AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 14 sur 14
Lieu de passage
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
Azaël
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard

Re: Lieu de passage

Message par : Azaël, Sam 25 Mar 2017 - 20:54


Un nouveau baiser de la belle suit tes paroles. Tu y réponds avec un léger sourire. Il faut dire que c'est loin d'être déplaisant de recevoir quelques marques d'amour de temps en temps. Tu émets un léger rire en l'entendant parler d'un fantôme venu mettre le bazar dans la boutique lors de la Saint Valentin. Il te semble que ce n'est pas le seul commerce à en avoir fait les frais, mais vous avez été épargnés aux Trois Balais, et cela t'arrange grandement étant donné que t'avais pas forcément envie de remettre les choses en place suite au passage d'un fantôme fauteur de troubles.

- T'as pris quoi comme bestiole du coup ?

Ouais, histoire de te tenir au courant des animaux que possède ta copine. C'est quand même le genre de trucs que t'es sensé savoir. En tous cas, t'es content que son nouveau boulot se passe bien. A croire que vous êtes tous les deux prêts à entrer dans la vie active à présent. T'es pas bien sûr que ce soit vraiment une bonne nouvelle pour tout le monde, mais au moins, vous avez tous les deux un salaire, ce qui n'est sûrement pas plus mal. Vous allez peut être pouvoir faire un peu plus de sorties à deux si vos emplois du temps respectifs finissent par le permettre un jour.

- Pis tu sais, des clients chiants, y'en a partout. J'ai déjà dû en coller dehors au bar tellement ils étaient insupportables.

Mais au final, ce sont des situations qui t'amusent plus qu'autre chose. Pour une fois que c'est toi qui fout les gens dehors et non pas l'inverse, tu dois bien avouer que tu préfères largement lorsque les choses se passent dans ce sens là. Tu remercies Nya d'un sourire lorsqu'elle remplit une nouvelle fois ton verre d'alcool, et en bois quelques gorgées avant de le reposer afin d'entourer une fois de plus la rouquine de tes bras. T'as bien besoin d'une présence à tes côtés en ce moment. Sauf qu'elle te pose une nouvelle question, et tu ne peux t'empêcher de te raidir en l'entendant.

C'est vrai que tu t'es rapproché d'Aileen ces derniers temps. Mais c'était loin d'être volontaire. Après ce que vous avez vécu ensemble, il pouvait difficilement en être autrement. Mais t'aurais largement préféré que rien de tout cela n'arrive. T'es un assassin. T'as tué le petit frère de ton amie avant de manquer de la tuer elle aussi. Et le fait que tu étais sous l'emprise d'un sortilège n'y change rien. Tu pousses un léger soupir en hochant la tête. T'espères simplement qu'elle n'a pas remarqué ta gêne.

- Ouais, un peu. T'y vois pas d'inconvénient j'espère.

Il est hors de question que tu lui en parles plus en détail. T'as pas envie de finir à Azkaban, et le fait que tu lui fasses confiance n'y change rien. C'est un fardeau que tu dois déjà porter, t'as pas envie de lui faire partager. Aileen et toi êtes les seuls au courant. Avec Leo. Et c'est déjà beaucoup trop de personnes à tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Lieu de passage

Message par : Nya O'Neal, Dim 26 Mar 2017 - 5:59


Azaël restait fidèle à lui-même. Plutôt que de compatir au fait que j’avais dû courir après tous les animaux qui avaient tenté de fuir leur cage suite à l’attaque surprise du fantôme, il se moquait gentiment de la situation. J’avoue qu’avec le recul, c’était quand même vraiment drôle. Ça aurait pu très mal finir, mais grâce aux réflexes de Jessie et moi-même, on ne s’en était pas trop mal sorties. De ce que j’en avais entendu, d’autres commerces avaient eux aussi dû faire face à ce genre d’imprévu. Ils se pensaient vraiment au-dessus de tout, ces foutus esprits frappeurs. Le vert et argent me sortit bien vite de mes pensées et me demanda quelle bestiole j’avais choisi suite à l’offre de Finrod. Un léger sourire étira mes lèvres.

