AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 11 sur 11
Le plus grand des cachots
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Artemis O'Toole
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Le plus grand des cachots

Message par : Artemis O'Toole, Mar 25 Juil 2017 - 21:07


Franchement, comme super-héros, t’aurais imaginé mieux, plus beau, plus fort, quelqu’un qui ait vraiment la classe en fait. On parlait des X-Men plus haut, et bien, Arty se représentait plus le Serpentard dans la team de Magneto en fait, mais pas le gentil Magneto, personnage tourmenté de la seconde trilogie ; non le vieux là, qui veut tout détruire et complètement avide de pouvoir mutant. Anyway, finalement, le vert & argent se retrouve, comme ça, dans la team de Charles Xavier, or, le professeur X, ça c’est chic. Aux côtés de Jean Grey & de Wolverine. Chic j’vous dis. Là, c’était précisément les sentiments du petit Poufsouffle alors qu’il appréciait le spectacle de l’eau sur la catastrophe flambée qu’il venait de produire. Et je ne parle pas de tarte flambée, mais de fleurs. Regard admiratif donc vers son nouveau copain, il venait d’empêcher le château de prendre feu, et personne n’allait être au courant, seul, lui, Arty. Il venait de réparer sa connerie, gratuitement. Il venait de sauver l’ensemble des élèves et du personnel de Poudlard. Un vrai X-man quoi. Même s’il se moquait un peu de l’irlandais. Après tout, il y avait de quoi, il avait fait une bêtise.
Essayer de réfléchir pour Arty ce serait comme dire à une girafe d’arrêter de grandir, ou de se faire tout petite, simplement pas possible. Il était comme ça, dans l’action, pas dans la réflexion. Mais il hocha tout de même la tête, pour faire semblant de se montrer sérieux, oui, il écoutait les grandes personnes. En plus, l’autre le menaçait de sévices corporels alors autant dire oui amen, n’est-ce pas. Exactement, je parle de sévices corporels en évoquant cette petite tape sur la tête. C’est du harcèlement, le début en tout cas.
Blague.

Arty jeta un regard donc un regard not amused envers le Serpent, mais rien de plus. Pauvre victime. Il ne pouvait rien faire d’autre de toute façon, puisqu’il lui devait la vie, façon de parler. Il se retourna alors vers leur œuvre d’art. Il réfléchit, le côté brûlé c’était pas top, mais on the other hand, ça pouvait être considéré comme conceptuel, alors pourquoi pas.

- On se croirait dans un paysage post-apocalyptique. Pas trop c’que j’voulais en vrai.

Il soupira, un peu triste le Blaireau. Un mariage champêtre qui se termine dans les flammes, c’est pas vraiment une happy end. Tout ça par sa faute. Mais il n’allait pas se mettre à pleurer, c’était terminé les larmes importunes. En observant de plus près, ce dessin pouvait éventuellement faire un peu penser à La Guerre des mondes, film moldu de Spielberg, cette terre qui devient très rouge & noire et qui fait peur. Terrifiant. Ouais, voici le résultat de sa connerie sur le mur de l’ergastule. Laid en fait, mais un beau laid si vous voyez ce que je veux dire. Du coup, cette idée le rassura un petit peu, il n’avait pas totalement détruit le mariage champêtre voulu, juste l’avait déplacé dans un futur apocalyptique. Ça avait quelque chose d’épique donc.
Arty croisa alors les bras et prit une mine sceptique. Il manquait tout de même un petit quelque chose. Ok, ils avaient bien décoré le cachot, en moche, mais bon.
C’était ça. Le tout était complètement dénué de mouvement. Le tout était trop immobile, il n’y avait pas d’action, d’animation, d’ébranlement. Et après avoir foutu le feu au mur, Arty se dit qu’un peu plus de désordre, ça ne ferait pas de mal. Puis apparemment, il avait quand même le vert & argent pour le contrôler. A peu près quoi, un chouille.

- Tu sais quoi ? Toute cette flore, là, elle a besoin de faune. Eh oui, un véritable écosystème sans faune, c’pas possible. T’es un vrai sorcier toi, ajoute des bêbêtes, qu’on rigole.

Il ne venait pas de dire ça. Non. Il sourit à son camarade, avec ce fameux éclair farceur. Un vrai petit fripon. Mais pas à la manière du dieu Loki inh, faut pas tout confondre. Pourtant, jamais il ne se serait imaginé en élève rebelle. C’était pas son truc, défier l’autorité, mais c’est-à-dire qu’il s’en fichait tout simplement, ça l’avait toujours mis mal à l’aise de toute façon. Là, ils avaient la chance de créer quelque chose de cool, genre, awesome, even legendary. Donc, en vrai, pourquoi pas. Arty ne savait pas trop si c’était possible, d’ajouter des petits animaux. Lui n’en était clairement pas capable, mais le Serpentard peut-être, sûrement. Allez hop, on fait une petite ménagerie, et on se casse, illico presto. Personne ne les verrait. Ils s’enfuiraient main dans la main, en riant, jacassant, sous un coucher de soleil fabuleux.
Là ce serait une happy end.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Azaël Peverell, Dim 30 Juil 2017 - 22:12


Le gamin te lance un regard un peu blasé après la petite tape que tu lui as collé. Tu soutiens son regard avec ton air moqueur habituel, comme pour le défier d'oser protester alors que tu viens de rattraper sa connerie en beauté. Et bien évidemment, il ne dit rien. Comme quoi, c'est finalement possible de le faire taire sans qu'il bug devant un mur en flamme. Bon à savoir. Visiblement, la nouvelle déco ne lui plaît pas trop. Mais bon, il ne peut s'en prendre qu'à lui-même sur ce coup. Toi, limite tu préfères ça. Les fleurs, c'est pas trop ton délire. Là au moins, on voit qu'il s'est passé quelque chose. Il y a même cette délicieuse odeur de cramé qui vient te titiller les narines. Difficile de rêver mieux, ça rendrait presque les cachots stylés. En mode cérémonie qui a mal tourné et qui est tombée en cendres. Post apocalyptique comme il dit le gamin. C'est tout à fait ça. Et ça te va très bien comme ça.

