AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 6 sur 8
Alentours de Loutry Ste Chaspoule
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Esteban R. Lefebvre
Serdaigle
Serdaigle

Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Esteban R. Lefebvre, Dim 22 Jan 2017 - 20:50


LA de MM08 :mm:

Il sourit. Largement. Non plus que largement. Son sourire fait flipper. Trop blanc ; fait trop penser à une pub de dentifrice. Mais tous cela part d'une bonne intention. La perspective d'aider ses deux ringards face à lui l'enchante terriblement. Les deux masques dans ses mains, il attend peut-être un signal pour leur sautée dessus ( x) J'avais trop envie de la faire !) Un combat Esteban Vs gens pas nets et Merlin ultra démodés pour faire jaillir leur côté swag. C'est existentiel ! Il plisse légèrement le front quand l'un des deux lui tourne autour. Désolé mec, j'ai pas de nonosse. Son front se plisse davantage. C'est quoi ces pensées trop cheloux ? Et il ne comprend pas très bien ce qu'il veut dire parce par : - Il a l'air très inventif. Qu'en pense "Il " ?. C'est quoi cette façon de parler ? Bah, il doit être dérangé pense-t-il en regardant suspicieusement le masqué.

Il n'a pas le temps de lui faire remarquer dire que l'autre masqué enchaîne : Hey petit ! Tu crois peut-être qu'on fait partie d'un cirque ? Tu crois que tes masques nous rendraient plus beaux ? Tu veux qu'on te rende plus beau toi peut-être ? Ouiiii c'est ça qu'il veut notre ami ? WTF. Le rendre plus beau ? Il est indigné ! - Je n'ai pas besoin que tu me rendes plus beau conn- Non ne pas jurer. L'autre l'ignore royalement et le pointe sur lui son bout de bois. Et là il comprend qu'il s'agit d'une baguette magique. Euh...

Après un diffindo, son beau T-shirt qui lui a coûté un bras part en lambeaux. Il rougit, furieux. Je pense que tu sera moins satisfait de toi-même bientôt... Mais dit moi, tu veux qu'on te relook à notre façon dit ? Il y a tout plein de couleur, mais surtout beaucoup de rouge ! Argh ! Il ose le narguer en plus ! Il bouillonne intérieurement près à exploser. Chose qui ne tarde pas d'ailleurs. - S'PÈCE DE MALADE !! Ce T-shit m'a coûté une semaine de salaire et ce n'est pas avec la paye de Poudlard que je serais riche ! Il se penche en avant prêt à lui coller une -même s'il risque de vraiment souffrir avec son masque-. C'est précisément à cet instant q'il se rend copte qu'il ne peut pas bouger. Oh, oh. C'est quoi ce déli- ESTEBAN PETIT CON ! Qu'est-ce que t'as fichu ?! - Hein ? Mais je n'ai rien fait ! Ton corps est si mal fichu que je n'arrive pas à le contrôler. - Pour rappel, on a le même corps et TU es moi. - Silwen, il me fait peur le monsieur !

Finalement, c'est le Félin qui a pris l’ascendant, car c'est lui qui se tourne vers le monsieur désigné par Rory (MM91). Il est nonchalant et il est si blasé que ça devient inquiétant vu la situation. Parce qu'il a compris contrairement à Esteban, et il joue la carte de  l’ignorance pour ne pas le... déstabiliser. Dans ce genre de situation, il vaut mieux qu'Esteban soit loin, très loin et plus particulièrement Rory.

Il murmure : - Ça n'se fait pas de clouer un félin au sol. Puis il détourne le regard. Les yeux levés vers le ciel comme s'il n'en a rien à faire d'eux. Et c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Mangemort 91, Mer 25 Jan 2017 - 13:16


Ils s'improvisent renard se voir. Crocs aiguisés, l’appétit acéré. Cela fait un moment, qu'ils n'ont pas attaqué de manants. Que leur folie se doit d'être contenue. Ce soir il voulaient tout laisser couler, et agir sans que leurs actes n'aient aucune conséquences pour eux le lendemain. Jouer un peu. Du bout des griffes. Faire tomber l'oiseau chanteur du haut de son perchoir et l'observer s'écraser de façon jubilatoire. Parce que il parait que les merles ne chantent pas toute la nuit.

Danser comme un pantin qui avait coupé ses fils et entourer leur proie de leur ombre alors que Il s’approchait dangereusement. Ils allaient donc se résoudre à devoir partager. Quelle idée de faire équipe aussi.  Leur gourmandise de fin de journée qui se voyait ravie à leurs bons soins. Ils affichèrent un moment une moue dépitée tandis que le haut du jeune homme s'en allait rejoindre les abysses. Dévoilant à la lune mère le torse blasphématoire de ses enfants multiples. Et matricule Zéro-Huit qui leur proposait un relooking, quel humoriste. Ils s'apprétaient à entrer dans son jeu quand le chaton délicieux prit triplement la parole.

" ESTEBAN PETIT CON ! Qu'est-ce que t'as fichu ?!

Souffle saccadé, voilà qui laisse deviner, et tout se dessine. Le nom, l'endroit les traits. Impossible. Ils suspendent leur geste un instant, ls ont pourtant vérifié, qu'est-ce que le Chat noir, l'oiseau de nuit pourrait bien foutre sous ces traits ? Ils marquèrent un temps d'arrêt, mais la suite ne leur permis pas de douter.

"Hein ? Mais je n'ai rien fait ! Ton corps est si mal fichu que je n'arrive pas à le contrôler. - Pour rappel, on a le même corps et TU es moi. - Silwen, il me fait peur le monsieur !"

Mer**. Mer**. Mer**. Ils étaient coincé, ils ne parviendraient décemment pas à blesser leur ancienne proie, mais ne pouvaient renoncer devant 08. Sans se griller pour autant. Les dents crispées, et la tempe qui palpite en recherche d'une idée. Le crâne illumné et l'idée parvenue ils levèrent leur baguette, lançant sur le félin tristement immobilisé un #Bulla Aquae.

