AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 1 sur 10
Quand la magie noire s'exprime...
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Quand la magie noire s'exprime... Empty
Quand la magie noire s'exprime...
Evan, le  Sam 22 Juin 2013 - 12:33

[Auto' Jessy Brown.]

[Rp with Jagang de Maldor]


°~ Quelque part en Écosse

♫ "Pididoudam Tididoudam Pidoudadim Tiditadam !" ♫

~ Evan chantonnait et sifflotait des airs qui prenaient naissance dans les tréfonds du n'importe quoi. D'une humeur joyeuse, presque euphorique, qu'il n'avait plus connue depuis quelques temps, il avançait dans une forêt écossaise avec à l'esprit une fin de journée parfaite qui se profilait. Cela faisait plusieurs jours qu'il avait préparé son escapade, et, derrière lui, une grande cage métallique recouverte d'un drap pour qu'on ne distingue rien à l'intérieur flottait dans les airs, suivant le mage noir. Contrastant avec sa bonne humeur, le ciel exprimait des larmes incessantes sur cette partie de l'Écosse, ce qui rendait les chemins de terre de la forêt boueux et glissants par endroit.

~ La pluie ne gênait point le Serpentard. Il ne se souvenait pas d'où lui venait cette particularité, mais il pensait que c'était depuis son enfance qu'il avait décidé d'aimer la douceur et la fraîcheur des gouttes sur sa peau. L'épaisseur de certains arbres faisaient office de barrage à la pluie le plus souvent, mais ça n'empêchait pas qu'Evan soit déjà bien trempé, ses cheveux dégoulinant d'eau, mais ne le dérangeant pas le moins du monde. Dans sa main droite, il tenait sa baguette fermement serrée, tandis que dans la gauche, il portait une jarre moldu comme de celles qui égayent les marchés Nord-Africain.

~ Aucun son ne sortait de la cage qui le suivait en lévitation, et bien chanceux serait le sorcier qui pourrait deviner par le simple fruit du hasard ce qu'elle contenait, tout comme la petite jarre dont il semblait ne pas vouloir se séparer. Une chose était sûre, tous ceux qui connaissaient Evan et qui l'auraient vu en cet instant se serait douté qu'il préparait quelque chose. En effet, en cette journée il avait décidé de réviser ses cours. Maintenant qu'il avait commencé à renouer quelques contacts avec le monde sorcier, et qu'il réutilisait de plus en plus les sorts élémentaires au quotidien, il était déterminé à se remettre à la magie noire, et, la cage métallique comme la petite jarre, du moins leur contenu, allaient être des objets essentiels de ses expériences à venir.

~ Cela faisait plus d'une heure qu'il marchait dans la forêt, voulant s'assurer d'être suffisamment à l'écart de toute habitation moldu pour pouvoir être tranquille. Enfin, il trouva un endroit qui lui sembla parfait pour mener à bien son projet, alors que la pluie sembla enfin se calmer après des assauts répétés ou le vent avait fait parler sa force dans les branchages des arbres. Une petite clairière se présenta à lui et il s'arrêta alors, déposant la petite jarre au sol et faisant ensuite tomber lourdement la cage métallique qui fracassa une branche de bois qui avait eu le malheur de se trouver dessous.

- Nous sommes arrivés les amis ! cria le Serpentard d'un air joyeux, mais qui se voulait en fait être une vague d'ironie, comme le serait tout le reste de son expérience...

~ Se retournant vers la cage d'un air sérieux sans pour autant l'être, d'un coup de baguette, il fit s'envoler le drap de sur la cage. "Tadam !", s'exprima-t-il après avoir libéré ses prisonniers du voile. A l'intérieur de la cage se tenait douze moldus, scrupuleusement choisi  par le mage noir pour représenter le peuple moldu face à la magie noire dans un combat dont la nature équitable entre les deux camps ne pourrait pas être prouvée... Des vieux, des jeunes, des cons, bref, il avait réuni tout un ramassis de Mer** moldu dans le même panier. La peur se lisait sur le visage de chacun et plusieurs d'entre eux chialaient dans un silence de mort. Ils avaient tous écopés d'un sortilège de mutisme pour le voyage, pour éviter de lui donner l'envie de jouer trop tôt. La cage qui faisait près de trois mètres de haut ne contenait pas de porte, juste une ouverture en son sommet et les différents barreaux étaient suffisamment serrés pour que personne ne puisse passer au travers.

- Bien le bonjour mes amis, commença-t-il en écartant les bras d'une façon théâtrale pour les saluer. Vous ne vous souvenez peut-être pas de moi, mais je vous ai tous enlevé ces trois derniers jours à l'aide de sortilèges. Libre à vous de ne pas me croire, ça ne durera pas...  Je vous rendrai bientôt la parole, mais je vous défends...., d'essayer de hurler ! Il avait terminé sa phrase en mettant un doigt devant sa bouche pour leur signifier en gestuelle qu'ils avaient réellement intérêt à lui obéir. Outre le fait que vous n'alerteriez personne si ce n'est les escargots qui s'accouplent dans le coin..., il serait très regrettable que votre journée et votre rôle dans celle-ci ne s'achève prématurément...

~ Il marqua une pause, réfléchissant à la suite des événements, mais voulant être certain de se faire comprendre, et, surtout, qu'ils voient bien qu'il ne plaisantait pas, il décida de faire un exemple.

- Lévicorpus ! De sa baguette il avait fait sortir de la cage un des moldus qui portait difficilement sa quarantaine d'années. Il l'avait récupéré deux jours plus tôt dans un parc près de Glasgow, et semblait visiblement très affaibli. Ce cher Monsieur se porte volontaire pour que je vous montre un exemple ! N'est-ce pas très cher ? dit-il à l'égard du moldu en lui faisant un clin d'œil moqueur. Soit, donc, outre l'envie de crier qui pourrait vous venir, j'espère que comme ce bon vieux George ici présent, continua-t-il en faisant une tape amicale sur l'épaule de l'homme, vous ne serez pas pris par l'idée absurde de vous enfuir !  N'est-ce pas ?! s'exclama-t-il en lançant un regard suspicieux dompté par l'ironie de la situation à l'homme qui était terrorisé, et qui faisait un "non" en secouant désespérément la tête à défaut de pouvoir parler. COURS ! ordonna-t-il à l'homme d'une voix autoritaire. Voyant que le moldu refusait d'obéir à sa stratégie et souhaitant montrer son emprise au reste de ses prisonniers, il décida d'employer les moyens nécessaires. Impéro ! Le cerveau du pauvre moldu se trouva instantanément sous le contrôle d'Evan. "COURS VERS LE NORD BOULET !" lui transmis-t-il mentalement.

- Vous voyez, je vous avais bien dit qu'il voulait s'enfuir ! lança-t-il à l'égard de tous ceux qui étaient encore prisonnier de la cage, et qui assistaient impuissants à la scène et à l'homme qui avait soudainement décidé de prendre ses jambes à son cou. Quand le moldu fut à une quinzaine de mètres au milieu des quelques arbres qui arrivaient après la clairière, le mage noir relâcha son emprise sur lui, et ce dernier s'écroula au sol. Donc..., je disais...., si vous tentez de vous enfuir comme Georges... BOMBARDA !

