AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 18 sur 20
Dans l'aile Ouest
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor

Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Ven 19 Jan 2018, 22:06

C'était le vieux port qu'elle avait détruit, d'une simple pensée dans la tête. D'une simple idée qui avait germée dans son esprit comme une fleur au petit printemps, le matin très tôt. Là où tout est encore frais. Arrosé par la nuit douce, bain de saison - à minuit. Le vieux port antique, c'était comme ça que les élèves l'appelaient en passant devant. Avec ses larges colonnes gréco-romaines. Le point de fuite à peine millimétré, car pas encore une technique assez affinée pour l'époque.

Des couleurs passées et ternes comme une mauvaise pâture. C'était de mauvais, très mauvais goût. Vraiment. Et les voyageurs qui se disent les adieux, niaisement. Surtout ceux-là, le vieux père et sa belle-fille qui, entre les mains de son mari, tend un mouchoir au seul bout de famille existant. Il y avait un marchand aveugle, qui avait fini pendu par les pieds. Et puis, un grand général de l'histoire qui, par un après-midi d'été, avait été dégradé et réduit à l'état de mendiant, demandant l'aumône dans un coin aussi touristique que fréquenté qu'est le port, où quelques passants ont pitié de lui après avoir vu partir un proche.

Elle n'avait même pas contrôlé sa main
le sortilège l'avait coupé net.
Et c'était un
bon choix.

- Tu as fait, ce qu'on appelle, une redevance à l'Esthétique artistique.
Tous les vrais noms de la peinture te remercieront dans ton rêve, cette nuit.


Fouillant dans son sac, il en ressortit une fiole d'encre verte. « Un p'tit coup de neuf à celui-là ? » C'est à dire que la prairie n'était pas un parjure. Simplement, elle pouvait être rénovée comme le font ces perchistes le long d'une cathédrale. Il fendit l'air de sa main droite en y versant le flacon sur la toile, et puis, de sa main gauche il avait sorti un mouchoir blanc et propre comme l'ex belle-fille sur l'autre toile arrachée. Ou comment rendre une peinture traditionnellement classique abstraite.

Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Josephine Campbell, le  Lun 22 Jan 2018, 15:24

Pourquoi, lui avait elle posé la question directement ? Comme s'il était dans sa tête et qu'il saurait lui apporter une réponse sans doute?!
Pourquoi avait-elle fait cela ? Peut-être parce qu'on fond d'elle, elle en avait toujours eu envie. Mais jusque-là, cette envie n'avait jamais fait parler d'elle, se mêlant aux autres et attendant sagement son jour de gloire qui venait enfin d'arriver.

Pourtant, il n'y avait pas eu de signe avant-coureur. Juste une envie de sécher un cours et d'aller se cacher avant qu'on ne la surprenne. Elle était passée par là par hasard et s'était laissée allée aux paroles d'une personne qu'elle connaissait très peu. Pourquoi est ce qu'elle l'avait écouté ? Pourquoi n'avait-elle pas dit non ?

- Tu as fait, ce qu'on appelle, une redevance à l'Esthétique artistique. Tous les vrais noms de la peinture te remercieront dans ton rêve, cette nuit.


Peut-être pour cela tout simplement. Parce qu'il n'avait pas tors ! Pour une fois que quelqu'un était du même avis qu'elle.

-Un p'tit coup de neuf à celui-là ?


Il avait sorti de son sac une fiole d'ancre verte qu'il jeta aussitôt sur une toile représentant une prairie, absente de tout être vivant. Sa petite touche personnelle avait soudainement changé l'esprit du tableau. C'était plus dur, plus violent... Des sentiments très forts qui sans doute n'avaient jamais été sollicités par l'artiste qui avait voulu exprimer quelque chose à travers cette œuvre, mais pour lequel il avait complètement échoué.

Elle était restée immobile. Et le regardait faire. Elle comprenait ce qu'il faisait, mais ne savait pas si elle devait se laisser entraîner là-dedans. Pourtant, c'était déjà trop tard...

