AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 4 sur 22
Entre les rayons
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant
Zoe Aylin
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Entre les rayons

Message par : Zoe Aylin, Mer 23 Avr 2014, 20:55


Des soucis ? Rien de grave j’espère, c’est important de bien s’entendre avec les gens de sa propre maison … avec les autres aussi bien sur.

Alexie éclata de rire mais dû se calmer rapidement. Tout autour d'eux, quelques têtes se levaient pour les observer. Quelques tables voisines qui étaient occupées par des élèves plus âgés. La table la plus éloignée qu'elle pouvait voir se trouvait en dessous d'une grande fenêtre, un bain de lumière éclairait maintenant la pièce. En plissant les yeux, Zoe pouvait voir que la table était jonchée de livres, ils s'élevaient bien au-dessus de la tête de la personne qui semblait étudier avec frénésie.

Pour le moment ça va, je m’y sens plutôt bien. Les cachots ne sont pas aussi froids qu’on pourrait le croire…

Un frisson parcouru l'échine de la brunette. *Le cachot ? C'est assez spécial comme lieu de vie...* Zoe se rendit soudain compte que les chambres communes des différentes maison n'était pas les mêmes. Elle était gênée d'en savoir si peu. Il faudrait rapidement qu'elle rencontre de nouveaux élèves de chaque maison.

J’adore lire en effet, quasiment tout m’intéresse et toi ? Des sujets que tu aimes en particulier ?

La jeune fille lui rendit son sourire. Elle était assez heureuse de sa journée, les choses se passaient très bien entre les deux filles. Le soleil était arrivé au zénith, son ventre commençait à gargouiller.

Je suis passionnée par les animaux fantastiques ! Zoe montra la couverture du livre qui était toujours dans sa main. Je suis d'ailleurs très pressée de commencer les cours des soins aux créatures magiques ! Mais je pense que tout va m'intéresser, je ne connais encore presque rien après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Hemigway
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Alexie Hemigway, Mer 23 Avr 2014, 21:17


Alexie fit craquer ses doigts pour s’empêcher de tapoter sur la couverture de son livre. Zoe avait toujours l’air de faire attention à elle et semblait contente de cette conversation. Je suis passionnée par les animaux fantastiques ! Zoe montra la couverture du livre qui était toujours dans sa main. Je suis d'ailleurs très pressée de commencer les cours des soins aux créatures magiques ! Mais je pense que tout va m'intéresser, je ne connais encore presque rien après tout.

Lexie regarda le livre de Zoe et sourit.  Elle aimait bien les créatures magiques elle aussi, elle les trouvait absolument fantastiques et malgré tout ce qu’elle avait pu lire, elle avait hâte de les étudier plus en profondeur pendant ces cours à Poudlard.

Moi aussi j’ai hâte ! Tous les cours vont m’intéresser j’en suis sur.

A l’entente de l’estomac de Zoe, Alexie pouffa doucement et ressenti la même chose dans son propre estomac.  Elle n’avait rien mangé depuis la veille au soir, trop excité à l’idée d’explorer le château, elle avait un peu sauté son petit déjeuner.  Peut être même pour la première fois de sa vie, car la jeune fille était très gourmande et il était rare qu’elle saute un repas.  Elle regarda Zoe puis recula sa chaise pour se lever

Je commence à avoir faim, allons manger et retrouvons nous plus tard pour discuter ? Les cours vont bientôt commencer, il faut en profiter un peu avant non ?

Lexie rechercha le rayon dans lequel elle avait emprunté son livre et le déposa parmi les autres bouquins de cuisine magique.  Elle fit signe à Zoe en espérant la recroiser très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse O'Toole
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Saoirse O'Toole, Ven 23 Mai 2014, 22:57


Salut ici! Si mon compte est bon, ça fait un mois de silence ici: je me permets donc de poster.


PV avec Aelys


Il commençait à se faire tard. La bibliothèque était silencieuse et se vidait petit à petit. Les examens n'auraient pas lieu avant longtemps, et il fallait être fou pour rester dans ces lieux lugubres et ennuyeux. Ou très très très en retard. C'était du moins l'opinion de Saoirse, qui avait l'air pitoyable, assise sur le sol et entourée de livres. Son dos était douloureux à force de rester dans cette position inconfortable; mais elle n'avait pas le courage d'aller vers une table libre. Ses yeux piquaient à force de s'acharner à lire en diagonale des potions et des potions, à essayer de comprendre, à essayer de retenir. Ses cheveux étaient encore plus broussailleux qu'ils n'avaient l'habitude de l'être, maltraités depuis quelques heures par sa main nerveuse et agacée. Elle soupira et projeta son dos en arrière, contre les étagères, en repoussant au loin un énième livre.

De fait, la géographie de son espace était tout à fait représentative de son état mental. Des livres partout en cercle autour d'elles, ouverts, fermés, sur la couverture ou reposant côté pages - des grands, des petits, des vieux, des cassés. Le tout, encore une fois, au sol. Qui, au monde, étudiait dans ces conditions? Saoirse avait toujours haï les bibliothèques. Les livres, ça allait - mais les bibliothèques: des lieux fermés, sentant l'immobilisme et le pédantisme d'un savoir seulement utile à emmagasiner d'autres savoirs... Mais il fallait qu'elle y arrive. Elle avait demain un test en potion, et craignait le pire.

