AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 5 sur 9
Par un après-midi d'été
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Par un après-midi d'été

Message par : July Swann, Jeu 26 Mar - 17:25


La petite brune raconta que ses patents étaient moldus, et que le monde magique les effrayait, si bien qu’elle était contrainte de venir faire ses achats seuls.
- […] j'allais chercher un livre chez Fleury & Bott et je cherchais un glacier, parce qu'une glace est toujours agréable en cette chaleur !
- C’est bien vrai, répondit July avec un sourire amusé.
Gourmande qu’elle était, elle avait tout à coup envie d’en manger une, elle aussi. Mais ce n’était pas prévu à son emploi du temps, elle allait donc devoir faire sans. A moins que … :
- Tenez, si l'on trouve un glacier, que diriez-vous de venir manger une glace avec moi ?

La sang-mêlé fut un peu surprise par la proposition de la jeune fille. Elle n’avait pas froid aux yeux ! Mais l’Anglaise comprit son besoin de compagnie : ce n’était pas drôle de faire ses achats seul, surtout à son âge. Quelle âge pouvait-elle bien avoir, d’ailleurs ?! 12, peut-être 13 ans ? Ce qui était sûr, c’est qu’elle n’était pas majeure et qu’elle devait toujours être à Poudlard. July ne put s’empêcher de ressentir un élan de colère, envers ses parents. Moldus ou pas, ils se devaient d’être protecteurs envers leur fille ! Ils étaient irresponsables de la laisser seule sur le chemin de Traverse. Croyaient-ils que, de par leurs pouvoirs, les sorciers étaient immunisés contre les agressions ? Elle était tout aussi vulnérable qu’une moldue. Peut-être même plus étant donné les tentions qui régnaient dans le monde magique.

La petite brune avait l’air tellement pleine d’entrain que July ne put pas se résoudre à décliner son invitation. Avant de répondre, la sang-mêlé prit tout de même le temps de consulter sa liste de courses et de vérifier sur sa montre à gousset qu’il lui restait suffisamment de temps.
- D’accord pour une glace, on va commencer par te trouver ce dont tu as besoin chez Fleury & Bott puis je t’emmènerai chez Florian Fortarôme. C’est par ici, conclut July en commençant à marcher. Comment tu t’appelles ? Moi, c’est July Swann ! Et tu peux me tutoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Sasa Dubois
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Sasa Dubois, Ven 27 Mar - 17:42


- D’accord pour une glace, on va commencer par te trouver ce dont tu as besoin chez Fleury & Bott puis je t’emmènerai chez Florian Fortarôme. C’est par ici, conclut July en commençant à marcher. Comment tu t’appelles ? Moi, c’est July Swann ! Et tu peux me tutoyer.
Sasa sourit, enfin une adulte qui semblait comprendre son besoin de compagnie et celui de parler. Toute souriante, la brunette répondit :
- Oh, moi c'est Sasa, Sasa Dubois. July... C'est un joli prénom, j'aime bien. Tu es gentille d'accepter de venir avec moi .
La petite marqua un temps :
- J'ai besoin d'un livre pour les soins des créatures magiques. Au fait, tu étais à Poudlard ? Si oui, dans quelle maison ? Moi je suis à Poufsouffle !
La jeune fille se mordit la lèvre, ça y est, elle parlait trop. Un peu gênée, elle avait aussi peur de la réaction de la belle rousse. Mais son déluge de questions descendait du fait que la jeune sorcière n'avait pas l'habitude de parler magie, et elle ne voulait pas perdre une occasion d'en apprendre plus sur ce monde.
Elle se mit à marcher à côté de July vers la direction que celle-ci indiquait auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Par un après-midi d'été

Message par : July Swann, Jeu 2 Avr - 17:35


Tout en marchant, les deux sorcières firent les présentations. La petite brune s’avéra être une jeune fille très à l’aise et pleine d’entrain. Un peu bavarde sur les bords, mais cela ne gênait pas la rousse qui était là pour ça. Si elle avait absolument tenu à sa tranquillité, elle aurait décliné la proposition de la jeune fille.
- Oh, moi c'est Sasa, Sasa Dubois. July... C'est un joli prénom, j'aime bien.
- Merci, répondit l’intéressée dans un sourire.
- Tu es gentille d'accepter de venir avec moi. Au fait, tu étais à Poudlard ? Si oui, dans quelle maison ? Moi je suis à Poufsouffle !
- Poufsouffle ?! Voilà que July commençait à beaucoup l’aimer, cette petite. C’est la meilleure maison, tu es bien tombée ! Et je ne dis pas ça parce que j’y étais moi-même, ajouta la rousse en riant. J’y ai passé de merveilleuses années. Par contre, je détestais les soins aux créatures magiques et la botanique ! J’étais plutôt sortilège. Quel est ton cours préféré ? Tu es en quelle année ?

