AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 9 sur 10
Recherche dans les eaux sombres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Galway Lynch
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard

Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Galway Lynch, Mar 17 Jan 2017, 17:48


Il fut soulagé de sentir le flux de pouvoir qui lui traversa le corps, son stratagème avait marché. Même s’il n’arrivait pas à désarmer son adversaire, au moins ne serait-il pas totalement ridicule. Le jet de lumière atteignit la rousse au bras et elle fut projeté en arrière alors que sa baguette s’échappait de la ramasseu… de sa main. Il vérifia d’abord si Elladora allait bien, et en effet elle se redressa rapidement et sortit un carnet de note. Il fut rassuré, jusqu’à ce qu’il voit en arrière plan la baguette de la Serpentard qui finissait son vol de quelques secondes… dans le lac.

Mais quel idiot ! Il y avait mis bien trop d’enthousiasme ! Avec lui c’était tout ou rien, soit le flux magique était inexistant, soit il était trop puissant, il fallait qu’il arrive à contrôler ses pouvoirs, il le fallait ! Pour éviter que ce genre d’accident n’arrive, pour éviter de blesser les autres, pour sa sœur… Sa sœur… il s’était déjà retrouvé face à une telle situation, des années auparavant, devoir extraire quelque chose d'un lac. Évidemment la situation de l’époque était plus dramatique car une vie était en jeu, mais il y avait quand même pas mal de pression sur ses épaules. Elladora lui en voudrait à mort si elle perdait sa baguette, et c’était bien normal, tout était de sa faute, le lieu choisi, la force avec laquelle il avait lancé le sortilège pour être sûr de réussir… ah ça oui, il avait réussi !

« Ca va, ca va. C'est incroyable comme expérience. J'ai presque l'impression qu'il ne s'est rien passé. »

Sa partenaire se releva, elle était tellement absorbée par ses notes qu’elle ne s’était rendu compte de rien. Galway se rapprocha du lac et mit beaucoup plus de temps qu’il n’était nécessaire pour trouver l’évidente solution qui provenait de l’un des trois sortilèges qu’il maîtrisait, le premier qu’il avait apprit.

-#Wingardium Leviosa !!!

Au moment où il prononçait cette formule une bourrasque de vent étouffa ses paroles. Tout à coup l’atmosphère n’avait plus rien d’apaisante, comme pour refléter l’état de panique dans lequel il se trouvait. Le vent qui s’était levé, et puis l’eau du lac à moitié gelée qui ondulait. Le sortilège partit comme un éclair, mais manqua sa cible, soulevant une gerbe d’eau à la place. Un autre souvenir, qui aurait dû le mettre sur la voie de ce qui allait se passer ensuite. Il entendit Elladora dire quelque chose mais il ne pu distinguer ses paroles.

-#Wingardium Leviosa !!!

Il ne sut jamais si sa deuxième tentative allait atteindre son but, car avant que le jet de lumière n’atteigne la surface du lac, la baguette avait disparue. Galway avait à peine eu le temps de distinguer un bout de tentacule, cette vision furtive lui suffit pour comprendre ce qui venait de se passer ainsi que les catastrophiques conséquences. Il connaissait ces tentacules, il avait eu tout le temps de les observer de très, très prêt.

« Qu'est-ce qu'il vient de se passer ?! »

Galway était mortifié, et il resta figé sur place, ne sachant que dire. Cela dura une bonne trentaine de seconde qui lui parurent une éternité, chaque dixième de seconde ajoutant un peu plus de gêne à l’état dans lequel il se trouvait. Des excuses ? Aucun mot d’excuse ne semblait assez fort pour exprimer à quel point il s’en voulait. Des explications ? Cela ne ferait que pointer à quel point tout était de sa faute, du début jusqu’à la fin. Une solution ? Ce serait le mieux qu’il puisse faire, évidemment il pourrait proposer à Elladora de lui donner l’argent nécessaire à l’achat d’une nouvelle baguette, mais une solution immédiate serait beaucoup plus appréciée, sa nouvelle baguette ne serait pas livrée avant quelques semaines sans doute, et sans baguette elle prendrait beaucoup de retard dans l’apprentissage de la magie. Il ne pouvait pas non plus lui donner sa baguette en dédommagement, le vendeur lui avait bien précisé qu’elle était unique et n’avait qu’un seul maître.

Mais comment pouvait-il faire pour récupérer la baguette au fond du lac sombre ? Cela soulevait une multitude de problème à résoudre. Comment se repérer sous le lac, alors qu’il n’y avait jamais été ? Comment combattre le froid dans ce lac à la surface à moitié gelée ? Comment récupérer la baguette des tentacules de ce monstre ? Comment faire pour respirer sous l’eau tout ce temps ? Respirer sous l’eau… oui ! Les branchiflores qui leur avait été donné par les êtres de l’eau, Angelos lui avait dit qu’elles permettaient de respirer sous l’eau ! Lui-même avait fait quelques recherches la-dessus pour vérifier les dires d’Angelos et compléter ses connaisances.

« Les branchiflores permettent de respirer sous l’eau pendant un peu moins d’une heure, ce sera suffisant pour retrouver la baguette je pense, mais il nous faudrait quelque chose pour luter contre le froid, un sortilège ou une combinaison de plongée, tu as une idée ? Je veux dire… le calmar géant vient d’emmener ta baguette au fond du lac, c’est ma faute, il en a après moi. Tout est ma faute, je m’en veux terriblement, et ce lac est v-vraiment eff… effrayant, mais je ferais tout ce que je peux pour récupérer ta baguette, je te le promet. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elladora Wilkes
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Elladora Wilkes, Mar 24 Jan 2017, 17:21


Elladora était paniquée à l'idée d'avoir perdue sa baguette. Lorsqu'elle la vit disparaître dans le lac, elle ne sut la raison pour laquelle ce morceau de bois fut soudainement engloutie par l'eau. Elle entendit vaguement Galway dire quelque chose derrière elle, mais elle ne comprit pas les mots distinctement. Elle vit seulement une parcelle d'eau s'affoler devant elle. Lorsqu'elle reprit un peu son calme et se tourna vers son coéquipier, il était blanc comme un linge, comme s'il allait s'évanouir.

« Les branchiflores permettent de respirer sous l’eau pendant un peu moins d’une heure, ce sera suffisant pour retrouver la baguette je pense, mais il nous faudrait quelque chose pour luter contre le froid, un sortilège ou une combinaison de plongée, tu as une idée ? Je veux dire… le calmar géant vient d’emmener ta baguette au fond du lac, c’est ma faute, il en a après moi. Tout est ma faute, je m’en veux terriblement, et ce lac est v-vraiment eff… effrayant, mais je ferais tout ce que je peux pour récupérer ta baguette, je te le promet. »

Les idées avaient fusées dans sa tête, si bien qu'il était difficile pour Elladora de suivre.

« De la branchiflore ? Heu mais on ne va quand même pas… Des combinaisons oui, mais où en trouver… Je onnais bien un sortilège mais je ne l'ai jamais utilisé et ne sait pas si cela peut fonctionner dans un cas comme celui-ci. Sous l'eau.. Un calmar ? Mais comment on va faire pour y voir quelque chose. Je n'ai jamais utilisé de branchiflore. Je.. »

Elladora commença à paniquer à nouveau et se rendit compte que ce qu'elle disait était complètement incompréhensible. Elle respira et compta dans sa tête pour pouvoir parler clairement.

