AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 8
Alentours de Loutry Ste Chaspoule
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Jeu 2 Jan 2014 - 17:04


Tandis que son pouls s'accélérait, Clíodhna avait de plus en plus de mal à retenir sa respiration. Que ce soit un loup garou ou autre chose, elle était décidément en bien mauvaise posture. Nom d’une vélane en burqa, qu’est-ce qui lui avait prise d’aller s’aventurer dans cette p*tain de forêt ? D’ailleurs, que foutait-elle dans cette région paumée de l’Angleterre… Les années passaient, mais elle était décidément toujours aussi conne. Si elle se sortait de là, il faudrait vraiment qu’elle pense à réfléchir à deux fois avant de faire n’importe quoi. Mais tout ça, c’était la faute de Jacob. Elle n’en serait pas là s’il ne la traitait pas comme la dernière des débiles.

Les secondes semblaient être des heures et le clebs ne semblait pas décidé à s’éloigner, bien au contraire. En tout cas, elle ne l’entendait plus. À mesure que le temps s’écoulait, elle se blottissait un peu plus contre le tronc sur lequel elle était adossée ; si bien que ça commençait à lui faire mal. En plus de ça, elle avait l’impression qu’on n’entendait qu’elle dans le silence oppressant de la nuit... Ses talons qui s’enfonçaient doucement dans la terre, dans un craquement sourd de brindilles qui lui semblait résonner à des kilomètres. Et devant elle, la forêt noire qui s’étendait à perte de vue. Enfin, façon de parler, car, en réalité, elle n’y voyait pas très loin. La seule source de lumière, c’était les faibles rayons de la lune. Seuls les éléments les plus clairs du décor se détachaient du reste. Seul ce chien des neiges qui venait de lui passer à côté était clairement discernable. Attendez, quoi ?!

F*ck, elle était bel et bien repérée ! Le gros chien blanc s’était arrêté et se mit à aboyer en sa direction. Elle détestait les chiens, ils lui avaient toujours fait flipper. Leur réputation de meilleur ami de l’homme lui semblait totalement surestimée, à ses yeux ils n’étaient rien d'autre que des créatures nauséabondes et dotées de crocs acérés. Elle préférait s’en méfier. Mais le pire, c’était encore quand ils se mettaient à te lécher. Ou qu’ils te faisaient la fête quand t’arrivait chez quelqu’un qui avait le malheur d’en avoir un. Une horreur. Néanmoins, il y avait peu de chance que celui-ci face ami-ami avec elle. En plus de ça, elle l’avait vu suffisamment distinctement, c’était un humain. Loup garou d’un genre particulier, Animagus ou autre monstre dans ce genre, elle ne savait pas encore, mais c’était bel et bien une sorcière.

La créature reprit alors son apparence initiale et, après avoir repris ses esprits, braqua sa baguette droit sur notre pauvre jeune femme qui, sur le coup de l’émotion, n’avait pas bougé d’un poil :

«  Qui êtes-vous et que faites-vous ici ? lança la chienne qui, bien qu'irritée, n'avait pas l'air particulièrement menaçante. Vous êtes en présence d'un Auror, répondez.

– C’est bon, calme ta joie, chiennasse ! rétorqua la brunette, contrariée de s’être emballée si rapidement. J’ai rien fait de mal ! Ton nom, c’est Dowell, non ? Moi c’est Clíodhna Quinn, j’ai été préfète à Poudlard et ton visage me dit quelque chose… Ça va, on dirait que tu ne t’en es pas trop mal sortie. Ce que je fous ici ? C’est une longue histoire et j’ai franchement pas envie d’en parler. Mais vas-y, fouille-moi, contrôle ma baguette si ça te chante. Tu ne trouveras rien », arborant à présent un air défiant.

Dans sa main se tenait toujours sa baguette, mais elle n’en l’avait toujours pas levée. Si Dowell, aussi jeune soit-elle, était réellement une Auror, elle avait certainement suivi un entrainement intensif qui ne laisserait que peu d’espoir à l’ancienne membre de l’Ordre du Phénix. Elle se rappelait comme si c’était hier de la dernière fois qu’elle avait affronté des représentants de l’ordre ; Findirs en particulier. Et vu comment ça s’était passé, elle ne tenait pas plus que ça à récidiver, qui plus est seule et dans un environnement aussi hostile. Sans parler de son manque évident d'entrainement au cours de ces derniers mois...


