AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 3 sur 4
Second cours de Métamorphose.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Popy Bleu
Serdaigle
Serdaigle

Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Popy Bleu, Jeu 14 Nov 2013 - 16:05


Quelques temps après s'être assise, Popy vit une charmante jeune fille, qui avait plutôt l'air d'avoir le même âge qu'elle. Celle-ci ne s'assit non loin d'elle et lui lança:

-Bonjour, je m'appelle Naya! Je crois que nous nous sommes croisées dans la salle commune de Serdaigle mais nous n'avons pas eu le plaisir d'être présentées...


Le cours commença, mais Popy, discrètement lança à cette charmante jeune fille :

- Salut, moi c'est Popy. Oui nous nous sommes croisées.. , suivit d'un petit sourire puis se concentra sur les paroles du professeur.

Popy n'avait pas eu le temps de s'inscrire pour le premier cours de Métamorphoses, et celle-ci, plutôt réservée à l'ordinaire, le fit encore plus lorsque le professeur déclara:

- Je vais commencer par une petite énigme. Comme vous le voyez, vous avez devant vous des blocs de cuivre, un métal qui commence à se raréfier, et nous allons le transformer en quelque chose de plus précieux, qui a plus de valeur... de l'argent ! Mais contrairement à ce que vos cerveaux d'adolescent ont peut-être rapidement pensé, vous ne vous enrichirez pas de cette manière, pourquoi ? Je vous laisse réfléchir.


La jeune fille ne put s'empêcher de soupirer et essaya de réfléchir à cette énigme malgré la prise de parole par Naya, la fameuse fille qui lui avait précédemment parlée. Popy essaya de se souvenir de ce que son père lui avait tant expliqué.. pris de cours elle dit en lavant la main :


- Je..je crois que...c'est ce qui fait partie des exception aux lois de Gamp..

Elle regarda autour d'elle et devint rouge vif au niveau des joues. Ce n'était pas du tout dans son habitude de répondre à une question en classe.  
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Heather Wells, Jeu 14 Nov 2013 - 18:23


Les élèves rentraient chacun à leur tour, s'asseyant un peu partout dans la salle. S'ennuyant gravement, Heather laissa vagabonder ses esprits, fixant insciemment son professeur. Le temps s'égrenait et la jeune femme continua sa rêvasserie, la tête posée dans la main.

- Bien, je crois que nous sommes suffisamment nombreux, le cours va donc commencer.

Cette phrase la tira de ses pensées, et, gênée d'avoir fixé son professeur pendant tout ce temps bien que ce fut involontaire, elle n'osa croiser son regard. Elle se concentra alors pour ne regarder que le bloc de cuivre qui se tenait devant elle, espérant que le prof n'ait soit rien remarqué, soit qu'il n'ait pas prit cela pour autre chose que ce que c'était. Sa voix s'éleva à nouveau dans les airs et il se présenta à la classe.

- J'essaierai dans mes cours de vous apprendre des métamorphoses originales et différentes de ce que l'on peut voir en classe d'ordinaire. Ne vous attendez donc pas à transformer une tasse en verre, en revanche, si vous aimez la pratique, vous êtes au bon endroit.

Elle ne pouvait fixer plus longtemps le matériau et, lorsqu'elle releva la tête, elle découvrit un sourire, discret mais franc sur les lèvres de l'enseignant. Ce sourire qu'on ceux sympa, ouvert sans pour autant être soumis aux élèves.

- Je vais commencer par une petite énigme, dit-il en écartant les mains. Comme vous le voyez, vous avez devant vous des blocs de cuivre, un métal qui commence à se raréfier, et nous allons le transformer en quelque chose de plus précieux, qui a plus de valeur... de l'argent ! Mais contrairement à ce que vos cerveaux d'adolescent on peut-être rapidement pensé, vous ne vous enrichiraient pas de cette manière, pourquoi ? Je vous laisse réfléchir.

Réfléchir? La Serpentard avait beau se torturer les méninges, rien ne lui venait à l'esprit, pas le moindre début d'idée. Même les "réponses" des Serdaigles ne parvenaient à l'aider. Mais lorsque le professeur reprit la parole, elle prit des notes, trempant régulièrement sa plume dans son encrier à moitié vide. Et, bien que le sortilège à utiliser s'était écrit au tableau, Heather du s'y prendre à deux fois pour l'orthographier correctement. Elle ne s'arrêta que pour observer avec attention la démonstration de l'enseignant.

- Il n'y a rien de compliqué dans ce sortilège et son efficacité n'est plus à démontrer ; il est accessible à n'importe quel sorcier de premier cycle et ne comporte presque aucun risque d'échec, ce qui n'est pas le cas pour la deuxième partie de cette métamorphose. Quelqu'un peut-il me donner un exemple concret d'une magie qui peut faire croire à un enrichissement mais qui finit toujours par disparaître ?

Cette fois-ci, la réponse lui vint instinctivement, bien qu'elle ne savait si elle était juste, elle n'allait pas laisser quelqu'un d'autre la lui piquer. Elle leva la main et attendit que le prof croise son regard, mais, à ce moment-là, elle se sentait encore un peu gênée et n'attendit pas plus longtemps pour répondre:

- Il y a l'or de farfadets. Elle disparaît au bout d'un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Harel Chaitan, Ven 15 Nov 2013 - 11:21


La métamorphose ne comptait pas parmi ses cours favoris. Cela restait dans le cadre de la magie, donc son intérêt était tout de même piqué au vif, mais elle ne s'y investissait pas autant que d'autre cours. Il s'agissait surtout de créer des illusions. Le sujet du jour attira son attention le temps de quelques secondes, avant que sa concentration ne s'éparpille vers d'autres sujets de préoccupation. C'était un leurre bien utile, mais rien d'autre qu'un leurre tout de même. En ce moment, elle avait surtout besoin de savoir comment gagner concrètement de l'argent.

Harel se contenta de prendre des notes de ce que disait Azphel et les étudiants qui possédaient assez de savoir pour pouvoir répondre. Wells, une camarade de maison, donna l'exemple concret. Cette fille connaissait beaucoup de choses ... ça l'agaçait. Ca l'agaçait, parce que cela lui renvoyait son ignorance. Rattraper autant d'années passer loin de la société sorcière demandait des efforts constants pour se renseigner. Tout était source de questionnement. Un peu plus, et il faudrait qu'elle se cloisonne à la bibliothèque. L'asiatique y consacrait déjà tellement de son temps libre, qu'elle apprenait à peine à monter sur un balai en quatrième année. Tant de choses à rattraper et pourtant pas plus de temps que les autres pour les intégrer.

D'un geste nonchalant, l'asiatique effectua l'exercice pour le moment fort simple requis par Azphel. L'incantation " Diffindo Metallum " anima paresseusement ses lèvres. Comme convenue le bloc positionné sur sa table vit sa structure se modifier, sa texture devenant plus molle, donc plus malléable pour la prochaine étape.


Dernière édition par Harel Chaitan le Mar 26 Nov 2013 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seung-Jin Zhao
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Seung-Jin Zhao, Ven 15 Nov 2013 - 21:14


Ils allaient maintenant passer à la pratique, chose qui rassura bien Seung-Jin qui commençait à perdre patience. Le bloc de cuivre qu'il avait en sa possession était donc destiné à être ramolli avant d'être métamorphosé en un autre métal : l'argent. Le fait de penser qu'on pourrait s'enrichir de cette façon était puéril et concernait souvent des élèves nés moldus bien qu'il n'était pas non plus impossible qu'un jeune sorcier se fasse berner par de simples illusions magiques. Le regard hautain et las de l'élève de Serdaigle fixa le prof' sans plus d'intérêt puis se tourna sur le morceau de cuivre sans même daigner répondre à la question d'Azphel, étant donné que d'autres élèves s'étaient chargés de remplir cette tâche.

