AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 15 sur 15
Travail en groupe
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Travail en groupe

Message par : Elhiya Ellis, Dim 17 Déc 2017 - 4:43



Coup de baguette



Pv Celeste

Si on m'avait dit que je me retrouverai, pendant des heures de repos, à aller chercher des bouquins d'enchantement dans la bibliothèque, j'aurai trouvé ca bizarre. Étudier ne m'avait jamais dérangé, aider de parfaits inconnus par contre, si. Cette idée de donner un coup de pouce était complètement risible mais je n'avais trouvé aucun moyen de m'y soustraite. Résultat, c'était les bras chargés de grimoires pour une matière qui nécessitait plus de l'entraînement qu'autre chose que je m'installais à  une table pour deux.

Ma binôme n'etait pas encore arrivée, ce qui me laissait le temps de fouiner un peu sur ce que nous pouvions tester. On m'avait fourni son nom, sa maison et sa classe, par contre, j'ignorais tout de ses lacunes. J'avais même été récupérer le manuel scolaire de première année, juste au cas où. Cette possibilité me déprimait déjà.

Soupirant, glissant sur ma chaise je regardais à gauche et à droite pour voir si une prénommée Céleste arrivait. Réaction ridicule : j'ignorais à quoi elle ressemblait... quitte à devoir prendre mon mal en patience, j'avais sorti mes lunettes et un ouvrage de medicomagie. Autant mettre cette perte de temps à profit..

Parcourant quelques chapitre, les paroles du vendeur d'ollivanders me revenait en tête. La baguette que j'avais taillée ne pouvait me servir que pour les sortilèges quotidiens et non pour le combat . J'avais oublié de lui demandé ce qu' il en était pour les sorts de soin. Autant tester. J'avais prit l'habitude de l'amener avec moi, servant plus de pic à cheveux qu'autre chose, il était peut être temps de l'essayer.

Si je me basais sur ce qui avait de plus accessible, un ferula devait convenir parfaitement. Pas de blessures sur les doigts la baguette serait peut être rétissante. J'essayais quand même, ne prêtant plus attention aux va et vient des autres élèves.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Céleste Selwyn
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Céleste Selwyn, Dim 24 Déc 2017 - 11:14


Aide aux devoirs
Celeste Selwyn & elhiya ellis

De l'aide aux devoirs. De l'aide aux devoirs. Mais c'est une vaste blague! Elle, Céleste Selwyn, allait devoir passer son précieux temps libre à la bibliothèque pour que quelqu'un l'aide dans ses devoirs? Autant passer sa vie à dépoussiérer l'école. C'était comme si Merlin venait de lui lancer un expulso en plein dans sa fierté. Fierté de Gryffondor qui plus est. D'accord elle n'était pas la cinquième année la plus studieuse de sa promotion mais de là à lui demander de se rendre à la bibliothèque pour se faire aider? Merlin avait décidément pris un coup sur la tête. Les seules rares fois où elle allait dans ce lieu c'était pour accompagner un ami, établir une stratégie de début d'incendie à Poudlard -bon peut-être pas jusque là- mais ce n'était pas souvent pour étudier. Quand elle devait étudier, elle prenait les vieux bouquins qui lui fallait et elle déguerpissait aussi rapidement qu'elle était arrivée. Et c'est tout. Elle ne restait jamais bien longtemps. Enfin si, quand elle s'approchait d'un peu trop près de la réserve de la bibliothèque Selwyn pouvait rester étonnamment calme et un certain temps dans ce lieu rempli de livres. 
Et puis, elle allait rater la mise en place du sapin de Noël dans la salle commune. Elle aimait cette partie décoration, où les rubans virevoltent de partout, où les guirlandes émettent des petits scintillements dignes de Noël.  Salle commune où tout le monde rit, discute, mange un cookie ou deux. Douce illusion de monde parfait le temps d'un instant. 
Et puis elle allait également rater l'une des fameuses batailles de boules de neige dans le parc de l'école, cette bataille où les grosses chaussettes et les gants sont obligatoires si on ne veut pas que les ongles ne deviennent bleus. Bataille de boules de neige au bord de la forêt interdite où les petites bestioles, écureuils ou lapins se planquent pour ne pas recevoir de projectiles mal lancés. Et cette fragrance dégagée par les arbres de cette forêt, tout cela, Céleste allait le rater pour assister à une aide aux devoirs. Loin était la magie de Noël. 

