AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 20 sur 23
La terrasse
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard

Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Dim 20 Nov 2016 - 11:24


RP avec Ellana Lyan

Ce samedi matin-là, Peter se leva de bonne heure. Il était toujours surpris de voir comment il se levait toujours tôt le week-end alors qu'en semaine, c'était la croix et la bannière pour le sortir du lit avant dix heure ... Il se rendit à la grande salle, où il avala un rapide petit-déjeuner et puis, il prit la direction de Pré-au-Lard, car c'était jour de sortie pour les élèves du Collège. Il s'était vêtu d'une façon à la fois décontractée et très scolaire. Il portait en effet le pull et la chemise de l'école, mais avait laissé tombé la cravate et avait chaussé des baskets. Il avait conservé son écusson de préfet, chacun avait bien sa petite fierté !

Une fois sorti du Château, il se trouva dans une cohorte d'élèves se dirigeant vers le Trois Balais, le plus célèbre bar du village sorcier. C'en était presqu'un phénomène magique tellement ce bar avait une capacité à attirer tout qui était capable d'absorber une goute de bièraubeurre, une fois le soleil levé. Assez vite, le jeune préfet constata que la salle était déjà pleine, alors qu'il n'était même pas dix heure du matin.

*Regarde moi la bande de soiffards dont tu es responsable ...*

Stoïquement, Peter opta donc pour une solution plus agréable : la terrasse. Seules deux ou trois tables étaient prises sur l'espace qui séparait la rue principale de la façade de l'antique abreuvoir, Peter et Ellana pourraient donc y être tranquilles. De plus, même si l'été avait fait ses adieux quelques semaines plus tôt, la température avait résisté jusque là aux offensives hivernales. Peter s'assit donc à une terrasse et continua la lecture de "Moi le magicien", qu'il avait emprunté à la bibliothèque de l'Ecole, en attendant Ellana.

*Un jour faudra penser à acheter la collection complète !*
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Ellana Lyan, Dim 20 Nov 2016 - 12:19


Le soleil filtrant à travers la vitre ne m'avait réveillé un peu plus tard que ce que j'aurais voulu mais c'était à prévoir. Les journées étaient de plus en plus courtes et le soleil, de plus en plus paresseux, tardé à faire briller ses premiers rayons. Je m’habille assez rapidement. Je suis heureuse de pouvoir laisser pour une fois mon uniforme de coté, je m'habille simplement d'une petite robe noire, chaussent des talons assortis et sors un petit miroir de ma valise.

Je constate avec satisfaction que mes cernes sons beaucoup moins marqués qu'hier. Évidemment, tu dors tout de suite mieux quand tu rêves de ton petit préfet. Je coiffe doucement mes cheveux et finis par les nouer d'un ruban noir. J'ai l'impression d'avoir en permanence l'air d'une petite fille-modèle. Je ne me maquille pas, je ne le fais que quand ma mère me l'impose.

Finalement je descends déjeuner, mes talons claquant délicatement contre les marches des escaliers. Je ne mange que très peu. Mon estomac est noué par une boule dé d’excitation mêlée d'angoisse. J'avale un verre de jus de citrouille et sors du château. J'avance sur la route qui mène au village et finit par apercevoir le bar.

Vu la masse d'élève qui s'y presse je suppose qu'il doit être bondé. Zut, et moi qui hais horreur de cela. Je marche avec appréhension vers l'établissement mais le soulagement m'envahis quand je vois Peter assis à la terrasse. Elle est peut occuper et nous y serons tranquilles. J'arrive près de mon préfet.

-Bonjour Peter.


Je lui adresse un petit sourire. Il était une telle minute plus tôt absorbée dans le même livre que je l'avais vu lire hier à la table des serpentards. Je me demande quel est cet ouvrage qui le passionne tant. Pour ma part, il fut un temps où je lisais pour le plaisir mais je crois que la façon peu agréable dont j'ai été obligée par mes parents à avaler et étudier une quantité phénoménale d'ouvrage m'a peu poussée à considérer cette activité comme un loisir. Je l'envie si pour lui cela n'est pas le cas.

Je m'assieds en face de lui. Il fait frais mais la température est encore douce en cette période de l'année et rester sur cette terrasse n'est pas désagréable. Il faut dire que tu aurais même été jusqu’à rentrer à l'intérieur de cet endroit bondé que tu détestes pour parler avec lui ! J'ai tant attendu ce moment, j'aime vraiment beaucoup parler avec Peter et puis pour une fois que je n'ai pas de larmes sur les joues ou des cernes sous les yeux, autant en profiter.

C'est ton préfet ! Ton préfet ! Et certainement la personne qui se rapproche le plus d'un ami pour moi. C'est dire à quel point tu es seule ! Je fais taire un instant ma confiance pour ne plus profiter que du moment que je passe avec lui en cet instant. Je sais que comme tout, il est éphémère alors autant en savourer chaque minute.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Dim 20 Nov 2016 - 12:46


Finalement, Ellana avait fini par arriver. Elle était même pile à l'heure !

