AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 22 sur 25
Dans l'aile Est
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
Invité
Invité

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Invité, le  Mer 13 Juin - 0:11

Apparemment la jaune avait essayée d’envoyer une réplique cinglante au bleu -qu’elle ne connaissait donc pas-, qui se transforma ridiculement en petit cri semblable à une souris énervée, mais juste le fait que le Serdaigle fut agressé par la petite Poufsouffle la fit ricaner au nez du garçon. Et à son tour allait justement lui sortir une pique, juste pour la forme et le fait que sa tête ne lui revenait pas, quand une voix inconnue se rajouta aux autres. Celle-ci la fit sursauter et sa main se porta à son coeur automatiquement. En levant les yeux au ciel elle se demanda si tout le monde s’était fait passer le mot pour vouloir lui faire piquer une crise cardiaque. C’était son préfet.

Quand Eros se rendit compte qu’il parlait à la rousse, son souffle reprit son petit cheminement vers ses poumons, mais quand il bloquait son regard dans le sien, il se rebloqua et elle su que la syncope n’était pas loin. Ses yeux se détachèrent pour filer étrangler ceux d’une autre personne, son visage devait devenir aussi bleu que le blason des Serdaigles quand elle se remémora comment respirer. On inspire. On expire.

- ...Je doute que cela face très plaisir à Monsieur Lival n'est-ce pas Eros…

Expirer, expirer, expirer, inspirer, expirer, expirer, les deux en même temps, non, quel rythme ? Un rythme ? Il se souvenait de son prénom, mauvais. Très mauvais. Trop mauvais. Inspire expire. Le rythme était de retour. Elle préférait ne pas parler, sinon elle savait que ses moyens allaient déguerpir et qu’on allait devoir la ramasser sur le sol à la petite cuillère.

- « On ne faisait que rigoler, il n’y a pas de quoi s’inquiéter ! »


Elle savait que c’était à son tour de parler. Que devait-elle dire ? Que pouvait-elle dire, même ? Eros devait faire confiance à son instinct. Inspirer. Expirer. Bons instincts.

- J’accuse les Serdaigles ! Ils veulent ma mort ! plaida-t-elle en tombant sur ses genoux.

Mauvais instincts.

Peut-être mauvais instincts, mais elle remarqua les drôles de gants. Au début pendant le cours de vol, cela lui semblait plutôt logique que ses mains soient revêtues ainsi. Un truc de pro’. Maintenant ça titilla juste sa curiosité. Il faisait une ronde. Il avait eu le temps de prendre et finir une pomme. Pourquoi prendre son attirail de vol ? Rapidement ses rayons de questions se dilapidèrent pour laisser place au sol froid qui lui bousillait les genoux. Son préfet lui foutait encore plus les jetons.
Invité
Anonymous
Invité

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Invité, le  Dim 17 Juin - 17:48

Mélinda sursauta en entendant le préfet de la maison Serpentard surgir dans le couloir prenant la parole. Il s'adressait directement à elle, elle comprit en l'entendant que ses propos avait été déplacé quoique mal interprétés. Il fallait que la vérité soit établis mais avant qu'elle ne puisse répondre, il réprimanda Eros. Ce n'était pas désagréable de le voir la menacer alors qu'il n'avait pas entendu toute l'histoire, certes elles criaient dans le couloir mais, elles n'avaient même pas sorti leur baguette. Quand au garçon Serdaigle, il n'avait pas non plus à intervenir.


La Poufsouffle observa les réactions de chacune des personnes présentes dans ce couloir, qui commençait à se faire étroit. Phaedra appuyait contre le mur marmonna quelque chose, elle avait l'air d'avoir très envie de retrouver le confort de sa salle commune. L'autre bleu, donna comme excuse qu'ils étaient en train de rigoler, mais la situation n'avait rien d'humoristique. A vrai dire elle devenait assez pesante et quand Eros tomba à genoux, Mélinda commença à se poser des questions. Comment en étaient ils arrivés là ? Était-ce de sa faute ? Elle aurait très bien pu aller calmement vers la verte pour lui demander de lui rendre son livre ,sans chercher à savoir comment celle ci l'avait obtenu. Non...elle n'aurait pas pu faire cela.


La Serpentard semblait très intimidée par le préfet, un point commun pour les deux filles. Elle accusa les Serdaigles de vouloir la tuer...c'était ridiculement bien joué.

