AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 4 sur 13
La Grande Horloge
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle

La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Laurae Syverell, le  Mar 23 Déc - 9:54

La jeune fille ne prit même pas la peine de la regarder, et parlait d'une voix monotone, sans vie. Quelque chose n'allait pas c'était sur!


- J'ai déjà mangé.



Bien sur, et elle était la reine des cruches et strangulots! Laurae était vraiment inquiète mais s’efforça à ne pas le montrer. Quand les personnes comme Nana tombe dans l'obscurité de leurs pensées, vaut mieux pas qu'ils pensent à encore plus sombre et croyant à la pitié qu'on leurs témoigne. Et Laurae n'avait pas pitié. Seulement envie que son amie aille mieux. 


 - Tu n'es pas obligée de rester. Tu peux retourner dans la Grande Salle.


Pas obligée de rester? Et puis quoi encore! La brune se retient de répliquer. La jolie Serdaigle la regardait sans vraiment la voir. Un grand vide... Serait-ce?.... Non... Pas ça... La bleu et argent souriait, pas pas un sourire de bienvenue, plutôt forcé, comme si elle se moquait de la propre vie maintenant.


Lanae n'insista pas. Elle ne dis rien et prit un air sombre... Elle s'assit près d'elle et sans un mot la prend dans ses bras. Non elle n'allait pas la forcé à parler, non elle la forcerait pas a manger. Ce que Laurae sait en revanche, c'est qu'Ariana avait quand même besoin de quelqu'un qui sache se taire et encaisser avec elle. Elle caressa ses cheveux d'un geste doux. La solitude la tuerait. Or, si quelqu'un est la pour la guider hors de l'ombre, tout serait mieux...
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Ariana Hastings, le  Mar 23 Déc - 20:16

Laurae ne répondit pas mais ne bougea pas non plus. Elle allait donc rester ? Ariana poussa un petit soupir résigné et éloigna ses doigts de sa baguette. Non, elle n'allait pas attaquer son amie. Elle n'était pas ce genre de fille. Elle se retourna donc vers l'horloge, fixant de nouveau l'horizon d'un air déterminé et s'assit. Quelques secondes plus tard, Laurae était assise à ses côtés, l'enlaçant et lui caressant doucement les cheveux. Ce geste maternel était plutôt agréable en fait, et Ariana se sentit redevenir une petite fille pendant quelques instants. Et la voix, l'horrible petite voix, revint, presque attendue. Tu as le droit de pleurer, laisse-toi aller. Ariana posa la tête sur l'épaule de son amie. Pleurer semblait une idée intéressante. Peut-être qu'elle allait écouter la voix. Une ou deux larmes ne pouvaient faire de mal à personne après tout… Elle ferma les yeux lentement. Le sourire… Le sourire de Kira envahit son esprit. Il était beau, chaleureux, un sourire qui faisait du bien au cœur...

Non ! Ariana se leva précipitamment, faisant voler Fluffy au passage. Non, elle ne pleurerait pas. Elle se pencha pour ramasser le pauvre petit boursouflet qui venait d’atterrir sur le sol de pierre et s'adressa de nouveau à Laurae.

- Je préférais être seule.

Oui, seule. Seule sans la petite voix qui avait de nouveau disparu. Seule avec l'horizon, seule avec le calme du soleil couchant.
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Laurae Syverell, le  Mar 23 Déc - 21:43

Laurae sentait Ariana se aller aller dans ses bras. Elle savait qu'elle lutterais, mais de la à l'envoyer boulet comme elle l'avait fait. Ca l'a rendait triste, triste et en même temps sa douleur la révoltait.

- Je préférais être seule.



Ouais, être seule. La poufsouffle connaissait se ressentiment. Et décida d'attaquer l'endroit qui fait mal à contre coeur. C'était la seule manière pour que sa meilleure amie se lâche un bon coup. La première étape la colère, la seconde les pleurs. Elle se releva fixa le dos de son amie.


- C'est Kira c'est ça?


Elle l'avait dit comme un dard gelé en plein coeur, savant que sa meilleure amie ferait volte face et s'énerverais. D'ailleurs elle s'était déjà préparé, sa main avait pris sa baguette instinctivement sous sa robe, pas pour l'attaquer non, mais pour lancer un bouclier, Nana n'aura qu'a lancé des sors en sa direction, se défouler, puis pleurer. Elle savait que la santé de sa soeur s'était détérioré et elle ne savait pas pourquoi, personne ne le savais. Et ces dernières semaines ont été une rude épreuve pour Ariana qui souriait et chercher toujours un espoir. Kira... Le même sourire que son frère jumeau. Elle versa elle aussi une larme, qu'elle essuya très vite. Et attendit sa réaction. Sa baguette et elle étaient prête. La jolie brune ne voulait pas faire ça pour la blesser, mais pour son bien, seulement son bien. 
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Ariana Hastings, le  Mer 24 Déc - 6:06

- Je préférais être seule.