*Et ponctuelle avec ça !*

Peter referma instantanément son livre lorsqu'il l'entendit le saluer ! Il lui adressa un grand sourire. Il était content de la voir, il allait un peu plus apprendre à la connaitre et peut-être allait-il savoir qui étaient ses horribles parents qui lui écrivaient des lettres pareilles à celle qu'il avait eu entre les mains ! Heureux, il s’exclama :

- Comment vas tu ? Tu as l'air en forme ! Cette robe est superbe.

C'était vrai qu'elle était jolie dans cette robe dont le noir rappelait le très élégant ruban qu'elle avait mis dans ses cheveux d'un blond éclatant. Peter considéra la chance qu'il avait de passer du temps avec une aussi jolie étudiante et lui passa la carte de l'établissement qui se trouvait sur la table :

- Tiens, choisis ce que tu veux, c'est moi qui t'invite !

Comme d'habitude, Peter en parfait gentleman ne faisait pas cette proposition à la légère, il était hors de question pour lui que la dame paye, surtout étant donné le complexe qu'il avait développé concernant l'argent sorcier ...
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Ellana Lyan, Dim 20 Nov 2016 - 19:36


Peter referma son livre et me souris chaleureusement.

- Comment vas-tu ? Tu as l'air en forme ! Cette robe est superbe.

Je lui souris timidement. Évidemment, je dois avoir l'air bien mieux que d'habitude sans ma mine fatiguée. Comme quoi, une bonne nuit de sommeil… Eh bien, il aime ma robe, plutôt une bonne chose. On parie que tu va vite la remettre celle-là. Il faut dire que ma mère aime beaucoup me voir porter ce genre de tenue de petite fille BCBG. Elle ne me fait acheter pratiquement que cela. Comme s'il elle allait te demander ton avis. N'importe quoi.

Mon préfet me tendit la carte des Trois balais posée auparavant sur la table et parcouru la liste des boissons.

- Tiens, choisi ce que tu veux, c'est moi qui t'invite !

Eh bien, serais-je tomber sur un garçon galant en plus de cela ? Ce genre d'attitude ne m'étonne pas vraiment compte tenu du milieu dans lequel on m'a élevé mais je dois avouer que je ne m'attendais pas vraiment à ce que Peter fasse partie de ce genre de personne polie qu'on peut encore trouver à Poudlard.

Je dois dire qu'il commence vraiment à monter en flèche dans mon estime, il faut avouer qu'il y tenait déjà une bonne place grâce à son statut de préfet. Enfin, cela ne veut pas dire grand-chose, j'avais aussi beaucoup de respect pour Riri Vacuitas avant qu'il ne vienne se mêler de mes affaires en me lançant un sortilège qui m'a valu de terribles crampes à l'estomac ainsi qu'un vide dans mon ventre.

- Oui je dois dire que j'ai mieux dormi cette nuit si. Et merci beaucoup, je vais prendre une bièraubeurre pour ne pas changer.

Il n'y a vraiment qu'ici que je peux profiter de ce genre de boisson. Chez moi je suis tenue a l'eau avec parfois quelques gouttes de vin en entrée. Cela ne me dérange pas, je ne suis pas vraiment une fanatique d'alcool mais quand je peux profiter un peu. Je replie la carte et la dépose sur la table.

C'est vraiment une très belle matinée. Je ne pouvais pas rêver mieux. Je crois que Peter passe un aussi bon moment que moi et cela me réjouit. Plus le temps passe et plus je me dis que… STOP ! Calme toi ! C'est un préfet bon sang ! Et alors ? Est-il moins humain par ce qu'un insigne brille à son vêtement ?

Non, je ne suis pas d'accord. Il faut que je cesse de le voir comme un de mes supérieurs, c'est un ami. Un AMI ! Je souris à Peter. Contentes toi simplement de passer un bon moment dans ce cas… Pour une fois que j'écoute ma conscience.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Lun 21 Nov 2016 - 16:39


La jeune fille avait regardé la carte, mais pas longtemps, comme si elle savait déjà ce qu'elle allait prendre et qu'elle ne faisait que vérifier qu'elle n'avait pas envie d'autre chose.

- Oui je dois dire que j'ai mieux dormi cette nuit si. Et merci beaucoup, je vais prendre une bièraubeurre pour ne pas changer.

Il y avait nonante-neuf pourcents de chance qu'elle prenne de la bièraubeurre, Peter l'aurait parié. Les élèves de Poudlard ne déviaient, lorsqu'ils étaient à Pré-au-Lard, que très rarement de cette boisson. Alors que les adultes, eux, arrivaient souvent au comptoir en demandant tout un tas d'alcools divers et variés, les jeunes restaient en journée des incontournables de la bièraubeurre. Pendant qu'Ellana repliait la carte, Peter se demanda quelle âge elle avait exactement. Il avait assisté à sa répartition, c'était sur, mais il ne se rappelait plus quand.