Alors elle poussa les grandes portes de la bibliothèque, un air tout sauf ravi d'être là. Dans son sac se trouvait son livre d'enchantement, une plume et son encrier ainsi que des morceaux de parchemins. On était loin du sapin et des guirlande de Noël, là. Vraiment loin. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à trouve une certaine Elhiya Ellis. C'était qui, celle-là, encore? N'ayant pas vraiment envie de se casser la tête à chercher dans l'immense bibliothèque, la rouge et or s'éclaircie la voix. 

"Est-ce qu'Ellis est là-dedans?"

Quoi, elle est dans une bibliothèque? Et alors? Pas son problème. Son problème, c'était l'aide aux devoirs, à laquelle elle avait tout sauf envie d'assister. Oui c'était pour son bien parce que oui elle était un danger public en enchantement et oui c'était obligatoire. Voilà ce qu'on lui avait dit. Gé-nial. Alors oui, elle se fichait carrément de déranger la bibliothécaire et son temple sacré en parlant à haute voix. Clairement, elle respirait la joie de vivre en ce moment précis et elle était prête à le montrer à tout le monde, petite princesse des Selwyn qu'elle était. 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Travail en groupe

Message par : Elhiya Ellis, Mar 26 Déc 2017 - 9:31



Coup de baguette



Pv Celeste

Un petit pansement au bout du doigt, sur la coupure d’hier faite avec un parchemin. La baguette en bois d’orme tenait bon c’était déjà ça. En cas de soucis, elle pourrait toujours servir au final. L’idée de tenter un sortilège un peu plus complexe lui venait à l’esprit. Le vendeur avait bien dit de ne pas s’attendre à un miracle, que le bois taillé trop petit ne pouvait permettre des sorts trop compliqué, mais son nom prononcé à haute voix lui arracha un froncement de surprise alors qu’elle levait le nez.

Son nom de famille en plus. Comme si son prénom était bien trop commun pour être utilisé. Franchement c’était navrant. Les yeux plantés sur la fille qui venait de l’appeler sans se soucier des règles imposées par la bibliothécaire , la blonde leva une main au niveau de son épaule en guise de salutation et d’indication.

–Là

Bon, pas besoin de poser de questions. C’était une Rouge, et une complètement inconnue, pas besoin de tergiverser un siècle pour savoir que c’était cette que je devais aider. Pas de quiproquo possible. Aussi ravie que moi, la mine renfrognée, pas de doute on allait s’amuser.. Un soupire m’échappais alors que je poussais la chaise à côté de moi pour qu’elle vienne s’installer. Plus vite au aurait fini ce calvaire, plus vite on pourrait vaquer à nos occupation. J’étais supposée aller voir mon cousin à son entrainement de Quidditch. Ce n’était pas l’activité par excellence, mais j’avais toujours l’espoir de le voir tomber de son balai. Chose que j’attendais depuis qu’il avait intégré l’équipe

-Céleste c’est ça ? Si tu pouvais éviter de marcher aussi vite qu’une limace… ça m’arrangerait hein..

Moi non plus ça ne m’enchantait pas qu’on me l’ai collée dans les pattes, j’en faisais pas toute une histoire pour autant et j’aurai apprécié qu’elle se dépêche un peu pour s’installer… Baguette de Noel abandonnée sur la table, je mettais de côté les ouvrages qui ne correspondais pas à obligations et extirpais de mon sac un petit mirroir de poche pouvant nous servir pour nos exercices.

Je comptais la faire débuter par un sortilège de lévitation, priant pour une réussite complète qui éviterait de me pousser au désespoir. Même Marjorie en première année savais le maitriser.

Sans un sourire rien, je la regardais venir se poser dans un enthousiasme même pas feint. Aucun effort, cette heure de cours de soutient s’annonçait abominable… Nouveau soupire pendant que j’attendais qu’elle s’installe.

