AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 12
Une rencontre particulière
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Une rencontre particulière

Message par : Maître de jeu, Mer 4 Fév - 22:21


Le membre 'Lizzie Bennet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Une rencontre particulière

Message par : Morgan Delaube, Jeu 5 Fév - 12:49


Morgan sentit que quelque chose allait se passer. Au moment où il se tourna vers Lizzie, il reçut un sort en plein fouet. Une myriade d'insultes fusèrent dans l'esprit du Préfet, toute à l'intention de Bennet, mais par soucie de bienséance, nous ne les citerons pas. Le Poufsouffle eut une envie soudaine de brouter le gazon. Il commençait à se baisser lorsque les effets se dissipèrent.

"L'honneur est sauf" se dit le Pouffy, mais Lizzebeth n'allait pas s'en sortir comme ça. Il s'approcha d'elle. Tiens, elle venait de trouver un chartier. Mais avant de s'occuper du furet parlant, il fallait s'occuper d'une de ses plus proches cousines, qui entre nous, possédait la même odeur. Le français regarda autour de lui. Parfait, il n'y avait aucuns moldus.

Il se rapprocha de la blairelle, et donna un léger coup de baguette sur le haut de la mademoiselle. Celui-ci prit toutes les couleurs de l'arc-en-ciel de façon délavé : en gros, il était hideux.


-Je vois que madame ne sait plus utiliser sa langue pour lancer des sorts, l'aurait-elle donner à Laurea lors du French Kiss aux Trois Balais ?


1 : Morgan termine sa réplique en lançant un #Immobulus sur le Chartier. Pouf, il ne bouge plus.

2 : Le chartier a profité de la dispute pour se barrer.

3 : Le chartier reste à porté de vue des deux Poufsouffles, tentant de découvrir de nouvelles insultes. Peut-être que le duo devrait le prendre par surprise pour l'attraper, vu qu'il ne bouge pas ?

4 : Le chartier trouve tellement hideux le haut d'Elizabeth, qu'il la couvre d'insulte avant de venir lui mordre la jambe, puis fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Maître de jeu, Jeu 5 Fév - 12:49


Le membre 'Morgan Delaube' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une rencontre particulière

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 5 Fév - 18:14


Morgoush:
 
Mes MdJ chéris:
 
Franchement, renoncer à la vue d’un Morgan-mouton, c’était pas évident. Mais l’avenir de sa soirée était en jeu. Chaque minute consacrée à se foutre du crétin était une minute de perdue, et de toute évidence, les chartiers ne courraient pas les rues. Puis quoiqu’ils aient un bon humour vu que le ridicule du jeune homme était la seule chose ayant capté leur attention, le spécimen en question était aussi stupide que les livres le disaient. Quoi, l’insulter, elle ? Alors qu’elle procurait à tout le parc la meilleure vue de l’année ?
M’enfin, après tout, elle n’était pas là pour sympathiser avec la bête qui s’était immobilisée mais pour la capturer et la faire passer par les narines de son préfet. En parlant de celui-ci… Lizzie haussa un sourcil quand il commença à zieuter sa poitrine. Alors là, c’était clair, le ciel lui était tombé sur la tête. Mais son regard étant moins pervers que moqueur, la blairelle baissa les yeux… pour découvrir qu’il s’amusait à refaire sa garde-robe. Franchement, à chaque sort jeté, le sixième année la décevait plus encore. Il fallait une fraction de seconde pour arranger ça ! Et c’était d’un superficiel !
-Je vois que madame ne sait plus utiliser sa langue pour lancer des sorts, l'aurait-elle donner à Laurea lors du French Kiss aux Trois Balais ?
-Jaloux de mes talents, Delaube ?
Enfin, pas le temps de s'occuper de ça. Un furet bavard carrément plus cool l’attendait.

Pile. Un #Pedes Palmipedes plus tard, la bête ne pouvait plus fuir. La jeune femme la saisit par le col puis la fout dans son sac sans ménagement. Hors de question que Delaube récolte les fruits de ses efforts : l’animal était à elle, et il serait son nouvel outil pour le POYPG (Piss Off Your Prefect Game, auquel Bennet était imbattable.)
Face. Un instant d'inattention, et la bestiole à poils se casse. AHFIUFKHSQ. Hurlant de frustration, Elizabeth se défoule sur Morgan en lui lançant un #Vampirello Fléau.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Maître de jeu, Jeu 5 Fév - 18:14


Le membre 'Lizzie Bennet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Une rencontre particulière

Message par : Morgan Delaube, Jeu 5 Fév - 18:50


Morgan regarda Slizzie lancer un sort de métamorphose sur le pauvre Chartier. Celui-ci ne pouvait plus fuir avec ses pieds palmés. Il se mit donc à insulter le duo, et n'en pouvant plus, le Poufsouffle lui lança un #Immobulus un peu trop puissant vu qu'il toucha le bras de la Blairelle. Au moins, le calme était de retour.