Il était temps de prendre la parole, même si ce qu'elle voulait dire avec de belles phrases finit par se mélanger pour donner ceci :

- Personne ne veut tuer personne...en faite c'est à cause de mon livre qui me vient de mon père, et je l'aime beaucoup. Et Eros l'avait dans les mains alors j'ai cru qu'elle l'avait volé mais je l'avais prêté à Phae... c'est pas important tout ça. On avait réglé notre histoire ou presque quand il est intervenu...et quand j'ai dis qu'il avait plus de chance de finir dans le lac noir, c'était une façon de parler. Il ne va pas finir dans le lac puisque mon livre n'est pas coupé en deux. En faite, c'est une question de statistique, statistiquement il a plus de chance de finir dans l'eau plutôt que mon livre soit coupé en deux car il est rangé dans mon sac et que je le protège, puisqu'il est dans mon sac. Et donc personne ne va mourir, enfin on va tous mourir un jour mais pas aujourd'hui, j'espère ! Ahah...je me tais, ok, on va faire moins de bruit.


Mélinda avait oublié de respirer pendant sa tirade, ce qui expliquait son essouflement. Elle se sentait bête, une chose était sûre elle n'avait pas hérité de sa mère, qui plaidait parfaitement.
Invité
Anonymous
Invité

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Invité, le  Lun 18 Juin - 11:26

Finalement après mon intervention ce sont les deux Serdaigles qui parlent en premier ce qui ne m'étonne guère. La fille marmonne quelque chose entre ses dents j'entends à peine mise à part « oui... » et le garçon un peu plus... Disons porter sur les décibels me disant qu'ils ne faisaient que rigoler et pas la peine de s'inquiéter... Ho je ne m'inquiète pas petits oisillons, je veux juste que vous fermiez vos grandes gu*ule pour que vous ne dérangiez pas les autres cours, étonnant que des studieux tels que vous ne l'ont pas compris.
Puis je tourne à nouveau la tête vers Eros qui semble se figer sur place quand je la regarde et je ne sais pas vraiment ce qu'il vient de se passer mais elle tombe à genoux disant que ce sont les Serdaigles qui veulent sa mort. J'ai un petit sourire amusé avant de remarquer que la jeune fille fixe mes mitaines, je me mets à genoux alors à son niveau et d'une voix assez basse je dis.

-Qu'est-ce que tu fixes comme ça Eros ? Mes mitaines t’intriguent ? Tu veux peut-être voir ce que je cache en-dessous...

J'entendis la rouquine commencer à parler une tirade de parole sans queue ni tête et qui n'a aucun sens à mes oreilles vu que je l'écoute à peine. Je retire la mitaine de ma main droite pour montrer seulement à Eros les cicatrices qui couvre la paume de ma main.

-À fixer mes mitaines comme ça Eros, tu comprendras très vite que ce n'est pas très poli de fixer quelqu'un comme tu viens de le faire... Tu pourrais attraper les mêmes par inadvertance.

Puis je me relève en laissant la jeune fille à genoux et regardant la rouquine qui n'avait toujours pas fini ce qu'elle disait, mais par Merlin quelle pipelette...

-Déjà je vous déconseille à tous de nager plus loin que les rives du lac sauf si vous voulez finir par nager avec le calamar géant du lac, où rencontrer les Sirènes, les êtres de l'eau ou encore les strangulots qui se feront un malin plaisir à vous couler ou à vous mordre.
Invité
Anonymous
Invité

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Invité, le  Mer 20 Juin - 23:20

J'ai pas le temps de me demander si je dois regretter ou non ce que je viens de dire, qu'Alex prend la parole à son tour. Voilà, parfait pour calmer le jeu. Il se révèle finalement plus diplomate que ce que j'aurais espéré ; y a déjà un progrès par rapport à cette question du livre éventré en deux. C'est peut-être pas assez crédible par contre, au moins à peu près autant que si Eros se teignait les cheveux en rose et se mettait à sourire à tout le monde. Mais chassons donc au plus vite cette vision d'horreur.

Il n'y a plus qu'à espérer que les autres rentrent dans ce jeu et ne nous attirent pas plus les foudres du préfet. Histoire qu'on en finisse, et que chacun s'évade de ce couloir déprimant vers des destinations plus réjouissantes et surtout dépourvues en filles brunes dotées de cernes, d'un coussin et d'une propension démesurée à l'agressivité.
À son propos, d'ailleurs, j'aurais dû me douter qu'elle n'allait rien arranger. Pourtant, avec son air terrorisé -ô surprise-, j'avais pensé qu'elle garderait le silence. Ce qui n'était que la traduction d'un vague espoir qu'au moins quelqu'un, un jour, sur terre, arrive à la faire taire.
Et ça avait l'air bien parti pour, au début, si on excluait ses exercices de respirations qui auraient rendu des experts en yoga et des chiens vraiment jaloux. Puis j’ai réalisé qu’elle semblait vraiment mal. Au point de tomber à genoux. Drama queen, encore une fois. J'aurais presque commencé à m'inquiéter, si elle n'avait pas encore une fois réitéré ses histoires de meurtres. J’accuse les Serdaigles ! Ils veulent ma mort ! Que Mélinda ait l'air d'une criminelle passe encore – elle a toujours eu un côté terrifiant, c'est sans doute l'effet rousse et chapeau réunis – mais nous deux ? Bon, je connais pas Alex, et il a des méthodes bizarres pour s'intégrer dans des conversations, mais la seule chose à qui il a promis un décès imminent, c'est un livre. Et moi, j'ai été sympa avec elle : je l'ai même pas menacée.