Mais le gosse semble continuer à réfléchir à un moyen d'égayer l'endroit. Tu le laisses faire. Après tout, avec ses idées étranges, vous avez pu coller un joli chaos dans le cachot. Alors si d'autres traits de génie lui viennent comme ça, tu ne vas pas te faire prier pour lui faire plaisir. Comme quoi, t'es vraiment adorable comme mec en fait. Les gens sont juste bourrés d'a priori sur toi, voilà tout. On te met face à un bébé Pouffy et tu lui montres tout ce que la magie est capable de faire tout en l'empêchant de mettre le feu à l'école. Et le tout sans lui jeter un sortilège à lui, ne serait-ce pour qu'il se taise. Tu mérites une médaille. Une cérémonie de récompense même. Du style légion d'honneur, prix Nobel, remerciements de la nation, tout ça tout ça.

Et la voix du Pouffy te sort à nouveau de tes pensées. C'est qu'il ne s'arrête vraiment jamais. Il trouve que tout ceci n'est pas assez. Que ça manque d'animaux. Il veut vraiment s'attirer des ennuis, ce n'est pas possible de proposer autant de conneries à la suite avec autant d'innocence, si ? Vu le sourire qu'il t'adresse, t'es quasiment certain qu'il ne se rend absolument pas compte des dégâts que ça peut causer. Parce que tu connais bien un sort qui ferait apparaître un animal. Mais ce serait un serpent vénéneux. Et rester dans les parages ne serait alors pas la meilleure idée qui soit. Et puis, un serpent, ça ne fait pas assez de dégâts à ton goût. Il faut trouver autre chose. Tu réfléchis un instant, et un sourire vient se dessiner sur tes lèvres. Ta baguette se retrouve à nouveau dans ta main.

- Avis !

Et voilà plusieurs petits oiseaux qui s'échappent du bout de ta baguette pour voler partout dans la pièce. Tu lances le sort encore deux fois. Pour qu'il y ait vraiment beaucoup d'oiseaux. Parce qu tout le monde sait que les oiseaux, ça piaille dans tous les sens dans un bruit insupportable. Quoique certaines personnes apprécient leurs gazouillements incessants, mais c'est une question de goût. En revanche, ce que personne n'aime chez ces bestioles là, c'est leurs fientes qu'ils lâchent sans faire attention un peu partout. Vu le nombre de piafs dans la pièce, s'ils restent ici plusieurs heures, il y a moyen que la pièce soit bien recouverte de la substance blanche. Voilà qui ajoutera du travail à la personne qui se retrouvera à nettoyer. Si c'est pas magnifique.

- Alors, t'en penses quoi ? J'peux ajouter un serpent aussi. Mais faudra se barrer avant qu'il nous attaque et bien fermer la porte derrière nous par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Artemis O'Toole, Mer 16 Aoû 2017 - 11:31


Il avait lancé ça comme ça, cette idée de bestioles qui viendraient parfaire ce décor cendré du cachot. Mais il n’avait jamais douté du Vert & Argent, Arty savait qu’il allait trouver une merveilleuse idée pour remplir l’ergastule de choses vivantes et mignonnes. Il le voit alors réfléchir sérieusement avant de lancer un sort que le Poufsouffle ne connaissait pas. Et là, surprise. Arty lâcha un petit Héhé de satisfaction en voyant des tas de petits oiseaux être relâchés dans l’espace sombre du cachot. C’était pas hyper sympa pour eux parce que ce n’était pas un grand ciel bleu empli de liberté, mais pour les deux garçons, c’était amplement suffisant. De toute façon, ce n’était pas des vrais oiseaux vivants, si ? Le gamin se posa la question, si son copain venait vraiment de donner la vie à des piou-piou. Parce que lui aimait beaucoup les animaux, et jamais il ne voudrait leur faire de mal. Il faudrait donc éventuellement penser à eux pour les relâcher dans la nature, sinon ils allaient finir par être asphyxiés dans cette ambiance maussade de cachot dégoûtant. Il sortit de ses pensées alors que le Serpentard lui demandait ce qu’il en pensait.

Il se recula alors du mur et regarda le plafond, observant les petits volatils tentant de s’y retrouver dans cet espace confiné. Ils étaient adorables, voletaient comme ça, innocemment, ils ne s'étaient pas encore rendus compte dans quel lieu horrible ils venaient d'atterrir. Les pauvres, ils allaient finir par se battre. Mais ils avaient créé un joyeux bordel ici, et ça c’était le plus amusant.

- J’en pense qu’ils sont fortement mignons et agaçants ! Ça m’plait !


Le bruit, le nombre d’oiseaux et surtout la difficulté qu’allait avoir celui qui se retrouverait nez à nez avec cette fameuse pagaille. Il trouvait ça pas mal oui.
D’un autre côté, c’était trop joyeux, là ces petits oisillons fous. L’idée du serpent n’était donc pas à laisser de côté, ce serait la cerise sur le gâteau. Le pompon, le bouquet final, tout simplement. Alors évidemment, apparemment, s’ils faisaient ça, ils s’exposaient à de sérieux risques. C’est vrai que faire apparaître un blaireau ou un cheval serait largement plus épique. Mais après tout, faire sortir un cheval d’une baguette magique, ça ne devait pas être si simple. Snake it is. La fuite semblait donc être la meilleure solution. Il se retourna alors de nouveau vers son nouvel ami, son partenaire de crimes. J’pense qu’on peut aller jusque-là dorénavant.

- Bon. Ok. Va pour le serpent. Mais va falloir que tu me prennes sur ton dos pour la fuite, j’ai pas mis mes baskets qui vont vite aujourd’hui.

