AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 23 sur 23
Entre les rayons
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle

Re: Entre les rayons

Message par : Jennifer Wilson, Dim 9 Déc - 14:02


A sa demande, le livre passe entre ses mains durant quelques instants. Je peux voir ses yeux parcourir quelques paragraphes. Elle murmure alors. Une réflexion de sa part que je peux toutefois entendre et qui, en même temps, semble la plonger dans ses propres pensées Oui. Il était certain qu’Auror était une ambition qui, comme elle le disait, me faisait de l’œil. Beaucoup même. Cela n’empêcha pas, cependant, à mes oreilles de rester grandes ouvertes aux propos de la Professeure de Potions qui semblait apparemment ne pas partager la même opinion que moi sur cette carrière. Enfin, du moins, de ce que j'en pouvais en déduire.

Rester ouverte à d’autres choses ? Même si je souhaitais cette carrière, son conseil était également à prendre en compte. De toute façon, j'étais curieuse par nature et intéressée par beaucoup de choses puis qui sait ce que le destin me réservera ?

« Vous avez sans aucun doute raison. Disons que certaines raisons personnelles m’ont conduite à vouloir prendre cette voie. »

Le livre me revient tandis que je me sens malgré moi rougir sous sa remarque à propos de sa matière. Il est clair que les potions étaient de loin ma matière de prédilection mais je comptais bien progresser dans ce domaine.

« Je reconnais avoir quelques difficultés mais je vais y remédier. »

C'est à mon tour d'être dans mes propres pensées. Comme nous parlions d'Auror, je me demandais si je devais lui avouer ma rencontre avec l'Ombre. Mais elle était là et, après tout, j'avais besoin de me confier à quelqu'un sur ce point.

« Je... Pour tout vous avouer, j'ai fait une rencontre des plus inattendues mais toutefois intéressante dans les Rues du Pré-au-Lard . » lui dis-je d'un air légèrement gêné.

Allait-elle faire le lien tout de suite avec les Mangemorts ? Je n'en savais trop rien mais je tentais, en tout cas, de la mettre sur la piste et inattendue était, en effet, la description la plus appropriée de cette rencontre. Car, je ne l'avais pas voulue, au tout premier abord et, dans un second temps, je crois que mes réactions et propos avaient interpellée l'Ombre. Sans doute, sinon m'aurait-elle redonnée ma baguette aussi facilement... ? Je ne pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aya Lennox
Aya Lennox
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Entre les rayons

Message par : Aya Lennox, Lun 10 Déc - 18:37


Parler orientation, c'était pas sa tasse de thé. Mais Aya trouvait la jeune élève assez sympathique au demeurant. Elle écouta donc avec attention ce qu'elle avait à dire, peut-être notamment pour expliquer pour quelles raisons celle-ci souhaitait se tourner vers ce métier en particulier.
Et ses motivations semblaient plutôt personnelles. Enfin, c'était ce qu'elle semblait vouloir laisser entendre. Mais c'était un peu comme pour tout, bien évidemment, et Aya réprima une quelconque question. L'élève dirait ce qu'elle souhaiterait, point barre. Elle n'allait pas jouer à l'interrogatrice : l'avenir, c'était une question très personnelle, en général.

Puis bref, phrase bateau, elle allait essayer de s'améliorer en potions. Et c'était le cas de le dire, parce qu'un dossier d'Auror nécessitait la perfection, et Aya avait décidé de se montrer plus difficile avec les dernières années. Enfin, dans tous les cas, Miss Wilson avait encore du temps devant elle, mais celui-ci continuait tout de même de filer : en fait, on était jamais trop prudent. Travailler tout de suite évitait de travailler dans le stress, c'était un fait indéniable.
La conversation allait bientôt ne plus intéresser Aya. Parce qu'elle avait des choses à faire, d'autres chats à fouetter et théories à élucubrer, mais quelque chose, une petite confession en fait, percuta son esprit et la retint malgré tout. Une rencontre dans les rues de Pré-au-Lard, ah oui ?
Les yeux plissés, et les bras croisés pour se montrer contradictoirement attentive, Aya reporta son attention sur la jeune fille.
- Et quel genre de rencontre, exactement ? J'imagine qu'il s'agit d'une rencontre qui a changé votre façon de voir les choses, ou qui a, au moins, semé un doute en vous, pour que vous en parliez ainsi, ajouta-t-elle ensuite.
Aya savait déjà Qui elle allait mentionner. Ça fleurait bon le Mangemort en quête de jeunes élèves. Et c'était que l'Ordre continuait à agir, dans l'Ombre, quelque part à toujours avoir pour cibles les plus jeunes. Et que donc, sa quête n'était pas tout à fait terminée, ne serait-ce qu'à Poudlard.
Parce que oui, en tant que partisane, et sous les ordres du Seigneur des Ténèbres, elle pouvait toujours récolter le fruit des doutes de jeunes âmes égarées, et possiblement les aider dans leurs questionnements bien personnels. Que Miss Wilson fut concernée par une rencontre du genre était très intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Jennifer Wilson, Dim 23 Déc - 12:31