« Ce n'est pas de ta faute. Tu ne pouvais pas prévoir que ma baguette allait tomber dans le lac, je n'aurais pas dû être aussi proche. Au moins, on aura beaucoup de choses à dire lors de notre exposé. »

Elle faisait mine d'être confiante et souriante mais elle était également bien inquiète. L'idée d'avoir perdue sa baguette impliquait énormément de choses très déplaisantes, certes, mais l'idée de se retrouver dans les eaux du lac noir par ce froid avec tout genre de créatures hostiles, ce n'était pas non plus très rassurant.

« Nous pouvons essayer, si tu le souhaites, mais je peux toujours acheter une autre baguette, tu sais. Pas la peine de gaspiller ta branchiflore si tu ne le souhaites pas. »

Malgré cela, elle sentait que Galway n'en démordrait pas. Elle s'approcha très prudemment de l'eau, et se prépara à lancer un sortilège d'impervius pour voir si cela fonctionnait. Par reflexe, elle chercha sa baguette mais se rendit compte de l'absurdité de son geste.

« Oh. Bon. Le sortilège dont je parlais est celui de l'Impervus. Je crois que cela permet de repousser l'eau afin de rester au sec. Malheureusement, je ne sais pas combien de temps cela dure et si cela peut fonctionner si nous plongeons dans un lac. Je ne peux de toute façon pas lancer le sortilège mais toi tu le peux. A moins que tu ais une meilleure idée. »
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Galway Lynch, Mer 25 Jan 2017, 17:45


Galway guettait avec inquiétude la réaction de sa camarade, il était responsable de la perte de sa baguette et la solution qu’il lui proposait était dangereuse et effrayante.

« De la branchiflore ? Heu mais on ne va quand même pas… Des combinaisons oui, mais où en trouver… Je connais bien un sortilège mais je ne l'ai jamais utilisé et ne sait pas si cela peut fonctionner dans un cas comme celui-ci. Sous l'eau... Un calmar ? Mais comment on va faire pour y voir quelque chose. Je n'ai jamais utilisé de branchiflore. Je... »

Elladora était encore un peu confuse, mais semblait réaliser petit à petit ce qui venait de se passer et la panique s’entendait dans sa voix, de plus en plus à chaque syllabe. Galway était mortifié, il aurait encore préféré qu’elle lui hurle dessus, l’insulte de tous les noms plutôt que de la voir effrayée. Elle sembla se rendre compte que sa panique avait un effet désastreux sur Galway car elle ajouta.

« Ce n'est pas de ta faute. Tu ne pouvais pas prévoir que ma baguette allait tomber dans le lac, je n'aurais pas dû être aussi proche. Au moins, on aura beaucoup de choses à dire lors de notre exposé. Nous pouvons essayer, si tu le souhaites, mais je peux toujours acheter une autre baguette, tu sais. Pas la peine de gaspiller ta branchiflore si tu ne le souhaites pas. »

Elle essayait de le rassurer, en minimisant la perte de sa baguette, en essayant de faire de l’humour et de positiver, ou en prenant un peu de la faute sur elle-même. Galway était sensible à ses efforts, mais ses arguments n’avaient que très peu de poids à ses yeux. Il était déterminer à rattraper sa faute, à ne pas laisser Elladora sans baguette tout ce temps. Là encore elle parut lire dans ses pensées.

« Oh. Bon. Le sortilège dont je parlais est celui de l'Impervus. Je crois que cela permet de repousser l'eau afin de rester au sec. Malheureusement, je ne sais pas combien de temps cela dure et si cela peut fonctionner si nous plongeons dans un lac. Je ne peux de toute façon pas lancer le sortilège mais toi tu le peux. A moins que tu ais une meilleure idée. »


L’impervius… Il avait déjà lu quelque chose au sujet de ce sortilège, sans doute dans « Le livre des sorts et enchantements, niveau 1 ». Une fine couche imperméable recouvre l’objet et l’eau glisse dessus sans le mouiller. Il était déconseillé de l’appliquer sur un être vivant, car l’espace entre la fine couche et le nez ou la bouche n’était pas suffisant pour respirer convenablement. Les branchiflores permettaient de respirer sous l’eau mais si l’eau ne parvenait pas jusqu’aux branchies, elles étaient inefficaces. Il réfléchit à voix haute.

« Ça peut fonctionner si on l’utilise sur nos vêtements, et que ces vêtements sont longs et collent au corps, cela agira alors comme une combinaison de plongée. »

L’idée d’Elladora était brillante, il était impressionné. Cela le fit réfléchir et calma un peu sa panique.

« Il va falloir aller se changer, ces capes d’hiver n’iront pas. De toute façon il faut que je retourne à la salle commune pour aller chercher les branchiflores. Je connaît un passage secret qui mène directement aux cachots. Suis-moi. »

Il prenait les choses en main pour bien montrer qu’il était déterminé à rattraper ses c*nneries. Agir lui permettait également de mieux gérer sa peur du lac, une peur qui datait d’il y a plusieurs années maintenant, mais il ne devait pas y penser. Il entra en trombe dans la salle commune, se rua dans le dortoir des garçons et fouilla dans sa valise. Il trouva rapidement ce qu’il cherchait. Deux branchiflores visqueuses dans un sac en plastique, et un bas de survêtement avec des élastiques au niveau des chevilles que sa mère avait mis dans sa valise car elle le trouvait « rondouillard ». Des gants en tissus, des grosses chaussettes, trois T-shirt à manche longue, il faudrait au mois ça pour combattre le froid. Et le livre d’enchantements.

Il n’avait jamais pratiqué ce sort et il devait le réussir, pour qu’Elladora ait confiance en lui et en ses capacités. C’était la clé puisqu’elle même n’avait plus de baguette. Après s’être rapidement changé et avoir lu la théorie, il alla dans les toilettes pour s’entraîner sur des feuilles de papier toilettes à l’épreuve de l’eau du robinet. Ses premières tentatives furent infructueuses et sa panique ressurgit à vitesse grand V. Il décida d’appliquer la méthode habituelle et visualisa un château de sable qui avait demandé plusieurs heures d’effort et qui était menacé par la marée. Cette vision suffit à le calmer et au bout d’une dizaine de tentatives, il parvint à maintenir la feuille au sec.

Soulagé, il appliqua le sortilège sur ses vêtements puis descendit vers la salle commune ou l’attendait Elladora. Après s’être chargé de ses vêtements il regarda par la grande baie vitrée qui donnait sous la surface du lac. Au loin une ombre gigantesque descendait toujours plus profond. Ils ne pouvaient plus reculer maintenant, ils allaient devoir affronter un monstre dans son élément naturel.


Dernière édition par Galway Lynch le Jeu 20 Avr 2017, 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elladora Wilkes
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Elladora Wilkes, Mar 21 Fév 2017, 10:33


Elladora avait exposé son idée d'utiliser le sortilège de l'Impervus. Elle n'y connaissait pas grand-chose mais espérait que Galway lui saurait trouver une solution parmi toutes ces idées. Et elle eut raison d'y croire.

