AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 6
[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Invité
Invité

[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Invité, le  Sam 04 Jan 2014, 22:00

Ses yeux scrutaient le moindre battement de cil, la moindre contraction musculaire de son vis-à-vis. De toutes évidences,  il réfléchissait avec intensité… Qu’allait-il encore lui arriver ? Sans prévenir, un éclair flamboyant fendit l’air et la frappa de plein fouet. Lentement, très lentement, elle sentit son corps se contracter sous l’effet du sortilège et chuta, comme une vulgaire brindille sous l’effet du vent. Désespérément et inlassablement, Haerilia cherchait à se redresser, à bondir…En vain, il lui était impossible de bouger ne serait-ce que le petit doigt. La peur et la rage se livraient une bataille féroce, prenant le dessus sur la raison à tour de rôle. Ah ! Ce stupide orgueil… Des craquements se firent entendre, réguliers et proches. Il s’approchait et, bien que son caractère bouillant ne lui permette de se l’avouer, elle avait peur. Vulnérable, elle ne pouvait qu’attendre et espérer. Il était si proche… Pour la première, il lui était possible de percevoir autrement son homologue. Elle aurait voulu saisir cette chance qui lui était offerte afin de découvrir une chose qui trahirait les réelles intentions de Malëan. Malheureusement, celui-ci lui couvrit les yeux et ce fut le noir. Perdre la vue, l’ombre d’un instant du moins, eut un impact terrible sur son fichu tempérament. Après la violence de ses sentiments survint le calme plat… Bien que stupéfixée, elle sentait sans problème les feuilles lui fouetter sa peau pale tout comme les branches qui s’entrelaçait à ses cheveux sombres. Pour se retrouver dans ce monde obscur, elle comptait…Encore et encore… Le temps s’écoulait si lentement qu’elle en perdit bientôt ses maigres repères. Où pouvait-elle bien être maintenant ? Ils n’avaient pas transplanés, alors ils ne devaient pas avoir avancé bien loin. Ou si ? Elle avait du mal à se rendre compte de la distance parcourue. Le silence fut alors interrompu par le bruit terrifiant d’une porte qui s’ouvrit et, il fallait s’en douter, se referma derrière eux. Une odeur âcre de renfermé lui emplit aussitôt les narines. Mais où étaient-ils ? L’endroit semblait désert, du moins c’est ce qu’elle en conclut en prêtant une oreille attentive à son environnement. Ils étaient seuls. Sans s’y attendre un seul instant, elle sentit une seconde fois son corps s’écrouler. Un peu de douceur, par Morgan ! Il allait finir par lui briser le dos… Elle entendit son geôlier s’éloigner d’elle pour ne réapparaître qu’une dizaine de minute plus-tard. Quelque chose avait changée dans son allure. Elle semblait plus lourde, plus pataude… C’était comme s’il transportait un objet qu’il n’avait pas avant. Serait-ce le grimoire ? Si jamais il s’agissait bel et bien de lui, elle était prête à oublier tous les mauvais traitements subis plus tôt ! Brulant d’impatience, elle n’attendait qu’une chose : qu’il la libère pour qu’elle puisse se jeter sur ce précieux objet ! Fort heureusement, il s’empressa de le faire. Tel un félin, elle ne laissa pas une seconde de répit à ses muscles et bondit sur ses pieds. Qu’importe la poussière qui la recouvrait presque entièrement, il fallait qu’elle sache. Ses prunelles ne savaient où se diriger : Fallait-il qu’elles étudient chaque centimètre carré de cette pièce afin de trouver une éventuelle porte de sortie ou devaient-elles chercher le fruit défendu ? La voix dure du sorcier l’empêcha de répondre à cette question, enfin c’est ce qu’elle supposait.  

-Vous m'excuserez pour le manque de tact mademoiselle, mais je ne pouvais pas me permettre de vous laisser connaitre l'emplacement de ce lieu. Vous en serez d'ailleurs prisonnière le temps que vous ailliez consulté le grimoire de Light. Vous pourrez vivre ici comme bon vous semble, mais prévenez moi chaque fois que vous voulez plonger vôtre regard dans l'ouvrage. N'oubliez pas votre parole, cela pourrait vous coûter la vie.

Mémorisant chacune des informations qu’il lui fournissait, et lui imposait, la Lionne hocha une unique fois la tête. Elle comprenait parfaitement ce qu’il voulait dire mais assez parler, il était tant qu’il lui montre  enfin l’objet de ses désirs ! Celui-ci le posa alors sur une table branlante, ce qui eut pour conséquence de soulever un nouveau nuage de poussière. Cet endroit était vraiment en ruine…


-Venez vous asseoir si vous désirez commencer vos recherches immédiatement. J'ai un peu de temps pour vous surveiller. Et n'oubliez pas. On ne déborde pas sur les pages voisines.

Enfin ! Ne prenant même pas la peine de lui répondre, elle tira la chaise et s’y assit brusquement. Elle allait enfin savoir ! Un immense sourire s’étala sur ses lèvres sanguines. Il fallait qu’elle en retienne un maximum ! Quel chef d’œuvre… C’était exactement ce qu’elle recherchait. Les notes étaient claires et précises mais surtout, fondées ! Elle comptait bien profiter de sa « détention » pour répondre à toutes ses questions… Mais, alors qu’elle étudiait les premières pages avec une attention méticuleuses, d’autres s’ajoutaient à celle-ci. Elle devait y voir plus clair… C’est alors qu’elle se rappela de Malëan. Celui-ci était toujours là, alors autant qu’il se rende utile. Sans relever son regard, elle s’adressa à lui.

« Excusez-moi Mr Malëan mais auriez-vous de quoi écrire ? J’ai besoin de… De comprendre certaines choses. Savez-vous de quand date exactement la partie dédiée à la lycanthropie ?»
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Taylor Malëan, le  Sam 01 Fév 2014, 00:02

Ecrire ? Etait-elle serieuse ? N'avait-elle donc rien retenue ? Si Malëan voulait voir quelque chose de se livre sortir de l'enceinte de la guilde, il lui aurait donné directement le bouquin. L'idé que les souvenirs D'hae puisse déjà donner des renseignements sur le grimoire lui était déjà assez insupportable, pour qu'elle prenne en plus des notes !

Mais Mlle Gallowsraven n'était pas stupide et elle avait parfaitement assimilé les règles qu'elle se devait de suivre. Aussi Taylor comprit qu'elle voulait simplement de quoi écrire, pour l'aider dans sa compréhension chronologique des choses et que c'est dans cette optique qu'elle venait justement de lu demandé quand Light avait-il rédigé tout cela.
Aussi oublia t-il ses craintes.

-Aucune idée. Depuis que je le connais il à son bouquin et du plus loin que je me rappelle, quatre ans en arrière, le texte concernant la lycanthropie était déjà écrit. Mais il mennait bien des recherches en parallèles volant de l'une à l'autre, alors je pense qu'il l'a écrit pendant plus de cinq ans.  Désolé de ne pas pouvoir vous aider plus.

Quelle importance pouvait avoir le détail de la chronologie ? Malëan ne comprenait pas, et comme toutes les choses qu'il ne comprend pas, il voulut obtenir des réponses à ses questionnements. Mais ce n'était pas le moment. Et puis, il avait convenu d'un accord, dans lequel aucune mentions sur les questions n'était fait, aussi s'attendait-il à voir Hae lui refuser sa réponse. Il préféra garder le silence pour le moment. Après tout, il y a peu, il l'avait attaquée, pétrifié et transporté comme un objet, s'il voulait rétablir l'équilibre, il se devait d'avoir au moins la courtoisie de ne pas poser de questions.

-Mais maintenant que j'y pense. Nous avons eut un cas d'un loup garou dans nos missions. une chasse. Il a voulu s'en occuper, et depuis ce jour, ont arreta d'entendre parler de ses avancées sur la lycanthropie. Certain disait qu'il avait comprit comment la soigner, après avoir capturer le loup garou que nous devions chasser, et s'en être servit comme cobaye, enlevant ainsi tous le mystère de la maladie, et ne valant ainsi plus la peine de soulever d'autres questions. Mais je n'ai jamais cru à cette histoire. Light tait un homme bon qui aimait à voir les gens libres. Tous, libre. Il ne considérait pas qu'il fallait blâmer un être pour sa nature, et comme chacun des nôtre il était sublimé par la magie qui vit à l'intérieur des créatures enchantés. Il avait un profond respect pour eux, il n'aurait jamais capturé puis enfermé un homme pour en faire un cobaye. Cependant je crois que c'est en ce temps qu'il écrivit la plus grosse partie de son ouvrage. C'était il y à trois ans environs maintenant.  

Il partit finalement chercher de quoi écrire sur une table voisine avant de le rapporter à la jeune femme. Puis il scruta attentivement ce qu'elle s’apprêtait à noter. A partir du moment où la plume était dans sa main, Malëan ne quitta plus la feuille des yeux. Il était hors de question, qu'elle disparaisse. Un petit cliquetis se fit entendre, et la porte du dortoir s'ouvrit. Harel avait probablement dû être réveillé par les discutions. Elle pointa le bout de son nez, se frottant doucement les yeux. Elle avait veillé tard la nuit dernière, le nez plongé dans ses recherches.

Taylor la regarda aussitôt. Il n'avait pas penser qu'elle se montrerait. Devait-il la laisser venir ? La mêlée aux histoires de la guilde ? Après tout, elle en faisait parti désormais, et aux vue de tous les engagement qu'elle devait respecter c'était son moindre droit.

-Bonjour Kitsune.