- Est ce que... on doit faire ça ?

Soubresaut de sa conscience peut-être. Dernier rempart avant l'inéluctable.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Mar 23 Jan 2018, 22:19

Il y avait mis tout son cœur. Toute son énergie interne compressée dans cette encre verte. Vert comme la nature. Vert comme la création. Vert comme le dragon. Comme l'innocence. Le bonheur. L'espoir surtout. Vert comme la maladie. La mort et l'envie. Vert comme la beauté du ciel. Vert comme l'orange immature. Vert comme cette jeunesse — croyance seulement perdue dans les limbes sempiternelles de la vie sociale. Vert comme la peur de l'éphémère. La peur du temps présent. Et du passé, figé. La peur du temps. Vert comme les anges et l'immortalité.

Mais elle, elle hésitait encore. Comment pouvait-on seulement résister à ça ?
La tentation est trop bonne. C'est un vice, qu'il faut satisfaire.
C'est le seul moyen de s'en délivrer.

Elle hésite.
Elle résiste encore.
Mais son âme en sera
malade à force de languir
ce qu'elle s'interdit.

- Evidemment ! c'est un incompréhension
dans le couloir vide, avant de la rassurer.

« ça fait partie intégrante de l'oeuvre. Le spectateur, le public — nous — en faisons partie. »
C'est en rajoutant ce que l'on ressent sur la toile
qu'on trouve le moyen d'exister.
De s'exister.
Subsistance
par l'art.


Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Josephine Campbell, le  Lun 29 Jan 2018, 09:47

- Evidemment !

C'était aussi simple que ça. À quoi bon se casser la tête au final. Peser le pour, le contre. Réfléchir. Penser. Et si tout, simplement, il ne suffisait pas de faire. Faire ce dont on a envie. S'abandonner à ce qu'on a toujours désiré.

- ça fait partie intégrante de l'œuvre. Le spectateur, le public — nous — en faisons partie.

Faire partie de l'œuvre. Mettre du beau dans quelque chose qui ne l'est pas et qui nous fait grimacer à chaque fois que l'on pose ses yeux dessus. Elle savait qu'elle n'avait pas le droit. Que ce qu'ils faisaient étaient interdit. Mais il venait d'implanter en elle une graine. Un quelque chose qui commençait à germer.

Elle les avait toujours dérangées ces toiles. Toujours.

Elle posa son sac sur le sol et sans dire un mot en sorti un tube de peinture. Du rouge. Puis un pinceau...

Elle avait toujours son matériel sur elle. Surtout, lorsqu'elle projetait de sécher les cours. Normalement, tout cela finissait sur une toile vierge pour donner la vie. Cette fois-ci, ces outils allaient lui servir à redonner la vie.

Elle plia un parchemin en quatre et visa une partie de son tube de peinture dessus. Puis elle se mit aux côtés du jeune homme, juste en face d'une peinture représentant un manoir perdu dans un champ.

- Je veux en faire partie.


Puis elle donna le premier coup de pinceau. Elle pensait que cela allait être dur. Mais non. Une fois qu'elle avait commencé, elle n'arrivait plus à s'arrêter.

- J'ai d'autres couleurs et d'autres pinceaux dans mon sac, si tu veux...

Elle avait dit cela tout en restant concentrée sur ce qu'elle faisait. Elle n'avait pas décollé ses yeux de la toile. Il y avait encore tellement à faire.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Ven 09 Fév 2018, 21:28

Il y avait tant à faire. Un discernement d'émotions, parmi les œuvres. De par la nature, l'esthétisme artificiel de la main humaine : quelle belle gangrène ! Les couleurs d'abord, et toute leurs significations. Presque infinies, comme une berceuse qui nous baisse dès la naissance et jusqu'à la mort. Le rouge pour l'amour et le sang, donc la haine et la colère. Le plus contradictoire sûrement. Le vert pour l'espoir ou la maladie, encore une. Le bleu comme la dépression ou le ciel qui s'en tamponne. Le jaune comme le bonheur, le soleil. Et puis le rose, les dérivés orangés, marrons, un peu plus clair et leurs pastels. Et puis les teintes de gris, qui font percer le mystère qu'est la vie.

