AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 3 sur 10
La Grande Horloge
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Logan Jackson
Gryffondor
Gryffondor

Re: La Grande Horloge

Message par : Logan Jackson, Mar 11 Nov 2014 - 19:13


"Eh bien, les amours c'est compliqué et j'ai fait une promesse que je ne pourrais rompre donc je ne t'en dirais pas plus. Après les amis, oui on peut dire ça, mais..Non je ne peux pas c'est trop dur et les ennemis, ça va, ça vient."

Logan lâcha un grand sourire. Il comprit tout de suite que la jeune femme avait déjà quelqu'un. Il se mit donc à sautiller sur place sans raison. *Je suis sûr qu'elle à quelqu'un comme si je l'avais connu pendant mon enfance. Ah bah justement c'est le cas...* Il se mit une tape sur le visage et se dit qu'il était vraiment stupide dès fois, voir, la plupart du temps. Mais, le rouge et or s'inquiétait pour Autumn. Il sentait que quelque chose n'allait pas vraiment... comme une intuition.

"Logi, ne t'en fais pas, je vais bien"

*Ok, il y a un problème*. Logan tira alors son sourire narquois habituel et se mit à parler

"Alors, première règle : quand une fille dit qu'elle va bien, ça va pas bien.
Secondement : tu crois vraiment pouvoir cacher un truc à un Jackson qui à passé une partie de son enfance avec toi ?
Troisièmement : Tu trouves pas que je suis canon maintenant ?"


Le rouge et or sourit malicieusement à la jeune femme et ajouta

"Bon Ok. Le troisièmement n'a rien avoir avec les deux autres mais, bon c'est vrai quand même".

Il sortit ensuite sa baguette et s'amusa à faire des moulinets avec en attendant la réponse de la rouquine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: La Grande Horloge

Message par : Invité, Dim 16 Nov 2014 - 20:02


"Alors, première règle : quand une fille dit qu'elle va bien, ça va pas bien.
Secondement : tu crois vraiment pouvoir cacher un truc à un Jackson qui à passé une partie de son enfance avec toi ?
Troisièmement : Tu trouves pas que je suis canon maintenant ?"


*Me*d*, j'avais oublié qu'il ne savait pas...il était encore vivant et j'étais heureuse...j'étais moi quoi* En repensant à ça, Autumn eut un petit gloussement pour ravaler ses larmes, car elle voulait être forte devant son ami d'enfance, qu'il voit la Autumn de ses souvenirs et non pas celle qu'elle est devenue, triste, dépressive et malade. Non, elle ne voulait pas ça, elle ne voulait pas qu'il voit sa souffrance même s'il fallait lui dire la vérité maintenant. Il ajouta quelque chose pour plaisanter encore un peu.

"Bon Ok. Le troisièmement n'a rien avoir avec les deux autres mais, bon c'est vrai quand même".

Elle avait sourie, puis rigoler, une chose qui n'avait pas eu lieu depuis un bon moment maintenant, à par quand elle est avec Levine, mais lui, c'est autre chose. Pour essayer de se détendre avant la vérité elle dit d'une voix amusée.

"Tu trouves pas que mes cheveux sont de plus en plus roux ? Rappelle toi quand on avait 6 ans encore, ils étaient rouges comme pas possible et depuis que j'ai mes problèmes et que je me suis faite des couleurs de licorne... oui j'ai testé pas mal de couleurs, mais là n'est pas la question. Oh ! Arrête de te vanter sur ton physique même si tu n'as pas mal pris en beauté (à voix basse), pas comme moi."

Elle se triturait les cheveux ne sachant pas comment l'annoncer, cette maladie était là, elle le savait. Pour l'instant, elle ne s'était jamais prononcée, mais avec le rendez-vous qu'elle avait avec Calista, son copain et Levine, elle redoutait ce moment puisque ce serait sûrement là qu'elle verrait le jour, la souffrance et le malheur qui tombaient sur elle.