Kitsune était le nom de code que Miss Chaitan avait choisit le jour de son intronisation, et il allait falloir qu'elle s'habitue à le porter en présence d'étrangers...
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Harel Chaitan, le  Lun 03 Fév 2014, 15:06

Installée sur l’une des tables logeaient dans la véranda, Harel avait planché la plupart de la nuit sur ses recherches. La fatigue la rattrapa lorsque le ciel encombré de nuages s’éclaircit légèrement. Le panorama offert par la clairière encore baignée dans l’obscurité, s’éveillant doucement aux chants des oiseaux, ses paupières s’étaient alourdies. A peine son lit atteint et sa tête posée sur son oreiller, elle s’endormit toute habillée sans prendre la peine de se glisser sous la couverture. Malgré le calme des lieux, son sommeil conservait son caractère léger. La moindre stimulation sensorielle la tirait de sa retraite dans les tréfonds de l’inconscience. L’un des seuls moments de la journée où muscles corporels et psychiques se relâchaient complètement.

Au cours de la matinée, encore peu entamée, ses paupières en forme d’amende s’ouvrirent suite à un bruit de l’autre côté de la cloison. Le mauvais isolement sonore ne devait pas être le fait d’un hasard, ni d’une négligence. Sûrement une mesure de sécurité supplémentaire. Les sons de la salle principale se répercutaient sur les autres pièces, pas de façon distincte juste assez pour que l’on établisse son origine.

Recroquevillée en position fœtale, Harel percevait deux timbres de voix différents, dont l’un familier et l’autre inconnu. L’endroit accueillait peu de personnes, de ce fait, elle se demanda qui pouvait bien avoir été introduit entre les murs vétustes et poussiéreux. Sa mémoire ne gardait aucun souvenir quant à une éventuelle référence du genre. Sans doute cela ne la concernait-elle pas. Ce qui n’empêchait de l’intriguait fortement. Les lieux regorgeaient de tellement de mystères que sa curiosité avait du mal à se contenir.

Mais, elle n’était pas chez elle. D’ailleurs, l’orpheline ne savait pas ce que le terme désignait puisqu’elle avait toujours vécu chez les autres. Cela signifiait faire l’apprentissage de règles officielles, puis les appliquer et saisir souvent seul les officieuses : la place de chacun dans l’espace, les uns envers les autres, les habitudes, … Ces détails intégrés vous vous greffiez plus ou moins harmonieusement dans l’environnement. Le processus était-il similaire au sein d’une famille naturelle ou était-ce instinctif ? Rapidement, elle repoussa son interrogation, elle ne le saurait jamais ! Malëan n’avait jamais fait mention de l’attitude à adopter dans de telles circonstances, par conséquent s’y confronter était encore le meilleur moyen de savoir. De toute façon, un serment inviolable la réduisait à la discrétion, donc elle ne représentait pas une menace outre mesure. Ce n’était pas comme si il ignorait sa présence.

Son buste se redressa, son regard balaya la pièce vide investie par plusieurs lits impeccablement bordés. Le sentiment qui découla de cette vision de profonde solitude assombrit ses pensées. Une main passa entre ses mèches d’un noir de jais défaites. La faible luminosité et les murs nus associèrent momentanément le dortoir à un souvenir désagréable. D’un coup de baguette, l’étudiante arrangea sa tenue et mis de l’ordre dans ses cheveux détachés. Après avoir enfilé ses chaussures, un Alohomora déverrouilla la porte. Une de ses paumes se posa sur le pan en bois pour y exercer une pression, et Azael en profita pour se faufiler entre ses jambes et rejoindre la place encore chaude que sa jeune maîtresse venait de délaisser.

Sa baguette repousser dans l’une de ses manches, ses mains frottèrent ses yeux chassant les dernières brumes de sommeille. Deux personnes investissaient bien la salle : Taylor et une jeune femme brune qui consultait un ouvrage d’une taille conséquente. Le contenu devait lui tenir à cœur, sinon ni son courage, ni sa persévérance n’y auraient résisté. La bibliothèque abritait des documents de toutes natures. A son sens, les plus intéressants étaient les manuscrits, écrits de la main d’un des anciens membres à mesure qu’il progressait dans une recherche certainement, or cela devait aussi être les plus fastidieux à consulter. La rédaction spontanée rendait le fil conducteur sinueux et la qualité de la calligraphie mettait, parfois, à rude épreuve la compréhension des mots, et corolairement le sens global.

- Bonjour Kitsune.

La susnommée inclina légèrement son visage fermé en guise de réponse. Il était étrange de se voir nommer autrement que par son nom ou prénom. Au moins celle-ci découler de son propre choix, et ne renfermait aucune zone d’ombre. L’invité plongeait dans sa lecture ne releva pas de suite la tête indiquant qu’elle prenait en compte sa présence. Plutôt que de s’imposer, elle-même appréciant moyennement qu’on la dérange pendant qu’elle s’enfermait dans ses recherches, la dernière venue s’éloigna en direction du bar. Une boisson chaude aiderait à démarrer la journée avec un peu plus d’entrain. Poli, elle proposa aux deux personnes présentes :

- Est-ce que l’un de vous souhaite boire quelque chose ?
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Invité, le  Mar 04 Fév 2014, 10:23

Se rendant alors compte du silence pesant qui venait de s’installer, Haerilia fut bien forcée de s’arracher à sa passionnante lecture. Fronçant les sourcils, elle l’analysait de ses yeux sombres. A quoi pouvait-il bien penser en cet instant ? Qu’avait-elle dit de mal pour le perturber à ce point ?! D’habitude, elle parvenait facilement à deviner les émotions, les pensées, mais ce Malëan était tout simplement indéchiffrable. Il  ne pouvait pourtant pas rester de marbre indéfiniment ! Ses doigts pianotèrent sur la table alors qu’elle cherchait un indice, une toute petite chose… Les muscles de sa mâchoire étaient tendus. Quoi ? Il lui en voulait d’avoir demandé de quoi écrire ? Comment voulait-il qu’elle travaille s’il lui mettait des bâtons dans les roues ?! Bon sang…

Non, elle ne devait pas désespérer ! Ses doigts cessèrent alors leur mimique pour venir soutenir son visage trop clair. Ses muscles semblaient se décontracter peu à peu… Avait-il changé d’avis ? La jeune femme l’espérait de tout cœur. Pourtant, il ne disait toujours rien… Elle arrêta alors son étude pour se pencher sur l’énorme grimoire. Où en était-elle déjà ? Tandis qu’elle cherchait sa ligne, son hôte prit la parole. Oui, ce qu’il disait ne l’aidait en rien mais au moins, il avait essayé. Pouvait-elle considérer  cela comme une preuve de conscience ? Difficilement… Résumons. Ce manuscrit fut écrit en plus de cinq ans, ce qui suppose des recherches poussées et parfois contradictoires. Ceci explique sans doute la confusion qu’elle avait décelée entre ce paragraphe-ci et ce paragraphe-là. Oui, elle commençait à y voir un peu plus clair. Même s’il ne lui avait pas apporté ce qu’elle avait demandé, son initiative qui avait été plus utile qu’il n’y parait. La politesse voudrait qu’elle l’en remercie mais quelque chose l’en empêchait. Quoi qu’il en soit, Malëan reprit la parole.

La lionne écarquilla les yeux. Ils chassaient les loups garous ?! Pensait-il réellement gagner sa confiance en lui avouant une telle chose ?! Par Morgan, n’avait-il rien écouté de ses ambitions ? Elle préféra se taire pour entendre la suite. Après tout, cela restait des informations vitales… Malëan semblait vraiment avoir ce Light en haute estime. Haerilia souriait inconsciemment… Cet homme partageait de grands idéaux, cela ne faisait aucun doute. Si la moitié des sorciers le prenait comme modèle, le monde serait bien différent. Malheureusement, peu de personnes étaient aussi ouvertes d’esprit… Soupirant longuement, la brune délaissa sa lecture pour croiser le regard du sorcier. Elle le voyait différemment à présent. Il la quitta un instant pour lui rapporter ce qu’elle désirait : un parchemin usé et de quoi écrire. Enfin ! Elle murmura un timide merci qui se voulait froid avant de se saisir de la plume noir. Elle trempa celle-ci dans l’encrier et commença à classer les différentes idées trouvées par date, facilitant ainsi la compréhension du texte. Alors que son regard voyageait du manuscrit au parchemin et inversement, un craquement se fit entendre. Elle n’y prêta pas tout de suite attention, préférant de loin se plonger dans ses recherches. Seule la voix du vagabond l’avertit de la source du bruit. Une femme sans doute plus jeune qu’elle venait de faire son entrée. Elle lui disait vaguement quelque chose… Etrange. Cette Kitsune se fit la plus silencieuse possible ce qui n’était pas pour déplaire à Haerilia. De prime à bord, celle-ci ne semblait pas représenter un danger…Haerilia se méfiait tout de même. On ne sait jamais…  Cette inconnue leur demanda alors s’ils voulaient boire, ce à quoi elle répondit par un simple mouvement de tête. Elle ne souhaitait pas imposer sa présence et préférait s’occuper de ses recherches. D’ailleurs une question lui revenait sans cesse à l’esprit. Aussi, elle décida de la poser à Malëan même si elle doutait qu’il réponde.


« Pourquoi Light a-t-il mit fin à ses recherches ? Elles sont si extraordinaires... Toutes ces informations... C'est stupéfiant !»
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Taylor Malëan, le  Ven 07 Fév 2014, 15:36

Un silence se fit. Malëan aurait aimé qu'il soit ainsi, et que Light ait tout simplement décidé d'arrêter ses recherches. Il aurait voulu qu'il soit le seul ex-membre de la guilde à ne pas avoir un tas d'ennemi, et qu'il ne fut pas obligé comme Malëan de totalement disparaître. Il ferma les yeux un instant seulement et pourtant il venait de faire un bond dans le passé. Le bois de la guilde brillait dans toute la pièce. Il n'y avait ni trace de saleté, ni de poussière. Des feux ronflaient sous des chaudrons, et dans la cheminée principale, et en face du bar, à l'endroit même où se trouvait actuellement Harel, Light était présent. Droit, un verre vide à la  main, cherchant de l'autre une bouteille bien particulière.

