AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 3 sur 15
Réveillon à la campagne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
Catherine Holmes
Gryffondor
Gryffondor

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Catherine Holmes, le  Ven 3 Jan 2014 - 14:03

Ma Lady, je suis également ravi de vous voir!

Merlin soit loué, Luke m'aimait toujours! Je me sentis plus forte, plus confiante après avoir entendu ces mots. Car ils signifiaient pour moi bien plus que ce que le blond intentionnait. Mon père absent, ma mère qui ne montrait jamais ses émotions,... L'amour fraternel n'avait suffi à combler les plaies affectives de la jeune adolescente que j'étais.
Luke s'excusa rapidement auprès de son ami puis reporta toute son attention vers moi. Cela me fit énormément de bien car je me rendis compte à quel point mes peurs étaient idiotes; Luke ne me laisserait jamais tomber.
Et le contact de ma joue avec sa main ne fit que renforcer ce bonheur tout nouveau, en dissipant les dernières traces de doutes. Ou du moins je le croyais.

Nous partîmes ensemble chercher des cocktails. Une fois ceci fait, Luke me proposa de danser. Bien que mon cœur vibrât plutôt ce soir-là au rythme d'un bon morceau rempli de basses électroniques, j' acceptai avec joie la valse qu'il me proposait.
Je m'emparai délicatement de la main de mon petit ami, mais avant de me lancer, je ne résistai pas au plaisir de lui voler un baiser.
Juchée sur mes talons, je gagnais quelques centimètres et arrivais ainsi à la hauteur de son nez. C'est pourquoi je pouvais, le temps d'une soirée, jucher ma tête dans son cou. Mais dédaignant ce plaisir, je me tournai vers la piste de danse.

Juste au bon moment pour apercevoir une femme chuter dans la boue. A genoux. Aïe. Enfin, platch. Parce qu'elle n'avait pas trop l'air de souffrir. Mais je préférais nettement ma place dans les bras de Luke à celle de la petite brune (la proprio du Chaudron Baveur, l'une des organisatrices de la soirée) qui tentait de récurer la robe couverte de boue. Parce que la demoiselle qui portait la robe avait l'air furax. Vraiment furax.
Et le fait que le Préfet des Serdaigles vole à son secours en bon gentleman, s'il fit disparaître toute trace apparente de rage, ne la fit pas entièrement abandonner ses projets de vengeance. Dédaignant le verre que le Bleu et Bronze lui offrait, la lady offensée l'envoya péter...Juste au dessus de la responsable de sa chute. Elle mimait maintenant la surprise, mais personne ne fut dupe. Et la soirée ne faisait que commencer.

Comment vas-tu depuis... depuis le dernier soir? demandai-je à Luke, reportant toute mon attention vers lui.

Je pensais être sûre de moi, mais le souvenir de ce repas en amoureux restait imprégné dans ma mémoire. Je ne pouvais m'empêcher de douter des sentiments de mon Serpent préféré, tout en m'assurant que c'était ridicule; ne venait-il pas de m'inviter à danser?
Je savais à quel point l'ascendance parentale comptait pour les Verts et Argent. Je ne cessais de me répéter qu'il était différent, qu'il devait être différent... Mais si ce n'était pas cela qui l'avait choqué, quoi d'autre? Avais-je mentionné le fait que mon paternel fasse partie du Gouvernement? Je n'en étais plus si sûre à présent. A moins que... Et si c'était cette révélation qui choquait Luke, plutôt que mes origines? Cela serait-il moins grave? me demandais-je.
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Ven 3 Jan 2014 - 14:47

Assise sur le rebord du comptoir, Merit regardait les invités arriver en masse sous le chapiteau. Elle reconnaissait quelques personnes mais elle ne côtoyait pas la plupart d'entre eux en général. Elle les croisait seulement en cours ou dans les couloirs... L'australienne espérait vraiment que Jake ne tarderait pas à arriver. Elle n'avait pas envie de s'ennuyer pendant une partie de la soirée.

Heureusement, quelques minutes après ses réflexions, Luia vint l'accoster joyeusement. Alors qu'elle servait les boissons aux invités, elle essaya de trouver un moyen pour répondre à son amie Serdaigle. Mais impossible de le faire. Les élèves et les adultes demandaient sans arrêt un cocktail et personne ne venait aider la jeune australienne à servir les boissons. Hugh et Amalia était en train de discuter dans un coin de la salle et Akize était occupé autre part...

Un poufsouffle vint à sa rencontre pour l'inviter à danser. Elle reconnut vite Liam Riu, l'ancien préfet des Blaireaux. Il lui tendait le verre que Noah avait préparé pour la première danse. Et bien tant pis, les invités attendraient qu'elle revienne pour être servis. La Gryffondor avait bien le droit de s'amuser un peu aussi. Elle se tourna donc vers Liam et s'apprêta à lui répondre.

Mais apercevant enfin Jake qui venait d'arriver sous le chapiteau, Merit chercha un moyen de se retirer au plus vite. Non pas qu'elle ne voulait pas danser avec Liam qui était sans doute un très bon danseur. Elle voulait simplement aller voir la personne qu'elle avait invité à venir pour la soirée. Et l'occasion rêvée apparue. Une jeune femme vint accoster Liam, s'excusant auprès de Merit de les déranger ainsi. Lui adressant un sourire, l'Australienne attendit patiemment que la femme finisse de parler, en regardant derrière Liam, Jake lever son verre en sa direction. Détournant la regard, elle s'excusa poliment.

-Excusez-moi mais je viens d'apercevoir quelqu'un que j'attendais impatiemment. Je vais laisser le privilège de à mademoiselle de danser avec vous Sir Riu.

Elle contourna le couple, laissant le bar sans surveillance et alla chercher un verre sur la table indiquée par Noah. L'odeur de l'alcool monta jusqu'à son nez et elle s'empressa de rejoindre Jake là où elle l'avait vu pour la dernière fois. Un rictus illuminant son visage, la Gryffondor accosta l'ancien Serdaigle, continuant de parler sur le thème imposé par Noah.

- Bonsoir. Que diriez vous d'une danse maintenant que j'ai pu me libérer ?

Attendant sa réponse, elle fixa son regard et porta le verre d'alcool à ses lèvres.
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Sam 4 Jan 2014 - 14:35




[ HRP : Désolé c'est pas top. Réponse à Luia, donc. ]

Mon regard parcourait le chapiteau, d'un bout à l'autre. J'observais le gens, le décor, les verres, tout ce qui me passait sous les yeux. J'étais constamment en mouvement, les mains croisées dans le bas du dos, comme le font les gens classe lorsqu'ils se promènent.. Non ? Mon oeil furtif observait tout ce qui se passait autour de moi, à une dizaine de mètre je voyais une jeune demoiselle se mettre en mouvement. Elle me disait quelque chose, je la connaissais mais je ne savais pas d'où. Elle s'approchait dangereusement de moi, lorsque mon regard croisa le siens je comprenais qu'elle allait m'aborder. Je me raclais la gorge à l'avance, prévoyant une prise de parole dans les minutes suivantes. Je laissais à la Lady le soins de prendre la parole en première.

Bonsoir Sir. Lady Luminos, pour vous servir. Que diriez-vous d'une valse?

Luminos, un nom qui ne s'oubliait pas. Je ne répondais pas tout de suite, me remémorant la demoiselle. Je l'avais croisée à Poudlard, un après-midi alors que nous étions posé sous le même arbre. Je lui avais même fait une réflexion sur son nom lors de cette brève rencontre. Elle m'invitait à une valse. Pfouuuh. Je maîtrisais pas trop, j'avais répété un petit peu avant de venir en regardant des vidéos sur le youtube moldue. J'y avais appris quelques pas basiques, rien de bien compliqué. Inspirant profondément, je me décidais à répondre.

