AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 3 sur 14
Petit moment a deux
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
Adélaïde Lena Selwyn
Serpentard
Serpentard

Re: Petit moment a deux

Message par : Adélaïde Lena Selwyn, Mar 10 Sep 2013 - 21:03


La jolie blonde ne comprit pas vraiment pourquoi le garçon avait l'air mécontent alors qu'elle lui intimait l'ordre de ne plus recommencer. Après tout cela était tout à fait normal,  qu'elle ne tienne pas à finir nue tout les quatre matins ! Elle espérait de tout cœur que ce n'était à cause du fait qu'elle lui ait demandé d'oublier sa vision, ou alors il aurait été sacrément pervers. Ou c'était peut-être dû au fait qu'elle le réprimandait à nouveau. Mais Adélaïde avait du mal à se concentrer pour réfléchir à la cause potentielle de son mécontentement. Le garçon lui procurait des caresses dans les cheveux et sur la main ce qui la perturbait bien plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer.

Elle fixait toujours le garçon dans les yeux, lorsque ce dernier lui fit un large sourire, et lui murmura :

« Promis. »

Remplie de douceur et de sincérité, Adélaïde fondit encore plus devant la promesse que le garçon venait de lui faire. Un sourire vient étirer ses lèvres. Le cœur battant la chamade et résonnant à ses tempes, elle vit le garçon s'avancer vers elle pour venir l'embrasser.

Un baisé doux et chaste qui ne dura vraiment pas longtemps. Les yeux papillonnant légèrement, Adélaïde constata avec joie que le garçon s'approchait au plus près d'elle pour recommencer. Elle n'avait pas eu l'occasion d'embrasser beaucoup de garçons, mais elle pouvait assurer, qu'Elirius embrassait merveilleusement bien. La tête de la jeune fille commençait à lui tourner. Le manque d'air en premier lieu, mais aussi le plaisir qui envahissait chacune de ses cellules. Elle avait tout oublié. Tout. De sa quasi nudité d'il y a un instant, aux questions qu'il lui avait posé en début d'après midi. Enivrée par l'instant, elle se colla encore plus contre le garçon, ne réfléchissant plus à ses actes. Elle accrocha sa main au cou du jeune homme, se mis légèrement sur la pointe des pieds pour se hisser et appuya plus fort ses lèvres contre celle de son aîné pour approfondir l'échange.
Revenir en haut Aller en bas
Elirius Braddock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Elirius Braddock, Mer 25 Sep 2013 - 23:59


Le stress de premier baiser passé, Elirius l'embrassa à nouveau avec plus d'entrain et de conviction cette fois-ci. Constatant avec joie qu'Adélaïde lui rendait la pareil, elle accrocha sa main autour de son cou et se hissa à sa hauteur pour poser avec passion ses lèvres sur les siennes.

L'instant était très agréable, très envoûtant. Il sentait la chaleur de la Serpentard l'envahir et ses idées se mélanger dans sa tête. L'enlaçant amoureusement, il l'entoura de ses mains créant un cocon intime où il se sentait seul avec elle. Plus rien ni personne d'autre qu'elle n'avait d'importance à ses yeux, il avait oublié les autres étudiants, l'école qui se tenait fièrement debout à l'horizon et le lac où il se trouvait. Toute son attention était focalisée sur la merveilleuse blonde appuyer contre son coeur et sur le plaisir qu'il prenait à l'avoir auprès de lui.

Après un long et intense baisée, il eut un sourire en coin et ria légèrement en lui disant sur un ton dont il espérait être le plus séducteur possible mais qui trahissait son manque de sérieux.


« Alors, Tu me pardonne ? »

Il essaya de prendre une expression de chien battu en attendant sa réponse mais ne put s'empêcher de sourire par moment. Il se sentait d'humeur bien trop joyeuse pour pouvoir jouer ce rôle avec réalisme.
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde Lena Selwyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Adélaïde Lena Selwyn, Ven 27 Sep 2013 - 20:37


Serrée contre lui, la jeune fille était comblée. Le baisé était tendre et remplie de douceur. Un véritable rêve éveillé. Elirius se détacha lentement d'elle, et après avoir rigolé pendant un instant lui demanda d'une voix douce extrêmement calculé pour la faire craquer :

« Alors, Tu me pardonne ? »

Adélaïde ne lui répondit pas immédiatement. Elle se mordit les lèvres, et fit mine de réfléchir. Bien évidemment qu'elle lui pardonnait, et si elle n'avait pas la veste du garçon sur les épaules, elle aurait pu oublier complètement l'incident, tant le moment était magique à ses yeux.

« J'sais pas » lui répondit finalement la blonde qui était d'humeur taquine. Elle s'empêcha de sourire - pour ne pas se trahir - et bien que cela était dur, elle réussissait avec brio.

Elle se rapprocha de son aîné, comblant la distance qu'il venait de mettre entre eux. Recollant leur torse, elle fixa une seconde les lèvres du brun avant de fermer les yeux et de l'embrasser encore une fois. L'embrasser était si facile, si naturelle. A bout de souffle, elle se recula elle lui dit :

« Tu embrasses pas trop mal, alors bon, oui je te pardonne »

Elle avait largement appuyé son 'pas trop', juste pour l'embêter et elle espérait qu'il ne se vexerait pas pour si peu - ce n'était qu'une taquinerie après tout. Et puis son souffle court et les battements de son cœur désordonnés trahissaient très certainement son émoi.

La blondinette jeta un coup d’œil au alentour, il n'y avait presque plus personne dans le lac et le soleil avait bien diminué dans le ciel. Déconnecté. Elle avait était pendant un long moment comme déconnecté du moment présent. Et il devait à présent être l'heure d'aller dîner. Un sourire doux sur les lèvres elle proposa à son camarade :

« On va manger ? Le dîner doit être servis je pense »
Revenir en haut Aller en bas
Friedrich Kampmann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Petit moment à deux.

Message par : Friedrich Kampmann, Mar 26 Nov 2013 - 5:57


[Je me permets de commencer un nouveau RP ici puisque ça faut assez longtemps qu'il n'y a pas du de réponses en espérant que ça ne pose pas problème!]

PV Fleur Berker

Friedrich était assis dans l'herbe en face du lac. C'était l'après-midi, et l'air était plutôt frais, le vent apportant avec lui le froid de l'eau.
Des bouts de parchemins et une plume étaient négligemment posés sur un sac, qui trainait non loin du blond.

