AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 5 sur 17
Dans l'aile Est
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
Ludmilla Mills
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans l'aile Est

Message par : Ludmilla Mills, Mer 5 Nov 2014 - 13:54


Les larmes voilaient le regard d'ordinaire si vif de la Serdaigle. Elle qui n'attendait que ce moment depuis son enfance, avait réussi à tout gâcher. Une beuglante pouvait débarquer à tout moment dans la Grande Salle au matin si sa famille apprenait son découragement ; chose qu'elle ne voulait absolument pas. Elle le voyait déjà le beau discours de sa mère : " Si tu étais un peu plus attentive à ce qu'il se passe autour de toi, ça n'arriverait pas. ". S'était facile à dire. Lorsqu'elle se concentrait sur une chose, à coup sûr elle en oubliait le reste.

C'était encore une fois le cas. Voulant à tout prix arriver en cours, elle en avait oubliée le chemin, sans forcement regarder autour d'elle. Alors le visage enfuit contre ses genoux, la petite blonde tenta peu à peu de se calmer. Tout le monde savait quand l'énervement ou la précipitation, on ne parvient à rien, ou pas grand chose.

- Bah alors jolie Miss, qu'est-ce qu'il t'arrive, il ne faut pas pleurer comme ça ! Tu as perdu quelque chose ? Tu veux de l'aide pour le retrouver ?

Dans un sursaut, elle leva le visage vers son interlocuteur. Un sourire aux lèvres, un peu plus âgé qu'elle.. Il n'avait pas l'air méchant, m'enfin tout restait à voir. Et puis soudain, elle repensa à ses joues couvertes de larmes, qu'elle essuya d'un revers de manche. Qu'est ce qu'il lui voulait ? Il se souciait vraiment d'elle où était à pour se moquer ouvertement d'elle ?

Méfiante, Ludmilla lui prit le livre des mains. Non mais. C'était le sien. Malgré que l'attention sois tout à fait gentille, elle s'en voulait, et se trouvait ridicule devant son aîné.

- Déjà je.. Je.. C'est Ludmilla, Ludmilla Mills et pas.. Jolie miss.., lui lâcha t-elle en hoquetant.

N'osant croiser le regard du garçon devant elle, Ludmilla regarda sur le côté. Même ses frères ne l'avait vu pleurer ainsi depuis bien longtemps. Et là, pour quelque chose d'aussi futile, elle se retrouvait en larmes devant un parfait inconnu.
Inspirant doucement, elle reprit la parole, d'une voix un peu plus calme cette fois ci..

- Je sais plus où je.. où je suis. Je voulais aller en cours.. d'Enchantement, mais j'ai pas trouver le bon couloir..

Au fond d'elle, elle mourrait d'envie de l'envoyer balader, lui dire qu'elle pouvait bien aller raconter ça partout qu'elle avait trouver une Serdaigle en larme à côté d'un placard à balais. Pourtant une part d'elle lui disait qu'il n'allait d'aucune façon lui faire courir la honte de l'année, et encore moins l'envoyer à l'autre bout du château où elle se perdrait encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Casson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Pierre Casson, Mer 5 Nov 2014 - 18:17


Au début, lorsque je la vis, le livre en main, j'hésitais, mais je mis un gros sourire sur mes lèvres. Je pensais qu'il lui permettrait d'être plus en confiance. Cependant, il n'avait pas l'effet que je désirais, pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu'elle ne semblait absolument pas en confiance. La pauvre Miss pleurait, c'était assez triste. Cette tristesse me faisait perdre la joie et le sourire, après tout, voir une mignonne petite n'est pas joyeux. Elle semblait ne pas vouloir se montrer comme ça devant les autres et sécha alors rapidement les larmes qui se trouvaient sur ses joues, mais c'était bien trop tard, je l'avais déjà vu, après tout. Sa façon de parler montrait bien le peu d'assurance, couplé à la peur de voir quelqu'un se moquer, probablement. Du moins, je l'interpréter comme ça. Mais mon intension était tout autre. Je voulais juste l'aider moi. Essayer de lui remonter le moral. J'étais gonflé à bloc ! Après tout, tels un prince, il ne faut pas laisser une jeune et jolie demoiselle en détresse. Au vu de son physique, elle faisait bien jeune, peut-être première année, voir deuxième grand maximum. En tout cas, elle n'était pas une gryff. Je ne voyais pas bien son badge de maison, j'avais soit un mauvais œil, soit elle ne le portait pas. En tout cas, la jeune se fit entendre.

Déjà je.. Je.. C'est Ludmilla, Ludmilla Mills et pas.. Jolie miss.. Ah, elle n'aimait donc pas les petits noms, c'était dommage pour moi ! Mais, je n'avais pas envie d'exaucer ce souhait tant qu'elle n'avait pas retrouvé le sourire. On peut le dire, j'étais un peu bête ou juste obstiné, chacun sa façon de voir les choses !

Elle ne me regardait pas, étais-je trop moche pour ça ? Avais-je une aura de méchanceté qui l'intimidait ? Non, pas possible un truc pareil !

Je sais plus où je.. où je suis. Je voulais aller en cours.. d'Enchantement, mais j'ai pas trouver le bon couloir.. Ajoutait-elle.

