AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 11 sur 12
Au fin fond de l'Allée des Embrumes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Maître de jeu, Ven 12 Jan 2018, 18:10


Le membre 'Mangemort 08' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 23
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Sam 13 Jan 2018, 00:54


Y’a comme un déclic, un déclenchement. Le terrorim dans la tronche de Kalén, ce n’était peut-être pas la meilleure idée de ta vie. Y’a un mouvement, une modification dans le comportement de ta collègue. Quelque chose que tu ne lui connaissais pas, que tu n’avais jamais vu. Une appréhension qui se loge au coin de ta tête, au creux de ton ventre. Ce n’était pas le bon sort, pas du tout. Le premier sortilège n’atteint pas Evan, tandis que le deuxième – impardonnable – le touche de plein fouet. Tu retiens un cri de surprise alors que tu le vois qui bascule en arrière, s’écroule sur le sol.

Tu restes interdite, là, à l’observer, lui, ton alter-ego, qui encaisse le sortilège, qui se relève, difficilement. Et ta respiration se saccade, s’entrecoupe, ton cœur bat la chamade et rien, aucune de tes pensées n’arrivent à reprendre le contrôle de ton esprit. Et là tu comprends, tu sais ce qu’il va se passer. Un regard pour Kalén, et ton corps reste toujours bloqué, incapable du moindre mouvement. Tu l’entends qui, dans un souffle, délivre le sortilège qui expulse Kalén au loin. Cette fois-ci, tu réagis.

Tu te places entre les deux, baguette dans ta main, visant Kalén. Si tu te savais capable d’arrêter ton compagnon, tu ignorais la soudaine colère qui avait pris Kalén en grippe. « BLOOM ». Tu hurles son nom à plein poumon, qu’elle t’entende, qu’elle t’écoute. Qu’elle se raccroche à la réalité où elle semblait avoir perdue pied. « BLOOM, CESSEZ LE FEU ». Ce n’était qu’un exercice. D’un geste de ta main libre, tu demandes à Evan d’enlever ce fichu masque, cette fichue cape. « CA SUFFIT KALEN », et doucement, tu te rapproches d’elle, la tenant toujours en joue. Inspiration, expiration, et tenter, en vain, de reprendre le contrôle de cette respiration fuyante, inquiète. De cette situation qui avait viré au drame en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Kalén avait lancé un impardonnable sous l’effet d’un terrorim. Tu ne t’attendais pas vraiment à ça d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Kalén Bloom, Lun 15 Jan 2018, 20:18


Le sort a ricoché à mes pieds. Je n'ai même pas le temps de savourer ma victoire que, déjà, le voilà qui a riposté. Mes sens se brouillent, ma vue s'étiole. Mon ouïe ne répond plus. Seul un sifflement intense inonde mon esprit embrumé par le chaos. Je me sens projeté un arrière. Mais il n'y a pas d’atterrissage.

C'en est trop. Je suis déjà parti.



La douleur est intense. Kalén peine à ouvrir les yeux derrière cet écran de poussière et de gravats qui l'entourent. Chaque centimètre carré de son corps lui fait mal, certains plus que d'autres. Elle sent que le moindre mouvement lui couterait cher, alors elle reste là, étendue, à attendre, peut-être un deus ex machina qui viendrait la sauver.
Ses doigts se refermant sur du vide lui font comprendre que sa baguette a disparu. Peut-être n'est-elle qu'à quelques mètres d'elle, mais l'absence du contact rassurant du bois lui donne l'impression d'être nue, dans cette ruelle pleine de dangers.

Pourtant, alors que, peu à peu, l'insupportable sifflement qui étouffe ses oreilles se résorbe, un autre son apparait. Une voix qu'elle connait bien et... son nom, comme la première fois, dans la salle du Ministère.

Elly lui parle. Elle lui demande de cesser le feu. De... De quoi ? Mais elle n'a rien fait d'extraordinaire, tous ses sortilèges ont été un échec.
Elle entend des pas, qui se rapprochent. Il fallait qu'elle voit, qu'elle ouvre les yeux. Déployant des efforts surhumains, elle parvient à soulever une paupière alourdie par une ecchymose. C'est sa cheffe qui se rapproche d'elle, la baguette levée avec méfiance dans sa direction.

La scène aurait presque pu lui arracher un éclat de rire s'il elle n'avait eu peur de briser ses côtes sous l'effet de la joie. Elly la maintenant en joue ? Avec un air soucieux, presque... effrayé ? sur le visage. C'était impossible, Elly n'avait aucune raison d'avoir peur d'elle.
Un sourire alors, à défaut d'un éclat. Elle parvient malgré tout à ouvrir la bouche et à articuler :

"Pourquoi c'est moi que tu pointes avec ta baguette ? J'ai pas encore prêté allégeance au Seigneur des Ténèbres."

Le sourire s'intensifie avant de se tordre en une grimace de douleur. Elle avait un muscle ici ? Certainement, car il la faisait très nettement souffrir.