Lorsque je lui avais fait part de ma rencontre, j'avais bien vu que j'avais attiré à nouveau son attention. C'est une légère grimace qui vient face à sa question car je savais que ce genre de rencontre pouvait être considérée comme illégale mais maintenant que j'étais partie sur ma lancée autant lui donner une réponse franche et directe.

« Disons d'une rencontre avec une personne portant un masque...  »

Mes yeux la fixent attendant de voir si cette fois elle voyait de quel genre de personnage je lui parle. Il est certain que si je la sens hostile à ce genre de personnalité, je tournerais au moins 7 fois ma langue avant d'entreprendre une telle conversation. Pourtant, avec son intérêt soudain face à ma confidence sur cette rencontre étonnante, je me dis qu'il y avait peu de chance pour qu'elle y soit pas réceptive surtout quand elle me suggère que cette rencontre a semé un doute dans mon esprit. C'était le cas.

Un nouvel instant de réflexion, je décide d'avoir, fronçant légèrement des sourcils avant de reprendre sur ma lancée.

« A vrai dire, Miss Lennnox, je n'ai pas voulue cette rencontre au début car elle a été des plus imprévues mais nous avons pu finalement longuement discuter et, je suis, en effet, un peu confuse... On m'a dit que j'étais différente des autres sorciers de mon âge. » lui dis-je dans un haussement d'épaule timide.

Une remarque, un compliment qui était venu de la part l'Ombre et auquel je ne m'étais pas attendue. Rencontre des plus imprévues ? Je pouvais le dire oui. Laisser tomber sa baguette par inadvertance avait été pour le coup bien stupide mais peut-être était-ce un signe du destin et que ce geste m'avait permis cette rencontre. Je suis en tout cas bien curieuse d'avoir son point de vue là dessus et d'entendre ce qu'elle allait bien pouvoir me dire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aya Lennox
Aya Lennox
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Entre les rayons

Message par : Aya Lennox, Lun 7 Jan - 14:54


Voilà qui était intéressant.
Miss Wilson avait donc rencontré une ombre, et, à n'en pas douter, celle-ci avait su mettre un peu de désordre dans ses pensées. La chose était habituelle, à vrai dire : il fallait flatter l'ego fragile pour bien percer la carapace rigide d'idées préconçues. Puis, après, le travail se faisait presque tout seul : on se renseignait, on commençait à observer autour de soi, on découvrait que le monde dans lequel on vivait était foutu, corrompu, qu'il ne menait à rien, idéaux principaux remis en question, raisons de vivre en doute. Le vrai message finissait par apparaître aussi clair, aussi limpide qu'une lueur matinale aux yeux d'un aveugle ayant retrouvé la vue.

- Différente, vraiment ? questionna Aya dont un rictus intéressé, à la fois doux et malsain, venait éclairer le visage pâle et comme tamisé dans l'obscurité.
Ne disaient-ils pas tous cela ? Ne flattaient-ils pas les particularités de chacun pour mieux les utiliser ? Sans critiquer la manière de faire des Mangemorts, chose qui ne lui apporterait rien, surtout en tant que partisane, Aya voyait assez clair dans ce jeu, sachant surtout que la jeune fille nourrissait des espoirs auprès du Ministère de la Justice apparemment.

- Et vous sentez-vous différente, Miss Wilson ? ajouta-t-elle en reculant quelque peu, avant de reporter ses yeux absorbés par quelques réflexions sur l'étagère pleine de livres à côté d'elle. Cette ombre a-t-elle touché une certaine corde sensible, en vous ?
Ses prunelles retrouvèrent le visage juvénile, qu'elle couva quelques instants, avant de reparaître un peu plus lointaine, moins propice aux épanchements.
- Avez-vous besoin de faire vos preuves particulièrement ? J'ai l'impression que c'est le fait de vous sentir spéciale, qui suffit à établir comme un doute en vous. Je me trompe ? Sa voix devint plus veloutée cependant, comme si elle cherchait à rassurer l'enfant : il n'était pas question de juger, mais bien de fouiner.
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Jennifer Wilson, Mar 8 Jan - 22:46


Je hoche la tête restant silencieuse. Puis c'est un haussement de sourcil que j'ai face à sa nouvelle question qui me prend à vrai dire durant quelques instants au dépourvu.