Ce fut une grande surprise ! Je pensais qu'il y avait eux un problème d'ordre relationnel pour elle. Je pensais que l'on se moquait d'elle ou qu'une chose grave avait eux lui dans sa famille et qu'elle pleurait donc de manière tout naturelle. Cependant, ce n'était rien de tout cela. La vraie chose, c'était un problème d'orientation. Il est vrai qu'elle était loin d'être au bon lieu, mais bon, ce n'était pas la pire chose. Même s'il s'avère que je ne connaissais pas cela, moi, je n'avais jamais été en retard ici, à Poudlard. Trop concentré sur les murs au début, je l'ai appris rapidement. Je me mis tout naturellement à sourire en la regardant. Elle avait beau regarder ailleurs, je comptais bien m'y mettre et essayer de l'aider !

Bah, il ne faut pas pleurer ma mignonne ! Si tu pleures, toute la beauté de ton visage disparaîtra, ça sera dommage que ça t'arrive, t'es pas d'accord avec moi ? Je faisais vraiment de mon mieux en utilisant des mots simples et en faisant comme si je parlais à une petite fille, - après tout, c'était un peu le cas- pour qu'elle aille mieux. Je mettais mon visage en face du sien l'obligeant à me regarder. Je savais qu'en me mettant en face d'elle, même sans l'envie, la curiosité de connaître le visage de son interlocuteur, la pousserait à me regarder.

Moi, c'est Pierre, Pierre Casson ! Je suis un troisième année chez les Gryff et je suis enchanté de faire ta connaissance. Veux-tu que je t'aide à retrouver ton chemin ? Je me levai et lui tendis la main, l'aidant à se relever si elle la prenait, le choix était entre ses mains !
Revenir en haut Aller en bas
Ludmilla Mills
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ludmilla Mills, Jeu 6 Nov 2014 - 16:05


Petite, mais avec du caractère. Ce n'était pas son truc, - peut-être l'âge voulait-il cela - les surnoms de ce genre. Encore moins quand elle pleurait. Enfin là, elle avait atteint le summum du ridicule; pleurer parce qu'elle était perdue dans un couloir, ne pas regarder la personne qui lui parlait. Vraiment, les bonnes manières étaient passées à la trappe. Elle n'osait pas imaginer la réaction qu'il pouvait avoir. Pourtant, il restait là devant elle toujours à sa hauteur. Et si s'était un gros pervers ? S'était tout à fait possible! On est plus sûr de rien par les temps qui cours.

- Bah, il ne faut pas pleurer ma mignonne ! Si tu pleures, toute la beauté de ton visage disparaîtra, ça sera dommage que ça t'arrive, t'es pas d'accord avec moi ?

Une sensation bizarre lui traversa le corps. Soit ce garçon était vraiment très sociable, où s'était elle qui ne l'était pas, ou alors il était véritablement un gros pervers. Allant lui répondre sèchement, elle sursauta cependant quand il pointa son visage devant le sien. Clignant des yeux rapidement, elle découvrit un jeune Gryffondor tout à fait simple et pourtant avec une certaine allure, des traits bienveillant et une bouille joyeuse même lorsqu'il ne souriait pas. Étonnée, ça oui elle l'était.

- Moi, c'est Pierre, Pierre Casson ! Je suis un troisième année chez les Gryff et je suis enchanté de faire ta connaissance. Veux-tu que je t'aide à retrouver ton chemin ?, lui dit-il en se relevant.

Il lui tendait à présent la main. Main qu'elle regardant quelques secondes, puis se décida enfin à y glisser la sienne timidement. Pourquoi faisait-il cela ? Il n'était pas obligée de s'occuper d'une première année, encore moins quand elle venait de l'envoyer sur les roses. Faisait-elle si pitié que cela ? Se relevant avec l'aide du brun, Ludmilla baissa la tête une fois plantée devant lui, à nouveau.

- Merci.. Je.. C'est gentil..

Incapable de prononcer quoi que ce soit d'autre, elle préféra ne pas relever le faite qu'elle ne devait pas pleurer au risque de faire partir sa beauté. La beauté n'était qu'un détails, pour elle. Il faut dire qu'à onze ans, la beauté et les garçons n'étaient pas une source de priorité.
Elle soupira alors, puis releva son visage de Serdaiglette vers Pierre.

- En faite, je n'ai jamais assisté à un cours en entier.. Je me perd tout le temps.. Voilà pourquoi je pleure. Tu vas trouver ça stupide!

Ben oui, les intérêts des troisièmes et premières années n'étaient pas tout à fait les mêmes..
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Casson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Pierre Casson, Jeu 6 Nov 2014 - 21:44


   Merci.. Je.. C'est gentil..disait-elle.

Je la regardais, je trouvais ça drôle. Elle était timide, du moins, à ce que j'apercevais, cette fille l'était. Mais bon, cette timidité-là, elle la rendait plus mignonne. Quand je la voyais, j'avais le ressentit de voir une fille en bas âge, c'était tellement mignon ! Enfin bon, pour revenir au vif du sujet. Elle semblait se battre contre cette timidité. Elle saisissait ma main timidement et me laissait la relever. Ensuite, la miss continuait à parler, avant même que je puisse lui signaler que ça ne me posait absolument aucun problème d'aider, bien au contraire, j'aurais fait ça par pur plaisir. Pourquoi ? Parce que ça me fait passer le temps et je peux parler. Alors en fait, c'était plutôt à moi de remercier pour me faire faire une activité que j'aime !

