adriana. C'est peut être pour ça que je l'aime autant, sans le faire paraître bien sûr, je déteste exposer mes sentiments. Ça me donne une impression de vulnérabilité. Nous paraissons comme des simples amies mais elle compte beaucoup plus à mes yeux.

Alors que nous étions à la lisière de la Forêt, je vis Stanislas débarquer d'un buisson, un rictus sur les lèvres, au moment même ou Izsa me demandait si on allait chasser les Acromentules. Encore lui ?! Pensais-je ironiquement en souriant. Stan et moi c'est une vraiment une amitié hors du commun. Il représente mon alter égo, il me représente au masculin. On se ressemble, on s'assemble comme le dirait le proverbe. Je n'aurais jamais penser rencontré quelqu'un d'aussi méprisant que moi, d'aussi orgueilleux, d'aussi fier, d'aussi sadique que moi, pourtant cette personne existait bien et elle se trouve en face de moi. Tantôt un grand frère, tantôt un meilleur ami, il n'y a pas de mot pour décrire notre relation. Parce qu'elle est unique, parce que nous sommes uniques. Déjà plusieurs années que nous nous connaissons cependant j'ai l'impression de l'avoir toujours connu. Avec lui on fait les 400 coups, on fait tout et n'importe quoi, on effraie les premières années, et quelque chose me dit que c'était ce qu'il était venu faire.


-Chasser l’acromentule ? Bruna ? Mais Hilswood, regarde ses bras de fée. Pas moyen qu’elle mette trois bombarda sur une de ces bestioles qu’elle serait déjà bouffée…

Sans me laisser le temps de formuler une phrase il répondit à Izsa. Ironiquement et en me sous estimant. Je suis habituée à ce qu'on me sous estime, mais c'est une arme en quelque sorte. Stanislas me considère toujours comme une gamine, enfin c'est l'impression qu'il me donne avec ses actes et ses paroles.  Bon, OK, j'ai peut être des bras de fées et peut être que je suis une bimbo, mais je lance très bien les maléfices, et probablement mieux que lui. Cependant, je ne lui en veux pas, ça devient une habitude et ça me plaît, qu'on me traite comme une princesse: je le prend comme un compliment. Il passa son bras autour de ma nuque. Fallait dire qu'il était plus grand que moi d'au moins deux têtes. Il m'attira contre lui, contre son torse contre lequel je m'appuyais souvent quand on s'allongeaient ou quand on se chamaillaient. Je respirait son odeur à pleine bouffée, j'adore cette fragrance. J'adore ce mec, il me taquinais souvent pour plaisanter, il me lançais des petites piques inoffensives, il me distrait. Je dépose mes mains sur son torse et le repousse légèrement en souriant, faisant semblant de bouder.

-Meuh oui bien sur Karkaroff et toi tu me sauveras n'est ce pas ? Au fait, qu'est ce que tu faisais là ?

Dis-je d'un air ironique. Il décida de nous accompagner pour notre balade nocturne dans la Forêt Interdite. Selon lui deux jeunes filles dans la forêt ce n'est pas très sûr, et il a raison c'est pour ça que je ne refusa pas son idée de nous accompagner. De toute façon, je ne peux rien lui refuser à lui, à ma bitch. C'est donc accompagnées de Stany que nous pénétrèrent dans la Forêt. Soudain il faisait plus sombre, les arbres étaient tellement rapprochés les uns des autres que la lumière de la lune n'arrivait pas à transpercer leur feuillages. #Lumos ! Murmurais-je et une lueur apparut sur le bout de ma baguette magique quand le fameux Justin Davis apparut. Que faisait-il ici ? Sûrement ce qu'on allait faire ; une petite escapade. Davis est plutôt beau garçon et il me plais pas mal. Il est populaire auprès de la gente féminine à vrai dire. Il me dévisagea tranquillement sans vraiment se soucier des autres. Je suis habituée à ce qu'on s'intéresse qu'à moi. Je brille avec n'importe qui et n'importe où,  je tape à l'oeil. D'un air arrogante je fis de même. Puis il m'adressa un sourire séducteur, un sourire avec des arrières pensées que je connaissait bien, j'avais l'air de lui plaire. Je plais à tout le monde. C'est comme ça. Il porta enfin son attention vers les deux autres avant de poser une question.

Salut, qu'est ce que vous faites ici ? 