-Tu sais, je vais devoir partir d'ici. Azkaban me pend au nez. Et si ce n'est pas le ministère qui m'aura, ce sera l'Irlandais, ou l'autre taré de Gallois. Je n'ai pas de grande chance si je me tire pas d'ici.

Malëan le regardait dans les yeux, qui bizarrement, ne l'aidait pas à sa tâche première. "Où vas-tu aller ?

"Je ne sais pas encore, je pensais au cités Aztèques. J'ai une tente toute neuve, tu n'as qu'à garder celle que je t'ai prêté.

Il n'y avait aucune tristesse dans leurs voix. Tout deux savaient qu'ils faisaient ce qui devait être fait pour leur survie. Il cligna des yeux, et Harel remplaça Light.

- Est-ce que l’un de vous souhaite boire quelque chose ?



Le Vagabond demanda poliment une bière-au-beurre avant de répondre à Mlle Gallowsraven.

-Je ne suis pas certain qu'il est eut le choix Mademoiselle. Peut être d'ailleurs, continue-t-il d'écrire un nouveau grimoire à l'heure actuelle, je n'ai plus de contact avec lui. Mais sachez que si cet ouvrage est encore en ses lieux ce n'est pas pour une multitude de possibilité. Soit Light l'a jugé inutile à protéger, soit la mort l'empêche de venir le réclamer. Et j'ai plutôt confiance en lui. Des deux cents soixante-six duel que nous avons fait, je n'en est gagné que trois. Il est le sorcier le plus rapide que je connaisse.

La journée passa et Malëan resta debout des heures durant à observer Haerillia se plonger dans le grimoire et griffonné des données mal ordonnée sur le vieux parchemin usé. Harel avait elle aussi profité de la luminosité de la pièce, pour travailler sur le même sujet que la veille, et personnes ne parlait. De temps à autre, un bruit de verre retentissait dans la salle, lorsqu'un hôte désirait un rafraichissement. Hae ne semblait plus vouloir poser de question, peut être était-ce dû au fait, que Taylor n'avait jamais aucune explication ou indice à fournir. Parfois il tournait la tête pour voir le visage innocent d'harel, plongé dans sa lecture. Il se demandait probablement si elle se remettrais de toutes ses recherches, ou plutôt des réponses qu'elle allait trouver.

-Ce lieu est de nouveau le lieu du savoir. murmura t-il pour lui même. De nouveaux des gens courent après les connaissances nécessaire à accomplir leur rêve...

Puis il se replongea dans la surveillance d'Hae, après tout, on était jamais trop prudent. Une seconde de distraction pouvait suffire. Le jour déclinait, et Malëan commençait à en avoir assez de rester debout à guetter. Il déclara la séance de lecture fermée, et pour tous. Il s'en alla fermer le grimoire sur lequel Harel avait finit par s'endormir à nouveau. Il la secoua du revers de la main, mais délicatement, pour ne pas la brusquer.

-Il est l'heure de Diner Harel, ce soir, je dois t'enseigner autre chose.Désolé Mademoiselle, mais nous finirons cette lecture plus tard si vous souhaitez la poursuivre. Sinon, j'attends vôtre rapport sur la lycanthropie au plus vite bien sure.
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Harel Chaitan, le  Mer 12 Fév 2014, 17:51

Du coin de l’œil Harel observait la scène. Une question en appelant une autre bientôt une dizaine s’accumulèrent se pressant contre la barrière formée par ses lèvres. Qui était la jeune femme ? Que faisait-elle ici ? Pourquoi la surveillait-il pendant qu’elle consultait l’ouvrage ? Qu’elle sorte d’informations cherchait-elle ? Pour n’en citer que quelques-unes. Bien évidemment aucune ne serait formulée au milieu de ce silence quasi religieux. Pour une fois qu’elle souhaitait nouer le dialogue, mais que ça ne lui été pas accessible. Néanmoins, la présence de l’inconnue semblait surtout motiver par le contenue du grimoire, entièrement happée par les éléments certainement capital. Une tempête pourrait menacer de balayer la modeste habitation que sa concentration ne faiblirait pas. Soit puisqu’il en était ainsi, elle déposa la boisson prés de l’homme, retourna déguster son chocolat assise sur l’un des tabourets dressés devant le comptoir.

Le temps clément l’incitait à une escapade en forêt. Elle s’était quelque peu réconcilier avec le paysage et y trouver même une certaine sérénité. Particulièrement la clairière, un espace dégagé bordé d’arbres, propice aux expériences de toutes sortes ou même à la détente. Pourtant, elle se contraignit à se repencher sur le livre entamait la veille. Il n’était pas envisageable de repousser ce qui ne pouvait être fait qu’ici. Biographie d’un illustre inconnu qui maîtrisait l’art méconnu de la nécromancie. Harel n’avait jamais entendu parler d’une telle pratique. Il y avait bien parmi les reliques de la mort, la pierre de résurrection capable de ramener les morts à la vie. Néanmoins c’était une particularité de la relique, non pas du sorcier qui la possédait. D’après le récit très peu de sorciers avec accès à une telle pratique, car cela nécessité une certaine puissance, un savoir particulier quant à des rituels très spécifiques, et il fallait être en mesure de traduire d’ancien écrit composé de runes et de langues mortes. De plus ce n’était pas une pratique. Les néophytes qui s’y essayaient libérés bien souvent des esprits frappeurs ou malfaisants dont les moldus étaient les premières victimes.

L’un des chapitres s’employait justement à décrire l’un de ces rituels dont l’objectif consistait à ramener une personne à la vie temporairement. L’auteur expliquait que le nécromant avait accepté, exceptionnellement, d’exécuter une démonstration sous certaine condition inflexible. L’aménagement du contexte requérait à lui seul plusieurs heures entre le choix du lieu, l’installation de différents objets mortuaires et artefact magique – par ailleurs étranger à l’auteur – ainsi qu’à la création d’un espace délimité et contenant, à l’aide de runes et de symboles. Les paupières de l’étudiante s’alourdirent à mesure que la description s’enfonçait dans des explications complexes à interpréter.

Harel ne prit conscience de s’être endormis seulement lorsqu’une main la secoua légèrement suivit par une voix masculine. Une petite minute fut nécessaire pour se repérer dans l’espace et le temps.

-Il est l'heure de Diner Harel, ce soir, je dois t'enseigner autre chose. Désolé Mademoiselle, mais nous finirons cette lecture plus tard si vous souhaitez la poursuivre. Sinon, j'attends vôtre rapport sur la lycanthropie au plus vite bien sure.

A l’énoncé du dîner, elle porta ses yeux à une fenêtre. La nuit été déjà tombée. Elle qui à la normale pestait contre ses insomnies, ici son sommeil semblait d’humeur magnanime et l’emportait à la moindre occasion. Entre deux bâillements, elle intercepta l’expression « Lycanthropie ». Tout vient à point à qui savait attendre. Voilà donc la raison de sa présence. Mais était-ce vraiment la seule ? Tout du moins pour ce jour était-ce l'unique, quoi que le doute était permis connaissant Taylor.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Invité, le  Mar 18 Fév 2014, 11:03

La jeune femme délaissa le grimoire l’ombre d’un instant, visiblement impatiente de connaitre sa réponse. Seulement, elle n’entendit que le silence… Et vit avec surprise Malëan baisser sa garde devant elle. Ses yeux étaient fermés et la curieuse Kitsune, perdue dans ses pensées…  Elle pourrait en profiter, tourner quelques pages supplémentaires sans qu’ils ne le sachent. Oui, elle pourrait succombée à l’interdit, croquer dans ce fruit défendu… Mais elle ne pouvait s’y résoudre. C’étant tentant, bien entendu, mais terriblement stupide. Si elle se faisait prendre, elle perdrait à la fois la chance de lire cet ouvrage mais également la vie. Aussi préféra-t-elle s’en tenir là pour l’instant. Son regard parcouru deux ou trois lignes supplémentaires avant d’être interrompu par une voix grave.


-Je ne suis pas certain qu'il ait eu le choix Mademoiselle. Peut-être d'ailleurs, continue-t-il d'écrire un nouveau grimoire à l'heure actuelle, je n'ai plus de contact avec lui. Mais sachez que si cet ouvrage est encore en ces lieux ce n'est pas pour une multitude de possibilité. Soit Light l'a jugé inutile à protéger, soit la mort l'empêche de venir le réclamer. Et j'ai plutôt confiance en lui. Des deux cents soixante-six duels que nous avons faits, je n'en ai gagné que trois. Il est le sorcier le plus rapide que je connaisse.


Wahou ! Alors ce Light savait aussi bien manier la baguette que la plume. Et puis n’oublions pas qu’il était un homme de terrain… Ce livre prenait peu à peu une nouvelle signification pour Haerilia. Il ne contenait pas uniquement de merveilleux savoirs mais aussi une réelle histoire personnelle. Néanmoins, elle ne put s’empêcher de tiquer sur un détail. Si cet homme avait bien vécu tout ça, qu’il était aussi exceptionnel qu’il le paraissait, cela voulait dire qu’il avait sciemment laissé son ouvrage… Mais pourquoi ? Rien de ce qu’elle avait pu lire jusqu’alors ne lui semblait faux. Cette disparition semblait cacher bien d’autres choses… Quoi qu’il en soit, la jeune femme remercia le vagabond pour ces réponses et reprit sa lecture, toujours plus attentive… Et ambitieuse. Ces nouvelles connaissances lui seraient certainement très précieuses pour les temps à venir.