-Attends deux minutes, je dois envoyer un SMS ! dit le Pouffy. Lizzie obtempéra à contre-cœur. Il sortit de sa poche son téléphone portable, un vieux truc de moldu qu'il ne prenait pas à Poudlard, car ça ne marchait pas. Dans l'une de ses mains, il avait son portable, et dans l'autre sa baguette. Il se mit en mode appareil photo et se tourna en direction de Lizzie, faisant semblant d'envoyer un sms. Profitant de sa distraction, il lança un #Furonculus sur Lizzie, et la prit en photo.

Il rangea en vitesse son téléphone, et lança un #Finite Incantatem sur la blairelle.


-Maintenant écoute moi bien, si tu ne te calmes pas à Poudlard, et si tu ne dis pas que c'est nous deux qui avons attrapé ce Chartier, cette photo fera le tour de l'école, et crois moi, je vais faire en sorte que tu passes la plus chiante des années que tu aies pu avoir à Poudlard.

Et sur ses mots, il reprit sa route, se tenant prêt à riposter à toutes les attaques de la Blairelle.
(Fin du RP pour moi ! :3)
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Une rencontre particulière

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 5 Fév - 19:36


Parce que son préfet n’aimait pas le doux caquètement d’un prisonnier outré, il crut bon de lancer un #Immobulus sur le chartier. Tu parles. Encore une fois, il prouva son talent hors norme en ne sachant pas viser correctement. Le sort l’effleure seulement, mais c’est assez pour l’immobiliser cinq longues secondes. Et si le sac était tombé ? Si l’animal s’était enfuit ? C’est pas possible d’être aussi peu doué ! Enfin, le sort ne l’ayant pas frappée de plein fouet, ses effets commencent à se dissiper.

Delaube, qui ne semble pas avoir noté son erreur, l’interpelle :
- Attends deux minutes, je dois envoyer un SMS !

De toute façon, ce n’est pas comme si elle allait partir en courant, ralentie comme elle l’était par les résidus du sortilège. Sa voix, elle aussi traînante, murmure un inaudible :
- Un esséquoi ?

Elle n’obtient pour réponse qu’un nouveau sort. *Ça devient une manie !* Une chaleur étrange la prend. Son corps semble bouillir et un bref coup d’œil à son poignet lui signale qu’elle se couvre peu à peu de furoncles. Mais le « click » qui suit jet lumineux promet pire encore. Le regard de la sorcière vibre sans doute de rage, sur la photo. Et il pense qu’un #Finite Incantatem suffira à se faire pardonner ? Douce illusion. La bizarre sensation la quitte, et furieuse, Elizabeth sait que l’#Immobulus n’a plus d’effet. La seule envie qu’elle a, c’est d’étriper le crétin qui lui fait face. Et le voilà Morgan pour l’éclairer sur l’essétruc.

- Maintenant écoute moi bien, si tu ne te calmes pas à Poudlard, et si tu ne dis pas que c'est nous deux qui avons attrapé ce Chartier, cette photo fera le tour de l'école, et crois moi, je vais faire en sorte que tu passes la plus chiante des années que tu aies pu avoir à Poudlard.
Du chantage ? Vraiment ? Il croit que ça va prendre, contre elle ? Quelle pauvre naïveté ! Elizabeth lève les yeux au ciel et regarde Delaube se retourner puis reprendre sa route, l’air satisfait de lui.
- T’es sur de toi, Delaube ?
A son tour, la jeune femme brandit sa baguette. Elle débute avec un #Diffindo sur la poche ; voilà le machin rectangulaire métallique qui choit à terre. Et un jean qui se déchire juste assez pour révéler un début de caleçon de très mauvais goût, mais pas assez pour retenir l’attention de Bennet. Celle-ci se concentre plutôt sur l’outil du méfait et songe *Donc un esséchose, c'est une photo moldue. Ça paye pas d'mine, son appareil.* Avec tout l'amour dont elle est capable, elle lui décerne un #Terasectum. L’objet fond et se répand dans le boueux gazon londonien, illuminant par là même le visage de la sorcière d'un sourire ravi. Dans le doute, la Poufsouffle ajoute un #Recurvite. Feu l’essémachin.
- Sans rancune, minot. Et en se promettant de ne jamais s'arrêter si Delaube venait à l'appeler à nouveau, elle traça vers le Chemin de Traverse.

