AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 1 sur 9
Entre l'Allée et le Chemin...
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Simon Wyatt
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Simon Wyatt, Jeu 13 Juin - 14:33


¤PV Khaos Blackart¤

Le vent sifflait, le ciel s'assombrissait et les flaques surprenaient les pieds des rares individus qui se promenaient là en cette fin de journée. *Raa, Merlin !... Génial mes chaussettes sont trempées...*

Simon grommelait en son for intérieur alors qu'il tentait vainement de rejoindre le haut du Chemin de Traverse, empêtré dans ses paquets. Une journée de soldes, même si le temps était particulièrement morose pour cette période de l'année, ça ne se refusait pas. Sa nouvelle tenue de Quidditch tenait néanmoins dans un sac particulièrement immense et il lui aurait bien lancé un Reducto, si seulement il avait pu avoir accès à sa baguette.

Il avait profité de son escapade pour aller faire un tour à la Ménagerie Magique, espérant profiter d'une ristourne pour enfin devenir propriétaire d'un animal. Cependant, il était encore très indécis sur le type de compagnon qu'il souhaitait et il avait préféré réfléchir encore un peu avant de sauter le pas.

Plongé dans ses pensées et les dilemmes qui l'habitaient (Boursoufflet ou Noueux ? Moke ou Dirico ?), il failli trébucher et s'étaler de tout son long avec ses paquets, mais se rattrapa de justesse à un tonneau rempli d'une substance gélatineuse et vaguement phosphorescente. Ladite substance tomba en partie sur ses chaussures, rejoignant une précédente flaque, visiblement à l'origine de son accident. Il ne devait certainement pas être le premier de la journée à avoir failli se rompre le cou à cause de cette chose... Alors qu'il sentait le liquide s'insinuer sournoisement dans sa chaussure *Finalement la pluie ce n'était pas si terrible...*, il ramassa quelques paquets qui étaient tombé et se trouva nez à nez avec un type qui débouchait d'une allée parallèle...
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Khaos Blackart, Jeu 13 Juin - 17:15


Même l'allée des Embrumes arrivait à être encore plus morose qu'a l'habituel...Plusieurs embrouilles avait eu lieu dans la journée, dont une où il avait participer et son très cher interlocuteur s'était retrouvé assommé, non pas par un sort mais par la table qui avait volé pour finir par percuter son crâne à toute vitesse.

Il sortit de l'auberge où une simple bièrauberre avait fait polémique et avait provoqué une altercation entre plusieurs personnes,
il riait encore des maléfices qu'avait du subir les ivrognes qui l'avait provoqué : Déformation faciale, changement de place du nez "soudain"...Une espièglerie qu'il avait particulièrement apprécié à la vue de la réaction de sa victime, bref...une belle journée.

Après être sortit, il traversa plusieurs chemins avant qu'un de ces sales mioches ne bouche son chemin, encore un de ces sales gamins qu'il ne pouvait pas supporter...
Il toussota à plusieurs reprises, mais le gamin n'avait pas l'air de l'écouter plus que cela, haussant le ton, il l'interpella directement.

- Hé toi ! sale gamin ! Dégage de mon chemin !

HRP / Déso pour le petit texte et sa laideur, je n'ai plus accès aux outils "Corps du Message"
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wyatt
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Simon Wyatt, Jeu 13 Juin - 18:52


HRP : Pas de soucis, le problème est apparemment généralisé, les admins doivent le régler bientôt Smile

- Hé toi ! sale gamin ! Dégage de mon chemin !

Il ne fallu que quelques secondes à Simon pour comprendre que le sorcier qui venait de lui gueuler dessus venait de l'Allée des Embrumes. Ils se trouvaient en effet à l'endroit où elle débouchait sur le chemin de Traverse, juste avant Gringott's.

Il avait l'air un brin éméché, et puis il avait un je-ne-sais-quoi d'un peu louche. En même temps, il sortait de l'Allée des Embrumes, pas étonnant... Il avait un cou épais, une boucle d'oreille à l'oreille gauche et on pouvait deviner un début de cicatrice sur son avant-bras.

*Mouais c'est c'que je pensais. Encore un type qui doit trainer dans des trucs qui puent... Mais pas la peine pour autant de me traiter de gamin !*

Certes, le mec avait la bonne vingtaine et devait faire une tête ou deux de plus que lui. En tout cas c'est ce qu'il aurait pu penser avant que Simon ne se relève. Ce qu'il fit. Finalement, le "gamin" n'était pas si petit que ça, on dirait...

En plus, il avait pas l'air bien intelligent. Le jeune homme avait bien envie de s'amuser un peu...

- Vous êtes sûr de vouloir aller dans cette direction ? J'ai peur que vous ne dépareilliez un peu sur le Chemin de Traverse... En ce moment, la mode est plutôt aux sorciers qui savent dans quel sens tenir leur baguette, voyez... Mais je suis sûre qu'il y a multitude de bars miteux qui vous accueilleront avec plaisir dans l'Allée, lui conseilla-t-il avec un sourire confiant.
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Khaos Blackart, Jeu 13 Juin - 19:15


Un sourire retroussa ses lèvres lorsque le gamin eût finit sa phrase, il était déjà en pleine euphorie à la simple penser de quel animal pourrait-il le transformer...Une fouine ? Un scarabée qu'il écraserait ? Une petite mouche qu'il enfermerait dans un mini- bocal limpide ? Quelle bonheur d'imaginer cela...

