AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 13 sur 16
Dans l'aile Est
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Matthias Atkins
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans l'aile Est

Message par : Matthias Atkins, Sam 3 Sep - 4:05


Alice accumulait les bourdes, sans le savoir bien sûr, mais ça n'était pas une excuse valable aux yeux du jeune garçon. Elle n'avait pas le droit de le traiter comme en enfant, il en était peut-être encore un, mais il refusait qu'un des leur prétende de prendre soin de lui. En se penchant vers lui elle avait commis deux erreurs de plus, le toucher et perturber sa routine d'étirement, parfaite allégorie de sa vie, l'intrus sorcier qui venait l'empêcher de faire ce qu'il voulait, prétextant que c'était pour son bien... Il réagissait peut-être un peu trop à une situation plus innocente qu'il ne le pensait... qu'y pouvait-il vraiment ? La repoussant il se releva et s'écarta de quelques pas, toujours face à elle. "Lach' moi !" Il se baissa pour enlever la poussière qui s'était accrochée à son pantalon, tentant de cacher sa nervosité.

En vain. "Ca irait très bien sans vous !" Nouvelle pause. Profonde inspiration. Deux pas en arrière. "N'essayez pas d'prétendre qu'ça v'intéresse." La dernière phrase était plus froide, plus il s'éloignait d'elle plus il arrivait à se calmer. Plus il avait envie de se laisser aller, de courir dans l'autre sens et de trouver un endroit où il serait vraiment au calme et où il pourrait continuer sa routine quotidienne sans qu'on lui demande si ça allait. Dieux, qu'il détestait cette question hypocrite. Joignant le geste à la pensée il tourna les talons et courut dans l'autre sens, disparaissant bien vite dans le couloir de gauche par lequel il était arrivé quelques instants auparavant.

Sortie du RP.

¹ : Ge' off me!
² : I'd be fine if it weren't for you guys!
³ : Don't trynna pretend you care.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Alice Grant, Sam 3 Sep - 5:56


Le garçon se dégagea et se leva. Bon, au moins il en est capable...
- Ge' off me!
Ouf, c'était la réaction de quelqu'un de censé. Mais, pour plus de sécurité, Alice se demanda si il ne valait mieux pas qu'elle l'emmène à l'infirmerie...
- I'd be fine if it weren't for you guys!
Il se mit à reculer. Elle se releva à son tour.
- Don't trynna pretend you care.
Quoi? Qu'est-ce qui pouvait bien l'intéresser? A moins que le pauvre petit se croit dans les rues mal famées de Londres... non, elle savait reconnaître un fou (à une époque ps si lointaine il lui suffisait de se regarder dans un miroir, mais passons). Il y avait autre chose. Visiblement, elle le dérangeait. Alors elle le laissa partir et se dirigea elle-même dans la direction opposée.

La sang-mêlée sentait bien qu'ils n'étaient pas censés se croisés. Cette rencontre avait été si étrange... elle ne croyait pas au destin, mais... ils s'étaient crus seuls et tranquille, chacun de leur côté, et ils avaient eu la malchance de se croiser dans un si grand château. N'empêche, un jour, elle découvrirait bien pourquoi il avait réagit aussi froidement... peut-être qu'il était mal réveillé, tout simplement. Si elle avait bien compris, il était en train de courir et s'était allongé volontairement sur le sol. Enfin, il s'était laissé tombé vu le bruit...
Un coup d’œil à une fenêtre. La pluie tombait.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Peter Ewing, Sam 3 Sep - 13:19


PV Alexei Dragoslav & Peter Ewing


Ah les bons vieux couloirs de Poupou-Poudlard, toujours envahis des petits enfants de première année travaillant tranquillement leurs  devoirs et autres choses à faire pour ces maudits cours. Cours dont je me fichais royalement et auxquels j'avais pas assisté depuis, voyons voir, longtemps ! J'y allais de temps à autre pour montrer que j'existais et rendre un devoir parce que bon, il le fallait, mais qu'est-ce que c'était bon de sécher ! Les couloirs étaient un peu comme ma deuxième maison. Je pouvais y rencontrer des gens, ou la plupart du temps aller déranger ces élèves plus jeunes que je connaissais à peine.  Pour certains, je n'ai rien d'un gentil Gryffondor prêt à aider les autres et faire toutes ces gentilles choses envers les nouveaux et je m'en félicite ! Non mais et puis quoi encore ? J'suis pas mère Térésa ! Et puis il m'arrivait quand même parfois d'aider des plus jeunes à faire leurs devoirs dans la salle commune.

Perdu dans mes pensées, les mains dans les poches, j'avançais sans trop regarder devant moi et BAM. J'avais percuté un petit, ou plutôt un grand aux cheveux blonds plaqués et aux yeux si bleus qu'on croirait presque se noyer dans un océan rien qu'en le regardant. Il était sûrement Européen peut-être Allemand, j'en avais aucune idée. Il devait avoir un ou deux ans de moins que moi, il faisait pas si jeune que ça mais je ne l'avais jamais vu aux cours de dernière année. Il portait les couleurs de Poufsouffle et c'était bien la première fois que je le voyais. Si quelqu'un avec des yeux comme ceux-là, presque aussi beaux que les miens, m'avait déjà croisé je m'en souviendrais ! J'ai eu à peine le temps de le détailler physiquement qu'il était déjà à moitié affolé à ramasser ses livres par terre, qu'il devait probablement tenir sous son bras quelques minutes plus tôt. Presque tout le monde le regardait, y compris moi, mais personne ne venait l'aider, et sûrement pas moi ! Au lieu de ça, j'en ai profité pour envoyer un livre un peu plus loin avec le pied, rien de bien méchant. Bon d'accord, c'était peut-être pas très gentil, je vais l'aider.