*Oh ben tu n'as qu'à poser la question ! Ca lui fera un peu parler d'elle comme cela.*

- Très bien, ça fera deux bièraubeurre comme ça ! Excuse, moi, rappelle-moi un peu en quelle année tu es ?

Peter, qui ne s'était plus mis à la bièraubeurre depuis un temps certains avait décidé exceptionnellement d'y retourner histoire de faire bonne impression sur son amie. Il ne souhaitait pas passer pour un véritable trou dès qu'il passait l'enceinte de l'Ecole, qui plus est avec une aussi jolie demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Ellana Lyan, Mar 22 Nov 2016 - 20:32


La première vague d'élèves est arrivée dans le village et les rues sont fortement animées. Il faut dire qu'on ne nous laisse pas trop l'occasion de sortir du collège et cette opportunité était rarement délaissée par les élèves de Poudlard. C'est pourquoi, le village était aussi peuplé en cette journée pour la plus grande joie des commerçants. J'observe la rue regardant les sorciers passer en bavardant.

Bruits, rires, cris. Je suis heureuse de ne pas être au milieu de cette foule. Je me sens beaucoup trop vite oppressée dans ce genre d'atmosphère. Deux élèves s'embrassent soudain devant l'une des boutiques et je détourne les yeux. Les histoires de cœur sont bien trop compliquées et douloureuses pour moi. Je regarde mon poignet où est toujours marqué le mot « traîtresse » écrit par mes parents après qu'il ait appris que j'étais tombée amoureuse d'un poufsouffle sang mêlé.

D'habitude j'évite de porter des robes aux manches courtes de peur que quelqu'un surprenne les lettres gravées dans ma chaire. Aujourd'hui j'ai fait exception. Je ne vais pas moduler toute ma vie pour quelques lettres. L'histoire est révolue, elle appartient au passé même si je sais que jamais je ne pourrais vraiment oublier. Mes parents pensaient sans doute m'offrir une bonne leçon mais ils n'ont, malheureusement pour eux, réussi qu'à développer un sentiment de vengeance en moi.

- Très bien, ça fera deux bièraubeurre comme ça ! Excuse, moi, rappelle-moi un peu en quelle année tu es .


Eh bien nous voilà bien avancé. Il ne connaît même pas mon âge. Bon, au moins ça nous donnera un peu l’occasion de parler. Je ne sais pas vraiment quoi dire. Je ne suis pas douée pour les conversations quand il ne s'agit pas de blesser les autres. Je doute un peu.

- Eh bien j'en suis actuellement à ma cinquième année ici ce qui me donne donc 15 ans.

Voilà Peter, tu connais mon âge maintenant. J’espère que je ne te parais pas trop jeune. Trop gamine. Soit. Nous verrons bien, je ne peux pas changer mon âge de toute façon. J'ai soudain envie de lui parler. Pour lui dire quoi . Rien, tout. Juste parler. Discuter comme je ne l'ai plus fait depuis longtemps déjà. Simplement. Amicalement. Amicalement ? Oh tais-toi ! Je dis ce que je sais, que ça te plaise ou non. Je ne te n'ai rien demandé ! Ce ne serait pas drôle sinon… Tais-toi ! Tu veux que lui dise ? La ferme ! Aller, dans 3,2… SILENCE !!

Je ne veux pas y penser. Mes yeux cherchent les siens. Il a vraiment des beaux yeux, il… Je me donne une claque imaginaire. Si je commence à virer fleur bleue ça ne va vraiment pas aller. Gardons la tête froide et les pensées au sol. Je croise les doigts pour que l'alcool ne me fasse pas dire des bêtises car il faut se l'avouer. Je n'ai vraiment pas une bonne résistance à ce genre de breuvage. Si je recommence à pleurer devant lui je vais vraiment me sentir très mal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Mer 23 Nov 2016 - 10:55


- Eh bien j'en suis actuellement à ma cinquième année ici ce qui me donne donc 15 ans.

*Ah ben voilà ! T'es bien avancé comme ça ... La conversation démarre à une allure folle, j'ai bien peur de ne pas suivre ...*

Effectivement, en entrée en matière Peter avait déjà connu mieux. Mais il ne se rappelait absolument pas en quelle année il avait du la voir se faire répartir. Elle avait un an et demi en moins que lui, qui était en dernière année ... Ce que c'était pénible d'être né fin d'année, cela forçait Peter à faire des calculs à chaque fois que quelqu'un lui donnait son âge. Toujours était-il que Peter recherchait désespérément, dans sa petite tête pleine d'eau, à faire rebondir la conversation :

- Ah oui, je me rappelle bien de ma cinquième année ... Ca va les cours te plaisent ?

*Oh non, seigneur ... Il recommence !*

Totalement désemparé par son incapacité à trouver de quoi lancer adéquatement la conversation, Peter s'était mis à lancer des coups d'oeil frénétiques un peu partout sur la table et sur Ellana pour essayer de dénicher un sujet de conversation qui leur ferait parler un peu plus d'eux. Ce fut alors que son regard se posa sur le poignet dénudé de la jeune serpentard, elle semblait y avoir une marque, comme une cicatrice ou une brûlure ...