Il n'avait pas cours aujourd'hui a voulait en profiter pour faire son devoir de métamorphose. Ou plutôt, avait voulu, cependant il avait bien vite perdu sa motivation et s'était retrouvé a arracher des brins d'herbes du sol.

Il décida que c'était le temps idéal pour une sieste, et, ignorant complètement la pile de devoirs qui l'attendait, s'allongea en regardant le ciel. C'était définitivement une belle journée. Il allait s'assoupir lorsqu'il entendit des bruits de pas. Il se releva, et vit une élève qui s'approchait de l'endroit ou il se trouvait. Elle portait l'uniforme bleu et bronze.

Il décida de prendre de l'avance et d'aller la rejoindre.

Après tout, il aurait une excuse de plus pour procrastiner, et puis Friedrich ne disait jamais non a de nouvelles rencontres.

-Hééééé salut!, avait il dit en souriant de toutes ses dents.
-C'est bien que tu passes par ici, je commençais a m'ennuyer!

Friedrich ne se rappelait pas avoir déjà croisé cette fille mais cela ne l'empêchais pas d'agir comme si. Parce qu'un jour, il la connaîtra forcément !

Edit Solange : Bonsoir Friedrich. Comme précisé dans le Règlement RPG, il est interdit de poster dans un sujet en cours d'utilisation, ce qui est le cas ici. Je vais donc déplacer ton rp et te demande d'être vigilant à l'avenir. Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Lun 24 Fév 2014 - 0:29


[PV : Matthew J. Archer]

Seule, assise dans l’herbe fraîche au bord du lac où se reflétaient les rares rayons de soleil qui arrivaient à passer entre les nuages gris de cette fin d’hiver, Mortissia tournait la cent-cinquantième page du livre qu’elle tenait entre ses mains : « Les Moldus ou Un monde plus magique qu’on ne le pense ».  Elle avait toute son après midi de libre et comptait bien l’a passé dans le calme le plus total, chose dont elle manquait depuis qu’elle avait intégré la maison Gryffondor. *Ils sont gentils, mais qu’est ce qu’ils sont bavards*. Elle sourit à cette pensée mais ne s’y attarda pas, après tout, elle était là pour faire le vide et se retrouver un peu dans son élément : Le silence.

Ses yeux se concentrèrent de nouveau sur ce qu’elle lisait, et un second sourire vint habiller ses lèvres rouges sangs. *Les sorciers ont une imagination débordante*. En effet, l’auteur de ce livre pensait avec la plus grande sincérité que les Moldus avaient inventé la machine à laver pour se nettoyer eux même avant de se rendre compte qu’ils ne pouvait pas entrer dedans donc, au final, ils s’en servaient plutôt pour leurs linges. Un léger ricanement sorti d’entre les lèvres de la jeune fille sans se rendre compte qu’un regard curieux l’observait depuis un moment maintenant.

Finalement, au bout de quelques minutes, celle-ci leva ses yeux noirs corbeau vers le garçon qui l’a fixait à quelques mètres d’elle. Il portait l'uniforme des Serdaigles. Son sourire se fanait tandis qu’elle reprenait un masque d’impassibilité en se redressant bien droite, ses jambes  étaient repliées vers sa poitrine contre laquelle le livre avait été plaqué comme pour en cacher le contenue.

- Un problème, peut-être ?

Sa voix avait été plus froide qu’à l’ordinaire, sa méfiance légendaire l’a forçait bien malgré elle à adopter une attitude pareil avec son interlocuteur. Quelqu’un qui regarde de façon si oppressante quelqu’un d’autre, c’était forcément pour lui vouloir du mal. La jeune fille plissa alors légèrement ses yeux. Non, il n’avait pas l’air dangereux, mais il fallait qu’elle reste sur ses gardes. C’était comme ça, elle n’avait confiance en rien n’y personne.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Lun 24 Fév 2014 - 14:30


Être allongé dans l'herbe au bord du lac malgré la température fidèle à la saison ne dérangeait pas Matthew le moins du monde. Il avait quitté la haute tour de Serdaigle et ses camarades de maison pour aller trouver la quiétude du parc et plus précisément du lac. C'était une vieille habitude qu'il avait prise lors de ses jeunes années à Poudlard lorsqu'il voulait être tranquille, ou même lorsqu'un devoir particulièrement difficile se présentait à lui.
Aujourd'hui, il était ici pour la seconde raison : un fichu parchemin à rendre sur les pierres de lune, en potions. Les cours de potions étaient plutôt intéressants et la préparation en elle-même amusait beaucoup Matt, mais la théorie se révélait être de plus en plus ardue à comprendre pour le jeune Serdaigle en dépit de la réputation de sa maison.
Pressé par le temps car la date de remise du devoir approchait, le jeune homme était passé emprunter quelques ouvrages à la bibliothèque après le déjeuner et s'était installé au bord du lac pour travailler.
Mais ce jour-là, l'air pur semblait avoir des effets négatifs sur la productivité et c'est ainsi que Matt finit allongé sur le dos à regarder les nuages sans avoir écrit plus de quelques lignes sur son parchemin. Malgré la relative urgence du devoir, regarder le ciel lui procurait une étrange sensation de bien-être tandis que son cerveau tournait au ralenti sur des pensées frivoles : Tiens, ce nuage ressemble à un elfe de maison vu de profil. Il faudrait qu'il pense à écrire une lettre à Rob, il ne l''avait pas revu depuis Noël...
Le ciel se couvrait. Avec un peu de chance ils auraient peut-être de la pluie, qui sait ? Matt avait toujours adoré la pluie et le sentiment de tranquillité qu'elle procurait. Il lui arrivait parfois de dire que le principal avantage d'avoir été envoyé à Serdaigle, c'était pour la salle commune située dans la tour du même nom. Se retrouver pelotonné sur un fauteuil près du feu avec un chocolat chaud en entendant la pluie frapper contre les carreaux, ça n'avait pas de prix, de même que d'attendre le sommeil entre les draps tièdes de son lit à baldaquin tout en entendant l'orage gronder au-dessus de sa tête.