Nous nous sommes déjà croisé, lady. Dans une pirouette des plus pitoresque je moulinais les mains et m'abaissait afin d'embrasser sa main droite. Sir Maddison, nous avions partagé le même arbre fut un temps. D'un regard rapide, j'observais autour de moi afin de m'assurer qu'un autre membre de l'Ordre ne m'ait vu.

J'attirais la jeune demoiselle sur la piste de danse, au passage je prenais deux "shots' que Noah avait proposé à ses invités un peu plus tôt. J'en tendais un en direction de Luia, puis buvait le mien d'un seul coup. Ça n'avait rien de classe, mais je me devais d'en prendre au moins un. Je souriais à ma cavalière.

Je pense que nous pouvons valser maintenant Lady Luminos. Je souriais débilement, je ne savais même pas si le mot "valser" existait réellement. Au pire c'était pas si grave. D'un geste sec, j'attirais ma cavalière contre moi. Je relevais la tête bien haut, comme le voulait la danse. Et puis, s'était parti. Quelques minutes plus tard, lorsque la danse fut terminée. Je m'autorisais une petite parole envers ma cavalière du moment. Ais-je été à la hauteur ma lady ?

Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Sam 4 Jan 2014 - 16:07

[Réponse à Dwayne évidemment^^]

Après avoir attendu quelques temps, Luia entendit l'homme lui répondre:

-Nous nous sommes déjà croisé, lady.

A ce moment-là, le coeur de Luia se mit à battre. Elle aurait déjà croisé ce beau jeune homme. Mais où? A Poudlard? Dans les rues de Londres? A Ollivander's? A Pré-au-Lard? Elle ne se souvenait pas pour le moment.

En attendant que le jeune homme daigne lui dire où il s'était croisé ainsi que son, ce dernier moulina ses mains et s'abaissa afin d'embrasser la main droite de la jeune Aigle. Celle-ci eut les joues qui s'empourprèrent quelques secondes mais personne ne vit rien. Ça avait été très ridicule mais Luia s'en fichait bien, ell aimait tous les genres d'homme.


-Sir Maddison, nous avions partagé le même arbre fut un temps.

Luia se rappela alors où elle l'avait vu et quand. C'était il y a si longtemps maintenant (déjà deux ans...). Elle ne souvenait d'avoir écrit des choses ce jour-là et de les lui avoir peut-être même montrés.

Mais elle n'eut pas le temps de se souvenir de ça très longtemps. Sir Maddison lui tendit un verre qu'il avait prit en l’entraînant vers la piste de danse. Luia le but évidemment tandis que lui-même buvait le sien d'une traite (la jeune Aigle essaye elle de prendre son temps).Le jeune homme lui sourit et dit:


Je pense que nous pouvons valser maintenant Lady Luminos.

Un sourire bizarre étira les lèvres du jeune homme mais Luia s'en fichait bien et se laissa entraîner dans la valse. Peut-être cet homme ne savait pas danser mais elle s'en fichait bien: avec un peu d'alcool dans le sang, ça devrait être parfait ou presque. Ils dansèrent tranquillement, puis une fois que ce fut fini, le jeune homme dit:

- Ais-je été à la hauteur ma lady ?

Luia lui sourit, comme l'aurait fait n'importe quelle Lady, avant de répondre:

-Mon cher, cela a été parfait. Je trouve que vous êtes un fabuleux danseur.

Luia ne mentait qu'à moitié: certes, il ne dansait pas si bien mais ce n'était pas non plus la catastrophe. En attendant une réponse à ce qu'elle venait de dire, elle sourit de nouveau et se dit que l'alcool l'aidait à dire de bonnes choses et à être encore plus extravertie.
Jacob G. Kenway
Jacob G. Kenway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jacob G. Kenway, le  Dim 5 Jan 2014 - 15:19



Adossé au comptoir, Jake observait cette australienne , qui venait d'être abordée par un poufsouffle qui avec son verre de cocktail, invitait probablement la demoiselle à l'accompagner dans une valse. Le Serdaigle sourit, pensant que, si jamais la  demoiselle accepterait, il ne comptait pas passer le reste de la soirée seul, parce que s'il était venu, à la base c'était pour elle. Donc, Jake s'apprêtait à la conquête d'autres damoiselles lorsque sa damoiselle à lui, s'éloigna de ses interlocuteurs afin de rejoindre l'homme qui l'attendait depuis longtemps.

Le sorcier observa longtemps la jeune femme, sa robe beige, ses bijoux et son sac à main. Elle avait réellement l'air d'être de ces demoiselles, issues de la haute société.  En la voyant, encore plus belle que la normale, Jake se dit que pour une fois, il pourrait la présenter à ses parents, n'avait toujours pas fait la connaissance d'une seule des conquêtes du jeune homme.  La demoiselle Sullivan fit un détour vers la table où était installé la fameuse boisson à boire avant de valser, en prit un verre et vint à son cavalier officiel. Lorsqu'elle parvint à sa hauteur, elle lui parla d'une voix qui entrait parfaitement dans le thème imposé par l'hôtesse Alniott:  

« Bonsoir. Que diriez vous d'une danse maintenant que j'ai pu me libérer ? »

La demoiselle porta le verre qu'elle tenait à ses lèvres. Jake l'observa, attendit qu'elle rabaissa son vers, prit sa main qui n'était pas prise, s'inclina et en la regardant droit dans les yeux, ces beaux yeux marrons, il lui dit, comme un parfait gentleman:

« Avant toute chose, laissez-moi vous dire que vous êtes resplendissante Lady Sullivan.Il baisa sa main et se releva. C'est avec plaisir que j'accepte de valser avec vous. »

Il bu avec élégance le contenu du verre qu'il tenait, le posa au comptoir et levant la main qu'il tenait à hauteur de son épaule, le gentil-homme attira sa cavalière sur la piste de danse. Tel qu'il l'avait vu dans ces classiques que sa grand mère paternel regardait, il lui fit la révérence, un sourire radieux au visage, et s'approcha d'elle.  Il connaissait les bases de la valse: se tenir bien droit, ne pas avoir le corps collé à la cavalière – mince alors, depuis qu'il avait vu Merit, Jake ne désirait qu'une chose: la toucher encore et encore – et suivre le rythme. Ainsi donc, sur la mélodie classique que jouait nul ne sait trop qui, Jake dansait avec Merit. 1, 2, 3 – 1, 2, 3 … Au final, le sorcier se laissa emporté par la musique et virevoltait un peu partout avec la Lady, par chance il tenait assez bien le shooter, mais par précaution pour l'australienne il ralentit le pas. Toujours, en dansant il s'approcha de sa belle et lui chuchota à l'oreille:

« Lady Sullivan vous dansez comme une reine. »

- Doux Jesuuuuuuuuus! Miss Quinn vous ne tenez plus sur vos petites gambettes?! Cela mérite un Hooper-Alniott! Monsieur Xiraz, daignez-vous nous en apporter? »

Jake s'arrêta de danser net. Il observa la demoiselle, les genoux dans la boue. Immédiatement, il voulu l'aider au moins à s'en sortir comme tout bon gentleman le ferait, mais un autre gentil-homme le fit. Tout le monde reprit la danse. Jake souri à Merit et reprit sa danse, en la regardant droit dans les yeux. Parfois, il avait envie de poser un baiser sur ses lèvres, mais toujours, il se retenait. Lorsque la musique s'arrêta, il demanda enfin:

« Pour vous gratifier de m'avoir inviter à venir en ce lieu et en ce jour, je me demandais ma Lady, si vous accepteriez que je porte un baiser à vos lèvres. »
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Hugh Dey, le  Dim 5 Jan 2014 - 18:31

[Noah, viens bouger ton boule !]

