AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 21 sur 22
Dans l'aile Est
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
Invité
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Sam 5 Mai - 17:11:16


Au début, Eros pensait que cet instant privilégié, privé et silencieux, allait le rester jusqu’à son prochain cours, commun et bruyant. Mais elle pouvait espérer autant qu’elle le voulait, rien ne se passait jamais comme prévu. Alors même si deux secondes auparavant la plénitude s’emparait d’elle quand ses yeux glissaient sur les mots, maintenant une main avait violemment saisi son livre. Pendant quelques secondes, comme plongée dans une transe, elle continua de regarder ses mains, vides et toujours en l’air, son visage reflétait une expression presque vide. La Poufsouffle avait failli la toucher. Cette phrase se répétait dans sa tête inlassablement, repassant le geste au ralentit. Puis en accéléré. Ensuite la rembobinant. Le contact était trop proche.

- Hey voleuse ! Rend moi mon livre !

Sortie de ses pensées par le cri injustement trop bruyant pour le silence qu’elle adorait, Éros la dévisagea longuement de haut en bas, puis de bas en haut, décidant de mettre un peu d’espace entre la rousse et elle, l’adolescente se leva et recula de trois pas, les yeux ancrés dans ceux de la gêneuse jaune. Du haut de son un mètre soixante-dix, elle la dominait complètement. Suite à sa prise d’espace qui la fit un peu plus reprendre ses esprits, son regard se posa finalement sur la Serdaigle de l’accident. Son visage se peigna d’outrance.

- Encore toi ? siffla t-elle en la fusillant du regard.

Ne prenant pas soin de voir si l’autre allait même lui répondre, elle s’attaqua cette fois à la rousse. Celle qui avait failli la toucher.

- Je t’en prie fais comme chez toi, mais franchement une poufsouffle et une serdaigle contre une serpentarde c’est pas très équilibré. Si vous voulez me tuer vous êtes bien partie ! Eros se mit à les accuser du bout de son doigt.

Incroyablement irritée par les événements, deux jours de suite qu’il lui arrivait poisse sur poisse, rencontre sur rencontre. Maintenant ils étaient tous à deux baguettes de la prendre dans leurs bras ! Et bientôt tout Poudlard commencera à la prendre pour leur amie.

- D’ailleurs si vous pouviez poser mon corps en décomposition sur le canapé de ma salle commune, ce serait génial.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Mélinda Coeur, Sam 5 Mai - 18:51:27


La brune s'était levée apparemment outrée. Mélinda serra son livre contre son cœur comme une peluche fixant dans les yeux la serpentard qui faisait une tête de plus qu'elle. Elle n'allait sûrement pas être impressionnée par elle, mais elle fit quand même glisser une main dans sa poche, posant les doigts sur le bois rassurant de sa baguette, au cas où... Après tout c'était une voleuse, elle pouvait très bien l'agresser.

La jeune fille se tourna d'abord vers Phaedra que la poufsouffle avait presque oublié. Elle plissa les yeux en voyant qu'elles se connaissaient, ce qui expliquerait pourquoi elle avait son livre en sa possession. Les mots qu'elle adressa à la serdaigle n'étaient pas sympathiques, Mélinda avait donc bien cerné le personnage. Une voleuse. Cette dernière s'adressa à elle déballant des paroles que la rouquine eut du mal à comprendre. Mais que disait-elle ? Elles n'allaient pas la tuer ! Cette exagération l'exaspéra immédiatement.

- Mais qu'est-ce que tu racontes, tu retournes la situation ? C'est facile de faire ça quand on est une criminelle ! Je récupère juste mon livre avant d'avertir un professeur que Poudlard abrite une voleuse ! Et si tu nies Phae pourra témoigner...d'ailleurs toi ! Elle se tourna vers l'intéressée la pointant du doigt, ses yeux lançant sûrement des éclaires. Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu l'avais perdu ! Tu savais qu'il m'était précieux pourtant, tu l'as laissé entre les doigts de cet individu malhonnête sans même me prévenir !