Par conséquent, il prit sans plus tarder sa baguette et la pointa négligemment sur le bloc de cuivre.

- Diffindo Metallum.

Le résultat fut identique à celui du prof'. Il s'agissait d'un sortilège accessible aux sorciers de premier cycle. Pour Seung-Jin, c'était comme un simple tour de passe-passe. Il s'attendait évidemment à connaître un sort beaucoup plus difficile dans les minutes à venir. La transformation moléculaire était sans aucun doute encore plus difficile qu'une métamorphose d'un animal en un autre. Le fait de ramollir en premier lieu l'élément à transformer facilitait le processus. Seuls les mages les plus expérimentés pouvaient aisément modifier la structure atomique d'un métal tel que ceux étudiés ici.

Avec négligence, il appuya sa tête contre la paume de sa main, le coude contre le bois de sa table et regarda quelques jeunes filles de la classe sans grande conviction apparente.

Il attendit ensuite la suite du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Ethan Wood, Sam 16 Nov 2013 - 18:56



Ethan se retourna, sans attendre la réponse du suédois. Le professeur avait pris la parole et il avait appris à maintes reprises qu'il ne valait mieux pas discuter pendant qu'il faisait son discours habituel. Et puis, après tout, ils étaient en Méta' ! La matière préférée d'Ethan ! Autrement dit, ce ne serait pas une corvée pour lui cette fois d'écouter en cours. Il fixa le professeur pendant que celui-ci prit la parole devant la classe.

- Bien, je crois que nous sommes suffisamment nombreux, le cours va donc commencer. Pour les élèves qui n'étaient pas présents à mon premier cours, je me présente rapidement : je m'appelle Azphel et j'officie à Poudlard depuis quelques semaines déjà. J'essaierai dans mes cours de vous apprendre des métamorphoses originales et différentes de ce que l'on peut voir en classe d'ordinaire. Ne vous attendez donc pas à transformer une tasse en verre, en revanche, si vous aimez la pratique, vous êtes au bon endroit.

Ethan émit un bref hoquet d'approbation. Ils allaient enfin pouvoir mettre en pratique ce que ses anciens profs s'évertuaient à leur faire comprendre par écrit. L'anglais avait toujours eu beaucoup d'estime pour ses professeurs et n'osait jamais dépasser la relation adulte à élève qui était mise en place. Cependant, il avait toujours trouvé stupide que ceux-ci ne veulent jamais passer à la pratique. Il était bien connu qu'un élève retenait beaucoup mieux ce que ses professeurs disaient par la pratique et non par l'écrit. À quoi cela pouvait-il bien servi de remplir des kilomètres de parchemin alors que bon nombre d'élèves ne retenaient systématiquement que la première phrase ?

Je vais commencer par une petite énigme. Comme vous le voyez, vous avez devant vous des blocs de cuivre, un métal qui commence à se raréfier, et nous allons le transformer en quelque chose de plus précieux, qui a plus de valeur... de l'argent ! Mais contrairement à ce que vos cerveaux d'adolescent on peut-être rapidement pensé, vous ne vous enrichiraient pas de cette manière, pourquoi ? Je vous laisse réfléchir.

Ethan resta silencieux. Une autre Serdaigle avait déjà répondu à sa question en plus, il n'avait jamais aimé se faire remarquer dès son premier cours. Il attendait la pratique pour montrer au professeur ses aptitudes à sa matière. Une autre nouvelle, une Serdaigle bien entendu, répondit à cette énigme d'un ton hésitant. Comme si l'épée de Damoclès flottait au-dessus d'elle et manquerait de s'abattre dès une réponse fausse. Puis, le professeur reprit.

- Bon ! Nous allons donc directement attaquer la pratique. Nous devons les Métamorphoses d'aujourd'hui à de vieux sorciers bulgares, des sorciers qui sur la fin de leur vie ont par tout les moyens essayé d'escroquer les banques de notre monde, sans succès. Mais on peut au moins leur attribuer le mérite de sortilèges efficaces. Mais reprenons. Le procédé est relativement simple. Dans un premier temps nous allons jeter un sortilège destiné à diminuer la taille du bloc de bronze devant vous, car il est impossible de l'augmenter, du moins pas en un matériau de plus grande valeur. La formule inventée se nomme Diffindo metallum. Le Diffindo est d'ordinaire utilisé pour découper un objet, mais dans cette formule vous verrez qu'il va simplement agir de manière à ramollir votre bloc de bronze, à le rendre prêt à se métamorphoser en un autre métal. Comme ceci :


Pendant ce temps Azphel s'était munie de sa baguette. Ethan en fit de même. Tandis qu'il parlait, le tableau se mit à inscrire Diffindo Metallum. Qu'est-ce que c'était pratique la magie ! Pas besoin de se fatiguer à se diriger vers le tableau pour écrire d'une écriture maladroite le nom de la leçon du jour, il fallait juste le prononcer à haute et intelligible voix et la magie faisait le reste pour vous. Encore mieux que la nouvelle technologie ! Alors qu'Ethan était perdu à ses pensées à énumérer tous les points forts de la magie, le professeur avait prononcé la formule Diffindo Metallum. À ce moment-là, un jais de lumière blanchâtre vaporeuse se mouva au bout de la baguette d'Azphel pour finalement aller s'engouffrer dans le matériau. D'un petit bout de baguette, Azphel transforma son bloc de cuivre en une substance gélatineuse assez répugnante. La classe émit un petit Berk ! de dégoût et reporta son attention sur Azphel.

-  Il n'y a rien de compliqué dans ce sortilège et son efficacité n'est plus à démontrer ; il est accessible à n'importe quel sorcier de premier cycle et ne comporte presque aucun risque d'échec, ce qui n'est pas le cas pour la deuxième partie de cette métamorphose. Quelqu'un peut-il me donner un exemple concret d'une magie qui peut faire croire à un enrichissement mais qui finit toujours par disparaître ?

Une vert et argent proposa une réponse pour combler le silence qui s'était peu à peu installé dans la salle. Démontrant leur méconnaissance devant cette question. Sur ce point-là, Ethan resta muet, il n'en savait absolument rien. Il jeta un bref coup d'oeil derrière lui pour voir si ses camarades avaient une idée de la réponse mais ils étaient trop occupés à se regarder avec des yeux doux en roucoulant. Il sourit légèrement, ils allaient vraiment bien ces deux-là, autant sensibles l'un que l'autre. Bien que Kyara ait révélé sa vraie nature à Ethan, il savait que la sensible Kyara prenait le dessus sur la sulfureuse Kyara.

Sans attendre l'approbation d'Azphel pour commencer la pratique. Ethan pointa sa baguette vers le bloc de cuivre et murmura Diffindo Metallum pour ne pas déranger le reste de la classe, le résultat ne se fit pas attendre la même substance gélatineuse que celle qui se trouvait sur le bureau d'Azphel prit forme et se mouvait doucement sur le bureau d'Ethan. Un autre Serdaigle dont le brun ignorait le nom s'était attelé à en faire de même que lui mais d'un air nonchalant et 'je-m'en-foutiste', il prononça la formule sans murmurer faisant résonner sa voix grave dans toute la pièce et s'était finalement laissé tombé sur son bureau comme s'il était au bar du coin. L'anglais le regarda en soupirant puis reporta son attention au sein de la classe, il aperçut Amalia, la jeune fille qu'il avait rencontré sur la Place de Pré-au-Lard dont la beauté faisait frémir les sens d'Ethan. Il la regarda d'un air rêveur pendant quelques instants puis se rendant compte de son indiscrétion, il rougit légèrement et reporta son attention sur Azphel.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Liam Riu, Mer 20 Nov 2013 - 18:15


Liam était rassuré maintenant qu'il était arrivé. Kyara lui indiqua qu'elle se portait bien et lui retourna la question. Ethan lui demanda comment il allait depuis leur dernière rencontre. En effet, la première et dernière fois qu'il s'était vu avant aujourd'hui n'avait pas été des plus tranquilles. Disons qu'ils auraient pu passer un meilleur moment, mais qu'ils n'avaient pas été très doux l'un envers l'autre. Cependant, tout était pardonné depuis qu'ils avaient fait équipe.