Bon par contre, c’était pas que je m’embêtais avec la fille là, mais en fait elle me répondait pas. Et du coup, moi, ça me soulait un peu beaucoup. Alors certes, j’avais pas tellement le droit de le dire comme ça parce que c’était genre une soirée avec plein de monde et qu’il fallait bien se tenir, mais du coup j’essayais de trouver un prétexte pour m’en aller. Je faisais un signe de tête, un sourire à la greluche qui me parlait pas alors qu’elle était venue vers moi, et je partais pour servir un verre. Ouais parce que je voyais que ma collègue, Merit, trimait grave et que du coup, elle avait besoin d’aide. Du coup, dès qu’on demandait à boire, j’étais là et j’apportais un truc. A manger aussi c’est une bonne idée… Fin bref, de la bouffe et de la boisson quoi ! Tout pour faire la fête !

Alors que j’étais en train de revenir pour recharger mon plateau, je voyais que Noah elle dansait pas. Alors que y avait plein de monde qu’était en train de danser en mode super romantique et tout le tralala, et que moi ça me donnait envie de vomir. En plus, plus qu’y avait de gens qui dansaient, moins qu’ils buvaient, et du coup moi ça me faisait pas avoir trop de taf… Donc vu qu’ils dansaient tous, moi aussi je pouvais m’y mettre non ? Je regardais les gens tout autour de moi, je faisais des sourires et tout pour faire genre j’étais content de les voir alors que je les connaissais absolument pas, et je m’approchais de Noah pour lui glisser un petit mot à l’oreille.

« Puis-je vous inviter à danser ? »

Rah ça me donnait envie de cracher tout partout de parler aussi bien que ça. C’était moche quand même ! Moi qu’avait trop envie de dire « Hé salut patronne ! Tu viens bouger ton boule en ma compagnie ? » j’étais obligé de faire le mec distingué… Fin t’façon j’attendais pas sa réponse, j’étais pas distingué pour tout ce que je faisais. Je prenais sa main, je l’entrainais vers la piste en m’en tapant complètement de si elle avait encore des trucs à dire aux glandus qui l’entouraient, et je commençais à bouger mes fesses comme le cul serré que j’étais dans mon costume. Je faisais pas grand-chose comme mouvement du coup, mais je pense que ça la ferait rire.

« Tout le monde danse comme ça ici c’est très étrange… S’ils continuent, je n’aurai d’autre choix que de leur envoyer quelques défections de ruminants à la figure histoire de les voir réagir un peu… »

Et j’accompagnais cette phrase d’un clin d’œil et d’un moulinet absolument ridicule de mes bras, pour mimer un lancer sans se tâcher… Parce que je ne pouvais pas sortir du rôle qui m’était assigné, mais mon Dieu ce que j’en avais envie !
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Noah Alniott, le  Dim 5 Jan 2014 - 21:13

Han la salop*. Han la pu*e. Ok, elle l'avait cherché, bien sur! Mais franchement, si on pouvait même plus s'amuser un peu avant de changer d'année! Pas de sa faute si cette Cliodhna tenait pas sur ses jambes. Ok, ça aussi elle l'avait cherché, c'était pas pour rien les cocktails; Mais roooh, quelle susceptibilité quand même! Lui envoyer un verre à la gueule avec un Wingardium Leviosa comme riposte, c'était bas, y'avait du crottin partout par terre, elle aurait pu en faire bonne usage. Gacher de l'alcool si bon c'était honteux! En un coup de baguette magique, Noah nettoya et sécha sa robe, sous le regard de certains invités (HRP : ceux qui veulent on le droit de dire que c'est eux ces certains invités!) qui l'observaient avec un mélange de pitié et d'étonnement sur le visage. Pour ne pas perdre la face, Noah leur répliqua avec un sourire: 

-Oh ne vous inquiétez pas, c'est une amie, on aime se taquiner! 

LOL. Bon, en tout cas, il y avait de plus en plus de danseurs qui avaient prit l'exemple de Noah plusieurs minutes auparavant., et qui valsaient, plus ou moins bien 

« Puis-je vous inviter à danser ? »

Ah, ça c'était une bonne idée, enfin! Noah suivit son ami de longue date sur la piste de danse. Ils dansaient très mal tous les deux, le cul en arrière pour pas se toucher trop, les pieds qui se coordonnaient pas. C'était moche, très moche. 

« Tout le monde danse comme ça ici c’est très étrange… S’ils continuent, je n’aurai d’autre choix que de leur envoyer quelques défections de ruminants à la figure histoire de les voir réagir un peu… »

-Mon Dieu Hughies, je me lasserais jamais de t'entendre parler si bien. Nan mais déjà on va changer la musique, la valse, ça va un peu, mais là ils sont tous coincés les pauvres.


Chuchauta Noah à l'oreille de Hugh. Elle se détacha ensuite de lui en faisant signe qu'elle revenait vite, et alors que les musiciens finissaient leur morceau magnifiquement interprété, elle donna un coup de baguette magique vers les enceintes accrochées au chapiteau, et le plus célèbre tube des regrettés Bizar Sisters fit exploser l'ambiance dans cette campagne, changeant complètement l'ambiance. Les lumières changèrent, c'était ambiance boite de nuit. Noah amplifia sa voix et expliqua brièvement : 

-Nous vous invitons à changer d'ambiance, mais le thème reste le même, et le mage qui sera le plus sale d'ici minuit aura... Aura l'air d'être une sous-bouse de dragon. Feuuuuuu. 

Et Noah se saisit d'une poignée de boue à ses pieds, et l'envoya en plein sur Hugh. Evitera, évitera pas? En tout cas, la bataille était lancée, aux notes de la musique du plus célèbre groupe sorcier d'Angleterre. 
Musique

HRP : Bataille de boue lancée, je sais pas pourquoi avec Hugh on a eut cette idée, mais défoulez-vous embrassez-vous protégez-vous (de la boue bande de pervers) et n'ayez pas peur pour vos costumes, Noah vous foutra à poil pour les nettoyer Smile Bonne année!
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Hugh Dey, le  Dim 5 Jan 2014 - 22:35

J’avais vu que Noah avait besoin d’une danse. Elle s’était retrouvée toute mouillée sous les effets d’une fille, mais seulement parce qu’elle avait reçu un verre en pleine figure. Heureusement, je l’avais vue se nettoyer, parce que je savais pas si j’aurais pu danser avec une Noah toute collante, mais je pensais bien qu’elle avait besoin de se dandiner un tantinet.

-Mon Dieu Hughies, je me lasserais jamais de t'entendre parler si bien. Nan mais déjà on va changer la musique, la valse, ça va un peu, mais là ils sont tous coincés les pauvres.

Visiblement elle avait aussi besoin de se moquer de moi, et ça par contre, j’étais pas sûr de pouvoir m’y faire… Parce que parler comme ça, je le savais bien que ça m’allait pas. Je trouvais ça moche. J’étais pas moi-même. Rien que dans ce costard orange j’étais pas moi-même. Y a que la couleur qui me convenait bien parce que c’était flashy, et qu’y avait personne ici qu’avait la même couleur. Du coup j’aimais bien. C’était comme du peru. C’était joli le peru.

En tout cas, cette cavalcade avec ma cavalière dura peu de temps car elle m’abandonna bientôt pour changer la musique. En même temps elle avait raison ! Au moment même où les premières notes des Bizarr ‘ Sisters résonnaient, je me mettais à bouger dans tous les sens et j’entendais à peine ce que Noah disait. Juste un « Feuuuuu » avant de sentir un *PLOC* tout mou en plein sur ma tronche. J’avais les yeux fermés et j’osais pas les ouvrir. Je me touchais le visage. C’était froid, humide et poisseux. Ca sentait la terre. Je crachais vivement, je me nettoyais les yeux comme je pouvais pour voir le mieux possible et trouver la personne qui m’avait lancé de la boue au visage. Et heureusement ce n’était que de la boue et pas vraiment de la bouse !