Alors que le jeune homme essayait de s'extirper de sa torpeur il entendit le bruit familier du frottement du papier contre le papier, celui d'une page qui se tournait. Orientant sa tête en direction du son il remarqua une fille, une Gryffondor d'après son uniforme, d'une apparence plutôt singulière : une peau très pâle et des cheveux très rouges, mais pas franchement désagréable à regarder.
Depuis quand était-elle là ? Elle était sûrement arrivée pendant qu'il était en train de rêvasser. Ou peut-être qu'elle était déjà là quand lui-même était venu s'asseoir au bord du lac. Ça n'aurait rien de surprenant qu'il ne l'ait pas remarquée, les Serdaigle étant parfois très tête-en-l'air.
Reportant son attention sur ses livres ouverts et éparpillés autour de lui, Matt ressenti un bref sentiment de culpabilité : il n'avait pas fait grand-chose. Alors qu'il allait poser sa plume sur le parchemin pour expliquer le lien entre la pierre de lune et le philtre de paix, un petit rire le fit lever la tête. La fille aux cheveux rouges était en train de lire un livre qui semblait lui plaire à en juger par l'expression de son visage. Matthew ne put s'empêcher de penser qu'elle était plus mignonne quand elle souriait.

- Bon, ça suffit garçon. Un peu de concentration s'il vous plaît merci ! grommela-t-il pour lui-même, en prenant garde à ce que la Gryffondor ne l'entende pas.

Avec un enthousiasme très relatif, le jeune homme se remit à gratter le parchemin : pierre de lune, pierre de lune, pierre de lune... tiens je me demande ce qu'elle peut bien lire.
Matt se surprit à jeter un nouveau coup d’œil à sa voisine. Il réussit cette fois-ci à lire le titre de l'ouvrage : « Les Moldus ou Un monde plus magique qu'on ne le pense ». Un sourire fit son apparition sur le visage du Serdaigle au souvenir de ce bouquin, il l'avait déjà lu au cours de sa troisième année. L'auteur parlait des Moldus d'une façon tellement grotesque qu'on aurait pu prendre le livre pour une caricature de l'Étude des Moldus.
Quelques minutes passèrent, ponctuées par un certain nombre de coups d’œil en direction de la Gryffondor. Ça ne lui ressemblait pas d'observer une fille ainsi. Cette dernière dût se sentir observée car elle leva enfin le nez de son livre pour le fixer droit dans les yeux et aussitôt elle se raidit, se redressa et son sourire disparut de son visage aussi vite que s'il lui avait jeté un sort.


Un problème, peut-être ? 

Aïe. Première mauvaise nouvelle : la fille avait surpris son regard sur elle. Deuxièmement, Matt ne s'était pas attendu à un premier contact aussi... glacial. Un peu gêné, le Serdaigle se redressa sur ses coudes et adressa un grand sourire à la Gryffondor avant de prendre la parole.

- Ah, désolé je ne voulais pas te déranger. C'est juste que... j'ai remarqué que tu lisais « Un monde plus magique qu'on ne le pense » et je l'ai déjà lu. Je viens d'une famille moldue et je m'étais dis que ça pourrait être intéressant de connaître le point de vue sorcier.

Un grand sourire et une petite explication. Mais un peu surpris par la réaction de la fille aux cheveux rouges, il ajouta en tentant de briser la glace :

- Tu devrais voir ce que pense l'auteur des maquettes en allumettes !
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Lun 24 Fév 2014 - 15:43


- Ah, désolé je ne voulais pas te déranger. C'est juste que... j'ai remarqué que tu lisais « Un monde plus magique qu'on ne le pense » et je l'ai déjà lu. Je viens d'une famille moldue et je m'étais dis que ça pourrait être intéressant de connaître le point de vue sorcier.

Le jeune homme souriait du début jusqu’à la fin de son explication, un sourire Colgate. Mortissia observait le Serdaigle, un sourcil arquer, cherchant à deviner si oui ou non il se fichait d’elle. Apparemment pas puisqu’il ajouta :

- Tu devrais voir ce que pense l'auteur des maquettes en allumettes !

Bon, au moins elle était sûre d’une chose : Il avait réellement lus ce livre, puisqu’elle avait déjà dépassé ce passage depuis une dizaine de page, elle pouvait le croire sur ce point là.
Mais venait-il réellement d’une famille moldue ? *Tu te poses trop de question, il à l’air sympa à près tout !* Tatata’, il faut privilégier la sécurité et ne pas foncer tête baisser. Là-dessus, elle ne rejoignait pas franchement les Gryffondors. Elle repoussa donc la petite voix dans sa tête pour examiner le garçon plus en détail, ses grands yeux noirs se plissèrent très légèrement : Sa peau était plutôt claire, pas pâle comme la sienne,  juste d’une clarté presque pure. *Mais oui, c’est un ange !* Elle retint juste à temps son petit sourire narquois à cette idée, pourtant ces jolies yeux verts et son sourire toujours scotché sur son visage lui fit penser que, ouais, quelque part il avait quelque chose d’angélique.

- J’ai déjà lus ce passage.

Peut-être devrait-elle essayer de paraitre moins froide ? Après tout, il n’avait pas l’air de vouloir l’embêter. C’était juste un élève parmi tant d’autre qui … Minute. Ce n’est pas des parchemins à côté de lui, là ?

- Je suppose qu’avant de t’intéresser à ce que j’ai dans les mains, tu étais entrain de batailler avec un quelconque devoir ? Tu n’entends pas son appel ?

Aller hop, ça c’est fait. Il devrait l’a laissé tranquille maintenant. *Imbécile, pour une fois que quelqu’un ne te traite pas de monstre.* Mortissia soupira bruyamment pour elle-même, faisant mine de se replonger dans le livre que ses yeux ne lisait pourtant plus. Se contentant de fixer les écritures sans les voire.
Elle était fatiguée de repousser toute les tentatives amicales des autres, de toute façon ils lâchaient tous facilement l’affaire.
Prise de culpabilité d’avoir envoyé balader ainsi le jeune homme, elle posa discrètement le bout de ses doigts au dessus de sa poitrine droite, contre son chemisier, à l’endroit de son ‘tatouage’.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Lun 24 Fév 2014 - 18:50


Pendant toute la durée de son discours la Gryffondor l'avait observée sans ciller, elle le prenait peut-être pour un ange de pierre qui chercherait à aspirer son énergie ? Rejetant cette pensée aussi vite qu'elle était venue, Matt un peu gêné regarda la jeune fille le détailler de ses grands yeux noirs, une expression d'indifférence sur le visage. Après quelques instants de silence, cette dernière ouvrit la bouche pour dire simplement :

J’ai déjà lus ce passage.