- Bien, beaucoup mieux que la dernière fois en tous cas!

Il était sûr qu'il comprendrait, il expliquera les faits plus tard à sa copine. Les trois compères n'eurent pas le temps d'échanger plus que ça puisque leur professeur commença le cours. Il se présenta à sa classe, et Liam apprit le nom de son prof: Azphel. Il ne savait pas si c'était un nom de famille ou son propre prénom, mais leur enseignant ne leur donna pas plus d'explications que cela. Ils allaient devoir se contenter de Monsieur ou Azphel. Il expliqua rapidement en quoi consisterait le cours, une énigme à résoudre. Le Suédois, aux lacunes évidentes en Métamorphose, ne se manifesta pas pour répondre. Premièrement, il ne connaissait pas la réponse et ne risquait pas de tenter, de peur de ne pas donner la bonne réponse, et deuxièmement, Azphel n'avait pas fini.

- Bon ! Nous allons donc directement attaquer la pratique. Nous devons les Métamorphoses d'aujourd'hui à de vieux sorciers bulgares, des sorciers qui sur la fin de leur vie ont par tout les moyens essayé d'escroquer les banques de notre monde, sans succès. Mais on peut au moins leur attribuer le mérite de sortilèges efficaces. Mais reprenons. Le procédé est relativement simple. Dans un premier temps nous allons jeter un sortilège destiné à diminuer la taille du bloc de bronze devant vous, car il est impossible de l'augmenter, du moins pas en un matériau de plus grande valeur. La formule inventée se nomme Diffindo metallum. Le Diffindo est d'ordinaire utilisé pour découper un objet, mais dans cette formule vous verrez qu'il va simplement agir de manière à ramollir votre bloc de bronze, à le rendre prêt à se métamorphoser en un autre métal.

Il accompagna ses paroles d'un exemple. Liam commençait à sentir la peur d'échouer monter en lui. Il avait l'impression de ne pas pouvoir faire cela. Il arrivait à peine à lancer des sortilèges de métamorphose normaux, il n'allait sûrement pas réussir à transformer des blocs de bronze en argent. Cependant, il se pensait capable de lancer un Diffindo Metallum. Il détailla les gestes de son prof, qui leur assura par la suite que ce sort était accessible à n'importe qui dans cette classe.

Une question fut posée et ce fut une fille de Serpentard qui s'occupa de répondre, en optant pour l'or de farfadet. Une Serdaigle avait énoncé juste avant les lois de Gamp. Tout ça était totalement inconnu pour le jeune homme. Les lois de Gamp? D'où cela venait-il? Il ne posa pas la moindre question. Se ridiculiser n'était pas dans ses intentions pour aujourd'hui.

Les élèves commencèrent alors leurs sortilèges. Pendant ce temps, Liam se tourna vers Kyara et lui lança un regard doux. Il n'avait pas envie de faire cet exercice, il voulait passer du temps avec sa copine, parler des journées qu'ils passaient. Leur dernière année devenait si difficile qu'il n'avait que peu de temps à se consacrer, la plupart étant régi par leurs cours et leurs devoirs. Alors, il prit le temps cette fois de regarder la personne qu'il avait choisi et qui l'avait choisi à son tour. Il sentait cependant la culpabilité de gâcher trop de temps qu'il leur fallait à leurs études et de ne pas assez apprendre à se connaître, encore mieux que quiconque. Il se pencha alors à son oreille, et lui murmura:

- Qu'est-ce que tu penses d'aller faire un tour ce week-end dans Pré-au-Lard?

Il espérait que l'idée l'enchanterait, qu'elle ait le temps pour. Il se mit à sourire comme pour l'aider à lui répondre oui. Mais il se rappela vite qu'ils devaient s'entraîner sur leur bloc de bronze, il ne voulait se retrouver à devoir le réaliser chez lui. En jetant un regard à Ethan, il fut surpris par la magnifique gélatine qu'il avait réussi à créer à partir du bronze. Mais son attention se fixa sur sa tête, tourné actuellement vers une jeune Serdaigle. Il semblait vraiment absorbé par elle. Le cours de Métamorphose était vraiment un véritable lieu de rencontre! A croire que Peeves y avait déversé toute un chaudron d'Amortentia.

Souriant à cette idée, le Nordique décida de se focaliser sur son exercice, non sans jeter un regard en biais à Kyara qui lui en disait long sur la situation du jeune Serdaigle. Sa baguette sortie, il la pointa en direction du bloc de métal. La formule était restée dans un coin de sa tête, et en se remémorant les gestes de son professeur, Liam se lança:

- Diffindo Metallum

Le sortilège s'échappa de son bâton magique, se dirigeant sous forme d'étincelles blanches vers le bronze qui aussitôt, se mit à fondre pour finalement obtenir une texture visqueuse et gluante, qui s'agitait lorsqu'on la touchait. L'exercice était réussi pour l'instant, il n'en fut pas moins content d'avoir pu réaliser un sort digne d'un premier année! Oh oui, depuis la première fois qu'il avait pénétré la salle de Métamorphose, jamais il n'avait réussi à produire le moindre sort. Peut être était-il trop réaliste, trop conformé à ce qu'il voyait. Il avait changé depuis l'arrivée de Solange O'Riley.

Ravi, il jeta un coup d'oeil à Kyara, puis reporta son attention sur le jeune Serdy. Il n'avait pas bougé d'un poil, mais semblait avoir remarqué le regard de l'ex préfet derrière lui car il détourna son attention sur Azphel. Il était enchanté que le garçon ne s'intéresse pas à Kyara. Ou alors, il savait maîtriser ses émotions. Un sourire s'étira tout de même sur les lèvres du Blaireau, qui n'hésita pas pour demander à son camarade:

- Alors, comment elle s'appelle la future miss Wood que tu regardes depuis un moment?
Revenir en haut Aller en bas
Ellac
avatar
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Ellac, Dim 24 Nov 2013 - 20:22


Visiblement le voisin d'Ellac était absorbé dans par le cours. C'est donc avec un profond regret qu'Ellac se retourna a sa table, prit son métal dans ses mains et le fit tourner dans ses mains.  Il était déçu que son voisin de derrière ne lui est même pas répondu pour faire un morpion version sorcière.
Il prit malgré tout sa baguette magique et lança le sort.

-Diffindo Metallum.

Le résultat ne se fit attendre, son bout de cuivre était identique à celui du prof. C'était le premier sort que le jeune poufsouffle lançait. Il avait ressentit une certaine fierté. Il posa sa baguette, prit un morceau de parchemin, et griffonna quelques dessin vite fais en attendant la suite du cours.

