AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 16 sur 18
Dans l'aile Est
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant
Ulysse Daiklan
Gryffondor
Gryffondor

Re: Dans l'aile Est

Message par : Ulysse Daiklan, Ven 22 Sep - 9:09


Daemon & Ulysse




Je pense que les Moires existent. Et elles se foutent sacrément de ma gueule.

Quand je disais tout… je parlais pas de lui. Sérieusement les filles, vous avez vu mon état ? Est-ce que j’ai une tête à pouvoir me battre, là maintenant ? Pfff non mais sérieusement… Quoi que déjà, il m’a appelé par mon prénom, ça se trouve il ne veut pas me tuer. Peut-être.

- Daemon.


Oui je lui renvoie la politesse mais d’un air quand même méfiant. Enfin jusqu’à ce qu’il réponde. Ah bah en fait, les miracles existent. Il est pas là pour se battre ? Je demande à voir parce que je m’imagine mal parler du contexte politico-économique de notre époque. Surtout que je le connais pas en fait. Et me parler à l’abri des regards ? Il va pas me faire une déclaration d’amour quand même ?

D’abord réticent à l’écoute de sa demande, je suis toute ouïe quand il se met à parler de la blonde. Mes oreilles écoutent et mon poignet brûle. Une conséquence psychologique qui créerais une illusion de douleur ? Oui peut-être, qui sait.

-Ok.

J’hoche la tête en même temps et le suis vers l’endroit qu’il m’a indiqué. Étrangement avec les évènements je reste curieux de ce qu’il va me dire. Une fois arrêté ma tête commence à tourner légèrement. Je m’appuis dos au mur pour ne rien laisser paraître.

- Je t’avoue j’suis encore un peu shooté donc je risque de dire des trucs pas très cohérent.

Oui voilà c’est dit. Tant que je laisse rien échapper qui pourrait le mener à me frapper, ça va. Tout va bien. Je vais recracher le contenu de mon estomac mais tout va bien. Je prends une grande inspiration.

- Alors ta blonde ? Elle était bourrée ? Vous vous étiez disputés ? Problèmes de famille ?

Je déb**e ça sans réfléchir. J’aimerais vraiment savoir ce qui a fait que la blonde se comporte comme ça. Et surtout aussi soudainement, je veux dire ce genre de sort on aurait pu y arriver plus tard au vu de nos affrontements. Mais là c’est arrivé d’un coup d’un seul. Focus sur Stebbins.

- Désolé. Tu voulais me dire quoi déjà ?

Oui voilà Stebbins. En fait ce qu’elle a fait c’est un peu comme si du jour au lendemain au lieu de me frapper à main nue, lui il arrivait pour me frapper avec un katana. Je veux dire y’a des étapes : les poings, poings américains, batte etc. Et APRES on attaque au katana. Je diverge ? Verge. Oulala… Ca va pas mieux moi. Tiens j’ai faim, j’me disais c’était bizarre aussi. Je vais aller aux cuisines tiens. Je me prépare à partir avant de me rappeler que je suis en pleine conversation.

Par Morgane Ulysse, concentre toi.




LA Mutuel

Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Daemon Stebbins, Ven 22 Sep - 19:23






La trêve des Lions.

Ulysse Daiklan - Daemon Stebbins
L.A accordé à Ulysse

“Les trêves sont toujours provisoires.”









J’étais mal à l'aise face à Ulysse. Je n'ai pas le genre à chercher mes mots où à ne pas dire les choses franchement. Cependant j'étais lié par une promesse. Le blond accepta de me suivre en me disant qu'il avait encore l'effet des potions et qu'il n'était pas net. D'ailleurs je pensais que c'était l'une des raisons de faite que note échange ait été pour le moment cordiale. Je vois qu'il se sent mal et doit s'appuyer au mur. Peut-être aurais-je dû attendre encore avant de parler avec lui ? Non. si j'avais attendu, je ne me serais jamais lancé à l'eau.

- Est-ce que tu te sens assez bien pour qu'on discute ? Veux-tu qu'on aille dans une classe pour que tu puisses t’asseoir.

Non, je n'étais pas le genre à frapper un ennemi à terre. J'aimais le fairplay dans les combats et non la bassesse comme certains de mes condisciples. Pour ma part aucune gloire à abattre quelqu'un dans le dos ou lorsqu'il est faible. c'est alors qu'il me pose une question à laquelle je ne m'attendais pas. Mais avant de lui répondre, je dois lui dire ceci :

- Tout d'abord, je vais te dire une chose que jamais je ne pensais te dire un jour. Merci.

Oui jamais j'aurai cru que je pourrai être redevable au déchu mais c'est bien le cas.