Mais la réponse ne se fit pas tarder… Noah trônait fièrement et avait l’air heureuse de sa petite blague. Alors moi évidemment, je me baissais, je prenais de la terre dans ma main et je la lançais… Sauf que je savais pas bien lancer. Et qu’au lieu de viser Noah, je me retrouvais à envoyer de la terre sur la fille bizarre qui lui avait balancé un verre à la figure (Cliodhna). Mais moi je voulais me venger ! Je rentrais dans une sorte d’état berserk et je prenais de la terre pour en envoyer tout autour de moi ! Enfin j’arrivais à viser en direction de Noah, mais Merit et ses cocktails risquaient aussi d’en prendre un coup, sans compter un joli couple non loin de moi (Dwayne et Luia). Et moi, tout fier de rentrer dans le jeu, je me mettais à hurler :

« BANZAÏÏÏÏÏÏÏ ! »
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Dim 5 Jan 2014 - 23:48


Réponse à Jake


Merit avait été accosté par un poufsouffle qu'elle côtoyait seulement pendant les cours. Liam Riu l'avait invité à danser pour la première danse de la soirée. Ne voyant pas Jake arriver, Merit avait été sur le point d'accepter quand une jeune femme était venue interpeller le Jaune et Noir. Ne voyant pas d'inconvénient à ça, Merit l'avait laissé parler. De toute manière, à quoi ça lui aurait servi de l'envoyer bouler ? Ce n'était pas elle qui avait inviter à danser le poufsouffle, et en plus, elle n'avait encore rien dit. Entre temps, la personne qu'elle attendait était arrivée et s'était plantée dans son champ de vision. Un sourire aux lèvres, elle s'était retirée de la conversation entre les deux Poufsouffle, et avait rejoint le Serdaigle après être allée chercher un verre sur la table qu'avait installé Noah pour la première danse. Prenant le ton imposé pour la soirée, même si elle n'allait pas le garder longtemps avec l'alcool dans le sang, Merit avait proposé à Jake de danser. Le Serdaigle ne perdit pas de temps pour accepter de danser avec la jolie Gryffondor et après avoir attendu que l'australienne termine son verre, lui répondit sur le même ton en s'inclinant.

- Avant toute chose, laissez-moi vous dire que vous êtes resplendissante Lady Sullivan. C'est avec plaisir que j'accepte de valser avec vous.

Toujours le même sourire aux lèvres, Merit avait fixé son regard tandis qu'il déposait un baiser sur sa main, comme un parfait gentleman. Jake bu le contenue de son verre d'alcool sous les yeux de la Gryffondor et posa en même temps qu'elle son verre sur le comptoir. Puis le Serdaigle entraina sa cavalière sur la piste de danse, en prenant la parfaite position pour valser. Etant donné qu'il était issu d'une famille qui ne manquait pas de classe, il ne pouvait que connaitre les pas de danse. Merit, qui elle ne connaissait pas les pas, n'aurait qu'à se laisser entrainer avec lui. La musique n'était pas vraiment au gout de la Sullivan, mais dans les bras de Jake, elle s'en fichait pas mal et se contentait de suivre le rythme.

- Lady Sullivan vous dansez comme une reine.

Jake venait de se rapprocher de la Gryffondor alors qu'ils dansaient depuis pas mal de temps déjà. Merit n'avait jamais vu une valse aussi longue... mais elle s'en moquait pas mal au final. Du moment qu'on avait le bon cavalier, le temps n'était plus important. Le Serdaigle s'arrêta soudainement de danser, interrompu par un cri de Noah, la patronne de Merit. Cette dernière se retourna pour voir le sujet d'autant d'animation. Une jeune femme que la brune ne connaissait pas, était agenouillée dans la boue. Une homme alla l'aider à se relever et l'australienne se retourna vers son partenaire qui lui sourit avant de se remettre à danser. La musique dura encore quelques minutes et la valse finit par se terminer. Regardant Merit droit dans les yeux, le Serdaigle lui posa une question, à laquelle elle ne s'attendait pas vraiment.

-Pour vous gratifier de m'avoir inviter à venir en ce lieu et en ce jour, je me demandais ma Lady, si vous accepteriez que je porte un baiser à vos lèvres.

Le cœur de la Gryffondor fit presque un bon dans sa poitrine, tandis qu'une rictus ornait ses lèvres. Lèvres qui vinrent rapidement se poser sur celles du Serdaigle en guise de réponse. De toute manière, Merit ne lui aurait pas répondu avec des paroles. Et Jake aurait dû s'y attendre, connaissant bien sa cavalière. Il ne s'en plaindrait pas de toute manière, c'est lui qui avait demandé.

Une grosse agitation surgit dans le dos de Merit qui retira ses lèvres à contre coeur de celles de son partenaire. Elle allait se mettre à râler contre la personne qui avait gâché ce moment qu'elle avait tant attendu, quand elle vit Hugh, les mains pleines de bouse, viser Noah. Sa patronne allait sûrement se prendre de la boue sur ses vêtements et Merit ne préféra pas regarder. Elle évita de justesse des éclats de boue qui la frôlait et attrapa la main de Jake pour l'entrainer loin de toute cette agitation, tandis que son nouveau collègue poussait un hurlement strident.

- BANZAÏÏÏÏÏÏÏ !


Dernière édition par Merit Sullivan le Lun 6 Jan 2014 - 0:18, édité 1 fois
Zoey Higgs
Zoey Higgs
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Zoey Higgs, le  Lun 6 Jan 2014 - 0:16

Vite vite viiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ! B*rdel ! Une fête était organisée dans deux heures pour le jour de l'an par le Chaudron Baveur et les Trois Balais et je v'nais à peine d'être au courant ! Non mais c'tait pas croyable ça hein ! En plus c'était à perpète et je n'savais toujours pas transplaner et c'était soirée à thème... J'arriverais jamais à être prête à l'heure. Et une soirée sans Zoey Higgs est une soirée ratée : sachez-le !

Thème de ouf : classe et distingué.. Et franchement, quoi de plus classe et distingué qu'un truc  bien ringard ? J'devais bien avoir un vieux truc qui f'rais l'affaire au fond de ma malle. Je fouillais tout et dispersais tout mon b*rdel dans le dortoir. Ayé j'avais trouvé ! Je serais sublime avec ça ! Une robe brodée en dentelle, serrée, sous le genoux, à motifs coussins de grand-mère" avec des escarpins pointus couleur nude.. THE classe internationale quoi !


Tenue:
 

Une coiffure ringarde avec des barrettes et une coup de blush et mascara plus tard, j'étais fin prête. Ouf ! J'avais fait vite. Restait plus qu'à aller faire les yeux doux et une p'tite gâterie à un paumé à Pré-au-Lard et hop, j'aurais déjà transplané à Myass (encore fallait-il que je trouve quelqu'un qui connaissait ce lieu paumé ! Et ça, c'n'était pas gagné...).

Deux heures et demi plus tard, me voilà devant le chapiteau blanc comme neige, prête à faire mon entrée. J'allais enfin voir qui avait répondu présent... J'ouvrais le rideau pour rentrer et...


    " BANZAÏÏÏÏÏÏÏ ! "


*Splash* Shiiiiiit ! J'venais d'me prendre un truc visqueux sur la gu**le ! J'essuyais la chose d'une main et l'identifia comme étant de la boue. Ca servait bien à quelque chose que je me fasse "belle" ! Ma robe allait vite voler je sentais.. Un coup d'oeil rapide au invité me suffit à comprendre que cette soirée allait vite partir en vrille. Plus de la moitié de la foule était couverte de boue. Je réussi quand même à reconnaître "beau cul" - que je ne croisais plus que très rarement dans les couloirs, à mon plus grand malheur -, Hugh - que je n'avais pas revu depuis des lustres ! -, Noah - que je n'avait pas revu depuis notre folle aventure à la Noahnouka -, et enfin Clio' - ma partenaire de Quidditch qui m'avait l'air tout aussi charmante que moi !. Bref, j'étais entourée de gens bien pour une soirée de débauche ! Let's dance ! Et pas de la valse s'il-vous-plait !