Jamais elle n'avait été bonne en potions. Elle n'avait jamais eu ce sens de la patience et de la précision qui est si nécessaire; non, Saoirse était à peine bonne pour une bonne cuisine bien franchouillarde, pas mauvaise mais terriblement brouillonne. Et, comme pour tout, à force, d'année en année, de repousser les études, elle se retrouvait maintenant avec des lacunes grandes comme des canyons. Il lui fallait retenir plusieurs potions, et plusieurs réactions attendues, et ça lui était impossible.

Elle grogna et ferma les yeux. Et puis après tout, à quoi ça servait tout ça, hein? C'était couru d'avance, surement. Elle en avait marre, là. Marre. Elle commença à murmurer une liste d'ingrédients, se trompa deux fois, se redressa en s'étirant.

Allez, courage ma vieille, Tu peux le faire.

Elle se saisit de sa baguette. Ca ne servait à rien d'apprendre comme ça, dans le vide!! C'était ridicule! D'un geste agacé, elle assembla un nuage de fumée magique. Elle lui donna une forme de chaudron bouillonnant, et, soudainement, le fit exploser. La fumée envahit une milli-seconde tout le rayon. Elle soupira. Qu'il se passe quelque chose, maintenant, s'il-vous-plaît! Ca suffisait, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Aelys Earl
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aelys Earl, Dim 25 Mai 2014, 12:45


Lorsqu'Aelys releva la tête de son bouquin d'Histoire de la Magie, il était déjà bien tard. Le soleil s'était couché, et les rares occupants de la bibliothèque commençaient à la quitter.

La Gryffondor soupira ; une fois de plus elle n'avait pas vu le temps passer. Cette capacité qu'elle avait à rester des heures durant à dévorer un livre de cours lui faisait parfois douter de sa répartition chez les lions… bah, après tout, le Choipeaux avait ses raisons. Et il se trompait rarement...

Ael' referma son livre, le rangea dans son sac et se dirigea vers la sortie d'un pas lent, plongée dans ses pensées, encore au milieu des conflits entre sorciers relatés dans l'ouvrage qui la passionnait depuis quelques jours.
La rousse aimait à se dissimuler tout au fond de la bibliothèque, pour être plus tranquille lorsqu'elle étudiait, aussi devait-elle remonter l'immense bibliothèque de Poudlard dans son intégralité pour arriver à en sortir.
À peine était-elle arrivée à la moitié de son parcours entre les vieux grimoires, un mouvement sur sa gauche attira son attention. Elle tourna la tête, et aperçut de la fumée dans le rayon voisin de celui dans lequel elle se trouvait.

Réagissant au quart de tour, la Gryffone plongea la main dans sa poche pour saisir sa baguette, mais la fumée avait disparu le temps qu'elle relève la tête. Étrange... avait-elle rêvé ? C'était bien possible, la jeune femme était dans un état d'hébétude assez impressionnant.
Mais il lui sembla soudain entendre un soupir d'exaspération. Quelqu'un était là !

Pour en avoir le coeur net, Aelys s'avança précautionneusement vers la fin du rayon et tourna dans le suivant.
Un spectacle hallucinant s'offrit à elle : des livres, des livres partout et dans tous les états étaient éparpillés autour d'une fille aux cheveux flamboyants, qui tenaient plus de la crinière.
Il émanait d'elle une colère sourde et un agacement sans pareille. Ses yeux semblaient lancer des éclairs et comme des appels de... détresse ?

La jeune fille - une Gryffondor, Ael' en était presque sûre - dégageait une aura écrasante, mais Aelys s'avança quand même vers elle, tâchant d'éviter d'écraser un livre sur son passage :

- Hum... tu as besoin d'aide ? offrit-elle poliment. Sans vouloir être désagréable, on dirait qu'un tsunami est passé par là… continua-t-elle en ramassant un livre dont les pages étaient toutes froissées. Tiens, c'était un grimoire de potions. Jetant un rapide coup d'oeil autour d'elle, la rousse remarqua qu'à peu près tous les livres qui jonchaient le sol traitaient de potions... sa camarade était soit une férue de préparations magiques, soit quelqu'un qui rencontrait de sérieux problèmes dans cette discipline.

Préférant ne pas aborder de points sensibles pour le moment, Aelys attendit la réponse de la Gryffondor en face d'elle en défroissant nerveusement les pages du livre qu'elle avait ramassé.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse O'Toole
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Saoirse O'Toole, Mar 27 Mai 2014, 16:41


Saoirse, assise en tailleur, la tête toujours dans les mains et le visage enfoncé dans l'un des livres qui jonchaient au sol, sursauta. Quoi, une voix? Quelqu'un avait entendu ses prières, avait osé s'aventurer aussi loin dans cette mer de livres visiblement inutiles pour venir lui parler? Elle leva les yeux pour découvrir une paire de jambes, l'uniforme des Gryffondors, et, surplombant l'ensemble, une rousse. Elle se tenait là, droite, caressant l'un des livres comme s'il s'agissait d'un oiseau aux ailes blessées.