Elle était tellement en colère et blessée que des larmes commençaient à faire briller ses yeux brouillant légèrement sa vue. Elle avait décidé de faire confiance pour une fois. Sa seule récompense était qu'elle avait failli perdre un souvenir irremplaçable. Cette pensée fit accélérer considérablement les battements de son cœur. Elle serra un peu plus son livre reculant de quelques pas pour s'éloigner de la cause de son angoisse. Manquant de trébucher deux fois, Mélinda s'appuya sur un mur pour souffler calmement et ravaler ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Mer 9 Mai - 18:05:54


Le encore toi suintant d’amabilité est accueilli par un lever des yeux au ciel qui ne fait pas grand effet, les siens étant déjà détournés. Qu’importe. Je suis trop dans l’expectative pour me casser la tête à lui retourner la politesse. Envolée, ma bonne humeur. Mais alors, très très loin. tout comme le stupide espoir de régler ça discrètement.
Je me demande à quel point cette rencontre va dégénérer ; on peut faire encore pire que lors de la première. Ça semble difficile, vraiment, mais je n’ai aucun doute sur nos capacités à nous surpasser. Malheureusement. Par contre, j’ai plus de réserves quant à la réaction de la rousse. Sa présence peut, au choix, tout améliorer ou nous enfoncer un peu plus sur le chemin de l’antipathie. Deuxième choix plus réaliste mais premier plus souhaitable. On verra bien.
J’écoute à peine les geignements de la verte à l’encontre de Mélinda - trop dramatiques. Qui parle de mort ? Pour un livre ? Mon agacement soudain éclipse à merveille un sentiment de mauvaise foi. Bonne nouvelle, ce dernier aurait presque réussi à me faire culpabiliser. Je m’octroie donc volontiers ce sursis - qui ne sera jamais utilisé à bon escient. Parce qu’à la place de réfléchir je me retrouve à écouter l’autre bizarre qui poursuit sur ses dernières volontés. Elle a l’air d’y tenir, à mourir. Ça me fait trop penser à moi-même pour m’amuser mais je me force quand même à afficher un sourire moqueur, un peu à contrecoeur.
Il s’efface aussitôt à la réponse de la Poufsouffle. Elle réponds sur un ton qui laisse entendre qu'elle prends ça vraiment à coeur, comme on aurait pu s'y attendre. Puis, mon nom. Elle a dit mon nom. Et elle poursuit. Fin du sursis. Il fallait bien que ça arrive, tout comme la culpabilité qui est finalement venue s’installer en reine au sein de mon ventre. Je ne sais pas si ce sont ses yeux brillants de larmes ou ses mots qui me perturbent le plus, mais mon estomac se serre. J’avais oublié que c’était elle la vraie victime de l’histoire, finalement.

Mélinda, ne pleure pas.
Irritée, mais impossible de savoir si c'est à cause d'elle, de l'autre fille ou de moi-même. Je ne sais pas si je dois m'énerver à mon tour ou m'excuser. Je suis lasse, à vrai dire. J'ai juste envie que ça se termine, alors que ça vient de commencer.
Je voulais juste attendre de le retrouver. Ça n'aurait servi à rien de te le dire avant.
J'ai parlé trop vite. Pas sûre que ça passe. mais ça semblait logique, dans ma tête. Un regard à la verte. Je sais très bien qu'elle l'avait récupéré pendant notre dernière altercation. Il n'avait pas fallu beaucoup réfléchir par le comprendre. Seulement, je ne l'avais pas recroisée depuis. C'était pas faute d'avoir cherché, mais les rampants doivient bien savoir passer inaperçu.
Et toi, tu pouvais pas me le rendre ? Tu savais très bien que c'était à moi. Détourner l'attention sur elle. Lâche mais nécessaire. Je restais quand même convaincue que c'était plus de sa faute. Enfin, à Mél. Désolée Mél. Je rajoute ça en désespoir de cause. Pas au bon moment, pas de logique, il fallait juste. Puis allez, stop. On arrête de parler. C'est plus prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Mar 15 Mai - 10:35:08


Eros jubila quand le regard de la poufsouffle s’attarda sur la serdaigle. C’était sa faute toute cette histoire alors elle espérait que c’était plus elle que l’on allait accuser de vol au lieu de sa pauvre personne qui ne demandait que calme.