Laurae ne répondit pas à cette déclaration mais ne sembla pas non plus partir. Ariana la sentit se lever dans son dos. Allait-elle encore l'enlacer ? Ou la forcer à parler ? Les deux options ne plaisaient guère à la jeune fille, elle espérait vraiment que son amie parte. Mais non, Laurae prit une toute autre décision, une décision à laquelle Ariana ne s'attendait pas, elle prononça cette phrase, cette horrible phrase :

- C'est Kira c'est ça ?

Ariana se retourna brutalement. Comment osait-elle ? Comment osait-elle prononcer ce prénom ? Comment osait-elle faire de telles suppositions ? Elle sortit sa baguette sans même le réaliser, comme un réflexe, et la pointa sous le menton de son  amie. La colère, la rage qu'elle cultivait depuis plusieurs jours maintenant s'était comme transposée dans ce geste. Elle ne serait pas capable de faire du mal à Laurae, mais le seul sentiment de l'avoir ainsi à sa merci, du bout de la baguette, lui fit un bien fou. Les deux filles restèrent les yeux dans les yeux pendant ce qui sembla être une éternité. Ariana se sentait bouillonner et essayait de faire passer le plus de haine possible par son regard. Même si elle ne blesserait pas Laurae elle pourrait lui lancer un petit sort, un sort qui lui lierait la langue peut-être… Non, ne fais pas ça, elle ne le mérite pas, elle veut seulement t'aider. Le sourire de Kira apparu de nouveau devant ses yeux et, lentement, elle relâcha la pression et laissa tomber sa main. Elle se retourna vers la Forêt Interdite.

- Je ne veux pas en parler.
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Laurae Syverell, le  Mer 24 Déc - 9:32

Elle s'était attendu à ce qu'elle la menace de sa baguette. Ces doutes s'était révélée être vraie. Kira était morte. Elle revoyait son sourire, ayant passé du temps chez son amie. Une jolie fille blonde toujours avec le sourire aux lèvre... Le sourire s'estompa et apparu les yeux pleins de haine de son amie. Envers elle? Ou envers le Destin? Peut être un peu des deux... Bien, la première étape avait commencer. Elle resserra ses doigts sur sa baguette magique. Elle s'en voulait. Elle s'en voulait de lui faire autant de peine, mais ne montra qu'un visage neutre, et des yeux intenses. C'était son devoir. Elle devait le faire. Devant elle, la Serdaigle relâcha la pression et se retourna. Elle était à bout de sa colère. Encore un peu serait parfait... Juste un peu...

- Je ne veux pas en parler.

Si.. Il va falloir que tu parles Ariana. Et je sais comment te faire parler... Je te connais, je sais ou appuyer... La jeune femme ferma les yeux. Elle devait lui en parler. De ce même sourire qui attaquaient ses rêves quelques fois. De ces mêmes rires qui explosaient dans sa tête avec les souvenirs. Son amie, encore de dos n'allait pas tarder à exploser.

-J'avais...un jumeau. Il s'est noyé. Un Cracmol qui pouvait pas se débattre dans une mer déchaîné. Depuis ce jour, mes parents me tiennent a distance de la mer. Je ne les blâme pas c'est comme ça.

Voilà, c'est dit. Elle ne pleurerais pas encore, même si elle sentait les larmes couler.

-Je comprend ta perte Nana... Vraiment... Et des fois j'ai envie de tout brûler et de tout envoyé balader... J'ai explosé de nombreux trucs... ça m'a renvoyé de l'école ou j'étais en deuxième année... C'est pour ça que je suis venue a Poudlard qu'en troisième année... Et sérieusement, casser des truc et plonger dans les forces des ténèbres c'est tentant quand tu ne crois plus a l’avenir... Tellement, que rien autour de toi te fascine mis a par le temps, la solitude et un rictus moqueur... C'est comme un défi que tu fait. Un défi avec ta propre mort, tu la provoque, l'installe dans ton coeur et tu te dis avec ironie encore combien de temps tu vas rester la...

Mais c'est pas la solution. Elle le savait. Elle eu une très grande discussion avec le directeur en 3e année.. Il a réagis comme elle a cette instant. Étrangement, en sachant que les autres on reçu une perte, on se sens comme soulager sur l'instant, et on se laisse aller. Comme si ça nous réjouissais mais, non, ça ne faisais qu'accentuer la peine, et la, on ne pouvais que se laisser aller a la douleur, et puis... c'est le deuil... voilà après les pleurs le deuil.. ça pouvais durer... Laurae ne l'a toujours pas fini cette étape. Mais elle allait beaucoup mieux depuis un certain moment. 