- Le fait que tu n'es pas riposté a été incompréhensible au vu des blessures que tu as reçu. Mais je peux le comprendre. Même si toi et moi, nous nous aimons pas. Nous avons une chose en commun: l'honneur dans un combat. Beaucoup aurait riposté et ça aurait été normale, logique. Cependant tu ne l'as pas fait. Je t'en suis reconnaissant de ne pas avoir blessé Elhiya. Pour son attitude, cela n'a rien avoir avec de l'alcool ou moi malheureusement. Car cela serait simple à gérer.

Je fis une pause afin de réfléchir à comment tourner ma phrase sans trahir le secret de ma blonde et de son cousin.

- Elle passe une face délicate où elle doit faire face à des choses compliquées et dures. Je ne peux pas rentrer dans le détail car cela n'est pas de mon ressort de te le dévoiler. Si elle veut le partager avec toi, elle fera. Cependant j'ai fait une promesse et je suis quelqu'un qui reste droit quand j'ai fait un serment. Je suis certain que tu peux le comprendre. Tu es un gryffondor, tu comprends tout aussi bien que moi la loyauté encore plus quand c'est la personne que tu aimes le plus au monde.

Je me dévoilais. Chose peu évidente déjà d'ordinaire mais encore moi en face de quelqu'un avec qui j'avais passé le six dernières années à me battre et me prendre la tête.

- J'essaie de la soutenir dans ce qu'elle traverse. Cependant je ne peux être avec elle vingt quatre heures sur vingt quatre. Même si j'aimerai. Je ne peux te donner ma parole qu'une telle chose ne se reproduira pas. Mais pour éviter toute source de mise en danger, je voudrai te proposer de faire une trêve entre toi et moi. Le temps qu'elle redevienne elle-même. Car je ne pense pas qu'une nouvelle bagarre entre nous deux soit le meilleur moyen de tenter de garder les choses sous contrôle.

Oui j'y avais réfléchi longtemps. C'était la seule solution pour amputer les tentations pour ma verte et argent.

- J'ai conscience que c'est énorme ce que je te demande. Que cela va nous demander beaucoup de maîtrise car soyons réaliste toi et moi, nous ne serons jamais des amis. Peut-être avec le temps arriverons-nous à nous supporter sans que ça finisse comme la dernière fois. Mais je t'estime pour ce que tu as enduré. Et cette nouvelle facette de toi, m'a fait comprendre que peut-être, un jour, on pourrait parvenir à cela.

Oui passer d'ennemi prêt à s'entretuer à adversaire qui se respect sans aimer. C'était le mieux que je pouvais espérer de notre relation.

- Qu'en penses-tu alors ?

Je l'observais, tentant de deviner ce qu'il allait dire de tout ça. Je m'attendais d'ailleurs à ce qu'il explose de rire en me demandant où étais le piège ou la caméra...





by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ulysse Daiklan, Dim 24 Sep - 14:50


Daemon & Ulysse






Il commence à me demander si je veux aller ailleurs ? Oh tant d’attention, ça m’émeut presque. Presque. Oulah. Il me remercie ? Ils ont tous choppé une maladie ou ça se passe comment ? Bon je comprends mieux lorsqu’il me donne des explications. Effectivement si y’a quelqu’un qui peut comprendre l’idée de ne pas frapper un adversaire faible, c’est bien lui.

- Euh de rien.

Je vois pas quoi répondre d’autre. Déjà il a du courage de venir dire ça, avec notre passé.. Eh ouaip, j’me bat pas avec des lâches. En plus ce qu’il me dit à propos de la blonde me rassure sur l’idée que j’ai bien agis. Oui parce que si je l’avait simplement sous-estimée je me serais senti bien mal. Mais là, j’avais raison, elle n’était pas elle-même.

Je balance ma tête de haut en bas pour lui dire que je comprends et que ça va c’est normal. J’essaie de conserver un air sérieux, les sourcils légèrement froncés en le regardant, mais en vérité je le vois même pas, j’vois juste du flou. C’est amusant d’ailleurs de parler à du flou. Bref je diverge. Verge. Rhooooo.

Donc une trêve. J’essaie un jeste sympathique en levant mon point pour aller heurter doucement son torse. Ou normalement ce heste c’est viril mais là j’ressemble juste à une patate molle. Ah il est peut-être temps que je parles.

- T’inquiète mec, j’crois on s’est assez entraîné pour endurer tout ça. Mais ouai, ton idée est cool. Bon c’est sûr tu pourras pas l’empècher de recommencer si elle a envie mais si tu peux au moins tenter de la raisonner, j’suis prêt à te laisser tranquille pour ça.

Je hausse les sourcils et ravale ma salive. Ah j’ai la pâteuse. En fait j’ai l’impression de décuver. Je vis une immense gueule de bois voilà. Ni plus, ni moins. Bref.