- Mais qu'est-ce que tu racontes, tu retournes la situation ? C'est facile de faire ça quand on est une criminelle ! Je récupère juste mon livre avant d'avertir un professeur que Poudlard abrite une voleuse ! Et si tu nies Phae pourra témoigner...d'ailleurs toi

Outrée, l’adolescente fit un pas en arrière pour s’éloigner des deux cas sociaux. Elle n’écoutait pas le reste et se figea plutôt du fait que finalement, la jaune ne servait à rien et elle qui la pensait pouvant faire preuve d’un minimum de jugeote, se trompait grandement. Ce n’était pas si difficile pourtant, tout ça était la faute de sa Phae. Et puis la traiter de criminelle était un peu abusif comme réaction, avertir les professeurs encore plus. Comme s'ils en avaient quelque chose à faire qu’elle volait des affaires, tant qu’elle ne brûlait pas leur salle de détente la Serpentarde était saine et sauve.

Un reniflement la fit reprendre conscience de la situation, ses yeux se reportèrent sur la petite rousse qui semblait être à deux doigts de pleurer toutes les larmes de son corps si elle lâchait le mur. La bleue ne semblait pas trop quoi faire mais décida de l’épauler tandis qu’Éros préféra ne pas bouger, ce n'était pas son problème à elle. Toujours la faute de la bleue. À elle de réparer ses erreurs. Croisant les bras en détournant le regard une fois de plus de cette scène plutôt humiliante pour celle qui se faisait appeler Mélinda. L’adolescente pensait que ce serait moins difficile pour elle à se reprendre si personne ne la regardait, en tout cas c’était comme ça qu’Eros se sentirait mieux. Petit coup d’oeil sur elle de la part de la bleue et en voyant l’éclair traverser ses prunelles saphir, la brune sue tout de suite qu’elle savait. Même si ce n’était pas trop compliquer.

- Et toi, tu pouvais pas me le rendre ? Tu savais très bien que c'était à moi. Enfin, à Mél. Désolée Mél.

Lui rendre ? Après ce qu’elle avait osé lui faire dans le parc ? La provoquer comme ça, prête à l’agresser et la violenter aussi sauvagement comme la dernière des Moldues. C’était un peu sa vengeance de l’autre fois, pour elle le mot juste à la place de voler était plus “emprunter”, évidemment qu’elle allait le rendre. Et puis comment elle aurait pu savoir que le livre était lui-même emprunté ?

- Ma petite vengeance pour le parc, après si tu faisais attention aux affaires qui ne sont pas les tiennes, on en serait pas là !

Ponctué d’un petit signe de tête vers Mélinda, la phrase prenait tout son sens. Si elle ne l’avait pas touchée, -dit comme ça il faudrait l’enfermer à Saint-Mangouste d’urgence - elle le lui aurait rendu son fichu bouquin !

- Et puis regarde, tu as fait pleurer ton amie.

Remuer le couteau dans la plaie, plus qu’une passion, un véritable talent.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Mélinda Coeur, Mer 16 Mai - 18:15:49


Mélinda observa les deux jeunes filles se renvoyaient la faute. Cela lui permit de prendre du recul sur la situation afin de se calmer et respirer profondément. Elle avait souvent des réactions trop importantes dû à son émotivité, elle laissa un instant le monde réel de côté pour ouvrir son précieux livre, tournant rapidement les pages afin d'en venir à celle qu'elle considérait la plus importante, l'avant-dernière page. ce livre appartient à Peter C.. Elle passa ses doigts sur l'écriture, si les lettres n'étaient pas effacées tout allait bien.
La jeune femme sortit sa baguette de sa robe de sorcière, elle la posa sur le livre en murmurant reducio. Le livre se mit à diminuer de volume jusqu'à ce qu'il tienne dans sa main, son poids ayant lui aussi considérablement diminué, elle pouvait le glisser dans sa poche et le garder auprès d'elle sans qu'il ne la gêne.

La jeune femme pivota ensuite vers Phaedra, elle ne voulait pas gâcher une amitié si bien partie même pour ce livre, elle y était un peu allé trop fort dans ses accusations. Apparemment, il y avait eu une altercation entre les deux filles, sa curiosité fut piquée. C'était plus fort qu'elle, il fallait à présent qu'elle sache ce qui s'était passé entre Phae et la verte pour que cela se termine par un vol.

- Le principal c'est que je l'ai récupéré, il n'est même pas abimé alors tout va bien...Enfin, qu'est ce qu'il s'est passé entre vous deux ?