« Tu pouvais pas faire attention ou tu marchais le mioche ? Enfin c'est pas compliqué de regarder devant toi quand même ! Bon je vais t'aider un peu parce que j'suis de bonne humeur aujourd'hui et comme ça les petits enfants arrêteront de me prendre pour un méchant. »

Pris d'un élan de gentillesse extrême, je me suis baissé pour l'aider à ramasser ses bouquins. J'en ai ouvert un. C'était celui de potions. Et puis j'ai vu une feuille posée là en plein milieu des pages, avec une très mauvaise note dessus. Une note que pratiquement seuls les élèves qui n'assistent pas aux cours comme moi peuvent obtenir. Et encore. Je n'ai pas pu me retenir de lâcher un commentaire là-dessus d'un air sarcastique.

« Ben dis donc le mioche c'est pas brillant tout ça. Faudrait peut-être travailler plus sinon maman va te punir. »
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Alice Grant, Mer 26 Oct - 8:52


Musique
Rp avec Rose Layroy
!Contenu assez spécial, vous êtes averti!




Tu as mal à la tête. La Voie ne cesse de te harceler. Tu croises ton regard noir dans le reflet d'une fenêtre. Un liquide rouge tache ton visage, tes vêtements, te cheveux. Tu tiens ta baguette dans ta main. Une odeur de sang flotte dans l'air. Autour de toi, les cadavres de ta famille, de tes amis, de tes professeurs sont étendus. L'école est vide, silencieuse. Tu pousses un cri d'horreur, de surprise, tu recules. L'hallucination disparaît aussitôt. Tu n'arrives même plus à distinguer le vrai du faux. Tu soupires. Tu regardes encore. Tes cheveux décoiffés encadrent ton visage pâle, tes yeux éteints dont tu ne maquilles même plus les cernes reflètent ton épuisement, ton corps amaigri ta perte d'appétit. Tu en es arrivée à un point ou ta couverture est celle d'une droguée. Car la vérité que tu gardes cachée est bien pire.

Tu deviens folle.

Je ne suis pas une tueuse. Tu te le répètes pour te convaincre. Je n'ai tué personne. Ton côté sombre te répond: Ça viendra ma belle poupée. Tu ne répliques plus depuis longtemps, tu te demandes si tu ne ferais pas mieux de mettre fin à tout ça avant que ton autre face commette l'Impardonnable. Tu es seule. Tu as mal. Et tu as terriblement peur de ce que prévoit de faire cette chose en toi. Tu as tout tenté pour te débarrasser d'elle, te droguant, te bourrant la gueule comme jamais, mais ça ne dure pas, et c'est cher, c'est dangereux, mauvais. Une triste solution pénètre ton esprit dérangé depuis un bon bout de temps. Le temps. Tu n'as même plus cette notion. Ta montre te raccroche au réel. Il semblerait que la folie ne puisse disparaître qu'avec toi.

Seulement, il y a l'espoir. Ce petit m*rdeux qui te fait avancer, qui te souffle de continuer le combat. Tu commences à le haïr, celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Dans l'aile Est

Message par : Rose Layroy, Dim 30 Oct - 12:49


Le temps elle en avait, beaucoup trop d'ailleurs. Elle le voyait défiler à une vitesse beaucoup trop lente à son goût. Pourquoi les années ne pouvaient-elles pas passer à la vitesse de la lumière ? Elle en avait que trop besoin. Elle s'ennuyait et ne faisait rien à part s'entraîner. Mais à quoi cela servait-il de s'entraîner autant si elle ne pouvait pas agir, là, maintenant ? Enfermée dans son corps d'enfant, elle ne pouvait rien faire. Elle ne pouvait pas combattre. Il n'y avait pas grand-chose à combattre à Poudlard. Elle devait juste attendre que le temps passe et qu'il fasse son travail. Attendre de devenir plus âgées. Que c'était long... Pour alors passer son trop-plein de temps la petite marchait, errant dans les longs couloirs de Poudlard. Traînant des pieds dans sa longue robe de sorcière, elle observait les tableaux et leurs habitants. Parfois elle croisait quelques fantômes s'ennuyant autant qu'elle.

Puis l'action s'offrit à elle. Tout d'abord terrifiante, faisant remonter en elle des souvenirs encore beaucoup trop frais et terrifiant dans sa mémoire. La folle était là. Rose se pétrifia. *Non... Pas elle ! * Elle ne voulait pas... Elle l'avait bien trop vu et leur dernière rencontre avait été bien trop... violente. À cause de cette sorcière elle avait été contrainte de prendre du Poussos. Car, oui, contrairement à ce qu'elle avait pensé sa cheville n'avait pas été tordue, mais était totalement détruite. Il ne lui avait resté que de la poussière de cheville. À cause d'elle, elle avait beaucoup trop souffert aussi bien physiquement que moralement. Cette violence et cette folie dans ses yeux... Elle s'en souviendrait toute sa vie et surtout cela la hantait. Pendant ses rêves elle la voyait. Et si Kane n'était pas arrivée à temps ? Que se serait-il passé ? Serait-elle encore là ? Elle ne voulait pas se l'imaginer. À la fois tremblante de peur et enragé par la colère Rose était pétrifiée.

