AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 4 sur 14
Petit moment a deux
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
Matthew Keynes
Serdaigle
Serdaigle

Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Mer 26 Fév 2014 - 22:25


Mortissia eût un nouveau sourire, plus large cette fois-ci, lorsque Matt l'interrogea sur son goût pour la pluie. Après un rapide coup d’œil à son interlocuteur, la jeune femme lui répondit en mentionnant de nouveau son passé à l'orphelinat :

Non, en effet. J’adore ça. Je me faisais souvent punir à l’orphelinat quand je sortais jouer sous la pluie.

Apparemment la mention de son enfance ne sembla pas la déranger, au soulagement du Serdaigle qui appréciait plus la Mortissia souriante qui marchait à côté de lui que la fille froide qui était assise au bord du lac quelques instants auparavant. Alimentant la conversation, il lança :

Je comptais passer à la bibliothèque pour finir mon devoir. Mais trempé comme ça, je pense que la bibliothécaire me couperait en morceau à peine le pied posé à l'intérieur. Mauvaise idée à mon avis.

Sans prévenir, la Gryffondor pouffa de rire, arrachant à Matthew un sourire. Cependant, ce dernier avait un peu de mal à déterminer si son hilarité était causée par ce qu'il venait de dire ou par le regard qu'elle avait jeté à sa coiffure. Rapidement, elle se mit une petite main blanche devant la bouche tout en lui lançant un regard désolé avant de murmurer entre ses doigts :

Mm.. Mauvaise idée oui.. Je suis désolée c’est moi qui te retient sous la pluie mais .. Le côté Wanagen Abistoufly’ te va très bien sache le ..

Elle essaya de réprimer son fou rire mais n'y parvînt apparemment pas car elle repartit de plus belle.  La voir ainsi amusait beaucoup Matt, qui sentit les coins de ses lèvres se soulever de nouveau malgré lui et quelques instants plus tard il éclatait de rire pour la première fois depuis le déjeuner dans la Grande Salle. Tout en riant, il avisa une mèche de ses cheveux qui lui collait lamentablement au front et réessaya de les relever en se justifiant d'un air faussement contrarié :

- C'est pas normal ça ! D'habitude la cire tient sous l'eau un minimum ! Mais... merci pour le compliment. Il ajouta ensuite avec un petit sourire : Et t'en fais pas, les cheveux mouillés ça te va vachement bien aussi !

De lointains roulements de tonnerre se faisaient entendre au dessus de leur têtes. Ça c'était une météo typiquement écossaise ! Dire qu'il y a seulement quelques minutes, ils étaient assis tranquillement à lire au bord du lac et que maintenant le ciel leur tombait sur la tête. Voyant qu'ils s'approchaient lentement mais inexorablement de l'entrée du château, Matthew demanda à sa compagne :

- Et toi, qu'est-ce que tu comptes faire ? Lire tranquillement dans le parc, ça m'a l'air assez compromis avec ce temps et surtout avec un enquiquineur dans mon genre !
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Jeu 6 Mar 2014 - 18:33


Leurs rires se mêlèrent pour n’en former plus qu’un, la jeune fille était de nouveau incroyablement détendue et ça faisait un bien fou. Le jeune homme près d’elle avait réussi à lui faire oublier sa mauvaise journée. Elle sourit face à son air faussement boudeur, ses mèches de cheveux lui retombant légèrement sur le visage. Pour s’assurer qu’elle n’offrait pas elle-même un tel spectacle elle passa de nouveau ses longs doigts fins dans ses cheveux maintenant aplaties par la pluie pour les ramener vers l’arrière.

- C'est pas normal ça ! D'habitude la cire tient sous l'eau un minimum ! Mais... merci pour le compliment. Il ajouta ensuite avec un petit sourire : Et t'en fais pas, les cheveux mouillés ça te va vachement bien aussi !

Le compliment, même s’il était simple retourné, l’étonna légèrement. Les cheveux mouillés lui allait bien ? Elle n’allait pas non plus venir en cours avec les cheveux trempés, ce n’était pas une coupe de cheveux … Mais elle supposa simplement que cette réplique n’était qu’une simple politesse. Elle cligna légèrement des cils avant d’accélérer le pas, l’orage grondait et si l’idée d’être trempée de l’a dérageait pas elle ne pensait pas que son sac et ses affaires scolaires, eux, apprécie la chose.
Le silence s’était de nouveau abattue sur les deux jeunes gens quand le serdaigle le coupa.

- Et toi, qu'est-ce que tu comptes faire ? Lire tranquillement dans le parc, ça m'a l'air assez compromis avec ce temps et surtout avec un enquiquineur dans mon genre !

Mortissia leva les yeux au ciel, amusée. Elle n’avait jamais sous entendue qu’il était enquiquinant. *Non la pensé trop fort !* Arh. Elle tourna son visage vers lui, une fois au sec, et tenta un léger sourire, peut être le dernier qu’elle lui offrirait.

- Ne dit pas cela, ta compagnie m’a été… Agréable, je crois. Mais maintenant il faut que j’aille prendre une bonne douche chaude avant le dîner.

Voila, c’était l’heure de se séparer, secrètement la Gryffondor était un peu embêtée à l’idée de ne plus revoir ce garçon. Mais après tout elle ne le connaissait pas, et si elle s’était laissé allé quelque minutes avec lui cela ne devait plus se reproduire. *Ta méfiance te tuera.*
Elle s’approcha lentement de lui, osa déposer un baiser sur sa joue rendue plus blanche et froide par les goutes d’eau qui roulait encore dessus. Elle chuchota ensuite, ses lèvres frôlant toujours sa peau.

- Merci.

Simple, rapide et efficace. Il se demanderait sûrement de quoi le remerciait-elle, ou peut-être pas, mais qu’importe. Elle savait pourquoi elle lui soufflait ce mot, merci pour ses sourires et ses rires, merci d’être et de rester un simple inconnue dont elle ne sera pas obligé de se méfier à l’avenir comme elle le faisait maladivement avec ses connaissances proches.
Elle recula de quelque pas, lui offrit un dernier regard, se détourna et partie de son côté du château.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Matthew Keynes, Dim 16 Mar 2014 - 16:14


Matthew adorait la pluie. Oui, ses pensées se répétaient mais c'était plus fort que lui. Des gouttes d'eau plus ou moins grosses qui tombaient plus ou moins vite du ciel pour s'écraser sur le sol, lavant la terre et rafraîchissant l'atmosphère. Le bruit de la pluie ainsi que son parfum emplissait le coeur du Serdaigle d'une étrange euphorie, sa nature écossaise peut-être ? L'inconvénient majeur, qu'il subissait d'ailleurs en compagnie de Mortissia, c'était qu'ils se retrouvaient complètement trempés ! Le bronze et bleu sentait l'eau s'infiltrer dans sa chemise à travers sa robe et son gilet, s'introduisant dans ses chaussures qui dégoulinaient à chaque pas qu'il faisait. Mais c'était un mal pour un bien, car prendre une douche bien chaude après avoir été trempé par une pluie glacé était un des délicieux plaisirs de la vie, comme le fait de s'allonger entre les draps tièdes de son lit en écoutant la pluie marteler les vitres de son dortoir. Tiens, les deux jeunes semblaient être arrivés dans le hall de l'école. Évidemment, cela signifiant leur séparation, elle allant probablement dans la direction de la tour de Gryffondor et lui se dirigeant vers celle de Serdaigle. Dans un petit sourire, la fille aux cheveux rouges lui répondit enfin :

- Ne dit pas cela, ta compagnie m’a été… Agréable, je crois. Mais maintenant il faut que j’aille prendre une bonne douche chaude avant le dîner.