Une pensée interrompit le flux de ses envies machiavéliques, il serait temps de répondre après tout, non ?

- Je suis ému que tu te soucies autant de moi, mais malheureusement pour toi, il serait temps de partir, avant de finir en une jeune fouine plate.

Il lui offrit un sourire légèrement sarcastique et repoussa sa longue veste traînant au sol en arrière, dévoilant sa longue baguette d'If qui dépassait légèrement de sa ceinture sur le flanc droit.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wyatt
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Simon Wyatt, Jeu 20 Juin - 15:08


Simon était confronté à un problème. Le type qui se tenait face à lui et arborait un sourire faisant légèrement penser à un psychopathe, n'avait visiblement pas le sens de l'humour. *Pourquoi ai-je toujours le chic de tomber sur les meilleurs spécimens du monde de la Magie ?...* Une pluie très fine commença à tomber, rendant cette soirée définitivement merdique. *C'est bien la dernière fois que je vais faire les soldes.*

Le gars lui proposa de partir avant finir en une "jeune fouine plate". *Une jeune foui... Nan, trop facile. Ça ne vaut même pas le coup de lui demander s'il existe vraiment une différence à se faire transformer en une jeune fouine ou en une fouine adulte. Nan...*.

- Désolé de vous poser la question, mais pensez-vous réellement que c'est pire d'être transformé en jeune fouine qu'en fouine adulte ? Ou en vieille fouine plate qu'en jeune fouine normale ?... Sur une échelle de un à dix ?

Zut, il avait craqué. La possibilité qui venait de lui être offerte de se moquer impunément ou presque d'un type dans le genre de ce sorcier était une trop grande aubaine pour qu'il ne la laisse passer. Cela dit, il n'était pas totalement inconscient non plus. Voyant la baguette que le sorcier s'amusait à lui montrer ostensiblement, et sachant qu'il n'avait pas le temps de dégainer à son tour, il utilisa ce qu'il avait sous la main pour se défendre. Littéralement.

Sa toute nouvelle tenue de Quidditch fit donc un vol plané pour atterrir dans les bras du sorcier, laissant ainsi le temps à Simon de sortir sa propre baguette.

- Personnellement je laisse toujours le choix de l'animal à mon adversaire. Question de fair-play. EXPELLIARMUS !

[HS : Navrée pour le retard Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Khaos Blackart, Jeu 20 Juin - 17:15


- Désolé de vous poser la question, mais pensez-vous réellement que c'est pire d'être transformé en jeune fouine qu'en fouine adulte ? Ou en vieille fouine plate qu'en jeune fouine normale ?... Sur une échelle de un à dix ?

- Une jeune fouine est plus simple à écrasé, tu ne crois pas ?


Aucune émotion n'était apparente sur le visage de son interlocuteur, qui parraissait plongé dans une réflexion complexe.

Sa tenue de Quidditch en main, il la jeta dans les bras du Blackart, surpris, il l'attrapa rapidement et remarqua que sa baguette avait été projeté au loin.


Il regarda sa baguette un petit instant et reposa ses yeux sur le Gosse.


Il tendit la main sur le côté, au dessus d'une flaque de boue verdâtre d'une couleur anormale, et lâcha la Tenue Rouge et Or pour la laisser attérir dans la flaque verte et légèrement brune.

- Oups.

Le Gryffondor - reconnaissable grâce à sa tenue - était sûrement déçu, et une flaque aussi anormale promettait de ne pas se nettoyer aussi vite. Son envie de la déchirer en charpie était à son comble.
Arracher la baguette à un sorcier était honteux et fourbe, il aimait cela, mais quand c'était lui qui pratiquait cela.
Il ouvra la paume et répéta dans sa tête "Accio Baguette".


La Baguette s'envola et revint atterrir dans la main du Fourbe Blackart, ce dernier brandit sa baguette vers Simon, un sourire malsain dessiné sur son visage


- Prêt ?


Il n'attendit pas la réponse et envoya un Stupéfix en roulant sur le côté, malheureusement, il vit l'éclair cramoisi frôlé la joue droite du garçon et aller exploser dans une des vitres qui éclata en quelques bouts qui se logèrent dans le dos du Jeune Gryffy, Khaos cacher derrière un pillier, commença à rire à la façon d'un psychopathe sadique
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Liam Riu, Mar 6 Aoû - 22:45


[RP avec Aodhan Grant, avec son autorisation pour utiliser son libre-arbitre]

Le Chemin de Traverse était en quelque sorte bondé aujourd'hui. Noire de monde, on avançait difficilement ici. Et la tête blonde de Liam se trouvait en plein milieu de cela. Il était allé faire un petit achat au Halles Magiques, et quand il était sorti, il avait eu la bonne surprise de trouver tout ce monde qui se bousculait pour se frayer un chemin. Autant il pouvait aimer la compagnie, autant les foules, il détestait. Il y en avait toujours pour pousser les autres, se croire bien supérieur et croire qu'ils étaient seuls à essayer d'avancer. Tout le monde subissait, ils pouvaient faire des efforts quand même.

En attendant, le préfet avait préféré rester un peu à l'écart du centre de fluctuation, longeant les commerces. Il regardait ces pauvres gens se prendre des coups, des voix s'élevaient parfois pestant contre un autre, ou des sorciers qui appelaient d'autres sorciers qu'ils avaient reconnus, leur parlant à voix haute. Comme si quelqu'un en avait quelque chose à faire de leur conversation. Ce n'était pas le cas du Suédois.

