AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 6 sur 7
Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Invité
Invité

Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Invité, Sam 10 Aoû 2013 - 23:29


La Serdaigle se réveilla en sursaut. Elle regarda l’heure et bondit de son lit quand elle s’aperçut qu’elle était en retard pour son cours de métamorphose. Elle se dirigea alors vers la salle de bain, histoire de rendre sa tête à peu près potable, puis revint vers le dortoir ou elle enfila sa robe de sorcière. C’est finalement le ventre vide que la belle blonde quitta le dortoir vide, après avoir prit le soin de prendre son carnet sa plume et son encrier, toujours décidée à prendre des notes au cours même si elle en avait probablement déjà manqué une bonne partie.


Laura se dirigeait lentement vers la salle de Métamorphose, tout en regardant son emploi du temps de la journée. Elle n’avait que ce cours aujourd’hui. Alors qu’elle arrive un peu plus en retard, ce n’était pas si grave. Elle en étonnerait surement quelques un en débarquant dans la salle en retard, elle qui était toujours bien à l’heure et sérieuse (d’apparence en tous cas). De plus, le prof, la Serdy le connaissait un peu. Bon, ok, elle le connaissait pas mal, pour avoir passé une soirée dans son appart’. Mais ça, personne n’était censé le savoir, si seulement cette maudite Poufsouffle n’avait pas débarquée…


Enfin bref. La blonde arriva devant la salle, après de longues minutes. Elle se planta devant la porte, et frappa avant d’entrer. Comme prévu, la salle était bondée d’élèves, papotant, ou essayant de… transformer de l’eau plate en de l’eau gazeuse ? C’est  apparemment ce sur quoi le cours portait puisque le tableau était orné de jolies lettres vert émeraude :


Métamorphose, ou transformation, d'un liquide en un autre.
Transformer de l'eau plate en un liquide gazeux ou un alcool.



Alcool !? Pourquoi pas ! La Serdaigle était plantée au milieu de la salle, face à Azphel qu’elle n’avait même pas encore remarqué et qui pourtant la regardait. Elle le regarda pendant quelques minutes, au milieu des élèves qui n’avait même pas remarqué sa présence et qui s’acharnait sur leur bec verseur, avant de lui adresser un sourire. En effet, ce n’était pas les effets de l’alcool la dernière fois, il était vraiment charmant, et possédait les mêmes yeux verts que la blonde. Elle lui adressa un sourire.

Salut Az’ ! La forme pour ton premier cours ? Bon courage en tous cas !


L
a Serdaigle regarda alors les places qu’il restait pour pouvoir aller s’asseoir, et elle remarqua sa folle d’amie au fond de la salle, Merit. Elle se dirigea alors vers la table ou la Gryffon essayait par tous les moyens de gazéifier son eau. Elle lui déposa un bisou sur la joue, qui l’a fit sursauter avant de prendre place à côté d’elle, et d’à son tour, essayer de transformer cette eau plate en eau gazeuse.


Elle n’avait toujours pas réussi, et commençait sérieusement à s’énerver. Elle posa sa baguette devant elle et se tourna vers son amie. Trop plongée dans ces pensées, elle s’aperçut qu’elle n’avait pas décroché un mot depuis qu’elle s’était instalée.

Alors ma folle, ça va ? Tu t’en sors avec ton eau ? Et toi, je te connais, n’essaye même pas de m’en envoyer une goutte cocotte, parce que la guerre sera déclarée !


Laura souriait à l’avance en pensant à la scène qui pouvait se produire. Franchement, il ne valait mieux pas pour les autres, et surtout pour Azphel que les folles se réveillent.


E
n parlant d’Azphel, il faisait le tour de la salle, passant devant chaque élève regardant s’ils s’en sortaient. Lorsqu’il arriva vers le fond de la salle, la blonde reprit sa baguette et réessaya de  transformer son eau. Elle réussit d’ailleurs pile quand celui-ci lui passa devant, à croire qu’il lui portait chance. Il l’a regarda avant de continuer son chemin, mais Laura le rattrapa par le bras au dernier moment.

Au fait, désolée pour le retard professeur.



Professeur. Simplement pour lui montrer que malgré qu’elle lui ai fait probablement chier toute une soirée dans son appart, elle tenait encore à le respecter comme il se devait. Après tout, elle l’aimait bien cet Azphel, il avait eu le courage de la supporter, et ça tout le monde n’en était pas capable !
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Harradas Spinner, Lun 12 Aoû 2013 - 1:55



HRPG : Désolé pour ce petit RP tout pourri manque d'inspi :/


A peine avait-il terminé SA propre tirade dont il était si fier, que la soeur décida de s'en mêler. D'accord, il l'avait aussi cité dans ses propos, mais il ne lui avait jamais adressé la parole ! C'était quoi le problème à ces gens de lui parler comme ça sans qu'il leur donne son accord ? Il n'était pas leur ami et ne le serait JAMAIS, alors pourquoi ? Mais contre toute attente, elle se leva et décida de l'agresser physiquement, en lui frappant son bras de manière à ce qu'il baisse son doigt, sans oublier la petite douleur atroce qui venait avec.

Inquiet, Harradas dévisagea la Serpentarde, craignant qu'elle ne lui lance un sort, mais il n'en fut rien. A son tour elle fit son petit speech à la Higgs en criant bien fort pour que tout le monde entende évidemment. Il ne pouvait pas la supporter celle là. L'autre non plus. Il ouvrit la bouche mais elle le coupa dans son élan pour déclarer une petite pique mais celle là était vraiment de trop. Il crispa ses doigts. Il ne pouvait pas s'en empêcher, il devait la giffler, elle était allé beaucoup trop loin. Il entendait les gens murmurer autour d'eux, cela le mettait terriblement mal à l'aise. Mais avant qu'il n'ait pu lever son bras le professeur intervint.

Aux anges, Harradas le regarda comme son sauveur, il en avait presque oublié qu'il était là. S'il n'était pas intervenu, qui sait comment ils auraient dégénérés ces prefets. Il énonça les règles et ses principes en cours et le Serdaigle s'assit calmement en écoutant attentivement, du moins en prétendant, car toutes ses pensées étaient tournées contre les Higgs, à une allure de 3000 insultes à la seconde. Le professeur sortit un Phénix de son bureau et l'ambiance semblait se détendre un tit pitit peu. Il tenta de se focaliser sur le cours, mais bien entendu la garce rouge de devant ne pouvait pas s'arrêter hein ? Harradas vit un bout de papier s'envoler de la table de devant pour lui arriver droit sur la tête et retomber sur son cahier.

Levant les yeux au ciel, il déplia lentement le papier et le lut. Après cette délicieuse lecture -qu'il dissimulait volontairement de son voisin indiscret-, le Serdaigle jeta un crayon sur la rouge, bien qu'il le regretta après parce qu'il l'aimait bien ce crayon. Et sortit sa baguette en restant tout à fait calme et ne laissant rien transparaître. Il s'apprêta à mettre le feu au message avant de se souvenir que son sortilège incendio était un peu mal contrôlé et qu'il finissait toujours par mettre le feu à la pièce. Il allait abaisser son instrument de magie, quand son voisin intervint pour le retenir de faire une bêtise. Ah il l'avait oublié lui aussi. Il lui répondit alors :

- Je...

Mais un retardataire fit irruption dans la salle de manière tout à fait indécente et par la même occasion lui avait coupé la parole. Il chiffona gentiment le papier en donnant l'impression que c'était une simple note amicale et le laissa dans un coin de la table. Il allait exécuter tout d'abord son exercice. Il trempa un verre doseur dans la bassine et posa la verrerie devant lui et prononça clairement :

- Gazéifio Aurantiaco.

Le verre rempli d'eau commença à s'agiter, les bulles apparaissant au fur et à mesure et finissant par se démultiplier et prirent une teinte orange. Il avait réussit à obtenir devant lui une sorte d'orangina. C'était sa petite touche secrète, mais le sortilège de gazéifio en lui même était si simple qu'il ne pouvait s'en arrêter là. Il se tourna vers son voisin pour terminer sa réponse qu'il n'avait eut l'occasion d'émettre.

- Je n'allais pas lui faire quoi que ce soit, ne t'inquiètes pas, on ne fait que se taquiner après tout, n'est-ce pas ?

Dit-il ironiquement en soupirant et en prenant son verre et se levant, il fit quelques pas en avant et deversa la à moitié de son brevage dans le cou de la Higgs rouge  et fit tomber par la même occasion sur sa table un petit mot :

- Tu vas faire quoi maintenant ? Me dénoncer madame-je-me-fiche-de-ce-que-les-autres-pensent-de-moi ? Parce que sache que moi non plus j'en ai rien à faire des autres, je m'en fiche éperdument et je pense que cela serait ton cas si tu ne t'habillais pas comme une Purée pour plaire aux pervers de cette école, alors tes airs de dure à cuir comme je te l'ai dit tu les remballe parce que tu n'es rien d'autre qu'une pauvre Gryffonne qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Ah oui et ton doxy touffu tu te le fou où je pense ok ?

Il fit comme si de rien n'était et se retourna vers son voisin et leva les yeux au ciel pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas à lui dire quoi faire ou non, bien que l'intention était plus qu'honorable, cette guerre ne le concernait pas et ce n'était sûrement pas lui qui allait lui faire déclarer forfait et hisser le drapeau blanc, il en était hors de question. Il était toujours debout et n'avait pas arrêté de marcher pour ne pas avoir l'air suspect et s'était dirigé vers le bureau du professeur pour lui montrer le délicieux orangina qu'il avait concocté pour lui.

- Vous-voulez goûter Monsieur ? C'est gratuit vous savez. Déclara-t-il avec une voix quasi-enfantine de premier de la classe.

Il fit un grand sourire et c'était limite s'il battait pas des cils pour montrer à quel point son attitude était irréprochable. En parlant d'irréprochable, il ne devait pas laisser de preuves. Il jeta bref regard sur la salle comme s'il ne faisait qu'observer les gens et dès qu'il vit que la Higgs avait lu son message, il agita discrètement sa baguette en posant la verrerie sur le bureau du professeur et son papier disparu entre les mains de la Gryffone. Il lui fit un sourire forcé/sarcastique/désagréable tout ce que vous voulez et se tourna de nouveau vers le professeur en poussant son verre en sa direction pour l'inciter à la boire. Ce n'était que de l'orangina après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Sangohmy Kuro
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Sangohmy Kuro, Lun 12 Aoû 2013 - 21:14


-Dis Sango ? Tu bosses après les cours ?