Cependant quelque chose clochait. Cette fille n'était pas la Alice terrifiante et bleue qu'elle connaissait. Elle était beaucoup trop maigre, beaucoup trop fatiguée, beaucoup trop fantomatique. Elle avait changé, elle était faible. C'était sûrement le bon moment d'attaquer. La force n'avait pas été très concluante, cependant une Layroy ne revient jamais sur ses paroles et ne craint surtout pas le danger, sans compter que celui-ci est bien amoindrie. Il fallait saisir cette opportunité, garder ses peurs pour soi et ne pas trembler fac à l'adversité. La petite souffla profondément et une fois Alice à sa hauteur, la petite lance sèchement :

_Bonjour Alice.

Les bras croisés, le corps posé contre un mur, elle attend son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Alice Grant, Dim 30 Oct - 14:43


Mais Alice savait que l'espoir avait une fin. Il allait bien se faire dévorer par la folie un jour ou l'autre, la laissant sans attache, elle tomberait à coup sûr dans le vide. Et même s'y jetterait au sens propre. Plutôt mourir que de laisser cette chose en elle faire du mal, encore et encore. En attendant, elle devait supporter ça jusqu'à être sûre de ne pas pouvoir s'en débarrasser. Évitant tout contact avec les passants, coupant les liens si précieux qu'elle avait avec ses amis, esquivant les lieux publiques, la serdaigle protégeait le monde avec un mur de solitude. Même si sa face sombre trouvait souvent le moyen de se déchaîner.

- Bonjour Alice.

La sang-mêlée tressaillit. Non. Non. Pas maintenant. Pas aujourd'hui. Remarque, ces temps-ci, ce n'était jamais le bon moment. Cette voie. Elle pouvait la reconnaître entre mille. Une victime de sa double personnalité, son ex-ennemie qu'elle avait faillit tuer dans les toilettes, Rose, se tenait juste là. Si elle le pouvait, c'était parce que ce jour-là elle s'était contrôlée au dernier moment, chose dont elle était aujourd'hui incapable, et avait même voulut effacer sa mémoire, mais saon directeurice était intervenu. Elle se retourna. Était-ce une illusion? Un cauchemar? Impossible de le savoir. Dans le doute, elle décida de faire comme si. Et alors? Que voulait-elle? Pourquoi vouloir lui parler? Pour déverser sa haine? Qu'elle le fasse, la sixième année le méritait amplement et n'arrivait pas à se pardonner ce qu'elle avait infligé à cette fille. Incapable de soutenir son regard, elle posa ses yeux noirs sur la fenêtre qui lui avait montré une hallucination quelques secondes plus tôt.

- Rose...

Soupirer. Baisser la tête. Affronter le visage de la vert et argent.

- Je suis désolée. Sache que je regrette. Je sais que ça ne suffit pas. Ces mots. C'est loin de suffire. Je veux que tu saches. L'oubliette. C'était pour que tu ne gardes aucun souvenir, quand je me suis... repris. Mais je n'avais pas le droit, je sais. Même ça c'était une erreur. Je ne te demande pas de me pardonner. Je ne te demande rien. Dis-moi juste ce que tu veux.


EDIT: Rose souhaite répondre, merci de ne pas reprendre le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Dans l'aile Est

Message par : Rose Layroy, Ven 23 Déc - 4:52


Deux mots. Deux simples mots et pourtant elle tressaillait. Elle ne l'avait pas oublié. Tant mieux, elle ferait en sorte qu'elle ne l'oublie pas. Il fallait que la petite reste concentrée. Pour l'instant elle ne voyait pas son visage mais lorsqu'elle se retournerait... Il ne fallait pas qu'elle gémisse. Il ne fallait pas qu'elle craque. Il ne fallait pas la laisser voir sa peur, sa crainte. Sa tête pivota et elle la vit. Ce visage amaigri et pâle, il fit trembler de peur la petite. Non, il fallait qu'elle se contrôle. Respirer calmement était la clef du succès. Ne pas retenir sa respiration, ne pas laisser échapper dans son regard la détresse. Elle n'avait pas assez de force mais le pouvoir des mots... Cela, elle le maîtrisait.

Presque à son plus grand bonheur, son ennemie tourna la tête. Qu'arrivait-il à la folle ? Comment se faisait-il qu'elle soit si faible ? Comment se faisait-il qu'elle ait si peu de volonté ? Cela cachait sûrement quelque chose d'effroyable. Elle ne se laisserait pas avoir. Elle était sûrement en position de force mais il fallait qu'elle fasse en sorte qu'elle le reste.

_Rose...

Un soupir... de lassitude ? Malgré sa tête baissée leurs visages se firent face. Des sentiments étranges passaient chez la petite. En même temps elle avait envie de lui cracher au visage, extrêmement littéralement, et puis elle avait envie de fuir pour ne pas qu'elle lui fasse de nouveau du mal. Cependant elle restait comme pétrifiée. Tétanisée à la fois par la peur et la colère. Mais avant tout la vengeance la guidait. C'était cette force qui lui permettait de rester là, face à elle et de ne pas flancher.

_Je suis désolée.

Premier grincement de dents de la part de la verte et argent. Qu'est-ce qu'elle avait envie de lui faire ravaler son ''désolée''...

_Sache que je regrette.

*Je regrette ! Je regrette ! Non mais elle se prend pour qui celle-là ?! Elle a reçu son Oubliette en pleine poire ? Elle se souvient du ''Un jour normal, j'utiliserai ma baguette sur toi, parce que ça peut être pas mal drôle ! Oh, bah tiens. T'as de la chance ! C'est un jour normal !'' Tu as voulu me torturer ! Tu crois sincèrement qu'un minable ''je regrette'' me fera tout oublier ?! On est pas au pays des bisounours ma vieille !* Rose explosait intérieurement. Elle avait envie de lui arracher la langue pour qu'elle cesse de dire de telles absurdités. L'aiglonne avait réveillé la rage qui sommeillait en elle. C'était parfait. Elle n'était plus tétanisée. Parfait, il ne fallait pas cependant qu'elle montre toute sa colère. Elle devait se maîtriser. Rester froide et impassible. Ne pas qu'elle voit à quel point sa présence l'infectait.