Il arrivait enfin à l'embouchure qui menait à l'Allée des Embrumes. Il passa devant en y jetant un regard. Ce passage provoquait toujours un flot de souvenirs chez lui. Et aussi, l'envie d'y pénétrer. Il s'y passait toujours quelque chose, des affaires intéressantes. Il était comme attirer à l'intérieur. Après tout, il pouvait commencer ses affaires de Phénix en y pénétrant. Il trouverait bien des choses à dire aux autres membres. Mais non, il lutta pour ne pas y aller. Il avait d'autre chose à faire. Et c'était dangereux d'y aller tout seul.

En pleine réflexion, il en oublia complètement où il en était. Et tout d'un coup, il sentit qu'on le poussait. Il fut obligé de reculer et se passa sa main sur son épaule. Mais c'était quoi les délires des gens mal-élevés comme cela? Il avait pas les yeux dans les bons trous ou quoi? En tous cas, Liam ne dit rien. Pas cette fois. Non, parce qu'il suivait le gars du regard. Il semblait.. Un peu perdu. Désorienté était mieux. Il attirait la curiosité du Poufsouffle. Lui n'avait apparemment pas capté qu'il avait bousculé quelqu'un.

Liam devait quand même lui dire que ça ne faisait pas de faire cela. Mais bon, d'où il sortait avec ses 17 ans? L'autre devait être plus âgé. Mais tout d'un cou, il le vit se diriger vers l'endroit qui avait attiré son attention quelques instants plus tôt. Étrange... En tous cas assez pour que le Nordique décide de le suivre. Discrètement, il se mit à suivre ses pas, empli de sa curiosité habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Aodhan Grant
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Aodhan Grant, Ven 16 Aoû - 12:54


Ses neurones cramaient une à une dans un feu implacable. C'est ce qu'on aurait pu dire du moins de celles d'Aodhan, si on avait eu un brin de poésie (poésie mal placée certes mais poésie tout de même). En ce moment-même, titubant sur le Chemin de Traverse tel un ivrogne, le né-moldu était loin d'être en forme. Ce sont des choses qui arrivent dirons-nous. Oui ça arrive toujours, un humain un peu plus faible, un peu distant dans son enfance, et un beau jour on lui refourgue des pièces de monnaie bizarres et on le place dans une école censée lui apprendre la magie. Ça arrive que ce soit une situation dure à vivre, qu'on éprouve du mal à évoluer dans un milieu si étrange. Et pourtant Aodhan n'était-il pas déjà étrange, bien avant de connaître la sorcellerie ?
Toujours seul, le petit Grant, seul avec ses cauchemars. A se cacher dans la forêt parmi les ombres des racines, on finit par devenir fou ?
Peut-être
Peut-être pas
Un peu ?

Aodhan avait l'oeil orageux la pupille qui lance des éclairs à toute la terre les cheveux en bataille la posture d'un animal sauvage aux aguets il n'allait pas bien
Il n'avait pas dormi.
et puis comment on dort quand on voit des cadavres et des monstres comment on ferme l'oeil quand nos nuits sont peuplées de massacres et de tortures quand on sait qu'on ne peut rien arrêter parce que ça n'ai pas; vraiment réel ? et que le responsable c'est nous oui c'est nous le meurtrier qui tue sans relâche
le manque de sommeil est donc préférable à tout ceci; ces calamités
mais aujourd'hui aujourd'hui était un grand jour peut-être, car le sorcier se décidait à chercher un remède à ces cauchemars délirants qui pourrissaient son existence depuis si longtemps. Il devait y avoir quelque chose comme une malédiction pour que les mauvais rêves s'acharnent sur lui et aient élu domicile juste au dessus de son lit. Suivant ce raisonnement Aodhan se disait qu'il pourrait probablement trouver un remède dans l'Allée des Embrumes. La réputation de l'endroit ne l'effrayait guère plus que le chemin de traverse en lui-même et les multiples passants.
En parlant de passant, il venait d'en bousculer un, ne faisant pas spécialement attention à son environnement. Cela ne le perturba pas outre mesure, étant donné que, perdu dans ses pensées, il ne faisait attention à rien autour de lui, en proie à des réflexions plutôt inutiles dans la situation présente. Il continua donc son chemin durant un moment, s'orientant vers l'endroit où il souhaitait se rendre.
Au bout d'un certain temps, il se rendit compte qu'il était suivi. Alors il se retourna, quoi de plus logique ? Le Poufsouffle n'était pas de ceux qui arrivent à oublier leur soif de curiosité en oubliant tout bonnement de l'instant présent le fait qu'ils étaient suivis, ou même à apaiser leur âme troublée d'un simple "ça ira c'est qu'une coïncidence".

En se retournant, Aodhan vit alors un garçon, encore adolescent, adulte déjà. Oui, il semblait bien le suivre ? Cheveux blonds, pas spécialement musclé, une jolie bouille avec quelque chose le désignant comme un métisse ou un "étranger". Oh, et puis des tonnes de questions. Voilà, des tonnes de question qui affluaient dans l'esprit si créatif de l'irlandais. Des tonnes d'hypothèses sur la filature, sur l'histoire du jeune homme, et pourquoi ses cheveux sont-ils en bataille ? Tant de choses traversent son cerveau qui s'échauffe et se perd et il s'invente des scénarios, une infinité d'histoires pour expliquer tous ces détails insignifiants.
Pour ne pas être trop distrait, Aodhan détourne le regard, ses paupières papillonnent, il tente de reprendre pieds avec la réalité. Raide, figé, il finit par répliquer, un rictus ironique sur le visage.