Vu le livre recherché par la petite brune, July se dit que la réponse risquait d’être « Le cours de SACM ». C’était une matière qu’elle avait toujours eu en horreur. Les virées avec les botrucs ou les strangulos tournaient en général au cauchemar. L’Anglaise avait toujours eu l’impression d’être une cible de choix pour assouvir la colère ou le besoin de faire des bêtises de ces petites bêtes. C’était toujours à elle qu’il arrivait les catastrophes. Il fallait dire qu’elle n’y avait jamais mis beaucoup de bonne volonté. Excepté les boulles de plumes et de poils que l’on a envie de prendre dans les bras au premier regard, July éprouvait un profond dégout pour la plupart des animaux. Conjugué à sa peur des arachnides, des insectes, des reptiles et de toutes les créatures dangereuses, il était logique qu’elle panique en cours. Il en avait été de même en botanique, les plantes n’avaient jamais fait preuve de plus de coopération.
Pour le coup, c’était des souvenirs que July préférait occulter de sa mémoire. Elle en avait beaucoup d’autres, bien meilleurs. Les soirées dans la salle commune, les entrainements de Quidditch … La rousse se demanda si l’ambiance était toujours la même, dans la maison des jaunes et noirs. Sl il régnait toujours le même esprit de solidarité.
Revenir en haut Aller en bas
Sasa Dubois
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Sasa Dubois, Ven 3 Avr - 17:54


- Poufsouffle ?!  C’est la meilleure maison, tu es bien tombée ! Et je ne dis pas ça parce que j’y étais moi-même. J’y ai passé de merveilleuses années. Par contre, je détestais les soins aux créatures magiques et la botanique ! J’étais plutôt sortilège. Quel est ton cours préféré ? Tu es en quelle année ?
Le fait que la belle rousse ait aussi été à Poudlard acheva de rassurer Sasa. On pouvait toujours faire confiance à une personne de la même maison non ?
Joyeuse, la petite brunette sourit et dit :
- Moi ? [ Quelle idiote pensait-elle, il n'y avait qu'elle et July que cette place, donc c'était évidemment à elle qu'elle parlait] Je suis en première année ! Les cours que je préfère sont les cours de Soin aux Animaux Magiques, comme tu as du le deviner, mais aussi les cours de potions. J'ai, par contre en horreur la botanique! Comme toi.
La jeune Poufsouffle se demandait bien pourquoi son aînée n'aimait pas les cours de SACM, elle y avait, pour sa part passé de merveilleux moments. Il faut dire que les animaux avaient une grande confiance envers elle. Sasa avait par exemple pu approcher et caresser une licorne sans qu'elle ne prenne peur. Cet épisode était un des meilleurs moments de sa courte vie. Il faut dire que les licornes étaient très craintives, bien que magnifiques : leurs longs crins blancs cascadaient sur une nuque musclée et leurs jambes, tout aussi musclées  étaient très fines.
- J'adore cette maison, il y règne une atmosphère chaleureuse et tout le monde s'entraide ! C'est génial non ?  
La petite fille avait les yeux qui brillaient lorsqu'elle pensait à Poufsouffle. Elle était vraiment tombée dans la meilleure maison...
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Par un après-midi d'été

Message par : July Swann, Mar 14 Avr - 18:18


Sasa confirma que son cours préféré était celui des soins aux créatures magiques. Elle appréciait également les potions, une matière dans laquelle July ne s’était jamais sentie très à l’aise. C’était un peu comme de la cuisine et la rousse n’était pas une bonne cuisinière. Elle n’avait pas la patience pour ça.
La petite brune s’enthousiasma ensuite pour Poufsouffle. Elle semblait tout à fait ravie du choix du Choixpeau Magique. Cela rappela à July que, dans son cas, elle avait mis plusieurs années pour s’habituer à Poufsouffle. Elle avait été trop déçue de ne pas être allée à Gryffondor, avec son jumeau.
- Oui, répondit la rousse, un sourire nostalgique sur les lèvres, c’était une maison qui a de bonnes valeurs. Ah regarde, nous voilà à Fleury et Bott.