*Bon sang, mais toutes les filles de ce bahutse sont faites charcutées ou comment ça se passe ?!*

En effet, Peter ne put s'empêcher de penser instantanément à Alice, qui avait une marque de brûlure à une épaule, ou à Niùt, qui portait sur son corps des marques de la violence de sa mère à son égard. Il envoya d'un seul coup valser la conversation plate qu'il avait contribué à lancé en s'exclamant d'un seul coup :

- Hé ! Mais c'est quoi ça ?! Tu t'es fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Izsa Hilswood, Mer 23 Nov 2016 - 13:42


RP avec Lizzie

A ce niveau de retard, dire que le mot retard est un euphémisme serait lui même un euphémisme


Il existe des sujets sensibles pour tout le monde. Peu importe qu'on sois moldu ou sorcier, jeune, vieux ou entre deux âges, homme, femme ou non-binaire, croyant, agnostique ou athée... Chacun a ses tabous, ses limites, ses petits interrupteurs à ne surtout pas actionner au risque de faire sauter les plombs. Izsa, elle connaissait plutôt bien les siens. Elle connaissait aussi ceux de sa famille, ceux de ses proches ou de certains amis.

Maintenant, elle en connaissait un chez Lizzie. Sa remarque d'à peine quelques mots la rendit furieuse.

- T’as cru quoi ? Que la rue c’était un nuage, la prison un cocon ? Que cette grossesse je l’avais prévue, histoire d’offrir à un gosse la voie royale pour ce monde de fous ? J’pense que t’as plus intéressant à f*utre que prétendre te soucier de sa santé.

Les mots avaient été assénés sans retenue, ils ne semblaient pas réfléchis. La morsure d'un chien acculé, attaquant à la hâte son agresseur. Immédiatement, la jeune femme réagit de la même façon. Difficile de garder la tête froide, et les mots sortirent à la hâte avant qu'elle ne les passe par le filtre du tact :

- J'me soucie pas de ta santé mais de celle de ton gosse. Son ton n'était pas élevé, ni même glacial. Presque ennuyé.

Lizzie pouvait faire le choix de ruiner sa vie, mais pas choisir de ruiner la vie de son enfant. Cette vérité était exagérée. Izsa se souciait de la santé de l'ancienne Poufsouffle. Prétendre l'inverse lui permettait juste d'essayer de lui faire bien plus mal. C'était un combat d'animaux blessés, d'une agressivité accentuée par leur souffrance. Il fallait vite achever l'autre.

Puis, la diplomatie revint dans l'esprit de la brune avec un temps de retard. Elle essaya de rattraper ses pensées.

- Écoute, Lizzie... L'ordre se fit dans son discours, elle abandonna le suspend. Je ne crois rien du tout. Je sais pas ce qui t'es arrivé.... et je ne te demande pas de me l'expliquer. J'en sais rien de tout ça. Allez, interrupteur, essayons de ne pas te toucher cette fois-ci. Le seul truc que je sais, c'est que l'alcool peut totalement dézinguer les fœtus.

N'empêche, elle savait maintenant que la grossesse n'avait pas été désirée. Izsa aurait bien aimé demander pourquoi sa colocataire n'avait pas avorté dans ce cas, mais -étrangement- elle sentait que ce n'était pas le bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Ellana Lyan, Mer 23 Nov 2016 - 15:41


- Ah oui, je me rappelle bien de ma cinquième année ... Ça va les cours te plaisent ?

À ton idée d'un sujet plus ennuyeux ? Les cours… Il doit en plus bien savoir que ce n'est pas facile pour moi. Il a bien vu la lettre que m'a envoyée mon père. Il sait quelle pression repose sur mes épaules et à quoi je suis contrainte chaque jour. Pour une fois que je suis un peu hors du château j’espérais que la conversation dérive sur un autre sujet que l'école mais bon.

C'est dommage, je suis sure que l'on pourrait parler de quelque chose de bien plus intéressant et Peter n'a pas l'air d'être un garçon ennuyeux ou obsédé par la réussite scolaire. Je m’apprête à lui répondre une banalité tout faire pour pouvoir détourner la conversation mais il me prend d'avance.

- Hé ! Mais c'est quoi ça ?! Tu t'es fait mal ?

Ses yeux fixent mon poignet d'un air surpris. Et ben voilà ! Zut, pourquoi faut-il qu'il voit ça. Ouais t'es pas qu'un peu dans la Mer**. Je vais lui dire. QUOI !? Tu es sérieuse . Tu ne l'as jamais dit. C'est le moment. Je demande à voir…

Alors que mon premier réflexe aurait été de cacher mon bras sous la table, de dire que ce n'est pas important. Je lève doucement mon poignet et le place devant mon visage pour lire une derrière fois le mot qui y est écrit. Un dernier instant avant de partager ce lourd secret qu'Albus et moi étions les seuls à connaître. Je pose mon bras sur la table paume vers le haut pour que Peter puisse lire.