En faite, je n'ai jamais assisté à un cours en entier.. Je me perd tout le temps.. Voilà pourquoi je pleure. Tu vas trouver ça stupide!

Et bien en fait, je dois bien l'avouer, ce ne serait pas beau de mentir, surtout pas à soit même, comme on le dit si bien. Pour moi, louper un début de cours, ce n'était pas si grave et puis, nous n'étions qu'au début de l'année. Après, il est vrai que ne l'ayant jamais été, je ne peux en dire plus sur le sujet. Mais moi, je participais à tous les cours en entier, mais je n'étais vraiment pas bon. Peu importe la matière, je restais, après tout, une personne ayant vécu sans aucune once de magie jusqu'au moment de venir dans cette école. Et à l'école primaire, je n'étais qu'un élève moyen. Alors ajouter à cela de la magie dans les cours et vous m'aurez littéralement perdue. Et oui, mes premières années étaient dures pour l'apprentissage de la magie, prendre l'habitude de la côtoyer et tout ce qui va avec. Et puis, on préfère toujours ne pouvoir suivre qu'une partie en la comprenant complétement que d'avoir toute l'heure dans le crâne, mais de manière flou, non ? Après toutes ses pensées, qui en tête furent rapides à s'écouler, je repris la parole.

Tu sais, si tu comprends le cours, c'est déjà ça de gagner. Je lui fis un signe de la main en me retournant. Moi, j'étais dans une famille qui ne parlait absolument pas le jargon magique, alors j'ai été élevé sans magie. Quand j'ai rejoint l'école, j'étais perdu dans les cours. J'avais beau être là à l'heure, je ne comprenais pas bien ce qu'il se disait, ce que les profs racontaient, ni le but des démonstrations. Si tu vis la même chose avec en plus du retard, c'est très triste, mais je peux t'aider à t'orienter, si tu veux. Je tournais la tête vers elle la regardant et attendant son choix à la question que je m'apprêtais à poser.Je te raccompagne jusqu'à ta salle, si tu le désires. Si tu ne veux pas de mon aide, je te laisserai te débrouiller, mais avec comme seule aide, que tu es bien loin d'arriver.


Revenir en haut Aller en bas
Ludmilla Mills
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Ludmilla Mills, Lun 10 Nov 2014 - 13:40


Tu sais, si tu comprends le cours, c'est déjà ça de gagner. Moi, j'étais dans une famille qui ne parlait absolument pas le jargon magique, alors j'ai été élevé sans magie. Quand j'ai rejoint l'école, j'étais perdu dans les cours. J'avais beau être là à l'heure, je ne comprenais pas bien ce qu'il se disait, ce que les profs racontaient, ni le but des démonstrations. Si tu vis la même chose avec en plus du retard, c'est très triste, mais je peux t'aider à t'orienter, si tu veux.  Je te raccompagne jusqu'à ta salle, si tu le désires. Si tu ne veux pas de mon aide, je te laisserai te débrouiller, mais avec comme seule aide, que tu es bien loin d'arriver.


Restée plantée debout en l'écoutant alors qu'il commençait à s'éloigner doucement, Mills était étonnée par ce qu'il lui disait. Il semblait si compréhensif. Non pas qu'elle pensait qu'il était un gros méchant, sinon il l'aurait sans doute ridiculiser, mais il l'aidait, et la comprenait, d'une façon certes un peu détournée, mais la comprenait. Alors quittant sa place près du placard à balais, la blonde emboîta le pas au Gryffondor. Elle avait l'impression de voir un grand frère, qui faisait attention aux moindres faits et gestes de sa sœur, tentant de lui remonter le moral comme il pouvait, avec ce qu'il savait. Souriant doucement derrière son livre, la Serdaigle marcha à côté de lui.

Tu connais le château tant que ça ? Tu pourrais vraiment.. m'aider ?

Une pointe d'admiration la toucha. C'est vrai, comment faisait-il pour se repérer aussi facilement ? Il faudrait qu'il y ai des flèches partout sur les murs, lui indiquant où se trouvait tel ou tel salle. Bien sur, cela enlèverait tout le charme des lieux.

Tu es gentil, Pierre Casson.

Ne lui dissimulant plus son sourire, la première année se montra amicale envers son guide improvisé.

Je te rendrais service un jour aussi. Je ne sais pas de quel façon, mais.. Si je peux t'aider, ce sera avec plaisir.

