AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 3 sur 10
Quand la magie noire s'exprime...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Invité
Invité

Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Dim 4 Mai - 5:35

Tout aurait put si bien se passer, et Kimberly voulait tellement finir la soirée avec April en étant remplie d'alcool et en passant un excellent moment à rire et à danser comme des folles. Mais alors qu'elles se félicitaient et se disaient qu'elles avaient passé une bonne soirée l'une avec l'autre, une voix familière éclata. Madame Lightstorm, rouge de colère et propre comme un sois neuf criait à tout va qu'elle recherchait Roy...
Kimberly eut le sang glacé en regardant sa condisciple, et se mordit la lèvre. Une autre sorcière arriva et attrapa la bras d'April, puis elles transplanèrent...
Lightstorm souffla alors, et attendit le courroux de sa mère, qui ne tarda pas à arriver à sa hauteur en la menaçant de sa baguette :
-Où est-elle ? Cracha la sorcière.
-Partie... Répondit Kim' en tentant de cacher sa joie, elle avait d'ailleurs un peu trop bu...
-Tu es ivre ? Cette saleté d'américaine ! Je ne veux plus jamais te voir en sa compagnie !
La mère tourna les talons et retourna dans la salle de bal.
La gryffondor savait que le reste de la sentence se ferait au Manoir, ici, il y avait trop de gens pour faire un scandale. Marchant vers la fontaine où elles avaient patinées, Kimberly termina son verre et s'allongea sur le rebord pour regarder les étoiles. Heureuse de être faite une amie rebelle et avec qui la sorcière pourrait sans complexe faire la fête ! Pour sûr, si c'était à refaire, elle le ferait !

HRPG:
 

FIN DU RP
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Megan K. Hayajân, le  Mer 18 Juin - 11:59

Sujet laissé depuis plus d'un moi, si y a un problème, MP moi. Je mords.

Pv Evangeline Flynn
Tarjaha Ernesta nous cède tout son libre-arbitre quand à ce RP

A la recherche du passé

Il y a un moment dans la vie où il faut savoir prendre les choses en mains. Ce moment peut arriver à n'importe quelle heure, à n'importe quel âge. Et il y a des gens qui s'y habituent. Valentina a toujours fait parti de ces personnes là. A la mort de son père, elle a commencé à être autonome. Quand son oncle travaillait, elle se débrouillait seule. Et depuis qu'elle est majeure, elle ne compte plus que sur elle même. Mais en plus de cela, la blonde s'est toujours occupé des autres, de sa famille, de ses amis, de ses élèves. Mais quand une personne proche d'elle est dans le besoin, elle est prête à tout sacrifier pour l'aider. Tout. Et c'est ce pour quoi elle est là aujourd'hui.

Quatre heure cinquante trois du matin, en plein cœur de Pré-au-Lard. Malgré l'heure, il fait déjà une chaleur étouffante, et, bien vite, la jeune et jolie professeure enlève sa cape noire. Dessous, elle porte un slim noir et un débardeur blanc, uni, tout simple. Elle a revêtu des escarpins d'une taille raisonnable et est coiffée d'une queue de cheval haute. Si elle doit se battre, autant ne pas avoir les cheveux dans les yeux qui sont, d'ailleurs, mis en valeurs par un trait fin de eye liner. Elle se tient droite, faisant tourner d'une main sa baguette magique, et de l'autre, elle se tient la hanche. Elle patiente calmement, profitant de ces instants de silence pour faire le vide. Dans cet expédition risquée, elle ne sera pas seule. Une personne de plus à protéger, donc. Elle n'a pas pu refuser à Evangeline Flynn, la meilleure amie de sa filleule disparue. Et justement, la professeur et son élève partent à la recherche de cette adolescente disparue, Tarjaha Ernesta.