Edit Liam: Bonsoir Ellac, j'attire ton attention sur le fait que le contexte du forum comme l'histoire de J.K. Rowling ne permet pas aux adultes de participer aux cours à Poudlard ni d'y faire leurs RPs. Si tu souhaites être à Poudlard, il va falloir que tu changes ton âge à un maximum de 17 ans et un minimum de 11 ans. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Caelie Styles
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Caelie Styles, Lun 25 Nov 2013 - 18:34


Livres en main, plume et baguette en poche, j'étais prête pour assister au cours de métamorphose qui avait l'air très intéressant ! Dès que j'entrai dans la classe, je me dépêchai de m'asseoir car la majorité des élèves étaient déjà présents. Le professeur commença par se présenter, il s'appelait Azphel. Ensuite, il expliqua le déroulement de ce cours. En fait, il faudrait résoudre une énigme !

- Cool, j'adore les énigme ! Oh, euh... Pardon.

J'avais parlé trop fort et tout le monde m'avait entendue, il fallait que je me calme, c'est plus les vacances, Caelie !

Le prof continua

- Comme vous le voyez, vous avez devant vous des blocs de cuivre, un métal qui commence à se raréfier, et nous allons le transformer en quelque chose de plus précieux, qui a plus de valeur... de l'argent ! Mais contrairement à ce que vos cerveaux d'adolescent ont peut-être rapidement pensé, vous ne vous enrichiraient pas de cette manière, pourquoi ? Je vous laisse réfléchir.

Ouah, c'est trop compliqué, ça m'énerve déjà ! Je ne suis pas du tout patiente, mais je crois que je serai hyper déçue si on me donne la réponse.
Je n'ai même pas eû le temps de continuer à me creuser la tête que quelqu'un avait déjà trouvé. La prochaine, fois, ça sera moi !

Le prof continua le cours

- Bon ! Nous allons donc directement attaquer la pratique. Nous devons les Métamorphoses d'aujourd'hui à de vieux sorciers bulgares, des sorciers qui sur la fin de leur vie ont par tout les moyens essayé d'escroquer les banques de notre monde, sans succès. Mais on peut au moins leur attribuer le mérite de sortilèges efficaces. Mais reprenons. Le procédé est relativement simple. Dans un premier temps nous allons jeter un sortilège destiné à diminuer la taille du bloc de bronze devant vous, car il est impossible de l'augmenter, du moins pas en un matériau de plus grande valeur. La formule inventée se nomme Diffindo metallum. Le Diffindo est d'ordinaire utilisé pour découper un objet, mais dans cette formule vous verrez qu'il va simplement agir de manière à ramollir votre bloc de bronze, à le rendre prêt à se métamorphoser en un autre métal. Comme ceci :


Et là, Azphel prononça la formule et réussi son sortilège avec succès. On peut dire que ce ne fût pas mon cas, car entre la démonstration du prof et le moment où je sortis ma baguette, j'avais déjà oublié la formule ! je pointai mon morceau de bronze et bredouilla

- Euh... Diffi... Diffodo metallo !

Et mon morceau de bronze se mit à fondre comme une glace au soleil. C'était tout de même ma deuxième déception en un cours, ça faisait beaucoup ! Mon voisin de table m'arrangea tout ça (merci !) et le prof dit

- Il n'y a rien de compliqué dans ce sortilège et son efficacité n'est plus à démontrer ; il est accessible à n'importe quel sorcier de premier cycle et ne comporte presque aucun risque d'échec, ce qui n'est pas le cas pour la deuxième partie de cette métamorphose. Quelqu'un peut-il me donner un exemple concret d'une magie qui peut faire croire à un enrichissement mais qui finit toujours par disparaître ?

"Rien de compliqué", ben voyons ! Mais bon, j'ai une excuse, je râte toujours les sorts les plus simples.

N'empêche que personne ne répondit à la question du prof!. Soudain une Serpentard répondit, au grand soulagement de tous, mais surtout d'Azphel.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Kyara Blanchet, Lun 25 Nov 2013 - 18:59


Après quelques minutes, Azphel commença le cours. Il se présenta pour ceux ne le connaissant pas encore et entra dans le vif du sujet. En quelques mots, il expliqua à ses élèves qu'ils allaient transformer des blocs de cuivres en argent, mais que ce dernier n'aurait aucune valeur. Intriguée, la brune se demanda comment cela était possible. Parce que c'était quand même pratique si on avait envie de faire un bijou pour une personne. Pouf, un bloc de cuivre, une formule et le tour était joué !

Pendant quelques minutes, Kyara décrocha complètement avant de s'en rendre compte et de se concentrer de nouveau. Se frottant les yeux, elle se fit alors la réflexion qu'elle avait du sommeil à rattraper, mais pour le moment elle devait faire bonne figure et être studieuse. Surtout en présence de Liam, elle n'avait pas du tout envie qu'il pense que la serpentard était une feignante attendant que tout lui tombe dans un claquement de doigt.

Secouant légèrement la tête, la brune regarda alors Azphel mettre en application le sort que la classe allait devoir lancer dans les minutes à venir. C'était la première étape et à présent le bloc ressemblait à de la gélatine. Miam, miam. Le professeur posa ensuite une question et n'ayant pas envie de répondre, Kyara laissa les autres s'y coller et se perdit de nouveau dans ses pensées. Ramenant ses cheveux derrière ses oreilles, elle ne se rendit pas compte que son petit copain était en train de la regarder d'un air doux, sinon elle aurait surement fait pareil tout en se sentant fondre. Ce fut lorsqu'il se pencha pour lui murmurer quelques mots à l'oreille, qu'elle se réveilla.

Qu'est-ce que tu penses d'aller faire un tour ce week-end dans Pré-au-Lard?

Surprise, Kyara tourna la tête et constata que le poufsouffle était en train de sourire. Souriant à son tour, elle allait lui répondre, quand il re-focalisa son attention sur son bloc. En faisant de même, la Française fronça les sourcils, cherchant qu'est ce qu'elle était censée faire. La proposition de Liam l’empêchait un peu de se concentrer, car il était rare qu'il lui donne rendez vous pour qu'ils puissent passer du temps ensemble. Cela faisait plaisir à la brune qui se mit à sourire sans s'en rendre compte.

Se rappelant la formule à lancée, Kyara attrapa sa baguette et après avoir inspiré et expirer plusieurs fois lança son Diffindo Metallum. Un rayon lumineux s'échappa de sa baguette pour toucher le bloc qui passa de l'état solide à l'état gélatineux. Spaaace. Jouant pendant quelques minutes avec le bloc en le tapotant de sa baguette, Kyara se rappela d'un coup que Liam attendait toujours sa réponse et qu'il devait être en train de s'impatienter.

- Je pense que c'est une excellente idée ! Avoir un peu de temps pour nous deux ne nous feras pas de mal. Répondit enfin la Française tout en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amalia Always
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Renard charbonnier


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Amalia Always, Dim 1 Déc 2013 - 9:58


- Tu vas partir ? cria alors Eva, sans prendre conscience que nous n’étions déjà plus seules dans la salle. Malgré que mon premier réflexe fût de poser mon index sur mes lèvres pour la calmer, je percevais quand même bien qu’elle était profondément triste. Et moi avec. Son sourire s’était envolé encore plus vite que ce qu’on pouvait imaginer, et je me doutais bien qu’elle devait surement être en train de repenser à tous nos meilleurs souvenirs ensemble. Voir le visage profondément triste de la fille que je considérais comme une sœur me brisa le cœur en mille morceaux. Mais le choix était déjà fait, et je ne pouvais reculer devant rien…

- Tu vas me manquer, Amy, reprit-elle en chuchotant. Tu vas vraiment me manquer... Il faut absolument marquer le coup! Faire quelque chose pour fêter ton départ!