" Voyons voir si le Chat Noir a toujours peur de l'eau. "

Ils rompirent cependant rapidement le sort, lançant un regard étonné à 08, comme si cette fin prématurée ne dépendait pas d'eux.  
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Mangemort 08, Ven 3 Fév 2017 - 11:14


Il regarde l'autre qui le regarde. Alors qu'Ils regardent l'autre qui regarde Il. Bref, Il et Ils regardaient l'Autre. Tandis que l'Autre était entre deux iles. On pouvait voir cela comme ça au fond. Même si On était pas là. L'autre lui fait une tête de déluré, genre ce qu'il disait c'était du caca. Ce qui était pas vrai, il faisait pas par la bouche ! L'autre réplique, laissant en suspend un mot plein de philosophie qu'Il apprécia.

Puis s'ensuit une période étrange ou le mec sembla se battre avec d'autres lui-même. Comme Il et Ils quand ils cherchaient qui ils étaient. Des discussions qui pouvaient prendre tout un tas de chemins ! Il se fait engueuler pour le tee-shirt du mec, genre il lui a couté un bras ! N'importe quoi il avait encore ses deux bras et Il savait très bien que ça repoussait pas ! Fallait pas le prendre pour un kiwi non plus !

- T'as encore tes deux bras ducon ! Me prends pas pour qui je ne suis pas qui ne sait pas qui je suis !

Et vl'à que des mots heurtent son cerveau. une semaine de salaire et ce n'est pas avec la paye de Poudlard que je serais riche ! Analyse rapide, regard plus en profondeur du spécimen.  ESTEBAN. Bon, l'autre l'avait dit avant lui. Mais une fois qu'il l'avait dit, Il avait compris que c'était Esteban ! Super il le connaissait. La situation était une bonne occasion de se venger d'un cours lointain ou l'autre avait été son élève. Et s'était magnifiquement distingué par sa capacité hors du commun à foutre le bordel. Chose qui semblait récurrent dans ses cours. Bref, Il eut un sourire narquois, une envie encore plus forte de jouer avec le prof'. Qui était son collègue, mais Il ne s'arrêtait pas à ce genre de détail.

Puis l'autre se retourne vers Ils, peut-être allaient-ils jouer avec lui ! D'ailleurs Il n'apprécia pas qu'on lui tourne le dos et leva son majeur bien en évidence derrière le prof'.  Et voilà qu'Ils rentrent dans la danse. Ils jouent avec le matou, mais bien trop vite à son goût. Il avait imaginé une bonne séance de torture, d'étouffement, mais non. Ils avaient-ils peurs de faire du mal au chat ?

- Si j'avais su j'aurai pris une brique de lait pour le matou... Tu aurais pu l'étouffer entièrement ! Ça aurait été plus marrant. Esteban... Ton nom résonne comme un plat décomposé, le genre de truc qui te fait gerber rien qu'à le voir... Tu sais jouer à 1,2,3 soleil ? Ou on fait un concours de cloche pied autour du toit, et le premier qui tombe a perdu ?

Il ne savait pas pourquoi il avait posé cette question. Comme beaucoup de choses qu'il faisait d'ailleurs, qui dépassaient ses limites de sa compréhension. Il avait envie de jouer, et envie de le faire souffrir. Envie de se foutre de sa gueule aussi. Car le mec qui se croyait tout beau, bah il avait envie de le rendre tout moche. D’ailleurs Il le trouvait tout moche, mais vu qu'il se trouvait tout beau, il utilisait ce qualificatif. Et si Ils refusaient de le faire souffrir, bah il s'en chargerait lui-même. Le ridiculiser, en souvenir d'un cours passé. Un retour de bâton en somme, mais le bâton cette fois taperait.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Esteban R. Lefebvre, Ven 10 Fév 2017 - 16:15


Sublime. Il veut la toucher. Son bras se tend vers elle, lentement, tendrement. Il fait preuve d'une délicatesse étonnante. L'un des deux hommes parle ; le tire de sa contemplation. Il claque la langue, agacé. Il laisse retomber son bras, adopte une posture nonchalante puis pose ses yeux sur lui. Esteban tique face aux mots prononcés. Si c'était lui, il lui aurait enfoncé son genou dans les parties. Il fera moins le malin ! De son côté Rory veut jouer avec le monsieur, mais Silwen reste de marbre.

Non. Tes jeux stupides ne me m'intéressent pas. Répond calmement Silwen. Il passe sa main sur son visage. Il est trempé. Il ignore pourquoi l'autre masqué lui a lancé un Bulla Aquae...  Ça a eu le don de le rafraîchir, lui qui commençait à avoir très chaud. Il sourit en coin puis dit d'abord au lanceur du sortilège : - Tu crains. Et toi tu pues. Ajoute-t-il en se tournant vers l'homme qui a gâché le très précieux T-shirt d'Esteban. D'ailleurs, en parlant de ça... Il se pence en avant, remonte son pantalon puis s'empare de la baguette magique placé parallèlement à son mollet puis il se redresse. #Finite Incantatem. Le sortilège Leggluten n'a plus aucun effet. Et tant qu'on y est, sa baguette calée entre ses dents, il enlève précipitamment ses chaussures puis son pantalon. Il s’apprête à baisser le boxer quand une voix très aiguë manque de le rendre sourd.

HEEEEEP !!! Qu'est-ce tu fous ?! - Ben ça se voit pas ? - Si justement ! Je t’interdis de te dessaper entièrement. Contrairement à toi je suis pudique ! Okay. Pour une fois, il va respecter sa volonté. Heureusement que tout ce dialogue se passe dans sa tête sinon il aurait vraiment l'air ridicule. Il joue un instant avec sa baguette magique -qu'il doit penser à changer-  le regard fixe. Un sourire de psychopathe étire ses lèvres. Il lance à l'intention des ombres : - Pourquoi ne pas enlever vos masques ? C'est pas grave si vous avez des faces de crapauds, je les aime tous. Ah ben non, pour Silwen la polygamie n'est pas interdite. Il fait ce qui le chante.

