AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 15 sur 15
Réveillon à la campagne
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie

Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jackson Emerenziana, le  Sam 29 Déc - 22:40

Mon regard plongeant dans le sien, j'écoute ses paroles, presque les buvant. Je me sens léger, énormément léger... J'ai mon cœur qui veut envoyer de l'amour... Oh si je pouvais le décrocher et le donner à Ethan je le ferais... Oula... Je crois bien avoir trop pris de cette boisson... Il est si attentionné... Il arrive à calmer mes craintes en seulement quelques mots... Comment fait-il ? M'asseyant en tailleur, je reste à ces côtés, une main sur sa jambe, formant toujours un cercle à l'aide de mes doigts. "Il faut qu'on prenne notre temps" C'est exactement ça ! Nous sommes jeunes, nous avons le temps devant nous... Ces mains me prennent le paquet de biscuit que je tenais, me faisant rire. Je pique à temps un curly avant que le tout ne soit hors de ma portée. J'aime tellement ces trucs... Je pourrais me nourrir à chaque instant de ma vie avec ça...

Je souris en l'écoutant rire, au moins il est détendu, et ça c'est le principal ! On peut faire du bruit oui... Tout en faisant attention... Je ne crois pas qu'on pense à la même chose à ce moment donné... Puis je pense que ce n'est pas le moment. C'est ce qu'il vient de précisé en plus... Je hoche la tête, je respecte son choix bien sûr. Chacun a ses principes, chacun fut éduqué d'une manière différence, c'est ce qui fait notre force.

Ne t'inquiète pas. Je serais patient et t'accompagnerais ! C'est ça l'amour. C'est apprendre à se connaître.

Souriant de nouveau, je continue de l'écouter. J'avais raison... Il ne l'a jamais fait... C'est un être pur ! Ou pas... Il zappe vite fait cette partie par ailleurs... Un timide ? Hmm... Intéressant... Ah la confiance, la relation, l'évolution. On dirait qu'il s'y connais bien. Alors que moi. Je pense qu'à ça. Merci Élius.

On vas laisser faire les choses naturellement. Nos paroles et nos gestes sont tous guidés par quelqu'un. On a tous une personne qui veille sur nous. Et cette personne veut que nous soyons heureux, alors on sera heureux. J'en suis sûr. Cela ne peut marché.

Me levant, je prend le paquet rapidement pour le ranger avant de prendre les mains d'Ethan dans les miennes.

Tu peux laisser les cadeaux sous le sapin. On dors dans la même chambre. Dans le même lit. Mais si tu veux je peux dormir sur le canapé.
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ezequiel Espinosa, le  Mar 1 Jan - 20:22

La soirée se passe merveilleusement bien et je ne pouvais pas rêver mieux. A mesure que je parle, je vois qu'il plonge son regard dans le mien ce qui me fait fondre sur place. Il est tellement mignon et je n'arrive pas non plus à détacher mon regard du sien. C'est comme s'il avait le pouvoir de m'hypnotiser sans que je puisse m'en rendre compte. C'est sûrement ça l'amour, le vrai. Je n'ai jamais aimé quelqu'un comme ça en tout cas. Je sens sa main sur ma jambe et je suis parcouru d'un frisson intense. Je me désole de refuser sa proposition, mais j'ai envie qu'on prenne notre temps. Je l'entend rire aux éclats lorsque je lui prend le paquet de curlys. J'crois qu'il se souvient que j'adore ça et c'est déjà une "preuve" qu'il fait attention à moi. Ce n'est pas tout le monde qui réagit ainsi, même dans une relation amoureuse. Mais il a de la chance d'en piquer un avant que je ne mette le paquet hors de sa portée. Petit veinard va ! Je lui montre que je suis détendu pour ne pas le vexer avec mon refus d'avant. Et je suis détendu, parce que je me sens à l'aise avec lui surtout. Il semble respecter mon choix en me disant :

- Ne t'inquiète pas. Je serais patient et t'accompagnerais ! C'est ça l'amour. C'est apprendre à se connaître.

Je suis soulagé d'entendre ces mots sortir de sa bouche. Je me voyais déjà devoir repartir chez mes parents en pleurant. Mais ce n'est pas le cas. Ouais, je me fais des films tout seul, je suis légèrement paranoïaque sur les bords, mais bon, c'est mon caractère. C'est ce qui me montre aussi que je tiens à lui. J'veux pas le perdre pour des histoires comme ça, ça serai vraiment stupide d'en arriver-là. Puis je sais que je suis relativement timide sur le sujet. L'aspect positif dans tout ça, c'est son sourire sincère et rassurant. C'est un sourire qui signifie qu'il me comprend et qu'il m'écoute avec attention. Après, je ne sais pas ce qu'il a fait de son côté et je ne préfère pas le savoir. C'est sa vie passée et elle ne regarde que lui. Je me passe volontiers des détails. Et avant même que je ne puisse ouvrir la bouche, il reprend la parole :

- On vas laisser faire les choses naturellement. Nos paroles et nos gestes sont tous guidés par quelqu'un. On a tous une personne qui veille sur nous. Et cette personne veut que nous soyons heureux, alors on sera heureux. J'en suis sûr. Cela ne peut marché.