Ah. Bon. D'accord. Le Serdaigle allait reprendre la parole quand son interlocutrice jeta un bref coup d’œil aux affaires de Matt éparpillées ça et là avant de dire :

Je suppose qu’avant de t’intéresser à ce que j’ai dans les mains, tu étais entrain de batailler avec un quelconque devoir ? Tu n’entends pas son appel ?

Aïe dur, porte-avions touché en E4. Le sourire de Matt vacilla légèrement tandis qu'il se sentait comme si on lui avait renversé un seau d'eau glacée sur la tête. Pour se donner une contenance, le jeune homme répondit toujours d'un air joyeux, semblant indifférent à sa remarque :

- Mmh... c'est pas faux. Un parchemin à rendre sur les pierres de lune.

Elle a raison, t'as du boulot mon vieux. Sans attendre de réponse de la part de la fille aux cheveux rouges, une réponse qui de toute façon ne viendrait probablement pas, Matthew se retourna vers son parchemin et ses livres. La plume suspendue au dessus du papier, rien ne venait. A vrai dire, il était toujours surpris par le revers qu'il avait subi avec la jeune fille. D'habitude les Serdaigles et les Gryffondors étaient en de bons termes et il n'avait pas l'impression d'avoir dit ou fait quelque chose de mal. Quelques coups d’œil ne valaient quand même pas une réaction aussi froide. Griffonnant quelques notes sur son parchemin avec une soudaine mauvaise humeur, le jeune homme se rappela soudain une des paroles de son père : il y a des gens intelligents et des gens stupides, il y a des minces et des gros,  il y a de tout. Ce qui n'existe pas, ce sont les gentils et les méchants. Personne n'est tout blanc ou tout noir, mais chacun à une histoire différente qui fait de lui ce qu'il est.

Nouveau coup d’œil, la fille semblait s'être replongée dans sa lecture. Peut-être qu'elle était gentille, mais timide ou pas très sociable ? Décidé à ne pas rester sur une « défaite », le Serdaigle reprit la parole :


- Mais si tu veux un autre livre du genre, je te conseille : « Les moldus viennent-ils d'une autre planète ? ». C'est dans la même veine, il est juste... moins réaliste.

Nouveau sourire en faisant la dernière remarque. Un livre moins réaliste que « Un monde plus magique qu'on ne le pense », c'était pas quelque chose qu'on voyait tout les jours. L'auteur aussi semblait persuadé de ce qu'il disait, mais c'était tellement saugrenu que Matt ne pouvait pas déterminer s'il était sérieux ou si c'était un livre comique. Dans tout les cas l'effet était le même, surtout pour un né-moldu.

D'ailleurs, la Gryffondor venait-elle aussi d'une famille moldue ? S'il ne se faisait pas renvoyer dans les roses, il pourrait peut-être essayer de lui demander...
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Lun 24 Fév 2014 - 21:45


Aller hop, ça c'est fait. Il devrait l'a laissé tranquille maintenant. *Imbécile, pour une fois que quelqu'un ne te traite pas de monstre.* Mortissia soupira bruyamment pour elle-même, faisant mine de se replonger dans le livre que ses yeux ne lisaient pourtant plus. Se contentant de fixer les écritures sans les voire.
Elle était fatiguée de repousser toutes les tentatives amicales des autres, de toute façon ils lâchaient tous facilement l'affaire.
Prise de culpabilité d'avoir envoyé balader ainsi le jeune homme, elle posa discrètement le bout de ses doigts au dessu de sa poitrine droite, contre son chemisier, à l'endroit de son 'tatouage'.

- Mmh... c'est pas faux. Un parchemin à rendre sur les pierres de lune.

Venait-elle bien d'entendre la voix du jeune homme lui répondre ? Mortissia ne releva pas son regard vers l'étranger assis à quelques mètres d'elle. Peut-être que si elle l'ignorait, il finirait par s'en aller ?
Ses doigts continuaient à caresser distraitement son chemisier, bouclier entre ses ongles et le bout de peau marquée à vie. Elle lança tout de même un rapide coup d'oeil au garçon qui semblait s'être remis à travailler. Voilà, une bonne chose de faite.
La jeune fille aux lèvres de sang retourna son attention vers son livre qui lui paraissait tout à coup très fade, sans intérêt. *Dit donc, Pierre de Lune, ça ne te dis pas quelque chose ça ?* Bien sûr que si, le Serdaigle devait-être plus jeune qu'elle puisqu'elle avait étudié ce sujet l'année passée. Réduite en poudre, cette pierre était utilisée dans la composition du philtre de paix. C'est avec cette pensée que Mortissia replongea dans ces souvenirs de l'année passée, ce qu'elle avait pu s'amuser avec son amie de Poufsouffle maintenant partie. Elle ne s'était jamais autant entendue avec quelqu'un de toute sa vie.
Un faible sourire vint orner ses lèvres sans qu'elle ne puisse s'en rendre compte, indirectement ce garçon venait de l'a faire sourire.

- Mais si tu veux un autre livre du genre, je te conseille : « Les moldus viennent-ils d'une autre planète ? ». C'est dans la même veine, il est juste... moins réaliste.

Sans le vouloir, la jeune fille tourna son visage légèrement souriant vers le Serdaigle avant de reperdre son sourire en se rendant compte qu'il lui avait de nouveau adressé la parole. *Il est coriace !* Ouais, ou carrément masochiste. *Bon aller, essaye d'être gentille avec lui.* D'accord .. être gentille ... Il parlait d'un livre du même genre que celui qu'elle tenait entre ses mains apparemment. Il avait l'air de beaucoup aimer le sujet. Serait-il né-moldu ?

- Mm. Merci. Je verrais si je le trouve.

La question lui brûlait les lèvres et, détournant son regard vers l'eau sombre, elle glissa lentement ses dents contre sa lèvre inférieure pour la mordiller, hésitante. Poser une question serait une ouverture à la conversation, une autorisation à la discussion. Etait-elle certaine de vouloir avoir une quelconque discussion avec cet élève ? Un rapide regard vers l'élève en question qui souriait toujours, étonnamment, finit de la convaincre.

- Tes parents sont des Moldus ? Pour pouvoir rire de ce genre d'ouvrage, il faut connaitre le milieu qui y est décrit.