« En fait, je n'ai jamais réellement réfléchi à la question avant cette rencontre, je dois l'avouer. »

C'est vrai, je suis sincère avec elle. Je ne m'étais jamais vraiment questionner sur ce que je pouvais représenter par rapport aux individus, en particulier, ceux de mon âge. Je grimace quand elle me demande si l'Ombre avait touché une corde sensible. Ca je pouvais le lui affirmer sans aucun soucis mais avoir eu cette conversation avec cette dernière m'avait tout de même fait prendre conscience que je ne pouvais toujours pas vivre a

« Elle m'a conseillé de m'éloigner un peu de mon paternel et de ne pas vivre toujours en fonction de ses idées même si je pense lui devoir quelque chose. Puis que je devrais savoir à un moment donné prendre des décisions qui n'appartiendront qu'à moi même si parfois les conséquences derrière ne contenteront pas tout le monde. »

C'était un fait certain. Pour moi, il avait été naturel de vivre en fonction de lui. Je me devais de le remercier pour la simple et bonne raison de ce qu'il avait apporté à mon éducation qu'elle soit magique ou non magique d'ailleurs. Jamais encore, je n'avais, il est vrai, réfléchis à mon avenir simplement en fonction de moi. Enfin, si un peu quand même. Concernant les preuves, là encore, je ne savais pas trop quoi lui répondre même si une petite voix en moi me rappelait quelque part que je désirais montrer ce que je valais vraiment et elle avait sans aucun doute raison à propos de sa dernière remarque.

« Non, vous avez vu juste. Pour ce qui concerne de faire mes preuves, peut-être, je ne sais pas. » lui dis-je d'un haussement d'épaule non dissimulé.

La encore, j'étais confuse sur ce point. C'est vrai qu'il restait encore beaucoup de questions sans réponses mais je crois que cette rencontre m'avait été indispensable. Le fait pourtant d'appartenir à une communauté même un petit groupe qui nous estimai pour ce que l'on était et pour nos preuves était quelque chose certainement d'essentiel pour se sentir à sa place.

« Il est vrai que l'adrénaline a toujours fait parti de moi mais faire mes preuves pour qui ? »

Un point qui était étonnant chez une Serdaigle comme me l'avait fait remarquer la Professeure de Vol et bien que je ne lui avais posé la question que je trouvais tout aussi essentielle qui était pour quelle cause surtout, j'étais plutôt curieuse de connaître sa réponse concernant celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aya Lennox
Aya Lennox
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Entre les rayons

Message par : Aya Lennox, Lun 14 Jan - 11:53


Aya demeura muette quelques instants, principalement pour sonder la jeune femme qui lui faisait face. Ses réactions, ses mimiques, la confusion bien visible sur les traits de son visage enfantin. Il n'y avait aucun doute à se faire : non seulement l'Ombre avait toujours une corde sensible, peut-être tendue depuis toujours mais finalement très fragile ; mais Aya aussi, pouvait apporter un peu de tension supplémentaire, à quelque chose qui risquait de craquer sous peu.

Ainsi, l'un des nœuds de ce léger problème reposait sur la figure du paternel. A qui elle se sentait redevable de quelque chose. Aya hocha la tête pour elle-même, avant de fouiner dans ses propres ressources. Comme un air teinté de nostalgie ; de vécu refoulé par ses mirettes froides, quoique curieuse, animée d'une certaine volonté de comprendre, d'en entendre un peu plus.
- On ne peut contenter tout le monde. Vous l'apprendrez sûrement en grandissant, en faisant des erreurs, en calculant correctement certains de vos choix et de vos coups. Elle haussa les épaules en levant les yeux au ciel : on abordait là le sujet des parents. Ô joie. Quant à votre père, il vous a éduqué, certes, et vous a donné tous les outils pour réussir. Cela ne signifie pas non plus que vous lui devez une allégeance particulière et injustement zélée. Aucun parent n'aimerait voir son enfant déchiré ainsi. Et s'il n'est pas capable de vous laisser faire vos propres choix, à quoi bon éduquer une jeune fille en attendant d'elle sagesse et intelligence, respect et justice ?