« J’ai pris un Botruc. Il doit traîner quelque part dans un des pots de fleurs. »

C’était son endroit préféré. Au début, j’étais même parfaitement incapable de le retrouver et passais des heures à chercher partout comme une demeurée. C’est que ça se fond dans la masse, cette petite bête, quand c’est entouré de brindilles et de feuilles de la même couleur. Au moins, il s’entendait relativement bien avec tous les autres animaux de la maison. Je commençais quand même à avoir un vrai zoo, avec tous les êtres vivants qu’on m’offrait ces derniers temps : deux boursoufs, deux boursouflets, un furet, un boute-feu miniature et une grenouille, ça commençait à faire beaucoup. Sans compter Käe qui, visiblement en manque d’affection, vint se placer sur mes genoux, me donnant de légers coups de boule pour avoir des caresses. J’étais plutôt étonnée, d’ailleurs. D’habitude, elle ne sortait jamais quand j’avais des invités. Faut croire qu’elle appréciait le vert et argent tout autant que moi.

Je flattais donc le chat tout en écoutant attentivement mon petit ami. C’est vrai que travailler dans un bar ne devait pas être facile tous les jours. Si les clients arrivaient à être agaçants parfaitement sobres dans une animalerie, je n’osais pas imaginer ce que cela pouvait bien donner lorsqu’ils étaient saouls. Au moins, je savais que le Serpentard était plus qu’en mesure de se défendre et qu’il ne devait pas se faire prier pour sortir les alcooliques chroniques à grands coups de pied aux fesses. Malgré les nombreuses soirées que je passais moi-même à boire comme un trou, je n’avais jamais eu le loisir de l’avoir comme serveur. Il faudrait que je passe le voir sur son lieu de travail, un de ces jours…

Ma question sembla perturber le jeune homme – et pas qu’un peu. Blottie dans ses bras, je sentis ses membres se raidir à la mention d’Aileen. Contrairement à ce que je pensais, ils n’étaient peut-être pas en si bons termes que ça… Je me reculai légèrement, histoire de pouvoir fixer mon camarade dans les yeux sans que cela ne me demande trop de flexibilité. Qu’est-ce qui pouvait bien s’être passé entre eux? Bizarrement, ma première idée fut qu’ils avaient potentiellement couché ensemble, mais cette pensée s’évapora bien vite. J’avais déjà eu bien du mal à faire accepter mon contact à mon partenaire, je doutais qu’il se soit autant rapproché de ma voisine – que je n’avais pas vue depuis bien longtemps malgré la proximité, d’ailleurs. Je ne voyais pas le moindre inconvénient à ce qu’ils se soient rapprochés, je voulais surtout prendre des nouvelles.

« T’en fais pas, j’suis vraiment pas le genre de fille à te dire qui tu peux fréquenter ou non. Ça fait juste un petit moment que je ne l’ai pas vue, comment va-t-elle? »
Revenir en haut Aller en bas
Azaël
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Azaël, Jeu 6 Avr 2017 - 2:55


La rouquine a choisi un Botruc. Tu ne peux t'empêcher de laisser un vague sourire flotter sur tes lèvres en entendant cela. Parce que ça te rappelle un peu le Perché, et votre petite sortie shopping, où tu t'es retrouvé à lui offrir une de ces petite bêtes ressemblant fortement à une brindille. Il avait eu l'air vachement heureux en repartant avec. Faudrait que tu songes à lui demander des nouvelles de ses bestioles à lui aussi la prochaine fois que tu le croises. Parce que c'est ce que font les amis, ils prennent des nouvelles, s'intéressent. Quoi que, t'es bien certain qu'il serait pas du genre à t'en tenir rigueur si tu ne lui posais absolument aucune question à ce sujet.

Et lorsque ta copine aborde le sujet que t'as franchement pas envie de détailler ce soir, elle se recule légèrement, comme pour mieux te regarder. Tu te doutes qu'elle ne va pas te faire une scène simplement parce que tu t'es rapproché d'une autre fille, c'est franchement pas son genre. D'autant plus que, sur ce coup, elle n'a absolument aucune raison d'être jalouse. Mais la question te fait perdre absolument toute trace de sourire. Comment va Aileen. La bonne question. Clairement, après avoir vu son frère mourir sous ses yeux et s'être retrouvée avec un poignard dans le ventre, elle doit pas avoir la grande forme.