Pas mal. Voix presque chaleureuse, j'ai dit presque, sans aucun regard hautain ou méprisant. Finalement, ce n'était pas si compliqué quand la volonté se joignait à l'échange.
Bizarrement, maintenant que la première question était posée, Mortissia eu envie de savoir tout à un tas de choses sur le jeune homme.
Elle mordit légèrement sa langue pour se retenir, chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Lun 24 Fév 2014 - 23:49


Ah tiens, lorsque Matt avait relancé la « conversation », la Gryffondor avait de nouveau affiché un visage souriant en tournant la tête vers lui. Peut-être que... ah non, encore une transformation en visage de marbre. Elle avait même l'air déçue qu'il lui parle. Bon, ça n'avait pas l'air d'être la bonne personne pour faire la conversation, mais elle prit tout de même la peine de lui répondre :

Mm. Merci. Je verrais si je le trouve.

C'était déjà ça. Au moins elle ne l'avait pas rembarré comme la fois précédent, mais le Serdaigle n'avait pas vraiment l'intention de continuer à alimenter la conversation contre le gré de son interlocutrice. Cependant, la fille aux cheveux rouges regardait le lac d'un air hésitante comme si elle avait une question qu'elle n'osait pas poser sur le bout de ses lèvres couleur sang. Se voulant encourageant, Matt lui sourit de nouveau tout en se demandant s'il ne finirait pas par avoir l'air d'un psychopathe à sourire tout le temps à une fille qu'il connaissait à peine. Cette dernière lui jeta un nouveau regard et demanda finalement :

Tes parents sont des Moldus ? Pour pouvoir rire de ce genre d'ouvrage, il faut connaitre le milieu qui y est décrit.

C'était presque une victoire ! Bon, elle n'avait pas pris un ton très amical, mais sa voix avait abandonné cette intonation froide et la jeune fille paraissait sincèrement intéressée. De toute façon, si elle n'avait pas été réellement intéressée, elle n'aurait sûrement rien dit. Maintenant qu'elle avait engagé la discussion, il s'agissait d'arriver à tenir la conversation. Sa famille n'était pas le sujet qu'il aurait aimé le plus aborder, mais il répondit tout de même sans hésitation :

- Oui je suis né-moldu, mon père est chef d'entreprise et ma mère l'aide à domicile. Et toi ? Tu lis le même type de livre, tu as de la famille moldue ?

Matthew avait abandonné son sourire Colgate, premièrement pour éviter de passer pour un fou, mais aussi parce que ça faisait mal aux joues de tenir la pose ! En lieu et place, il afficha un air intéressé et poli tout de même ponctué par un léger sourire. On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit. Le Serdaigle hésitait cependant, ne sachant pas s'il devait s'en tenir à un échange d'information cordial ou s'il pouvait essayer de faire plus ample connaissance. Peut-être que la Gryffondor aux cheveux rouges le prendrait mal, ou serait intimidée ? Il avait déjà eu du mal à engager la conversation, mais décida tout de même de prendre le risque :


- Au fait, moi c'est Matt. Matt Archer.

Simple mais efficace. Le jeune homme n'essaya pas de demander son nom à la lectrice qui pourrait peut-être trouver ça trop prématuré ou trop personnel. Si elle en avait envie, elle le lui dirait sûrement elle-même. Lâchant la jeune fille des yeux quelques instants, il leva les yeux au ciel. Son instinct écossais semblait avoir eu raison, les nuages au-dessus de leurs têtes s'épaississaient et il ne tarderait pas à pleuvoir. Si Matt aimait beaucoup la pluie, il préférerait ne pas être trempé jusqu'aux os au beau milieu du parc. En plus il paraissait que lors des crues violentes, quand le lac débordait, le calamar géant s'enhardissait et même s'il      n'était pas agressif, Matt préférait ne pas trop s'approcher des grosses bestioles avec plein de tentacules, question de principe.
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Mar 25 Fév 2014 - 14:00


La question n'avait pas eu l'air de gêner le jeune homme, vue sa rapidité à y répondre. C'est vrai que sur le moment elle ne s'était pas demandée si c'était convenable pour un premier échange, elle, elle n'aurait sans doute pas apprécié que quelqu'un essai de lui faire parler de sa famille. Mortissia se promi intérieurement de ne plus poser ce genre de question sans y réfléchir à deux fois. Comment disaient les moldus déjà ? *Tourne sept fois ta langue dans ta bouche !* Ah, oui. Merci.

- Oui je suis né-moldu, mon père est chef d'entreprise et ma mère l'aide à domicile. Et toi ? Tu lis le même type de livre, tu as de la famille moldue ?

Bam. L'interrogatoire est tombé. *C'est juste une question amicale, ne panique pas.* C'est vrai, elle était dans le parc de l'école, avec un Serdaigle. C'est gentil les Serdaigle non ? Sauf quand ils viennent pour vous picorer jusqu'au sang en ... *Arrête. Répond.*

- Oui. Non. Enfin... La vérité c'est que je ne connais pas ma famille. J'ai passé mon enfance dans un orphelinat moldue jusqu'à ce qu'un homme, mon Parrain, viennent m'adopter. Il ne m'a jamais réellement parlé de mes parents, des gens pas fréquentable apparemment.

Voilà, elle n'aurait pas due en parler. Maintenant elle se sentait mal. Après tout n'étai-ce pas son nom de famille qui faisait fuir tout le monde ? Cependant, le jeune né-moldu ne devait sûrement pas connaitre sa famille puisqu'il ne venait pas du milieu sorcier.
Elle tourna son regard vers lui sans cligner une seule fois des yeux. Son sourire avait laissé place à un air intéressé, sûrement plus par politesse que par réel intérêt. *Tu arrêtes d'avoir des pensées ni négative ? Il est gentil, il te fait la conversation, alors souris et sois aimable !*

- Au fait, moi c'est Matt. Matt Archer.

Il voulait connaitre son nom, ça se sentait, c'était un sous-entendue gros comme un troll.
Mortissia détourna son regard une nouvelle fois vers le lac en retenant un soupire. Matt. C'est joli, Matt. C'est léger, rapide et le petit ' tt ' à la fin vous restait sur le bout de la langue comme un souvenir du garçon qu'on ne pouvait pas oublier.
Alors que ' Mortissia '. La première chose à laquelle on pense avec un prénom pareil c'est 'La Mort'. Les gens n'ont pas envie de connaitre la mort, ils s'en éloignent, la fuit. Et comme si un prénom pareil ne suffisait pas, il fallait rajouter ce nom de famille qu'elle considérait comme maudit.