Elle croyait ? Matthew haussa un sourcil, c'était assez bizarre mais, en prenant du recul, une amélioration par rapport à leur premier contact. Cependant, la suite de sa phrase était claire : l'heure de se séparer était venue. C'était stupide mais le Serdaigle n'était toujours pas d'envie de la laisser partir après avoir si difficilement réussi à briser ou plutôt à fissurer la glace même si maintenant, il n'avait plus le choix. Il ouvrit la bouche pour dire au revoir mais la rouge et or ne lui en laissa pas le temps, s'approchant pour déposer un baiser glacé sur sa joue et lui chuchoter à l'oreille :

- Merci.

Merci ? Mais pourquoi ? Peut-être pour ne pas s'être découragé et avoir continué d'essayer de tisser des liens avec la jeune fille, alors que son étrange comportement en aurait refroidit plus d'un. Ou peut-être simplement pour l'avoir accompagné et pour avoir ri avec elle pendant les quelques minutes de marche qui séparaient le lac du château. Tentant de  maîtriser son rougissement et essayant sans succès de ne pas bredouiller à cause de cette soudaine proximité, il répondit simplement :

- Bah, je... enfin, de rien.

Mortissia fit quelques pas en arrière et elle plongea une dernière fois ses grands yeux noirs dans ceux, verts, du Serdaigle trempé. Ce dernier soutînt son regard et voulut reprendre la parole mais aucun son ne sortait d'entre ses lèvres. Il vit la rouge et or tourner les talons et la regarda s'en aller, les yeux fixés sur ses étranges cheveux bordeaux qu'elle avait plaqué sur l'arrière de sa tête. Toujours debout, immobile dans le hall d'entrée de l'école, Matthew l'observa gravir le grand escalier avec un curieux goût d'inachevé dans la bouche.

- À la prochaine, Mortissia.

(RP en compagnie de ma chère Mortissia Evenblood terminé !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Petit moment a deux

Message par : Invité, Mar 1 Avr 2014 - 23:14




Petit moment à deux....

( Pv Ethanou  amour )

Violaine sortit en trombe de la salle commune, non sans bousculer un autre Gryffondor au passage. Dévalant les escaliers, elle s'arrêta soudain, alors que ceux-ci s'étaient de nouveau mis à basculer vers une autre destination que la sienne. Pourquoi courrait-elle au fait ? Elle n'était nullement en retard. Peut-être pour raccorder la folle cadence de son cœur avec celle de ses pas ? C'était psychologique. Ou alors elle était terriblement pressée de voir son correspondant.
La préfète ressortit la lettre qu'elle avait relu déjà une bonne centaine de fois et s'appuya sur la rambarde. Un fin sourire étira ses lèvres lorsqu'elle posa une fois de plus le regard sur l'écriture soignée d'Ethan. Un rendez-vous, oui c'était bien comme ça qu'elle le voyait...
Sur son nuage, elle continua sa descente vers le parc sans se soucier d'être vue ou non. A vrai dire, c'était le cadet de ses soucis. Elle était amoureuse. Voilà.

La préfète était arrivée à cette formidable conclusion après leur précédente rencontre, qui avait bien failli tourner au vinaigre lorsqu'un horrible calamar s'était immiscé dans leur duo. Il y avait des états d'âmes qui ne trompaient pas, mais en était-il de même pour le Serdaigle ? Était-ce pour ça qu'il la faisait venir ? Elle l’espérait de tout son être.
Soyons logique, si ça avait été pour une tâche de préfet, il lui aurait laissé un mot dans leur salle réservée, et ne se serait pas donné la peine de le lui envoyer personnellement.

Comme Ethan le lui avait prédit, le château était désert de tout personnel professoral. Juste quelques élèves de-ci de-là qui rejoignaient sans hâte les quartiers de leur maisons respectives. La Gryffondor ne prit même pas le temps de leur lancer des répliques cinglantes comme elle avait l'habitude de le faire. L'heure était à l'impatience et à l’excitation, elle n’entacherait pas sa bonne humeur par des remontrances.
Enfin, elle passa la grande porte et respira un grand coup d'air frais, le cœur en fête.

Déjà, le soleil zébrait le ciel d'une multitudes de teintes et de demi-teintes, allant du sable au bordeaux en passant par l'or et le grenat. Une merveille d'arc-en-ciel, digne des plus  grands peintres impressionnistes. Violaine s'attarda quelques instants pour observer cette fresque et se remit en marche, en mesurant ses pas. Et si elle s'était trompée sur toute la ligne ? Peut-être s'était-elle fait des idées ?
La déception que ça serait...cruelle amertume.

Non, ne pensons pas à cela.

Bientôt elle vit les reflets scintillants à la surface du lac. Elle approchait. De nouveau, un frisson d'excitation la parcouru. Elle arrangea ses cheveux. Quitte à faire son entrée, autant bien la faire.
Une silhouette se détacha de l'herbe plane. Une silhouette masculine, assise face au lac. Ahhh...
Profitant du silence de ses pas dans la pelouse, elle contourna le Serdaigle en catimini. L'effet de surprise, très cher ! Puis soudain derrière lui, elle posa ses mains sur ses yeux et demanda d'une voie enjouée :

- Devine qui c'est ?

Alors, M.Wood était-il bon détective ? Sans attendre sa réponse, elle s'assit à ses côtés en lui adressant un grand sourire. En même temps, il l'attendait, la probabilité que ça soit un parfait inconnu était plutôt mince.
A son grand étonnement, elle parvenait désormais un peu mieux à garder son calme en présence d'Ethan. Ceci lui rendait bien service ! Alors, elle risqua une bise sur la joue du préfet.
En tout point, la soirée s'annonçait des plus belles...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petit moment a deux

Message par : Ethan Wood, Mer 2 Avr 2014 - 12:08


Pv : Violaine Corrigan  amour 

Ethan referma sa valise à double tour. Encore une fois, des gamins venaient de lui subtiliser ses affaires et s'étaient amusés à les cacher un peu partout dans le dortoir. C'est ainsi qu'il avait découvert, en train de tournoyer sur le ventilateur, sa paire de chaussettes et sa chemise, enfilée sur la cage de sa chouette. Le brun avait mis une bonne dizaine de minutes pour se sortir de ce casse-tête puéril. Il fallait dire qu'il avait failli être en retard pour son rendez-vous avec Violaine. Heureusement, le sorcier avait fini à temps et avait pu se préparer tranquillement, optant finalement pour une chemise blanche et un jean foncé agrémenté de converse de couleur. Ce n'était pas très romantique comme tenue mais le Wood ne voulait pas se faire de faux espoirs, peut-être que ses avances avec la jeune femme ne servirait à rien. Elle ne le voyait peut-être que comme un simple ami et rien d'autre. Mais rapidement, il chassa ces pensées et sortit de sa salle commune, une légère moue boudeuse accrochée au visage.