C'est pas tout, mais vous me faites perdre mon temps. Un duel avec vous deux sera d'un tel ennui... Pour appuyer ses dires, il se détourne et s'assoit sur le bord, les pieds dans le vide et entame un dialogue beaucoup plus intéressant que discuter avec ces deux ploucs. - Au fait Esteban, je compte me faire tatouer tout le corps, me faire percer toute l'oreille droite et le nez et- - QUOI ?! Je refuse que tu touches à notre nez t'entends ! Et pis c'est quoi cette nouvelle lubie ? - Tu dois le savoir. Tu le sens toi aussi n'est-ce pas. L'heure où nous serons tous réunis approche...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Mangemort 91, Ven 3 Mar 2017 - 7:23


Désolé.

Insolence familière, qui sonne comme un refrain enfin retrouvé, comme quelque chose qui peut-être leur manquaient, sans qu'ils ne le sachent trop. Peut-être que le grand manitou là-haut ne leur faisait au fond que voir ce qu'eux vous voulait voir. Le corps n'était pas familier, mais qui étaient-ils pour en juger ? Cette façon de rembarrer Zéro-Huit les fit rire.

"Tu crains.".

Sûrement. C'est vrai. Ils ne sont pas futé, mais ils ne sont pas très atteints, ils voulaient voir une fois dans leur vie, si en effet le chat n'aimait pas l'eau, il semblerait que non, ils oublieront. Mais ils y trouveront quelque chose. Nudité précoce, dédoublement de la lune dans une version bien plus jolie. L'oeil en accroche les courbes avant de s'en éloigner. Manquerait plus que leur frère d'arme ne le remarque.    Ils n'étaient pas là pour se rincer les yeux. Nouvelle baston, décidément ils exécraient cet Esteban qui comptait tant les empêcher de profiter de la vue. Mais ils s'en formalisèrent.

Car déjà la personnalité reprenait. Car déjà les mots coulaient, délicate incandescence face à un avis trop rétrograde. Et inconvenance qui avait tout pour plaire. Volonté de ne point contrarier Zéro Huit mais également de la mouette et du chat. Alors baguette en avant alors que l'autre s'asseyait. Pied dans le vide.

Vole. Maintenant.

#Levicorpus.
Au dessus du vide. Peut-être 08 voudra-t-il voir si le chat encore, sait retomber sur ses pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Mangemort 08, Mer 22 Mar 2017 - 8:59


Il y avait bien des sorciers dans ce monde. Certains restaient en retrait, par peur ou lâcheté. D'autres se mettaient en opposition des idées en choisissant un camp. Et d'autres encore, que l'on pourrait qualifier d'emmerdeurs finis, n'étaient dans aucun de ces deux camps. Non, ils étaient juste là pour vivre leur petite vie comme il le souhaitait en prenant tout le monde de haut, laissant un magnifique étron sur la société et toute forme d'idéal autre que leur minois dérangé.

Esteban faisait clairement partie de cette dernière catégorie. Enfin Esteban et toute la bande de joyeux lurons à l'égo dégueulasse qui dormaient en lui et dans son cerveau fumeux. Le garçon osa lui balancer qu'il puait ! N'importe quoi ! Il avait pris une douche le matin même, alors il savait que ça pouvait pas être vrai ! Pis il sentait bon naturellement d'abord, comme les coquelicots qui chantaient quand ils avaient envie de chanter !

Et vl'a que tous les misters devant se mettent à jouer. Vas-y que je m'auto balance des sorts, vas-y que je me dessape tranquillou comme si on était chez Ginette. Allez hop tous à poil aussi pendant qu'on y est ?! Ensuite il repart dans ses insultes, genre on à des faces d'animaux. On allait lui en faire bouffer des faces d'animaux !

Il eut envie de l'achever sous ses nouvelles provocations. Clairement le sorcier rentrait pile poil dans le cercle privilégié des personnes qu'il considérait comme des déchets pour le monde sorcier. Et donc, des abrutis finis qu'il fallait éradiquer. Bon, le mec était en calebut devant eux, d'ailleurs il avait pas l'air forcément bien gâté le petit. Et le mec fait sa vie, allant s'asseoir au bord du vide.

Il s'approcha alors d'un pas rapide pour lui foutre un bon coup de pied dans le dos et le regarder chuter pour s'écraser comme une merd* dans une gerbe de sang tout en bas. Mais non. Ils avaient décidé d'agir avant. Dommage. Il regarda son partenaire qui avait décidé de le faire léviter, légèrement déçu sous son masque.

- Y avait juste à le pousser... T'préfères pas t'en débarrasser ? Je pense que personne le regrettera tu sais... Je vais le prendre en main si tu vois pas d'inconvénient...

Il s'avança tout au bord, voyant le chat dans les airs, maintenu par Ils. Il décida de jouer avec le bout de viande.

- Expulso !

Et le chat vola.

- Accio !

Et le chat revînt à toute allure.

Et les deux sorts se renchainèrent. Deux fois. Avant qu'il ne décide à le laisser respirer, le ramenant fortement sur le toit. En fait, il espérait bien le voir gerber, s'il ne l'avait pas déjà fait dans les quelques aller-retour rapides qu'il venait de subir...

- Tu es sûr que tu veux te battre petit...

Regard sous son masque à Ils. Ce jeu était marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Esteban R. Lefebvre, Ven 14 Avr 2017 - 16:21


Et le voilà qui vole. Perdu dans ses pensées, il en a oublié son environnement et les deux Mangemorts. Peut-il parvenir à s'approcher de l'arbre à quelques centaines de mètres ? Il veut... il veut voler de ses propres ailes. Cependant, il y a quelque chose qui l’empêche de se mouvoir. Il se tord pour parvenir à voir les deux hommes masqués. Puis, son corps bouge contre sa volonté. Ballotté dans tous les sens comme un pantin. Et il y a une chose que Silwen hait par dessus tout, c'est de ne plus être maître de lui-même. Mais, être ainsi suspendu dans les airs le rapproche des étoiles.

Le manège cesse bien top vite et il atterrit sur le toit honni. Il grogne comme un animal. - Tu es sûr que tu veux te battre petit... Il ose lui adresser la parole en plus ce c*n ? Il le dévisage comme s'il est un insecte qu'il doit écraser puis se met à rire comme une hyène. Il le trouve amusant. - Cesse de parler et agit, tu m'gonfles. Peste-t-il tout en se relevant. Bon il se sent un peu mal... De plus, il apprécie moyennement le qualificatif. Ses deux abrutis lui font perdre son temps et ils se croient malins avec leur masque... Quoi que, il les trouve vraiment cool !

