AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 11 sur 11
Salle de classe dans les cachots
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Lenwest Peters
Serdaigle
Serdaigle

Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Lenwest Peters, Mar 23 Oct 2018 - 8:44


L'intérêt soudain de la jeune Gryffondor pour ce nouveau sort étonnait Lenwest. Elle pensait que cette soudiane irruption aurait immédiatement stoppé son entraînement, mais non. Elle était sur le point de le reprendre, tout en essayant de l'expliquer alors qu'elle ne le maîtrisait même pas... Elle ferait de son mieux en tous cas.

Soudain, un florilège de questions lui tomba dessus. Ces interrogations lui rappelaient celles des jeunes enfants, qui peuvent poser une multitude de questions avant d'attendre leurs réponses. Elle tenta de toutes les retenir et d'y répondre une par une, de la manière la plus juste.

La première consistait en protego, un autre sort bouclier. Elle connaissait plus ou moins la réponse de celle-ci.
- Non, au contraire, je pense que protego est beaucoup moins puissant que le sort du patronus. Il est plus simple à réaliser non? Ben voilà, la facilité de réalisation et l'efficacité sont proportionnellement inversées. Plus tu galères à le faire, plus il te protégera.  Cette réponse lui convenait, la suivante maintenant!
L'animal ensuite, c'est ça? Cette question lui parut nettement plus floue.
- Je ne peux pas te dire quel animal sera le tien. Chacun à son animal, généralement représentatif de la personnalité. Pour toi je verrais bien... euh... un petit chat? Elle avait hésité à dire souris, mais cette jeune fille était beaucoup plus robuste que cet animal. Elle se montrait curieuse, agile, et ne se laissait pas faire, oui, pourquoi pas un chat dans ce cas.
- Pour le mien je ne souhaite pas m'avancer, ce sera la surprise. Ensuite, les ondes positives proviennent avant tout de tes souvenirs. Je ne pense pas qu'être à plusieurs change quelque chose. Bah oui, ton patronus se nourrit de tes ondes positives à toi, il se fiche de celles de ton voisin. Pour ça, tu peux penser à des choses agréables que tu as vécues. C'était à peu près sa vision des choses.

Sans attendre autre chose, la jeune élève se lança en sautillant tout autour de la salle et tenta de lancer le sort sans aucune concentration. Il échoua. Lenwest eut un petit rire, la maladresse et la conviction d'Isolde étaient plutôt mignon à voir.
- C'est "spero patronum, et il faut vraiment que tu te concentres. Pour y arriver pense à quelqu'un ou quelque chose qui te rend heureuse. Ne te concentre pas sur tes pieds, mais sur tes souvenirs!
Cette petite l'avait rendue de bonne humeur. Elle fut prise de l'envie de recommencer.

Alors elle se prépara, se stabilisa sur ses deux pieds, et regarda un point fixe devant elle, vers le tableau. Elle ignora complètement Isolde pour se concentrer sur elle. Pour plus d'efficacité, elle ferma les yeux et pensa... pensa aux dernières vacances en famille, qui lui avaient fait un bien fou, qui lui avaient changé les idées. Le soleil et les sourires occupaient ses pensées, alors, sans hésiter, elle leva la baguette qu'elle tenait toujours et lança, d'une voix ferme: "Spero patronum" Cette fois, le sort était plus puissant, elle le sentait. Les filaments argentés jaillirent pour s'arrêter trois mètres plus loin et former une boule de taille moyenne. Cette masse commençait à se sculpter, mais on ne pouvait deviner que la taille. Mais le processus ne parvint pas à aller jusqu'au bout, et le sort s’affaissa.
Elle ne fut pas déçue, elle s'améliorait, c'est l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Isolde Hawkes, Jeu 1 Nov 2018 - 14:23


Un petit chat ? Au fond d'elle, Isolde était un petit chat ? La Gryffondor adressa un regard perplexe à son aînée. Sa culture générale était très discutable et elle reconnaissait assez peu la valeur symbolique des choses. Cependant, s'imaginer être un chaton la surprenait beaucoup. Elle ne sut trop expliquer, mais au fond d'elle, elle sentait que ça ne collait pas. N'ayant pas d'autre animal plus convaincant en tête, Isolde se contenta de hausser les épaules mais ne chercha pas à contredire Lenwest, qui, après tout, ne semblait pas non plus si certaine de sa théorie.