Évidemment, le préfet de sa maison ne semble pas prendre son accusation très au sérieux. Il se dirige vers elle pour lui parler, mais je n'entends pas ce qu'il lui dit. Parce qu’à côté de moi, Mélinda s'est lancé dans une grand tirade, ambitieuse mais un peu trop brouillon. Une oreille vers les deux serpentards et l'autre vers elle, je ne comprends finalement personne. Génial.
Lassée par ce qu'il se passe, je jette un coup d'oeil à Mel et Alex. J’ai eu un plan génial. Venez on part pendant qu'ils nous regardent pas. Ça sembe être une bonne idée, une solution de choix, je dirais même. Jusqu’à ce que le préfet se relève et nous regarde. Trop tard.
Ses recommandations à propos du Lac sont un peu bizarres. Comme si j'allais avoir envie de m'y baigner. Quoique je serais prête à le faire, si c'était pour quitter cet endroit. D'accord merci, bon bah on va aller se mettre tout de suite à l'observer avec terreur. J'attrape Mel par la manche et entreprends de nous faire sortir de ce couloir de malheur. Dommage, j'aime bien les poissons.
Invité
Anonymous
Invité

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Invité, le  Sam 23 Juin - 11:24

LA de Phae et de Melinda amour

Eros parle. Melinda parle. Jace le préfet parle. Phae parle. Tout le monde rajoute son petit grain de sel dans cette conversation improvisée. Mais qu’est-ce-qu’on s’en moque ! Je n’aurai jamais dû intervenir dans cet affrontement. Me voilà menacé par les trois filles et snobé par un préfet qui se la pète parce qu’il a un grade un tout petit plus élevé. On est plusieurs, tu es tout seul. Si on veut, on peut te foutre la tête dans le Lac, ça te fera réfléchir. Parfois quand les enfants se disputent, il est toujours intéressant de ne pas s’interposer quand on est parent. Il aurait dû faire la même chose avec nous. Enfin bref, cette conversation a assez duré, surtout depuis l’arrivée du préfet qui rend la situation malaisante. D’ailleurs, je ne suis pas le seul à penser ça. Phae et Melinda semblent prendre la poudre d’escampette. Tût tût tût, problème ! Nous n’avons toujours pas réglé ce différent qui nous opposes. J’écris vite fait sur un petit bout de parchemin : « RDV ce soir à Pré-au-Lard pour mettre les choses au clair » que je glisse dans ma poche avant de sortir :

« C’est pas tout, mais je dois y aller, j’ai mon cours d’aqua-poney qui va bientôt commencer. C’était un plaisir ! »

Direction la sortie de cette fichue Aile Est. Mais avant de prendre la direction de ma Salle Commune, je dois rattraper les deux autres débiles pour leur transmettre mon message. Par chance, elles ne sont pas très loin et en passant, je glisse discrètement le petit bout de parchemin dans la poche de Phaedra. Une bonne chose de faite en ce jour merdique.
Invité
Anonymous
Invité

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Invité, le  Ven 29 Juin - 2:13


Pendant quelques secondes Eros pensa sérieusement que son plan allait marcher. Se jeter à terre et hurler à qui voulait l’entendre que les méchants Serdaigle voulaient son cadavre dans leurs petites pattes grassouillettes de pigeon en surpoids. Malheureusement son acte se retrouva étouffé par le long monologue de la Poufsouffle que l’adolescente décida de ne pas écouter jusqu’à que la jaune décida d’elle-même de se taire, au même titre que son préfet qui préféra se concentrer sur la Grecque. Evidemment. Ça aurait été trop simple sinon. D’abord celui-ci capta son regard insistant sur ses mitaines qu’il n’avait pas dû retirer depuis un bon bout de temps et Eros se surpris même à s’imaginer un tiroir rempli de mitaines toutes identiques.

Doucement le balafré entreprit de s’agenouiller devant elle, comme devant une bête sauvage, Eros ne bougea pas d’un centimètre, ou peut-être que l’adolescente avait juste la flemme et que faire travailler ses abdominaux serait une abomination. Rapidement le préfet sembla bien ne pas vouloir donner de l’attention aux autres élèves et préféra soulever le bout de tissu de sa paume droite. Révélant une peau fripée et blanchâtre signe d’une certaine ancienneté. Des cicatrices. Eros étant Eros, elle ne capta pas ce qui se tramait autour d’elle, donnant toute son attention aux questions et aux déductions possibles que son esprit tramait pour trouver une solution logique.