Dernière édition par Cliodhna Quinn le Dim 19 Jan 2014 - 7:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Lun 20 Jan 2014 - 0:58


C’est qu’elle lui tenait tête, la vermine ! Elle ne se laissait pas démonter, bien au contraire, elle jouait les chiennes de garde. Mais cela avait au moins le mérite de montrer une chose, c’était qu’elle était au moins autant déstabilisée qu’elle. Notre héroïne ne comprenait pas encore très bien pourquoi, mais elle était décidément contrariée d’avoir été surprise en pleine transformation. La seule chose qui était encore moins claire, c’était ce qu’elle faisait à cette heure, dans ce bois désert. Certainement des choses pas très nettes, sinon elle n’aurait pas réagi aussi virulemment. Mais que pouvait donc bien tramer une Auror esseulée ? C’était d’autant plus surprenant que, avec sa gueule d’ange, on lui aurait donné le bon Dieu sans confession.

« Il vaudrait mieux pour toi que tu tiennes ta langue à propos de ce que tu as vu, ajouta-t-elle, défiante. Même si elle m'a l'air fourchue et bien pendue, et, sur ce dernier point, il était clair qu’elle avait vu juste.

– Et j’ai vu quoi, au juste ? rétorqua Clíodhna sur le même ton effronté, n’étant pas vraiment le genre de personne à faire des courbettes devant l’autorité. T’es pas un loup-garou, n’est-ce pas… ? Non, tu m’aurais déjà bouffée et, à ce que je sais, ces bêtes-là ne se transforment pas à volonté. Tu dois donc être… Une Animagus, peut-être ? Ne me dis pas que… Non, mais allô quoi ! T’es Auror et t’es pas répertoriée ? C’est comme si je te dis ehhh… T’es Auror et t’as pas de baguette ! C’est l’hôpital qui se fout de la charité… Alors si j’étais toi, je ravalerais tout de suite mes menaces à deux noises et je ferais moins la fière. Langue pendue ou pas, je n’hésiterai pas à te dénoncer à tes supérieurs si tu ne baisses pas tout de suite cette baguette ».

Elle déblatérait cela en esquivant subtilement l’Auror, déterminée à préserver une distance raisonnable entre elles. Pas franchement habituée aux transfigurations animales, la Lionne préférait rester sur ses gardes. En plus de ça, son aversion pour le genre canin lui laissait penser que la jeune femme, bien qu’elle ne fût pas dénouée d’un certain charme, devait puer le chien mouillé. Parce que, c’était bien connu, ça blairait les clebs. Surtout de la gueule. Alors mieux valait que Dowell garde ses distances si elle ne voulait pas paraître impolie en exprimant une moue de dégoût. Retrouvant un peu de contenance, l’ancienne préfète pointait désormais sa propre baguette sur son interlocutrice et n’hésiterait pas à s’en servir si celle-ci ne calmait pas le jeu.

Cette situation grotesque n’avait que trop duré et, déterminée à faire évoluer les choses ou, du moins, à détendre l’atmosphère, la belle se permit une petite note d’humour :

« Bon alors, on fait quoi maintenant ? avait-elle lancé, un sourire amusé se dessinant doucement sur ses lèvres. Je ramasse un bâton et tu joues à me le rapporter, ou bien… ? », se délectant d’avance du fard qu’allait à tous les coups piquer la jeune sorcière, décidément fort sur la défensive.
Revenir en haut Aller en bas
Neal Caffrey
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Neal Caffrey, Mar 25 Fév 2014 - 11:49


[RP avec Clara Halliwell]

Neal marchait dans une rue du petit village de Loutry Ste Chaspoule, un village célèbre, le village où vivait la famille Weasley. Ce village était un lieu important de l'Histoire,  tout le monde sait pourquoi, pas besoin de raconter à nouveau. Mais ce n'était pas pour une sortie pédagogique que Neal était ici, il était simplement venu rendre visite à un vieil oncle.