    " Hey les bitch*es ! La garce est dans la plaaAAAaa-aaAAaace ! "


Apparemment, j'n'avais pas saisi la classe et la distinction dont-il fallait faire preuve, même dans le langage...


Dernière édition par Zoey Higgs le Lun 6 Jan 2014 - 23:16, édité 2 fois
Ethan Wood
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ethan Wood, le  Lun 6 Jan 2014 - 23:00

{Réponse à Cliodhna Quinn, accord pour son libre-arbitre}

Ethan sourit légèrement. La jeune femme était vraiment séduisante. D'après sa réponse, elle s'appelait Cliodhna, Cliodhna Quinn. Ce prénom lui allait à ravir et la robe qu'elle portait mettait ses formes parfaites en valeur. Elle était vraiment ravissante, s'ils ne s'étaient pas retrouvés à une fête où le mot d'autre était l'élégance, il aurait sûrement arrêté leur conversation ainsi pour poser ses lèvres sur les siennes. Bien sûr, ce n'est pas ce qu'il allait faire, il ne voulait pas qu'elle soit de nouveau le sujet de tous les regards.

    " Oh, et bien… Vous m’avez l’air d’un parfait gentleman et c’est si joliment demandé que je ne puis refuser, Sir… ? "


Le brun acquiesça doucement la tête, il était heureux qu'elle ait accepté son invitation. Il pensait qu'elle allait refusé suite à la petite farce improvisée de Noah mais finalement, elle avait un caractère plus trempé que ce qu'il n'espérait. Lui prenant doucement la main, il l'entraîna vers la piste de danse juste après lui avoir révélé son identité.

    " Sir Ethan Wood, pour vous servir. "


Avant de se mettre en piste, le Wood avait préalablement offert un verre à la jeune femme. Il savait bien qu'elle avait déjà assez bu de la soirée seulement, il avait été clairement dit à Noah que les invités devaient se servir un verre pour commencer la soirée, or, il n'avait pas envie de s'attirer les foudres de leur hôte et ferait tout pour que Cliodhna puisse passer inaperçue, jusqu'au reste de la soirée, aux yeux de la brune.

    " C’est bien aimable à vous. Mais je crains de déjà devoir ralentir un peu sur la boisson. Si vous tenez à partager cette danse avec moi, je vous assure que c’est dans votre intérêt. Mais vous, buvez donc pour vous mettre dans l’ambiance. Nous n’avons qu’à faire comme si je vous accompagnais ! "


Seulement, d'un ton voulant mettre Ethan en alerte, Cliodhna, le sourire aux lèvres, leva son verre et fit mine d'ingurgiter la boisson que le Serdaigle lui avait apporté. Pour sa part, le brun via d'un trait le contenu de son verre et, les yeux pétillants, il plongea son regard bleu-vert dans les yeux de la jeune femme. Ce qu'une bonne cure d'alcool pouvait faire du bien !

    " Sachez Lady, que ce n'est pas pour vous humilier que de vous avoir amené ce verre, à vrai dire, connaissant l'humeur taquin de Lady Alniott, je ne voulais pas nous attirer ses foudres et suivis ses dires à la lettre, excusez mon attitude déplacée mais je pensais que vous ne voudriez pas revoir de sitôt notre hôte.. Dites-moi si je me méprends, je tâcherai alors de vous laisser tranquille. "


Alors qu'Ethan finit sa phrase par un petit sourire moqueur, la jeune femme se laissa aller à quelques fantaisies et d'un léger coup de baguette indiquant un « Wingardium Leviosa », elle dirigea son verre d'alcool vers Miss Alniott où son contenu se vida littéralement sur sa tête. Le sorcier laissa échapper un petit rire moqueur, après tout, elle l'avait bien cherché. La miss se retourna vers lui et d'un ton insouciant, accompagné d'une révérence, elle dit.

    " Oups ! Ce que je peux être maladroite… Je crains que mes pas ne soient pas à la hauteur des vôtres, mais je tâcherai de ne pas vous faire honte... Et je vous le promets, aucun de nous ne finira cette danse parterre ! "


La jeune femme avait du caractère et n'était pas du genre à se laisser faire ! Cela plaisait bien à Ethan. D'un geste lent, il posa son verre sur une table se trouvant à leurs côtés, invitant Cliodhna à faire de même et la prit gracieusement par les mains. Ils commencèrent alors à valser avec légèreté et dignité. Comme si Ethan avait pratiqué cette danse depuis son enfance, ses pas semblaient guider la marche et il se sentait comme emporté par la musique. À aucun moment il ne ressentit une douleur au pied pouvant démontrer la présence d'un mauvais pas de la part de Lady Quinn, visiblement, il n'était pas le seul à valser comme un monarque. À la fin de cette danse si agréable, ils stoppèrent leurs pas ensemble. Ethan se tourna vers la brune et lui annonça d'un ton on ne peut plus distingué.

    " Lady, je ne vous ai trouvé en aucun cas maladroite, vous avez été parfaite ! C'est un honneur d'avoir valsé en si bonne compagnie, je.. "


Ethan n'eut pas le temps de finir sa phrase, il entendit une sorte de cri de guerre derrière lui, sûrement un invité qui avait un peu trop bu et qui serait sûrement fichu dehors. Le brun se retourna d'un coup pour essayer de trouver l'origine de ce bruit, c'était un des serveurs de la soirée, qui commençait à bombarder tout le monde de bouse, accompagné des rires de Noah. Cette soirée tournait complètement à la catastrophe mais qu'est-ce qu'il était heureux que Noah ait décidé de mettre de l'ambiance, il n'aurait pas pu supporté un instant de garde les lèvres en c*l de poule et le dos droit. Il en avait assez. Seulement, il ne s'attendait pas à la suite des évènement.

Comme s'il se fut trouvé dans un film passé au ralenti, Ethan vit un projectile passer lentement devant lui et se loger sur la robe de sa compagne. Il n'avait pas eu le temps de la protéger, étonné qu'elle fut la cible de pareils enfantillages. D'où pouvait bien venir ce projectile ? Du serveur qui avait lancé cette bataille bien sûr ! Cette fois, Ethan était bien décidé à défendre sa dulcinée. Il lui montrerait que du haut de ses dix-sept ans, il pourrait accomplir le double que ce qu'accomplirait un homme d'âge mûr. D'un geste rapide, il se jeta devant Cliodhna et reçut en plein costume, une belle poignée de boue. Il ne savait pas d'où le projectile avait été lancé mais il se mit à mitrailler tous les gens qu'il croisait sur son chemin. Il faisait tout pour protéger Lady Quinn mais il ne pouvait être partout et sa robe fut finalement pleine de crasse.

Alors, sans lui demander son avis, le jeune homme lui saisit délicatement la main et l'entraîna loin de ce foutoir. D'un rapide coup de baguette, il nettoya son costume et la robe de la brune pour s'asseoir dans l'herbe et observer le massacre qui s'offrait à eux. Vu d'ici, c'était assez amusant de tous les voir se dandiner alors qu'il y a quelques minutes, il buvait encore du champagne du bout des lèvres parlant avec un fort accent anglais. Cette soirée tournait vraiment à la catastrophe et ce n'est pas de ça que se plaindrait Ethan. Doucement, il se tourna vers Cliodhna et, en un sourire, lui annonça.