- Mais on deviens pas pote hein.
Attendez c’est pas ce qu’il a dit ? Je suis perdu. Tant pis j'fais le perroquet. C’est juste une trêve tranquille, mais ça veux pas dire qu’on va aller boire des verre dans des bars en mode copains.

Je lève mes sourcils en faisant un ‘’non non non’’ de la tête. Ok j’crois que j’suis pas en gueule de bois, je suis bourré en fait. Je réfléchis à ce que m’a dit Stebbins sur sa Verte.

- Après si ça te gêne pas, j’lui proposerais de me dire. Peut-être qu’elle a besoin d’en parler à quelqu’un qui s’en fout, pas comme toi ou son cousin bizarre là. Bon je m’en fout pas, la santé de ses adversaires c’est important mais voilà t’as compris.

Ou pas. Même moi j’me suis pas compris. Tant pis, j’ai juste à retourner dans mon dortoir avec deux pensées. Déjà, faut pas taper Daemon pendant un moment. Et faut demander à l’autre ce qu’il se passe, enfin proposer. Voilààà j’ai retenu le plus important, j’suis trop fort.


LA Mutuel


Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Daemon Stebbins, Dim 24 Sep - 20:42






La trêve des Lions.

Ulysse Daiklan - Daemon Stebbins
L.A accordé à Ulysse

“Les trêves sont toujours provisoires.”









Je le voyais surpris de ma démarche ce qui n'était absolument pas étonnant. Qui aurait pu dire, après notre échange musclé, que nous parlerions ainsi quelques jours plus tard. Personne. Encore moins lui ou moi. Inenvisageable, impensable, surréaliste. voilà ce qui pouvait qualifier la situation. Visiblement il était partant pour adhérer à ma proposition. Evidemment, tout comme moi, il avait bien insisté sur le fait que cela ne faisait pas de nous des potes. M'informant que nous ne ferions aucune activité sociable ensemble.

- Non, je te promets que toi et moi, ne serons jamais amis. Peut-être avec le temps, nous pourrons devenir des adversaires qui se respectent et parviennent à passer par dessus tout ce qu'ils les opposent quand ils ont un but commun en accord avec les valeurs que nous partageons. Parce que comme le dit Elhiya, un jour, toi et moi devront parvenir à communiquer sans finir en morceaux. Avoir une relation adulte...

J'eus un sourire en coin à cet instant. Sur ce point là, ma verte et argent avait entièrement raison. Mais l'admettre n'était pas évident. Cela remettait en cause les six dernières années. il me fit à son tour une proposition étrange mais logique.

- Fais le si tu veux. Toutefois je te confirai que je ne suis pas emballé. Mais si ça peut l'aider, je suis prêt à l'accepter. Pare que pour moi, c'est elle qui est le plus important. Et je suis capable de tout afin de la garder en sécurité et en paix.

Je sentais mon cœur battre de plus en plus vite à l'idée qu'un autre épisode de ce genre recommence...

- Par contre vu ton état, je pense judicieux que nous retournions à la salle commune. Je te propose mon aide mais tu as parfaitement le droit de la refuser. Néanmoins je marcherais à tes côtés même si tu refuses que je te soutienne. Il est hors de question que tu t’effondres dans un couloir après ce que nous venons de dire.

J'observais le blond. Je voyais sa pâleur et la faiblesse de son corps. Je ne pouvais le laisser là ainsi...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ulysse Daiklan, Lun 25 Sep - 11:13


Daemon & Ulysse




Je n’arrive pas à m’empêcher de rigoler.

Les temps ont bien changé quand même. Il y a quelques jours on se tapait dessus jusqu’à s’envoyer à l’infirmerie et aujourd’hui on discute et on fait une trêve. Incroyable. Littéralement, on m'aurais dit ça la semaine dernière je n'y aurais pas cru. Mais ça arrive. C'est en train d'arriver. Woah.

- Regarde Daemon ! On devient grand. Ah ça fait bizarre. Puis ouai on aurai pas l’air con à s’entretuer si on avait un ennemi commun qui arrivait comme ça.

On devient adultes. Bon dieu c’est flippant. Après cette année tout va changer, finis les chamailleries. On va devoir choisir nos voies, se ranger. Peut-être ne jamais se revoir ou au contraire coopérer. Cette pensée me met dans un état de dépression, j’suis pas prêt moi. Pas prêt à devenir mature, adulte. J’veux juste… j’sais pas rester dans cette étape entre maturité et gamineries toute ma vie. C’est trop demander de rester enfant ?

Je pousse un long soupire pour faire passer ses idées noires. La réponse de Stebbins par rapport à sa copine est logique quand même.

- Ouai, désolé mais je tenterai quand même. De toute façon j’pense pas qu’elle me le dira. Si ça peut te rassurer je compte pas me venger, et je compte pas lui sauter dessus. Violet elle serait pas contente en plus.