Le jeune homme est arrive vers 11h30, il a déjeuné avec son oncle qui vit seul depuis au moins 17 ans, depuis la mort de son épouse. Le vieil homme allait sur ses 93 ans et il refusait de quitter sa maison pour aller dans une maison de retraite. Il a vécu ici pendant 70 ans d'après Neal, cet endroit comptait beaucoup pour lui.

Neal partit vers 16h30 après avoir salué son oncle, il sortit de la maison et décida de marcher un peu dans le village avant de rentrer chez lui. Rien n'avait changé, tout était comme dans les souvenirs d'enfance de Neal, si ce n'est que tout avait pris un coup de vieux, ça faisait drôle.

Neal s'arrêta pour s'asseoir sur un banc un moment, il croisa ses jambes et regardait autour de lui, il écoutait le vent qui vînt chatouiller ses narines, il écoutait le chant des oiseaux qui l'apaisait. Il vit soudain une silhouette au loin, dans une petite ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Clara Halliwell
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Clara Halliwell, Lun 3 Mar 2014 - 5:32


C'était la première fois que la jeune Halliwell se rendait à Loutry Ste Chaspoule. L'une de ses cousines se mariait et malgré le fait qu'elle et Clara ne s'entendaient pas très bien, les parents de cette dernière avait insisté pour qu'elle les accompagne, au grand désespoir de celle-ci. Elle avait eu beau leur répéter à plusieurs reprises que sa présence n'était vraiment pas nécessaire, qu'elle n'avait été invité que par simple politesse, elle aurait eu plus de chance en parlant à un mur.

La journée de déroulait à une lenteur exaspérante, comme si celle-ci n'allait jamais tirer à sa fin. Ce n'est qu'après avoir écouté les conversations toutes aussi ennuyeuses les unes que les autres de la plupart des invités, feignant poliment d'être intéressée par leur propos, que Clara réussit enfin à s'échapper de la réception.

Cela pouvait semblé un peu étrange de déambuler ainsi dans les rues en robe de cocktail et talons hauts, mais elle ne s'en souciait pas du tout. Elle avait vraiment besoin de prendre l'air si elle voulait pouvoir supporter le reste de la soirée et les gloussements incessant de sa cousine. Clara marcha pendant plusieurs minutes sans trop savoir où elle allait, jusqu'à ce que la maison de son oncle et sa tante soit bien loin dans son champ de vision.

Elle emprunta une petite ruelle à sa gauche. Celle-ci donnait sur un parc où plusieurs personnes prenaient l'air, ce qui n'était pas étonnant par une aussi belle journée. Certains marchaient, d'autres étaient couchés dans l'herbe et profitaient du soleil. Elle sentit brusquement un regard sur elle et se retourna vers un homme qui était assis sur un banc à quelques mètres d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Neal Caffrey
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Neal Caffrey, Sam 3 Mai 2014 - 11:48


Étrange, c'était la première fois que Neal voyait cette jeune femme dans ce village. Éblouis par le soleil, il arriva néanmoins à distinguer le visage de celle qui venait tout juste de sortir de la ruelle, elle s'était retournée vers lui, sentant son regard posé sur elle. Elle était ravissante, ses cheveux avaient des reflets roux au soleil, de plus Neal arrivait à voir qu'elle avait les yeux clairs, sûrement bleus.

En l'observant, le jeune brun remarqua qu'elle portait le genre de tenue qu'on ne voyait pas tous les jours ici, soit une robe cocktail avec des talons hauts. Il fallait dire que ça lui allait bien. Lorsque Neal regarda de nouveau les yeux de la jeune femme, il réalisa qu'elle voyait qu'il la dévisageait. Il sortit de ses pensées puis prit la parole
:

Veuillez m'excuser de vous observer ainsi mademoiselle, c'est que je ne vous avez encore jamais vu dans ce village auparavant. Vous êtes nouvelle ici?