On pourrait se demander ce qu’était cette manie qu’il avait de vouloir monter sur le dos des gens. Mais il trouvait ça particulièrement hilarant tout simplement, puis ça donnait un air d’aventure épique, en mode cow boy des temps passés qui parcoure un désert machiavélique. Et il aimait bien s’imaginer ainsi. Mais il y avait aussi cette dimension terrifiante du serpent, en effet, il n’était pas certain de ne pas mourir de peur en voyant un serpent sur le sol du cachot. C’était donc, soit il se mettrait à hurler de peur à paniquer pour finir dans les bras du Serpentard, en mode demoiselle en détresse ; soit l’autre l’emmenait pour courir. Il n’y avait pas d’autres alternatives. Arty était à la fois très aventurier, mais aussi très trouillard. Ça ne faisait pas un bon mélange et ça lui embrouillait constamment les méninges. Mais que voulez-vous, il était plein de contradictions ce petit blaireau.

Il tendit alors la main à son nouveau copain. Non pas pour lui sauter dessus tout de suite, mais pour se présenter. Eh oui, les présentations c’était important, élément essentiel et fondateur d’une nouvelle relation.

- Arty. Ravi de faire affaire avec toi.

En anglais ça sonne beaucoup, pleasure doing business with you, mais bon. Il soulignait ici qu’il était heureux d’avoir fait ces quelques bêtises avec le Serpentard, et qu’il s’en souviendrait. C’était gravé en fait maintenant, quelque part dans son esprit tordu et effrayé, que celui qui était en face là, était réellement devenu son acolyte, qu’il le veuille ou non en fait. Arty ne lui avait pas demandé son avis. Il faisait ça maintenant, aussi parce qu’il savait que le reste allait se dérouler très vite si le Vert & Argent ne faisait pas machine arrière. Il s’agirait de faire sortir le serpent et de fuir, loin, vite, sans se faire attraper. Fly, you fools !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Azaël Peverell, Jeu 24 Aoû 2017 - 15:45


LA d'Arty


Les petits oiseaux plaisent au gamin. En même temps, c'est à se demander ce qui ne lui plaît pas à celui-là. A le voir comme ça, on dirait qu'il découvre vraiment la magie. Sans doute un Né-Moldu. Suffit de voir qu'il citait des films bizarres. Ouais, ça doit être ça, ses parents ne sont pas sorciers, et la magie, c'est un truc complètement nouveau pour lui. Pas bien difficile de le surprendre en partant de là. C'est un tout autre monde qui s'ouvre à lui, et il aura l'occasion de s'en apercevoir. D'autant plus s'il fait toujours des conneries avec les gens qu'il rencontre. Quoi que, t'es bien certain qu'avec sa bouille d'ange, si quelqu'un débarque à cet instant précis, c'est toi qui prend pour l'état du cachot. Peut être même que la personne en question s'inquiétera de savoir si tu n'as fait aucun mal au blaireau.

Bref, la vie est terriblement injuste. Mais le fait est que personne ne va débarquer. Et qu'en plus, le gamin est chaud pour un serpent. C'est à se demander si c'est vraiment de l'innocence et de la naïveté, ou juste de la débilité à ce niveau là. Il n'a peut être tout simplement pas compris le sens de venimeux. Tu esquisses un léger sourire en l'entendant.

- Dans tes rêves, gamin. Tu cours tout seul comme un grand, avec ou sans tes chaussures de course.

Faudrait peut être pas trop t'en demander non plus. Tu veux bien être sympa avec lui, éviter de lui balancer un sortilège dont il ne pourrait même pas se protéger, faire en sorte qu'il s'amuse un peu en égayant les cachots (bon, ok, tu fais ça uniquement parce que ça va embêter le monde après, mais on va faire passer ça pour de la gentillesse totalement désintéressée), mais tu vas pas jouer au cheval en le prenant sur ton dos. Y'a des limites à tout. Le gosse décide de se présenter à toi en te tendant la main. Il fait ça comme un grand en plus. Tu ne sais pas trop si c'est mignon ou juste drôle. Dans le doute, tu fais mine d'avancer ta main pour serrer la sienne avant de la passer dans tes cheveux au dernier moment, évitant ainsi tout contact en lui adressant un sourire.

- Azaël. Prépare toi à courir, Arty.

Tu pointes ta baguette sur le sol du cachot et lances directement un #Serpensortia. Aussitôt, l'animal représentant ta maison jaillit de la baguette pour se retrouver au sol, en rampant légèrement, tournant sa tête vers vous dans un sifflement peu avenant. Mais il préféra bientôt s'intéresser aux petits oiseaux qui pourront lui servir de repas. Tu te décales légèrement pour laisser le gamin voir ton oeuvre. Sauf que dès qu'il voit la bestiole, le voilà qui se met à hurler à la mort, comme s'il venait de voir un fantôme pour la première fois. Super... Le serpent, sans doute dérangé par tant de bazar se tourne à nouveau vers vous. Il est donc vraiment temps de partir. Alors tu pousses le gosse vers la porte sans ménagement avec un "Bouge !" des plus aimables. Et tu refermes la porte soigneusement derrière vous avec un léger sourire tandis que l'autre est toujours en panique.

- Bienvenue chez les sorciers !

Et sans attendre davantage, tu t'éloignes dans le couloir du cachot.


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Artemis O'Toole, Sam 28 Oct 2017 - 1:36


Traquenard
Avec Cara, Élius, Jace, Ulysse & Zaza


Il l’avait attendue cette heure de retenue, aussi étrange que cela puisse paraître. Il avait ruminé les événements et avait décidé que ce n’était pas normal. De s’être pris un tel maléfice dans la gueule et qu’il ne soit rien produit ensuite, une simple punition. Et lui qui n’avait absolument rien fait pour se défendre, faible victime. Enfin, tout ça pour dire que le Becker, il l’attendait au tournant, alors effectivement, Arty n’avait pas mauvais fond et ne prétendait pas être menaçant, mais il avait cette qualité de ne pas réfléchir et de n’avoir aucune limite, ce qui pouvait se révéler éventuellement dangereux. Puis tout de même, il avait écopé de la même punition que le Serpentard alors que le Poufsouffle s’était contenté d’abîmer légèrement la petite boîte. Si l’autre n’avait pas fait son bébé à ce propos ils n’en seraient pas là.