La lumière déclinait d’heures en heures, de minutes en minutes, donnant à la pièce une splendide teinte carmine. Haerilia n’avait pas détourné son regard du recueil, notant toujours plus de données sur le parchemin. Sa soif de savoir ne semblait toujours pas assouvie…  Plus le temps passait, et plus elle engrangeait de nouvelles connaissances. Son brouillon ne ressemblait plus à rien et, au bout d’un instant, elle décrocha. Tout s’emballait, elle n’arrivait plus à trier les informations… Non, elle ne pouvait pas abandonner pour si peu ! Elle remit aussitôt  le nez dans ses recherches, pour le sortir une heure après… Encore et encore… Par Morgan ! Elle plaqua ses mains sur son visage, inspirant longuement. Elle ne devait pas craquer, et pourtant… Non, c’était hors de question ! Finalement, Malëan prit la décision pour elle. Aussi bien frustrée que libérée, Haerilia releva son regard vers les deux sorciers. La jeune femme semblait aussi épuisée qu’elle… Mais le plus étonnant était de voir le vagabond aussi doux avec une personne. Elle ne l’aurait jamais imaginé ainsi… Celui-ci une nouvelle fois la parole d’une voix légèrement moins bourrue. Harel, voici donc son véritable prénom.  Cela ne lui était pas étranger mais toujours est-il qu’elle ne se souvenait pas l’avoir rencontré auparavant. Sentant son ventre gargouiller depuis le mot diner, la rouge et or plaqua aussi discrètement que possible ses mains sur son ventre. Pourvu que personne ne l’entende… Déglutissant, elle répondit de sa voix chaude.


« Merci Mr Malëan, pour toutes ces précieuses connaissances. Je souhaiterais bien évidement poursuivre mes recherches, mais plus-tard cela va sans dire. Je n’ai pas oublié notre accord, aussi je vous donnerais mon rapport le plus tôt possible. »
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Taylor Malëan, le  Dim 30 Mar 2014, 13:09



La jeune femme remercie. La nuit était déjà tombé et l'heure véritable du diner avait dû être dépassée déjà. Haerillia rassembla ses affaires sur la table, et rangea l'énorme grimoire au milieu de cette dernière. Disposé à égale distance de chaque bord, elle y portait une grande attention.

-Laissez le ici même. J'irais le ranger plus tard. Toute fois, ci vous décidiez de diner avec nous, peut être pourriez-vous le consulter encore un peu, le temps que j'enseigne à mon initié.

Il avait entendu son ventre crier famine, et après tout il n'avait pas grande envie de la laisser partir immédiatement. Il se méfiait toujours d'elle, et comme il l'avait souvent appliqué, il valait mieux être proche de ses ennemis. Il espérait ne pas faire erreur, en confiant de tels connaissances à cette femme.
Il sentait quelque chose d’apaisant en elle, pourtant ton son être lui disait de se méfier.

-Kitsune, si tu veux bien mettre le couvert.

Malëan sortit quelques aliments de derrière le bar, et commença à concocter une salade improvisée. Rien de bien incroyable, mais au moins un met, frais, et rafraichissant après avoir passer toute la journée enfermé.
Harel faisait virevolté les couverts et les vieux verres dépareillé du bar à l'aide de sa baguette, cela consisté en un exercice qu'elle devait appliquer chaque jour, à chaque repas pour dresser les assiettes. Maintenant elle était déjà plus rapide, et plus aucun objet ne finissait brisé.

-Vous savez Mademoiselle, si vous voulez rester ici quelques temps, je ne m'en sentirais que mieux, le temps au moins que vous ayez finit vos recherches. Cela m'éviterai de devoir vous faire perdre connaissance chaque fois que vous voudriez venir ici.

Il n'attendait pas vraiment de réponse. Ni d'ailleurs quand il l'avait invité à diner. C'était plutôt une vive recommandation. Après tout, par inadvertance, le vagabond avait prononcé le nom d'Harel. Il allait devoir faire quelque chose pour qu'elle l'oublie, avant qu'elle quitte les lieux.

Kitsune eut fini d'installer la table, et vint observer le vagabond qui faisaient danser les ustensiles de cuisines, pour trancher les tomates, éplucher les concombres et les découper en dés, nettoyer les feuilles de salades vertes, effilés les tranches de magret de canard, qu'il avait ramené d'un reste de son chalet d'Ecosse. Une délicate odeur s'installa dans la pièce, quand un réchaud de fortune, (Gros Erlenmeyer + flamme enchantée + assiette de porcelaine, métamorphosé en fer. ) se mit à faire cuire le canard dans le vinaigre.

-C'est bientôt prêt, à table !


HRPG: Désolé pour le temps d'attente, vraiment, mais j'avais besoin de mettre en place la suite. Je pense que ça devrait aller.
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Harel Chaitan, le  Ven 04 Avr 2014, 22:52

Harel gardait le silence, attentive à ce qu'il se disait entre le jeune femme et l'homme. D'après ce qu'elle comprenait de l'échange, seul des recherches dans le volumineux ouvrages posait sur la table motivé sa présence ici. Elle fut étonnée lorsque le sorcier l'invita finalement à partager le dîner, et à dormir sur place. Pendant que l'initié se perdait dans la contemplation du balai des instruments de cuisine, accoudée sur le comptoir, les rouages invisibles de ses pensées s'activèrent. L'expression décontenancée de l'invité laissait entendre que la situation n'avait pas été prémédité. Apparemment, elle était venue à Locus Scient dans l'optique de consulter un ouvrage bien précis, mais maintenant Taylor donnait un autre tournant à la rencontre.

Plus que de manger le contenu de son assiette émaillée, la jeune Chaitan séparait les ingrédients du bout de sa fourchette, un morceau rejoignant de temps à autre sa bouche. Tout en mastiquant un aliment, ses prunelles se baladèrent paresseusement sur l'espace. La chaumière disposait de pièces qui sans être immenses, n'en était pas moins spacieuses, prévues pour accueillir un groupe de personnes : en témoignait le dortoir, et la salle principale. Un peu plus de membres entre ses murs contribueraient grandement à l'égayer, et à lui rendre sa fonction première.

Ses paupières en amande se plissèrent légèrement, tandis que sa main porta sa fourchette vide à ses lèvres, piquant du bout des pointes la chaire rosée.

- Je n'ai pas encore eu l'occasion de feuilleter cet ouvrage, dit Harel en désignant de l'index la table sur lequel reposait encore l'ouvrage parcouru par la brune. A première vue, l'auteur a mené un travail d'expertise détaillé et fournie, si l'on s'en réfère à sa taille. Est-ce la cas ? Et savez-vous qui est la personne à l'origine de ces recherches ?

Elle porta un regard plein d'intérêt sur la jeune femme. L'ambiance pour une raison quelconque était tendue. Bien qu'elle ne sache pas précisément où voulait en venir le Vagabond en l'invitant, une conversation d'apparence banale pourrait au mieux aider à éclaircir certains éléments, sinon la convaincre de se détendre. Elle n'était pas, ou plus, en terrain hostile.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Invité, le  Mar 22 Avr 2014, 12:06

La jeune femme laissa une nouvelle fois son regard glissé le long de la pièce, scrutant et étudiant l’espace inconnu. Quelle heure pouvait-il être ? Est-ce que les autres s’inquiétaient de son absence ? Tant de questions auxquelles elle ne trouvait de réponse…D’ailleurs, pourquoi devrait-elle s’inquiéter de cela ? Personne ne l’attendait et quand bien même il se trouverait quelqu’un d’assez fou pour cela, pourquoi devrait-elle se justifier ? Rien ne l’oblige à le faire ! Toutes ces nouvelles connaissances, tout ce savoir qu’elle pouvait engranger sans se soucier des questions d’étiques… Elle passa une dernière fois son indexe le long de la couverture poussiéreuse. L’homme qui avait écrit cet ouvrage lui permettait peut-être de reconstituer un semblant de famille ou, au moins, de sauver son père de la sauvagerie qui le ronge. Si seulement elle pouvait le rencontrer… Elle inspira longuement puis se tourna vers Malëan qui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, lui proposait de consulter encore une fois le recueil et qui plus est, sans cette satané surveillance rapprochée ! Haerilia hocha la tête, appréciant cette « confiance » momentanée. Ses iris dorés, assombries par le manque de lumière, fixèrent un certain temps l’autre inconnue. Son initiée… Quel prix avait-elle donc payé pour suivre son enseignement ? Allez savoir. Un bruit de tiroir que l’on ouvre, de couvert que l’on dresse attira son attention. Avait-elle une hallucination ? Les deux inconnus étaient en train de… De mettre la table et de préparer de quoi manger. Cette normalité lui paraissait… Comment dire… Incroyable ? Les assiettes lui passaient devant le nez avec une vitesse impressionnante et, plus étrange encore, Malëan semblait prendre un malin plaisir en préparant une salade. Abasourdie, la sorcière ne prêta qu’une oreille discrète à la proposition de l’homme. Ce n’est qu’après une petite minute qu’elle se rendit réellement compte du contenu de ses paroles. Il lui proposait vraiment de rester ! Qu’arriverait-il si elle acceptait ? Devrait-elle à jamais quitter Poudlard ? Non, elle en doutait et puis, si jamais cela devait arriver, ne serait-elle pas déjà chanceuse ? La bibliothèque n’avait plus rien à lui apprendre alors que ce livre débordait de savoir… Oui, elle resterait ici, du moins pour un temps. Encore une fois, elle hocha la tête en guise de réponse. Le vagabond lança ensuite d’une voix claironnante :


« C'est bientôt prêt, à table ! »


Décidément, elle ne s’y faisait pas du tout. Cette scène était beaucoup trop irréelle… Machinalement, elle tira la chaise et s’assit, bientôt rejointe par les deux autres. Ils se servirent et commencèrent à diner. Hae ne disait mots, se contentant simplement de mastiquer ce qui se trouvait dans son assiette. Dire que plus tôt dans la journée, Malëan l’avait assommé et trainé ici ! Une voix fluette l’interloqua.