-Salut, on... on comptais se promener dans la Forêt. T'as qu'à nous accompagner.

Je venais de faire "connaissance" avec le fameux Davis, et je ne comptais pas le laisser partir sans l'avoir envoûter.


Dernière édition par Bruna Evans le Mar 07 Oct 2014, 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Izsa Hilswood, Lun 29 Sep 2014, 22:05


Alors qu'Izsa proposait sa petite partie de chasse, Stanislas arriva.
Il était de son année, et passait beaucoup de temps avec Bruna, aussi ils avaient fini par devenir amis, en quelque sorte.
C'était un type arrogant, grinçant, qui adorait taquiner les autres plus ou moins méchamment, aussi les deux serpents ne pouvaient que très bien s'entendre. Ils passaient leur temps, à se chercher, toujours en compétition, sans jamais laisser l'autre être le plus fort. Izsa ne le prenait pas trop sérieusement, c'était juste un forme de défi, de la "saine compétition" comme on pourrait dire.

   - Deux jeunes filles, seules dans la forêt… Votre équipe serait plus sûre si j’venais avec vous. Oh si, dîtes-le que vous en mourrez d’envie. De toute manière, vous n’avez plus vraiment l’choix.


Je suis sûre qu'en réalité c'est lui qui meurt d'envie de nous rejoindre. Et puis, Izsa n'était vraiment pas contre y aller à plusieurs. Plus on est de fous plus on rit. Cette balade serait définitivement très amusante.

-Meuh oui bien sur Karkaroff et toi tu me sauveras n'est ce pas ? Au fait, qu'est ce que tu faisais là ?

En voilà une bonne question. Parce que bon, c'est pas parce que les deux jeunes filles étaient dehors que tout le monde devait se mettre à faire le mur quand même ! Et le règlement alors ? Ah ah ah...
Izsa observait ses deux amis avec une certaine affection. Leur proximité ne la gênait pas, bien qu'elle soit toujours incapable de définir avec exactitude s'il y avait quelque chose de plus entre eux. Ils n'avaient jamais été en couple ensemble, mais il y avait de quoi avoir des doutes. Mais tant qu'ils disaient qu'ils n'étaient qu'amis, Izsa voulait bien les croire. Et puis, c'était des grandes personnes, ils savaient ce qu'ils faisaient. S'ils voulaient sortir ensemble, rien ne les retiendrait.

Contrairement à Bruna, Izsa n'était pas du genre à chercher les mecs. Non pas qu'elle n'était pas intéressée, mais elle préférait d'abord considérer les mecs comme des amis que comme des conquêtes. Au moins elle ne risquait pas de tomber sur des connards. D'ailleurs, maintenant qu'elle y pensait, elle n'avait jamais eu de copain à Poudlard. En vacances, évidemment, mais à l'école, elle consacrait bien plus de temps à ses amis qu'à l'éventualité d'avoir un petit ami. Et puis, comme on pouvait s'en douter, Izsa n'était pas vraiment du genre romantique. Ce genre de guimauve lui donnait envie de vomir. Et bien, ma p'tite Izsa, c'est pas aujourd'hui que tu sortira du célibat.

Alors qu'Izsa se faisait ces réflexions, un autre Serpentard les rejoint. Encore un ! C'est la nuit de vert argent ou quoi ?  C'était Justin. Justin Machinchose, étant donné son incapacité de se souvenir les noms de familles. Ils avaient passés le dernier cours de potion à côté, et il devait bien se la potion catastrophique d'Izsa. Enfin bon, mis à part cela, ils ne se connaissaient pas vraiment, et elle préférait remettre son jugement à plus tard.

- Salut, qu'est ce que vous faites ici ?

On cueille des champignons, c'est la saison après tout.
Izsa surpris l'air dragueur du serpent envers son amie. Définitivement, il avait les hormones qui le dérangeait. Un bon p'tit mâle en rûte qui mérite juste un sceau d'eau dans la figure histoire de lui remettre les idées en place. Enfin, ça s'était son avis, et de toute évidence Bruna ne serait pas du même.
Elle n'allait pas dire à son amie de se méfier, parce qu'elle savait bien ce qu'elle faisait. Si elle se mettait en chasse, c'était Justin qui allait en pâtir.

-Salut, on... on comptais se promener dans la Forêt. T'as qu'à nous accompagner.