Alors, serrant les dents et étouffant un cri de douleur, elle se hissa, lentement sur ses avants-bras, tentant de retrouver une position assise.
Elle se frotta le visage, enlevant la poussière et le sang qui lui tombait devant les yeux et trouva enfin sa baguette, tombée à quelques mètres de là.
Ses yeux bleus d'une normalité déconcertante se posèrent alors sur Elly, brillants d'un éclat d'incompréhension face à son attitude. Avec ça, elle en avait presque oublié la présence de l'étrange agresseur au fond de la ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Mangemort 08, Lun 15 Jan 2018, 22:00







En une seconde, tu avais vu ton sort rugir de ta baguette, explosant aux pieds de Kalén et l'expulsant. Puis, dans les méandres de la détonation, Elly, qui s'était mise entre vous deux, et d'un seul coup derrière la douleur que tu ressentais, la réalité de la situation reprenait ses droits. Et tu abaisses directement ta baguette, comme si tu revenais à toi, restant comme stupéfait en te demandant ce que tu venais de faire.

Sous la pluie battante et la pénombre persistante, tu ne voyais pas l'Auror, ce qu'elle était devenue. Et si tu l'avais gravement blessée ? Et tu entends alors les cris de ta compagne, à l'égard de Kalén, alors tu te mets à marcher lentement dans leur direction, imaginant que quelque chose n'allait pas, au delà de ton dernier sortilège qui n'avait peut-être pas été sans conséquence.

Tu vois les gestes de ta belle, et tu enlèves ce masque blanc que tu avais arboré pour la soirée, le laissant tombé sur les pavés trempés et il a tôt fait de se faire embarquer par les gouttes tumultueuses et sans gênes. Tu rabats la capuche de ta cape sortie pour l'occasion, découvrant ton visage que tu projetais un instant au ciel, comme si tu implorais à la pluie battante qu'elle soigne la plaie à l'arrière de ta tête, poursuivant ta marche vers les deux femmes.

Tu entends des bribes de mots couverts par l'eau, et tu vois Kalén qui arrive tant bien que mal à se redresser. Tu soupires, rassuré de sa situation, au moins tu ne l'avais pas blessée gravement, ou elle serait encore certainement étendue sur le sol comme un mannequin d'entrainement.

Tu ranges ta baguette, avançant vers Elly qui semblait tenir en joue Kalén, comme si elle était une menace. Et tu marches jusqu'à t'arrêter, essoufflé après ce qui t'était arrivé, à ses côtés. Vous échangez un regard et tu lui laisses un « Ça va... » comme pour devancer les questions qui pourraient lui venir, et même si tu sentais une bonne partie de ton corps endolori et habillé de plusieurs entailles. Tes yeux se posèrent sur la sorcière à terre qui semblait secouée.

« Kalén... Je crois qu'on peut dire, que pour un véritable entrainement en mise en situation, tu y es pas allé de main morte... Content de voir que tu as l'air de pas trop mal aller de ton côté... Mais j'avais bien mangé avec ton dernier sort, fallait que je me venge... »

Ton regard alternait entre la nouvelle Auror et ta belle. Tu étais bien content que ce duel improvisé touche à sa fin. Beaucoup de sorts loupés, mais son dernier t'avait tout de même bien sonné. Comme le tien lui avait rendue la pareille. Maintenant il n'était plus l'heure des masques, mais de panser les quelques plaies et d'analyser tout cela à tête reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Lun 15 Jan 2018, 22:51


Une phrase s’extirpe des lèvres de ta collègue, et bien que tes sourcils s’arquent sous le coup de ce que tu viens de voir, ta baguette, aussitôt, s’abat. Y’a quelque chose de différent, d’inquiétant dans la lucidité subite de Kalén. Comme si, l’espace d’un instant, elle n’avait pas été elle-même. La phrase aurait presque pu te faire sourire si elle n’avait pas balancé un sortilège de cette force à l’homme qui partageait ta vie – et qui faisait son entraînement ce soir.

Tu l’entends, derrière, qui s’approche, délaissant le masque, la cape, qui faisait de lui ce qu’il n’était pas. Enfin, ce qu’il était, sous un autre masque. Mais cela, Kalén ne le savait pas. Ou pas encore. Tu ne sais pas trop à dire vrai. Tu l’entends qu’il parle à Kalén, mais toi, tu restes interdite, la fixant toujours, avant, enfin, de lâcher quelques mots « C’était un simple entraînement Kalén ». Pique acerbe, avant de lancer une attaque plus virulent « Ce genre de sortilège ! Pour ton premier jour ! Tu avais quoi dans la tête ! Tu n’étais même pas certaine d’avoir à faire à un mage noir ! ». Douleur dans la gorge, ce n’est pas que tu as crié, mais presque …

Non, en fait, tu as clairement hurlé sur ta recrue. Cherchant à comprendre le changement de comportement que tu as perçu, cherchant à comprendre pourquoi, malgré la pluie battante et l’absence de visibilité elle avait lancé ce genre d'attaque sur une cible dont elle ignorait tout.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Kalén Bloom, Lun 15 Jan 2018, 23:01