« Je n'ai pas encore eu l'occasion de feuilleter cet ouvrage. A première vue, l'auteur a mené un travail d'expertise détaillé et fournie, si l'on s'en réfère à sa taille. Est-ce le cas ? Et savez-vous qui est la personne à l'origine de ces recherches ? »


La dernière année jeta un bref regard à Malëan qui, ne réagissant pas, lui laissait penser qu’elle pouvait librement lui répondre. Après tout, il s’agissait de son initiée. Après s’être humectée les lèvres desséchées par le silence, elle lui répondit aussi aimablement que possible. Il ne manquerait plus qu’elle s’attire ses foudres tiens…


« Je n’ai pu en lire qu’une infime partie mais, je puis vous assurez que ce livre est une véritable petite merveille. L’auteur, un homme surnommé Light, a fait un travail surprenant. Chaque thèse est agrémentée d’exemples, de schémas ou de runes parfois. Cet homme savait de quoi il parfait, du moins en matière de lycanthropie. Je suis certaine qu’il en va de même pour les autres sujets abordés. N’est-ce pas, Monsieur Malëan ? »


Encore une fois, elle n’avait su tenir sa langue. Il faut dire que cet ouvrage l’intéresse au plus haut point… Heureusement, elle avait réussi à lui faire comprendre que ce n’était qu’une simple pique et non pas une quelconque demande qui, comme il l’avait si bien dit, pourrait amener à un désastre. Le repas dura un petit moment puis, un à un, les individus quittèrent la table. Cette fois-ci, Hae participa. Elle débarrassa en compagnie d’une Kitsune épuisée puis la suivie, avec l’autorisation de Malëan, dans une pièce qui s’avérait être un dortoir. Elle ne posa pas de questions bien que ces dernières fourmillaient par milliers dans son esprit vif.
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Taylor Malëan, le  Mer 30 Avr 2014, 15:47

Suite à ce diner, de nombreux autres eurent lieu. Malëan invita Haerilia à demeurer dans la guilde, le temps nécessaire à la consultation entière du travail de Light sur la lycanthropie et de fil en aiguille, les discutions les menèrent à se rendre comptent, qu'ils cherchaient tous deux la même chose. Plus de savoir. Jamais Mlle Gallowsraven ne prit le risque de désobéir  aux recommandation du vagabond concernant le grimoire, et une confiance mutuelle s'installa très rapidement. Un mardi, Haerilia Gallowsraven se vit inviter à faire partie de la guilde par le Vagabond, répondant depuis ce jour au nom de "Croc blanc", et prennent la place de bibliothécaire, dans le but de pouvoir finalement consulter et remettre en état, tous les grimoires que la guilde possède, et possédera.



RP groupé: Mise en place de la Charte et sécurité de la guilde.
Jean Baptiste Flitwick; Haerilia Gallowsraven Harel Chaitan Taylor Malëan


Cela faisait plus de cinq ans que la guilde n'avait pas était aussi éclatante. Entre le travail acharné de Harel pour rendre à la salle commune tout son éclat, et le boulot titanesque du gardien des lieux dans toute l'enceinte du bâtiment, la guilde s'était offerte une nouvelle vie. JB ne quittait que rarement la guilde, et Harel y passait chacun de ses temps libre. Si bien qu'avec toutes ses obligations, le Vagabond était le plus absent de tous les nouveaux membres. Même Croc blanc qui était la dernière à être rentrée, se devait de passer un temps fou dans la bibliothèque, pour essayer de remettre de l'ordre à un chaos de plusieurs années.

Les quatre membres se tenaient tous dans la bibliothèque, attablé à une antiquité de quatre pied, qui menaçait à chaque objet qu'on posait dessus de s'écrouler. Si les murs étaient de mieux en mieux rénové, le matériel vétuste n'avait lui, pas encore été changé. Quelques flammes voletaient dans des bocaux de verre offrant une bonne luminosité à toute la pièce.

- Si vous êtes tous réunis ce soir, c'est parce que j'aimerais discuter avec vous de la sécurité et de la protection de la guilde. Aujourd'hui, j'aimerais qu'ensemble nous trouvions des solutions adéquate à l'ouverture des portes, des accès réglementé comme le bureau, la réserve ou la cave, à la création d'un objet susceptible d'avertir du danger d'un membre et à la réécriture d'une charte parfaite et immuable à tous les nouveaux arrivants.

Malëan fit une pause.

-Vous n'êtes pas sans savoir, que j'ai reçu récemment plusieurs nouveaux sorciers au capacités incroyables, et que j'hésite encore à les faire intégrer nôtre société. Et bien avant de pouvoir leur fournir une réponse positive, j'ai besoin d'être certain que la guilde sera prêt à les accueillir.

Pas un bruit ne régnait dans la pièce, autre que la voix du vagabond. Harel regardait le vagabond de ses petits yeux fatigués, probablement épuisé d'une nouvelle journée passé le nez plongé dans des livres trop expérimenté pour elle.

- Je suis aussi persuadé que vous savez bien que je ne vous est pas choisi par hasard. Et que j'attend de chacun un travail spécifique propre à ses excellentes capacités. Cependant, même si je vais vous demander de travailler chacun sur un sujet bien précis, pensez que l'avis des autres est toujours bon à prendre, pour parer à toute éventualité. Bref, laissez moi vous expliquez.

Le vagabond passa la main dans son vieux manteau de cuir, et en tira trois dossiers chacun d'une couleur différente. Le premier dossier de couleur jaune, fut donner à JB, le vert, à Harel, et le rouge à Haerilia.

-L'ainé, j'aimerais te voir potasser la défense de la guilde. Il y a cinq ans maintenant j'ai vu les anciens membres mourir un par un, et j'aimerais faire en sorte que cela ne puisse plus se reproduire. Aussi, les défenses de la guilde doivent être impénétrable pour toute personnes ne portant pas la marque de la guilde. Anti-bruit, anti-odeur, anti-transplannage. Fait tout ce qui te semblera nécessaire à la défense de nôtre bâtiment.

L'ainé ouvrit son dossier et commença à en observer le contenu. C'était un plan détaillé des anciens systèmes de défense de la guilde, une esquisse du domaine de Locus Scient avec vue en plusieurs dimension. Sur le dernier feuillet était listé quelques idées qui avait jaillit de la tête du vagabond.
-Création d'un tunnel d'évacuation partant des caves.
-Sortilège d'enchantement des gargouilles posté sur le toit
-Engager des elfes de maison pour patrouiller.
-ETC...

Ce ne sont là que des idées et bien sûr, je m'attends à ce que vous puissiez trouver mieux, ou plus avantageux, peut être même moins couteux et plus sûre.

Toi Kistune, Dit-il en se tournant vers Harel. j'aimerais que tu reprennes la charte de guilde. Tu es doué avec les mots, et les tournures de phrases, et surtout, tu es doué pour passer outre les règles. Fait en sorte qu'aucun savoir dangereux ne puisse traverser ses murs. Je suis certain que tu trouveras plus aisément que quiconque. Tu n'as qu'à te baser sur les règles déjà existante. Et si une erreur persiste, rectifie la.

Dans le dossier vert était une copie de la charte de la guilde. Celle là même qu'elle avait signé avant de partir et revenir pour les fosses d'Irlande changée à jamais, mais plus forte et plus magique.

-Enfin Croc blanc, autrefois il existait une marque que j'apposais à chacun des membres, permettant seulement de me préciser s'ils étaient en état de danger. Aujourd'hui, j'aimerais que vous fassiez de cette marque une clé, et une balise de détresse. Au cas ou vous auriez besoin d'aide en enchantement, n'hésitez pas à demander de l'aide à l'ainé, ses capacités d'enchantement son remarquables.

Dans le dossier rouge était un petit dessin en forme de croix. en titre était noté, "la Marque."
Une liste était dressé au-dessous récapitulant les pouvoirs de cette "marque".

-Lorsque les battement du coeur accélèrent dangereusement, fait chauffer les marques de tous les membres pour prévenir d'un danger. les initiales du pseudo du sorcier en danger apparaissent dans la marque de tous les membres.

-Associer au sortilège de traçabilité placé sur certain membre, il permet de pouvoir rejoindre le sorcier en danger.

-Doit se rendre invisible à la prononciation des mots, "Occulta te" doit se rendre visible à la prononciation des mots "Custodit te"

-Seul le détenteur de la marque peu le faire disparaitre et reparaitre.


Une autre feuille était dans le dossier relatant de toutes les nouvelles capacités que la marque devraient avoir.

-Dois pouvoir s'ôter, ou disparaitre.
-Permet d'ouvrir les portes placards et coffre en fonction du niveau de sécurité du membres. Ex: Initié niveau de sécurité un. Ne pourra ouvrir que la porte du dortoir, de la serre, et de la salle d'entrainement.
Enseignant niveau 2: +biblio, cave,réserve
Maitre de guilde,sous gérant, gardien des lieux. + toutes les portes.


- Pendant ce temps je me rendrais utile auprès de chacun de vous comme je le peux. Mais le devoir de gérant m'appelle, et je dois surveiller les faits et gestes des nouveaux postulants. Je vous les présenterais d'ailleurs bientôt, mais sachez qu'ils sont tous de très jeune talents, et d'excellents sorcier tous en quêtes de savoir. Nôtre devoir est avant tout de les protéger. Une fois cette condition remplie, nous pourrons entamer tous ensemble de nouvelles recherches.

Des questions ? Si non, vous pouvez commencer. je serais à la serre, à remettre un peu d'ordre pour les futurs plantations...
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Harel Chaitan, le  Mar 06 Mai 2014, 22:34

Suite à la micro assemblée tenue dans la bibliothèque, le silence était retombé sur la maison. Assise à l'une des tables de la salle commune, Harel fixait pensivement un point invisible. Plus aucune odeur de poussières, ni d'humidité ne piquait les narines de ses occupants, chaque espace, chaque meuble reprenait ses fonctions après plusieurs années d'abandon. Progressivement, la vie se réinstallait entre les murs rafraichis de Locus scient, ses habitants maintenant au nombre de quatre, et bientôt le chiffre augmenterait. Est-ce qu'il fallait s'en inquiéter ? Est-ce que ça n'allait pas trop vite ? Est-ce qu'il ne prenait pas des risques à recruter autant de personnes en même temps, alors même que tous les représentants n'étaient pas désignés ? Pour le moment, une osmose régnait entre les membres présents, introduire du nouveau mettrait cela en péril, et cela inquiétait la jeune asiatique, et réenclenchait une méfiance apaisée.