{Fin du RP}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Une rencontre particulière

Message par : Invité, Sam 14 Fév - 18:41



Opération
Séduction


14 Février, date bien connue des couples comme des célibataires et surtout, surtout des commerçants. De beaux chiffres en perspectives, la fête des amoureux était presque aussi rentable que Noël pour certaines magasins. Le mien ne connaissait pas l'effervescence de la mi-février, les farces et attrapes étaient peu appréciées en ce jour de l'année. Néanmoins j'avais pu voir le défilé habituel à Pré-au-Lard, les achats de dernière minute, les niaiseries des salons de thé, les promenades pédestres main dans la main et les sangsues qui s'arrêtaient devant ma boutique pour une séance d'apnée. Pitoyable.

J'avais du fermer boutique plus tôt que d'habitude car cette année-là, une fois n'est pas coutume, je passais la soirée au restaurant ! La crème de la crème, plus chic que chic, le haut du panier : le Gordon Ramsay Restaurant de Londres. Nous avions fait des pieds et des mains pour obtenir la réservation mais nos efforts avaient été justement récompensés. J'étais impatiente d'y être même si pour dire vrai, j'avais le trac. Cette soirée allait être décisive et occupais mes pensées depuis une semaine. Et si cela ne se passait pas comme prévu ? Prenant une grande inspiration, j'ajustais ma tenue devant le miroir de ma salle-de-bain.

- Comment tu me trouves ? demandais-je à Clio' qui avait toute ma confiance pour juger de ce genre de choses. La professeure de métamorphose habitait théoriquement à Goldric's Hollow mais en pratique elle n'était pas loin de passer cinquième colocataire. Le Hangover était de toute façon plus proche de son lieu de travail et d'après ce qu'elle nous en disait, plus vivant... Dwayne n'était plus que l'ombre de lui-même depuis qu'il avait perdu sa petite-amie et la troisième habitante des lieux était si peu présente qu'on doutait qu'elle n'ait jamais existé.

- Roooh ! fut la seule réponse que j'en tirais, la demoiselle étant trop préoccupée par sa propre tenue. Merci du coup de main !

Jugeant satisfaisant le reflet que me renvoyait la glace, je saisis plume et parchemin et pris le temps de rédiger quelques mots pour Antoni. "Joyeuse Saint Valentin ♥" Une petite phrase très courte qui en disait beaucoup plus que ce qui était écrit. Les sous-entendus c'était plus sexy que les grands épanchements non ? Je savais que ça lui ferait plaisir, lui qui était coincé au Ministère par son boulot.

Donc non, ce n'était pas avec lui que je passerais ma soirée aux chandelles... mais avec Mme Quinn, septuagénaire de son état ! Les potions de vieillissement de Waddiwasi faisaient merveille (PUB PUB PUB), sa peau était plus décrépie que nature comme en attestait ses lamentations. "C'est bon, Clío' ça partira ! Sérieux, il est où l'intérêt de prendre des potions de vieillissement si c'est pour que tu te tartines de crèmes anti-rides ?" Quelques minutes d'inepties et nous étions fin prêtes, nous partîmes pour Londres et notre dîner de Saint Valentin un peu particulier.

Arrivées au somptueux restaurant, je déclinais notre identité d'emprunt au serveur qui nous conduisit à notre table. La salle était pleine comme l'on pouvait s'y attendre (hormis quelques tables signalés "réservé" telle que la nôtre et celle d'à côté) mais, chose incroyable, le volume sonore était relativement bas. Je n'avais jamais vu ça ! Tout le monde parlait de manière si posée, si calme, qu'un de mes chuchotements aurait paru bruyant. Alors c'était comme ça entre gens de la haute, discrétion oblige ? J'espérais que cela plairait à Sudworth et Hashing, moi je m'y ennuyais déjà. En attendant leur arrivée je m'amusais avec le pauvre jeune homme qui avait eu la mauvaise idée d'être de service ce soir-là :

- Oh merci beaucoup jeune homme. Vous savez, ce n'est pas facile d'être veuve le jour de la Saint Valentin... Heureusement qu'on peut compter sur de vraies amies dans des cas comme ça. Regard gentil vers mamie Clíodhna. Vous savez que nos maris se sont connus à la guerre ?

Je me calquais sur l'attitude des grands-mères sorcières du petit peuple, en espérant que ce n'était pas si différent des grands-mères moldues de la bourgeoisie ! De toute façon il nous fallait bien un genre d'alibi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Une rencontre particulière

Message par : Invité, Dim 26 Avr - 4:53


Gordon Ramsay Restaurant, Londres. Malgré un cadre pour le moins insolite, il s’agissait bien d’une mission de l’Ordre du Phénix. Soucieuses d’en apprendre plus sur la situation de la communauté magique, Abygael et Clíodhna avaient effectivement pris l’initiative d’arranger un rendez-vous entre Renata Harshing et Petrus Sedworth, les deux sorciers les plus influents de ce monde. Se basant sur les tabloïds sorciers qui prenaient un malin plaisir à déformer la réalité pour monter en épingle une prétendue relation entre la directrice de Poudlard et le Ministre de la Magie, les deux amies avaient effectivement réservé deux tables dans ce qu’elles avaient cru être l’un des restaurants les plus en vogue de la capitale britannique, l’une pour l’imminent duo, l’autre pour elles, et s’étaient arrangées pour leur envoyer des invitations en se faisant passer pour l’un et l’autre. Si elles n’avaient pas été sorcières, on aurait plus croire qu’elles regardaient trop de films pour préados…