Cette question m'étonnai d'Altair comment il savait que je bossai. Ce n'est pas comme si je m'en étais vanté ou fait du bruit avec cette histoire. Mais sa demande me faisait plaisir, il me comprenait ça voulait dire et m'en voulais pas de mon comportement. J'allai lui répondre, mais je voyais à sa tête qu'il n'était plus ici à mes côtés, son visage était dirigé vers l'entrée où un serpy blond arrivait je l'avais déjà croisé de loin dans les couloirs il n'avait pas l'air d'être très doué souvent il trébuchait tout seul. Il se dirigea vers nous pour finalement s'installer à côté d'Altair. * Alors c'était pour lui la place*

Les premiers mots que le blondinet prononça fût "Tu n'as pas attendu trop longtemps ?" ce à quoi Altair répondit « Non mon ange, bien dormi ? » Après l'avoir embrassé. Bon ba les choses étaient plus que claire entre eux deux. Pas sûr que je les supporte beaucoup j'étais persuadé qu'il allait me faire penser à Alam et à mon ancienne vie, j'étais pas venu pour ça.

-Bon les tourtereaux on se calme s.v.p. on est en cours quand même quoi ! et pour répondre à ta question d'avant Altair oui j'y suis tous les jours. Pourquoi cette question ?

Ni Altair ni lux n'eurent le temps de me répondre, une scène venait de démarrer dans la salle et faisait pas mal de bruit. Mais ce fut vite interrompu par le professeur qui préféra commencer le cours plutôt que de laisser les trois élèves se faire remarquer.

Le prof parla beaucoup, beaucoup trop même et surtout pour rien dire je trouvai. Mais je l'aimai pas pour moi c'était pas un prof, juste un mec voulant trouver des petites proies facile et il avait sûrement trouvé le bon endroit pour ça. Avec ces faux sourires et son "thème" de cours. Après avoir montré l'exemple et posé une question. « Je vous demanderai de me dire ce qu'est la loi de Gamp et quelles sont les exceptions qu'elle introduit.» La réponse fut donnée très vite par une élève et les essayent des un et des autres commença.

Je prie donc un des verres posés devant moi le remplit avec l'eau présent dans la bassine, le reposa et pris ma baguette répétant exactement le même geste que le professeur avait montré et en répétant sa fameuse formule "Gazéifio". Et comme par enchantement je vis les bulles apparaitre comme le professeur Azphel nous l'avait montré. Voilà c'était fait aucune difficulté dans cet exercice si simple et heureusement sinon ça ferait depuis longtemps que je serai plus de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Alwin Squik
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Alwin Squik, Mar 13 Aoû 2013 - 22:14


Alwin avait posé son verre doseur et observait à présent trois préfets se prendre royalement le chou, un peu comme au collège. Poudlard était un collège. Le professeur Azphel mit fin à cette jolie partie de ping pong en se décidant à lancer son cours.

Pour commencer, il aborda le sujet des sanctions, avec un regard en coin vers les préfets, puis il poursuivit son discours en nous présentant son phoenix, Shadow. C'est une belle créature, avec de chouettes dons.
Après cette sympathique présentation, Azphel se présenta lui. Apparemment, ce nouveau professeur avait un passé chargé au ministère de la magie, jusqu'à sa venue ici.
Curieux d'abandonner le ministère pour une place à Poudlard, mais après tout, Poudlard, c'est quelque chose.
Azphel nous raconta comment et pourquoi il avait choisi ce sujet, tout en précisant que le but n'était pas d'avoir de l'alcool, mais plutôt d'en faire, et il ajouta que l'écrit ne prendra pas une place principale dans ce cours.
Alwin sorti sa baguette et la posa à côté de lui.

Le cours allait commencer avec un simple sortilège, Gazéifio, qui servirait à gazéifier l'eau. Azphel attrapa son verre doseur, le remplie d'eau de la bassine, effectua un joli moulinet avec son poignet tout en prononçant la formule. Pleins de jolies bulles apparurent.
Il nous invita à faire de même et termina son discours :

- Vous pouvez commencer, pendant ce même temps, même s'il s'agit de métamorphose de base, simplement dans l'idée que personne ici ne meurt idiot, je vous demanderai de me dire ce qu'est la loi de Gamp et quelles sont les exceptions qu'elle introduit.

Une serdaigle nous apprit que la loi de Gamp désignait les limites de la métamorphose et qu’apparemment elle introduisait 5 exceptions qui ne peuvent exister à partir de rien. (la vie, l'amour, l'argent, la nourriture et l'information) Mais qu'il existe un objet qui détourne la loi, la pierre philosophale.
Le sujet éveilla la curiosité d'Alwin, ce qui mériterai probablement un petit passage à la bibliothèque histoire de se pencher sur le sujet.
Il prit un bout de parchemin et nota le tout.

Alwin tarda un peu avant de lancer le sortilège en observant les autres élèves. Certains étaient sûrs d'eux et y arrivaient largement, d'autres moins confiants, y parvenant après quelques essais.
Il  se décida à prendre son verre doseur, le remplir, attraper sa baguette et prononça clairement gazéifio en accomplissant un geste du poignet qui lui parut plutôt fluide et observa son verre. Rien de spécial.
Alwin recommença quelques fois en s'imaginant les bulles dans le verre et finit par réussir, avec quelques efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Trystan J. Harper, Jeu 15 Aoû 2013 - 1:59




HRPG:
 

Assise sur le rempart de la Volière – les pieds dans le vide et ma chouette Canelle posée sur mes genoux, je caressais machinalement le plumage marbré du petit rapace alors que mon regard était fixé sur le paysage en contre bas. Le soleil levant venait de faire une trouée entre les montagnes et baignait maintenant le parc de Poudlard d’une chaude teinte doré. Un mince tapis de brouillard avait même recouvert le sol et tourbillonnait tels les remous d’un vaste océan – venant s’agripper avec acharnement aux pieds des arbres et des montagnes. D’où je me tenais, j’avais une vue imprenable sur le stade de Quidditch qui se découpait à l’horizon, mais à chaque instant que mon regard se posait sur ces hauts gradins, je ne pouvais empêcher mon estomac de se nouer légèrement. Voilà déjà plus d’une semaine que mon nom avait été retenu pour le poste de Gardien dans l’équipe de Quidditch des Lions alors que je voyais maintenant mon tout premier match arriver à grands pas. La date avait été fixée pour dans deux jours et j’étais complètement morte de trouille à l’idée de ne pas savoir me montrer à la hauteur. Et si finalement je n’étais pas fait pour ce poste? Après tout, ce n’avait jamais été mon premier choix et je ne pouvais m’empêcher de croire que je n’y étais pas tout à fait préparé... Même si, depuis ma sélection dans l’équipe, je n’avais pourtant pas manqué une seule occasion de passer de longues heures à m’entraîner. Toutefois, bien que je sente le stress monter en moi après chaque minute qui nous rapprochait du grand jour, je sentais également ma joie intense à l’idée de réaliser enfin ce rêve d’enfance – deux sentiments contradictoires qui se chamaillaient avec force dans mes entrailles.

Je restai assise là encore un bon moment, partagé entre mon anxiété et ma hâte face à ce premier match qui approchait à grande vitesse. Puis, lorsque le tapis de brume se fut dissous et que le soleil eu cessé de teindre tout le paysage d’oranger, je me décidai enfin à quitter mon point d’observation au sommet du château pour regagner la Grande Salle et le petit déjeuner qu’on y servait. Mon cours de Métamorphose commençait dans un peu moins d’une heure et nous allions enfin faire connaissance avec ce nouvel enseignant qui prenait la place de Mme O’Riley – Azphel qu’il se nommait si j’avais bonne mémoire. J’étais d’ailleurs convaincu d’avoir déjà entendu ce prénom quelque part, mais où? Je n’arrivais pas à le replacer... M’enfin, c’est après avoir englouti croissants, fromages et petits fruits que je m’empressai de rassembler mes effets et de mettre le cap vers cette classe de Métamorphose – laquelle, à mon grand étonnement, se trouvait déjà bondée d’élèves. Les inscriptions avaient été nombreuses et j’en conclus donc que je n’étais pas la seule intriguée par l’arrivée de ce nouveau Professeur. J’étais plutôt impatiente de voir la tête qu’il avait de même que savoir s’il se montrerait apte à conserver l’attention et l’intérêt de ces élèves pour son cours. J’avais bien aimé les méthodes de Mme O’Riley et j’espérais vraiment que son remplaçant saurait également se faire apprécier. J’allais le découvrir bien assez tôt alors que je franchissais déjà le seuil de porte donnant sur la classe.

Me frayant un chemin entre les tables qui meublait la salle de cours, je gardai pendant un moment, mon regard fixé sur l’homme qui s’affairait derrière son bureau à y mettre en place les derniers préparatifs pour son cours. Si j’avais l’impression que son prénom ne m’était pas totalement inconnu, c’en était étrangement de même pour son visage qui me semblait quelque peu familier. J’en étais maintenant certaine, je l’avais bel et bien aperçu quelque part, mais n’arrivais tout simplement plus à replacer où ni quand je l’avais vu. Renonçant toutefois – et pour le moment du moins, à mettre le doigt sur ce souvenir qui m’échappait complètement et qui ne devait, en fait, pas être d’une grande importance, je détournai finalement mes iris afin de me concentrer plutôt à repérer une place de libre dans cette classe déjà presque complète. Un large sourire avait alors étiré mes lèvres lorsque j’avais aperçu Merit qui siégeait un peu plus loin. Sachant néanmoins qu’elle garderait une place à ces côtés pour Laura Greyss – une jeune Serdaigle fort sympathique, mais avec qui je n’avais malheureusement jamais eu grande occasion d’apprendre à connaître davantage, je me contentai donc que de saluer chaleureusement ma collègue Gryffondor alors que je m’arrêtais près de la table qui se dressait tout juste derrière elle.


    - Bonjour! Avais-je alors adressé d’un ton enjoué à l’élève de Poufsouffle qui s’était déjà installé à cette table, Nathanaël, c’est bien ça? Tu permets que je prenne place à tes côtés?