- Kira, n'aurait pas fait ce que tu es en train de faire Ariana. Comme Carmin l'aurait pas fait a ma place. Sérieusement, arrête de te faire du mal, tu n'as rien a te reprocher. Kira et Carmin le savaient. Et ta soeur ne voudrait pas que tu te fasses autant de mal n'est ce pas? Tu crois qu'elle l'aurais souhaiter? Derrière son sourire ?



Ton sec, froid et brûlant a la fois. Elle se retourna et fit mine de partir. Elle n'en pouvait plus, des larmes coulaient. Enfin, elle se soulageait après des années de silence. Et espérait que son amis fasse de même. Sa Nana n'était pas seule. Laurae serait toujours là. Et maintenant, la jeune Serdaigle le savait. 
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Ariana Hastings, le  Lun 29 Déc - 23:55

Le silence s'installa entre les deux amies pendant quelques minutes. Laurae allait-elle enfin partir ou allait-elle encore essayer de parler ? Ariana attendit, tendue, le regard toujours fixé sur la Forêt. Vas-t'en, je t'en prie, vas-t'en, je ne veux pas parler. Mais Laurae ne sembla pas entendre cette prière muette et sa voix parvint aux oreilles d'Ariana.

- J'avais...un jumeau. Il s'est noyé.

Ariana cacha du mieux possible son air de surprise. Elle ne savait pas…
Laurae continua :

- Un Cracmol qui pouvait pas se débattre dans une mer déchaîné. Depuis ce jour, mes parents me tiennent a distance de la mer. Je ne les blâme pas c'est comme ça.

La jeune fille fit une pause. Le temps, pour Ariana, de ravaler ses larmes. Elle s'était promis de ne plus pleurer, ce n'était pas le moment de craquer. Elle n'était pas faible. Elle n'était plus faible.

- Je comprend ta perte Nana, reprit Laurae. Vraiment... Et des fois j'ai envie de tout brûler et de tout envoyé balader... J'ai explosé de nombreux trucs... ça m'a renvoyé de l'école ou j'étais en deuxième année... C'est pour ça que je suis venue à Poudlard en troisième année... Et sérieusement, casser des truc et plonger dans les forces des ténèbres c'est tentant quand tu ne crois plus à l’avenir… Tellement, que rien autour de toi te fascine mis à part le temps, la solitude et un rictus moqueur... C'est comme un défi que tu fais. Un défi avec ta propre mort, tu la provoque, l'installe dans ton cœur et tu te dis avec ironie encore combien de temps tu vas rester là…

Les mots venaient à Ariana, un par un. Peut-être que Laurae n'avait pas tort après tout. Elle laissa une larme couler le long de sa joue.

- Kira, n'aurait pas fait ce que tu es en train de faire Ariana.

Ariana essuya la larme d'un geste brusque. Comment Laurae osait-elle parler de Kira comme ça ? Comme si elle l'a connaissait mieux qu'elle ? Comme si elle était sa sœur ? La jeune fille s'était laissée aller aux émotions pendant un quart de seconde mais on ne l'y reprendrait plus. Laurae ne comprenait pas. Elle ne comprendrait jamais. Ariana ne faisait que perdre son temps à l'écouter. D'ailleurs elle ferma son cerveau au reste des paroles de son amie, elle ne voulait pas en entendre plus. Enfin, elle se retourna à demi et vit que Laurae était sur le point de partir. Tant mieux, elle ne la retiendrait pas.
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Laurae Syverell, le  Mar 30 Déc - 0:09

Laurae comprit que ces mots n'avaient servit à rien. Son amie était trop ancrée dans son chagrin. Elle avait essayée de l'aider, mais pour le moment elle ne pouvait rien faire de plus. Juste la laisser là. Au moins, sa meilleure amie savait qu'elle ne l'abandonnait pas. Vue le temps qu'elle essait de lui parler et la faire réagir. Nana était plus têtue encore qu'à sa bonne humeur, et la jeune Syverell ne s'y attendait que trop. 

Elle soupira, essuya ses propres larmes et d'un coup de baguette magique laissa le gâteau sur le rebord de la fenêtre ou était situé l'horloge, bien emballée dans son mouchoir. Au moins, même si elle le mange pas Laurae n'aurait pas le moindre regret à ne pas la laisser mourir de faim. Et si elle le mangeait, elle savait que ce ne serait pas devant elle. La Poufsouffle chassa le visage de Kira et de son frère de ses pensés pour les laisser en paix. *Diable Kira... Aide moi !* Ces prières furent veine sbien entendu. Elle s'avança vers les escaliers menant à l’extérieur du château. Elle irait dans la forêt "s'amuser" un peu. Et par s'amuser elle voulait dire, errer. 

Avant de refermer la lourde porte en bois massif et fortifié de fer, la jeune fille regarda son amie, une dernière fois avant son départ. Elle avait des traces de larmes sur ses joues. Mais aucun signe de tristesse sur son joli profil. Seulement de la colère et des yeux emplit de haine. Des yeux presque aussi noir que l'ébène. Des yeux qui la haissait sur l'instant. La jaune et noir baissa les yeux et ferma la porte avec pour seuls mots:

- Fait attention à toi Ariana. 