Comme il l'avait prédit, le château était vide et aucun professeur ne traînait dans les couloirs, à la recherche d'élèves à punir. La tête dans les nuages, le Wood repensa à sa dernière sortie en compagnie de l'auburn qui était plus un fiasco qu'autre chose. Un calmar s'était incrusté dans leur petit moment à deux et avait fait du pied à Violaine et disons qu'elle n'avait pas trop apprécié ses avances.
Rapidement, le brun passa les deux grandes portes qui séparaient le château du Parc et s'engouffra dans cet immense espace vert, alors qu'il accueillait à bras ouverts l'air frais qui emplissait ses narines. Ah ! Ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de s'aventurer à l'extérieur de Poudlard, les Aspics approchant à grands pas, le Wood avait de moins en moins de temps pour flâner dans les couloirs ou bien profiter de la sérénité de l'extérieur.

Aujourd'hui, les deux adolescents avaient l'opportunité de se retrouver tous les deux au milieu du Parc sans personne pour venir les déranger et Ethan allait bien en profiter. Du moins, pas dans ce sens-là. Il souhaitait faire passer la plus belle soirée de sa vie à Violaine pour qu'elle se rappelle de ce moment toute sa vie, que ce soit en tant qu'amis ou plus.
Le coucher de soleil n'allait pas tarder alors que se reflétait sur l'eau calme du lac, de multiples couleurs chatoyantes ajoutant une petite note romantique à ce spectacle merveilleux. C'était la a meilleur soirée que le brun aurait pu choisir. Ethan approchait de plus en plus du lieu de rendez-vous que les deux sorciers s'étaient donnés et à mesure qu'il rétrécissait cette distance, son coeur s'emballait. Que ferait-il si Violaine se trouvait déjà là-bas ? Il n'avait aucune idée de la façon dont il devait se comporter avec elle, ne connaissant pas ses sentiments à son égard, devait-il être familier ou plutôt distant avec elle ? Bah ! Il n'avait qu'à être lui-même, après tout, c'était pour ça que Violaine l'appréciait non ?

Le brun jeta une regard à droite puis à gauche, balayant l'immensité du Parc à la recherche de Violaine. Visiblement, elle n'était pas encore arrivée. Après tout, il n'y avait rien de choquant, c'était les femmes qui se faisaient attendre, pas les hommes. Le brun se félicita de cette petite pensée de gentleman, tout en se laissant tomber dans l'herbe fraîche, bien en vue du château pour que la rousse puisse directement le rejoindre et n'ait pas besoin de le chercher partout.
Le Wood entendit des pas près de lui mais ne prit pas soin de se retourner pour vérifier qui était présent, le spectacle qui s'offrait à lui était tellement magnifique qu'il n'arrivait pas à décoller ses yeux du Lac. Mais bientôt, il sentit quelque chose se poser sur ses yeux alors qu'une petite voix se faisait entendre juste à côté de ses oreilles.

Devine qui c'est ?

Il n'eut pas besoin de se retourner qu'il reconnut de suite la douce voix de Violaine. Elle était si particulière, si cristalline, comme une douce mélodie qui vous emporte loin. Oui, c'était ça.
À chaque fois que Wood entendait la voix de celle qu'il aimait, son estomac se retournait comme s'il venait de faire un tour de grand huit et son coeur s'accélérait.

L'auburn se posa à côté d'Ethan légèrement et déposa un doux baiser sur la joue d'Ethan. Tournant la tête, celui-ci essaya comme il le pouvait de cacher le fait qu'il rougissait. Heureusement, la tombée de la nuit lui porta chance, c'était à peine s'il arrivait à distinguer l'arbre qui se trouvait derrière lui. La jeune sorcière ne remarquerait certainement rien.
Délicatement, le Wood déposa sa main sur celle de Violaine qui était posée par terre et s'approcha un peu plus d'elle, puis, d'une voix doucereuse il prit la parole.

Je dirai que c'est Violaine mais je n'en suis pas si sûre, j'aurai besoin d'un indice. Dit-il en riant, puis reprenant de son sérieux, il reprit : Tu arrives juste à temps pour le coucher de soleil.. C'est magnifique non ?

Sournoisement, il déposa un bras autour des épaules de Violaine. Le brun fut étonné de l'aisance avec laquelle il arrivait à rester aux côtés de Violaine sans bredouiller ou bien même trembler. Il était parfaitement calme. Il était parfaitement bien à ses côtés, jamais le Wood n'avait réussi à partager un moment si intime avec Corrigan. Les seules fois où ils s'étaient vus, c'était les cours, la bibliothèque pour leurs devoirs de préfets (et encore, il y avait toujours un autre de leur collègue pour les déranger) et les Trois Balais où il n'y avait aucune intimité. Le Wood devrait repenser à l'endroit où il emmènerait Violaine pour la prochaine fois, si prochaine fois il y avait bien sûr.
Le coucher de soleil était magnifique, le Lac ressemblait désormais à un tapis de feuilles morts aux teintes de l'automne. De l'orange, du jaune, du rouge.. C'était magnifique, une scène semblable à un tableau. Et comme il était arrivé, le soleil repartit, plongeant cette fois les deux tourtereaux dans le noir complet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Petit moment a deux

Message par : Invité, Jeu 10 Avr 2014 - 14:44




Petit moment à deux....

( Pv Ethanou)

Une légère brise venait de temps à autre bercer la verte pelouse du parc. Timidement d'abord, Violaine observait son ami à la dérobée, après que celui-ci eut tourné la tête imperceptiblement. Peut-être que le salut un peu trop franc qu'elle lui avait adressé ne lui convenait pas ? C'est vrai que sur l'instant, elle s'était sentie pousser des ailes, rien qu'en le voyant et elle s'était très certainement laissée emportée en apostrophant Ethan de la sorte.
Visiblement, la préfète était parfois victime de brusques changement comportementaux qui l'étonnait toujours. Tantôt réservée et introvertie, il lui arrivait dans certaines situations -comme maintenant- de faire preuve de brusques accès d'exubérance. Comme des sortes de  spasmes démonstratifs, reflets de ses émotions du moment.