- Oh… Oui, pourquoi pas. Mais tu sais, ce ne sont pas des adieux. Je ne pars pas définitivement. Je finirais bien par revenir…. Un jour. Lui répondis-je, en essayant de calmer les battements de mon cœur et en maîtrisant ma voix qui se faisait tremblotante. Toi aussi, tu vas énormément me manquer, ajoutais-je au bout de quelques secondes, quand je réussis à m’apaiser.

Je baissai ensuite la tête vers mon bureau, plongée dans mes pensées, si bien que je ne pus voir le magnifique sourire chaleureux que m’adressait Azphel. Comment le savais-je, dans ce cas ? Eh bien… Mon petit doigt me l’avait dit…



~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand tous les élèves furent arrivés, Azphel se décida alors à prendre la parole en expliquant pas mal de choses : en passant de sa présentation pour les nouveaux à ce en quoi consistait le cours. Quelque chose me fit réagir une première fois – du moins, mentalement – lors de son monologue.

- Je vais commencer par une petite énigme, dit-il en écartant les mains. Comme vous le voyez, vous avez devant vous des blocs de cuivre, un métal qui commence à se raréfier, et nous allons le transformer en quelque chose de plus précieux, qui a plus de valeur... de l'argent ! Mais contrairement à ce que vos cerveaux d'adolescent on peut être rapidement pensé, vous ne vous enrichiraient pas de cette manière, pourquoi ? Je vous laisse réfléchir.

Oui, ça me paraissait évident. Mais mon cerveau devenu tout ramollo avait du mal à réfléchir correctement. Je réussi tout de même à me rappeler des exceptions aux lois de Gamp sur la métamorphose élémentaire, qui désignaient ce qui ne pouvait être créé par la magie. Une jeune Serdaigle, plutôt téméraire eut de suite la réaction de lever la main, sans toutefois attendre d’autorisation pour parler :

- Les sorciers bulgares n'ont jamais pu s'enrichir de cette façon car le monde magique est soumis à cinq exceptions aux lois de Gamp sur la métamorphose élémentaire qui s'appliquent sur la nourriture, l'amour - qu'il est cependant possible de contourner par une potion de philtre d'amour -, la vie , l'information et enfin l'argent. L'argent ainsi créé disparaît, et blablabla…

Bref, malgré son jeune âge elle en savait quand même déjà pas mal, et avait eu plus de reflexe que moi pour ce qui était de la chasse aux points récoltés pour sa maison. Mouais, tant pis, j’avais le droit à une revanche, selon moi.
Après qu’Azphel ait employé la formule Diffindum Metallum sur son bloc de métal, ce dernier devint étrangement flasque. Je fixai le bloc pendant un instant puis je laissai mes yeux se poser sur notre professeur : rien à dire, il avait la classe et il assurait vraiment. C’était vraiment quelqu’un de bien, j’en étais certaine et ce que je désirai le plus était de le revoir seul à seul une dernière fois avant de quitter Londres…


- Il n'y a rien de compliqué dans ce sortilège,
reprit-il,  et son efficacité n'est plus à démontrer ; il est accessible à n'importe quel sorcier de premier cycle et ne comporte presque aucun risque d'échec, ce qui n'est pas le cas pour la deuxième partie de cette métamorphose. Azphel marqua une pause d'une réflexion silencieuse en fixant son phénix avant de se retourner vers ses élèves. Quelqu'un peut-il me donner un exemple concret d'une magie qui peut faire croire à un enrichissement mais qui finit toujours par disparaître ?

Un enrichissement ? Que voulait-il dire par là ? Je cherchais au fond de ma mémoire tout en me massant les tempes – ma façon habituelle de penser. Une élève avait apparemment eut une révélation immédiate puisqu’elle prit la parole et donna sa réponse. Je ne l’entendis pas, j’étais bien trop concentrée. Raah, allez couillone réfléchis ! pensais-je, bêtement. Au bout de quelques secondes, j’entendis plusieurs autres personnes prendre leur baguette et lancer le sort sur leur bloc de cuivre. Ah oui, j’avais presque oublié ça…
A mon tour alors, je décidai de pointer ma baguette vers le gros bloc posé sur ma table et prononçai la formule en me rappelant des gestes d’Azphel : « Diffindo Metallum ». La formule sembla marcher puisque le métal était maintenant devenu gélatineux lorsque j’appuyai ma baguette dessus. Je ne pus m’empêcher d’échapper un petit sourire d’imbécile heureuse, mais je m’arrêtai immédiatement lorsque je me rendis compte que j’étais encore en train de secouer mon bloc de gélatine avec ma baguette. Je posai alors cette dernière sur mon bureau, comme pour m’éviter de la prendre et de « trituller » encore une fois ce que j’avais en face de moi, puis décidai d’observer un peu plus les gens de la classe et que j’allais devoir quitté sous peu…

Ce fut à ce moment-là que j’aperçus Ethan. Toujours aussi élégant et aussi beau… J’avais entendu dire qu’il était devenu Préfet de Serdaigle, ce qui me rendit vraiment heureuse pour lui. Comment allais-je lui dire « au-revoir » ? Ou même « Adieux » ?….
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


RE/ COURS

Message par : Evangeline Flynn, Dim 1 Déc 2013 - 10:23


Amalia posa un doigt sur les lèvres de la Serdaigle, pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas seule dans la pièce. Eva sentit ses yeux bouillonner et mordit ses lèvres pour contenir ses larmes. Amalia, c'était sa grande soeur de coeur, depuis qu'elle était arrivée. Et Poudlard sans Amalia... C'était inimaginable!

- Oh… Oui, pourquoi pas. Mais tu sais, ce ne sont pas des adieux. Je ne pars pas définitivement. Je finirais bien par revenir… Un jour. Toi aussi, tu vas énormément me manquer.

La voix d'Amalia tremblait un peu. Mais elle avait raison, bien sûr; le monde ne se résumait pas à l'académie de Poudlard, et leurs chemins se recroiseraient un jour où l'autre, forcément. Le cours commença, mais Eva n'avait pas, ou plutôt plus du tout envie d'y participer. C'est donc d'une oreille distraite qu'elle écouta Azphel:

Bon ! Nous allons donc directement attaquer la pratique.. Nous devons les Métamorphoses d'aujourd'hui à de vieux sorciers bulgares, expliqua-t-il en pointant du doigt un vieil ouvrage ouvert sur son bureau, des sorciers qui sur la fin de leur vie ont par tout les moyens essayé d'escroquer les banques de notre monde, sans succès. Mais on peut au moins leur attribuer le mérite de sortilèges efficaces.


Le professeur attira à lui le bloc de métal cuivré sur son bureau.

¤ ¤ ¤Mais reprenons. Le procédé est relativement simple. Dans un premier temps nous allons jeter un sortilège destiné à diminuer la taille du bloc de bronze devant vous, car il est impossible de l'augmenter, du moins pas en un matériau de plus grande valeur. La formule inventée se nomme Diffindo metallum. Le Diffindo est d'ordinaire utilisé pour découper un objet, mais dans cette formule vous verrez qu'il va simplement agir de manière à ramollir votre bloc de bronze, à le rendre prêt à se métamorphoser en un autre métal. Comme ceci :


Le métal devint, à la grande surprise de la Serdaigle, aussi mou et malléable que de la gelée, prenant une consistance étrangement flasque.

- Il n'y a rien de compliqué dans ce sortilège et son efficacité n'est plus à démontrer ; il est accessible à n'importe quel sorcier de premier cycle et ne comporte presque aucun risque d'échec, ce qui n'est pas le cas pour la deuxième partie de cette métamorphose. Quelqu'un peut-il me donner un exemple concret d'une magie qui peut faire croire à un enrichissement mais qui finit toujours par disparaître ?