–Si tu pouvais me dire sur quoi tu butes ça serait pas mal. Bonjour au fait

Spoiler:
 

[céleste ayant demandé la désactivation de son compte, vous pouvez reprendre ici]
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Marjorie Lunas, Mar 16 Jan 2018 - 20:22


Origines.
Rp avec Alexandre Lunias
LA d'Alexandre pour sa présence dans la salle

Je déambule entre les rayons imposants. Mon grimoire sous le bras, quelques morceaux de parchemins, ma plume et mon encrier. Devoir de métamorphose. Impossible de se concentrer dans le dortoirs des pouffys, dans la salle commune ou dans la grande salle, alors je me réfugie ici. C'est calme, et j'aime ce que dégage ces murs de livres qui touchent le plafond. L'impression qu'une montagne de savoir peut s'écrouler sur moi à tout moment, écraser mon ignorance, l'impression que l'univers entier sommeil dans ces livres. Oups, je crois que je viens de me prendre un tsunami Serdaigle en pleine figure. Quoi qu'il en soit, cette salle est bien l'une de mes préférées dans le château.

Ca fait quelques minutes que je tourne maintenant, à la recherche d'une table de libre, mais je dois me résigner, on est au milieu de l'après-midi et le moindre espace est occupé. Aller, un dernier tour, y a un coin que je n'ai pas encore fait, il doit bien avoir une petite table qui traine rien que pour moi. Et puis je finis par trouver ma perle rare. Là, une petite table, contre le mur. Bon elle est occupé par un vert qui semble plus âgé, mais il a pas l'air de mordre, ou de gigoter dans tous les sens, ça fera bien l'affaire. Je soulève silencieusement la chaise en bois, faisant attention à ne pas provoquer ce bruit si désagréable du meuble grinçant sur le plancher. Je pose mes parchemins devant moi, mon grimoire sur mes genoux, ma plume et mon encre légèrement sur ma gauche. Le devoir porte sur les derniers sorts vus en cours. Je trempe la pointe de ma plume dans mon encrier, fais attention à laisser retomber le surplus d'encre dans le petit flacon avant d'inscrire sur le coin supérieur gauche de ma feuille :

LUNAS
MARJORIE


Et puis un peu en dessous, au centre :

Devoir de métamorphose

C'est un super bon début, c'est la seule chose où je suis sûre de ne pas faire d'erreur : mon nom, mon prénom et la matière. Je me plonge ensuite dans le grimoire, recherchant les sorts étudiés, c'est qu'il faut dire que je les confonds un peu, tout ces sorts...
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Lunias
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Alexandre Lunias, Jeu 25 Jan 2018 - 4:58


Malgré le soleil bien présent à l'extérieur du château de Poudlard, nombre d'élève de l'école des sorciers avaient préférés le chemin de la bibliothèque afin d'étudier le cours de magie. Lunias avait fait de même. En effet, il avait d'important travaux de devoirs à faire et à rendre pour la semaine qui allait venir. La tentation avait été très forte de succomber à l'appel rayonnant du soleil. Mais, la mort dans l'âme, il s'était résigner à prendre le chemin de la bibliothèque en regardant à travers les vitre avec espoir et tristesse.

Par chance, il n'était pas arrivé bien tard. Il avait donc encore plusieurs tables libres pour travailler. Il avait alors observer le flux continue d'élève allant et venant, et prendre place sur les tables autour de lui. Pour le moment personne ne l'avait rejoint à la sienne. Il avait commencé par son devoir de défense contre les forces du mal. Mais l'inspiration lui manquait. Un grand rayon de soleil illuminait sa table et les ombres de son encrier et de ses ouvrages laissaient peu de place pour la concentration.

Alors qu'il continuait d'être engouffré dans ses pensées, une fille venait près de sa table. Elle posait ses affaires, sortait de quoi travailler en s’appliquant à ne pas faire de bruit. Elle s'installait alors en face du jeune Lunias. Celui-ci fit mine de ne rien percevoir. Il avait espérer garder sa solitude, mais devant l'affluence, li se résignait alors à partager le lieu. Il observait la fille du coin de l'oeil en espérant qu'elle continuerait à faire preuve de discrétion.

Elle commençait à inscrire quelque mots sur le papier. Lunias lu :
LUNAS
MARJORIE

Lunias semblait avoir mal vu. Oui ce devait être une erreur de lecture. Il regardait à nouveau et compris qu'il ne s'était pas trompé. La fille avait presque le même nom que lui. Il pensait alors qu'elle n'en aurait certainement rien à faire. Mais il avait une envie irrésistible de lui indiquer l’anecdote.