Par souci de discrétion, elles avaient ingurgité des potions de vieillissement et s’étaient grimées pour ressembler à leurs grands-mères respectives :

« Tu penses qu’en travaillant un peu mes pectoraux, j’éviterai une telle ptôse mammaire ? lança Clíodhna le plus naturellement du monde à son amie, ne pouvant détourner son regard du reflet que lui renvoyait l’argenterie alignée sur la table. Sérieusement, si j’ai un jour la poitrine aussi pendante, je m’auto-avadakedavrise », soupesant allègrement ses attributs, elle qui n’avait pas l’habitude de jouir d’un tel volume à cet endroit de son corps.

Vous l’aurez compris, se retrouver dans la peau d’une vieille femme était une expérience pour le moins traumatisante pour la jeune femme qui prenait les choses avec beaucoup moins de détachement que son amie. Son physique avait effectivement toujours été l’un de ses principaux champs de bataille et vieillir n’était pas quelque chose qu’elle appréhendait avec beaucoup de sérénité. Il ne se passait effectivement pas un jour sans qu’elle ne mette à profit son charme pour arriver à ses fins et elle n’avait encore jamais connu d’autre mode d’existence. C’était plus facile pour les femmes qui, comme Aby’, avaient toujours été dotées d’une plastique relativement ingrate et avaient donc eu le loisir de développer d’autres atouts. Pour sa consœur, c’était sans doute l’humour. Oui, à défaut d’être belle, elle était drôle !

D’ailleurs, elle ne pouvait s’empêcher de faire tourner en bourrique leur pauvre serveur, lui qui était déjà passablement débordé en ce soir de fête :

« Si ça ne coûtait pas la peau du cul ici, je n’hésiterais pas un instant à revenir pour me charger de celui-là, avoua-t-elle d’ailleurs à la vieillarde aux yeux vairons à peine leur serveur eut-il tourné les talons. Mais avec cette tête-là, j’imagine que c’est mort. Il ne m’a même pas jeté le moindre regard. En plus, tu m’excuseras, mais t’es pas naturelle avec ton histoire… À tous les coups, il va croire qu’on est gouines ! », portant subtilement ses doigts à la bouche et faisait mine de les lécher avant d’éclater de rire, ce qui fut du plus grand effet dans la salle de restaurant où il régnait un calme presque sinistre.

Ce ne fut là ni la première ni la dernière plaisanterie des deux vieilles femmes qui passèrent toute la soirée à attendre, en vain, que leurs invités ne daignent les rejoindre en se distrayant comme elles le purent. Visiblement, Harshing et Sudworth avaient trouvé mieux à faire en ce soir de St-Valentin, au grand dam de l’Ordre du Phénix qui n’en saurait donc pas plus sur les derniers événements du monde sorcier. Nos deux sorcières ne furent pourtant pas à plaindre, se remplissant la panse au compte de leur organisation. Le menu spécial amoureux réserva en effet bien des surprises à leurs papilles, avec sa ribambelle d’entrées et de plats. Abygael et Clíodhna ne purent toutefois pas en profiter jusqu’au bout, les effets de leur potion commençant dangereusement à se dissiper avant qu’elles s’entamassent leur second dessert. Elles durent donc écourter leur soirée au Gordon Ramsay Restaurant, s’éclipsant après avoir laissé un généreux pourboire au charmant serveur qui avait supporté leurs enfantillages durant toute la soirée. Ne restait plus qu’à expliquer à Benson comment elles avaient dilapidé les maigres fonds du groupuscule. Tout ça pour quoi ? Rien, nada. Enfin, notre pauvre sorcière avait au moins évité de passer la soirée seule à se morfondre sur son inexistante vie amoureuse et c'était peut-être déjà ça...


{ Fin du rp }


Dernière édition par Clíodhna Quinn le Mer 20 Mai - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Summer Stone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Summer Stone, Sam 9 Mai - 20:28


Pv with Merit Sullivan


*Mais qu'est ce que fais là déjà ?*
Cela faisait au moins la centième fois que Summer se posait cette question, et elle n'avait toujours pas la réponse. Nous étions samedi. Il était tard. Très tard. Ou très tôt peut-être, elle n'en savait strictement rien. Plus tôt dans la soirée, elle avait pété un câble. Littéralement. Submergée par le travail, accumulant depuis déjà quelques semaines les embrouilles à conséquences plus ou moins extrêmes avec ses proches, elle avait voulu faire un break, et passer rien qu'une soirée en dehors de tout. Elle avait tout d'abord songé à aller s'exiler sur Mars. Ou, au Pôle Nord, avec les ours polaires. Ou encore à Vegas, pour passer une soirée sympathique. Puis, elle était revenue à la raison, et s'était dit que les rues de Londres suffiraient amplement, du moins pour cette fois-ci...