Ses joues la brûlait doucement, à cause des larmes qui avaient fait leur chemin, mais également, par ce la timidité qui s'emparait d'elle. Il faut dire, que n'ayant aucun ami ici, s'était tout nouveau pour elle. M'enfin, elle n'avait pas à se plaindre, s'était là un garçon tout à fait charmant, et d'une aide précieuse. Elle se sentait presque, comme à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Dans l'aile Est

Message par : Célya L. Shake, Jeu 20 Nov 2014 - 13:35


HRPG:
 


Étant habituée aux moqueries de la Serpentard, c'était avec exaspération que Célya prit part à l'affrontement. Pouvait-on vraiment parler d'affrontement ? En temps habituel, c'était bien ce qui se passait entre les deux élèves de Poudlard. Cependant, après tout ce que la blondinette avait subi ces derniers mois, elle n'avait pas le coeur à se laisser battre par les mots d'Axelle. Cette dernière était en septième année, ce qui voulait dire qu'elle partirait pour de bon, Célya l'aurait plus à la supporter. Alors, autant lui dire au revoir d'une manière à laquelle elle ne s'attendait peut-être pas. La bleu et bronze fit donc face à la jeune fille et répliqua avec force.

« Qu'est-ce que tu fous si loin de ton antre, serpent ? Tes amis t'ennuient tant que ça pour que tu t'aventures ? »

Telle fut la deuxième vague qu'envoya la Serdaigle. Oh, elle ne faisait certainement aucun dégât dans le comportement d'Axelle mais la blondinette espérait que ses répliques l'agaceraient assez pour en venir à quelque chose de plus explosif, de plus aventureux. Bizarrement, c'était ce que souhaitait Célya. Depuis plusieurs mois, elle avait l'impression d'avoir gagné en maturité et son caractère s'était renforcé. Certes, apprendre qu'on avait un demi-frère, quelque part, avait de quoi perturber n'importe qui mais chez la Serdaigle, les émotions s'étaient enfoncées en elle si profondément qu'elle avait dû partir avant d'être submergée. Maintenant de retour chez elle, Célya entendait reprendre sa vie en main.

« Il me semble, qu'aux dernières nouvelles, l'aile Est n'est pas réservée uniquement aux fantastiques aigles. Au cas où tu l'aurais oublié, ce qui serait normale vu ta situation, je suis préfète. Il est donc normale que je fasse des rondes. D'ailleurs, le couvre-feu doit bientôt tomber, hm ?»

Axelle, qui dépassait la blondinette de quelques centimètres, la toisait du regard. Sans se laisser démonter, Célya soutint son regard, sans afficher une quelconque émotion sur son visage. Du moins, elle espérait que ce dernier était de marbre. A l'intérieur, pourtant, elle avait envie de se jeter sur la vert et argent, afin d'extérioriser tout ce qu'elle avait en elle : de la colère, de la tristesse. Mais elle n'en fit rien, elle se contint et se contenta de laisser le silence s'installer doucement. Néanmoins, une absence de réponse se révélerait être un acte de faiblesse, ce que faisait souvent Célya avant cela. Plus maintenant.

« Comme tu le dis, il doit bientôt tomber. » dit-elle en appuyant bien sur le mot. « Sans vouloir te dire quoi faire, j'ai ouï dire qu'une certaine bande de première année à Serpentard sortait après l'heure pour aller aux Cuisines, alors qu'ils devraient être sagement au lit. »

C'était clairemennt de la provocation mais ses paroles n'en restaient pas moins véridiques. En effet, cela faisait quelques jours que la jeune fille entendait des fantômes évoquer ces faits. Elle n'était pas sûre qu'un responsable ait déjà pris les dispositions nécessaires face à cette infraction au règlement. Au moins, même si elle voulait pousser Axelle dans ses retranchements, elle aurait accompli une bonne action.

« Alors je te laisse t'occuper de tes semblables, je vais me coucher. »

Tournant les talons, la Serdaigle garda la tête droite et se dirigea loin d'Axelle, sa démarche résolue. Pour une fois, ce n'était pas la vert et argent qui clôturait la rencontre ! Célya tourna à l'angle du couloir et se replongea dans ses pensées. Les examens de fin d'année, ses BUSE, étaient dans quelques jours. Comment faire pour se mettre à fond dans les études étant donné tout ce qui s'était passé ? La blondinette n'en savait rien mais elle devait se reprendre si elle voulait aller de l'avant. Et c'était exactement ce qu'elle comptait faire.

{ RP TERMINÉ }
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Megan K. Hayajân, Jeu 18 Déc 2014 - 14:42



-Un entrainement particulier-

With Brook Pierce



____________________


Ce matin là, j'ouvrais les yeux alors que le soleil brillait haut dans le ciel. Généralement je me levais plutôt tôt, entre six et huit heures. Visiblement, le sommeil m'avait gagnée. Vu la position de l'astre du jour, j'estimais qu'il devait être aux alentours des midi. Je ne me trompas pas d'ailleurs : en jetant un coup d'oeil par la fenêtre du salon, je pouvais voir les étudiants en robe de sorciers gagner la Grande Porte pour rejoindre... Et bien la Grande Salle où un repas les attendaient ! Il était rare que je me joigne à eux, mais comme cette journée ne me semblait pas comme les autres, je me décidais à descendre manger avec mes collègues. Je jetais avant cela un coup d'oeil à mon calendrier. Le mercredi, c'était toujours le jours des cours particuliers. Cela ne manqua pas, j'avais rendez vous à treize heures trente avec la jeune Brook Pierce. Une serdaigle de sixième année qui avait besoin de mon aide.