- Je te raconte si tu me promets un de tes secrets en échange…


Je lui offre un petit sourire. Je lui dirais bien gratuitement mais je trouve injuste de devoir être la seule à parler de moi. Alors, s'il veut savoir, il va devoir lui aussi se livrer. Je ne veux pas faire la pauvre petite serpentard qui vient se plaindre de ses problèmes à son préfet. Si le temps des révélations est venue alors autant qu'il soit partagé.

- Tu as droit à une question,…  Je t'écoute.

Je sais je dois avoir l'air d'une gamine. Mais mon ton est sérieux et ma voix assurée. Peut-être est ce stupide comme idée ? De toute façon c'est tout ce que j'ai trouvé pour animer cette conversation qui versait dans l'ennui et la banalité. On verra bien. À la la, j'en connais une qui veut connaître les secrets de son petit préfet. Chacun ses techniques, non ? Pour une fois, je suis d'accord avec toi.

Reste à savoir si ça va marcher. Franchement, je pense qu'il pourrait bien rentrer dans ton petit jeu. Que penses-tu ? Moi, je ne pense rien, je te dis juste ce que TOI tu penses. Qu'est-ce que je pense ? Que ça va te faire de bons appuis si un jour tu dois le blesser. C'est horrible, non tu mens. Tu te dis aussi qu'il pourra te faire du mal inversement. Autre chose ? Oui, tu le dévores des yeux. Pfff.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Mer 23 Nov 2016 - 21:18


Malgré la gêne que pouvait représenter une difformité physique, Ellana posa de bon coeur son bras sur la table, en ouvrant la main, de façon à ce que Peter puisse bien voir. Le jeune préfet de serpentard ouvrit des yeux ronds lorsqu'il vit enfin la marque dans son entièreté. Sur tout son poignet, on pouvait en effet lire le mot "traitresse", écrit de façon bien distincte à même la chair de la pauvre fille.

*Mais qu'est-ce que c'est que ce ...*

- Je te raconte si tu me promets un de tes secrets en échange …

*Ben il va bien falloir lui dire oui.*

La jeune serpentard lui décocha un petit sourire, son secret avait l'air terrible mais elle devait être prête à se confier ! Cela avait au moins le mérite de détendre l'atmosphère ! Peter lui rendit son sourire et hocha la tête en signe d'approbation, il se préparait à lui confier un secret en retour.

- Tu as droit à une question …  Je t'écoute.

A ces mots, Peter s'avança sur la table et souffla à son amie, tout en ne la lâchant pas du regard :

- Qui t'a fait ça ?

*Voilà, bonne idée, comme ça tu ne sauras même pas pourquoi !*
Revenir en haut Aller en bas
Kohane Werner
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Kohane Werner, Jeu 24 Nov 2016 - 18:43


Commande
Peter et Ellana





Ca tourne, un bar. A bout de bras, ça se porte.
Faut l'faire vivre, hein ?
Pourtant, c'est pas tous les jours faciles.
Quand on doit tenir tous les bouts, seule.
Courir, courir. Bourrasque, débarquer près de la table, repartir aussitôt.
Un geste ici, un autre là, coup d'baguette et le cocktail est fait. Et puis...
Ca recommence. Nom de nom !
Ca-re-co-mmence !
A la fin de la journée, les nerfs sont éprouvés. Envie d'tout balancer. Allez les envoyer ch*er. Tous. Autant qu'ils sont.

Mais ce samedi, heureusement, c'est le matin. Ce qui signifie que je suis encore à peu près fraîche -bonne humeur.
Je parviens encore à faire tourner des souvenirs heureux, ceux qui donnent le sourire radieux.
Dans la poche de ma veste, la pierre verte qui ne me quitte plus. Que je tourne et retourne entre mes doigts.
Une pierre -trésor !- offerte. Un cadeau. Par le type le plus étrange que j'aie rencontré. Celui qui a été nommé, dieu sait par quel moyen, professeur d'EDM. Cet Apollon qui s'aime... un peu, beaucoup... non, passionnément... à la folie ! Ce Dieu grec rencontré ici même, pour la première fois, aux 3B.
Les souvenirs qui font sourire.
Et le samedi matin.
Encore fraîche.

Pas le cas de tout le monde, apparemment.
En cuisine, Leo est.. là. Sans être là... Enfin, j'y fais pas attention. J'y fais plus attention.
Qu'il boive, vomisse, crève, qu'importe.
J'ai appris. Baisser la tête, pas parler. De toutes façons, ça ne sert à rien.
Il n'y a rien à expliquer. Juste à subir.

La journée commence, vivement entamée par les estomacs affamés du petit-déjeuner. Crêpe, gaufre... Chocolat chaud. Double ration de confiture.
L'heure tourne. Et tic. Et tac.
Et puis... tiens, un visage que je connais, là-bas.
J'apporte un thé aux demoiselles assises au fond de la salle principale avant de mettre le cap sur la terrasse.

