AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 21 sur 21
Dans l'aile Est
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
Eros Shepherd
Serpentard
Serpentard

Re: Dans l'aile Est

Message par : Eros Shepherd, Sam 5 Mai 2018 - 23:11


Au début, Eros pensait que cet instant privilégié, privé et silencieux, allait le rester jusqu’à son prochain cours, commun et bruyant. Mais elle pouvait espérer autant qu’elle le voulait, rien ne se passait jamais comme prévu. Alors même si deux secondes auparavant la plénitude s’emparait d’elle quand ses yeux glissaient sur les mots, maintenant une main avait violemment saisi son livre. Pendant quelques secondes, comme plongée dans une transe, elle continua de regarder ses mains, vides et toujours en l’air, son visage reflétait une expression presque vide. La Poufsouffle avait failli la toucher. Cette phrase se répétait dans sa tête inlassablement, repassant le geste au ralentit. Puis en accéléré. Ensuite la rembobinant. Le contact était trop proche.

- Hey voleuse ! Rend moi mon livre !

Sortie de ses pensées par le cri injustement trop bruyant pour le silence qu’elle adorait, Éros la dévisagea longuement de haut en bas, puis de bas en haut, décidant de mettre un peu d’espace entre la rousse et elle, l’adolescente se leva et recula de trois pas, les yeux ancrés dans ceux de la gêneuse jaune. Du haut de son un mètre soixante-dix, elle la dominait complètement. Suite à sa prise d’espace qui la fit un peu plus reprendre ses esprits, son regard se posa finalement sur la Serdaigle de l’accident. Son visage se peigna d’outrance.

- Encore toi ? siffla t-elle en la fusillant du regard.

Ne prenant pas soin de voir si l’autre allait même lui répondre, elle s’attaqua cette fois à la rousse. Celle qui avait failli la toucher.

- Je t’en prie fais comme chez toi, mais franchement une poufsouffle et une serdaigle contre une serpentarde c’est pas très équilibré. Si vous voulez me tuer vous êtes bien partie ! Eros se mit à les accuser du bout de son doigt.

Incroyablement irritée par les événements, deux jours de suite qu’il lui arrivait poisse sur poisse, rencontre sur rencontre. Maintenant ils étaient tous à deux baguettes de la prendre dans leurs bras ! Et bientôt tout Poudlard commencera à la prendre pour leur amie.

- D’ailleurs si vous pouviez poser mon corps en décomposition sur le canapé de ma salle commune, ce serait génial.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Mélinda Coeur, Dim 6 Mai 2018 - 0:51


La brune s'était levée apparemment outrée. Mélinda serra son livre contre son cœur comme une peluche fixant dans les yeux la serpentard qui faisait une tête de plus qu'elle. Elle n'allait sûrement pas être impressionnée par elle, mais elle fit quand même glisser une main dans sa poche, posant les doigts sur le bois rassurant de sa baguette, au cas où... Après tout c'était une voleuse, elle pouvait très bien l'agresser.

La jeune fille se tourna d'abord vers Phaedra que la poufsouffle avait presque oublié. Elle plissa les yeux en voyant qu'elles se connaissaient, ce qui expliquerait pourquoi elle avait son livre en sa possession. Les mots qu'elle adressa à la serdaigle n'étaient pas sympathiques, Mélinda avait donc bien cerné le personnage. Une voleuse. Cette dernière s'adressa à elle déballant des paroles que la rouquine eut du mal à comprendre. Mais que disait-elle ? Elles n'allaient pas la tuer ! Cette exagération l'exaspéra immédiatement.

- Mais qu'est-ce que tu racontes, tu retournes la situation ? C'est facile de faire ça quand on est une criminelle ! Je récupère juste mon livre avant d'avertir un professeur que Poudlard abrite une voleuse ! Et si tu nies Phae pourra témoigner...d'ailleurs toi ! Elle se tourna vers l'intéressée la pointant du doigt, ses yeux lançant sûrement des éclaires. Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu l'avais perdu ! Tu savais qu'il m'était précieux pourtant, tu l'as laissé entre les doigts de cet individu malhonnête sans même me prévenir !