Au début, tout s'était très bien passé. Il n'était pas encore très tard, et la jeune fille avait pu profiter de la lumière accueillante des quelques magasins encore ouverts. Et puis, au fur et à mesure que les heures passaient, Londres, aussi "grande ville" soit-elle, avait fini par s'endormir, laissant la rouge et or seule, frigorifiée, et à moitié perdue.
En effet, seulement vêtue d'un T-shirt et d'un jean, Summer, bien que n'étant pas de nature frileuse, n'en menait pas large, et ses bras croisés sur sa poitrine ne suffisaient pas à la réchauffer. De plus, sa boussole interne inexistante avait réussi à la perdre dans les ruelles les plus lugubres de la grande ville, et, en plus de craindre de faire une rencontre peu recommandable, elle ne savait absolument pas où elle se trouvait.

Bref: c'était loin d'être la soirée calme à laquelle elle aspirait initialement. Elle gardait la main serrée sur sa baguette et les yeux grands ouverts, prête à réagir au quart de tour en cas de besoin. Le quartier mal famé dans lequel elle se trouvait était à peine éclairé, mais elle ne pouvait décemment pas s'aider d'un sortilège Lumos: elle avait bien trop peur de croiser un moldu.

Après ce qui lui semblait être des années lumières de marche, il lui fallut se rendre à l'évidence: elle était totalement perdue. A ce moment précis, rien n'égalait la lassitude qu'elle ne pouvait s'empêcher de ressentir, une lassitude bien plus puissante que la peur légitime qu'elle avait éprouvée jusqu'alors. Qu'avait-elle fait pour mériter de passer une journée aussi m*rdique que celle qu'elle venait de passer ? Et surtout, qu'est-ce qui justifiait que la nuit soit pire ??

Se préparant à passer une nuit horrible, elle s'assit sur les marches d'un perron. Désormais, la présence éventuelle de moldus la laissait de marbre, et, ne pouvant se résoudre à rester dans l'obscurité de cette ruelle des plus inquiétantes, elle illumina l'extrémité de sa baguette à l'aide du sortilège Lumos. Puis, elle se contenta de poser cette dernière à côté d'elle, sur le perron, et d'appuyer sa tête contre le mur, tout en se préparant psychologiquement à passer la nuit la plus horrible de sa vie...


***


Elle ne se rendit compte de s'être endormie qu'à cause de son réveil, qui semblait avoir été provoqué par un bruit. Un bruit lourd, un bruit sourd. Un bruit de pas. Oh non.
La Griffy n'eut pas le temps d'éteindre sa baguette que déjà un homme apparaissait dans son champ de vision. Un moldu, visiblement éméché. Il était grand, avec une silhouette athlétique, et Summer, qui avait eu la naïveté de croire que la soirée ne pouvait pas être plus affreuse qu'elle ne l'était déjà, était certaine de ne pas faire le poids en cas d'affrontement.
Mais cela ne semblait pas être dans les projets de l'homme. En effet, il se montrait plutôt subjugué par la baguette magique, toujours posée sur le perron aux côtés de sa propriétaire. Et toujours illuminée. Aïe.

Soudain, tout s’accéléra. L'homme fonça sur Summer, s'empara de sa baguette, et s'enfuit en courant. Il fallut quelques secondes à la jeune fille pour réaliser qu'elle n'était pas morte. Et aussi qu'un moldu venait de lui dérober sa baguette de sorcière.
Alors, tout en courant, elle fit la première chose qui lui passait par la tête:
Elle hurla à pleins poumons.

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Merry K. Harper, Dim 10 Mai - 16:08


Merit avait décidé, une nouvelle de sortir ce soir là. Enfin, cela faisait un bon moment qu'elle n'était pas sortie aussi tard. Dehors, il faisait nuit noir et même les étoiles et la lune ne parvenaient pas à éclairer les ruelles ou quelques passants se baladaient encore, assez couverts. En effet, malgré la période de l'année qui pouvait annoncer de la chaleur et un beau temps, il faisait frais ce soir là et la jeune femme n'était pas sortie sans sa veste. Ses cheveux attachés en une haute queue de cheval qui reposait sur son épaule, la belle brune marchait sans savoir où elle allait. Malgré tout, elle faisait confiance à son sens de l'orientation étant donné qu'elle connaissait le quartier comme sa poche.

