AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 5 sur 11
Dans un village semi-sorcier
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Maître de jeu, Dim 8 Fév 2015 - 17:01


Le membre 'John Dawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Invité, Lun 9 Fév 2015 - 18:01


« Je crois qu’on aura la paix maintenant, souffla Clíodhna après que les lutins de Cornouailles se soient échappés du frigo, fuyant les cuisines non sans reverser les quelques ustensiles et préparations qui avaient jusqu’alors, et par on ne savait quel miracle, résistés sur le plan de travail. Tu tiens vraiment à en choper un ou bien on peut en rester là… ? », sans doute un peu ironiquement, ayant été surprise un peu plus tôt qu’il ne se contente pas comme tout le monde de chasser les bestioles.

Ils avaient beau être de petite taille et de nature plus farceuse que maléfique, les petits êtres bleus avaient mis un sacré boxon dans la cuisine ! Tout était à présent sens dessus dessous et les cuisiniers allaient certainement mettre un moment avant de tout remettre en place et de pouvoir reprendre le service là où ils l’avaient laissé. Pas sûr d’ailleurs que nos deux sorciers allaient pouvoir reprendre leur rendez-vous comme si de rien n’était, cela dépendrait probablement de ce que déciderait de faire le gérant de l’établissement. Attrapant doucement le bras du garçon, Clíodhna l’attira alors vers la salle où régnait également un certain chaos.

S’il y avait bien un peu de vaisselle cassée, c’était surtout les clients moldus qui causaient cette débandade, au bord de l’hystérie suite à l’apparition de ces créatures magiques. Il leur en fallait peu pour s’emballer, ce n’était pas comme si les extraterrestres avaient débarqué ! À moins qu’ils n’aient précisément pris les lutins pour des êtres venus de l’espace, d’où leur propension à céder à la panique ? Bien décidée à prendre les choses en main, notre héroïne laissa un instant John dans la salle principale et envoya un Patronus messager au Ministère de la Magie pour les mettre au courant de l’incident et les inviter à mettre des Oubliators sur le coup.

Elle revint ensuite vers John :

« Qu’est-ce qu’on fait alors ? lui lança-t-elle en attrapant son regard. Je suis désolée en tout cas, je ne ressemble plus à grand-chose… », passant sa main dans ses cheveux que les lutins avaient pris un malin plaisir à relâcher et en époussetant sa robe qui n’avait pas bien vécu leur visite des cuisines, sans parler de ses escarpins qui étaient bons à jeter.

Le costume de l’ancien Serdaigle en avait aussi pris un sérieux coup, mais ce n’était pas pour déplaire à la jeune femme qui appréciait l’air sauvage que ça lui donnait. Le regard de la demoiselle se posa alors sur le tableau des clés qui surplombait le comptoir de la réception et un sourire se dessina au creux de ses lèvres. Ce n’était néanmoins pas raisonnable, ils commençaient à peine à se connaître et n’avaient même pas encore mangé… Aussi désastreux soit-il, c’était en tout cas un premier rendez-vous qu’elle n’oublierait pas de sitôt, le moins qu’on puisse dire c’était qu’on ne s’ennuyait pas John !
Revenir en haut Aller en bas
John Dawson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Gorille


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : John Dawson, Lun 9 Fév 2015 - 19:48


Les lutins de Cornouailles s'échappèrent dès que John eut ouvert la portière du frigo, renversant sur le chemin tout ce qui, par un quelconque miracle, avait réussi à tenir debout durant l'assaut des bestioles.

- Je crois qu’on aura la paix maintenant, dit Cliodhna calmement, tirant John de son mode combat. Tu tiens vraiment à en choper un ou bien on peut en rester là… ?

Son ton laissait clairement entendre qu'il ferait mieux d'en rester là.

- On en reste là, pas la peine de se salir les mains davantage. Répondit-il en regardant l'état de sa tenue.