- Euh excuse moi, mais tu t'appelle Lunas, enfin ton nom c'est ça ? Parce que moi c'est Lunias mon nom.

Il se sentait terriblement ridicule. Mais pourquoi avait t'il fallu qu'il lui parle de ça? ..
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Marjorie Lunas, Dim 25 Fév 2018 - 8:00


Mille excuses pour ce retard monstrueux !
Tout va bien, je suis là !


Je relisais l'énoncé du devoir imposé. C'était pas ma matière de prédilection, j'enchainais les échecs. Rare étaient les fois où mon sortilège fonctionnait à 100%, y avait toujours un petit truc qui venait empiéter sur son bon déroulement: métamorphose incomplète, pas fidèle au résultat attendu, voir qui ne fonctionnait pas du tout. Bref, mes notes dans cette matière n'étaient vraiment pas de haut niveau, et je comptais sérieusement sur ce devoir pour sauver les meubles.

Tête plongée dans mes bouquins à la recherche de la réponse la plus complète possible, je sursaute lorsque la voix de mon voisin de table se fait entendre. Surprise qu'il m'adresse la parole, je met quelques secondes à comprendre ce qu'il est en train de me dire. Oh ? Nous avons le même nom, ou presque ? Je lui adresse un petit sourire. Je sais pas vraiment quoi lui répondre. Je pose ma plume et réfléchis un instant. C'est vrai que je n'avais encore jamais croisé quelqu'un portant le même nom que le mien ou presque. Mais je me dis que ça doit être assez courant, les "Smith" ou les "Trelawney" ne doivent même plus se poser ce genre de question tant leur nom est courant. Je lève les yeux vers le jeune homme devant moi et lui répond dans un sourire.

- Oh ! C'est rigolo ça ! Je suppose que cela doit arriver régulièrement, mais t'es le tout premier que je rencontre qui a un nom presque comme moi ! Mais je suppose que c'est un hasard, ma famille c'est pas du tout une famille de sorcier !

J'ai envi de me mettre une tape sur front. Qu'est-ce qu'Elhi t'as dit... Ne pas dire aux autres que l'on est née moldue, surtout à un Serpentard, parce qu'on sait jamais sur qui on peut tomber... Mais j'avais encore un peu de mal avec cette notion. J'étais une sorcière comme les autres après tout non ? Pourquoi on viendrait m'embêter à cause de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cordell
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Olivia Cordell, Jeu 29 Mar 2018 - 19:05


PV avec Élius Askin

Elle était tellement mal à l’aise, sur ce manche en bois instable. C’est incroyable comme elle ne parvenait pas à progresser en vol et à surmonter sa frayeur des hauteurs. Elle fusilla d’un regard courroucé une petite troupe de jeunes sorciers de dernière année, la pointant du doigt, hilares. Oui, elle volait à moins de deux mètres de la pelouse, ET ALORS ? Qu’est-ce que ça pouvait bien leur faire, à ces abrutis, ça n’était pas comme si la surprendre virevolter en rond sur un balai à faible altitude allait influencer sur leur existence ! Qu’ils se mêlent de ce qui les regardent, non mais. Rouge pivoine de colère et de honte, elle resserra les doigts et les cuisses contre la ramure du balai qui, docilement, regagna le sol, probablement conscient du malaise de sa cavalière. Olivia glissa du siège de son destrier et l’empoigna à la main avant de rejoindre l’entrepôt de Poudlard où sont répertoriés toutes les affaires pédagogiques à destination des élèves et enseignants. Pour s’entraîner, Olivia avait consulté le professeur Lizzie Bennet qui lui avait fait gracieusement don d’un Brossdur.

Une fois la monture restituée à son emplacement d’origine, l’adolescente repartit de bon pied jusqu’au coeur du château. Elle se sentit agréablement accueillie par l’une des salles d’eau du dortoir des Serdaigles, d’où elle fit couler un bon bain vivifiant. Elle y plongea le corps avec délice et fit mumuse avec les bulles nacrées de savon. Elle avait largement le temps d’y faire sa toilette, on était dimanche, et son activité principale de la journée consisterait à aider un petit guignol de la maison Serpentard dans l’avancement de ses exercices scolaires. Et des siens par la même occasion. Son visage tout entier disparut sous l’agglomérat de mousse avant d’émerger de nouveau, lui créant une barbe d’écume le long de la mâchoire. Elle passa ainsi de longues minutes à barboter parmi les bulles aériennes, à éclabousser les lavabos, à asperger le tapis, jusqu’à finalement se décider à s’extirper de la baignoire. Les bonnes choses ont toujours une fin.