« Ça peut fonctionner si on l’utilise sur nos vêtements, et que ces vêtements sont longs et collent au corps, cela agira alors comme une combinaison de plongée.  Il va falloir aller se changer, ces capes d’hiver n’iront pas. De toute façon il faut que je retourne à la salle commune pour aller chercher les branchiflores. Je connaît un passage secret qui mène directement aux cachots. Suis-moi.»*

Encore confuse, elle comprit tout de même que c'était sa seule solution si elle voulait récupérer sa baguette. Elle qui ne prenait jamais de risques, elle se voyait maintenant dans une situation plus que délicate. Pour se rassurer, elle se disait qu'elle n'avait pas le choix, et qu'elle n'était pas seule.

Galway courut dans le dortoir des garçons tandis qu'Elladora se dirigea vers celui des filles. Encore sous le choc, elle commença à vider sa valise frénétiquement, cherchant tous les vêtements qui conviendraient à l'exercice qu'ils s'apprêtaient à faire. Des t-shirts à manches longues, un collant, un pantalon serré, des gants, des bottes hautes, des cols roulés. Une fois habillée, elle retourna dans la salle commune pour attendre Galway. Elle était très mal à l'aise sous toutes ces couches de vêtements, et sentait que les yeux étaient rivés vers elle. Elle ne portait pas non plus de vestes afin de ne pas s'encombrer de quelque chose qui empêcherait le sortilège de fonctionner, et, plus encore, car elle ne pouvait certainement pas entrer dedans avec tous ces vêtements.

Galway réapparut enfin, habillé à peu près comme elle.

Si mes sœurs me voyaient comme ça…

« Tu as réussi ? »

Le jeune serpentard semblait perdu dans ses pensées mais Elladora cru le voir acquiescer. Ils descendirent ensemble pour sortir du château et se diriger à nouveau vers le lac. La jeune fille se trouvait impuissante sans sa baguette, et c'est là qu'elle se rendit compte que le monde des sorciers était bien différent de celui des moldus où jamais elle ne se serait posée une question pareille.

« Je suis prête pour le sortilège. »

Elladora recula un petit peu pour se mettre bien face à face de Galway. C'était la deuxième fois aujourd'hui qu'une baguette allait être pointée vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Galway Lynch, Ven 24 Fév 2017, 14:55


A son grand soulagement, il n’avait eu besoin que d’un seul essai pour rendre imperméable à l’eau les vêtements d’Elladora. Pas le temps de s’attarder malheureusement, le calmar avait déjà prit beaucoup d’avance et plus ils tardaient, plus la baguette de sa camarade serait difficile à retrouver. Ils empruntèrent donc de nouveau le passage sous-terrain qui mène au lac de Poudlard et se retrouvèrent rapidement au bord du lac. Il avait un peu froid, même avec toutes ces couches de vêtements, il regrettait de ne pas avoir mis autre chose sous son pantalon de survêtement.

Il mit prudemment un pied dans l’eau, puis le reste de la jambe. Il fut soulagé de voir que le sortilège fonctionnait à merveille, ses vêtements restaient au sec. Il s’immergea jusqu’à la taille, cette sensation était très bizarre, l’absence de gravité sans ressentir l’humidité l’envoyait dans une autre dimension, hors de l’atmosphère terrestre. C’était une sensation enivrante mais il ne devait surtout pas se laisser distraire. Il sortit de sa poche gauche ce qui ressemblait à un enchevêtrement de queues de rats, d’aspect peu ragoutant. Il en tendit une à sa partenaire de plongée et hésita quelques instants avant de le porter à sa bouche, pouvait-il vraiment avoir confiance dans les êtres de l’eau ? Ils habitaient au même endroit que le calmar après tout. Mais c’était leur seule solution alors il croqua.

Immédiatement ce fut comme si quelqu’un lui plaquait un morceau de tissu contre le nez et la bouche, il ne parvenait plus du tout à respirer malgré tout ses efforts, et sentit la panique l’envahir alors qu’il basculait en arrière. Lorsque sa tête plongea dans l’eau, deux effets contradictoires survinrent. Son cerveau était à nouveau alimenté en oxygène, mais mais le choc thermique figea celui-ci, l’empêchant de réfléchir. Il mit plusieurs dizaines de secondes à s’habituer au froid, puis à ses nouvelles voies respiratoires, la sensation était très étrange.

Lorsqu’il se sentit prêt, il leva le pouce en direction d’Elladora et quand elle fit de même, ils se mirent à nager vers le centre du lac, un peu en dessous de la surface. Jusqu’à présent tout c’était passé à peu près comme prévu, mais le plus dur commençait. Le lac était grand, et ils n’avaient aucune idée de l’endroit où il fallait se rendre, si ce n’est qu’ils allaient devoir se rendre au fond du lac. Alors qu’il s’apprêtait à prendre cette direction, une silhouette venant justement des profondeurs vint dans leur direction. Il se crispa et serra fermement sa baguette, jusqu’à ce qu’il puisse reconnaître la silhouette en question. C’était un être de l’eau, il avait les traits d’un enfant. Galway se rappela l’avoir déjà vu lors de son mini-concert avec Angelos.

Il leur fit un signe de main pour leur indiquer de le suivre. Galway réfléchit quelques instants, les êtres de l’eau leur avaient déjà été d’une aide précieuse en leur donnant les branchiflores, même s’ils ne savaient pas encore pourquoi ils s’en serviraient. Quoi que ? Peut-être encore une fois qu’ils étaient de mèche avec le calmar, et que le but était de les attirer vers les profondeurs, en leur donnant à la fois le prétexte (le vol de baguette), le moyen d’y parvenir (les branchiflores) et la direction à suivre. Encore une fois, n’ayant pas d’autre solutions il prit la décision de le suivre, espérant qu’Elladora et lui n’auraient pas à regretter cette décision périlleuse. Il était tellement concentré sur sa tâche qu’il ne prêta aucune attention au paysage magnifique qu’il y avait autours de lui.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elladora Wilkes
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Elladora Wilkes, Sam 11 Mar 2017, 17:14


Le sortilège d'Impervus avait fonctionné à merveilles, si bien que cela était vraiment déconcertant pour la jeune fille. Au départ, elle n'avait rien senti, pas même la magie qui entourait son corps tandis que ses vêtements étaient entourés par une aura magique les empêchant ainsi d'être touchés par l'eau. Elladora regarda son coéquipier sans rien dire, attendant que celui-ci fasse quelque chose afin qu'elle puisse l'imiter. Elle était si effrayée qu'elle n'osait pas entreprendre quoi que ce soit, surtout sans sa baguette.

Le jeune Galway entra dans l'eau prudemment, mais Elladora ne le suivit pas immédiatement. Elle ne fit que mettre les pieds dans l'eau afin de jauger si le froid ambiant allait être un problème ou non. Malgré la légère fraîcheur qu'elle pouvait ressentir, elle jugea que ceci ne serait pas un problème dans toute cette histoire. Galway sortit de sa poche quelque chose d'immonde et de gluant. Elladora n'en avait jamais vu et ignorait techniquement de quoi il s'agissait. Elle devina cependant que c'était de la branchiflore.