Dit-il pour se justifier sur le fait qu'il l'observait de haut en bas. Il se leva pour pouvoir faire la conversation avec elle, car cela n'aurait pas été très poli qu'il reste assis et elle debout. Neal remonta les manches de sa chemise blanche puis mit les mains dans les poches de son jean foncé et avança vers elle pour pouvoir mieux discuter avec elle, il lui offra un charmant sourire, puis comprit:

Ah vous êtes une invitée du mariage, enfin je crois, j'ai entendu les cloches de l'église tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Sam 7 Juin 2014 - 14:18


RP unique

Le grand jour était arrivé… Des jours de labeurs, des heures de recherches et de travail, avaient été fait. On avait sué sang et eau, tout ça pour cette petite merveille. Nos tripes étaient posées sur la table, puis correction correction correction. Des gribouillis d’insanité trônaient les parchemins, puis correction correction correction, et encore correction. Plus les habituels sortilèges qu’on lançait, cela donnait un début de journal… Car en effet, personne ne l’avait prédit. Mais l’Ordre du Phénix se réveillait enfin. Ce n’était plus seulement une légende qui trottait dans les têtes des plus aspirés, maintenant c’était un élan d’espoir qu’on espérait donner à toute une population qui avait oublié. Oublier les bons temps : sans les mangemorts, sans les explosions, sans les pertes etcetera etcetera… C’était pour cela qu’on avait passé la nuit à dupliquer encore et encore sans que la fatigue s’ensuive.

Et c’était aussi pour ça que j’avais fait l’effort de mettre ma lourde cape noire, et pour plus de précaution, je portais par-dessus ma cape d’invisibilité…  Plus discret, cela n’existait pas ! Surtout en pleine nuit… Enfin bon. Ma collègue Bianca avait décidé de le faire plus tard, voulant dormir quelques heures de plus… Elle avait peut-être raison, la nuit portait conseil. De mon côté j’étais trop excitée pour pouvoir dormir. C’était un coup majeur, j’avais tellement hâte qu’il se fasse ! (Aussi je sentais que mon sommeil serait très lourd, donc autant ne pas se coucher maintenant.) J’arpentai la rue, dans une nuit sombre qui commençait à bleuter légèrement… Les affiches voletaient au gré de mes mains, ou se collaient après un coup de baguette sur les magasins se trouvant à Loutry… A présent toute une traînée de journal de l’Ordre du Phénix se trouvait dans la rue. Et je continuai, en mettant des surdoses dans toutes les rues principales du village, et un exemplaire dans  chaque volière. , Maintenant il fallait juste attendre que les gens se lèvent, afin qu’ils voient qu’ils n’étaient pas tous seuls depuis tout ce temps…


Lien du journal

Revenir en haut Aller en bas
Simon Wyatt
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Simon Wyatt, Ven 7 Nov 2014 - 11:32


[PV with Liberty Owen]

Ferme des Wyatt, à quelques miles de Norwich, comté du Norfolk - Angleterre

La hache siffla dans les airs avant de s'abattre d'un coup sec sur la bûche innocente qui se trouvait là. Elle chancela quelques secondes avant de tomber de part et d'autre du billot. Simon laissa la hache enfoncée et en profita pour souffler un peu. Il essuya son front trempé de sueur, les joues rougies par l'effort. Il faisait très chaud cette après-midi là mais le jeune homme devait terminer la demi-douzaine de stères de bois qui occupaient encore l'appentis.
Il aurait pu utiliser la magie pour le faire, maintenant qu'il n'était plus considéré comme un sorcier de premier cycle. Mais il avait besoin de se vider l'esprit et de maintenir sa condition physique.  
Cela faisait maintenant cinq semaines qu'il avait quitté Poudlard et Liberty lui manquait bien plus qu'il ne l'aurait cru. Les hiboux qu'ils échangeaient parvenaient difficilement à tromper le manque. Et en plus de cela, il n'arrivait pas à décrocher d'emploi. Et sans emploi, pas d'appartement et donc quelques semaines à passer encore chez ses parents... Ces derniers étaient heureux de l'avoir sous leur toit mais ils se rendaient bien compte qu'il n'était pas au meilleur de sa forme.

Heureusement pour lui, Liberty devait arriver le lendemain. Tout était prévu depuis plusieurs semaines et sa mère l'avait aidé à lui préparer une chambre douillette dans la petite chambre d'amis de la ferme. Simon avait même trouvé quelques fleurs des champs qu'il avait déposé dans un vase. Katty était terriblement excitée à l'idée de rencontrer Liberty. Pour elle qui avait grandi avec deux garçons, lui donner l'opportunité de vivre plusieurs jours aux côtés d'une fille plus âgée était comme lui offrir une grande sœur.
Ses parents étaient également impatients et curieux de faire la connaissance de la Serdaigle, même s'ils n'allaient pas être très présents dans la journée. En effet, août était une période de récolte pour de nombreuses plantes et les herboristes du pays renouvelaient leurs stocks en prévision de la rentrée des élèves de Poudlard.
Quant à Joshua, il était bizarrement très silencieux depuis que Simon avait annoncé l'arrivée de la jeune fille. Peut-être était-ce dû au fait qu'à sa connaissance, son frère n'avait plus personne depuis plusieurs mois. L'une des conséquences de travailler dans une ferme loin de tout...