July bifurqua pour entrer dans la boutique. Il commençait à y avoir un peu de monde. Plutôt que de chercher elle-même le livre sur les créatures magiques, l’Anglaise aborda un vendeur.
- Bonjour, nous somme à la recherche d’un livre, c’est euh ..., July baissa la tête vers Sasa, elle ne lui avait pas donné le titre. Est-ce que tu connais le titre du livre et l’auteur ?
Une fois les références transmises le vendeur partit à la recherche de l’ouvrage tandis que les deux filles se dirigeaient vers le comptoir pour payer. Le temps pour Sasa de sortir ses gallions, le vendeur était revenu avec le livre. July le remercia, Sasa paya, et les sorcières sortirent du magasin.

La sang-mêlé prit ensuite la direction de Florian Fortarôme. Là aussi, il commençait à y avoir du monde. Les dix minutes d’attente n’étaient cependant pas du temps perdu, cela laissait aux clients le temps de se décider sur les parfums.
- Je t’offre une glace deux boules. Qu’est-ce que tu veux comme parfum ? Moi je pense que je vais prendre citrouille-coco et vanille, ce sont mes préférés.

S’il y a un souci n’hésites pas à m’envoyer un hibou ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sasa Dubois
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Sasa Dubois, Ven 17 Avr - 11:09


- Oui, c’était une maison qui a de bonnes valeurs. Ah regarde, nous voilà à Fleury et Bott.
La fillette sourit en voyant un sourire nostalgique apparaître sur les lèvre de July, elle semblait beaucoup regretter Poudlard.
Se tournant vers la direction dans laquelle la rousse regardait et aperçut une grande boutique...
Toujours souriante, Sasa entra dans la boutique à la suite de son aînée, il y avait un peu de monde dans la boutique  " On va être obligées d'attendre" pensait amèrement la brunette. Mais non, puisque sa nouvelle amie apostropha un vendeur en lui disant qu'elles cherchaient un livre, dont Sasa lui indiqua les références.
Une fois le livre payé, les deux filles sortirent, la jeune Poufsouffle serrant le livre contre elle , et prirent la direction du glacier.
Arrivées à Florian Fortarôme, July et sa cadette purent constater qu'il y avait vraiment du monde... Ce qui leur laissa le temps de parler. La rousse prit la première la parole :
- Je t’offre une glace deux boules. Qu’est-ce que tu veux comme parfum ? Moi je pense que je vais prendre citrouille-coco et vanille, ce sont mes préférés.
Surprise par la générosité de son aînée, Sasa répondit légèrement gênée :
-Merci, tu es gentille. Comme parfum...
La jeune fille était embêtée, elle ne connaissait que des parfums moldus.
-Je vais prendre chocolat je pense... Et je vais essayer citrouille-coco, ça à l'air bon.
Gourmande, la brunette se passa la langue sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Par un après-midi d'été

Message par : July Swann, Jeu 7 Mai - 14:13


Vraiment désolée pour le retard !

De son côté, Sasa opta pour le parfum chocolat et elle se laissa tenter par le citrouille-coco, proposé par July. A en juger par son expression, la petite brune avait l’air tout aussi gourmande que la rousse. July était un véritable ventre sur patte. Elle mangeait beaucoup, pour sa petite taille, mais ne prenait jamais un gramme ce qui devait en agacer plus d’un. Elle aimait autant le salé que le sucré. Ce qui pouvait paraitre paradoxale, c’est qu’elle avait horreur de faire la cuisine. Bien manger, oui, mais sans s’embêter ! Pour l’instant, elle comptait encore sur sa colocataire, Nemesis, mais elle ne pourrait pas vivre en colocation éternellement. July savait donc qu’elle serait donc contrainte de prendre un elfe de maison. Elle n’était pas contre l’idée d’abandonner également les tâches ménagères, avec son métier de Médicomage, elle avait bien assez à faire.

Une fois la commande passée, les deux cornets de glace en main et l‘addition réglée, les deux filles partirent à la recherche d’une petite table sur laquelle s’installer. Par chance, des clients s’en allaient justement, elles récupérèrent donc la place.
Le soleil tapait de plus en plus fort et les glaces fondaient vite. Trop vite. Le silence s’installa donc, pour éviter d’en perdre une goute et profiter du rafraichissement que procuraient ces gourmandises aux parfums subtils.
- Mmmmh, ça fait du bien par ce temps ! Elles sont toujours aussi bonnes, je devrais venir plus souvent, nota July. Qu’en penses-tu ? Demanda-t-elle à l’attention de la jeune fille. Ils n’en font pas des comme ça à Poudlard, n’est-ce pas ? Cela dit, de ce que je me souviens, les elfes de maison faisaient du bon travail. C’est toujours le cas ?