J'espère que ce n'est pas compliqué à utiliser.

À peine eut-elle cette pensée qu'elle vit son partenaire porter cette chose à la bouche. Elle mit les deux mains sur ses lèvres en faisant une grimace de dégoût et en réalisant qu'elle devrait certainement faire la même chose. C'est à peine si elle se rendit compte que le serpentard lui avait donné la même chose et qu'elle la tenait en ce moment même dans les mains.

« Je ne suis pas sûre que... »

Mais il ne l'entendait certainement pas. Elle se tut. Lorsqu'il mit la branchiflore dans sa bouche son corps eut une réaction plutôt violente, ce qui ne rassura en rien Elladora. Cependant, elle n'eut pas le temps de paniquer car déjà Galway lui fit signe que tout allait bien.

« Bon. »

Elladora inspira longuement, et expira encore plus lentement. Elle était prête. Elle avança dans l'eau et fut surprise de ne pas en ressentir les effets sur ses vêtements. Elle croqua dans la branchiflore en même temps, préférant le faire rapidement plutôt que de se dégonfler au dernier moment. Cela n'avait pas franchement de goût, mais le texture était atroce. La jeune fille eut d'un coup grand mal à respirer et tomba à la renverse, tête la première dans le lac noir. Elle retint sa respiration comme elle le put, persuadée que la branchiflore n'était pas encore active, mais, ayant toujours la bouche fermée, elle sentit peu à peu de l'air envahir ses poumons. Elle avait des branchies.

Pendant une seconde, elle se sentit libre de faire ce qu'elle voulait. Elle adorait la natation et se sentait libérée lorsqu'elle se trouvait dans l'eau. Cependant, elle reprit vite ses esprits afin de suivre Galway pour retrouver sa baguette. Il semblait assez familier avec le lieu, si bien qu'il avançait sans vraiment prêté attention au paysage environnant. Elladora, elle, était admirative de tout ce qui se trouvait autour d'elle, si bien qu'elle avait quelque peine à suivre son camarade. Elle s'activa cependant, de peur de se retrouver seule dans un lieu aussi beau qu'effrayant, et découvrit pour la première fois de sa vie un être de l'eau. Galway se mit à le suivre. Elladora fit de même. Elle était incapable de définir où ils devaient aller, donc, bien qu'elle n'aime pas perdre le contrôle en général, elle se résigna à suivre aveuglement et manière confiante ce jeune serpentard de première année qu'elle ne connaissait pas réellement. Elle se promit de faire plus ample connaissance avec lui lorsqu'ils sortiraient du lac. S'ils sortaient.

Cet exposé va être très intéressant je pense…
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Galway Lynch, Mer 15 Mar 2017, 17:08


Plus ils s’enfonçaient dans le lac et plus il faisait sombre autour d’eux. Galway dut se rapprocher de l’être de l’eau pour ne pas perdre le contact visuel, et il vérifiait régulièrement qu’Elladora se trouvait toujours avec eux. Il arrivèrent au fond du lac et continuèrent à nager, entre de grands rochers ou dans de hautes herbes. Galway crut même apercevoir des ruines au loin, il se demanda si le lac avait toujours été là, si ces ruines appartenaient à une cité qui avait été immergée. Ou peut-être que c’était là que vivaient les êtres de l’eau ?

Leur guide sembla chercher son chemin pendant quelques instants, puis il s’arrêta, devant ce qui semblait être une caverne. L’entrée était barrée par des plantes qui ressemblaient à de longues algues, qui ondulaient faiblement. Galway se tourna vers l’être de l’eau, attendant des indications, mais il était déjà parti. Il le vit au loin nager vers les ruines. Il voulu le rattraper mais se ravisa, s’il les avaient mené ici ce n’était pas par hasard, la baguette d’Elladora devait se trouver ici, ainsi que le calmar… L’idée d’affronter cette situation sans leur guide le désarçonna quelques instants, mais ils n’avaient pas fait tout ce trajet pour rien, il fallait qu’ils tentent leur chance.

Il s’approcha prudemment de l’entrée et écarta les algues, d’abord un tout petit peu, juste pour jeter un coup d’œil, puis un petit peu plus pour laisser filtrer le peu de lumière venu de la surface, car l’intérieur de la caverne était encore plus sombre que l’extérieur. Le sol de la caverne était jonché d’objets volumineux, il aperçu trois chaudrons, une cage pour hiboux, un balai de course et même une portière de voiture. D’autres objets, plus légers, semblaient flotter entre deux eaux, comme des plumes d’aigles, des arêtes de poisson et… une baguette magique, celle d’Elladora sans aucun doute.

Elle flottait pas très loin de l’entrée, Galway n’avait que quelques mètres à parcourir pour l’atteindre. Il hésita quelques instants avant de s’élancer, très rapidement pour que le monstre, s’il était là, ne puisse pas avoir le temps de réagir. Mais c’était bien présomptueux de sa part de penser que ses réflexes dans l’eau étaient supérieurs à ceux d’une créature aquatique. Une tentacule surgit des ténèbres sur sa gauche et tenta de lui attraper le pied. Il parvint cependant à se dégager et à repousser de justesse la tentacule. Il sorti de la caverne et entraîna Elladora avec lui pour mettre la plus grande distance possible avec la caverne, mais il se rendit compte au bout de quelques secondes que le monstre ne les suivait pas. L’immense créature s’était positionné devant la caverne, déployant toutes ses tentacules pour en bloquer l’entrée. Galway était sans solution, il se tourna vers Elladora pour savoir si elle en avait une.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elladora Wilkes
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Elladora Wilkes, Mar 28 Mar 2017, 07:38


Elladora suivait attentivement Galway, s'imaginant qu'il connaissait mieux le lac qu'elle. Ils avançaient dans l'eau en suivant la créature qui s'était présentée à eux. La jeune fille ne savait pas pourquoi ils devaient faire confiance à cet être qu'ils ne connaissaient pas mais se persuada vite qu'il y avait une raison logique à cette rencontre. Beaucoup d'obstacles se trouvaient dans le lac, et les jeunes gens passèrent au travers pour découvrir des ruines. Elladora n'en croyait pas ses yeux. Elle n'avait jamais vu rien de tel et était presque contente d'avoir perdu sa baguette pour découvrir une telle chose. Elle se ravisa cependant lorsque la créature disparut. Galway commença à inspecter les lieux. Elladora en fit alors de même.

Elle s'approcha d'un gros rocher et le contourna, observant les nombreux objets qui s'étaient perdu dans les profondeurs. Comment ce livre de potions s'était-il retrouvé ici ? Une plume flottait devant elle, et Elladora l'effleura tandis que des bulles remontaient à la surface. Elle rebroussa chemin pour rejoindre son ami car elle n'avait pas réellement envie de se trouver seule ici. C'est alors qu'elle vit sa baguette. Galway était déjà en train de la récupérer. Elle se sentit soulager. Ils pourraient remonter à la surface et se libérer de l'atmosphère pesante qui régnait ici.