[HRP = Ploup, pour rappel, en fait je n'ai pas lancé l'Endoloris ! C'était un Electrocorpus, donc pas d'impardonnable :mm:]


Les yeux de Kalén s'agrandirent en voyant le mage soulever son masque pour faire apparaitre le visage... d'Evan ! Impossible ! Quoi ? C'était donc lui "Mangemort" de la ruelle ? Alors là, c'était bien joué, ils avaient orchestré cela pour qu'elle puisse s'entrainer en toute sécurité. C'était une bonne idée qui lui arracha un grand sourire !
Grand sourire qu'elle tourna vers Elly avant de constater son regard mécontent. Au même moment, elle entendit les mots d'Evan, et tiqua sur le "dernier sort".

Mais elle n'eut pas le temps de poser sa question que, déjà, la colère de l'Auror déferlait sur elle.
Kalén garda les yeux écarquillés devant les mots d'Elly. Bon, ses performances n'avaient, certes, pas été excellentes, mais elle ne voyait pas de quoi elle parlait. C'était quoi ce sort ? Elle s'était simplement contenté de balancé une petite boule de feu qui n'avait finalement pas fait beaucoup de dégâts... Quant à son Vicero... Evan devait en rire encore.

"Euh... lâcha-t-elle enfin lorsque Elly eut fini. Je suis vraiment désolée mais je vois pas de quoi vous parlez... Le dernier sort que j'ai lancé c'était le Vicero raté et après..."

Quelques images d'horreurs lui revinrent en tête et elle ferma brutalement les yeux pour les chasser de son esprit.

"...après tout est devenu cauchemardesque. A tel point que je me suis évanouie. Quand je me suis réveillée, j'avais mal partout, c'était il y a quelques secondes."

Elle s'interrompit et les regarda tour à tour, toujours assise sur les dalles de la ruelle, laissant l'eau infiltrer peu à peu le tissu de sa cape.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Mangemort 08, Mar 16 Jan 2018, 01:11







Tu regardes Kalén, et tu écoutes le déluge qui s'abat sur elle venant de ta compagne. Clairement, si tu doutais qu'elle était restée en retrait et avait voulu s'assurer que tout se passe bien, là tu avais la preuve que de te voir tomber lourdement peu avant n'avait pas été pour lui plaire. Et évidemment entendre cela te ravissait d'une part, et d'une autre tu ne te permettrais pas d'intervenir dans leur conversation.

Car elle était sa cheffe, et si cet entrainement avait été tout ce qui pouvait être de plus officieux, - surtout quand le faux mage noir en était en réalité un vrai -, il n'en restait pas moins que vous l'aviez élaboré pour tester ses capacités de réaction en situation de réel danger.

On ne pouvait pas dire d'ailleurs, qu'elle fit preuve d'une grande dextérité, mais tu te garderais bien de la ramener sur ce point au vu des nombreux sortilèges que tu avais envoyé tu ne savais trop où dans le décor. Peut-être qu'au fond de la ruelle un sorcier était mort et qu'il serait découvert que le lendemain...

Les mots résonnent dans toute la ruelle, à en déstabiliser le chant de la pluie et faire fuir les nuages opaques vers un pays lointain. Et Kalén répond, d'une manière des plus étranges, comme si elle avait perdu un bout de sa mémoire et surtout des dernières minutes écoulées.

Elle mentionne le Vicero, qui t'arrache un sourire en te souvenant de sa médiocrité, avant de dire qu'elle ne se souvenait rien de la suite, avant de s'être réveillée là sur le sol. Tu la regardes avec un haussement de sourcils, te demandant si elle était frappée d'une amnésie partielle, bien que ça ne pouvait pas venir de ton Bombarda puisqu'elle n'avait pas l'air de se rappeler de son sort lancé avant.

« Ton dernier sort était pas vraiment le Vicero... Avec la pluie en plus, heureusement qu'il n'était pas à pleine puissance, sinon j'aurais pu y passer... Je vais en garder quelques souvenirs... »

Ta main droite passant sur ta nuque, constatant que ton cou était devenu pourpre, et tu sentais plusieurs autres douleurs à tes coudes et dans ton dos qui te réserveraient probablement de belles surprises une fois dévêtit. Tu étais presque certain d'ailleurs, que tu avais dû te luxer l'épaule gauche, tant tes mouvements avec ce bras te soulevaient un rictus de douleur.

« Tu ne te souviens pas de ton sort ? Juste avant mon Bombarda ? Tu avais l'air plutôt sûre de toi... »

Ton regard quittait Kalén pour croiser celui d'Elly, et tu pouvais aisément lire dedans le même coté soucieux qui se trouvait dans le tien. Nouveau bourdonnement dans le crâne, comme un rappel à l'ordre, que le choc subit était plus important que tu voulais le laisser croire.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Mar 16 Jan 2018, 09:55


Elle a perdu la mémoire, le choc du sortilège lancé par ton compagnon. Tu ne vois pas autre chose. Tu fulmines, ta colère a besoin d’exulter et il semble bien qu’elle soit la cible de ta véhémence. Une latence, alors qu’elle te répond que tout est devenu cauchemardesque. Ton sang boue, bat un rythme infernal à tes tempes. Comme si l’explosion était toute proche, là, accessible, n’attendant qu’un déclencheur pour rugir comme un orage lors d’un soir d’été.