Tu ne peux t'empêcher de songer que toute cette période où elle organisait des soirées avec Nya est totalement révolue. La vie est passée par là, pour piétiner toute trace de bonheur ou de joie. Pour ne laisser rien d'autre que tristesse et désolation. De ton côté du moins, c'est comme ça que tu vois les choses. Ta mâchoire se crispe légèrement tandis que ton regard se voile. Tu revis la scène. Une énième fois. Elle hante tes nuits dans des cauchemars atroces qui t'empêchent de dormir. Et elle hante te pensées la journée, tandis que t'essaies de faire comme si rien n'était jamais arrivé. Chose totalement impossible.

Tu te dégages doucement de Nya. T'as honte d'être en contact avec elle après ce que t'as fait. Elle ne mérite pas ça. Elle ne mérite pas un petit ami meurtrier, qui passe son temps à mentir, à faire comme si de rien n'était. Tu retiens un soupir en attrapant ton verre. Tu le vides cul sec, comme le premier. Et tu t'en ressers un. Une bonne dose. Parce que t'en as besoin, il faut au moins ça pour continuer à vivre après ce que tu as fait. Tu finis par éluder sa question après quelques gorgées bien méritées.

- Tu devrais lui demander directement des nouvelles. J'suis sûr que ça lui ferait plaisir.

En fait, t'en sais rien. Elle a peut être simplement envie d'être seule. De gérer à sa façon. Mais si les deux rouquines étaient si proches l'une de l'autre auparavant, tu te dis que ça pourrait peut être l'aider d'avoir à nouveau cette présence familière à ses côtés. Et tu vides ton troisième verre sans plus de sommation. L'alcool commence à faire effet. Tu te réchauffes. Tes pensées se font moins claires, elles partent dans tous les sens. Avec un peu de chance, tu finiras par pouvoir ne garder que celles qui sont un peu plus joyeuses pour oublier l'acte affreux que tu as commis. Sous Impero, certes. Mais ça ne retire en rien ta responsabilité dans l'affaire. T'es incapable d'ajouter un mot. Tu te contentes de regarder ton verre vide, que tu tiens toujours à la main. Comme si t'allais pouvoir le remplir par la seule force de ta pensée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Lieu de passage

Message par : Nya O'Neal, Ven 7 Avr 2017 - 22:23


L’atmosphère était rendue bien trop tendue à mon goût, d’un seul coup. Je n’avais pas la moindre idée de ce qui avait bien pu se passer entre les deux Serpentards, mais ma curiosité était piquée. À en juger par l’expression de mon petit ami, ça ne devait pas être très glorieux. J’avais clairement touché une corde sensible et, même si leur récente amitié ne me dérangeait pas le moins du monde, je dois bien avouer que savoir qu’ils se voyaient probablement plus régulièrement que je ne voyais Azaël m’énervait un peu. Avec nos emplois du temps respectifs, on avait vraiment du mal à trouver du temps pour se voir et ça m’attristait. Quand nos rencontres ne finissaient pas de même, j’appréciais vraiment chaque seconde passée avec le serpent.

Quoi qu’il en soit, il y avait anguille sous roche. Une multitude de scénarios tous plus improbables les uns que les autres défilaient dans mon esprit : d’Azaël qui aurait potentiellement dit quelque chose qui ne serait pas passé auprès de la famille d’Aileen à cette dernière qui finit bien trop saoule au bar et qui cause des ennuis au vert et argent, en passant par du bon gros bitchage dans mon dos, tout y passait… Je ne voyais pourtant aucune raison plausible pour que le jeune homme se mette dans des états pareils. Je haussai légèrement les sourcils en constatant qu’il ne semblait même plus vouloir que je sois près de lui. Complètement perdue, je l’observai enchaîner les verres de whisky comme si c’était de l’eau.

Belle tentative de me faire changer de sujet, mais il ne s’en sortirait certainement pas aussi facilement. Je commençais à être plus effrayée que curieuse, là, mais je n’allais clairement pas en rajouter une couche. Peu importe ce qui avait bien pu se passer, ça avait l’air de bien assez l’affecter comme ça. Calmement, j’éloignai la bouteille de mon camarade. Je n’avais tout de même pas envie qu’il tombe dans un coma éthylique dans mes bras. Tout aussi doucement (histoire de tester ses réactions avant de m’en prendre plein la poire comme la première fois que j’avais eu le malheur de le toucher alors qu’il n’en avait pas envie), je plaçai ma main sur la sienne et déposai à nouveau un léger baiser sur ses lèvres dans le but de le rassurer. Je me reculai juste assez pour pouvoir plonger mon regard dans le sien.