Elle n'eut cette pensée qu'un instant car un tentacule géant sortit de nulle part pour attraper son coéquipier. Elle voulut crier mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle s'approcha de Galway pour essayer de l'aider mais le tentacule s'éloigna. La jeune fille fut entraînée par le serpentard le plus loin possible pour qu'ils puissent s'échapper mais la bête géante se trouvait sur leur chemin. Galway regarda Elladora.

La jeune fille regarda tour à tour la créature et son ami. Que fallait-il faire ? Elladora montra la sortit à Galway pour lui faire comprendre ce qu'elle voulait faire. Puis, elle pointa du doigt le calmar, elle-même, puis un autre chemin. Sans attendre son approbation -même s'il n'avait peut-être même pas compris ses intentions- elle se mit à nager à toute allure sur le côté. Ses années de natation allaient certainement lui servir maintenant. Elle s'éloigna, attirant l'attention du calmar afin que celui la suive et que Galway puisse sortir. Elladora passa par des petits chemins, entre des rochers et des algues pour ne pas se faire repérer, et cela fonctionnait plutôt bien. Il lui sembla que le calmar l'avait perdue de vue. Elle s'arrêta une seconde puis, quand elle se sentit prête, nagea à toute vitesse vers la sortit pour rejoindre le jeune garçon. Mais hélas, elle avait sous-estimé son assaillant un tentacule s'enroula autour d'elle sans qu'elle ne puisse rien faire. Elle n'avait pas de baguette pour se défendre, Galway n'était sûrement plus dans les parages pour l'aider, et déjà les tentacules gigotaient nerveusement. La créature avait été dérangée et n'était pas prête de laisser la sorcière partir.

Elladora regarda partout autour d'elle, cherchant une solution, espérant qu'il s'en présenterait une. Très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Galway Lynch, Dim 02 Avr 2017, 06:08


Galway a toujours 11 ans dans ce RP, et il n'est donc pas préfet.

Sa partenaire de plongée lui fit plusieurs signes en pointant du doigt le calmar puis elle-même, et avant que Galway n’ait eu le temps de comprendre quoi que ce soit, elle nagea très vite en direction de la grotte pour essayer de forcer le passage. Galway voulu la retenir mais il ne fut pas assez rapide. Elle prenait beaucoup trop de risques et il y avait de fortes chances pour que cela finisse mal. Cependant elle avait l’air de très bien se débrouiller, elle parvint a se dissimuler entre les rochers et les plantes aquatiques, et lorsqu’elle réapparut Galway crut qu’elle avait réussi à passer, le calmar sur ses talons. La sortie de la grotte était libre maintenant, et il se dépêcha de ramasser la baguette d’Elladora dans la grotte, avant de sortir à son tour.

Mais lorsqu’il sorti une vision d’horreur l’assailli. Le calmar s’était emparé d’Elladora avec l’une de ses tentacules, et s’était mis à la secouer dans tous les sens, comme il l’avait fait avec Galway quelques semaines plus tôt. A l’époque Ama avait pu lui venir en aide avec un sortilège qui avait immobilisé le calmar, mais il ne connaissait pas ce sortilège et surtout, il était sous l’eau. Il serait bien incapable de prononcer la moindre formule magique, même avec ses deux baguettes entre les mains.

Il essaya quand même un Oppugno, pointant des petits cailloux, mais comme il s’y attendait un gargouillis incompréhensible sortit de sa bouche et sa baguette ne produisit rien du tout, même pas des petites bulles ou un jet d’eau bouillante. S’il s’approchait trop près du calmar pour essayer de lui faire relâcher son étreinte, il allait certainement se faire attraper par une autre tentacule du monstre, et il se mettrait inutilement en danger. Mais c’était terrible de rester là sans n’avoir aucune solution pour aider sa camarade secouée dans tous les sens.

Jusqu’à ce qu’il distingue du mouvement sur sa droite. L’être de l’eau qui les avait accompagné jusqu’ici était revenu, et surtout il n’était pas seul. Une dizaine de ses congénères l’accompagnait, armés de tridents. Ils se mirent à harceler le calmar de tout coté. Celui-ci meugla et essaya de se défendre, en tentant d’attraper un ou deux assaillants avec ses tentacules, mais ils étaient très agiles et même lorsque cela arrivaient, immédiatement deux ou trois autres se ruaient sur la tentacule avant qu’il n’ait eu le temps de resserrer son étreinte. Après quelques dizaines de secondes de lutte acharnée, le calmar consenti finalement à lâcher Elladora. Puis il reparti en traînant vers son antre, tout en agitant des tentacules vers les êtres de l’eau, d’un air menaçant.

Lorsqu’il fut hors de vue Galway nagea vers eux. Il croisa d’abord le jeune être de l’eau qui les avait accompagné et avait appelé des renforts, il lui jeta un regard plein de reconnaissance et lui fit un signe de tête. Galway et Elladora lui devaient une fière chandelle. Puis il nagea vers Elladora pour voir comment elle allait, si elle avait été blessé par les affrontements. Il lui toucha l’épaule et lui rendit sa baguette, tout en la regardant d’un air inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elladora Wilkes
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Elladora Wilkes, Lun 17 Avr 2017, 07:05


Elladora était encore secouée dans tous les sens et ne savait pas quoi faire. Si la branchiflore ne lui permettait pas de respirer correctement -voire parfaitement - elle se serait évanouie depuis bien longtemps. Cependant, elle tenait bon. Elle regarda partout autour d'elle mais aucune solution ne se présenta. Galway était certainement bien loin maintenant, ce qui ne lui offrait pas de très bonnes perspectives.

Continuant à se débattre, la Serpentard ne vit pas l'agitation plus bas. Les secondes, les minutes durant lesquels les êtres de l'eau tentèrent de la libérer parurent être des heures. Ce n'est que lorsqu'elle sentit une douleur fulgurante lui traverser l'épaule qu'elle sembla se réveiller de sa "léthargie". En regardant plus bas, elle vit le visage presque horrifié de son coéquipier. Son bras saignait. L'eau était devenue trouble tout autour. Elle s'était pris un coup de trident dans la bataille.

Soudain, la pression que ressentait Elladora se relâcha et, doucement, elle s'enfonça dans les profondeurs et crut s'assoupir quelques instants. Lorsqu'elle reprit conscience, Galway se trouvait à côté d'elle, l'air inquiet. Il posa sa main sur l'épaue de la jeune fille tout en lui rendant sa baguette. Elladora regarda cette dernière un instant, perplexe. Elle se demanda un moment si le jeu en valait la chandelle. Elle fit signe à Galway qu'elle allait bien et entama une remontée lente vers la surface. En levant le bras, une grimace traversa son visage mais elle respira profondément. Elle allait y arriver et oublier cette épreuve atroce. Faire ses devoirs était particulièrement dangereux.