Sixième année, ou l'année de stress. On est plus aux BUSES, on s'approche des ASPICs, les profs mettent la pression et les devoirs s'accumulent. En Défense Contre les Forces du Mal particulièrement, les choses commençaient vraiment à se corser. Je me réservais donc une journée pour donner des cours particuliers aux élèves qui désiraient mon aide. Après tout, j'étais payée pour ça. Je quittais mon appartement à midi douze vêtue d'une robe de sorcière verte sombre, ma baguette glissée dans ma manche. Je rejoignais la Grande Salle, puis la Table des Professeurs où je m'asseyais dans le coin à l'extrémité gauche, près de la porte de la Salle des Trophées. C'était la place la plus calme, juste en face de la table des Gryffondor. Je n'avais pas spécialement de mal à supporter les rouges et or. Je me méfiais bien plus des Aigles. Dommage pour la petite Brook.

Mon repas avalé, je quittais la salle en adressant un signe sympathique à mon voisin de table et collège. Je n'avais pas vraiment fait attention à qui il était. Je me rendais donc dans les couloirs encore désertés pour prendre les escaliers. Ceux-ci n'en faisaient vraiment qu'à leur tête et il me fallut dix minutes de plus que d'ordinaire pour gagner l'aile Est. Une série de classes vides attendaient sagement mes cours. J'en choisissais une où j'allais attendre la Serdaigle. En attendant, je propulsais en douceur toute les tables au fond de la salle pour gagner de l'espace. Le tableau noir était propre, mais aujourd'hui, il ne me serait pas utile. Je n'avais plus qu'à patienter.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Brook Pierce
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Brook Pierce, Jeu 18 Déc 2014 - 22:19


~ Un entrainement particulier ~
Avec Valentina Boccini

Brook s'était encore couché tard la veille. Elle avait encore dévoré un de ces fameux bouquins moldus jusque tard dans la nuit. Cependant, il fallait se lever à présent !
La jeune fille passa par la salle de bain pour se débarbouiller. Elle enfila son uniforme de Serdaigle puis démêla ses longs cheveux bruns qu'elle laissa retomber dans son dos. Elle enfila son écharpe bleu et bronze puis se décida enfin à quitter le dortoir.

Après avoir assisté aux cours de potion, de Soins aux créatures magiques et de botanique, la jeune sorcière préféra sortir dans le parc du château avant le dîné. Celui-ci était recouvert de neige et elle pouvait apercevoir le lac presque gelé au loin. Une demi heure passée, elle décida d'aller manger. C'est lorsqu'elle remarqua son professeur de Défense contre les forces du mal qu'elle se rappela qu'elle avait un cours particulier avec celle-ci dans une heure.
Brook s'empressa de rejoindre la table des serdaigles où se trouvait son groupe d'amis puis avala à toute vitesse son repas. S'était son premier cours particulier, elle ne voulait surtout pas arriver en retard. La bleu et bronze remonta aussitôt dans le dortoir chercher son manuel et sa nouvelle baguette pour redescendre et traverser une nouvelle fois le château.

La jeune fille arriva dans l'aile Ouest. Il ne lui restait plus de cinq minutes pour trouver la salle dans laquelle elle avait cours. Elle monta les interminables escaliers et arriva enfin dans le couloirs où les cours avaient lieu. Après avoir passé sa tête à l'entrée de chaque salle, elle arriva enfin à destination légèrement épuisée.
Son professeur se tenait au milieu de la pièce où toutes les tables avaient étaient installées dans le fond. La jolie brune frappa à la porte et sourit à la jeune femme avant de la saluer.

"Bonjour professeur, j'espère que je ne suis pas en retard ?"

Brook déposa ses affaires sur un des pupitres au fond de la salle puis observa Mlle Boccini attendant le début de son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Megan K. Hayajân, Jeu 18 Déc 2014 - 23:17



-Un entrainement particulier-




____________________

En attendant la jeune fille, j'allais fouiller dans les placards de la salle de classe. Tout dans ce château était poussiéreux et ancien, mais je suis presque persuadée que c'est ce qui faisait tout son charme. Enfin, un coup de balais n'avait jamais tué personne. Mais cela serait peut être long de balayer tout Poudlard... La question était à étudier. Dans tous les cas, je trouvais sur les rayons d'une étagère un vieux manuel de Défense Contre les Forces du Mal. Comme quoi le hasard faisait bien les choses. Je l'essuyait du bout des doigts avant de l'amener avec moi pour le consulter brièvement. Il pourrait peut être m'être utile dans les minutes à venir.
 
Soudain, un bruit de pas de plus en plus appuyé se fit entendre dans le couloir, avant qu'une jolie jeune fille brune au regard timide ne pénètre dans  la salle. Elle prit presque aussitôt la parole.

"Bonjour professeur, j'espère que je ne suis pas en retard ?"

Je secouais la tête tout en la saluant et en lui assurant qu'elle n'était pas en retard. Après quoi je lui fis signe de s'asseoir où elle le pouvait. Je pris moi-même place sur le bureau en acajou. Cette salle était vieille mais, décidément, je l'aimais bien. Peut être pourrais-je trouver un moyen de l'exploiter ? Tout était possible, ici. Je l'avais compris depuis bien longtemps.