Finalement, c’est la voix d’Evan qui te ramène à la raison, qui empêche à ta colère d’éclater en de multiples morceaux. Il avait eu une chance folle, tu te rappelais, toi, encore, du sortilège qu’il avait pris, sous la pluie battante. Ce sortilège te rappelait étrangement celui qu’il avait utilisé contre toi, alors que l’un comme l’autre vous ignoriez qui était face à vous. Déglutissement alors que ce souvenir se rappelle à toi. Tes yeux se voilent instantanément. Ta colère finira par sortir, à un moment ou un autre. Et tu souffles, ta baguette toujours serrée par tes doigts, quand bien même tu ne vise plus la jeune femme.

- Tu ne te rappelle de rien ? Rien du tout ? Tu lui as balancé un electrocorpus …

Soupir qui se meurt à tes lèvres, parce que la soirée, l’entraînement qui était prévu aurait pu très mal finir, pour elle comme pour lui. Tu ne te serais jamais pardonné d’avoir perdu l’un d’eux. Jamais. Mais là, tu voulais savoir ce qui se passait, tu voulais comprendre. Main non armée tendue vers Kalén, pour l’aider à se relever – après tout, elle n’allait pas resté sur les pavés qui n’étaient sans doute pas très accueillant.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Kalén Bloom, Mer 17 Jan 2018, 21:29


Le pire, c'était sans doute la déception qui se reflétait dans le regard d'Elly. Mélange de colère et de peine. Elle la regardait, son propre regard prenant une teinte paniquée.
Laissant ses yeux passer d'elle à Evan, elle tâchait vainement de trouver une réponse dans leur expression. C'était impossible, ils avaient du rêver ! Elle n'avait rien fait de la sorte ! Jamais elle n'aurait mis en danger quelqu'un !

Les mots d'Elly lui firent l'effet d'un électrochoc (hahaha on est morts de rire). Elle sentit son cœur rater quelques battements, et resta un instant figée, sans prêter attention aux gouttes de pluie dégoulinant sur son visage.

"Qu...quoi ? Un électrocorpus...? Mais... mais non !"

Un Electrocorpus ?! Par cette pluie battante ?! Il fallait être totalement barré ! Elle attrapa la main d'Elly pour se relever, toujours bouche bée, ses yeux fixés sur Evan.
C'était impossible. Si c'était bien le sort qu'elle avait lancé, il aurait du être mort. Sous ce déluge, la puissance du sortilège aurait du être démultipliée.

"Vous avez du... mal voir. Je suis certaine que mon dernier sort était le Vicero. Je... c'est impossible..."

Mais la plaie sur le crâne d'Evan lui criait le contraire. Il s'était passé quelque chose, quelque chose qu'elle n'avait pu contrôler.
Elle songea soudain à cette nuit, des années plus tôt, dans la forêt interdite. Cette nuit où son corps s'était peu à peu abandonner. Tout contrôle lui avait échappé, au profit de celui qui l'avait sorti d'affaire...

"Owl..." murmura-t-elle enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Mangemort 08, Mer 17 Jan 2018, 23:01







Le regard que vous vous échangez est significatif, tous les deux soucieux de savoir ce qu'il était arrivé à Kalén. Ta belle elle aussi lui demande si elle ne se rappelle vraiment de rien, avant de ramener à sa raison le sort qu'elle t'avait envoyé, qui aurait pu te valoir un merveilleux séjour à Saint Mangouste au mieux, dans un cimetière au pire. Super délire.

Imaginez le cadeau de fin d'année, pour un duel arrangé, Elly aurait certainement déchanté. Soit, ce n'était pas arrivé, tu avais bien encaissé, mais au moins tu était toujours bien vivant. Tu continues d'observer la scène, comme la pluie elle persévérait à s'abattre férocement sur les pavés de la sombre ruelle, éclairée par des faibles apparitions de la lune quand les nuages arrêtaient de l'embêter.

Tu vois ta compagne qui tend sa main libre à Kalén pour qu'elle se relève. Et cette dernière, après avoir nié avoir lancé un électrocorpus, -bien que ton corps aurait voulu lui dire deux mots à ce sujet-, s'empara de la main venue à elle pour se redresser sous les cordes tombantes du ciel.

Elle semble surprise par les propos que vous teniez sur elle, et elle te lance un regard décontenancée, comme si elle doutait profondément que ça ce soit réellement passé. Encore une fois elle dit que vous avez dû vous tromper, comme si vous essayiez volontairement de lui mentir pour voir sa réaction après le duel.

