AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 15 sur 15
Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
Elly Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Lun 11 Fév - 21:32


Du teint des deux jeunes femmes, on aurait pu dire qu’elles n’avaient pas dormis depuis des nuits et des nuits. Qu’elles avaient à faire à n’importe quels monstres sous un lit, destinés à leur faire passer des nuits cauchemardesques, loin d’être reposantes. Mais c’était pire que cela. C’était bien plus profond encore. Lorsque le passé se transforme en cauchemar redondant, incapable de vous laisser tranquille alors il convient de dire ce qu’il en est : la vie se transforme en amertume, chaque mot devient un poids supplémentaire sur les frêles épaules et silhouettes. Ils sont peu à en ressortir vivant, dire que les difficultés font grandir les âmes, c’est totalement faux, aberrant. Cela ne fait grandir que la conscience. Qu’agrandir les plaies déjà béantes. Souffrance à son paroxysme.

La brune regarde son interlocutrice qui avale son café. Aucun son, aucun mot, rien qu’une torpeur perpétuelle sur le visage. Difficile de rassurer sans trop en dire, sans faire de faux pas. Parce qu’il ne fallait pas trop se confier non plus, après tout. Car la brune tenait une promesse auprès d’un être qui manquait à sa vie, mais elle ne devait pas verser dans le sentimentalisme dans lequel elle était habituée à se complaire. Non. Il fallait se montrer prudente, ériger les bonnes barrières au bon moment. Venir en aide, oui, mais pas à n’importe quel prix.

Et puis finalement, l’horloge de la vie continue sa course mortelle, la brune se remet à parler. Il y a pire, oui. C’est presque la naissance d’un rictus sur les lèvres de l’ancienne auror. Mais ce n’est pas parce qu’il y a pire qu’elles doivent se contenter de ce qu’elles ont. Bien au contraire. C’est parce qu’elles ont connu le malheur qu’elles peuvent entrapercevoir l’éventualité d’un mieux. Ceci dit, la sorcière n’a pas le temps de partager son point de vue, la victime de sa soirée continue et s’excuse. La brune arque un sourcil, s’excusait de choses auxquelles elle ne pouvait rien, voilà qui était un bien étrange comportement. Que la sorcière chasse d’un revers de mai : elle en avait vu d’autres et en verrait probablement d’autres si elle continuait à tendre la main envers toutes les âmes en souffrance. Aimant à douleur, qu’on aurait pu l’appeler.

Mais la prochaine question oblige à répondre. Pas le choix que de tergiverser derrière d’immenses, d’intenses palabres qui ne servirait à rien. Autant aller droit au but, là où probablement la sorcière s’imagine déjà – et elle aurait entièrement raison « Oui, bien entendu, mais ça ne sera pas facile ». Certaines vérités ne sont pas bonnes à dire, mais d’autres font du bien à entendre, la brune ne le sait que trop bien, c’est pourquoi elle continue sur sa lancée : « L’occlumancie, comme la légilimencie, est une discipline difficile. Nul ne peut se targuer d’avoir réussi aux premiers essais. Il faut du temps, de la patience. Nous sommes amenées à nous revoir souvent Miss Sparks ». Regard vers la tasse de café que la brune saisit, et avale au passage quelques gorgées bienfaitrices.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Loredana Sparks, Mer 13 Fév - 11:45




J'étais encore sonnée par ce qu'il venait de se passer. Ce sentiment de mal-être qui coulait dans mes veines, cette envie de lui dire que je ne veux pas faire le tri, je veux simplement qu'elle me fasse oublier tout cela, que je reparte sur de nouvelles bases, un sourire crée de toute pièce, affiché sur mon visage. Mais à quoi cela me mènerait-il ? La vie que j'avais vécue jusqu'à présent avait fait de moi celle que je suis aujourd'hui. Je n'étais pas la personnage la plus abordable, la plus heureuse, mais c'était ce que le destin m'avait réservé, si destin il y avait. Tuer ma mère était toujours quelque part, enfoui dans mon esprit, mais je gardais cette solution pour plus tard. Pour ce qui est du reste, la rupture, les addictions, les tentatives de suicide, je me devais d'essayer de les cacher aux regards indiscrets, mais oublier complètement n'était peut-être pas la solution. Ma tête encore dans le brouillard m'empêcher de penser de façon rationnelle. Ce n'était pas le moment de penser à tout cela.