Les festins à Poudlard, c’était quelque chose. July se demanda d’ailleurs si ce n’était pas à cause de la nourriture à profusion qu’elle avait pris l’habitude de tant manger. Mais peut-être avait-elle toujours été une petite goinfre. Ce devait être le cas, elle croyait se souvenir de son père qui lui disait qu’elle pourrait manger père et mère. C’est sure qu’elle n’avait jamais été comme ses cousines, à être rassasiée avec trois feuilles de salade. Elles, elles vivaient d’amour et d’eau fraiche. Mais il semblait que pour une jeune fille, il était bien plus convenable de peu manger que de se jeter sur la nourriture. Bizarrement, elle ne se souvenait pas que son frère ait été jugé avec autant de sévérité à ce propos.
July haussa les épaules pour chasser ces souvenirs. Tout cela lui était égal, à présent, elle faisait bien ce qu’elle voulait. Et puis, le jugement d’autrui ne l’avait jamais vraiment affecté.
Revenir en haut Aller en bas
Sasa Dubois
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Sasa Dubois, Ven 29 Mai - 19:02


- Mmmmh, ça fait du bien par ce temps ! Elles sont toujours aussi bonnes, je devrais venir plus souvent. Qu’en penses-tu ? Ils n’en font pas des comme ça à Poudlard, n’est-ce pas ? Cela dit, de ce que je me souviens, les elfes de maison faisaient du bon travail. C’est toujours le cas ?
July avait brisé la première le silence... Il faut dire que les glaces fondaient vite et que Sasa, qui était très gourmande, ne voulait pas en perdre une seule miette. La jeune brune s'essuya rapidement la bouche avec le cornet en papier que lui avait donné le serveur avant de répondre à son amie :
- C'est vrai que ça fait du bien... Surtout par cette chaleur... C'est dommage qu'à Poudlard ils n'en font pas des si bonnes... Mais les festins qu'ils organisent sont somptueux et tout à fait délicieux !
Les yeux de la brunette brillaient lorsqu'elle parlait de Poudlard. Elle n'avait beau n'y être que depuis peu de temps, elle se sentait chez elle dans cette école.
La montre de la jeune fille sonna et elle se leva précipitamment, bousculant la chaise sur laquelle elle était assise et bredouilla :
- Je...je suis désolée... Je... Je dois partir...Merci pour la glace...
La jeune fille commença a reculer doucement, toujours face à July.
Revenir en haut Aller en bas
Marx Rosenzwag
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Marx Rosenzwag, Mar 30 Juin - 13:29


  Un soleil de plomb, une chaleur à en crever. Marx ne rêvait plus que d'une chose: une bonne glace à l'eau bien fraîche. Et il savait qu'il en trouverait ici, au Chemin de Traverse. Il profitait donc de son temps libre pour s'y promener, en sirotant sa glace. Le garçon était toujours étonné par la quantité affolante de sorciers et sorcières qui se trouvaient ici. Quelque soit le temps, même par cette canicule, il y avait toujours du monde. Le Né-Moldu se frayait un chemin tant bien que mal dans cette cohue, se glissant habillement entre les uns et les autres. Il n'aimait pas trop la foule, surtout par cette chaleur. Mieux valait retourner sur Poudlard.

  Marx accéléra donc sa marche. Il aimait bien avancer rapidement, tel un ninja, esquivant les passants au dernier moment. Des regards agacés se tournaient vers lui, quelques soupirs se faisaient également entendre, ce qui le fit sourire. De la sueur gouttait sur son front et coula dans ses yeux. Cela ne dura qu'un instant, le temps de battre des paupières, et il percuta quelqu'un de plein fouet. Le choc, couplé à la surprise, le projeta en arrière et il se retrouva au sol, l'air hébété. Complètement étourdis, sa première pensée fut pour la glace qu'il tenait et qui s'était complètement écrasée sur l'individu. Les gens s'étaient écartés, regardant la scène comme on admire un spectacle. Des murmures se firent entendre. Complètement sonné, tout ce que Marx parvint à balbutier fut:

- Ex... Excusez-moi...