Ma tête vacille. Je ne sais même pas pourquoi je parle de ma Bleu, il ne doit pas la connaitre du tout. Ca fait un bail que je l’ai pas vu. Longtemps. Trop longtemps. Je crois que j’ai des cours avec elle dans quelques jours, ce sera le moment de lui parler. Ahlala j’espère qu’elle croit pas que j’ai fui, parce que pas du tout. Le Rouge me propose son épaule pour avancer. Je fronce les sourcils et essaie de formuler ma phrase.

- Alors je veux bien, mais on marche à coté, au pire si je me sens tomber j’me rattraperais sur toi ça va ?

Sans plus réfléchir ou même écouter je commence à m’avancer. L’avantage quand on est souvent bourré c’est qu’on marche pas trop mal, on prend le coup. De toutes façons apparemment j’ai quelqu’un à qui me retenir c’est déjà pas mal. Je repense à ce qu’il vient de se passer. c'est fou. J'ai rien d'autre à ajouter. Juste fou. Entre Violet, Elhiya et lui, je ne sais pas quoi penser.

Décidément cette semaine aura été pleine de surprises.

LA Mutuel


Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Daemon Stebbins, Lun 25 Sep - 20:25






La trêve des Lions.

Ulysse Daiklan - Daemon Stebbins
L.A accordé à Ulysse

“Les trêves sont toujours provisoires.”









Je le regarde, inquiet malgré moi, au vu de son état fébrile.

- Oui cela me convient.

Je le scrutais. Ma blonde avait frappé fort mais de ce que j'avais compris Jace avait achevé le travail sur le rouge et or. Même si nous nous étions battu, nous étions de force égale et les coups, certes violents, était équivalent. Là, c'était à coup de magie qu'on avait blessé le déchu. Ce n'était pas juste ou équitable. Malheureusement, je me sentais responsable en partie de ce qui était arrivé à cause des actions de ma blonde.

- Sérieux, je crois honnêtement qu'il aurait dû te garder à l'infirmerie encore. Ou alors tu leurs a fait un chahut du diable pour qu'ils te laissent sortir. Parce que de mon point de vue, si j'avais été à leur place, je t'aurais encore garder deux ou trois jours pour être tranquille d'esprit.

J'avais l'impression qu'au file de notre chemin, il se délitait complétement. Je calais mon pas sur le sien tandis que je le voyais légèrement tanguer. J'étais attentif alors pour le rattraper en cas de besoin. Je reprenais la conversation au sujet du prénom de la petite amie évoquée.

- Alors qui est cette Violet que je ne connais pas ? Et où l'as-tu rencontré ?

Oui parler de la fille qu'on aime était un bon moyen de garder conscience. Puis en apprendre plus sur la fille qui sortait avec lui, me permettrait de mieux le cerner. Ainsi, j'étais sûr que le trajet passerait beaucoup plus vite. Un silence pesant n'était pas franchement des bienvenus. La remontée s'avérait déjà assez compliquée pour ne pas ajouter d'autres embûches.

* Espérons qu'il tienne le coup *

Je le suivais encore, tandis que nos pas résonnaient à travers les couloirs de pierre, sous le regard curieux des tableaux qui chuchotaient par moment sur notre route. Certains nous saluaient, d'autres avaient des sourires ironiques ou contrits...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 26 Sep - 10:16


Daemon & Ulysse




Mon avancée se fait normalement.

Au début du moins, mais j’ai l’impression de m’endormir en marchant. Ca n’aide pas. Il me parle de diable. Diable ? Et d’infirmerie. Ahhh je crois qu’il veut savoir pourquoi on m’a déjà relâché. Heu. Pourquoi on m’a relâché déjà ? J’avoue c’est bizarre. Moi je ne me serais pas laissé sortir. Oh si je me souviens !

- Bah en fait j’était supposé rentrer, quand je veux et prendre mes médocs avant de dormir. Pis j’ai fait l’inverse du coup je m’endors avant de rentrer. Je pensais pas que ça agissait si vite.

Je fais un sourire confiant qui doit plus ressembler à ‘’héhé, j’être bourré’’ qu’autre chose mais bon. J’suis même pas sûr de le regarder lui. Bref. Il me parle de Violet et je sens comme un léger regain d’énergie. Probablement l’effet recherché de toutes façons.

- Heuu c’est une Serdaigle que j’ai rencontré quelques jours avant l’incident. On a passé la soirée ensemble sur une île avant que je la ramène au chateau. Puis voilà, on a pas encore parlé, j’crois que j’ai cours avec elle dans peu de temps et c’est tout.