Vous m'suivez ? fait-il, un rire amer dans la voix. J'suis pas sûr d'être l'oiseau le plus intéressant ici, vous savez... On est quand même dans- on est quand même dans l'Allée des Embrumes...

Foutu bégaiement. Le sorcier espère qu'il n'a pas été trop abrupt. Mais c'est comme ça, il est incapable de parler poliment, convenablement aux gens.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Liam Riu, Dim 8 Sep - 23:53


Un sentiment indescriptible avait poussé Liam à se suivre les pas de cet homme dont il ne connaissait pas la moindre information. Peut être n'était-ce que la curiosité, peut être qu'il y avait un petit quelque chose chez cet inconnu qui pousse Liam à savoir ce qu'il s'apprêtait à faire? Peut être que l'instinct avait quelque chose à avoir avec tout cela? Sur le moment, le garçon ne pouvait le dire avec certitude, mais quoiqu'il en soit, le voilà sur à la suite de ce sorcier.

Dans la tête de l'élève, toutes sortes de questions s'enchaînaient, mais la plupart ressemblait plus à des scénarios, sur l'envie de ce sorcier de pénétrer les Embrumes. Il avait à peine intégrer l'Ordre du Phénix, qu'il réfléchissait comme l'un de ces membres. D'après l'esprit du Suédois, l'homme était peut être un mage noir... Malgré le fait que son attitude fasse plutôt penser le contraire, les Mangemorts avaient l'habitude de se cacher sous des identités de civil totalement innocents. Ou peut être... Avaient-ils des problèmes? Chez lui? Peut être essayaient-ils de trouver un moyen de contourner une règle du Ministère? Peut être cherchaient-ils à tuer quelqu'un qu'il n'appréciait pas, pour vivre mieux? Pour ces dernières hypothèses, il aimerait bien savoir les raisons qu'il y poussait. Après, il ne ferait pas justice, et partirait sans rien dire. Seul l'importait d'assouvir sa curiosité et de savoir si un foutu sorcier noir se cachait derrière ses airs de paumé.

Mais rapidement, il fut cramé. L'homme aux cheveux décoiffés se retourna pour l'observer. Tout de suite ses yeux se posèrent sur le blond. Le respiration du jeune homme se coupa net, les yeux écarquillés, il toisait son opposant. Il s'était donc rendu compte après avoir marché si peu de sa présence? Il avait peut être des yeux derrière la tête... Ou il était vraiment pas discret du tout. Le Poufsouffle pencha pour la deuxième supposition. Il s'immobilisa par la suite, attendant une réaction de la part de l'autre homme.

Le temps passait vraiment lentement, Liam ne put observer qu'un simple détournement de regard. Qu'attendait-t-il? Peut être se posait-il les mêmes questions que le Nordique? Riu préféra arrêter de réfléchir, et écouta ce qu'avait à dire cet étranger:

- Vous m'suivez ? J'suis pas sûr d'être l'oiseau le plus intéressant ici, vous savez... On est quand même dans- on est quand même dans l'Allée des Embrumes...

Le préfet fronça les sourcils, et plissa les yeux. Il se demandait s'il se rendait compte de la démarche qu'il avait, ce qui rendait le personnage qu'il était bien plus intéressant qu'un autre. Il marquait un point sur le fait qu'ils soient dans l'Allée des Embrumes, ils pouvaient à tout moment croiser une vieille folle qui balancerait des chats sur la figures de tous les passants et tout le monde trouverait ça normal. Ce n'était pas le problème, ce qui attirait les regards sur lui, c'était plutôt son air beaucoup trop innocent pour se trouver là.

- Oui, sûrement que je vous suis. Mais au contraire, vous avez l'air bien trop innocent pour vous trouver ici. Dit-il insolemment. Vous en devenez bien plus intéressant justement. Qu'est-ce qui pourrait vous amener ici? Des affaires de magie noire à régler?
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Harel Chaitan, Ven 11 Oct - 23:33


{Plus d'un mois depuis le dernier Rp }

{ Rp Taylor Malëan }


Vêtue de vêtements ternes et trop grands, recouverts d'une cape sombre, Harel marchait comme un automate. Ses bras enroulés autour de son buste permettaient à sa main gauche de toucher le bois rugueux et rassurant de sa baguette. Celle-ci était un objet dont la jeune fille prenait grand soin depuis son acquisition. Elle symbolisait l'un des seuls liens à une famille disparu sans laisser de traces. A ses yeux d'orpheline ayant grandit parmi les moldus, sa baguette à elle seule résumait la magie. Ce monde au sein duquel, elle aurait dû grandir, mais qui l'avait rejeté comme un vilain petit canard. Maintenant, elle ne se laisserait plus mettre à l'écart ou oublier.

En ce samedi matin, la descendante des Chaitan évoluait dans les rues de Londres les yeux dans le vague. Elle rejoignait un homme capable de l'aider. Tout du moins, elle l'espérait vivement. Si en entrant à Poudlard, sa quête identitaire avait prit une tournure inattendue, depuis quelques temps, l'asiatique goutait à la frustration de l'impasse. Elle se confrontait à ses propres limites, celles imposées par les murs ensorcelaient de l'école de sorcellerie relativisant sa liberté de mouvement, celles imposées par sa condition d'étudiante âgée de quatorze ans. De plus, à sa connaissance, ses parents ne lui avaient légué aucun héritage. Elle possédait que ce qu'elle avait économisé durant son enfance.