Alors qu'il reprenait sa hache, son frère passa justement le coin de l'appentis. Il tenait à la main deux verres et une carafe de jus de citrouille bien fraîche.

- Je me suis dit que tes petits muscles seraient vite fatigués et que tu aurais bien besoin d'un petit remontant.

Les vannes entre frangins étaient l'une des spécialités des frères Wyatt. Simon l'accueillit avec le sourire et un haussement de sourcils étudié.

- Moi, fatigué ? Je suis persuadé que je peux terminer ces stères avant même que tu ai eu le temps de te recoiffer.

Si Joshua aimait insinuer que son frère était moins musclé que lui, à cause de ses études à Poudlard, Simon adorait le taquiner sur son besoin constant de vérifier si sa coupe de cheveux avait toujours l'air "négligé-étudié". Ce qui correspondait bizarrement aux heures de passage des voisines, des jumelles moldues qui devaient avoir environ 16 ans.

- Tu ne m'auras pas comme ça... Je suis bien trop content que tu sois là pour faire les corvées à ma place. Alors je vais simplement me poser là et te regarder bosser.

Il leur servit un verre à chacun et sirota le sien, le regard perdu dans le vague. Simon s'empara de son propre verre et avant de le porter à ses lèvres, prit une légère inspiration pour demander :

- Ecoute, je sais que tu ne la connais pas, mais je suis sûre que tu vas bien t'entendre avec Lib'. Elle est un peu stressée à l'idée de vous rencontrer, alors...fais en sorte que ça se passe bien, ok ?

- Je te remercie pour ce conseil mais, même si je vis ici depuis un moment, je sais encore être sociable, répliqua Joshua, comme piqué au vif.

- Non, tu sais très bien que c'n'est pas ce que... commença précipitamment Simon.

- Laisse tomber, j'ai du boulot... marmonna-t-il en partant, abandonnant son verre sur place.

Le Gryffon soupira. Il connaissait son frère par cœur et il avait souvent réussi à anticiper ses changements d'humeur soudains. Mais depuis qu'il était revenu de Poudlard, les choses étaient différentes... Il termina son travail, l'esprit occupé par l'arrivée de sa belle et par la mauvaise humeur de son frère.

¤ Le lendemain ¤

Simon était encore en pyjama, les cheveux en bataille, la brosse à dent dans une main et sa baguette dans l'autre, quand sa mère cria : Je crois que ton invitée est arrivée !

Jamais Simon n'avait été plus en retard. Pourtant il n'avait pas raté le réveil (et pour cause, il n'avait presque pas dormi). Simplement il n'arrivait à rien faire de cohérent. Il s'empressa de recracher sa brosse à dent, passa un coup de peigne approximatif, et sauta dans les vêtements qu'il avait soigneusement préparé : un jean sombre, un tee-shirt bleu et une chemise à carreaux. Il dévala ensuite les escaliers en manquant de peu de se rompre le cou et arrivé en haut de la dernière volée de marches, il s'arrêta : elle était là. Dans l'entrée de sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Liberty Owen, Dim 23 Nov 2014 - 17:09


Jour J. Le jour où Simon allait faire rencontrer sa famille à Liberty. Le jeune homme lui en avait touché deux mots lorsqu’ils étaient encore tous les deux élèves. La Serdaigle était un peu effrayée à l’idée de faire la connaissance avec sa famille ainsi que d’aller sous son toit. Et s’ils ne l’appréciaient pas ? Comment ferait-elle ? Elle ne savait pas comment créer un portoloin, elle. D’ailleurs, la jeune fille ne pouvait pas utiliser la magie tout court, elle n’avait pas encore 17 ans. Elle les aurait bientôt certes mais elle n’avait pas encore l’âge légal. Les joies d’être née en fin d’année !