Je n'étais pas une cause perdue, c'est ce que j'avais pu comprendre en écoutant les paroles de la sorcière. J'étais consciente que cela ne serait pas facile, on m'avait mise en garde sur la difficulté d'apprendre ce genre de magie. Je ne voulais pas renoncer, pas après avoir partagé des secrets aussi intimes. Les plus importants, en somme...Les mauvais. Était-il possible qu'elle puisse accéder à des souvenirs plus joyeux ? Je n'en avais pas la moindre idée à vrai dire.
Je me contente d’acquiescer à ce qu'elle me dit. Plusieurs séances, ce n'était pas une réelle surprise. Combien de semaines, mois, années même allait-il falloir pour que je parvienne, ne serait-ce qu'un petit peu à fermer mon esprit ?

— Je m'en doute, je suis disponible quand vous le souhaitez, le soir est préférable, c'est toujours plus calme. Une légère pause avant de reprendre. Et.... Appelez-moi Loredana, vous connaissez déjà une partie de ma vie que je n'ai partagée qu'avec une seule personne jusqu'à présent... Alors autant laisser tomber cette distance que vous conservez.

Des paroles honnêtes, parce que je n'étais pas le genre de personne à cacher ce qu'elle pensait. Si nous étions amenées à nous voir souvent, je préférais être sûre qu'elle puisse être de confiance et garder ce genre de distance prof-élève ne m'aidait pas. Je n'avais jamais été proche de mes professeurs. Jamais.

— Vous vous souvenez en combien de temps vous avez appris la Légilimencie ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Mer 13 Fév - 21:17


Elle ne semble pas surprise par les propos de la brune. Ou si elle l’est, elle le cache formidablement bien. La propriétaire du Heurtoir ne saurait dire dans quelle catégorie la jeune femme qui lui faisait face était à situer. Difficile de jauger de quelque chose dans le genre alors que ça fait tout au plus quelques heures qu’elles s’apprivoisent. Mais étonnamment, là où certains auraient fondu en larme, auraient suppliés d’arrêter, elle tenait bon. Véritablement. Une force de caractère qu’il fallait lui reconnaitre. Toutefois, la brune n’eut pas le temps de souligner ce détail puisque son interlocutrice lui demandait de l’appeler par son prénom. Hochement de tête alors qu’une question se posait dans l’esprit de la brune : devait-elle aussi tomber le vouvoiement ? Ou au contraire s’astreindre à ce vous qui mettait pourtant de la distance entre elles ? L’oscillation est perceptible, la réponse introuvable en l’état actuel des choses. La brune se contente d’un soupir, et d’une réponse « Appelez-moi Elly si vous voulez. Oh et, on peut se tutoyer aussi ». Parfois il fallait juste aller au plus facile. Simplement.

Mais la question qui vient est plus personnelle, elle fait tomber l’ancienne auror dans ses travers sentimentaux. Les yeux se ferment, les mains massent les tempes endolories. Peut-être qu’à trop réfléchir elle en a oublié l’essentiel ? Elle repense, revoit. Le visage d’Evan, ses prunelles émeraude, les mots qui réconfortent, qui font du bien, qui pansent les plaies, qui atténuent les difficultés. Elle déglutit, se redresse. Son teint blême et sa voix blanche trahissent très clairement l’émotion qui est sienne « J’ai mis beaucoup de temps, et d’énergie ». Enfermée avec lui dans un chalet, en France, combien d’heures passées à tenter de pénétrer son esprit ?

Elle chasse l’idée, le souvenir, la nostalgie de ce dernier « Chaque cas est différent ». Voilà qui était posé, pour éloigner la douleur du souvenir. Les paupières deviennent closes, l’espace d’un court instant et puis, elle se reprend. « Peut-être que cela prendra du temps, peut-être pas. Je ne peux pas dire, cela dépend vraiment de vous … de toi … ». Et de sa capacité à la cicatrisation, ou plutôt, à la mise en place de ses barrières mentales. « Parfois, il suffit juste de visualiser un mur. Le mur le plus fort qui soit, avec des briques, de l’acier, que sais-je encore. Il faut le voir dans son esprit, mettre ses souvenirs à l’intérieur, et n’avoir rien d’autre en pensée que ce mur ». Et un jour, le mur devient infranchissable.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Loredana Sparks, Mer 6 Mar - 13:50




