AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 11 sur 15
Lieu de passage
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Re: Lieu de passage

Message par : Azaël Peverell, Lun 12 Déc - 0:52


Alors que tu te laisses doucement envahir par le froid qui t'entoure et s'insinue en toi telle une bête vicieuse qui te glace le sang, le coeur, et le corps, tu te sens presque bien. Un genre de sentiment d'abandon qui fait disparaître toute la culpabilité. Courage ou lâcheté... Tu ne sais même pas comment juger. En tout cas t'es un peu apaisé. T'as laissé la colère te quitter. Avec toute forme de volonté. Simplement abandonné, se laisser aller. Se faire recouvrir par la neige, être pris dans son manteau blanc, réconfortant, et libérateur. T'endormir ainsi bordé, pour ne plus jamais te réveiller. Douce idée.

Mais d'un coup, une sensation de chaleur se fait sentir. Tes vêtements trempés par la neige, qui en avaient été recouverts, se retrouvent totalement secs, et légèrement chauds. Agréablement chauds. Ce qui te fait prendre soudainement conscience de la température extérieure, et de la connerie que peut représenter le fait de s'endormir complètement bourré sous la neige en plein hiver. Parce qu'au fond, t'aimes autant éviter de crever maintenant. Un cadeau blessant ou pas de cadeau du tout, au fond, ce n'est pas si différent. T'as juste à te dire que c'est un Noël pourri qui te laisse totalement incompris. Un de plus parmi tant d'autres. Tu avais tort d'espérer avant la soirée.

-Hey Aza, c'est pas le moment de dormir...Au moins enfiles ça, je voudrais pas que tu attrapes froid.

Un manteau a atterri sur ta tête. Ton manteau pour être exact. Tu rouvres les yeux et te redresses en enfilant la veste. Tu lances un regard à Aileen, mais elle semble se détourner pour aller s'occuper d'un autre invité. Tu bois quelques gorgées de vodka dans un haussement d'épaules. Au fond, ça t'arrange. Ça t'évite de passer par la case remerciements, et tu ne peux que t'en porter mieux. Même si tu ne comprends pas trop pourquoi elle a pris la peine de s'occuper ainsi de toi. Après tout, c'est quelque chose qui ne t'est presque jamais arrivé, qu'on s'occupe de toi. Alors ça te touche un peu. Juste un peu quoi. Faut pas trop en demander non plus.

Tu t'attardes pas davantage dehors. Tu commences à avoir froid, maintenant que t'es vraiment revenu à toi. Et tu préfères aller picoler à l'intérieur, voir même aller te moquer un peu de Nya. Après tout, c'est le genre d'activité toujours sympa. Ca passera un peu la soirée en attendant que Trystan et Merry soit un peu plus alcoolisés, et que tu puisses commencer à réellement t'amuser. Donc tu rentres à l'intérieur, te redébarrasse de ton manteau, en laissant le cadre offert par la Gryffondor dessus, et tu t'avances dans la maison, vodka toujours à la main. Impossible de trouver Nya, que ce soit dans le salon ou la cuisine. Alors t'ouvres des pièces un peu au hasard.

Jusqu'à enfin tomber dessus. T'entres dans la pièce d'un pas décidé en voyant la chevelure reconnaissable de ton amie, et t'arrêtes net, bouteille toujours pendue au bout des doigts en voyant la scène qui s'étale devant toi. Nya semble maintenir l'un des invités plaqué au mur et a sa bouche tout près de son oreille, comme pour lui chuchoter quelque chose. Rapidement, un large sourire s'étire sur tes lèvres. Ta voix s'élève alors, clairement moqueuse parce que tu n'es nullement gêné d'interrompre le couple qui te fait face.

- Bah alors, petite fille, c'pas des manières de violer ses invités...

Tu montres alors la bouteille de vodka que tu tiens à la main d'un air faussement attristé.

- T'vois pas c'que j'me retrouve à boire ? Serait temps que tu me rendes le whisky là.

Et enfin, te tournant vers l'autre inconnu :

- T'veux picoler ? J'te préviens, c'est aussi bon que des produits ménagers ce truc...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Mangemort 91, Lun 12 Déc - 1:49


Autre preuve que leur superbe ne leur avait pas été ravi par l'exécrable élixir qu'ils avaient du se forcer à engloutir: il ne fallut guèré de balancement de l'horloge à leur promise pour se décider à les suivre. Heureux de voir que l'élue de leur coeur ne saurait résister à leur charme incroyable, ils se dépêchèrent de trouver une pièce libre dans l'étriqué corridor de la demeure heureuse.