Plus on est de fous, plus on rit. Mais d'un autre côté Izsa n'avait pas spécialement envie d'entendre les tourtereaux roucouler dans toute la forêt. Tant pis je suppose...et puis je me doit d'aider Bruna dans sa vie sentimentale après tout !

- Bon allez les enfants on se bouge ! On va pas rester camper là jusqu'à ce que Dey ou Whisper nous crame !

D'un pas volontaire, elle prit la tête de leur petite expédition et s'enfonça dans la forêt interdite.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Stanislas Karkaroff
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Stanislas Karkaroff, Ven 03 Oct 2014, 14:10


Sans se laisser démonter, Bruna vint poser ses paumes contre moi pour me repousser doucement, une moue boudeuses sur les lèvres. Pauvre chérie, elle fait la vexée, ironisai-je intérieurement. La regardant s’écarter, je plongeai mes mains dans les poches de mon pantalon, un air provocateur toujours plaqué à mon visage. Puis j’insinuai ma potentielle participation à leur virée forestière, faisant passer celle-ci plus par un acte de générosité et de protection, que par une réelle envie de les rejoindre. A demi-vrai. J’avais omis que je cherchais désespérément un peu de distraction ce soir.

    Meuh oui bien sur Karkaroff et toi tu me sauveras n'est ce pas ? rétorqua Bruna, goguenarde. Au fait, qu'est ce que tu faisais là ?

    J’étais venu trouver quelqu’un à faire flipper. Coup d’œil dans les bois sombres. Mais vous êtes trop grandes pour ses c*nneries. Enfin, je crois.


Tout en déballant mon explication un peu floue, je fis quelques pas en direction d’Izsa qui restait encore muette. Pourtant c’était une fille intelligente et je savais qu’elle en pensait toujours bien plus que ce qu’elle n’en disait par la suite. Ceci avait le don de m’intriguer quelque peu, je l’avoue. Les gens curieux et intellectuels tels qu’elle, étaient toujours une source d’intérêt ; au moins en ce qui me concernait. Le vent humide des sous-bois soufflait dans ses mèches brunes coupés au carré. Petit côté badass qui me rappelait sa dernière suggestion.

    Si on croise une une accromentule, je te mets au défis de l’achever en premier, sifflai-je alors qu’un sourire provocateur fendit mes lèvres.


De nouveau ce besoin de vérifier qui est le meilleur. De faire ses preuves et de se mesurer l’un à l’autre. C’était irrépressible et bien trop amusant pour que je m’en prive. Je soutins son regard lorsque qu’un son chuintant, comme l’herbe qui plie sous le poids d’un corps, s’ajouta à la mélodie du vent et attira mon attention. Faisant volte-face je découvris l’arrivée d’un nouvel élève. Davis. C’était son nom de famille et la seule information à son sujet dont j’arrivais à me souvenir sur le moment, alors que je connaissais aussi son prénom, pour en avoir parfois parlé avec Bruna. Pas au court d’une conversation importante, mais il nous arrivait d’avoir des discussions au sujet d’élèves de notre maison, pour partager nos avis. Au sujet de Davis, je restais sceptique. Mais ma meilleure amie, elle, semblait déjà s’être fait son avis. J’échangeai un regard avec Izsa quand nous surprîmes l’air dragueur du nouveau venu à l’égard de notre amie commune.

    Salut, qu’est-ce que vous faîtes ici ?

    Salut, commença Bruna. On…


J’enchainai immédiatement sur une touche sarcasme. Réflexe.

    On prend le thé, voyons. Lancé avec l’évidence d’un ton détaché et un sourire mielleux. Mais Bru’ reprit la parole pour donner la vraie raison.

    … On comptait se promener dans la Forêt. T'as qu'à nous accompagner.


Comme cette invitation l’engageait à une réponse positive –qui ose répondre non à Bruna ?– c’est comme si le jeune homme n’avait pas besoin de répondre pour affirmer sa décision. Désormais nous serions quatre et les choses s’annonçaient intéressantes. Peut-être l’occasion de mieux cerner l’élève de mon âge. J’hésitais à le mettre à l’épreuve et être insupportable pour tester sa réaction, ou bien à l’observer en silence mettre en place son plan drague. Puisque, soyons clair, il y avait une forte odeur hormonale dans l’air à peine eut-il posé son regard sur la benjamine du groupe.