Là encore, une autre élève s'empressa de répondre à la question. Tant pis, et de toutes façons Eva n'avait aucune idée de la réponse. Elle soupira, attira à elle l'énorme bloc de métal (à l'aide de la magie car il pesait bien trop lourd!).

"Diffindo Metallum"
, soupira t-elle sans entrain.

Il ne se passa absolument rien.

"Tss... Diffindo Metallum!"
, recommença t-elle exaspérée au plus haut point.

Cette fois, le bloc de métal prit une consistance molle et gélatineuse à peu près semblable à celle obtenue par Amy à côté d'elle, et que cette dernière s'amusait à faire trembloter à l'aide de sa baguette magique.





Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Azphel, Mar 3 Déc 2013 - 7:40


¤ ¤ LR ¤ ¤  Azphel étais assis de manière peu académique sur son bureau et regardait ses élèves d'un air étrangement vide, observant les nouveaux venus dans sa classe et l'intérêt pour son cours. Les réponses à ses devinettes ne tardèrent pas et ce ne fut pas une surprise pour lui de voir deux Serdaigle lui répondre en premier, deux nouvelles têtes en Métamorphose mais qui ne dérogeaient pas au stéréotype intellectuel de leur maison. Il se contenta d'acquiescer d'un signe de tête aux paroles de la jeune Naya et de sa camarade Popy  ; il n'était pas du genre à crier "Bravo, 5 points pour Serdaigle" ni pour une autre maison en plein cours, la répartition des points bonus restait à sa discrétion.

Heather, une jolie Serpy donna l'autre réponse qu'il attendait et le professeur hocha de nouveau la tête.

- C'est bien ça, leur dit-il à toutes les trois en s'emparant de sa baguette. (Alors qu'il continuait de parler, il regardait à présent un cahier ouvert sur son bureau où s'inscrivait des points pour les maisons). De toute l'histoire de la magie nous avons bien cette certitude, il est impossible de s'enrichir grâce à elle. Et l'or de farfadets... est malheureusement une des pires escroqueries que nous connaissons, mais j'ai le regret de vous annoncer que le cours d'aujourd'hui n'est pas destiné à vous faire entrer dans le top dix des sorciers les plus riche de Grande-Bretagne.

¤ ¤ ¤Le professeur sauta de son bureau pour aller vagabonder entre les tables et juger de ses élèves. La majorité d'entre eux avez réussi du premier coup, et mis à part pour la plus distraite des griffons, il n'y eut pas d'incident notable.

- Bon, reprit-il en retournant derrière son bureau récupérer sa baguette. Le sortilège suivant n'est pas répertorié, il n'est pas classé par le Ministère de la magie, aussi il est assez difficile de juger de sa difficulté, bien qu'il n'est pas dangereux. Mais si j'en crois les essais de ses inventeurs, de la force du sorcier et de sa maîtrise de la magie dépendrait la masse d'argent finale...
Mais n'ayez crainte
, dit-il pour rassurer ses élèves, normalement nous devrions tous voir un résultat à l'issu de notre métamorphose. (Azphel n'aimait pas mentir à ses élèves, mais il venait de le faire avec une assurance rare, il n'avait aucune idée du résultat final du sortilège et de la garantie de réussite).

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Il se tourna vers son tableau et d'un moulinet du poignet, y inscrivit la formule Metamorphosis Metallum Argentum. Une fois cela fait il retourna se positionner à côté de son bloc de bronze à l'apparence molle, qui semblait paré d'un manteau de brume. Il pointa sa baguette droit sur le bloc et resta une seconde immobile sans rien prononcer, se rendant compte à quel point il était stupide de faire une démonstration d'un sortilège réussi sans l'avoir testé au préalable. Excluant l'impression d'idiotie de ses pensées, il prononça avec toute l'assurance dont il était capable la formule :

- Metamorphosis Metallum Argentum.

¤ ¤ ¤Un trait de lumière argenté qui donnait l'impression d'être solide s'extirpa de sa baguette, reliant son extrémité au bloc de bronze gélatineux pendant plusieurs secondes. L'étrange brume s'épaissit alors d'avantage et Azphel eut la surprise d'en voir descendre de son bureau. La formule semblait agir, mais il était bien difficile de dire en quoi, car l'on ne pouvait voir le bloc de bronze qui se transformait.
¤ ¤ ¤Après une bonne minute, le jais d'argent cessa au bout de sa baguette et Azphel resta à contempler le bloc de bronze, toujours camouflé dans cette sorte de vapeur hivernale (qui bizarrement, était tiède), probablement dans la même expectative que ses élèves. Après un long moment, le sortilège eut un effet rétroactif et on put voir la brume qui remontait lentement vers son bureau et le bloc de bronze.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Tel un enchantement s'estompant, le bureau d'Azphel réapparut finalement, et l'espace d'un instant, il crut qu'il n'y avait plus rien d'autre. Mais là où se tenait auparavant un bloc imposant de bronze se trouvait maintenant un petit morceau d'argent qui luisait d'une lueur blanchâtre, pas plus gros qu'un cailloux quelconque. Un large sourire apparut sur le visage d'Azphel, qu'il ne put s'empêcher de partager avec sa classe - de mémoire, il ne s'était pas senti aussi soulagé d'avoir réussi un sortilège depuis longtemps, mais surtout il avait eut peur de passer pour un couillon devant sa classe.
¤ ¤ ¤Il s'empara du morceaux d'argent et le présenta à la classe dans la paume de sa main, comme s'il donnait un sucre à un cheval. Il s'était attendu à voir un morceaux d'argent un peu plus gros et comprenait maintenant la frustration qu'avaient pu ressentir les sorciers bulgares. Il se demandait s'il était possible de n'avoir aucun résultat avec le sortilège.

- Et bien, dit-il à ses élèves d'une voix malgré tout assurée, il semblerait que la métamorphose fonctionne parfaitement. C'est à votre tour d'essayer maintenant. Et surtout ne doutez pas de vous et exécutez la formule avec beaucoup de conviction.

¤ ¤ ¤Azphel ne doutait pas de ses élèves, mais il espérait les voir avec un résultat semblable au sien, pour ne pas donner raison aux auteurs du livre qu'il avait déniché.
¤ ¤  ¤Il posa le petit morceaux d'argent sur son bureau et adressa des sourires plein de confiance à ses élèves pour les encourager à poursuivre la métamorphose. Avant de pouvoir observer les premiers résultats il alla dans le petit bureau qui jouxtait la salle de classe - son bureau privé en fait - gratifia Kivol d'une petite caresse et récupéra dans un tiroir un objet enfermé dans un bout de tissu. I l'ouvrit rapidement pour admirer une belle émeraude qui paraissait elle aussi toute ramollie. Lui adressant un sourire satisfait, il replia le tissu et la fourra dans sa poche avant de regagner la classe.