« Pour l’instant, c’est toi que j’ai en face de moi… Qu’est-ce qui s’est passé? Tu sais que tu peux tout me dire, hein… »

Ouais, bon, c’était on ne peut plus cliché, mais je n’étais pas particulièrement douée pour rassurer les gens. Ça n’avait jamais été le cas, pour la simple et bonne raison que je ne me préoccupais d’habitude pas assez de leur état psychologique pour en avoir quoi que ce soit à faire. Cette fois-ci pourtant, c’était différent. Je commençais à être vraiment inquiète, et pour mon petit ami, et pour mon ancienne meilleure amie...
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 19 Mai 2017 - 22:45


RP avec Eurydice et Elly. Plus leur LA.

Fait chaud par ici, un peu beaucoup trop je dirais même. J'ai pas l'habitude d'avoir envie de me foutre de l'eau partout et pourtant c'est réellement le cas. L'Afrique c'est vraiment pas très pratique. Surtout en été quand on c'est pas ce qu'on fait là. Enfin, ne pas savoir, si je sais à peu près. J'en ai eu marre des bébêtes de la forêt Interdite et j'ai voulu aller chercher plus loin. Puis j'ai jamais fait l'Afrique en recherche de celui qu'il faut que je retrouve, alors pourquoi pas ? Ce que je sais pas surtout c'est pourquoi y'a deux inconnues avec moi. Alors là aucune idée, je sais que y'en à une à Poudlard et l'autre que j'ai croisé aux Halles, mais pourquoi elles ont décidé de m'accompagner reste un mystère.

Le voyage n'était pas trop pénible, un voyage quoi. Ça fait toujours quelque chose pour un sorcier de voyager à la moldu j'imagine, tout peut paraître émerveillant. Les dames qui expliquent comment attacher une ceinture sont assez drôles d'ailleurs, j'ai eu l'impression d'être le seul à regarder, les moldus en on juste pas grand chose à cirer, c'est impressionnant à voir. Comme quoi la sécurité ils en ont pas grand chose à faire.. Maintenant on est dans un centre ville, en attendant qu'il fasse un tantinet moins chaud et qu'on sache par où aller. Le truc cool ce serait de trouver un gars assez sympa qui nous dirait où on peut trouver des animaux intéressants. On se balade dans un marché, je marche devant, sans me soucier d'elles pour l'instant, si elles veulent acheter quelque chose je m'en moque un peu.

On passe devant un gars avec une carte, le genre d'arnaqueur qu'on croise partout. Je m'approche de lui pour lui poser plusieurs questions, il comprend pas l'anglais, je fais la moue. Comment les gens comme lui ne peuvent pas comprendre. On est pas si loin du monde moderne non plus...Ça risque d'être compliqué si on avance à cette vitesse. Deux trois autres personnes n'ont pas l'air de comprendre non plus. Pourtant je pensais que le lieu était souvent visité. Y'a beaucoup de monde dans la rue, mais personne ne nous comprend vraiment. Je me retourne, un brin agacé, vers les deux. Puis m'approche d'un pas décidé.

- Si une de vous sait où on peut trouver des animaux sauvages par ici je suis partant, ils comprennent pas un mot ici, c'est d'un barbant.

Je m'assois sur un truc au pif sans même regarder, une marche, une malle, je ne sais pas. En tout cas un truc à ma hauteur quoi, de quoi pouvoir me poser en attendant qu'une des deux se décide à aider. Sinon on va tout droit et on prie, mais j'ai rarement de la chance avec les prières alors si on sait où on va c'est beaucoup mieux. Marre de me faire attaquer de partout à cause du hasard.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Eurydice Wildsmith, Dim 21 Mai 2017 - 21:47


Quelques temps plus tôt, Eurydice avait été mordue par l'envie de voyager. Cela avait commencé par un premier voyage pas très loin des contrées natales avec son premier transplanage fait par un autre et enfin un grand saut dans le vide, l'inconnu. C'était grisant, excitant, terrifiant tout à la fois. L'Anglaise n'avait pu s'arrêter et cette fois-ci elle se retrouvait démunie, partie sur l'impulsion du moment avec un peu d'argent laissé par sa mère * dis extorquée si tu étais honnête ma ptite dame* et un manuel sur les animaux moldus. Plus rien n'allait à l'appartement familial. Tout était un prétexte pour attiser sa colère qui allait se transformer en brasier si elle restait plus longtemps.