T'es trop frigide. #Titillando Le sort vise à toucher le Mangemort qui a alterné les sortilèges. Espérons que le rire permettra de lui retirer le balai qu'il a dans le c*l ! Il en a marre. Il était venu sur le toit pour admirer les étoiles. Aussi, sans qu'il en soit réellement conscient le lieu a une valeur symbolique pour lui. - Vous voulez vous battre ? Franchement, deux contre un... Je ne pensais pas que les Mangemorts étaient aussi lâches. 'Fin, ça ne m'étonne pas. Quand on cache ainsi son identité c'est qu'on a rien dans le pantalon. Il est soudain las et transpire. Il fait trop chaud ! Il amorce un geste afin de retirer son boxer. Non ! S'il te plait ne fais pas ça ! C'est trop la honte ! Il fait taire Esteban-le-débile. Il soupire. Il pourrait partir. Mais il était là avant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Mangemort 91, Mer 26 Avr 2017 - 21:32


Déception d'un frère voulu, choisi et proscrit. Que les bonnes mœurs ne cautionneraient certainement pas. Déception d'en avoir fait un piaf, et non pas une limace dont le liquide rachidien s'échaperait par les yeux, quelques dizaines de mètres plus bas. Mais ils ne pouvaient pas. Pas ce soir. Pas avec ce cobaye là. Celui là était fait pour voler. Pour feuler. Comme un chat. Liberté, sous son ombre, ils apprenaient ton nom.
L'enfant ne tuera point la main qui l'a fait naître.  

Et voici que matricule Zéro-Huit, bien qu'il y en ai tout de même un, s'évertuait comme un certain Forrest à jouer au ping pong en solitaire. Et c'est qu'il était doué le bougre. Presque en auraient-ils été jaloux. Le sortilège de confusion les démangeaient d'ailleurs. Si l'homme au ciel dans les yeux n'avaient pas joué la balle, ils auraient sans doute pris part à la pièce sans scrupules.
Et puis boum.
Grognement et ronchonite.

Quelques mots, par ici et par là, quelques provocation auxquelles ils ne réagissent pas. Parce que c'est toujours un peu les mêmes, que les autres n'ont aucune originalité. Qu'eux aussi savent faire des copier coller de ce qu'on bien leur apprendre les livres. Mais qu'ils ne s'y risquent pas. Ils sont déçus, frustrés, non amusés. Alors un regard à leur frère, en coin, en croix. Le temps que l'idée fasse son chemin. Le temps qu'ils trouvent de quoi faire, sans défaire, sans casser. Parce qu'ils s'en voudraient trop.
Mais ils ont toujours voulu jouer.

Eh notre frère. On pourrait en faire un ballon. Dans lequel on taperait. On le ferait rouler et tomber.
Ou alors on pourrait l'étirer jusqu'à en faire une canne pour partir pêcher avec son orgueil et sa verve.
Y a de quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Mangemort 08, Mer 10 Mai 2017 - 14:30


Je vais jouer le jeu :mm:

Il s'était bien amusé avec le chat volant. Il regardait à présent ce dernier, voir comment il allait, car un jouet, il ne fallait pas le casser au bout de quelques minutes ! Non, il fallait en prendre soin. Mais v'la que le petit chat l'insulte ! Nan mais il se prenait pour qui ? Il avait envie de lui balancer son masque dans la tronche et de lui faire regretter un cours pas si lointain où il n'avait été qu'un élève fouteur de merd*

Puis, un sort. Il le prit de plein fouet, et commença à se tordre de rire. A tel point qu'il finit rapidement par se bidonner par terre tel un ado s'étant shooté à l'hélium, tapant du poing sur le sol, rigolant pour il ne savait quoi. Mais il rigolait, du coup il devait y avoir quelque chose de rigolo.

Reprenant ses esprits après de longues secondes et quelques larmes de joie, il se balança un #Finite Incantatem pour exclure les restes du maléfice en lui. Et voilà que le chat leur balance une morale anti MM, blablabla,-il a plut hier- blablabla -elles sont belles mes tulipes- blablabla...

...Quand on cache ainsi son identité c'est qu'on a rien dans le pantalon...

! PAUSE !

*WHAT ?!*

Il écarquilla de grands yeux. Le petit matou avait un peu trop tendance à provoquer. C'était bien beau d'ouvrir sa gueule, mais à un moment, il fallait qu'il assume ! Ils lui suggérèrent d'en faire un ballon, ce qui, en soit n'était pas une mauvaise idée. Mais il leva la main vers Ils pour leur faire signe de se taire, en même temps que l'autre allumé était prêt à faire valser son boxer.

Ni une, ni quatre, 08 posa sa baguette au sol, défit sa ceinture, le haut de son pantalon, le descendit à ses genoux  et exhiba fièrement aux yeux d'Esteban ce qu'il avait en-dessous.

- Tu dis quoi là hein ?! T'as vu que j'ai quelque chose en-dessous ! Et là il sait plus quoi dire le petit chat ! Ca t'en bouche un coin !

Il réfléchit à sa dernière phrase, qui, après coup, semblait complètement inappropriée au vu de la situation présente. Alors il remonta ce qui cachait peu avant sa bistouquette, reboutonna son pantalon et récupéra sa baguette. (Vous avez vu cette rime Ange ) Il reporta son attention sur Ils, après s'être raclé la gorge.

- Oui, assurément. On pourrait encore bien s'amuser avec lui. Un punching-ball aussi, ça pourrait être fun, je lui péterais bien deux ou trois chicots pour tous ses affronts...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Juil 2017 - 1:00


Sordide soirée avec Azaël

RP avec Aza donc forcément j'ai son LA patatipatata
Auto de 08 pour la reprise du sujet


Un soir comme tout autre, où l’auror se balade dans les rues endormie de Loutry Ste Chaspoule pour respirer l’air frais de la nuit. Des envies d’évasion, de vacances, auprès de celui qui faisait battre son cœur. Oublier un peu les missions du quotidien, la charge de travail supplémentaire qu’elle avait désormais. Tout cela, pour ne redevenir qu’elle. La jeune femme simple et naturelle qu’elle était. Parce que le travail, les relations, tout cela avait eu le don de métamorphosé la jeune femme. Plus adulte, plus atterée. Plus triste aussi sans doute.