Le rendez vous a été fixé à cinq heure pile, et Tina a la conviction qu'Eva sera là à l'heure. Avant cela, elle doit s'assurer qu'elle-même n'a pas été suivie, et pour cause, la mission est déjà assez dangereuse comme cela. Un #Hominem Revelium plus tard, Valentina, l'esprit tranquille, grimpe sur le toit d'une maison et se dissimule dans l'ombre, tant et si bien qu'elle s'efface complètement. A l'arrivée d'Evangeline seulement, elle apparaitra aux yeux des autres.
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Mer 18 Juin - 13:23

HRP:
 

Quatre heures. Evangeline finit de s'habiller: ballerines, pantalon de jean court, une fine chemise blanche. Une tenue discrète, passe-partout: elle n'avait pas besoin de se faire remarquer. Elle ouvrit silencieusement la porte du dortoir des filles et descendit légèrement l'escalier de bois. La salle commune, les couloirs, tout était désert: il était encore trop tôt pour les élèves les plus matinaux, mais déjà trop tard pour les noctambules avertis, qui avaient regagné leurs lits une ou deux heures auparavant. C'est donc dans un silence de mort que la jeune fille traversa l'école, sans rencontrer âme qui vive. Et elle s'autorisa même le luxe de sortir par la grande porte. A présent, elle avait une petite randonnée devant elle.

Pour se rendre à Pré-au-Lard sans se faire remarquer, lorsqu'on était élève, il n'y avait pas une infinité de solutions: la plus sûre restait de passer par la Forêt Interdite. Du moins, la plus sûre, si l'on excluait le risque de se perdre et celui de croiser la route de quelque monstruosité, minime à cette heure matinale. Mais Evangeline avait déjà fait ce parcours plusieurs fois, et elle traversa la Forêt sans encombres, pour finalement, au terme d'une petite heure de marche, arriver en vue du village. Un rapide coup d'oeil sur sa vieille montre cabossée lui apprit qu'elle avait quelques minutes de retard, rien de dramatique cependant.

Après avoir suivi quelques rues, elle arriva sur la place principale du village, qui était, du moins à première vue,  totalement déserte. Elle fronça les sourcils et jeta à nouveau un regard à sa montre: il était cinq heures dix. Peut-être miss Boccini était-elle en retard? Hypothèse fort peu probable, mais... Force était de constater qu'elle ne semblait pas être là.

-Miss Boccini? appela Eva à demi-voix, au cas où.

Elle ne se faisait, cependant, aucun souci: la jeune femme n'aurait pas oublié le rendez-vous, car les enjeux étaient bien trop importants, pour chacune des deux sorcières. L'une cherchait à retrouver un membre de sa famille, la seconde sa meilleure amie, et toutes deux étaient bien décidées à faire la lumière sur cette ténébreuse affaire.
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Megan K. Hayajân, le  Mer 18 Juin - 13:52

HRPG:
 

Tapie dans l'ombre de la cheminée, Valentina ne fait plus qu'un avec la pierre. Elle regardait les minutes s’égrainer lentement à l'horloge du clocher. Elle s'ordonnait l'immobilité, et passait totalement inaperçu. L'aube se levait progressivement, mais la belle se mouvait en même temps que le soleil pour rester dissimulée aux yeux du monde. L'adolescente était en retard. La belle émit un grognement discret. Si dans cinq minutes elle n'était pas là, elle devrait partir sans elle. Contrairement à ce qu'elle lui avait dit dans son bureau la veille, elle n'avait pas prévu de Portoloin. Un transplanage d'escorte suffirait pour faire voyager Evangeline avec l'italienne.

Enfin, la jeune Boccini discerna une ombre parmi les autres. Une silhouette féminine se glissait jusque sous le toit de la chaumière. Elle était vêtue simplement et était bien brune: oui, Miss Flynn était là, avec presque dix minutes de retard. Elle cherchait sa professeure des yeux; et semblait heureusement avoir fait bonne route. Du moins, elle était en vie.

-Miss Boccini?

Sans le moindre bruit, Valentina se laissa tomber derrière la Serdaigle. Les années passées à travailler pour le compte des mages noirs de sa famille avaient payées, et la discrétion était pour elle un talent certain. Elle posa une main calme sur l'épaule de l'adolescente pour la tourner vers elle et eut un sourire bienveillant, comme à son habitude, bien que son cerveau soit maintenant alerte.

-Bonjour, Miss Flynn. Veuillez vous accrocher fermement à mon bras, je vous pris.


Sans attendre plus, elle attrpa le bras de l'adolescente et transplana. Passant outre la désagréable sensation que cela lui procurait, Valentina se concentrait sur leur point d'arrivée tout en veillant bien à ce que la jeune Evangeline reste accrochée. Elles atterrirent enfin, et la blonde maintint fermement son élève debout. Elle surveilla ensuite sa nausée. Souvent, lors des transplanages d'urgence, les jeunes étaient secoués assez violemment. Néanmoins, la bleue et bronze semblait tenir le coup, et la professeure commença à examiner les landes alentours. Au sommet d'une colline, le manoir présomptueux des Ernesta.