Elle déambulait entre les étalages du marché. Il y avait tant d'étoffes, d'objets, d'épices. Tout cela ne l'avait jamais émerveillée. Pourtant la nouveauté, le goût de l'exotisme réveillaient ses désirs. Comme un besoin impérieux, elle se nourrissait de ce qu'elle voyait, de ce qu'elle sentait, de ce qu'elle entendait. Les gens ouvraient la bouche et des sonorités s'en échappaient mais elle n'en comprit pas le sens. C'était embrumé, cela collait à la peau comme de la sueur.

Il y avait du monde qui se pressait et la chaleur l'enserrait de plus en plus fort. Si elle ne sortait pas de là, c'était la suffocation assurée. La jeune fille essaya de calmer ses nerfs et ralentit à la vue d'un jeune homme qui avait l'air d'être un peu déboussolé. La situation était plutôt drôle et elle les observa à la dérobée. Enfin le gamin s'approcha d'elle et l'apostropha sans vergogne.

« Alors tout d'abord on se présente avant d'agresser quelqu'un. Tu es ?
Ensuite, j'étais justement venue étudier le comportement des animaux à l'état sauvage. Je cherche ce qu'on appelle une office de tourisme dans ce tohu-bohu. Par hasard saurais-tu où c'est ? »
dit-elle dubitative affichant son assurance.  Le monde des moldus en dehors de l'Angleterre ne devait pas être si différent dans son fonctionnement.

Puis elle se retourna cherchant à qui il s'adressait semblant comme sortir d'un rêve profond. Cette écrasante chaleur menaçait sa sainteté d'esprit malgré les bords de son chapeau noir qui lui couvrait la tête. Allure.

« Elly ? » ajouta t-elle tout bas sentant le rouge éclater sur ses joues, prise comme une fautive s’éclipsant du quotidien. Elle avait été si absorbée qu'elle ne l'avait pas remarquée. *Bravo l'ingrate ! *
Lui avouant en apparté comme pour se justifier, elle murmura :
« Je n'en pouvais plus. J'ai quitté l'appart' pour quelques temps. Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Lieu de passage

Message par : Elly Wildsmith, Sam 3 Juin 2017 - 12:42


Une sœur.

Elle avait donc une sœur. Une sœur qui, visiblement, semblait aimé autant qu’elle les soucis. Un soupir. Elle l’avait donc suivi, dans son délire de tout quitter, sans que celle-ci soit informée des intentions de l’auror. Après tout, cette dernière pensait qu’il était de son devoir de la protégée. Une sœur, elle n’en avait qu’une, et après tout, elle venait tout juste de la rencontrer. Autant mettre toutes les chances de leurs côtés pour que tout se passe bien.

Elle avait donc suivi. Elle et ce garçon étrange. Lui semblait venir d’une planète d’un autre système solaire. Quel duo ! L’auror sourit à cette idée un peu absurde, de se retrouver là, en plein Afrique où les gens se pressent sans même les remarqué, eux. Le jeune homme s’adresse à Eury d’une manière à peine courtoise, et cette dernière lui répond du même ton. La visite promet d’être épique si l’un et l’autre se toise de cette manière.

Et puis finalement, Eurydice la remarque. L’espace d’un instant, il semble à Elly que sa jeune soeur pique un fard monumental. Elly aurait envie de la rassurer mais les mots ne sortaient pas, et sa sœur continue en murmurant. L’auror la regarda d’un air mi amusé, mi courroucé. L’envie de lui dire aussi qu’elle courrait déjà suffisamment de danger au quotidien pour ne pas la courir à l’autre bout du monde. Mais dans les excuses de la brune, Elly sent la même envie qui l’a poussé à la suivre. Elle répond, du bout des lèvres « t’excuse pas, on est tous à bout je pense »

Comment ne pas reconnaitre qu’elle aussi a fui l’Angleterre, a fui ses problèmes, a fui Evan pour tenter de mettre ses idées en ordre, tenté de comprendre comment elle pouvait être attirée par quelqu’un plongé par autant de … ténèbres ? Elle secoua sa tête, chassant cette idée de son esprit et repris part à la conversation.