Laisser faire les choses naturellement, voilà une merveilleuse idée. Je suis content que lui et moi ayons la même pensée. Cela prouve que nous sommes sur la même longueur d'onde, ce qui n'est pas négligeable dans une relation. Une personne qui veille sur nous ? Hm... il a sans doute raison, mais je ne sais pas trop de qui il peut s'agir dans mon cas. Quoi qu'il en soit, il a raison et je lui réponds :

- J'te remercie de prendre en compte mon principe. Je ne voulais pas te vexer en disant ça, mais je ne voulais pas te mentir, parce que j'aime pas le mensonge, sache-le. De toute façon, les choses finissent toujours par se savoir parait-il. En tout cas, il faut effectivement laisser faire les choses naturellement et c'est le meilleur moyen de faire démarrer une relation et de la faire perdurer surtout. C'est ça qui est important, dis-je avec un grand sourire.

Je suis réellement aux anges en fait. Je n'ai pas spécialement les mots pour décrire mes sentiments et je n'ai pas le temps d'y penser davantage, puisqu'il se lève avant de me reprendre le paquet pour le ranger. Il revient ensuite vers moi et prend mes mains dans les siennes. Je fixe alors ses yeux verts avec une certaine intensité. Il me dit alors :

- Tu peux laisser les cadeaux sous le sapin. On dors dans la même chambre. Dans le même lit. Mais si tu veux je peux dormir sur le canapé.

Ha oui, les cadeaux, j'avais oublié. Il faut que je les laisse sous le sapin pour demain matin. J'ai tellement hâte d'y être. J'avoue que j'ai hâte de rencontrer ses parents aussi. Lui, dormir sur le canapé ? Mais... mais non. Même pas en rêve. C'est mon copain, donc il dort avec moi. Je rigole bêtement quand il me soumet cette idée et dit :

- Nan mais... t'es pas bien toi ? J'vais pas dormir tout seul alors qu'on est ensemble quand même. Plus sérieusement, je sais que tu respectes mon choix, donc il n'y a aucun problème. On dort tous les deux dans ton lit, dis-je avec un grand sourire avant de l'embrasser langoureusement. Je vais poser les cadeaux sous le sapin pour demain du coup !

Je pars chercher mes cadeaux de Noël dans mon sac avant de revenir vers lui, ma chemise retirée laissant apparaître mon torse volontairement. Mais qu'est-ce que j'aime l'embêter ainsi.

- J'te suis du coup !
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jackson Emerenziana, le  Sam 12 Jan - 12:35

Désolé du retard ! amour

Il n'aime pas mentir, cool ! C'est un très bon point ça pour l'avancement de notre relation, toujours se dire la vérité et ainsi tout se passera très naturellement que dire de plus ?
On a dit tout ce que nous voulions savoir. Il est peut-être temps d'aller se coucher... J'ecarsuille les yeux tandis qu'Ethan me tourne le dos, m*rde ! Il faut que je lui parle de ma soeur... Oh lalala... Je n'ai toujours pas mentionné ma soeur... Le voilà qui revient en me traitant de fou, il veut domir avec moi ce m'arrache un grand sourire. Sa chemise est grande ouverte et montre son torse. S'il continue de jouer comme ça je ne vais pas attendre bien longtemps... Embrassant Ethan, je prend sa main et monte à l'étage , ouvrant la porte de ma chambre je le laisse passer devant moi.

Je pose son sac dans un coin avant de faire asseoir Ethan sur mon lit. Je lui souris puis lui tourne le dos, soulevant mon tee shirt je lui montre le tatouage que j'ai fait, celui que nous nous étions promis de faire en commun. Profitant d'avoir le dos tourné, je lui dit la vérité sur ma soeur.

Je n'ai pas eu le temps de t'en parler depuis qu'on c'est rencontré et je m'en excuse... J'ai une soeur jumelle, Morgana, elle est à Poudlard dans la même maison que toi. Nous la verrons demain pendant Noël.

Roh lalala, je m'en veux tellement de n'avoir pu lui en parler avant... Imaginez il décide de s'en aller parce que je ne lui est pas dit avant de venir ici... Mon pauvre coeur il vas mourir !
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ezequiel Espinosa, le  Lun 14 Jan - 15:16

J'ai tellement hâte d'être à demain pour fêter Noël avec mon homme et sa famille. Je me sens tellement bien ici, sans trop savoir pourquoi. Peut-être que c'est parce que je suis bien avec mon copain ? J'imagine que c'est ce qui contribue beaucoup à mon bonheur et heureusement. Pour moi, c'est signe qu'on est bien ensemble. J'espère qu'il ressent la même chose de son côté. Lorsque je reviens avec les cadeaux à mettre sous le sapin, je jette un œil à la fenêtre et constate avec plaisir qu'il commence à neiger. Laissant ma chemise ouverte pour le taquiner, un frisson me parcours, mais je ne laisse rien paraître. Sinon, il va se moquer de moi le p'tit. Puis, que serait la vie si on ne rigolait pas un peu ? Je dépose mes cadeaux sous le sapin et il m'embrasse avant de me prendre la main pour monter à l'étage. J'imagine que c'est là que se trouve sa chambre, son univers. J'ai envie de le découvrir et l'explorer davantage. Il me plait tellement. Mais patience, chaque chose en son temps.

Il ouvre la porte de sa chambre et me laisse entrer avant lui. Il est drôlement gentleman. C'est une qualité que j'apprécie beaucoup. Mes yeux parcourent l'ensemble de cette pièce et elle est complètement différente du reste de sa maison : tout est fait de bois et le tout reste relativement sobre et simple. Je trouve que ça correspond bien à sa personnalité : il est simple, ne se prend pas la tête et est très naturel. Il pose son sac dans un coin et me fait asseoir sur son lit. Il me tourne le dos et retire son t-shirt laissant apparaître le tatouage qu'il a fait. Quand il se retourne vers moi, j'observe son visage et mes yeux glissent vers son torse. Je me mords la lèvre inférieure. Il va aussi falloir que je lui montre le mien tient. Subitement, il aborde un sujet auquel il n'a visiblement pas pensé auparavant :

- Je n'ai pas eu le temps de t'en parler depuis qu'on c'est rencontré et je m'en excuse... J'ai une soeur jumelle, Morgana, elle est à Poudlard dans la même maison que toi. Nous la verrons demain pendant Noël.