"Logi, j'ai quelque chose de délicat à te dire, mais surtout avant que je ne te le dise, promet moi de m'accepter tel quel après. Bon, tu sais que Jake est mort à 7 ans, le jour de notre anniversaire et le fait est que tu ne sais pas toute la vérité...en fait personne ne la connait pour l'instant, je l'ai appris dans une lettre qui était adressée à ma mère. La personne félicitait ma mère d'avoir tué Jake et dès que j'avais lu juste cette phrase je m'étais arrêtée de manger, de parler et ma mère m'avait envoyé dans une sorte d'hôpital psy' et j'y suis restée quand même un an. C'est là-bas que j'ai appris que j'avais une maladie totalement inconnue, qui serait mortelle à force si je restais dépressive et tout, mais depuis j'ai rencontrée des personnes formidables et que j'aime, mais j'ai le pressentiment qu'elle va arriver dans pas longtemps, comme si j'avais l'intuition que ma meilleure amie allait mourir..."

Après avoir fini son explication, qui risquait d'être peu claire à des moments pour Logan, elle pinça ses lèvres et partit dans un coin de la cour tout en regardant du coin de l'oeil (elle est assise en boule par terre) son ami d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: La Grande Horloge

Message par : Invité, Dim 14 Déc 2014 - 22:16


Après avoir pris son repas, en solitaire, dans la Grande Salle, Wendy ne désirait pas retourner immédiatement dans la salle commune de Serdaigle. Personne ne l'y attendait, de toute façon. Cette première journée au château avait été fatigante, en plus de l'aller-retour qu'elle avait du faire à Londres pour trouver une baguette magique. Elle n'était rentrée que depuis quelques heures et se demandait vaguement si sa vie à Poudlard serait meilleure, d'un point de vie social, que celle qu'elle avait menée à l'orphelinat. Laissant ses pensées errer au gré de leurs envies, elle arpenta les couloirs des étages inférieurs de l'école, en poussant quelques portes, de ci, de là, pour voir ce qui se cachait derrière.
Elle tomba sur de nombreuses salles de cours à l'aspect banal, mais l'une d'entre elles, pourtant, attisa sa curiosité. La pièce était très sombre, des cages s'alignaient le long des murs, et des images terrifiantes couvraient une grande partie de la paroi qui lui faisait face.

- Si on doit étudier la torture, je passe mon tour...

La jeune fille poursuivit son chemin en grimpant toujours plus haut dans les étages, errant telle une âme en peine dans les couloirs du château. Son esprit était accaparé par toutes les questions qui s'y bousculaient, et elle ne remarqua pas tout de suite un tableau qui s'agitait à côté d'elle. Prise par surprise, Wendy fit un bond en arrière avant de comprendre qu'il s'agissait de la résidente du tableau qui était en train de s'étouffer. Une fois l'étonnement passé, la jeune fille s'approcha du portrait et observa l'énorme dame au chapeau pointu qui tentait vainement de recracher un pépin de raisin qu'elle avait avalé de travers. Wendy courut vers un autre tableau, non loin de là, et dont l'occupant était occupé à se curer les ongles avec les dents.

- Monsieur ! Venez vite, la dame, là bas... Elle est en train de s'étouffer !

L'homme baissa ses doigts boudinés et regarda Wendy avec stupeur, avant de reprendre ses esprits et de se ruer dans le portrait de la dame au chapeau pointu. Il lui tapota le dos et elle finit par recracher le pépin. Avec un grand sourire de soulagement, elle leva les yeux vers Wendy.

- Merci jeune fille, sans vous, je ne sais pas ce qui aurait pu m'arriver... ! Pour la peine, je vous laisse passer sans mot de passe !

Wendy ne comprit pas, mais lorsque le portrait pivota pour laisser entrevoir un escalier sombre qui montait en pente raide, la jeune fille s'y engagea, curieuse. Parvenue en haut des marches, elle se trouva devant une immense horloge, autour de laquelle les murs ronds laissèrent deviner à Wendy qu'elle se trouvait dans une tour.