Reprenant contenance, Ethan lui sourit alors en posant sa main sur la sienne, qu'elle avait pris minutieusement soin de laisser traîner sur l'herbe à quelques centimètres de là.
Un léger frémissement étira les lèvres de Violaine. Non, son discret baiser n'avait rien de déplacé en fin de compte.
Innocemment, elle se rapprocha à quelques centimètres du Serdaigle et lui glissa à l'oreille :

-Je doute que tu ais besoin d'un autre indice finalement...Elle fut tentée de rajouter quelque chose comme "Visiblement, on me reconnait de loin" mais ceci aurait sans nul doute gâché la micro-intimité qui s'était installée entre les deux jeunes gens. Si ça se trouve, c'était vrai : peut-être la remarquait-on de loin, mais elle aurait tout le temps de se pencher sur ce problème un peu plus tard. Pour l'heure, le Wood s'était rapproché et avec malice, avait déposé son bras autour des épaules de Violaine. Ceci n'était d'ailleurs pas pour lui déplaire car en aucune façon, elle ne chercha à se dégager. Profiter de l'instant présent, Carpe diem comme disent les Moldus.
Secrètement, elle ne souhaitait qu'une chose : que ces secondes s'étirent à l'infini et qu'indéfiniment, ils puissent rester là à contempler le magnifique coucher de soleil qui s'offrait à eux. C'était tellement...romantique.
Le cœur de la rousse rata un battement au moment même où elle se faisait cette réflexion.  Les craintes émises un peu plus tôt venaient de s'envoler, souvenirs oubliés. Si Ethan l'avait fait venir c'était pour une bonne raison, une raison qu'elle désirait entendre plus que tout. Une raison qu'elle espérait au creux de ses songes les plus doux.

Aussi elle choisit ses mots avec soin, comme si la juxtaposition des consonances pourrait suffire à transmettre un message tout autre à l'élu de son cœur :

- Jamais encore, il ne m'eût-été donné d'en voir d'aussi beau. C'est splendide...

Elle n'allait pas se mentir, elle éprouvait des sentiments forts à l'égard d'Ethan Wood et même s'ils avaient décidé de passer la soirée au fin fond des cachots, cela ne pouvait aucunement la décevoir. Tant qu'elle était en sa compagnie, rien ne pouvait lui déplaire.
Tel une comète flamboyante, le soleil poursuivait sa course inévitable vers les confins du monde. Sur son passage, sa lumière zébrait le ciel d'une multitude de teintes qui se reflétaient sur les eaux cristallines du Lac de Poudlard. Assurément, il y avait de la Magie là-dessous. Qui avait déjà pu prétendre admirer un aussi sublime cliché ?
Avec un soupir de félicité, Violaine posa la tête sur l'épaule d'Ethan et regarda mourir l'astre solaire avant que celui-ci ne les plonge tout deux dans le noir le plus total.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petit moment a deux

Message par : Ethan Wood, Jeu 10 Avr 2014 - 22:36


On était bien tous les deux là, à se câliner dans le noir à l'ombre des regards. Alors que le noir était doucement tombé comme pour ajouter une petite note romantique à notre sortie, j'informulai un Lumos avec ma baguette et une fois que la boule de lumière apparut au bout de celle-ci, je déposai ma baguette dans l'herbe tout près de nous comme une veilleuse. Je n'osais pas trop bouger, Violaine avait déposé sa tête sur mon épaule et je ne voulais pas la déranger. J'allongeai mes jambes pour essayer de faire disparaître les courbatures qui m'alourdissaient et tournai mon visage vers celui de Violaine. Si j'avais été certain qu'elle m'aimait, je lui aurai déposa un baiser sur les lèvres pour sublimer ce moment mais j'avais terriblement peur qu'elle ne ressente pas la même chose pour moi, alors, je restai silencieux dans mon coin en attendant un déclic.

On s'était rencontré par hasard avec Violaine, je la connaissais depuis un bon bout de temps avec notre fonction de préfet et partageait plusieurs moments avec elle dans le cadre du travail. Mais ce n'est qu'un soir dans le village de Little Whinging's que je découvris qui était-elle vraiment, je ne m'étais jamais intéressée à la rouquine avant ça. Il est vrai qu'elle était plus petite que moi et ayons toujours été un énorme macho, je ne me serai jamais intéressée à une "gamine" mais c'est dans le clair de lune que je découvris sa vraie beauté. Sa chevelure rousse qui voltigeait, ses yeux profonds qui vous transpercent, sa démarche légère et assurée, son sourire ravageur et son état d'esprit. On avait tout en commun, on avait tout pour s'entendre. Et petit à petit, on s'était rapproché et comme si le destin voulait nous voir réunis, nous nous croisions souvent dans les couloirs où j'avais l'occasion de l'inviter dans de multiples endroits. Cette fois-ci, pour le Lac, c'était une nouveauté.

- Tu.. Tu veux peut-être qu'on se mette à l'abri ? Il fait un peu froid maintenant..

En même temps que je baragouinais quelques mots et que le rouge me montait aux joues, j'avais retiré ma veste pour la déposer sur les épaules de l'auburn. Il est vrai que la nuit se rafraîchissait de plus en plus, à mesure que mes lèvres devenaient violettes. Charmant ! Si je devais voler un baiser à Violaine, ce ne serait certainement pas ce soir, à moins qu'elle n'aime les lèvres violettes... Ça restait à voir ! En attendant, je restais à ses côtés, en essayant comme je le pouvais de me réchauffer. Maintenant que je n'avais comme seul habit qu'un seul pauvre t-shirt, j'allais sûrement finir la soirée transformé en glaçon.

J'avais beau dire que je voulais bouger, je pensais tout le contraire. Finalement, la chaleur corporelle de la rousse me réchauffait et je ne pouvais pas être mieux ailleurs. J'étais heureux avec elle, j'attendais le meilleur moment pour me rapprocher encore un peu plus mais je sentais qu'elle n'aimerait pas que je sois trop brusque. Mieux valait prendre son temps, ce serait sûrement ce que Violaine apprécierait le plus et là, en ce moment, je ne voulais que son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Petit moment a deux

Message par : Invité, Sam 12 Avr 2014 - 1:42




Petit moment à deux....

( Pv Ethanou)

Cela faisait un petit moment déjà que le spectacle avait pris fin. Cependant, il demeurait encore bien présent dans la tête de Violaine : la chaleur décroissante, les couleurs flamboyantes, la présence ô combien plaisante d'Ethan à ses côtés. Ces instants resteraient à jamais dans sa mémoire, authentiques et ineffaçables, elle s'en faisait le serment.
Gardant les dernières réminiscences de couleurs derrière ses paupières clauses, elle écoutait. Les chatouilles du vent qui caressaient les feuilles des grands chênes, les légers clapotis de l'eau qui s'échouaient avec douceur à leurs pieds, les battements de cœur réguliers qu'elle entendait résonner dans la poitrine d'Ethan.
Lorsqu'elle ouvrit les yeux, une petite lueur opaline - résultat d'un enchantement magique - éclairait les traits d'Ethan et la préfète plongea son regard dans le sien, ne pouvant s'empêcher de sourire. S'ils avaient été en couple, nul doute qu'elle se serait perdue dans la chaleur d'une étreinte, qu'elle se serait laissée bercée au creux de ses bras. Mais ça n'était pas le cas, et elle le regrettait de tout son être. Il y avait une affinité particulière entre les deux jeunes gens, mais aucun n'en avait conscience, ou alors ne parvenait à franchir le cap. Car pour Violaine, il était évident qu'elle aimait le Wood, mais sa réserve et sa timidité naturelle l'empêchait très souvent d’agir comme elle l'aurait voulu, un frein qui lui interdisait des directions  pourtant ardemment souhaitées...