Je l'écoute attentivement me dire qu'il a une sœur jumelle. Il parle comme s'il avait peur que je lui en veuille. J'éclate de rire après qu'il ai terminé de me parler de ça. Je ne peux pas m'en empêcher. Bien sûr, ça me fait bizarre, parce que je ne m'attendais pas à ça, mais je ne peux pas lui en vouloir. On s'est beaucoup parlé de nous-même en priorité ce qui semble tout à fait logique. Je ne sais pas tout au sujet de sa famille et lui de même. Il ne sait pas que j'ai un frère paysagiste je crois. Donc c'est aussi le moment de lui parler de ça, comme ça, on sera au point là-dessus.

- Je suis désolé d'avoir rigolé, mais je ne t'en veux pas. Tu me parlais comme si tu pensais que j'allais te le reprocher. Ne t'en fait pas pour ça. On s'est surtout parlé de nous-même prioritairement, ce qui semble assez logique tu vois. Puis je dois aussi te faire un aveu : j'ai un frère. Bon, on n'est pas jumeau, mais voilà, il est Moldu et paysagiste de métier. Il ne faut pas qu'on se prenne la tête sur des oublis. Personnellement, je pense que c'est bien de se découvrir au fur et à mesure que le temps passe. Quoi qu'il en soit, j'ai hâte de faire sa connaissance, ainsi que celle de tes parents.

Je lui adresse un large sourire. Je me lève de son lit, m'avance vers lui et le regarde droit dans les yeux. Je me plonge dans se regard si intense. Je pourrai m'y noyer sans aucune difficulté. Je me retourne et enlève complètement ma chemise laissant apparaître mes trois tatouages : le loup, le lion et le taureau. Je me rend compte que j'ai oublié ma guitare en bas. Je descend la chercher et remonte rapidement pour lui jouer un petit morceau que j'ai composé moi-même.

- Tu as aimé ce petit morceau ? J'ai composé ça il y a peu de temps quand j'étais dans ma salle commune. D'ailleurs, on ne va pas tarder de dormir, si on veut être en forme pour demain. J'ai hâte de t'offrir mes cadeaux et je dois te dire que je suis vraiment heureux avec toi tu sais. C'est mon premier Noël comme ça. J'adore.

Je me rapproche du beau gosse avant de poser mes mains sur son visage et de l'embrasser.
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jackson Emerenziana, le  Mar 22 Jan - 8:52

Désolée du retard :mm:

Quelques secondes passent, pour moi elles ressemblent plus à de longues minutes, voir même des heures... Un rire s'échappe des lèvres d'Ethan, mes yeux s'écarquillent d'eux même, qu'est ce que j'ai dit, ou fait, pour qu'il se mette à rire ? Rabaissant mon tee-shirt, j'attend les explications du jeune homme. Ah. Je vois. C'est juste ça ? Bon... Je peux être soulagé ! Oh... Lui aussi a un frère ! Enfin... C'est pas comme si j'en avais un, à part s'il est avec nos parents lui... Ah ne pense pas à ça Jack's ! NOËL ! NOËL ! NOËL ! Un moldu paysagiste. Paysagiste... Qu'est ce que c'est déjà ? AH oui c'est vrai ! Ils travaillent dans les projets d'aménagements ! Boulot compliqué à ce qu'il paraît.

Le voilà qui se lève du lit, les yeux plongés dans les miens, on dirait qu'il vas me manger... Il avance tel un félin... Me tournant subitement le dos, il me montre son tatouage, le mien, le nôtre, celui qui nous liera à tout jamais...  Posant ma main sur sa peau, je caresse le tatouage, sa peau est si douce... Soudainement, le Poufsouffle descend me laissant comme un c*n dans ma chambre. Mais qu'est ce qu'il fait ? Oh ! Une... Une... UNE GUITAAAAAAAAAAAAARE ! Ah non mais là... IL JOUE DE LA GUITARE ??? Oh mon dieu... NON MAIS EN PLUS IL COMPOSE ??? Mais il vas faire mourir mon pauvre cœur ! D'amour, je le précise, je parle d'amour ! J'ai même pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il me l'a referme en m'embrassant. Profitant de la douceur de ses lèvres, je passe une main dans son dos et l'autre sur son torse, le poussant vers le lit, le faisant tomber dessus, je me met à califourchon sur Ethan.

J'ai... Adoré... C'est magnifique. Je suis sûr que nous allons passer un Noël inoubliable. Je t'aime Ethan.

Déposant un nouveau doux baiser sur ses lèvres, je me couche à ses côtés, le prenant dans mes bras avant de me laisser emporter par les bras de Morphée.

-ELLIPSE-


Ouvrant les yeux doucement, j'observe le visage de mon compagnon, de celui qui entretient la flamme de mon cœur. Je passe un doigt sur sa joue, me levant doucement afin de ne point le réveiller, je descend au rez-de-chaussé afin de préparer le petit-déjeuner. Mes parents sont déjà là, ma mère faire cuire des pancakes tandis que mon père prépare les œufs. Ma sœur jumelle prépare déjà la table, j'embrasse chacun d'eux joyeusement.