La jolie blonde s’observait devant la glace. Cruel dilemme. Cheveux longs ou détachés ? Naturel ou légèrement bouclé ? Liberty sourit en pensant à ces remarques. Le Gryffondor n’aura pas ce problème. Une main dans les cheveux et le tour était joué.

La jeune sorcière opta pour les cheveux détachés légèrement bouclés. Elle se tourna ensuite vers trois tenues qu’elle avait sélectionné. Les deux autres irait directement dans sa valise mais laquelle choisir aujourd’hui ? Décidément, la bleue et bronze était la reine des choix futile aujourd’hui.

Prend la robe bleue ciel, déclara son père en agitant sa baguette, les affaires de Liberty s’envolant dans sa valise. Ma petite Serdaigle, souffla Monsieur Owen avant d’embrasser sa fille sur le front. Tu as intérêt à nous le présenter rapidement celui là !

Hum hum…

Liberty lui adressa un sourire sincère. Il y avait beaucoup de choses que Simon ne savait pas encore sur elle. Celle-ci devait les aborder avant que le Gryffondor soit dans l’embarras devant ses parents.

Liiiiib’, départ dans 5 minutes !

J’arrive m’man !

Eric laissa sa fille seule pendant  que celle-ci s’habilla. Un peu de parfum, un coup de main dans les cheveux. Ca fera l’affaire.

La jeune fille dévala les escaliers et prit le bouquet de fleurs que sa mère avait acheté chez ses voisins moldus.

Bon, c’est pas tout ça mais je ne voudrais pas être en retard. Merci et passez une bonne journée, déclara Liberty avait empressement et en embrassant ses parents. Salut !

La jeune fille se précipita vers l’extérieur le bouquet à la main et saisit un vieux râteau rouillé qui traîné.

Attend, Liiib’ !

BAM. La voici à la ferme des Wyatt, à quelques miles de Norwich, comté du Norfolk – Angleterre.

CRAC. Catherine Owen à côté d’elle.

M’man ! Qu’est-ce que tu fais ?!

Ma chérie, afin de t’éviter un voyage je te ramène ta valise, déclara la sorcière calmement, et cette tarte à la rhubarbe que tu m’as supplié de faire hier.

Oh… Merci, tu es géniale. Liberty embrassa sa mère sur la joue et jeta un regard vers la ferme. Euh…

J’ai compris, je me sauve. Profite bien ma chérie.

Après avoir fait un petit clin d’œil à sa fille, Catherine transplana de nouveau.

Liberty soupira un grand coup avant de se tourner vers la maison de Simon. Bon, elle ne pouvait plus s’enfuir maintenant que sa mère avait transplané sans elle. La blonde regarda sa valise d’un air dépité. Elle avait les deux mains prises désormais. Elle brulait d’envie d’utiliser sa baguette pour utiliser un sortilège… Mais elle ne pouvait pas. L’élève essaya de caler son bouquet sous le bras et de prendre la tarte de la même main quand..

Besoin d’aide ?

La blonde sursauta en entendant cette voix. Elle leva la tête pour voir qui venait de l’interpeller.

Euh… oui, ce serait gentil…  Je.. je suis Liberty.

Lorsque la sorcière se présenta, le jeune homme avait déjà saisit la tarte d’une main et prit sa valise. Il se dirigeait désormais vers le ranch. Sans dire un mot.

La septième année se passa une main dans les cheveux, décontenancée et suivit le garçon qui semblait être le frère de Simon. Ils étaient désormais dans l’entrée. Une dame s’approcha de bleue et bronze et la serra dans ses bras en lui souhaitant la bienvenue. Détend toi Liberty, tout va bien se passer. Pendant que la mère de Simon l’appela en bas des escaliers, Lib’ lança un regard autour d’elle afin d’examiner les lieux. Elle vit le frère de Simon déposer ses affaires près de la table. Elle lui adressa un sourire en guise de reconnaissance. Elle allait s’approcher de lui afin de le remercier mais c’est à ce moment-là qu’elle entendit quelqu’un dévaler les escaliers. Il était là. Oui, bien sûr qu’il est là, il habite ici Liberty ! Un sourire un peu idiot s’afficha sur le visage de la blonde. Sa simple présence avait réussi à la détendre. Elle ne savait pas si elle devait s’approcher. D’ailleurs, comment devait-elle se comporter en présence de sa famille ? Liberty n’avait jamais été dans ce genre de situation. Devait-elle être naturelle ou se montrer plus réserver ?