~ Un éclair de lumière jaune jaillit de la baguette du mage noir en direction du moldu qui, toujours accroupi par terre, ne vit pas la mort venir l'accueillir de ses bras. Une explosion retentissante, comme un coup de tonnerre qui aurait fendu le ciel alors que la pluie avait cessé, déchira le calme de la forêt. Des morceaux d'arbres et de terre volèrent sur plus de vingt mètres à la ronde, retombant en partie sur les autres moldus dans la cage et sur Evan qui tendait les bras au ciel sans ciller, s'enivrant de son propre jeu. Plusieurs arbres périrent dans l'explosion, en plus d'un cerf et d'une marmotte qui avait décidé de s'aventurer loin de chez elle en cette journée... Le Serpentard reprit alors son discours, cherchant une suite pour rassurer ses amis prisonniers.

- Maintenant, le sourire de votre journée ! Vous allez toutes et tous être soumis à une expérience... Cependant ! reprit-il sur un ton de surprise tout en fouillant sous sa cape. L'un où l'une d'entre vous pourra gagner.... il laissa quelques secondes de suspens, comme un animateur moldu ferait durer  celui des numéros du loto. Un super ticket ! termina-t-il en extrayant de sa veste un petit morceau de papier blanc qui ne contenait aucune écriture dessus, l'essentiel étant que les moldus ne le savaient pas. Donc, enchaîna-t-il, à chacune de mes expériences, j'exige un volontaire, mais, à UNE des expériences que j'aurais préalablement choisie, vous pourrez gagner ce petit ticket ! Si tel est le cas, je vous assure que vous terminerez la journée en vie !

- C'est ti pas un beau cadeau ? Alors, qui veut jouer avec moi en premier ?
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Mar 25 Juin 2013 - 14:41

Un temps pourri, une journée maussade, des mauvaises nouvelles qui pouvaient compromettre énormément de projet en cours. Voici comment l'esprit de Jagang était occupé. Il n'arrêtait pas de ruminer de sombres pensées. Même les femmes habillé très court, elles devaient être en chaleur par ce temps, n'arrivait pas à le faire sortir de ses obscures pensées.

Des nouvelles inquiétantes étaient arrivé aux oreilles de Jagang. Plusieurs moldus avaient disparu sans laisser de traces. La police moldu, des incapables, avaient classé les affaires sans suite estimant qu'il s'agissait de fugue. Il n'y avait aucun lien entre les douze affaires. C'était vraiment des abrutis. Jagang, quand il avait eu vent de ses disparitions, s'était rapidement inquiété et avait effectué plusieurs recherches. Il avait fouillé, demandé plusieurs renseignements. Un véritable travail de titan. Mais il avait eu raison. Quelque part en Ecosse, un sorcier s'amusait à enlever des moldus. Pourquoi faire, aucune idée, mais enlever des moldus pouvait indiquer qu'il s'agissait d'une personne mal attentionné.

Jagang avait traversé le territoire anglais pour se rendre aux divers endroits où on avait signalé les disparitions. Toutes se situaient autour d'une immense forêt. Chercher un indice dedans seraient comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Il transplana de zone en zone afin de trouver ce qu'il cherchait.

Cela faisait maintenant trois bonnes heures que le jeune homme cherchait sans rien trouver. Il commençait à s'agacer fortement, quand il entendu un grand BOUM. Une explosion dans une forêt desserte. Ce n'était pas normal. Il essaya de se repérer au bruit, mais impossible d'obtenir la moindre indication correcte. Une idée germa dans son esprit. Il grimpa à un énorme chêne afin de placer en hauteur et de repérer la fumée provoqué par l'explosion. Arrivé en hauteur, il vit au loin une fumée blanche s'élever dans les airs. Des oiseaux venaient de quitter leur abri pour s'envoler à tire d'aile loin de cette zone de désolation. Jagang redescendit au sol pour avancer dans la direction de l'explosion. Il devait tirer cette affaire au clair.

Il marcha assez rapidement à travers la forêt, il essaya tout de même de ne pas faire de bruit, mais il n'était pas de campagne, lui ce qu'il aimait c'était les soirées mondaines, les grands diners avec des couverts en argents et des verres en cristal. Des femmes habillé par les plus grand couturier de la mode qui laissait imaginer leur corps splendide. Il avait hâte d'en finir afin de retourner dans son chez lui.

Il arriva finalement au abord d'une clairière. Un homme se tenait en son milieu et lui tournait le dos, pas très loin une cage en acier avec onze personne dedans. Jagang fit la rapprochement rapidement mais se demanda alors où était la douzième personne. Quand il vit au sol à ses pieds, un morceau de doigt, il comprit rapidement que l'explosion était surtout destiné au corps qui n'existait plus. Il fallait en finir au plus vite.

Jagang s'approcha, sa baguette dans sa manche, les mains bien en évidence afin de ne pas provoquer l'homme qui semblait être fou de tuerie. Jagang le connaissait pour avoir consulté les archives d'une certaine secte secrète. Il dit alors :


- Tu voudrais foutre en l'air nos plans que tu ne t'y serai pas mieux pris. J'espère pour toi que tu as une bonne raison parce que je te connais et quelqu'un ne va pas être content si tu attires les regards sur toi.


Jagang avait parlé calmement sans menaces, histoire de ne pas effrayé l'individu. Il n'avait pas révélé également qui il était. Il devait déjà apprendre à le connaitre afin de pouvoir le juger correctement.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Evan, le  Mar 25 Juin 2013 - 19:00

~ Evan observait silencieusement les onze moldus qui chialaient d'un même concert dans la cage. Il s'estimait heureux de ne pas leur avoir rendu la parole sinon cela aurait été insupportable pour lui et il aurait certainement décidé de tuer tout ce petit monde le plus rapidement possible, dans une explosion qui aurait probablement dévasté une autre partie de la forêt. Visiblement, l'explosion de George n'avait pas eu l'effet escompté et le "super ticket" qu'il avait mis en jeu n'avait pas l'air d'extasier les moldus, ils étaient complètement terrorisés. Alors qu'il venait de décider qu'il allait en choisir un au hasard pour en faire son nouveau jouet, une voix masculine s'éleva derrière lui.

- Tu voudrais foutre en l'air nos plans que tu ne t'y serai pas mieux pris. J'espère pour toi que tu as une bonne raison parce que je te connais et quelqu'un ne va pas être content si tu attires les regards sur toi.

~ Le mage se retourna instantanément et pointa sa baguette sur l'homme qui lui faisait face. Le sorcier était du genre beau gosse, un peu moins beau qu'Evan évidemment, mais il fallait reconnaître qu'il dégageait une forme de classe bien à lui. Les cheveux mi-longs, le blondinet devait avoir du succès et une certaine aura séductrice auprès de la gente féminine. Alors que son cerveau s'était d'abord concentrer sur le visuel, cherchant à mettre un nom sur le visage de l'homme, en vain, derrière, son esprit analysa les paroles qu'il venait d'entendre.