Il y avait aussi... dans les gestes
des coups abrupts et d'autres
plus délicats, comme des croches
énervées et pointées
et puis un legato
qui s'abat mollement
sur la toile.

L'outil en main
artifice
de l'artifice
de l'Homme :

- C'est comme un taille-crayon
d'écolier.


Et puis, soudain — l'embrasement. Les yeux émerveillés s'éparpillent en un millier d'étoiles-fusées. Elle y est arrivée, à passer le cap. Dépasser sa propre limite. Sa propre frontière dictée par une morale pré-établie qu'on nous bourre le crâne avec des mots en forme de pilules décapantes. Le courage d'un soldat qui déserte. Savoir être honnête, c'est savoir ne plus imposer de limites.

Un rire aux éclats
qui parcourt longuement
le couloir.


- C'est ça ! Exactement ça !!!

Un sourire
qu'il arbore
par tendresse
un amour
propre peut-être ?

pour la nouvelle artiste
il observe.

- Surprends-moi...

Tendrement
l'objet
de sa
pensée :
une vilaine
noirceur.


Shae peut commencer à intervenir dès que possible.
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Josephine Campbell, le  Lun 19 Fév 2018, 09:52

Se laisser emporter par un, je ne sais quoi. Quelque chose qui vous laisse le choix, qui vous laisse libre de faire tout ce que vous souhaitez. Il n'y a plus de limite, plus de barrière, plus de peur, plus de pensée.

C'était sans doute sa naïveté qui la conduisait à cela et il y avait également une grande force de persuasion de la part de son acolyte. Pourtant, il ne l'avait pas obligé et ne lui avait pas mis de couteau sous la gorge. Il avait seulement réussi à trouver les mots. À trouver la faille et s'y insérer l'air de rien.

Il voulait être surpris. Elle doutait que cela puisse être possible.

Jusque-là, ses dessins et sa peinture ne surprenaient personne. Pas les érudits en tout cas. Elle voulait en faire sa profession plus tard, mais son travail n'avait pas l'air de sortir de l'ordinaire. Son professeur lui avait dit qu'il y avait encore beaucoup de travail. Il avait sûrement raison. Mais même après cela est ce que son œuvre aurait une quelconque valeur ? Est ce qu'elle pourrait en faire quelque chose? Elle en doutait de plus en plus.

Pour le moment, elle ne s'était contentée que de reproduire le plus fidèlement possible ce que ses yeux voyaient. Mais peut être que pour une fois, elle pouvait essayer autre chose. Laisser agir ses mains comme bon leur semblait. Se contenter de ce rouge, en recouvrir une partie de la toile, se laisser aller à des formes tout droit sorti d'un recoin de son esprit.

Elle jeta un coup d'œil à la toile de son voisin. Ce qu'il venait de faire, c'était tout nouveau pour elle. Magnifique.

- Apprends moi.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Mar 27 Fév 2018, 22:20

Il s'insinue dans les moindres recoins comme une poussière d'étoile. Un parano en boîte. Un grain de sable sous l'ongle qui craque. La langue claque. L'esprit lâche. Les mains, elles, jouent devant lui. Un air de piano. Sourire qu'il ne peut effacer. L'ombre d'une maladie aux aguets. La folie s'en empare comme on touche à un rêve de ses doigts empalés. Et puis, il faut se laisser emporter par l'instant. Exprimer ce qu'on voit. Et se laisser guider par le trois mâts de nos bras.

- Faut que ça sorte de tes tripes.

Faut que ça vibre
que ça soit poignant
comme un coup de genou
dans le bide

tout pareil.

L'art, ça se décide pas.
C'est pas contraignant
où quand c'en devient
faut s'y méfier

c'est une erreur
d'aliéné.