- Encore une tour ?! Mais ce château est interminable !

En se retournant pour repartir d'où elle était venue, elle resta clouée sur place. Un jeune homme la regardait.


Dernière édition par Wendy Black le Mar 16 Déc 2014 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: La Grande Horloge

Message par : Invité, Lun 15 Déc 2014 - 0:03


Le jeune homme la regardait, bras croisés sur la poitrine. Wendy sentit la panique monter en elle. La même panique qu'elle ressentait toujours lorsqu'elle se retrouvait face à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Une des nurses de l'orphelinat avait appelé ça une "phobie sociale"... Grand bien lui fasse d'avoir donné un nom à la peur de Wendy, mais cela ne l'avait jamais aidée à se sentir mieux.

Silencieuse et calculatrice, comme un animal pris au piège, la jeune fille essaya d'échafauder un plan pour s'échapper au plus vite de la tour de l'horloge. Ses méninges étant toujours au ralentis à chaque fois qu'elle se trouvait en position de défense psychologique, Wendy mit un certain temps à réaliser que le jeune homme lui avait posé une question.

- Vous cherchez votre chemin ?

Réfléchissant à toute allure, il lui apparu vite clairement qu'il serait inutile, et drôlement ridicule, de ne pas répondre et de dévaler l'escalier en sens inverse. Ses bonnes manières refaisant (enfin) surface, elle se détendit légèrement et le fixa un instant avant de répondre :

- Pas vraiment, je me balade... Et vous ?

Il avait un air très distingué, élégant. De plus, il la vouvoyait, ce qui n'enlevait rien au respect qu'elle comptait déjà lui accorder. Elle sentait ses joues devenir de plus en plus rouges, à mesure qu'elle se rendait compte de la situation : elle, grimpant un escalier dont elle ne connaissait pas l'issue, parlant toute seule devant une horloge, et bandant tous ses muscles, prête à l'attaque, face à un parfait inconnu qui n'avait fait preuve que de politesse envers elle.

Tâchant de reprendre un peu ses esprits, elle baissa légèrement la tête et laissa glisser de longues mèches de cheveux, qu'elle n'avait pas attachés ce jour-là, devant ses yeux afin de dissimuler une partie de son embarras. Finalement, se faisant la réflexion qu'il n'était pas très courtois de détourner le regard de celui d'une personne à qui l'on avait posé une question, elle redressa la tête, son orgueil refusant d'être blessé par si peu, et lança un regard de défi, mêlé à de l'inquiétude, au jeune homme qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: La Grande Horloge

Message par : Invité, Mar 16 Déc 2014 - 17:04


- Moi je vous suivait.

Wendy resta interdite quelques instants. Pour quelle obscure raison ce jeune homme la suivait-il ? Elle n'avait pourtant pas l'impression de l'avoir déjà vu et jusqu'à présent, personne n'avait semblé montrer le moindre intérêt à son arrivée au château. Les élèves qu'elle avait croisés jusqu'alors s'étaient contentés, pour certains, de lui jeter des regards curieux, sans jamais lui adresser la parole.

Sa franchise, également, l'étonna beaucoup. Il n'avait même pas cherché à inventer un quelconque mensonge pour expliquer sa présence ici et avait immédiatement répondu, du tac-au-tac, sans aucune gêne. Impressionnée, la jeune fille lui lança un regard interrogateur avant de demander timidement :

- Ai-je quelque chose de particulier pour avoir éveillé votre curiosité ?

Les yeux noirs du jeune homme la captivaient. Elle ne put s'empêcher de fixer son regard dans le sien, intriguée par sa décontraction évidente, mêlée à une sorte de mystère qui l'entourait de façon presque palpable. Sa peau étrangement diaphane faisait un contraste étonnant, mais non dénué de charme, avec ses cheveux d'un noir de geai. Se demandant qui il était, Wendy laissa échapper la question qui lui brûlait alors les lèvres.