~ Le sorcier chercha à créer un lien dans ses souvenirs et un seul de logique vint à son esprit, un endroit où la magie noire se développait au fil des siècles, un endroit connu de peu d'hommes et où il avait passé bien des années avant sa tentative de suicide. Comprenant que l'homme mystère devait partager une certaine attirance avec la magie noire tout comme lui, il baissa sa baguette, la gardant néanmoins en main, car il ne voulait pas tomber dans un piège et préférait donc rester parer à une éventuelle attaque. Après tout, un an en arrière, plusieurs personnes influentes du monde magique le soupçonnait d'appartenir aux Mangemorts, bien que rien n'eut été lancé à son encontre à cette époque révolue. Evan prit une voix calme pour répondre à l'homme qu'il tenait surtout à ne pas sous-estimé.

- Foutre en l'air "nos" plans ? Et tu me connais... Comment peux-tu savoir qui je suis ? Il n'y a qu'un moyen je pense... Et si le "quelqu'un qui ne va pas être content" est toujours le même que quand je suis parti, je ne pense pas que ce que je fais aujourd'hui le contrariera. Je n'avais peur de personne autrefois. Les Aurors ? Azkaban ? Les Phénix ? J'ai combattu plus d'un d'entre eux et piéger certains autres. Si tu me connais réellement... continua-t-il d'une voix calme. Ceci ne t'inquiétera pas n'est-ce pas ?

~ Evan souleva alors la manche de son avant-bras gauche, et prononça un "Revelio", dévoilant ainsi la marque des Ténèbres qui demeurait encore sur son bras, uniquement pour voir la réaction du bellâtre et s'assurer qu'il ne craignait rien de lui. Tout en le fixant du regard, il enchaîna d'une voix pleine de colère, mais pas une colère envers le sorcier qui lui faisait face, une colère face au monde qui ne partageait pas les idéaux qu'il ressentait encore.

- Je ne te connais pas... Qui es-tu ? Et qu'est-ce qui me dit que tu n'essayes pas de me piéger ? Tu veux savoir ce que je fais là, pourquoi j'ai enlevé ces imbéciles ? continua-t-il tout en désignant la cage où attendaient toujours à l'intérieur les moldus incertains de leur sort. Je ressors d'un coma de six mois, et cela ne fait que quelques semaines que je suis revenu dans cette partie du monde. Je réapprends la magie et cela fait un an que je n'ai plus envoyé le moindre sortilège impardonnable. Je suis là pour ça, pour retrouver cet équilibre et cette part de moi que je ne connais plus...  Je compte bien les tuer un à un, peut-être veux-tu te joindre à moi ? On pourrait faire un concours ! glissa-t-il avec un léger rire avant de reprendre sur un ton plus sérieux. Tu veux m'en empêcher, libre à toi d'essayer, mais sache que je me défendrai qui que tu sois, car je préfère mourir avec l'honneur de combattre, que de fuir face à quelqu'un qui veut me dicter mes actes...

~ Evan pointa lentement sa baguette vers le sorcier à qui il venait d'avouer ce qu'il comptait faire et qu'il était un ancien Mangemort. Au fond de lui, il était gouverné par deux raisons, et il espérait que la première soit vraie sous peine d'essuyer une terrible déconvenue. D'une part il pensait que si l'homme savait qui il était, c'est qu'il devait certainement être en relation avec des Mangemorts actuels ou d'anciens Mangemorts, pour avoir eu des infos sur lui. Deuxièmement, vu qu'il venait seulement de recommencer la magie, et même s'il pouvait se transformer en Loup-garou si besoin, ou encore faire appel à son "ami" qui attendait toujours dans la jarre à ses pieds, il était certain que si l'homme engageait le combat, il ne pourrait pas le battre. Un an sans combattre, nul doute que le blondinet le surpassait de loin dans son état actuel, même s'il combattrait jusqu'à la mort s'il le fallait...
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Lun 1 Juil 2013 - 10:20

Jagang observa son interlocuteur. Il semblait que le jeune homme s'était levé du mauvais pied ce matin. Il demanda à Jagang comment il pouvait le connaitre, mais qu'il ne savait rien de lui. Jagang l'observa remonter sa manche gauche puis lancer un sortilège de révélation. Ce dernier fit apparaître une marque des ténèbres des plus intéressantes. Jagang s'approcha lentement toujours les mains en évidence. Il prit la parole :

- Oh mais je te connais très bien même. Puis-je? Il s'avança encore et n'ayant pas de réponse de son interlocuteur, il lui prit son poignet et passa son index autour de la marque des ténèbres, cette dernière commença à prendre vie, reconnaissant son maître. Bonjour Evan, je crois que tu reconnaitra ce qui vient de se passer. Je ne suis pas là pour te causer du tord.

Il s'écarta pour le laisser réfléchir quelques instants. Puis l'homme repris la parole, il expliqua pourquoi il était là et surtout pourquoi il avait enlever toutes ces personnes. Jagang l'observa et répondit :

- Je ne désire pas te contrer, je suis dans le même état d'esprit, ILS me répugnent, mais nous devons faire profil bas. Moi j'ai réussi à retrouver ta trace, d'autres auraient pu y arriver si ils n'étaient pas aussi idiot. Mais vas y fais toi plaisir. J'observe et je réfléchis à des solutions si tu souhaites d'investir un peu plus dans notre nouveau monde que l'on souhaite voir aboutir.

Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Evan, le  Mer 3 Juil 2013 - 15:39

~ Notre esprit façonne ce que nous sommes. Notre façon de voir les choses, de réagir en diverses situations, tout cela, bien qu'on aimerait le garder pour nous, fait que nos moindres actions et réactions reflètent nos pensées aux yeux de tous, du moins à ceux qui cherchent à voir entre elles. Il n'y a pas plus puissant que les ressorts de l'esprit, mais bien assagi doit être celui qui peut prétendre contrôler ses pensées aux yeux des autres. Outre l'art de l'Occlumancie et la Legillimancie, qui se battent entre eux, l'un pour exposer la vérité, l'autre pour l'enfouir, celui qui sait et qui parle pour déclencher une réaction bien précise, dominera toujours celui qui croit et qui cherche à savoir...
 
~ Evan ne s'était pas du tout attendu à cette réaction de la part de l'homme qui lui faisait face. Bien que son appartenance à l'Ordre des Ténèbres ne faisait aucun doute, car il se présentait tel le nuage obscur qui viendrait envahir un ciel où aucune menace ne s'affichait, il n'avait pas envisagé que sa "place" dans l'Ordre fut si importante. L'homme s'était approché de lui naturellement, comme s'ils étaient deux vieux frères qui se retrouvaient, et avait passé son index autour de sa marque qui avait alors retrouvée son éclat d'antan, le laissant quelques secondes bouche-bée en prenant conscience de ce qui se passait.
 