Un grain de folie, ouais
c'est important.


Ça se vomit
comme un lendemain
de soirée
pas frais.

Y'en a des masses
qui l'ont recraché
sur des pans de mur
entiers.

A l'improviste
mi-mou
mi-dur

un caillou
mielleux

parfois
recherché.

S'laisser perdre
par l'envolée du pinceau

et puis se faire caresser
le crayon
pour le dessin.

Tout dépend de ce qu'on veut
faire ressortir.

Ici la passion
équivoque
presque mortelle

qui s'élance
à l'équinoxe.

L'absurdité
au bout
des doigts :

- C'est... une part de toi que tu dois centrer sur une toile.
Le règne d'un traumatisme passé
qui se dissout un moment.

Du bleu profond
Une croix
et deux yeux de chat
crevés


— sur ce portrait de moines.

Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Shae L. Keats, le  Mar 06 Mar 2018, 23:40

LA Lïnwe.

Le ciel a l'air si pâle aujourd'hui. Les oiseaux ressemblent à des taille-crayons d'écolier, il y en a qui bossent et qui trépassent sous les bouquins de plus en plus lourd. Y'en a d'autres qui rêvassent entre deux cuites et un oreiller. Sourd, tu n'entends pas les conn*ries qui marchent au gré de tes pas. Tu fais ta ronde habituelle de la journée, ça t'arrive de recadrer comme il faut un tableau parce que t'es un poil parano à l'idée d'être bancal.e. Parfois même tu laisses un balai voler.

C'est comme un moyen de se renfermer sur soi-même. S'auto-priver des accessibilités que l'on possède. Ici, prison d'encrier. Tu préfères t'enfoncer une plume dans le pied ou dans l’œil, quitte à ressembler davantage à Œdipe qu'au Chapelier Fou.
Y'a des jours où tout semble
si absurde et si
évident.

Un bruit de couloir te laisse entrevoir
une jambe puis
deux
tu prends un virage
et comme si c'était prédestiné
tu trouves ta progéniture spirituelle à tes pieds.

Qu'est-ce que ton stagiaire fout ici ?
Deux étudiants qui se prennent pour un Pica-sky.

destruction du patrimoine.

T'avais pas l'âme pour les punir. Mais en même temps, c'était de la dégradation de matériel. T'avais une école à garder sous la main. Il y a l'irlandais qui jure à l'innocence - Oh Leo. C'est pas moi, c'est elle. J'ai tout vu. et ça te fait sourire de voir cet enfant sur la bonne voie, le pinceau encore à la main. Tu te dis que t'y es peut-être pour quelque chose.

vous deux, avec moi dans mon bureau. un peu abrupte, mais tu leur laissais pas vraiment le choix
et c'est pas comme si t'allais engueuler ton fils.
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Ven 09 Mar 2018, 20:33

Un regard
des paroles
un instant de
-promesses
incessantes

avant que tout bascule.


Il était là, un pinceau bleu à la main. Montrant l'exemple comme l'abîme de sciences. Abbé Lïnwe qui récite quelques croyances artistiques. C'est avant le plaisir de vivre, ou l'espoir de pouvoir exhiber ses sentiments. Un cœur mis à nu. C'est créer l'immortalité. C'est... un peu comme un nouvel aperçu, le métier du tatoueur - sur ces bêtes objets. Et c'est au moment où tout semble plus pertinent, plus logique, plus discutable aussi et plus satisfaisant. Il y a comme une joie jouissive qui se propage jusque dans les narines. Des bouffées d'air enjoué - un clown souffle dans l'ombre, derrière eux.

Et c'est à ce moment précis que le monde bascule.
Les pas d'un char déjà connu
on part à la guerre
sans trop savoir
pourquoi
le doute
qui s'installe
et puis l'inévitable
chemin

au bout du chemin
la nouvelle porte

sans aucune issue
pour elle
un nouveau
port
pour lui.