-Prenez le Polynectar dans mon sac; Miss Flynn. Buvez en entier et d'un seul coup. C'est absolument infâme, je vous préviens.
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Mer 18 Juin - 14:58

-Bonjour, Miss Flynn. Veuillez vous accrocher fermement à mon bras, je vous prie.

Evangeline sursauta, malgré ses efforts pour dissimuler sa surprise. Elle n'avait pas vu, ni entendu arriver la professeur, et se demandait bien d'où elle pouvait sortir ainsi. Pourtant la voix de Boccini était calme, et elle souriait, comme toujours. Elle s'excusa rapidement, car elles étaient en retard, et fit ce que lui disait la jeune femme: un instant plus tard, elle se sentit comme aspirée, tirée, ballotée, et elles se matérialisèrent au coeur d'une campagne verdoyante, à proximité immédiate d'une demeure majestueuse sur laquelle elle mit immédiatement un nom: la demeure des Ernesta.

Cependant elle sentit la nausée l'envahir, et sans le soutien de Valentina, elle serait sûrement tombée tant le voyage avait été rapide. Eva n'était pas accoutumée au transplanage d'escorte, et la professeur n'avait pas vraiment pris la peine de l'avertir de ce qui l'attendait... Le malaise resta heureusement passager et se dissipa au bout de quelques secondes, le temps que son organisme admette qu'il était désormais ici et plus à Pré-au-Lard. Boccini la lâcha doucement, après s'être assurée que son élève tiendrait sur ses jambes.

-Prenez le Polynectar dans mon sac; Miss Flynn. Buvez en entier et d'un seul coup. C'est absolument infâme, je vous préviens.

Eva fit ce qu'on lui demandait: après tout elle l'avait promis. Comme l'en avait prévenue Boccini, le liquide, qui pourtant avait une belle couleur ambrée qui miroitait au soleil, avait un goût absolument innommable, dans lequel la Serdaigle ne se serait pas risquée à chercher des composants, de peur de les trouver et de vomir. Avec un hoquet, elle déglutit difficilement et grimaça.

Les effets de la potion ne se firent pas attendre: quelques minutes plus tard, il semblait à la jeune fille n'être plus qu'un bloc de cire malléable qu'un sculpteur tordrait en tous sens pour lui donner une forme nouvelle, gommant ses anciens traits, en façonnant de nouveau, à la serpe, en tirant sur la peau, les ongles, les cheveux, les os. Evangeline s'y attendait, ayant déjà pris une fois du Polynectar; mais elle ne parvenait pas à s'y habituer. Enfin, les tiraillements cessèrent, et elle soupira, un peu chancelante, soulagée.

Elle se sentait embarrassée de ce nouveau corps qui, si il lui semblait plutôt bien proportionné, pour ne pas dire assez séduisant (après tout, si elle voulait avoir une chance de passer pour un quelconque membre de la famille Boccini, il allait bien falloir qu'elle ait quelque ressemblance avec Valentina, et cette dernière était très loin d'être disgracieuse), restait trop grand pour elle. Elle était habituée à manipuler un petit être d'un mètre et cinquante à soixante malheureux centimètres, et en avait bien gagné dix en quelques secondes. Le changement était brutal, et pendant quelques minutes ses gestes furent confus, mal évalués: heureusement elle s'y habitua rapidement.

-Fff, j'avais oublié à quel point ce truc était immonde..
. soupira t-elle. Alors, c'est là-bas. Bon. Pourriez-vous me faire un petit résumé rapide de qui je suis, pendant que nous marcherons? Je ne voudrais surtout pas vous embarrasser par une réponse malencontreuse...