Tout alla ensuite très vite. Plaqués au mur par l'objet de leur désir, ils se retrouvèrent coincés sans aucune autre possibilité d'échappatoire. Ceci dit, ils n'avaient étrangement aucune envie de s'enfuir au loin de cette aphrodite à la chevelure flamboyante. Leur coeur, ou du moins ce qu'il en restait rata un battement alors que la jouvencelle approchait ses lèvres des leurs, les effleurant doucement avant de caresser leur cou de son souffle chaud, faisant monter en 1 un désir ardent.  Ils allaient s'abandonner à elle lorsque la phrase atteint enfin leur boite crânienne, y résonnant de tout son sens. Elle savait qui ils étaient, comment était-ce possible ? Ils ne l'avaient vu qu'une seule fois jusqu'ici, en compagnie de cette chère 28... Ils comprirent alors. Cette façon de parler d'eux même lorsqu'ils abandonnaient leur nom à leur matricule. Ils avaient aujourd'hui aussi fait usage de ce pluriel inconvenant. Malheureusement, la potion les aveuglant trop pour qu'ils puissent réaliser le risque qu'ils encourraient, ils plongèrent leurs lèvres dans le cou de Nya et l'embrasserent tendrement.

C'est ainsi que les trouva le jeune Azaël en entrant dans la pièce. Dernière personne que 91 souhaitait voir débarquer ici car il interrompit leurs ébats et laissa à la rouquine une possibilité de fuite. Les laissant seuls et démunis appuyés contre le mur. Ne sachant trop que faire c'est alors que leurs yeux se posèrent sur le nouveau venu, et que si l'attention de 1 restait braquée sur Miss O'Neil, les neuf s'embraserent, elles aussi perturbées par le liquide qui coulait dans leurs veines. L'invitaton a partager la liqueur ne fut pas de refus, et ils s'approcherent doucement du jeune homme, remarquant la goutte de vodka qui perlait au coin de ses lèvres. Des longs doigts fins de ce corps d'emprunt, ils allèrent l'essuyer tendrement avant de porter leurs doigts à leur bouche afin d'y récupérer le précieux élixir.  

Alors qu'ils plongeaient leur regard animé d'une passion ardente dans les yeux de l'innocent, ils se pencherent en avant vers le nouvel objet de leur désir, mêlant leur souffle à celui du serpentard dans un proximité presque intime. Et alors qu'il continuait à se pencher dangereusement... Ils attraperent la bouteille des mains du jeune homme et se redresserent brusquement avant d'en prendre une rasade.

"Nous avons quelque chose pour toi jeune homme, un cadeau qui, nous l'espérons, saura être à la hauteur de ta grandeur."

Joignant le geste à la parole, ils tirerent de leur cape un portefeuille dérobé sur l'une de leur précédente victime.

" Fais-en bon usage."
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Lieu de passage

Message par : Nya O'Neal, Lun 12 Déc - 3:06



Le pauvre bougre n’avait pas l’air de savoir ce qui l’attendait. Il me suivit sans dire un mot, visiblement impatient de pouvoir se livrer à ses pulsions qui, pour une fois, ne seraient peut-être pas meurtrières. Il se laissa plaquer contre le mur sans broncher. Collée contre sa poitrine, je sentais son cœur battre la chamade. Mine de rien, c’était plutôt plaisant comme sensation, de se sentir ainsi désirée – même si je savais pertinemment que c’était uniquement lié aux effets de la potion. Ma remarque ne sembla pas l’affecter plus que ça ; il devait être vraiment atteint par la drogue qu’il venait d’ingurgiter. Plutôt que de réagir de façon excessive comme le Mangemort qu’il était l’aurait probablement fait à jeun, le jeune homme approcha à son tour ses lèvres de mon cou et y déposa un tendre baiser. Je fermai les yeux, profitant du moment. Je me surpris même à passer gentiment mon bras derrière sa tête, l’attirant encore un peu plus près de moi. Je n’avais pas la moindre intention d’abuser mon invité, mais il commençait à pas mal me chercher, là… S’il y avait bien une chose qui fonctionnait à tous les coups, c’était de s’en prendre à mon cou.

Heureusement pour moi -et pour lui d’ailleurs-, Azaël ne tarda pas à faire irruption dans la pièce, tout aussi sarcastique que d’habitude. T’en fais pas, bébé serpent, ce n’était pas dans mes intentions. S’il devait se passer quelque chose avec le jeune homme, ce serait un jour où nous serions tous les deux sobres. Il brandit alors sa bouteille de vodka dans les airs et m’invita à lui remettre la bouteille de whisky pour lui épargner le goût de l’alcool qu’il tenait dans les mains. C’est vrai que la vodka, c’était bien meilleur dans des cocktails qu’à boire pur. Au moins, il s’était visiblement rendu compte que Lïnwe avait fait ses besoins dans la bouteille de rhum avant qu’il ne soit trop tard… Décidément, cette soirée partait complètement en vrille. D’ailleurs, il était peut-être temps que j’aille annoncer la prochaine épreuve. Le sourire aux lèvres, je m’éloignai donc doucement de ‘John Smith’.