De la façon dont je lui présente ça, on dirais clairement un kidnapping. C'était d'ailleurs à moitié ça mais bon, elle va pas m'en vouloir... Eh, mais en vrai, ça se trouve elle va m’en vouloir à moooort. Pour l'absence de discussion j'veux dire. Ohlalaa. Je sais pas gérer ça du tout moi, les gens qui m’en veulent. Déjà c’est assez rare que j’en veuille à quelqu’un, si je dois en plus gérer les autres… Ah mais il doit avoir l’habitude lui avec Elhiya.

- Eh, tu gère comment quand ta blonde te fais la tête ? Genre, comme violet est pas du tout au courant de tout, j’crois elle va m’en vouloir.

Ma phrase est à peine française mais c’est pas grave. Je crois qu’on va pas tarder à arriver. Ou pas. Je sais pas, je vois les tableaux mais j’ai l’impression qu’ils se ressemblent tous. D’ailleurs ils nous disent bonjour, ça doit leur faire bizarre, depuis dès années quand ils nous voient ensemble soit on se bat soit on s’insulte. Ils doivent pas tout comprendre les pauvres. D’ailleurs je pensais pas que y’en avait autant. Par Merlin, que ce chemin est long.


LA Mutuel



Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Daemon Stebbins, Mer 27 Sep - 13:42






La trêve des Lions.

Ulysse Daiklan - Daemon Stebbins
L.A accordé à Ulysse

“Les trêves sont toujours provisoires.”









Nous avions continuions notre route à travers le château, toujours en direction de notre salle. Je comprenais maintenant son état qui était dû à l’absorption de son traitement.

- Franchement tu aurais suivre les instructions pour une fois. En clair, il se peut que je doive te porter.

Je soufflais devant son manque de bon sens. Ensuite Il m'expliqua qui était la fameuse Violet.

Visiblement une bleu et argent à laquelle, il tenait. Je souriais j'avais du mal à envisager cette possibilité. Un Ulysse qui était amoureux. Il m'expliqua les détails de leur rencontre mais si je ne les comprenais pas très bien. J'essayais de faire avec. Puis soudain il me demanda un conseil. Daiklan qui demande une opinion à Stebbins. L'apocalypse arrivait demain à ne pas en douter une seconde. Et le pire, c'était que je lui avais répondu en plus.

- Tu ne peux rien faire. Tu t'excuses et tu laisses passer l'orage en te faisant tout petit comme moi quand on a atterri à l'infirmerie. Enfin ça c'est la tactique officielle. Après tu as les moyens officieux et surtout plus malefoyens.

Cette expression sorcière était devenue très commune avec le temps pour désigner quelques choses de perfide afin d'atteindre son objectif pour un profit personnel.

- C'est à dire le regard profond accompagné d'un baiser rempli de passion à faire damner Morgane pour lui faire perdre tous ses moyens. Mais bon je ne te garantis pas que cela fonctionne toujours et sur tout le monde.

Mes lèvres s'étirèrent en un souris en coin. Je me surprenais à être amusé par tout cela. Décidément, ma verte et argent m'influençait bien plus que je l'imaginais jusqu'à présent...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ulysse Daiklan, Jeu 28 Sep - 0:18


Daemon & Ulysse





Ahhh ça m’étonnais aussi. J’avais l’impression qu’une part de lui avait disparu. Mais que nenni ! Mr. Parfait est toujours là, caché quelque part. Suivre les règles je vous jure… J’aimerais bien moi mais à chaque fois c’est quelqu’un qui viens me chercher des noises. Quoi ? Si quelqu’un m’a forcé à prendre ces médicaments ? Bah oui, mon double maléfique voyons !

- Suivre les instructions, c’est surfait. La vie est faite de petites aventures.


Ah mais il répond à ma question ! Wow, le monde court à sa perte je crois. Mais tant mieux pour moi vous me direz. Après tout s’il a un avantage sur moi c’est bien celui d’avoir une relation sérieuse. Bon je vous arrête de suite, j’ai déjà eu des relations. Mais jamais rien d’important ou de sérieux. Personne avec qui j’ai partagé un moment comme avec la rouquine vous voyez. J’aimerais éviter de tout gâcher juste parce que j’suis une vraie bille.

N’empêche-t-il la connais bien sa blonde, se taire et la laisser finir son délire. Quoi que y’a un détail qui me chiffonne.

- Arrêêêête ! J’suis sûre que même en oubliant son nom Elhiya est capable de t’engueuler


Je rigole de ma propre blague. J’suis persuadé que c’est vrai en plus. J’imagine mal la blonde se laisser faire comme ça. Bon elle ne doit pas lui défoncer le bras à chaque fois qu’elle fait la tête mais bon. Enfin je n’espère pas... Non, j’imagine mal Stebbins être un homme battu.
Donc ses deux conseils, s’excuser et un bisou. Et mais si je fais les deux elle aura rien à me dire ! Ah, je suis un génie.