Les êtres de l'eau n'étaient plus là. Ils s'étaient éclipsés sans qu'Elladora ne s'en rendent compte. Dommage, elle n'avait pas pu les remercier de leur avoir sauver la vie. La remontée parut durer des heures et Elladora sentait que les propriétés de la branchiflore étaient en train de s'estomper. Lorsque la rousse sortit la tête de l'eau, elle respira comme si c'était la première fois. L'air fouetta son visage et rafraîchit immédiatement l'atmosphère. C'est au contact de l'air qu'elle se rendit compte que sa peau était légèrement humide. Elle s'empressa donc de sortir et s'assit dans la neige un instant, regardant dans le vide. Ce fut une journée incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Galway Lynch, Ven 26 Mai 2017, 06:48


Il ne s’était pas rendu compte que sa camarade avait perdu connaissance, elle mit quelques instants à émerger et à son réveil elle fit signe à Galway que tout allait bien, il était rassuré. Maintenant que la pression était retombée il pouvait apprécier les sublimes décors autours de lui, même si la luminosité était très faible. Il aurait voulu pouvoir explorer ces ruines antiques qui semblaient habitées par les êtres de l’eau, nager vers les rochers, admirer les plantes.

Mais l’oxygène se faisait de plus en plus rare, il sentait que les effets de la branchiflore se dissipaient, ils devaient être dans le lac depuis presque une heure maintenant. Il entama donc sa remontée avec Elladora, les dernières brasses furent difficiles mais ils s’en sortirent sans trop de dommage. Galway eut quelques paroles d’excuse pour sa camarade, même s’ils avaient récupéré la baguette il était quand même responsable de ces désagréments. Mais même si elle avait été très effrayante par moment, cette aventure avait été passionnante et il espérait pouvoir retourner dans les profondeurs du lac grâce au cadeau des êtres de l’eau.

[FIN DU RP]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 25 Juin 2017, 21:04


RP avec Lalalalalana Lyanfant à la suite de ça chronologiquement.
J'ai son p'tit LA
.

Les deux sorts ont marché. Ce qu'elle m'a dit, je l'ai ressenti aussi. Tout est parfait, tout est bon, il est grand temps de partir vers de nouvelles aventures, vers le point central de l'action, vers le lac tout simplement. Toujours main dans la main on y va, autant ne pas gâcher ce moment d'union qui pourrait un jour s'estomper, ça me fait peur rien que d'y penser, un jour où je ne pourrais plus vivre ça. M'enfin, elle m'a pris de ne jamais m'abandonner, je devrais me dire que suivre ses promesses n'est pas quelque chose de compliqué, surtout quand on aime, ça devrait me rassurer.

On finit par sortir de l'enceinte et on se dirige tranquillement vers le lac, collés l'un contre l'autre, vivant un instant important qui restera sûrement gravé en nous, la plongée dans les eaux. Mais pas la plongée de désespoir qu'elle a déjà fait, une plongée qui devrait être synonyme de bonheur et de pensées positives, je la sens bien, ça va sceller quelque chose.

Aux abords du lac je m'arrête, ressort ma baguette et lui renvoi un Apneocapit pour recommencer l'effet du sort, elle fait pareil dans ma direction, s'en suit un petit tour pour observer les fonds, tenter de tâter où aller pour que soit mieux. Dans la situation où on est je me dis qu'on a largement le temps d'essayer les différents endroits, on est pas à une minute près, t'façon maintenant le soir je la vois alors ça veut dire que tout va bien, qu'il faut être heureux.

Après quelques pas on finit par trouver l'endroit idéal, comme si il y avait un énorme trou dans l'eau qui permettait de descendre à une profondeur extrême en seulement quelques minutes, je lui adresse un regard inquiet, de peur qu'il lui arrive quelque chose dans ces eaux, je m'en remettrais pas de la perdre à cause d'une idée du genre, il faut que je fasse attention à elle jusqu'au bout.

- Tu es prête ? C'est parti !

Ma main trouve un chemin rapide pour arriver dans la sienne, comme mue par un aimant. Il va falloir sauter, qu'on le fasse ensemble alors, je me sens à l'aise dans cette situation, je ne l'aurais pas été tout seul. Elle me donne la force d'effectuer des choses que je ne pourrais peut-être pas faire normalement. D'un mouvement commun on saute dans les eaux assez froides du lac. Aucune difficulté pour respirer, la bulle d'air se fait et on peut facilement voir qu'on est protégé dans notre situation. Ma première réaction est de toute suite l'entraîner un peu plus profondément avant de me lier à elle.

En m'enlevant de l’étreinte je commence à observer les fonds qui nous entourent, si ça se trouve y'a des trucs à trouver, j'essaye de m'en aller encore plus profondément, là où rien ne pourra nous atteindre, seulement nous-même, on sera bien.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Ellana Lyan, Mar 27 Juin 2017, 02:26


C'est étrange, cette sensation.
Étrange mais pourtant loin d'être désagréable.
J'ai l'impression de vivre un rêve mais, comble du bonheur, ce songe est bien réel.
Nous marchons ensembles main dans la main, comme deux enfants qui découvre petit à petit la joie d'être ensemble.
J'aimerais que ce moment ne puisse jamais cessez, que nous puissions continuez à marcher ainsi, ensemble pour l'éternité.
Cela fait si longtemps que je n'ai pas connu un tel moment de bonheur et je ne laisserais personne gâcher cela.
Ce lien qui existe entre nous sans que ni lui ni moi n'ayons trop compris pourquoi.
Peut-être que nous nous berçons d'illusion mais pour une fois,
j'aimerais souhaiter que non.

Nous finissons par arriver près de la belle étendue d'eau.
Soucieux de ne pas nous noyer, il choisit de me renvoyer le sortilège et je fais de même. (#)
Nous nous déplaçons à fin de trouver le meilleur endroit pour plonger.
J'évite soigneusement celui par lequel je me suis enfoncée l'autre nuit.
Pas besoin de raviver de mauvais souvenirs, pas aujourd'hui, pas avec lui.
Finalement nous trouvons un endroit idéal pour parvenir à plonger facilement et assez loin.
Il me demande si je suis prête et je hoche doucement la tête.
Mais un instant, j'hésite...

L
a peur me prend à la gorge.
Trop de mauvais souvenir ont été vécu par ici.
Et si je ne parvenais pas à remonter, si je restais prisonnière du lac à jamais ?
Et lui... Comment serais-je donc capable de survivre s'il lui arrivait malheur ?
S'il venait à disparaître de ma vie. Je baisse le regard vers le sol.
Soudain j'ai peur, je ne me sens pas capable.
Puis sa main attrape la mienne.
Les battements de mon cœur accélèrent.
Me regard se tourne dans sa direction.
Je souris.

Finalement nous sautons, à deux.
C'est incroyable à quel point ça présence peut-être rassurante.
La facilité des choses lorsque c'est avec lui que je les fais.
Pointes des pieds qui viennent percuter le liquide en premier.
Bientôt complétement immergée, je sens mes cheveux qui s'envolent autour de moi.
L'eau est froide mais sa main dans la mienne dégage une douce sensation de chaleur.
Je ne l'ai pas lâcher. J'aimerais me promettre de ne jamais me séparé de lui...
Il m'entraine un peu plus profondément.
La tâche n'est pas aisée car même si nous pouvons respirer,
nous sommes toujours doté de nos pauvres membres frêles d'humain.
Contrairement à ce que nous aurait offert la branchiflore.
Néanmoins je ne suis pas sûre que j'aurais apprécier de voir Kalsi avec des branchies.
Enfin, on ne sait jamais...