- Enchantée, Matt.

Prendre son temps. Ne pas faire une crise de panique et griller sur place son nouvel interlocuteur, elle y tenait un peu quand même. En observant le jeune homme de nouveau elle suivi son regard qui menait au ciel. La pluie ne tarderait pas.
Mortissia sourit à cette idée, son visage de porcelaine se penchant légèrement sur le côté. Elle adorait la pluie, secrètement elle aurait aimé que le lac monte et l'amène avec lui dans ses profondeurs. Disparaitre. Ce serait bien, ça, pour elle et pour les autres.

- Mortissia Evenblood.

Elle avait énoncé son nom comme une simple formalité, quelqu'un aurait dit '' Papier 3 Guichet 7 '' ça aurait sûrement eu le même impact. Après ces mots, qu'elle pensait regretter, elle se leva gracieusement, glissa le livre dans son sac et se détourna pour rentrer vers le château sans prendre la peine d'attendre le jeune homme qui, de toute façon, ne voudrait sûrement plus lui parler à présent.
Un nom pareil, ça n'inspirait pas confiance. Elle ne prit pas la peine de regarder le Serdaigle une dernière fois avant de rentrer vers l'école, elle y aurait sûrement vue au mieux de la peur, au pire du dégoût. La jeune fille mordit un bout de l'intérieur de sa joue pour s'empêcher de faire demi-tour. Ses yeux verts allaient lui manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Mar 25 Fév 2014 - 16:40


La jeune fille sembla hésiter avant de répondre à la question que lui avait retournée Matt. Ce dernier espéra ne pas avoir franchit la limite de sa vie privée mais elle finit par répondre, au début avec incertitude puis avec plus de fermeté :

Oui. Non. Enfin... La vérité c'est que je ne connais pas ma famille. J'ai passé mon enfance dans un orphelinat moldue jusqu'à ce qu'un homme, mon Parrain, viennent m'adopter. Il ne m'a jamais réellement parlé de mes parents, des gens pas fréquentable apparemment.

Aïe, ça avait tout l'air d'un sujet sensible. Matthew avait entendu parler de certains élèves ayant de la famille assez peu recommandable voire pire. C'était apparemment le cas de la Gryffondor qui avait dû vivre dans un orphelinat moldu, ça n'avait rien de l'image d'une enfance heureuse pour Matt qui n'était, de son côté, pas à plaindre. A cela venait s'ajouter le poids de l'infréquentabilité de sa famille, mais on ne choisissait pas ses parents...
Au moins, cette courte présentation avait donné des indices au Serdaigle. Ça n'expliquait pas la totalité, mais au moins une partie de son comportement si méfiant et froid.

Lorsque le jeune homme se présenta, elle retourna de nouveau son regard vers le lac avant de répondre un simple « Enchantée, Matt. ». De toute évidence le « enchantée » était une pure formule de politesse, elle n'avait pas l'air extrêmement heureuse de faire connaissance mais pas non plus complètement hostile. Elle semblait plutôt... quoi ? Mélancolique peut-être ? Et si elle connaissait d'autres Matt ? Calme-toi garçon, tu n'en sais rien, elle pense sûrement à autre chose. Un sourire apparut furtivement sur les lèvres de la jeune femme avant de disparaître aussi vite qu'il était venu alors qu'elle ouvrait la bouche :


Mortissia Evenblood.

Le nom avait été lâché avec une indifférence remarquable. Des images de sorciers encapuchonnés dans des capes noires, de sortilèges maléfiques et de rituels ténébreux ne montèrent PAS à l'esprit du jeune homme, qui sentit irrésistiblement ses pensées se tourner vers l'image plus familière de Morticia Addams dans la Famille Addams. Oui, son prénom lui correspondait plutôt bien. Matt se retînt de rire, la meilleure façon de tisser des liens amicaux avec la Gryffondor n'étant sûrement pas de se ficher d'elle alors qu'ils commençaient à discuter. Heureusement, son visage ne trahit pas son amusement.

En revanche, Mortissia semblait encore moins à l'aise (si c'était possible) et ne tarda pas à se lever rapidement, à ranger son livre et à tourner les talons. Quoi, elle allait s'en aller comme ça ? Est-ce que c'était sa faute ? L'avait-il gênée avec ses questions ? Peut-être qu'elle était fatiguée de discuter avec lui et qu'elle voulait simplement rester tranquille. Matt la regarda marcher résolument en direction de Poudlard, ses jolis cheveux rouges battant son dos. Mais quelque chose en lui l'enjoignait à ne pas la laisser partir sans rien faire, le poussait à ne pas rester planté là à la regarder s'éloigner. Prenant sa décision, il agita sa baguette magique et ses livres empruntés à la bibliothèque  s'envolèrent pour retomber dans son sac. Saisissant ce dernier, il marcha à grandes enjambées derrière la Miss Evenblood pour la rattraper sans la surprendre et tant pis s'il avait l'air d'un gros lourd collant !


- Hé, Mortissia !

Pendant un instant, il avait envisagé la possibilité de l'appeler « Morti » mais en fait... non. Son instinct lui soufflait que c'était une trop mauvaise idée. La carte du mannequin Colgate ayant faite ses preuves jusqu'à présent, il raccrocha un joli sourire sur son visage avant de rattraper la jeune fille.

- Tu sais, t'es pas obligée de t'en aller à cause de moi. Après tout c'est moi qui t'ai dérangée !

A vrai dire, il se sentait un peu coupable de l'avoir interrompue dans sa tranquilité. Gentil garçon, va. De toute façon, ils allaient sûrement se séparer une fois arrivés au château. Peut-être qu'il pourrait aller à la bibliothèque pour terminer son devoir de potions ? Fichues pierres de lune.
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Mar 25 Fév 2014 - 20:56


Elle marchait, les yeux fixant l’herbe qu’elle écrasait à chaque pas. Le vent commençait à se lever, ils auraient sûrement droit à une tempête cette nuit.
Mortissia imaginait déjà les gouttes d’eau percuter la fenêtre de son dortoir pour la bercer dans son sommeil. Une douce mélodie qui fut brisé par une voix masculine.

- Hé, Mortissia !