¤ ¤ DO ¤ ¤ On pouvait déjà voir l'étrange brume qui s'échappait des tables des élèves les plus aventureux. Gardant un œil sur ses disciples, il s'assit derrière son bureau, s'empara d'une plume et d'un petit parchemin où il commença à rédiger un mot à l'attention d'Amalia, se permettant un regard affectueux vers les jolis yeux noisettes de la Serdaigle. Le message était simple et contenait une invitation à se revoir à Londres ou dans un bar.
Revenir en haut Aller en bas
Naya O'Conell
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Naya O'Conell, Mar 3 Déc 2013 - 11:33


La jeune Serdy émit une moue déçue, ne connaissant pas encore le fonctionnement de ce professeur elle s'était attendue à rapporter quelques malheureux points à sa maison. Résignée et un peu boudeuse elle regarda Popy avant de se concentrer sur son bloc de cuivre. Elle avait pu observer les résultats mitigés selon les élèves et déglutit avec difficulté. Elle retroussa ses manches, sortit sa baguette et fronça les sourcils.
*Bon d'abord la première étape...*

Elle agita sa baguette en prononçant la formule:

-Diffindo Metallum

Aussitôt une lumière bleue jaillit de sa baguette entourant le métal. La jeune fille sentit alors comme un courant d'air chaud rebondir sur sa joue. Elle constata avec ravissement que le cuivre devenait moelleux, de plus en plus mou.
*Ouf, bon ça c'est fait!*

Naya regarda les élèves plus âgés qui s'étaient aventurés dans la seconde étape de la métamorphose. Elle les observa attentivement avant de se lancer. Des élèves bavardaient de-ci de-là et de choses et d'autres. Elle regarda son cuivre mou et se sentit tout d'un coup un peu seule. La baguette baissée et le regard vide elle jeta le sort sans aucune conviction emportée qu'elle était par un sentiment d'impuissance et d’inexistence.

-Metamorphosis Metallum Argentum

R
ien ne se produisit. Déçue Naya baissa la tête pour cacher ses yeux qui s'embrumaient. Elle retenta l'expérience deux autres fois qui se soldèrent par deux autres échecs. Dépitée elle posa sa baguette et croisa les bras sur son cœur. Elle se sentait nulle et abordait la difficulté amèrement. Elle leva la tête vers le bureau du professeur: il semblait occupé à rédiger une lettre. Elle soupira de mécontentement d'elle-même.

-Pfff...
Revenir en haut Aller en bas
Popy Bleu
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Popy Bleu, Mar 3 Déc 2013 - 20:27


Popy pendant ce temps avait essayer d'effectuer la première demande du professeur. Elle rêvassait tellement sur ses idées.

Elle sortit sa baguette et dit clairement :

- Diffindo Metallum -rien ne se produisit.

La bleu argenté essaya alors à plusieurs reprise regardant un peu tout autour d'elle. Pourquoi n'y arrivait-elle pas..

Le professeur dit ainsi:
-  C'est bien ça, de toute l'histoire de la magie nous avons bien cette certitude, il est impossible de s'enrichir grâce à elle. Et l'or de farfadets... est malheureusement une des pires escroqueries que nous connaissons, mais j'ai le regret de vous annoncer que le cours d'aujourd'hui n'est pas destiné à vous faire entrer dans le top dix des sorciers les plus riche de Grande-Bretagne. - puis il reprit - Bon,le sortilège suivant n'est pas répertorié, il n'est pas classé par le Ministère de la magie, aussi il est assez difficile de juger de sa difficulté, bien qu'il n'est pas dangereux. Mais si j'en crois les essais de ses inventeurs, de la force du sorcier et de sa maîtrise de la magie dépendrait la masse d'argent finale...
Mais n'ayez crainte, normalement nous devrions tous voir un résultat à l'issu de notre métamorphose.



La Serdaigle fit un sourire, elle le pensait bien qu'elle en savait des choses. Elle était contente. Elle qui ne participait guère habituellement avec sa timidité. En revanche pour le premier sort..ce fut une catastrophe. Si le premier, simple, elle n'y arrivait pas alors le deuxième..pire -pensa-t-elle. Elle se tourna et dit à Naya discrètement

- Courage, l'important c'est de participer. -suivit d'un sourire -


Popy reprit sa baguette en attendant que le professeur finisse sa demonstration quand celui-ci déclara:

- Et bien, il semblerait que la métamorphose fonctionne parfaitement. C'est à votre tour d'essayer maintenant. Et surtout ne doutez pas de vous et exécutez la formule avec beaucoup de conviction.

Une grimace surgit du visage de la belle. Que ça fonctionne, oui en même temps c'est un professeur. Bon, calme se dit-elle, après tout qui ne tente rien, n'a rien.
Elle pointa sa baguette sur la bloc et dit d'une voix clair et assurée - Metamorphosis Metallum Argentum - Et attendit un instant. Un brume apparu et la blondinette fut surprise.

- Pro..professeur ? -un instant après elle découvrit le même résultat que celui-ci - *d'une toute petite voix timide* Est-ce normal que mon premier sort soit une catastrophe alors qu'il est simple et que celui-ci.. -elle resta perplexe ne finissant sa phrase, laissant sa baguette tomber au sol..-
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Ethan Wood, Jeu 5 Déc 2013 - 22:49


Après avoir effectué les sortilèges demandés par le professeur, j'avais posé ma baguette et regardais mon travail achevé avec satisfaction, bien sûr, ce n'était que le début mais je m'étais toujours satisfait des petites choses agréables de la vie. Certaines personnes pouvaient trouver cela étrange mais c'était vrai, j'étais heureux d'avoir réussi mon sortilège. Pas de quoi en faire tout un plat non plus mais cette seule satisfaction personnelle réussissait à me redonner le sourire. On me demandait souvent : Comment arrives-tu à toujours garder le sourire ? Quel est ton secret ? C'était simple, il voyait toujours le côté positif des choses, toujours positiver. Tout se résumait en quelques phrases. Plus facile à dire qu'à faire. Alors que j'étais en train d'observer Amalia, le regard rêveur, la voix de Liam interrompit mes pensées.

- Alors, comment elle s'appelle la future miss Wood que tu regardes depuis un moment?

Je me retournai doucement et rougis jusqu'aux oreilles. Comment avait-il deviné ? C'était aussi voyant que ça ? Je ferai mieux d'apprendre à cacher mes émotions, ce serait utile pour l'avenir, me conseillai-je. Et puis, si Liam avait su deviner en quelques secondes mes pensées, c'était soi qu'il était médium, soit que mon esprit se lisait aussi facilement qu'un livre ouvert. Bien sûr, je connaissais la réponse, Liam ne ferait sûrement jamais carrière en tant que médium et ne cachait sûrement pas une boule de cristal sous sa table. Je me tapai doucement le front comme pour me punir d'avoir été aussi idiot. Qu'allai-je lui répondre maintenant ? Je ne pouvais pas lui mentir, il s'en douterait et prendrait peut-être cette pudeur comme un geste de rejet envers lui. Or, ce n'était absolument pas le cas. Je soufflai alors doucement, comme pour faire évacuer les rougeurs qui s'étaient installées sur mes pommettes et lui répondis.

- Elle... Et bien, elle s'appelle Amalia. Je l'ai rencontré à Pré-au-Lard, mais, je n'ai aucune chance, et puis, elle quittera bientôt Poudlard. Ce serait un miracle si je la retrouve dans plusieurs années...

Je souris légèrement à Liam comme pour lui faire comprendre que je ne voulais pas lui en dire plus et restai dans cette position à observer Amalia. Elle allait vraiment me manquer, même si je venais à peine de la rencontrer, sa mine réjouie et son attitude un peu fofolle me manquerait certainement. C'était une boule d'énergie positive qu'elle communiquait à chaque personne se trouvant dans la même pièce qu'elle. Je voulais lui dire Adieu, mais pas d'un simple signe de la main et d'une parole insouciante. Non, je voulais préparer quelque chose pour elle, quelque chose de beau, de pétillant, comme elle. Pourquoi pas une fête ? Ou bien une virée à deux ? J'hésitais, ne voulant pas la rebuter, puis, soudain le professeur prit la parole. Je me retournai, me munis de ma baguette et me remis à boire ses paroles.