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Wilum Järviden, Ven 3 Juil - 23:33


Reproduire exactement un dessin dans les moindres détails c'est une mission impossible, mais Wilum s'acharnait à faire une copie conforme de la fleur sacrée de l'Inde qui ornait la couverture d'un livre Moldu sur "l'horticulture" Sur le dessin original, on distingue nettement les contours du lotus et le jeu des ombres et de la lumière est parfaitement maitrisé. Munis d'un bloc-note de petit format, le jeune homme marchait d'un pas lent néanmoins assuré dans l'une des rues du chemin de traverse. Vêtue légèrement à cause de la chaleur pesante, il attisa la curiosité de nombreux sorciers étonné par son style vestimentaire. Il tiqua en les voyant tous ou presque habillé de robes de sorciers et de capelines pour les femmes. Même sous une chaleur de plomb, ils sont cintrés jusqu'au cou. Remarqua-t-il tout en riant nerveusement. Ces gens ont le don de l'angoisser ! Il avait en tête de se poser un instant à l'extérieur du château, quittant pour une durée indéterminée Poudlard et ses pensionnaires. Il marcha tranquillement, profitant de la vue des devantures pleines à craquer des boutiques quand il fut brusquement projeté en arrière. Une chance qu'il se soit réceptionné correctement.

La collision était inévitable, pensa Wilum en dévisageant étrangement le garçon qui l'avait bousculé. Il secoua vigoureusement sa tête pour reprendre un semblant de calme pendant que celui-ci se releva péniblement. Le Serpentard ignora ses excuses. Ses yeux noirs fixés sur l'abruti en face de lui. D'un mouvement rapide il formula le sortilège  #Evanesco pour enlever la saleté de crème glacée qui avait taché son beau débardeur en lin.

- Je n'ai aucune envie de t'excuser... Lâcha-t-il. Il releva un peu plus le menton, un tic nerveux à son œil droit, mais avec une expression stoïque au visage. Que son vis-à-vis ne compte pas sur lui pour se décaler, c'est à lui d'amorcer un geste pour le laisser passer !
Revenir en haut Aller en bas
Marx Rosenzwag
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Marx Rosenzwag, Sam 4 Juil - 13:57


  Marx recouvra enfin ses esprits, découvrant qui il avait percuté. Il fut stupéfié par la beauté du jeune homme qui se trouvait en face de lui. De grands yeux noirs, braqués sur lui, une chevelure ébène qui contrastait avec la pâleur de son teint. Il avait des traits fins, quasiment féminins, et était plutôt petit en comparaison des gens de la foule. Le jeune sorcier se releva doucement, sans parvenir à détacher son regard du garçon qu'il avait percuté. Si Marx affichait un sourire niais, l'autre semblait contrarié.

- Je n'ai aucune envie de t'excuser...

  Le Gryffondor se tenait maintenant face à lui, un sourcil froncé. Il le dépassait de plus d'une demi-tête. Et le fait qu'il le prenne de haut, en relevant le menton et restant stoïque après avoir refusé ses excuses, était le genre de truc que le Né-Moldu ne supportait pas. *Encore un sale bourge... C'est dommage...* songea-t il. Il avait horreur d'être pris pour un imbécile, et il comptait le lui faire savoir. Hors de question de céder. L'air moqueur, il voulu répondre:

- Et... Et bien tant mieux pour mo... moi alors, parce que comme je n'ai absolument p... pas l'intention de te lécher les bottes ou de... de te faire des cour... courbettes pour que tu les acceptes. Tu... tu vas pouvoir me laisser passer maintenant...

  Le rouge monta au visage du rouge et or, et il perdit son sourire. Qu'est-ce qui lui arrivait? Il avait voulu lui tenir tête, mais seuls des bégaiements étaient sortis du fond de sa gorge. Il avait perdu toute forme de crédibilité en une poignée de secondes. Il se sentait complètement ridicule, et cela l'agaça fortement. Il ne pouvait accepter d'être humilié ainsi. Pris d'une pulsion de colère, il saisit le garçon par le col de son débardeur, rapprochant son visage du sien pour le fixer droit dans les yeux. Il s'apprêter à renchérir, pousser une gueulante, mais rien ne sortit. Il restait comme ça, l'air ébêté et silencieux, à contempler le jeune homme sous le regard de la foule. Il s'en mordait les lèvres tellement la situation l'incommodait.
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Wilum Järviden, Mer 8 Juil - 14:50


Le Serpentard était blasé par la situation. Encore une rencontre superflue parmi tant d'autres. Combien de fois s'est-il retrouvé les fesses au sol ? Combien de fois a-t-il été violemment projeté contre un mur ? Il n'est pas invisible par Merlin ! Il fut intérieurement étonné de l'attention que lui portait le garçon, mais il ne fit rien transparaître, son masque impassible toujours peint sur son visage. Néanmoins, il était énervé et ses mains le démangeaient tant il avait envie de refaire le portrait à son interlocuteur.

- Et... Et bien tant mieux pour mo... moi alors, parce que comme je n'ai absolument p... pas l'intention de te lécher les bottes ou de... de te faire des cour... courbettes pour que tu les acceptes. Tu... tu vas pouvoir me laisser passer maintenant...