C’est Izsa qui me sortit de mes pensés en prenant l'initiative de se mettre en chemin.

    Bon allez les enfants on se bouge ! On va pas rester camper là jusqu'à ce que Dey ou Whisper nous crame !, rappela-t-elle enthousiaste.


Puis elle se mit en marche, s’enfonçant droit dans la forêt obscure. Le ciel avait terni, couvert par son manteau de nuit et l’atmosphère se faisait plus sombre. Haussant les épaules j’emboitai le pas de la joyeuse luronne en conservant mon calme placide. Et ceux, même lorsqu’en passant devant J… J-quelque chose Davis, je lui demandai :

    Mais et toi, qu’est-ce que tu faisais ici ? Prendre l’air ?


Poursuivant ma marche, je gardai un maigre contact visuel avec lui pour lui montrer qu’il avait encore toute mon attention quant à sa réponse. Ce faisant, je tâchai également de me montrer le plus cordial possible. En perspective de notre soirée, mieux valait favoriser la bonne entente.
Revenir en haut Aller en bas
Justin Davis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Justin Davis, Dim 05 Oct 2014, 11:45


La jolie Serpentard ne semblait pas insensible au charme de Justin et absolument pas dérangée par le fait qu'il la reluque ainsi. Au contraire, la sixième année semblait plutôt bien le prendre et lui retourna son regard empli de convoitise. Ils ne se connaissaient pas vraiment, ils avaient du se rencontrer quelques fois mais jamais personnellement et cette sortie nocturne semblait l'occasion idéale de rencontrer du monde. Finalement la brunette rompit le silence pour répondre à la question du blondinet.

« Salut, on...

On prend le thé, voyons »

Le bulgare venait de trouver une manière détournée de se faire remarquer. Lui aussi il le connaissait, il n'avait pas l'air idiot, loin de là et il était le nouveau poursuiveur des vert et argenté. Il était trop tôt pour se faire une vraie impression de lui. Cependant Bruna ne se laissa pas impressionner par son ami et termina sa phrase calmement.

« On comptais se promener dans la Forêt. T'as qu'à nous accompagner. »

Il hocha la tête en signe d'approbation. Il n'allait tout de même pas refuser une si gentille invitation. Les quatre serpents demeurèrent  silencieux un court instant mais Izsa, celle qu'il n'avait pas entendu depuis sa venu les réveilla tous.

« Bon allez les enfants on se bouge ! On va pas rester camper là jusqu'à ce que Dey ou Whisper nous crame ! »

Les quatre semblèrent d'accord puis ils s'enfoncèrent dans la pénombre. Brune et Izsa fermait la marche tandis que devant Stanislas rejoint Justin. Arrivée à sa hauteur il le regarda, intrigué de décida à lui poser une question.

« Mais et toi, qu’est-ce que tu faisais ici ? Prendre l’air ? »

Il se regardèrent rapidement. L'autre semblait plutôt intéressé par le personnage qui lui faisait face et ce sentiment était en quelque sorte réciproque. Ils se cherchaient, tentant de cerner l'autre.

« Quand j'ai passé une journée de Mer** je passe dans la forêt. C'est reposant, parfois je fais flipper des gosses qui sont venus ici en bande. »

Et c'était vrai. Le nombre de fois ou il avait fait peur à des gamins venus faire les fiers. Le nombre de fois ou à cause de ça il avait cru qu'il allait mourir de rire. Enfin bref, il avait remarqué comme tout le monde que Bruna et Stan étaient proches, et tout le monde se demandait s'ils sortaient ensemble. Il voulait tirer ça au clair, juste pour le plaisir de savoir. C'était un homme curieux, qui à dit que la curiosité est un vilain défaut ? Une fois qu'ils étaient à quelques mètres des deux filles ils lui lança ouvertement :

« Ta copine, Bruna, elle est vraiment pas mal. Si je pouvais me la faire j'hésiterais pas moi... »

Il le regarda sans paraître trop insistant, un sourire aux lèvres, attendant la réponse de son interlocuteur. C'était une cordiale provocation et l'autre Serpentard serait assez intelligent pour comprendre son sous-entendu.

C'est au tour du PNJ il me semble !
Revenir en haut Aller en bas
Créature Magique
avatar
PNJ
Créature Magique

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Créature Magique, Ven 10 Oct 2014, 18:50


Espèce en perdition. Toiles massacrées. Proie rares. Faim. Faim tenace.