Un courant d'air fouetta son visage et s'immisça entre le tissu de ses larges vêtements taquinant sa peau pâle. Ses longues mèches ébènes virevoltèrent autour de son visage singulier. Le bout de sa baguette tapa sur des pierres bien précise d'un mur nu avant que celui-ci ne s'ouvrit. Elle s'y engouffra puis traversa rapidement le chaudron baveur en lançant un rapide " Bonjour ". En débouchant sur le chemin de traverse une goutte s'écrasa sur sa joue, puis traça un sillon translucide sur sa peau rougie, une autre suivie et plusieurs autres. La pluie commença à s'abattre progressivement. Automatiquement, Harel remonta la capuche de sa cape sur sa tête. Elle ne prit pas le temps de flâner dans les diverses boutiques, ni même de regarder les vitrines.

Ces yeux d'un noir d'encre épièrent chaque personne, chaque mouvement à l'affût. L'inconnu l'attendait au creux d'une ruelle sombre à l'abri des regards et des oreilles. Ce rendez-vous inquiétait la jeune fille qui s'efforçait de se résonner. Ca ne lui plaisait pas de retrouver un homme dans de telles circonstances, néanmoins s'il était aussi efficace que sa réputation le laissait penser, de nouvelles perspectives s'offriraient à elle. Par conséquent, aucune angoisse ne l'empêcherait de le rencontrer. Le lieu convenu pour le rendez-vous n'était autre qu'une ruelle discrète entre l'allée des embrumes et le chemin de traverse. Son implantation la rendait peu utilisait. On ne s'attardait que rarement entre ces deux antagonistes.

Son visage protégeait par le tissus rabattu de son vêtement sorcier, la jeune fille s'engagea sur la rue qui menait à l'allée truffée de boutiques de magie noir, avant de disparaître discrètement dans un renfoncement lugubre.


Dernière édition par Harel Chaitan le Lun 21 Oct - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Taylor Malëan, Sam 12 Oct - 0:50


- Dix-huits heure déjà.

Le vagabond, assis sur une tapisserie de lauses attendait comme à son habitude. Au dessous des lui, des passants pressés se bousculer. La pluie commençait à tomber et toute la foule qui auparavant était calme et paisible c'était soudain mises à s'agiter en tous sens. Un petit groupe de jeune élève se réfugiait sous le paravent d'une boutique et un seul sorcier avait l'idée de se protéger à l'aide de la magie, Taylor. Tous fourmillaient ravis de vivre dans un monde si beau sans penser à user pleinement de leurs capacités.

En dessous de son petit dôme anti pluie, Malëan commençait à s'impatienter. Il avait reçu dans sa boite au lettre, réservé à son travail une missive tout à fait intéressante. Depuis longtemps la boite en métal de la poste moldu n'avait eu la chance d'être empli, ceci promettait déjà de nouvelles aventures et le vagabond était comme un petit enfant à la veille de noël. La lettre racontait l'histoire de la famille Chaitan capable de maitriser l'art de la magie sans baguette, capacité que Malëan avait convoiter durant de nombreuses années, et à laquelle il s'entrainait encore à ce jour.  Toute la quête se traçait déjà. Une famille disparue à retrouver, de grands sorcier avec de grandes connaissances, et pour un travail de ce genre, il s'attendait à une rémunération bien utile pour améliorer un peu la vie d'Era au chalet.  En fin de page, l’expéditeur donnait rendez-vous dans une ruelle non loin de l'allée des embrumes, de toute évidence on l'avait prévenue des formalités à user pour faire appelle à Taylor: La poste Moldu, pour éviter toutes traces. N'aborder le sujet qu'avec peu de détail et fixer une date et un rendez-vous.

-C'est l'heure, ne me fait pas attendre...

Des tas de capuches bougeait dans la rue, mais aucune ne se décidait à venir se blottir dans le renforcement du rendez-vous. Il attendait de voir n'importe qui, perché du haut de son toit, se détacher de la foule, et prendre les petits escalier qui mèneraient au cul-de-sac  où il attendait, toujours paré à toutes éventualités de piège, au cas ou la missive l'aurait été. Une bousculade éclata dans l'allée principale et des voix éclatèrent.

-Tu peux pas faire attention non ?!

Des chaussures mouillées et un pantalon sali, voilà ce qui paniquait les gens dans le coin, pas la moindre trace d'un sorcier préoccuper par des affaires importantes. Aucun visage ne se distinguait plus qu'un autre, tous caché par delà des chapeaux ou des capuches. Le groupe d'enfants avait par se lancer follement sous la pluie en criant joyeusement. Les gouttes ne cessaient de tomber. Le vacarme des gens s'estompait quelque peu quand enfin quelqu'un emprunta les escaliers. Une petite silhouette avançait sous les cascades de perles d'un pas à semi rassuré. Malëan s'enveloppa un peu mieux dans son manteau de cuir et enfila sa capuche. Il cessa ensuite de se protéger de la pluie pour pointer sa baguette en direction de là où le passant descendait espérant pouvoir commencer le plus rapidement sa quête vers un nouveau savoir. Quand enfin elle posa un pied sur la dernière marche de l'escalier, et qu'elle fut face à cette petite cours entourée de quatre hauts murs, incapable à présent de fuir car Malëan se trouvait sur le toit positionné juste derrière elle. Une distance de cinq mettre les séparés à peine.