Plantée devant elle, Aelys, l'une de ses camarades avec laquelle elle avait le moins discuté en ses six ans de Poudlardise - hormis au sujet des cours... Une férue de bibliothèque; il n'était pas vraiment étonnant de la croiser en ces lieux maudits par les dieux et maintenant désertés par les hommes. En pleine épiphanie, Saoirse compris au regard de sa compatriote l'état pitoyable dans lequel elle se trouvait. Elle jeta un regard légèrement ébahi sur le chaos qui l'entourait. Ah oui. En effet, elle semblait en être arrivée à un point de non-retour. Ses joues se rosirent légèrement: elle n'avait pas l'habitude d'afficher autant son désespoir.

En reprenant contenance et dignité, la jeune femme se redressa en réprimant une grimace. Elle était restée assise bien trop longtemps pour ses membres peu habitués à un tel repos. Elle adressa un grand sourire à sa sauveuse, et s'éclaircit la gorge. Depuis combien d'heures n'avait-elle pas parlé? C'était à ne pas la reconnaître. Elle enjamba quelques livres et tendit la main à sa colocataire de dortoir en guise de salutation.

- Aelys! Salut. Que fais-tu si tard dans ces lieux si peu fréquentables?

Elle eut un petit rire d'autodérision et jeta un regard désolé sur ces livres, là, qui, s'ils avaient pu parler, auraient certainement organisé une rébellion contre leur tyran Irlandaise. Oui, un tsunami, ç'aurait presque été gentil. Pauvre Aelys, elle si littéraire, que pouvait-elle penser du traitement que leur infligé Saoirse? Heureusement qu'il n'existait pas encore en ce bas-monde de société protectrice des livres maltraités; la jeune femme en aurait très certainement subi les foudres vengeresses. Elle se passa une main dans les cheveux, presque gênée.

- Un tsunami? A vrai dire, c'est plutôt dans ma tête que tout se mélange. Je ne sais pas vraiment s'il y a grand'chose que tu puisses faire, je pense que mon cerveau a déjà été rayé de la carte. Demain, pour les potions, je pense que c'est foutu... Tu es préparée, toi? Oh, certainement; je veux dire, tu es brillante...

Saoirse jeta un regard vers Aelys. Elle admirait secrètement ce genre de personnes capables de faire ce à quoi elle se refusait: travailler en avance, et exceller dans presque tout. Un modèle, en un mot comme en cents. Oh, Saoirse n'était pas à plaindre, elle s'en sortait dans la plupart des domaines; mais elle était très compartimentée. Les sortilèges et la métamorphose étaient pour elle un jeu; elle se débrouillait en Défense contre les Forces du Mal; ça allait en Botanique. Et puis, il y avait le reste. Et puis, il y avait la potion. Que tout ce reste aille au diable!
Revenir en haut Aller en bas
Aelys Earl
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aelys Earl, Jeu 29 Mai 2014, 17:04


La jeune femme assise en face d'Aelys jeta un regard égaré autour d'elle. La pauvre avait vraiment l'air désemparée, mais bientôt elle se redressa un tant soit peu, se dirigea vers Aelys et lui tendit la main tandis qu'elle articulait :

- Aelys! Salut. Que fais-tu si tard dans ces lieux si peu fréquentables?

La Gryffondor lui rendit sa poignée de main et remarqua la légère rougeur qui colorait ses joues. Pourvu qu'Ael' ne l'ait pas regardée trop bizarrement, c'était sa spécialité. Elle répondit doucement à sa camarade de dortoir :

- Hey. Je me suis trouvé un bouquin d'histoire de la magie absolument fascinant et j'étais plongée dedans. Génial, elle allait encore passer pour le rat de bibliothèque.

La rousse en était là de ses réflexions, lorsque soudain, le prénom de son interlocutrice surgit du fin fond de sa mémoire. Saoirse. Original, c'était Irlandais d'origine, croyait se rappeler la rousse.
Saoirse reprit bien vite, effaçant la gêne d'Ael :

- Un tsunami? A vrai dire, c'est plutôt dans ma tête que tout se mélange. Je ne sais pas vraiment s'il y a grand'chose que tu puisses faire, je pense que mon cerveau a déjà été rayé de la carte. Demain, pour les potions, je pense que c'est foutu... Tu es préparée, toi? Oh, certainement; je veux dire, tu es brillante... la jeune femme lui jeta un regard en coin.

Cette fois-ci, Aelys rougit pour de bon, maudissant une énième fois sa peau pâle :

- Je suis loin d'être, hum, brillante, c'est juste que je révise beaucoup. Et puis, faut me voir en botanique ou en divination, je suis une vraie catastrophe!