Wilum passa outre son bégaiement, mettant cela sur le compte du QI inférieur de l'étudiant.*Attend qu'est-ce qu'il a dit ?* Dire qu'il était stupéfait est un euphémisme. Pour preuve son sourcil s'arqua plus de d'habitude. L'idée que c'était à lui de faire preuve de bienséance le fit tressaillir d'effroi, mais il ne se démonta pas pour autant. Prudent, il était prêt à s'emparer de sa baguette magique au moindre faux pas. Mais cela parait ridicule quand on y pense. En venir à un duel pour de choses aussi futiles c'est absurde ! D'un mouvement rapide, mais discret, il prit sa baguette en bois de saule dans l'une des grandes poches de son bermuda avant d'être brusquement proche de l'adolescent. Heureusement qu'il est de nature méfiant ! Il observa attentivement l'autre garçon dans l'attente d'une réplique acerbe de sa part, mais celui-ci resta aussi muet qu'une carpe et il devint aussi rouge qu'une tomate. Cela surpris Wilum qui rougit d'embarras. Il ne supporta plus la façon désagréable qu'il avait de le dévisager et la proximité entre eux, il amorça alors un geste brusque vers l'arrière puis il pointa directement son arme sur lui :


-Qu'est-ce que tu veux ? Commença-t-il férocement et embarrassé. L'attention des passants qui s'était porté sur eux le gênait. Il reprit plus calmement, mais avec une légère pointe de mépris : - Tu as quelque à redire à propos de mon visage vu la façon dont tu me regardes ?
Revenir en haut Aller en bas
Marx Rosenzwag
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Marx Rosenzwag, Sam 11 Juil - 0:03


  L'air hautain et méprisant du sorcier déboussolait le Gryffondor. Alors qu'il n'était absolument pas du genre à se laisser faire dans ce genre de situation, le voilà qui était incapable de renchérir ou même d'aligner deux mots à la suite. Il ne faisait même plus attention à la foule autour de lui. Il était claire que ce garçon lui plaisait. Il avait un mauvais caractère pour lui tenir tête, peut être un peu trop, et Marx le trouvait très mignon. Il y avait quelque chose de séduisant dans la différence entre son physique, notamment sa petite taille et ses traits androgynes, et cette force de caractère qui émanait de sa personne. A tel point qu'il était captivé par ce dernier.

  Cependant, son mouvement de recule brusque, et surtout le fait qu'il pointa sa baguette dans sa direction firent redescendre Marx sur terre. Il avait remarqué le changement de teinte sur ses joues. Le Né-Moldu ne bougea pas d'un poil. Il sentait qu'il n'était pas du tout à son aise. Cela l'embêtait parce qu'il souhaitait sympathiser avec lui finalement, mais c'était plutôt mal partit. Il devait donc suivre le même chemin que lui.

-Qu'est-ce que tu veux ? Tu as quelque à redire à propos de mon visage vu la façon dont tu me regardes ?

- Rien! C'était juste un accident! Je ne voulais pas te bousculer, et comme je te l'ai déjà dis, j'en suis désolé!! Je tiens à ce que tu en ais conscience. Et je n'ai rien à redire de ton visage; il est extraordinairement parfait...

  Le jeune homme lui avait déclaré ça sans vraiment réfléchir à ce qu'il pourrait bien en penser. Il avait simplement donné son avis. Marx lui fit un grand sourire, pour tenter de paraitre amicale et pousser cette prison de marbre qui lui faisait face à se détendre. Il était hors de question que tout ça finisse en duel de sorcier. Ça aurait été une très mauvaise idée. C'est pour cela que le rouge et or dévia doucement du revers de la main la pointe de la baguette braquée droit sur lui. *Quelle idée d'agir aussi impulsivement ici... Il veux en découdre ou quoi?!* Il était rare qu'il se conduise ainsi, de façon relativement réfléchie, surtout dans un moment pareil. Il posa tout de même son autre main sur le manche de sa propre baguette, accrochée à sa ceinture. Simple mesure de précaution. Après tout, il ne savait pas de quoi était capable ce type. C'était peut être un simple dégénéré en quête de baston, un illuminé comme il en existe tant malheureusement.

- Si tu pouvais éviter de me faire exploser la cervelle, ça m'arrangerais! Je m'appelle Marx.

  Il avait accompagné sa phrase en tendant sa main vers le sorcier stoïque, se laissant totalement à découvert. Tout miser sur l'amabilité et la confiance!