-Ne te retourne pas et ne fais aucun geste de brusque, je te pointe de mon arme.

Dans ce genre d'endroit, peu importe qui était en face du vagabond, cela n'aurait pu l'étonner. Dans l'intention de bien se faire comprendre dans son idée d'évider à tous des blessures inutiles il se hâta d'ajouter.

-Je ne vous veux aucun mal mais vous êtes à un point de rendez-vous d'un ami que j'attends, et si vous n'êtes pas ce dernier, vous risquez de gêner quelque peu notre entrevue, voudriez vous décliner vôtre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Harel Chaitan, Lun 21 Oct - 21:32


Le bruit des goutes d’eau s’écrasant sur le sol pavé faisait écho aux battements de son cœur. La jeune fille avait appris à contrôler les traits de son visage afin qu’ils restassent impassibles dans un grand nombre de circonstances, sa voix, sa respiration, seul son rythme cardiaque ne connaissait aucune restriction, aucun mensonge. Son dos raide comme la justice et ses doigts crispés sur sa baguette, sa tête quant à  elle orientée vers le sol pour préserver son identité. Dans sa missive adressée à l’homme, l’étudiante avait prit soin de ne pas préciser son âge de crainte qu’il ne la prenne pas au sérieux. Ses yeux en forme d’amende avaient mis quelques secondes avant de s’adapter à la pénombre. L’impasse ressemblait fortement à un cachot à ciel ouvert. Non pas que la descendante des Chaitan sache à quoi pouvait correspondre un tel endroit, cependant, c’était l’image qu’elle se représentait.

Elle réalisa son erreur en entendant une voix grave raisonner derrière elle, trop tard. Elle tournait le dos à la seule issue possible. Son corps tremblait légèrement en calculant ses chances de pouvoir s’extraire de ce mauvais pas si la situation l’exigeait. Heureusement, l’inconnu plaçait derrière-elle ne tarda pas à ajouter une phrase qui la rassura.


-Je ne vous veux aucun mal mais vous êtes à un point de rendez-vous d'un ami que j'attends, et si vous n'êtes pas ce dernier, vous risquez de gêner quelque peu notre entrevue, voudriez vous décliner vôtre nom ?


Avant de se retourner, Harel s’efforça de reprendre contenance. Hors de question que ses peurs transpirent par tous les pores de sa peau. De plus, elle hésitait à décliner son identité sans être assurée de celle de l’inconnu. Finalement, l’orpheline se retourna doucement afin d’éviter un malentendu puis d’une voix lente et assurée :


- Monsieur Malëan, je suis cette ami qui a envoyé une missive par le biais du service de poste moldu. Je me présente : Miss Chaitan.


Au même moment, sa main droite dévoila son visage en abaissant la capuche de sa cape. Ses traits juvéniles témoignaient de son jeune âge pour autant au fond de son regard d’un noir d’encre pas une trace d’insouciance ou d’innocence disparues depuis bien longtemps. Ses lèvres fines n’esquissèrent aucune moue aimable ou sourire, ni même du dédain preuve d’une assurance surfaite ou non. Impassible. Un air sérieux plaqué sur ce visage si propre à cette famille immigré d’une île lointaine.


- Veuillez baisser votre baguette, je vous prie.


La jeune fille rangea la sienne réfléchissant à un point de fuite au cas ou. De toute façon, sa baguette ne lui serait d’aucun secours en cas de besoin, elle avait encore besoin d’entraînement en matière de sorts offensifs qu’elle ne maîtrisait pas correctement. La violence physique n’entrait pas dans son mode de communication de prédilection. Bien souvent, elle y avait recourt au pied du mur lorsqu’aucune autre solution ne suffisait à préserver son intégrité. Coincé entre quatre murs, la pluie s’abatant sur ses cheveux qui ne tarderaient pas à dégouliner, elle jugea l’homme en face qui se tenait debout blottit dans une lourde cape vieillit par le temps. Il en faisait de même et cela la gêna plus qu’elle ne l’aurait souhaité. Afin de couper court à son malaise et surtout avant qu’il ne s’en aperçoive, elle rappela le but de leur rencontre :


-Comme je l’ai mentionné dans ma lettre, je suis à la recherche de sorciers appartenant à la famille des Chaitan. A l’heure actuelle, je suis seule héritière de ce nom, or j’aimerai m’en assurer. Je me serais acquitter seule de la tâche si mon statut d’étudiante ne me retenait pas à Poudlard. Puis-je compter sur vous ?


Avant d'approfondir son discours, Harel Chaitan voulait s'assurer de l'engagement de Taylor Malëan sans quoi elle ne s'attarderait pas plus. Du temps, elle en avait déjà perdu beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Taylor Malëan, Lun 21 Oct - 22:44


Une petite frimousse, un teint pâle, une pure beauté d'innocence, et pourtant, des yeux inexpressifs. La silhouette avait soudain muté en une petite fille d'une quinzaine d'année au maximum. Comment avait-elle pu se retrouver là, dans une ruelle si sombre et si malfamée à chercher des réponses à des questions à l'évidence trop dangereuses. Les Chaitan, pendant que la fillette déblatérait et qu'elle rangeait sa baguette, Taylor s'étonnait encore de la noirceur de ses yeux, et de la peine qui devait en découler. Ne sentant plus aucun danger, il fit mine de ranger sa baguette, qu'il glissa simplement dans sa poche, la pointe parfaitement en ligne droite avec la tête de la gamine.
Rassuré et s'approcha et pour la première fois, Taylor entendit le son de sa voix.