    " Maintenant que cette soirée a changé de tournure, je pense que tu peux me tutoyer. Il marqua une courte pause, il avait terriblement envie de l'embrasser, il était désormais tout prêt d'elle mais ne voulait pas la prendre au dépourvu. Alors, d'un ton mielleux, il lui dit, cette robe vous va à merveille Miss Quinn. "
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Mar 7 Jan 2014 - 1:25

{ Ethan & Zoey }
« Maintenant que cette soirée a changé de tournure, je pense que tu peux me tutoyer, lui fit son cavalier, après l’avoir chevaleresquement tirée de ce bordel ambiant.
– Oh, mais bien sûr et je t’encourage à faire de même ! rétorqua la jeune femme, passablement troublée par le regard profond que lui lançait son partenaire. D’ailleurs, tout le monde m’appelle Clio’, donc si tu veux…
– Cette robe vous va à merveille Miss Quinn, ajouta-t-il, mièvre à souhait, mais dans le même temps terriblement craquant.
– Tu n’avais pas dit que tu me tutoyais ? lança-t-elle alors, amusée. Je dois dire que tu n’es pas mal non plus, Mister Wood. Ce costume te met sans conteste à ton avantage… D’ailleurs, t’as quel âge au juste ? Parce que moi, ça fait un moment que j’ai quitté Poudlard, tu sais… », adoptant un air à la fois navré et profondément déçu.

C’était certain, lorsqu’il apprendrait qu’elle avait pas moins de 25 ans et qu’elle était, à vue d’œil, au moins de dix ans son ainée, le garçon aurait vite fait de prendre ses jambes à son cou. C’était d’ailleurs fort dommage, car ce n’était pas tous les jours qu’on rencontrait des jeunes hommes aussi séduisants et gentils à la fois… Les beaux gosses avaient la fâcheuse tendance de n’être que des bellâtres dont on ne pouvait à peu près rien tirer. En plus de ça, la jeune femme avait passé un très agréable moment avec lui. Cette valse lui avait particulièrement bien réussie, même si elle sentait que l’alcool lui montait doucement à la tête. Ils avaient bien fait de changer de musique, de changer d’ambiance, car elle n’aurait plus été capable de faire bonne figure bien longtemps… Aliénée de ses réflexes, elle s’était d’ailleurs mangée une boule de bouse dans la figure et n’avait rien pu faire, ne comprenant même pas comment ça avait pu lui arriver. C’était Ethan qui avait pris les choses en main, qui avait pris sa défense et qui lui avait refait une beauté, quel homme !

Tout à coup, un cri strident retentit dans le chapiteau (blanc, mais pour combien de temps encore ?), allant jusqu’à couvrir le fond musical :

« Hey les bitch*es ! avait hurlé la voix féminine. La garce est dans la plaaAAAaa-aaAAaace ! », réalisant une entrée pour le moins... remarquée !

Clíodhna n’eut pas la moindre seconde d’hésitation : c’était cette bonne vieille Higgs, la capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor dont elle venait de grossir les rangs. C’était aussi un sacré numéro… Zoey ne pouvait être plus lucide : elle était bel et bien une garce de la pire espèce, et notre brunette l’aurait probablement haïe comme la plupart des gens si elle ne lui rappelait pas délicieusement une certaine personne... Elle-même, au même âge. Une incorrigible petite peste. Fréquenter cette blondasse était sans doute la meilleure chose qui soit arrivée à la jeune femme depuis qu’elle était de retour en Grande-Bretagne. Avec son caractère bien trempé et son tempérament de feu, le moins qu’on puisse dire, c’était qu’on ne s’ennuyait pas avec elle ! Bon d’accord, notre héroïne allait peut-être un peu vite en besogne, car elles venaient à peine de se rencontrer, mais c’était en tout cas un réel plaisir de la voir débarquer à cette soirée ; elle terminerait certainement bien mieux qu’elle avait commencée !

« Hey, b*tcha ! s’écria alors la belle pour lui répondre, sans doute aidée par les cocktails qu’elle avait avalés. La garce ? La garce ?! Tu veux jouer à ça, ma belle ? On va voir qui c’est la plus pire gaaaarce ce soir ! », et elle illustra ses propos en lui lançant un Locomotor Mortis informulé.

Vu l’état dans lequel elle était, la précision avec laquelle elle avait envoyé son sortilège était toute relative, mais il y avait quand même toutes les chances pour que Zoey finisse par plonger la tête la première dans la boue. C’était tellement jouissif… Puérile aussi, mais hautement gratifiant. Ce n’était pas comme si la blonde ne l’avait pas cherché, avec ses entrainements tous les jours, à toutes les heures du jour et de la nuit… Et puis, ça n’avait rien de bien méchant. Elle s’amusait, c’était tout. Désinhibée par ce p*tain de Hooper-Alniott, Clíodhna était en effet bien décidée à vivre cette soirée comme si c’était la dernière, quitte à se mettre tout le monde à dos. Elle était d’humeur joueuse, prête à en assumer les représailles ! Alors, qui était partant pour un petit combat dans la boue ?! Elle promettait d’être incontrôlable, n’en déplaise à cette assemblée qui ne savait vraiment pas ce qui était bon dans la vie, un balai coincé dans le derrière ! S'étaient-ils définitivement perdus dans leur personnage, ou allaient-ils enfin se réveiller ?

Mais en attendant, la brunette avait toujours un homme à ses côtés :

« Excuse-moi, où en étions-nous ? », lui fit-elle le plus innocemment du monde, comme si rien de tout ça ne venait de se produire.
Zoey Higgs
Zoey Higgs
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Zoey Higgs, le  Mar 7 Jan 2014 - 10:47

    " Hey, b*tcha ! La garce ? La garce ?! Tu veux jouer à ça, ma belle ? On va voir qui c’est la plus pire gaaaarce ce soir ! "


Et je me retrouvais sans avoir le temps de trouver de réplique cinglante à envoyer à la belle les quatre fers en l'air dans la boue. Quant à Clio', elle était retourné batifoler avec son belâtre de Serdy comme si de rien n'était.

    " Grrrr... Non mais... Elle croit sérieusement qu'elle peut faire ça sans que je ne me venge !? " avais-je grommelé.


Fallais que je trouve un plan d'attaque. Ni une, ni deux, je me relevais, me dirigeais vers Hugh et lui cria - pour qu'il m'entende bien -

    " Hey sexy, tu me sers un "vent qui souffle", un "Zombiezz" et un "Sex on the Glade" s'teup' ! "


Comment ça j'suis alcoolo ? C'est un minimum pour que j'sois bien ! Hughie ne mit pas longtemps à préparer mes verres et je bus les trois cul sec direct ! "Goooosh !" c'tait bon ! J'avais les yeux qui pétillaient de bonheur et la gorge qui brûlait. Prête à mettre le feu sur la piste.

Je déchirais ma robe sur le côté droit jusqu'à mes sous-vêtements pour être plus à l'aise pour marcher, me dirigeais comme une furie vers la belle qui m'avait fait tomber dans la boue...


    " Désolée Ethan, j'te pique ta proie du soir, j'ai une histoire à régler avec elle. Enfin... J'suis pas désolée en fait mais c'est histoire d'être polie ! Bref... "


J'attrapais Clio' par le poignet et la tirai vers le centre de la "piste de danse" qui ressemblait plus à un champs de bataille maintenant qu'il y avait plein de boue. J'avais rencontrée la belle brune il y a peu de temps lorsqu'elle s'était présentée pour faire partie de l'équipe de Quidditch. J'avais viré Kai' qui n'était pas à la hauteur de mes attentes et engagé Clio'. J'aurais dû ne pas m'entendre avec elle, après tout, c'était une fille et j'avais beaucoup de mal avec le sexe féminin en règle général. Mais elle, elle était aussi garce que moi, du coup, le courant était très bien passé.

Mais là n'est pas la question... J'avais réussi à entraîner la jolie brune au centre de la piste et la poussa au sol afin qu'elle soit aussi sale que moi !