Bonjour ! Joyeux Noël ! Je peux aider ?

- Bonjour fiston ! Joyeux Noël à toi aussi ! Tu peux préparer le bacon s'il te plaît ?
- Ton copain dors toujours ?


Oui maman, je voulais le laisser se reposer un petit peu. Quand le petit déjeuner sera prêt, je monterais. A part s'il descend avant.

Souriant à la femme la plus courageuse de la Terre (selon moi), je m'approche de la cuisine afin de préparer le bacon.
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ezequiel Espinosa, le  Mer 23 Jan - 13:49

Jouer de la guitare à une heure pareille n'était pas commun, mais ça en valait la peine, parce que je voulais faire plaisir à mon copain. Rien n'est de trop pour lui selon moi. J'espère simplement que je n'ai pas réveillé ses parents et sa sœur, parce que sinon, ça craint pour moi. J'ai pas envie de terminer dehors le jour de Noël quand même. J'imagine bien la scène déjà... Je suis déjà en train de paniquer. Pour rien en plus. Mais je ne peux pas m'en empêcher, c'est plus fort que moi. Passons à autre chose. Je me demande s'il sait ce qu'est un paysagiste. Peut-être que j'aurai dû apporter des précisions là-dessus. Au pire, il m'aurait sûrement demandé s'il n'avait pas comprit, je pense en tout cas. Je me remémore aussi l'instant d'avant lorsqu'il m'a touché en caressant mon tatouage. Après avoir joué ce morceau, il semble profiter de mes lèvres comme je profite des siennes, si douces, si chaleureuses. Je ne pensais pas que je pourrai tomber amoureux comme ça, mais j'adore. Il passe alors sa main dans mon dos, me donnant des frissons et l'autre sur mon torse (un peu musclé, mais sans plus) et me pousse sur le lit avant de se mettre à califourchon sur moi. Je rougis. Il me dit alors :

- J'ai... Adoré... C'est magnifique. Je suis sûr que nous allons passer un Noël inoubliable. Je t'aime Ethan.

Il a aimé mon morceau joué à la guitare. Visiblement, ça en valait la peine de composer ce p'tit truc. C'est pas grand chose, mais en général, ça plait à autrui. Je pourrai composer une chanson pour la prochaine fois et la lui chanter. Une dédicace pour lui. J'imagine que c'est flatteur non ? Nous passons déjà un super Noël. Tout d'un coup, je m'étouffe presque en déglutissant avec difficulté lorsqu'il me dit qu'il m'aime. Wouha, j'étais pas prêt du tout à entendre ça. Évidemment, ça me fait plus que plaisir, mais je ne pensais pas qu'il me dirait ça aujourd'hui. J'en suis tout retourné pour le coup. Mais... Que lui répondre ? Parce que... ben moi aussi... je l'aime quoi. Mais genre, je l'aime beaucoup. Ce que je sais, c'est que j'ai pas envie de le perdre. Il faut que je prenne mon courage à deux mains et que je dise quelque chose. Je ne peux pas le laisser en plan comme ça, ça se fait pas. Je dis alors :

- Je suis content que tu ais aimé ce morceau. La prochaine fois, je composerai une chanson. Parce que oui, je chante en plus de jouer de la guitare, dis-je avec des yeux enjôleurs. En plus de ça, j'adore composer, donc j'ai hâte de faire ça pour toi. Et si ça peut te rassurer, je passe déjà un Noël inoubliable. C'est le meilleur pour moi jusqu'à présent. Être à tes côtés n'a pas de prix tu sais. Je t'aime beaucoup Jackson. Sincèrement. Je n'ai pas envie de te perdre, tu es vraiment précieux pour moi, dis-je en caressant sa joue.

J'espère que ma réponse n'est pas maladroite. Je pense vraiment ce que je dis, c'est ça qui compte pour moi. Demain, il sera l'heure des présentations avec ma belle famille. Je suis content, mais ça me fait bizarre en même temps. C'est la première fois que je me retrouve dans ce genre de situation. Mais en même temps, la sensation est très agréable. Je me sens tellement bien. J'ai envie que ça ne s'arrête jamais. Ses yeux verts m'hypnotisent à chaque fois que je le regarde. Il est tellement parfait. Se bisou sur les lèvres me ramène à la réalité. Il se couche à mes côtés et me prend dans ses bras. Je passe mes mains autours de ses bras et commence à m'endormir paisiblement.

-ELLIPSE-

Lorsque j'ouvre les yeux, je constate que mon homme n'est plus dans le lit. Il est probablement descendu en bas, ce que je peux comprendre. Je prend ma baguette magique posée sur une table de nuit à côté de moi et utilise un sortilège d'attraction pour me saisir de mes affaires. Je fouille dans mon sac et sort une chemise blanche avec un pantalon noir. Je m'habille en vitesse de manière correcte malgré tout. J'ai envie de faire bonne impression devant tout le monde. Je sens déjà l'odeur d'un petit-déjeuner qui me chatouille le nez. J'ai déjà faim et l'eau à la bouche. Je laisse deux boutons non attachés à ma chemise et enfile un blazer. On dirait un bad-boy. Je suis maintenant prêt. Je descend et me cache dans un coin pour observer mon homme et sa famille. Ils ont l'air tellement heureux. Je le vois qui prépare le petit-déjeuner avec un certain entrain. Il est si mignon. J'ai envie de l'embrasser, mais je vais m'abstenir. J'ai peur que ça paraisse déplacé devant sa famille. Je m'avance pour me montrer et dit avec timidité :

- Bonjour tout le monde ! Joyeux Noël à tous.