Plantée devant sa penderie, elle délaissa ses vieux vêtements de sport pour un gilet noir à épaules nues près du corps, une jupe dite « patineuse » aux motifs florissants printaniers, des bas sombres et opaques en soie chaussés de mary-jane à boucle et petits talons. Et pour les intimes (c’est à dire personne), une petite culotte en dentelle d’un vert émeraude uni. Un soutien-gorge dites-vous ? Superflu dans son cas. À l’aide d’un brushing soigné, elle boucla ses cheveux en cascade le long de ses clavicules. Olivia se satisfaisait de peu de maquillage, aussi s’en tint-elle à un baume à lèvre rosé et vanillé. Pour finir, deux perles de jade vinrent orner ses lobes d’oreilles. Bien, il était temps pour elle de réunir les recueils nécessaires à l’aide aux devoirs. Elle avait prévu de poursuivre avec Élius Askin, le petit plaisantin du moment, des rendus sur la métamorphose et la divination. S’essayer à la magie, rédiger des lignes, résoudre quelques énigmes, rien de bien folichon en perspective, aussi espérait-elle qu’il soit attentif et studieux. C’est chargée d’un cartable bien garni d’ouvrages qu’elle dégringola les périlleux escaliers mouvants afin d’accéder à la bibliothèque.

Elle y entra avec la discrétion d’un voleur dans un coffre fort de Gringotts. Au moindre craquement perturbant de plancher, Madame Gattino la lorgnait d’un oeil sévère. Cette bonne femme était bien gentille mais très à cheval sur l’ordre. Alors, Olivia prit place le plus rapidement possible, sur l’un des premiers bancs  disponibles et qui lui conférerait un minimum de visibilité pour qu’Élius la reconnaisse. La jeune fille vida silencieusement son sac et disposa le nécessaire sur la table. Puis, elle scruta le cadran de l’horloge. Elle était en avance d’un bon quart d’heure, aussi commença-t-elle à attaquer le travail. Qui c’est, peut-être consentira-t-elle à un geste généreux en offrant quelques bonnes réponses et ainsi se faire un peu mousser. Elle étira un sourire. C’est vrai, elle aimait bien la flatterie.


Dernière édition par Olivia Cordell le Mar 3 Avr 2018 - 9:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Travail en groupe

Message par : Élius Askin, Mar 3 Avr 2018 - 9:09


L.A. mutuels pour le RP




Il a peu de fantaisies capables de m'attirer jusqu'à la bibliothèque un dimanche vers 18h. Qu'est-ce que je fais là ; tout frais et sortant de la douche, après une - presque - harassante demi-journée de répétitions à l'Occamy ? À m'en claquer les cuisses du cuir de ma besace tant mes enjambées sont déterminées. Aujourd'hui, expérience de haut vol mesdames et messieurs. Aujourd'hui, tenue correcte exigée. C'est donc affublé d'un slim parfaitement discret que je pousse la lourde porte du lieu poussiéreux, et silencieux. Trop silencieux. Dans un toussotement, je traverse les rangées de tables en réajustant le col fleuri de la chemise émergeant d'un simple pull en mailles fines de coton bleu. Un p'tit côté Serdaigle qui devrait plaire à mon rendez-vous déjà arrivée.