- Je m'en veux terriblement... Je n'ai pas voulu que les choses tournent ainsi, alors si l'envi te dis, je peux t'offrir un verre pour me faire pardonner! Je préfèrerais éviter un conflit avec toi, et ce serait toujours mieux que rester ici, à cuire au Soleil sous les regards curieux et avides des passants.

  L'adolescent lui fit un clin d'œil pour finir. Amabilité, amabilité, amabilité!! A ce stade, il pourrait difficilement faire plus avec cette tête de mule.
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Wilum Järviden, Mer 15 Juil - 10:50


Son visage... extraordinairement parfait ? Bon, il semblerait que son interlocuteur soit un peu dérangé ou aveugle. Peut-être que ce n'est qu'un moyen de se moquer de lui. Wilum ne se trouve pas beau. C'est une personne que l'on qualifiera de charmant. Il est si banal que cela en devient affligeant. Il soupira intérieurement. Malgré sa bonne volonté de rester aussi impassible qu'un roc, le large sourire de l'adolescent lui réchauffa le cœur. Un imperceptible sourire se fraya un chemin sur ses lèvres. Rassuré que le garçon ne tentera rien, il le laissa faire quand il changea la direction que pointait sa baguette magique. C'est agaçant, mais il faut se l'avouer : il a mal interprété le comportement de son vis-à-vis.

- Si tu pouvais éviter de me faire exploser la cervelle, ça m'arrangerais ! Je m'appelle Marx.

"J'en ai fichtrement rien à faire" était tenté de dire Wilum. Marx ? C'est un prénom de vieux, se dit-il en lorgnant soudainement sur la mâchoire acérée du jeune homme. Pensif, il tendit sa main aux bouts de longues secondes comme dans un état second. Les rouages de son cerveau semblaient avoir subitement lâché...

- Je m'en veux terriblement […] T'offrir un verre pour me faire éviter un conflit avec toi à cuire au Soleil […]

Hein ? C'est étrange comme cette phrase n'a pas de sens ! Le Serpentard avait toujours les yeux fixés sur la mâchoire de l'autre garçon comme si une limace y avait élu domicile. Toujours pensif, il se rendit compte qu'il n'avait pas lâché sa main, alors lentement il la retira. Il fit une petite moue agacée quand un passant empressé le bouscula. Son attention se reporta ensuite sur la personne en face de lui.

- Je suis déshydraté, commença-t-il sérieux et intrigué. - Une boisson fraîche serait la bienvenue ! Car il avait compris l'essentiel de ses dires : il veut lui offrir un verre ! Vu les températures élevées il ne peut qu'accepter. D'un pas décidé il se mit en quête du lieu approprié sans attendre son bienfaiteur. Il laissa planer le silence pendant un moment puis il souffla :

- Je m'appelle Wilum... Si ça peut t'intéresser !
Revenir en haut Aller en bas
Marx Rosenzwag
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Marx Rosenzwag, Mer 15 Juil - 22:13


Marx resta le bras tendu durant des secondes qui lui parurent interminables, avant que le garçon qui lui faisait face ne se décide enfin à lui serrer la main. Le Gryffondor ne pu s'empêcher d'appuyer d'avantage sa poigne sur la main du sorcier. Une vieille habitude stupide prise avec son abruti de paternel. Il perçu un léger changement dans l'attitude qui se dégageait du jeune homme. Il semblait ailleurs... Au point qu'il gardait la main de Marx serrée dans la sienne, et le regard braqué sur lui. Le Né-Moldu ne savait pas trop quoi faire. Non pas que la singularité du moment le gêna, mais plutôt qu'il ne savait pas quoi faire en attendant que cette tête de mule lui réponde. Il était satisfait du retournement de situation, à tel point qu'il ne pouvait s'arrêter de sourire fièrement. L'autre finit par lui lâcher la pince, avant de déclarer, d'une voix troublée:

- Je suis déshydraté. Une boisson fraîche serait la bienvenue.

A ces mots, le visage de Marx rayonna de satisfaction. Comme quoi, jouer la carte de l'amabilité et non celle de la tête brûlée avait été une excellente idée. Il le suivit donc sans dire un mot, à la recherche d'un bar tranquille, d'un air égaillé et relativement fier. Ils quittèrent l'amas humain qui les encerclait jusqu'alors, et qui ne tarda pas à se disperser. Le silence entre les deux garçons se faisait pesant quand l'autre se décida enfin à le rompre.

- Je m'appelle Wilum... Si ça peut t'intéresser !