Elle supposait seulement, parce qu'elle n'était pas mère, ne le serait jamais, et n'avait pas une relation particulièrement féconde avec ses propres parents. Sa mère n'existait pas, son père existait mais était un c*nnard fini. C'était ainsi.
En tout cas, elle voyait Jennifer comme une gamine bien éduquée, juste comme il fallait. Une jeune fille douce, sympathique, volontaire mais peut-être un peu perdue. Elle le prouvait aisément aujourd'hui. Et il y avait de quoi, finalement. Bien des ombres, au-dehors, s'enorgueillissaient de pouvoir retourner la tête de poupées de chiffon dans ce genre. Des pantins intéressants, des âmes à éduquer convenablement. Il suffisait de planter la petite graine et de l'observer germer, patiemment.
- Je vais vous dire, Miss Wilson, et vous parler avec toute la bienveillance possible. Parce que je suis professeure, et parce que je me soucie du bien-être de mes élèves, et de leur avenir. Faux. Elle se souciait d'Azphel, de l'Ordre, puis d'elle-même. Mais rien ne sonnait jamais faux dans ses discours particuliers. Du moins, pas maintenant. Éloignez-vous de votre paternel, et devenez la jeune femme accomplie que vous rêvez d'être. Vous sentez votre potentiel, sinon ce discours n'aurait pas semé ce doute en vous. Mais trop de chaînes vous enserrent. Elles ne vous aideront pas à vous épanouir. Sa voix chuchotait, calme, paisible, glissait sur les idées de l'élève face à elle de toute l'onctuosité qu'elle pouvait. Je comprends votre dilemme. Mais la figure de votre père n'est qu'une figure. Et un modèle n'est qu'un modèle. Vous ne le rendrez que plus fier en devenant la meilleure version de vous-même. Faites vos preuves pour vous-même, et vos batailles rejoindront toutes seules les rangs de ce que vous considérez comme juste. Et ce que vous voulez renverser.
La dernière phrase était appuyée, les yeux d'Aya pétillant d'une malice insidieuse mais retenue. Nul besoin d'effrayer, juste de calmer l'esprit torturé.
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Jennifer Wilson, Sam 19 Jan - 14:32


Je crois que c'était la première fois, enfin une des rares fois en tout cas, que je réussissais à faire taire un prof quelques secondes par mes propos à moins qu'elle me jauge pour analyser et atteindre le cheminement le fruit de mes paroles. Je l'écoute. Elle aussi, était du même avis que l'Ombre. Sans doute avaient-ils raison puisque cela faisait deux individus à avoir la même opinion. Même si je n'irais pas jusqu'à le renier, de toute façon j'en serais bien incapable à moins de ne plus m'accepter du tout, je devais clairement me détacher un peu de lui et, surtout, vivre selon mes propres convictions, ce dont j'avais cruellement besoin. Un besoin qui se faisait de plus en plus sentir et venir. Peut-être pas pour tout de suite. Mais pour bientôt, très certainement.

« Vous êtes deux à avoir le même avis. Et, vous avez raison. Je pense, en effet, que m'éloigner un peu de mon père me ferait le plus grand bien rien que pour ma santé mentale plus tard. » lui répondis-je, un mince sourire sur les lèvres.

Je ne peux en vouloir à mon père. Sans doute, lui même ne se rend t-il pas compte de son influence sur ma personne. Après tout, il ne souhaite que le bien de sa flle mais il est certain que si je restais ainsi , à vivre toujours en fonction de lui et de ses idées pour lui faire plaisir, cela allait me détruire même à petit feu.

« J'aimerais et je souhaite être cette jeune femme accomplie que vous dites. Même si j'y mets quelques temps à y arriver, je le deviendrais en faisant mes preuves. »  

Je n'étais pas dupe en notant la dernière phrase de la Professeure de Potions. Je savais très bien de qui elle parlait et il est clair que mes idées sur ce que en quoi je pensais justes, commençaient lentement mais sûrement à germer au fin fond de mon esprit. Puis, même, vivre juste en tant que femme indépendante était quelque chose que je souhaitais personnellement.