De Lanxorre leur avait dit l’heure, le jour et le lieu. Et c’est bien parce qu’il avait l’intention totalement prévue – une intention quoi – de faire le fripon qu’il marchait avec autant d’entrain dans les cachots de Poudlard. Le mieux était encore l’endroit dans lequel cette retenue allait prendre place, c’était symbolique un peu, la première fois qu’Azarty avait décoré un lieu, la naissance du fameux duo. Et la professeure d’enchantements avait cru que c’était une bonne idée. Enfin, c’est-à-dire aussi qu’aujourd’hui il n’y avait qu’Arty, alors forcément ça avait beaucoup moins d’impact. Néanmoins, si le duo était amputé de sa moitié – pour le moment – ça n’enlevait rien à la nature prophétisément (néologisme) amusante. C’est donc en sautillant que le Blaireautin pénétra dans le plus grand des cachots, il était le premier, sa ponctualité l’étonnait lui-même, mais c’était sûrement parce qu’il ne voulait rater aucune minute de cette merveilleuse retenue. Prétendre être un élève parfait, son activité favorite. Quoi qu’il ne pût s’empêcher qu’une professeure absente pour la première minute de son heure de colle, ça ne glorifié pas la réputation.

Il s’empara immédiatement d’Odette pour la mettre derrière son oreille, c’était bien plus pratique de l’avoir là que dans sa poche, geste rapide et efficace en cas d’attaque furtive. Surtout que sa baguette n’étant pas très grande, l’endroit ne posait pas de problème dans les mouvements habituels. Chercher la bonne poche lui prenait souvent trop de temps. Puis il se cale contre un mur, face à l’entrée, pour attendre patiemment ses petits camarades. Parce qu’il savait que s’il y avait le Serpentard, Ulysse serait là aussi, et même si ce n’était pas Aza ça promettait quelque chose de glorieux. Sans compter l’autre petit Vert & Argent, mais ça, il y penserait plus tard, surtout s’il se remettait à le faire vomir partout, ce n’était pas folichon.
Le Blaireautin se met à taper du pied, il avait hâte, de voir la première tête qui passerait l’embrasure de cet ergastule. C’est qu’il entendrait même des bruits de pas au loin, tendre l’oreille, tenter de deviner un peu.


Au suivant MDR
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Élius Askin, Dim 29 Oct 2017 - 2:03


Traquenard.
Avec Cara, Ulysse, Artaël et Jace
Cours particulier, 11 ans.




Dans le couloir pavé de dalles invulnérables virevolte la cape et mes rêveries. Une heure d'assouplissements n'a pas rassasié mon corps privé de danse mais ma visite à l'Occamy Doré a nourri quelques espoirs de trouver enfin une scène de substitution. C'est le corps encore chaud, les chevilles déliées et la démarche leste que j'avance vers la salle du rendez-vous. D'autres y attendaient une punition, moi la promesse d'une récréation. Sourire en coin, je me souviens les paroles de notre professeure à la fin du cours d'enchantements, puis celles glissées plus discrètement au détour d'un couloir. Une entrevue plaisante - et même plutôt flatteuse - dont je compte bien exploiter le potentiel sans plus attendre.


C'est une main glissée dans ma besace - pour vérifier que la baguette est là - qu'avec l'autre je pousse la porte engourdie par l'humidité. Immédiatement, un sourire malicieux se dessine sur mon visage d'enfant quand mes yeux tombent dans ceux du vrai-faux-préfet Poufsouffle. Laissant l'ouverture béante derrière moi, je plonge finalement ma deuxième main dans mon sac pour enfin en brandir le bâton d'ébène, déclencheur d'un :


— TADAAAM ! enthousiaste en direction de l'adolescent. Enfin je m'approche de lui, et comme le premier jour, je le vise en bredouillant faussement :


— Je te l'avais dis, que ma magie était complètement incontrôlable. - me reculant, la mine réjouie - T'inquiète pas, aujourd'hui c'est pour Ulysse.


Dernière édition par Élius Askin le Dim 29 Oct 2017 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Ulysse Daiklan, Dim 29 Oct 2017 - 13:02


Cara, Élius, Azarty,
Jace & Me




Un soupire s’échappe de mes lèvres.

Une retenue. Et pas une normale, non non. Une où je vais devoir aider le mini-monstre à maitriser sa magie. Sympa. Surtout que j’ai été collé pour avoir donné une fausse menace, au même niveau qu’un mec qui utilise de la magie noire en cours. Non mais là on dépasse l’entendement bref.

Me voilà, apprêté. Ce matin, pas de sport, j’ai préféré peaufiner les dessins que j’avais préparé pour ce jour. Quelques feuillets représentant les sorts et l’utilisation qu’il faut en faire. Je sais pas trop comment ce gosse comprends les choses, du coup va falloir que je m’adapte mais bon. Faut avouer que lui apprendre à se maitriser c’est clairement indispensable là. Oui, très, très clairement indispensable. De toutes façon, j’aime bien l’idée de présenter les sorts sous forme de dessin, ça peut toujours servir qui sait.

Sur une feuille à part, une liste des sorts que j’ai représentés. Chacun avec le nom, et leur utilisation. Une vingtaine de sortilège de niveau basique, y’en aura bien un qui pourra lui convenir et nous faire démarrer correctement. La liste rejoins ma sacoche, ainsi que mes dessins. Plume, encre et surtout, surtout : Deux bouteilles d’eau d’un litre. Et oui, certains sortilèges nécessitent de l’eau, tant pis si la prof est pas contente qu’on ait trempé le sol ou quoi. Le problème pourrait être réglé avec l’Aguamenti mais je préfèrerais économiser ma magie, et puis au moins je maitriserais totalement où l’eau se trouvera et si quelque chose d’un peu trop anormal se produit je saurais réagir.