Elles se mirent en route. Tout en écoutant avec beaucoup d'attention les paroles de son aînée, Evangeline ne pouvait s'empêcher de s'interroger: Tarjaha lui avait peu parlé de ses parents, mais en de termes tels que la perspective de placer enfin un visage sur leurs noms la remplissait d'excitation. Enfin, sa curiosité allait être assouvie!
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Megan K. Hayajân, le  Jeu 19 Juin - 9:55

Evangeline eut un petit sursaut lorsqu'elle senti la main de sa professeure se poser sur son épaule. Elle bafouilla de brèves excuses, et les deux femmes transplanèrent. Comme elle l'avait prévu, Valentina dut soutenir la jeune Serdaigle le temps qu'elle reprenne ses esprits. Une fois que ce fût chose faite, la professeure indiqua à la brune de prendre le Polynectar, qui la transformerait du tout au tout. Les Ernesta et les Boccini ne se croisant que très rarement, Valentina pouvait inventer une identité sans que personne ne s' en rende compte, du moment ou il ne s' agissait pas non plus de la famille proche. Evangeline passerait donc pour une cousine de la famille, mais il fallait surtout qu'elle reste discrète, pour ne pas éveiller les soupçons. Toisant le manoir d'un mauvais oeil, Valentina ne put s'empêcher de constater qu'il avait bien moins de splendeur que le sien. Les jardins étaient laissés à l'abandon, et les pierres étaient noircies de saletés du temps, à demi cachées par d'épais lierres coulant comme des rideaux le long de la façade. La belle n'ètait venue que très peu de fois, ici, mais la famille Ernesta ne se rendrait compte de rien. À croire qu'ils étaient un peu gagas, ils avaient envoyé la soeur de Tarjaha, Emilya, à Beauxbâtons, en France.

Son élève la rejoingnit quelques instants plus tard, un peu plus grande et surtout blonde comme les blés. Les yeux d'Evangeline étaient à présent d'un noir profond, comme tout ceux des Boccini, exceptés Tina et sa mère. ? A fausse blondinette portait maintenant des courbes généreuses typiquement italiennes. On pouvait facilement les prendre pour deux membres d'une même famille. La miss Flynn semblait gênée par ce nouveau corps, et Valentina pouvait la comprendre. Mais la demoiselle s' y habitua bien vite, et elle demanda alors à son enseignante:

Alors, c'est là-bas. Bon. Pourriez-vous me faire un petit résumé rapide de qui je suis, pendant que nous marcherons? Je ne voudrais surtout pas vous embarrasser par une réponse malencontreuse...

Hochant doucement la tête, la jeune femme prit le chemin du manoir. Les premières couleurs de l'aube teintaient le ciel brumeux de chaleur. Le chemin n'était pas très long, moins de trois kilomètres, mais il montait principalement. Valentina mit se temps à profit pour expliquer sa nouvelle identité à Evangeline.

On va te faire passer pour ma cousine. Il nous faut un prénom italien.... Franceska. c'était le second prenom de la belle, et aujourd'hui il allait leur être utile. Tu as dix neuf ans. Ton père s' appelle Daniel et ta mère Alessandra. Tu n'as ni frère ni soeur et ta maman est décédée. Tu es odieuse, cruelle. N'a aucun remords. Il faut que tu rentre dans le moule des Boccini, ma belle.

Elle jetta un coup d'oeil passablement froid à son élève avant de pousser l'immense portail de fer des Ernesta. Le jardin était clairement laissé à l'abandon, et des hautes herbes venaient chatouiller les genoux des deux demoiselles. Valentina en fut surprise. Les fleurs n'étaient plus, l'air puait la végétation décomposée. Fronçant les sourcils, un brin crontariée, la blonde se dépècha de toquer à la porte de bois. Celle-ci se décrocha et bascula avec fracas dans le hall. La maison était abandonnée, et à en voir l'état des lieux, ce n'était pas récent.


-Sors ta baguette. Fouillons la maison.

Valentina était en proie à un très mauvais présentiment.
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Jeu 19 Juin - 10:55

Les deux sorcières s'engagèrent sur la route menant à l'antique manoir des Ernesta, un petit chemin sinueux, tortueux, et qui grimpait en pente jusqu'au sommet de la colline et à l'habitation. Valentina en profita pour mettre sa nouvelle parente au fait de son identité:

-On va te faire passer pour ma cousine. Il nous faut un prénom italien.... Franceska. c'était le second prenom de la belle, et aujourd'hui il allait leur être utile. Tu as dix neuf ans. Ton père s' appelle Daniel et ta mère Alessandra. Tu n'as ni frère ni soeur et ta maman est décédée. Tu es odieuse, cruelle. N'a aucun remords. Il faut que tu rentre dans le moule des Boccini, ma belle.