Elle ajouta, se mettant à ramasser les livres à ses pieds et à les assembler en piles sur le sol de la bibliothèque :

- J'ai révisé hier pour les potions, si tu veux j'peux t'expliquer un ou deux trucs. J'ai même fait - Ael' fouilla dans son sac et en extirpa une feuille encrée de rouge - une feuille qui récapitule tout ce qu'il faut bosser. Et puis, j'ai entendu dire qu'on devrait être par deux pour la partie pratique… Ael' hésita un peu. On pourrait se mettre ensemble si tu veux ?

La lionne espérait que Saoirse ne prendrait pas sa demande comme une proposition pleine de pitié ; car ça n'en était pas une. Elle voulait juste se rendre utile, et que pour une fois, passer du temps à réviser ne lui serve pas qu'à elle. Elle continua d'aligner et de défroisser distraitement les livres au sol en attendant la réponse de sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse O'Toole
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Saoirse O'Toole, Lun 02 Juin 2014, 18:39


La jeune femme s'étonna de voir Aelys, soudainement, se mettre à rougir - sûrement une caractéristique que toutes les deux partageaient, en vraies rousses qu'elles étaient. Mais c'est pourtant ce qu'elle était, brillante. Il n'y avait pas à en rougir. Il y avait même plutôt à s'en vanter. Combien de fois Saoirse avait-elle écrit en haut de sa liste de résolutions de la nouvelle année: Au boulot! ? Ou plutôt, combien de fois avait-elle cessé d'obéir à cette liste dès le premier de l'an passé? Non, à ses yeux, Aelys avait un réel don; était capable de choses qu'elle-même ne pensait n'être jamais en mesure de réaliser. Comme réviser en avance. Comme se passionner pour un bouquin d'histoire au point de laisser couler le temps. Saoirse lui sourit gentiment sans relever; inutile de pousser sa camarade au-delà de sa propre modestie dans une stupide foire à l'empoigne de qui défendra son affirmation avec le plus de poigne. Quoiqu'Aelys en dise, l'avis de Saoirse sur la question était inébranlable.

D'autant plus inébranlable qu'elle la vit sortir des fiches de son sac. Cette fille, en face d'elle, avait trouvé le temps de réviser, de faire des fiches, de les apprendre. Comment cela était-il seulement humainement possible? Saoirse ne tendit pas même une main vers les feuilles, presque découragée. Ca la dépassait totalement. Et ce qui la dépassa encore plus fut qu'Aelys venait, à l'instant, de lui proposer de faire équipe avec elle. L'irlandaise en rit presque - mais, respectant tout de même un minimum les règles de la bibliothèque, se contenta d'un sourire franc.

- Honnêtement, j'adorerais. Mais ma pauvre, tu ne sais pas dans quoi tu t'embarques! Regarde autour de toi: ces livres, là, c'est exactement l'état de mon cerveau. Je suis inapte en potion; ne va pas te planter à cause de moi...

Elle avait accompagné ces quelques mots d'un large geste balayant le couloir. Ce n'était pas de la fausse modestie, tout comme Aelys n'en avait pas fait en prétendant seulement travailler énormément. Saoirse était de tout coeur reconnaissante, et presque touchée de voir sa camarade essayer de sauver son âme en peine. Mais elle ne voyait aucune solution à son problème insoluble. Elle s'y était presque faite. D'un sourire, elle porta son index sur sa tempe.

- Merci pour tes fiches, vraiment. Mais plus rien ne rentre là-dedans, c'est saturé.

Le son de la cloche retentit. Fermeture de la bibliothèque - il fallait fuir, au plus vite. D'ailleurs, aux bruits alentours, il ne restait presque plus personne. Oui, c'était rapé. Jamais Saoirse ne serait capable de travailler une fois atteinte la Salle Commune; sa passion pour le bavardage serait la plus forte. D'un mouvement de baguette, elle murmura un #failamalle qui renvoya tous les manuels vers les étagères poussiéreuses auxquelles ils appartenaient. La jeune femme se baissa ensuite, et ramassa ses quelques affaires. Elle ne faisait même pas l'effort d'emprunter l'un de ses livres d'étude.

- Et puis, regarde, la bibliothèque va fermer. Non, justement, ce qu'il me manque, c'est de la pratique avant la pratique. Je ne vois pas bien ce que je pourrais faire, au point où j'en suis...  

Elle se laissa aller à soupirer légèrement, et sourit franchement. La fin des heures d'étude, peu importe qu'elles aient été fructueuses ou non, ça voulait dire la liberté, pas vrai? Elle s'étira largement, faisant presque craquer son dos. Ce serait donc pour une autre fois. Elle n'était pas à une mauvaise note près.
Revenir en haut Aller en bas
Aelys Earl
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aelys Earl, Dim 22 Juin 2014, 19:21


Voyant Saoirse refuser ses fiches d'un sourire las, Aelys sentit une très grande résolution s'emparer d'elle.  Sa camarade semblait désespérée au point de tout abandonner, et il était hors de question que cela arrive. Sans savoir vraiment pourquoi, Ael' avait envie d'aider Saoirse. Peut-être parce qu'elle savait que la rousse était capable de faire beaucoup mieux qu'un ratage en potion. La dernière phrase de la Gryffondor la fit soudain réagir :

- Et puis, regarde, la bibliothèque va fermer. Non, justement, ce qu'il me manque, c'est de la pratique avant la pratique. Je ne vois pas bien ce que je pourrais faire, au point où j'en suis...  