Je m'avance vers son père, sa mère et sa sœur en les saluant respectivement et en donnant mon prénom et nom de famille. Je m'avance enfin vers mon copain et... tant pis, je peux pas attendre plus longtemps :

- Joyeux Noël mon amour, dis-je en déposant un petit baiser sur ses lèvres.

Inutile d'en faire davantage, surtout devant autrui. J'ai du respect pour sa famille quand même.
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jackson Emerenziana, le  Mer 23 Jan - 15:27

Posant une casserole sur le feu, je commence à préparer amoureusement le bacon pour ma moitié. Je me rappelle quand j'avais invité Nick à la maison ! C'était la première fois qu'il allait dormir plusieurs jours dans le monde moldu, il avait hâte de savoir comment vivait les non-mages au quotidien (les moldus pour ceux qui sont incultes). A chaque fois qu'il découvrait quelque chose, il voulais absolument essayer ! En essayant de faire cuire les bacons, il avait mis le feu à la cuisine ! Heureusement que papa était la pour l'éteindre... Pauvre Nick il avait tellement eu peur. Au moins avec Ethan, cela ne risque pas d'arriver, venant d'une famille moldu il connais notre quotidien.

Tiens d'ailleurs en parlant du loup... Voici mon Poufsouffle préféré qui descend ! Ouah.... Qu'elle classe ! Il a mis la barre haute ! Il veut impressionné mes parents ou quoi ? En plus de ça il salut tout le monde. Par ailleurs ma mère ne peut pas s'empêcher de le prendre dans ses bras. Quand elle parle, on dirait que sa voix est cassé...

[color=#FF6347]Joyeux Noël à toi aussi Ethan ! Je suis ravie de te rencontrer ! Depuis le temps que Jack's nous parle de toi ! Tout les week-end on entend Ethan par ci... Ethan par la !/color]

Maman... S'il te plait...

Ma mère roule des yeux tandis que ma soeur en rigole. Mon père serre juste la main d'Ethan en lui souhaitant un bon noël, tandis que ma soeur lui fait la bise. Ma mère fait toujours dans l'extrémité... Et c'est pour ça que je l'adore !! Mon copain s'approche de moi et pose ses lèvres sur le coin des miennes, m'arrachant un grand sourire.

Joyeux Noël mon coeur.

Passant mes bras autour du cou d'Ethan je pose mes lèvres sur les siennes et l'embrasse comme je l'ai toujours fait.
J'entend ma soeur pouffait de rire avant de couiner. Brisant le baiser, je pose un petit bisous sur le nez de mon chéri avant de me retourner vers mon bacon. Le prenant je le dépose sur la table et m'installe, tapotant la place à côté de moi j'intime Ethan à me répondre.

Ma mère nous sert tous puis s'assoie en face de mon chéri.

Alors Ethan, comment tu a rencontrer Jack's ? Il nous l'a jamais dit.

Tournant la tête vers l'intéressé, je lui fait de grand yeux ronds. Non s'il te plait... Ne leur dit pas que je ne respecte pas le règlement de l'école... Ni pourquoi... Si tu m'aime tait toi... Vois la détresse dans mon regard... S'il te plait mon coeur...
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ezequiel Espinosa, le  Mer 23 Jan - 17:14

C'est enfin Noël, jour que j'attendais avec une certaine impatience pour connaître ma belle famille et m'amuser. Quand je suis descendu, mon homme préparait déjà le petit déjeuner et il régnait une atmosphère de fête dans le salon et la cuisine. Tout le monde avait déjà l'air de s'amuser, ce qui me procurait une sensation de joie. Je ne pouvais pas me lasser de regarder la décoration intérieure de l'endroit où nous étions. Elle était tellement somptueuse. Je commence aussi à penser à ma famille. Elle me manque, bien évidemment, mais j'ai aussi le droit de faire ce que j'ai envie maintenant. Puis, je suis entre de bonnes mains après tout. Quand je salue tout le monde, sa mère me prend dans les bras et je ne sais pas comment réagir à ça. Elle m'a prit au dépourvu et me dit que Jackson parle souvent de moi. Visiblement, il semble gêné :

- Maman... S'il te plait...

Je lui lance un petit regard inquisiteur... Que peut-il bien raconter sur moi à ses proches ? Bah, je suis certain qu'il parle de moi en bien, mais je suis trop curieux. Il est tellement gêné que j'en rigole. Je ne peux pas m'en empêcher. D'ailleurs, je crois que sa sœur fait de même. Son père, quant à lui, se contente de me serrer la main comme il se doit en me souhaitant un joyeux Noël. Je me retourne à nouveau vers sa mère pour lui répondre :

- Moi aussi, je suis vraiment content de vous rencontrer, tous. Hé bien, il parle déjà de moi... Mais c'est choupi de sa part, dis-je en souriant et en regardant le principal intéressé.

Bon, faut bien qu'on se taquine un peu pendant les fêtes. Il me dit alors :

- Joyeux Noël mon coeur.

Il passe ses bras autour de mon cou et m'embrasse. Je ne pense pas qu'il soit gêné vis-à-vis de sa famille, donc je me laisse faire. J'entend que ça rigole derrière moi. Il rompt notre petit moment de bonheur en me posant un p'tit bisou sur le nez. Si c'est pas mignon de sa part tout ça. Il se retourne pour aller prendre ce qu'il a préparer et dépose tout ça sur la table. Il s'installe à table avant de m'inviter à côté de lui. Je suis certain que tout va bien se passer. Peut-être qu'ils accepteront que je joue un peu de la guitare à un moment donné ? J'ai envie de leur montrer que je tiens beaucoup à eux et les distraire peut être un bon moyen j'imagine. C'est alors que je vois sa mère prendre place face à moi.