Quoi qu'il en fût, Isolde était loin d'être prête à lancer le sort. La Serdaigle la reprit sur sa prononciation du sortilège et insista sur la nécessité absolue de se concentrer tout en rassemblant des pensées positives.
— Ne te concentre pas sur tes pieds, mais sur tes souvenirs ! rajouta Lenwest.

Tandis que cette dernière se préparait à nouveau de son côté, Isolde tenta de faire le tri dans son esprit. C'est une entreprise difficile pour une adolescente hyperactive au passé douloureux. Quand enfin une image émergea, ce fut celle de sa belle-mère lui lançant un regard torve tandis qu'elle déposait un baiser sur la joue de son père qui souriait stupidement. Ce simulacre fait à la fois de souvenirs réels et de cauchemars récurrents était tout sauf apaisant. Isolde sentit la colère monter en elle. Elle serra les dents et son rythme cardiaque s'accéléra.

Heureusement, Lenwest interrompit le fil des pensées obscures de la rouge et or en lançant le sort du patronus. L'aiglonne avait un visage parfaitement détendu quoique concentré. De sa baguette naquirent de nouveaux filaments argentés qui semblèrent, le temps d'un instant, commencer à former une silhouette mais celle-ci se dissipa aussitôt. Isolde regarda le spectacle. Sa nervosité la quitta aussi vite qu'elle était apparue. Elle s'avança à pas de loup vers Lenwest afin de ne pas la perturber. Après quelques secondes d'un silence presque relaxant, Isolde ne tint plus en place.
— C'était joli, commenta-t-elle en pointant du doigt l'endroit où l'ébauche formelle du patronus flottait un instant plus tôt. Essaie encore.

Le ton de la troisième année sonna involontairement autoritaire. Isolde ne voulait pas donner d'ordre à sa camarade mais sa fascination était telle que l'injonction avait été prononcée avec sévérité. Corrigeant sa maladresse, la lionçonne afficha un sourire qu'elle voulut le plus rassurant possible. Elle s'assit à nouveau sur une table et posa les mains sur les cuisses, impatiente de pouvoir distinguer les traits de l'animal-totem de Lenwest – bien qu'elle sût qu'il y avait dans cette curiosité une forme d'indiscrétion contre laquelle elle ne pouvait lutter.
Revenir en haut Aller en bas
Lenwest Peters
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Lenwest Peters, Jeu 8 Nov 2018 - 9:02


Son hypothèse ne paraissait pas convaincre la jeune Gryffondor qui haussa les épaules et n'émit aucun enthousiasme. Ben quoi, c'était mignon un petit chat! Enfin, peut-être que ça ne lui correspondait pas du tout, après tout elle ne la connaissait que depuis quelques minutes et elles n'avaient pas pu être révélatrices de tout un comportement. Elle n'insista pas plus, chaque chose en son temps.

Le second essai qu'entreprit la septième année fascinait Isolde. Elle en redemanda encore, comme un enfant qui venait d'être ébloui par un tour de magie bluffant et qui souhaitait être de nouveau surpris. Puis, elle s'installa confortablement pour admirer le spectacle que Lenwest offrait malgré elle. Le sourire qui lui était adressé lui fit réaliser une chose peu anodine. Cette rencontre impromptue pourrait nourrir ses pensées positives. En effet, si les deux jeunes filles fuyaient leurs salles communes respectives, elles ne pourraient pas refuser d'échanger des pensées heureuses. Elle pensait que ça aurait pu être une bonne idée, alors elle le lui proposa.