Il était, dans tous les cas, visiblement grand temps de grandir pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aya Lennox
Aya Lennox
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Entre les rayons

Message par : Aya Lennox, Jeu 24 Jan - 20:38


Aya observait la jeune fille avec la sympathie de ceux qui comprenaient un peu plus que ce que la conversation ne laissait entendre. Ses bras se croisèrent instinctivement, peut-être pour appuyer la concentration et la consistance qu'elle souhaitait donner à sa mine, ouverte mais comme en profonde réflexion face aux interrogations diverses, et certainement intérieures de l'étudiante. Elle disait moins, pour sûr, qu'elle ne pensait à cet instant, et Aya trouvait presque cela touchant. Comme si voir quelques idées éclore dans un esprit aussi jeune lui avait manqué ; sans avoir jamais ressemblé à Jennifer, Aya ne pouvait que se souvenir de ces moments de doute que tout adolescent.e traversait, surtout en ces périodes troubles. Jennifer n'était pas la première, ni la dernière. Une aubaine pour les Mangemorts, sans aucun doute.
- Et je ne doute pas que vous y parviendrez, Miss Wilson. Mais chaque chose en son temps. Réfléchissez, explorez. Un mince sourire étira ses lèvres pleines : Décidez avec discernement, de ce qui est bon pour vous et de ce qui se raccorde avec votre vision du monde.

Aya s'interrogea soudainement à propos de l'heure qu'il était. La conversation était bien intéressante, mais Miss Wilson avait sûrement à faire, tout comme la professeure de potions elle-même. Après avoir jeté un œil à sa montre, la sorcière sourit à la jeune élève, en se promettant de se souvenir de cette conversation. Le Seigneur des Ténèbres avait été très clair à propos de la nécessité pour l'Ordre de trouver de nouveaux partisans. Et peut-être que cette demoiselle, après quelques temps de réflexion, et d'autres rencontres probablement, pouvait tout à fait s'intéresser de près à la Juste Cause que soutenaient les Ombres. Bien que certains errements semblaient toujours marquer son esprit chétif et peut-être encore dominé d'hésitations contradictoires, Aya ne doutait pas qu'avec un peu d'entraînement idéologique, de corps apporté à ses idées de Justice, la jeune fille pouvait potentiellement s'orienter comme il le fallait. Il s'agissait toutefois, et il ne s'agissait pas là d'une moindre chose, de parvenir à trouver son chemin dans les ténèbres, et ne pas se lancer dans une quelconque entreprise avec stupidité. L'Ordre n'avait pas besoin de ça, mais bien de maturité, de force d'esprit et d'esprit éclairé sur le monde tel qu'il était réellement. Et tel qu'il se devait d'être.
- Je dois retourner à mes affaires, Miss Wilson, acheva-t-elle après un court silence. Elle se retourna toutefois, avant de filer. N'hésitez pas à venir me trouver, si vous en trouvez le besoin. Pour parler, ou trouver conseils. Bonne journée.
Un dernier sourire, avant de se retourner. La laisser miroiter dans des doutes peut-être inavouables pour l'instant, mais pas tombées dans l'oreille d'une sourde.


Départ d'Aya ;
merci à toi :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Wilson
Jennifer Wilson
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Jennifer Wilson, Ven 25 Jan - 18:34


Je peux noter un léger changement par rapport à notre conversation du début. Elle a l'air plus douce et plus réceptive face à mes dernières paroles. A moins que cela ne venait d'autre chose ? Un autre conseil sort de sa bouche me demandant de bien réfléchir à la voie et aux décisions que je souhaitais prendre. Elle a nouvellement tout à fait raison. Il était évident que des tas de questions se bousculaient encore dans ma tête. Aussi bien concernant mon père que les Ombres, tout cela méritait encore grandement réflexion même si une légère pointe d'éclaircissement au fin fond de mon esprit était déjà en train de se former. Je devais toutefois rester vigilante, savoir dans quoi je m'engageais réellement.

« Je suivrai vos conseils, soyez-en rassurer. Prendre le temps est une chose bien importante en effet. »

Bien que je savais à peu près où mes idées penchaient, son conseil était sans aucun doute à suivre. Foncer tête baissée était toujours un risque à prendre. Un sourire d'excuse, je lui adresse quand elle m'indique vouloir prendre congé.

« Oh oui, bien sûr. Excusez-moi. Je ne vous retiens pas plus longtemps. Je n'hésiterai pas. Vous m'avez déjà bien conseillée. »

Je ne peux lui en vouloir de vouloir partir. C'était déjà assez sympa à elle de vouloir me donner quelques minutes et quelques conseils. Puis, elle avait sûrement d'autres chats à fouetter. Etre professeur à Poudlard se révélait parfois tâche ardue.