*Oh, un pot de colle !* Malgré elle, la jeune fille ne pus retenir un léger sourire. Après tout, s’il ne l’a laissé pas partir comme ça, c’est qu’elle ne l’effrayait pas ? C’est une chance à saisir, une chance qui ne se représenterais sûrement pas de si tôt.
Elle ralentit légèrement pour permettre au Serdaigle de la rattraper et tourna son visage vers lui, toute trace de froideur aillant disparu de ses traits pâles.

- Tu sais, t'es pas obligée de t'en aller à cause de moi. Après tout c'est moi qui t'ai dérangée !

Tien, il reconnaissait ces tords. *Bon garçon !* Un léger rire s’échappa des lèvres de la Gryffondor qui, comme pour se punir de ce laisser aller, mordit férocement sa lèvre inférieure. Franchement, ça existait encore des hommes pareils à notre époque ?
D’ailleurs, il avait habillé son visage de son légendaire sourire de pub américaine. Le regard de la demoiselle chuta de quelques centimètres pour observer ses épaules, ses bras …*Musclés !* … et enfin ses longues jambes.
Son regard s’ancra de nouveau dans les yeux du jeune homme sans se rendre compte qu’elle avait arrêté de marcher pour le détailler. Vive la discrétion. *Trouve un truc à dire.*

- Et.. Sinon, pour ta rédaction.. Pierre de lune tu trouveras dans les livres sur le philtre de paix..

Pas mal, finalement l’improvisation lui allait bien. Elle se remit en marche, plus lentement cette fois pour bien montrer qu’elle ne cherchait pas à fuir.
Lorsqu’une goûte s’écrasa sur sa joue, elle ne résista pas à l’envie de lever son visage vers le ciel pour sentir l’eau mouiller sa peau.
Elle regardait d’un air amusé tout les élèves courir pour se mettre à l’abri, elle en oublia presque le jeune homme à côté d’elle, maintenant aussi trempé qu’elle sauf que ces cheveux à lui, à défaut de paraitre tout de suite moins relevé ce qui lui donnait un air assez mignon, ne dégoulinait pas dans son dos. Elle allait encore devoir passer une heure à les sécher.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Mer 26 Fév 2014 - 0:35


Tout en essayant de rattraper Mortissia, Matthew remarqua avec plaisir que cette dernière ralentissait pour lui permettre de la rattraper. Apparemment elle n'était pas partie à cause de lui, et mieux encore elle affichait un petit sourire lorsqu'elle le vit s'approcher. On aurait même pu dire qu'elle avait l'air amusée et lorsqu'il s'excusa implicitement, elle laissa échapper un petit rire. C'était la deuxième fois que le Serdaigle entendait la jeune femme s'esclaffer et il remarqua que c'était étrangement agréable, ça lui donnait presque envie de dire des idioties pour qu'elle continue à rire et qu'elle abandonne définitivement l'expression froide et méfiante qu'elle avait adopté au début de leur conversation. Cependant il nota qu'elle se mordit la lèvre inférieur, comme si son rire était sorti de manière incontrôlée et qu'elle regrettait de s'être relâchée ainsi.
Sans prévenir, Mortissia se stoppa dans sa marche pour fixer son visage. Il avait une tâche ou quelque chose ? Apparemment non car la Gryffondor parcourut le corps du jeune homme de ses yeux noirs profonds. Tout en s'arrêtant pour ne pas la dépasser, Matt se sentit étrangement gêné par cette analyse. A être détaillé ainsi de la tête au pied, il avait presque l'impression d'être une côte de bœuf saignante à un dîner de vampire.


- Euh, je... tu... on devrait peut-être y aller... balbutia-t-il à voix basse.

Le regard noir corbeau se riva de nouveau sur celui vert clair du Serdaigle. Mortissia, semblant enfin se rendre compte qu'elle était immobile, lui conseilla d'un ton un peu hésitant alors que la pluie commençait à tomber :

Et.. Sinon, pour ta rédaction.. Pierre de lune tu trouveras dans les livres sur le philtre de paix..

Tiens, elle avait vraiment écouté ce qu'il disait ? Il avait plutôt dit ça pour lui, et il avait eu l'impression qu'elle était plus préoccupée par le fait de rester tranquille plutôt que par ce qu'il avait eu à dire. Plutôt surpris, il répondit alors que les deux se remettaient en marche à rythme lent :

- Oh... merci, c'est gentil de ta part.

Tandis qu'il prononçait ces mots, la pluie qui n'était au départ qu'un fin crachin se transforma en pluie un peu plus soutenue alors que le vent soufflait toujours. En quelques secondes ils furent tous deux trempés des pieds à la tête mais n'accélérèrent pas leur marche, préférant regarder les autres élèves courir jusqu'au château, leurs sacs au-dessus de leurs tête pour essayer vainement de se protéger de l'averse. Matthew jeta un coup d’œil à Mortissia qui rejetait sa tête en arrière, appréciant visiblement le contact de l'eau sur son visage. Ses cheveux habituellement rassemblés en une cascade rouge sang étaient à présents collés à son visage pâle et à sa nuque en de longs filets foncés qui donnaient envie au Serdaigle de les écarter lui-même de sa figure. Chassant cette pensée, il s'occupa de sa propre coiffure en passant la main dans ses cheveux trempés sans pouvoir s'empêcher de remarquer :

- T'as pas l'air trop dérangée par la pluie, je me trompe ?

Nouveau sourire pour la jeune femme. En fait c'était diminuer la réalité car, du point de vue de Matt, Mortissia semblait plus heureuse sous les gouttes, à regarder les autres se précipiter pour se mettre à l'abri. De son côté, il n'était pas pressé de rentrer à Poudlard, appréciant le fait de marcher tranquillement avec une fille qui l'avait envoyé sur les roses il n'y a pas si longtemps.

- Je comptais passer à la bibliothèque pour finir mon devoir. Mais trempé comme ça, je pense que la bibliothécaire me couperait en morceau à peine le pied posé à l'intérieur. Mauvaise idée à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Mer 26 Fév 2014 - 15:13


- Euh, je... tu... on devrait peut-être y aller...  

La jeune fille se sentait idiote, elle ne s’était même pas rendue compte qu’elle le fixait comme un prédateur prêt à sauter sur sa proie. Le pauvre. Maintenant il était tout gêné, Mortissia secoua légèrement son visage pour se remettre les esprits clairs avant de lancer d’une voix hésitante :

- Et.. Sinon, pour ta rédaction.. Pierre de lune tu trouveras dans les livres sur le philtre de paix..