Un regard en biais vers le.a concierge.
Quel drôle de nez.


'me suis permis de re-répondre !
C'est donc à Jo de répondre. (:
Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Josephine Campbell, le  Lun 12 Mar 2018, 20:49

Retard de malade mental... désolée...

Jo avait toujours essayé de reproduire à l'identique ou presque. Il y avait toujours un modèle, quelque chose sur quoi se baser. Il y avait très peu de prises de liberté. Ça pouvait sembler un peu bête, mais elle n'y avait jamais pensé. Elle n'avait jamais pensé aux possibilités qui pouvaient s'offrir à elle si elle contournait les règles qu'on lui avait toujours dictées. Pourtant, il n'y avait jamais eu de couteau sous la gorge ou de menace, si toutefois une envie folle de faire différemment lui avait traversé la tête. Alors pourquoi elle n'avait jamais franchi le cap ?

Elle buvait les paroles de son camarade comme si c'étaient des paroles d'évangile : sortir des tripes, une part d'elle à centrer sur la toile. Le rouge sur son pinceau avait pris le contrôle. Elle n'était plus maîtresse de ses doigts.

Et puis une voix qui brise le silence.

*Là, ça craint...*

-Oh Leo. C'est pas moi, c'est elle. J'ai tout vu.

Jo lance un regard en biais vers le garçon. C'est une plaisanterie ? Le professeur d'art contemporain se transforme soudainement en charlatan... Non, impossible...

Convocation dans le bureau de la concierge. Le remontage de bretelle et la punition vont être à l'ordre du jour. Ça va chauffer. Les doigts encore plein d'encre rouge, Jo baisse la tête toute penaude, prête à entendre la sanction.

Le garçon aux cheveux blonds n'a pas intérêt à se défiler. Il est hors de question qu'il rejette la faute sur elle. Il est tout aussi coupable qu'elle. Il ne ferait pas ça si ?

*Ben ce n'est pas ce qu'il vient de faire déjà?*
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Jeu 19 Avr 2018, 23:17

C'était comment déjà, d'avoir l'air coupable ? Comme une étrange comédie, il riait au burlesque. La bêtise. Oh, la bêtise humaine ! Au fond, il n'avait fait que moderniser un peu plus encore Poudlard. La belle robe qu'elle avait. En attendant la sentence, il observait son ami. La chance de connaître le concierge de l'école. Par contre, c'était pas son jour à la fille. Elle allait passer un mauvais quart d'heure, et au fond de lui, il en avait envie. Pouvoir rire aux éclats de ses propres non-actes. Salie par le bizarre, le mépris s'enfouit sous un innocent feuillage.

Il tire ses crayons
un à un
les pose sur la table
- armes du crime

fit-il en un coup de tête
désignant la pauvre fille
qui venait à peine de se découvrir
artiste -


qu'est-ce qu'elle avait pour sa défense ?
Un pot de peinture

rien rien d'autre
que sa propre culture.

Josephine Campbell
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Josephine Campbell, le  Mar 01 Mai 2018, 12:13

Des bêtises, elle en avait fait. Des pas bien grosses. Faire le mur, aller se servir dans les cuisines la nuit, personnaliser un tableau une fois aussi, bon là, on était plus dans l'appropriation que la personnalisation de toile... Elle n'avait pas fait que rajouter un papillon sur une fleur, la toile n'avait plus trop rien à voir avec ce qu'elle était au départ là maintenant... Bref, elle en avait fait... mais celle-ci c'était peut-être la plus grosse. Si son père l'apprenait... il allait la tuer...

En tous cas, pas de chance, elle venait de se faire prendre la main dans le sac. Le concierge n'allait sûrement pas être tendre...
Et puis lui à côté qui enfonçait le clou...

- Armes du crime

En la désignant de la tête...

*Non mais, il est gonflé lui!*

Petit coup d'œil vers le concierge, puis retour vers son collègue...

- Aussi bien les tiennes que les miennes, je te rappelle.