-Comme je l’ai mentionné dans ma lettre, je suis à la recherche de sorciers appartenant à la famille des Chaitan. A l’heure actuelle, je suis seule héritière de ce nom, or j’aimerai m’en assurer. Je me serais acquitter seule de la tâche si mon statut d’étudiante ne me retenait pas à Poudlard. Puis-je compter sur vous ?


Elle semblait être si sûre d'elle. Si peu méfiante qu'elle n'avait pas hésiter à se désarmer et à lui décliner son identité sans penser un instant que son nom pouvait avoir de la valeur pour n'importe qu'elle chasseur. En vue de toutes ses réactions, elle ne devait surement pas avoir d'autre choix. Le vagabond était-il une sorte d'espoir pour elle ?
Une élève de Poudlard, qui voyage dans les sentiers obscurs sans avoir ni l'age ni les capacités requises à le faire, un sorcier fier d'avoir de la magie dans les veines, et à la recherche de famille et de magie disparue. Miss Chaitan eut soudain quelques aires du vagabond au yeux de Malëan, et sans vouloir heurter une petite fille plus longtemps, il décida de lui offrir une part de sa confiance.
Il se jeta du haut du toit, faisant tomber sa capuche et dévoilant enfin son visage, avec le sourire le plus rassurant que possible. Sa baguette pointait toujours en direction de la gamine qui se trouvait à un ou deux mètre de lui.
Sa voie sonna moins ferme que la première fois.

-Vous mademoiselle, vous ne devriez pas être ici, vous êtes trop jeune, et bien trop précieuse si vous êtes ce que vous dites êtres, une descendante des Chaitan. Je comprend bien vôtre entrain à vouloir conclure cet accord, mais je viens soudainement de tomber nez à nez avec une fillette, alors excusez moi, mais je vais avoir besoin de plus ample explication avant de conclure un accord. Suivez moi, la maison d'en face est abandonnée, nous y allons de ce pas. La bas nous causerons un peu des modalités et du paiement, et nous verrons bien ce que l'on peut faire pour vous.

Il sortit sa baguette de sa poche machinalement pour désigner la maison dont il parlait, invita la fillette à avancer à l'abri des regards indiscrets. Pour lui montrer un minimum de confiance, il prit la tête du convoi en sautillant gentiment d'un pas semi-pressé. Il lui tournait à présent le dos, quoi que toujours à l'affut du moindre son de bois, ou de mouvements trop brusque, à prêt tout, pourrait-il vraiment se faire surprendre par une gamine, lui qui à déjà tué et réduit à néant des dizaines d'hommes rien que dans les fausses d'Irlande ?
Il était confiant, et certain que le moral de la jeune fille devait devenir un peu plus radieux en ce moment. Dû moins il l’espérait. Après tout il fallait bien un jour tomber sur un cas comme celui-ci, et au profits des nouvelles aventures que la demoiselle pouvait lui offrir, l'appel du risque ne put se faire muet.
Il saisit la poignée de la porte métallique, qui se trouvait à présent devant lui, et tira la porte dans un brouhaha aigüe et perçant. il n'y avait nul lumière dans la maison, et aucun meuble dans l'entrée, la maison était en fait totalement vide, et bien sûre Malëan s'était assurée d'en vérifier la sureté. Il avança sans attendre la Miss, et s'en alla s'assoir en tailleur au milieu du salon.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Harel Chaitan, Jeu 24 Oct - 20:57


Une fillette. Voilà ce que l’étudiante avait repoussé en n’indiquant pas plus précocement son âge à son interlocuteur. La cape ne faisait pas le sorcier. D’ailleurs, cette désignation lui déplaisait au plus au point. A ses yeux, les fillettes débordaient d’innocence et de naïveté avec leurs grands yeux et leur peau laiteuse. Ca ne la définissait absolument pas ! Mais soit, si cela lui plaisait de le croire après tout devant une « fillette », la méfiance s’amenuisait. Par conséquent cela ne présentait pas que des désavantages. En outre, lorsque l’homme lui présenta son dos une bouffée de colère l’envahit. Si seulement, elle maitrisait la magie sans baguette … Mais si cela avait été le cas, elle ne serait pas ici à suivre un inconnu dans un endroit qu’elle ne connaissait pas plus. Si jamais la situation tournait en sa défaveur … non, mieux valait-il ne pas y penser. La pièce qui se présenta à sa vue était vide, tout ce qui la constituait été des murs défraichis et envahis par la moisissure grassement alimentée par l’humidité ambiante. La sang pur asiatique l’observa s’installer au milieu de la pièce sur le sol en bois abimé.

Avant de prendre la parole, l’adolescente défit sa cape humide qu’elle accrocha sur la poignée de la porte. Cette attitude lui donnait l’impression de gérer un temps soit peu la situation. L’homme attendait qu’elle prenne la parole, certes elle le ferait, mais quand elle y serait disposée. Pour sa part, elle s’adossa au mur qui supportait la porte par laquelle ils étaient entrés un peu plus tôt. Nul besoin d’être plus proche pour échanger. Ils abordaient un sujet sensible, dont elle se serait volontier passé si cela n’était pas nécessaire pour convaincre ce détective d’un genre particulier.

- Mon âge n’a aucune importance dans ce que je vous demande Monsieur Malëan. Je ne vous demande d’ailleurs pas votre avis quant aux risques que je prends ni ne requiert votre compassion. Je fais appels à vous pour vos compétences.