Il se rendit compte que la jeune n'avait probablement pas aimé le fait qu'il l'avait attiré dans une chasse aux lutins de Cornouailles, des créatures qu'ils n'avaient même pas envisagé de chasser. D'ailleurs, les lutins n'étaient pas le genre de créatures que John perdrait son temps à poursuivre, c'est juste qu'il détestait abandonner sans finir un travail. Mais là, il devait se concentrer sur ce qui était important, en l'occurrence, le rencard avec Clio'. Cette dernière l'attira hors des cuisines cauchemardesques qui n'allaient pas plaire aux employés du resto et qui donneront au patron un bon prétexte pour leur coller des heures supplémentaires. Ils pénétrèrent dans la salle principale grouillante de Moldus affolés.

Le personnel du restaurant, à l'aide des sorciers présents, essayait vainement de calmer les Moldus alarmés et de leur faire croire que c'était juste un accident survenu lors d'une quelconque animation organisée par l'établissement. L'histoire variait de table en table, chacun racontait l'histoire la plus susceptible, selon lui, à apaiser la terreur des présents. Cliodhna sortit de la salle pendant un moment, et John la suivit des yeux et aperçut par la fenêtre une forme argentée filer de sa baguette, elle avait apparemment envoyé un Patronus vers on ne sait quelle destination, se comportant en bon Serdaigle, John se passa en tête tous les scénarios possibles, mais il se résigna à ne penser que du bien de sa cavalière, peut-être qu'elle se comporte en bonne citoyenne et alerte le Ministère. Elle retourna alors vers lui :

- Qu’est-ce qu’on fait alors ? Je suis désolée en tout cas, je ne ressemble plus à grand-chose… Dit-elle en se passant la main dans les cheveux en cascade et époussetant sa robe un peu élimée.

John informula un #Tergeo en passant sa baguette tout au long de la robe pour faire disparaître les tâches qui gênaient la jeune femme. Mais la Lionne, même avec une robe déchirée, gardait sa classe, elle avait un de ces looks auxquels John n'arrivait pas à résister.

- Tu es parfaite comme ça, dit-il.

John s'apprêta à embrasser la belle demoiselle, mais il remarqua que ses yeux fixaient autre chose, ses yeux à lui suivirent la trajectoire et s'arrêtèrent sur le tableau à clés de l'auberge. Il fut étonné, et regarda la jeune femme qui arborait un sourire malicieux au coin des lèvres.

- T'es sûre ? Demanda-t-il avant de se rendre compte que la question ne se posait même pas.

Il attira les clés d'un coup de baguette, il les attrapa d'une main et pris la main de Cliodhna de l'autre. Les deux jeunes gens montèrent les escaliers menant à la chambre qu'indiquait le numéro sur la clé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Invité, Mar 10 Fév 2015 - 6:05


Fuyant la zizanie qui régnait dans la salle de restaurant après le petit numéro des lutins des Cornouailles, John entraîna Clíodhna jusqu’à une chambre à l’étage :

« Tu n’aurais pas oublié quelque chose... ? », lui fit toutefois remarquer la jeune femme en plongeant son regard malicieux dans le sien, tandis qu’elle maintenait bloquée la clef dans la serrure.

En effet, ce n’était pas parce qu’elle n’était pas Auror que la demoiselle n’avait pas une réputation à tenir et il était hors de question pour elle d’aller plus loin si elle n’était pas certaine que le beau brun la désirait, il devait avant tout lui prouver qu’il la méritait. Être bâti comme un dieu ne faisait pas tout, il y avait en effet bien d’autres qualités qu’un homme devait présenter pour que notre brunette daigne le suivre sur ce genre de terrain, des étapes essentielles à respecter.

Furtivement, la belle s’était donc interposée devant la porte et sa petite silhouette fluette faisait obstacle à celle bien plus imposante du grand brun et de sa stature vigoureuse. Subrepticement, elle avait en outre laissé sa main s’aventurer sous la chemise du garçon et commençait à en explorer les arabesques que dessinaient ses abdominaux…
Revenir en haut Aller en bas
John Dawson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Gorille


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : John Dawson, Mar 10 Fév 2015 - 18:42


Tout en entraînant Clio' derrière lui, John avait la certitude que quelque chose manquait, quelque chose que lui avait manqué à faire ; sûr que c'était irrespectueux envers Cliodhna, cette dernière lui confirma ses doutes.