~ Jamais il n'avait pensé un instant qu'il serait en face de LUI, de l'homme qui serait capable de le remettre sur le chemin dont il avait arpenté chaque cailloux avec une loyauté sans failles. Il ne se souvenait plus de qui l'avait poussé à rejoindre les Mangemorts, mais il était toujours autant partagé entre le Bien et le Mal, mais ses frères d'armes trônaient encore dans son esprit comme sa raison d'être, comme ceux qui partageaient ses idéaux et qui ne donnerait pas le monde à des incompétents et des incapables. Le Serpentard baissa sa baguette, comprenant à qui il avait affaire et lui répondit d'une voix incertaine, comme perdu dans ses pensées en même temps qu'il parlait.
 
- Tu... Tu me demandes si je souhaiterai me réinvestir ? commença-t-il tout en essayant de chercher dans ses souvenirs qui s'étaient évaporés avec son coma. Je... Jamais je n'oublierais notre ordre... J'ai servi sous quatre Seigneurs différents.... La vérité, c'est qu'aujourd'hui je ne sais plus grand-chose de mon  enfance et ni la raison qui m'avait poussé à être de notre Ordre. Je suis un homme de principe, même si aujourd'hui je n'ai personne à qui m'attacher, je sais que je serais prêt à tout pour défendre ceux que j'aime, même si ça doit me conduire à Azkaban. J'étais instable quand on m'appelait 08, je pense que je le suis toujours... Peut-être ne devrais-tu pas me faire confiance... Mais sache une chose, si jamais tu décidais de m'accorder... ne serait-ce, qu'une parcelle de ta confiance..., alors je ferai en sorte que le monde tremble sous les actes que nous écrirons ensemble...
 
~ L'homme lui signifia qu'il prenait alors le temps de réfléchir et qu'il pouvait faire ce qu'il voulait des moldus, il repartit donc dans sa quête destructrice, non sans arrêter de réfléchir aux paroles de l'homme qui se répercutaient dans sa tête. Il fit sortir une dame âgée de la cage qui semblait s'être pissée dessus et la déposa contre un arbre. "Incarcerem" ! Des lianes entourèrent la pauvre moldue, l'empêchant du moindre mouvement des fois qu'elle soit tentée de fuir dans un désespoir qui se révélerait être son seul espoir.
 
- Bien, n'ayant pas eu de volontaire tu es N°1 ! "Sssso Sseevani Sssa". (Si vous vous demandez ce que veut dire la phrase entre "", bin c'est du Fourchelang à ma façon :pChez moi ça fait super bien quand je le fais, si chez vous non, achetez "Fouchelang pour les nuls"...). Evan venait de donner un ordre en fourchelang, demandant à son "ami" de sortir. Après quelques secondes, de la jarre qui attendait encore à ses pieds, s'extirpa un naja tout noir, qu'il avait récupéré en Asie. Le naja appartenait à la famille des Elapidae qui regroupait toutes les sortes de cobras, il faisait donc partie des serpents venimeux et son venin était un puissant neurotoxique.
 
"Ssso Tuameee Sssaaaa"
 
~ Le naja s'arrêta un instant, fixant Evan, mais le regard de l'homme était déterminé, alors le serpent se résigna à accomplir l'ordre qui venait de lui être donné. Le reptile se déplaça sur le sol boueux jusqu'à la petite vieille qui afficha un regard horrifié, Evan lui lança alors un grand sourire avec un hochement de tête qui voulait dire "Et oui vieille peau, tu vas bientôt crever ! DTC le super ticket !". Le naja s'arrêta près de l'antiquité, la fixa quelques secondes et se redressa pour se mettre en position d'attaque. Le serpent sembla un instant réfléchir à la situation, ou peut-être jouissait-il seulement de sa position de supériorité par rapport à sa cible dont l'odeur de pisse envahissait tristement son odorat.
 
~ Le naja bondit alors sur le vieux débris, plantant ses crocs dans son poignet, en y délivrant une quantité de venin suffisante pour la paralyser rapidement. Le reptile revint ensuite vers Evan qui le remercia avec un gros câlin et des poutoux avant de le remettre dans la jarre, lui promettant de le ramener dans son habitat naturel ultérieurement. Le mage noir mit alors fin au sortilège de mutisme sur la petite vieille qui essaya tant bien que mal d'articuler.

 - Aaahh... Ooh... Euh...
 
- Oui je sais..., tu dois comprendre certainement que ce sont-là tes derniers instants en tant que femme pathétique qui pollue notre monde. Et j'imagine de loin ce qui doit passer par ta cervelle de batracien... "Oh mon Dieu, je n'aurai pas le temps de profiter des - 50% sur les cuisines chez Ikéa, ni d'utiliser mon coupon pour une nouvelle coiffure pour seulement 8£ que j'ai eu en cadeau avec mon paquet de lessive. Et mon vieux mari ne décédera pas avant moi et je ne pourrais pas me payer avec l'héritage la chirurgie pour me faire tendre la peau et remonter mes seins qui sont en train de se barrer au niveau de mes genoux...". Hum, reprit le Serpentard plus sérieusement, la morsure de mon ami ne te tuera pas, tu es seulement paralysé... Je me charge du reste.
 
- Avada Kedavra !
 

~ Un jet de lumière verte, éclair furtif de magie, heurta petite grand-mère qui gisait maintenant au sol. Derrière Evan se tenait toujours l'homme inconnu, et il attendait que ce dernier continue la conversation. Il lui laisserait volontiers quelques moldus si jamais il avait également envie de se défouler. Quoi qu'il en soit, il se sentait maintenant libéré d'un poids, en fait, il se sentait surtout renaître avec sa plus fidèle compagne, la magie noire...
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Ven 5 Juil 2013 - 11:36

 Lorsque Jagang passa son index autour de la marque d'Evan, ce dernier eut la réaction que Jagang attendait. Il resta bouche bée en voyant sa marque retrouver de son éclat. Il avait surement sous estimé l'homme qui se tenait en face. Jagang s'éloigna légèrement afin que le jeune homme puisse mettre ses idées au clair. Puis ce dernier se mit à parler longuement, expliquant sa vie, ses sentiments et exprimant ses envies également. Jagang l'écouta puis lui répondit :

- Je connais une partie de ton histoire, mais j'ai besoin de nouveaux partisans qui adhèrent de nouveaux à notre cause. Il se pourrait qu'il y ait de la place pour toi, mais je dois être sur de toi.

Pour toute réponse, Evan fit sortir une vieille femme, qu'il attacha à un arbre. Puis il se mit à parler d'une étrange façon. Jagang comprit rapidement le pouvoir de l'homme qu'il avait en face de lui quand un énorme serpent sorti de la jarre qui se trouvait là. Le serpent se mit en position d'attaque et frappa la vieille à diverses endroits avant de retourner dans la jarre. Puis un éclair vert apparut de la baguette d'Evan pour frapper la pauvre vieille qui tomba alors raide morte. Jagang sourit son comparse n'avait rien perdu de ses pouvoirs. Les autres prisonniers semblaient de plus en plus terrifié. Jagang avait envie de s'amuser également, mais il ne voulait pas gêné son comparse. mais juste deux prisonniers rien que pour lui, il avait des idées très intéressantes. Il demanda alors :

- Puis je participer aussi, j'aurai juste besoin de deux prisonnières assez sympathique à regarder.