*

L’enseignant n’avait pas tardé à commencer son cours avec une remarque sur les éventuelles sanctions qui pourraient s’appliquer si des querelles survenaient dans sa classe – tout en s’exprimant, l’homme avait d’ailleurs jeté un regard plein de sous-entendus aux deux sœurs Higgs qui avait justement commencé à s’échauffer avec le Préfet des Serdaigles : Harradas. Son avertissement passé, Azphel avait ensuite quitté la salle de cours pour se rendre dans une pièce adjacente – que je supposai être son bureau, et revient rapidement accompagner d’un magnifique Phénix. Posé sur son avant-bras, l’oiseau au plumage flamboyant nous observait avec une lueur à la fois de curiosité et d’intelligence qui brillait ardemment dans ces prunelles. L’animal prit place sur son perchoir alors que son maître poursuivait son discours en se présentant plus officiellement. Il s’appelait donc Azphel et c’est par ce prénom, ou par la mention de Professeur, qu’il souhaitait que l’on s’adresse à lui. D’ailleurs et bien que ça ne le regarde que lui, j’étais quand même fort curieuse de savoir pour quelle étrange raison il ne mentionnait jamais son nom de famille... Peut-être qu’un jour j’arriverais à mettre la main sur cette information, mais pour le moment je l’écoutai nous expliquer qu’il avait occupé le poste de directeur des Serpentard avant d’exercer pendant quelques mois la fonction de Ministre de la Magie *Ah bah voilà! C’était donc là que j’avais entendu son nom et vu son visage!*

Le sorcier avait ensuite enchaîné en nous décrivant son sujet de cours. Pour lui la Métamorphose était plaisir avant tout – une façon de penser qui ne manquait pas de me plaire d’ailleurs.


    - La Magie est toute puissante et elle évolue sans cesse, au point que nombre de sorciers sont capables de l'utiliser de différentes manières et d'inventer, jour après jour, de nouveaux sortilèges. Avait-il alors ajouté. J'entends bien en utiliser dans mes cours, pour que les leçons de Métamorphose soient attirantes et ludiques pour tous. Vous aurez à pratiquer dans mes cours, bien plus que vous n'aurez à écrire, car je suis persuadé qu'une bonne utilisation de la magie commence par la joie qu'elle procure lorsque l'on s'en sert. Aussi vous pouvez tous préparer vos baguettes, car elles seront indispensables à tout ce que vous ferez dans mes cours.


Décidément ce professeur avait une méthode d’enseigner qui promettait de m’inspirer énormément et qui n’allait pas manquer de captiver toute mon attention si elle s’avérait effectivement tel qu’il la décrivait. Je n’avais donc pas perdu une seule seconde avant de sortir ma Baguette magique et d’observer attentivement Azphel faire la démonstration de ce premier exercice du cours : comment gazéifier l’eau. Reproduisant les gestes du sorcier, j’attrapai le verre doseur déposé devant moi et le plongea dans la bassine laquelle je partageais avec Nathanaël. Puis, plaçant le verre sur la table, j’avais fixé mon regard sur le liquide transparent qu’il contenait maintenant. Ça avait beau être un sortilège «normalement simple» – comme l’avait spécifié Azphel, je n’avais pourtant encore jamais tenté une chose semblable et n’étais pas tout à fait certaine du résultat que j’obtiendrais. Après néanmoins quelques secondes de concentration, je m’étais enfin décidé à tenter ma chance alors que je pointais ma Baguette sur mon contenant et que, dans un mouvement du poignet dont j’espérais semblable à celui de l’enseignant, je formulai un #Gazéifio qui se voulait bien articuler.

Presque aussitôt, l’eau contenue dans mon verre doseur s’était mise à remuer alors que des bulles se formaient à sa surface. Fronçant les sourcils, ce n’était pas à cet effet que je m’étais attendue, car au lieu de pétiller légèrement comme l’avait fait celle de l’enseignant, mon eau s’agitait maintenant avec un peu trop de force – donnant presque l’impression qu’elle entrait en ébullition. J’avais alors jeté un coup d’œil à mon voisin – curieuse de voir s’il s’en tirait mieux que moi.


    - Je crois que j’ai fait un truc de travers... Commençais-je avec un léger éclat de rire. Mon eau n’est pas tout à fait normale. Et toi, tu t’en sort comment?
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Azphel, Sam 17 Aoû 2013 - 9:40


RP de cours numéro 2.


¤ ¤ ¤ ¤ ¤Les deux Serpentard n'étaient pas les seuls à être arrivés en retard et une Serdaigle fit irruption dans la salle de cours peu après, mais pas n'importe qui, c'était la jeune Laura Greyss qu'Azphel connaissait très bien pour l'avoir accueillie dans son appartement alors qu'elle était un peu éméchée et cherchait de l'alcool... elle devrait être ravie par le cours du jour donc.

Salut Az' ! La forme pour ton premier cours ? Bon courage en tout cas !

Le professeur esquissa un demi sourire sur son visage. Laura était très particulière, certes, mais il ne s'était pas attendu à ce qu'elle s'adresse à lui comme ça, surtout en arrivant en retard. Qu'importe au final, ça ajoutait une petit touche humoristique à ce premier cours après l'arrivée du second préfet des Serpy. Il se contenta de la saluer d'un sourire amusé et fit un geste pour l'inviter à s'asseoir rapidement. Une gryffondor arriva encore peu après, une jeune fille propre sur elle, qui dégageait quelque chose d'intelligent dans son attitude. Elle avait de longs cheveux blonds soyeux et deux yeux bleus et violet où n'importe quel homme rêverait de s'exiler. Les élèves en terminaient avec leur Gazéifio, pour la grande satisfaction d'Azphel, la plupart s'en était facilement tiré - ça avait été le but.

¤ ¤ ¤ ¤Il retourna s'asseoir à son bureau, jeta un oeil à son phénix qui fixait la clase pensivement et s'apprêta à enchaîner avec la suite de son cours. A ce moment, il vit Harradas qui se levait de sa chaise, son verre doseur rempli d'un liquide orangé. Azphel eut un regard rayonnant envers le jeune préfet pour saluer l'initiative qu'il avait eu et le calme qu'il semblait avoir réinstaurer dans son comportement. Malheureusement le visage du sorcier changea rapidement d'expression pour laisser place à un agacement certain lorsqu'il vit Harradas s'avancer vers Higgs qui préfétait les Gryffons. Il n'était pas certain de ce qu'il avait dit ou fait, mais il lui semblait qu'il l'avait encore gratifiée d'un coup bas...
* Argh mais pourquoi il a fait ça ?! * La première pensée qui passa par l'esprit d'Azphel pour terminer leur gueguerre était de tuer Harraddas et de lui enfoncer son verre doseur dans.... *

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Mais non ce n'était pas possible, le cours se devait de bien se poursuivre et se terminer correctement. Mais pourquoi bon sang, fallait-il toujours que des élèves talentueux se comportent comme des trou du c*l ? Azphel l'observait feindre tout comportement suspect en marchant dans la classe, un air innocent sur son visage. Maintenant, le professeur espérait fortement que le Serdaigle n'ait pas fait une crasse à la rouge et or, ou la suite du cours risquait de très largement partir en sucette, de son propre chef...
Le préfet des bleus arriva à hauteur de son bureau avec un sourire de premier de la classe sur son visage, son breuvage orange dans une main.

- Vous voulez goûter Monsieur ? C'est gratuit vous savez.
Comment aurait-il pu dire non maintenant que la tête à claques était devant son bureau avec son verre dans la main, tout fier de montrer son petit tour à l'ensemble de la classe ? Azphel se contenta d'un sourire poli, quoi que légèrement forcé. Finalement il but de l'Orangina - très bon il fallait l'avouer - pour satisfaire les envies de gloire du préfet bleu.

- Merci, dit-il d'une petite voix faible pour ne pas que l'égo d'Harradas explose à l'idée qu'un compliment à son attention soit exprimé aux oreilles de toute la classe, c'est une très belle démonstration de ce que l'on peut faire avec un Gazéifio en effet.

Il regarda le préfet regagner sa table, un regard calculateur posé sur lui. Il n'était pas dupe, Harradas était pile le genre d'élève qu'il n'aimait pas ; en fait Azphel détestait toutes les personnes prétentieuses, surtout quand elle ne pouvait s'empêcher de se mettre bien en avant devant tout le monde. Mais son rôle de professeur l'obligeait à l'impartialité et son amour de la magie le forçait à reconnaître les talents du jeune sorcier, tant Azphel aimait les prises d'initiatives surtout en matière de magie.

- Très bien ! dit-il bien haut et fort en se levant de sa chaise. Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Son idée première n'avait pas du tout été de faire cela, mais il avait décidé de remanier légèrement son déroulement en cours de route.
Vous allez donc garder votre eau gazeuze devant vous - il fit un geste de la main vers Harradas - l'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Azphel récupéra sa baguette sur son bureau et la pointa sur le tableau situé derrière, où des lettres émeraudes commencèrent à s'inscrire. Il continua de parler et à mesure qu'il le faisait, ce qu'il disait s'affichait sur le tableau :

L'alcohol est un mot d'origine Arabe, utilisé longtemps en Alchimie, puis en chimie, pour désigner une matière, qu'elle quelle soit, qui est réduite en parties extrêmement fines. Une magie complexe permet de recréer ou de simuler un effet de fermentation ou de macération et ainsi de "créer" de l'alcool.

- La transformation de votre eau en champagne va être plus compliquée. Vous allez utiliser pour cela deux sortilèges totalement inventés.
Pour faire sa démonstration, il retourna devant la table de Raphaëlle et de son camarade gryffondor, bien qu'il lui accordait beaucoup moins de regards qu'à elle.
Il prit le Gazéifio du jeune garçon et le mit au milieu de la table. Il dirigea ensuite sa baguette dessus et prononça d'une voix modérée la formule Aguamenti alcohol.

Il regarda un effet étrange se produire dans le verre. L'eau parut s'alourdir, d'une substance invisible puis on y vit rapidement de microscopiques particules blanches se répandre dans le verre. Azphel le leva bien devant lui pour les élèves du fond qui ne pouvaient rien voir.

- L'ensemble des deux sortilèges bien utilisés devrait aboutir à ceci. Attention à ne pas prononcer cette seconde formule avec trop d'engouement. La base de l'Aguamenti apporte quelque contraintes puisque l'effet du sort dépend de la maîtrise de la magie du sorcier mais aussi de la force avec laquelle il prononce sa formule.
Vous serez ravis d'apprendre, je n'en doute pas, qu'en criant la formule vous créerez un véritable torrent dans vos verre et que vous risquez d'asperger vos voisins de cours. Il fait relativement chaud dehors donc ce ne serait pas un vrai problème, mais je vous encourage à éviter de transformer votre salle de cours en piscine.