L'australienne gardait néanmoins sa main sur le pommeau de sa baguette. On ne pouvait jamais être trop prudent à une heure pareille, même si elle ne s'était jamais faite agresser. Mais elle se trouvait dans un quartier moldu et elle ne pouvait être sûre de rien. En général, dans les quartiers sorciers, personne ne se risquait à aller embêter quelqu'un sûrement en possession d'une baguette. Chez les moldus, ce n'était pas la même chose évidemment.

Marchant en direction d'un petit bar qui lui était bien familier, Merit pu voir un homme marchant au loin, ainsi qu'une lueur et une personne assise sur des marches, à moitié endormi si elle ne se trompait pas. Une sorcière sans aucun doute. Mais la Sullivan doutait que l'utilisation de sa baguette en plein quartier moldu soit une bonne idée.

D'ailleurs, ça avait l'air d'intéresser cet homme moldu qui trainait. En quelques secondes, Merit pu voir l'homme se jeter sur la sorcière pour lui dérober sa baguette avant de se mettre à courir vers elle. La jeune femme entendit quelques instants plus tard un cri déchirant. Celui de la jeune sorcière qui s'était faite voler. Sans perdre un seul instant, la brunette se prépara. Elle attendit que l'homme passe devant elle pour sortir sa baguette et lui lancer un #Petrificus Totalus. L'homme tomba raide par terre et la jeune femme pu s'approcher du moldu pour récupérer la baguette volée. Elle lui lança ensuite un #Oubliettes puis un #Finite Incantatem  en commençant à reculer afin de mettre fin à son premier sort. Enfin, elle se rendit vers la jeune sorcière et lui tendit sa baguette.

- Tiens ta baguette.  Fais attention quand tu es dans cet endroit. Les moldus ne sont pas censés pouvoir voir ta baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Summer Stone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Summer Stone, Dim 10 Mai - 21:42


Summer n'avait pas remarqué la femme se tenant à l'autre bout de la ruelle, bien campée sur ses deux jambes comme si elle s'apprêtait à réceptionner quelque chose. Elle n'avait pas remarqué que cette même femme tenait une baguette magique semblable à celle qui venait tout juste de lui être dérobée dans la main droite.
Summer ne remarqua tout ça que lorsque la femme jeta avec une célérité impressionnante une série de sortilèges sur son voleur, et qu'elle se dirigea vers elle, l'objet du délit à la main.
"Tiens ta baguette. Fais attention quand tu es dans cet endroit. Les moldus ne sont pas censés pouvoir voir ta baguette."

Non. Sans blague. La Griffy était éreintée, apeurée, énervée, lassée, mais certainement pas débile. Elle savait bien qu'utiliser sa baguette dans un endroit moldu était LA chose à ne pas faire, c'était même l'un des principes fondamentaux de la sorcellerie. On le lui répétait depuis son enfance. Mais il y a des circonstances où...
Bon d'accord, il n'y a aucune circonstance où... C'était interdit, point final, et la jeune fille n'avait pas à se justifier sur ce point. Mais comme elle détestait avoir tord, elle se contenta de baisser les yeux, et de pousser un grognement vaguement animal. Et pour le moins impoli vis à vis de celle qui venait de lui empêcher bien des ennuis, et pour laquelle elle se devait éthiquement d'éprouver un tant soit peu de reconnaissance...

C'est ce qui la fit enfin lever les yeux vers cette mystérieuse personne. Des cheveux bruns clairs, relevés en une queue de cheval haute retombant sur ses épaules. Un regard noisette au milieu d'un visage légèrement mate. Grande, avec une silhouette svelte et élancée, elle devait avoir dans les 25 ans, peut-être un peu plus. En tous les cas, elle était jolie, et paraissait bien plus gentille que ce que la rouge et or aurait voulu croire...
C'est d'ailleurs à contrecœur que celle-ci prit la parole (la fatigue lui faisait perdre tout semblant de civilité):
"Oui je sais... Désolée... Et merci pour la baguette, je ne sais vraiment pas comment j'aurais fais sans vous !"

Bon... Finalement, elle ne s'en sortait pas trop mal ! Elle tenta même de sourire à son interlocutrice, tout en la regardant dans les yeux pour paraître plus sincère.
Ces yeux...
Ce regard...
Cette lueur...
Ils lui rappelaient quelque chose, mais impossible de retrouver de quoi il s'agissait. L’australienne resta ainsi quelques secondes, les yeux plissés, avant de se rendre compte que son changement brutal d'attitude pouvait paraître étrange aux yeux de la jeune femme qui lui faisait face. Elle tenta donc une explication:
"Excusez-moi. C'est juste que...j'ai l'impression de vous avoir déjà croisé quelque part... Je vais sans doute être indiscrète mais... Vous vous appelez ?"
Ayant conscience de ne pas être au top niveau de la diplomatie, elle attendit une réaction de la femme, tout en arborant une moue d'excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Merry K. Harper, Jeu 14 Mai - 16:31