Si la lumière s’était éteinte, les températures aussi dégringolaient et bientôt, la Gryffondor était parcourue de légers frissons. Toujours pressée contre le Wood, celui-ci dû s'en rendre compte car il demanda en bredouillant quelque peu :

- Tu.. Tu veux peut-être qu'on se mette à l'abri ? Il fait un peu froid maintenant..

Avec prévenance, il déposa sa veste sur les épaules de la préfète qui s'y lova frileusement. S'en était terminé de leur étreinte fugace et Violaine dû douloureusement s'y résoudre en voyant son voisin s'écarter doucement. Malheureusement, Ethan avait raison, il commençait à faire plutôt froid et d'emblée, elle pensa à lui qui n'était désormais plus qu'en simple T-shirt. Le pauvre avait sacrifié sa douce veste pour elle, et elle lui en était reconnaissante. Le délicieux parfum de ce dernier imprégnait les tissus et Violaine respira profondément, comme pour d'ordonner de le garder le plus longtemps en mémoire.

- Tu as raison, la soirée se rafraîchit... après toi, je te suis.

De concert, ils se remirent debout et Violaine se prépara à emboîter le pas de son ami. Elle n'avait aucune idée de où ils iraient, peut-être avait-il préparé quelque chose ? Car s'ils rentraient à Poudlard, ils avaient toutes les chances de se faire attraper par un professeur ou l'abominable Grey-traîne-savates. Et Violaine, ne donnait pas cher de leurs peaux. Ils venaient du parc, le couvre-feu était depuis longtemps passé....de quoi gâcher la soirée qui s'annonçait pourtant comme l'une des meilleures que la préfète avait pu passer au château. Avec une expression de félicité que cachait parfaitement bien la pénombre ambiante, la rouquine se mit en route, sur son petit nuage.
Ethan attendrait certainement d'être au chaud pour lui parler de ce pourquoi il l'avait fait venir. Elle s'en doutait un peu maintenant et cela la remplissait de joie. Mais elle ne voulait pas lui forcer la main ou bien risquer de contrer ce qu'il avait peut-être minutieusement préparé en le questionnant ou en étant trop impatiente.
Resserrant les pans de la veste contre elle, Violaine ne pouvait empêcher son cœur de tressaillir en prévision de ce qui allait peut-être arriver avant que cette soirée ne s'achève...
 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petit moment a deux

Message par : Ethan Wood, Dim 13 Avr 2014 - 23:55


[Je ne sais pas si mon RP est clair et si l'utilisation des sortilèges est bonne.. Espérons que ce soit le cas !]

J'avais beau être super bien à côté de Violaine, j'attendais avec impatience que la rouge et or se décide à quitter le pied de l'arbre que nous avions choisi comme petit coin privé pour lui montrer la surprise que je lui avais concocté. J'avais pris plusieurs heures pour tout installer mais je savais que le jeu en valait la chandelle et puis, peut-être que montrer à Corrigan à quel point je me démenais pour elle la toucherait... Tout ce que j'espérais, c'était qu'elle ne s'enfuit pas en courant en voyant ma petite surprise, ça aurait fait fuir pas mal de filles mais je savais qu'elle n'était pas comme les autres. Elle était différente et je savais que c'était ça qui me plaisait chez elle.
Je me relevai rapidement et saisis son poignée avec légèreté. Elle semblait si fragile mais son caractère de cochon contrastait totalement avec l'image de petite fille docile qu'on se faisait d'elle, elle était imprévisible. Je ne sais pas si c'était le clair de Lune qui me rendait si romantique et me faisait voir Violaine comme la plus belle femme du monde ou bien si c'était tout simplement moi qui était tombé amoureux.. Je connaissais la réponse mais j'en étais quand même effrayé, l'amour, je n'avais jamais vraiment connu ce sentiment si étrange et en à peine quelques semaines j'étais plongé dedans jusqu'au cou sans rien avoir demandé.

"Un pas à gauche, puis un autre à droite, tout droit pendant dix mètres et un dernier virage à droite et.. On y était !" Le coin des amoureux, un de celui qu'on utiliserait pour la soirée du Nouvel An avec les préfets et les élèves de Poudlard. Violaine n'était pas dans le coup et ne connaissait aucunement l'existence de ce petit espace privé mais j'espérais que ça lui plairait. Or, devant nous c'était le vide complet, enfin du moins, il n'y avait aucun signe de la petite cabane de bois. Je savais que Charli l'avait dissimulé à l'aide d'un sortilège et c'est après quelques secondes de recherche et de rangement dans ma tête que je me rappelai de la "formule secrète".
Je sortis ma baguette et informulai un Decanticum Sesam Ouvre-toi, visant ce qui se trouvait juste devant moi. Certes c'était peu original comme phrase secrète mais visiblement, le capitaine des verts et argent n'avait rien trouvé de mieux. Je trouvais d'ailleurs étonnant que rien ne se rapporte aux kiwis, lui qui vouait un culte à ce fruit velu...

Bref. Je n'étais pas venu ici pour philosopher sur les kiwis mais plutôt pour passer une bonne soirée avec Violaine et celle-ci ne commençait que maintenant.
Je poussai la porte du cabanon de bois et pénétrai en même temps que Violaine dans la pièce que j'avais réaménagé spécialement pour nous. Tout était en bois, les murs, le sol.. Une grande fenêtre telle une baie vitrée nous offrait une vue surplombant le Lac, reflétant la Lune. Le sol, sauf l'entrée, était jonché de coussins moelleux tout comme les murs où j'y avais disposé quelques coussins pour que nous puissions nous installer confortablement. Au milieu de la pièce, une petite table basse en bois était posée là et un saladier de fruits frais et de différentes gourmandises était posé sur le meuble. Une douce musique de fond ajoutée une petite touche musicale à ce spectacle des plus romantiques.

Je m'assis par terre ou plutôt sur les coussins aux côtés de Violaine et m'allongeai confortablement. Le plafond avait été ensorcelé de manière à ce qu'il soit transparent et reflète exactement le ciel. Des milliers d'étoiles avaient été posées dans le ciel et par moment, des étoiles filantes zébraient le ciel. Je passai mon bras par-dessus les épaules de Corrigan et déposai un léger baiser sur sa joue. "Chaque chose en son temps, elle n'appréciera certainement pas que tu te jettes sur elle !"

- Ça te plaît ? avais-je demandé le plus simplement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Petit moment a deux

Message par : Invité, Ven 25 Avr 2014 - 0:39




Petit moment à deux....