- Eh bah tu sais quoi ? J’vais combiner les deux comme ça je serais irréprochable.

Je me mets un coup de poing dans le torse remplis de fierté à ma trouvaille. Je recule de quelques pas sous mon propre coup. Waaaah mais j’ai de la force quand même ! Vous me direz vu la tronche que je dois avoir, il me faudrait une pichenette pour tomber. Heureusement on est bientôt arrivés. Je crois je sais plus.

- On n’est pas loin là ? J’crois j’arrive j’me vautre dans le canapé.


Je regarde les escaliers qui nous font face et pousse un gros soupir. Ça va être compliqué. Bon si je tombe, je tombe en avant, ce sera ma seule consigne. Ça et le fait de me rattraper à mon rival. Eh c’est toujours mon rival si on fait une trêve ? Je sais pas… Bon c’est ni l’heure ni le moment de penser à ça.



LA Mutuel



Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Daemon Stebbins, Ven 29 Sep - 20:53






La trêve des Lions.

Ulysse Daiklan - Daemon Stebbins
L.A accordé à Ulysse

“Les trêves sont toujours provisoires.”









Je ne savais pas quoi penser de la trouvaille des commentaire d'Ulysse. Il se pensait malin, se frappant la poitrine comme si il avait fait la découverte du siècle. Je secouais la tête légèrement me disant qu'il faudrait qu'il revienne les pieds sur terre. Le sourire en coin ironique est de retour sur mes lèvres sans que ce oit volontaire.

- Ulysse apprend que même si on croit avoir le dessus, ce n'est absolument pas le cas. C'est toujours elles qui auront le dernier mot et qui influencent nos choix an que l'on s'en rende compte. Comme disais un adage moldu. Derrière chaque homme important, se cache une femme dans l'ombre.

Oui. On pouvait retirer le mot important, cette réalité était toujours d'une parfaire véracité. Même si je ne donnais pas l'impression de ne pas changer, Elhiya m'influençait. La preuve, je parlais avec le déchu de manière civilisée et après avoir proposé une trêve que l'autre rouge avait accepté. Alors que une semaine plutôt, j'aurais éclaté de rire si on m'avait prédit cela.

- Oui je pense. Encore quelques marches, le tableau à passer et je pourrais sans remord t'abandonner à ton triste sort.

Un léger rire traversa la barrière de ma bouche. C'était sur que demain, nous allions tous mourir parce que simplement j'étais entrain de faire l'humour avec mon ennemi des six dernières années. Certainement que la terre avait changé de sens de rotation sans que personne ne l'ait encore remarqué. Je revenais donc à notre sujet précédent.

- Alors avec cette serdaigle, c'est du sérieux vu ce que tu viens de me demander. Non ?

J'observais le gryffondor avait de lui donner la dernière impulsion pour finir notre parcourt et parvenir dans notre salle commune.
Je me demandais ce que ma verte et argent penserait de l'étrange échange que je venais d'avoir avec ce garçon ? Serait-elle fière ? Traumatisée ? En colère par rapport aux propos tenus ? Je n'en savais absolument rien vu son état d'esprit ces derniers temps.

Nous arrivâmes au couloir qui menait au tableau gardien de notre antre. Je ne poussais pas lui mes réflexions car je savais que je ne pourrais trouver les réponses...





by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ulysse Daiklan, Lun 2 Oct - 11:59


Daemon & Ulysse







Il a pas tort.

Tellement pas tort. Pourrais même dire qu’il a raison mais je ne dirais jamais ça. Après tout il y a des choses qui ne changent pas. Quoi qu’apparemment on arrive à se parler en souriant carrément ! Le monde va tomber, c’est sûr. Il m’indique combien de trucs il reste à passer, ça va c’est tranquille.

- Okay, j’affronterais cette épreuve comme un warrior!

Superbe guerrier… ou pas. La dernière marche me déprime. Je sais pas pourquoi je m’arrête pour la regarder, mais elle me dépite sérieusement. Pourquoi est-elle là ? C’était trop demander de finir une marche plus tôt ? Bon visiblement oui… Quel dommage. Bon en vérité je serais peut-être mort en fixant cette marche si Daemon m’avait pas incité silencieusement à la franchir. Le tableau est là, il nous fait face. Je crois qu’il m’a posé une question plus tôt. Est-ce que c’est sérieux ? Je sais pas. Pas encore, ce qui me fait hausser les épaules.

- J’espère. J’aimerais bien.