Mélinda avait toujours été ainsi, elle n'aimait pas les conflits, elle n'avait pas à s'en mêler mais depuis tout petit, c'était un défaut qu'elle avait développé avec le temps. Phaedra semblait navrée mais avant tout elle avait l'air d'avoir envie que ce "drama" soit terminé. Peut-être était-ce dû à une culpabilité qui devait la tracasser depuis la perte du livre. Si cela remontait à leur rencontre dans le parc, le poufsouffle comprenait à présent pourquoi leur goûter aux Trois balais avait été si étrange. Et elle qui avait remué le couteau dans la plaie en insistant sur son avis. Qu'elle pouvait être agaçante parfois, c'était incroyable que la Serdaigle ne l'ait pas encore giflée, ou envoyait baladé.

La serpentard quant à elle n'avait pas l'air inquiète du tout, son agacement pouvait se sentir à plusieurs mètres. Elle semblait persuadée de n'avoir rien fait, qu'avait bien pu lui faire Phaedra pour justifier une telle vengeance. Dans tous les cas, Mélinda n'avait pas envie d'être en conflit avec quelqu'un, surtout pas chez les serpentards qui avaient de bonnes facultés pour éliminer leurs ennemis. De plus, elle ignorait pourquoi mais la brunette lui inspirait quelques choses, et c'était plutôt une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Jeu 17 Mai - 18:50:36


Difficile de savoir qui est capable du plus de mauvaise foi entre la verte et moi – je dirais quand même elle ; par sécurité, pour me rassurer, ou tout simplement par vérité. Parce que pour prétendre vouloir se venger de quelque chose dont on est de toute façon responsable à la base, c’est un brin ahurissant. Et extrême. Et dramatique. La liste des adjectifs pourrait être continuée longtemps, mais je ne suis pas sûre qu’elle mérite tant d’efforts.
Tout comme sa phrase ne vaut pas d’autre réponse qu’une œillade agacée ; je vais finir par m’habituer à en distribuer. C’est dans ce genre de moment que l’expression fusiller du regard prend tout son sens - le sens des balles qui pourraient laminer son air satisfait, s’entend. On peut en faire passer, de la violence, d’une paire d’iris à l’autre. Alors oui, les yeux c’est suffisant, et pas seulement parce que je ne sais pas quoi dire.
Difficile de répondre à ça, de toute façon. Du moins, calmement. Et puis clairement, débattre avec elle ne me mènerait à rien. On voit ce que ça donne quand on essaye. Alors, sa morale à deux noises, je ne l’accueille pas d’un très bon œil. Surtout si c’est pour ensuite se permettre de mêler Mélinda à tout ça en me rejetant ses yeux embués sur le dos. Histoire de me faire encore plus culpabiliser. Comme si je n’avais pas remarqué que la jaune n’allait pas bien.
D’ailleurs, je tourne à mon tour la tête vers elle. Son attention s’est reportée sur nos ; livre volatilisé dans un endroit que je ne cherche pas à trouver, concentrée sur ma camarade. Elle semble s’être remise ; un contraste dissonant avec sa mine chiffonnée de toute à l’heure. Colère larmoyante à clémence indulgente. Comment avait-elle fait pour changer aussi vite d’humeur ? Une phrase lourdement chargée de réconfort et de pardon me surprend encore plus – attentions pas vraiment méritées mais reçues avec soulagement. Je crois que la poufsouffle dépasse toutes mes prédictions en matière de gentillesse. C’est déstabilisant.

Enfin, qu'est ce qu'il s'est passé entre vous deux ?
Question légitime, après ce qu’il vient de se passer. Grimace intérieure à la pensée de notre rencontre dans le parc. Raviver ce moment de malaise à haute voix ne ferait qu’attiser le ridicule de cette altercation. Les disputes m’ont toujours fait cette effet-là. Je n’ai pas envie de répondre. Je ne l’aurais pas fait, d’ailleurs. Mais il a fallu que je continue de culpabiliser. C’est donc à contrecoeur et sans grand enthousiasme que je pioche quelques phrases pour résumer l’affaire.
On s’est croisées dans le parc. Après que tu sois partie. Ça a été un peu plus violent que ça aurait dû.

Mission accomplie. Haussement d’épaules, et pas d’envie d’entrer plus que ça dans les détails. L'autre s'en chargera si ça lui chante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Mar 22 Mai - 18:26:37


LA de Phae

- Le principal c'est que je l'ai récupéré, il n'est même pas abimé alors tout va bien...Enfin, qu'est ce qu'il s'est passé entre vous deux ?