...Tu pourrais attraper les mêmes par inadvertance.


Avec un immense sourire vide de toute émotion, Éros chercha du soutien dans les visages grincheux de ses camarades de classe, ne trouvant que le désespoir face à cette scène, la brunette décida de partir dans un rire nerveux, se relevant rapidement à la suite de Jace quand celui-ci décida de donner de son temps aux véritables cancres. Il l’avait menacé. Quel charmant soleil. Ricanement nerveux. Phaedra essayait de s’en aller avec Mélinda et le Serdaigle décida de faux bonds aux valeurs de sa maison en clamant une excuse des plus stupides et inutiles.

- Moi aussi j’ai aqua-poney, finalement, dit-elle sans que les ricanements ne partent.

Malgré son envie pressante de courir à la suite des autres, ses jambes décidèrent que l’agenouillement fut de trop, ainsi la jeune Shepherd quitta le couloir -et son préfet balafré- dans une lenteur et pesanteur aussi lourde que son sommeil.


Fin du rp pour nous trois, merci Jasse !
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Adonys Montgomery, le  Lun 2 Juil - 11:10


Tour de garde - Juillet


avec Shae L. Keats


Les forces de l'ombre semblent se mouvoir de façon bien plus active ces derniers temps et les membres du bureau ne semblent plus en être les seules cibles. Ces dernières semaines, trois membres du Bureau des Aurors et trois de nos Soutiens ont fait les frais d'attaques de l'Ordre Noir. Si à chaque fois nous nous en sommes sortis avec quelques blessures, certaines attaques n'en restent pas moins particulièrement violente, surtout pour nos jeunes soutiens.

Je planche depuis quelques jours sur un moyen de les protéger plus efficacement, de faire en sorte que leur engagement à nos côté ne puisse plus leur être si dommageable. Mais les choses, comme toujours, ne sont pas si simple que ça.

L'esprit embrumé par mille et une question, je traverse les couloirs du château en promenant mon regard à moitié vide sur les tableaux.
Les élèves sont encore en cours, les couloirs sont vides. Je croise à l'occasion un ou deux elfes ou certains membres du personnel que je salut. D'ailleurs en voilà une qui approche, et que je reconnais malgré quelques subtiles différences. Shae ?


Conformément au règlement sur la sécurité des lieux magiques, le sous-forum Poudlard et l'ensemble de ses sujets sont sous surveillance jusqu'au dernier jour du mois. Plus d'information ici

Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Shae L. Keats, le  Mar 3 Juil - 11:43

Il était un énième retour, officiellement après une nouvelle cure de désintoxication. Exemple qui avait très certainement semblé le plus pertinent à Asclepius, faut dire que ça n'étonnerait personne que j'ai replongé. Et qu'il en ait fallu une nouvelle. Même si la réalité est tout autre.

Elle réside dans tout ce que mon corps s'évertue à cacher, de cette épaule remise en place et réparée qui reste douloureuse, dont l'ancienne marque à l'acide a été dissimulée. Les deux marques encore très clair qui parcourt le corps de l'épaule à l'aine ont également été dissimulée, et si la démarche semble presque normal, le dos raide et le corps reste toujours endolori. Mais pas suffisamment pour pouvoir couper au boulot, parce qu'une cure dure un mois, et que tenter de repartir maintenant ne ferait qu'attirer l'attention.

Alors j'avais retrouvé mes gosses, quelques jours auparavant. J'évitais un maximum de les soulever, de les porter, mais à certains moments cela était obligatoire. Timothy était chez son grand père -et dans la pâle copie du "emmenez vos enfants au travail"- Enzo gambadait à mes côtés, de sa démarche sûre mais maladroite. Il y avait quelque chose de plaisant à le traîner avec moi. Toujours ce point dans l'estomac au détour de l'appartement du prof de potion. Parce qu'il faudra lui dire, à un age où il pourra l'entendre, que sa maman n'est pas revenue.

L'inquiétude à son sujet a cédé sa place à la colère, parce qu'il y avait eu la peur lorsque je ne l'avais pu vue resurgir pour récupérer notre gosse, le revoir, mais depuis un an, j'avais fini par croire qu'elle l'avait tout bonnement abandonné. Ou qu'elle était aller crever dans un endroit reculé.
Et je me retrouvais avec deux gosses, tout en tentant de me soigner, tant des démons que des sorts inattendus.