Salut !

Salut ? C’est tout ce que tu as trouvé à dire Liberty ? Cela fait plusieurs semaines que tu ne l’as pas vu et il n’a le droit qu’à un pauvre « Salut ». Merlin, faites qu’il s’approche, qu’il lance une petite blague et que tout le monde soit à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wyatt
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Simon Wyatt, Mer 26 Nov 2014 - 16:24


On dit souvent qu'il n'est jamais bon de laisser deux univers différents se rencontrer. Comme si les deux allaient se télescoper et créer un chaos sans égal. Heureusement, ce ne fut pas le cas avec Liberty. Elle était là, debout dans l'entrée, un bouquet de fleurs dans les mains et on aurait dit que sa place était naturellement là, dans cette entrée. Simon sentit les quelques appréhensions qu'il avait pu avoir s'envoler comme par magie.

Lorsqu'elle le salua, un énorme sourire se dessina sur son visage et Simon descendit les quelques marches qui restaient pour serrer la jeune fille dans ses bras, brièvement mais avec tendresse. Il se retourna, un bras passé autour de la taille de la Serdaigle, et lui présenta ses parents dans les formes : Je te présente ma mère, Elisabeth, et mon père, John. Ces derniers répondirent avec un franc sourire, même si, Simon le devinait, ils brûlaient de poser plein de questions à la jeune fille. Et voici Joshua, mon frère, dit-il en désignant le jeune homme adossé au mur d'en face, qui se contenta d'un hochement de tête. Et il ne manque que...ouch !

Une tornade brune à couettes venait de lui sauter dessus par derrière. Katty éclata de rire, très contente d'avoir fait peur à son frère, puis s'arrêta d'un seul coup en s'apercevant de la présence de Liberty. Elle la détailla des pieds à la tête pendant de longues secondes, et précisément au moment où la mère de Simon s'apprêtait à lui rappeler à quel point il était mal poli de détailler ainsi les gens, la petite fille demanda : C'est toi l'amoureuse à Simon ? Parce que j'trouve que t'es troooop jolie !

- Katty, en général on dit bonjour avant. Et son nom c'est Liberty, lui marmonna Simon gentiment.

- Bonjouur Liberty. J'peux te montrer ta chambre ? demanda Katty en trépignant d'impatience.

- Oui, c'est une bonne idée. Passe devant, on te suis, lui dit le jeune homme en tendant la main à Liberty pour qu'elle le suive à l'étage. Son père leur fit signe qu'il s'occupait de la valise et Elisabeth débarrassa la jeune fille de ses fleurs afin de leur trouver un vase.

Katty était déja en haut de l'escalier, leur faisant signe de les suivre. Puis elle tourna à droite et parcouru le couloir jusqu'à la dernière porte qu'elle ouvrit. La lumière du jour inondait la chambre d'amis, laissant apparaître de minuscules volutes de particules qui flottaient paresseusement dans les airs. Le lit, large et douillet, faisait face à une vieille commode à deux tiroirs, sur laquelle un vase accueillait les fleurs des champs religieusement choisies par Simon. Le plafond épousait la forme du toit et les poutres apparentes ajoutaient un caractère cosy à l'ensemble. Le jeune homme espérait qu'elle se sentirait bien ici pour les quelques jours qu'elle aurait à passer en leur compagnie.

L'ensemble des affaires furent déposées dans un coin de la chambre, Katty fût priée de sortir, et les deux amoureux se retrouvèrent enfin seuls.

- Salut, répéta Simon avant d'embrasser Liberty. Tu m'as manquée, dit-il en posant son front contre le sien, les bras autour d'elle, comme pour être sûr qu'elle reste avec lui. Maintenant qu'il l'avait retrouvée, il ne pouvait que constater à quel point ces semaines avaient été longues. Après un moment, il lui dit : Désolé pour Katty. Je crois qu'elle ne va pas te lâcher du séjour. Elle n'a pas de sœur, donc... Mais par contre elle a entièrement raison : tu es très jolie, surtout dans cette robe.