Eros était sidérée que la Poufsouffle laisse passer le fait que la Serdaigle l’ait trahie aussi violemment mais ce n’était pas son problème donc elle décida de laisser tomber. Ce changement d’humeur, de passer à la haine pure à la gentillesse bienveillante en un clin d’oeil juste à cause d’un livre récupéré, c’était étrange. L’adolescente nota ça dans un coin de sa tête et se promit de dédicacer un petit bout de page dans son carnet pour Mélinda. Juste par pure curiosité maladive. Alors à la place de répondre d’un air agacé comme depuis le début, elle préféra croiser les bras. Réponse expressive sans être trop direct.

“Que s’était-il passé entre elles” La bonne blague. Soudainement intéressée, Eros regarda immédiatement la bleue, attendant patiemment sa réponse et prête à planter ses crocs à la moindre fausse note. Allez, vas-y Phaedra, dis ce qui s’est passé. Dis tout. Comment tu m’avais bousculée et comme tu avais voulu dégainer ta baguette pour m’attaquer. Le penser comme ça rendait la situation actuellement plus étrange. L’adolescente n’y avait jamais vraiment pensé, pour elle c’était dans l’ordre des choses, si elle agissait mal suite à un touchement, ce n’était jamais de sa faute mais celle des autres.

- On s’est croisées dans le parc. Après que tu sois partie. Ça a été un peu plus violent que ça aurait dû.


Haussement d’épaules suite à ça, la brune oublia tout de suite ses pensées compatissantes et se rétracta automatiquement.

- Tu m’as touchée et tu as même failli sortir ta baguette, “plus violent”, on se demande à cause de qui, rapace ambulant, t’as pas fini de bouffer ma carcasse !


Elle souffla fortement, essayant de se calmer, bien qu’elle n’ait rien dit sur un ton vraiment coléreux, son rythme cardiaque s’était légèrement brusqué.

- Tu es dans l’abus, t’avais qu’à pas réagir au quart de tour. Drama queen.


Drama queen ? Qu’est-ce que c’était ? Était-ce une insulte ? Eros oublia totalement sa rancoeur passagère -qui avait duré quelques jours quand même-, et se concentra sur le mot inconnu. Maintenant elle était sûre, elle vivait parmi les moldus, il n’y avait qu’eux pour sortir des choses comme ça. Perdue, ne sachant pas comment réagir, elle regarda automatiquement vers Mélinda, cherchant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Mélinda Coeur, Jeu 24 Mai - 10:30:25


Mélinda resta perplexe face aux explications des deux filles. Elle ne comprenait pas vraiment comment avait commencé cette dispute, ni pourquoi elle n'était pas encore terminée. Phaedra ne semblait pas vouloir rentrer dans les détails, c'était tout à son honneur d'ailleurs. Cette dispute lui semblait indifférente ou peut-être c'était simplement la Serpentard qui ne l'intéressait pas. La rousse enviait le détachement dont faisait preuve Phae, elle qui prenait tout à cœur même les disputes qui ne la concernaient pas.

L'autre fille, dont le prénom lui était encore inconnu...plus pour longtemps, donna plus de détails sur cette histoire d'une façon très agressive mais au moins elle avait parlé, ce qui était encourageant. La Serdaigle l'avait donc touchée, la belle affaire. Elle ne s'attendait pas du tout à cela...

Elle croisa le regard soulignés de cernes de la brune, elle semblait chercher une réponse à ce que venait d'énoncer Phaedra, l'incompréhension qu'elle lu dans son regard la toucha instantanément. "Drama Queen".

- C'est une façon de dire que tu es très forte pour créer du drame, la reine du dramatique. Bref ! Je comprend que tu aimes pas qu'on te touche après tout on sait pas où on trainait les gens, mais de la à voler un livre ! J'ai fais tomber toutes les affaires de Phae quand je l'ai rencontré elle ne m'a pas "stupefixée" pour autant. Après si vous voulez vous disputer pour ça, faites, moi j'ai récupéré mon livre donc je m'en moque. Vous pourriez régler ça en duel même si je doute que ce soit une bonne idée. Je le dis quand même, c'est dommage, je suis sûr qu'on pourrait s'entendre...d'ailleurs ton prénom ?