Il était temps de faire tomber se mur entre nous, d’abandonner le vouvoiement poli, de s’appeler par nos prénoms respectifs. Elle était entrée dans ma tête et, en l’espace de quelques minutes, elle avait vu en elle ses souvenirs les plus profonds, des choses dont elle ne parlait pas, qu’elle essaie d’oublier grâce au temps qui passe. Il paraît que notre mémoire sélectionne certains souvenirs, en jette d’autres. Est-il possible d’en supprimer certains ? Elle avait vu, au fond de moi, ces choses refoulées que je n’assumais pas. Je me demandais si j’allais finir par regretter tout cela. Pouvais-je réellement lui faire confiance ? Il est un peu tard pour se poser cette question.
Je ne pensais pas que ma question allait susciter ce genre de réaction et mes yeux s’excusaient malgré mon silence. Les siens s’étaient fermés, peut-être que ses entraînements à elle était encore plus compliqués. Son teint devient blafard et sa voix annonce que j’avais raison en pensant que ma question avait peut-être crée un malaise. J’avais possiblement touché là où il ne fallait pas. En entendant sa réponse, mes yeux se baissent vers ma tasse de café désormais presque tiède.
- Évidemment, je ne m’attendais pas à ce que vous…à ce que tu me dises que tu y étais parvenue en un claquement doigts. Quoique c’était peut-être ce que j’espérais au fond. Mais j’ai été prévenue que cela risquait d’être compliqué.
Mais je ne voulais pas qu’elle pense que je baissais les bras et le ton de ma voix montrait que j’avais assez de rage pour y parvenir, malgré la fatigue qui s’accumulait, malgré ce corps qui ne montrait aucun signe d’une force. On en viendrait presque à ce demandait où je la rangeais celle-là ! Je sais qu’avec moi, ce ne sera peut-être pas une chose facile. J’étais plutôt du genre impatiente et ma concentration était vraiment limité à cause d’un besoin constant d’être en mouvement.
- Je vois ce que tu veux dire, peut-être qu’avec davantage de concentration, il me sera plus simple de visualiser ce mur.
Je ne voulais pas me dire que c’était peine perdue, je préférais me dire qu’il ne pouvait y avoir qu’une amélioration possible. Avec une personne telle qu’Elly, expérimentée, je préférais rester optimiste.

- Je sais que ce n’est pas de ta propre volonté, mais merci de m’aider avec tout cela.


Un pas de plus. Ce désir de lui faire confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 14 Mar - 10:29


Il y a ce malaise perceptible, les souvenirs et la nostalgie qui refont surface. Les images d’Evan, souriant, aidant la jeune femme à pénétrer son esprit. Un long frisson parcourt l’échine de la brune. Les choix sont faits pour être tenu, pas de retour en arrière possible. Et malgré toute l’aide dont l’homme a été capable envers elle, le manque de confiance, cruel, entre eux, n’avait rien arrangé. Elle devait aller de l’avant, toujours. Alors elle se concentre sur les paroles de la jolie Loredana. Forcément, elle se confie un peu, indiquant qu’elle ne s’attendait pas à réussir immédiatement. N’importe quel sorcier, lorsqu’il se mettait sur le chemin de l’occlumancie ou de la légilimencie devait faire face à des difficultés plus ou moins grandes. Elle évoque la concentration et la propriétaire du Heurtoir hoche la tête en signe de compréhension. Parfois, seul le silence suffisait pour se faire comprendre, les mots devenus inutiles, futiles, n’avaient alors plus leurs places.

Une pause, avant que la jeune femme remercie l’ancienne auror, qui arque ses sourcils devant les remerciements. Elly se voit obligée de faire une rectification aux propos de la jeune femme qu’elle accueille, qu’elle souhaite aider. « Je n’étais pas obligée de tenir cette promesse tu sais ? Je veux dire … je souhaite t’aider, réellement. Peu importe les raisons qui ont fait qu’Austin voulait le faire, je ne vois pas pourquoi je ne t’aiderais pas. Ne t’inquiète pas là-dessus ». Après tout, peut-être n’y avait-il pas d’inquiétude ? Il semblait toutefois important pour la brune de souligner qu’elle était là de son plein gré et qu’elle venait en aide à la jeune femme parce qu’elle le voulait, et non parce qu’elle y était obligée. Oh, bien sûr, la promesse faite à Austin avait beaucoup de valeur à ses yeux. Mais désormais qu’elle faisait face à Loredana, elle n’avait pas envie de simplement remplir un contrat quelconque.