Les accromentules de la Forêt Interdite n’étaient plus très nombreuses. Elles avaient subi de grosses pertes lors de la bataille de Poudlard plus de cent ans auparavant et n’avaient jamais véritablement réussi à s’en remettre. Peut-être parce qu’on les avait cantonnées. Domptées un peu. Pas réellement d’ailleurs, impossible de dresser une accromentule. Mais quoi qu’il en soit elles avaient faim. Et l’heure était venue de trouver à manger. Chacune partit dans une direction différente, à la recherche d’un bon festin. Pour le groupe. Celle qui ramènerait la plus grosse prise serait adulée. Peut-être même pourrait-elle prendre le rôle de chef.

Faim. Grosse faim. Odeur. Paroles. Pas. Présence. Manger !

Huit pattes, huit yeux et deux pinces. Et du venin oh oui, du bon venin pour bien faire mal. Une accromentule tout simplement. Toute noire. S’approchant des bruits qu’elle entendait. Pas le droit d’attaquer les centaures. Mais les centaures ne faisaient pas ce bruit. Ce bruit était plutôt celui de ceux qui ne savent pas se déplacer dans la forêt. Les centaures font du bruit au galop mais autrement ils sont discrets. Là, elle sentait de la maladresse.

Rapporter. Gagner. Être adulé. Se remplir le ventre. Savourer.

Cette accromentule n’était pas la plus grosse du groupe. De toute manière aucune d’entre elle n’avait eu la croissance qu’avait pu connaître, dit-on le plus grand chef qu’ait connu la tribu. Cependant elle faisait peut-être un mètre de haut et cela serait largement suffisant pour effrayer les humains. Leur faire prendre la fuite. Espérer que l’un d’eux tombe… Ou mieux. Elle avait un plan. Elle grimpa à un arbre, ses pinces cliquetant légèrement mais en essayant de faire le moins de bruit possible. Au-dessus de l’endroit où ils étaient, elle allait tisser une toile et la laisser tomber sur eux pour tous les piéger. Elle s’affaira, se mit au travail, sans cesser de penser à la gloire qui l’attendait.

Piéger. Comme des mouches. Enrober. Porter. Apporter. Sentir.

Salivant de plus en plus elle ne s’apercevait même pas que le bruit de ses pinces augmentait. Elle avait quasiment terminé et s’affairait désormais à décrocher un bord, puis un autre, allant vite pour essayer de les prendre au piège. Glissant sur sa toile comme un funambule sur son fil.

Manger. Manger. Manger. Manger. Manger.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Bruna Evans, Sam 11 Oct 2014, 21:20


Bien sur, Davis accepta ma proposition, malgré la remarque sarcastique de Stan. Il faut toujours qu'il mette les gens mal à l'aise, un peu comme moi. Heureusement que Davis l'ignora et ne répliqua pas je ne tenais pas  vraiment à essayer de calmer Stan si il s'énervait, la seule qui y arrive vraiment c'est sa jumelle, moi, c'est pas trop mon truc, surtout qu'il faut de la patience. Beaucoup de patience.

Nous nous mirent en route grâce à Izsa, qui nous encouragea à avancer si on ne voulait pas se faire prendre. Sinon nous aurions très bien pu passer la nuit au même endroit, à discuter. Comme je l'avais devinée Stan était venu effrayer les p'tits nouveaux qui s'aventuraient dans la Foret. Moi aussi, ça m'énervais que des gosses se croient assez compétent pour venir se balader ici en pleine nuit. Encore un point commun qui nous lie. Tandis qu'il défiait Izsa, nous nous enfonçâmes plus profondément dans la Foret. Toujours en train de chercher de la compétition celui là. Il faut qu'il se mesure aux autres, qu' il ressente sa « supériorité », c'est un sentiment que je connais bien même si je ne défie pas tout le monde.

Stan et Justin passèrent devant Izsa et moi. Je savais que Stanislas était sceptique au sujet de Davis. Il ne savait pas vraiment comment l'interpréter, cependant il avait raison. Ce Justin est vraiment mystérieux, et il n'est pas du genre à se laisser faire. Je ne savais pas si c'était très sûr de les laisser seuls, Stanislas allait surement lui lancer quelques piques acides, histoire de lui faire péter les plombs, et Justin n'allait pas l'ignorer cette fois.