Peter est en compagnie de... je ne sais pas qui. Une étudiante, très certainement.
Je m'avance vers eux, très professionnelle -c'est-à-dire le sourire aux lèvres.
Il y a peu de monde, à prendre l'air.
C'est bien dommage. Ca ne peut pas faire de mal, s'oxygéner. Longues, lentes goulées.
-Bonjour tous les deux. Que désirez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Ellana Lyan, Jeu 24 Nov 2016 - 20:27


Peter se rapproche de moi et me souffle sans rompre le contact visuel.

- Qui t'a fait ça ?

Je dois avouer que je suis surprise. Je m'attendais à ce qu'il me demande pourquoi et pas qui. Mais soit. Je m’apprête à lui répondre. Mon comment dire cela. « Oh ça… C'est ma mère, oui elle aime beaucoup me charcuter la peau… En même temps c'est vrai. Abuse pas, elle était juste en colère. Je rêve… Quoi ? Même avec ce qu'elle t'a fait tu lui trouves des excuses.

C'est vrai, je crois que j'aime ma mère. Je lui trouve des excuses même quand elle a tort, quand elle est horrible. Sa vie à elle n'a pas toujours été facile. Mais, mon père. Jamais je n'arriverais à retirer la rancœur et le dégoût que j'éprouve pour lui de mon cœur. Je le hais plus que je n'en suis capable. Ce qu'il m'a fait est plus qu’inacceptable. C'est… impardonnable ?

- C'est ma mère. Mais, ce n'est rien… Juste un aide-mémoire si l'on veut. J'ai aussi reçu un maléfice ce jour-là. Cadeau de mon père. Les traces sont moins visibles mais, … Je dois dire que c'était quand même bien plus douloureux.

Mon visage se marque un instant de souffrance. Je n'avais pas pensé que parler de ça pourrait rouvrir mes blessures. C'est une bien étrange sensation que d'avoir mal tout en se sentant libérée d'un poids lourd. Tel un fardeau qui se soulève de mes épaules au fur et à mesure que je parle. J’espère juste que celui-ci n'est pas entrain de s’affaisser sur les épaules de Peter.

Soudain, une serveuse s'avance vers notre table. Sourire aux lèvres.

-Bonjour tous les deux. Que désirez-vous ?

Je regarde Peter. La conversation sera remise à plus tard, donc. Dommage ça commençait à devenir intéressant. Pfff, cette serveuse à tout gâcher. C'est moi qui pense ça ? Qui d'autre ? Toi. Je ne suit qu'une sorte de reflet ou de conscience si tu veux. Ouais une conscience négative c'est ça ? Je t'ai laissé le choix. C'est toi qui as choisi le démon. Ah oui ? Quand ça ? Quand tu étais allongée dans l'herbe de ton jardin, à moitié morte. Qu'ais je encore fait ! Tu as décidé que tu ne voulais plus jamais souffrir de cette façon.

Je t'ai tendu la main. Et tu l'as saisie. Et donc maintenant je me tape une sale voix dans ma tête qui me fait paraître complètement tarée. C'est un peu l'idée. Et quand vas-tu partir ? Hum… Jamais ? Je suis condamnée à te garder ! Tu ne crois quand même pas que je vais te donner le moyen de te débarrasser de moi . Non. Ben voilà.

Suis-moi utile au moins ! À ton service, que puis-je faire ? Dit moi ce que je pense. Tu es heureuse… Un brin amoureuse… Arrête ! Je n'aime plus Albus tu le sais. Qui t'a dit que je te parle de cet imbécile de poufy ? Mais qui…

Mon regard s'arrête sur Peter. Je rougis. Yeux de braise. Cœur qui bat. Je ferme un moment les yeux. Je ne peux pas succomber aussi vite ! Hahaha.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Ven 25 Nov 2016 - 10:06


Réponse à Kohane et Ellana


Apparemment, Ellana était très au fait des règles du jeu. A peine Peter lui avait-il posé sa question qu'il ne lui avait fallu qu'une fraction de seconde pour réfléchir et donner sa réponse. Il fallait dire que quelque chose d'aussi marquant que ça devait laisser des traces indélébiles dans la mémoire ...

- C'est ma mère. Mais, ce n'est rien … Juste un aide-mémoire si l'on veut. J'ai aussi reçu un maléfice ce jour-là. Cadeau de mon père. Les traces sont moins visibles mais, … Je dois dire que c'était quand même bien plus douloureux.

Sur cette réponse, mille questions se bousculaient dans la tête du jeune préfet de Serpentard : pourquoi sa mère avait-elle fait ça ? Quelle maléfice avait elle reçu ? Et surtout ... Qu'est-ce que c'est que ces grands malades que tu appelles ta famille ?! Peter n'en revenait pas de la capacité qu'avait la jeune fille à continuer à vivre dans le même cercle familial que des gens qui avaient une pareille conception des sévices corporels. Il allait ouvrir la bouche pour dire ... Il n'en savait rien, au minimum protester ! Mais à ce moment là, apparu une serveuse des Trois Balais. C'était Kohane. Elle et Peter s'étaient déjà vu deux ou trois fois, une fois ils s'étaient mit la tête à l'envers dans ce même établissement, et une autre fois ils avaient passé la nuit ... Tous des travers que jusqu'ici Peter avait cachés à son amie serpentard et qui risquaient de ressurgir ! Mais pas ce jour-là, heureusement pour Peter, Kohane savait rester professionnelle :

- Bonjour tous les deux. Que désirez-vous ?