_Je sais que ça ne suffit pas. Ces mots. C'est loin de suffire.

*Wow... Tu l'as deviné toute seule Sherlock ?*

_Je veux que tu saches. L'oubliette. C'était pour que tu ne gardes aucun souvenir, quand je me suis... repris.

*Ça t'aurait bien plut que je ne me souvienne de rien ? Personne ne se serait rendu compte de tes forfaits ! Crois-moi. Tu aurais pu me torturer je n'aurais rien dit, cependant je t'aurais pourri la vie comme une vieille ennemie. Maintenant, je vais réduire ta vie en cendre. On essaye pas de s'en prendre à ma mémoire impunément...*

_Mais je n'avais pas le droit, je sais. Même ça c'était une erreur.

*Tu as raison. Tu es une erreur à éliminer...*

_Je ne te demande pas de me pardonner. Je ne te demande rien.

*Oh... C'est trop aimable de ta part. Tu me prends vraiment pour une quiche?! Tu crois que tu vas t'en sortir aussi facilement ?!*

_Dis-moi juste ce que tu veux.

A chacun des mots prononcés par la bleue et bronze Rose reprenait confiance en elle. Des images de tortures passaient sous ses yeux et pourtant, son regard ne filtrait qu'une haine non cachée. Rien d'autre. Elle restait la tête haute, sans flancher. Après tout, elle lui avait bien promis une petite chose lors de leur première rencontre...

_Ma belle Alice. Cela fait bien longtemps que je t'ai pardonné.

La petite se détacha du mur et plaça ses mains sur ses hanches. Elle prit une grande inspiration mentale et chassa l'air du cruauté qui brillait plus tôt dans ses yeux. Elle devait se concentrer. Elle devait lui faire peur...

_Crois-moi... Je ne suis pas rancunière.

Elle fit un pas en avant et sourit gentiment, comme à une vieille amie.

_Après tout c'était de bonne guerre. Cependant, c'est dommage que ne soit pas venue me voir plus tôt. Non, vraiment, dit la petite comme si elle était réellement gênée par une quelconque situation dérangeante. Mais bon... maintenant il est trop tard. Je ne peux pas revenir ce que j'ai fait...

Le visage de la Serpy' s'illumina d'un sourire machiavélique. *Crains-moi...*

hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Alice Grant, Sam 31 Déc - 7:12


Alice voulait mourir. Si il n'y avait pas l'espoir, elle aurait mis fin à ses jours depuis longtemps. Mais elle ne pouvait pas laisser Rose le faire, cette petite avait déjà été assez souillée, assez... blessée. Et elle en était la seule responsable. Le sang avait faillit tacher ses propres mains de trop nombreuses fois. La chose était trop dangereuse. Trop incontrôlable. Plus le temps passait, plus les risques étaient grands. Combien de gens seraient hantés par son autre face, par son regard meurtrier? Il fallait que ça cesse. Elle ne pouvait pas la laisser aller trop loin. La folie ne pouvait pas prendre le contrôle, puisqu'elle était trop faible. Elle voulait juste que tout s'arrête maintenant. Que le monstre disparaisse, à jamais, pour ne plus être qu'un mauvais souvenir. Et elle en était arrivée à un point ou même l'espoir d'une solution qui ne la voyait pas mourir en même temps que la chose était faible. Une solution simple, facile, prenait de plus en plus forme dans son esprit ravagé. La sang-mêlée avait peur d'elle-même, de ses mains, de sa tête. Et elle n'en pouvait plus.

- Ma belle Alice. Cela fait bien longtemps que je t'ai pardonné.
Quoi? Comment ça, elle lui avait pardonnée? Non, elle ne méritait pas de l'être. Rose mit ses mains sur ses hanches, s'approchant sensiblement d'elle. Non, ne t'approche pas. Le feux à l'intérieur de moi risque de te brûler, encore une fois.
- Crois-moi... Je ne suis pas rancunière.
Elle fait un autre pas, s'approche encore, sourit.
- Après tout c'était de bonne guerre. Cependant, c'est dommage que ne soit pas venue me voir plus tôt. Non, vraiment. Mais bon... maintenant il est trop tard. Je ne peux pas revenir ce que j'ai fait...
Mais tout ça paraissait faux. La sang-mêlée comprit enfin que ce qui l'amenait ici, c'était la vengeance. Et elle n'eut pas peur, parce qu'elle savait qu'elle méritait bien pire que tout ce que lui ferait subir la serpentard.

Alors, la serdaigle sourit aussi, un pauvre sourire.
- Je comprend.
Un silence. Un regard vers la fenêtre. Vers le ciel. Peut-être serait-ce la dernière fois qu'elle le verrait. Peut-être était-ce le bon jour pour mourir. L'espoir s'était envolé, happé par les yeux de son ancienne ennemie.
- Vas-y, fais ce que tu veux de moi. Je te promet que je ne lutterai pas.
Une larme coula sur sa joue. Ça faisait bien trop longtemps qu'elle se battait.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Dans l'aile Est

Message par : Rose Layroy, Lun 2 Jan - 8:39


De l'insolence.
Elle n'avait qu'une envie.
Lui faire ravaler ce sourire.
Ce misérable sourire.
Cette fois elle n'avait aucune pitié.
Son adversaire avait été à la hauteur,
Maintenant il était faible.
Elle allait l'écraser.
Elle allait lui faire payer.