De plus, si votre sortilège est prononcé d'une voix trop faible, il se peut qu'après le troisième sort que je vais vous apprendre, votre liquide ressemble parfaitement à du Champagne, sans en avoir le moindre goût !
Bizarrement, Azphel eut à ce moment de son cours une pensée pour le Ministère de la magie qui devait désapprouver celui-ci. Il sourit tout seul à la classe ; lui détestait l'apprentissage de la magie que voulait imposer le Ministère.

- Le troisième sortilège, qui sera décisif pour le résultat finale, s'appelle Incoropore Campania.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Azphel prit le verre du Gryffondor et le posa sur son bureau, pour que tout le monde puisse voir la modification du liquide. Il pointa à nouveau sa baguette dessus et prononça son sortilège très clairement : Incorpore Campania. Après quelques secondes durant lesquelles il sembla ne rien se produire, on vit le liquide préparé prendre une teinte légèrement jaunie et les bulles à l'intérieur s'activer en un geyser alléchant. Azphel sourit, il savait qu'il avait réussit la formule. Il porta le verre doseur à ses lèvres et but une très longue gorgée de son contenu - si ça avait été un élève qui l'avait préparé, il n'aurait certainement pas bu avec autant d'assurance.

Il reposa le verre devant Raphaëlle, oubliant qu'il l'avait pris à son voisin.

- Vous pouvez goûter, lui dit-il. De votre dernier sortilège, reprit-il d'une voix beaucoup plus forte pour se faire entendre, ne dépend en aucun cas le résultat final. A ce stade vous ne risquez plus de noyer votre voisin. C'est le dosage des deux premiers qui est très important et se révèle déterminant pour la métamorphose de votre eau en champagne.
Vous allez donc maintenant reprendre mes exemples et vous essayer vous aussi à cette suite de sortilèges. Je vous laisse libre ou non de goûter vos préparation, mais je vous préviens que je ne me risquerai pas à toutes les tester, je veux bien apprendre de mes erreurs mais pas des vôtre !


Laissant les élèves se livrer à un carnage plus ou moins annoncé, il repartit tranquillement derrière son bureau pour les observer. Il aurait bien pris avec lui le champagne qu'il avait préparé, mais il était plus raisonnable de le laisser au Gryffondor... Sur son bureau, il sortit un petit morceau de parchemin, il prit de l'encre et une plume et rédigea un petit mot à l'attention de Raphaëlle, en fait, une invitation à une soirée aux Trois Balais. Il l'envoya discrètement sur son bureau avec l'aide de sa baguette en lui adressant un sourire commun.
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Klein
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Victoire Klein, Sam 17 Aoû 2013 - 13:22


Gazéfio, un simple sortilège que Laurène avait réussi à la perfection. Elle se doutait que la suite ne serait pas aussi simple, mais que serait un cours si tout était enfantin. Elle reposa sa baguette en attente des prochaines directives du professeur. Entre-temps, une jeune Serdaigle était arrivée en retard et avait salué Azphel avec un brin de... de familiarité, c'était surprenant, et surtout déplacé. Devant cet air joviale, Azphel avait esquissé un petit sourire en coin, sûrement qu'il devait la connaître cette belle blonde. Azphel retourna s'asseoir à son bureau et jeta un bref coup d'oeil à son Phénix, celui-ci, d'un air cérémonieux fixait la classe pensivement. Laurène se demandait à quoi pouvait bien penser un Phénix, peut-être au jour de sa mort et de sa réincarnation, qui sait. Arrachée de ses pensées par le préfet de Serdaigle, un jeune homme prétentieux et toujours sûr de lui, il s'était avancé vers le bureau du professeur et avait, en déployant son plus beau sourire, proposé au professeur de goutter à son breuvage qui se trouvait être de l'Orangina, c'était tellement pertinent ...

Le professeur ne sembla pas charmé par l'orgueil du jeune homme mais se força de sourire et goutta à la boisson sucrée, il répondit d'une voix faible pour ne pas flatter l'égo de Harradas.

- Merci, c'est une très belle démonstration de ce que l'on peut faire avec un Gazéifio en effet.

Laurène se retena d'éclater de rire, le professeur ne pouvait manifestement pas se taper la tête à claque de Monsieur Spinner, il s'efforçait de la cacher mais elle n'était pas dupe. Harradas regagna sa place, Azphel le suivit des yeux. Il se leva de sa chaise et reprit son discours plus haut et fort qu'à l'ordinaire.


- Très bien ! Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Vous allez donc garder votre eau gazeuze devant vous,
- il fit un geste en direction de Harradas -
L'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool.


Il récupéra sa baguette sur son bureau, Laurène en fit de même, elle ne voulait pas rater une miette du cours. Il la pointa sur le tableau d'un geste las du poignet, des lettres d'émeraude commencèrent aussitôt à s'écrire, dictées par Azphel.



L'alcohol est un mot d'origine Arabe, utilisé longtemps en Alchimie, puis en chimie, pour désigner une matière, qu'elle quelle soit, qui est réduite en parties extrêmement fines. Une magie complexe permet de recréer ou de simuler un effet de fermentation ou de macération et ainsi de "créer" de l'alcool.


- La transformation de votre eau en champagne va être plus compliquée. Vous allez pour cela utiliser deux sortilèges totalement inventés,
- avoua-t-il -


Pour faire sa démonstration, il retourna devant la table de Raphaëlle et du jeune Gryffondor, Laurène remarqua qu'il adressait beaucoup plus de regards à celle-ci qu'à son voisin, c'était étrange pour un professeur. Il prit le verre doseur où se trouvait le Gazéfio du jeune homme et le mit au milieu de la table. Tout en dirigeant sa baguette dessus, il prononça clairement la formule:
Aguamenti alcohol

Il regarda un effet étrange se produire dans le verre. L'eau parut s'alourdir, d'une substance invisible puis on y vit rapidement de microscopiques particules blanches se répandre dans le verre. Azphel le leva bien devant lui pour les élèves du fond qui ne pouvaient rien voir. Il continua sur sa lancée son petit discours de professeur :





L'ensemble des deux sortilèges bien utilisés devrait aboutir à ceci. Attention à ne pas prononcer cette seconde formule avec trop d'engouement. La base de l'Aguamenti apporte quelque contraintes puisque l'effet du sort dépend de la maîtrise de la magie du sorcier mais aussi de la force avec laquelle il prononce sa formule.
Vous serez ravis d'apprendre, je n'en doute pas, qu'en criant la formule vous créerez un véritable torrent dans vos verre et que vous risquez d'asperger vos voisins de cours. Il fait relativement chaud dehors donc ce ne serait pas un vrai problème, mais je vous encourage à éviter de transformer votre salle de cours en piscine.
De plus, si votre sortilège est prononcé d'une voix trop faible, il se peut qu'après le troisième sort que je vais vous apprendre, votre liquide ressemble parfaitement à du Champagne, sans en avoir le moindre goût !
Le troisième sortilège, qui sera décisif pour le résultat finale, s'appelle Incoropore Campania.





Azphel prit le verre du Gryffondor et le posa sur son bureau, pour que tout le monde puisse voir la modification du liquide. Il pointa à nouveau sa baguette dessus et prononça son sortilège très clairement : Incorpore Campania



Après quelques secondes durant lesquelles il sembla ne rien se produire, on vit le liquide préparé prendre une teinte légèrement jaunie et les bulles à l'intérieur s'activer en un geyser alléchant. Azphel sourit, il semblait manifestement content de lui, il avait sûrement dû réussir.  Il porta le verre doseur à ses lèvres et but une très longue gorgée de son contenu. Laurène pensa soudain que si ça avait été un élève qui l'avait préparé, il n'aurait certainement pas bu avec autant d'assurance, de peur de tomber sur une boisson comme de l'Orangina périmé. Elle se tourna ensuite vers Harradas et un petit rire sortit de sa bouche, elle se retourna et fit mine de lire des pages de son manuel de métamorphose pour calmer son fou rire, ce serait le clou du spectacle si jamais il empoisonnait le professeur.
Azphel reposa ensuite le verre devant Raphaëlle, ce n'était pas à son voisin qu'il l'avait emprunté ? Manifestement, cette jeune femme lui faisait tourner la tête dans tous les sens, il est vrai que son air punk ne laissait pas indifférent au premier abord. En s'adressant aux deux étudiants il leur annonça :





- Vous pouvez goûter,
- il reprit ensuite d'une voix beaucoup plus forte pour se faire entendre -
De votre dernier sortilège,  ne dépend en aucun cas le résultat final. A ce stade vous ne risquez plus de noyer votre voisin. C'est le dosage des deux premiers qui est très important et se révèle déterminant pour la métamorphose de votre eau en champagne.
Vous allez donc maintenant reprendre mes exemples et vous essayer vous aussi à cette suite de sortilèges. Je vous laisse libre ou non de goûter vos préparation, mais je vous préviens que je ne me risquerai pas à toutes les tester, je veux bien apprendre de mes erreurs mais pas des vôtre !