Effectivement dans le lot, il avait remarqué une adolescente et une femme qui devait avoir un peu plus de la trentaine. Il avait vraiment envie de s'amuser.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Evan, le  Lun 8 Juil 2013 - 10:25

~ La réponse qui vint de l'homme ravit le mage noir. Ce dernier lui lançait directement un appel à un éventuel retour parmi les Ténèbres. Rien ne lui ferait plus plaisir, c'était un choix qui n'avait qu'une seule réponse possible, pas de doute permis. Néanmoins, le Serpentard savait très bien que la seule parole de l'homme ne suffirait pas à le faire réintégrer, mais que ça serait un vote qui déciderait ou non de son éventuel retour chez les Mangemorts.  

~ L'homme accepta alors enfin sa proposition de participer à sa petite fête au nom de la seule reine "Magie Noire", en lui demandant alors si il pouvait se "servir" parmi ses invités. Evan avait à cœur de voir l'homme en action, de pouvoir ainsi jauger des capacités de celui qui était enveloppé des ténèbres comme nul autre.

- Je t'en prie, sert toi ! Tu peux même en prendre plus si tu veux ! lança-t-il à l'homme en l'invitant de la main à mettre en exécution ses propos.

~ Quant à lui, il fit léviter un jeune garçon qui devait lentement se pointer vers la vingtaine, le visage marqué par les deux journées qu'il avait passé enfermer. Il le déposa près du cadavre de la grand-mère et ce dernier eut un haut le cœur et déversa une partie de son estomac (probablement ce qu'il restait puisqu'il n'avait rien eu à manger depuis deux jours) sur le cadavre de la pauvre vieille.

- Congratulations mon ami, tu es N°2 !

~ Le mage réfléchit quelques secondes, ses deux mains devant son visage, à la manière dont il le tuerait. Souhaitant en partie couvrir ses traces, il décida de faire d'une pierre deux coups, c'est à dire de se débarrasser en même temps du corps nauséabond de la mamie. Il pointa sa baguette vers le moldu avec un regard noir, avant de finalement viser le sol sous ses pieds.

- Terra Soluenta !

~ Le sol sous le moldu se retrouva rapidement métamorphosé, passant de chemin de terre boueux à sables mouvants. Rapidement ses pieds disparaissaient alors qu'il essayait tant bien que mal de crier, ce qu'il ne pouvait pas faire puisqu'il ne l'avait pas libéré de son mutisme. La corps de la vieille disparut rapidement et le sortilège s'estompa quand le moldu fut enseveli jusqu'au cou. Evan s'approcha alors jusqu'à lui avec un grand sourire moqueur.

- Vois-tu mon ami, ce monde est un océan d'injustice ! Ton regard implore ma pitié, mais mes desseins sont bien plus importants que ta vie. Dans une autre époque peut-être que je t'aurai laissé en vie, mais vois-tu, il m'arrive parfois de perdre complètement la tête... Aujourd'hui je te donne le privilège immense de voir ce que ça fait ! termina-t-il avec un sourire théâtral plein d'ironie. Il mit alors sa baguette sous le cou de l'homme en redevenant plus sérieux.

- Diffindo !

~ Quatre secondes plus tard, la tête du moldu était détachée de son corps, Evan prit alors un peu d'élan et décocha un coup de pied violent dans la tête de l'homme qui s'envola sur plusieurs mètres avant de disparaître dans un petit buisson qui fut lui-même horrifié. Puis il leva alors les bras en direction des autres moldus dans la cage, comme s'il venait de faire une grande action.

- Pouwouuuuuuuu ! Vous avez vu ce shoot mes amis ?! s'extasia-t-il. Certains chialaient de plus belle, d'autres gerbaient à leur pieds ou sur leur voisin, bref l'ambiance craignait un max dans la cage alors que lui trouvait qu'il passait un bon moment... Il alla ensuite revoir l'homme mystérieux et lui tendit une main amicale tout en s'adressant à lui.

- Si tu choisis de me faire confiance, je ne te décevrai pas, bien que je sois parfois impulsif je te l'accorde. Mais j'ai une loyauté sans failles envers ceux qui me font confiance. Au fait, tu connais mon nom, mais je ne sais toujours pas qui tu es... termina-t-il tout en laissant entendre clairement qu'il souhaitait connaitre l'identité de l'homme.
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Lun 8 Juil 2013 - 15:08

 Evan offrit à Jagang la possibilité de se servir lui même. Il pouvait même en prendre plusieurs si il le désirait. Mais il fallait prendre son temps, histoire d'instaurer la peur dans les autres. A force de voir des meurtres à tout bout de champs, rien que de fermer les yeux pouvait faire apparaître vos pires cauchemars.

Jagang fit sortir alors une jeune femme qu'une quarantaine d'années, plutôt bien conservée. Il la déposa contre un arbre et utilisa le sortilège incarcerem afin de l'attacher solidement. Elle tremblait de peur de ne pas savoir ce qui allait lui arriver et le fin sourire qui apparut sur le visage de Jagang n'était vraiment pas là pour la rassurer. Tous les autres prisonniers pensaient que Jagang allait diminuer la folie meurtrière d'Evan, mais ils trompaient tous sur ce point de vue. Evan fit sortir un adolescent pratiquement adulte. Il l'ensevelit jusqu'au cou, avant de détacher sa tête du reste du corps, puis un formidable coup de pied envoya valser la tête à travers la forêt. Jagang applaudit de ses deux mains pour ce magnifique tir. Puis il reporta son attention sur la seconde prisonnière qu'il fit également sortir.

Il la déposa à ses cotés et l'observa. Il tremblait également de peur, tellement de peur, qu'elle mouilla sa petite culotte. Jagang en fit le tour et caressa ses épaules et lui murmura à l'oreille :


- Vraiment tu es une petite cochonne tout de même. Ta mère ne t'a pas appris la propreté. Nous allons arranger ça. Enlèves ta culotte.

Elle résista longuement, et comme elle ne fit aucun geste pour obéir, le jeune homme dut user de la force. Le sortilège impérium fut lancé, et sensuellement la jeune femme glissa ses mains sous sa jupe pour enlever sa culotte toute sale.

- Bien, c'est mieux maintenant. Pour me faire plaisir, j'aimerai que tu tabasses la femme qui est attaché là.


La pauvre petite fit non de la tête avant de la hocher vigoureusement. Jagang venait de le lui imposer par sa volonté, car elle était toujours sous l'emprise de l'impérium. Elle s'avança et commença à frapper la femme au visage, au ventre, elle donna des coups de pieds dans les tibias, elle déchira le chemisier qui n'en était plus vraiment un, faisant apparaître la poitrine de la plus vieille. Que c'était excitant tout ça. Il s'amusait comme un petit fou, et Evan n'en perdait pas une miette, les derniers prisonniers non plus. Le sang commençait à couler sur le visage de la plus vieille. La plus jeune continua de martyriser l'autre, elle se mit à griffer la peau laissant apparaître de magnifiques sillons de sang frais. Elle pinça les tétons, qui durcirent sous l'effet. Elle mordit une oreille arrachant alors un bout de lobe.