« Nous parlions donc de la concentration, de ce mur. Tous les souvenirs que tu veux garder pour toi, il faudra les mettre ici. Et tu pourras en offrir d’autres en échange, en mettre des moins secrets en devanture. Au fur et à mesure de tes expériences, tu seras même capable de modifier tes souvenirs … mais ce sera un long chemin ». Une pause, avant que la brune ne rajoute « Si tu n’es pas trop fatiguée, on peut réessayer si tu veux ? ».
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Loredana Sparks, Jeu 14 Mar - 20:30




Les choses semblaient différentes. La méfiance que je ressentais envers elle au départ semblait se dissipait tel un nuage de fumée. Ses paroles étaient rassurantes. Évidemment, je ne pouvais être sûre de sa sincérité, néanmoins, je décidai de prendre le risque d’y croire, parce que sa voix m’en donnait l’envie. Le mal de tête se dissipait peu à peu et mon corps se détendait. La chaleur du café pourtant tiède aidait probablement à cela. Mon rythme cardiaque se calmait, elle était une bonne professeure, trouvait les mots pour m’apaiser. C’était une chose que je pensais impensable avec tout ce qui arrivait à côté. La solitude avait envahi mon univers, alors le moindre signe d’attention avait son importance. J’étais peut-être devenue faible avec le temps, naïve. Non. C’était impossible. J’acquiesçai alors simplement à sa remarque, voulant croire à ce qu’elle disait. Je pouvais sentir un léger sourire se former sur mon visage. Tout léger. Je ne pouvais donner davantage.

Puis la discussion sérieuse était revenue. La concentration, le mur à visualiser pour bloquer mes souvenirs, en fabriquer des nouveaux. Je me savais loin, très loin de la réussite. Contrer mes souvenirs me semblait déjà être une immense affaire, mais en fabriquer d’autres, des faux, ça relevait de l’impossible. Je hochai pourtant la tête, montrant qu’essayer n’allait rien me coûter. Je n’avais plus rien à perdre de toute façon. Je voulais réessayer. J’ignorais si j’en avais encore la force après cette première tentative, mais j’avais envie de réitérer, de lui montrer que malgré mes difficultés, j’étais assidue et prête à tout pour parvenir à mes fins. Aurait-elle la volonté de poursuivre avec une personne qui se montrait faible ?

- Je veux recommencer si cela ne t’ennuie pas.


Après une dernière goutte de café, je me replaçai confortablement sur la chaise. Machinalement, je remettais mes cheveux et mes vêtements en place comme si Elly s’apprêtait à prendre une photo de moi. Puis je fermai les yeux, n’étant pas très à l’aise avec l’idée de revoir sa baguette pointait vers moi. S’il lui prenait l’envie soudaine de me tuer, au moins, je ne le verrais pas venir.

- Tu peux y aller, Elly.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Mer 20 Mar - 11:05



Musique

Il y a une sorte de détente chez la jeune femme, comme si les mots d’Elly tombaient justes, comme s’ils la touchaient en plein cœur. Mince sourire qui vient fleurir sur les lèvres de la propriétaire. Elle veut recommencer, et derrière cette simple affirmation il y a toute une volonté de fer qui ne compte pas se laisser abattre. La brune sourit plus franchement cette fois-ci, il faut dire qu’elle ne connait pas plus que cela Loredana, il s’agit de leurs premières rencontres et déjà la brune lui envie son courage. Confier ses souvenirs de la sorte à une inconnue, cela relevait d’un grand courage. La jeune femme en avait-elle seulement conscience ?

Elle lève sa tasse à ses lèvres et la brune agit en miroir, avalant quelques gorgées du liquide beaucoup trop tiède pour être appréciable. Elle se remet en position, détendue au fond du fauteuil, paupières closes sur ses yeux. Et elle demande, presque ordonne, que la brune peut y aller. Nouveau sourire alors que la brune reprend sa baguette, vise encore la jeune femme. Et murmure l’incantation. Pas d’autres mots, juste une formule qui lui permettra, une nouvelle fois, de rentrer dans l’esprit de son invitée. De l’aider à atteindre le but qu’elle s’était fixé.

Une nouvelle fois, la brume opaque accueille l’arrivée d’Elly dans l’esprit tumultueux de Loredana. Elle perce aisément la faible défense, mais c’est encore logique, légitime. Elle veut se concentrer sur un souvenir facile, sur quelque chose de plus léger que ce qu’elle a vu jusqu’à présent, et dans les souvenirs les plus frais il y a forcément sa rencontre avec l’ancienne auror dans l’allée des embrumes. Elle se concentre sur ce souvenir, pour permettre à la jeune femme de concentrer ses défenses à la protection du souvenir plutôt qu’à la difficulté de revoir des pans entiers de sa vie exposés à une inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Loredana Sparks, Lun 25 Mar - 10:49