Azphel repartit doucement vers son bureau, ce serait sûrement un carnage ce qui allait suivre pensa Laurène mais elle fit confiance au professeur et se mit elle-même à l'ouvrage. Elle prit sa baguette et d'un geste déterminé prononça la dite formule clairement, sa voix emplissant toute la pièce : Aguamenti Alcohol Ce ne fut pas le résultat qu'elle attendait un geyser se forma peu à peu, éclaboussant le front de Laurène et les cheveux de ses camarades, elle reprit aussitôt sa baguette magique et annonça clairement : Finite Incantatem
Le geyser s'immobilisa aussitôt et retomba comme un petit bout de tissu, délicatement et légèrement. L'eau était désormais aussi calme qu'un lac de l'huile, le sortilège avec aussi anéanti celui du Gazéfio. En poussant un large soupir, Laurène refit la démarche machinalement et gazéifia l'eau. En se frottant le front du revers de sa manche, elle inspira calmement et prononça la deuxième formule, cette fois d'une voix douce mais claire. Le résultat fut aussitôt plus satisfaisant que le premier, l'eau s'alourdit et de petites particules blanches apparaissaient peu à peu, Laurène était sur la bonne voix. Elle était arrivé au moment de vérité, l'heure de mettre à exécution le troisième sortilège, pourvu que ça ne rate pas, elle savait désormais comment refaire la démarche mais elle n'en avait vraiment pas la foi. C'est donc avec une fois posée et calme que Laurène, en dirigeant sa baguette sur le verre doseur, récita très clairement la dite formule :

Incorpore Campania

Laurène laissa aussitôt échapper un petit cri de joie, le liquide avait aussitôt pris la bonne apparence, la même que celle du professeur. Cependant, Laurène resta vigilante, Azphel les avait prévenu, il avait dit que l'apparence pouvait coïncider avec celle du champagne mais que le goût pouvait en être tout à fait différent. Laurène, avec un mélange d'appréhension et d'excitation porta le verre à ses lèvres et but une gorgée, son regard s'illumina aussitôt, le champagne, le champagne ! Le bon goût du champagne, exactement semblable à celui d'origine ! Elle but encore quelques gorgées pour combler sa soif, pour une fois qu'elle avait le droit de boire et dans une salle de classe en plus, elle ne se le ferait pas dire deux fois ! Elle se décida finalement à reposer son verre sur le bureau, résistant à la tentation, elle voulait absolument que le professeur y goutte et lui donne son avis. C'est donc en se munissant d'une plume et en écrivant les propriétés de l'alcool que Laurène regarda le verre rempli de champagne avec une regard envieux.
Revenir en haut Aller en bas
Catherine Holmes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Catherine Holmes, Lun 19 Aoû 2013 - 14:42


Oui t'inquiètes pas Akize, au prochain cours on se mettra côte à côte si ça te dit toujours.

Ouf, Théa prenait ma défense! Mais la connaissant, j'allais avoir droit à une petite remarque bien sentie... Qui ne se fit pas attendre:

Et bah dis donc, t'es en forme toi aujourd'hui, même pas neuf heure et tu trouves déjà le moyen de martyriser un pauvre Poufsouffle sans défense ? Honte à toi !

Ne trouvant rien à lui répondre de percutant dans la minute (faut avouer aussi que je manquais d'entraînement...), je passai à autre chose.

Et sinon, qui c'est ce jeune homme? Ton petit ami? Ton... ex? Ton...

En panne d'inspiration, je m'arrêtai là, laissant le doute planer sur la dernière proposition.

A ce moment, le prof commença à donner son cours, nous parlant de la transformation aquatique. Il nous expliqua les effets du Gazeifio, puis l'on passa aux exercices. Je réussis facilement, mais je remarquai du coin de l’œil qu'un jeune homme faisait l'intéressant devant le prof.

Hey, mais... Minute, papillon, songeai-je avec un temps de retard (décidément, je n'étais pas très en forme aujourd'hui)! C'est Harradas!

Pour la petite histoire, Harradas était venu s'endormir à côté de moi en cours de Sortilèges. Depuis, j'avais très envie d'être au cours suivant... Mais je m'égare. Enfin, bref, voilà pourquoi je le connaissais. Il avait l'air un peu mêle-tout et prétentieux, mais là... Je l'imaginais mal s'aplatir devant un prof comme ça, au dernier cours il avait carrément démonté Mr. Scott!

Me tournant vers ma voisine, je lui parlai d'Harradas et lui demandai:

T'en penses quoi, toi? Ils sont tous frappés comme ça chez les Oiseaux?

Evidemment, c'est le moment que le prof choisit pour poursuivre, avec la transformation de l'eau en champagne. Pas de bol pour moi, je n'aime pas l'alcool; une fois le contenu de mon verre transformé avec succès, je le glissai vers Théa avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Raphaëlle Elfast, Mer 21 Aoû 2013 - 18:34


Alors que Raphaëlle trinquait joyeusement à la santé du professeur, elle remarqua une tête se diriger dans la salle de classe en direction du bel homme. Raphaëlle fusilla le garçon du regard, lui montrant bien qu'il n'était pas le bienvenue devant. De plus, c'était celui avec qui la préfète des Or et Rouges s'était prise la tête. Elle lui lança un regard noir, d'autant plus qu'il venait pour frimer d'un ridicule verre de boisson gazeuse orange. Raphaëlle pensa que si elle l'avait voulu, elle aurait fait de cette eau n'importe quelle boisson gazeuse mais ce n'était pas franchement l’exercice, et en faire trop, c'est faire le lèche-botte. Elle ne put s'empêcher de grogner dans son coin :

"Mais quel lèche-c*l c'lui là. Il peut pas se contenter de ce qui lui ai demandé ? Non! Il faut qu'il se la ramène !"


"Très bien ! dit-il bien haut et fort en se levant de sa chaise. Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Vous allez donc garder votre eau gazeuze devant vous, l'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool."


La réponse du professeur ne pouvais pas plus satisfaire Raphaëlle, qui se retourna vers le Serdaigle et lui servit un geste obscène de la main. Elle se re-concentra sur le beau professeur qui se tenait juste en face d'elle, et le parcourut du regard. Mordant inconsciemment sa lèvre, elle n'écoutait même pas ses paroles, trop absorbée par les mouvement de sa bouche quand il parlait. Elle sortit de ses pensées quand le professeur se mit à rédiger du cours au tableau, et s'empressa de sortir sa plume à Papote pour écrire le cours à sa place. Quoi de mieux, que d'observer un Bellâtre de professeur qui en plus vous apprend à faire de l'alcool avec de l'eau. Il se tourna vers sa table, et remarqua qu'il lui jetait de petits coups d'oeil réguliers, faisant monté les palpitations de son cœur. Elle s'essaya un petit sourire, et un regard émue à Antoni qui semblait complètement blasé. Azphel prit alors la bassine d'Antoni et transforma l'eau gazeuse avec une incantation que la brune se précipita de noter. Elle la répéta à plusieurs reprises dans sa tête pour s'en empreigner et s'en rappeler en cas de panne sèche d'alcool. Elle remarqua que le bol qui contenait précédemment de petites bulles légères, parût s’alourdir, et quelques particules blanches apparurent.

"L'ensemble des deux sortilèges bien utilisés devrait aboutir à ceci. Attention à ne pas prononcer cette seconde formule avec trop d'engouement. La base de l'Aguamenti apporte quelque contraintes puisque l'effet du sort dépend de la maîtrise de la magie du sorcier mais aussi de la force avec laquelle il prononce sa formule. Vous serez ravis d'apprendre, je n'en doute pas, qu'en criant la formule vous créerez un véritable torrent dans vos verre et que vous risquez d'asperger vos voisins de cours. Il fait relativement chaud dehors donc ce ne serait pas un vrai problème, mais je vous encourage à éviter de transformer votre salle de cours en piscine. Le troisième sortilège, qui sera décisif pour le résultat finale, s'appelle Incoropore Campania."


Raphaëlle lança un regard insistant à sa plume qui s'empressa de gribouiller les mots prononcé par le professeur. Ce dernier s'empara du verre de son compagnon de table, et prononça avec concentration l'incantation. Tout le monde put voir que le liquide prit une teinte or délicat, et que de minuscules bulles s'élevaient de manière linéaire. Il porta le verre à sa bouche, faisant légèrement baver la métamorphomage, et reposa le verre devant elle, en lui indiquant qu'elle pouvait goûter à son tour. Elle jeta un coup d’œil à Antoni, et lui fit un sourire des plus radieux. Elle ne tarda pas à porter le verre à sa bouche, posant ses lèvres au même endroit où Azphel avait posé les siennes quelques secondes plus tôt, et se lécha les babines face à un goût si alléchant.

"De votre dernier sortilège, reprit-il d'une voix beaucoup plus forte pour se faire entendre, ne dépend en aucun cas le résultat final. A ce stade vous ne risquez plus de noyer votre voisin. C'est le dosage des deux premiers qui est très important et se révèle déterminant pour la métamorphose de votre eau en champagne. Vous allez donc maintenant reprendre mes exemples et vous essayer vous aussi à cette suite de sortilèges. Je vous laisse libre ou non de goûter vos préparation, mais je vous préviens que je ne me risquerai pas à toutes les tester, je veux bien apprendre de mes erreurs mais pas des vôtre !"

Raphaëlle se mit à rire à gorge déployée passant légèrement pour une potiche. Elle était totalement sous le charme ud professeur et en avait presque oublié Nathanaël, et d'ailleurs le reste de la classe. Elle se tût rapidement, et se mit au travail comme si rien ne s'était passé. Ses joues avaient viré au rose saumon, et dans ses cheveux un reflet pourpre s'était installé. Elle prit alors son verre, qu'elle avait re-remplit, et empoigna sa baguette.

*Aguamenti alcohol*


Elle n'avait même pas besoin de regarder son verre pour comprendre que son sort avait marché et s'attaqua à la deuxième partie du sort. Elle fit bien attention à nepas parlé d'un ton enjoué, mais ce ne fut pas très difficile car elle parlait rarement d'un ton enjoué... Voir jamais.

*Incorpore Campania*


Le liquide que contenait son verre se mit à jaunir très légèrement, donnant cette couleur très spéciale qu'à le champagne, à son eau gazeuse. De fines bulles s'échappaient dans un crépitement à peine audible, laissant Raphaëlle très fière de son second exercice. Elle jeta un coup d’œil aux autres, et leva son verre en direction de son professeur, l'agrémentant d'un regard enjôleur. Elle le but d'une traite, bien que l'alcool lui picotait agréablement la gorge, et posa brusquement son verre sur la table. Si brusquement, qu'il se cassa dans sa main, et lui écorcha l'index et le majeur. Elle mit alor s ses deux doigts dans la bouche ne voulant pas gaspiller son sang, et les lécha sensuellement de manière à voir la réaction du bel homme qui se tenait en face d'elle. Ce goût de sang, elle le trouvait divin, encore plus que celui du champagne où de n'importe quel alcool. Une fois que l’hémoglobine eût fait son travail, elle retira ses doigts de sa bouche, et s'appuya sur ses bras, attendant impatiemment la suite de ce cours.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Kyara Blanchet, Sam 24 Aoû 2013 - 2:21


Son sort achevé, Kyara attendait patiemment en bavant un peu beaucoup sur le professeur. Ce dernier était occupé à regarder les retardataires entrer et à surveiller les élèves présents. La brune ne manquait pas de remarquer qu'Azphel jetait de fréquent coup d'oeil à Raphaëlle. Mmh. Apparemment la jolie serpentard lui avait tapé dans l'oeil ? En même temps c'était compréhensible vu que la demoiselle était à tomber.