Mélinda esquissa un sourire qui était destinée aux deux sorcières.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Dim 27 Mai - 20:35:01


Si j’en doutais encore, dans une hypothétique réalité alternative, la dernière réplique de Mélinda est clairement là pour nous prouver qu’elle est vraiment gentille. Trop gentille, même. Je n’en reviens toujours pas, de son changement d’attitude. Comme si le nuage de la contrariété n’avait fait que frôler le soleil rayonnant qu’elle était et qui nous aspergeait de ses ondes positives. Déroutant, vraiment.
C'était aimable de sa part d’expliquer à l’autre l’expression qui la caractérisait sans doute le mieux. Drama queen. Elle devait vivre dans un endroit bien à l’abri de toute civilisation humaine pour en avoir besoin, d’ailleurs, de ces éclaircissement. Vu son teint maladif, une grotte semblait être toute désignée. Mais ce serait extrapoler.

Belle tentative de la part de Mel d’apaiser les tensions, aussi. Pas forcément efficace, mais intention louable. Je n’attendais que ça, moi, de tasser cette histoire et de la classer définitivement dans ma tête. Mais pour ça, faudrait que l’autre serpy arrête d’essayer de reporter tous ses maux sur mon compte.
Je suis sûre qu’on pourrait s’entendre. Oui. Dans l’hypothétique réalité alternative citée avant, sans doute. Mais je ne dis rien, parce qu’elle a demandé son nom, à l’autre, et que mine de rien j’aimerais le savoir. Parce que ça fera plus chic de la nommer que de l’appeler l’autre, justement.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Mar 29 Mai - 18:52:30


- C'est une façon de dire que tu es très forte pour créer du drame, la reine du dramatique.



Elle. La reine du dramatique ? Mais ce n’était que décadence et toucher de prostate à force de s’enfoncer dans cette histoire aussi claire que de l’eau de roche. Ce n’était pas si compliqué à comprendre et la jeune préférait traduire les insultes de la bleue. La verte préféra croiser les bras en signe de rébellion d’adolescente, elles avaient l’air légèrement plus âgées qu’elle et même si son éducation hurlait au respect envers les plus âgés, Eros ne voulait pas leur donner un semblant d’air appréciateur de la situation.

...d'ailleurs ton prénom ?


La colère avait sérieusement diminué et le côté calme régnait maintenant dans sa petite cervelle pourtant plus réaliste que les deux autres. Et puis elles, bien s’entendre . Déjà une fois, Phaedra et elle s’étaient rencontrées. Mauvais sentiment. Deuxième entrevue. Mauvais sentiment aussi. Peut-être moins difficile que le premier. Effet de simple exposition ? L’adolescente espérait secrètement pouvoir commencer à apprécier quelqu’un.

- Eros Shepherd, marmonna t-elle.

- « Si vous n’arrivez pas à vous entendre, vous pouvez toujours couper le livre en deux et garder chacune une partie non ? »


La jeune fille sursauta violemment, les yeux au ciel et la main plaquée sur la poitrine pour empêcher son coeur de sortir de sa cage thoracique. Elle détestait les surprises, encore moins les surprises bleues qui parlaient beaucoup et tout le temps. Il voulait la mort.

- Je vais te couper en deux si tu me tues pas d’une crise cardiaque avant, c'est votre ami, lui ? Tuer les gens c'est votre passion j'ai l'impression.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Mélinda Coeur, Mer 30 Mai - 19:03:53


Eros...comme le dieu de l'amour, la jeune fille avec se prénom ne pouvait pas être aussi ronchon. Mélinda lui adressa un sourire avant d'entamer une réponse de courtoisie. En effet, la coutume voulait qu'on échange mutuellement son prénom même si la Serpentard ne lui avait pas demandé. Néanmoins, elle n'eut pas le temps de répondre, qu'une voix d'homme les fit sursauter. La phrase qu'il prononça agaça immédiatement la Poufsouffle qui s'était pourtant calmée. Il osait proposer de couper son livre en deux ! Mais qui était-il pour venir s'interposer dans une dispute qui ne le regardait pas...Bon, elle venait de faire la même chose avec Phae et Eros, mais son livre avait quand même été volé. Le voile rouge dont la jeune fille s'était débarrassé plus tôt vint de nouveau flouter son regard, qu'elle posa sur l'intrus.

Eros lui avait déjà envoyé une réplique cinglante dont-elle semblait avoir le secret. Peut-être qu'elle tenait un journal avec toutes sortes de phrases dans ce genre écrite prêtes à être déballées de façon poétique. Et puis, elle était apparemment obsédée par la mort, mais personne ici n'allait mourir sauf éventuellement le Serdaigle qui venait d'arriver.