Exit la jeune femme pétillante et souriante qu’elle avait été. Désormais, elle était distante de tout et surtout de l’être humain. Il allait falloir qu’elle se retrouve, elle était certaine que cela pourrait revenir quand elle aurait mis à plat tout ce qui tournait autour d’elle. Parce que tout cela devenait confus, se mélangeait. Devenant un mélange âpre capable d’happer l’auror dans des ténèbres qui n’étaient pas les siens. Parce que tout dans sa vie était partie de travers. Elle avait rencontré un homme formidable qui s’était avéré être un mangemort. Comment se sortir de cet enfer ? Comment réussir à gérer sa vie professionnelle qui venait de prendre un tournant radical, et sa vie personnelle où ses idéaux les plus enfouis étaient remis à question.

Dans l’épanchement de ses pensées, l’auror marchait à pas tranquille dans Loutry Ste Chaspoule sans s’intéressé le moins du monde aux alentours, perdue  à la contemplation de sa vie. Puis, des mouvements lointains dans la nuit, brutes, sauvages. Des cris qui résonnent, et s’enfuient au lointain, s’envolent vers le ciel noir à peine étoilé. L’auror soupire, encore des problèmes, toujours des problèmes. Elle redresse sa capuche sur sa tête, l’enfonçant jusque devant ses yeux, et elle attrape sa baguette sous sa cape, afin d’être parée au moindre souci.

En s’approchant, elle distingue quelques silhouettes – 4 ou 5 ? Elle ne saurait le deviner tant il fait noir dans Loutry. Ce qu’elle comprend rapidement, néanmoins, c’est que l’ensemble d’un groupe est en train de fracasser une silhouette à terre. Les rires se font phénoménaux, comme si cela les amusaient de détruire quelqu’un. L’auror peste et observe. Avant de réagir, lassée par la violence de ce qu’elle voit et pas l’imbécilité du groupe.

- LUMOS MAXIMA


Le jet de lumière que propulse la baguette de l’auror à l’avantage d’éclairer la zone, et d’éblouir les agresseurs. Alors l’auror détaille un peu plus les silhouettes. Et blêmit instantanément en voyant la victime au sol. Le jeune homme semble se battre et résister à ses (envahisseurs romains) agresseurs mais n’utilise pas la magie. L’auror s’interroge un instant avant de voir un maigre bâton de bois sur le sol. Elle respire calmement tandis qu’elle fixe, un à un les agresseurs pour finir par déposé son regard sur …

- Azaël …


Le prénom est lâché comme si l’auror était soulagée … non pas qu’il se soit fait agressé, mais bien qu’elle soit arrivée à temps pour lui éviter le pire. Elle n’aurait pas apprécié arriver quelques instants plus tard et le découvrir mort. Elle soupire et prend à peine conscience des adolescents qui ne cesse de lui parler de provocation et autres idioties en tous genres. Pour mettre tout le monde d’accord, elle balance, rapidement, un Stupefix ainsi qu’un Silencio sur les agresseurs et se penche vers Azaël, lui tendant la main

- Que s’est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Azaël Peverell, Mar 4 Juil 2017 - 20:41


Loutry Ste Chaspoule. Tu viens souvent te perdre jusqu'ici. En soirée de préférence. C'est bien plus calme que Londres. La nuit, il n'y a quasiment personne dehors. La dernière fois, tu avais croisé deux Mangemorts dans le parc, mais c'est bien la seule fois où tu n'étais pas seul ici. C'est comme une bouffée d'oxygène. Tu parviens mieux à respirer lorsque tu n'es pas au milieu des gens. Des autres. Ceux qui te donnent envie de gerber. Qui parlent toujours plus fort. Parce qu'il faut se faire entendre, et c'est bien connu que c'est en gueulant que c'est le plus facile. Ils te dégoûtent tous. Avec leur égoïsme sans limite qu'ils cachent derrière une hypocrisie toute aussi grande. Y'a pas franchement de quoi être fier d'être un humain. Heureusement que certains remontent un peu le niveau. Sinon tu te serais noyé dans la masse depuis bien longtemps.

Mais voilà, ce soir, le village n'est pas aussi calme que d'habitude. Il a fallu que tu tombes sur un groupes de types, d'environ ton âge. Et comme tu t'ennuyais sévère, tu t'es arrêté pas trop loin d'eux pour te foutre ouvertement de leur tronche. Ouais, c'est pas très malin, mais l'ennui, ça fait faire n'importe quoi. Et comme il fallait s'y attendre, les types n'ont pas trop apprécié certaines de tes provocations. Il faut bien avouer que t'as un peu fait en sorte de les énerver. Juste histoire qu'il y ait un peu d'action dans cette soirée. Et puis tu leur en voulais un peu d'être là, à gâcher ta balade en solitaire. Leur simple présence t'as donné envie de les Emmerd*r en fait. Et puis, quand t'as décidé de faire un truc stupide, y'a pas forcément de raison derrière.

Sauf qu'au lieu de se débiner comme la majorité des gens, ils sont rentrés dans ton jeu. Les mots sont devenus de plus en plus violents, et ce qui devait arriver arriva. Le premier coup est parti, directement dans ta mâchoire. Tu ne perds pas de temps pour répliquer. Tu te doutes que ce sont des Moldus, sinon, ils n'attaqueraient pas au corps à corps. Mais à cinq contre un, malgré toute ta volonté de vouloir leur en mettre le plus possible dans la tronche, t'es plutôt rapidement surpassé. Mais t'as pas l'occasion d'utiliser ta baguette, puisqu'à peine sortie, un nouveau coup te cueille, en te la faisant lâcher au passage. Tu te contentes donc de te débattre, et de rendre autant de coups que possible. Au moins, ça a le mérite de te permettre de te défouler. Tu ne sens pas forcément la douleur des coups, l'adrénaline étant plus forte.