    " GRAAAAAAAAAH !!! "


Et je me lançait sur elle pour me battre. On se roulait tels des animaux sauvage dans la boue. Genre combat de catch vous voyez !? Mais on était trop sexy, du coup, ça devrait plaire aux gens...
Elenna Benson
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Elenna Benson, le  Mar 7 Jan 2014 - 15:02

( Réponse à Alexander Scott )

S’il y avait bien une chose qu’Elenna était, c’était possessive. Autant avec son petit ami, ses amis ou même son frère. Personne ne devait approcher ceux qu’elle portait dans son cœur. Et encore moins celui qui hantait ses nuits. Lorsque la demoiselle avait vu le beau russe prêt à tomber entre les griffes d’une rousse aux allures Serpentardes, son cœur n’avait pu s’empêcher de battre la chamade, exprimant son mécontentement. Ses sourcils s’étaient froncés et c’est à peine si elle ne s’était pas retenue de prendre sa forme lupine pour éloigner la pimbêche du blond. Certes, Alexander n’était pas son fiancé comme elle l’avait prétendu mais elle avait pourtant bien l’impression d’être proche de lui, n’ayant passé pourtant que quelques heures en sa compagnie. Perdus dans la taïga russe, ils s’étaient découverts en surface mais cependant, bien plus qu’ils ne l’auraient pensés. Ils avaient parlé de tout et de rien, exprimant cependant des choses dont ils ne voulaient plus entendre parler, surtout pour Elen d’ailleurs. C’était ainsi, que la jeune femme qui fuyait le sexe masculin c’était retrouvé terriblement attiré par l’aventurier au regard couleur saphir.

Avec sa franchise étonnante et ce que l’on pouvait appeler sa « grande gueule », la belle avait foncé sur le duo pour reprendre ce qui lui appartenait. Par sûr qu’Alexander serait ravi d’apprendre qu’il était possédé par une personne qu’il connaissait à peine. Restant poli bien que direct et assez expressive, les courtoisies avaient tout-de-même pris une connotation étrange dans sa voix. Habituellement, Elenna n’était pas du genre à demander à une personne de partir au plus vite pour qu’elle reste seule avec quelqu’un. Décidemment, le bel homme lui faisait faire des choses bizarres sans même le savoir. Il restait maintenant à savoir qui avaient été le plus étonné, la rousse ou le blond ? Croisant le regard du russe, la vendeuse de baguettes put y lire bon nombre d’émotions y défiler : la surprise, la peur et le soulagement. N’était-il pas heureux de la revoir ? Un pincement au cœur dérangea la brune qui ne laissa pourtant rien paraître. Finalement, l’autre femme semblait gênée plus qu’autre chose. Elen n’aurait peut-être pas dû être aussi « garce ». Mais après tout, dans cette soirée qui imitée la haute société, tous savaient que les bourgeois étaient tous hypocrites. La femme à la chevelure de feu avait croisé les bras, le regard noir, comme si elle reprochait le ton pris par la fameuse fiancée. Mais cette dernière s’en soucia peu, trop occupée à regarder son compagnon de soirée.

" Elenna ma dulcinée ! Vous avez finalement pu vous libérer pour cette resplendissante soirée, c'est merveilleux ! Je me languissais de vous revoir, la Russie me semble si vide sans votre compagnie. Alexander Scott. Je vais devoir décliner votre invitation miss, vous m'en voyez désolé. Je n'ai pas vu ma douce depuis une éternité et je désespère de pouvoir lui parler seul à seul. "

Un sourire éblouissant se dessina sur le visage de la louve. Elle était rassurée qu’il joue le jeu. Après tout, il aurait pu ouvrir de grands yeux choqués et feindre le fait qu’ils ne se connaissaient pas. D’ailleurs, peut-être que c’était le cas. Finalement, que savaient-ils l’un de l’autre ? Rien, absolument rien et pourtant tout aux yeux de la belle. Cela lui suffisait. Elenna l’écouta lui donner des surnoms à la fois très bourgeois mais romantiques, la faisant légèrement rougir. Elle détourna la tête pour regarder le lieu de la soirée, laissant Alexander les congédier auprès de la rousse. Si seulement elle avait su qu’elle croiserait le garçon qui partageait ses rêves, elle se serait habillée autrement… Mais à quoi pensait-elle ? Non, elle était très bien comme cela et n’aurait manqué pour rien au monde de manquer le thème de la soirée. Arrangeant sa robe blanche et passant sa main dans ses cheveux, la demoiselle fut étonnée de sentir la main d’Alex saisir la sienne et l’entraîner plus loin. Perchée sur ses talons aiguilles d’une quinzaine de centimètres, la belle fut légèrement déséquilibrée l’espace d’un millième de seconde avant de suivre le blond qui avançait d’un pas rapide. Si elle pouvait se vanter de frôler sa taille, elle n’était pas aussi à l’aise que lorsqu’elle l’avait rencontré dans ses bottes fourrées spéciales neige.

La main puissante du russe serrait doucement la toute petite de la jeune femme qui se contenta de refermer ses doigts autour des siens, le suivant docilement. Bien que légèrement en retrait, Elenna pouvait voir la superbe tenue qu’il arborait. Elle ne savait dire si cela lui allait ou non, mais il n’y avait pas à rechigner, Alexander était craquant voire sexy dans le costume qu’il portait. Le noir le rendait encore plus mystérieux que lors de leur première rencontre. Une fois de plus, la propriétaire de la boutique de baguettes magiques se fit la réflexion que le jeune homme était tout à fait charmant. Le couple passa devant Noah, ressortant du chapiteau aussi rapidement qu’ils y étaient entrés. Elen lança un regard à son amie phénix ainsi qu’un petit sourire, s’excusant et lui promettant ainsi de revenir vite. Bien vite, les deux se retrouvèrent seuls, la nuit noire les entourant, ayant pour unique lumière celle de la lune qui brillait bien haut. Heureusement pour la belle, la pleine lune n’était pas au rendez-vous. Faisant ses derniers pas, ses talons s’enfonçant dans la boue comme dans du beurre, Elenna faillit entrer dans le blond qui venait de s’arrêter et lui faisait face. Elle lui fit un mince sourire et lui enroula ses bras autour de sa taille pour la serrer contre lui.

" Ma dulcinée, tu es magnifique. "

Sa voix n’avait été qu’un murmure à l’oreille de la jeune femme et qui déclencha un frisson dans le dos de celle-ci. Elle avait tellement voulu le revoir que maintenant, face à lui, elle ne savait plus quoi dire. A croire qu’il avait laissé tomber sa timidité pour elle et qu’elle devenait timide pour lui. Elen avait posé ses mains sur les épaules d’Alexander, lui souriant, les joues légèrement rosies par la situation. Pourtant, pour rien au monde elle n’aurait voulu que cela cesse. Leurs corps collés lui rappelaient le peu de temps qu’ils avaient partagé et de nouveau, le bel homme partageait sa chaleur avec elle. Il avait stoppé son accent russe et assez guttural, retrouvant sa voix suave mais tout-de-même grave, celle dont la jeune femme n’avait pas oublié la tonalité. A son compliment, elle rougit un peu plus, laissant ses doigts courir sur ses épaules, arrangeant les épaulières du costume.