Peter lui décocha quand même un sourire en la voyant et utilisa tous ses atouts pour arriver dissimuler qu'il la connaissait aussi bien que ce n'était le cas en réalité. Et il lui répondit sur le ton le plus amical du monde :

- Bonjour, Kohane ! On va te prendre deux bièraubeurre, si tu veux bien !

Ensuite, il lança un petit sourire à Ellana, ils reprendraient leur petite conversation lorsque la serveuse de Gryffondor se serait éloignée.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La terrasse

Message par : Ellana Lyan, Mer 30 Nov 2016 - 16:33


Il sourit. Il a un beau sourire. Dommage qu'il ne soit pas pour moi. Jalouse ? Non. Tu mens. Il ne la connaît pas. Que tu crois. Pourquoi tu restes ? J'aime bien. C'est-à-dire. J'aime t’obscurcir les pensées, te brouiller les idées et surtout te faire penser que tu es folle. Je ne suis pas folle ! Pas comme cette aigle tarée, c'est sur mais, … Mais ? Je ne connais pas grand monde qui s'applique à faire souffrir les autres pour se débarrasser de sa propre douleur.

- Bonjour, Kohane ! On va te prendre deux bièraubeurre, si tu veux bien !

Ah ! Tu vois qu'il la connaît ! Je dois avouer que ça me fait mal de le reconnaître. Mais bon, de toute façon en tant que préfet est même en tant qu'élève, il doit connaître un paquet du monde. Je ne vais pas faire une petite crise de jalousie pour cela. Ne se serait-il pas montré plus chaleureux encore s'ils étaient vraiment proches ? Je pense que si…

Je reporte mon attention sur Peter. Cette fois si c'est pour moi que ses lèvres s'étirent. J'aime beaucoup voir les gens sourire. Simplement. Peut-être que je les envie de savoir montrer leur bonheur si facilement quand moi j'en suis incapable. Albus aussi avait un joli sourire. Des jolies lèvres. Je dois dire qu'il ne me serait pas désagréable de voler un baiser à mon préfet.

Pourquoi je continue à penser comme ça ? J'ai déjà eu ma dose de déception amoureuse avec ce poufsouffle. Je ne veux plus retomber dans ce cercle infernal. Mais au fond, serais ce vraiment pareil. Là n'est pas la question. Pourquoi ? Je ne l’intéresse pas. Au fond je ne peux pas cesser de m'imaginer l'inverse mais, bon.

-Bon, c'est à mon tour je crois…


Que pourrais-je bien lui demander. Rien de trop personnel. Mais enfin, ce n'est pas comme s'il s'était gêné pour me poser une question lui. Je repense soudain à cette lettre que je l'avais vu recevoir quand nous discutions à la table des serpentard. C'est peut-être le bon moment pour assouvir ma soif de question. C'est décidé, je vais le lui demander. Pas tout, partiellement. Comme lui.

- De qui provenait la lettre que tu as reçue dans la grande salle, hier matin ?


On croirait un interrogatoire. Mais mon ton est léger et ma voix nimbée de gentillesse. Toi, gentille ? Je rêve. Oui, il faut croire que ça m'arrive. Dommage. Quoi ? J'aimais bien quand tu étais juste une petite peste brisée. Une peste ?! Oui c'est comme ça qu'on appelle les gens comme toi…

Je meurs d'envie de connaître la réponse à ma question. Je n'avais pas osé la poser lorsqu'il avait reçu son courrier. Hahaha, tu fais quoi si c'est sa copine. Très drôle franchement ! Bah quoi… C'est possible. C'est vrai, ce ne serait pas étonnant mais, bon. On verra bien de toute façon je ne peux rien faire. Je croise les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane Werner
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Kohane Werner, Mer 30 Nov 2016 - 17:02


Commande
Peter et Ellana





Un court silence.
Mes yeux se posent sur elle, dont je n'ai pas le nom en tête.
Ce n'est pas moi, qu'elle regarde. C'est Peter. Et elle... rougit ?
Un très léger sourire ironique se dessine sur le coin de mes lèvres. Je crois que je pourrais presque entendre battre son coeur:
Boum


Boum

Boum

Boum

Boum


Un coeur qui palpite, tord la poitrine sous trop de coups incessants.
J'ai envie de rire. Amèrement. C'est toujours possible, ça ? D'avoir un coeur qui bat ? Pour autre chose que la rage et la haine ? Pour autre chose qu'alimenter le feu de la Fureur ?
Elle doit toujours y croire, elle. A ces sentiments. Pour rougir ainsi.
Et Peter... hun... presque aussi efficace qu'un philtre de paix pour oublier, se tranquilliser.
L'unique nuit passée avec lui... à se défaire du monde. Des autres. Et de leur impitoyable prison.
Il n'y avait pas vraiment... d'amour. Peut-être une attirance ? J'en sais rien. Juste l'oubli. Quelques heures ensuite de sommeil sans rêve. Une nuit où je n'ai pas marché sans but pour évacuer les larmes.