- Non mais t'es qui toi et de quoi tu te mêles ! Il y a plus de chance pour que tu finisses au fond du lac noir, plutôt que mon livre soit coupé en deux. Et d'ailleurs, ça va pas d'espionner les gens comme ça ?

Sa voix essayait de se faire dure mais, elle montait ridiculement dans les aiguës, ce qui devait réduire à néant sa tentative d'intimidation. Peu importe, elle fusilla du regard l'idiot, avant de demander à Phaedra d'une voix plus douce, si elle le connaissait. Après tout, il était dans la même Maison.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Jace Becker, Ven 1 Juin - 16:19:34


Autorisations de tout ce petite monde pour les rejoindre.

Je venais de me réveiller d'une sieste je crois, totalement à l'ouest aujourd'hui et le pire c'est que je dois faire une ronde... Même pas le temps de sortir un coup dans le parc. Baillant un bon coup je me rends dans la grande salle voire où ça en est et... Bah visiblement voyait le peu de monde qu'il y a le déjeuner est fini probablement reprise des cours et études pour certains.
Récupérant une pomme, je commence donc ma ronde qui se déroule relativement tranquillement jusqu'à ce que j'entende quelques éclats de voix provenant de l'aile est. J'entends quelques bribes de leurs conversation "Criminelle", "voleuse", "rapace" hmm un/e Serdaigle dans le lot ? Bref... Traînant des pieds jusqu'au détour du couloir où je peux entendre et presque voir les protagonistes je m'arrête un instant les écoutants parler et profitant de ma pomme. L'une des voix, d'une jeune fille me rappelle quelqu'un... En tout cas sont "Tuer les gens c'est votre passion" j'aime beaucoup.

Une nouvelle voix féminine s'élève encore si ça continue tous les fantômes du château vont se rameuter ici, ça va être un bordel monstre... Je vais devoir m'en occuper moi-même, me plaçant alors dans le même couloir qu'eux toujours appuyer contre le mur un de mes bras croiser sous l'autre pendant qu'avec l'autre je mange ma pomme tout en les regardant. Deux Serdaigles, une Poufsouffle et une Serpentard.

-Ce n'est pas très poli de dire à quelqu'un qu'il va finir au fond du lac noir jeune fille.

M'adressant dans un premier temps à la jeune jaune. Avant de regarder tour à tour et de laisser mes yeux s'arrêter un instant sur Eros avant de continuer de les regarder tour à tour.

-Dois-je vous rappeler que vous êtes dans l'enceinte d'une école et non aux Trois balais ? Je vous conseille vivement de baisser d'un ton avant que je ne décide de prévenir vos directeurs de maison respectifs, leur disant que vous dérangez les cours qu'il y a par ici en hurlant à tout va. Je doute que cela face très plaisir à Monsieur Lival n'est-ce pas Eros le sachant intransigeant concernant les punitions pour les fouteurs de trouble.

Je m'arrête de parler le temps de lancer un #Evanesco sur le trognon de ma pomme et de reprendre ma concentration sur chacun.

-Poudlard regorge d'endroit où vous pouvez vous hurler dessus tranquillement. Le lac -regardant la jeune Poufsouffle- la salle sur demande, le parc... Ou alors chacun dans votre salle commune respective et vous priez Merlin pour ne plus vous croiser. Je me suis bien fait comprendre ?

Les regardant chacun un à un dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Mer 6 Juin - 18:23:52