Que des sorts que je maitrise moi-même d’ailleurs. Question de bien pouvoir lui expliquer comment ça se passe mais bon. A force de réfléchir j’arrive devant la salle de retenue. J’ouvre la porte et constate que le ptit diable et le grand diable sont déjà là.

- T'inquiète pas, aujourd'hui c'est pour Ulysse.

Un soupire. Ca s’annonce bien, si déjà il a pour ambition de me mettre mal… Bon bah ça finira mal hein. Autant essayer d’arrondir les angles… pour l’instant.

- Salut. Vous allez bien ?

Je m’approche des deux, je souris à Arty tandis que je plonge ma main dans ma sacoche. J’en sort la liste que je tends à Élius un sourire poli sur les lèvres.

- Tiens avant que la prof n’arrive, lis ça. Tu me diras quels sortilèges te motivent le plus, et si y’en a que tu maitrise déjà.


Je lui laisse la feuille et pose mon sac un peu plus loin. Je n’en sort que les bouteilles d’eau, préférant garder mes dessins à l’abris pour l’instant. Une main dans mes cheveux, je m’assied directement sur une des tables, les pieds sur la chaise. Attendant que le reste des gens arrivent. En espérant que Mme De Lanxore ne se mêle pas trop de mes méthodes, j’préfère faire les choses à ma façon dans tous les cas. Bref.

On verra.
Liste :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Jace Becker, Ven 3 Nov 2017 - 22:19


Retenue, être en retenue pour si peut... Ce n'était qu'un simple terorim pour lui donner une leçon de vie ce n'est pas si grave tout de même... Si ?
Mais passons, l'heure approcher plus rapidement que je ne le voulais. Faisant traîner mes pieds mains dans les poches en direction de la salle prévue pour ma punition en compagnie d'Ulysse, d'Élius où comme je m'amuse à l'appeler le gnome et pour finir Artémis. Le blaireau préfet, comment un être aussi faible a pu être nommé préfet...

Alors que je m'approche de la salle, j'entends des voix plus ou moins graves de toute évidence il y a trois timbres différents. Ouvrant la porte et observant l'assemblée déjà présente, Artémis, Ulysse et Élius. Quel beau trio qu'ils font, prenant à peine le temps de faire un léger signe de main à Ulysse, je vais m'installer à une place libre contre le mur en m'appuyant contre celui-ci pour que je puisse observer la salle dans sa globalité.
Sortant ma baguette de ma poche, je commence à jouer avec en la faisant tourner dans mes mains, avant de commencer à faire un serpent enflammé grâce au #Flambios un serpent semblable à celui-ci dessiner lorsque j'étais installé à la table des Serdaigles en compagnie de Lorelaï, Louise et Ulysse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Cara De Lanxorre, Ven 3 Nov 2017 - 23:13



    Cara n’arrivait pas à croire qu’elle avait finit par convaincre Azaël de venir avec elle en retenue. Elle était passée à un cheveu d’une confrontation inattendue avec Alhena. Persuadée d’avoir eu le dernier mot dans ce jeu de bluff (ce qui n’était pas vraiment le cas), la jeune femme pu enfin reprendre sa route vers le lieu de la retenue. L’heure du rendez-vous devait déjà être passée, elle allait arriver en retard à sa propre retenue, super, merci monsieur Peverell et son feu d’artifice. Tout en descendant rapidement les escaliers qui menaient aux cachots, Cara se remémora les raisons qui l’avaient conduite à passer deux heures de sa vie en compagnie d’élèves. L'un, Artemis, avait décidé que le mobilier de Poudlard ne méritait pas de considération. Un autre, Ulysse, avait proféré des menaces durant son cours. Quant au dernier, Jace, il avait tout simplement jeté des sorts à un camarade. A celui qui détériorait le matériel plus précisément, ce qui rendait les mauvais sorts un peu moins graves. Une belle bande de cancres en somme, dont un était pourtant préfet. Ils choisissaient vraiment n’importe qui, chez les Poufsouffles.
    Heureusement, son élève préféré serait là également. Lui n’avait rien fait d’inapproprié évidemment, mais ils avaient décidé d’un commun accord qu’Élius pourrait bénéficier de cette retenue. Et pour Cara, c’était l’occasion de le voir de nouveau pratiquer sa magie. Cet élève l’intriguait beaucoup, tant ses talents de sorciers que la personne elle-même. Elle avait eu l’occasion d’apprendre à le connaître, un peu, en dehors des cours, et elle était curieuse de voir comment il allait agir aujourd’hui.

    Cara arriva un brin haletante, Azaël sur ses talons, et pénétra dans le cachot. Tous ses élèves étaient là. Elle laissa entrer Azaël et referma la porte. Pourquoi avait-elle choisi ce lieu déjà ? Ah oui, parce que c’était le plus glauque qu’elle ai pu trouver. Mais ces murs suintants, cette lumière verdâtre et cette odeur de moisie, elle en était la victime aussi. Elle se jura intérieurement de choisir un endroit un peu plus acceuillant la prochaine fois.

    - Bonjour à tous, bonjour Élius. Navrée d’être en retard, mais il s’avère que monsieur Peverell avait très envie de nous rejoindre, tellement envie qu’il a fait exploser un feu d’artifice dans le hall d’entrée pour être convié à notre retenue. Bien, mettons-nous au travail enfin, mettez-VOUS au travail, moi je vais juste me poser dans un coin et espérer que le temps passe vite. Monsieur Daiklan et Élius, vous formerez le premier groupe.

    Elle s’approcha du Serpentard, curieuse de voir ce qu’il tenait dans les mains. C’était une liste de sorts, probablement rédigée par Ulysse. A croire que ça lui plaisait de jouer le prof.

    - Je vois que vous savez déjà où vous voulez aller, parfait. Je vous laisse vous entrainer ensemble et je viendrai vous interrompre si besoin.

    Laissant ses deux élèves s’organiser comme ils le souhaitaient, elle se tourna vers les trois autres.