- Tu n’aurais pas oublié quelque chose... ? Lui fit remarquer la jeune femme, en le regardant de ces yeux malicieux.

Elle bloquait la clé dans la serrure, laissant bien comprendre qu'il n'avait rien fait encore pour passer au niveau suivant. La question que se posait John concerne ce qu'elle attendait de lui, s'attendait-elle à ce qu'il dise quelque chose ? Devait-il faire quelque chose ?... Les questions continuait à affluer simultanément, et voilà que le John non-Serdaigle refaisait surface, son alter-égo idiot, celui qui ne faisait qu'aller trop loin et se concentrer sur des détails facultatifs. Il regarda la belle se tenant devant lui, elle s'était glissée dans l'espace minuscule entre John et la porte, elle le toisait toujours de son regard malicieux.

John se rendit compte qu'ils se connaissaient à peine, qu'elle était peut-être incertaine. Il est vrai qu'ils ne se connaissaient qu'un peu et que leur rencontre tenait beaucoup du hasard, mais rien de ça n'importe, ce n'étaient que des doutes. Ce dont John était sûr et ce qu'il voulait est que lui et Cliodhna soient ensemble, c'était peut-être ce qu'elle voulait de lui, elle voulait de l'assurance pour combattre sa perplexité. Elle n'était peut-être pas si différente de lui, elle cherchait une preuve d'engagement de sa part, elle voulait du permanent, quelque chose qui ne saurait demander à être renouvelé.

- Partir chasser des crabes de feu avec toi, est la meilleure décision que j'ai jamais prise de ma vie, commença-t-il, ne savant pas d'où lui venaient ces mots, ça ne faisait pas partie de son vocabulaire, mais il se décida à continuer avant qu'il ne revienne à son état naturel. Je sais que ça ne va être facile, on va devoir travailler dessus chaque jour, mais je veux le faire parce que je te veux, toi, Cliodhna. Je te veux, toi et moi, chaque jour et pour toujours.

Il sentit la main de la Lionne s'aventurant sous sa chemise, * Wow, ça a marché ! * se félicita-t-il intérieurement. John ne savait pas d'où lui étaient venus les mots, mais ça a donné l'effet espéré. Il prit la demoiselle dans ses bras, l'enlevant du sol et l'embrassa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Invité, Mer 11 Fév 2015 - 3:03


Durant un instant, la jeune femme crut qu’il n’y viendrait jamais. Était-ce réellement si difficile de comprendre qu’elle voulait tout simplement qu’il l’embrasse ? Peut-être aurait-elle dû se montrer plus directe et l’y inviter explicitement ? À moins qu’il ne fût carrément le genre de gars qui attendait que la nana prenne toutes les décisions ? Pourtant, il paraissait jusqu’alors plutôt du genre entreprenant et il n’avait par exemple pas hésité un instant avant de saisir la clef d’une chambre et de l’entraîner à l’étage ! Bien qu’elle fût loin d’être du genre passive, Clíodhna aimait en tout cas être avec quelqu’un qui savait ce qu’il voulait et qui était capable de lui tenir tête. Ainsi, elle fut quelque peu déroutée lorsque John sembla hésitant, ne comprenant de toute évidence pas les règles du jeu dans lequel elle tentait de l’entraîner. Pire encore, elle fut passablement troublée lorsqu’il fut pris d’un élan romantique. N’était-ce pas un peu prématuré ? Pour sa part, elle avait beau trouver le jeune homme fort à son goût, elle était encore à mille lieux de ressentir ce genre d’attachement pour lui. Ils se connaissaient encore à peine, n’avaient-ils pas tout le temps pour se découvrir ?