- Pardonnez-moi mais... qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: La Grande Horloge

Message par : Invité, Mer 17 Déc 2014 - 21:44


Un sourire sincère illumina le visage du jeune homme, et Wendy en fut touchée. C'était bien la première personne qu'elle rencontrait ici qui eut une attitude vraiment amicale envers elle. Méfiante de nature, elle eut pourtant envie de lui accorder une chance, voyant qu'il semblait respectueux et intelligent. La jeune fille était sûre de ne l'avoir pas croisé dans la salle commune des Serdaigle, mais après tout, elle n'avait sans doute pas vu tous les élèves de sa maison aux moments où elle s'y trouvait.

- Pardonnez moi, je manque de tact. Je ne suis qu'un élève, ce n'est pas très intéressant...

Un silence s'installa entre eux, et Wendy ne le brisa pas, réfléchissant aux paroles du jeune homme. Être élève à Poudlard lui paraissait, au contraire, d'un intérêt certain, mais elle ne releva pas et continua de le regarder en attendant la suite, voyant qu'il était sur le point de répondre à sa question. Ce qu'il ne tarda pas à faire.

- Ce que tu as de particulier ?... Je ne t'ai jamais vu. Tu es nouvelle. Qui es tu ? Ce sera plus intéressant que de savoir qui je suis.

Il était passé au tutoiement, ce qui eu pour effet de détendre l'atmosphère. La jeune fille se détendit du même coup et répondit au sourire du jeune homme par un regard aimable et un sourire timide. Effectivement, elle était nouvelle. Et c'était bien rare, à son avis, de croiser une élève de quinze ans qui commençait à peine son apprentissage à Poudlard. Elle n'était ni très timide, ni expansive, mais, face à la situation, se fit la réflexion qu'il ne serait pas dangereux, ou malvenu, de répondre sincèrement à la question du jeune homme.

- Je suis nouvelle, c'est vrai. Je suis arrivée il y a maintenant trois jours, et j'ai été assignée à Serdaigle, comme tu as du le deviner... Tu dois sûrement te demander pourquoi je n'arrive que maintenant ? A vrai dire, je n'ai pas pu me manifester plus tôt... Les circonstances de la vie que je menais avant ont fait que je n'ai pas eu la possibilité de répondre à la lettre de Poudlard que j'ai reçue à mes onze ans. J'ai accumulé un retard phénoménal, et c'est pour ça que je me promène dans tout le château, pour essayer de trouver ma place ici... Ce qui ne me paraît pas évident...

Bien sûr, Wendy se doutât que le jeune homme se demanderait sûrement pour quelles raisons elle n'avait pu venir plus tôt entamer sa scolarité, mais elle attendit qu'il lui pose lui-même la question, si question il posait, avant de déballer sa vie devant quelqu'un dont elle n'était pas sûre qu'elle l'intéressât.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: La Grande Horloge

Message par : Invité, Jeu 18 Déc 2014 - 22:51


- Tu ne me semble pas ne pas avoir trouvé ta place. Seulement je suppose que le retard que tu as accumulé et qu'il te faut rattraper ne rend pas la chose facile. Mais à la vérité, j'aimerais savoir quelles sont les raisons qui t'ont poussée à ne pas venir avant...

Wendy accueillit ces paroles avec un sourire. Le jeune homme était décidément très complaisant, ce qui n'était pas pour la contrarier. Réfléchissant quelques secondes à ce qu'elle pouvait, ou ne devrait pas, dévoiler de sa vie passée, elle étudia les traits du Serpentard. Il semblait réellement intéressé par la conversation, bien qu'elle ne portât pas sur sa personne, ce qui ne laissa pas d'étonner la jeune fille. Habituellement, les gens préféraient parler d'eux-mêmes, et exclusivement d'eux-mêmes. Agréablement surprise par cette rencontre inattendue, Wendy décida que confier une partie de ses souvenirs à son nouvel ami ne serait pas trop dangereux. Aussi elle se lança :

- Je suis orpheline... J'ai grandi dans un pensionnat moldu, où ma mère elle-même avait été élevée. La directrice était donc au courant à propos de Poudlard, puisque ma mère y a fait ses études, d'après ce que j'ai compris, et a très mal réagit lorsque j'ai reçu ma propre lettre d'admission. J'ai été... priée... de ne plus bouger du grenier de l'orphelinat jusqu'à nouvel ordre. En fait, je ne suis là que parce que j'ai réussi à leur fausser compagnie, il y a un an. Mais comme je n'avais plus ma lettre, j'ai erré longtemps dans les rues de Londres avant de rencontrer enfin quelqu'un qui a pu m'indiquer le chemin de l'école...