-Alors, miss Pierce. Y a-t-il un point de votre programme que vous souhaiteriez aborder en particulier ?

A vrai dire, si elle ne savait pas sur quoi elle avait besoin d'aide, ce cours ne servirait à rien. Le but du cours particulier était de revenir sur des points abordés en cours de manière plus personnelle et plus approfondie. Si il n'y avait rien à revoir, il n'y avait aucune raison de faire cours. 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Brook Pierce
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Brook Pierce, Ven 19 Déc 2014 - 14:51


~ Un entrainement particulier ~



Son professeur lui fit signe d'approcher et de s’asseoir près de la table face à elle, ce qu'elle fit de suite. Elle regarda un long moment la pièce dans laquelle elle se trouvait. Tout avait l'air si vieux et poussiéreux. Enfin, elle était là pour travailler ! Elle observa de nouveaux la jeune femme qui se trouvait face à elle. Souvent elle avait rêvé d'être à sa place. Plus tard, elle voulait devenir professeur. Elle finit par redescendre sur terre lorsque Mlle Boccini prit la parole.

"Alors, miss Pierce. Y a-t-il un point de votre programme que vous souhaiteriez aborder en particulier ?"

Brook réfléchit quelques instants. En effet, elle avait du s'absenter ces derniers jours et n'avait donc pas pu participer au cours de défense contre les forces du mal. Heureusement, sa meilleure amie lui avait légèrement expliqué quelques trucs, mais elle préférait revoir tout cela avec son professeur. Après tout, les examens finaux approchaient et elle ne voulait pas échouer. Elle se racla la gorge et répondit d'une voie presque timide.

"Et bien, comme vous avez pu le constater, je n'étais pas présente au cours précédent pour des raisons personnelles. J'ai entendu dire que vous aviez travaillé sur les défenses métamagiques. J'aurais voulu que vous m'expliquiez brièvement ce que c'est et m'éclairiez sur la pratique de celles-ci."

Des "raisons personnelles" avait précisé la jeune sorcière. Entre son frère qui commençait à faire n'importe quoi au ministère et sa mère qui elle coulait de plus en plus, elle avait demander à rentrer chez elle quelques jours le temps de trouver une solution. Cependant, elle ne supportait pas de louper ses cours et essayer de les rattraper du mieux possible.
Lors du discourt de son amie, Brook avait réussi à retenir deux formules: #Lumos Maxima et #Protego Retardum. Cependant, elle n'avait aucune idée de ce que ces deux sorts venaient faire ensemble. Elle saurait ça bien assez tôt. Comme d'habitude, la serdaigle préféra se taire plutôt que de raconter des bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Megan K. Hayajân, Ven 19 Déc 2014 - 16:36



-Un entrainement particulier-





____________________


Visiblement, Brook savait de quoi elle voulait parler, puisqu'au moment où je parlais, son visage s'éclairait et une mine déterminée s'appliquait sur ses traits. Tant mieux, l'envie d'apprendre était la clef de la réussite. Je la regardais tranquillement. Comme à mon habitude, en réalité, j'essayais de lire ses pensées. Je n'étais pas legilimens, loin de là, mais il était plutôt facile de voir sur le visage de quelqu'un si oui ou non il était intéressé par ce que je disais. 

"Et bien, comme vous avez pu le constater, je n'étais pas présente au cours précédent pour des raisons personnelles. J'ai entendu dire que vous aviez travaillé sur les défenses métamagiques. J'aurais voulu que vous m'expliquiez brièvement ce que c'est et m'éclairiez sur la pratique de celles-ci."

Ah... Oui, possible. En réalité je faisais cours à six niveaux d'élèves, en effet, ils ne commençaient la Défense Contre les Forces du Mal qu'en seconde année. Cependant, les noms et les visages étaient bien trop nombreux pour que je sache qui était oui ou non présent. Surtout que je ne connaissais pas du tout Brook, à contrario de Violaine ou de Spencer, où là, je remarquais immédiatement leur absence. Cependant, et bien, si elle avait loupé le cours, je me faisais un devoir de le lui faire rattraper... Et donc je pris la parole d'une voix fluide et claire.

-Très bien. Pour faire simple, la métamagie, c'est le fait de modifier les effets d'un sort en ajoutant des particules nommées "mot clé". Les particules existantes sont : Estompio, Minima, Retardum, qui sont plutôt faciles à maîtriser, Condicionalis, Maxima, Reversus, qui ne sont pas de votre niveau mais environ de celui d'un élève diplômé de mention E.E, et enfin  Multiplicare, Continuate et Imagonem, qui sont de mon niveau, soit un bon Optimal. Je marquais une pause pour lui laisser le temps d'assimiler tout ça. Avez vous une idée de l'effet que ces particules peuvent avoir, sur un #Protego par exemple ?

Après les questions, je lui ferais sans aucun doute pratiquer la métamagie. C'était vraiment important que mes élèves arrivent à maîtriser ces techniques puisqu'ils les retrouveraient certainement lors de leurs ASPICs, qu'il s'agisse de l'évaluation théorique ou pratique. La Métamagie était vraiment dure à assimiler de suite, il serait donc normal que Brook est à faire plusieurs essais pour le réussir. 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Brook Pierce
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans l'aile Est

Message par : Brook Pierce, Lun 22 Déc 2014 - 14:58


~ Un entrainement particulier ~



Elle espérait une réponse positive de la jeune femme, après tout, elle refuserait peut être de répéter une seconde fois son cours pour une seule élève. Après un long moment de réfléxion, son professeur finit par lui répondre d'une voix forte et claire.