Assumer ce qu'elle venait de faire, pas de problème. Elle n'imaginait pas la punition qu'elle allait avoir... En espérant que ça ne soit pas aller se promener dans la forêt interdite la nuit...

Mais bon, l'essentiel là, c'est qu'il était hors de question que son camarade prenne la poudre de cheminette!
Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Lun 21 Mai 2018, 18:18

LA Lesha.

L'étudiant en cinquième année avait un malin plaisir à se délecter de la situation. En réalité, il n'aurait pas pu mieux tomber qu'avec le concierge, le Daddy depuis qu'il était arrivé ici à Poudlard. À la fin de sa première année, il avait eu peur de ne plus jamais le revoir. Mais au final, le karma avait plutôt bien tourné avec eux. Qui n'était pas le mieux placé que lu.a pour féliciter Lïnwe, engueuler Joséphine ?! Au fil de la conversation, le garçon étirait un léger rictus. Il aurait bien suggéré quelques punitions. Comme une pendaison par les chevilles, à l'ancienne. Ou repanser tous les tableaux de l'école ; après tout, c'était important de soigner le patrimoine de Poudlard. Il avait bien soumis quelques hypothèses à la Gryffondor qui l'avait écouté, naïvement. C'est qu'elle avait eu un fond beaucoup trop innocent, gentil et elle ne récoltait que ce qu'elle avait manqué.

- Miss Campbell, vous laverez tout l'étage, y compris mon appartement et ce, tous les samedis jusqu'à la fin de l'année. Le sang-mêlé approuva d'un signe de tête. C'est qu'il.le avait raison de reléguer certaines de ses tâches les plus fastidieuses, c'est à dire ménagères.

- J'en ai fini avec vous, vous pouvez disposer. Monsieur Felagünd, assis. fit-il.le avec un geste de la main. Le ton autoritaire, il avait comme un coup de pression - d'un coup, le garçon. Et si il allait passer un mauvais quart d'heure ? Sans déconner. Le concierge attendait que la Gryffondor sorte de la pièce pour parler.

Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Shae L. Keats, le  Jeu 31 Mai 2018, 15:34

Il y avait quelques difficultés à envisager de punir Lïnwe car le reconnaître trublion serait s'en qualifier soit même selon un vieil adage concernant la filiation des tares.
Alors il fallait trouver quelque chose tandis que l'un se déchargeait sur l'autre. Telle une tête qui ne revient pas au milieu de la foule qui devient porteur des griffes d'ours dont ont usés les autres. Et la bique émissaire qui ne dit pas grand chose si ce n'est rien qu'un souffle, un mouvement d'air commun à tous sans signification et qui n'attendrira pas lea concierge, ravi.e d'avoir un prétexte d'expier les fautes de son fils. C'est qu'il fallait protéger son front à ce gosse. Des mots tel que traître finissaient souvent par s'y inscrire trop rapidement.
Et l'adolescent de tout temps n'a jamais su être tendre.

Sanction énoncée parce qu'il en faut une alors autant palier à sa propre flemme en refilant le boulot ingrat qui m'est dû
Puis congédier la fille et garder le garçon
Parce qu'il y a nécessité de voir
alors que l'enfant-brûme semble avoir grandi de l'autre côté du masque sans le montrer ici, et feindre ne pas savoir
Presque sentir encore les mèches blanches enroulées autour des doigts.

Atteindre que la tempête rouge disparaisse pour laisser couler des mots, on ne sait pas lesquels, la narratrice a encore oublié le but premier de ce rp. Alors une fois l'autre sortie ça prend une gorgée dans une flasque et ça tend la flasque au gosse
pour pas changer les vieilles habitudes.
Toujours la faute des autres, iel les blâmerait plus tard. Un peu Choqué.e Déçu.e par le comportement de son fils
le tout mêler à l'admiration de l'autre enterré la journée.
Dans son fort intérieur, iel observait son protégé
les dents exposées en quatre-vingt-onze sourires.