Et là, Aelys eut une idée. Une idée folle, qui avait traversé son esprit furtivement le temps d'un instant. Et sa moitié raisonnable avait beau essayer de la chasser de son esprit, l'autre moitié était terriblement tentée.
Cela faisait trop longtemps que la jeune fille n'avait pas suivi une de ces idées un peu dingues qui faisaient courir l'adrénaline dans ses veines. Il était temps de se sentir vivante de nouveau, pour quelques minutes, il fallait relancer la machine. Le côté sage d'Ael' fut soudain rangé au placard, tandis qu'elle relevait ses manches d'un air déterminé.

Elle posa son regard clair brillant d'excitation sur Saoirse, qui devait se demander ce qui lui arrivait. Elle allait l'aider, et peut-être s'aider aussi elle-même.

- Tu sais quoi ? lança-t-elle d'un ton vibrant. Elle devait passer pour une dingue. Tu as besoin de pratique, tu l'as dit toi-même. Alors, on va pratiquer.

La rousse s'installa plus confortablement au sol, et releva ses longues mèches rousses en un chignon lâche. Puis, elle fouilla dans son sac et en sortit les ingrédients dont elle aurait besoin en cours le lendemain :

- Il me reste des ingrédients qui font partie du cours qui est à réviser. Je peux te montrer comment on fabrique la potion qu'on risque fortement de préparer pendant le test. En plus, ça te permettra d'apprendre les propriétés à réviser.

Ael' fit une pause, puis leva ses yeux verts vers Saoirse :

- Tu es partante ?

Pourvu qu'elle n'ait pas l'air d'une dingue. Pourvu que sa camarade accepte. Maintenant qu'elle avait commencé, Aelys avait peur d'être un peu ridicule. Elle tenta de repousser cette idée en fixant Saoirse dans les yeux, attendant sa réponse avec, oui, une sorte d'impatience. Elle était lancée et n'avait aucune envie de s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse O'Toole
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Saoirse O'Toole, Mar 24 Juin 2014, 19:00


Tout le corps de Saoirse, chacun de ses muscles - y compris son cerveau, bêtement réduit à l'état musculaire après ces heures à se mettre en compote pour rien - était tendu vers la Salle Commune, vers une tasse de tisane, vers la lecture d'un magazine idiot; vers l'éradication définitive de toute pensée culinaire. Mais c'était sans compter Aelys, apparemment. Si la jeune femme allait se mettre en mouvement pour sortir du rayon des potions, bien décidée à ne plus jamais de son existence y remettre les pieds, elle sentait à ses côtés l'aura de sa camarde plongée dans un immobilisme profond. Elle avait presque envie de lui lancer un sourire encourageant. Ne t'en fais pas, un cours de potion de perdu, aucun de retrouvé. On s'en fiche, c'est pas grave. Il y a pire dans la vie. Comme les gens qui mangent leurs crottes de nez. Ca, c'est un vrai problème de société. T'inquiète Ael', viens, on oublie, on va se changer les idées. T'as pas des ragots intéressants - sur des gens vivants, pas à propos d'histoire, hein - ?

Mais non, Aelys était là, les yeux brillant d'une flamme quelque peu inquiétante. Est-ce qu'elle allait se mettre à exploser, ou...? Ah non. Non non, elle voulait qu'elle pratique. Là, maintenant, dans la nuit, la veille d'une examination, avec Saoirse, qui, si elle avait un peu de chance, ne provoquerait pas d'accident nucléaire par accident. Mais oui, mais oui, elle s'assoit là, elle sort des ingrédients. Mais elle est sérieuse??

Saoirse resta un long moment interdite, le cerveau un peu ralentit par la fatigue et ses études infructueuses. Elle regarda Ael' sortir de son sac un peu trop gros. La jeune femme en reconnu quelques uns, ou du moins pensa-t-elle en reconnaître. Elle aurait dû refuser. Elle aurait dû rire à gorge déployée, nonchalante, et partir. Mais elle avait beau haïr les potions de tout son être, elle ne put s'empêcher de ressentir un léger frémissement au bout des doigts, comme un afflux d'adrénaline. Ses yeux gris, depuis une minute, avaient l'air bien plus vif qu'auparavant. Une partie d'elle, celle qui était fière et bornée, avait envie de se frotter une fois de plus à la cuisine magique. Avec un léger soupir, elle laissa tomber tout ce qu'elle avait dans les bras, et s'assit de nouveau en tailleur sous le sol, regardant les ingrédients sortis par Ael' et Ael' elle même.