-  C'est bien ça, De toute l'histoire de la magie nous avons bien cette certitude, il est impossible de s'enrichir grâce à elle. Et l'or de farfadets... est malheureusement une des pires escroqueries que nous connaissons, mais j'ai le regret de vous annoncer que le cours d'aujourd'hui n'est pas destiné à vous faire entrer dans le top dix des sorciers les plus riche de Grande-Bretagne.

Le professeur s'était adressé à deux jeunes Serdaigle et une Serpentard, en les félicitant d'un humble geste de la tête de leur bonne réponse. Encore une fois, Serdaigle démontrait ses aptitudes intellectuelles si l'on pouvait appeler cela de la sorte. Cependant, il lui semblait que les verts et argent reprenaient du poil de la bête et n'hésitaient pas à répondre aux questions du professeur, peut-être se sentaient-ils une âme de Serdaigle dans leur subconscient ? Azphel sauta alors de son bureau et zigzagua entre les tables pour jeter des coups d'oeil aux pupitres des élèves où les résultats de leurs sortilèges s'affichaient, puis il reprit la parole.

- Bon, le sortilège suivant n'est pas répertorié, il n'est pas classé par le Ministère de la magie, aussi il est assez difficile de juger de sa difficulté, bien qu'il n'est pas dangereux. Mais si j'en crois les essais de ses inventeurs, de la force du sorcier et de sa maîtrise de la magie dépendrait la masse d'argent finale...
Mais n'ayez crainte, normalement nous devrions tous voir un résultat à l'issu de notre métamorphose


Azphel se tourna vers son tableau et d'un geste de sa baguette, inscrivit la formule suivante : «Metamorphosis Metallum Argentum». Il retourna ensuite se poser derrière son bloc de cuivre qui ressemblait désormais plus à de la gelée qu'autre chose et pointa sa baguette droit sur le bloc. Il resta une seconde immobile sans rien prononcer comme s'il avait été pétrifié, et dit avec une assurance qu'il semblait engloutir au fond de lui.

Metamorphosis Metallum Argentum.

Puis, un trait de lumière argenté s'extirpa de sa baguette, reliant son extrémité au bloc gélatineux pendant plusieurs secondes. L'étrange brume s'épaissit alors d'avantage et Azphel eut la surprise d'en voir descendre de son bureau. La formule semblait agir, mais il était bien difficile de dire en quoi, car l'on ne pouvait voir le bloc de bronze qui se transformait. Après une bonne minute, le jais d'argent cessa directement au bout de sa baguette et Azphel resta à contempler la substance, caché derrière une sorte de brouillard vaporeux. Après un long moment, le sortilège eut un effet rétroactif et on put voir la brume qui remontait lentement vers son bureau et le bloc de bronze.

Tel un enchantement qui s'estompe, le bureau d'Azphel réapparut finalement. Mais là où se tenait auparavant un bloc imposant de bronze se trouvait maintenant un petit morceau d'argent qui luisait d'une lueur blanchâtre, pas plus gros qu'un cailloux quelconque. Un large sourire fendit le visage d'Azphel. Le professeur s'empara du morceau d'argent et le présenta à la classe dans la paume de sa main. J'étais assez étonné par la taille du petit caillou, je m'étais attendu à quelque chose de plus imposant venant d'Azphel mais il y a bien un début à tout.


Et bien, il semblerait que la métamorphose fonctionne parfaitement. C'est à votre tour d'essayer maintenant. Et surtout ne doutez pas de vous et exécutez la formule avec beaucoup de conviction.

Ne pas douter de moi-même. Il n'y avait aucun problème sur ce côté-là, j'avais toujours eu confiance en moi et l'on m'avait souvent reproché de me lancer tête baissée avant de tâter le terrain. Avant qu'Azphel n'ait dit ses dernières paroles, je me concentrai sur mon bloc gélatineux, pressé de mettre en pratique ses conseils. Je pointai avec conviction le bloc de métal et d'une voix assurée, je prononçai la dite-formule.

- Metamorphosis Metallum Argentum.


J'attendis quelques secondes, avide de voir le résultat. Je ne dus pas attendre longtemps, déjà, un trait de lumière argenté sortit du bout de ma baguette, semblable à celui d'Azphel, et vint se relier au bloc de bronze. Alors, une épaisse brume commença à envelopper mon pupitre et je ne pus distinguer ce qui m'entourait, seul mon bloc était encore visible. Je n'avais pas peur, je savais ce que faisait le professeur et je lui accordais mon entière confiance. Puis, une bonne minute plus tard si ce n'était plus, la lumière argenta s'arrêta net au bout de ma baguette. Le bloc de bronze était cependant toujours recouvert d'un épais manteau gris. Après, quelques moments de patience, le sortilège s'estompa et la brume s'évapora. À l'ancien emplacement du bloc de bronze se trouvait un petit caillou argenté, jumeau de celui d'Azphel. J'avais réussi mon sortilège. Je le pris dans mes mains, comme pour essayer de le peser. Eh bien ! Tout un cinéma pour ça ? Il n'y a pas de quoi en faire un plat ! Je reposai le petit caillou et reportait mon regard sur Azphel, peut-être m'avait-il vu faire ? Seulement, il était en train d'écrire une lettre pour je ne sais quel destinataire. Il semblait agité et tourmenté. Frottant le parchemin d'une écriture vive.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Heather Wells, Lun 9 Déc 2013 - 18:10


Heather sembla étonnée qu'elle sois la seule à connaître l'existence des farfadets et de leur or légendaire. Pourtant, cela faisait partie du folklore, son folklore. Les fans de Quidditch aurait du le savoir puisqu'ils étaient les mascottes de l'équipe d'Irlande. Ils avaient d'ailleurs la fâcheuse habitude de lancer de l'or sur le public et la Serpentard avait toujours adorer les regarder se jeter dessus comme des chiens affamés sur un os. Le plus drôle étant sans doute leur tête lorsque l'or disparaissait. La jeune femme chassa son sourire narquois et prononça distinctement la formule:

- Diffindo Metallum.

Le bloc de métal prit soudainement une forme complètement molle et s'étala sur sa table. Avec adresse, la verte et argent déplaça ses affaires pour laisser à la matière le loisir de s'étaler un peu plus, et nota sur son parchemin les réactions qu'elle avait observé.

Le professeur reprit alors son cours et leur expliqua la seconde étape à suivre pour achever l'expérience. Azphel sembla fier de leur présenter son petit bout de métal, or l'Irlandaise ne voyait pas ce qui lui permettait de l'être, comme si c'était la première fois qui réussissait ce sortilège.

Concentrée, comme à son habitude quand elle devait exercer un sortilège digne de ses talents, elle visant la forme flasque de sa belle baguette, elle prononça la seconde formule:

- Metamorphosis Metallum Argentum.

Heather n'eut pas à attendre longtemps avant qu'un jet de lumière blanche identique à celui de l'enseignant ne frappe le cuivre. Une épaisse purée de pois s'éleva alors jusqu'à en le recouvrir totalement. Cette vapeur blanche lui rappelait le brouillard matinale qui recouvrait les collines irlandaise en hiver. Sauf que lorsqu'elle approcha sa main, une douce caleur envahit l'extrémité de ses doigts. Elle eu d'ailleurs la bonne idée de ne pas plonger sa main dedans, qui sait ce qu'elle aurait pu devenir. Le filet candide recouvra toute sa table sans pourtant tomber par comme pour le professeur.

Petit-à-petit, la brume s'atténua jusqu'à disparaître complètement. La cinquième année découvrit avec bonheur qu'un bout de métal argenté de taille modeste, légèrement inférieur à celui d'Azphel, trônait au milieu de sa table.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Second cours de Métamorphose.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Second cours de Métamorphose.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.