Je prends même pas la peine de lui renvoyer la question. Je sais que lui c’est du sérieux, ça fait déjà plusieurs semaines après tout. Quoi que le pauvre, vu ses changements d’humeur il doit être au bout du bout. Elle a eu de la chance d’être tombé sur un mec aussi compréhensif. En même temps quand elle prête un câble il la calme et inversement, finalement ils s’équilibrent bien. Et tant mieux pour ma santé d’ailleurs, si les deux devenaient fou en même temps… oulah je serais déjà mort. Le tableau s’ouvre, je ne sais même pas si c’est lui qui a donné le mot de passe où moi sans m’en rendre compte. On s’en fiche. Je fais un pas en avant puis me retourne vers l’autre Rouge.

- L’épreuve nocturne est terminée, il est l’heure du repos du guerrier !

Je fais un salut de la main et me dirige vers le canapé avant de me laisser tomber misérablement dedans. Wow j’crois ce truc à jamaids été aussi confortable. Presque automatiquement je met l’un des cousins sous ma tête et en prend sun autre dans mes bras.

- Bonne nuit tête de noeud !


Je lève le bras dans une ultime tentative d’au revoir mais c’est sans compter sur ma main qui préfère aller s’écraser lourdement vers le sol. Morphée me prend dans ses bras sans même que je ne réalise l’étrangeté de cette soirée. Je n’ai conscience que de deux choses : je suis bien, et il fait chaud. Vive la cheminée.



LA Mutuel



Fin du RP pour Ulysse, merci Daemon! MDR :3

Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Daemon Stebbins, Lun 2 Oct - 17:19






La trêve des Lions.

Ulysse Daiklan - Daemon Stebbins
L.A accordé à Ulysse

“Les trêves sont toujours provisoires.”








Je continuais de l'aider par ma présence pour les derniers mètres qui nous séparaient de la libération de notre présence mutuelle. Oui, nous avions assez passé de temps ensemble pour ce début de cesser le feu. Il me répondit et je n'eus qu'une envie explosé de rire devant son histoire de warrior. A cet instant, quiconque le verrait douterait absolument de cette affirmation

- Tu en as tout de l'allure. Je n'en doute pas.

Puis il m'expliqua qu'il aimerait bien que cela le soit, sérieux avec la serdaigle

- Il n'y a que toi qui peut faire que cela se produise. A toi de lui montrer ce que tu veux.

J'avais été dans le même cas que lui, trois mois plus tôt. Au départ, après ce fameux baiser au parc Saint James. J'avais ramé pour qu'elle admette ses sentiments pour moi. Si j'avais réussi, même si c'était Ulysse, il y parviendrait aussi.

Enfin nous étions arrivés. J'étais certain cette fois que demain était bien la fin du monde. Ulysse me faisait un signe de main pour me dire au revoir. Là, on avait touché le fond du fond. Ou alors nous étions rentrés dans un univers parallèle et n'étions plus dans notre monde habituel ce qui était la seule autre explication plausible. Parce que de passer à étripons nous joyeusement à nous arrivons à communiquer, est un véritable miracle. Je lui avais dit avant de disparaître dans les escaliers :


- Bonne nuit déchu.

J'étais remonté dans mon dortoir et m'étais affalé dans mon lit repensant quelques instants à cette étrange balade puis j'ai fini par m'assoupir en me disant que ma blonde pourrait se vanter d'une chose incroyable : Avoir fait que Daiklan et Stebbins fassent une trêve pour elle...




by Daemon


(Fin du RP pour Dey, merci Ulysse)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Donovan Draconile
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Donovan Draconile, Mar 17 Oct - 15:39



[Discussion en bas des marches/center]
[center]Rp avec Lorelaï Peony


Donovan avait son après midi de libre ce jour là. Il avait décidé dès la veille de profiter de ce temps là pour lire un livre sur les dragons qu'il avait emprunté à la bibliothèque. Un beau livre sur l'anatomie et l'évolution des dragons dans le temps et l'espace de E.Leven, un auteur passionné de dragons que Donovan appréciait particulièrement. Il était si pressé de se plonger dans sa lecture qu'il ne fit pas attention aux élèves qui se bousculaient dans les couloirs, ni même aux tableaux qui parlaient sans cessent. Une fois arrivé dans un couloir calme il décida d'admirer son livre en marchant. Il commença par admirer la première de couverture. Un magnifique Opalœil des Antipodes se trouvait sur une roche, endormi, bien qu'on dirait qu'il se réveille parfois. Le titre écrit en lettres d'or.
Arrivé au bout du couloir Donovan s'engagea dans des escaliers en colimaçon et commença à lire la quatrième de couverture. Il était tellement pris dans sa lecture qu'il descendit les marches rapidement. Il était tellement pris dans sa lecture qu'en bas des marches il ne se rendit pas compte que quelqu'un se trouvait assis sur la dernière marche. Son pied se posa sur le pan de la robe de la personne en question et il glissa. Donovan prit par la vitesse à laquelle il descendait les marches et la rapidité de l'action trébucha et s'étala contre le mur situé en face de lui,s'y frappa la tête et tomba au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Lorelaï Peony, Mar 17 Oct - 22:44


[LA de Donovan accordé]

Lorelaï était assise sur les marches de l'escalier qui menait au deuxième étage de l'ail est quand elle fut tirée en arrière. Un gros mouvement à sa gauche. Quelqu'un s'éclate face contre le mur pour atterrir quelques secondes plus tard, au sol, juste à ses pieds.