Sa respiration lente ne trahissait pas son trouble intérieur. Pensivement, ses yeux et ses oreilles quêtèrent les autres membres qui s'affairaient de leur coté, par le biais des bruits de pas, d'un objet déplaçait, du bout aiguisé d'une plume qui gratte le parchemin, d'un grognement produit d'un agacement, et d'un léger flux de magie œuvrant quelque part. Résolue, Chaitan mobilisa toute son attention sur le contenu du dossier ouvert sur la table. Elle ne permettrait à personne de briser la quiétude qui caractérisait les lieux. Azael choisit ce moment pour sauter d'un bond, d'une facilité déconcertante, sur son espace de travail. Loin de le réprimander, l'initié caressa sa robe clair du bout des doigts.

- Atz, tu ne devineras pas ce que l'on vient de me confier, dit Harel en souriant doucement à son félin.

Félin qui se contenta de ronronner quand l'index de sa compagne à deux pattes vint gratter la base de son oreille.

- Tu t'en moques, je m'en doutais.

Réviser la Charte ne l'enchantait pas, néanmoins après son séjour au sein des fosses, elle admettait que l'anarchie n'était pas une solution enviable, ni plus propice à la Liberté. Paradoxalement, l'assurance de liberté individuelle passait par l'élaboration de règles communes.

Reprenant le document signé plusieurs mois auparavant, l'étudiante se plongea dans la lecture des points énumérées sur le parchemin. Compléter cette liste ne serait pas aisée, puisqu'ils n'avaient pas encore eu l'occasion de l'éprouver. Néanmoins, il ne lui serait pas difficile de se mettre dans la peau d'une personne qui prendrait un plaisir vicieux à tenter de détourner le sens initial. S'armant d'un stylo, son visage se pencha sur le support papier, s'apprêtant à décortiquer les phrases mot par mot, à la recherche de l'éventuelle faille.

Charte a écrit:
1. Ne jamais divulguer le nom d'un membre, à toute personne extérieure à la guilde. (Ou en présence d'une personne extérieur à la guilde)

2. Ne jamais divulguer l'emplacement de la guilde à toute personne extérieure à la guilde (ou en présence d'une personne extérieur à la guilde)

3. Ne jamais divulguer d'informations à quiconque ou à quoi que ce soit à propos des protections de la guilde ( gardien du secret, le sort de fidelitas auquel tous les membres sont soumis, les enchantements qui protègent la maison, les tatouages d'Hae, ... ).

3. Aucun artefact, potion, livre ou tout autre objet ou être vivant entreposé dans le coffre, la bibliothèque ou la réserve de la guilde ne peuvent quitter la guilde, sauf accord de chacun trois représentants: gérant, sous gérant et gardien des lieux. Afin d'éviter toute corruption.

4. Ne jamais mettre la vie d'un membre en danger volontairement.

5. Ne jamais user des découvertes de la guilde à des fins personnelles qui nuiraient à un être vivant, sauf en cas d'extrême nécessité.

6. Ne jamais accepter aucun cadeau, ordre de mission, courrier, pot de vin, au nom de la guilde, sans le consentement des représentants des lieux.

7. Aucun membre ne peut se permettre de parler au nom de l'entièreté de la guilde, pas même les représentants des lieux.

8. Toute proposition au sein de la guilde se devra d'être étudier par les trois représentants de la guilde. Négliger l'idée d'un seul hommemembre peu s'avérer être la pire chose à faire.

9. Chaque membre devra accepter de se voir tatouer une marque. Celle-ci aura pour fonction de transmettre toute situation de danger, et de vous localiser géographiquement en cas de besoin.

10. La guilde ne peut-être envisagé comme simple espace de collecte, ni de consultation, tout membre à le devoir de partage, et de transmission

11. Toute personne qui ne respecterait pas l'une des closes de la présente Charte se verra sanctionner par la mesure qui convient.

La première version lui semblait déjà satisfaisante, d'après elle la guilde ne devait pas se voir affubler d'un trop grand nombre de contraintes, sinon cela nuirait à l'esprit de la communauté. On lui demandait juste d'assurer la sécurité des lieux rien de plus. Elle avait beau se creuser la tête rien de plus lui venait : l'identité des lieux et des membres devaient être préserver, rien de ce contenait la maison ne pouvait sortir sans la consentement de trois représentants ... ce détail posait problème, parce qu'il manquait toujours un adjoint à Taylor. L'un dans l'autre, cela réglait, temporairement, le problème, rien ne sortirait de cette maison d'ici là, réduisant les risques. Les recherches menaient pour le compte de la guilde ne devait pas avoir de motivations funeste, ni pécuniaire, ni pour alimenter des desseins mégalomaniaque. Bienveillance entre les membres et respect du savoir. Aucune hiérarchie entre les membres, seulement trois représentants qui endossaient la responsabilité d'autoriser ou non certaines choses. Pour sa part, elle avait ajouté l'obligation de porter la marque sur laquelle plancher Haerilia, et d'éventuels sanctions en cas de non respect des conventions édictées.

Ce dernier point l'interrogeait. Effectivement, la notion de règlement allait de paires avec celle de sanction. Qui les choisirait ? De quelle nature seraient-elles ? Harel ne se sentait pas la légitimité de statuer. Malëan avait fait mention d'un travail d'équipe, bien que peu coutumière de la pratique, la Serpentard s'admonesta silencieusement, avant de déplier ses jambes, repliées sur sa chaise, pour prendre la direction de la bibliothèque où elle espérait trouvait l'autre étudiante. Cette dernière en la signant avait accepté sa première version, pour autant cela n'empêcha pas qu'elle eût entrevu des limites. L'adolescence s'illustrait par cette crise éponyme, très caractéristique de cette période entre deux eaux, et s'illustrait par un besoin d'opposition, et de transgression incessantes. Un moyen de se trouver, disait les spécialistes. Harel n'était pas opposée à l'hypothèse, d'ailleurs, chaque nouvelle génération devrait se mettre en devoir de remettre en question ce qu'on leur transmettait.

Poliment, ses articulations frappèrent contre le bois de la porte ouverte, du nouveau domaine de l'anglaise. Puis, patiemment, attendit le consentement de sa camarade. Ensuite, la cadette s'avança plus en avant dans la pièce, puis sa voix monocorde s'éleva :

- Je ne te dérangerai pas longtemps. Seulement, pourrais-tu répondre honnêtement à une question : as-tu déjà réfléchis à un moyen de détourner l'un des point de cette Charte ? Que ta réponse sois affirmative ou non, je te prie de l'étayer. L'objectif étant d'observer la clarté d'une ligne de conduite laxiste dans ce sens où les limites sont peu nombreuses. Bien que concrètement les limites en elles-mêmes importent peu. Par contre, ce que je voudrais savoir c'est si celui qui signe cette Charte en saisit le sens. Pourquoi sortir du cadre si l'on en comprend la nécessité.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Invité, le  Jeu 08 Mai 2014, 22:02

Suite à leur petite entrevue à la bibliothèque, tous reçurent une mission à exécuter pour la guilde. Harel s’était éclipsée la première, suivit de près par Haerilia. Est-ce que JB les avait imitées ? C’est une question fort intéressante qui, vous vous en douterez, ne trouvera pas de réponse. L’étudiante était bien trop absorbée par sa lecture pour lever ses prunelles des lignes manuscrites l’ombre d’un instant ! Malëan lui faisait assez confiance pour lui décerner ce fameux dossier rouge. Rouge pour elle, vert pour Harel, jaune pour JB… Elle ne put s’empêcher de penser aux maisons respectives. L’avait-il fait exprès ? Si tel était le cas, comment savait-il cela ? Etait-elle en danger ? Méfiance, quand tu nous tiens… Fruit du hasard ou non, il n’en reste pas moins qu’elle avait un travail à faire. Et quel travail mesdames et messieurs ! On lui demandait de mettre au point un tatouage enchanté, rien de moins ! Un rictus proche du sourire habilla ses lèvres carmines. Elle ne pouvait espérer meilleur défi ! Ses jambes agiles l’entrainèrent à travers la pièce commune où elle entrevit une chevelure brune s’installée. Très bien, elle aurait le dortoir pour elle toute seule ! Elle lança d’une voix monotone :


« Si tu as besoin d’aide Kitsune, n’hésites pas. J’suis juste à côté. »  


Avant de se remettre en route. Comme ses yeux refusaient de quitter les pages noircies, elle dû tâtonner la porte un certain temps avant de mettre la main sur la poignée et, finalement, réussir à rentrer dans la pièce dépoussiérée. Ils avaient fait du bon boulot pour rendre toute cette bicoque habitable ! Tout en se rappelant l’état lamentable des différentes pièces avant leurs passages, elle s’installa sur son lit et sortit son matériel à dessin. Le vagabond avait accepté qu’elle les ait avec elle… Bon, il est vrai qu’il était plutôt réticent au début mais finalement il lui avait accordé ce petit service. Elle ne pouvait décidément pas vivre sans… Soupirant longuement, elle s’assit en tailleur et noua ses cheveux en un chignon rapide. Les consignes en tête, elle ne mit pas plus de quelques secondes pour tracer de nombreuses esquisses. Evidemment, aucune ne lui plaisait… Elle avait d’abord  opté pour un X tout ce qu’il y a de plus simple puis, sur une autre feuille, l’avait encerclé. Elle fit de nombreuses variantes, laissant son imagination déborder un peu trop souvent. Elle avait dessiné deux serpents s’entrelaçant, formant alors une sorte de bracelet vivant. L’un des reptiles dardait sa langue alors que l’autre semblait protéger un minuscule parchemin qui, s’y danger il y a, se déroulerait pour dévoiler le nom de la personne mise en danger. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres  mais après tout, il s’agissait d’une marque indélébile… Il fallait qu’elle en face un maximum pour offrir un large panel de choix aux autres ! Plus le temps passait et plus elle se retrouvait noyée de parchemins, certains comportant des croquis et d’autres retraçant le fonctionnement et les divers sorts utilisables. Encore une fois, elle inspira profondément. Sa nuque lui faisait un mal de chien ! Alors qu’elle entreprenait un étirement bien mérité, elle entendit quelqu’un toquer à la porte. Son regard glissa brièvement sur sa baguette avant de se fixer à la porte, sa voix s’élevant pour autoriser l’entrée. C’était Harel. Elle se détendit aussitôt et dégagea une partie du matelas pour lui laisser de la place. Quel bazar !