Odieuse, cruelle... Evangeline fit la grimace, elle allait sûrement avoir du mal à modifier de manière aussi radicale sa personnalité, elle d'ordinaire douce et altruiste. Mais elle jeta un regard sur son nouveau corps; elle n'était plus Evangeline mais Franceska, et somme toute, son ne lui demandait rien de plus que de remplir un rôle. Alors, autant en profiter... Pour s'amuser un peu (tout en restant prudente, cela va sans dire... Mais de toutes manières, Eva ferait en sorte de ne parler que si on lui adressait la parole, pour ne pas augmenter le risque d'un faux pas.)

Boccini lui jeta un regard froid, très éloigné de la bonté dont elle avait fait preuve jusque là, comme pour lui montrer ce qu'elle attendait d'elle. La leçon était retenue, Eva, ou plutôt Franceska, serra les mâchoires pour durcir un peu son visage, et pénétra à la suite de la professeur dans le jardin encombré d'herbes folles qui poussaient jusqu'entre les dalles de l'allée qui conduisait à la porte d'entrée. La fausse Boccini fronça les sourcils.

-C'est curieux, murmura t-elle, que des gens aussi orgueilleux que les Ernesta laissent ainsi à l'abandon leur jardin... Et cette odeur...

Valentina fronça les sourcils, une expression de mécontentement très nette sur son visage. La sorcière se dirigea résolument vers l'imposante porte d'entrée, frappa... Et la porte, tournant sur ses gonds pourris, alla se fracasser au sol du hall dans un bruit terrible qui résonna longtemps. La professeur et l'élève pénétrèrent dans les lieux, qui semblaient n'avoir vu aucune présence humaine depuis très longtemps. Quoi que cela signifie, cela n'était certainement pas bon signe.

-Sors ta baguette. Fouillons la maison.

Joignant le geste à la parole, Valentina Boccini tira sa baguette, imitée par Franceska-Eva, et les deux sorcières s'avancèrent. La poussière recouvrait tout dans le vieux manoir, les meubles que l'on devinait avoir été de noble et antique facture, les poignées des portes, dont certaines se décrochaient à moitié lorsqu'elles posaient leurs mains dessus, jusqu'aux rebords des fenêtres. Elles traversèrent ainsi, successivement, le salon, la salle à manger, une bibliothèque, sans rencontrer âme qui vive. Et toujours, cette odeur étrange, une odeur de décomposition, de mort, qui flottait dans l'air. La Serdaigle aurait sans doute eut peur en tant normal, mais ces lieux vides, et leur rapport direct avec son amie disparue, éveillait sa curiosité au point que cette dernière supplantait tous ses autres sentiments. Et cependant, elles n'avaient encore rien trouvé. A présent, Eva pouvait lire comme de l'inquiétude sur le visage de Valentina.

Baguette toujours tendue devant elle, Eva se dirigea vers une porte, qu'elle n'avait pas vue dès l'abord, et fit tourner la poignée, qui s'ouvrit sans opposer la moindre résistance -comme toutes celles qu'elles avaient eu à ouvrir pour l'instant, ce qui d'ailleurs était fort étrange- découvrant un cabinet de toilette, tout aussi vide que les pièces précédentes. Rien, il n'y avait rien dans cette maison...

Sans un mot, Valentina lui désigna l'escalier du hall, et toutes deux s'engagèrent sur le magnifique ouvrage, qui avait sans doute, à l'âge d'or du manoir, dû compter parmi les outils d'intimidation des visiteurs, mais qui à présent, paraissait tout aussi lugubre que le reste du manoir. Plus elles montaient, plus l'odeur paraissait forte à Evangeline, qui se sentait presque nauséeuse, mais qui ravala son dégoût. Elle n'avait aucune intention de montrer la moindre faiblesse devant Valentina.

A l'étage, elles se trouvèrent dans un de ces longs corridors typique des vieux manoirs anglais, dans lesquels on trouve accrochés au mur les portraits de tous les membres de la famille depuis des temps immémoriaux. C'était ici aussi le cas, à un détail près: tous les cadres, sans exception, étaient vides. Les fauteuils, les bois, les tables, qui avaient servi d'écrin aux portraits, restaient seuls sur les toiles -comme pour ajouter à l'impression de fantastique de la scène. Evangeline eut un frisson.

-Mais où sont-ils?... Il n'y a vraiment plus aucune présence ici, c'est impossible! souffle t-elle.