Très bien ! Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Vous allez donc garder votre eau gazeuze devant vous l'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool.

Du champagne ? Entendant cela, Kyara releva la tête fortement intéressée. Le champagne était une boisson réputée en France, le pays natal de la brune. Le cours devenait carrément intéressant ! Boire en plein cours n'était pas des masses sérieux, mais tant pis ! Prenant sa plume, elle nota tout ce que disait Azphel et l'écoutait attentivement. En silence, elle ne perdait pas une miette de la transformation du liquide en champagne. La belle métamorphomage eu même le privilège de pouvoir y goûter !

Vous allez donc maintenant reprendre mes exemples et vous essayer vous aussi à cette suite de sortilèges. Je vous laisse libre ou non de goûter vos préparation, mais je vous préviens que je ne me risquerai pas à toutes les tester, je veux bien apprendre de mes erreurs mais pas des vôtre !

Chouette c'était maintenant à eux de jouer ! Se craquant les mains, Kyara se mit alors à la tâche. Prenant sa baguette, elle lança l'Aguamenti alcohol. Presque aussitôt les particules blanches apparurent. Contente du résultat, la serpentard lança alors avec un peu trop d'entrain son Incorpore Campania et ce fut là que le mélange explosa à la figure de la jeune fille, aspergeant aussi ses camarades se trouvant autour. Stupéfaite, elle lâcha alors un gloussement avant de se mettre carrément à rire. Au bout de quelques secondes, elle se tourna alors vers son voisin et avec une main devant la bouche prit la parole.

- Oups. Je suis désolée !
Revenir en haut Aller en bas
Altair Ibn-La'Ahad
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Altair Ibn-La'Ahad, Sam 24 Aoû 2013 - 12:40


-Bon les tourtereaux on se calme s.v.p. on est en cours quand même quoi ! et pour répondre à ta question d'avant Altair oui j'y suis tous les jours. Pourquoi cette question ?

Je rigolai doucement quand une scène de ménage débuta dans la salle, scène de ménage qui fut vite interrompus par le professeur . Enfin le cours commença. J'eu tout juste le temps de donné un petit papier à Sangohmy ou je l'invité à boire un verre avec Lux et moi même. 9a pourrait être amusant.

Le professeur Azphel se présenta, nous présentant par la même occasion son familier Shadow. Belle bête, il fallait l'avouer

- Avant d'en venir à la partie qui intéressera le plus grand monde - La seule chose qui me vint en tête ce fut bande d'ivrogne, attention j'ai rien contre l'alcool, seulement contre ceux qui tienne pas...- nous allons commencer par un sortilège tout simple dans la théorie, qui vous servira à gazéifier votre eau.  Pour cela vous allez remplir chacun un de ces verres doseur devant vous

Attentif, je marquai sur mon parchemin avec attention.

Gazéifier l'eau : Gazéifio, mouvement fluide du poignet et prononciation clair

Bien cela semblait être relativement simple. Je remplis calmement l'un des verres doseur d'eau plate et banal. Je concentrai calmement et appliqua le sort.

-Gazéifo...

Lentement je vis les bulles apparaitre dans le misérable verre. Je ne pus m'empêcher de sourire et de gouter cette eau piquant. Pas mal, je devais l'avouer... Je souris en regardant Lux. Je passai ma main dans ma poche quand je sentis les invitations pour la soirée des trois Balais. Oui... J'avais payer la place de mon amour et j'avais penser aussi a une petite surprise...
Je lui donnerai l'invitation après la pratique...

Je notai alors les lois de gamp

Les lois de Gamp :  sur la métamorphose élémentaire sont les lois qui fixent les limites de toute métamorphose. Elle comprend cinq exceptions, qui sont la vie, l'amour, l'argent, la nourriture et l'information, toutes choses qui ne peuvent être créées magiquement à partir du néant. La pierre philosophale est le seul objet à avoir pu détourner cette loi en recréant la vie, mais elle a été détruite, car jugée trop dangereuse.


ça c'est clair au moins, la vie, l'amour, l'argent, la nourriture et l'information, sont des choses uniques selon moi... Il est donc impossible de créer ça pour en profité pleinement. Il faut profité de chaque chose qu'on nous offre, la vie et l'amour sont selon moi les plus belles choses qu'il existe dans ce monde. Je me reconcentrai sur le cours.

- La fonction du Gazéifio ressemble moins à de la Métamorphose pure qu'à un simple sortilège, ça se situe un peu entre les deux... Mais il sera utile si vous voulez transformer votre liquide en du cidre par exemple, il est nécessaire d'abord d'appliquer ce sortilège ; sinon il est presque impossible de modifier de l'eau plate en un alcool, gazeux qui plus est. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool.

Le champagne... Si y a bien une boisson gazeux avec laquelle j'ai du mal, c'est bien celle ci, mais bon, rien me dis qu'il faut que je la goute hein ?

Je notai de nouveau la définition d'alcool.

Alcool : mot d'origine Arabe alcohol, utilisé longtemps en Alchimie, puis en chimie, pour désigner une matière, qu'elle quelle soit, qui est réduite en parties extrêmement fines. Une magie complexe permet de recréer ou de simuler un effet de fermentation ou de macération et ainsi de "créer" de l'alcool.

Bien et maintenant la formule du prof.

Formule : 1)Aguamenti alcohol 2) Incorpore Campania

Bon, ça devrait être simple. Je pris une voix calme et neutre pour le premier sort.

-Aguamenti alcohol

Rapidement, l'eau sembla devenir plus lourde et un dépôt de particules se déposa aux fond du verre. Bien... Passons à la suite

-Incorpore Campania

Bon , semblait être bien... Je trempais le doigt rapidement dans la préparation et grimaça sous le gout, j'aime pas le champagne donc dire si j'ai réussi ou non, c'était pas à moi de juger. Au moins je n'avais pas la bouche qui fondé.
Je sortis l'invitation de Lux pour la soirée et la glisser dans ses mains.

-J'espère que tu viendras, j'ai un petit cadeau pour toi mon ange... Lui murmurai-je à l'oreille

(Avec autorisation de Lux)

Il pris lentement l'invitation, surpris. Il la regarda puis me regarda en souriant.

-Avec plaisir je viendrais à cette soirée.

Je rougis brusquement en souriant en lui caressant le dos.

-Parfait alors


Dernière édition par Altair Ibn-La'Ahad le Lun 26 Aoû 2013 - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Antoni Londubat, Lun 26 Aoû 2013 - 11:40


La majorité de la classe réussit le premier exercice, qui n'était pas trop difficile en soi. Trinquant à la "beauté du professeur", Raphaëlle et Antoni burent une longue gorgée de leur boisson magiquement crée, que ce dernier s'empressa de recracher, et ce, discrètement, bien entendu. Semblerait-il qu'il détestait l'eau gazeuse, ça avait mauvais goût. Il laissa donc traîner son verre à moitié rempli, non sans le fixer d'un regard mauvais ; les relents de ce liquide repoussant avaient laissé un goût amer dans sa bouche. Il aurait bien voulu goûté la boisson orangée d'Harradas, tiens.

« Très bien ! Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Vous allez donc garder votre eau gazeuse devant vous, l'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool. »

Le champagne n'était sans doute pas la boisson dont les adolescents raffolent, étant, dans un premier temps, relativement coûteuse. Peut-être qu'elle gagnerait plus de succès si sa création pouvait être exécutée par le biais d'une baguette. En tout cas, Antoni se ferait une joie de tester ce sort, si ça pouvait lui épargner quelques gallions – il pensa à Ailinn. Il avait certes une jolie somme en poche mais ce n'est pas pour autant qu'il la jetterait par la fenêtre. En tout cas, ce qui était sûr, c'est qu'il n'hésiterait pas à quémander d'autres sorts du genre à Azphel.

Celui-ci se dirigea vers la table du Gryffondor, après avoir annoncé à la classe que cette transformation nécessiterait deux sortilèges, eux aussi issus de son imagination. Troquant son ténor pour un baryton, il dit « Aguamenti Alcohol », formule qu'Antoni nota quelque part dans sa mémoire, étant bien trop paresseux pour sortir un parchemin afin d'y inscrire quoi que ce soit, ce qui n'étonnerait guère quiconque, étant dans ses habitudes d'avoir de tel comportement. De toute façon, il avait une bonne mémoire, à part si un élément lambda le déconcentrerait, entraînant l'oubli de ce qu'il avait préféré gardé dans sa mémoire plutôt que sur un parchemin vierge.

Le contenu du verre du Gryffon, qu'avait pris Azphel, eut une texture différente, avant que ce dernier n'enchaîne avec quelques explications. Ceci fait, il termina avec un « Incorpore Campania », toujours sur le verre d'Antoni. L'eau, après quelques secondes, eut enfin la couleur du champagne, et le goût aussi, après validation du professeur. L'idée saugrenue de n'ajouter qu'un peu d'eau pour faire croire qu'il avait rapidement réussi à faire du champagne effleura le brun, qu'il s'empressa de repousser d'un geste de la main. Il ne pourrait pas maîtriser ce sort s'il ne s'y exerce pas...

Après qu'il ait vidé son verre d'une longue traite, le jeune anglais vit un petit mot décoller du bureau d'Azphel, ayant pour destinataire la grande tatouée. Lui lançant un regard pour le moins étonné, il était inédit pour Antoni de voir une telle scène et il découvrit ainsi le côté charmeur de ce grand homme. Son regard offusqué se tourna vers Raphaëlle, qui, depuis tout à l'heure, n'avait d'yeux que pour Azphel. Ce qui n'était pas étonnant, entre nous. C'était étrange de la voir observer de la sorte son professeur, bien qu'il y a quelques temps, c'était Antoni qui relookait O'Riley, bien que lui soit plus discret.