- Je... Tu es sûre que tu es d'accord avec cette idée? Je veux dire, à tes risques et périls? La dernière fois, mes cheveux ont viré au bleu, puis ont commencé à sérieusement sentir le roussi. Et ce n'était pas l'effet escompté, je ne te le fais pas dire.

Mais de deux choses l'une. D'abord, Aelys était aussi à Gryffondor. Elle devait apprécier les situation ridiculement dangereuse pour en faire parti, non? Et puis, elle avait l'air tellement convaincue. Saoirse, au fond d'elle, savait déjà qu'elle avait accepté. Ok, on va jouer. On va essayer. Elle lui offrit un petit sourire et se passa la main dans les cheveux en repassant en revu les ingrédients sous ses yeux.

- Bon. Est-ce que tu as vraiment tout pour faire un Philtre d'Embrouille ici? Et...

La cloche sonna encore. Bientôt, elle entendrait les pas de la ronde de fermeture.

- On reste ici?

La jeune femme n'était pas du tout préoccupée par l'idée de rester à la bibliothèque - peut être que ça faciliterait les choses. Si elles n'avaient besoin d'aucun ingrédient, pas besoin de faire un tour par les cachots, il s'agissait juste de sa cacher, ici et maintenant. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?
Revenir en haut Aller en bas
Aelys Earl
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aelys Earl, Jeu 26 Juin 2014, 21:03


Bon, je ferai mieux la prochaine fois, I swear ! Et j'ai un peu utilisé ton libre-arbitre sur les bords ! Si ça pose un problème, je modifie  MDR 

Le regard gris incrédule de Saoirse pesa un long moment sur Aelys, qui finit par croire qu'elle allait refuser. Elle avait l'air maligne, maintenant, avec ses ingrédients éparpillés autour d'elle. Mais, alors qu'elle n'y croyait plus, la lionne s'assit en face d'elle en soupirant :

- Je... Tu es sûre que tu es d'accord avec cette idée? Je veux dire, à tes risques et périls? La dernière fois, mes cheveux ont viré au bleu, puis ont commencé à sérieusement sentir le roussi. Et ce n'était pas l'effet escompté, je ne te le fais pas dire.

Elle n'avait pas vraiment l'air convaincue elle-même par ses propos.

- Bon. Est-ce que tu as vraiment tout pour faire un Philtre d'Embrouille ici? Et... On reste ici ?

Aelys acquiesça d'un signe de tête, en réponse aux deux questions. Puis se dit que quand même, il allait falloir préciser. Et trouver une solution...

- On n'a qu'à rester ici, c'est là qu'on a commencé. Et oui, j'crois que j'ai les ingrédients nécessaires…

Soudain, les paroles de Saoirse prirent tout leur sens. Elle avait saison, comment feraient-elles quand la bibliothécaire passerait ? En réponse à l'interrogation d'Ael', les lumières de la bibliothèque commencèrent à s'éteindre une à une.

- Euh… Bon, si on veut rester ici, faut qu'on planque tout ça ! chuchota Aelys. D'un coup de pied, elle se mit à pousser sac et flacons sous une étagère. Puis regarda Saoirse, une idée folle lui traversant soudain l'esprit :

- Tu permets ? elle sortit sa baguette, puis, rassemblant ses esprits, lança un sortilège de Désillusion sur Saoirse, qui bien vite l'imita et en lança un sur Ael'.

Aelys tâcha d'oublier qu'elles se trouvaient comme deux voleuses, au milieu de la bibliothèque, à essayer de camoufler leur présence pour pouvoir mieux fabriquer un philtre d'embrouille entre deux étagères. Un peu dingue, mais terriblement excitant.
Finalement, la soirée apparaissait mouvementée. Y'avait pas à dire, côtoyer l'Irlandaise cinq minutes s'avérait être beaucoup plus intéressant que de bouquiner dans un coin. Parfois, Ael' était un mystère - voire un cas désespéré - pour elle-même…


La rousse redescendit sur terre lorsqu'elle entendit le pas feutré de la bibliothécaire se diriger vers Saoirse et elle. Elle se tourna vivement vers Saoirse, et lui demanda dans un murmure :

- Elle ne nous voit peut-être pas, mais elle risque de nous rentrer dedans ! On fait quoi ?

Il fallait qu'elles trouvent une solution, ç'aurait été dommage de s'arrêter là. Ça commençait juste à devenir amusant…
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse O'Toole
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Saoirse O'Toole, Dim 29 Juin 2014, 23:26


Assise à nouveau sur le sol inconfortable de la bibliothèque, Saoirse oscillait entre l'intérêt et la surprise. De deux choses l'une: soit Aelys était un modèle hors du commun d'altruisme; soit elle aimait, comme Saoirse, être grisée par l'interdit et par le risque - parce qu'il y avait un véritable risque que la rouquine détruise de façon définitive leurs vies et la célèbre bibliothèque de Poudlard. Ok, elles allaient le faire. D'accord.