« Merci pour cette discussion intéressante Professeur. »

Après l'avoir laissée partir gentiment de son côté, je regarde le livre encore entre mes mains. Après quelques instants de réflexion, je me mets finalement rapidement à le reposer le livre sur l'étagère où je l'avais pris quelques minutes auparavant levant les yeux au ciel. Cette voie n'était en fin de compte peut-être pas faite pour moi. L'avenir me le dira. A mon tour, je pars finalement de la bibliothèque.

Merci également à toi pour ce Rp :kiss:

Fin du Rp
Sujet à nouveau libre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Osvald Osborne, Ven 15 Fév - 14:41


Voir plus loin
avec Isaac Aiken


L'écriture est bien plus complexe que ce que j'avais imaginé. L'encore qui devait seulement venir se poser délicatement sur le parchemin, y tracer ses symboles au sens bien à eux puis se terminer d'un point final, a complétement débordé. Les lettres se sont transformées en lacs sauvages, les phrases en routes empressées, et ma tentative de synthèse des idées à développer en fiasco total !
Je gratte mes cheveux d'un geste désemparé, à ce compte-là autant renversée l'encrier sur le papier et s'amuser à y tracer des formes à l'aveuglette. Un peu comme un tableau improvisé. Mais le temps n'est pas aux escapades oniriques comme celle que j'ai eu la chance de faire en compagnie d'une Gryffondor bien spéciale. Non, il faut vraiment que j'avance là-dessus.

Le projet est né sur un coup de tête. À force de rencontrer des gens et de toujours devoir ré-expliquer les mêmes choses, je me suis dit que ce serait aussi bien de les écrire. Rien de prétentieux, juste un petit guide pratique d'utilisation ! Quelque chose de concis et facile d'utilisation, plus que les gros volumes qui ornent les étagères de la bibliothèque de l'école où je me suis installé ce matin.
Devant moi, plusieurs ouvrages de référence : L'étude des Runes, évidemment, mais aussi d'autres oeuvres moins connues que j'affectionne tout particulièrement. À côté de ça, sur la chaise voisine à celle que j'occupe, le Guide des premiers soins de miss Bennett. Dans un coin de ma tête, je ne perds pas de vue la nécessité de me former plus sérieusement à la médicomagie. C'est nécessaire... mais disons que pour le moment je relègue ce projet au second plan. Une chose à la fois, ne pas s'éparpiller est la clé.

Plus facile à dire qu'à faire, vu comment je pars dans tous les sens sur mon parchemin. Celui-ci est bon pour la poubelle, alors je le roule en boule - me mettant de l'encre pas encore tout à fait sèche au passage sur les doigts - et en déplie un autre.
*Bon, première étape... première étape... euh...*
Petite minute de réflexion avant que ça ne tombe sous le sens : la première étape c'est de rappeler les bases, bien sûr ! Je trempe ma plume en prenant une grande inspiration. Allez, on y va, d'abord tracer les runes et expliquer ce qu'elles sont et à quoi elles servent.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Isaac Aiken, Jeu 7 Mar - 22:23


Le jeune Serdaigle est assez anxieux : son dernier cours, en présence du professeur Lival, s’est passé de la plus désastreuse des manières. Il est parvenu à s’attaquer tout seul avec un sort de défense. N’est-ce pas merveilleux ? Au fond, je pense que c’est d’une rareté sans nom et qu’une telle maladresse devrait être considérée comme un talent. Artistique plus qu’utile, certes, quoique si, il avait amusé la galerie, et le rire des autres leur ajoutait quelques années de vie.

Isaac aurait juste aimé que ces rires ne soient pas à ses dépens. Il aimait distraire ceux qui le côtoyaient, et il était parfois de la plus grande ingéniosité pour divertir ces derniers. Il pouvait leur écrire des poèmes, leur faire des dessins, leur apprendre à jouer aux bavboules ou leur partager ses bonbons préférés. L’autodérision, en revanche, n’était pas encore acquise. A douze ans, peu d’enfants savent rire d’eux-mêmes sans s’en mordre les doigts quand vient le soir.

Pour l’heure donc, notre jeune non-prodige se dirige vers la Bibliothèque. Avec un grand B, presque Biblique, car il a toujours eu le plus profond respect pour l’univers des livres. Ce n’est pas pour rien que livres avec un b, ça fait Libres. Il ajuste la cravate de sa maison, vérifie sa quantité de parchemins, et se rend donc dans l’antre du savoir. Il le pénètre le sourire aux lèvres ; l’odeur familière lui donne confiance, et même un semblant de constance.