_Je comprend.

Que peux-tu comprendre ?!
Te sens-tu si importante que tu sais d'ores et déjà ce que je vais te dire ?
Crois-tu seulement avoir une petite idée de qui je suis ?
De ce que j'ai envie de te faire ?
De comment je veux te faire souffrir ?
De ce que tu as réveillé en moi ?
Crains-moi !
Je ne suis pas cette poupée que tu crois voir...

Ces yeux s'éloignent...
C'est ça,
Détourne le regard,
Je pourrais mieux planter mes crochets,
Tu sentiras mon venin,
Entrer dans tes veines,
Te faire souffrir,
Je veux t'entendre me supplier,
Je veux que tu souffres comme j'ai souffert,
Je ne veux pas de ta pitié,
Je ne t'offrirai pas la mienne...

_Vas-y, fais ce que tu veux de moi. Je te promets que je ne lutterai pas.

C'est trop aimable de ta part...
Retiens-toi Rose,
Ce n'est pas encore l'heure,
Tu as ton temps,
La pire des tortures n'est pas physique,
Elle est mentale.
Ne sois pas trop hâtive.
Prépare tes mots,
Range ta main,
Ne la frappe pas...
Pas de suite...

Il n'y a plus le doux sourire,
Il ne reste que de la haine.
Un sourire peut tout dire.
Celui-ci déforme le visage,
Elle allait se venger,
Elle lui ferait peur,
Elle faisait peur,
Puis un murmure,
Comme une annonce de la mort qui s'approche...

_Ma belle Alice... Mais j'ai déjà fait ce que je voulais... Maintenant tout le monde le sait, où tout du moins toutes les personnes qui ont à le savoir le savent. Je t'avais averti. Je t'avais prévenu. Je sais très bien garder les secrets. Je sais tout aussi bien les répandre. Maintenant ils le savent. Celle que tu es réellement. Quel monstre tu es.

Elle n'est plus qu'à quelques centimètres,
Elle peut sentir son odeur,
Sentir son souffle,
Tout ceci était faux,
La petite n'avait encore rien dit,
À personne,
Mais quelle bonne idée...
Des lettres anonymes allaient être envoyées...
Dès que cet affrontement serait fini...
Il n'en était qu'à son commencement.
Hurle mon nom...

_Mais comme tu me le demandes, je peux faire bien pire...
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Alice Grant, Lun 2 Jan - 10:00


Désolée je poste ultra vite j'étais inspirée x)


Le bleu et bronze s'enquit de lire son sourire, et elle ne trembla pas devant la haine qui semblait envahir la troisième année. Elle eut juste envie de pleurer. C'était elle qui était responsable de ça? Et puis, il y avait autre chose. En faite, elle sentait la mort. Là, en cette élève. SA mort. Proche. Inévitable. Méritée. Désirée. Fin de la chose, fin de la douleur, plus d'erreurs. Fin de son monde, fin du Pays de la folie. Délivrance. Deuxième larme. De regrets. De désespoir. D'envie de mettre fin à tout ça. Mais pouvait-elle laisser une main encore innocente tuer? Mettre fin à ses jours? Pouvait-elle lui prendre ça aussi? Non, elle devait en finir seule. Seule, elle l'avait été trop souvent, ces derniers-temps. C'était mieux comme ça. Elle portait un parasite, elle ne pouvait pas le laisser contaminer d'avantage.

- Ma belle Alice... Mais j'ai déjà fait ce que je voulais... Maintenant tout le monde le sait, où tout du moins toutes les personnes qui ont à le savoir le savent. Je t'avais averti. Je t'avais prévenu. Je sais très bien garder les secrets. Je sais tout aussi bien les répandre. Maintenant ils le savent. Celle que tu es réellement. Quel monstre tu es.
C'était donc ça, le jugement que lui donnaient ses victimes. Elle était un monstre. C'était à moitié vrai. La chose en elle était un monstre. Mais elle, elle méritait vraiment ce titre? Et la sentence, c'était que son secret soit brisé, déchiré, répandu aux quatre vents. Comment se faisait-il qu'elle ne soit pas déjà à l'asile, si tout le monde était aux courants?Bah, que cette menace soit passée, présente ou futur, elle était, est ou sera, dans tout les cas, alors... ça n'avait aucune importance. C'était trop tard. Tout le monde savait, ou saurait. Elle n'avait plus rien à perdre, si elle mourrait.
- Mais comme tu me le demandes, je peux faire bien pire...
La sentence n'était pas finie, bien sûr. La sang-mêlée plaidait coupable. Elle demandait à être exécutée. Qu'on lui traaaanche la tête!

Ou était la Alice, prête à pourfendre le Jaberwookie de Vorpalin? Elle était morte. Parce que l'espoir de rendre le Pays de la folie à nouveau merveilleux s'était envolé. Elle la regarde droit dans les yeux. L'heure est triste, sortez les violons. Comment ça, ils jouent depuis le début de la rencontre?
- Je veux bien mourir. Mais je ne te laisserai pas le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Dans l'aile Est

Message par : Rose Layroy, Sam 7 Jan - 16:21


HRPG:
 

Deux yeux d'un noir intense, deux yeux d'un bleu électrique. Voici ce qui les avait toujours liés, leurs regards. Ces moments où tous les mots du monde ne pouvaient rien remplacer par ce qu'elles transmettaient avec leurs yeux. Ces instants de connexion intense, comme un jeu. Qui baisserait le plus tôt le regard ? Elle ne le savait pas car elles étaient prêtes, toutes les deux, à des extrêmes tout aussi fous.