À pas de velours, le visage orné d'une bouche étirée, je m'approche de toi. T'es plutôt mon genre Cordell. Et j'dois avouer que la pâleur de ta moue réprobatrice m'a émoustillée. C'est que je suis venu te demander ce cours particulier avec de nombreuses idées dans la tête. Aucune ne concerne en réalité les BUSE, si vous en doutiez encore. Mes véritables motivations attendent patiemment leur tour au fond du sac que je maintiens devant mon ventre. Marquant un arrêt au milieu du franchissement du banc, je remarque plus loin un gramophone qui nourrit un peu plus ma satisfaction. Si en plus on peut ajouter de la musique, ce sera vraiment trop facile. Je décide de rester à cheval sur le bois usé en te saluant d'un murmure :


— Je suis prêt. Aucun doute là-dessus. Et mes iris claires vagabondant sur la rondeur de tes lèvres ne sauraient pas dire le contraire. Tirant sur la languette en cuir, j'en sors l'attirail du comédien confirmé : un parchemin, de l'encre et mon inséparable plume de Focifère violette. Tout autour de nous, quelques élèves éparpillés, le nez dans un quelconque ouvrage. Certains rangent déjà leurs affaires, préférant sûrement profiter de la fin du week-end ailleurs. Dehors, le ciel se couvre de son manteau de soirée, assombrissant doucement la salle dont les torches ne vont pas tarder à s'allumer. Remontant mes manches, j'appuie mon menton sur l'une de mes paumes, coude posé sur la table, et affiche une mine concentrée :


— On commence par quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cordell
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Olivia Cordell, Dim 8 Avr 2018 - 19:05


LA d'Élius Askin


La pommette accolée à son poignet tordu, la jeune fille poursuivait tranquillement l’écrit d’une dissertation sur l’astrologie planétaire. Le chuintement répété de sa plume grattant le papier parchemin lui insuffla peu à peu une torpeur subite. Ce n’était pas le moment de s’assoupir, il fallait qu’elle soit en pleine possession de ses moyens pour aider son futur disciple. Glissant deux doigts dans le dos de sa feuille pour la redresser, Olivia examina l’avancée de son devoir, un sourire complaisant aux lèvres. Puis, un bruit mat attira successivement son attention, l’obligeant à lever le nez de son ouvrage. Élius Askin venait tout juste de franchir les portes de la bibliothèque et couvrit le peu de distance qui les séparait d’une démarche décontractée. Sans une once de réserve, le Serpentard s’attabla si près d’Olivia qu’elle émit un bref mouvement de recul. La dardant d’un regard incisif, il entreprit de sortir de sa besace le minimum vital nécessaire en fourniture scolaire tandis qu’elle s’écartait de lui de quelques centimètres, pudeur oblige. Ils avaient pas gardé les Botrucs ensemble, non mais !

- Je suis prêt. On commence par quoi ? S’enquit-il auprès d’elle en retrouvant son sérieux.

L’adolescente profita de cette occasion pour mieux dévisager son hôte avec plus de soin. Élius était un jeune garçon, peut-être à peine plus âgé qu’elle. Assez joli minet, enfin, elle présumait, elle n’était certainement pas la plus qualifiée pour juger. Il était possible de distinguer deux billes bleutées pétillant de malice dans ses orbites. En introspectant un peu plus bas, une paire de lippes charnues ornait une mâchoire anguleuse. Olivia eut une moue désabusée. L’archétype parfait du Roméo, son père s’appelait Ken et sa mère, Barbie ? La Serdaigle remarqua tardivement l’effort vestimentaire. C’était fleuri, printanier, elle appréciait. Mais bon, l’heure n’était pas à la contemplation mais aux révisions ! Aussi souleva-t-elle un épais volume et le laissa retomber sur le bois verni d’une desserte placée à proximité. Son action suscita un imposant vacarme qui fit tressaillir la revêche bibliothécaire.


- Par la divination. Nous n’avons pas toute la soirée devant nous, aussi je te propose d’achever la synthèse à rendre pour le vingt-et-un. Je viens de terminer la mienne, si tu finis à temps, nous pourrons attaquer les énigmes sur la mesure astrologique par la parallaxe, suggéra Olivia en feuilletant à la sauvette les pages du livre.

Maintenant que les conditions au travail étaient réunies, Olivia eut moins d’appréhension à se rapprocher de nouveau pour guider son protégé, si bien que leurs cuisses mutuelles s’effleurèrent. Plongée dans son récit et dans ses explications, la brunette s’en moqua purement et simplement. L’air absorbée, elle singea parfois de grands gestes pour étayer son discours.


- […] Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’influence de chaque planète ne dépend pas seulement de leur aura, mais aussi du temps qui s’écoule. C’est vraiment contestable, il ne suffit pas alors de prédire uniquement par rapport à notre vision de la temporalité terrienne, mais bien de prendre en compte celle de tous les corps constituants de notre système solaire. Ce qui demandent des arithmétiques non pas approximatifs mais bien rigoureux, me suis-tu jusque là ?