La descendante des Chaitan le regardait droit dans les yeux, non pas dans un souci de provocation plus pour lui démontrait qu’elle n’était pas une simple gamine. L’âge ne traduisait rien de plus qu’un temps de vie certainement pas un état d’esprit. Elle était tout à fait consciente que son apparence immature ne jouait pas en sa faveur, seulement l’orpheline ne se laisserait pas réduire à cela.

- Je tiens tout de même à vous remercier de prendre le temps de m’écouter. Tout d’abord, les informations que je détiens concernant mes origines proviennent d’une source que je ne peux qualifié de sûr. Le sorcier, rencontré au sein d’un établissement situé sur le chemin de traverse, affichait un âge avancé et sentait fortement l’alcool. Cependant, son discoure était tout à fait cohérent.


Les faits retranscrits de cette façon paraissaient tout ce qui avait de plus anecdotique. Pendant quelques secondes, le doute s’insinua. Harel n’avait jamais échangé avec qui que ce soit de cette rencontre. De toute façon avec aurait-elle pu le faire ? Et puis, elle voulait tellement y croire qu’elle n’aurait pas écouté une tierce personne émettre des doutes quand à la véracité de ce qu’un homme, même ivre, racontait.

- Mes ascendants sont des sorciers originaires du Japon. La lignée des Chaitan de laquelle descendait mon père s’est installée en Angleterre un siècle plutôt. Ma mère a été envoyée par sa famille pour se marier. Il était important que la lignée conserve l’entièreté de ses origines nippone. Les héritiers des Chaitan ont fréquenté l’école Durmstrang. Mes parents sont décédés dans d’obscures circonstances. L’homme pensait que les Chaitan ne vivaient plus en Angleterre jusqu’à me rencontrer. J’en conclus donc qu’ils ont su se faire discrets. Par conséquent, il est probable que mon père ne soit pas le seul membre du clan Chaitan. Et peut-être la famille de ma mère a-t-elle envoyée d’autres descendants.


Tout ce qu’elle détenait venait d’être étalé à cet inconnu qui écoutait attentivement tout ce qu’elle rapportait. Si seulement ces suppositions pouvaient s’avérer vrai. A présent, l’étudiante attendait la réaction de l’homme à toutes ces révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Taylor Malëan, Jeu 31 Oct - 8:06


Des mots d'ivrognes, des souvenirs de familles, et une forte détermination. Quoi demander de plus ? Malëan avait déjà entreprit de folles recherches avec moins que ça pour débuter. Au moins elle avait un témoin, son état n'était en rien une entrave à l'avancée de l'enquête, il suffirait simplement, de revérifier la réalité de ces paroles.
La jeune fille avait expliqué la situation du mieux qu'elle le pouvait. Avait toutes les explications et pistes qu'elle avait. Elle attendait à présent passive et silencieuse les yeux rivés sur les pupilles du vagabonds. Il aurait juré qu'elle essayait de percevoir sa réponse, avant même que ses lèvres ne la formulent.

-Vous avez donc déjà le début d'une piste. C'est au moins quelque chose. Cependant je ne connais rien à votre famille et il va donc me falloir faire quelques recherches personnelles.
Ensuite nous devrions commencer par vérifier la véracité des éléments que nous a donné cet homme ivre. Peut être qu'il aura les idées plus claires à présent, et sinon nous l'y contraindrons.  


Pour certain cette quête était totalement vouée à l'échec avec si peu de renseignement, mais pour Malëan ce n'était qu'un attrayant challenge.

-Nous allons donc devoir nous occuper de formuler tous ça par écrit. Histoire que nous nous mettions d'accord sur tous les plans. Je vais vous donner de quoi écrire.

Il se leva et sorti de son fourre-tout une feuille de parchemin et une grande plume blanche, d'un blanc neige étincelant. Autrefois sa plume était noir, mais signer avec un instrument si sombre, donnait au vagabond l'impression d'être plus "malfaisant".
Il s'approcha de la Miss et lui tendit le tout.

-Il vous faut mentionner vôtre nom, vôtre âge, et OUI c'est une nécessité. ensuite vous écrirez vos termes, ce pour quoi vous m'employez, la durée de cet emploi, mes droits d'intervention et les intérêts à protéger. Puis enfin le paiement. Une fois ceci réglé nous vérifierons ça ensemble, et passerons au dispositif de traçage, car j'imagine que vous refuserez de rester passive.

Combien de contrats avait-il bien pu signé avec une enfant ? Taylor avait beau se creuser la mémoire il ne s'en souvenait d'aucun. Aujourd'hui il prenait probablement un risque démesuré qu'aucune fois dans le passé il n'aurait toléré. Mais Era et leurs histoire, rendait le vagabond de plus en plus confiant, il se sentait plus apte à protéger des personnes sans grand moyen de défense, et en terrible embarra.
Il savait déjà que dans les lignes que la Miss allait écrire, s'y trouverait une mention disant que Mlle Chaitan serait du voyage. Et en toute honnêteté, il en avait hâte. Voyait il ceci comme un nouveau jeu, dont le but serait d'atteindre un nouvelle objectif tout en protégeant un vip presque inoffensif ?
Un peu tôt pour le dire.

-N'oubliez pas vôtre signature en bas, et l'empreinte de vôtre baguette, C'est du parchemin ensorcelé, une seule étincelle devrait suffire, ne faite pas de l'art.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Entre l'Allée et le Chemin...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 9

 Entre l'Allée et le Chemin...

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.