HRP : [ Je Déclare Ici la fin du RP ! Envois moi un MP pour me dire ce que tu en a pensé ! ^^ ]
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Ariana Hastings, le  Mar 30 Déc - 0:21

[Courte réponse pour finir de mon côté.]


Laurae semblait avoir compris la leçon. Elle s'éloigna pour de bon. Mais pas avant de faire voler le gâteau qu'elle avait apporté jusque sous les yeux de son amie. Ariana ne le toucha pas et se retourna de nouveau vers la Forêt Interdite. Le soleil avait maintenant totalement disparu derrière les arbres et le parc du château était enveloppé par les ténèbres de la nuit.

Les derniers mots de Laurae arrivèrent jusqu'aux oreilles d'Ariana dans un murmure, comme un secret entre elles deux.

- Fais attention à toi Ariana.

La blondinette laissa échapper un très léger sourire presque imperceptible. Laurae était incorrigible et, même si elle partait aujourd'hui, elle reviendrait forcement à la charge.

Ariana attendit que le bruit de ses pas disparaissent dans le couloir puis attrapa le gâteau et l'émietta du bout des doigts pour Fluffy.


[Fin du RP]
Flora Sulivan
Flora Sulivan
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Flora Sulivan, le  Lun 2 Fév - 23:57

(Rp avec Teddy)
Cette nuit-là, le vent sifflait et semblait venir se cogner dans les vitres qui donnaient devenait le lit de Flora, ce qui l’empêchait de dormir, elle tourna son regard vers les autres lits qui étaient parallèles aux siens et prit sa baguette pour illuminer la pièce en lançant le sort de #Lumos. Elle put constater que ses camarades dormaient paisiblement, Flora dormait dans la même chambrée qu ’Aurea, Renesmée, Myosotis et Eléonora. Elles étaient cinq par pièce. Puis décida alors d’éteindre la faible lumière émise par sa baguette #Nox.

La jeune blonde se tourna dans son lit bien décidée à s’endormir, car le lendemain elle avait une longue journée de cours, dès huit heures deux heures de potions étaient inscrits dans l’emploi du temps de la jeune Poufsouffle, suivis de deux heures de sortilèges, pour ensuite après le repas deux heures de soins aux créatures magiques. La jeune Sulivan posa son regard dans le paysage lointain qui lui été offert, cependant Morphée ne semblait pas encore vouloir l’envelopper de ses bras, pour le moment il préférait sûrement l’observait d’un œil amusé.

Tout en posant son regard sur son horloge magique, elle put remarquer qu’il était deux heures du matin passée, c’est alors qu’Eolia vint se poser sur la tête de son lit, comme si la chouette avait senti la détresse de sa maitresse. La jeune blonde lui caressa le pluma qu’elle trouvait particulièrement doux et soyeux, elle ignorait tout ce qui concernait les toilettes des chouettes et hiboux mais pouvait affirmer qu’ils étaient aussi propres que les félins. Puis la jeune Irlandaise décida d’aller faire un tour car à force de bouger dans tous les sens, elle pouvait réveiller ses camarades, elles qui dormaient profondément, elles qui rêvaient de choses agréables.

Flora décida de quitter la pièce pour aller faire un tour dans le château, à vrai dire à cette heure-ci, les virés nocturnes étaient interdites et pouvait très bien faire perdre des points à sa maison, et encore se faire envoyer en retenue, mais peu l’importait, elle avait envie d’aller se dégourdir les jambes. Tout en sortant doucement de son lit, elle se dirigea vers la salle commune, et quitta celle-ci très rapidement pour ne pas se faire remarquer, car les préfets pouvaient tout à fait se trouver dans les parages. La jeune blonde arpenta les différents couloirs pour se rendre dans l’endroit qu’elle affectionnait plus particulièrement, la grande horloge de Poudlard qui donnait sur le parc ainsi qu’une petite cours. Ici Flora savait que personne ne la dérangerait, lorsqu’elle arriva à destination, la jeune blonde s’assit sur un rebord tout en observant les environs, elle se sentait tellement bien, ici seule parmi ce silence nocturne, aucun bruit ne se faisait entendre et cela était très apaisant, ce qui la faisait sourire. Puis sa chouette effraie se joignit à elle, et se mit à hululer timidement.

« Tu es venue Eolia ? Que fais-tu là ma belle ? Tu ne dors pas avec tes amis dans la volière ? »

Tout en caressant sa tête et son bec, celle-ci lui pinça légèrement l’index la faisant un peu saigner, avant de s’envoler et s’éloigner dans la pénombre. Flora sourit, cette chouette avait tout de même gardé son côté sauvage et rebelle.