Jagang imposa à la plus jeune d'arrêter, la plus vieille essaya de supplier afin qu'on mette fin à son supplice rapidement. Jagang contourna l'arbre, et lorsqu'il fut devant elle, il lui dit :


- T'inquiètes tu n'en as plus pour longtemps. Mais qu'est ce qu'on dit à son sauveur.

- Merci.

- Mais de rien. Sectusempra

Et là de profondes et nombreuses entailles zébrèrent la peau de la plus vieille. Jagang n'en avait pas fini, pendant que la vie commençait à quitter la femme, Jagang imposa à la plus jeune d'aller boire son sang. Elle le fit, elle se mit à genoux et se mit à boire le sang qui coulaient à flot. Elle se noya alors et mourut au même moment que l'autre. Jagang un sourire satisfait que le visage se retourna sur son compère et l'écouta. Il réfléchit quelques instants et ajouta :

- Très bien, de toutes façons avec ce qui vient de se passer, je ne peux que te faire confiance. Nous avons besoin parfois de gens impulsifs, mais tu sais comment ça se passe, je dois en parler autour de moi. Il serra la main de son compère et ajouta quand ce dernier lui demanda son nom : Jagang.

C'était suffisant, il aurait pu dire maître, mais ça aurait été un peu trop présompteux. Quoique vu sa position, il aurait pu se le permettre, mais surtout qu'il devait encore affermir sa position.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Evan, le  Mer 10 Juil 2013 - 13:40

~ "Jagang". Ainsi s'appelait l'homme mystérieux qu'il avait sous les yeux et qui en connaissait long sur lui. Avant cette réponse, il avait observé le sorcier faire sortir les deux femmes qu'il souhaitait de la cage, s'extasiant de pouvoir enfin voir l'homme à l'œuvre. Et il ne fut pas déçu, ce fut un véritable carnage, car Jagang tourna cela en un pugilat en prenant possession de l'esprit de la plus jeune. Enfin ce n'était pas un combat équitable, car l'autre ne pouvait pas de défendre, ce qui n'était pas plus mal d'après lui.

~ Il observa la scène, la jeune femme ruant de coups la plus vieille, arrachant le chemisier de cette dernière pour le plus grand ravissement de Jagang, Evan lui, attendait avec impatience le dénouement de ce petit combat. Des giclées de sangs et un morceau d'oreille arracher plus tard, l'homme mit fin à son emprise. La vieille pissait le sang et le supplia, il répondit par un "Sectumsempra". Evan restait silencieux en observant "l'art" de Jagang et se dit intérieurement que ce dernier aurait très bien pu devenir boucher.

~ La fin de la scène se conclue par un vrai bain de sang c'était le cas de le dire. Jagang força la plus jeune à boire le sang de la plus vieille jusqu'à se noyer, avant que les deux ne s'écroulent comme deux vulgaires sacs de viandes sur le sol. La plupart des moldus restants dans la cage avaient tourné l’œil pour fuir cette scène d'une atrocité sans pareille pour leurs yeux de profanes. Evan félicita alors son interlocuteur qui venait de justifier pleinement sa position.

- Joli carnage ! Impressionnant...  J'espère donc que nous nous reverrons d'ici peu, je pense que tu sais où me trouver maintenant... Bon, il en reste sept, on va faire ça vite. On divise en deux, ça m'en fait donc cinq, je te laisse les deux derniers...

~ Le mage noir fit alors sortir deux hommes par lévitation et les déposa près de Jagang, ils étaient son cadeau. Il en fit sortir un troisième qu'il déposa près de lui, les quatre derniers moldus restaient dans la cage. Il alla alors les voir pour les réconforter à sa manière, alors que tous se reculaient au fond de la cage comme pour fuir sa présence.

- Mauvaise nouvelle les amis ! lança-t-il avec un grand sourire. Vous n'êtes pas le gagnant de la journée !  Je vais néanmoins vous donner une bonne nouvelle ! Vous allez mourir vite ! Mais douloureusement... conclut-il avec un haussement de sourcil qui voulait dire "vous en avez de la chance hein ?"

- Incendio !

~ Un jet de flamme puissant sortit de sa baguette et s'engouffra dans la cage, mettant le feu aux vêtements pourtant encore humides des moldus. Tous les quatre s'agitèrent dans tous les sens, essayant chacun désespérément d'éteindre les flammes. Ils étaient condamnés. Un à un ils s'écroulèrent sur le sol de la cage, le corps carboniser, délivrant leur pestilence dans la forêt. Après cela, il se retourna vers l'unique moldu qu'il avait gardé et lui plaça une tape amicale sur l'épaule. Il sortit le petit papier blanc qu'il avait dans la poche et le mit dans les mains du boulet.

- Félicitations ! Tu es l'heureux gagnant du super ticket ! Je t'épargne donc la vie !

~ Pendant quelques secondes, le visage du moldu, du moins son regard, s'illumina d'une joie immense, car il voyait là le bout du tunnel, il allait s'en sortir vivant ! Evan vînt alors murmurer à son oreille.

- Par contre je ne te garantis pas que mon ami te laissera partir vivant...

~ Il poussa alors le moldu vers Jagang en lui glissant "Quatre pour moi, trois pour toi, c'est plus équitable ainsi !" Libre à lui de les tuer comme bon lui semblait dorénavant, le mage se satisfaisait de sa soirée...
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Ven 12 Juil 2013 - 9:26

 Lorsque jagang avait martyrisé les deux jeunes femmes, evan fut impressionné. Qui le sera pas devant un tel carnage. Evan l'exprima à haute voix devant les prisonniers restants qu'il décida de partager avant son compagnon d'un soir. Enfin partagé fut vite dit, deux seulement pour Jagang et le reste pour Evan. Le professeur fit un peu la moue, mais après tout, il s'agissait de ses prisonniers. Jagang n'avait pas son mot à dire.

Evan en fit sortir deux pour les placer à coté de Jagang, puis un pour lui, les quatre autres restants furent alors atteint par le sortilège incendio. Ils brûlèrent en hurlant. Jagang les regarda brûler, se délecta de leur cris d’agonies. Une odeur de chair brûler vint palper leurs narines. Un des gars à coté de Jagang se retourna pour vider son estomac qui n'était guère rempli et qui lui fit un mal de chien. Lorsque ce fut terminé, il en restait trois. Evan poussa alors son prisonnier pour le donner à Jagang. Ce dernier sourit comme un gosse qui découvre un cadeau de noël au pied du sapin. Il avait une petite idée pour la suite des événements.


- Bon la situation est simple, vous êtes trois, et un seul devra rester vivant. mais comme je n'ai pas envie de choisir ni de me salir les mains, c'est vous qui allez décider à ma place.