La robe bleue clair qu'elle portait lui rappela soudain une autre robe, un autre endroit. Leur fuite dans la salle sur demande, après l'orage. La robe de Lib', tendue sur sa peau par la pluie. La fermeture éclair...
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis Aavery
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Myosotis Aavery, Dim 8 Fév 2015 - 21:36


(Animation "Un chasseur sachant chasser" avec Laurae)


Myosotis était dans son lit, dans la maison de sa tante qui habitait pas très loin de Loutry Ste Chaspoule.
Elle scrutait l'heure qu'indiquait le petit réveil posé sur sa table de nuit. Au alentour de vingt-trois heure, environ, elle devait aller réveiller son amie Laurae. Pourquoi si tard ? Elle avait une "mission" en quelque sorte.
En effet, depuis peu, un nouveau zoo pour sorcier avait ouvert ses portes mais le problème c'est qu'il n'y avait pas encore d'animaux.
C'est pourquoi les deux filles et pleins d'autres avaient pour mission d'aller chercher et capturer des créatures magiques.

Myosotis et Laurae avait opté pour les Serpencendres ! Ils étaient assez facile à trouver. Les Serpencendres étaient des créatures qui s'élevaient des braises d'un feu et se glissaient dans les coins sombres de la maison où il se trouve, laissant derrière lui une traînée de cendres. Donc pour pouvoir en attraper un, il fallait être discret et allumer un feu.
Elles avaient choisi de faire ça la nuit pour être plus discrète et pour pouvoir mieux observer les flammes.

Lorsque son réveil fit un tout petit "bip-bip", Myosotis sortit de son lit et alla réveiller son amie.
Quand elles furent en bas, elles allumèrent le feu de cheminée et allèrent se cacher derrière le fauteuil, en scrutant les flammes.

1) Les deux filles ne doivent pas attendre longtemps car, soudain, un Serpencendre sort des flammes.

2) Elles attendent mais rien ne viens. Myosotis se pose la question si c'est bien comme cela qu'il fallait procéder...
3) Plusieurs minutes à attendre mais rien ne se passe. Les deux filles commencent à somnoler.
4) Myosotis fait du bruit qui déconcentre les jeunes filles. Elles n'ont pas vu le Serpencendre sortir des flammes mais s'en rende compte en voyant les traces de cendre au sol. Elles les suivent et tombent sur la créature, à quelques pas de là.
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : William West, Dim 8 Fév 2015 - 21:44


Lancer de dés pour Myosotis Aavery.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Maître de jeu, Dim 8 Fév 2015 - 21:44


Le membre 'William West' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Laurae Syverell, Lun 9 Fév 2015 - 21:59


La jeune Syverell était allongée sur le lit, dans quelques minutes elle allait chasser le Serpencendre. Myo avait était très sympa, la laisser aller dans la maison de sa tante, avec permission de celle-ci, pour les chasser... Elles voulaient se reposer toutes les deux avant de chasser, mais l'excitation de la jeune Syverell l'empêchait de suivre le plan. Elle était là, regardant l'heure du réveil. Elle restait calme. 

23h. Elle eu à peine le temps de se lever du lit que son amie vint la "réveiller" en silence. Lui souriant je m'approchais d'elle puis je la suivis jusqu'en bas, dans la salle. Elle allumèrent le feu dans la cheminée et se cachèrent derrière le canapé en face. Après plusieurs minutes ont entendait que les crépitement du bois dans le feu. Rien de plus.

Laurae brandit sa baguette et lança un #Incendio en direction du feu pour intensifier la chaleur. Peut-être que les créatures préféraient vraiment un feu bien entretenu.

1. Grâce à la température, un Serpencendre sortit doucement des flammes et se lova à l'intérieur.
2. Apparemment ce n'était pas encore assez chaud pour ses créatures... peut-être fallait-il venter la feu pour que le bois se consume plus rapidement? 
3. Un grognement se fit entendre juste derrière elle... Un serpencendre avait du sortir du premier feu alors qu'elles se cachaient.
4. Bon, il n'y avait rien. Peut être fallait-il faire un immense brasier? 
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Maître de jeu, Lun 9 Fév 2015 - 21:59


Le membre 'Laurae Syverell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 8

 Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.