_Je veux bien mourir. Mais je ne te laisserai pas le faire.

Chacun de ses mots, chacune de ses phrases avait le don de la surprendre. Au moins elle ne s'ennuyait pas avec elle. Mais que pouvait-elle être idiote parfois. La petite Serpentarde n'était pas une tueuse. Elle avait vu la mort de trop près pour vouloir l'arracher à quelqu'un qui ne le méritait pas. Bien sûr, malgré la haine qu'elle avait contre cette Alice la petite n'était pas prête à lui ôter la vie. Elle était trop jeune, elle n'était pas prête, elle était trop gentille. Au fond d'elle-même elle était faite de bonnes intentions. Non, seule la vengeance la guidait et elle ne se délecterait plus de celle-ci si son ennemie trépassait. Il fallait qu'elle reprenne un peu de son souffle, elle devait se détendre. Elle avait la main mise sur elle. Son b=visage se détendit et de nouveau un sourire amical apparu. Peut-être qu'en réalité elles étaient toutes les deux folles...

_Alice voyons... Quel gâchis ce serait que de te voir mourir... Sache que mes intentions sont toutes autres...

La petite se détacha alors de son aînée et fit un effort colossal pour lâcher son regard. Doucement elle s'avança vers la fenêtre et plaça ses mains sur ses hanches.

_Je suis loin d'être cruelle... Je ne suis pas comme toi...

Ah que c'était doux que d'avoir une longue robe de sorcier. Une sorte de cape de protection, cette carapace qui permet de masquer ses mouvements. Elle était de dos à son adversaire, tout portait à croire qu'elle était inoffensive mais doucement, simplement, ses doigts frôlaient sa ceinture. Celle qui maintenant serrée contre son flan sa belle Ultio (sa baguette)...

_Je suis d'un naturel même... gentil avec mes amis. Je sais, cela pourrait peut-être te choquer au vu de notre relation quelque peut houleuse.

Délicatement la baguette glisse entre ses doigts. Elle se retrouve en face de la fenêtre et ne regarde pas l'extérieur mais bel et bien son adversaire à son reflet.

_Mais le problème le voila... Tu as voulu me voler ce que j'ai de plus précieux...

La main tenant sa baguette se plaça devant son petit corps, entre ses doigts mats, l'autre toujours sur sa hanche.

_Mes souvenirs !

Ses derniers mots furent prononcés en français. Sa langue natale. Froids et cinglants. Au même instant elle se retourna et leva sa baguette en lançant un magnifique #Locomotor Mortis droit vers la Alice. Il y avait un tel écart entre ce corps de poupée et ces paroles prononcées. Comme si elles venaient d'une autre personne. Comme si elles étaient deux. Une adulte, maline et habile à l'intérieur, et une enfant, douce et angélique à l'extérieur. Que c'était horrible de ne pas avoir le corps qui correspond à son âme...
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Alice Grant, Mer 11 Jan - 9:30


Un sourire
En quel honneur
Petite fille
En quel honneur me souris-tu?
Toi que j'ai torturée
Toi que j'aie terrorisée
Je ne mérite pas l'étirement de tes lèvres
- Alice voyons... Quel gâchis ce serait que de te voir mourir... Sache que mes intentions sont toutes autres...
Que veux-tu
Alors
Dis-moi
Je suis à toi
Toute à toi
Venge toi
De la chose en moi

Elle s'approche de la fenêtre
Leurs regards se quittent
La serdaigle baisse la tête
Mais cette présence
Cette preuve de son crime
Pèse sur elle de tout son poids
- Je suis loin d'être cruelle... Je ne suis pas comme toi...
Oui
Surtout
Ne deviens jamais
Comme moi
Ne tombe pas dans le terrier

- Je suis d'un naturel même... gentil avec mes amis. Je sais, cela pourrait peut-être te choquer au vu de notre relation quelque peut houleuse.
Quelque peut
Houleuse
Ces mots sont tellement faibles
Mais continues ton ironie
Je t'en prie
Dis ce que tu veux

- Mais le problème le voila... Tu as voulu me voler ce que j'ai de plus précieux... Mes souvenirs !
Ironie du sort
Les deux derniers mots son dits en Français
Mais la sang-mêlée comprenait quand même
Puisqu'elle-même venait de ce pays
Ironie du sort
En plus
Elles avaient les origines en commun
Le sort vola vers ses jambes
Mais elles étaient déjà figées

Combien de fois avait-elle voulut
Mourir
En finir
Juste tout arrêter
Se laisser tuer
Dans la Cabane Hurlante
Se laisser tomber
Par la fenêtre de l'infirmerie
L'adolescente chante
Laisse-moi quitter cette vie
Que je hais
Je me hais
Je la hais
Je vous pardonne
De ne pas pouvoir m'aider
Je te pardonne
De me détester
Quand tu auras déversé toute ta colère
Sur mon enveloppe charnelle
Je laisserai s'envoler
Ce qu'il reste de mon âme
Et enfin la folle en moi mourra
Je l’entraînerai avec moi


Suite ici


Dernière édition par Alice Grant le Mar 7 Mar - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Peter McKinnon, Sam 4 Mar - 18:29


RP avec Azénor Philaester
Sors de ma tête


Alors qu'au milieu des nuages grisâtres caractéristiques de l'Ecosse quelques rayons de soleil chatoyants étaient venu illuminer par endroit le parc de Poudlard, Peter déambulait dans les couloirs à la recherche de mauvais coups à réprimander. Pas que cela faisait spécialement partie de ses passe-temps préférés, même si c'était une excuse pour se tenir loin de la bibliothèque, mais il espérait qu'en faisait du zèle, il arriverait à se faire mousser auprès du Directeur Kholov, qui finirait par bien vouloir de lui dans son club ... Mais il fallait dire que l'aile Est n'était peut-être pas l'endroit où chercher après ce genre d'exploit. La plupart des élèves qui y flânaient semblaient n'avoir rien à se reprocher.