Mais déjà, les lumières de la bibliothèque commençaient à se tamiser. Lieu sinistre, et sinistre bibliothécaire dont les pas se faisaient entendre, de plus en plus proche. Les deux jeunes femmes se levèrent d'un bond, et Ael' fit rapidement disparaître sous les rayons tous leurs ingrédients. Chaque chose en son temps. D'abord, l'arme du crime. Il faisait assez sombre pour que ça ne soit pas vu, mais Saoirse ne put s'embêter de reduire à la taille d'une fourmi l'amas d'objets, d'un simple #reducto. Elle sourit à Aelys - oui, si elle était nulle en potion, ça allait plutôt pas mal en sortilèges. Bon, ensuite, le criminel. Elle offrit un sourire engageant à sa complice. Oui, elle permettait, bien entendu: si on tombe, on tombe ensemble. Un léger sentiment de froid la recouvrit, elle ne put retenir un frisson. Le sortilège de Désillusion. Très bonne idée. Elle tourna sur elle-même, sans bruit. Son corps se fondait parfaitement avec les étagères, aidé par le manque de lumière. Autant le dire, Saoirse n'avait jamais autant été dans la bibliothèque. D'un même geste, elle fondit Aelys dans le paysage. Elle se saisit de son poignet pour ne pas la perdre, et toutes deux se plaquèrent contre les étagères. Certains livres s'enfonçaient dans son dos, désagéablement. Et les pas de la bibliothècaire, indéniablement, s'approchaient. Saoirse lâcha en un murmure.

- Si tu penses que ces étagères sont assez solides, je propose qu'on monte.

Elle offrit un sourire amusé qu'elle ne put voir à Aelys, et lâcha son poignet pour se retourner. D'une main, elle soupesa la solidité des étagères. Ca devrait le faire, l'une ni l'autre ne semblaient trop lourdes. Elle voulut poser un premier pied, mais le bois soudainement se fendit d'un horrible craquement. Saoirse palît. Ce n'était pas prévu du tout. Et ça allait attirer vers elles la bibliothécaire plus vite. Elle ne put s'empêcher de lâcher un juron.

- Mer**! Ok, changement de plan. #Mobilicorpus.

Il fallait faire vite, et elle n'avait pas vraiment réfléchi. D'un geste, elle envoya Aelys sur les étagères qui lâchèrent, encore une fois, un soupir bruyant et boisé. Pitié, faites que ces bruits là soient communs d'un bibliothèque. Et faites qu'Aelys pense à la faire monter, elle aussi. Le bruit des talons de la bibliothécaire, de plus en plus rapprochés, s'accélérèrent. Le coeur de Saoirse battait en harmonie. Se faire prendre dans cette situation serait difficilement explicable... De la baguette, elle informula un #confundo qui, elle l'espérait, atteindrait sa cible.

Revenir en haut Aller en bas
Aelys Earl
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aelys Earl, Lun 14 Juil 2014, 18:26


Les yeux brillants, Saoirse répondit dans un murmure :

-  Si tu penses que ces étagères sont assez solides, je propose qu'on monte.

Le sourire dans sa voix était palpable, reflet de l'excitation d'Aelys, qui entendait la bibliothécaire se rapprocher toujours plus… D'un même mouvement, les deux rousses tentèrent de se hisser sur les étagères et il en résulta… un terrible craquement. L'avait quel âge aussi cet endroit ? Ael' jura intérieurement, et le juron que proféra Saoirse fit une fois de plus écho à ses pensées :

- Mer**! Ok, changement de plan. #Mobilicorpus.

Aelys eut tout juste le temps d'avancer ses bras en guise de protection avant d'atterrir lourdement sur le haut des étagères, obtenant une nouvelle fois ce bruyant son qui donnait l'impression que le bois pleurait. Ou pire, qu'il alertait la maîtresse des lieux d'une intrusion intempestive et qui pesait son poids…
En parlant de maîtresse des lieux !! Ael' reprit ses esprits, et se pencha vers Saoirse pour l'envoyer également sur les rayons remplis de livres parallèles aux siens d'un #Mobilicorpus étouffé. En même temps, elle la vit formuler un discret #confundo qui atteignit la bibliothécaire de plein fouet. Aelys put l'observer depuis son perchoir s'arrêter soudain, hésiter, puis… tourner les talons, tout simplement.

Le soupir de soulagement d'Ael' fut étouffé par l'exaspérant craquement qu'émit le bois en accueillant le poids - pourtant léger - de Saoirse.
Le cœur de la jeune femme décéléra soudain, et c'est avec un sourire incertain qu'elle se tourna vers sa comparse, formulant un discret #Lumos. La lumière produite par la baguette éclaira ses yeux pétillants et ses cheveux ébouriffés tandis qu'elle lançait à Saoirse, d'un perchoir à un autre :

- Joli tir ! Et merci pour ton idée, même si j'ai la vague impression que les étagères s'en souviendront…

Comme en réponse à sa remarque, le bois des rayonnages soupira une nouvelle fois tandis que la sorcière changeait de position. Puis, elle réalisa que maintenant tout "danger" était écarté, et elle reprit :

- C'est dommage, on est à peine montées qu'il faut redescendre… tu penses que ton sort va durer combien de temps ?