Il hésite entre les rayons, cherche un livre pouvant soutenir son talon d’Achille. Il y en a tant et tant ! Il ne sait par où commencer. La bibliothèque de Poudlard est un domaine que cette génération ne respecte plus assez à ses yeux ; même les enseignants oublient de leur donner des devoirs ! Tenez, l’autre fois par exemple, il avait dû demander à Madame Bennet une recommandation de guide écrit sur le vol, car elle lui avait interdit la prise de notes pendant son cours. Quelle calomnie !

Par chance, il aperçoit bientôt un confrère de sa maison. Timide, il l’approche, l’observe, essaie d’estimer la probabilité de se faire jeter s’il l’interrompt. Il ne voudrait pas le déranger dans quelque chose de trop sérieux ; c’est un garçon qui a toujours pris garde de ne point empiéter sur les plates-bandes de ses condisciples.

Un soupir de l’élève dont les cheveux ont repris une couleur naturelle le convainc de passer à l’assaut. Tout doucement, il place un doigt sur la table. Il attend quelques secondes, pour que l’autre s’habitue à sa présence. Comme un animal avec lequel il ne faut pas être trop brusque. Puis il cède et l’interroge :
– Je peux m’asseoir avec toi ?


Du regard, il examine les traces inextricables que le bleu et bronze peint sur son parchemin. Quel étrange alphabet !
– C’est en quelle langue ?

A peine a-t-il parlé qu’il regrette d’avoir été trop intrusif. Que voulez-vous faire face à la curiosité d’un enfant ? Un môme qui n’en est déjà plus tout à fait un, à mesure que l’adolescence le menace…
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Osvald Osborne, Lun 11 Mar - 17:42


Est-ce que ce n'était pas redondant avec l'Étude des runes ? Non seulement je repasse en revue toutes les runes, mais je me sens obligé d'en réactualiser les significations et interprétations possible. L'ouvrage de König m'a toujours laissé un arrière goût d'inachevé dans la bouche. Il était trop succin, trop en surface. C'était une belle porte ouverte vers des questions plus approfondies sur le sujet et clairement j'avais des choses à y redire.
Des choses à y redire ? Non mais est-ce que je m'entends penser ? Un élève de dix-sept ans qui pense pouvoir donner des leçon à un auteur publié et reconnu, voilà un beau péché d'orgueil !
Ce parchemin-ci, aussi, va se retrouver en boule, je le sens au fur et à mesure que le malaise monte en moi. Pourquoi est-ce que je fais tout ça ? Mon but n'est pas de révolutionner ou de corriger quoique ce soit. Mais plutôt... d'éclairer certains points ? Et surtout de montrer
tout ce qu'on peut faire avec des runes ! Choses qui ne sont que vaguement évoquées dans mes livres de références.

Oui voilà, je ne dois pas faire un cours, je dois aller à l'essentiel et -
– Je peux m’asseoir avec toi ?
Sans avoir encore lever les yeux vers le propriétaire de la voix, je réponds naturellement : « Oui, bien sûr. » Puis une fois mes pupilles claires rencontrent celles, sombres, du petit aiglon que je connais bien, je lui fais même un grand sourire. Le livre sur la médicomagie est vite retiré du siège qu'il occupait. De toute façon, ce ne sera pas aujourd'hui que je l'ouvrirais, pas encore. « Ça ? Euh, c'est du runique ! » Habitué par la curiosité sans limite de mon cadet, je ne doute pas d'être bientôt assailli de questions. Je sais que, comme d'habitude, je me sentirais mal à l'aise, dévoré par son regard brillant, mais je ne suis pas mécontent d'avoir une excuse pour me distraire quelques minutes de mon projet. « Elles sont jolies, mh ? »
La première fois que j'en ai vu, des runes, j'étais encore plus jeune que lui. Et c'est la première réflexion que je me suis faite : elles sont tellement belles. Sans même savoir les lire, j'ai tout de suite eu des préférées ! Je me demande si ce sera pareil pour lui. Tiens pour le coup, c'est moi qui suis curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Aiken
Isaac Aiken
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Isaac Aiken, Sam 23 Mar - 17:45


Isaac a beaucoup de chance : Osvald l’accueille avec bienveillance sur la chaise juste à côté de lui. La classe. Il s’assied, tout intimidé et excité à la fois. Le silence plane quelques secondes, durant lesquelles le jeune homme observe son aîné avec la plus grande déférence. Voyez comme il s’applique dans l’écriture de ses caractères ! Voyez comment sa plume couvre le parchemin d’une dévotion poignante !