Tu vois qu'elle te regarde d'un œil étrange, comme si la vue du sang l'intriguait, la faisant réfléchir davantage encore que vos mots pour réveiller ce qu'elle semblait avoir oublié. Avant qu'un murmure ne s'échappe de ses lèvres, que tu n'étais pas certain d'avoir saisi.

*All ? ... All you need is love ? Qu'est-ce qu'elle essaye de dire ?*

Pensée d'incompréhension qui te traverse, et tu regardes soucieux la sorcière. Tu te rapproches d'Elly et lui laisse quelques mots à voix basse « Je crois que j'aurais besoin que tu t'occupes de moi... », avant de reprendre cette fois pour Kalén.

« Oui... Tu m'as bien lancé ce sort... Que tu t'en souviennes ou non... On peut vérifier avec ta baguette si besoin...  J'espère juste que... Tu n'avais pas l'intention de me tuer réellement... »

Sourire nerveux s'emparant de tes lèvres. Tu ne lui en voulais pas après tout, même si les séquelles auraient pu être bien plus importantes pour toi. Mais l'essentiel était que vous sembliez aller tous les deux bien, hormis les blessures et la perte de mémoire. Tu retournes murmurer à l'oreille de ta belle, avec un sourire joueur. « Du coup va falloir que tu t'occupes de moi le temps que je sois d'aplomb, me faire à manger, ça changera... En espérant que je ne regrette pas la bouffe de Sainte Mangouste... ». Clin d'œil à son attention, et grand sourire en coin, pour détendre la situation toujours floue en la taquinant.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Lun 22 Jan 2018, 10:17


Le regard de Kalén respirait la panique à plein nez. Sur son visage une expression d’horreur était ancrée, comme si elle comprenait qu’elle avait été trop loin. Mais toujours, elle se défendait d’avoir utilisé un quelconque sortilège du genre. Elle saisit la main que tu lui tendais et se releva. Son corps semblait avoir souffert des sortilèges échangés. Elle cherchait encore à s’échapper de la réalité, avant qu’elle ne mumure quelque chose que tu n’entendis pas.

Evan, de son côté, s’amusait à faire des traits d’humour. Pourtant, l’heure n’était pas à la rigolade et le regard que tu lui envoyas ne laissa pas de place au doute : il se débrouillerait tout seul. Ta colère était telle qu’il était possible qu’elle retombe sur tout le monde à un moment ou un autre. Il cherchait à te détendre, mais il était fort possible que ton courroux lui retombe dessus également. La colère, ça se contrôle mal.

Mais finalement, c’est vers la jeune femme que tes yeux noirs se tournent. La rage battait encore à tes tempes mais plus doucement, comme si doucement, tu reprenais le contrôle de tes émotions. Néanmoins, ta baguette se redresse, et un murmure s’extirpe de tes lèvres « Legilimens ». Aussitôt, tu pénètres dans l’esprit de Kalén. Si la brume est éparse, tu ne mets pas longtemps à la dissiper, comme si un vent frais soufflait sur le brouillard de la nuit. Tu ne cherches pas à voir, non, tu cherches à montrer. Les images de ce qu’elle a fait quelques instants plutôt. Tu ne lâches pas son regard à mesure que tu lui montres ses gestes, ses actions, sa folie.

Et puis finalement, tu relâches le tout, sortilège compris. Parce que tu sais qu’elle a vu, même si tu ne sais pas ce qu’elle a compris. Tu attends donc, tout en jetant un œil à Evan. Faux vrai mangemort. C’est un coup à se tordre la nuque cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Kalén Bloom, Mar 20 Fév 2018, 22:12


Kalén ne comprenait pas. Son regard passait alternativement d'Elly à Evan, cherchant des réponses dans leurs yeux. Elle ne parvint même pas à esquisser un sourire lorsqu'Evan tenta de dédramatiser.
Non, elle se tenait là, tétanisée sous la pluie battante, à observer avec son air contrit de petite fille, la fureur prendre forme sur le visage d'Elly.
Finalement, elle baissa les yeux vers ses chaussures vernies qui pataugeaient dans une flaque de pluie salie par la ruelle, et attendit que ce noir qu'elle avait vu gonfler dans les prunelles de son amie, se déferle sur elle. Des cris, des réprimandes, tout mais pas ce silence qu'Evan tentait lamentablement de combler. Elle ne devait pas être la seule à être mal à l'aise.

Alors que, assaillie par la tension qui lui serrait la gorge, Kalén finit par lever à nouveau le regard, ses yeux croisèrent ceux d'Elly. Elle resta figée un instant à la regarder puis...

"Legilimens"

Le sort la pénétra doucement, insidieusement, sans qu'elle n'en eut réellement conscience. Elle sentit ses yeux se révulser avant que la ruelle ne disparaisse.