- Alors Ethan, comment tu a rencontrer Jack's ? Il nous l'a jamais dit.

Oulà. Finalement, tout ne va pas se passer comme prévu je crois. Est-ce que je dois tout raconter dans les détails (ou presque) ? Ou bien dois-je mentir un peu ? C'est la première fois que je rencontre ma belle famille et je suis déjà dans une situation délicate. Mais je n'ai pas le temps de vraiment réfléchir à une réponse élaborée et bien faite. Je dois me dépêcher. Que faire... ? Je regarde de côté et vois que mon homme me regarde. Il a l'air vraiment tendu à l'idée que je révèle la vérité. Mais je n'aime pas le mensonge et tout fini par se savoir. Bon, c'est pas comme si tout le monde respectait le règlement. On a tous enfreint les règles à un moment donné. Même ses parents, j'suis sûr de moi. Je lui lâche un p'tit rictus avant de répondre :

- Hm, hé bien... Notre rencontre s'est faite vraiment au hasard je dois dire. Et c'était plutôt inattendu aussi. Ça s'est passé en pleine nuit dans le château. Je n'arrivais pas à dormir et je voulais terminer un devoir sur les sortilèges, parce que je suis passionné par cette matière qui est dispensé à Poudlard. Je me suis donc rendu dans la bibliothèque pour chercher un livre qui pourrait m'aider à avancer dans mes recherches. Seulement, je ne trouvais pas de quoi me satisfaire. Alors je suis allé vers la réserve et Jackson se trouvait déjà là. On a commencé à parlé et il m'a aidé à entrer dans la réserve pendant la nuit. Ensuite, on est parti et on s'est posé ailleurs dans le château. Puis bah... il s'est passé ce qui s'est passé et ensuite, nous avons beaucoup parlé ensemble les jours qui ont suivi.

Je regarde mon copain qui semble complètement livide et sur le point de s'évanouir. Je le regarde et lui dépose un bisou sur la joue. J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop d'avoir dit ça ainsi. Peut-être que j'y suis allé un peu fort, mais je ne voulais pas instaurer de malaise pendant le petit-déjeuner. Je prend un verre de jus d'orange et lui sert une bonne quantité pour me faire pardonné. Je lui tend le verre avant de lui dire discrètement :

- Je t'aime mon amour, j'espère que tu m'en veux pas trop...
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jackson Emerenziana, le  Mer 23 Jan - 17:34

Mes yeux plongés dans ceux d'Ethan, je pose discrètement main sur sa jambe. Pitié... Ne dis ri... QUOI ?!?
Oh pu*ain... Oh m*rde... m*rde... Je suis mort. Littéralement... Qui c'est qui vas se faire tiré dessus ? C'est moiiiiii ! Tandis que je degluttis et devient aussi blanc que la neige, je vois mon père qui ouvre grand ses yeux et lâche soudainement sa fourchette. Aïe aïe aïe... Je vois ma soeur qui pouffe de rire, Il me suffit de lui jeter un regard meurtrier et voilà qu'elle s'arrête. Ethan me sert du jus d'orange et se penche vers moi pour s'excuser. Je serre sa jambe.

Ce soir tu passe à la casserole mon cher.

Mon père se lève et croise les bras tandis que ma mère retourné discrètement à la cuisine.

Alors comme ça durant la nuit tu sort de ta chambre ? Tu ne respecte pas les règles ? Je croyais que Serdaigle c'était une bonne maison ! Ceux qui ne font pas de bêtises !

Sans crier gare ma mère revient et frappe violemment son mari avec un torchon.

Parce que quand tu été militaire tu respecté les règles ? Je te signale qu'avec Jackson vous alliez dans les douches des filles pour les espionner ! Combien de fois votre supérieur vous à mis aux corvés ? Ton fils vas à la BIBLIOTHÈQUE. Je ne crois pas que tu connais ce mot chéri.

Alors la... Mon visage ne peut pas être plus blanc... Mon père regarder les filles sous la douche ?!?!? Avec mon oncle ???? C'est pas possible... Mon père était un voyeur et un voyou ! En fait il le serait reste s'il n'avais pas rencontre maman si je comprend bien ?!? Lâchant Ethan je tape ma tête contre la table exaspéré par cette famille.

- Maman, on passe aux cadeaux ?
- Très bonne idée ma fille ! Qui commence ?


Alleluhia !! Au moins on passera à autre chose... Finissant mon bacon, je me tourne vers le sapin où cours ma soeur qui me tend son cadeau. L'ouvrant, j'y trouve un un pendentif avec la photo familiale. Je prend ma soeur jumelle dans les bras avant de lui tendre mon cadeau, un billet pour aller à un concert. Mes parents reçoivent tous deux des livres de notre part. Moi je reçois un pyjama licorne bleu, et ma soeur le même mais en rose. L'enfilant rapidement, je tend son cadeau à Ethan avec un grand sourire. Oui j'ai oublié ce qu'il a dit, à vrai dire je m'en fous, ça me montre qu'il n'aime pas mentir. Et puis je l'aime. Et quand on aime. On pardonne.