En sortant ce soir là, Merit ne s'était vraiment pas attendue à devoir récupérer la baguette d'une jeune sorcière, volée par un moldu. Si on lui avait dit qu'une chose pareille arriverait, elle ne l'aurait jamais cru en fait. Jamais un sorcier ne s'était fait voler sa baguette par un moldu. Et qui pouvait être assez bête pour lancer des sorts dans une rue où plein de petits moldus tout mignons et tout gentils se baladent. Elle peut être. Enfin, ça avait tout de même fait de l'animation à la Sullivan pour sa soirée. Et tant pis pour le bar, ça ne serait pas ce soir. Elle avait l'air encline à vouloir engager une discussion maintenant. Même si elle avait eu l'air de mal prendre la remarque de l'australienne concernant le fait qu'elle venait de se faire voler.

- Oui je sais... Désolée... Et merci pour la baguette, je ne sais vraiment pas comment j'aurais fais sans vous !

La phrase typique que la jeune femme avait entendu des milliers de fois dans des films cul-cul sur la télévision de ses grands parents quand elle allait en vacances chez eux. En repensant à ses grands parents, la jeune femme eut un frisson nerveux, se souvenant encore des yeux des mages noirs qui avaient attaquer sa famille. Ca ne datait pas d'hier bien entendu, mais c'était encore très présent dans l'esprit de la belle brune. Mais aujourd'hui, c'était d'autres yeux qui regardaient la jeune femme. Ceux de la jeune sorcière qui s'était fait voler sa baguette.

- Excusez-moi. C'est juste que... j'ai l'impression de vous avoir déjà croisé quelque part... Je vais sans doute être indiscrète mais... Vous vous appelez ?

La question étonna la Sullivan. Elle ne s'était pas attendu non plus à devoir dévoiler son identité après l'avoir secouru. Mais soit. Si c'était ce que la demoiselle voulait.

- Merit Sullivan. Et toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Summer Stone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Summer Stone, Dim 17 Mai - 15:17


Sullivan. Merit Sullivan...
Non, ce nom ne lui disait rien du tout. Summer avait dû se tromper: elle ne connaissait cette jeune femme ni d'Eve ni d'Adam. C'était d'ailleurs peu probable en fait: le seul endroit d'où elle aurait pu la connaître était Poudlard, et elle s'en serait souvenu. Une rencontre antérieure à son entrée dans cette école était impossible, dans la mesure où elle avait vécu en Australie, soit à l'autre bout de la planète.

A moins que...

Du temps où la jeune Gryffone vivait dans l'hémisphère sud, et alors qu'elle n'était encore qu'une enfant, elle avait eu une baby-sitter. Une jeune fille, d'environ 10 ans son aînée, qui la gardait parfois pendant les vacances pour se faire un peu d'argent de poche. Brune, bronzée, elle passait souvent ses vacances dans son pays natal: l'Australie.
Les parents de Summer la payaient en alternant l'argent moldu et les mornilles et gallions: c'était donc une sorcière.
Une sorcière qui passait l'année scolaire au Royaume-Uni parce qu'elle étudiait à Poudlard.
Une sorcière qui s'appelait Merit.
Merit Sullivan.

Soudain, tout fut clair. La Griffy revit clairement le regard de la jeune fille qui passait la majeure (la meilleure) partie des vacances scolaires en sa compagnie des années plus tôt, retrouvant ce regard chez la femme qui venait de lui rendre sa baguette, en pleine nuit, au beau milieu de Londres. Elle revit les rires, les blagues, les taquineries. Elle se souvint qu'elle adorait sa baby-sitter, la trouvant tellement belle, talentueuse, drôle ! A l'époque, la jeune brunette avait représenté un réel modèle pour la petite Summer. Elle était d'ailleurs la seule sorcière de son entourage qui n'était pas de sa famille et, par conséquent, la seule qui lui permettait se s'échapper de son cadre familial sans pour autant cacher sa nature profonde. Bref: celle qu'elle appelait Rit avait réussi, par sa simple présence, à apporter un peu de lumière dans l'enfance obscure de la rouge et or.

Étonnée, mais aussi amusée de retrouver la Sullivan des années plus tard, à l'autre bout de la terre, Sun souriait désormais jusqu'aux oreilles. Cette rencontre improbable avait achevé de la réveiller, et elle était maintenant parfaitement alerte. Se disant que son interlocutrice allait définitivement la trouver bizarre si elle continuait à changer d'expression chaque seconde, elle décida de tenter des explications:
"C'est bien ce que je pensais ! Tu... Vous venez d'Australie n'est-ce-pas ? Je m'appelle Summer Stone et tu... Vous... Enfin vous étiez ma baby-sitter, il y a une dizaine d'année ! Vous vous rappelez ? La petite blonde qui enchaînait les c*nneries !"