Enzo courrait toujours lorsque la voix interpella. Et c'est en découvrant le visage que les premières pensées devinrent "oh non pas vous". L'envie fugace de se masser l'épaule qu'il faudrait retenir coûte que coûte. Rester pour lui le parent célibataire désespéré qui faisait tout pour s'en sortir. Et voilà qu'Enzo surgit de derrière une armure et vient s'agripper à ta jambe, plantant son regard sur l'inconnu, pas intimidé le moins du monde. Bonjour, on en avait parlé vite fait mais je vous présente Enzo, l'un de mes fils. puis demander doucement qu'est-ce qui vous amène ? pour tenter de mener la conversation loin du sujet de notre dernière rencontre au ministère. Sachant tout de même pertinemment que je n'y couperais pas.
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Adonys Montgomery, le  Mar 10 Juil - 12:24


On a tous déjà vu un koala, ne serait-ce qu'en photo, agripper fermement son arbre en l'enlaçant avec un semblant de tendresse. Un sourire aux lèvres, je vais ébouriffer les cheveux du gamin qui vient de faire de même sur la jambe de sa maman. Bonjour toi ! Je serais incapable de dire qu'elle âge à ce petit, mais il n'est pas farouche pour deux sous en tous cas. Je relève la tête vers la demoiselle qui m'annonce l'évidence je vous présente Enzo, l'un de mes fils.

...

Le blanc s'installe quelques secondes avant que je n'éclate de rire. Le hasard nous joue parfois de drôle de tours, non ? La pauvre ne doit absolument pas comprendre ce qui me fait rire ainsi. Mais en fait c'est tout simple, hier soir nous nous sommes penché sur le prénom que nous donnerions à notre enfant à naître avec Elina et Enzo, c'est le prénom que nous allons donner à notre enfant à naître.

On y a longuement réfléchit de bien des prénoms ont été énoncés avant que nous ne tombions d'accord. Enzo Lhow, ça sonne bien, non ? Vient ensuite la question de ma présence ici, tout simple en fait. Je patrouille ! Comme souvent en fait ... tu dois savoir que l'école est sous surveillance accrue depuis plusieurs mois, non ? Puisqu'elle travaille ici, c'est une question rhétorique, elle est forcement au courant.

Maintenant que je lui parle directement, je peux facilement remarquer son teint et l'expressions de son visage. Fatiguée ?

Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Shae L. Keats, le  Sam 21 Juil - 20:48

La question pour couper court aux faux-sourires, aux questions pressante. J'ai ce besoin palpable de respirer, l'absence d'envie d'expliciter mon état ou de mentir encore sur les raison des absences multiples, des traits tirés. Au fond tu ne serais pas étonné, si je te disais la vérité. Tu saurais, mais je finirai au fond d'une cellule à jamais, et mes gosses sans personne parce que la mère de l'un s'est tirée comme elle a pu, et celle de l'autre n'a rien fait de plus que ce que faisait Socrate aux âmes.
-Maieutiques nocturnes des tribulations troubadours.

Le rire qui tire un faux semblant de sourrire lune-rousse. L'inquiétude non-palpable parce que l'étranglement du maître m'a appris la discrétion et l'évitement des erreurs. Alors la possibilité fine se fait interrogative. Parce qu'il n'y a rien qui ne se prête à rire dans l'être de mon enfant. Si ce n'est son corps vague-peinture au doigt. L'impossibilité de le scolariser chez les moldus, les couleurs en rythme sur les pulsations de son corps les jours d'excitation enfantine. Puis le sourire alors que les lèvres râpent, c'est sa mère qui a choisi, une pointe d'amertume au fond de la gorge en évoquant Evans, la colère dissimulant tant bien que mal l'inquiétude et la certitude de plus en plus profonde qu'une caniveau a fini par l'avaler.

Les interrogations viennent et comme un fil cousu de part et d'autre par l'un de ces mensonges les mieux ficelés jamais crée la réponse prend sa place dans une logique imparable. Je n'ai pas été trop là ces derniers temps. Puis comme une trace de suspens dans l'air avant d'ajouter comme une confidence que l'on aimerait fausse même si elle ne l'est pas tant : Notre discussion de la dernière fois m'a amené.e à réfléchir à ce que je voulais réellement pour Enzo et son frère. Mes yeux cherchent ceux de l'interlocuteur car si la première absence découle d'une réelle cure, la seconde vient de la tentative de cet homme à priver mes gosses de leur seul parent, à mon sang à grands flots recouvrant les pavés. Mais il a un jour voulu aider. Alors je lui dois une part de vérité. Il y a des choix qui n'ont pas été les bons et vous me l'avez fait comprendre. J'ai suivi des programmes de désintoxication. Puis montrant Enzo du menton j'ajoute que Je préfère encore limiter mes erreurs que les élever de mon absence.
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Adonys Montgomery, le  Lun 23 Juil - 12:44