( Pv Ethanou)

Le duo ne se dirigea pas vers le château, contrairement à ce que Violaine avait bien pu penser en quittant les abords du Lac. Ethan devait sans doute avoir une idée derrière la tête, ou avoir dors et de déjà prévu quelque chose pour la suite ...
Finalement, la soirée promettait d'être plus qu'ambitieuse et nous étions bien loin des quelques mots mystérieux qui  avaient été adressés plus tôt à la Gryffondor.

Songeuse, elle marchait au bras du Wood et ils passèrent devant les grandes portes sans s'arrêter. Quelques lumières filtraient des hautes fenêtres de l'école et éclairaient leurs pas silencieux, tels des touches de couleurs dans ce paysage devenu si uniformément sombre. La préfète se laissait guider aveuglément, en confiance. Son instinct lui dictait de ne pas rompre le silence qui s'était installé entre eux, pour ne pas gâcher ces doux instants à venir en se montrant trop empressée. Ethan n'aurait surement que faire d'une petite impertinente qui mettait tout en oeuvre pour ruiner ses efforts.  
En outre, elle ne voulait pas de demi-mesures : que l'émerveillement soit total le moment venu. Rien que pour faire honneur au Serdaigle qui s'était certainement donné du mal  pour lui faire une surprise.

Plus ils allaient de l'avant et plus Violaine perdait la notion de l'espace. Son seul indice était le clapotis régulier de l'eau qui lui faisait penser qu'ils étaient en train de contourner le Lac. Mais où dont Ethan voulait-il l’emmener ? 
Bientôt, elle eut la réponse lorsqu'ils s'arrêtèrent devant...rien ?
Fronçant les sourcils, elle se tourna vers lui, interrogative.
C'était quoi ce plan foireux là ?

Sans se laisser démontrer, le Serdaigle pointa sa baguette droit sur le néant et l'instant suivant, une petite maisonnette fit son apparition. Ah ! Ainsi, il y avait bien une surprise qui lui était destinée. C'était tellement mignon, tellement attentionné de sa part !
Violaine baissa la tête, pour cacher le rouge qui lui était monté aux joues avant de se rappeler qu'Ethan ne risquait pas de voir grand chose dans la nuit noire.
Se laissant conduire, elle pénétra à l'intérieur songeant que c'était peut-être un tout petit peu malsain de se retrouver là dans une cabane en pleine nuit. Mais c'était Ethan, et rien ne pouvait lui arriver tant qu'elle était avec lui.
Aussi eut-elle l'agréable surprise de trouver un intérieur parfaitement bien aménagé, tout en bois et rempli de coussins divers. Une musiques aux sonorités étrangères résonnait magiquement, pour parfaire le décor crée de toute pièce.

Ethan la fit asseoir à ses côtés et lui effleura la joue d'un léger baiser qui la fit frémir. Ils étaient bien là tous les deux, à contempler les étoiles naissantes bien au chaud dans leur petite maison de bois. Dans un souffle, elle souffla :

- Si j'étais restée du côté Moldu, j'aurai qualifié ça de magique mais ce soir...je dirais juste que c'est tout simplement splendide. Merci Ethan !  

Décollant sa tête du coussin où elle s'était posée, elle se lova près du Serdaigle, n'osant dire davantage. Elle avait bien compris ce pourquoi il l'avait fait venir, et si jamais il s'enhardissait à lui déclarer ce qu'il avait sur le cœur, elle n'hésiterait pas à en faire de même. Car oui, ce dernier était loin de rester de marbre lorsque le Bleu et Bronze était à son côté et nul doute que ce serait d'une psalmodie salvatrice qu'il se libérerait s'il s’avérait que ses battements étaient partagés.


[Pardon pour cet incommensurable retard ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petit moment a deux

Message par : Ethan Wood, Sam 26 Avr 2014 - 11:39


On ne bougeait pas et on regardait les étoiles comme si elles allaient nous engloutir tous les deux, mais du moment que j'étais avec Violaine je m'en fichais. Je pourrai aller jusqu'au bout du monde pour elle et bien plus. Plus le temps passait et plus la rousse se rapprochait de moi, puis elle prit finalement la décision de quitter le coussin sur lequel était posée sa tête pour venir se blottir contre moi à la recherche d'une chaleur corporelle. Je l'enlaçai donc de mes bras et caressait doucement son dos pour la réchauffer. Je ne quittais pas le ciel du regard, comme s'il allait disparaître dès que je tournerai la tête.

- Si j'étais restée du côté Moldu, j'aurai qualifié ça de magique mais ce soir...je dirais juste que c'est tout simplement splendide. Merci Ethan !

Je déposai un énième baiser sur sa joue mais cette fois, plus proche de ses lèvres. Je ne voulais pas aller trop vite avec elle, il fallait que tout soit parfait et je savais que ce n'était pas en me jetant sur elle que j'allais réussir à la séduire. Ce n'était pas comme avec les autres, avec les autres filles. Violaine était différente et méritait qu'on se batte pour elle, qu'on fasse tout pour la garder près de soi et c'était ce que j'étais décidé à faire. Peut-être qu'avec les autres filles, le seul fait de passer une soirée plus qu'intime avec elle les séduisait, je savais que ce n'était pas ce qu'aurait voulu Violaine. C'était peut-être pour ça que je l'aimais non ? Parce-qu'elle était différente et imprévisible et que je savais que je me lèverai du bon pied chaque matin en essayant d'imaginer la journée que je passerai en sa compagnie.

- Tu as déjà pensé à nous Violaine ? Enfin.. Toi et moi ? Comment.. Si ça pourrait marcher ?

La technique de drague la plus ballot de l'univers. Je ne pouvais m'empêcher de bégayer et en plus, je racontais n'importe quoi. Certes, le message était passé, je l'aimais et elle était assez intelligente pour le deviner mais j'aurai pu formuler ma phrase autrement.. J'espérais que ma timidité l'émouvrait mais en ce moment, j'avais peur d'avoir tout foiré. Alors, sans attendre sa réponse et pour me faire, en quelque sorte, rattrapé, je pris sa main dans la mienne et la serrai doucement. Pour la première fois, je doutais de la réponse de Violaine, j'avais toujours eu des réponses positives à ce genre de questions et jamais une fille n'avait refusé ma compagnie dans les nombreux sens du terme. Ce n'était pas le fait de me prendre un râteau qui m'effrayait, c'était plutôt le fait de la voir partir et de se dire que plus rien ne serait comme avant entre nous deux, je ne voulais pas la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Petit moment a deux

Message par : Invité, Mar 29 Avr 2014 - 23:57




Petit moment à deux....