Elle était tellement en colère et blessée que des larmes commençaient à faire briller ses yeux brouillant légèrement sa vue. Elle avait décidé de faire confiance pour une fois. Sa seule récompense était qu'elle avait failli perdre un souvenir irremplaçable. Cette pensée fit accélérer considérablement les battements de son cœur. Elle serra un peu plus son livre reculant de quelques pas pour s'éloigner de la cause de son angoisse. Manquant de trébucher deux fois, Mélinda s'appuya sur un mur pour souffler calmement et ravaler ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Phaedra Elsie
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Phaedra Elsie, Jeu 10 Mai 2018 - 0:05


Le encore toi suintant d’amabilité est accueilli par un lever des yeux au ciel qui ne fait pas grand effet, les siens étant déjà détournés. Qu’importe. Je suis trop dans l’expectative pour me casser la tête à lui retourner la politesse. Envolée, ma bonne humeur. Mais alors, très très loin. tout comme le stupide espoir de régler ça discrètement.
Je me demande à quel point cette rencontre va dégénérer ; on peut faire encore pire que lors de la première. Ça semble difficile, vraiment, mais je n’ai aucun doute sur nos capacités à nous surpasser. Malheureusement. Par contre, j’ai plus de réserves quant à la réaction de la rousse. Sa présence peut, au choix, tout améliorer ou nous enfoncer un peu plus sur le chemin de l’antipathie. Deuxième choix plus réaliste mais premier plus souhaitable. On verra bien.
J’écoute à peine les geignements de la verte à l’encontre de Mélinda - trop dramatiques. Qui parle de mort ? Pour un livre ? Mon agacement soudain éclipse à merveille un sentiment de mauvaise foi. Bonne nouvelle, ce dernier aurait presque réussi à me faire culpabiliser. Je m’octroie donc volontiers ce sursis - qui ne sera jamais utilisé à bon escient. Parce qu’à la place de réfléchir je me retrouve à écouter l’autre bizarre qui poursuit sur ses dernières volontés. Elle a l’air d’y tenir, à mourir. Ça me fait trop penser à moi-même pour m’amuser mais je me force quand même à afficher un sourire moqueur, un peu à contrecoeur.
Il s’efface aussitôt à la réponse de la Poufsouffle. Elle réponds sur un ton qui laisse entendre qu'elle prends ça vraiment à coeur, comme on aurait pu s'y attendre. Puis, mon nom. Elle a dit mon nom. Et elle poursuit. Fin du sursis. Il fallait bien que ça arrive, tout comme la culpabilité qui est finalement venue s’installer en reine au sein de mon ventre. Je ne sais pas si ce sont ses yeux brillants de larmes ou ses mots qui me perturbent le plus, mais mon estomac se serre. J’avais oublié que c’était elle la vraie victime de l’histoire, finalement.

Mélinda, ne pleure pas.
Irritée, mais impossible de savoir si c'est à cause d'elle, de l'autre fille ou de moi-même. Je ne sais pas si je dois m'énerver à mon tour ou m'excuser. Je suis lasse, à vrai dire. J'ai juste envie que ça se termine, alors que ça vient de commencer.
Je voulais juste attendre de le retrouver. Ça n'aurait servi à rien de te le dire avant.
J'ai parlé trop vite. Pas sûre que ça passe. mais ça semblait logique, dans ma tête. Un regard à la verte. Je sais très bien qu'elle l'avait récupéré pendant notre dernière altercation. Il n'avait pas fallu beaucoup réfléchir par le comprendre. Seulement, je ne l'avais pas recroisée depuis. C'était pas faute d'avoir cherché, mais les rampants doivient bien savoir passer inaperçu.
Et toi, tu pouvais pas me le rendre ? Tu savais très bien que c'était à moi. Détourner l'attention sur elle. Lâche mais nécessaire. Je restais quand même convaincue que c'était plus de sa faute. Enfin, à Mél. Désolée Mél. Je rajoute ça en désespoir de cause. Pas au bon moment, pas de logique, il fallait juste. Puis allez, stop. On arrête de parler. C'est plus prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Eros Shepherd
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Eros Shepherd, Mar 15 Mai 2018 - 16:35


Eros jubila quand le regard de la poufsouffle s’attarda sur la serdaigle. C’était sa faute toute cette histoire alors elle espérait que c’était plus elle que l’on allait accuser de vol au lieu de sa pauvre personne qui ne demandait que calme.