A ma grande surprise mon alter-égo ne dit rien de gênant ou d'insultant, il lui demanda simplement ce qu'il faisait là. Apparament, lui aussi était venue effrayer des gamins. Enfin, pas vraiment. C'était plus pour s'apaiser, et si il croisait des mioches suicidaires il leurs donnait une petite leçon. Tant mieux, on était 3 à terroriser les gosses inconscients.

Je regardais Izsa en me demandant ce qu'elle pensait de lui. Elle était toujours impassible, et je ne parvenais jamais à lire ses sentiments. Les garçons marchaient plus vite que nous, à présent plusieurs mètres nous séparaient mais j'entendis clairement la voix de Justin résonner :

- Ta copine, Bruna, elle est vraiment pas mal. Si je pouvais me la faire, j'hésiterais pas moi...

Encore un qui nous pensait en couple ! Franchement, ça me fait rire et ça m'amuse mais j'étais surprise à vrai dire . Ce n'était pas Stanislas mais Davis qui avait lancé la première pique. Qu'allait faire Stan, j'en avais aucune idée. Il est tellement imprévisible quand on le provoque que je ne sais jamais à quoi m'attendre avec lui, même après plusieurs années. Moi, je ne comptais pas intervenir, je voulais voir la réaction de Stan, et puis Davis avait parlé à lui, et non à moi. Je fis semblant de ne pas entendre ses paroles pleines d'implicites. Il avait l'air fier de lui, un sourire retroussait ses lèvres.

Un bruit dérangeant résonnait à mes oreilles depuis quelques minutes. Je n'avait pas trouvé la source de la cacophonie quand je leva les yeux. Je fut alors paralysée. Une Acromentule d'au moins 1 mètre se trouvait au dessus de nous. Grace à la lueur que ma baguette magique nous offrait, je pouvais voir ses yeux globuleux et terrifiants. J'agrippa violemment le bras d'Izsa et le secoua pour qu'elle regarde l'araignée géante tisser sa toile. C'était écœurant et horrible quand c'était petit, mais alors là ! Jamais je n'avais vu quelque chose de semblable. C'était à vous donner la chair de poule.

- Stan, Davis ! Ils n'avaient pas l'air de l'avoir remarqué, pourtant elle devait être là depuis plusieurs bonnes minutes vu la toile.


Dernière édition par Bruna Evans le Mar 14 Oct 2014, 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Izsa Hilswood, Mar 14 Oct 2014, 00:00


Les deux filles marchaient côte à côte, ce qui n'était pas pour déplaire à Izsa. Marcher avec Justin n'était sûrement pas ce qu'elle aurait apprécier. Il semblait beaucoup trop victime de ses hormones pour qu'ils puissent tenir une conversation convenable. Et puis, si elle avait marché avec Stan, cela signifiait laisser les adolescents en rûte ensemble. Et c'était assez insupportable de tenir la chandelle.
Donc marcher avec son amie était définitivement la meilleure solution.
Les deux gars les dépassèrent peu après et elles purent entendre distinctement leur conversation. Au début, Stan se contenta de demander ce que Justin faisait là. Izsa s'en fichait un peu, ce mec ne l'intéressait pas du tout. Mais alors pas du tout ! Et elle ne fit même pas attention à sa réponse. Surtout que la suite de la conversation s’annonçait bien plus intéressante.

« Ta copine, Bruna, elle est vraiment pas mal. Si je pouvais me la faire j'hésiterais pas moi... »

Évidemment que tu n'hésiterais pas, tu la déshabille déjà du regard. Ça en devenait presque malsain. Si Justin et Bruna voulaient s'envoyer en l'air, qu'ils le fassent, au moins ça serait plié. Il n'était pas obligé de faire une telle parade nuptiale. La Serpentard détestait toute cette période de drague, qui semblait toujours nécessaire avant de se mettre en couple. Vous ai-je déjà dit que je n'étais pas du tout romantique ? Oui ? Ah, désolée...
Et puis, Justin avait plus ou moins sous-entendu que Bruna et Stan sortaient ensemble. Peut-être le croyait-il, mais dans ce cas là, il se plantait complètement. Ou alors, il voulait faire réagir le bulgare. Pour Izsa, il s'y prenait définitivement de la mIauvaise façon. Ce n'était pas du genre de Stan de s'énerver et d'être ultra-protecteur envers son amie. Et heureusement, vu le nombre de conquêtes que Bruna comptait.