( Pv Ethanou)

Les choses se déroulaient admirablement bien et chaque seconde passée près du Serdaigle emplissait Violaine d'une joie secrète, presque interdite. Jamais encore il ne lui avait été donné de partager cela avec quelqu'un, quelqu'un pour qui elle avait des sentiments, qui plus est.
Il faut dire que rares sont les gens en qui la rousse a fondé de tels espoirs, et vice-versa. Peut-être cela était-il en train de changer aujourd'hui ? Elle l'espérait vivement.
Et si elle avait enfin trouvé chaussure à son pied ? On dit que l'amour vous tombe dessus aussi soudainement d'un strangulot affamé, s'il s'avère qu'Ethan était celui qu'elle attendait, elle ne pourrait qu'être d'accord avec ce dicton.
Avec un sourire, elle se remémora leur rencontre, alors qu'elle venait de tomber face contre terre pile devant la maison du préfet. Comme le hasard faisait bien les choses...Qu'ils étaient beaux à voir ce soir-là, l'un comme l'autre. Alors qu'elle était pleine de terre, lui était couvert d'essence et de suie. Aucun n'apparaissait sous son meilleur jour, et pourtant à cet instant déjà, Violaine avait d'emblée ressenti de l'attirance pour le bleu et bronze. Comme quoi, la beauté n'est pas qu'extérieure.

Dans les bras de ce dernier, elle profitait de ses caresses tendres qu'il effectuait du bout des doigts, presque avec hésitation. Soulagée ? Elle l'était. L'espace d'un instant elle avait craint qu'il ne la repousse, dans l'étreinte forcée qu'elle lui avait presque imposé.
Et pourtant, c'était loin d'être le cas :

- Tu as déjà pensé à nous Violaine ? Enfin.. Toi et moi ? Comment...Si ça pourrait marcher ?

Après quelques battements ratés, le pouls de l’intéressée redevint régulier. Bien sûr que ça pourrait marcher ! Elle avait envie de le lui hurler, à lui, au monde entier. Car elle en était intérieurement convaincue, ah depuis le temps qu'elle avait rêvé de ce moment ! C'était nettement mieux en vrai, plus vivant, plus intense. Enfin elle quittait son rôle de spectatrice imaginaire pour vivre ce dont elle avait espéré tout ce temps.
Le souffle lui manqua pendant quelques infimes secondes mais quel rétablissement spectaculaire ! Comme la première goulée d'air que l'on respirait avoir franchi des sommets, ces paroles lui procurèrent cet effet de libération et la touchèrent en plein cœur.
De combien de temps eut-elle besoin pour faire taire cette déferlante d'émotions qui l'avait saisie ? Elle n'en avait pour ainsi dire, aucune idée. Dans la crainte de faire attendre son ami plus longtemps, elle délivra enfin les mots qui lui enserraient le cœur, les choisissant avec soin :

- Pour dire vrai, je... j'y ai souvent pensé. Et lorsque ça arrivait, je n'imaginais pas que cela ne puisse pas marcher. D'ailleurs...comment savoir si nous n'essayons pas ?

Et voilà, elle lui avait avoué, elle se l'était avoué. L'un de ses intimes espoirs venait d'éclater au grand jour et elle se sentit plus légère, comme libérée d'une pensée qu'elle croyait ne pouvoir que conserver dans un coin de sa tête.  De savoir ce désir partagé la remplissait de joie, somme toute communicative. Ainsi, elle déposa ses lèvres sur celle de son ami. D'abord hésitante, elle s'affirma vite : hors de question de reculer maintenant. Son premier baiser, comme elle l'avait imaginé : tendre, doux....plaisant.
Les yeux aussi brillants que le millier d'étoiles qui flottaient au-dessus d'eux, Violaine adressa un sourire complice à l'élu de son cœur, tout simplement heureuse.  
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petit moment a deux

Message par : Ethan Wood, Ven 16 Mai 2014 - 21:52


Désolé pour cet immense retard !

Tout timide, le Wood restait dans son coin, le bras toujours autour des épaules de Violaine. Il était mort de trouille et n'en menait pas large dans son coin. Bien qu'il essayait de ne pas le montrer à la rousse, les mains du brun tremblait et des petites gouttelettes perlaient sur son front. Peut-être que Violaine réponderait négativement à sa question qui se transformait en une autre, il avait essayé de ne pas être trop direct pour ne pas effrayer l'auburn mais elle avait sûrement compris de suite le sens de sa phrase, elle n'était pas stupide après tout.

Jamais Ethan n'avait été aussi stressé. Ah si ! Peut-être avant ses BUSES mais c'était bien la seule fois où il arrivait avec tant de mal à déglutir. D'habitude, ce n'était pas lui qui demandait à la fille, c'était toujours la gente féminine qui faisait le premier pas. Il savait se montrer désirable quand il le voulait mais tout était différent avec la rouge et or. C'était un peu cliché de dire ça, digne des plus grands films à l'eau de rose mais pourtant c'était vrai : Il se sentait bien avec elle. Il se sentait vivant et mort à la fois, une sensation qu'il ressentait pour la première fois et qui lui retournait l'estomac. Le Wood espérait néanmoins que ce soit l'amour et non le trop plein de piments qu'il avait ingurgité lors d'un défi perdu.

Avant qu'il n'ait le temps d'inspirer pour se préparer à la réponse de la Gryffondor, celle-ci prit la parole et lui avoua une chose dont il ne se doutait vraiment pas. Et c'est les yeux ronds qu'il écoutait sa tirade :

- Pour dire vrai, je... j'y ai souvent pensé. Et lorsque ça arrivait, je n'imaginais pas que cela ne puisse pas marcher. D'ailleurs...comment savoir si nous n'essayons pas ?

Et doucement, elle l'amena vers lui et posa ses lèvres sur les siennes. Le Wood savourait ce moment comme si c'était la dernière fois qu'il touchait les lèvres de la jeune femme, la première et la dernière fois. Il espérait que ce moment puisse durer toute une éternité, arrêter le temps pour apprécier comme il le fallait chaque seconde. Mais malheureusement, ce baiser s'arrêta vite, beaucoup trop vite aux yeux du Wood.

La tête dans les nuages, Violaine adressa un magnifique sourire au britannique qui ne put s'empêcher de rougir face à une telle preuve d'affection. Heureusement, la nuit lui permettait de cacher ce trait de timidité. S'il avait été dans un tout autre contexte et avec une toute autre personne, le brun se serrait un peu rembruni, ce n'était pas la fille qui embrassait le garçon en premier, si ? Bref, il releva les épaules comme pour être un peu plus masculin et tourna la tête vers la jeune femme.

- Je t'aime Violaine.

L'adolescent ne savait pas faire de grands discours, il n'avait jamais vraiment été doué pour les déclarations d'amour, à peu près comme tous les garçons après tout non ? C'est pourquoi il garda ses lèvres closes et s'approcha de nouveau vers la rousse pour l'embrasser une nouvelle fois, d'une manière un peu plus passionnée.. Et il apprécia encore plus ce baiser que le premier puisqu'il prouvait à la jeune femme que l'anglais ressentait les mêmes choses qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Petit moment a deux

Message par : Invité, Lun 16 Juin 2014 - 2:40


Je ne suis pas mieux, haha!