Oui, vraiment dommage, elle aurait bien discuté un peu avec l'étonnante Saoirse, et puis leur posture n'était pas si inconfortable… sans oublier la vue imprenable que les deux Gryffondor avaient sur la bibliothèque dans son ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Montgomery
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aria Montgomery, Lun 11 Aoû 2014, 19:43


Aria cherchait des livres sur la magie noire désespérément en effet son isolement avait des effets négatifs sur elle. Elle poussa un soupir de frustration, elle tapa du pied nerveusement. D'habitude patiente, là elle était à bout toute sa journée avait été un fiasco ! Les humiliations, etc. C'était trop pour elle, elle n'avait plus la même mentalité qu'à la rentrée Aria a vite compris que pour avoir du pouvoir il faut être méchante et garce. Elle a décidé de ne plus faire d'effort pour les gens car, ca l'a mené à rien. Elle toucha certains livres et engloutit l'air de la bibliothèque pour se calmer. La bibliothèque, les livres ca là calmait dans ses tourments, colère. Quand soudain elle vue un livre qui lui plaisait, elle s'installa confortablement sur une chaise en bois et lus consciencieusement le livre. Elle repéra certain sortilège intéressant qu'elle marqua dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
James Andersen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : James Andersen, Lun 11 Aoû 2014, 21:07


Une ombre se déplaçait au dessus de lui. Soudain, des éclats de lumière et des cris retentirent dans la maison. C'était un rêve ou bien la réalité ? James ne le savait pas. Et puis d'un coup, plus rien. La porte de la chambre grinça et une silhouette se dessina ...

James se réveilla en sueur. Encore et toujours le même cauchemar. Depuis la mort de son père, il faisait régulièrement se rêve qui devenait de plus en plus terrifiant. Mais étant nouveau dans ce collège, il n'avait pas encore d'amis pour se confier. Dans son lit, et encore tout transpirant, James consulta son réveil, 23h30. Impossible de se rendormir après un tel cauchemar. Il s'habilla rapidement et descendit dans sa salle commune. Les élèves encore éveillés montaient se coucher. En quelques minutes, il se retrouva seul. Amateur de littérature, James se dirigea vers la Bibliothèque afin de trouver quelques passages à lire afin de l'aider à s'endormir.

Il faisait froid dans le chateau. James n'avait qu'un vulgaire tee-shirt en guise de vêtement. Prenant son courage à deux mains, il avança à travers la pénombre et se retrouva devant la grande porte de la Bibliothèque. Stupeur ! Il y avait de la lumière. Etant timide et un poil peureux, la seule solution était de rebrousser le chemin mais il entendit une voix. James se dirigea alors vers la porte et l'ouvrit d'un coup. Devant lui, une jeune fille. Elle devait avoir à peut près son âge.

- Heu... Salut !
Revenir en haut Aller en bas
Aria Montgomery
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : Aria Montgomery, Lun 11 Aoû 2014, 21:20


- Heu ... Salut !
Aria releva le nez de son livre et regarda le jeune homme d'un peu près de son âge d'un œil inquisiteur. On voyait bien que le garçon venait de se réveiller. Des gens derrière lui allait se coucher, Aria remit une de ses mèches roses en place dans sa chevelure brune. Sa conscience lui disait *parle dit quelque chose reste pas planter là* Elle se racla la gorge et lorsqu'elle s’apprêtait à parler sa mauvaise conscience pris le dessus et elle dit d'une voix glaciale :

- Qu'est ce que tu me veut ?

Soudain Aria prit conscience qu'elle devait un peu se sociabiliser et redit d'une voix hésitante mais forte :

- Pardon... Salut qui est-tu ?

Elle mit son menton dans sa main et attendit patiemment sa réponse se maudissant d'être aussi cruche, surtout en présence d'un garçon qui plus est . Aria était une garçon manquée donc elle ne s’intéressait pas beaucoup aux garçons mais était souvent leur meilleur amie.
Revenir en haut Aller en bas
James Andersen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre les rayons

Message par : James Andersen, Lun 11 Aoû 2014, 21:52


- Qu'est ce que tu me veut ?

James s'attendait à tout, sauf à cette réponse. A première vue, cette jeune fille était visiblement assez froide. Déçu, il s'apprêtait à rebrousser le chemin et retourner dans son lit quand il entendit :

- Pardon... Salut qui est-tu ?

A quoi est dû ce changement de comportement ? Il se retourna et admira ses cheveux brun. Cette fille était vraiment étrange. Était-ce sa façon d'aborder les gens ? Enfin bref, pour James, il était hors de question de ne pas lui répondre. Il l'a regardé droit dans les yeux et lui dit:

- Je m'appelle James Andersen. Je viens d'arriver récemment au collège, et je n'arrivais pas à dormir donc je suis venu ici bouquiner un peu, et toi ?

James prit alors une chaise aux alentours et vient s’asseoir en face de cette mystérieuse jeune fille. Que faisait-elle à cette heure-ci dans cet endroit et que lisait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Entre les rayons

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 22

 Entre les rayons

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.