Soudain, sa cadette lui agrippa violemment le bras. Au début, Izsa ne comprit pas, se demandant juste ce qui lui prenait. Elle ne réagissait surement pas comme ça à cause de ce que venait de dire Justin ; elle en avait connu des bien pires. Alors quoi ?
Elle leva alors les yeux. Une énorme accromentule était là, juste au-dessus d'elle. Izsa inspira, et pendant tout ce temps, des dizaines d'idées traversèrent son cerveau. Déjà, elle était plutôt contente de tomber aussi facilement sur son objectif. Elle se fit ensuite la réflexion qu'elle n'avait jamais vu une araignée en détail, mais qu'avec un spécimen aussi grand il était plutôt facile d'étudier leur anatomie. Et on se rendait alors vraiment compte que ces bestiaux étaient horriblement hideux. Des dizaines de créatures étaient vraiment moches, mais l'accromentule remportait sans aucun doute la palme d'or.
Puis, elle se rendit compte qu'elle devait expirer, si elle ne voulait pas tomber dans les pommes.

- Stan, Davis !

Le cri de Bruna lui remit définitivement les pieds sur terre. Izsa prit conscience qu'elle était en danger de mort, ce dont elle ne s'était pas encore rendu compte. Ces araignées n'étaient pas connus pour être de gentils animaux de compagnie, et en plus celle-ci semblait prête à les attaquer. De sa toile, elle semblait tisser un piège, prêt à se refermer sur eux.

D'un geste brusque, presque violent, Izsa poussa Bruna sur le côté, de sorte qu'elle ne soit plus sous l'accromentule. Tiens, c'est bien une réaction de Gryffondor ça. Il n'était pas question pour elle qu'il arrive le moindre mal à son amie. Et puis, la septième année ne doutait pas un seul instant de pouvoir s'en sortir, d'ailleurs elle était très confiante lorsqu'elle sortit sa baguette et la tendit devant elle. Le tout, c'était de ne rien avoir dans les pattes qui puisse la gênée. En parlant de boulets en danger...

- P*TAIN, SORTEZ VOS BAGUETTES BANDES DE TROUS DU C*L !

Un Arania Exumai aurait peut-être suffit, mais, premièrement Izsa comptait bien récupérer le venin de cette araignée téméraire, et deuxièmement il n'était sans doute pas une bonne idée de lancer un sort sur un paquet de toile qui semblait prêt à tomber pile dans leurs gueules... Izsa resta donc immobile, attendant avec sang-froid la réaction de l'animal. Aresto momentum, aresto momentum, aresto momentum répéta-t-elle en boucle dans sa tête. Il ne fallait surtout pas qu'elle se rate. Mais tant que le piège ne se refermait pas, elle devait attendre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Alhena Peverell, Mer 21 Jan 2015, 18:30


[RP avec Ombre Deflamme]

Il faisait nuit noir, Alhena marchait lentement dans cette immense forêt inquiétante. La peur au ventre, elle venait une fois encore de quitter discrètement les couloirs de Poudlard (même si quelques inconvénients s'étaient mis en travers de sa route). Sa nouvelle baguette bien ancrée dans la paume de sa main. La jeune brune se dirigeait vers le point de rendez-vous qu'on lui avait indiqué. Un peu plus tôt dans la journée, lors d'un cours où elle avait ridiculiser comme à son habitude une certaine Serdaigle, elle avait reçu un petit mot lui donnant rendez-vous dans la forêt interdite. Curieuse, Alhena avait tenue à y aller mais en arrivant, elle avait vaguement croisé quelqu'un d'autre et avait du s'enfoncer plus loin dans la forêt.
Calme mais anxieuse, Alhena traversait les bois en silence. Les branches craquaient sous ses pas. Elle tenait fermement le petit morceau de papier de son malheur dans l'autre main. Mais quelle idée de se retrouver dans la forêt interdite ? Premièrement c'était gigantesque, deuxième c'était dangereux. Alhena aurait dû écouter sa conscience et rester tranquillement au chaud sous sa couette. Elle s'en voulait un peu.

Entendant du bruit, Alhena se stoppa et pointa sa baguette vers l'endroit d'où venait le bruit.