Matt avait l’air surpris, elle aussi était capable d’être serviable et aimable, non mais oh. A en voir son expression étonné la jeune fille se demanda rapidement si il avait en tête de sortir des feux d’artifices et du champagne moldu.

- Oh... merci, c'est gentil de ta part.

Elle lui répondit par un simple rictus au coin des lèvres avant de retourner son attention vers les élèves affolé par l’orage qui menaçait de gronder dans quelques instants. L’orage avait quelque chose d’effrayant, serte, ça faisait penser à une arrivé de détraqueur ou à une guerre qui aurait lieu dans les nuages. Mais cette guerre en question avait quelque chose d’attirant, de fascinant, aucune autre guerre n’émettait un grondement si parfait et aucun sortilège ne pouvait faire apparaître d’aussi magnifique couleur qu’était les éclairs.  La jeune fille ferma brièvement les yeux pour laisser l’eau tomber sur ses paupières.

- T'as pas l'air trop dérangée par la pluie, je me trompe ?

Un sourire un peu plus large que le précédent prit place le long de sa bouche rouge, elle rouvrit ses yeux pour observer son interlocuteur qui semblait essayer de dompter sa propre chevelure même s’il n’avait pas grand-chose sur la tête. Il était marrant, le petit Matt’. Elle n’avait pas autant souris en une même journée depuis le départ de son amie de Poufsouffle. Malgré elle, elle pensait que les Serdaigle étaient des bosseurs nés qui ne passait leur temps qu’à étudier ou lire des bouquins. *Ouais, bah voila l’exception à la règle*.

- Non, en effet. J’adore ça. Je me faisais souvent punir à l’orphelinat quand je sortais jouer sous la pluie.

Cette pensée ne fit pas perdre son sourire à Mortissia, c’était franchement marrant de rendre Mlle.PommeSec folle de rage à chaque fois que la petite fille rentrait dégoulinante d’eau dans le bâtiment. Elle faisait même exprès de marcher sur les tapis pour l’énerver encore plus.

- Je comptais passer à la bibliothèque pour finir mon devoir. Mais trempé comme ça, je pense que la bibliothécaire me couperait en morceau à peine le pied posé à l'intérieur. Mauvaise idée à mon avis.

Sortant enfin de sa torpeur, la jeune femme éclata d’un rire cristallin sans pouvoir s’en empêcher remarquant que les cheveux du garçon était complètement retombés une fois toute la cire dégoulinée.
Cachant sa bouche d’une main pâle, elle s’excusa du regard avant de marmonner.

- Mm.. Mauvaise idée oui.. Je suis désolée c’est moi qui te retient sous la pluie mais .. Le côté Wanagen Abistoufly’ te va très bien sache le ..

Et hop, rebonjour le fou rire. Elle se doutait bien que le né-moldu devait connaitre cette expression si particulière appartenant à un comique moldu.
Elle essayait de reprendre contenance, mais c’était trop tard. Quand la jeune fille se laissait un peu trop aller elle n’arrivait plus à reprendre un visage impassible après une bonne heure de rire.
Elle s’excusa encore une fois du regard avant de se remettre en route vers le bâtiment pour se mettre au sec prenant pitié du pauvre garçon. Elle glissa une main dans ses cheveux rouge pour les ramener vers l’arrière et ainsi décoller quelques mèches de son visage en marchant.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Mer 26 Fév 2014 - 22:25


Mortissia eût un nouveau sourire, plus large cette fois-ci, lorsque Matt l'interrogea sur son goût pour la pluie. Après un rapide coup d’œil à son interlocuteur, la jeune femme lui répondit en mentionnant de nouveau son passé à l'orphelinat :

Non, en effet. J’adore ça. Je me faisais souvent punir à l’orphelinat quand je sortais jouer sous la pluie.

Apparemment la mention de son enfance ne sembla pas la déranger, au soulagement du Serdaigle qui appréciait plus la Mortissia souriante qui marchait à côté de lui que la fille froide qui était assise au bord du lac quelques instants auparavant. Alimentant la conversation, il lança :

Je comptais passer à la bibliothèque pour finir mon devoir. Mais trempé comme ça, je pense que la bibliothécaire me couperait en morceau à peine le pied posé à l'intérieur. Mauvaise idée à mon avis.

Sans prévenir, la Gryffondor pouffa de rire, arrachant à Matthew un sourire. Cependant, ce dernier avait un peu de mal à déterminer si son hilarité était causée par ce qu'il venait de dire ou par le regard qu'elle avait jeté à sa coiffure. Rapidement, elle se mit une petite main blanche devant la bouche tout en lui lançant un regard désolé avant de murmurer entre ses doigts :

Mm.. Mauvaise idée oui.. Je suis désolée c’est moi qui te retient sous la pluie mais .. Le côté Wanagen Abistoufly’ te va très bien sache le ..

Elle essaya de réprimer son fou rire mais n'y parvînt apparemment pas car elle repartit de plus belle.  La voir ainsi amusait beaucoup Matt, qui sentit les coins de ses lèvres se soulever de nouveau malgré lui et quelques instants plus tard il éclatait de rire pour la première fois depuis le déjeuner dans la Grande Salle. Tout en riant, il avisa une mèche de ses cheveux qui lui collait lamentablement au front et réessaya de les relever en se justifiant d'un air faussement contrarié :

- C'est pas normal ça ! D'habitude la cire tient sous l'eau un minimum ! Mais... merci pour le compliment. Il ajouta ensuite avec un petit sourire : Et t'en fais pas, les cheveux mouillés ça te va vachement bien aussi !

De lointains roulements de tonnerre se faisaient entendre au dessus de leur têtes. Ça c'était une météo typiquement écossaise ! Dire qu'il y a seulement quelques minutes, ils étaient assis tranquillement à lire au bord du lac et que maintenant le ciel leur tombait sur la tête. Voyant qu'ils s'approchaient lentement mais inexorablement de l'entrée du château, Matthew demanda à sa compagne :

- Et toi, qu'est-ce que tu comptes faire ? Lire tranquillement dans le parc, ça m'a l'air assez compromis avec ce temps et surtout avec un enquiquineur dans mon genre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Petit moment a deux

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 14

 Petit moment a deux

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.