Elle laissa planer un moment le silence, une fois qu'elle eut terminé son récit, observant avec inquiétude le visage du jeune homme. Serait-il surpris ? Déçu ? Ou encore indifférent ? Elle attendit avec impatience la réaction du Serpentard, tout en enroulant machinalement une mèche de ses longs cheveux bruns autour d'un doigt distrait, avant de la faire passer dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Grande Horloge

Message par : Ariana Hastings, Lun 22 Déc 2014 - 22:07


PV avec Laurae Syverell



Les aiguilles de la Grande Horloge se balançaient doucement devant ses yeux. Tic toc. Tic toc. Tout était calme. Ariana pouvait voir le soleil se coucher sur la Forêt Interdite, éclairant le parc du château d'une belle lumière dorée. Il n'y avait personne dehors, personne dans les couloirs, tout le monde, élèves comme professeurs, était réuni dans la Grande Salle pour le dîner. Cette heure-ci était la favorite de la jeune fille. La solitude ne lui pesait plus autant qu'autrefois, celle-ci était désormais sa meilleure amie. Elle ne supportait plus de voir les gens heureux autour d'elle, souriant, riant même.

Fluffy lui grignota l'oreille. Il avait faim. La jeune fille sortit un morceau de pain de sa poche et déposa quelques miettes sur son épaule. Elle joua quelques instants avec le reste pour finalement le croquer doucement. Ça n'avait aucun goût. Mais de toute façon, pour ses papilles, plus rien n'avait de goût à présent, que ce soit un vieux quignon de pain ou une part de tarte à la citrouille. La nourriture était l'une des nombreuses choses qui n'avaient plus aucun intérêt à ses yeux. Cette vue par contre, cette vue était belle, apaisante, parfaite.

Fluffy se blottit au creux de son épaule et Ariana le caressa du bout des doigts. L'animal et la jeune fille ne faisaient plus qu'un ces temps-ci, partageant la même peine, se consolant l'un l'autre. Une image flasha soudain devant les yeux de la jeune fille. Un sourire. Un beau et grand sourire chaleureux. Un sourire qu'elle ne connaissait que trop bien. Elle secoua la tête. Non. Non, cette image ne viendrait pas l'envahir. Elle était forte, elle ne faiblirait pas, elle ne pleurerait pas. L'image disparut. Elle parvenait de mieux en mieux à contrôler ses émotions. Bien. C'était exactement ce qu'elle voulait. Exactement ce dont elle avait besoin...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup Garou


Re: La Grande Horloge

Message par : Laurae Syverell, Lun 22 Déc 2014 - 22:24


Laurae se rendit à la grande salle pour le dîner et s'installa à la table des Poufsouffles, il faisait extrêmement froid dehors, et la chaleur de la grande salle lui offrit tout le confort qu'elle avait besoin. Certes habitué aux vents froids de l'hiver, la jeune Syverell n'était pas contre un bon potage et du cidre chaud. Elle balaya la salle de ses yeux, et plus particulirement à la table des Serdaigles. Ils étaient peu nombreux ce soir, sûrement pour un cours d'astronomie.