« To be continued… »

Il allait probablement se réveiller, à un moment ou à un autre dans la soirée, et me retomber dessus en réalisant ce que je lui avais dit quelques minutes plus tôt. Je l’attendais de pied ferme. Mais en attendant, je laissai les deux jeunes hommes vaquer à leurs occupations et retournai dans la salle principale. De toute façon, ils en étaient apparemment rendus à s’échanger une nouvelle flopée de cadeaux… Why not.  De retour dans la pièce principale, je remarquai que la température avait baissé de plusieurs degrés. Certaines personnes devaient avoir jugé bon d’aller faire un tour dehors… Tant mieux, puisque la prochaine épreuve allait se dérouler à l’extérieur. Je plaçai deux doigts dans ma bouche et sifflai un bon coup histoire d’avoir l’attention de tout le monde.

« La prochaine épreuve va pouvoir commencer. Pour celle-ci, je vous conseille de reprendre vos manteaux et de vous habiller le plus chaudement possible, on s’en va tous se geler les miches dehors! Aileen a sorti plusieurs vestes qui restent à la disposition des plus frileux qui ne seraient pas sortis assez couverts. »

Parlant de la vert et argent… Où est-ce qu’elle était rendue celle-là, encore? À vrai dire, il manquait pas mal de monde. Ils étaient certainement dehors. Baaah, tant pis, mon amie se chargerait de refaire mon petit speech aux abonnés absents, je ne comptais pas m’arrêter en si bon chemin.

« Vous devez donc maintenant construire, en équipes, un bonhomme de neige à l’aide de sortilèges, et uniquement de sortilèges. Pas de boule de neige à la moldue, là, non, on veut pouvoir constater l’étendue de vos talents. Il vous faudra donc construire successivement son corps, sa tête, ses habits et ses accessoires. L’équipe qui aura le plus beau bonhomme de neige à l’arrivée remportera la manche. »


J’avais bien hâte de voir ce que ça allait donner. Je me dirigeai donc vers la garde-robe et entamai la distribution des manteaux.

HRP:
 


Dernière édition par Nya O'Neal le Mer 14 Déc - 0:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 14 Déc - 0:10


Tu ne t'en rends absolument pas compte. Pousser Merlin dans les filet du diable. Le bouchon est bien, bien trop loin. Tu n'as même plus le souvenir d'avoir pris la potion. A l'inverse des autres invités qui te prennent pour un taureau affamé de corrida. Tu as bien la queue en l'air, les cornes sont pour quelqu'un d'autre par contre. Tu vises los toreros qui t'entoures. Cercle vicieux. Le rouge t'attire plus encore. Rouge comme l'amour. Rouge comme le sang.

« Lïnwe, pas que ta compagnie soit désagréable hein, loin de là, mais... »
Une phrase qui t'aurait surement marqué à jeun. Tu passes ton tour.

Un autre taureau te remplace. Toi, t'en profites pour t'esquiver. Faire la pisse. Et r'partir dans ton corridor. Glacial comme la neige. Un couloir de mort. Ça tombe bien, on est en hiver. Tu vois un cadavre par terre. Ou un mec qui dort. Qui se borde de flocons. Tu comprends pas trop le concept. La tête sur le côté, tu l'observes. Ça s'trouve, il est décédé ?

Puis, sans t'en rendre compte. Un ange aux cheveux démons t'offre un manteau. Enfin, c'est le tien. Super le cadeau. Tu gèleras pas sur place. Pas comme l'autre claqué au sol. Elle lui apporte aussi un manteau. Le sien ? Pas très original. T'as envie de protester. Que les cadeaux, ça s'fait pas à tout le monde. Et que chaque cadeau est unique pour la personne. Elle s'fait pas chier, l'hôte. Ou c'est p't'être pour mieux apprécier la fête ? L'esquiver est un bon moyen. Elle te donne aussi une fiole. Que tu dois boire, pour aller mieux paraît-il.

« Vous devez donc maintenant construire, en équipes, un bonhomme de neige à l’aide de sortilèges, et uniquement de sortilèges. Pas de boule de neige à la moldue, là, non, on veut pouvoir constater l’étendue de vos talents. Il vous faudra donc construire successivement son corps, sa tête, ses habits et ses accessoires. L’équipe qui aura le plus beau bonhomme de neige à l’arrivée remportera la manche. » tu te retournes, tout étonné. Voilà que tout le p'tit monde t'as suivi. T'es vraiment un leader, même pour tous ces gens. Inconnus. Tu pèses dans le milieu. Un sourire aux lèvres, tu te mets au travail. Un bonhomme de neige ? Pas si compliqué que ça. Par contre, la difficulté du défi serait de garder son équipe au complet. L'autre charogne qui était tantôt couchée par terre pourrait être une menace à la victoire.

T'avais même envie de bâtir l'édifice neigeux sur son bide un peu trop imbibé. Allez ?
Il est où ce c*n ?