Peter continua sa petite ronde, sans se démoraliser, mais en laissant cette fois-ci son esprit vagabonder. Il se concentrait désormais sur un moyen pour connaitre à l'avance des méfaits de ses condisciples. Mais comment faire ? Il aurait fallu lire dans leurs pensées alors qu'ils préparaient un tel acte d'égarement par rapport au Règlement. Comment appelait-on cela déjà ?

*La légilimencie, tête de nœud !*

Peter ne s'était jamais réellement intéressé à l'art subtil de la lecture dans les pensées étrangères. Il avait toujours, au contraire, était captivé par son pendant défensif, l'occlumencie. Depuis qu'il avait eu un cours sur les luttes psychologiques qu'arrivaient certains sorciers très expérimentés à mener les un contre les autres, il s'était intéressé à la chose. Et il y avait de quoi ! Il avait alors passé une semaine à raser les murs, de peur qu'un légilimen se promenant dans le coin ne lise ses pensées les plus secrètes. Enfin, toujours était-il qu'il avait fini par faire le vœux qu'un jour il serait capable de se prémunir contre ce genre de menace silencieuse et fourbe. Et, tout en se livrant intérieurement à ces considérations, il ne pouvait se rendre compte que sa quête d'occlumencie allait soudain rebondir ...


Dernière édition par Peter McKinnon le Jeu 30 Mar - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Dans l'aile Est

Message par : Azénor Philaester, Mar 7 Mar - 11:39


pv ft. Peter McKinnon
LA accordés pour la totalité du rp.


Est-ce-que je connais mon rôle. Je crois oui. Le jour où j'ai signé et accepter le job de Directrice, je me suis juré même à moi même de respecter le règlement et bien plus, le faire respecter. Mais je m'attendais pas à ce que ce soit dur de blâmer des gosses pour ce que je faisais moi-même. Alors je prétends avoir été la parfaite petite élève modèle, et les punitions s'empilent sur mon bureau. Même si souvent, ma clémence me rappelle à l'ordre.
Tout ça pour dire que je sors d'une retenue donnée à un Serdaigle qui se pavanait dans les couloirs après l'heure autorisée. Banalité redondante. Mais je le savais quelque part, en disant oui. Que l'habitude allait me rattraper. Mais j'aime ce que je fais. Profondément. Alors je ne me plains pas et je laisse les mauvais jours passer comme la pluie.

Après-midi grisâtre, pour changer. J'arpente maintenant les couloirs où rare personne y vagabonde, et je salue les tableaux d'un geste de la main ou d'un sourire aimable. Je me demande vaguement ce que je pourrais faire ce soir. Petite visite à Pré-au-Lard, aller boire un verre avec Benbow, écrire à Jean, surprendre Anthony, ou me morfondre dans mon lit. Un grain de fatigue dans le désert des mes habitudes qui prend quelques instants le dessus, et des songes constants qui rappellent à l'ordre. Comme pour me prévenir que quoi que je fasse, quoi que je pense, la vie c'est pas tout rose et le concret bonheur n'existe pas. Mais je suis fatiguée d'entendre ça. La réalité est spontanée et elle vient poignarder en plein cœur un p*tain moment de répit que j'avais mérité.  

J'avance vers une inconnue destination parce que l'habitude m'a obligé de faire automatiquement ce que je faisais avec plaisir jadis. Avancer dans les couloirs en quête de défi à réaliser. Mais je suis maintenant celle qui doit avertir. Prête à réprimander la moindre erreur, un pas devant l'autre, la tête dans les nuages gris du dehors.
Dans mon avancée, je croise enfin quelqu'un. Je lève la tête sous les bruits de pas qui s'accentuent devant moi. Je reconnais le préfet de Serpentard Peter McKinnon. Je présume qu'il est là pour la même raison que moi. Histoire de se faire bien voir par le boss. Arrivée à son épaule je lui lance un sourire amical en guise de Bonjour. Puis je continue ma route vers une banalité sans nom.
Et soudain un idée me revient en mémoire. Je me souviens avoir parlé avec...Ian sans doute. De ce McKinnon. Intéressé par l'Occlumancie. Mais on n'apprend pas cet art sans un legilimens. Et devinez qui l'est ici.
Je me retourne d'un geste vif. Peter est déjà à quelques pas derrière moi. Alors d'une voix plutôt sonore, je lui adresse ces quelques mots et m'approche de lui par la même occasion.
- Mr. McKinnon!
Ce dernier se retourne d'un air automatique, me regarde interloqué. J'abaisse ensuite le volume de ma voix, chuchotant presque afin que personne ne puisse distinguer nos dires.
- J'ai cru comprendre que vous avez un penchant pour l'Occlumancie?