Il était temps de souffler un bon coup avant de laisser la jolie brune pénétrer une nouvelle fois dans mon esprit. Toujours les paupières closes par simple auto-défense, un geste mécanique lorsque l’on pointe une baguette sur moi sans que je puisse me défendre et je n’avais pas l’envie de l’empêcher de m’aider. J’appréciais le temps qu’elle me donnait et je voulais le lui rendre en essayant de la bloquer, montrer que je pouvais protéger mes souvenirs. Il s’agissait de notre première séance, c’était ce que je me disais pour me rassurer. Néanmoins, il y avait toujours cette appréhension, cette peur qu’Elly en voit beaucoup trop. Mes pensées étaient sombres, parfois suicidaires, il s’agissait de choses que je voulait garder pour moi.
J’entendis un murmure dont je ne me pris pas la peine d’écouter. Je compris cependant qu’il s’agissait de la même incantation que précédemment, puisque quelques secondes plus tard, nous étions toutes les deux reparties pour un voyage dans mes souvenirs. J’essayais de garder mon calme, de me concentrer, mais je sentis mes paupières se contracter à l’arrivée du nouveau souvenir que je n’avais pu retenir.

Il s’agit d’un souvenir moins douloureux, une simple rencontre de nuit, dans les rues sombres de l’Allée des Embrumes. Je suis en train de marcher, titubant légèrement à cause de la quantité d’alcool consommée quelques heures plus tôt. Je me contente de marcher à la recherche de quelqu’un, de quelque chose. Je ne vois pas venir ce sorcier, n’entends même pas les mots qu’il prononce. Je me vois simplement, dans mes souvenirs, de mauvais souvenirs dans lequel il se plonge sans mon autorisation. Cela ne dure que quelques secondes, mais me perturbe, m’agace même, tant ma tête devient lourde et douloureuse. Puis tout s’était terminé et le sorcier était parti, sans mot dire, rattrapé rapidement par une Loradana bien décidée à avoir des réponses sur ce qu’il venait de faire. Il veut me tester, me fait de fausses avances pour connaître ma réaction, mes limites. Il comprend vite, me cerne et accepte de m’apprendre l’Occlumancie. Il m’explique les bases de ce qu’il compte m’enseigner, me dit également de rester discrète sur le sujet, puis me promet de m’envoyer prochainement son hibou avec un lieu de rendez-vous.

Je tentais en vain de bloquer Elly, de l’empêcher de voir ce souvenir. J’essayais de visualiser ce fameux mur où rien ne pouvait passer où le souvenir pouvait être modifié. Je n’y parvenais pas et, autant être honnête, je sentais que n’y mettais pas toute mon énergie et je sentais également une lutte pour rester dans ce souvenir. Ma tête devint lourde et mon corps endolori. Je cherchais à lui envoyer autre chose, mais le souvenir d’Austin restait présent. Ma lutte était vaine.

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Elly Wildsmith, Dim 14 Avr - 18:24


LA Loredana

Une nouvelle perforation de son esprit, et la brune accède sans mal à l’un des souvenirs de la jeune femme. Alors qu’elle voulait se concentrer sur quelque chose de récent, elle se retrouve dans l’allée des embrumes. L’image d’Austin apparait rapidement et la brune a pleinement conscience du souvenir qu’elle voit. Pire même, elle s’y accroche. Comme si revoir la silhouette d’Austin la remplissait d’un bonheur éphémère. Elle perçoit bien les tentatives de Loredana pour la repousser, mais il est clair que la brune ne veut pas se détacher de ce souvenir qui n’est pourtant pas le sien.

Loredana veut la chasser, mais la brune est bien installée, là, à regarder le souvenir, encore et encore. Comme si cela pouvait lui permettre de voir Austin vivant, loin de ses souvenirs à elle qu’elle voyait comme des chimères. Non. Il était bien là. C’était presque qu’elle pouvait étendre le bras et le touchait.

Avant le retour à la réalité. Ce n’était pas la vérité, vraiment. Austin n’était pas là, il ne l’avait jamais été. La brune avait bafoué les souvenirs de Loredana, elle s’y était accrochée de toutes ses forces alors qu’elle n’y avait pas le droit. Alors qu’elle cesse le sortilège, elle marmonne un « Désolée » comme pour s’excuser de cette tentative. Suivi d’un « Je pense que nous sommes trop fatiguées pour continuer, pas vrai ? ». En vérité, ce n’est pas à Loredana qu’elle pense, mais plutôt à elle-même, elle aimerait oublier ce passage, les larmes qu’elle sent monter dans ses yeux. Loredana lui confirme la même chose, et sur cet accord commun, la rencontre s’achève, avec la promesse d’autre, c’est certain.

- Fin du RP -
:kiss:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes - Page 15 Empty
Re: Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 15 sur 15

 Les sombres ruelles de l'allée des Embrumes

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.