En parlant de découverte, l’exploration que les mains de la belle faisaient du dessous de la chemise de l’ancien Serdaigle allait bon train, ce qui ne semblait pas déplaire à l’intéressé… Celui-ci surprit d’ailleurs notre héroïne lorsque, sans que rien ne le laissa présager, il la prit dans ses bras et la plaqua contre la porte de la chambre, avant de finalement poser ses lèvres sur les siennes. Les y voilà, depuis le temps que la brunette attendait ça ! Elle se rappelait comment, ce soir-là dans la tente, elle avait pris sur elle pour ne pas se jeter sur lui ; comme il lui avait été difficile de dormir à ses côtés sans oser se blottir contre ce corps qui l’appelait… Le premier baiser qu’ils échangèrent ne resta pas chaste très longtemps, leurs bouches avaient bien trop attendu avant d’enfin se rencontrer ! À mesure que les secondes défilaient, Clíodhna sentait sa respiration s’accélérer tandis qu’elle s’enivrait de la fougue de son amant. Ses caresses, elles, se faisaient de plus en plus poussées et ses doigts se risquaient à prospecter des zones de plus en plus audacieuses…

« Je pense que c’est le moment de défoncer cette porte ! », lâcha-t-elle alors en reprenant son souffle, avide de passer à la vitesse supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
John Dawson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Gorille


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : John Dawson, Mer 11 Fév 2015 - 21:29


En temps normal, John ne se soucierai le moindre du monde de ce qu'il disait à une femme tant qu'elle était dans ses bras, mais là c'était différent, après sa tirade romantique, il voulut se cogner la tête contre le mur. Même si le baiser aurait dû lui faire oublier le monde, John ne put s'empêcher de repenser à ce qu'il venait de dire * Trop cliché, mec. * se dit-il. Il sentait les mains de Cliodhna parcourir son corps de long en large, ce qui laissait révéler ses intentions au grand jour, elle était prête à aller plus loin. Lui-même aventurant ses mains un peu partout, sentait la pression monter.

- Je pense que c’est le moment de défoncer cette porte ! Lâcha la belle entre deux souffles.

Il ne put s'empêcher de sourire à son tour, défoncer c'était facile, mais là il fallait ouvrir la porte sans causer trop de bruit. Son amante dans un bras, John chercha la clé dans la serrure en tâtant la porte de l'autre sans la trouver, il dut changer de position et se mit lui-même de dos à la porte pour trouver la clé et déverrouiller l'entrée. Dès qu'il entendit le déclic, il poussa la portière et déboula avec la jeune femme dans ses bras dans une chambre dont il ignora les détails, tout ce qui importait maintenant était Cliodhna. Ils basculèrent sur le lit sans se décoller l'un de l'autre, il allégea la Lionne de sa robe et...

[CENSURE]

On pouvait dire qu'ils avaient passé un bon moment tous les deux dans cette chambre. Ce n'était pas à la base ce dont il avait pensé en invitant la jeune femme ce soir-là mais aucun des deux n'avait de raison de s'en plaindre.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Seth McSoul, Sam 21 Fév 2015 - 19:10


- Chasse avec Lizzie et Face , suite d'une autre chasse réalisée ici-

Bon, résumons la situation. Seth avait eu la merveilleuse idée de suivre une inconnue en Russie pour la simple raison qu'elle appartenait à la maison Poufsouffle, ils avaient capturé un tout mignon caillou ensemble et désormais, cette abominable Lizzie pensait tenir le garçon en laisse simplement parce qu'elle croyait être la femelle dominante du groupe. Mais il y a plusieurs points sur lesquels elle se trompait, la tarée !

Premièrement, il y avait Face avec eux. Oui, certes, elle s'était un peu incrustée et ni Seth ni Lizzie ne savait vraiment ce qu'elle faisait en Russie, mais au moins, Lizzie, seule contre deux, n'était plus en position de force. Deuxièmement, Seth n'était pas aussi soumis que son caractère le laissait deviner, et il pouvait lui aussi se montrer comme la femelle dominante du groupe !... Ouais, non, d'accord, sur ce coup-là ce monstre au féminin avait l'avantage, mais tout de même ! Le garçon n'avait aucune intention de se laisser faire.