Alors, peu à peu, des images remplacèrent le décor. Un visage d'abord, qu'elle connaissait bien, un visage fin, presque identique au sien. Un visage masculin. C'était Owl, c'était lui qui... Lui, à sa place. Elle se voyait lever sa baguette, sans pouvoir rien contrôler. Elle entendit le son grave de sa voix, tandis que les éclairs sortaient de sa baguette. Elle vit, à travers ses yeux, le corps d'Evan chuter lourdement au sol, tremblant sous l'assaut du sortilège.
La vision continua encore quelques secondes puis s'éteignit doucement, s'étiolant vers les tréfonds de son esprit.

Alors que la ruelle reprenait doucement sa place devant les yeux de Kalén, elle se sentit vaciller. C'était impossible, il n'aurait jamais pu, il n'aurait...

"Non... non..." fit-elle fébrilement, le regard planté dans celui d'Elly, les larmes affluant doucement à ses yeux. Non, il est revenu, il est revenu, il a... il a..."

Laissant ses larmes inonder ses joues, elle s'appuya contre un mur, tâchant d'apaiser la sensation de tournis qui la harcelait depuis cette révélation.

"Elly, ce n'était pas moi, je le jure. C'est lui, il est revenu et il a pris le contrôle... à nouveau ! Je ne pouvais rien faire !"

C'en était trop pour la petite Auror. Elle s'effondra au sol, la tête dans les mains, ses yeux crachant toute la misère du monde entre ses doigts gelés.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Mangemort 08, Mer 21 Fév 2018, 00:08







Tu restais sur ta blague à ta belle, espérant lui faire décrocher un de ses sourires qui faisaient tourner la terre et soufflaient tous les nuages présents dans le ciel pour y laisser qu'un monde paradisiaque à l'odeur de Vous. Mais tu vis dans le regard meurtrier qu'elle t'envoya sans un mot, que tu pourrais te démerder pour soigner tes plaies, et que peut-être même elle te ferait dormir sur le canapé ce soir venu.

Alors tu restes un instant silencieux, ton regard fendant la pluie battante avec l'espoir d'apercevoir quelques scintillantes qui arriveraient à montrer leur splendeur devant toute cette opacité. L'eau dégoulinante sur ton visage te faisait un bien fou, et sans la présence de Kalén que peut-être tu aurais imaginé une scène torride avec ta compagne sous la pluie froide embrasant vos corps bouillants de désirs brûlants.

C'est en entendant ta belle à tes côtés, lancé un sort pour lequel tu l'avais formée, que tu reportas tes émeraudes sur Kalén qu'elle avait visé. Et tu n'avais pas besoin de parler pour savoir précisément ce qu'elle allait faire. L'apprentie Auror ne pourrait pas échapper à la vérité dormante en elle, comme toi qui trouverait là réponse à cet étrange combat.

Evidemment, tu ne vois pas ce qu'elle fouille, et tu ne peux qu'imaginer ce qu'elle y décèle de son don qui commençait à être particulièrement bien affuté. Tu attends qu'elle ait fini, et tu vois le regard qu'elle te lance, comme si elle avait eu raison depuis le début, et que ce que Kalén avait vu d'elle-même n'était pas forcément aussi joyeux qu'un donuts framboise recouvert de sucre glace.

Et la détresse de Kalén s'envole dans la ruelle silencieuse, ses mots tout juste couvés par des philtres de pluie qui continuaient de sauter gaiment sur les pavés détrempés. Tu ne mets pas longtemps à comprendre quand elle parle d'un "Il", alors que tu avais souffert de violents troubles de la personnalité dans tes premières années de sorciers (et du coup, beaucoup de cadavres laissés derrière toi, de membres arrachés, d'entrailles jetées joyeusement sur des façades et d'autres amusements du même style). Ton regard tomba sur Kalén (pas littéralement, hein je garde mes yeux quand même).

Tu la vois en larmes, qui plaide sa cause auprès d'Elly, qu'elle était devenue sujette à la seule volonté de cet autre qui habitait en elle. (sans payer de loyer en plus !) Et elle s'étouffa en sanglots dans ses mains, comme une petite enfant à qui on viendrait de cacher son doudou juste pour le plaisir de la voir le chercher partout. Bien que là vous ne pouviez pas dire "bah il est là !", non, au mieux, vous pouviez essayer de la réconforter.

Alors tu vas vers elle, pose une main sur son épaule (avec l'intention de la reprendre quand même après), et lui parle sur un ton qui se voulait compatissant.

« Inutile de t'en vouloir Kalén, c'est fait maintenant ! Quoi qu'il en soit, il faudra surveiller cela, perdre le contrôle ainsi peut causer de gros dégâts. A voir si tu sais de quoi est venu ce... mal, si je peux dire ainsi ? A toute personnalité il y a souvent une blessure profonde sous-jacente. »

Tu n'étais pas certain que tes mots aient un réel impact, mais si tu pouvais aider au moins mentalement la nouvelle recrue, tu essaierais de le faire. Après tout, elle pourrait peut-être un jour sauver la vie à ta compagne, aussi tu la voyais d'un bon œil et tu étais prêt à assurer sa sécurité s'il le fallait.