- Mais qu'est-ce que tu racontes, tu retournes la situation ? C'est facile de faire ça quand on est une criminelle ! Je récupère juste mon livre avant d'avertir un professeur que Poudlard abrite une voleuse ! Et si tu nies Phae pourra témoigner...d'ailleurs toi

Outrée, l’adolescente fit un pas en arrière pour s’éloigner des deux cas sociaux. Elle n’écoutait pas le reste et se figea plutôt du fait que finalement, la jaune ne servait à rien et elle qui la pensait pouvant faire preuve d’un minimum de jugeote, se trompait grandement. Ce n’était pas si difficile pourtant, tout ça était la faute de sa Phae. Et puis la traiter de criminelle était un peu abusif comme réaction, avertir les professeurs encore plus. Comme s'ils en avaient quelque chose à faire qu’elle volait des affaires, tant qu’elle ne brûlait pas leur salle de détente la Serpentarde était saine et sauve.

Un reniflement la fit reprendre conscience de la situation, ses yeux se reportèrent sur la petite rousse qui semblait être à deux doigts de pleurer toutes les larmes de son corps si elle lâchait le mur. La bleue ne semblait pas trop quoi faire mais décida de l’épauler tandis qu’Éros préféra ne pas bouger, ce n'était pas son problème à elle. Toujours la faute de la bleue. À elle de réparer ses erreurs. Croisant les bras en détournant le regard une fois de plus de cette scène plutôt humiliante pour celle qui se faisait appeler Mélinda. L’adolescente pensait que ce serait moins difficile pour elle à se reprendre si personne ne la regardait, en tout cas c’était comme ça qu’Eros se sentirait mieux. Petit coup d’oeil sur elle de la part de la bleue et en voyant l’éclair traverser ses prunelles saphir, la brune sue tout de suite qu’elle savait. Même si ce n’était pas trop compliquer.

- Et toi, tu pouvais pas me le rendre ? Tu savais très bien que c'était à moi. Enfin, à Mél. Désolée Mél.

Lui rendre ? Après ce qu’elle avait osé lui faire dans le parc ? La provoquer comme ça, prête à l’agresser et la violenter aussi sauvagement comme la dernière des Moldues. C’était un peu sa vengeance de l’autre fois, pour elle le mot juste à la place de voler était plus “emprunter”, évidemment qu’elle allait le rendre. Et puis comment elle aurait pu savoir que le livre était lui-même emprunté ?

- Ma petite vengeance pour le parc, après si tu faisais attention aux affaires qui ne sont pas les tiennes, on en serait pas là !

Ponctué d’un petit signe de tête vers Mélinda, la phrase prenait tout son sens. Si elle ne l’avait pas touchée, -dit comme ça il faudrait l’enfermer à Saint-Mangouste d’urgence - elle le lui aurait rendu son fichu bouquin !

- Et puis regarde, tu as fait pleurer ton amie.

Remuer le couteau dans la plaie, plus qu’une passion, un véritable talent.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Mélinda Coeur, Jeu 17 Mai 2018 - 0:15


Mélinda observa les deux jeunes filles se renvoyaient la faute. Cela lui permit de prendre du recul sur la situation afin de se calmer et respirer profondément. Elle avait souvent des réactions trop importantes dû à son émotivité, elle laissa un instant le monde réel de côté pour ouvrir son précieux livre, tournant rapidement les pages afin d'en venir à celle qu'elle considérait la plus importante, l'avant-dernière page. ce livre appartient à Peter C.. Elle passa ses doigts sur l'écriture, si les lettres n'étaient pas effacées tout allait bien.
La jeune femme sortit sa baguette de sa robe de sorcière, elle la posa sur le livre en murmurant reducio. Le livre se mit à diminuer de volume jusqu'à ce qu'il tienne dans sa main, son poids ayant lui aussi considérablement diminué, elle pouvait le glisser dans sa poche et le garder auprès d'elle sans qu'il ne la gêne.

La jeune femme pivota ensuite vers Phaedra, elle ne voulait pas gâcher une amitié si bien partie même pour ce livre, elle y était un peu allé trop fort dans ses accusations. Apparemment, il y avait eu une altercation entre les deux filles, sa curiosité fut piquée. C'était plus fort qu'elle, il fallait à présent qu'elle sache ce qui s'était passé entre Phae et la verte pour que cela se termine par un vol.

- Le principal c'est que je l'ai récupéré, il n'est même pas abimé alors tout va bien...Enfin, qu'est ce qu'il s'est passé entre vous deux ?