« Vous pouvez cacher aux autres une action répréhensible, mais jamais à vous-même. »


♫♪


Sa mère ? Ainsi donc elle ne serait pas la mère biologique de cet enfant ? Serait-il possible qu'elle en soit le père ? Cette phrase n'a aucun sens, mais je me comprends. De par sa nature elle peut changer de sexe et de elle passer à il et la question de donner la vie sous l'une ou l'autre de ses apparences ne m'est jamais venue à l'esprit. Je me passerait de toute réponse, ça n'a pas grande importance après tout. Les parents ne sont pas ceux qui nous mettent au jour, mais ceux qui nous montrent le chemin.

Elle s'avance sur un terrain glissant, et doit savoir que la pente est dangereuse pour elle puisqu'elle cherche un regard que je lui offre. Écoutant patiemment et attentivement ses explications, je souris lorsqu'elle évoque la cure suivie et la remise en question. C'est une bonne chose, tant pour elle que pour les gamins. On fait tous des erreurs sais-tu ? C'est en se posant les bonnes questions, en examinant le passé pour en tirer des leçons qu'on peut alors prétendre vouloir bâtir un avenir meilleur. Que ce soit pour soi un regard et un sourire adressé au petit Enzo ou pour ceux que l'on aime.

J’éprouve une certaine forme de tendresse, d'attachement envers cet être dont je ne saurais déterminer le sexe. Envers cette âme aux abois qui par la mutilation de sa chair et de son être éloigne ses problèmes et ses démons multiples. Je suis content, content d'avoir pu l'aider ne serait qu'une journée ou une heure, content d'avoir pu alléger ses maux et faire vriller ses sens vers une réflexion nouvelle. C'est une bonne chose. Mais dis-moi, en quoi consiste ton travail ici exactement ?

Les mains dans les poches, je tourne les talons pour aller dans la même direction que les deux âmes. Marchons, discutons et changeons nous les idées. Laissons au passé ce qui appartient au passé...

Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Benedict Adams, le  Mer 31 Oct - 21:01

PV Artemis et son LA



Je sais ce que vous allez me dire, je ne devrais pas me balader dans le château comme ça. Mais il faut me comprendre, je suis curieuse, j'ai envie de découvrir les choses, et sous un angle différent. La nuit, on peut jouer à se faire peur, on peut s'imaginer Auror en pleine filature, ou en chercheur de créatures nocturnes. Voire même en explorateur des contrées depuis bien trop longtemps inexplorées ! Alors j'ai décidé de passer outre le couvre-feu. Juste une fois, parce que je ne voudrais pas ternir l'image de Papa et Maman. Mais je dois me montrer tel le brave, tel l'audacieux ! Et tout ça au masculin bien sûr, tout le monde sait que les garçons sont plus classes que les filles.

Alors je suis sortie du dortoir, discrètement, avec ma baguette magique, bien évidemment. Tout grand sorcier qui se respecte ne s'en sépare jamais, et même si je ne m'en sers pas très bien, au pire, ça pourra toujours faire de la lumière. J'aime pas trop le noir en vrai, ça fait peur. Mais c'est la bonne période pour se faire une frayeur ! J'ai tout prévu. Au cas où je me ferai prendre, j'ai revêtu un uniforme Serpentard de Vesper. Comme ça, on croira que c'est elle qui fait des bêtises. C'est pas très gentil, mais j'en ai marre qu'elle soit toujours mieux vue que moi, alors ce sera bien fait pour elle. Mais je ne me ferai pas prendre de toute façon.

J'ai grimpé les escalier de la tour Est, juste parce que les plus grandes explorations mènent toujours à des sommets merveilleux. Et aussi parce que j'avais envie d'aller par là. Le Lumos de ma baguette est timide et tremblotant, mais il me suffit à me repérer. Sauf que j'entends bientôt des pas dans l'escalier. Vite vite, je me cache derrière une armure du couloir et éteint ma lumière en retenant ma respiration. J'imagine déjà le Super Vilain qui approche, prêt à détruire le monde et toutes les civilisations qui y vivent. Hors de question de laisser faire ça. Sauf que mon adversaire est sûrement bien plus fort que moi, alors je dois me montrer plus rusée.

Silencieuse au maximum, l'excitation monte en moi. Je dois absolument sauver le monde, je suis à fond dans mon rôle. C'est peut être très bête, mais je ne peux pas en sortir aussi facilement. Et puis, j'ai envie de m'amuser. Alors je réfléchis à un sort, un sort d'attaque. J'en ai jamais utilisé, mais j'ai déjà lu des formules. Pour voir les effets. Et il y en a un parfaitement adapté. Alors je pointe ma baguette sur la silhouette qui approche, et murmure distinctement la formule en espérant de toutes mes forces parvenir au résultat escompté.