Lïnwe Felagünd
Lïnwe Felagünd
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - 1/8 vélane


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Lïnwe Felagünd, le  Dim 03 Juin 2018, 12:41

L'échange est long, lié par l'attente du sermon. Lïnwe ne se sent même pas coupable, loin de là l'idée de se morfondre par son comportement. Pour lui, il a fait ce qu'il fallait. Il a su transmettre ses propres valeurs à une parfaite inconnue de maison. Il a su enseigner quelques mots comme on lui enseigne un cours de métamorphose ou un mauvais sort tard dans la nuit et perdu dans la forêt. Il a su tromper si facilement une élève - son esprit est tordu comme les dangereuses bifurcations qu'on prend sur la route. C'est un raccourci pour le voyage qu'il se promet. — Le tournant.

Non
il ne regrette rien
c'est un peu comme
un refrain

toujours la faute des autres
le père lui fait savoir
son avis sur
la situation

le fils baisse la tête
un instant

parce qu'il n'est pas sensé décevoir
son grand ami en face de lui.

Un moment de silence
comme un respect rédempteur

- une minute en or
pour la flasque tendue
qui sera vide
après quelques goulées.

Une grimace, la première fois.
Parce que c'est très fort, vraiment très fort.

Un truc costaud et pourtant, il s'habitue à la vodka depuis
quelques temps.

Regarder un instant l'appartement
au goût du propriétaire, l'Esthète prend le dessus :
Ça te plaît d'être à Poudlard ?

Une question qu'il aurait pu poser
il y a bien longtemps.

La deuxième gorgée sera
la bonne.


Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Shae L. Keats, le  Lun 11 Juin 2018, 00:36

Il n'y a personne autour d'eux, et c'est mieux sans public, sûrement réflexion un peu ironique face à une représentation si oedipienne du p.mère et du fils de nuit dans un couloir. Mais le tragi-comique et l'ironie ont toujours eu leurs places dans les parchemins froissés et recouverts de trois mètres de poussière.
Et le schéma reste le même, de la cime au racines, les synapses en moins selon les âges.
Grillées ou noyées dans l'alcool.

La boisson réchauffe l'intérieur vide, il n'y a dans le ventre que les quelques capsules qui entourent les quelques milligrammes de bonheur en poudre. Ou encore chasser le dragon. J'suis plus grand chose et lui non plus mais la barrière blque mais on ne peut pas dire, c'est trop tôt. Nous veut de la confiance avant et une forme de respect.
Alors la flasque ne change pas de main et la discussion se fait basique. Simple comme si
les neurones ne dansaient plus depuis longtemps.

Ça te plaît d'être à Poudlard ?

Oui.
Non.
Peut-être.
La rhétorique en panne comme tous les autres soirs
parce que la paille de riz arrête une seconde de remuer la poussière
pour que la vision redevienne nette.

Plaire.
J'crois pas savoir encore ce que ça veut dire, j'ai essayé en me concentrant mais je sais plus. J'ai su, j'en suis sûre, mais y a des moments où les anguilles de la dépression ça bloque la perception du passé. Et ne laisse plus que passer le mauvais
Frisson
Les chaussons.
Frisson
Les tâches de mûres.
Frisson
Les mains caleuses du menuisier.
Frisson
La pâte collante rosée.
Nausée.
La bile est expulsée au pied de la filiation
comme une vieille habitude de rendre son âme sur les gens
-dernier repas du condamné qui ne reste pas-
surtout lorsque qu'il n'y a plus rien à garder.

Alors ça déchire l'intérieur des côtes, ça s'essuie la bouche avec les mains et les mains dans les cheveux du fils.
Blanc sur blanc, on y verra plus rien.

Pas plus qu'ailleurs.
Et toi ?
Contenu sponsorisé

Dans l'aile Ouest - Page 18 Empty
Re: Dans l'aile Ouest
Contenu sponsorisé, le  

Page 18 sur 20

 Dans l'aile Ouest

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.