2 — Un Artes Constringitur pour bâtir le corps du bonhomme. Appelons-le Maurice. Suivi d'une paire de Fria pour renforcer le tout. [réussite critique]
1 — Un Artes Constringitur en forme de boule. Une boule énorme. Le beau bébé ! [réussite normale]
3 — Un Artes Constringitur en forme de carré. Bah quoi ? C'est du Maurice contemporain. [échec normal]
4 — Il balance un tas de neige sur Azaël. C'est lui, le bonhomme de neige ! [échec critique]


Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Mer 14 Déc - 13:44, édité 1 fois (Raison : modif pour cohérences)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Maître de jeu, Mer 14 Déc - 0:10


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Arya Chamelet, Mer 14 Déc - 16:28


Sourire. Encore et toujours. Oublier les malheurs, oublier les problème. Profiter. De chaque minute. Vivre. Battre des ailes dans le sens du vent et le sentir nous pousser, nous conduire jusqu'au bout. Souffler. Une bonne fois pour toute. Et sentir une bonne fois pour toute les battements du coeur sous notre poitrine de fer que je parvenais enfin à libérer. C'est donc ça la vie ? On chante, on danse, on échappe à cette société si folle. On est entouré de nos copains, on les aime, ils nous aiment. On souris, jusqu'à à avoir mal aux dents, les pomettes redressées, les yeux pétillants. On bois, tout ce qu'on trouve. On s'en fout, on est jeune, on a la vie devant nous. On existe, on est là. On réalise enfin qu'il ne faut pas regretter, mais penser au présent. On perdure dans le temps, on résiste à tous ces problèmes de vieux, de société, de politique, du monde. On conduit les rênes du futur, nous. Alors arrêtons de pleurer, de gémir, et voyons les choses du bon côté.

Si seulement. Si seulement je pouvais me dire ça tous les jours. Si seulement je ooubais être dans cet était euphorique tous les jours. Je ne veux pas être égoïste devant ces gens si tristes. Mais pourtant. Eux. Ils n'hésiteraient pas à rire sous mon nez. Et je sais. Je sais qu'au fond ce n'est pas pour ça que je suis si maussade. Je sais à quoi c'est dû. Mais pour l'instant, les papillons volent autour de moi. Ils me guident. Me protègent. Je les suis. Jusqu'à Nya qui annonce la suite des épreuves. Je suis toujours dans la même équipe à mon grand bonheur. Car je suis avec Merry. Et cette fille est cool. Nous allons devoir faire des bonhommes de neige. Pourquoi ? Cela ravive tellement la flamme des souvenirs que je suis prise d'un vertige. Je m'appuie contre un mur, et ferme les yeux, quelques secondes, pour repprendre mon souffle. C'est mon père qui apparaît dans ma tête. Son visage de gros nounours. Ses deux grands yeux noirs. Je le vois me jeter de la neige sur la figure. Je le sens me prendre dans ses bras pour m'enterrer dans la neige. Il est là. Des visions. Partout et tout le temps. Ferme mon esprit. Il danse entre les flocons, tourne autour de moi, ondule dans le vent frais. Les lumières orangées des lampadaires qui nous éclairent. Elles illuminent nos sourires et nos coeurs. Et la neige, qui toujours tombe. Mais il faut que j'arrête. De penser à tout ça. Stop.

Nya nous appelle et nous devons nous rendre dehors. Je passe devant Merry et rit sous son nez. "Allons faire des bonhommes de neige ! Cela faisait longtemps." Mon sourire baisse un peu en intensité. Les souvenirs qui remontent encore et encore, sans demander mon avis. J'essaye de les enfoncer au fond de mon âme mais ils sont lourds, trop lourds pour mes petites épaules. Je marche tout droit jusqu'à la porte de sortie. J'attrape mon gros manteau qu'Aileen me tend. Et me voilà dehors, dans la froid et la neige. La lune nous éclaire tous de ses rayons argentés. Lïnwe a déjà commencé son bonhomme. Une jolie boule se forme.  Je me place assez de loin de lui et sors ma baguette, presque les larmes aux yeux qui gèlent au contact du vent glacial qui souffle dehors.

1 : Un petit Artes Constringitur de lancé, un joli t'as de neige de formé ! Mais bon, c'est pas ce qu'on voulait. [Échec normal]
2 : Pourquoi est-ce qu'on voit le sol là où j'ai lancé le sort Artes Constringitur et que la neige forme un cratère ? [Échec critique]
3 : La baguette produit un pof après avoir prononcé la formule Artes Constringitur et un magnifique corps apparaît, on voit tous les détails. On distingue même un nombril. [Réussite critique]
4 : Un Artes Constringitur, un deuxième, un troisième ... Ah ça y est, une boule se forme ! Ouai, on aurait pu faire mieux. [Réussite normale]
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Lieu de passage

Message par : Crystal M. Ertz, Mer 14 Déc - 16:55


Lancer de dés pour Arya Chamelet
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Maître de jeu, Mer 14 Déc - 16:55


Le membre 'Crystal M. Ertz' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Azaël Peverell, Ven 16 Déc - 12:33


Dès que t'as proposé à picoler au type et que t'as vu son regard envers toi, t'as compris que t'avais fait une connerie. Le type a l'air complètement... Obnubilé par toi. Il en délaisse même Nya qui finit par t'abandonner lâchement aux côtés du type. Bonjour la solidarité celle-là... Tu te retrouves à devoir gérer la situation tout seul comme un grand, et clairement, dans ce contexte, c'est pas vraiment ce en quoi tu excelles. Tu regardes le type s'approcher de toi, en te retenant de reculer devant lui. Sérieusement, c'est quoi cet éclat dans ses yeux ? Il tend même la main vers toi. T'es complètement immobile. En fait, t'es juste à moitié flippé et t'es pas foutu de bouger. Sûrement un peu trop d'alcool dans tes veines.