Joyeux Noël Ethan.
Ezequiel Espinosa
Ezequiel Espinosa
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ezequiel Espinosa, le  Mer 23 Jan - 19:08

Je le voyais les yeux plongés dans les miens, mais je ne voulais pas mentir. Je n'aime pas passer pour quelqu'un que je ne suis pas et c'est un principe chez moi. J'espère sincèrement qu'il me comprendra. Je ne voulais pas lui faire de peine, j'espère qu'il ne va pas m'en vouloir de trop. Quand je raconte cette anecdote, marrante, avouons-le, je vois que sa sœur commence à rire. Son père, quant à lui, ouvre de grands yeux ronds. Visiblement, il ne devait pas savoir que mon homme pouvait éventuellement enfreindre les règles, mais après tout, qui ne l'a jamais fait ? Je suis sûr que plus tard, on en rigolera. Après tout, il faut bien des anecdotes comme ça pour plus tard. Ce sont des choses que l'ont peut raconter assez facilement aux autres pour détendre l'atmosphère. Bon, dans ce cas précis, je ne suis pas certain que le résultat soit le même, bien au contraire. Jackson avait déjà sa main posée sur ma jambe et il accentue la pression lorsque je m'excuse en disant :

- Ce soir tu passe à la casserole mon cher.

Je lui adresse un petit sourire malicieux pour lui faire comprendre quelque chose. Va savoir, c'était peut-être l'effet recherché. Après tout, il sait très bien que c'était juste le premier soir que je ne voulais pas plus loin qu'une bonne nuit. Peut-être que j'ai joué la-dessus et je ne vais pas me gêner pour le lui faire remarquer. En plus de ça, la nuit sera sûrement meilleure. J'ai adoré dormir dans ses bras. Je me sentais serein, protégé et paisible. Comme si plus rien de mal ne pouvait m'arriver. J'espère qu'il a ressenti la même chose, parce que sinon, je serai drôlement embêté. Je lui réponds :

- Mon amour, tu n'es pas sans savoir que c'était simplement la première nuit que je ne voulais pas. Tu peux donc t'amuser pour la deuxième, parce que c'était peut-être l'effet espéré quand j'ai déballé cette histoire, dis-je dans un murmure à mon homme.

Je lui adresse un clin d’œil afin qu'il comprenne qu'il n'a pas à m'en vouloir d'être honnête. Je ne suis pas certain que le mensonge lui plairai. Donc, il peut aisément comprendre ce que je veux dire par-là. Du moins, je l'espère. Je vois alors son père qui se lève comme une bombe à retardement. Il croise les bras avant de dire :

- Alors comme ça durant la nuit tu sort de ta chambre ? Tu ne respecte pas les règles ? Je croyais que Serdaigle c'était une bonne maison ! Ceux qui ne font pas de bêtises !

Oups, les ennuis commencent pour lui. Je dois dire que je commence à regretter mes paroles d'avant... Serdaigle est une bonne maison, mais on possède tous des caractéristiques relatives à d'autres maisons de Poudlard. Le mépris pour les règlement, c'est plutôt chez les Serpentard, mais je n'ai pas trop envie d'y faire mention. Je crois que j'ai causé assez de dégâts pour un 25 décembre. Et c'est maintenant au tour de sa mère de s'y mettre. Je crois que j'ai vraiment fait la gaffe du siècle. Si je voulais un Noël dans la bonne humeur, c'est loupé. J'ai intérêt à me rattraper comme je peux par la suite :

- Parce que quand tu été militaire tu respecté les règles ? Je te signale qu'avec Jackson vous alliez dans les douches des filles pour les espionner ! Combien de fois votre supérieur vous à mis aux corvés ? Ton fils vas à la BIBLIOTHÈQUE. Je ne crois pas que tu connais ce mot chéri.

Hé bien, c'est du joli tout ça. En fait, on en est aux révélations familiales. C'est cool. Ou pas.  Je préfère ne pas me forger d'avis négatif sur son papa, parce que je ne le connais pas bien. Mais bon, il a été jeune et qui n'aurait pas été tenté par ça ? Finalement, j'en rigole presque, mais je me retiens au risque que ça déplaise à quelqu'un ici. J'ai déjà fait trop de bêtises aujourd'hui. Qui sait, je ferai peut-être une bonne action plus tard. Mais je crois que la personne qui a le plus de mal à se remettre de tout ça, c'est mon beau gosse. Le pauvre, il doit être mal à l'aise. Je lui adresse un regard d'excuses. Afin d'interrompre cette discussion, Morgane dit :

- Maman, on passe aux cadeaux ?

Ha, super idée les cadeaux. Il faut que j'aille chercher les miens. Au moins, on en termine avec la discussion qui met tout le monde mal à l'aise. Sa mère répond :

- Très bonne idée ma fille ! Qui commence ?

Mon copain termine son bacon et se retourne vers le sapin. Il reçoit un cadeau en premier et il contient un pendentif avec la photo familiale. Tout le monde s'offre ses cadeaux et je ne peux pas m'empêcher de sourire en voyant cette belle complicité entre eux. Malgré la discussion d'avant, ils savent passer outre et c'est ça qui est bien. Je remarque que Jackson enfile un pyjama licorne bleu, ce qui m'arrache un grand sourire qui vire à la rigolade. Il est si craquant dedans. Il me tend alors mon cadeau que je découvre avec plaisir.

Joyeux Noël Ethan.