Et comment que ça l'intéressait! Wilum donc... *Trop chelou ce prénom! D'où il peut bien tenir ce...* Marchant derrière le jeune homme, Marx ne pu s'empêcher de l'admirer de dos. De le mater serait d'ailleurs plus exact. Le Gryffondor avança plus rapidement, poussé par la gêne, pour se placer à sa hauteur et lui lâcha un clin d'œil.

- Ah! Je commençais à croire que tu ne te présenterais pas!! Tu es à Serpentard n'est-ce pas?! Je t'ai souvent vu de loin et croisé dans les couloirs de Poudlard sans vraiment savoir qui tu étais. Eh bien tu es aussi agréable que tu en as l'air en tout cas. Tu es en dernière année il me semble?! Et tu nous viens d'où alors?

Le rouge et or n'arrivait pas à se retenir. Il laissait filer tout ce qui pouvait bien lui passer par la tête. Et on peut dire qu'il en passait des choses inutiles et sans intérêt! Malgré tout, il y avait quelque chose qui c'était logé bien au fond de son esprit. Ce n'était un simple hasard s'il lui avait proposer de boire un verre, et même tout simplement qu'il ne lui ait pas péter la figure au cours de leur petit désaccord. Il ne saurait expliquer pourquoi, surtout avec le caractère de cochon qu'il avait, mais il était irrésistiblement attiré par Wilum... Il se planta soudainement devant lui, et pointa du doigt un comptoir, au-dessus duquel était inscrit "Bière au Beurre" en grosses lettres blanches. L'endroit était dans l'ombre des hautes battisses, un peu à l'écart de la foule.

- Tiens ici! Ça m'a l'air sympa, et on sera au frais!!

Et sans attendre son approbation, il s'assis à une table libre, fixant son camarade avec ce même sourire fier figé sur le visage, pour l'inviter à le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Par un après-midi d'été

Message par : Wilum Järviden, Ven 17 Juil - 14:54



- Ah! Je commençais à croire que tu ne te présenterais pas!! Tu es à Serpentard n'est-ce pas?! Je t'ai souvent vu de loin et croisé dans les couloirs de Poudlard sans vraiment savoir qui tu étais. Eh bien tu es aussi agréable que tu en as l'air en tout cas. Tu es en dernière année il me semble?! Et tu nous viens d'où alors?


Ce flot de paroles déstabilisa Wilum qui n'est pas habitué à capter autant de mots. Oui parce qu'il lui faut un temps d'arrêt pour que son cerveau enregistre les informations, les analyses puis leur donne un sens avant qu'il ouvre la bouche. Cela est devenu une habitude pour le brun, un moyen pour qu'il garde le contrôle. Il n'eut pas à réfléchir très longtemps, car Marx se planta comme un piquet devant lui. Wilum crut qu'il allait l'embrasser sur le coup, mais non, il désigna un bar de l'autre côté de la rue. Il le suivit comme un petit toutou, l'esprit ailleurs. Ils se trouvaient enfin dans le bar, Wilum délaissa ses questions sans intérêt pour se concentrer sur son vis-à-vis. À force d'être dans la lune, il va croire qu'il est stone !

Wilum prit place en face de Marx. En effet, il faisait plus frais â l'intérieur de la bâtisse et l'ambiance y est calme, chaleureuse, une ambiance à la bonne franquette. Wilum ne savait pas quoi penser de la situation. À peine cinq minutes plus tôt, il était sur le point d'égorger Marx, à présent, ils sont au "Bière au Beurre" comme de bons vieux amis. Curieux de connaître la tournure des évènements, il resta néanmoins perplexe. Pourquoi doit-il tourjours attirer les hommes ? C'est vrai qu'il est déjà sorti avec une fille -durant treize heures s'il vous plait, c'est un exploit !- au final elle l'a largué parce qu'il y connait rien au sexe et il est peu trop... féminin. Loin d'être un idiot et un naïf, il a bien vu le regard de Marx posé sur lui, bon sang il l'a maté !

- Je suis bien à Serpentard, en septième année. Il marqua une pause, un sourire amusé étira ses lèvres.- En fait mon père est Finlandais et ma mère est une vietnamienne et je suis né au Canada. Ils ont fait leurs études à l'école de sorcellerie de Salem, mais ils ne voulaient pas que j'y aille c'est pour ça que je suis à Poudlard !

Ses parents ont fait le tour du monde ! L'idée de rester plus d'un an sur un même territoire leur est inconcevable, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils font la navette entre l'Asie, l'Europe de l'ouest et les États-Unis. Une habitude qu'ils ont refilé à Maksim...

- Es-tu anglais Marx ?


Dernière édition par Wilum Kyle le Ven 17 Juil - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Par un après-midi d'été

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Par un après-midi d'été

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.