Curieuse, elle inclina le tronc de manière à survoler des yeux le parchemin d’Élius, d’où était manuscrit quelques prises de notes. Son museau se fronça et ses pupilles se rétractèrent. Tiens, monsieur sentait bon. Un parfum… sucré, une touche musquée et un zeste acidulé sur la fin. Très estimable pour une personne qui fonctionnait à la flatterie des sens. Olivia était sensible à la beauté fraîche, au toucher délicat, aux arômes raffinés. Docilement, elle reprit place sur son banc.

- Très bien, murmura-t-elle en saisissant la liste des questions déterminées par le professeur, euh, à partir de tes données, en quoi peuvent-elles t’aider à résoudre la première consigne ?
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Travail en groupe

Message par : Élius Askin, Mer 11 Avr 2018 - 20:01






À l'extérieur, éclot une timide soirée de printemps. Les joues du ciel sont fardées de lavande, à peine rosies par la tiédeur extérieure. Quelques sorciers impatients flânent déjà dans l'herbe moite du parc, leurs bras nus secoués d'inévitables frissons. Petit à petit, avril tire sur les fils des pulls trop chauds et en tisse des nids dans les arbres en fleurs. Du bourgeon de ma langue, j'imprègne le coin d'une bouche un peu sèche. L'air de la bibliothèque convient d'avantage au vieux livres qu'aux jeunes garçons, mais il transporte pourtant dans sa poussière les souvenirs dévergondés des coulisses du cabaret. Une enfance passée enveloppé dans les tissus lourds de la scène, cajolé par les poitrines de danseuses attentionnées, biberonné à la luxure. Loin des parchemins et des apprentissages classiques, accablants ; comme ce grimoire s'ouvrant avec fracas devant ton nez retroussé.


Toujours blottie dans une main fainéante, ma mâchoire se fend d'un sourire narquois à l'évocation du devoir que je n'ai aucunement l'intention de rendre. Puis - comédien déterminé - j'installe convenablement mes jambes sous la table que les tiennes ne tardent pas à rejoindre, frôler même. Un contact trouvant immédiatement écho le long de mon index libre, occupé à caresser le plumage de focifère sagement posée sur la page vierge. Tes mots s'écoulent, intarissable rivière de connaissance affluant des sillons brillants de tes lèvres agitées. Gaucher, j'échange mon menton de perchoir pour libérer les doigts qui sauront le mieux saisir la plume consciencieuse. Gratter le papier d'expressions découpées mais rarement comprises, jouer l'élève attentif ; un rôle désormais apprivoisé. Plus loin, encore deux ou trois raclements de chaises, étudiants déserteurs ponctuant ton interrogation.


Mon regard s'évade un instant sur leur démarche pressée - petits pas rapides jusqu'à la massive porte - tandis qu'une odeur de savon mêlée de ta respiration le fait retomber sur tes prunelles... dépareillées. Hé ! illuminant ma mine lustrée d'une douche récente. Tu parles, inlassable professeure. Mais du bout d'un duvet violet, j'effleure ta pommette charnue en poursuivant à voix basse. J'avais jamais vu tes yeux là... Absorbé par les iris aux couleurs complémentaires, j'en oublie un moment la retenue adaptée au personnage que j'incarne ce soir. Deux pupilles pénétrantes détaillent tes étonnantes billes tandis que ma main reprend soudain ses esprits ; camouflant une bouille faussement excusée ornée d'un vif gloussement. Bon, bah, pour l'écolier pudique, c'est plutôt loupé ! On peut toujours tenter la version zélée.