- Nous ne ferons jamais ça, nous n'allons pas entrer dans votre jeu pervers.

- Oh que si, c'est même votre seul chance de voir peut être le soleil se lever demain.

et là on pouvait voir toute la nature humaine dans son œuvre. Les regards que se jetèrent les prisonniers les uns aux autres ne pouvaient laisser de place au doute. Jagang utilisa alors sa baguette pour démonter la cage et fixa les barreaux à même le sol pour former un cercle dont nul être humain ne pouvait sortir. Il s'agissait d'un combat à mort. Les trois prisonniers commencèrent alors se tourner au tour, chacun surveillant les deux autres.

Puis un gars commença à frapper un de ses adversaires, le dernier en profita pour frapper l'attaquant. Des coups de poings pleuvaient sur les visages, des coups de pieds allèrent frapper les estomacs de ceux qui se retrouvaient à terre. Il n'y avait pas d'alliance, c'était chacun pour soi,
œil pour œil, dent pour dent. Des os s'entendirent craquer, se casser sous la pluie de coups reçus, des morceaux de dents tombèrent à même le sol. Puis un des gars commença à malmener les deux autres en même temps, il frappa un gars avec ses poings pendant qu'il martyrisait l'autre avec ses pieds. Impressionnant de voir comment par la force des choses, on pouvait trouver de la ressources pour survivre. Quand les deux ne prirent plus de respiration nous avions trouver notre gagnant.

- Bravo à toi, puis en se tournant vers Evan, il ajouta : Impressionnant tout de même. Juste pour espérer vivre une journée de plus. Bon maintenant si tu arrives à sortir de là peut être que je te laisserai la vie sauve.

- Mais vous aviez dit que je pourrais voir le jour se lever demain.

- Certes j'ai dit ça, et bien en restant là tu pourras le voir le soleil. Et puis j'ai dit peut être. C'est un bien grand mot. Mais je peux faire disparaître tes souffrances si tu le désires, mais pour ça, il faudra me prouver ta bonne volonté.

- Que dois je faire?

- Essaye de sortir du cercle de barreau.

L'homme essaya alors de se glisser entre les barreaux, mais c'était vraiment très étroit et l'homme n'était pas un de ces mecs hyper fin. Il avait un léger embompoint qui n'était pas là pour l'aider. Il réussit à passer un bras, puis une épaule et pour finir sa tête, mais son torse resta coincé entre les barreaux et maintenant il ne pouvait plus sortir ni revenir en arrière. Il commença à paniquer, à supplier, à nous casser les oreilles, alors Jagang leva sa baguette et lança un sortilège de couleur verte. Le plus redoutable des sortilèges frappa la victime qui mourut sur le coup. Son corps glissa le long des barreaux pour venir reposer à terre coincer entre deux barreaux d'acier. Jagang avait un grand sourire sur les lèvres, puis il se tourna vers son comparse.

- Magnifique petite après midi. Je ne pensais pas en venant ici m'amuser autant.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Evan, le  Sam 13 Juil 2013 - 20:51

~ Evan observa Jagang qui avait décidé, histoire de clore à la loyale le destin des trois derniers moldus, d'organiser entre eux un combat à mort. Les hommes, d'abord réticents, en vinrent rapidement aux mains, le mage promettant la survie à celui qui resterait le dernier cœur à battre des trois. Le Serpentard fit venir à lui un morceau d'un des arbres qui avait péris pendant sa première attaque et s'assit dessus pour observer la scène, comme s'il était un spectateur au premier rang d'une arène, la meilleur place pour jouir du spectacle.

~ Des coups violents partirent dans tous les sens, des bras cassés, des mâchoires fracturés, comme pour les deux femelles précédemment, très vite le combat tourna en mini tournoi des "Trois gueules en sang", mais, l'un d'eux, arriva finalement à prendre l'ascendant et à massacrer ses deux anciens compagnons d'infortune. Des coups jusqu'à ce que ses deux opposant ne soient plus que des corps inertes, Evan sautant alors sur ses deux pieds pour applaudir avec engouement et félicita l'heureux vainqueur comme s'il avait remporté un trophée. Finalement, Jagang tua le survivant après l'avoir coincé entre les barreaux de la cage, Evan faisant mine d'être désolé près du cadavre, avant de faire un grand sourire au mage noir qui l'accompagnait.

- Félicitations, tu m'as beaucoup impressionné, j'admire ! Sincèrement !

~ Il pouvait l'avouer sans mal. Quand il s'était mis en tête de renouer le contact avec les sensations de la magie noire, Evan ne s'était pas du tout attendu à passer une journée comme celle-là. A la fois riche en expériences et en plaisir, tout en s'auréolant d'une once de découverte avec l'arrivée de Jagang. Il ne put que remercier l'homme d'être intervenu au milieu de ses projets personnels.

- Merci de t'être joint à moi, je pense qu'on est pas sans se revoir hein... Et tu devrais pouvoir me trouver facilement vu qui tu es. La prochaine fois on fait ça plus tranquille, avec un verre ou deux pour se détendre derrière si ça t’ennuie pas, j'ai un peu soif là, et je t'avoue que je boirais bien autre chose que cette flotte ! termina-t-il en pestant contre le ciel qui continuait à déverser sa colère sur eux.

~ Les deux hommes étaient trempé, et maintenant arrivait l'heure qu'ils se séparent, car ils n'avaient plus aucunes raisons de rester à cet endroit sans avoir de quoi s'amuser. Néanmoins, ils devaient couvrir les traces de leur carnage. Avec sa baguette, Evan fit un trou dans la terre à l'aide d'un "Bombarda" plus ou moins bien contrôlé. Entendez par là que Jagang et lui reçurent plein de terre dans la gueule puisque ça vola à quinze mètres alentours alors qu'il avait pensé le faire modérément. Suite à cela, avec l'aide de son nouvel ami, ils mirent tous les cadavres des moldus, y compris celui sans tête, au fond du trou qu'il avait créé. Les deux hommes se présentèrent alors au-dessus et usèrent du même sortilège, "Acidileus", jusqu'à la désintégration complète des corps.

- Bon, heureux de t'avoir rencontré l'ami, dit-il en faisant une tape amicale sur l'épaule de Jagang. On remettra ça bientôt en parlant plus sérieusement. Tu sais où me trouver, et je sais où te trouver si besoin.


~ Evan s'écarta de l'homme et lui fit un clin d’œil amical, quelques secondes plus tard, il transplana vers son manoir...
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Lun 15 Juil 2013 - 14:06

 Lorsque tous les prisonniers rendirent leur dernier soupir, Evan se mit à le féliciter pour ses diverses actions. Il fut impressionné, mais quoi de plus normal quand on avait en face de soi, le plus redoutable des mages noirs. Ils firent disparaître leur traces en camouflant le carnage qui venait d'avoir lieu il y a encore quelques minutes. Evan expliqua que là il avait soif et il voulait se désaltérer avec autre chose que de l'eau, ce qui était compréhensible.

Jagang aussi avait mérité de se détendre, et trouver une femme ne serait pas pour lui déplaire. Il voulait surtout s'amuser et repensant à leur diverses méthodes afin de mettre un terme à une vie de moldu.