Et le voilà qui pose son doigt sur le coin de tes lèvres. Le contact te tend complètement. Toujours aussi immobile, t'es complètement paumé entre ton envie de te tirer en courant et celle de lui coller ton poing dans la tronche directement. Surtout que v'là qu'il suce son doigt. Sérieusement, c'est carrément malsain son truc là. Et en plus maintenant il se penche dangereusement vers toi. Mais sérieux, tu lui as fait quoi pour qu'il réagisse comme ça ? Alors que tu t'apprêtes clairement à lui coller ton poing dans la tronche parce qu'il s'approche vraiment trop de tes lèvres à ton goût, il attrape la bouteille de vodka et se redresse. Ok, tu préfères largement ça.

"Nous avons quelque chose pour toi jeune homme, un cadeau qui, nous l'espérons, saura être à la hauteur de ta grandeur."

Tu fronces les sourcils. Qu'est ce qu'il baragouine encore ? Et pourquoi il parle de lui comme si il était plusieurs ? Tu le connais pas, t'es bien sûr de ça. Sa tronche te dit rien, et c'est très bien comme ça. En plus, t'as déjà eu ton cadeau par l'autre gamine de gryffondor. Alors t'as rien à attendre de plus venant des invités à cette soirée. Et voilà qu'il sort de sa cape un portefeuille. Que tu connais. T'as essayé de le tirer. Sauf que t'es bien sûr que personne ne le sait. Enfin en tous cas, pas le type en face de toi.

" Fais-en bon usage."

Tu prends l'objet en l'observant plus attentivement. Le type a dû changer de tête. Tu sais qui il est au fond. Ca ne peut qu'être lui. T'ouvres le portefeuille, juste pour vérifier que c'est bien celui auquel tu pensais, et tu finis par sourire à l'inconnu peut être pas si inconnu que ça, finalement. Et au moins, ça te fait un cadeau de Noël carrément cool comme ça. Comme quoi, il y a une première fois à tout.

- Merci. Par contre, la prochaine fois, évite ton numéro de charme, c'est juste flippant.

Tu ne cherches pas à le faire avouer qui il est réellement. Parce qu'au fond, tu t'en fout. Tu te doutes juste que tout cela n'est qu'un déguisement. Et tu finis par sortir de la pièce, sans te soucier de savoir s'il te suit ou non. Tu reviens dans la pièce où se déroulait l'action, pour la trouver... Vide. C'est quoi ce délire, la fête est finie et tout le monde est rentré ? T'as même pas encore tout bu, faudrait pas déconner. D'ailleurs tu visualises une bouteille de whisky et l'attrapes directement avant de retourner dehors. En étant couvert, cette fois. Comme quoi, t'es presque prévoyant comme gars. Et là, tu retrouves tout le monde. Apparemment, faut construire un bonhomme de neige avec la magie. Rien de plus simple !

Tu sors donc ta baguette, repère celui de votre équipe qui a déjà un joli corps. C'est le blondinet qui a pissé dans le rhum qui s'en est chargé. Ce type, t'as envie de lui faire boire tout l'alcool qu'il a gâché tellement ce qu'il a fait te débecte. Y'a un minimum de respect à avoir, surtout quand on parle de rhum. Tu finis cependant par t'en détourner pour essayer de faire la tête du bonhomme de neige.

1- Tu lances un Artes Constringitur et forme une tête qui ressemble plus à... Bah à rien en fait mais le corps reste toujours aussi beau ![Echec normal]
2- Tu lances un Artes Constringitur et une tête parfaite se trouve au dessus du corps. Sisi, on pourrait même penser qu'il est vivant tellement il est beau ce bonhomme de neige ! [Réussite critique]
3- Tu lances un Artes Constringitur et le bonhomme de neige est plutôt beau. Enfin y'a deux sphères l'une sur l'autre quoi. [Réussite normale]
4- Sérieusement... T'as beaucoup trop picolé pour lancer le moindre sort. Tu finis juste par glisser sur la neige et te rétamer sur le corps fabriqué par Lïnwe. Y'a plus qu'à tout recommencer ! [Echec critique]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Maître de jeu, Ven 16 Déc - 12:33


Le membre 'Azaël Liderick' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Lieu de passage

Message par : Lizzie Bennet, Dim 18 Déc - 23:51


(Jamais trop tard pour sauver la team)