Elles se dirigèrent vers le première porte du couloir, une chambre très certainement. C'en était une, en effet, imposante, avec sa coiffeuse de bois sombre et son lit immense à lourds baldaquins verts sombres, ornés de poussière comme tout le reste du manoir. Elles se regardèrent, rien ici non plus, et remontèrent tout le corridor, ouvrant toutes les portes, sans jamais rien découvrir d'autre que des chambres abandonnés. La dernière pièce ne leur offrit pas plus de surprise, vide, vide aussi. Et pourtant il y avait cette odeur, toujours plus forte, pestilentielle, et dont elles ne pouvaient découvrir l'origine...
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Megan K. Hayajân, le  Ven 20 Juin - 14:09

Les deux sorcières traversaient à pas lents le manoir de cette famille portée disparue. La poussière recouvrai chaque centimètre de l'immense habitation, ne laissant de la place qu'aux toiles d'araignées qui s'étendaient comme des rideaux contre les plafonds hauts. Les lustres ne semblaient plus tenir que par magie ohohoho, et les chandeliers étaient dépourvus de bougies. Les lieux étaient abandonnés. Valentina se glissait ici et là, cherchant principalement la source de cette odeur pestilentielle qui régnait ici. La blonde connaissait bien cette odeur; celle de la décomposition de chair humaine. Elle savait très bien qu'il valait mieux qu'elle trouve elle-même le cadavre plutôt que Evangeline, qui risquerait d'avoir un choc, aussi courageuse qu'elle était.

Elles grimpèrent à l'étage et commencèrent à fouiller les chambres. Pour aller plus vite, elles en vinrent à se séparer. Alors qu'elle se trouvait dans le couloir, entre deux salles, elle entendit la brunette s'exclamer;

-Mais où sont-ils?... Il n'y a vraiment plus aucune présence ici, c'est impossible!

La plantureuse professeure hocha doucement la tête puis se rendit compte qu'Evangeline n'étant pas dans la même pièce, elle ne pouvait pas la voir. Valentina fouilla une nouvelle pièce. Le lit, un baldaquin noir, trônait superbement au milieu de la pièce, tandis que des miroirs ternis reflétait ce vide inquiétant. Elle fronçais les sourcils, plutôt sur ses gardes. Une grande fenêtre montrait le soleil levant, iradiant les collines voisines de chauds éclats dorés. L'odeur est de plus en plus forte, la blonde fronce le nez.

-Il n'y a plus personne de vivant, ici.

Sortant de cette pièce vide, Valentina remarque qu'il ne reste que deux salles. Une pour elle, et une pour Eva. Elle se pose au milieu du couloir et ferme les yeux. Dans quel salle se trouve le corps? Car la belle en est sure, vu la puanteur acre que dégage cette maison, il y a un mort ici. La professeure espère simplement qu'il ne s'agit pas de Tarjaha ou de sa petite soeur, Emilya. Avec détermination, elle rentre dans la chambre de droite... et comprend aussitôt que le hasard a choisi pour elle la bonne pièce. L'odeur est insoutenable, pique le nez, et les yeux, et la bouche. Elle vous tiraille de l'intérieur, vous étrangle. Lentement, Miss Boccini contourne le lit au draps de soie. Et pousse un soupir de soulagement. Il y a un corps, ensanglanté et entouré de mouches. Par terre, allongé sur le sol, la dépouille d'un elfe de maison est dans un stade avancé de la décomposition. Mais il n'y a rien de plus à voir et la maison est parfaitement vide. Par acquis de conscience, la belle rejoint son élève dans la pièce suivante et chuchote:

-J'ai trouvé la source de la puanteur, rien de grave. Il n'y a rien de plus ici. Viens, on rentre.


Ne lui laissant pas le temps de se poser la moindre question, Tina attrape fermement le bras d'Evangeline, et transplane. Elles atterrissement violemment sur la moquette épaisse du bureau de la blonde, et aussitôt, elle lâche la Serdaigle pour s'asseoir à son bureau. La procédure à suivre semble claire: retrouver Tarjaha et sa famille à tout prix.














Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Ashton Parker, le  Lun 2 Fév - 15:48

Animation MDJ - Suite de RP - PV Hugh Dey

Les deux Gryffondors venaient de capturer un Vivet Doré, c'était presque trop facile. En quelques sorts et à peine cinq-dix minutes ils y étaient arrivés. Il fallait donc qu'ils relèvent un nouveau défi, plus à leur niveau cette fois là.