- Lumos... chuchota la Peverell.

La lumière n'était pas assez forte pour éclairer la chose vue au loin. On voyait une ombre difforme au sol près d'un arbre. Était-ce un rocher ? Où une illusion de son esprit ? En tout cas pas un animal dangereux sinon il l'aurait déjà attaqué.

- Vous allez bien ? Qui êtes-vous ? Que faites vous là ? demanda-t-elle la voix grave au cas où.

Alhena s'approcha prudemment de l'ombre. Elle tremblait de la main droite, et si c'était un piège que ferait-elle ? Quel sort lancerait-elle en premier ? Elle sentait une boule de peur se formait au creux de son ventre.
En découvrant la chose, Alhena resta perplexe de sa trouvaille. C'était bien la dernière chose à laquelle elle s'attendait en réalité.

- Mais... Qu'est-ce que...
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Ombre Deflamme, Mer 21 Jan 2015, 22:23


Ombre qui n'est pourtant pas quelqu'un d'irréfléchi avait, pour elle ne sait quelle raison, décidé de provoquer cette Serpentarde. Mais celle-ci l'avais encore cherché pendant le cours et la jeune fille avait craqué. Elle avait envoyé un mot à la brune pour la convoquer le soir même dans la forêt interdite.
La septième année avait décidé d'y aller en avance pour pouvoir préparer le terrain et rendre la monnaie de sa pièce à Alhena. Elle n'avait pas vraiment d'idée concrète, mais la jeune femme s'était dit que le simple fait de lui donner rendez-vous dans la forêt serais à son avantage. En effet Ombre aimait ce lieu peuplé de personnage fabuleux. Celle-ci n'étant en effet pas très proche des êtres humains. D'ailleurs en y pensant la personne avec laquelle la Serdaigle avait le plus de rapport était justement celle qu'elle allait rejoindre.
Elle commença alors à parler à voix haute comme il lui prenait régulièrement lorsqu'elle était seule :
- Mais qu'est ce qu'il m'a pris de donner rendez-vous à cette fille ! Je suis vraiment idiote ou quoi ? En plus je sors en plein milieu de la nuit alors que c'est interdit. Je ne suis pas en dernière année pour faire retirer des points aux Serdaigles ! Oh et puis zut ce n'est pas le moment de faire demi tour sinon je vais encore en entendre parler.

Mais à ce moment-là la blonde entendi un bruit qui venait de sa gauche. La demoiselle ne comprit pas ce qui lui arrivait, mais elle se retrouva coucher dans la terre. Enfin la terre était une façon de parler c'était plutôt une énorme flaque de boue. La bleue et bronze entendit alors quelqu'un :
- Lumos…

Ombre ne réussit pas à voir à qui appartenait la voix. Elle espérait sincèrement que ce n'était pas un professeur ou l'un des autres employés de Poudlard.
- Vous allez bien ? Qui êtes-vous ? Que faites vous là ?

La jeune fille essaya tant bien que mal de répondre, mais sa voix était coincé dans sa gorge. Elle ne comprenait pas ce qui pouvait provoquer l'arrêt de toutes ses fonctions cognitives. Franchement une Serdaigle qui ne pouvait qu'à grande peine réussir à penser et ne parlons pas de parler ou seulement bouger un orteil. La jolie blonde était mortifié par son incapacité.
- Mais... Qu'est-ce que…

La septième année aperçue enfin la personne qui venait à son secours. Non ! Ce n'était pas possible ! Sa pire ennemie se trouvait là au-dessus d'elle et semblait tout aussi hébété. La blondinette essaya une énième fois de se relever mais n'y arriva pas. Elle réussit seulement à articulait quelques mots :
- Ce n’est pas se que tu crois.

Mais d'ailleurs que pouvait bien penser la verte et argent. Franchement la Serdaigle venait de faire le plus beau cadeau possible à la Serpentarde. Que pouvait elle faire ? Son cerveau avait recommencé à fonctionner à peu près correctement et il ne travaillait qu'à une solution pour se sortir de ce bourbier où la jeune femme s'était elle-même fourrée. C'est à ce moment-là que le bruit revint. La chose qui l'avait ainsi mis hors d'état revenait à la charge. Comment pourrait elle s'en sortir dans sa position ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Il ne faut jamais sortir la nuit...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 13

 Il ne faut jamais sortir la nuit...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.