    - Monsieur Becker, vous avez lancé des sortilèges à votre camarade, vous devriez savoir qu’il vaut mieux éviter de pas faire à autrui ce que nous n'aimerions pas que l'on nous fasse - Cara paraphrasait tranquillement la Bible, mais comme elle n’avait jamais eu ce livre moldu entre les mains, elle pensait juste avoir eu un trait d’esprit, alors que c’est sa naratrice qui faisait tout le travail. Monsieur O’Toole, je vous autorise donc à rendre la monnaie de son gallion à monsieur Becker. Vous aviez lancé un Gonflus en premier, c’est ça ? – dit-elle en s’adressant à Jace avec un sourire en coin. Oh et bien entendu, vous n’avez pas le droit de vous défendre, monsieur Becker. Vous – lança-t-elle en se tournant vers Azaël -, veillez à ce qu’il n’utilise pas sa baguette.

    Et c’est ainsi que l’inconsciente Cara lança la première retenue de sa carrière.


Dernière édition par Cara De Lanxorre le Mar 5 Déc 2017 - 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Azaël Peverell, Dim 5 Nov 2017 - 21:04


T'avais suivi de Lanxorre sans trop te presser, pour arriver dans les cachots où se trouvent déjà les collés du jour. Tu ne peux pas t'empêcher d'arborer un immense sourire lorsqu'elle évoque la cause de son retard et, accessoirement, de ta présence ici. T'en es vraiment fier de ton feu d'artifice, en plus, maintenant que t'es puni, plus besoin de cacher qu'il vient de toi. Non, tu peux même t'en vanter devant ton pote. Si ça c'est pas magnifique ! La prof commence déjà à donner les consignes de la retenue. Tu hausses un sourcil en entendant ce que Becker a fait à ton pote. Celui-là ne perd rien pour attendre, t'as hâte qu'Arty lui rende la monnaie de sa pièce. Mais avant ça...

- Deux secondes, Becker, on s'occupe de toi après !

Et tu donnes une tape amicale sur l'épaule d'Arty avec un grand sourire. Avant qu'il ne commence à bouder parce qu'il n'était pas invité à ta dernière connerie en date. Du coup, tu lui dois bien quelques explications. Et aussi une immense description, pour qu'il puisse parfaitement s'imaginer la scène. C'est qu'avec un truc pareil, il va être encore plus admiratif envers toi, et c'est parfaitement parfait.

- Alors, déjà, tu t'inquiètes pas, c'était juste un test. Mais c'était trop cool. Le dragon est parti dans le couloir en crépitant, et il a explosé dans le hall, c'était trop génial ! Mais j'ai pas eu le temps de le multiplier, y'a l'autre qui est arrivée, j'ai voulu la mener en bateau mais elle m'a dit que t'étais collé alors j'ai accepté la retenue pour tout te dire. La prochaine fois, on fait ça tous les deux, ce sera parfait !

Oui, faut bien le prévenir que c'est mieux quand il est là, ça évite un caprice et davantage d'explication pour passer directement à la partie où il est totalement fan de ton initiative. C'est que tu commences à avoir l'habitude de faire la nounou. T'as tout déblatéré sur u ton enjoué, et nul doute que de Lanxorre et les autres élèves présents n'ont pas pu entendre toute ta déclaration, et donc ton aveu final. Mais peu importe, t'es déjà ici, alors autant rendre à César ce qui est à César. Dans tous les cas, il est sûrement temps de se mettre au travail. Tu n'estimes pas nécessaire de prévenir Becker, tu te contentes de sortir ta propre baguette pour lui lancer un #Expelliarmus. Rien de mieux pour être sûr qu'il n'utilise pas sa baguette. Du moins si ton sort le touche. Et tu esquisses un mauvais sourire.

- Il est donc temps de passer aux choses sérieuses. Arty, ta vengeance est toute prête, fais toi plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Artemis O'Toole, Lun 6 Nov 2017 - 17:05


Et le défilé pouvait commencer. L’entrée du petit Serpentard le fit sourire, sa baguette ne l’inquiéta pas du monde, il avait déjà vu pire menace visiblement. Puis le fait de vomir partout aurait au moins cette qualité de décorer comme il fallait ce maudit cachot. Il hausse un sourcil tout de même, retient un fou rire. Le gamin n’avait pas l’air tant embêté que ça de ne pas contrôler sa magie. Puis c’est qu’Ulysse était un privilégié aujourd’hui, d’ailleurs le voici. Arty lui lance un hochement de tête poli avant de s’intéresser à ce qu’il tient dans ses mains, qui vagabonde jusque dans les mains d’Élius. Non mais il était sérieux là ? Il lui avait fait une liste de sortilèges ? Le Blaireautin secoue la tête, il n’en revenait pas. C’est qu’il prenait cette retenue à cœur le Gryffondor. Il avait même pris des munitions, impressionnant, le regard d’Arty frétillait d’incompréhension.
Il se décolle du mur et jette un œil à la fameuse liste. Ce n’était même pas des sortilèges rigolos. Triste. Il hausse les épaules. C’était malheureux si certains comptaient vraiment effectuer cette retenue avec sérieux.
Puis au tour de Becker. Arty se crispe, il ne le salue même pas, se contente de se placer comme maître des lieux, la baguette gigotant entre ses doigts. Irrécupérable ce mec, tout simplement. Et voici qu’il faisait une belle démonstration d’un sortilège enflammé. Petit joueur, vraiment. Le Blaireau lève les yeux au ciel, l’autre était si exaspérant. Il parviendrait peut-être même à lui retirer sa fougue naturelle. Il avait de la chance qu’Odette soit en pleine sieste et n’aurait pas voulu être dérangée à cet instant, mais ce n’était pas l’envie qui manquait au Jaune & Noir.