Teddy Grindenwald
Teddy Grindenwald
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Teddy Grindenwald, le  Mar 3 Fév - 14:24

Rp avec Flora Sulivan


Cette nuit là, Teddy n'arrivait pas à dormir. Il se tournait et se retournait sans arrêt. Rous ses camarades dormaient profondément, sauf lui. Le sommeil n'a pas voulu passer par ce cher Teddy on dirait.
Il stressait sans doute à l'idée d'avoir un examen de deux heures en potions demain. Pourtant il devait bien dormir pour prendre des forces.
Deux heures plus tard, rien n'y fit : Teddy ne trouvait décidément pas le sommeil. Il devait sortir prendre l'air, même si cela lui était interdit.

Après s'être discrètement faufilé en dehors du dortoir des Serdaigle, il descendit les escaliers puis sortit de la Salle Commune. Il marchait sans but précis, en prenant à gauche ou à droite à chaque intersection. Après 10 minutes de marche, il déboucha sur le couloir qui donnait sur l'endroit où il pouvait être tranquille sans que personne ne vienne le déranger ou le réprimander pour son infraction au règlement.

En effet, les professeurs et les préfets allaient rarement à la Grande Horloge de Poudlard, on ne sait pas pourquoi d'ailleurs.

Après être arrivé devant l'Horloge, il vit qu'il n'était pas seul : une jeune blonde, de Poufsouffle à en regarder son pyjama jaune et noir. A l'instant même où il remarqua sa présence, il sursauta : il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un d'autre se trouve ici en plein milieu de la nuit.
Flora Sulivan
Flora Sulivan
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Flora Sulivan, le  Mar 3 Fév - 22:41

La jeune blonde semblait avoir son regard perdu dans le paysage qui s'offrait à elle, cette dernière réfléchissait à tout ce qu’elle pouvait encore accomplir dans cette école, avant de la quitter, il lui restait certes encore deux longues années pour se poser des questions mais elle savait que le temps filait tellement vite ces dernières temps, c’est pourquoi elle devait dès à présent réfléchir à son avenir.

La jeune Poufsouffle se tenait debout, la main sur une poutre qui retenait la grande horloge, elle aimait regarder la petite cours qui s’étendait sous ses pieds confortablement emmitouflés dans des chaussons aux couleurs de sa maison. Lorsqu’elle crut entendre un bruit derrière elle, la jeune femme se retourna tout de même pour voir qui venait lui tenir compagnie en cette heure si tardive. Malgré la pénombre, Flora put tout de même distinguer une silhouette masculine, le jeune homme était brun, et portait des lunettes, et paraissait un peu enveloppé, vu les couleurs de son pyjama il appartenait sûrement à la maison de Rowena Serdaigle.

« Salut toi aussi tu n’arrives pas à dormir ? »demanda-t-elle gentiment

La jeune Sulivan se trouva tout de suite ridicule, il était clair que si il rôdait dans le château, le jeune Serdaigle ne trouvait pas le sommeil, cela était tout à fait logique, et parfois Flora posait des questions auxquelles elle trouvait seule la réponse, mais ne répondit pas afin de laisser le jeune brune la possibilité d’y répondre. Puis la Poufsouffle se retourna, en tournant le dos au jeune homme, le laissant ainsi faire ce qu’il voulait faire.

« Flora Sulivan »

Elle prit tout de même la peine de se présenter, afin que le Serdaigle sache à qui il avait l’honneur, car c’était impoli selon la jeune blonde de ne pas décliner son nom à une personne nouvellement rencontrée, car elle le prendrait peut être pour une poussée d’arrogance, chose que Flora ne supportait. La jeune blonde ne pouvait supporter les gens arrogants, orgueilleux, ainsi que les vantards.

« Elle est belle la vue, tu ne trouves pas ? »
June Evans
June Evans
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
June Evans, le  Dim 28 Juin - 13:21

[RP avec Marx Rosenzwag]



June tournait et retournait dans son lit cette nuit-là. La mauvaise nouvelle, que lui avait annoncé ses parents, l'empêchait de dormir. Le dortoir était silencieux, on entendait uniquement les respirations des filles qui se trouvaient avec elle. Toutes dormaient d'un sommeil paisible. June décida de quitter son lit, il était inutile d'essayer de dormir, elle avait beaucoup trop de choses en tête. Sa Grand-mère était malade et peut-être qu'elle ne pourrait pas être soignée, même avec la magie. La jeune Poufsouffle était très proche de sa grand-mère, c'était elle qui lui avait tout appris sur la magie et, bien qu'elle savait très bien que même les sorciers ne sont pas forcément immortels, elle n'arrivait pas à accepter qu'elle pouvait la quitter.

Elle s'habilla furtivement avec un jean et un simple t-shirt et quitta la salle commune, espérant se faire la plus discrète possible pour ne pas se faire remarquer. June n'était pas du genre à ne pas respecter le règlement, mais semblait y avoir pris goût depuis son aventure avec les acromentules puisqu'elle sortait souvent prendre l'air la nuit, lorsqu'elle était sûre que personne ne pouvait la déranger.