Soudain et sans avoir trop compris ce qu'il se passe,
je me retrouve dans les bras du préfet, loin d'en être ennuyée, je lui rend son étreinte,
je ne pensais réellement pas pouvoir être encore plus heureuse.
Comme quoi la vie nous réserve parfois de belles surprises.
Il regarde autour de lui comme s'il cherchait un trésor.
Amusée, je fais pareil de mon côté et nous essayons tant bien que mal,
de descendre un peu plus profondément.

Les jeux de lumière que le soleil fait sur le lac sont magnifique vu d'ici,
me rendant compte que je ne verrai sans doute pas beaucoup de fois cela dans ma vie,
je profite du mieux que je peux, serrant plus fort sa main dans la mienne.
C'est magnifique... Je ne pense pas qu'il ait pu entendre autre chose qu'un gargouillement de bulle
mais je n'y fait pas attention. C'est vrai que ça risque d'être compliqué de parler ici.
Mais au fond nous n'en avons pas vraiment besoin.
J’apprécie la silence qui règne et encore plus la pensée que personne
pas même monsieur le préfet parfait, ne pourra venir nous déranger ici.
Mes yeux se tourne vers lui, lui déversant tout cet amour que je me trouve incapable de formuler,
que ce soit parce que le sortilège m'en empêche où tout simplement parce que ce n'est pas facile pour moi.

J'ai envie de le remercier, de lui sauter au cou
mais je n'en fait rien, profitant simplement du moment.
Des bancs de petites créatures que je ne connais pas se déplace paresseusement.
Je les regarde un instant avant d'être désintéressée.
J'aimerais me déplacer mais c'est à ce moment que je me rend compte que j'ignore totalement comment on fait.
Je n'ai jamais eu l'occasion de me rendre dans une piscine pour apprendre à nager
et j'ignore absolument tout de la façon dont on peut parvenir à se déplacer dans l'eau.
Je regarde mes pieds d'un air déçu. Ils sont vraiment nuls de ne pas savoir nager ses deux là.
Je les gronderais bien mais je n'ai pas que ça à faire.
Alors je me contente de les agiter un peu, juste pour voir.
Une colonie de petite bulles s'envolent vers la surface et je me mets à rire.
Qu'ils sont nuls ces pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 02 Juil 2017, 21:20


Notre bulle marche vraiment bien, on s'y croirait. C'est pas comme se retrouver en face d'un poisson dans un aquarium comme on peut en voir parfois, on est pas derrière une vitre là, notre bulle d'air elle ne masque presque rien, on est dans l'eau, nous sommes l'eau. C'est encore mieux que prévu, je ne sais pas d'où ça peut bien venir cette sensation, mais j'ai l'impression que tout est encore plus vivant, encore plus vrai, que le monde a cessé de tourner normalement pour nous apporter tout le bonheur qu'il pouvait donner à deux êtres qui s'aiment.

Des bubulles montent, on va pas pouvoir parler, c'est vrai. On est limité à tout faire comprendre par la façon dont on est, je doute d'avoir l'air de quelqu'un de malheureux, ni même de quelqu'un d'heureux d'ailleurs, je suis plus que ça. Je suis amoureux, ce qui provoque tout un florilège d'émotions en sa présence et en sa présence seule. Je me pose même pas la question d'un jour arrêter de sentir ça, c'est impossible, le vide serait trop grand, la douleur trop forte, il vaut mieux éviter.

Pourquoi penser à un futur qui pourrait ne pas exister alors que le moment présent est si bien ? Je n'en ai aucune idée, je pense que le mieux serait d'arrêter en fait, voilà c'est oublié. Pouf ! Ah non ça pouf c'est pour dodo. Plouf ! Dans l'eau l'idée, plus loin de nous. Qu'on arrête de faire ça.

Je regarde ses pieds s'agiter sans but dans l'eau, elle ne sait pas nager ? C'est bien étrange pour quelqu'un qui passe autant de temps dans les lacs, un comble même, mais bon, faut pas juger dans la vie, sinon ça rend les gens tristes, puis ils font des bêtises, pas bien ça, on sait jamais quoi faire dans ce genre de cas, puis après on s'en prend plein la tête, fin bref, elle sait pas nager quoi.

Moi je sais, c'est fou ça, je me suis jamais intéressé à la natation mais j'ai appris une fois, quelque part avec ma maman, une bonne chose qu'elle a su faire là, maintenant je suis plus à l'aise, mais ça n'a pas l'air de la déranger outre mesure, elle regarde ses pieds en riant, même sans l'entendre son rire est joli, ça embellit encore plus son visage qu'il ne l'est déjà, et c'est pas facile, mais comme quoi tout est toujours mieux avec un sourire ou un rire.

Je me dis qu'elle veut sûrement avancer, pour faire ça va pas y avoir trente solutions, il faut que je l'emmène avec moi. Elle aurait pu me prévenir par contre, maintenant j'ai réellement peur de la perdre au fond de l'eau, un simple geste, une simple poussée, si on est séparés c'est une catastrophe, je me rapproche encore d'elle, lui souriant au maximum. Puis je l'attrape par la taille pour commencer un voyage à travers les bancs de poissons et les plantes aquatiques. J'ai failli être un petit poisson dans le bleu profond, mais là on est juste deux personnes dans le bleu profond, je crie, faisant sortir des bubulles.

- Je t'aime !

Je ne saurais dire si cette phrase a un sens, à mes yeux elle en est emplie jusqu'au trognon. De même que mon amour est total cette phrase scelle la journée comme étant magnifique. On continue de s'enfoncer, je me demande si il y a un endroit encore plus beau dans ce lac, je pense que n'importe où peut l'être, plus beau, tant qu'il y a cette personne avec moi.

Encore plus loin, encore plus profond, jusqu'à ce que de jolis poissons passent à côté de nous, je choisis ce moment pour m'arrêter. Là, dans la pénombre d'un lac où les rayons du soleil passent difficilement, nous laissant un faible éclairage propice, je me rapproche jusqu'à coller nos bulles, n'osant pas aller plus loin, je me demande ce qu'il peut bien se passer si on se rapproche encore, éclater sûrement. Je suis obligé de rester là, tout proche mais finalement assez loin. Contemplant son regard et m'y perdant.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Ellana Lyan, Mar 04 Juil 2017, 07:50


C'est vraiment fâcheux en réalité.
Ces petits pieds commence véritablement à m'agacer.
Ce n'est pas juste de ne pas savoir nager tout de même.
Non pas que j'en ai spécialement besoin mais dans ce cas ci ça n'aurait pas été trop mal.
Heureusement, lui a la chance de savoir quoi faire avec ses jambes.
Sourire aux lèvres, j'aime bien son sourire,
j'ai l'impression qu'il est là grâce à moi, je me sens un peu utile.
Et ça fait vraiment du bien de pouvoir apporter un peu de bonheur.
Il m'attrape à la taille et je me laisse entrainer les yeux brillant.
Émerveillée de cette atmosphère magique autour de nous.