« Je ne te dérangerai pas longtemps. Seulement, pourrais-tu répondre honnêtement à une question : as-tu déjà réfléchis à un moyen de détourner l'un des points de cette Charte ? Que ta réponse soit affirmative ou non, je te prie de l'étayer. L'objectif étant d'observer la clarté d'une ligne de conduite laxiste dans ce sens où les limites sont peu nombreuses. Bien que concrètement les limites en elles-mêmes importent peu. Par contre, ce que je voudrais savoir c'est si celui qui signe cette Charte en saisit le sens. Pourquoi sortir du cadre si l'on en comprend la nécessité.


- Je vais essayer mais je ne te promets rien… Pourrais-tu jeter un œil à mes brouillons pendant ce temps ? J’ai peur d’en avoir un peu trop fait. »


Elle repensait au duo de serpents. Cela n’avait fichtrement rien à voir avec le « X » dont parlait Malëan mais… Non, il n’y avait pas de mais ! Elle se saisit délicatement du carnet vert avant d’entreprendre une nouvelle « dispute interne ». Elle lut les différentes modifications d’Harel une fois, deux fois… Ou peut-être plus. Certaines idées lui venaient en tête mais à chaque fois, elles étaient mises en déroute par les règles de la plus jeune. Fronçant les sourcils, elle étudia plus précisément chaque mot, chaque phrase… Non, il n’y avait rien à redire si ce n’est :


« Les objets ! Je veux dire… Il est interdit de sortir quoi que ce soit de la Guilde sans autorisation des représentants mais ne serait-il pas judicieux d’en interdire l’accès avant de les avoir étudiés au préalable ? Après avoir reçu un avis favorable des trois représentants, on pourrait alors le recevoir sans risquer la vie des membres tu ne penses pas ? D’ailleurs, en parlant des membres, ne serait-il pas sage de demander à ce que chaque membres dévoile son don aux autres ? Cela pourrait être pratique pour les missions. On saurait qui intégrer à quel groupe plus facilement. Pour le reste, je ne vois rien à changer. Tu as fait du bon travail. »


Elle lui rendit alors le cahier, un sourire étrange accroché aux lèvres. Si seulement on lui avait dit qu’elle se retrouverait à établir des « règles de vies » pour une guilde secrète..! Elle jeta un coup d’œil à son carnet avant d’en pointer certaines lignes du doigt.


« J’aimerais te demander ton avis à propos de ceci. Qu’en penses-tu ?


Tatouage a écrit:
• Lorsque les battements du coeur accélèrent dangereusement, fait chauffer les marques de tous les membres pour prévenir d'un danger. Les initiales du pseudo du sorcier en danger apparaissent dans la marque de tous les membres. => Signe d’un danger, les marques des autres membres pourraient effectivement se mettre chauffer mais ceci sans apparaitre, évitant ainsi à un membre toutes sortes d’interrogatoires sur cette marque et toutes associations à la guilde. Le membre pourrait décider de la faire apparaitre plus-tard sans perdre l’information tant que le danger persiste.

• Associer au sortilège de traçabilité placé sur certain membre, il permet de pouvoir rejoindre le sorcier en danger. => Le membre en danger devrait pouvoir signifier si oui ou non, il désire recevoir de l’aide, pour éviter de tomber dans un piège par exemple.

• Doit se rendre invisible à la prononciation des mots  "Occulta te"  et doit se rendre visible à la prononciation des mots "Custodit te" => Ceci devrait pouvoir également fonctionner par informulation pour plus de discretion.

• Seul le détenteur de la marque peut le faire disparaitre et reparaitre. => ou simplement apparaitre.

• Dois pouvoir s'ôter, ou disparaitre.

• Permet d'ouvrir les portes placards et coffre en fonction du niveau de sécurité du membre. Ex: Initié niveau de sécurité un. Ne pourra ouvrir que la porte du dortoir, de la serre, et de la salle d'entrainement. Enseignant niveau 2: +biblio, cave, réserve. Maitre de guilde,sous gérant, gardien des lieux. + Toutes les portes
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Jean-Baptiste Flitwick, le  Jeu 15 Mai 2014, 13:36

Jb regarda chacun des membres sortir de la salle, perdu dans ses pensées, il avait déjà beaucoup réfléchi à ces dispositifs de défense mais il voulait être sur de ne rien oublier, il repassait dans sa tête ce qu'il avait écrit dans ses notes. S'asseyant à une table, seul dans le silence appréciable, il sortit tous ses papiers volants de ses poches et ouvrit le dossier du Vagabond. Des notes et schéma s'empilaient, donnant des indications sur les défenses de l'ancienne Guilde. Si les membres avaient été trouvé et éliminés, il y avait surement pas mal de failles. Dans ce dossier figurait un tunnel d'évacuation. Rien n'indiquait qu'il avait été protégé d'une quelconque manière, voilà un point à évaluer sérieusement. Le sortilège des gargouilles était intéressant mais la masure ne comportait pas vraiment ce genre d'ornements. Néanmoins, le vieil homme avait déjà pensé à une solution alternative intéressante. Le même genre d'enchantement qu'il avait appliqué dans sa cabane à Poudlard, développer un enchantement sur tous les objets du QG et lier le sort d'activation au port du bracelet. C'allait être compliqué et long mais faisable, restait à acquérir l'accord de l'autre membre du conseil pour l'instant au nombre de deux. Le reste des notes conservées dans le dossier réunissait quelques conseils, des idées vite griffonnées. Il fallait aller largement plus loin.

Se saisissant de sa plume et d'un parchemin, il se mit à décrire ce qu'il pensait faire afin de le faire valider au préalable par Taylor et peut être par les autres membres. Il pouvait aussi en faire trop, c'était possible mais niveau sécurité, il n'aimait pas transiger.


Sécurité de la Guilde:
 

Après avoir relu son parchemin, il le roula, satisfait du premier jet, prononça un petit sortilège du Secret au cas où et partit rejoindre le gérant de la Guilde afin de lui proposer les idées et d'en discuter avec lui, savoir s'il n'était pas trop fou sur certains points ou trop laxiste sur d'autres. Il allait s'amuser à enchanter tout ça...
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Taylor Malëan, le  Dim 18 Mai 2014, 14:19

Les directives données le Vagabond put vaquer à d'autres occupations. Lui devrait s'occuper de trouver les prochaines exploration de la guilde, dresser le profil distinct de chaque membre, afin de voir ses qualités et défauts, ce qu'il recherchait, et ce qui l’intéressait le plus. Le but étant de pouvoir répartir plus tard, les membres en différent groupe de recherche selon la magie que l'on était susceptible de découvrir.
Autant dire que le grimoire relatant de chaque action de la guilde allait bientôt se voir agrandit de quelques pages, aux informations plutôt personnel. Il était temps de trouver un moyen pour protéger ce livre.

Au milieu de son bureau, entre quelques flammes dansantes, le vagabond rédigeait un tableau de compétence, regroupant les différentes spécificités.



L'ainé:    Enchantement.
Croc Blanc: Enchantement Métamorphose.
L'ombreuse: Métamorphose Potion Alchimie
Kitsune: DCFM
Le Vagabond: DCFM Métamorphose Animagus Magie noire

Une prédominance pour la métamorphose se montrait. Laissant aussi paraître, toute les lacunes de la guilde. Il n'y avait ni botaniste, ni spécialiste en créature magique, en divination ou histoire de la magie. Il n'y avait pas d'expert en rune, ou encore un as de la médicomagie. Tous les domaines ne pouvaient être couvert par un si petit effectif. D'ici peu, il fallait s'attendre à ce que la guilde, s'agrandisse encore de quelques membres.

-July...

Quelques visages apparurent dans sa tête. Des  noms des adresses. Le vagabond savait déjà où recruter les membres qu'il lui manquait. Il faudrait sans doute, qu'il disparaisse encore quelque temps de Locus Scient, pour retrouver leur trace à tous.

Il quitta le bureau et s'en alla fouiller la bibliothèque à la recherche de document bien enfouie. Dans toute la guilde un calme apaisant régné. J-B   grattait du parchemin sur une des paillasses de la salle principal, ne relevant même pas le passage de Taylor. Dans la salle aux livre, Harel et la Bibliothécaire discutaient, partageant leur travail effectué sur les dossiers vert et rouge.
Prendre un membre de chaque maison comme pilier n'avait pas été fait à la légère. Ainsi la guilde pourrait profité d'un avis de chacune des qualités mise en évidence à Poudlard:
Courage, Sagesse, Loyauté, Ambition.


-Alors ? Les recherches avances ?

Sa voix ne se fit même pas entendre. Elles étaient toutes deux plongées dans leurs explications et réflexions. Il faudrait se débrouiller seul pour trouver ce qu'il était venu chercher, les membres présents effectuaient déjà un travail remarquable et trop important pour les déranger. il passa quelques minutes à enlever puis remettre de vieux bouquin sur les étagères de moins en moins poussiéreuses, puis finalement, il s'empara d'un grimoire aux pages jaunies par le temps, puis disparu de nouveau dans son bureau. Il devait préparer de nouvelles feuilles de routes, de nouveaux ordres de mission, sans oublier bien sûre, qu'il lui faudrait garder un temps minimum pour continuer ses propres recherches, si Mlle rejoignait ses rangs, son avancé n'en serait que plus rapide.