Bref, non sans jeter quelques regards réguliers à la Serpentarde, il pointa sa baguette sur son verre, qu'il avait précédemment rempli d'eau gazéifiée et dit, d'un ton qui se voulait ressemblant à celui qu'avait utilisé le Professeur-Sans-Nom, « Aguamenti Alcohol ». Mêmes effets ; le sortilège était réussi. La texture de l'eau fut comme elle avait été après le sort d'Azphel et Antoni poursuit avec un « Incorpore Campania » énoncé d'une voix claire. Le teint de l'eau jaunit, témoignant de la réussite du sortilège. Il attendit donc la suite des instructions, adossé, nonchalant, au dos de sa chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re: cours métamorphose

Message par : Evangeline Flynn, Jeu 29 Aoû 2013 - 11:07


Evangeline attrapa son verre doseur. Après avoir répondu à la question de son professeur, la demoiselle avait pris un certain retard, et même plutôt un retard certain, tant et si bien qu'elle n'en était même pas encore à sa première formule, alors que tous ses camarades de classe disposaient déjà d'une eau plus ou moins gazeuse, et même parfois, d'une espèce d'Orangina... Elle sourit, il fallait toujours que des élèves cherchent à se distinguer... Dirigeant sa baguette vers son eau, elle tenta de se calmer un peu, sinon elle allait vouloir tout faire d'un coup et allait avoir un problème. Elle n'avait aucune envie d'asperger Alicia! Même si la jeune fille l'aurait peut-être bien pris, elle ne tenait pas trop à tenter l'expérience.

#Gazéifio!

Avec satisfaction, elle vit de fines bulles apparaître dans l'eau plate et claire, puis danser joyeusement avant de se stabiliser à peu près. Elle s'arrêta un moment, le temps de noter ce qui apparaissait au tableau et ce qu'elle pensa devoir retenir dans le discours de son professeur, puis reposa sa plume, saisit à nouveau sa baguette et son verre doseur. Du Champagne! Quelle bonne idée... Elle repensa à l'Orangina d'Harradas et retint difficilement un gloussement en imaginant quel pourrait être le résultat. En tout cas, elle était sûre d'une chose: elle n'y goûterait pour rien au monde!

#Aguamenti Alcohol!

Eva observa avec un peu d'appréhension la texture de son liquide, qui ne semblait pas très décidé à imiter celui d'Azphel. Elle avait peut-être mal "dosé" ses paroles? Enfin, le sortilège fit son effet, et même si la réussite ne semblait pas aussi flagrante que chez certains de ses voisins, elle s'en satisfit sans trop de problèmes. Restait le second sort... La Serdaigle jeta un oeil à son parchemin sur lequel sa fine écriture (quasi-illisible pour quiconque n'y était pas habitué) courait, plus ou moins droite.

#Incorpore Campania!


La métamorphose paraissait avoir réussi, le liquide ressemblait bien à du Champagne. Enfin, pour le côté visuel! Restait à voir le goût, car, comme les avait averti leur professeur, on pouvait très bien obtenir un breuvage tout à fait insipide malgré des apparences trompeuses... Elle approcha lentement le verre de ses lèvres, observant les autres élèves, qui semblaient pour le moment assez bien se débrouiller, du moins à ce qu'elle en voyait. Le liquide était piquant, les bulles explosèrent dans sa bouche, mais le goût était sans aucun doute celui du célèbre vin français. Et ce n'était pas mauvais du tout. Puis, Evangeline reposa son verre sur sa table, et appuya rêveusement son menton sur ses poings, attendant la suite des opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Trystan J. Harper, Mar 10 Sep 2013 - 19:00




Le contenu de mon verre remuait toujours autant lorsque l’enseignant reprit la parole à la suite d’une démonstration prétentieuse du Préfet des Aigles et de son Orangina. Pas qu’il y avait nécessairement des frictions entre moi et Harradas – on s’était toujours relativement bien entendu dans les réunions de gestion, mais il avait cette agaçante manie de constamment chercher à exhiber son potentiel et à se montrer au-dessus de tout. C’est ce trait de sa personnalité que je ne pouvais supporter. Lançant un regard exaspéré à mon collègue Serdaigle lorsqu’il eut regagné sa place, je détournai ensuite le regard pour reporter sur Azphel que reprenait déjà le fil du cours. La suite allait se complexifier comme nous allions tâcher de métamorphoser notre eau en champagne. Je n’avais alors pu m’empêcher de jeter un coup d’œil désapprobateur au liquide qui s’agitait dans mon verre et qui ne pouvait certes pas s’appeler « eau gazeuse ». J’allais devoir reprendre la métamorphose à son tout début si je voulais avoir la moindre chance d’arriver à un résultat final plus ou moins réussi et cette fois-ci, je comptais bien voir de petite bulle pétillante se dégager de mon eau et non pas ces remous affreux.

Tout en parlant, Azphel fit apparaître des lettres d’émeraude sur le tableau – lettre que je m’affairai d’ailleurs à reproduire sur mon parchemin, ne sait-on jamais. «L'alcohol est un mot d'origine Arabe, utilisé longtemps en Alchimie, puis en chimie, pour désigner une matière, qu'elle quelle est, qui est réduite en partie extrêmement fines. Une magie complexe permet de recréer ou de simuler un effet de fermentation ou de macération et ainsi de "créer" de l'alcool.» Puis la démonstration de la prochaine étape débuta. Se tournant vers la table d’Antoni et de Raphaëlle, l’enseignant prit l’eau gazeuse du jeune homme au-dessus de laquelle il fit tourner sa baguette et prononça le sortilège Aguamenti Alcohol. Presque aussitôt, le liquide semblant s’épaissir alors que d’étranges petites particules blanches se formaient à l’intérieur. Fronçant les sourcils et dévisageant la substance obtenue, l’idée qu’Azphel eut raté son sortilège m’effleura l’esprit. Sans doute la prochaine étape achèverait la métamorphose, mais pour le moment, le liquide ne ressemblait pas tellement à du champagne.


    - L'ensemble des deux sortilèges bien utilisés devrait aboutir à ceci. Attention à ne pas prononcer cette seconde formule avec trop d'engouement. La base de l'Aguamenti apporte quelques contraintes puisque l'effet du sort dépend de la maîtrise de la magie du sorcier, mais aussi de la force avec laquelle il prononce sa formule. Vous serez ravis d'apprendre, je n'en doute pas, qu'en criant la formule vous créerez un véritable torrent dans vos verres et que vous risquez d'asperger vos voisins de cours. Il fait relativement chaud dehors donc ce ne serait pas un vrai problème, mais je vous encourage à éviter de transformer votre salle de cours en piscine. Cette remarque eut tôt fait de me faire sourire alors que l’idée de tenter l’expérience me démangeait cruellement. Après tout, ça ne pouvait qu’être amusant, non? De plus, si votre sortilège est prononcé d'une voix trop faible, il se peut qu'après le troisième sort que je vais vous apprendre, votre liquide ressemble parfaitement à du Champagne, sans en avoir le moindre goût !


Le troisième sortilège – Incorpore Campania, se montrerait effectivement décisif. Comme le montra la démonstration qu’en fit Azphel, c’était cette dernière étape qui teinterait le liquide d’un léger doré et qui activerait les particules blanches pour en faire un geyser alléchant. Les dernières explications données, c’était maintenant à notre tour d’entrer en scène et c’est ce que je fis sans m’attarder davantage. Je devais d’abord remédier à mon eau qui n’était non pas du tout gazeuse en ce moment, mais plutôt « balloneuze ». Lançant donc un #Finite Incantatem qui mit aussitôt fin aux remous, je repris l’étape du début en replongeant mon verre dans la bassine d’eau et en le remplissant de nouveau. Prenant, cette fois-ci, bien soin de me concentrer intensément sur mon objectif, je retentai le #Gazéifio qui, à mon grand soulagement, donna enfin le résultat souhaité. C’est un sourire aux lèvres et fier d’avoir accompli cette première étape qui se voulait la plus simple, que je me remis au travail pour la prochaine partie de la transformation.

Toutefois, tout juste avant de lancer l’Aguamenti alcohol, l’hésitation s’empara de mon esprit. La mise en garde de l’enseignant sur les risques d’un véritable geyser si l’on prononçait la formule avec trop de force avait inévitablement piqué ma curiosité. J’avais l’envie irrésistible de tenter l’expérience et j’hésitais encore entre me lancer tête baisser dans cette bêtise – car c’en était assurément une, et opter plutôt pour le raisonnable... Sauf qu’en y pensant bien, Kaëlie et Raisonnable étaient deux mots que n’allait pas tellement bien ensemble. Puis après tout, il fallait savoir s’amuser dans la vie! Ma décision prise et un sourire malicieux sur les lèvres, je pointai ma baguette sur le verre d’eau gazeuse qui reposait devant moi et je pris soin de prononcer haut et fort un #Aguamenti Alcohol que je savais beaucoup trop enthousiasme pour ce qui était nécessaire – ou plutôt pour ce qui était recommandé.

Le résultat ne se fit pas prier et bien que je sache à quoi m’attendre, j’en restai pourtant surprise de la force de l’explosion. L’eau contenue dans mon récipient giclait dans tout le sens – me trempant de la tête au pied ainsi que les murs, le plafond et les camarades de classe qui se tenaient tout près du geyser que je venais volontairement de créer. C’était impressionnant de voir tout le liquide que pouvait cracher ce tout petit verre et je compris rapidement qu’Azphel n’avait pas exagérer en parlant de transformer la classe en piscine. Sous le choc de la surprise, mon temps de réaction avait été très long et il m’avait fallu plusieurs secondes avant de prononcer enfin le #Finite Incantatem qui ramena le calme après cette tempête nous aspergeant avec force. Puis, lorsque l'eau cessa finalement de gicler dans tous les sens, un long moment de silence se répandit dans la classe alors que la grande majorité des regards s’étaient tourné dans ma direction. J’imaginais très bien la vision qu’ils devaient avoir de moi : la Préfète des Gryffondors aux vêtements et aux cheveux complètement trempés qui lui collaient à la peau... Heureusement que je portais un chandail marine et non pas blanc d’ailleurs. Jetant alors un coup d’œil à mes voisins de classe – Nathanaël, Merit et Laura en faisant entre autres partie, je réalisai qu’ils étaient maintenant tout aussi dégoulinants que moi.


    - Désoler, c’était juste trop tentant. Leur dis-je pour tenter de me faire pardonner alors que je ne pouvais tout simplement pas m’empêcher d’éclater d’un rire à la fois amusé et désoler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Invité, Mer 11 Sep 2013 - 9:30


Azphel avait esquissé un sourire et avait regardé la blonde aller s’asseoir avant de lui-même tourner les talons et aller s’asseoir à son bureau.  Son Phénix trônait majestueusement à côté de lui, paraissant surveiller la classe autant que son maître. Harradas préfets de la magnifique maison de Serdaigle se leva alors et se dirigea vers une autre préfète, son verre doseur à la main. Après en avoir versé la moitié dans le dos de la concernée, il se dirigea vers le bureau du prof et lui proposa l’Orangina qu’il restait dans son verre doseur. Le prof but, et le cours repris enfin là ou il c’était arrêté. Azphel se leva avant de prendre la parole d’une voix forte.