Il dit quelque chose et je vois des bulles remonter à la surface.
Un léger écho de sa vois arrive contre mes oreilles.
Mais à son regard je n'ai pas besoin de les avoir entendues pour connaitre le sens des ses paroles.
Le cœur bat plus vite et je ne laisse plus mon sourire s'envoler.
Trop heureuse pour cela, mes lèvres forment silencieusement les mots "moi aussi".
J'aimerais pouvoir mieux m'exprimer mais j'ai peur de sortir des phrases toute faite, banales.
Il mérite mieux, je n'ai jamais été aussi heureuse avec quelqu'un qu'en ce moment.
Je prie pour que jamais cela ne s'arrête.
Pour pouvoir entendre encore longtemps c'est trois mots de ses lèvres.

Je me laisse entrainer plus loin sans craintes.
Je n'ai pas peur, plus peur puisqu'il est là.
C'est normal puisque je suis amoureuse, normal puisque c'est réciproque.
Pas comme avec Mr le Préfet Parfais le briseur de cœur.
Celui là je me fais la promesse de ne jamais lui ressembler, ne serait-ce qu'un peu.
Mais les promesses parfois se détachent et s’envolent, comme les bébés bulles dans le lac.
Poisson coloré, je n'en jamais vu d'aussi près.
C'est quand même une chance immense de pouvoir être sorcière.
Avoir le pouvoir de respirer sous l'eau sans rien d'autre qu'un simple sort.
Je me demande comment eux font pour réussir à faire ce genre de chose.
Ça doit sans doute être bien plus difficile.

Finalement il s'arrête et je n'ai d'autres choix que de faire de même.
De toute façon ce n'est pas comme si j'avais envie de fuir.
Il se rapproche et nos petites bulles d'oxygène se collent.
Je meurs d'envie de laisser mes lèvres retrouver les siennes mais je n'en fais rien.
J'ai peur que l'une des deux explose ce qui serait plutôt logique en vérité.
Mais au fond je n'ai pas besoin d'être sans cesse collées à ses lèvres pour être heureuse.
Pas comme avec l'autre diablesse. Mon regard perdu dans le sien,
je suis simplement heureuse d'être là, de sa présence qui me rend le sourire.

Je me perd dans le gris de ses yeux, profitant simplement ce ce petit bonheur.
Comme si je v-n'avais pas besoin de plus pour être simplement heureuse.
Il faut dire que quand on est sans cesse entouré de gens aussi cruel et affreux,
le moindre geste, la moindre parole gentille prend une valeur triple à mes yeux.
Je passe mes bras derrière son cou et évitant de faire se rencontrer nos bulles, le serre contre moi.
C'est fou comme ça peut faire du bien de le sentir si proche.
Je suis heureuse...
Je t'aime... Je... Je ne veux pas que ça puisse un jour s'arrêter.

Il ne m'entends sans doute pas, mais j'avais besoin de le dire.
De me l'avouer à moi même.

Me détachant doucement je tourne doucement sur moi même,
observant le décor sous tout ses angles.
Je fini par retrouver son visage et je souris à sa vue.
Enfant comblée d'un bonheur presque irréel.
La magie du moment est merveilleuse, sous le charme je viens lui prendre la main.
Comme pour m'assurer de sa présence.
Être sûre qu'il ne soit pas juste un mirage.
Mais il est là, il ne bouge pas.
Mon cœur bat plus vite, plus fort.
Je suis si bien ici...
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 09 Juil 2017, 19:32


Perdu dans une étreinte qui dure toujours je ne pense plus à rien. Ni aux soucis qu'on pourrait avoir à faire ça, ni à ma peur de la perdre dans les eaux, la perdre réellement, ou même le fait que nos bulles d'air puissent éclater. Pourquoi se torturer l'esprit, autant simplement chercher à vivre, sourire, elle aide bien avec ce genre de choses. C'est comme ça que j'ai envie d'avancer, en souriant à ses côtés. C'est une envie simple qui fait pourtant tellement de bien.

Les bubulles repartent depuis la sienne, elle a tenté de dire quelque chose. Je ne sais pas quoi, mais elle l'a dit. Je suis sûr que ça ne peut pas être quelque chose de mauvais, je prend parti qu'elle a du comprendre le fond de mes mots, de même que je comprends le fond des siens, on se comprend assez facilement dans l'eau, le langage non verbal est bien plus expressif dans ce cas-là.

Je la regarde tourner, comme une danse. On aurait pu danser, au bal, maintenant même. Une simple danse non accompagnée par du bruit, seulement par celui dans nos esprits. Le cœur battant à vive allure, ça le ferait bien. Une nouvelle communion, un plus provoqué par l'eau, mais bon faut se rendre à l'évidence je ne sais pas danser, faut pas abuser non plus. Déjà que je saurais pas le faire avec un sol si en plus y'a l'eau qui vient embêter les mouvements on va pas s'en sortir.

D'un coup je sens sa main dans la mienne, petite main qui nous rejoint. Main que je serre, fort, sans faire mal, juste pour lui montrer que je suis là et que quoi qu'il arrive je le serais toujours. Je sais que tout peut arriver, mais jamais je ne pourrais lui faire du mal, j'en suis sûr, c'est gravé au fond de moi. Dans cette position je lui promets une nouvelle fois de l'aider quoi qu'il en coûte, c'est important pour moi.

Graver, sceller, une idée vient. Je prends ma baguette dans ma main libre puis j'écris avec sur le sable du fond de l'eau. Je ne sais quoi écrire pour ne pas paraître ridicule. Alors j'écris simplement son nom. Un Ellana tracé dans le sable. Qui va vite s'effacer mais qui restera en souvenir à jamais. Pas un Lyan, simplement son prénom. Puis je la regarde tout souriant, tout content. C'était idiot, mais j'en retire quand même un sentiment heureux, un chaud au cœur en plus. Je sais que je m'en rappellerai de cette journée, toute ma vie sûrement.

La tenant toujours je me demande ce qui lui plairait le plus. Une balade vers un nouvel endroit ? Chercher, ne rien faire ? Observer les petits poissons qui vivent leur vie en toute tranquillité dans ce petit lac qui est finalement plutôt profond. Ou alors simplement remonter et puis retourner vivre notre vie. La dernière solution ne me plaît pas. Je sais qu'il reste un moment avant que quelqu'un ne se décide à se ramener par ici alors j'aimerai pouvoir en profiter le plus longtemps possible.

On ne peut ne rien faire, c'est impossible. Si on y réfléchit bien pour l'instant on a pas fait grand chose de concret, seulement des mots intelligibles, des bulles, des sourires, des étreintes. Ce n'est pas rien, on pourrait continuer à faire ça. J'ai l'impression de toujours avoir besoin de sa présence, c'est un fait. On peut dire qu'actuellement on en profite comme jamais. L'intimité qui nous est offerte est bien rare pour Poudlard, il faut continuer dans ce sens, faire ce qu'il nous plait.

J'ai envie qu'elle soit toujours plus heureuse, pouvoir lui offrir ce qu'elle souhaite en ce moment. Je lui adresse un regard, que fait-on maintenant ? Je lui montre du doigt les poissons d'un air interrogateur, on pourrait les suivre, découvrir leur univers même peut-être jouer avec ces petits êtres, comme des enfants, simplement être joyeux, rire, créer des bulles, à deux. Ça me semble être une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Recherche dans les eaux sombres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 10

 Recherche dans les eaux sombres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.