à peine apparue ma partenaire disparaît
et je tournoie parlotte chante en solo encore
je crois qu’un homme m’observe
mais pas comme ils me regardent en temps normal
lui est plus analytique que séducteur
à croire que je suis son rat de laboratoire
ok j’étais le cobaye mais pas besoin d’en faire tout un plat
calme toi vhagar range tes jugements
si tu ne veux être demain
mon rat des villes
rat des champs
et que je te fasse rôtir la queue
une ombre passe entre son oeil scrutateur
et le mien moins bavard que mes lèvres
un peu terne pour une fête
peut-être car sous le masque des rires
et des éclats de vie
pointe encore le doute
et la peur
et le froid
l’ombre pourtant ne bouge pas
elle reste là
alors je la regarde en retour freinant mon pas
linwe
linwe qu’il s’appelle
oh lui était un cobaye
comme on en fait plus
comme il m’en faudrait
il me regarde à vide
un instant je me demande
s’il se souvient
je lui parle je crois

je ne sais plus trop de quoi
j’ai les lèvres qui claquent et fouettent des mots sur leur passage
les crachent en autant de nuages de souffle
derrière l’ex-rat et le pseudo-savant m’observent
mais je ne les vois plus
la frénésie dansante m’enveloppe
comme une drogue distincte
il y a la pression du pied contre le plancher
la cheville incertaine lors d’une passe improbable
le talon qui foule et glisse et râpe
avant que la pointe ne le rattrape
les cuisses qui s’enlacent et s’embrasent
et se lassent des zigzag freinent un rien
pour laisser les bras guider la cadence
non
c’est faux
ce ne sont les bras
le mouvement part du creux du ventre
la gravité tient en un point
et de celui ci bascule tout le reste
ma partenaire revient
elle a l’oeil vif et les lèvres fébriles
les mains qui tressautent presque d’enthousiasme
elle a une fiole pour moi
un philtre d’embrouille ?
se souvient-elle que j’en produis plus que de raison ?
entre les chaudrons et mon esprit
je dois être une véritable usine humaine
son offre me surprend
et me touche en même temps
je cache dans mon exigence
le trouble qui m’assiège
je ne parviens à me rappeler
de la dernière fois qu’on m’a offert quelque chose
oui je sais
ici les gens venaient se faire des cadeaux
mais elle
elle c’est différent
elle ne me devait rien
elle me donne pour le plaisir de donner
et je ne sais qu’y répondre
tout ce floute
un instant la potion perd effet
un instant mes lèvres restent ouvertes
comme un poisson dans un bocal
je ne sais remercier les gens moi
tout ce que je sais faire est mettre mon corps en vente
un instant je manque d’ailleurs
de l’embrasser
tout simplement
avant de me souvenir
que remercier
comporte merci
et je murmure dans un soupir
à peine audible
une chaîne de merci
j’ai un train à vapeur dans l’oesophage
et il ne carbure qu’à un mot
un seul
que je lui lâche au creux de l’oreille
les membres enfin en arrêt
elle coupe mes balbutiements d’un tour de bras
voilà qu’elle m’embarque dans son pas
et on tourne et rit et un autre homme nous regarde
son regard est différent de vhagar ou lïnwe
je ne le connais pas non je ne crois pas
ce n’est d’ailleurs moi qu’il regarde
plutôt la rouquine qui s’agite entre mes mains
il la couve d’un oeil triste
je vois en lui le messager de la mort
don’t kill the messenger

je sais
pourtant
pourtant ce serait simple d’intercepter l’arrivée des mauvaises nouvelles
d’un coup de lame
d’un coup de poison
d’un coup de baguette
tout ce que vous voulez
tant qu’il ne touche celle-ci
pourtant son regard est pressant
encore
toujours des gens qui regardent
au lieu de vivre
directement
je me souviens du temps où j’étais comme eux
où j’essayais de comprendre les gens
avant d’accepter que la priorité
était d’apprendre à me connaître
beaucoup ne feraient que caresser ma vie
c’est avec moi qu’il allait falloir vivre
jusqu’au bout
moi qu’il fallait apprendre à libérer
si je ne voulais la tuer
on ne nous laisse pourtant nous embraser longtemps
je vois Ils en proie à un comportement irrégulier
crois me souvenir qu’Ils a pris une fiole
le nez se froisse
comme une feuille d’automne
elle l’entraine dans le corridor
ça sent pas bon
ça sent pas bon
j’allais prendre congé
quand une voix se mêle à nos pas
j’ai le temps de l’identifier mais non de lui répondre
vhagaragebzdjsvzeqnjkfs
je déverse plus de gerbe que de mots
great
c’est magnifique
je vomis pas assez avec la grossesse non monsieur
monsieur veut dicter à mon corps quand le faire
sous prétexte que la définition d’une femme serait
de ne savoir rien dire de censé ?
cette fois ce n’est le nez qui se hérisse
c’est mon échine toute entière
difficile pourtant d’aller l’égorger
quand les vomissements ne veulent se tarir
baguette en main je tente de me lancer
un fckin Finite incantatem
obligé, les deux premiers sorts finissent perdus
et contre ma jambe
ce n’est qu’au troisième qu’une respiration
me permet d’interrompre pour de bon
le flux acide me rongeant
mon hôte s’insurge contre son comportement
incante et me défend promptement
j’apprécie la solidarité féminine manifestée
j’aurais bien réglé son compte au beau c*nnard de nordique
mais il peut attendre
il peut attendre quelques minutes
difficile de savoir si l’on peut en dire autant d’Ils
je crois qu’Aileen aussi les a vus
elle veut prendre le relai
l’idée me déplait
pour connaître la bête je préfère m’en charger
laisse, je m’en occupe
(on appréciera que ce sont mes premiers nouveaux mots)
(et qu’ils ne sont suivis d’un flot de 6000 caractères)
(je crois que son sort de b*tard avait le mérite d’être utile)
(pas sûre qu’on puisse en dire autant du gars)
(enfin je sais pas)
(il me laisse perplexe)
(mais son heure n’est venue)
(d’abord je dois arrêter Ils - Nya joue trop)
(je ne voudrais qu’il fasse)
(quelque chose qu’elle)
(regrette à jamais)
(ne puisse)
(oublier)