- Je vais recommencer évidemment, mais avant ça j'ai quelque chose à te proposer. Elle prit une chaise et s'installa juste en face d'elle.
-Je t'ai dit qu'il fallait avoir des pensées positives pour réussir ce sort. Mais si de mauvais souvenirs s'entremêlent aux plus beaux, on ne peut pas faire la part des choses. Alors ce que je vais faire, c'est te parler de certains de mes souvenirs heureux, et tu pourras faire de même! Pas forcément intime, non, mais des souvenirs qui te font sourire! Je pense que cet échange pourrait nous faire non seulement du bien mais aussi nous bourrer d'ondes positives! Alors, comme promis, c'est elle qui commença à lui raconter un de ses précieux souvenirs.
- Je me souviens, mon grand frère m'a emmenée à Bonn en Allemagne pour y faire le marché de Noël qui est très grand. En se baladant entre les petits chalets, on entend un air musical qui sort d'un accordéon à deux pas de là. Michael, c'est comme ça que s'appelle mon frère, m'a pris la main et se mit à danser en m'entraînant dans son délire. L'accordéoniste, en nous voyant, a joué un air encore plus entraînant, faisant s'arrêter les visiteurs au passage. Ce moment n'a duré que quelques minutes mais il a donné le sourire a des dizaines de personnes!
En sortant de ses souvenirs, elle se rendit compte qu'elle affichait un sourire béat mais tant pis, c'est bien ce qu'elle recherchait non?
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Isolde Hawkes, Dim 11 Nov 2018 - 20:32


Bien que peu attachée à ce que les quatre maisons de Poudlard représentaient respectivement, Isolde devait reconnaître que Serdaigle correspondait parfaitement à Lenwest : elle semblait studieuse, fournissait un travail acharné, révisait ses sorts et s'exerçait dès que possible, quitte à enfreindre quelques règles – car l'acquisition de connaissances avait parfois un prix.

Pas découragée ni agacée par sa tentative encore maladroite de produire un patronus viable là où la rouge et or se serait énervée dès le premier essai non concluant, la jeune fille réfléchit au meilleur moyen de réussir son sortilège. Isolde observait le moindre de ses faits et gestes, comme si elle vivait l'expérience par procuration. Une lueur étrange naquit soudain dans le regard de la Serdaigle.
— Je vais recommencer évidemment, mais avant ça j'ai quelque chose à te proposer.

Intriguée, la troisième année tendit l'oreille tandis que son interlocutrice attrapa une des chaises vacantes, s'assit face à elle et lui exposa son idée à la fois brillante et saugrenue : Isolde jouerait les psychologues pendant que Lenwest lui raconterait les souvenirs heureux qui lui passeraient par la tête. Jusque-là, la rouge et or était plutôt convaincue. Elle fit cependant la moue quand son aînée proposa qu'Isolde lui conte à son tour de tels récits. L'adolescente croisa les bras, méfiante en dépit du visage avenant de l'aiglonne. Elles ne se connaissaient pas et Isolde n'avait aucune envie de partager des éléments de sa vie privée qui, par ailleurs, lui semblait comporter davantage de mauvaises expériences que de douces réminiscences.
— Pas forcément intimes, non, mais des souvenirs qui te font sourire ! la rassura Lenwest comme si elle avait lu dans ses pensées.

Isolde se détendit légèrement mais ne baissa pas la garde pour autant. La Serdaigle pouvait lui adresser autant de sourires chaleureux qu'elle voulait, elle devait mériter sa confiance. Pas pudique, l'azur et bronze reprit la parole et lui livra une première anecdote.
— Je me souviens, mon grand frère m'a emmenée à Bonn en Allemagne pour y faire le marché de Noël qui est très grand. En se baladant entre les petits chalets, on entend un air musical qui sort d'un accordéon à deux pas de là. Michael, c'est comme ça que s'appelle mon frère, m'a pris la main et se mit à danser en m'entraînant dans son délire. L'accordéoniste, en nous voyant, a joué un air encore plus entraînant, faisant s'arrêter les visiteurs au passage. Ce moment n'a duré que quelques minutes mais il a donné le sourire à des dizaines de personnes !

Lenwest avait l'air absent et il était évident que ce récit lui mettait le baume au cœur. Isolde était davantage touchée par ce souvenir partagé avec son frère que par l'idée de danser sur un air d'accordéon devant une foule de badauds sentant le bretzel et le vin chaud.
— Tu t'entends bien avec ton frère ? demanda Isolde qui préférait encore poser des questions que de se livrer.
Revenir en haut Aller en bas
Lenwest Peters
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Lenwest Peters, Dim 25 Nov 2018 - 21:00


Lenwest se replongeait dans ses souvenirs, et les relatait sans faire trop transparaître ses émotions qui étaient pourtant bien présentes. Son interlocutrice semblait attentive. En même temps, elle ne lui avait pas vraiment laissé le choix. Elle l'avait placée devant son idée qui lui semblait excellente mais qui ne pouvait pas plaire à tout le monde. Peut être qu'elle l'ennuyait avec ses histoires.