Tu reportais ton regard sur ta compagne, avec un léger mouvement de tête qui voulait dire que tu étais d'accord avec la version de Kalén, et qu'il faudrait veiller à ce qu'elle se contrôle davantage. Vos prunelles s'emmêlant, le cœur battant, pour celle pour qui tu étais prêt à tout, pour elle de qui tu étais fou.

Ton complément, celle qui t'accompagnerait dans toutes les épreuves, et pour qui tu serais prêt à défier les Dieux pour aller la protéger, prêt à braver les ouragans pour la sauver, prêt à parcourir le monde entier pour la retrouver, prêt à mourir pour qu'elle vive de son côté... Pour le meilleur et pour le pire, tu étais Sien, elle était Tienne, sur toutes les mélodies jouées par le Temps et ses chaines.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Dim 25 Fév 2018, 16:01


La jeune femme vacille sur ses jambes, et ton corps refuse de faire le moindre mouvement pour la retenir. Comme si ton corps s’était raidi, tendu sous le coup de la colère. Et rien, rien de ce qu’elle pouvait dire ferait changer les choses. Tu l’entends qui refuse la réalité, enchainant les « Non » comme si cela pouvait faire changer les faits qui s’étaient pourtant déroulés. Tu ne comprends pas trop lorsqu’elle dit « qu’il » est revenu. D’ailleurs tu ne sais même pas de qui elle parle.

Tes yeux papillonnent donc entre la jeune femme et l’homme de ta vie, cherchant une explication, une raison logique à tout cela. Avant de l’entendre qui évoque une prise de contrôle, qu’elle ne pouvait rien faire. Et puis, elle s’écroule sur le sol, la tête entre ses mains, pleurant à chaude larme qui devait sans doute réchauffée ses joues rougies par le froid. D’ordinaire, tu te serais précipité à ses côtés, mais là, tu restais à l’observer, silencieuse comme la mort.

Finalement, c’est Evan qui se déplace, s’agenouillant à hauteur de la jeune femme, posant une main sur son épaule, et lui délivrant quelques phrases réconfortantes dont il avait le secret alors que toi, tu restais interdite à les observer. « Cela t’es déjà arrivé ? De quoi cela vient-il ? De qui s’agit-il ? ». Les questions étaient nombreuses et aucune réponse ne te venait. Néanmoins tu avais besoin de comprendre ce qui arrivait à Kalén, et surtout si cela pouvait la mettre en danger dans le cadre des missions qui lui étaient confiées.

Ton regard finalement trouve celui d’Evan qui t’apaise un instant, avant que tu reportes ton attention sur la lune, couverte de quelques nuages, laissant ton visage à l’abandon de la pluie qui se faisaient de plus en plus battante. Enfin, ta respiration finissait par se calmer, comme si à mesure que l’eau inondait tes vêtements, la colère retombait doucement, et les tensions disparaissaient pour laisser place à l’incompréhension la plus totale.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Kalén Bloom, Dim 25 Fév 2018, 21:51


Tremblante, sous la pluie, Kalén ne voulait plus voir le reste du monde, affreux pupitre de son horreur. Elle crispait ses poings fermés contre ses yeux, tâchant d'empêcher tout rayon de lumière d'atteindre ses pupilles.
Le contact d'une main sur son épaule et la voix d'Evan, proche d'elle, la firent sursauter. Elle releva brutalement la tête, et fixa le sorcier qui lui faisait face, un air dément figé sur ses traits.

Il lui parlait d'une personnalité, d'une autre qu'elle. Qu'il faudrait la surveiller, et étudier sa provenance. Elle ne savait pas. Elle ne voulait pas savoir pourquoi il était revenu d'entre les morts pour hanter son esprit. Et pourquoi elle n'avait conscience de rien lorsqu'il prenait les rennes. Pourquoi ces trous noirs béants dans sa mémoire ?

Les yeux dans le vide, elle ne répondit pas de suite, ignorant les jeux de regards entre ses deux acolytes.

Elle resta un long moment, qui lui parut une éternité, immobile, à fixer l'horizon voilé par les silhouettes des maisons. Puis, la voix d'Elly résonna enfin, après une infinité silencieuse qui heurtait d'avantage le cœur de Kalén, qu'une cascade de reproches.

"Cela t’es déjà arrivé ? De quoi cela vient-il ? De qui s’agit-il ?"

Le regard se tourne immédiatement vers elle, en quête d'un sourire, d'un œil pétillant, d'une marque quelconque de chaleur. Mais rien. Rien que l'air interdit de sa mentor.
Alors, reprenant une mine basse, Kalén parle. Elle parle de ce dont elle ne s'est jamais rendue compte auparavant et qui, soudain, prend forme aujourd'hui, comme si des centaines de pièces de puzzle restées dans l'ombres se rejoignaient enfin sous le feu d'un projecteur. Enfin, elle met des mots sur ce qu'elle a, en elle, depuis si longtemps.