Feuille soulevée, et les coudes sur la table, je fais semblant d'inspecter les morceaux de phrases récoltées. Ma cuisse s'empare de l'opportunité d'anéantir l'espace qui la sépare à nouveau de la tienne. Affichant une concentration sans faille, je pince ma bouche entre le pouce et l'index, la triture, avant de libérer ma réponse inventée. Euuuh, du coup, on peut en déduire que ces planètes n'ont aucune influence sur certains thèmes astraux ? Ma tête se tourne vers tes traits dubitatifs, puis le gramophone, et je poursuis dans une toute autre direction. La musique m'aide à réfléchir, pas toi ? Alors qu'un adolescent supplémentaire quitte le lieu, je poursuis. Y'a bientôt plus personne... que je susurre en pointant ma baguette vers l'objet. #Anima Onnat et le disque s'élance, murmurant le précieux son. Une balade légère s'enroule sur les étagères figées et vient étirer mes lèvres conquises.
Revenir en haut Aller en bas
Neyla Sol
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Travail en groupe

Message par : Neyla Sol, Ven 10 Aoû 2018 - 8:46


Lorsque Neyla entra dans la bibliothèque, elle se sentait en pleine forme pour étudier. Elle avait bien avancé sur son devoir de potions au début du cours de Défense contre les Forces du Mal grâce à tous les problèmes qu'il y avait eu et le cours avait été plus qu'intéressant, ce qui lui avait permis de prendre pleins de notes, notamment sur la magie noire et les petites choses qu'elle ne connaissait pas sur les sortilèges impardonnables. La jeune fille inspira, l'odeur des parchemins anciens et des vieux livres pleins de poussière la faisant toujours se sentir à l'aise. La bibliothécaire était occupée à classer des revues précédemment empruntées dans les rayons et quelques élèves, disséminés ici et là faisaient leurs devoirs. Neyla avisa une table vide, entre les rayons de botanique et de potions, et s'assit, étalant directement ces affaires autour d'elle. Il lui fallait un coin tranquille pour pouvoir continuer ses recherches. Elle avait feuilleté déjà pas mal d'ouvrage traitant de magie noire, comme le Traité sur les Horcruxes et le Traité sur les sortilèges impardonnables de Ismaël Lievitch, mais aussi Magie noire : comment lutter contre la corruption de Peter McKinnon. Elle n'était pas été convaincue par ce dernier, parce qu'à son idée, on n'apprenait pas assez de choses sur les sortilèges, potions ou objets maléfiques. Les traités de Lievitch cependant étaient très complets et Neyla avait été particulièrement intéressée par les Horcruxes. Elle était d'ailleurs très frustrée de ne pas pouvoir essayer d'en créer un. En ce qui concernait la magie noire, les sorciers de ce monde magique étaient confinés à la théorie pure et simple et le premier à oser expérimenter était condamné à la prison. Évidemment, les essais menés par les mages noirs les plus célèbres des années auparavant avaient bien aidés la recherche, mais leur façon ségrégationniste du monde était repoussante et n'avait fait qu'enterrer l'usage de cette magie là encore plus. D'ailleurs, Neyla n'aimait pas vraiment cette appellation de «Magie noire». Pour elle, il n'y avait pas de bonne ou de mauvaise magie, mais seulement de la magie qu'il fallait utiliser avec précaution et de la magie qu'on pouvait utiliser comme bon nous semblait. Il y avait des sorts de magie blanche, comme le Levicorpus qui pouvaient, mal utilisés, être très dangereux. Si on faisait léviter une personne et qu'on le lâchait brusquement d'une hauteur élevée, il pouvait se blesser, voire se tuer. On ne pouvait donc pas parler ici de sort «inoffensif». On pouvait donc utiliser la magie blanche pour faire le mal et Neyla voulait donc démontrer qu'on pouvait utiliser la magie noire pour faire le bien, même si dans le cas des sortilèges impardonnable, c'était impossible. Neyla était persuadée qu'on pouvait toujours trouver le bon chez quelqu'un de mauvais et le mauvais chez quelqu'un de bons. Et puis comme disait l'auteur moldu très célèbre Honoré de Balzac, « l'enfer est pavé de bonnes intentions », ce qui prouvait bien que les personnes bien intentionnées n'étaient pas forcément les meilleures et inversement. On pouvait dire que Neyla était naïve, mais elle était bien placée pour savoir que même la personne la plus innocente et voulant le moins de mal pouvait faire des ravages sur son chemin. La Serdaigle pris un élastique dans sa besace et noua ses longs cheveux bleus en un chignon haut, laissant deux mèches s'échapper de part et d'autre de son visage.

- Voyons, murmura t-elle à voix basse en prenant un parchemin et une plume et en ouvrant son livre sur «Les forces noires et comment s'en protéger».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Travail en groupe

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 15 sur 15

 Travail en groupe

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.