- Titillando !

C'est peut être pas le sortilège le plus impressionnant du monde, mais vous avez-déjà vu un Super Vilain détruire le monde en étant mort de rire ? Non, bah c'est parce que ça existe pas. CQFD, ça va marcher.
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Adonys Montgomery, le  Mer 31 Oct - 21:12

Le Super Vilain
Lyra Peverell
C'est marrant, mais ce soir j'ai comme l'impression d'être revenu quelques mois en arrière, à patrouiller à travers les étages du château pour le compte du Ministère de la Magie, alors que cette fois c'est en tant que professeur de l'Académie. En réalité, ça ne change pas beaucoup la donne... simplement je ne chasse plus les mages noirs mais les élèves sortis du lit. Enfin ça c'est la version officielle !

Officieusement j'ai déjà eu l'occasion de préparer le terrain et je devrais être en mesure de démarrer l'opération d'ici quelques semaines. Ce sera un travail de longue haleine et je n'ai pas le droit à l'erreur... mais le résultat pourrait-être tellement gratifiant !

Les mains dans les poches, je m'engage dans le couloir menant à l'aile Est du château tout en révisant intérieurement l'imbrication de sortilèges savamment préparés sur lequel je travaille depuis des jours maintenant. Tel un courant d'air frois me parcourant le corps, des milliers de fourmillement me traversent et je réprime non sans mal un frisson. Une fenêtre ouverte sans doute... même si les fenêtres dégagent rarement des ondes magiques.

Je n'ai pas pu voir d'où il provenait, mais il n'était pas bien méchant. Sans doute un élève de première ou de seconde année qui cherche à s'attirer des ennuis. Faisant mine d'ignorer sa présence, je continue mon avancée dans le couloir, guettant le moindre geste, le moindre souffle de sa part qui pourrait trahir sa position. Dans ma main droite se trouve maintenant ma baguette, mais celle-ci est toujours dissimulée dans ma poche.

Avec tout ça j'en ai perdu le fil...
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Benedict Adams, le  Mer 31 Oct - 21:27

C'est bizarre. J'ai lancé le sortilège, je jurerais avoir senti l'énergie magique se canaliser dans ma baguette. Pourtant, le Méchant ne semble rien ressentir du tout. Il sourit même pas ! Enfin, j'en sais rien en fait, il fait trop sombre pour voir son visage, et devant mon échec cuisant, j'ai préféré rester bien cachée derrière mon armure. Un regard pour ma baguette avec une moue boudeuse. Je la secoue doucement, comme si ça pouvait la faire mieux fonctionner. Je n'ai sûrement pas mis assez de détermination dans mon sort, ça doit être pour ça. Ou alors, je suis vraiment mauvaise pour lancer des sortilèges. Enfin, ça n'a jamais été mon fort depuis le début de l'année, il faut bien l'avouer, mais j'espérais une légère réaction au moins.

Je me concentre un instant. La silhouette du Super Vilain continue son chemin, je ne peux pas le laisser filer comme ça, l'avenir de la Terre entière est en jeu ! Et en plus, si je me fais crier, ce sera Vesper qui prendra, alors j'ai rien à perdre. Peut être que je deviendrai la préférée comme ça. Sauf que à force de réfléchir, l'autre s'éloigne beaucoup trop. Il faut que je sorte de ma cachette. Il y a une autre armure, de l'autre côté du couloir. Elle est plus proche. Mais c'est quand même très risqué. Pendant tout le chemin, je serais à découvert. Mais je ne peux pas me permettre d'attendre plus longtemps.

Alors je rabats le capuchon de ma robe de sorcier afin de me fondre dans l'obscurité. Et je m'élance le plus furtivement possible, baissée, à pas de loup, et en observant attentivement mon adversaire pour pouvoir réagir s'il me repère. Mais je parviens à la seconde armure sans encombre. Je suis vraiment douée en filature je crois, même le plus grand Méchant de tous les temps ne peut pas me repérer. Ceux qui ont besoin d'une cape d'invisibilité sont vraiment des nuls.

Je retiens une nouvelle fois mon souffle en pensant à un nouveau sortilège. Puisqu'il ne veut pas mourir de rire, il tombera sur les fesses ! Enfin… J'espère, ça risque de vite devenir gênant si je rate tous mes sortilèges. Mais cette fois-ci, je vais réussir, c'est sûr de sûr. Peut être que je n'ai pas dit la formule assez fort la première fois. Mais si je parle plus fort, je risque d'être repérée. Après, s'il tombe sur les fesses, il y a moyen qu'il se dise que quelqu'un est là. Alors je prends rapidement la décision de chuchoter, mais un petit peu plus fort. Il va voir ce qu'il va voir !