Evan expliqua qu'ils étaient amené à se revoir, ça Jagang n'en doutait pas une seule seconde. Puis il disparut après avoir donné une tape amicale sur l'épaule du professeur. Ce dernier observa attentivement les alentours afin de cacher toutes preuves qui pourraient se retourner contre eux. Puis il transplana dans un village où un bar assez sympathique offrait de la boisson et des femmes à foisons.

Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Ven 8 Nov 2013 - 13:53

{RP avec Satine E. Loyer}

Cela aurait pu être une journée de repos ordinaire mais ce ne fut pas le cas. Solange avait une course à faire à Poudlard et n'allait pas rentrer avant le soir. Du coup, Mike voulait profiter de son temps libre pour commencer la formation de Satine si celle-ci était libre. Il rédigea un court parchemin en lui demandant de le rejoindre dans une heure. Il lui avait laissé les indications de l'endroit où elle devait aller. Les deux sorciers resteraient en Grande-Bretagne. L'ancien Serdaigle connaissait un endroit tranquille dans un coin reculé. Il y avait une vieille maison abandonnée dans une forêt d'Écosse qui était au cœur de diverses légendes locales. Cet endroit sentait la Magie Noire à plein nez. Les Moldus pensaient qu'une partie de la forêt était hantée, tout comme la maison alors que ce n'était que l'oeuvre de puissants sorciers.

Le trentenaire transplana directement à l'intérieur de la bâtisse. Il commençait à préparer l'endroit pour son premier cours avec sa nouvelle élève. Celle-ci lui avait répondu qu'elle viendrait. Il savait qu'elle était impatiente d'apprendre. Elle avait sûrement dû trouver le temps trop long depuis la fois où il lui avait promis qu'il lui enseignement la Magie Noire. Avec lui, il avait pris quelques vieux grimoires. Il ne comptait pas tous les utiliser dans sa séance d'aujourd'hui mais il comptait laisser un ou deux de ses manuscrits à la jeune femme. Elle devrait étudier en dehors des cours particulier qu'il lui dispensait. Il avait une vague idée de ce qu'ils allaient étudier aujourd'hui. Ce lieu serait propice, à l'abri des regards indiscrets. Il connaissait plusieurs endroits baignés de Magie Noire et il comptait emmener Satine dans chacun d'eux.

Il prit place sur une chaise et tourna le dos à la porte. Il attendait patiemment. La jeune femme arriverait de l'extérieur et elle ne serait pas au bout de ses surprises. Il comptait ne pas l'épargner, même s'il tentait de la protéger. Elle devait sentir la puissance de la Magie Noire dans ce qu'elle avait de plus fascinant et de plus horrible également. Ce lieu verrait la naissance d'une nouvelle disciple des forces du mal. Après, ce serait à elle de faire le choix entre sans servir ou non.
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Ven 29 Nov 2013 - 22:06

Satine était en train de bouquinait tranquillement lorsqu'un parchemin lui fut déposé. Elle se redressa sur son siège. Sa tête pivota vers la droite puis vers la gauche et elle attrapa le document et l'ouvrit. Un sourire s'afficha, c'était Mike, il ne l'avait pas oublié. Un soulagement pour la brunette qui avait attendue ce jour avec beaucoup d'impatience. Il lui demandait de le joindre, pour sa première leçon. Il fallait qu'elle y soit dans une heure. 


Elle prit son sac, et rangea toutes ces affaires. Plus une minutes à perdre, il fallait que dans une heure la jolie loyer devait y être. Elle suivit chacune des instructions, à l'usure qu'elle avançait, la jeune fille se demandait ce que Mike lui avait concocté. Il l'avait prevenu qu'il ne la ménagerait, mais elle n'aurait pas pensé que dés la première fois il la plongerait dans le vif du sujet.


C'était le but du jeu, elle n'avait pas peur mais elle était méfiante. La baguette à la main Satine avançait. Elle était en Ecosse, devant une vieille maison. L'atmosphère y était pesante, mais... tellement réconfortante, était-ce la magie qui lui donner cette sensation là ? Elle n'en savait rien. Tout en marchant, la brunette repensa à ce qu'Ivan lui avait dit. Il est vrai que malgré tout, les paroles du jeune homme lui avait fait cogité l'esprit.


Doucement Satine poussa la porte de la vieille baraque, la baguette à la main, au cas ou. Puis elle chercha Mike...
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Mar 3 Déc 2013 - 10:30

Son élève venait enfin d'arriver. Il était toujours assis sur la chaise qui était dos à l'entrée. À peine fut-elle entrée que la porte d'entrée claque derrière elle. C'était pour rajouter au folklore du lieu et pour observer la réaction de Satine. Elle allait découvrir, voir et apprendre des choses qui seraient bien plus terrifiants que ce tour de passe-passe. Il se releva lentement de sa chaise, dans une attitude semi-théâtrale et se tourna vers sa disciple. Il lui fit un sourire bienveillant.

- Bonjour Satine. Bienvenue dans cette maison pour ta première leçon.

Il abaissa son regard sur la baguette de la jeune femme et son sourire s'élargit davantage. Elle était sur la défensive, c'était une bonne chose. Après tout, Mike était encore un inconnu pour elle. Il rangea sa baguette de cristal dans sa poche, estimant peut-être à tort qu'il ne courrait aucun danger. La jeune femme paraissait avoir meilleure mine mais elle devait trouver étrange de se trouver en un tel lieu.

- Je pense que tu es une personne qui aime se plonger dans les livres et j'ai deux grimoires pour toi que tu étudieras après notre leçon. Je pense que pour bien comprendre la Magie Noire, il faut non pas la lire mais l'approcher de près.

Il posa un doigt sur sa bouche et après quelques instants, des murmures se firent entendre, comme des chuchotements entre plusieurs personnes. D'un geste de son autre main, il lui fit comprendre si elle entendait ou non. Ce lieu effrayait les moldus par toutes sortes de phénomènes étranges et ce n'était pas l'ancien Serdaigle qui avait mis ceci en place. C'était de la vieille magie, datant du Moyen-äge, à l'époque où les moldus étaient bien trop crédules. Aujourd'hui, ce genre de lieu les attirait, les exciter et ils venaient avec des caméras ou un truc du genre avec lequel ils créaient des images reproduisant le décors d'un endroit. Récemment, pour les besoins de la séance, le trentenaire avait eu recours à un sortilège repousse-moldu afin d'être tranquille.

- À ton avis, qu'est-ce que c'est ? Que sais-tu exactement de la Magie Noire ? Je suppose que t'as dû faire des recherches avant notre séance?

Il testait voir sa motivation et aussi si elle était studieuse. Elle voulait pénétrer dans cet art obscure en étant prête à accepter et assumer les risques. Cette première séance serait le test qui prouverait à la jeune femme si elle était capable de continuer ou non.
Contenu sponsorisé

Quand la magie noire s'exprime... Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 10

 Quand la magie noire s'exprime...

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.