*Mais ou est donc Ariana?*


La jolie brune ne tarda pas à s'apercevoir de l'absence de sa meilleure amie. Elle qui ne loupais jamais un bon repas? Cela était étrange. La poufsouffle prit quelques morceaux de pains, un fruit et une pâtisserie et les enveloppa dans un mouchoir, puis les enfouit dans la poche de sa cape. Elle se dirigea vers la table des Serdaigles et souriante demandait si il n'avaient pas aperçu son amie a la bibliothèque. Son inquiétude grandit quand les élèves bleu et argent lui répondirent qu'ils ne l'avaient pas vue de toute l'après midi.


*Est elle...?* La jaune et noire se mordit la lèvre inférieure, et se précipita a l'endroit "secret" de son amie. Elle était là, jouant et nourrissant Fluffy, seule.


  Hey,... Nana? *elle se massa la nuque* Tu n'as pas faim? Il ont fait ton dessert préféré ce soir ! 


 Elle s'adossa au mur près d'elle et la regarda, inquiète. 
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Grande Horloge

Message par : Ariana Hastings, Mar 23 Déc 2014 - 3:46


Une voix parvint doucement jusqu'aux oreilles d'Ariana.

- Hey… Nana ? Tu n'as pas faim? Il ont fait ton dessert préféré ce soir !

Laurae. La seule personne à l'appeler « Nana ». Surnom mignon à une époque mais qui ne lui correspondait plus vraiment désormais. La blondinette ne prit pas la peine de se retourner et continua à caresser Fluffy du bout des doigts, les yeux perdus sur l'horizon.

- J'ai déjà mangé.

Elle sentait toujours la présence de Laurae dans son dos. Elle allait vouloir parler, ou même la forcer à avaler le gâteau et Ariana n'avait vraiment pas la force d'endurer ça à cet instant-là. Tout ce qu'elle voulait c'était d'être seule. Seule avec ses pensées, seule avec Fluffy, seule avec la vue et la grande et belle horloge… Elle se retourna et regarda la brunette, mais seulement pour paraître plus polie. Elle paraissait inquiète. Évidemment qu'elle paraissait inquiète. Ariana camoufla un soupir d'exaspération et chercha ses mots pendant quelques instants. Enfin, elle adressa un faux sourire à son amie.

- Tu n'es pas obligée de rester. Tu peux retourner dans la Grande Salle.

Elle ne voulait pas être méchante mais elle voulait vraiment que la jeune fille parte et sentit malgré elle sa main glisser le long de sa baguette, prête à lancer un sort à son amie en cas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup Garou


Re: La Grande Horloge

Message par : Laurae Syverell, Mar 23 Déc 2014 - 9:54


La jeune fille ne prit même pas la peine de la regarder, et parlait d'une voix monotone, sans vie. Quelque chose n'allait pas c'était sur!


- J'ai déjà mangé.



Bien sur, et elle était la reine des cruches et strangulots! Laurae était vraiment inquiète mais s’efforça à ne pas le montrer. Quand les personnes comme Nana tombe dans l'obscurité de leurs pensées, vaut mieux pas qu'ils pensent à encore plus sombre et croyant à la pitié qu'on leurs témoigne. Et Laurae n'avait pas pitié. Seulement envie que son amie aille mieux. 


 - Tu n'es pas obligée de rester. Tu peux retourner dans la Grande Salle.


Pas obligée de rester? Et puis quoi encore! La brune se retient de répliquer. La jolie Serdaigle la regardait sans vraiment la voir. Un grand vide... Serait-ce?.... Non... Pas ça... La bleu et argent souriait, pas pas un sourire de bienvenue, plutôt forcé, comme si elle se moquait de la propre vie maintenant.


Lanae n'insista pas. Elle ne dis rien et prit un air sombre... Elle s'assit près d'elle et sans un mot la prend dans ses bras. Non elle n'allait pas la forcé à parler, non elle la forcerait pas a manger. Ce que Laurae sait en revanche, c'est qu'Ariana avait quand même besoin de quelqu'un qui sache se taire et encaisser avec elle. Elle caressa ses cheveux d'un geste doux. La solitude la tuerait. Or, si quelqu'un est la pour la guider hors de l'ombre, tout serait mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Grande Horloge

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 10

 La Grande Horloge

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.