Une fois son récit terminé, elle jeta un coup d'oeil à la sang et or qui paraissait attentive. Elle l'écouta, jusqu'au bout, chaque détail semblait alors avoir de l'importance. De manière inattendue, relater ce souvenir qui lui semblait anodin lui fit du bien. Une oreille attentive est souvent la bienvenue. Isolde enchaîna avec une question. Elle ne semblait pas vouloir partager un de ces souvenirs. Lenwest se sentit mal à l'aise. Elle n'avait même pas attendue sa réponse avant de se lancer. Alors elle ne broncha pas. Elle respectait avant tout la jeune fille. Et puis c'était bien elle qui voulait le sortir ce fichu patronus, pas cette jeune fille qui n'avait rien demandé!

Son frère... Elle lui demandait si elle s'entendait bien avec lui. Ce qu'elle ressentait à ce moment là était des plus étranges. De la nostalgie qui se mêlait à un bonheur incommensurable... C'était assez puissant. Elle se laissa emporter par cette vague émotive tout en répondant.
- C'est la personne avec qui je m'entends le mieux. On est inséparable. Enfin, là on n'est pas ensemble, mais à chaque fois qu'on se retrouve à deux, on forme un duo très soudé, très hermétique. On a notre monde à nous, et toute personne extérieure ne peut pas y rentrer.
C'est vrai, ils étaient très proches ces deux là. Et il lui manquait. Beaucoup. Alors elle repensa à tous les souvenirs qu'elle pouvait avoir avec lui, quand ils riaient aux éclats, ou bien quand ils parlaient avec un code que personne d'autre ne comprenait.
Elle ne retourna pas la question à Isolde. Elle avait bien compris qu'elle tentait d'échapper à ses souvenirs, il fallait respecter ça. En tous cas, penser à son frère lui redonna l'espoir d'une nouvelle tentative fructueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Isolde Hawkes, Mar 1 Jan 2019 - 13:56


Bonne année ☼
Et pardon pour le retard !

Lenwest ne semblait pas vouloir insister pour que la rouge et or partage elle aussi quelques bribes de souvenirs. La troisième année supportait mal qu'on lui force la main. Respecter son intimité était la condition sine qua non d'une relation de confiance. La Serdaigle semblait au contraire apprécier se livrer. Son regard se perdait parfois dans le vague ; Isolde profitait de ces moments pour observer les traits de son interlocutrice. Ils étaient fins, délicats – plutôt agréables à regarder, admit silencieusement l'adolescente. Ses cheveux bouclés lui donnaient l'air d'un ange fraîchement débarqué sur la terre et qui n'aurait pas encore eu l'occasion de remettre de l'ordre dans sa chevelure.

Son aînée s'ouvrit davantage lorsque la jeune sorcière l'interrogea sur sa relation avec son frère.
— C'est la personne avec qui je m'entends le mieux, commenta-t-elle. On est inséparables. Enfin, là on n'est pas ensemble, mais à chaque fois qu'on se retrouve à deux, on forme un duo très soudé, très hermétique. On a notre monde à nous, et toute personne extérieure ne peut pas y rentrer.

Isolde ne savait pas trop ce que voulait dire « hermétique », mais le mot sonnait agréablement à ses oreilles. Elle laissa échapper un nouveau sourire. Elle pensait à sa propre relation avec sa sœur. Toutes deux étaient de vraies têtes de mules et passaient un bonne partie de leurs moments ensemble à se chamailler, mais un lien fort les unissait.
— Moi j'ai une sœur, ajouta Isolde. Elle s'appelle Leanne. Elle parle tout le temps et s'arrange toujours pour me faire porter le chapeau quand elle fait des bêtises – ou qu'on les fait à deux – mais j'peux pas l'imaginer autrement que comme elle est.

L'adolescente manqua de laisser échapper un mièvre « Je l'aime énormément » mais se retint au dernier moment. Non, elle n'était pas du genre à s'épancher ou à s'ouvrir de la sorte. Même s'il était vrai que Leanne était la personne la plus importante dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle de classe dans les cachots

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 11

 Salle de classe dans les cachots

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.