- Si vous voulez voir des animaux sauvages, je pense que le mieux c’est de s’éloigner des villages habités …


La chaleur était étouffante, Elly était partis à l’arrache, ne sachant pas ce qu’Eurydice avait prévu. Elle avait suivi les yeux fermés, sa baguette pour seule amie. Au moins, en tant que sorciers, ils n’avaient que peu de chance de mourir déshydratés en pleine savane.

Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 8 Juin 2017 - 20:57


Elle a pas l'air cool cette fille, en tout cas ce qui est sûr c'est que je souhaiterai pas passer ma journée avec elle, je suis sûr qu'elle est fâcheuse tout le temps, comme sa réponse là maintenant. Je l'ai vraiment pas agressée, j'aurais été plus dur si j'avais voulu qu'elle réagisse, c'est évidement pourtant. Encore une qui est susceptible comme pas possible, c'est bien ma veine. Pour son office de tourisme c'est mort aussi, on est beaucoup trop perdus. Puis j'en cherche un aussi, au cas où elle ne l'ai pas remarqué.

- Liskuvo, enchanté. Si je savais où trouver une office de tourisme j'y serais déjà moi aussi.

Je suis même pas sûr qu'on trouve ce genre de choses par ici, on est dans le coin le plus perdu du monde et elle ce qui l'intéresse c'est de trouver un coin tourisme. C'est un peu tard pour s'occuper de savoir comment les touristes sont reçus par ici, fallait vérifier avant ma pauvre fille.

Je me retourne un instant pour tenter d'apercevoir quoi que ce soit depuis les hauteurs de ma tête, sans succès comme d'habitude, je jette un regard dans la direction de la fille de tout à l'heure. C'est bien beau de me demander qui je suis, mais j'ai aucune idée de qui c'est, elle. On va pas dire que ça m'intéresse beaucoup, mais qu'au moins je sache quoi dire pour lui parler, à part crier "Eh toi la fille ou un truc dans le genre, ce qui est pas vraiment politiquement correct.

La fille discute avec une autre dame qui me dit quelque chose, je l'ai déjà vu une ou deux fois dans ma vie, rien de bien exceptionnel. Les messes basses entre les deux ne s'éternisent pas et rapidement la plus âgée du lot prend la parole, nous parlant de sortir du village. Oui c'est pas une mauvaise idée, faut beaucoup prier pour pas se taper rien du tout ou alors un désert. Enfin bon, j'ai pas beaucoup d'autres solutions.

- Comme vous voulez, en allant tout droit on peut sortir facilement. Au passage, vous avez l'air de vous connaitre mais de mon côté ce n'est pas le cas, à qui ai-je l'honneur ?

La question a été placé un peu maladroitement, pas grand chose à faire pour tout dire de la place de la question dans ma discussion. Je préfère partir en connaissance de cause, comme ça si ça tourne mal je sais qui accuser, c'est le bon côté des choses. En attendant leur réponse je fais quelques pas en avant, comme pour donner envie d'aller par ici, je pense qu'en continuant sur ce chemin on peut pas manquer une sortie potentielle. Le seul problème c'est que ça veut dire rester au milieu de la foule et encore plus avoir chaud, mais parfois faut se forcer un peu, on veut tous voir des animaux alors il va falloir passer par là.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieu de passage

Message par : Eurydice Wildsmith, Dim 18 Juin 2017 - 10:11


La chaleur était comme le détonateur de colère. De surprise elle avait quelque peu éclatée devant le jeune homme qui se nommait Liskuvo. Cela lui disait vaguement quelque chose mais elle était certaine de ne pas lui avoir adressé la parole auparavant. Mémoire photographique qui lui permettait d'aimer les détails noyés sous l'ensemble.
« Oui ça me semble évident. L'orientation ne semble pas innée chez tout le monde effectivement !
Je m'appelle Eurydice Wildsmith. Voici ma grande sœur »
répondit-elle en penchant la tête. Sa voix s'était légèrement adoucie comme au contact de l'autre. Quel mot étrange que celui-ci.