Cette nuit-là, elle décida de monter à la tour de l'horloge, l'endroit où l'on pouvait voir les meilleurs paysages de Poudlard et ses environs.
Il lui fallait monter plusieurs étages pour atteindre cette grande horloge. Le château était vide, dans les étages, la plupart des tableaux dormaient et ronfler, mais la jeune sorcière ne croisa aucun élèves de Poudlard susceptibles de la dénoncer ou tout simplement de passer à côté d'elle sans la voir pour que celle-ci fasse de même.

Lorsqu'elle arriva sur place, elle se dirigea directement vers l'endroit où l'on voyait mieux le paysage. La nuit était noire et le ciel était dégagé, on pouvait distinguer les nombreuses étoiles qui brillaient. Les arbres de la forêt interdite s'agitaient sous le souffle léger du vent et l'on pouvait entendre certains bruits des créatures qui y habitaient.
La jeune Poufsouffle restait là, à regarder le paysage en pensant à son retour chez elle, une fois que l'année sera terminée. Elle avait peur de lire la tristesse sur le visage de ses parents. Elle n'aimait pas les voir triste et elle savait qu'elle devait être forte et cacher ses émotions le plus possible. Il ne fallait pas qu'elle craque. Sa grand-mère lui avait bien dit qu'un jour, elle partirait, mais June espérait réellement que ça ne soit pas tout de suite.

Elle avait besoin de se changer les idées, c'est pour ça qu'elle était venue ici, pour penser à autre chose et à la belle vie qu'elle avait depuis qu'elle avait fait son entrée à Poudlard. June se souviendra toute sa vie de sa première année dans cette école, alors qu'elle n'avait que 11 ans. Elle semblait toute petite dans ce château gigantesque, elle avait été envoyée chez les Poufsouffle par le Choixpeau Magique. Elle était beaucoup plus timide qu'aujourd'hui et rougissait dés qu'elle prononçait un mot, de peur de déranger la personne qu'elle abordait, ce qui n'était, la plupart du temps, pas le cas. Il y avait aussi cette question de confiance que June avait du mal à accorder, sûrement parce que les personnes qu'elles fréquentaient à l'école moldue ne l'appréciaient pas. Cependant, en grandissant, elle avait appris qu'ici, tout le monde était comme elle et que si les gens avaient envie d'être méchant, ils l'étaient et que s'ils étaient gentils avec toi ,c'est qu'ils ne te voulaient aucun mal. Après, bien évidemment, il y a toujours des exceptions.

June entendit des pas derrière elle, ce qui la tira de sa rêverie, elle n'osait pas se retourner, de peur de voir un des personnels du château qui allait lui donner une bonne punition s'il la voyait ici, toute seule.
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Marx Rosenzwag, le  Dim 28 Juin - 22:06

Marx, vêtu d'un caleçon et d'un t-shirt au couleur de sa maison, déambulait dans les couloirs du château comme à son habitude. Il aimait bien le calme et le silence de plomb qui régnaient dans l'école de magie la nuit. Après sept ans passés en ces lieux, le jeune sorcier connaissait bien les rondes effectuées par le personnel de surveillance, et savait donc où passer pour être tranquille. Il longeait les murs furtivement, équipé d'une lampe torche à faible intensité pour ne pas se faire repérer ou agacer les tableaux, qui peuvent se montrer très... irritables. Le garçon, trop agité pour dormir, se promenait donc, d'un pas rapide et feutré. Il voulait aller admirer le ciel, noir comme la cendre et percé d'une multitude d'étoiles scintillantes: un spectacle qu'il appréciait beaucoup. Cela lui permettait de s'évader, loin de tout tracas, de la fatigue. Il lui était arrivé de rester éveiller toute une nuit en gardant les yeux fixés vers les cieux.

Quand il arriva dans le long couloir menant à la grande horloge, il remarqua qu'il n'était pas seul, et que quelqu'un avait déjà investit les lieux. Cela l'embêta. Il aurait aimé se retrouver seul avec lui-même, mais avec cet inconnu c'était raté. Il allait donc faire demi-tour quand une idée lui traversa l'esprit. Il éteignit sa lampe, se saisit de sa baguette, et prononça à voie basse #Lumos. L'extrémité de la baguette s'éclaira d'une boule lumineuse. Marx s'avança alors vers l'inconnu au fond du couloir, accentuant son pas pour signaler son arrivée. A la lueur de sa baguette, il remarqua qu'il s'agissait d'une fille, de petite taille, avec de long cheveux bruns. Un sourire déchira le visage du rouge et or quand il appuya le bout de sa baguette dans le dos de la jeune sorcière. Il l'avait vu se raidir au fur et à mesure qu'il s'était approchait d'elle, et était bien heureux qu'elle ne se soit pas retournée. Il allait pouvoir lui son tour sans problème. D'une voie grave, il déclara alors:

- Et bien mademoiselle, en voilà une heure pour trainer dans les couloirs!! Pas de chance pour vous, je passez par là... Vous allez recevoir une sanction que vous n'êtes pas prête d'oublier, je puis vous l'assurer!!