Sans se départir de son sourire, elle attendit une réaction de la jeune femme, persuadée que ces retrouvailles pour le moins incongrues allaient l'amuser elle-aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Merry K. Harper, Lun 18 Mai - 21:55


Merit avait était étonnée de devoir donner son nom à la jeune sorcière à qui elle avait rendu la baguette, après l'avoir récupéré auprès d'u moldu qui l'avait volé, trouvant sans doute attirant le fait de pouvoir faire de la lumière avec un bâton. Elle aurait tout simplement pu la remercier et la laisser repartir avant de retourner à Poudlard comme une grande sans se faire prendre par le personnel de l'établissement. Mais non, il avait fallu qu'elle lui demande comment elle s'appelait. Elle voulait lui décerner une médaille d'honneur ou quoi ? En plus de ça, elle avait l'air choquée maintenant qu'elle savait son prénom... Enfin, peut être pour une bonne raison en fin de compte.

- C'est bien ce que je pensais ! Tu... Vous venez d'Australie n'est-ce-pas ? Je m'appelle Summer Stone et tu... Vous... Enfin vous étiez ma baby-sitter, il y a une dizaine d'année ! Vous vous rappelez ? La petite blonde qui enchaînait les c*nneries !

En quelques secondes, Merit fut projetée plusieurs années en arrière. Des milliers de pensées, de journées et de souvenirs lui revinrent en tête, lui permettant de mettre un nom sur la tête de la jeune fille. Oui, elle savait bien de cette petite blonde qui ne cessait de faire des bêtises ou d'inventer les pires stratagèmes pour échapper à la surveillance de la Sullivan. La belle brune avait vu grandir Summer mais elle ne s'était pas imaginée une seule seconde qu'elle la retrouverait à Londres. Même si c'était évident. Elle savait que c'était une sorcière et elle savait aussi qu'elle avait reçu sa lettre pour entrer à Poudlard lors de son anniversaire, auquel ses parents avaient assistés. Un grand sourire répondit vite à celui de Summer. La lionne était heureuse de pouvoir retrouver la jeune fille plusieurs années plus tard. Elle avait tellement changée depuis.

-Ouah Summer... Si je m'attendais à te voir ici. Qu'est ce que tu as changé ! Ca fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu, je te vois encore bébé !

Revenir en haut Aller en bas
Summer Stone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une rencontre particulière

Message par : Summer Stone, Mer 20 Mai - 18:26


"Ouah Summer... Si je m'attendais à te voir ici. Qu'est ce que tu as changé ! Ça fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu, je te vois encore bébé !"
Encore heureux qu'elle avait changé ! La dernière fois que les deux jeunes filles s'étaient vues, Summer avait 11 ans, et Merit une vingtaine d'années, alors c'était normal que depuis tout ce temps, l'une comme l'autre aient changées !

Quoique... Au final, la jeune Sullivan ne s'était pas tant que ça métamorphosée. Elle était devenue encore plus jolie (si tant est que ce soit possible), et avait nettement grandi, mais elle avait toujours ce même regard noisette surplombant ce même joli sourire qu'alors, et ses cheveux avaient juste un peu poussé (ce qui était, somme toute, presque normal depuis le temps !).

Maintenant totalement éveillée et alerte, la rouge et or affichait un énorme sourire. Outre l'amusement que lui procuraient ces retrouvailles pour le moins incongrues, elle était réellement et sincèrement ravie d'avoir retrouvé son ancienne baby-sitter. Ses parents n'ayant jamais été très présents, trop occupés qu'ils étaient avec les jumeaux, c'était la jeune femme qui, grâce à sa propre expérience, avait appris à Summer à vivre au mieux avec sa nature de sorcière, et à ne pas révéler sa véritable identité aux moldus qui l'entouraient. C'était elle qui, avec ses mots, lui avait fait comprendre la gravité des conséquences qui découleraient de son secret révélé.
Et plusieurs années plus tard, c'était elle qui lui rendait son attribut magique le plus précieux alors qu'il avait été dérobé par un moldu ! Quelle ironie du destin !

Avec toujours ce même sourire immense affiché sur les lèvres, la Gryffone prit la parole:
"Tu m'étonnes, ça fait un choc de te recroiser ici, après tout ce temps ! Dans le sens positif du terme bien sûr, ça me fait plaisir de te revoir !"
Puis, jetant un coup d’œil aux alentours, elle enchaîna:
"Ce n'est pas vraiment le lieu idéal pour discuter, mais tant pis ! Dis moi ce que tu deviens !!"
Puis, patiemment, elle attendit une réponse.


[Désolée pour ce post tout pourri, l'inspiration viendra la prochaine fois ! :S]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une rencontre particulière

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 12

 Une rencontre particulière

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.