"J'avais un frère. Un grand frère, parti étudier à Castelobruxo et engagé dans la police magique brésilienne. En quatrième année j'ai reçu une lettre de ma mère qui m'annonçait sa mort. A partir de ce jour, j'ai commencé à... à le sentir. Dans moi, dans ma tête. Au début, c'était juste des voix... Et puis un jour, il... il a pris le contrôle. C'était... dans la forêt..."

Son regard se releva vers elle. Elle savait qu'elle comprendrait sans qu'elle eut besoin de continuer. Cet épisode que tout trois tachaient sans doute d'effacer de leur esprit. Ce traumatisme abominable.

"... c'est lui qui m'a donné la force de quitter les lieux. Il est intervenu alors que j'étais trop faible pour le faire. Il m'a sauvé la vie."

Une nouvelle pause. Pour réfléchir. Pour cette fois.

"Le Terrorim... C'est la dernière chose dont je me souviens avant qu'il n'intervienne. Je ne pouvais plus rien faire, j'étais paralysée. Il a... senti ma détresse..."

L'éclair de compréhension s'alluma dans ses prunelles.

"Il intervient lorsque je suis en danger, lorsque je ne peux plus me défendre par moi-même."

C'était évident à présent qu'elle l'exprimait clairement. Se relevant doucement, s'aidant toujours du mur de pierre, elle fixa Elly.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Mangemort 08, Dim 25 Fév 2018, 23:41







De voir Kalén ainsi te ramenait dans les profondeurs de la forêt interdite, alors que tu étais encore un élève à Poudlard (ouais je sais, un temps reculé du coup, les centaures étaient alors remplacés par des diplodocus...). A cette époque où, pris de folie, tu t'étais évanoui, sauvé alors par une de tes rares amies de l'époque, Atana Markoff (pas sûr de l'ortho, mais on s'en fout).

Amie qui avait terminé comme ex amie, quand quelques années plus tard tu l'avais trahie pour la faire piéger par tes compagnons Mangemorts. Mais de l'eau avait coulé sous les ponts depuis, et tu étais un tout autre homme qu'à l'époque. Pour autant, tu n'oubliais pas ce qui t'avait traversé, ni tes nombreuses nuits de folies après ta morsure.

Alors, en dévisageant Kalén, tu ne pouvais t'empêcher d'être parcouru par une pointe d'appréhension, un soupçon de peur, sachant qu'elle pourrait déraper n'importe où n'importe quand, et qu'il n'y aurait pas forcément quelqu'un près d'elle pour la raisonner.

Elly la questionne, visiblement fermement décidée à élucider ce mystère de fond en comble, ne donnant pas à Kalén la possibilité d'échapper à cet interrogatoire. Et de voir cette scène te ravissait, car tu voyais cela comme une protection, de la part de celle qui partage ta vie, et tu ne pouvais donc que t'en réjouir.

Vos regards se trouvent, se parlent, s'épousent dans ce mélange paradisiaque vert boisé. Alchimie d'un bonheur en perfusion qui coulait dans vos veines. Avant qu'elle n'aille elle aussi perforer le ciel à la recherche de quelques rayons de lune pour se répercuter en éclats de diamant dans ses prunelles magnifiques.

Kalén semble perdue, comme une enfant recroquevillée en boule qui attendrait que ne passe l'orage grondant au dehors. Sauf que là il rugissait à l'intérieur d'elle, petite voix dans son corps, qui criait un passé certainement arraché à des souvenirs douloureux.

Et elle se met à parler, mettant des lumières sur les pensées qui en attendaient, délivrant sa version des faits, ou plutôt, les plaies enfouies dans les meurtrissures de sa vie. Tu écoutes silencieusement, comme ta belle au bois dormant, le court mais poignant, récit de l'Auror arrivée nouvellement.

Tout s'assemble alors, le schéma éparpillé prend forme pour achever ce dessin que tu avais entrevu sans toucher jusque là les subtilités de sa complexité. Tu ressens un voile de peine pour elle, car tu imaginais bien par quoi elle était passée, et par quoi elle serait amené à passer. Alors qu'elle regardais ton aimée, tu lui offrais quelques mots posés avec une voix tendre.  

« Je vois... J'imagine que cette épreuve t'a marquée profondément... Et c'est de là que vient ce changement... Tu vas devoir faire attention à ce que ça ne prenne pas le dessus sur toi trop souvent, ça peut être très dangereux pour toi tu sais ? Je sais de quoi je parle... Même si j'imagine que certains seront là pour veiller sur toi... »

Un regard vers ta belle, tu savais qu'elle seule serait en mesure de prendre les précautions qu'il faudrait. tu pourrais éventuellement parler à Kalén si elle le désirait. Après tout tu avais vécu quelque chose de similaire, dont les plaies dormaient encore quelque part en toi avec leur lot de regrets. Ton visage arborant une moue compatissante, alors que tu sentais toujours ce filet de sang qui s'échappait le long de ton visage, sous la balade des nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 12

 Au fin fond de l'Allée des Embrumes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.