Puis la lumière fut.
Non, je ne parle pas de la professeure d’enchantements qui salue tout principalement Élius, et eux, ils étaient transparents ou bien, comment ça se passe exactement ? Arty ne lui répond pas, ses yeux passent même à travers elle. C’était celui qui accompagnait De Lanxorre qui le fait rire. Cette retenue devenait brillamment étincelante.
La professeure explique exactement. Le cœur du Poufsouffle se serre. Pourquoi son pote ne l’avait-il pas prévenu de son plan feu d’artifice ? Il n’était plus une team ? C’est que ça devait être épique. C’est peut-être pour ça qu’il ne se réjouit pas tout de suite d’avoir la possibilité de lancer un sort à Becker. Les bêtises l’emportaient toujours, et il ne comprenait pas. Puis le Serpentard a l’air tellement heureux de l’événement qu’Arty prépare déjà sa mine boudeuse, réclamant un feu d’artifice là maintenant tout de suite, sans négociations. Parce que son pote l’avait trompé tout simplement, en profitant d’un petit plaisir solitaire comme ça. Sale trahison.

Mais Aza n’avait pas été élu meilleur nounou de l’année pour rien. Il sait comment y faire, amadouer un Arty sauvage, ce n’était pas donné à tout le monde. Surtout que son insolence envers Jace le fait tout de même sourire. Oui, dans deux minutes il pourrait se venger. Tandis que les deux autres se concentreraient sur une leçon particulière. Ulysse n'avait pas de chance, déjà parce qu'il risquait de s'ennuyer ferme, mais aussi parce qu'il serait la cible privilégiée d'Élius, le pauvre.
Mais d’abord, explications de couple, c’est important.
Tandis que son pote lui raconte les événements, les yeux du Blaireautin s’illuminent, légendaire, presque, dommage qu’il n’y ait pas eu de bouquet final. Puis il suffit d’une phrase, qu’il ferait ça tous les deux. Oui ! il se reprend, tout heureux.

- Bon, une fois ça passe parce que ça avait l’air d’être absolument génial ! Un moment d’égarement on va dire. Mais c’est tout, la prochaine fois. Je boude. C’bien parce que c’est toi.

Azaël désarme alors Jace d’une simplicité enfantine, on suppose que le serpent enflammé s'est fait la malle, c’est qu’il ne préfère pas être témoin du terrible spectacle qui va se dérouler ici. Le Poufsouffle se place devant son adversaire qui n’en n’était pas tellement un. Puis sans regarder son pote, il lui explique quand même « Tu sais pas c'qu'il m'a fait ? Il m'a lancé un Gonflus, puis un Terorim le bougre ! Comme ça, pour le plaisir. J'ai rien pu faire. Et c'est moi qui suis en retenue ? » Puis même s'il avait pu, qu'aurait-il fait ? Bon effectivement on ne relèvera pas la mauvaise fois traditionnelle du Poufsouffle. Alors il se met à s’étirer, gymnastique tonique, ses bras tentent de toucher le plafond, puis il se penche à gauche, à droite, tourne la tête. Il sautille sur place, s’échauffe, c’est qu’il veut profiter un maximum. Il prend Odette entre ses doigts, fait les cent pas devant le Serpentard. Il voulait mettre en scène sa vengeance, sinon cela n’avait aucun intérêt. « T’es prêt à devenir moche ? Oh non attends. J’m’en fous, t’es déjà moche. » Puis le #Gonflus part. C’était la première fois qu’il lancait cette formule. Il avait hâte d’observer Jace devenir tout bouffi, moche, parce que déjà au naturel c’était pas trop ça, alors Arty se dit que sous un gonflus ça devait valoir le détour.
Puis une autre idée lui traverse l’esprit parce que c’est ainsi qu’il fonctionne, il ne peut pas rester concentré. Il se tourne vers Aza.  

- Au fait, t’as nettoyé ?

Oui parce que c’était ça le détail qui confirmait si le coup était réussi ou non. Tout était dans le fameux nettoyage.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Élius Askin, Mer 8 Nov 2017 - 1:17


Traquenard.
Avec Cara, Ulysse, Artaël et Jace
Cours particulier, 11 ans.




Ulysse et son hasardeuse politesse ne tardent pas à entrer dans la salle humide. Premier réflexe ; je décoche mon plus beau sourire narquois en guise de réponse avant d'attraper la feuille qu'il me tend. Ainsi aujourd'hui Hercule a décidé de contenir son insolence ? Inutile de lui demander s'il va bien, un soupir courtois suffira. Mes yeux parcourent le parchemin en même temps qu'un frisson arpente mon dos, comme si quelqu'un lisait par dessus mon épaule. Sans me retourner je continue ma découverte de la liste, en cherchant les sortilèges les plus amusants. C'est alors que Jace passe le seuil et va s'installer plus loin sans un bonjour. Toisant quelques secondes le serpentard-souleveur-de-col, je pivote vers mon jouet du jour et proclame joyeusement :


— Aguamenti et incendio ! Au même moment dans le couloir de pierre des bruits de pas annoncent une arrivée imminente et sans surprise Mme De Lanxorre apparaît dans l'encadrement de la porte. Elle est accompagnée d'un adolescent ténébreux visiblement créatif que je reconnais un peu. Baguette dans une main et papier dans l'autre, je commence doucement à exulter, sentant la distraction toute proche :


— Bonjour Professeure ! Mon ton traduit l'euphorie qui ne cesse de croître en moi tandis que l'enseignante donne aimablement le départ du premier acte. Face au blond, j'affiche une mine dangereusement réjouie quand derrière moi j'entends un puis deux sorts lancés.. Ma tête fendue d'un sourire sadique se tourne vers le spectacle pendant qu'un léger gloussement m'échappe. La leçon commence bien !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Ulysse Daiklan, Jeu 9 Nov 2017 - 21:19


Cara, Élius,
Aza
rty, Jace


Autorisation de l'équipe d'Administration pour un lancé de dé 4


Bon ça va, ça a l’air de pas trop mal aller. Jace rentre à son tour, un bonjour d’un mouvement de tête. Il fait mumuse comme à la table des Serdy, un petit flambios, un petit serpent, bien sympa. Apparement ça donne des idées à la morve de veracrasse qui se décide à me répondre.

- Aguamenti et Incendio !