Marx était très fier de son petit manège. C'était véritablement la folie dans sa tête. Il imaginait la tête de cette pauvre fille qui devait penser qu'elle était dans de beaux draps, et totalement terrifiée à l'idée d'être puni. Surtout quand on savait quelles punitions attendaient les élèves qui sortaient la nuit hors de leur dortoirs.

- Nous allons en informer vos parents, et certainement vous renvoyer de l'école durant un moment... Sans oublier une humiliation en public...

Le Né-Moldu posa alors sa main sur l'épaule de la jeune sorcière, tout doucement, refermant son emprise lentement. Il approcha son visage de sa nuque, pour que celle-ci sente son souffle chaud. Il se dit que cela pouvait ressembler à de la torture morale, ce qui le fit glousser. Il lui glissa alors à l'oreille:

- A moins que vous n'ayez moyen d'éviter cela... Que fassiez ce qu'il faut pour, voyez-vous...

Le septième année poussait son jeu un peu loin, il en avait conscience. Quand elle se rendrait compte du subterfuge, il en prendrait surement pour son grade. Mais il trouvait ça vraiment grisant, sans pour autant qu'il ne cherche à blesser ou traumatiser cette pauvre fille, qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment.
June Evans
June Evans
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
June Evans, le  Lun 29 Juin - 13:43

June continuait de regarder le paysage, bien qu'elle ne distinguait plus grand-chose à cause de la nuit. Le vent soufflait et ses cheveux s'envolaient à son rythme. Bien que l'était de sa grand-mère l'inquiétait toujours, le fait de prendre un peu l'air, seul, sans penser aux cours, aux devoirs, lui faisait du bien.

Malheureusement, elle entendit des pas derrière elle. Des pas lents, qui ne signifiaient rien de bon.

Ça y est, les ennuis commencent...

Elle décida de l'ignorer et peut-être qu'en lui expliquant sa situation, il ou elle comprendrait. Bien qu'on soit des sorciers, on reste tout de même des êtres-humains. Les pas se rapprochaient derrière elle, c'était sûr, elle était dans de beaux draps et prier intérieurement pour juste avoir une retenue et ne pas être renvoyée de l'école. Elle sentit quelque chose sur son dos.

- Et bien mademoiselle, en voilà une heure pour trainer dans les couloirs!! Pas de chance pour vous, je passais par là... Vous allez recevoir une sanction que vous n'êtes pas prête d'oublier, je puis vous l'assurer!!

June, restait retournée, ne voulant pas affronter cette personne qui avait bien l'air décidé à lui mettre une bonne sanction.

Nous allons en informer vos parents et certainement vous renvoyer de l'école durant un moment... Sans oublier une humiliation en public...  A moins que vous n'ayez moyen d'éviter cela... Que fassiez ce qu'il faut pour, voyez-vous...

La jeune fille, toujours de dos, ouvrit grand ses yeux. Elle ne reconnaissait pas la voix qui s'adressait à elle mais l'inconnu avait des gestes un peu déplacé à son goût. Il était à présent collé à elle, il était tellement près qu'elle pouvait sentir son souffle dans sa nuque.

June tenta de se défaire de cette emprise et se retourna pour regarder la personne dans les yeux. La jeune fille fut surprise de découvrir de qu'il s'agissait.

- Non,mais t'es sérieux là ?

Il s'agissait de Marx. Elle était légèrement énervée mais d'un autre côté soulagé qu'il ne s'agisse que d'un élève. Marx et June s'étaient rencontrés quelques semaines plus tôt dans le parc alors que June était tranquillement assise sous un arbre. Elle avait cherché à le revoir depuis, car elle le trouvait très gentil, mais n'en avait jamais vraiment eu l'occasion. Marx avait beaucoup amusé June et elle décida de jouer l'adolescente très remontée pour s'amuser à son tour.

- Tu fais ça à toutes les filles que tu rencontres ? Tu m'as fait peur, j'ai cru que j'allais être renvoyée !
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Marx Rosenzwag, le  Lun 29 Juin - 21:02

- Non,mais t'es sérieux là ?

  Le garçon était tout aussi surpris qu'elle. Il ne s'attendait pas du tout à ce que soit June. Il recula d'un pas, sous l'effet de la stupéfaction, l'air bêta: yeux écarquillés, bouche bée; puis il éclata d'un rire à moitié retenu. Il se souvenait bien d'elle, de leur rencontre. Comment pourrait-il l'oublier de toute façon?! Celle-c avait été forte en émotions. Il n'avait pas revu la jeune sorcière depuis. Non pas qu'il n'ai pas voulu, mais entre cours et devoirs, en cette dernière année, il manquait réellement de temps pour faire quoi que ce soit. Elle n'était pas venu vers lui non plus, peut être pour les même raisons. En tout cas elle avait l'air remontée, ce qui amusait Marx: elle marchait dans son jeu.