En voilà une manière de passer ma soirée. Et puis en plus, ça serait une première.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Peter McKinnon, Mar 7 Mar - 15:53


*Par la barbe de Merlin, regardes autour de toi !*

La Directrice de Gryffondor venait de passer à coté du jeune préfet perdu dans ses pensées. Remarquant le sourire de la sorcière un peu tard, il se rattrapa en un malheureux signe de la main qu'elle ne put apercevoir. Et c'était tant mieux ! Quelle impolitesse de s'adresser ainsi à un membre du corps directeur de Poudlard. Mais c'était que le jeune apprenti sorcier était distrait et maladroit. Il resta sur place plusieurs secondes, se demandant comment il devait réagir vis-à-vis de son camouflet. Mais la dame ne semblant pas faire demi-tour, il finit par reprendre sa route.

A quoi pensait-il déjà ? Ah oui, l'occlumencie ! Art magique aussi complexe que subtil, il n'était pas là d'avoir commencé à apprendre ne fut-ce qu'une once de base de cette noble pratique. Enfin, tout cela ne retirait rien au fait que ce devait bien être pratique de pouvoir fermer son esprit aux autres ! Même à soi-même ... Peut-être que les occlumens étaient des gens plus zen que les autres ? Parce qu'ils arrivaient à fermer totalement leur esprit. Peter se demanda si les candidat à l'occlumencie, pour se préparer, devaient apprendre l'occlumencie au Japon, genre dans une retraite en montagne, un endroit vraiment zen, avec une cascade et des galets bien lisses.

- Mr. McKinnon !

*Non, mais qu'est-ce que t'as encore bien pu faire comme ânerie ?!*

Peter s'arrêta alors de marcher sa but dans ce couloir pratiquement désert et se retourna vers celle qui venait de prononcer à voix bien haute son nom. A tous les coups, la Directrice avait du hésiter longtemps avant de lui faire remarquer que l'on ne s'adressait pas à une dame de sa stature par un simple geste de la mains, comme si c'était sa voisine de cellule à Azkaban ! Peter s'approcha respectueusement de la sorcière, il allait essayé de s'en sortir par un sourire des plus charmeur, cela avait déjà fait ses preuves. Mais il fut vite étonné de voir que ce n'était pas du tout de cela qu'il s'agissait :

- J'ai cru comprendre que vous avez un penchant pour l'Occlumancie ?

Surprise totale ! Peter laissa simplement éclater de petits bruits dignes d'étonnement et qu'il se cherchait une réponse.

- Euh ... Ben ... Je ...

*Quoi ?! Non, mais comment elle sait ça elle ?! Elle a lu dans tes pensées, c'est pas possible autrement ! Protèges-toi, penses à un truc !*

Totalement désarçonné par la situation, Peter, ne réfléchissant même pas au fait que la sorcière pouvait fréquenter ses professeurs, lesquels étaient au courant des aspirations du préfet, se lança dans une crise interne de paranoïa. Persuadé que la dame pouvait lire dans ses pensées, il se mit immédiatement à penser à une part de clafoutis ! Le plus difficile de l'exercice revenait donc à essayer d'avoir une conversation normale sur l'occlumencie, avec une sorcière adulte et émérite, tout en pensant à une part de clafoutis !

- Pour être honnête, oui la chose m'intéresse mais ... Comment savez-vous cela ?

*Et pourquoi parlez vous tout bas ?*
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Dans l'aile Est

Message par : Azénor Philaester, Mer 22 Mar - 22:20


navrée pour l'attente...


Étonné. Surpris. Ah ça oui. Il s'attendait surement à se faire remonter les bretelles, quelque chose comme ça, mais bien au contraire jeune homme. Aujourd'hui on va s'entraîner. Parce que dehors, le danger fait sa ronde lui aussi. La situation prête à rire, de mon côté. Je m'en pince les lèvres. Vraiment perdu il se change les idées, je crois. Mais je ne cherche pas à en savoir d'avantage, je saurais tout bientôt de toute façon. Il bafouille, ne sait pas trop quoi dire, quoi penser dans la situation. Et moi je le laisse dans sa m*rde quelques temps, sans chercher à le rassurer tout de suite. Roh ça va, si on peut plus s'amuser un peu.
- Pour être honnête, oui la chose m'intéresse mais ... Comment savez-vous cela ?

Un tic d'incompréhension. Est-ce-que les jeunes nous voient comme des adultes insociables qui n'ont jamais été à leurs places, à croupir derrière un bureau à la longueur de journée, sans sortir et voir du monde? J'ai des collègues, des amis. Son Directeur de Maison étant l'un de mes plus chères. Même si ça n'a vraiment pas toujours été facile Benbow et moi. M'enfin tout cela étant que c'est par lui que j'ai appris que le jeune McKinnon désirait apprendre l'art de l'Occlumancie. Et pour cela il vous faut un legilimens, and guess what.
La seule condition restera le secret. Il ne révèlera pas mon pseudo don tandis que je garderai pour moi les révélations. C'est en étant sure de moi, sure de son approbation, sure de notre marché, et destinée à aider Peter, que je continue mes mots, toujours d'une faible voix, pour ne pas attirer l'attention.
- Que diriez-vous d'un petit entraînement? Ah et Benbow est un très bon ami. Disons demain soir, six heures dans la salle des préfets? *

Je m'arrête un léger instant. Le regarde dans ses yeux toujours surpris. Un petit rictus. Cette sensation de tout savoir, c'est exaltant. Et c'est comme s'il voulait me faire passer le message, c'était d'une simplicité incroyable. M'enfin bref, je brise ma pause et d'une voix innocente, je lance au préfet des serpents:
J'espère que l'on aura du clafoutis au dîner ce soir!

__________________________

* > Lieu qui peut changer par exemple une salle de classe déserte ou autre (mon bureau n'est toujours pas libre..).
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Dans l'aile Est

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 16

 Dans l'aile Est

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.