elle me file les deux antidotes
je prendrais le mien après
d’abord, « John Smith »
je t’en mettrais des john smith
saleté de f-

un petit gars (Aza) est arrivé sur les lieux avant toi
il a une bouteille de vodka et un air ailleurs
que tu reconnais
pour l’avoir déjà vu
je souris
le laisse interrompre la scène
se voir offrir un porte feuille
s’éloigne
et la Nya aussi
quand elle passe près de moi
je lui susurre
il y a des jeux à éviter

d’une voix qui n’a rien de joueuse
la lèvre supérieure forme un trait presque dur
son inconscience
m’affole
elle ne mesure pas toutes les façons
dont sa petite expérience pouvait tourner
j’attends que le petit parte
plante dans mon novice un regard plus doux
fais gaffe
à elle à toi

on ira dans les détails plus tard
Ils attire déjà trop l’attention
n’oublie pas que tu es plus que toi

l’antidote passe de mes mains à ses lèvres
et je disparais en voleuse
en ombre au pays des ombres
je termine mon propre antidote
avant de suivre les indications du prochain jeu
des images me reviennent
« Je voudrais un bonhomme de neige
Oh, viens jouer avec moi! »

comme un souvenir tendre
d’une ancienne ritournelle
tais toi
on l’on tuera
la zingara
je réfléchis
troublée par l’exercice
il s’agit de manipuler de la neige
et tout le monde la traite comme de la glace
je peine à comprendre pourquoi ça marche
tente autre chose
j’ai toujours été du genre
à tenter d’autres voies
sans desserrer les lèvres
(j'ai trop parlé déjà ce soir)
je lance...

1 – Le Plasticinum est une réussite absolue. J’ai entre les mains une pâte à modeler naturelle, je fais mumuse, c’est trop stylé, wahou une boule toute ronde ! [réussite critique]

2 – A force de regarder la glace des autres, je mise sur un Circumglacie et ça ressemble pas du tout mais alors pas du tout à un corps de bonhomme de neige. Va falloir que quelqu’un achète mon attention parce que là c’est la déchéance. [échec critique]
3 – Etant un peu à l’ouest, j’utilise un Terraballi Mortis formant une sphère parfaite, mais de terre. Pour la cohérence, on repassera. [échec normal]
4 – Le Montem Tractus est une réussite, mais il reste assez impropre à former une sphère parfaite. Le corps, quoiqu’identifiable, est quelque peu cabossé. [réussite normale]

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Maître de jeu, Dim 18 Déc - 23:51


Le membre 'Lizzie Bennet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Merry K. Harper, Jeu 22 Déc - 1:01


Désolée c'est moche moche, mais je devais poster pour être plus ou moins dans les délais ! XD

La soirée se passait plutôt bien aux yeux de Merry. Elle était tombée dans une équipe plutôt cool, bien qu'il y avait une personne inconnue qui les accompagnait. Mais cet homme, nommé John Smith, et auquel la jeune fille avait offert son cadeau avait servi de cobaye pour la première épreuve lancée par les deux hôtes du soir. Si bien que Merry, Arya et Sean avaient échappé à la potion qui n'était sûrement pas des plus agréables à boire. La rouquine restait encore bloquée à ce niveau là, même si ses cours particuliers avec miss Evans lui avaient permit de surmonter sa peur du cours de potions. Elle était bien contente de ne pas avoir été choisit par les hôtes. Tant mieux pour elle, tant pis pour son équipier ! En plus de cela, s'ils avaient bien deviné le nom de la potion, la rouquine se serait sans doute ridiculisée si elle avait été sous son effet. De l'Amortentia... Imaginez la se diriger vers Azaël, les yeux en forme de cœur. C'était dingue.