Cependant, dès l'instant où tu te retrouves à terre, tu commences à te rendre compte que t'es vraiment dans une situation délicate. Parce que ces abrutis n'ont pas l'air de vouloir s'arrêter, et qu'ils tapent de plus en plus fort en se marrant. Tu te protèges la tête de tes bras en te recroquevillant sur toi-même pour encaisser au mieux. Pas un cri ne s'échappe de tes lèvres. T'as pas envie de leur faire ce plaisir. Et c'est pas comme si c'était la première fois que ça t'arrivait. Quoi que, habituellement, tu n'es pas en tort. Parce que t'as quand même l'intelligence de provoquer uniquement ceux contre qui t'es sûr de gagner. Si seulement tu pouvais récupérer ta baguette... T'as l'impression que les coups ne cesseront jamais. Si avec tout ça tu te retrouves pas encore avec des côtes cassées, t'auras bien de la chance.

Et puis soudain une lumière vive t'éblouit, passant entre les silhouettes des mecs qui t'entourent. Et les coups s'arrêtent. Et ton prénom est prononcé par une voix que tu peines à reconnaître. Tu plisses les yeux pour essayer de voir qui est intervenu, mais la lumière est bien trop éblouissante. T'entends vaguement les types qui t'entourent essayer de se justifier, mais ils n'en ont bientôt plus l'occasion. Et tu reconnais enfin l'Aurore qui sort avec Lival. Qui te tend la main pour t'aider à te relever. Mais tu préfères le faire par toi-même, pour aller directement récupérer ta baguette. Tu essuies d'un revers de manche le sang qui coule de ton nez. T'es sûrement pas très beau à voir. Et vu à quel point chacun de tes mouvements est douloureux et que tenir debout te paraît presque insurmontable, t'es très en colère. Tu lances un regard à Elly.

- Merci... S'est rien passé du tout... Mais ils vont morfler...

Et tu pointes aussitôt ta baguette sur l'un des types, le regard froid. T'as simplement envie de lui faire mal. De te venger. Même si tout ça est de ta faute à la base. Tu ne réfléchis même pas deux secondes au fait que c'est une Aurore qui se tient à tes côtés. T'as envie de le faire souffrir autant que toi. Et puis après tu passeras à ses potes, un par un. C'est la haine qui prend le dessus en toi.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Juil 2017 - 23:16


LA d'Aza, toujours

Tandis que ses agresseurs restent figés, le regard appelant à l’aide, le jeune homme se redresse. Sans saisir la main que l’auror lui tend, ce qui a pour réflexe quasi immédiat de lui tirer une moue de dégout. Son sang n’est pas impur, sa main n’est pas dégueulasse – et pourtant l’auror l’essuie machinalement le long de sa cape. Elle regarde le garçon se relevait difficilement. Les coups avaient dû pleuvoir un moment. Il avait le nez en sang, et sans doute quelques hématomes qui couvaient sous sa peau. Mais ce n’est pas immédiatement ce qui vit l’auror.

La baguette récupérée, le garçon se rélève et Elly voit clairement dans son regard la lueur de la vengeance qui brille, qui hurle à sortir. Il veut prendre sa revanche sur les types qui l’ont sauvagement tabassé. Elly comprend, bien entendu mais il est juste hors de question qu’elle le laisse faire. Dans un murmure à peine audible, elle formule le sortilège de désarmement et voit la baguette d’Azaël lui échappait des mains pour venir se loger dans la sienne. Un faible sourire, comme pour s’excuser de lui enlever son seul moyen de vengeance.

- Tu veux leur faire du mal, c’est ça ?


Elle le regarde avec un air de défi tandis qu’il hoche la tête subtilement. Elle n’est pas sûre, après tout, qu’il lui ai dit oui ou non. Mais qu’importe. Avec sa propre baguette, elle pointe l’un des agresseurs, et gardant toujours son regard sur Azaël, le sortilège s’échappe de ses lèvres « Enervatum ». L’agresseur semble heureux à l’idée de pouvoir bouger et se redresse plus rapidement qu’il n’en faut à Elly pour dire :

- Si tu t’avises de t’enfuir, crois moi je te rattraperais et tu n’auras pas le temps de dire « oups ». C’est compris ?
L’homme hoche la tête, quelque peu absorbé par les paroles que venait de prononcer l’auror. Le ton de cette dernière était froid, polaire. Il était évident qu’aucune question ne serait permise, où il le regretterait amèrement. Il jette un œil effrayé à ses amis mais n’ose dire un mot. « Viens ici, à genoux ». Le jeune homme s’exécute malgré l’apparente envie qu’il a de prendre ses jambes à son cou.

La jeune femme regarde alors Azaël, et lui demande « Dit-moi Azaël, que voulais-tu leur faire ? Quelle souffrance voulais-tu lui infliger ». Baguette levée, prête à agir. Hors de question pour l’auror que le jeune garçon supporte sur sa conscience le poids des souffrances qu’il voulait leur infliger. Clairement, elle supposait qu’il en verrait d’autre vu le comportement à risque qu’il avait l’air d’arborer. Mais elle voulait tout de même être celle qui blesserait, voire tuerait ces agresseurs s’il le fallait. Pour qu’il n’est pas à porter ça sur sa conscience.

- Dit moi Azaël … que veux-tu leur faire ?


Sans attendre une quelconque réponse, la jeune femme leva sa baguette en informulant un Electrocorpus. Suffisamment fort pour que l’homme à ses pieds ressentent la douleur, mais suffisamment faible pour le conserver en vie. Peut-être Azaël aurait-il d’autre idées, après tout. L’auror ferma les yeux, attendant que le jeune sorcier se décide à lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Azaël Peverell, Ven 7 Juil 2017 - 0:56


T'as pas le temps de jeter le moindre sort que ta baguette quitte ta main. Tu la suis du regard, pour voir Elly la récupérer. Tu lui adresses un regard noir, en unique réponse à son petit sourire. T'es trop en colère pour accepter la moindre contradiction. T'as besoin de faire payer ces mecs-là. De prouver qu'au final, c'est toi le meilleur. Que tu vaux mieux qu'eux. Parce qu'à force d'être pris pour une m*rde, t'as fini par y croire. Par être persuadé que c'est la vérité. Sauf que tu refuses de l'accepter. Et en te prenant ta baguette, elle vient de te voler la seule façon que tu as de montrer ta supériorité. De te rassurer un peu. Pour te dire qu'il y a pire que toi. Elle n'a aucun droit de faire ça.