Le prénom est donné à contrecœur, du bout des lèvres. Eros. C’est surprenant, comme nom. Mais venant d’elle, plus tant que ça. Mélinda lui balance un sourire, j’irai quand même pas jusqu’à l’imiter. Elle m’agace toujours, moi. Mais c’est pas mal d’enfin associer quatre lettres à cette personne si… avenante.
Un sursaut. Les autres aussi. On était peut-être trop concentrées sur cette dispute stupide pour se rappeler que les autres existaient et pouvaient surgir à tous moments. Brusquement. Et accompagnés de conseils absolument absurdes. Si vous n’arrivez pas à vous entendre, vous pouvez toujours couper le livre en deux et garder chacune une partie non ?
Alors, non, justement. Je lève les yeux au ciel. Les réactions des deux autres sont légèrement plus violente. Du genre, menaces de mort. Autant, de la part d’Eros -va falloir que je m’habitue à son nom- c’est pas si surprenant. Mais Mélinda, tout de suite plus. Je savais que j’avais eu raison de me méfier.
Je garde le silence, j’ai pas envie de renchérir. Trop occupée à fouiller ma mémoire à la recherche de son prénom. Je sais de qui il s’agit. Déjà croisé en salle commune, forcément, c’est un Serdaigle, mais jamais parlé. Alex quelque chose. Ni Mel ni Eros ne semblent le connaître, ce qui pose sérieusement la question du pourquoi de son intervention. Curiosité mal placée ou volonté de d’être menacé de meurtre. Pas le temps de poser la question qu’une cinquième personne fait son arrivée. Insigne de préfet et pomme dans la main. Le couloir commence à devenir assez surchargé, un peu trop.

Je recule d’un pas pour m’adosser un mur. Et j'attends.Ce n'est pas très poli de dire à quelqu'un qu'il va finir au fond du lac noir jeune fille.
Juste, pas poli. Il n’y a que moi que les instincts meurtriers de la rousse perturbent, visiblement. Le préfet des Serpys poursuit par une réprimande. Je m’étais pas rendu compte qu’on parlait si fort que ça. Ou alors chacun dans votre salle commune respective et vous priez Merlin pour ne plus vous croiser. Je me suis bien fait comprendre ?
Alors, oui. Bonne idée. C’est bien ce que j'aurais aimé faire depuis le début. Mais c'est pas comme si on avait eu trop le choix. Oui. Scarface, je rajoute en marmonnant.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Dans l'aile Est

Message par : Invité, Mar 12 Juin - 18:11:47


Apparemment la jaune avait essayée d’envoyer une réplique cinglante au bleu -qu’elle ne connaissait donc pas-, qui se transforma ridiculement en petit cri semblable à une souris énervée, mais juste le fait que le Serdaigle fut agressé par la petite Poufsouffle la fit ricaner au nez du garçon. Et à son tour allait justement lui sortir une pique, juste pour la forme et le fait que sa tête ne lui revenait pas, quand une voix inconnue se rajouta aux autres. Celle-ci la fit sursauter et sa main se porta à son coeur automatiquement. En levant les yeux au ciel elle se demanda si tout le monde s’était fait passer le mot pour vouloir lui faire piquer une crise cardiaque. C’était son préfet.

Quand Eros se rendit compte qu’il parlait à la rousse, son souffle reprit son petit cheminement vers ses poumons, mais quand il bloquait son regard dans le sien, il se rebloqua et elle su que la syncope n’était pas loin. Ses yeux se détachèrent pour filer étrangler ceux d’une autre personne, son visage devait devenir aussi bleu que le blason des Serdaigles quand elle se remémora comment respirer. On inspire. On expire.

- ...Je doute que cela face très plaisir à Monsieur Lival n'est-ce pas Eros…

Expirer, expirer, expirer, inspirer, expirer, expirer, les deux en même temps, non, quel rythme ? Un rythme ? Il se souvenait de son prénom, mauvais. Très mauvais. Trop mauvais. Inspire expire. Le rythme était de retour. Elle préférait ne pas parler, sinon elle savait que ses moyens allaient déguerpir et qu’on allait devoir la ramasser sur le sol à la petite cuillère.

- « On ne faisait que rigoler, il n’y a pas de quoi s’inquiéter ! »


Elle savait que c’était à son tour de parler. Que devait-elle dire ? Que pouvait-elle dire, même ? Eros devait faire confiance à son instinct. Inspirer. Expirer. Bons instincts.

- J’accuse les Serdaigles ! Ils veulent ma mort ! plaida-t-elle en tombant sur ses genoux.

Mauvais instincts.

Peut-être mauvais instincts, mais elle remarqua les drôles de gants. Au début pendant le cours de vol, cela lui semblait plutôt logique que ses mains soient revêtues ainsi. Un truc de pro’. Maintenant ça titilla juste sa curiosité. Il faisait une ronde. Il avait eu le temps de prendre et finir une pomme. Pourquoi prendre son attirail de vol ? Rapidement ses rayons de questions se dilapidèrent pour laisser place au sol froid qui lui bousillait les genoux. Son préfet lui foutait encore plus les jetons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans l'aile Est

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 21 sur 22

 Dans l'aile Est

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.