Bah voyons… Bon bah au moins il a l’air presque motivé. Pas le temps de m’attarder que Mme de Lanxorre arrive dans la pièce, suivit de… oh oui. Oui là je dis oui. Ca va être bien mieux que prévu là, Azarty réunis, je me retrouve tout à coup revigoré à l’idée de cette retenue. En plus vu la magie du gamin et les sorts qu’il compte utiliser. Ohlala, ça va être la catastrophe.  Parfait comme vengeance, vraiment parfait. J’écoute rapidement ce qu’il se dit jusqu’à la partie qui m’intéresse.

- Je vois que vous savez déjà où vous voulez aller, parfait. Je vous laisse vous entrainer ensemble et je viendrai vous interrompre si besoin.

C’est-à-dire jamais. Parce que je veux pas te parler Serpentarde de malheur qui… elle est presque jolie énervée. Vague pensée, vite cassée par les phrases qu’elle vient de dire. Œil pour œil, dent pour dent ? Sérieusement c’est ça sa pédagogie ? Elle veut partir dans une gue-guerre complètement débile en fait. Surtout que faire faire de la magie noire à Arty, devant Aza… Br, j’en ai des frissons. Je prends la feuille du Incendio et la fout dans les mains d’Élius.

- Tiens, tu regardes, tu fais comme le dessin. On commence par l’Incendio, pour l'aguamenti ton but ce sera d’éteindre le feu que t’aura allumé.

Un soupire en pensant à Violet. Je vois Arty lancer son Gonflus sans aucun remords et serre la mâchoire. Si ça s’arrête avant la magie noir, ça va... non ?

- Tu vise un bureau, celui que tu veux, sauf celui ou je suis. T’façon ils en ont de rechange, pas d’pitié pour le bois.


Mon objectif du cours : faire en sorte qu’Élius ne tue pas tout le monde, et bouger le moins possible de mon bureau. Assis directement dessus parce que sérieux… la flemme de s’assoir correctement. Puis au moins je pourrais réagir correctement s’il fait n’importe quoi. Quoi que suivant ce qu’il se passe, pas sûr que je réagisse. S’il est vraiment mauvais, ça risque d’être compliqué de rien glander…

Lancé de dés:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Jace Becker, Dim 19 Nov 2017 - 17:16


Désolé de l'attente :(

Voyant notre prof arriver je fais disparaître le dessin enflammé avant de me concentrer sur elle, disant quelques mots à Ulysse et le botruc qui ne m'intéressez pas du tout, attendant patiemment mon tour qui arriva assez rapidement. Je l'écoute donc me faire une leçon de morale je suppose, et c'est ainsi qu'elle demande à O'toole de lancer les sorts que je lui ai moi-même lancés. Amusant. Il est tellement nul qui pourrait être capable de se lancer lui-même le sort.

-Oui c'est tout à fait cela Madame.

Lui répondis-je avec le même sourire en coin qu'elle me lance. Voyant qu'elle tourne la tête vers Azaël, baguette toujours en main il sort la sienne et me lance un Expelliarmus que je me contente de parer avec un #Protego.

-Je n'ai pas besoin de toi pour ne pas utiliser ma baguette Peverell.

Plaçant ma baguette dans ma poche intérieure et tournant le regard vers Artemis qui me fit une provocation digne d'un mioche moldu. J'écarte légèrement les bras en signe de provocation puis il me lance le sort. Je me sens gonfler ce n'est pas si désagréable, je me sens léger. Au-dessus de tout ça.

Rêve que tu as des ailes,
Hirondelle ou tourterelle
Et là-haut dans le ciel,
Tu t'envoles, Tu t'envoles, Tu t'envoles !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le plus grand des cachots

Message par : Cara De Lanxorre, Mar 5 Déc 2017 - 23:26


Pardon pardon, je n’avais pas vu que c’était à moi :mm:

    Tous ses élèves avaient l’air étonnamment ravis d’être là, en retenue, plutôt que de profiter de leur journée. C’était tout de même un peu étrange. Cependant, Cara ne s’inquiéta pas de cet enthousiasme, certaine qu’il s’agissait là d’une énième preuve qu’elle faisait très bien son travail, loin de se douter que c’était la présence inattendue d’Azaël qui ravissait les foules. A propos d’Azaël, lui et son comparse avaient déjà débuté l’exercice, et sur les chapeaux de roue. Le pauvre Jace avait a peine eu le temps de formuler un Protego pour conserver sa baguette, que déjà Artemis l’avait transformé en un gros ballon rempli d'hélium. Le Serpentard s’éleva lentement dans les airs, jusqu’à toucher la paroi humide constituant le plafond du cachot. Pourvu qu’il ait une robe de rechange, il allait sentir le moisi toute la semaine, le Becker.
    La professeure se tourna un instant vers le second groupe, observant leur avancée. Tout allait bien de ce côté-là, ils n’avaient pas commencé la partie pratique. Élius avait choisi de travailler Incendio et Aguamenti. Cara ne put s’empêcher de sourire, presque tendrement, à l’évocation de ces deux sortilèges. Ulysse, tu as intérêt à savoir canaliser mon protégé, parce que je ne ferai rien pour t’aider si tu prends feu. Bon, peut-être que si, tout de même. Peut-être que si.

    Cara reporta son regard sur les deux veracrasses qui marmonnaient entre eux d’un air surexcité, et sur Jace toujours au plafond. Elle pointa sa baguette sur ce dernier, et informula un Finite. Le ballon malheureux se dégonfla doucement tandis qu’il retrouvait la terre ferme, un peu vacillant. Cara s’approcha doucement du trio, les mains derrière le dos, tentant de cacher par la droiture de sa posture, son excitation quant à la suite des évènements. Elle ne se connaissait pas ce côté un brin sadique, du moins n’en avait-elle jamais été consciente. Les yeux brillants et la voix quelque peu tremblante, elle s’adressa à Artemis :

    - Bien. A présent, passez au second sort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le plus grand des cachots

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 11

 Le plus grand des cachots

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.