De toute façon, du moment qu'on ne tient pas sa cible en cage ou qu'on ne la menace pas avec une baguette, alors elle est toujours en mesure de se libérer. Et c'était le cas de Seth et Face. Lizzie avait beau les avoir menacés et traités comme des sous-sorciers, elle n'avait fait que prononcer de belles paroles et n'avait même pas pris l'initiative d'enfermer ses camarades comme de bons otages. Alors Seth l'avait simplement suivie, non pas parce qu'il avait envie de se laisser soumettre, mais parce qu'il comptait bien avoir le dernier mot - il avait toujours le dernier mot.

Au bout d'une bonne heure de marche - il commençait vraiment à faire nuit, Momo allait finir par péter des câbles -, les trois compagnons - ou plutôt les trois adversaires, désormais - débarquèrent dans un petit village russe et étrangement silencieux. Alors que Seth réfléchissait encore à un plan pour renverser le coup d'état de Lizzie - qui avait beau prétendre avait fait exprès de ne rien faire durant leur chasse au Povrebine, Seth savait très bien qu'elle s'était simplement rétamée sur le sol -, le garçon vit passer sous yeux une espèce de cochon qui leur jeta un coup d’œil avant de détaler à une vitesse impressionnante.

1. Mouais. Rapide, pour un cochon. Seth n'y prête pas attention, et les trois Blaireaux reprennent leur route.
2. Un cochon aussi rapide, c'est vraiment pas normal. Seth se souvient alors des Licheurs, ces chers démons-cochouninets qui adorent jouer avec les jambes des humains en les faisant courir jusqu'à mourir de fatigue. Celui-là doit s'être échappé de sa ferme... Sûr de lui, le Poufsouffle se lance à sa poursuite.
3. Seth commence à penser qu'il pourrait s'agir là d'un Licheur, mais l'animal s'est déjà envolé.
4. Nom d'une pipe, mais c'est un Licheur ! Vite, poursuivons-le ! Seth attrape Face par le bras, laissant Lizzie comme une idiote derrière eux, et les deux Poufsouffles partent à la poursuite de la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Maître de jeu, Sam 21 Fév 2015 - 19:10


Le membre 'Seth McSoul' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Maître de jeu, Sam 21 Fév 2015 - 20:02


Le membre 'Face Lightwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Lizzie Bennet, Sam 21 Fév 2015 - 21:42


Le village endormi récemment intégré était à la fois glauque et excitant. Des échoppes en ruine, pas âme qui vive, des escaliers rouillés et grinçants... L’endroit idéal pour chasser et traumatiser les deux poules mouillées qu’elle avait embarqué. Alors qu’elle réfléchissait à un moyen de leur donner la frousse de leur vie, le regard perdu dans les myriades d’objets délabrés qui jonchaient le sol, Bennet avisa une silhouette (la passante du lancé de dé de Face eheh) qui se glissait le long d’un mur voisin. Ni une ni deux, elle fausse la compagnie à ses camarades, mais déjà l’ombre a disparu. Retour, donc, dans l’allée principale. Mais v’là que les deux Pouffys l’avaient semée. *On aura tout vu. A quoi donc deux chiens peuvent-ils servir sans leur maître pour les guider ?* Les repérer ne fut pourtant pas long, car Brightwood soufflait comme un boeuf au moindre mètre parcouru. Aussi la blairelle sprinta-t-elle dans leur direction, gauche, droite, gauche, pour se trouver sans peine juste derrière la grasse tignasse de McSoul qui ne virevoltait pas malgré le vent, probablement collée à son crâne par une sueur indescriptible. Bon, ce qu’elle avait moins prévu, c’est que l’autre tarée la pousse sur le cochon chétif qu’ils avaient apparemment pris en chasse.
- N'est-ce pas un portrait formidable ?

- Moins que mon poing dans ta face
, marmonna la jaune et noire, presque inaudible. *Quelle abrutie. Pis même pas elle se rappelle que j’ai sa baguette en poche, et qu’elle aurait pu se casser dans ma chute. Non qu’ça me dérange, hein.*
Hors de question de bouger cependant : l’animal grouinait sous son poids, l’air affolé.