C'est tellement adorable de sa part. Ce qui m'embête le plus, c'est que je n'ai rien pour sa famille. Mais genre, vraiment rien du tout. Je vais plutôt improviser quelque chose pour me rattraper. Je m'approche du sapin et prend mes cadeaux pour mon homme. Dedans, il y a un pull de Noël, un collier avec un pendentif sur lequel sont gravées nos initiales, donc E.E et J.H, puis un plaid auto-chauffant et une mini statuette. J'espère que ça lui fait plaisir. Je dis alors :

- Joyeux Noël à toi aussi Jackson.

Maintenant, il est temps que je m'excuse pour la petite dispute déclenchée auparavant et que je m'excuse également d'avoir les mains vides pour ma belle famille.

- Excusez-moi... Je suis désolé pour la petite dispute de tout à l'heure, je ne souhaitais pas créer de malaises entre qui que ce soit. Personnellement, je trouve que c'est une anecdote plutôt marrante quand on y pense. Je ne suis pas mécontent d'avoir trouvé Jackson à ce moment-là. Sans ça, il ne ferait pas mon bonheur aujourd'hui, dis-je en l'embrassant. Je suis également désolé, parce que je n'ai rien à vous offrir, j'ai eu quelques... soucis de mon côté. Par contre, je peux vous jouer un morceau de guitare si vous voulez. Je compose beaucoup.

En allant chercher ma guitare, je me sens un peu mal de ne pas leur offrir plus. Je reviens vers eux et me met à jouer en chantant :

Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver,
Qui s'en va sifflant, soufflant, dans les grands sapins verts, Hey,
Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver,
Boule de neige et jour de l'an et bonne année les Hartman


C'est vraiment au talent que je fais ça, parce que je n'ai rien de mieux à proposer.

- Je t'aime mon amour.
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jackson Emerenziana, le  Lun 27 Jan - 21:24

Un Noël en familleFlash-Back / Suite du RPAh vraiment ? C'est ainsi que tu joues avec moi Ethan Espinosa . Je note mon cher ! Mais je ne rentrerais pas dans ton jeu, tu m'as refusé la première nuit, tu vas devoir patienter maintenant. Personnellement je connais déjà les joies du sexe, je n'ai donc pas à patienter et à m'imaginer comment cela peut se dérouler.

J'observe mes parents se câlinant et ma soeur sautant de joie dans la pièce. Tout cela me donne énormément de joie, je pose mon regard sur l'homme que j'aime, celui que je pense-être ma moitié pour toujours. Il s'approche de moi pour m'offrir mes cadeaux, comme un réel enfant je les déballe rapidement, je reçois ainsi de la part d'Ethan un pull de Noël magnifique, une mini statuette, un plaid auto-chauffant qui me permettra de faire des câlins interminables au pouf souffle ainsi que... Un pendentif où sont gravées nos initiales communes... Prenant Ethan dans mes bras, je l'embrasse langoureusement, essayant d'y mettre tout l'amour que j'ai envers lui. Lâchant mon copain, celui-ci prend la parole.

Il s'excuse auprès de nous pour cette petite dispute, cela fait rire ma mère, mon père lui roule des yeux, je ne crois pas qu'il aurait voulu que ces enfants connaissent cette histoire intime. Il s'excuse du fait de n'avoir apporter aucun cadeau pour eux. Ma mère balaie sa réponse de la main en répondant que sa présence et le fait de me rendre heureux était le plus beau cadeau. Ethan me lâche pour prendre sa guitare puis commence à entonner une chanson de Noël. Je souris et le joint à la voix, ma mère me prend dans ces bras et me rejoint. Mon père et ma sœur se mette côte à côte et souris en voyant ce moment. A la fin de la chanson, je regarde droit dans les yeux ma maternelle et d'un commun accord nous décidons de chanter une autre chanson. Je prend Ethan par la main et l'amène dans une autre pièce de la maison.

Je lâche Ethan et m'assois à un grand piano noir, ma mère à mes côtés. J'observe la femme qui m'a élevé, elle me chuchote le nom de la chanson qu'elle aimerait que je joue. Je hoche la tête puis commence à balader mes doigts sur le piano. Ma mère inspire un bon coup avant de chanter en français.

Sur les trottoirs je pense à toi
Sur les boulevards je pense à toi
Dans la nuit noire je pense à toi
Même s'il est tard
Sous les réverbères je pense à toi
Dans la lumière je pense à toi
Tous les hémisphères je pense à toi
Sous la poussière
On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
Je me réveille je pense à toi
Encore sommeille je pense à toi
Trop de soleil je pense à toi
C'est plus pareil
On funambule, je pense à toi
On me bouscule je pense à toi
Si je recule je pense à toi
Je suis ridicule
On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
Je suis désolée je pense à toi
Presque obsédée je pense à toi
Dépossédée je pense à toi
Trop fatiguée
Sur toutes les routes je pense à toi
Si je m'écoute je pense à toi
L'ombre d'un doute, je pense à toi
Je me dégoûte
On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
Tu sais j'étouffe je pense à toi
Quand je découche je pense à toi
Je perds mon souffle je pense à toi
Au bord du gouffre
Encore un soir je pense à toi
J'ai le cafard je pense à toi
Dans le brouillard je pense à toi
Je peux pas y croire
On était beau
Pourtant on accélérait sans freins
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien
On était beau
Souvent, quand on souriait pour rien
On s'aimait trop
Pour s'aimer bien


Couchant les dernières notes sur le clavier, je me lève, prend le bras de ma mère et m'incline devant les applaudissements de ma famille.
:copyright: 2981 12289 0
Contenu sponsorisé

Réveillon à la campagne - Page 15 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Contenu sponsorisé, le  

Page 15 sur 15

 Réveillon à la campagne

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.