- Bon, ça te dit on vise plus haut ? demanda Ashton. Parce que là c'était gentil, on pourrait tenter un Quintaped par exemple.

Ca c'était la classe de capturer un Quintaped. Une créature bien moche et bien dangereuse, XXXXX d'après le ministère apparemment. Enfin bref, rien ne pourrait arrêter Ashton. Il transplana donc et se retrouva avec Dey un peu plus haut, c'est-à-dire quelque part en Ecosse. Askiparait c'était là qu'on trouvait ces bestioles donc ça méritait qu'on y fasse un petit tour, non ?


1-Rien du tout...
2-Les deux chasseurs se remettent du transplanage mouvementé.
3-Oh ! Un Quintaped !
4-Un Quintaped apparaît aussitôt.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Maître de jeu, le  Lun 2 Fév - 15:48

Le membre 'Ashton Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 D-4-3-10
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Hugh Dey, le  Lun 2 Fév - 16:01

On avait réussi à chopper le Vivet Doré, en deux trois coups de cuillères à pot c’était fait… Du coup mon binôme voulait continuer, et j’avouais que j’étais pas contre. Déjà, j’étais pas mécontent de l’avoir choisi. Je savais que j’étais devenu doué à la chasse au fur et à mesure, mais j’étais heureux de voir que j’étais avec quelqu’un qui était complètement motivé.

Le truc c’était que sans même que j’ai pu acquiescer, il m’avait choppé le bras et on avait transplané. On s’était retrouvé sur un coin bizarre, fouetté par le vent, et moi d’un seul coup j’avais gerbé à nos pieds. Bah ouais j’étais pas préparé au fait de transplaner. Mais alors même que j’étais tout palot, que j’avais pas réussi à supporter l’effet du transplanage, il voulait qu’on monte sur nos balais et qu’on aille sur l’île en face. Mais il était sérieux le mec ?

Ok… Du coup je devais monter sur mon balai, et avancer un peu de traviole. C’était pas terrible mais on y allait au moins. On se faisait bien dévier par le vent mais on arrivait finalement sur l’île grise et triste. J’avais l’impression que y avait rien à bouffer dessus, et ça devait vraiment être ça.

D’ailleurs ils avaient dû sentir notre présence, parce qu’à peine on avait posé notre pied sur l’île et retiré notre balai d’entre nos pattes que y avait une grosse créature grise toute bizarre avec cinq pieds – sérieusement, cinq pieds quoi ! – qui venait nous foncer dessus ! Oulah ! C’était autre chose que le Vivet Doré !

1- C’était bien plus gros qu’un oiseau, mais je lui balançais un #Incarcerem pour le ralentir en l’entourant d’une corde. Au moins il était entouré !
2- Devant nous je lançai un bel #Aranea Telam pour qu’il puisse se prendre dans une belle toile d’araignée bien collante. Miam !
3- Non décidément c’était pas la même chose que le petit oiseau, et j’avais eu aucun réflexe. Je me faisais bouffer la jambe… Comme si j’en avais trop, par rapport à lui.
4- Il était arrivé en courant sur nous, mais on devait sentir le hareng parce que la créature était passée tout droit et nous avait complètement ignorés. Maintenant elle était disparue.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Maître de jeu, le  Lun 2 Fév - 16:01

Le membre 'Hugh Dey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 D-4-3-10
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Ashton Parker, le  Lun 2 Fév - 16:45

A l'époque où Ashton s'intéressait encore aux Soins aux Créatures Magiques, il avait lu un livre qui parlait des créatures les plus rares et les plus badass. Parmi tout plein de trucs, il avait repéré le Quintaped, un genre de bestiole bien dégueu avec cinq pattes. Apparemment à la base c'était des humains et suite à une grosse dispute entre deux clans l'un d'eux avait été entièrement métamorphosé. Le sang-mêlé s'imaginait bien que se retrouver soudainement avec cinq pattes devait être traumatisant. Le principal problème était que l'île sur laquelle ils se trouvaient était incartable donc pour repéré l'endroit c'était pas gagné. Le Gryffondor savait juste que c'était en Écosse donc en trouver relevait particulièrement de la chance.