Cependant, t'es pas trop en état de reprendre ta baguette de force. C'est déjà un miracle que tu tiennes debout après tous les coups que t'as reçu. T'as la tête qui tourne un peu, t'es légèrement sonné. Mais ton besoin de vengeance te permet de tenir. Tu refuses de leur montrer une quelconque faiblesse. Parce qu'au final, ils auront bien plus mal que toi, tu vas t'en assurer. Il faut juste que tu récupères ta baguette, parce que t'es clairement pas en capacité de leur taper dessus comme il se doit. Ou du moins, tu te ferais sans doute tout aussi mal. T'es en train de réfléchir à un moyen de la convaincre de te rendre ton arme, mais c'est elle qui prend la parole en premier. Tu soutiens son regard pour acquiescer d'un très léger mouvement de tête. Il n'y a aucune explications à donner. T'as pas l'intention de lui mentir. Oui, tu veux leur faire du mal. Parce qu'ils le méritent. Et parce que t'en as besoin.

Et la voilà qui libère le type que tu visais un instant plus tôt. Tu te concentres à nouveau sur lui, poings serrés. Finalement, t'es bien prêt à en découdre façon moldue, même dans ton état. T'as vraiment besoin de tout laisser sortir. De laisser parler la rage en toi. Pas uniquement celle que t'as envers eux, mais tout ce que t'as accumulé. Trop c'est trop. T'es prêt à péter complètement les plombs. Et alors que tu t'apprêtais à lui foncer dessus, l'Aurore s'adresse à lui, lui intimant de ne pas s'enfuir. Tu lui lances à nouveau un regard, plus étonné cette fois-ci. Tu ne comprends pas ce qu'elle a en tête. Bientôt, le voilà à genoux devant vous. Tu prends sur toi pour ne pas directement lui balancer ton genou en pleine figure quatre ou cinq fois d'affilée.

Nouvelles questions. Tu comprends de moins en moins où elle veut en venir. Qu'est ce que ça peut lui faire ce que t'as envie de lui faire ? C'est pas comme si tu y avais réfléchi, t'étais simplement prêt à lui lancer tous les sortilèges douloureux qui te passaient par la tête, histoire de régler tout ça rapidement. Les faire tous gueuler un bon coup, et leur faire comprendre que t'es largement au dessus d'eux. Mais au lieu de ça, tu te retrouves à les observer bien sagement, tout ça parce qu'Elly a décidé de te prendre ta baguette. Tu lui réponds par un simple haussements d'épaule. Et à peine quelques secondes plus tard, un Electrocorpus frappait le mec, lui arrachant un cri de douleur qui résonne dans la nuit. Ok, cette nana est tout aussi cinglée que Lival. Si t'avais des doutes, maintenant t'es bel et bien fixé.

Tu regardes le type, le regard vide de toute compassion. T'en as rien à faire qu'il souffre. En réalité, ça ne te rend même pas heureux. Non. Ce que tu veux, toi, c'est être celui qui le fait souffrir. Sinon ça n'a aucun intérêt. Sinon t'es juste trop faible pour te défendre tout seul, et t'as besoin de l'aide d'une Aurore pour ça. Hors de question. T'es assez grand pour faire ce que tu veux tout seul. D'autant plus que si elle a l'intention de leur faire du mal, autant qu'elle te laisse le faire toi-même. Tu finis par détourner les yeux du spectacle affligeant que t'offres le moldu terrorisé au sol pour les plonger dans ceux d'Elly. Le visage toujours aussi fermé, tu tends la main pour qu'elle y dépose la baguette, tout en disant quelques mots d'un ton froid, dénué de la moindre émotion.

- Je veux les faire souffrir. Mais je veux le faire moi-même.

Ton visage ne laisse passer rien d'autre qu'une lueur de détermination et de défi. Tu dois le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Elly Wildsmith, Dim 30 Juil 2017 - 0:24


Désolée j'sais pas pourquoi avec toi ça passe du "elle" au "tu" avec cette facilité :x

Le gamin te regarde avec des yeux qui veulent tout dire. D’une voix polaire, il t’indique qu’il veut leur faire du mal, et comme pour répondre à son affirmation, il tend la main vers toi. Espérant sans doute que tu lui rendes sa baguette. Ce que tu ne feras évidemment pas ... ou pas maintenant, en tout cas. Tu tournes sa baguette entre tes mains tandis que tes jambes se sont mises en mouvement autour du moldu, à genoux entre vous deux. Il ne doit pas faire souffrir les moldus, pas devant toi en tout cas … L’insigne que tu portes comprends aussi des valeurs, des principes, et tu ne te sens pas de les anéantir en un instant.

- Je te la rendrais Azaël, quand tu auras répondu à mes questions.

Tu ne regardes plus le gamin, qui doit sans doute être surpris de ta demande. Mais tu as des questions pour lui, pour comprendre le lien qui les unit avec l’amour de ta vie. C’est ainsi et tu comptes bien profiter de la supériorité que tu as là. Alors tu regardes le moldu avec un sourire mauvais, semblant lui dire « apprête-toi à souffrir mon grand », et le regard qu’il te renvois te glace le sang, mais qu’importe tu te sens prête.

- Electrocorpus, ton regard se tourne vers Azaêl tandis que le moldu supporte l'assaut de la foudre vengeresse, une question au bord des lèvres « Que s’est-il passé avec Evan ? Pourquoi tu as eu la trouille comme ça la dernière fois ? »

Finalement, la question est sortie plus vite que prévu, tu aurais aimé y mettre les formes mais ta curiosité maladive - et quelque peu malsaine - a fait sans ton avis. Le moldu victime de ton sortilège vacille et s’écroule à tes pieds, visiblement fatigué de devoir lutter contre le sort – pourtant faiblement dosé.