Alors forcément, elle était bien contente de ne pas devoir exposer ses sentiments devant tout le monde. Et heureusement, l'épreuve était terminée ! Et la deuxième pointait le bout de son nez. Sauf qu'ils devaient aller dehors. Frissonnant d'avance, Merry attrapa son manteau qu'elle enfila rapidement, le fermant presque jusqu'au cou, lequel elle cacha avec une écharpe. Remettant ses gants, elle suivit le reste des invités vers l'entrée, les imitant en sortant dehors. Là, les équipes devaient construire un bonhomme de neige. Mais à l'aide de la magie ! Ce qui n'était pas gagné. Arya fut la première à se lancer pour l'équipe de Merry. Prête à faire le corps, elle lança son sortilège qui, malheureusement, rata, laissant un tas de neige sans forme devant eux. Bon, allez, la jolie rousse pouvait bien rattraper ça. A son tour, elle s'avança, bien prête à lancer un Wingardium Leviosa de ce nom.


1 – Le sortilège de Merry est une réussite, bien que la boule de neige reste bancale. C'est déjà pas trop mal ! [réussite normale]
2 – Merry s'en sort parfaitement bien. La boule est bien ronde, bien lisse. Nickel chrome pour un corps de bonhomm de neige ! [réussite critique]
3 – La neige s'échoue misérablement dans un nouveau tas de neige. Un peu différent du précédent, mais ce n'est toujours pas une boule. [échec normal]
4 – Le tas de neige disparaît complètement, s'éparpillant un peu plus loin, au fur et à mesure de son chemin. Une lévitation catastrophique. [échec critique]
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Maître de jeu, Jeu 22 Déc - 1:01


Le membre 'Merry K. Harper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Lieu de passage

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 23 Déc - 0:56




Un coup sifflé annonçait déjà le début d'une nouvelle épreuve. Pas le temps de chômer par ici. Fallait reconnaître qu'elle était plutôt heureuse que le jeu des potions se terminent car qui c'est à quelle point ça aurait pu dégénérer si ça avait durer plus longtemps. Travaillant elle-même avec ce genre de mixtures quotidiennement, la brunette en connaissait bien les avantages et les inconvénients. Mais devait-elle réellement se réjouir? "Se geler les miches"? Non! Fallait vraiment ressortir par ce froid de canard? Même les canards n'allaient plus dehors à une température pareille, c'était sûr certain.

De plus, avec sa drôle d'équipe, elle n'était pas vraiment certaine du résultat de cette seconde épreuve. Vu son grand talent en sortilège (elle tousse une fois, deux fois, trois fois dans le froid rien qu'en y pensant), elle ne sûrement pas le maillon fort de l'équipe, ou du moins, c'est ce qu'elle espérait parce qu'aussi non, ils étaient pas dans la panade... Le fait qu'il y ai un gamin qui n'avait même pas 16 ans dans l'équipe et qui venait en plus de subir une potion était problématique. Tout en allant dehors après s'être correctement emmitouflée, la sorcière jetait des coups d'oeil inquiets au dit jeune homme (Lïnwe) tout en conservant son périmètre de sécurité. Il avait un air bizarre aussi, elle se demandait ce qu'il pouvait bien se passer dans sa tête à celui-là... Mais contre toute attende, son sortilège fonctionna plutôt bien. Première belle bouboule pour leur équipe. Comme quoi fallait jamais juger les gens trop vite.

Puis l'autre jeunet rappliqué rapidement par derrière, et pour lui aussi c'est un succès. Leur équipe serait elle bénie des Dieux de la Magie? Ça rajoute de la pression sur les épaules de la Crys' en fait. Elle regarde en arrière, histoire de voir où les autres en étaient. Ils étaient les plus avancés, mais Lizzie venait de réaliser un sortilège parfait. Nope, elle n'aurait pas du regarder en arrière. On pouvait passer son tour ou bien? Rassemblant son courage et pour conserver sa dignité, la brunette sortit sa baguette et la pointa à côté du bonhomme.

1. #Inanimatus Apparitus : Ah oui. Mais non. Elle a dit le sortilège, un début de tissus est apparût, mais Crys a eu la mauvaise idée de tourner la tête et fut complètement distraite par le cache-oeil de Lizzie. Du coup, il avait rien à se mettre le pauv' bonhomme. [échec critique]

2. #Inanimatus Apparitus, le vêtement apparaissait petit à petit. C'était pas très bien fait et le sort était plutôt maladroit, mais ça ressemblait assez bien à un costume de Scoutt à Pétard. Une lévitation plus tard et le bonhomme était prêt. On pouvait l'appeler Scrouty?[Réussite normale]
3. #Inanimatus Apparitus, une tenue pleine de plumes et super sexy apparaît. On se serait cru au Cabaret. C'est orange et doré. C'est chaleureux sans faire fondre le bonhomme. Ne lui demandez certainement pas pourquoi elle a pensé à ça. Un petit sortilège de lévitation plus part et la tenue se glissait sur le bonhomme. [Réussite critique]
4. #Inanimatus Apparitus: La concentration y est. Les idées sont là aussi, mais peut-être un peu trop... Elle n'arrive pas à se décider et finit par faire apparaître un truc complètement décousu et multicolore sans vraiment de forme. Au moins, il y a un trou pour passer la tête, ça compte? [échec normal]


Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Maître de jeu, Ven 23 Déc - 0:56


Le membre 'Crystal M. Ertz' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lieu de passage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 15

 Lieu de passage

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.