"Très bien. Pour faire simple, la métamagie, c'est le fait de modifier les effets d'un sort en ajoutant des particules nommées "mot clé". Les particules existantes sont : Estompio, Minima, Retardum, qui sont plutôt faciles à maîtriser, Condicionalis, Maxima, Reversus, qui ne sont pas de votre niveau mais environ de celui d'un élève diplômé de mention E.E, et enfin Multiplicare, Continuate et Imagonem, qui sont de mon niveau, soit un bon Optimal. Avez vous une idée de l'effet que ces particules peuvent avoir, sur un #Protego par exemple ?"


Brook essayait de se concentrer du mieux qu'elle pouvait pour retenir un maximum de choses. #Protego, "mots clés", "modifier les effets" ? Elle se rappeler des deux formules que son amie lui avait cité: #Lumos Maxima et #Protego Retardum. Elle réfléchit quelques instants, observant toujours son professeur. Elle savait que si l'on rajoutait "maxima" au sortilège #Lumos, celui-ci était amplifié. Après quelques secondes, elle finit par donner son hypothèse.

"Je pense que, comme vous l'avez dis, cela modifie les effets du #Protego. J'ai entendu parler du #Protego Retardum, je ne sais pas trop ce que ce sort produit mais je suppose que le Retardum doit retarder les effets du #Protego tout comme le #Lumos qui s'amplifie si l'on y ajoute Maxima..."

La serdaigle regarda Mlle Boccini un peu confuse. Elle ne savait pas trop si elle avait était claire et avait peur d'avoir dit une bêtise. En tout cas, la jeune fille espérait qu'elle la ferait pratiquer même si elle était plus douée dans la partie théorie, ce qui était plutôt rare pour une fille de son âge. Elle espérait même avoir des devoirs écrit a chaque fin de cours. Ses amis disait souvent qu'elle n'était pas "normale". Cependant, la pratique ne la dérangeait pas pour autant et elle devait bien s'entraîner !
Revenir en haut Aller en bas
Annabeth Pride
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


RP Annabeth

Message par : Annabeth Pride, Sam 31 Jan 2015 - 12:47


[HRP: Le sujet date de plus d'un mois, nous nous autorisons donc à l'utiliser.]



[RP avec Myosotis Aavery]



Annabeth était là, plantée devant un miroir, les yeux fermés. Le rythme des secondes passant plus vite qu'elle ne le voulait lui faisait perdre toute notion de raison. Alors, oui, Annabeth était là, dans ces toilettes aussi détruite qu'elle. Tableau pathétique, elle en riait. Pourtant, en ce moment précis elle avait l'impression que rien ni personne ne pouvait l'atteindre ; que ses paupières closes étaient un rideau d'insouciance devant le soleil incandescent qui lui brûlait encore et toujours la peau.
Elle pensait, et pensait, ne pleurant jamais. Elle s’apitoyait pas sur son sort, elle se demandait juste, pourquoi ? Parce que, répondait-elle inlassablement, c'est moi. Elle, oui, Annabeth Pride, la si inadaptée Annabeth Pride.
Elle comptait les battements de son cœur, pour être sûre qu'il était bien là. Enfermée dans sa propre âme, enfermée dans ses propres désillusions. Puis, soudain, elle entendit sa propre arrogance lui dicter avec circonspection : « Ne répudies-tu pas ta propre faiblesse plus encore que celle des autres ? » Oui, c'était vrai.
Alors elle ouvrit ses yeux, s'observa dans le miroir en face d'elle, et se félicita de n'avoir pas encore croisé le fantôme qui hantait habituellement ces toilettes. Elle observa sa montre gousset qui paraissait couler le long de son cou pour aller se noyer sous sa chemise, et décida qu'elle avait encore un peu de temps.


Édit Luke : Bonjour Annabeth. Conformément au Règlement RPG il est interdit de poster dans un sujet non libre. Je déplace donc votre RP. Merci de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Aeden Snow, Mer 4 Mar 2015 - 23:30


HRPG :
 

RP avec PNJ

L'aile Est du château était le seul endroit où aucune cheminée ne venait réchauffer l'air ambiant. Du moins, c'était le seul endroit qu'Inis ait trouvé qui ne dégage pas une chaleur réconfortante (pour les autres...). La jeune Tchèque parcourait ce couloir aux courants d'air glacés avec délectation, elle qui aimait tant le froid, sans se trouver ennuyée par de quelconques élèves venus passer le temps. La température devait sans doute avoir éloigné les fragiles petits étudiants, ce qui convenait parfaitement à la Serpentard. Errant sans but précis à travers la galerie déserte, Inis lançait des coups d'oeil mornes par les hautes fenêtres à ogives qui courraient le long de la paroi de pierre sombre. Au dehors, le parc était plongé dans la pénombre. Une nuit pluvieuse s'était abattue sur le château, tant et si bien que personne ne s'était risqué à mettre le nez à l'extérieur. Inis ne distinguait que les faibles lueurs qui émanaient des serres et de la cabane de la garde-chasse, ainsi que le miroitement des gouttes, éclairées par la lune apparaissant faiblement à travers les rideaux de pluie, qui tombaient en cascade sur le lac Noir.