- Revigor, il ne faudrait pas que je te perdes tout de suite, ce serait fort embêtant n’est-ce pas ? Alors Azaël, ta réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Azaël Peverell, Dim 30 Juil 2017 - 21:15


T'as beau attendre plusieurs secondes la main tendue, la baguette tant espérée ne s'y dépose pas. L'Aurore n'a pas l'air de vouloir accéder à ta requête pour l'instant. Ton bras retombe le long de ton corps tandis que ta mâchoire se crispe dans un tic nerveux. T'as limite envie de lui sauter dessus pour récupérer ton bien. Tu te sens trop nu sans ta baguette. Trop à découvert. Surtout dans ton état actuel. Tu ne peux même pas te lancer un sortilège pour que le sang qui coule de ton nez et de ton arcade sourcilière s'arrête. Tu ne peux même pas te rendre un peu d'énergie pour être sûr de tenir debout jusqu'à la fin de la soirée. T'es totalement dépendant du bon vouloir de l'Aurore à te rendre ta baguette, et tu détestes ça.

Sa réplique te surprend. tu ne vois pas bien à quel genre de question elle peut bien vouloir que tu répondes, mais soit. Si c'est pour pouvoir te venger par la suite, ça devrait pouvoir se faire. Un genre d'échange de bons procédés. Tu la regardes se placer derrière le moldu qui est toujours à genoux devant toi. Un nouveau sort s'échappe de sa baguette et un nouvel arc électrique le frappe. Tu observes la scène comme si tout cela était le plus naturel qui soit. Pas le moindre mouvement de recul. Simplement la déception de ne pas être celui qui inflige la douleur à ce rebut de l'humanité. Il ne mérite de toute façon pas mieux. Tes yeux le quittent uniquement en entendant la question d'Elly.

La surprise peut sans doute se lire dans ton regard pendant une demie-seconde. Tu t'attendais à tout sauf à cela. Tu te reprends cependant plutôt rapidement. Pas moyen que tu lui dises quoi que ce soit à ce propos. Elle peut toujours rêver. Lival t'a bien dit de garder le silence, et tu n'as aucunement l'intention d'aller à l'encontre de sa demande. Tu tiens à ta vie. Et en plus de cela, t'as pas envie d'étaler une fois de plus à quel point tu es faible devant quelqu'un. Alors elle peut toujours courir pour obtenir une réponse de ta part. T'as rien à lui dire à ce sujet-là. Et t'as dit au prof que t'étais prêt à passer à autre chose. C'est bien ce que t'as l'intention de faire, et ça ne passe pas par tout déballer à la femme avec qui il a l'air de tenir plus qu'à sa propre vie.

Un bruit sourd se fait entendre lorsque le moldu tombe au sol, incapable d'en supporter davantage. Mais Elly n'a pas l'air de vouloir s'arrêter là. Alors que tu te mures dans le silence, elle le réveille d'un simple coup de baguette. Elle a sans doute prévu de lui en faire baver un peu plus que ça. Grand bien lui fasse. A présent, tu te fous royalement de ces abrutis de moldus. Parce qu'elle insiste. Elle veut une réponse. Alors tu hausses les épaules d'un air désinvolte.

- Il a lancé un sortilège de mort alors que j'vous avais juste poussée. J'pense que n'importe qui aurait flippé.

Après tout, on fait difficilement plus cohérent pour le coup. L'utilisation d'un sortilège impardonnable doit choquer plus d'un des étudiants du château. En l'occurrence, toi, t'as un peu l'habitude. Notamment en ce qui concerne le sortilège Doloris. Et pour cause, tu te l'es pris plus d'un coup. Mais le sortilège de mort... C'était la deuxième fois que quelqu'un le lançait devant toi. Bien qu'aucun cadavre ne soit à déplorer à chaque fois, ce n'est tout de même pas quelque chose d'anodin.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Elly Wildsmith, Mar 1 Aoû 2017 - 19:40


Mensonge.
Trahison.

Tu entends dans ses mots le poids d’un silence qu’il se refuse à libéré. Tu te retournes à nouveau vers lui et l’échange de regard en dit long sur sa réponse. Nonchalant, le gamin pense être intelligent. Tu veux bien l’aider, bien entendu, mais tu veux aussi entendre la vérité quoiqu’elle puisse être. Tu grinces des dents, ton sourire narquois s’échappe dans les airs.

Tu laisses tomber le moldu à tes pieds, qui se confond en rauque râles et agonisant, suppliant sans doute que sa torture s’achève. Mais ton désir de venger le gamin s’est mué en besoin de réponse. Jamais ton regard ne dévie de sa silhouette, de son visage. Finalement, ton esprit s’évade alors que ta main monte, baguette entre les doigts, pointant d’abord l’arcade du jeune homme « Episkey » puis son nez « Episkey » à nouveau afin qu’il retrouve un visage à peu près convenable, ou tout du moins pas sanguinolent. Ce gamin à quelque chose dans le regard qui te trouble, qui t’interroge, tu veux savoir car tu veux l’aider. Peut-être te rendras-tu compte que tu as eu tort ? Qu’il ne méritait pas ton intérêt, mais qu’importe. Tu es là maintenant, et vu ce que tu viens de faire à un moldu, autant que cette expérience soit bénéfique.

- C’est une bonne réponse mais … je ne laisserais pas tomber Azaël. Je le connais, je connais sa nature. Alors … je vais me répéter une dernière fois : que t’a-t-il fait ?

C’est purement du bluf. Tu ignores absolument tout ce qui a pu se passer entre le gamin et Evan, mais quelque chose te dit que ce n’est pas la relation normale d’un élève et d’un prof. Qu’il y a autre chose. Encore. Une intuition d’Auror qui peut être te pousse à croire cela, à tort ou à raison … Mais là, ici et maintenant, tu as envie de savoir. Tu as ce besoin quasi viscéral que de comprendre la peur que tu as pu lire sur le visage du gamin à l’approche de son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 8

 Alentours de Loutry Ste Chaspoule

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.