Les heures passèrent, des pages furent tournées, des schémas dessinés, des tableaux remplis, des plans dressés. Un premier dossier fut clôt concernant les prochains membres à recruter, et deux autres restaient en suspend. Sur l'un était écrit, "Mission de la guilde", sur l'autre, "En cours". Les bras du vagabond étaient las, à force d'avoir gratté du parchemin, et ses yeux se faisaient lourds. Les autres membres commençaient à s'agiter, laissant paraître que leur travail se terminait. J-B fut le premier à se montrer.

Il toqua aux porte déjà ouverte du bureau du Maître.

-Entre je t'en pris. Annonça Taylor en refermant tous les dossiers qui s'étalaient devant lui. Alors tu as trouvé quelque chose d'interéssant ?

L'ainé fit un signe de tête, et posa son travail devant son interlocuteur. Le dossier Jaune s'était quelques peu épaissi.
Mr Flitwick précisa qu'il ne s'agissait là que d'un premier jet mais qu'il aurait voulu avoir un deuxième avis.

Malëan entreprit la lecture:

Une protection basé sur les cinq sens avait quelque chose d'alléchant, pour l'homme qui avait tenté de créer les 7 sort, en réponse au péché capitaux. Qui plus est, toutes les protections assuraient de faire de la guilde, un bunker quasi impénétrable ou repérable. L'enchanteur avait vraiment pensé à rendre l’accès à la guilde, impraticable pour toute personne extérieur. L'inconvénient concernant les animaux ne serait que de courte durée.

L'idée de l'Acromentule fit sortir les yeux de Malëan de ses orbites. Bien qu'il respecte chaque être vivant, il n'aimait pas particulièrement l'idée de savoir de telles créatures dans les allentour de son lieu de paix. Toute fois, elles représenteraient aussi une grande défense, et de nombreuses fournitures en matières de potions et d'étude des créatures magiques.
-L'idée de voir une Acromentule dans nôtre forêt n'est pas stupide, mais la restriction du ministère en fait un problème. Nous ne devons sous aucun prétexte apparaitre au yeux d'une quelconque institution gouvernementale. Il nous faudra passr par les quartiers brumeux, et les marchés noir si vous voulez vraiment vous occuper de ça. Je connais un Homme dans le commerce de dragon qui pourrait vous être utile. Rappelez moi d'envoyer une missive.

Concernant la sécurité intérieur de Locus scient, l'idée était parfaite. Mais un peu trop agressive. Notamment il n'était pas une bonne idée de voir s'envoler les grimoires trop proche d'un ennemi, ou les expériences en cours de réalisation. Aussi certain objet devraient même être enchanter pour tous se ranger dans une seul même pièce, soumise au sortilège du feu deymon. Mal gré tous les efforts qu'il pouvait fournir, le vagabond ne pouvait se résigner à faire flamber toute la guilde. L'important pour lui était de détruire toutes les connaissances et découvertes, pas de détruire les murs même, qui en soit, n'apporteraient aucune réponse à personne.
Les membres avaient déjà étaient détruit, mais les membres jamais. Il savait que la guilde pouvait sombrer à nouveau, mais ses murs serviraient alors à une nouvelle tentative, plus tard, par d'autre peut être.

-Remarquable pour la sécurité intérieur.  Il prit un stylo et marque quelques annotations des modifications à apporter.
Quand au dispositif de transplannage et au tunnel, ça me semble correct et parfaitement adapté à ce que nous voulons. ça vous laisse tout de même une charge de travail considérable, mais c'est un excellent boulot. Seulement, pour le feudeymon. Je ne désire pas que les murs soient touchés. Il faudrait simplement faire en sorte de détruire mon bureau et la bibliothèque, enchantant chacun de nos grimoires et expériences à s'y trouver en cas d'intrusion. Aucune pièce ne pourra être mise à l’abri, à moins que nous ne trouvions quelque chose du genre d'un passage qui pourrait téléporter nos affaires dans une autre planque secrète, un genre de porte au loin pour livres ?   .
L'idée semblait folle.
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Harel Chaitan, le  Ven 30 Mai 2014, 22:23

Harel s'installa sur un espace dégagé par les soins de Haerilia, au milieu de parchemins en vrac. Tendant son dossier au couleur de sa maison, son visage s'inclina répondant par l'affirmative au service demandé. Jusqu'à ce qu'elles se rencontrent entre les murs de cette cabane perdue dans les bois, l'une et l'autre ne se connaissaient pas. Et, Chaitan avait été étonné d'apprendre que la seconde initié à grossir les rangs de la Guilde exerçait une activité de tatoueuse ou y aspirait tout du moins. Depuis, elle était curieuse de voir ses talents à l'œuvre. Un à un, ses yeux détaillèrent les croquis plus ou moins longtemps suivant le niveau d'élaboration. Elle reconnu le motif en forme de croix, simple et épurée, que Malëan portait en plusieurs exemplaire sur l'un de ses avants bras. Ce style fonctionnel lui ressemblait tout à fait. Or, sa collègue qui avait hérité du dossier rouge avait réussi à l'améliorer progressivement jusqu'à la décliner en plusieurs motifs. Effectivement, il serait sans doute plus judicieux que les motifs varient, autant que possible, d'une personne à l'autre afin d'éviter d'être trop aisément associé les uns aux autres.

« Les objets ! Je veux dire… Il est interdit de sortir quoi que ce soit de la Guilde sans autorisation des représentants mais ne serait-il pas judicieux d’en interdire l’accès avant de les avoir étudiés au préalable ? Après avoir reçu un avis favorable des trois représentants, on pourrait alors le recevoir sans risquer la vie des membres tu ne penses pas ? D’ailleurs, en parlant des membres, ne serait-il pas sage de demander à ce que chaque membres dévoile son don aux autres ? Cela pourrait être pratique pour les missions. On saurait qui intégrer à quel groupe plus facilement. Pour le reste, je ne vois rien à changer. Tu as fait du bon travail. »

Un croquis illustrant deux serpents enlacés entre les mains, Harel avait relevé la tête pour écouter attentivement l'avis de l'étudiante à Gryffondor quant à la Charte. La situation ne manquait pas d'ironie : deux adolescentes devisant à propos d'un règlement qu'elles devront elle-même appliquer à la lettre. Le temps d'une seconde, elle se demanda si cet excès de confiance n'avait pas déjà joué des tours au Maître des Lieux ? D'un mouvement de tête, elle chassa la question complètement hors propos.

- Je vois où tu veux en venir, mais je crains qu'en ayant recourt trop souvent aux autorisations des représentants, ça ralentisse certains projets. L'aîné en tant que Gardien des lieu reste facilement disponible, par conséquent obtenir sa réponse ne posera pas de problème majeur, néanmoins le Maître des Lieux quittent régulièrement la maison pour des périodes irrégulières et qu'en sera-t-il du troisième représentant. Alors, celui qui souhaitera étudier un objet en commençant par son observation devra attendre. Et puis comment savoir si la personne ne dispose pas déjà des connaissances requises ?

Fidèle à l'esprit de l'endroit, la jeune femme pris en compte les remarques d'Haerilia en les inscrivant sur son brouillon. Son avis n'était pas celui des deux hommes qui peut-être jugeront pertinents d'ajouter une close supplémentaire à propos des objets. Et en sois Harel n'était pas contre, car cela permettrait d'éviter ou tout du moins de diminuer les risques d'accidents, au vue de la nature des objets présents à Locus Scient. Cependant, sur du long terme elle redoutait les transgressions pour des raisons pratiques.

- Je pense aussi que toute personne intégrant la Guilde devrait se présenter. Mais tu ne crois pas qu'il serait mal perçu de l'intégrer en tant que règle, cela va de soi non ?

Sur ce genre d'aspect, l'héritière des Chaitan n'était pas la mieux placée pour se positionner. Elle n'appliquait les rudiments de la politesse que par nécessité de se fondre dans le paysage social. Griffonnant une phrase de plus sur sa feuille, elle l'a délaissa ensuite pour reporter son attention sur les dessins, puis sur les lignes manuscrites. Les propriétés de la marque.

- De mon point de vue, c'est une très bonne chose que tu proposes plusieurs motifs, après tout la fonction de ce tatouage est de transmettre les situations de danger, et la localisation de certains membres pas de nous désigner, directement, comme appartenant à un groupe, commença-t-elle par répondre à sa première inquiétude quant au nombre de production pour continuer, pensivement, sur les propriétés. Ca me semble très complet, tu devrais te rapprocher de Flitwick afin de t'assurer que tout ceci soit réalisable. En tout cas, je l'espère surtout l'idée de contrôler l'apparition ou non des informations et de la localisation.

Pochette verte à la main, Kistune félicita la jeune tatoueuse pour la qualité de ses ébauches avant de la laisser à sa créativité, en quête du Vagabond. Un silence religieux régnait au sein de la pièce principale, le bruit de ses pas raisonna en cadence. Un coup d'œil vers les tables lui indiqua que son greffier s'était impatienté, et avait jugé préférable de s'en aller autre part. En trouvant la serre vide, l'anglo-japonaise revint sur ses pas, les oreilles à l'affût du moindre bruit. Une conversation émanait du bureau de Malëan. Son poing s'apprêtait à s'abattre contre le montant de la porte, mais se suspendit en prenant en cours le fil de la conversation dissimuler par le dos de JB. Son but n'était pas tant de les épier que d'éviter d'interrompre une conversion à l'intérêt certain.

Le projet d'avoir recours à une Acromentule pour veiller sur l'extérieur la fit frissonner.
Contenu sponsorisé

[Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde - Page 2 Empty
Re: [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 6

 [Habitation] "Locus scient" Maison de la guilde

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.