Très bien ! Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Vous allez donc garder votre eau gazeuze devant vous l'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool.


Il  se retourna alors et commença à écrire au tableau à l’aide de sa baguette. Laura prit elle aussi sa plume et un bout de parchemin ou elle nota elle aussi le petit texte vert émeraude maintenant inscrit sur le tableau.

L'alcohol est un mot d'origine Arabe, utilisé longtemps en Alchimie, puis en chimie, pour désigner une matière, qu'elle quelle soit, qui est réduite en parties extrêmement fines. Une magie complexe permet de recréer ou de simuler un effet de fermentation ou de macération et ainsi de "créer" de l'alcool.


Il se retourna et s’approcha d’une de devant table occupée par deux élèves.

La transformation de votre eau en champagne va être plus compliquée. Vous allez utiliser pour cela deux sortilèges totalement inventés.


Il prit le verre du Gryffon installé à cette table et pointa sa baguette dessus en prononçant un sortilège : Aguamenti Alcohol. Il leva le verre afin que tout le monde voit que l’eau gazeuse paraissait s’être épaissie et des particules blanches était apparues  elles aussi dans le liquide.

L'ensemble des deux sortilèges bien utilisés devrait aboutir à ceci. Attention à ne pas prononcer cette seconde formule avec trop d'engouement. La base de l'Aguamenti apporte quelque contraintes puisque l'effet du sort dépend de la maîtrise de la magie du sorcier mais aussi de la force avec laquelle il prononce sa formule.
Vous serez ravis d'apprendre, je n'en doute pas, qu'en criant la formule vous créerez un véritable torrent dans vos verre et que vous risquez d'asperger vos voisins de cours. Il fait relativement chaud dehors donc ce ne serait pas un vrai problème, mais je vous encourage à éviter de transformer votre salle de cours en piscine.

De plus, si votre sortilège est prononcé d'une voix trop faible, il se peut qu'après le troisième sort que je vais vous apprendre, votre liquide ressemble parfaitement à du Champagne, sans en avoir le moindre goût !
Le troisième sortilège, qui sera décisif pour le résultat finale, s'appelle Incoropore Campania.


Sur ces mots, le professeur reprit le verre doseur du Gryffondor et pointa ça baguette dessus en prononçant le dernier sortilège. Il y eu quelques secondes de suspension, tous les élèves regardait attentivement le verre doseur, et enfin, le liquide prit une teinte légèrement jaune. Azphel porta alors le verre doseur à ses lèvres et bu le champagne sans aucune hésitation. Il reposa le verre doseur devant Raphaëlle et lui dit quelques mots que Laura ne comprit pas étant bien trop loin pour entendre avant de reprendre la suite du cours.

De votre dernier sortilège, ne dépend en aucun cas le résultat final. A ce stade vous ne risquez plus de noyer votre voisin. C'est le dosage des deux premiers qui est très important et se révèle déterminant pour la métamorphose de votre eau en champagne.
Vous allez donc maintenant reprendre mes exemples et vous essayer vous aussi à cette suite de sortilèges. Je vous laisse libre ou non de goûter vos préparation, mais je vous préviens que je ne me risquerai pas à toutes les tester, je veux bien apprendre de mes erreurs mais pas des vôtre !



Bon. Il suffisait juste de refaire ce qu’Azphel avait fait. Ca ne devait pas-être si compliqué que ça. Laura se concentra un maximum avant de prononcer la deuxième formule, celle qui fallait absolument bien doser si on ne voulait pas arroser tous ses  voisins. Il faut avouer que Laura fût tentée par cette idée, histoire d’embêter un peu la miss Sullivan. Mais elle se résonna. Son âme de Serdy refit surface : elle était là pour apprendre. Le premier sortilège fonctionna assez bien et la blonde en fût d’ailleurs fière.  Il ne lui manquait plus qu’à transformer tout ça en champagne. La Serdaigle était d’ailleurs contente qu’Azphel ai choisi cette métamorphose là, même si le champagne n’était pas son alcool préféré!  Elle pointa à nouveau sa baguette sur le verre et prononca un Incoropore Campania presque parfait.


Le liquide devint alors aussi un peu jaune mais pas autant que celui d’Azphel. Après tout c’était le prof, il fallait bien qu’il réussisse mieux ses sorts que ses élèves. Laura n’avait pas trempé tous ces voisins c’était déjà ça. Elle se risqua à gouter à son breuvage. Elle fit une petite grimace à la première gorgée puis finalement en but une autre.

Ce n’est pas si mauvais que ça finalement ! pensa la blonde

C’était buvable et Laura ne tomba pas raide morte après avoir bu, on va dire qu’elle avait à peu près réussi. Elle eu à peine le temps  de poser son verre doseur sur la table qu’elle fut aspergée pas le verre doseur de Kaëlie Dorkins qui apparemment n’avait pas bien dosé son sortilège.

Désoler, c’était juste trop tentant.



Laura  mit un temps à réagir avant de se mettre à rigoler comme une folle, accompagnée de Kaëlie. Heureusement qu’il faisait extrêmement chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Luia Luminos, Jeu 12 Sep 2013 - 22:28


Les élèves réussissant plutôt bien le Gazéifio (certains allant même présenter ce que ça avait donné au professeur comme le préfét des Serdaigle, Harradas Spinner...Décidément il voulait donner une bonne réputation aux Aigles, lui...), le professeur se décida à continuer son cours tranquillement. Il se leva de sa chaise et commença à expliquer la suite du cours:

- Très bien ! Je vois que vous êtes tous très à l'aise dans mon cours, alors on va passer à quelque chose d'un peu plus intéressant maintenant. Vous allez donc garder votre eau gazeuze devant vous l'Orangina ne vous sera pas utile pour la suite. Nous allons maintenant transformer cette eau en une boisson dont les moldus raffolent... du champagne ! Pour réussir cette Métamorphose j'ai utilisé un sortilège connu que j'ai modifié en me basant sur les origines latines du mot champagne et celle de l'alcool.

Cool, enfin la partie intéressante du cours!!! Le professeur prit sa baguette sur son bureau et se mit à la pointer vers le tableau où des mots firent peu à peu leur apparition. Il parlait et, au fur et à mesure, les mots apparaissait sur le tableau derrière lui. Luia s'empressa de  sortir un parchemin et une plume et nota la définition qui s'était affiché soit:

"L'alcohol est un mot d'origine Arabe, utilisé longtemps en Alchimie, puis en chimie, pour désigner une matière, qu'elle quelle soit, qui est réduite en parties extrêmement fines. Une magie complexe permet de recréer ou de simuler un effet de fermentation ou de macération et ainsi de "créer" de l'alcool."

Très intéressant à savoir ça. Elle garderait longtemps ce parchemin je pense... Tandis que, peu à peu, les élèves levaient la tête de leurs parchemins, le professeur se remit à expliquer le suite:

- La transformation de votre eau en champagne va être plus compliquée. Vous allez utiliser pour cela deux sortilèges totalement inventés.

Il se dirigea de nouveau vers l'élève de Serpentard et son voisin. Non mais, il l'aimait bien ou quoi, celle-là?  Il mit le Gazéifio du jeune homme au milieu de la table et dirigea sa baguette dessus en prononcant la première formule:Aguamenti alcohol. Les effets se firent très vite sentir: l'eau parut s'alourdir d'une substance invisible et on y vit ensuite des microscopiques particules blanches s'y répandre. Il leva le récipient devant lui pour que les élèves du fond, comme Luia, puisse bien voir.

- L'ensemble des deux sortilèges bien utilisés devrait aboutir à ceci. Attention à ne pas prononcer cette seconde formule avec trop d'engouement. La base de l'Aguamenti apporte quelque contraintes puisque l'effet du sort dépend de la maîtrise de la magie du sorcier mais aussi de la force avec laquelle il prononce sa formule. Vous serez ravis d'apprendre, je n'en doute pas, qu'en criant la formule vous créerez un véritable torrent dans vos verre et que vous risquez d'asperger vos voisins de cours. Il fait relativement chaud dehors donc ce ne serait pas un vrai problème, mais je vous encourage à éviter de transformer votre salle de cours en piscine.De plus, si votre sortilège est prononcé d'une voix trop faible, il se peut qu'après le troisième sort que je vais vous apprendre, votre liquide ressemble parfaitement à du Champagne, sans en avoir le moindre goût ! Le troisième sortilège, qui sera décisif pour le résultat finale, s'appelle Incoropore Campania.

Luia sourit et attendit la suite qui ne tarda pas. Le professeur prit de nouveau le verre et alla le poser sur son bureau pour que tout le monde voit bien la suite de la modification. Il pointa de nouveau sa baguette en prononçant le second sort:Incorpore Campania.

Après quelques secondes, le liquide prit une jolie teinte légèrement jaunies et les bulles à l'intérieur s'activèrent en un geyser alléchant. Il sourit et se mit à boire le résultat. Il n'était pas gêné ce professeur mais pourtant Luia ne lui en voulait pas. Il reposa le verre devant Raphaelle avant de continuer:


- Vous pouvez goûter.De ce dernier sortilège ne dépend en aucun cas le résultat final. A ce stade vous ne risquez plus de noyer votre voisin. C'est le dosage des deux premiers qui est très important et se révèle déterminant pour la métamorphose de votre eau en champagne.Vous allez donc maintenant reprendre mes exemples et vous essayer vous aussi à cette suite de sortilèges. Je vous laisse libre ou non de goûter vos préparation, mais je vous préviens que je ne me risquerai pas à toutes les tester, je veux bien apprendre de mes erreurs mais pas des vôtre !

Luia se décida alors en continuer. Elle se concentra bien et lança un très bon: Aguamenti Alcohol (c'est à très dit d'une voix ni trop faible, ni trop criade) qui réussit du premier coup. Elle n'était pas à Serdaigle pour rien sur ce coup-ci.Bon, bah, il n'y avait plus qu'à passer à la suite...Elle se concentra de nouveau et prononça un:Incorpore Campania. Elle attendit quelques secondes et les effets apparurent. Chouette, elle avait tout réussi du premier coup. Elle se sourit à elle-même et porta son verre doseur à sa bouche, histoire de goûter une gorgée. Il était délicieux! Elle reposa son verre et se mit à attendre la suite du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 Premier cours de Métamorphose : La métamorphose liquide.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.