Bien évidemment, il ne dira rien de tout cela.
Pas aujourd'hui.
Pas devant elle.
Les éternels dragueurs ne changent pas. C'est comme les Apollons. Les premiers courront toujours après les personnes du sexe opposé, quelles qu'elles soient. Les seconds s'aimeront toujours à la folie, embrassant leur reflet à chaque fois que possible.
Il me décoche un sourire qui se veut amical. Tout en gardant sa part de neutralité.
Il ne dira rien de nous deux à elle.
Elle n'a pas à savoir. Et puis y'a pas grand chose à apprendre.
L'unique chose que je pourrais leur dire serait il n'y a pas d'amour heureux.
Mais ce n'est pas non plus le moment de sortir ça.
Alors je me contente de noter la commande. Deux bièraubeurres.

Aucun commentaire ; je repart derrière le comptoir, remplir deux chopes de bièraubeurre.
Ca mousse, ça mousse dans le récipient.
Poser la commande sur un plateau. Et revenir sur la terrasse.

Je présente une chope de bièraubeurre devant chacun d'eux.
-Vous êtes mignons, tous les deux, quand on vous voit de loin, je prononce en avançant la chope vers la jeune fille. On dirait un jeune couple qui se découvre.
Un court temps puis un sourire amusé -ou ironique, je ne sais pas trop.
-J'en ai vu beaucoup, passer aux Trois Balais. Le lieu de toutes les rencontres.
J'ai de nouveau envie de rire aigre. Oui, les 3B, le lieu de tous les amours. Après tout, n'est-ce pas ici que j'ai passé la plus belle nuit de ma vie -entre les bras de Leo ?
Lieu de tous les amours. Qui finissent mal.

-Sinon, ça fait trois mornilles par chope.

Ellana Lyan : 1 bièraubeurre : 3mornilles
Peter McKinnon : 1 bièraubeurre : 3 mornilles
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La terrasse

Message par : Peter McKinnon, Mer 30 Nov 2016 - 22:15


Peter avait passé leur commande, ce qui avait eu pour effet d'envoyer Kohane loin vers le comptoir pour leur chercher les bièraubeurres. Ellana, elle, avait repris leur conversation dès que la serveuse avait tourné les talons.

- Bon, c'est à mon tour je crois …

Avec la commande, Peter en avait perdu de vue qu'ils s'étaient tous deux lancés, un peu plus tôt, dans l'exercice périlleux des questions intimes. Son amie n'allait pas tarder à lui faire part des pensées qui l'assaillaient depuis qu'ils s'étaient rencontrés ! Peter comprit assez vite qu'elle faisait semblant de réfléchir à sa question car celle-ci fusa pratiquement instantanément :

- De qui provenait la lettre que tu as reçue dans la grande salle, hier matin ?

*Aaaaaah ! En voilà une question gênante ! Tu vas lui dire que ta soeur est une cracmolle ?*

Etant donné que sa camarade de maison n'avait pas pris la peine de s'épancher dans les détails lorsqu'il lui avait demandé qui lui avait entaillé le bras, Peter répondit d'un ton franc mais laconique :

- C'était une lettre de ma soeur, Camilia.

Il continuait de sourire tout en se demandant comment il allait éviter le flot de questions concernant l'absence de scolarité de sa soeur, le contenu de la lettre, etc. mais Kohane réapparu avec les deux bières ! Peter était une nouvelle fois sauvé par la boisson.

- Vous êtes mignons, tous les deux, quand on vous voit de loin. On dirait un jeune couple qui se découvre.

*Ah oui ben ça ça n'était pas obligatoire ...*

La jeune serveuse de gryffondor avait prononcé ces mots tout en les servant et désormais elle les regardait en souriant. Peter eut un petit sourire gêné, il ne savait vraiment pas quoi en penser ...

- J'en ai vu beaucoup, passer aux Trois Balais. Le lieu de toutes les rencontres.

Là encore, Peter, totalement gêné restait silencieux à sourire bêtement, heureusement pour lui, il ne rougissait pas contre son gré, cette fois !

- Sinon, ça fait trois mornilles par chope.

La tension redescendit d'un seul coup par cette réplique de la serveuse et Peter sauta sur l'occasion pour fouiller dans sa poche. Il en sortit six mornilles qu'il lui tendit.

- Voilà pour nous ! Merci, Kohane ! Merci pour tout ...

Gêné, il prit alors sa bièraubeurre et regarda Ellana.

- Alors on trinque ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La terrasse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 20 sur 23

 La terrasse

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.