Pile. Bennet la badass (ça rime si peu que ma crédibilité est nulle) parvint à dégainer sa baguette sans trop de difficulté, et c’est d’un #Incarcerem qu’elle capture le cochon de lait.

Face. Pas assez lourde pour immobiliser la bête, la blairelle ne résiste pas à un violent coup de croupe et voltige... pour bousculer Face et la faire tomber dans la neige fondue en flaque de boue juste à côté. Un rire franc s'échappe de la gorge de la jeune femme en observant sa comparse.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Maître de jeu, Sam 21 Fév 2015 - 21:42


Le membre 'Lizzie Bennet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Seth McSoul, Sam 21 Fév 2015 - 23:09


- Libre-arbitre de Lizzie accordé -

Face semblait bien suivre, c'était parfait. Seth espérait seulement que Lizzie se perde en essayant de les rattraper... Mais il la vit arriver en courant derrière eux. Elle avait l'air plutôt balèze en sprint - normal, en même temps le garçon devait tenir sa camarade par le bras pour avancer. Apparemment elle aussi mécontente que la Cruella des Blaireaux soit parvenue à tenir le rythme, Face poussa Lizzie sur un air désinvolte et l'adolescente s'écrasa lamentablement sur... le cochon.

- N'est-ce pas un portrait formidable ? dit-elle.

Seth rigola à cette réplique.

- Moins que mon poing dans ta face, murmura Lizzie d'un ton qui se voulait inaudible, mais qui ne l'était absolument pas.

Elle ne devait sans doute pas se rendre compte qu'en sa situation actuelle, prononcer ce genre de phrases arrogantes la rendait plus ridicule qu'autre chose. Et, coup de bol, le poids de la créature sur cette seconde créature empêchait le cochon sauvage de s'enfuir. Lizzie, qui semblait se prendre pour la plus forte du groupe, se leva d'un seul coup, dégaina sa baguette et prononça un Incarcerem en direction du Licheur. Elle sembla alors esquisser un sourire victorieux, et Seth profita de son moment de gloire pour reprendre la baguette de Face dans sa poche. Il la rendit à sa véritable propriétaire puis dit à l'intention de la fausse Poufsouffle :

- Te réjouis pas trop vite, tu veux ? T'es plus belle qu'intelligente : c'est pas toi qui as attrapé ce Licheur. Je l'ai vu, je l'ai rattrapé, Face l'a neutralisé et toi, tu t'es juste assise dessus. Alors maintenant, calme-toi, s'il-te-plaît.

Et il sortit à son tour sa propre baguette, qu'il n'avait que très peu utilisée depuis le début du voyage. Il prononça un #Reducto à l'intention du Licheur et un #Accio Povrebine pour le pauvre caillou dans la poche de Lizzie qui vint se faufiler lui aussi dans la main du garçon. Seth enfonça les deux créatures dans son sac à dos puis termina avec un #Expelliarmus contre Lizzie qui relâcha sa baguette. Le jeune homme l'attrapa et la rangea elle aussi dans le sac.

- Et voilà. Toi, tu avais peut-être besoin de nous, mais nous, on a pas besoin de toi. Donc à plus ma jolie, nous on retourne en Angleterre.

Et il commença à partir avec Face.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Lizzie Bennet, Dim 22 Fév 2015 - 1:26