Isaac se penche en avant, pose les coudes sur la table et son menton entre ses petites mains. Il est vraiment passionné par les tracés mystérieux dont Osvald est l’auteur. Il ne sait trop à quoi ils correspondent, mais il est déterminé à en apprendre plus. Il contient avec difficulté ses interrogations, se mordillant les lèvres, jusqu’à ce que le septième année prenne la parole.

A-t-il réalisé avec quelle passion Isaac le dévorait des yeux ? Est-ce la raison pour laquelle il s’interrompt soudain ? Coupable mais heureux, Isaac se prépare à boire la fontaine de savoir qui se trouve face à lui.

– Je ne connais pas du tout. C’est une langue qui a un autre alphabet, comme l’amharique ? Mon papa a essayé de m’apprendre un peu l’alphasyllabaire guèze mais c’est super-difficile… Il se lit comment le dernier caractère que t’as écrit ?

Intrigué, Isaac ne quitte pas son Maître des yeux. L’enfant a des étoiles plein le coeur.

Ce qu’il n’a pas réussi à faire avec son père, il pourrait peut-être le réaliser avec Osvald cette fois. Apprendre un tout autre moyen de communication… Découvrir un autre rapport au monde et à autrui, car son papa lui a toujours dit que chaque langue est vectrice de nuances particulières… S’il est suffisamment discipliné, peut-être que Osvald acceptera de lui apprendre à écrire le runique.
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Osvald Osborne, Hier à 20:56


Je m'attendais à pire ! Il faut croire qu'Isaac est dans un jour calme, car cette fois-ci le nombre de question sortie en un seul souffle est plus que raisonnable. Il est même carrément normal et pour une fois je n'ai pas à m'inquiéter pour ses poumons trop souvent mis en apnée. En revanche, et comme la vie aime jouer de son humour particulier avec nous, si j'ai bien eu le temps de tout saisir, je n'ai pourtant clairement pas tout compris. Loin de là ! L'amarik et le Guèze ? Ça ne me dit rien du tout. Pourtant, je m'y connais un peu en langage magique mais il faut croire que je me suis surestimé, là je me retrouve comme un petit garçon coincé à une interro. Alors naturellement, j'admets que je ne sais pas de quoi il parle : « Je connais pas du tout L'amarik et le guèze, c'est des langages magiques connus ? ». Peut-être que je suis trop centré sur les runes, je devrais faire un peu plus de recherche sur les autres méthodes d'écriture de la magie ! Enfin bon, ce sera quand j'aurais un peu plus de temps. Parce que là, entre cette tentative infructueuse de rédaction de manuel et mes premiers pas en médicomagie, sans oublier les matières scolaires quotidiennes : ça va être difficile d'en rajouter encore plus !

Un nuage de joie me prend le ventre quand Isaac me demande de lui lire ce que j'ai écrit. Plus que sa curiosité naturelle, ça a l'air de l'intéresser réellement ! Alors, ravi de pouvoir la faire connaître à une jeune âme, je présente la rune : « Elle c'est Ansuz. Mais moi je l'appelle Ase. » Pour la mettre en évidence je prend ma plume et dessine un cercle d'encre autour de la rune. La voilà maintenant à l'image de celle en bois qui repose bien au chaud dans son petit sachet. Peut-être que je la sortirais, mais pas tout de suite. « Si tu veux l'utiliser comme une lettre de l'alphabet, alors ce serait le son A. Elle représente les Dieux d'Asgard, leur sagesse, leur savoir, leur lumière, mais surtout le partage qu'ils en font avec nous, les Humains. D'ailleurs si tu regardes bien le dessin, on dirait un faisceau de lumière venant du haut, éclairant le bas. C'est un peu les Dieux qui nous offrent leurs dons et leur protection. » Il y a longtemps de ça, j'avais expliqué tout ceci à une autre Serdaigle. Perchés en haut de la tour d'astronomie, on avait discuté divination et famille, je lui avais même lu les runes. De ce jour-là je reprends une comparaison qui me plaît assez, pour que ce soit plus claire pour l'aiglon, que ça l'aide à visualiser : « En fait, si tu veux, Ase c'est un peu la rune Serdaigle. La sagesse, la connaissance, le savoir, la communication, le langage, l'érudition, tout ça... Tu vois ? »

Je m'inquiète de savoir s'il a compris où je voulais en venir, j'ai toujours l'impression de me perdre dans mes explications et je préfèrerais lire dans ses yeux l'étincelle de la compréhension que la brume du doute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Entre les rayons

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 23 sur 23

 Entre les rayons

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.