Violaine mit fin au premier baiser avec appréhension, descellant ses lèvres de celles d'Ethan.
La respiration saccadée, elle observa quelques instants ce visage aimé avant de se retirer, hésitante.
Et si elle avait commis un impair ? Ethan ne s'était sans doute pas attendu à une telle réaction de sa part, et à vrai dire, elle s'était étonnée elle-même. Elle avait laissé son cœur parler et n'avait pas réfléchi une seule seconde aux conséquences qu'auraient pu avoir ce geste spontané.
Rougissante, la Gryffondor tentait de déceler la moindre micro-émotion dans les traits du Wood mais cela n'était pas chose aisée dans la pénombre qui les enveloppait tous les deux. Alors elle attendit, la poitrine battant à tout rompre, en adressant un sourire à son compagnon.
Celui-ci se redressa soudain et bomba le torse. Souhaitait-il partir ? Ah, elle en était sûre, il n'avait pas apprécié... quelle piètre novice en baisers elle devait faire ! Quelle honte, quelle humiliation !
Mais c'est une toute autre chose qui se déroula sous ses yeux.

- Je t'aime Violaine.

De surprise, ses yeux s'agrandirent et elle ne pu s'empêcher d'inspirer une petite quantité d'air, comme si celui-ci venait à lui manquer. Ce qui était assez vrai, en fait.
Certainement soulagé de cet aveux, l'anglais se rapprocha d'elle et la Rouge et Or sentit un frisson la parcourir. Excitation ? Envie ? Appréhension ? Sans doute un peu des trois.
Était-ce donc cela que d'être amoureux ? L'impression de vivre sa vie sans conditions ni limites et avoir le sentiment de mourir à chaque seconde ? Dans un tumulte intérieur indescriptible, Violaine leva la tête pour cueillir le baiser que lui offrait le Serdaigle. Comme une plante qui accueillerait son premier rayon de soleil, ses lèvres caressèrent celles du préfet pour finalement se joindre à elles avec délicatesse.
Savourant cet instant, elle ferma les yeux en songeant que jamais elle ne l'oublierait et le garderait enfoui au fond d'elle précieusement, à la manière d'un trésor rare.
Libérée, délivrée, elle se laissa aller à ses caresses, heureuse comme jamais elle ne l'avait été auparavant. Se sentir aimée de la sorte, quelle douce mélodie du cœur !
Avec un petit soupir de satisfaction, elle rouvrit les yeux et avec un timide sourire, se repositionna aux côté de son désormais petit-ami en posant la tête sur son torse.
Aux anges, elle leva la tête, et lui susurra sa réponse dans le creux de l'oreille. Pâle écho des sentiments qui lui étreignaient les sens.

- Moi aussi, je t'aime...Elle répéta, comme pour le convaincre. Ethan, je t'aime.

Tendrement, elle déposa un baiser sur ce visage tourné vers elle et ils restèrent là, enlacés l'un à l'autre, à contempler les étoiles qui brillaient sans retenue au-dessus d'eux. L'aube saurait les rappeler bien assez tôt à la réalité, lorsque qu'ils auront épuisé tout leur saoul de bonheur.


[Fin de ce charmant Rp]
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petit moment a deux

Message par : Nemesis Whisper, Sam 28 Juin 2014 - 16:03


Remember me
Avec Darnel J. Williams


Mortissia sortait de son cours d’histoire de la magie avec trop de date en tête pour une simple mortelle. Ca devrait être interdit des cours pareils. *1518, 1814, 1685* La jeune femme secoua sa tête pour se débarrasser de sa Petite Voix qui, elle, adore ce cours pour la simple et bonne raison que le prof est ‘’trop canon’’. *Non, en fait c’est un sex symbol.* Quelle différence ? *Le côté sexuel ?* Cette fois Mortissia grimaça en levant les yeux au ciel. C’était écœurant. Non pas le sexe en lui-même, ça il paraissait que c’était quelque chose de cool, mais l’idée selon laquelle une personne n’était attirante que par son sex-appeal. Pour la rouge et or, ce ne serait jamais une qualité.

Après une bonne dizaine de minute, Mortissia arriva dans le parc. Elle avait rendez vous avec un certain ‘’Gueule d’Amour’’ dont elle ne se souvenait pas. A quoi ressemblait-il même ? Lançant un regard rapide autour d’elle, la jeune femme poussa un soupire et glissa sa main pâle dans ses longs cheveux rouges sang. Habillée de sa jupe et de son chemisier à l’effigie de Poudlard, elle sautillait légèrement sur place pour se réchauffer. Il n’était que 10h du matin et il faisait frais en Angleterre à cette heure là. *Il va te poser un lapin.* *Oh toi la ferme !* « Ne commencez pas … » Montant une main à sa tête pour masser sa tempe droite, toujours celle qui la faisait le plus souffrir, elle ne vit pas le Poufsouffle s’approcher d’elle.



HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petit moment a deux

Message par : Darnel James Williams, Jeu 3 Juil 2014 - 20:40





Remember me


Avec Mortissia Evenblood
Il avait envoyé une lettre à cette inconnue qu'il avait rencontré aux Halles Magiques. Et oui, il avait été subjugué par cette demoiselle. Son regard plein de malice et de défi l'avait complètement renversé. C'était la première a lui avoir fait cet effet. Il voulait la revoir, la retrouver. C'est pour ça qu'il se débrouilla pour la retrouver. Mais ce ne fut pas une mince affaire.

Tout ce qu'il savait c'était qu'elle était de la maison gryffondor, il l'avait vu son le blason qu'elle portait à la boutique. Et une fille de ce charisme ne pouvait passer inaperçue, c'était sûr que quelqu'un l'a connaissait ! Il s'était bougé jusqu'à la salle commune des rouges et noires en espérant retomber sur elle ou au moins en croisé un pour lui demander. Par chance, après la description qu'il en avait fait, un l'avait reconnu et lui avait donné son prénom et son nom, Mortissia Evenblood. C'était en même joli et lugubre à la fois. Il adorait quoi.

Il lui avait envoyé sa chouette et elle son... Corbeau ? Pas commun comme animal de compagnie mais bon, elle n'était pas comme les autres, c'était sûr ! Il lui avait donné rendez-vous dans le parc, car apparemment elle ne se rappelait plus de lui. Dommage ! Elle lui avait beaucoup plu. C'était le matin, il devait être dix heure et il était toujours dans sa salle commune. Il était en retard quoi. Faut toujours savoir se laisser désirer lui rappelait son père. Donc avec dix minutes de retard, il arriva enfin au parc, le balayant du regard il aperçu enfin sa dulcinée. S'approchant à petits pas se demandant pourquoi elle ne le reconnaissait pas il arriva enfin à sa rencontre. Et avec le même ton aguicheur qu'ils s'étaient échangé la dernière fois il lui sortit enfin :

- Coucou princesse, tu te souviens de moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Petit moment a deux

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 14

 Petit moment a deux

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.