- Everte Statum !
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Adonys Montgomery, le  Mer 31 Oct - 21:36

Je n'ai pas longtemps à attendre pour percevoir les ondes de sentiments de la jeune fille qui se cache derrière l'armure... il y a là un étrange mélange de peur et d'excitation. Il n'y a pourtant pas la moindre trace d'espièglerie, comme si elle était convaincue d'agir tout à fait naturellement dans la situation présente. Pourtant elle doit bien se doute à ma stature que je ne suis pas un élève, alors qu'est-ce qui lui passe par la tête ?

Ses petits pieds frappent le sol dans mon dos et l'idée de la suspendre dans les airs par la cheville me traverse l'esprit, mais voyons plutôt ce qu'elle me prépare ensuite... j'ai du mal à déterminer quel était le premier sortilège qu'elle a voulu me lancer mai sil n'était pas bien méchant. Un second sortilège est formulé et je sens ma cape vibrer sous l'effet du sortilège. plus gênant cette fois, mes sous-vêtements semblent avoir subit un léger mouvement vertical et je me retrouve enserré dans un string improvisé.

c'est plus fort que moi, je stoppe mon avancée et éclate littéralement de rire devant un tel niveau en sortilèges. Quand je raconter à Elina que je me suis fait tailler un string par une gamine de première année... pas sûr que je le lui dise en fait. Ça pourrait être mal interprété. Les larmes roulent sur mes joues tandis que je gigote de parts et d'autres pour faire revenir mon caleçon dans une position convenable. Finalement la soirée ne s'annonce pas si mal !

Comme si de rien était, tout en continuant de pouffer de rire, je continue mon avancée à travers le couloir, comme si de rien était !
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Benedict Adams, le  Mer 31 Oct - 21:52

Cette fois-ci, ça a marché ! Si si ! En fait, je crois que c'est mon premier sort qui fonctionne enfin, parce qu'il éclate de rire. J'ai réussi à lancer un sortilège à retardement ! Mes yeux s'écarquillent de stupéfaction. J'ai entendu dire qu'il fallait avoir un sacré niveau de magie pour faire ça, je suis sûre qu'aucun autre première année n'y est jamais parvenu ! Ou alors j'ai confondu les deux formules, c'est possible aussi. Mais je crois bien que c'est ça pourtant.

Mais le fou rire ne suffit pas à l'arrêter, il reprend sa route quand même. Il est un peu nul comme Super Vilain. Il se rend compte de rien. Finalement, je ne suis pas sûre qu'il veuille détruire le monde, il n'est sans doute pas assez intelligent pour ça. Et voilà que je me rappelle que je suis toujours à Poudlard. Et que le Super Vilain en question, c'est un adulte. Je crois que j'ai fait une bêtise un peu quand même. Enfin, au moins, j'ai pu voir à quel point je suis douée en sortilège, il faut juste que je ne demande pas un effet immédiat quoi.

Confortée dans mon idée d'être un futur Auror d'exception (oui oui, toujours au masculin), je décide de m'arrêter là pour ce soir. J'ai eu de la chance, j'ai vécu une superbe aventure, et j'en sors totalement indemne. Je pourrais raconter ça à Vesper et Eden, ils seront jaloux, c'est sûr. Un pas en arrière tout en surveillant ma cible qui s'éloigne toujours. Et je me prends le pied dans un bout de l'armure qui me sert de cachette. Dans un fracas épouvantable, elle s'écrase au sol, m'embarquant dans sa chute au passage.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

C'est mon cri de super Auror surprise. Mais il s'arrête dès que je rencontre la dureté du sol avec un choc un peu trop violent à mon goût. Mon poignet droit a craqué lorsque j'ai essayé de retenir ma chute. J'ai très mal. J'ai même les larmes qui me montent aux yeux. Pourtant, je ne veux pas pleurer, je suis courageuse. Et puis, les garçons, c'est des durs, ils pleurent pas, alors moi non plus. Je me relève tant bien que mal, les lèvres tremblantes, en me tenant le poignet blessé. J'ai quand même très très mal. Et très très envie de pleurer. En plus, je crois que j'ai raté la fin de ma filature là. Je vais ptet pas le raconter aux deux autres finalement. Surtout que Vesper risquerait de pas trop aimer que je me fasse passer pour elle sans lui demander.
Contenu sponsorisé

Dans l'aile Est - Page 22 Empty
Re: Dans l'aile Est
Contenu sponsorisé, le  

Page 22 sur 25

 Dans l'aile Est

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.