Mélinda avait toujours été ainsi, elle n'aimait pas les conflits, elle n'avait pas à s'en mêler mais depuis tout petit, c'était un défaut qu'elle avait développé avec le temps. Phaedra semblait navrée mais avant tout elle avait l'air d'avoir envie que ce "drama" soit terminé. Peut-être était-ce dû à une culpabilité qui devait la tracasser depuis la perte du livre. Si cela remontait à leur rencontre dans le parc, le poufsouffle comprenait à présent pourquoi leur goûter aux Trois balais avait été si étrange. Et elle qui avait remué le couteau dans la plaie en insistant sur son avis. Qu'elle pouvait être agaçante parfois, c'était incroyable que la Serdaigle ne l'ait pas encore giflée, ou envoyait baladé.

La serpentard quant à elle n'avait pas l'air inquiète du tout, son agacement pouvait se sentir à plusieurs mètres. Elle semblait persuadée de n'avoir rien fait, qu'avait bien pu lui faire Phaedra pour justifier une telle vengeance. Dans tous les cas, Mélinda n'avait pas envie d'être en conflit avec quelqu'un, surtout pas chez les serpentards qui avaient de bonnes facultés pour éliminer leurs ennemis. De plus, elle ignorait pourquoi mais la brunette lui inspirait quelques choses, et c'était plutôt une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Phaedra Elsie
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Phaedra Elsie, Ven 18 Mai 2018 - 0:50


Difficile de savoir qui est capable du plus de mauvaise foi entre la verte et moi – je dirais quand même elle ; par sécurité, pour me rassurer, ou tout simplement par vérité. Parce que pour prétendre vouloir se venger de quelque chose dont on est de toute façon responsable à la base, c’est un brin ahurissant. Et extrême. Et dramatique. La liste des adjectifs pourrait être continuée longtemps, mais je ne suis pas sûre qu’elle mérite tant d’efforts.
Tout comme sa phrase ne vaut pas d’autre réponse qu’une œillade agacée ; je vais finir par m’habituer à en distribuer. C’est dans ce genre de moment que l’expression fusiller du regard prend tout son sens - le sens des balles qui pourraient laminer son air satisfait, s’entend. On peut en faire passer, de la violence, d’une paire d’iris à l’autre. Alors oui, les yeux c’est suffisant, et pas seulement parce que je ne sais pas quoi dire.
Difficile de répondre à ça, de toute façon. Du moins, calmement. Et puis clairement, débattre avec elle ne me mènerait à rien. On voit ce que ça donne quand on essaye. Alors, sa morale à deux noises, je ne l’accueille pas d’un très bon œil. Surtout si c’est pour ensuite se permettre de mêler Mélinda à tout ça en me rejetant ses yeux embués sur le dos. Histoire de me faire encore plus culpabiliser. Comme si je n’avais pas remarqué que la jaune n’allait pas bien.
D’ailleurs, je tourne à mon tour la tête vers elle. Son attention s’est reportée sur nos ; livre volatilisé dans un endroit que je ne cherche pas à trouver, concentrée sur ma camarade. Elle semble s’être remise ; un contraste dissonant avec sa mine chiffonnée de toute à l’heure. Colère larmoyante à clémence indulgente. Comment avait-elle fait pour changer aussi vite d’humeur ? Une phrase lourdement chargée de réconfort et de pardon me surprend encore plus – attentions pas vraiment méritées mais reçues avec soulagement. Je crois que la poufsouffle dépasse toutes mes prédictions en matière de gentillesse. C’est déstabilisant.

Enfin, qu'est ce qu'il s'est passé entre vous deux ?
Question légitime, après ce qu’il vient de se passer. Grimace intérieure à la pensée de notre rencontre dans le parc. Raviver ce moment de malaise à haute voix ne ferait qu’attiser le ridicule de cette altercation. Les disputes m’ont toujours fait cette effet-là. Je n’ai pas envie de répondre. Je ne l’aurais pas fait, d’ailleurs. Mais il a fallu que je continue de culpabiliser. C’est donc à contrecoeur et sans grand enthousiasme que je pioche quelques phrases pour résumer l’affaire.
On s’est croisées dans le parc. Après que tu sois partie. Ça a été un peu plus violent que ça aurait dû.

Mission accomplie. Haussement d’épaules, et pas d’envie d’entrer plus que ça dans les détails. L'autre s'en chargera si ça lui chante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans l'aile Est

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 21 sur 21

 Dans l'aile Est

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.