LA accordés

- Te réjouis pas trop vite, tu veux ? T'es plus belle qu'intelligente : c'est pas toi qui as attrapé ce Licheur. Je l'ai vu, je l'ai rattrapé, Face l'a neutralisé et toi, tu t'es juste assise dessus. Alors maintenant, calme-toi, s'il-te-plaît.
On croirait rêver. Il l’avait vu, certes ; mais il l’avait abandonnée. Elle les avait retrouvés, avait été le moyen d’immobilisation de la bête, et l’avait ligotée. *Son unique neurone a l’air cruellement déconnecté de la réalité...* Ou n’était-ce qu’une feinte ? Car l’instant d’après,  rapide comme l'éclair mais ô combien plus fourbe car le jet lumineux servait moins de signal que d'attaque, c’est d’un #Reducto et d’un #Accio Povrebine qu’il lui chapardait ses proies. Forcément, sans son dossier, la blairelle put se rétamer sur les pavés. Ce devenait une habitude, en compagnie de McSoul. Se relevant, fumante de rage, elle brandit sa baguette. Elle haïssait la façon dont il ne cessait de mettre son honneur en jeu pour ne souligner que des détails superficiels dont elle n’avait cure (oui, elle était belle, inutile d’en faire un plat). Aussi était-elle à deux doigts de lui proposer un duel à la loyale, mais là encore, il lui coupa l’herbe sous le pied de la façon la plus honteuse qui soit. Lui voler son bébé. Désarmée, Bennet fulminait. Si son regard avait pu être à moitié aussi venimeux que celui de la Méduse ou d'un Basilic, le sorcier ne vivrait déjà plus.

- Et voilà. Toi, tu avais peut-être besoin de nous, mais nous, on a pas besoin de toi. Donc à plus ma jolie, nous on retourne en Angleterre.
Répondre, les provoquer ? Ç’aurait été stupide. Ils étaient deux, baguette en main, créatures au sac. Ils avaient tous les moyens de pression qui soient. Non, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était attendre. Elle se doutait bien qu’ils ne rentreraient pas au milieu de la nuit et en eût la confirmation en les prenant en filature. Ils parlaient de chasser encore, le lendemain, de goût de l’adrénaline, pis «d’être débarrassés de l’autre chieuse.» Bref, ils ne perdaient rien pour attendre. Tout ce qui importait, en vérité, c’était qu’ils restent en Russie, et l’éloignement du Portoloin allié à leur fatigue suffirent à jouer en sa faveur. Quelques rues plus loin, baillant à gorge déployée, ils s’engouffraient dans la première auberge sorcière. La Poufsouffle attendit qu’ils paient leurs chambres et s’y retirent, puis vint à son tour négocier une nuit, dont elle réduit le prix de plus d’un quart sans quoi elle était bonne pour rester dehors.

Clef en main, elle partit déposer cape et besace sur son lit puis quitta sa chambre à pas de loup. Vérifiant que la concierge s’était rendormie au comptoir, elle sortit de sa poche un trombone égaré et usa de la technique moldue pour forcer la porte de McSoul. Par chance, il dormait à poings fermés. J’vous éviterais tout commentaire sur le manque de goût de sa tenue nocturne, mais en vérité, là n’était pas le pire. Non, le pire était qu’il ronflait tant qu'Elizabeth s’étonna que Brightwood parvienne à trouver le sommeil. Mais elle se souciait peu du sommeil de celle qui ne connaissait rien de la solidarité féminine. Subtilisant sa baguette et les deux créatures, elle put enfin se reposer en paix, et c'était nécessaire après une fin de journée en compagnie des deux affreux jojos. Inutile de préciser que ce ne fut pas chose faite tant que le sorcier ne fut englué dans une quantité astronomique de morve de dragon (si si, #Asthum Draconis rien que pour toi). Et qu’il eut droit au tristement efficace doigt dans le verre d’eau. Savoir qu'il dormirait mal lui permit de se laisser aller dans les bras de Morphée bien plus aisément que d'ordinaire. Vers 6h, refaite, la Poufsouffle se leva et fila à pas feutrés dans la chambre de McSoul, qui dormait encore d'un sommeil lourd. Elle avisa une flaque de morve formée sur le sol et y colla un #Incendio Estompio. Ça n’aurait pas le temps de le brûler, juste celui de lui offrir un réveil digne de ce qu’il lui avait fait subir. Elle l'observa avec un sourire malsain, puis, après moult & moult hurlements et insultes à tout va qui finirent par tirer Brightwood de sa torpeur, le braconnage en Russie put reprendre son cours, presque aussi paisiblement qu’il avait débuté.

Fin du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un village semi-sorcier

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 11

 Dans un village semi-sorcier

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.