- Tu fais ça à toutes les filles que tu rencontres ? Tu m'as fait peur, j'ai cru que j'allais être renvoyée !

- Mais bien sur!! C'est comme cela que je les drague d'ailleurs. Ça fonctionne mieux que d'essayer de les emmener dans la Forêt Interdite en tout cas. Même si je tente de jouer les héros protecteurs., dit-il en joignant un clin d'œil. Mais que fais tu hors du dortoir à cette heure là? Ce n'est pas ton habitude d'enfreindre le règlement il me semble. Il doit donc y avoir une bonne raison.

  Le Né-Moldu voyait la jeune fille comme cela: une joli minette, sage, respectueuse des formes, ne cherchant pas à s'attirer d'ennuis. Un peu son opposé féminin en quelque sorte. Le vent soufflait plus fort dans la nuit, produisant un sifflement aigüe très plaisant aux oreilles du garçon, et rafraichissant l'air du couloir. Marx vint s'adosser au mur, face à June, toujours la baguette allumée à la main. La peau de la jaune et noire paraissait encore plus pâle que la dernière fois, alors qu'elle avait était coursait par des dizaines d'acromantules affamées! S'en était inquiétant. Pourtant, il garda figé son grand sourire, pour la mettre à l'aise et ne pas laisser transparaitre ce qu'il pensait. Il tiqua brutalement, venant de se souvenir de quelque d'important. Il déclara donc de marbre à la jeune fille:

- Rappelle moi de te parler de quelque chose d'important s'il-te-plaît. Et de relativement urgent d'ailleurs...
June Evans
June Evans
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
June Evans, le  Mar 30 Juin - 2:35

Marx semblait surpris de tomber sur June. Il ne l'avait pas sans doute pas reconnu de dos. Après tout, des jeunes filles brunes, aux cheveux longs, de petite taille, il y en avait beaucoup dans Poudlard et puis, June n'était pas du genre à se promener la nuit au sein de l'école. Après tout, c'était enfreindre le règlement et June était très à cheval sur les règles.

- Mais bien sur!! C'est comme cela que je les drague d'ailleurs. Ça fonctionne mieux que d'essayer de les emmener dans la Forêt Interdite en tout cas. Même si je tente de jouer les héros protecteurs. Mais que fais tu hors du dortoir à cette heure là? Ce n'est pas ton habitude d'enfreindre le règlement il me semble. Il doit donc y avoir une bonne raison.

June avait oublié le sens de l'humour que possédait Marx et cette manie qu'il avait à faire des clins d'oeil dès qu'il disait quelque chose qui pouvait le faire passer pour un « vantard». June ne le prenait pour ça, heureusement. Non, elle pensait plutôt qu'il faisait ça, amicalement.

- C'est sûr que si tu draguais toutes les filles en leur demandant de te suivre dans la forêt interdite, tu n'aurais pas beaucoup de succès, répondit June dans un éclat de rire, puis repris un air un peu plus grave.

Elle ne savait si parler de ses problèmes personnels avec lui était une bonne idée. Après tout, même si leur rencontre avait été très mouvementé, elle ne l'avait vu qu'une seule fois et elle n'allait pas l'embêter avec ses histoires. Elle se contenta, donc, d'inventer un petit mensonge.

- Oui, je sais, à croire que j'y ai pris goût depuis notre aventure avec les acromentules ! Non, plus sérieusement, il fait une chaleur à mourir dans mon dortoir, j'en pouvais plus. J'ai pris le risque de sortir prendre l'air ici.

Le jeune Gryffondor s'adossa contre un mur pour lui faire face. Il tenait toujours sa baguette allumait, ce qui ne dérangeait pas June puisqu'il faisait nuit noire actuellement. Il la regarda fixement. Sentait-il qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas chez elle en ce moment ? Elle l'ignorait, mais Marx lui adressa un nouveau sourire avant de prendre un air grave, presque froid. Un regard qu'elle n'avait jamais vu sur lui.

- Rappelle moi de te parler de quelque chose d'important s'il-te-plaît. Et de relativement urgent d'ailleurs...

June s'arrêta immédiatement de sourire. Que voulait-il bien lui dire alors qu'ils ne s'étaient pas revus depuis plusieurs semaines. June était inquiète et espérait que cela n'était pas trop grave.

- Ça va Marx ? Il n'y a rien de grave j'espère, dit-elle en espérant qu'il lui dise que non, qu'il n'y avait absolument rien de grave.
Contenu sponsorisé

La Grande Horloge - Page 4 Empty
Re: La Grande Horloge
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 13

 La Grande Horloge

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.