Il sembla hésitant mais tout comme elle, il nourrissait le désir de voir des animaux un peu plus sauvages que par chez eux et pourquoi pas s'en emparer d'un ou deux la concernant. L’ébouriffée avait toujours eu cette sensation de mieux comprendre les êtres vivants qui ne pouvaient s'exprimer par des mots. Superflus.
Elle voulait tester sa réactivité, sa sensibilité aussi face à l'inconnu qui paraissait si primitive. Elle voulait des égratignures, de la fureur, de la transpiration. Son cœur tambourinait déjà d'excitation.

Alors, elle se décida à suivre de près le Poufsouffle pour ne pas le perdre. La présence des deux jeunes gens la rassuraient plus que ce qu'elle ne voulait se l'avouer. Mensonge de la jeunesse. Elle se sentait vite écrasée de part sa petite taille.
« Parfait , sortons d'ici. Faisons ça vite et bien. »
S'avançant à sa hauteur, elle continua:
« Je me demandais on s'est pas déjà croisé quelque part Lisk' ? Ton prénom est trop long, cela sera plus facile pour moi comme ça . »
se justifia-t-elle de mauvaise foi. Cela sonnait bien et elle essayait d'apprivoiser son compagnon.
L'anglaise dégoupilla sa bouteille et but quelques gorgées pour ne pas que sa gorge prenne feu en plein marché et s'arma de courage. Il fallait affronter tout ce monde et sortir de la "jungle" avant de peut être trouver quelque chose d'intéressant.

Tout en ne s'arrêtant pas de marcher, elle en profita pour glisser :
« Au fait, je me disais au moindre problème, tu pourrais nous ramener en transplanage au cas où ? en forme?» demanda-t-elle. Sa rencontre fortuite favoriserait le bon déroulement de son aventure. Elle préférait prévoir que d'attendre le grain de sable qui déclenche la tornade. Les aléas de la vie lui tombaient trop souvent dessus en ce moment. Elly pouvait être la botte secrète, l'arme fatale et surtout un des piliers sur lequel s'appuyer.
La dernière question plus courte était plus une inquiétude cachée. Elly avait peut être besoin de respirer un bon coup, d'abandonner les soucis dans la savane. Celle-ci n'était pas non plus très loquace sur ses sentiments. Comment lui en vouloir?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Lieu de passage

Message par : Elly Wildsmith, Dim 18 Juin 2017 - 11:06


Une présentation sommaire du jeune homme, il semblait à Elly qu’elle l’avait déjà vu : peut-être à Poudlard lors d’un tour de garde, ou peut être sur le Chemin ? Elle croisait tellement de personnes qu’il lui été difficile de savoir qui était qui, surtout lorsqu’il n’y avait eu que peu de paroles échangées. Mais elle savait, désormais, qu’il s’appelait Liskuvo et Eurydice ne mit pas longtemps à se présenté et à la présenté comme sa grande sœur. Expression qui arracha un sourire à l’auror. Elle ajouta, rapidement, à destination du garçon « Elly, pour le prénom ».

Ils commencèrent à marcher, Eury et Lisk devant et Elly derrière, fermant la marche et assurant que rien ne leur arrive. C’était maladif ce besoin de protection qu’elle ressentait à l’égard de sa sœur. Elle serait capable de se sacrifier pour elle s’il le fallait. Et toute à sa pensée morbide, elle la vit se rapprocher d’elle et lui glissait quelque mot.

Face à l’inquiétude de sa frangine, Elly ne put retenir un rire cristallin de s’enfuir de sa gorge. Elle regardait les yeux surpris d’Eury, avant de s’exprimer, hilare : « Pourquoi crois-tu que je sois là ? » Une parole rassurante, à destination de celle dont elle venait de découvrir l’existence. A dire vrai, elle était là pour sa sœur, mais également pour fuir ses problèmes personnels, ses inquiétudes.

- Quel type d’animaux vous voulez voir ?

La question était absolument débile, mais peut être avaient-ils des souhaits particuliers ? Des plus dangereux aux plus anodins ? Lion, gazelle ou éléphant ? Quelles réponses saugrenues les deux jeunes gens allaient-ils faire ? Elly en souriait d’avance, tout en s’écartant davantage de toutes traces de civilisation.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lieu de passage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 14 sur 14

 Lieu de passage

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.