Les pensées de la jeune fille vagabondèrent vers la surface troublée de l'étendue aquatique, lorsqu'elle repensa à la chasse sous-marine qui avait eu lieu quelques jours plus tôt entre elle et la préfète de Serpentard. Elles avaient tenu bon, elles avaient été chanceuses, et avaient fini par capturer un splendide hippocampe sauvage de la taille d'un cheval adulte. Le zoo pouvait à présent se délecter de nombreuses créatures fantastiques, grâce à tous ceux qui avaient apporté leur part de travail, et Inis n'était pas peu fière lorsqu'elle pensait aux quelques spécimens qu'elle avait elle-même contribué à capturer.

Soudain, derrière elle, la jeune Serpente entendit un très léger bruissement, comme un simple souffle d'air qui lui aurait murmuré à l'oreille. Se retournant vivement, elle découvrit un fantôme qu'elle n'avait jamais vu dans l'enceinte du château, mais qui pourtant se tenait droit comme un I, devant elle, ne semblant pas avoir envie de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Dans l'aile Est

Message par : Fantôme de Poudlard, Sam 7 Mar 2015 - 14:20


Héhé ! Amadeus aimait tellement la liberté accordée aux fantômes ! Traverser de salles en salles sans avoir à ouvrir une porte, semer la zizanie sans se faire remarquer, surveiller les fats et gestes de chaque personne de ce château sans qu'on y trouve rien à redire ! Pour le défunt Serpentard, la vie de spectre, c'était le top. Oui, bien sur, parfois le doux goût d'une tarte à la mélasse lui manquait, où l'arôme du café, ou les pastilles de gerbes si doucereusement réputées... ! Mais Amadeus avait connu tant de malheurs dans sa vie d'avant que cette nouvelle forme le contentait ! Et puis, certains de ses camarades fantômes étaient forts amusants ! Le petit Peeves, par exemple ! Un vrai bout-en-train ! Amadeus ne s'entendait pas très ben avec le représentant de Serpentard... En réalité, il n'avait jamais compris pourquoi il avait été réparti là-bas ! Non pas qu'il ne s'y était pas plu, bien au contraire, les gens y étaient adorablement fourbes et narquois, mais il était presque sur que la bonne volonté des jaunes et noirs lui aurait plu d'avantage !

Il arpentait en cette nuit les ailes glaciales du château, qui lui rappelait la vieille époque des cavalcades dans les cachots, des cours de Potions, de la Salle Commune, aussi ! Tendant doucement la main devant lui, Amadeus traversa la flamme orangée d'une torche. C'était  simplement cela qui lui manquait, au fond. Les sensations. Héritier tchèque d'un grand potionniste et d'une professeur d'Histoire de la Magie, il avait toujours été bercé par la magie et par ses intérêts : modifier les sensations. En être privé le rendait incertain, parfois abrupte et agressif, mais la plupart du temps mélancolique. Clip, clap, clap. Clip, clap, clap.  Quelqu'un approchait.


-Un air hautain... Un regard perçant... Une moue boudeuse... Pas besoin de jeter un œil à ton blason pour te savoir Serpentard, petite.

L’ectoplasme ricana. Il la dérangeait visiblement dans sa petit promenade, promenade qui ne la mènerait pas loin. En réalité, les élèves des autres maisons ne se plaisaient guère, dans cette aile du château inondée par les courants d'air et les souffles obscures. La tête haute, les bras croisés, Amadeus s'exprima, laconique :

-Alors ? Tu es ?
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Dans l'aile Est

Message par : Aeden Snow, Lun 16 Mar 2015 - 14:06


L'être translucide interpela Inis sans démontrer la moindre gêne. Visiblement, la Serpente intéressait le fantôme, pour une obscure raison que lui seul connaissait. En temps normal, il fallait courir après les défunts pour obtenir un semblant d'attention de leur part, mais pas celui-ci. Il regardait de toute sa hauteur la Pragoise et la dévisageait avec insistance tout en lui demandant qui elle était. Pourquoi voulait-il donc le savoir ? En quoi cela le concernait-il, ou l'intéressait-il seulement ? Décidant de ne pas se montrer irrespectueuse envers un être dont elle ne savait rien, Inis lui répondit poliment.

- Je m'appelle Solem. Inis Solem. Et vous êtes ?

Même si le fantôme avait vécu au temps des aïeux de la jeune Tchèque, le nom de Solem ne lui dirait probablement rien, puisqu'elle avait été adoptée. Et il n'y avait pas la moindre chance pour que son père adoptif, un Pragois de souche, ait jamais mis les pieds en Écosse... Peut-être ce fantôme s'ennuyait-il et n'avait-il engagé la conversation que dans le but de se changer les idées ? Cela ne devait pas être drôle tout les jours d'être bloqué dans un corps sans espoir de s'en aller pour de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans l'aile Est

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 17

 Dans l'aile Est

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.