Lorelaï éclata d'un rire retentissant. Comment quelqu’un pouvait tomber sur sa robe sérieusement ? Son rire dura aussi longtemps que le jeune homme ne se relevait pas, avant qu’elle réalise.

Oh non non non non

Instant de panique. Figée, Lorelaï ne savait plus quoi faire. Peut-être se lever et fuir ?

Oui ça semble une bonne solution. Parce que sinon, après, il va relever la tête et elle va être obligé de lui parler.

C’est ce que font les gens n’est-ce pas ? Ils ont des conversations. Mais Lorelaï elle, elle ne veut pas de conversation.

Elle, elle veut juste sortir et continuer de noyer son chagrin seule, dans l’alcool et la cigarette.

Puis c’est pas de sa faute s’il est tombé et ne se relève pas.

Heu. Il se relève pas ?

Pas encore !

Son corps est figé pétrifié. Elle a déjà vu ça une fois, sans pouvoir rien faire.

Là elle peut faire quelque chose.

Alors son corps bouge tout seul, elle s’avance et retourne l’inconnue de sa faible force, commençant à lui faire un massage cardiaque.

Elle ne vérifie pas son pouls, ne regarde même pas si ses yeux sont ouverts.

S’ils étaient ouverts, alors il se serait relevé, alors elle appuie.

- S’il te plais ne soit pas mort.


1. 2. 3. 4. 5 … Non c’est finis. Encore. Alors elle se met sur le côté, jambes repliés en fixant vaguement le corps de ce brun inerte.

Lorelaï pensât un instant à lui faire du bouche à bouche, en ultime recours, mais non. Si elle l’avait fait, peut-être aurait-elle senti le souffle du pseudo-mort.

Encore…

L’envie du liquide brûlant se fait sentir. Elle devrait être habitué pourtant. Ça finis toujours comme ça avec elle.


Dernière édition par Lorelaï Peony le Mar 17 Oct - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Donovan Draconile
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Donovan Draconile, Mar 17 Oct - 23:32


[LA de Lorelaï accordé]

Donovan était complétement sonné, il ne pouvait ni bouger, ni parler. une jeune fille hésita puis lui vint en aide. Il ne réagissait pas donc elle lui fit les actes de premiers soins, à savoir le massage cardiaque.
Alors que la jeune fille se mit sur ses genoux et se lamenta. Donovan prit doucement ses esprits. Il cligna plusieurs fois des yeux  et se redressa. Il s'assit et discerna une silhouette sur sa gauche.  Une jeune fille, à voir son visage elle n'avait pas l'air dans son assiette. Il réussit enfin à distinguer les yeux de la jeune fille, ils n'étaient pas dirigés vers le Poufsouffle mais ce qu'elle avait dans ses mains, le livre de Donovan. Qu'est ce qu'il m'est arrivé? Tiens, elle a le même livre que moi
Donovan réfléchissait à un moyen d'interrompre la lecture de la jeune Serdaigle sans lui faire peur ou la surprendre.
"Euh, excuse moi, je crois que je t'ai bousculé quand je lisais mon livre, il est comme le tien, tu vas bien?"
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Lorelaï Peony, Mer 18 Oct - 23:07


Désespérée de voir mourir toutes les personnes qui l'entourent, Lorelaï regarda autour d'elle à la recherche d'une bouée de secours, une dernière chance, quelque chose.

Elle repéra un livre dont la couverture attira son attention.

Oubliant complètement le petit poufsouffle - heureusement que les écussons sont là pour aider les narrateurs à trouver des mots différents pour pas se répéter - elle le ramassa et passa ses doigts sur les lettres d'or qui recouvraient la couverture. Il s'agissait d'un livre qui abordait les dragons.

Comme Lorelaï ne s'y connaissait pas du tout en la matière, elle ouvrit le bouquin et commença à lire les pages, assises par terre, au milieu du couloir, à côté du cadavre.

Quand un bruit la dérangea,
- Euh, excuse moi, je crois que je t'ai bousculé quand je lisais mon livre, il est comme le tien, tu vas bien?

Elle se retourna. Une le choc de sa vie : le cadavre s'était réveillé et parlait!

Elle regarda le livre, puis le cadavre, puis le livre, puis le cadavre.
- Aaaaaaah! C'est à toi!

La mornille était tombée.
- Tu t'y connais en dragon toi?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans l'aile Est

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 16 sur 18

 Dans l'aile Est

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.