Les deux chasseurs avaient donc transplané en Écosse après la capture de leur Vivet et après un peu de recherches avaient aperçus une île du haut de leur balais. Mais genre une île bien dégueu dans laquelle on pourrait aussi bien trouver des détraqueurs. Sauf que l'espèce de chose sur cette île prouvait bien le contraire : un quintaped était là et les observait. A peine le pied posé à terre il fonça sur eux et bouffa directement la jambe de Hugh. Stupéfait, Ashton recula immédiatement et se senti particulièrement con de s'être lancé là dedans alors que le truc était un amateur de chair humaine. Ils étaient bien dans le caca, hein. Ils allaient devoir plier bagage vite fait.

1-Ashton lance un Electrocorpus sur la bête en espérant qu'elle arrête de manger et qu'il reste une partie de Hugh à ramener à Poudlard.
2-Sans demander son reste, Ashton emporte Hugh et transplane loin, très loin du quintaped.
3- Le quintaped se jette sur Ashton et essaye de lui bouffer le bras, de la chair part mais c'est moins pire que pour le concierge.
4-Dans un sursaut de réflexe, Hugh lance un Repulso sur la créature pour se libérer d'elle.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Maître de jeu, le  Lun 2 Fév - 16:45

Le membre 'Ashton Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 D-4-2-10
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Hugh Dey, le  Lun 2 Fév - 16:55

J’étais Hugh le chasseur. Hugh le Pourfendeur de Créatures Magiques. Pourtant à force de réussir encore et encore je ne pouvais que me dire qu’un jour, ma chute viendrait. Un jour, je trouverai la créature qui serait bien plus forte que moi… Mais non enfin ! J’en souriais, empli de confiance en moi. Depuis quand avais-je peur d’une petite créature magique ?

Eh bien depuis qu’un truc à cinq pieds m’avait sauté dessus pour me bouffer la jambe. Mon mauvais pied, celui que je devais absolument éviter de poser au sol, se retrouvait bientôt englouti dans une bouche béante, croqué, masticoté, alors que je hurlais à la mort. Bientôt, mon mollet fut attaqué et je remerciais mon binôme d’avoir envie eu l’idée de me prendre par le col, de me bouger et de faire lâcher prise à la bête avant de transplaner.

Une nouvelle fois je ne supportais pas d’être trimballé dans un tuyau d’arrosage. La douleur de ma jambe devint alors incompressible et lorsque de nouveau je pouvais respirer, j’avais l’impression que j’allais exploser. En sueur, blême, je m’agrippais à ses jambes et ne pouvais que bégayer un vague :

« Soin… Aide… »

Je crevais à petit feu, sous les coups d’une horrible créature que je ne souhaitais plus revoir. Et peut-être qu’avec un peu de chance, il ne s’était agit que d’un rêve. Peut-être qu’en fait, après avoir capturé un Vivet Doré, j’avais été transporté dans une euphorie telle que j’avais imaginé cette attaque. Pourtant la douleur était bien réelle. Et s’il ne s’agissait que d’un rêve, il fallait que je me réveille. Et vite.

[RP Terminé]
Invité
Anonymous
Invité

Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Invité, le  Dim 10 Mai - 4:05

[MAGIE NOIRE]

Toms était parvenu sur ces Terres fertiles à pied. Sa capacité à transplaner étant encore mise en question, il ne voulait pas prendre davantage de risque. Debout droit dans le noir, les yeux rivés sur la plage, Toms attendait son contact...

Trois ans s'étaient écoulés depuis son renversement par les Aurors. Le maléfice qu'avait réservé l'ancien Seigneur des Ténèbres aux défenseurs de la Justice avait été retourné, jetant un terrible maléfice au déchu. Depuis, les T Shirts "TOMS IS DEAD" avaient fleuri et les Moldus, involontairement bien entendu, ont créé le panneau routier en forme de T, ce qui était à la base une célébration de la communauté de sorciers pour la Défaite de Toms.

Mais comme l'avait prouvée l'histoire à de nombreuses reprises, tant qu'on n'avait pas le corps sous les yeux, personne ne pouvait s'assurer de la mort de la personne. Toms s'était retranché de nombreux mois, errant de taverne moldue à taverne moldue, dormant dans des lits de paille, et ne prenant que de rares repas. La silhouette, déjà fantomatique du mage noir s'était encore affinée, devenant un être squelettique.

L'entrevue de ce soir avec son interlocuteur allait démontrer que le sorcier n'était pas mort.
Contenu sponsorisé

Quand la magie noire s'exprime... - Page 3 Empty
Re: Quand la magie noire s'exprime...
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 10

 Quand la magie noire s'exprime...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.