" Salut matou… Merci… Tu es très beau toi aussi. Comment vas-tu depuis la Russie ? "

A son tour, Elenna n’avait que murmurer, le silence les entourant comme s’ils étaient dans une bulle, les bruits de la soirée semblant si lointains. Ses bras étaient posés sur les siens, remontant doucement vers sa nuque par réflexe. Maintenant qu’Alex était à ses côtés, tout semblait réellement parfait dans son quotidien. Depuis qu’elle l’avait rencontré, son ex-fiancé était définitivement sorti de sa mémoire, emportant avec lui tous les souvenirs, les bons comme les mauvais, emportant le peu de présence qu’il restait dans l’appartement ainsi que son parfum. La belle était seule dans son chez-elle, du moins plus que lorsqu’elle était fiancée mais moins que lorsqu’elle n’avait plus personne. Elle avait maintenant un nouveau compagnon, un petit chiot Golden Retriever, qui partageait sa vie au quotidien, sa routine. D’ailleurs, même s’il ne pouvait pas le dire, il devait en avoir certainement marre d’entendre parler du fameux aventurier russe qui lui avait prêté ses gants. La brune se demanda d’ailleurs comment le chien et le chat s’entendraient…

" Que fais-tu en Angleterre ? La Russie ne te manque pas ? Où vis-tu ? Ne me dis pas que tu dors dans un hôtel miteux ou je n’sais pas trop quoi ! Les questions se bousculaient dans sa tête et sa voix s’était emballée, ravie elle aussi de le revoir. Pardon… Je te noie sous mes questions, incorrigible que je suis. C’est juste que tu m’as manqué. "

La louve n’aurait certainement pas dû dire ça. Après tout, elle ne savait pas réellement ce que le garçon aux yeux bleus avait sur le cœur mais elle aimait être honnête et dire ce qu’elle pensait était primordiale pour elle. Se raclant doucement la gorge pour effacer sa gêne, Elenna plongeant son regard gris dans celui d’Alexander, ne pouvant s’empêcher de lui sourire à nouveau. Elle ne savait dire pourquoi ni comment mais elle se sentait déjà terriblement proche de lui. Certes, la brune avait essayé de ne plus penser à ces quelques heures, à l’oublier mais avait fini par abandonner l’idée lorsqu’elle s’était rendu compte qu’il était présent partout ses pensées. Sa bonne résolution de fuir les hommes était tombée à l’eau. Alors elle avait peur, peur que tout recommence et qu’elle se retrouve seule à nouveau. Mais là encore, elle voulait prendre le risque. Enroulant ses bras autour du cou de celui qu’elle appelait le chat, la fille aux baguettes leva légèrement la tête, approchant doucement son visage de celui d’Alex, déposant ses lèvres sur les siennes, cédant à une pulsion.

Le contact chaud de leurs lèvres déclencha une vague de bonheur dans le corps du petit bout de femme perché sur ses échasses. Dans son ventre, c’était comme une multitude de papillons qui bourdonnaient, battant des ailes au rythme de son cœur qui semblait prêt à exploser. D’abord un baiser timide puis Elenna fut rassurée de sentir l’étreinte du bel homme se resserrer autour de sa taille, l’approchant toujours plus de lui pour lui rendre son baiser. Elle aurait certainement laissé échapper un soupir rassuré mais elle était bien trop occupée. Ses yeux fermés et le bout de ses doigts caressant la nuque du blond, ce fut comme dans les films moldus que la demoiselle avait pu voir, c’était comme si le monde s’était tout simplement arrêté de tourner, comme si le temps était figé et que la vie venait de connaître un renouveau dans ce simple baiser. La louve aurait aimé que cet instant dure une éternité…

A bout de souffle, ses lèvres se détachèrent enfin de celles d’Alexander, son regard croisant de nouveau le sien. Elen pensa d’abord à s’excuser mais elle se contenta d’esquisser un sourire en coin sans un mot. La musique de valse qui résonnait dans la campagne fut stoppée, laissant place à quelque chose de plus rock, une musique que tous avaient déjà entendue au moins une fois durant leur maigre existence. D’ailleurs, accompagnant la chanson, des cris et des rires s’échappèrent de la toile qui était tendue et faisait office de chapiteau. Ouvrant de grands yeux ronds, la brune se détacha de son amant et se pencha pour ouvrir deux pans de la toile et regarder à l’intérieur. C’était la guerre, il n’y avait pas d’autres mots. Un projectile de boue vint rapidement dans sa direction et dans un réflexe elle referma le trou, se protégeant ainsi. Se redressant, elle regarda Alexander et souffla.

" Ils font une bataille de boue… Ils sont malades ces bourgeois ! "

Elenna ne put s’empêcher de rire en revoyant la scène se dérouler dans son esprit. Soit ils rejoignaient le champ de bataille pour rire un peu, soit ils restaient tous les deux. De toute façon, ils pourraient ensuite rentrer chez elle pour se nettoyer, ou autre…
Jacob G. Kenway
Jacob G. Kenway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jacob G. Kenway, le  Mar 7 Jan 2014 - 19:43


[Avis à la population magique, j'offre 10 gallions à la personne qui voudra bien nous interrompre après la réponse de Merit :3 sinon bisous tout le monde.]

Ils avaient valsé, longtemps, très longtemps, cette musique était un peu trop longue d'ailleurs. Jake avait déjà valsé, étant petit avec sa mère, mais les mélodies n'étaient pas aussi longues que celle-ci. En fait, il s'en foutait royalement, tant qu'il avait la belle Merit entre ses mains et que c'était avec elle qu'il virevoltait, il s'en fichait pas mal. Après la danse, le jeune homme avait, avec un élan de romantisme et une imprégnation de son jeu de gentil-homme, demandé à sa cavalière, si elle acceptait que celui-ci pose ses lèvres sur les siennes. En fait, il s'agissait presque d'une question rhétorique, car pour le jeune Serdaigle, il était évident qu'elle mourrait d'envie de l'embrasser, il lui offrait juste une opportunité de le faire, et le sorcier s'offrait par le même moment une opportunité de montrer à la belle une partie qu'il ne lui avait jamais montré.

Ainsi donc elle posa ses lèvres sur les siennes. Tout comme leur premier baiser, ce baiser qui avait eu lieu alors que Jake s'apprêtait à profiter d'elle, à une soirée du chaudron baveur, celui-ci débordait de tendresse et de quelque chose de fragile, ce quelque chose même, qui avait fait que le Kenway n'avait pas pu se résoudre à faire du mal à la demoiselle ce soir-ci. En une année elle avait changé un peu physiquement, pour être encore plus belle. En une année elle avait changé mentalement, pour être un tout petit peu plus provocante, mais cette fille qui ose plus, reste tout aussi fragile qu'auparavant. Cette fille était faite pour être avec le Serdaigle. Elle, pourrait le changer.

Le baiser aurait très bien pu ne pas s'arrêter, et pourtant il se passait quelque chose. Jake rouvrit donc les yeux et vit la scène. Une fille qui jette un verre à la figure de l'hôte, l'hôte qui balance de la boue à un frappa-dingue et ce même frappa-dingue qui se venge en barbouillant tout ce qui se trouvait autour de lui. Le Serdaigle rit, un jour ou l'autre il faut qu'il tape la discuss avec ce taré, il ne pourrait que s'entendre. Merit l’entraîna dans un lieu sur lorsque ce mec hurla :


« BANZAÏÏÏÏÏÏÏ ! »

Ils atteignirent un lieu sûr : derrière le comptoir. Le sorcier croyait rêver, c'était une invitation à faire des choses suspectes ou.. si en fait c'était ça. Derrière le comptoir Jake se remit à embrasser la belle caressant son visage d'une main et en plaçant l'autre sur ses hanches. Il l'embrassait chaque parties de son corps qui n'était pas couvert, afin de voir s'il n'y avait pas une faille, une faille afin de pouvoir embrasser les sentiments que la demoiselle ressentait elle aussi. Alors que tout le monde était entrain de se battre, à se jeter de la boue, afin de montrer leur affection pour leurs victimes, Jake avait trouvé une meilleure façon de montrer son affection à sa belle. Assis, contre le comptoir et Merit assise sur lui, ils s'embrassaient, rien ni personne ne pouvaient les arrêter maintenant.
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Alexander Scott, le  Mar 7 Jan 2014 - 23:30

(Réponse à Elenna Benson)

Alexander n'avait pas remarqué combien la soirée était fraîche. Un tel froid n'avait rien de comparable avec la morsure polaire de la Taïga cependant la campagne anglaise savait-elle aussi se montrer rude une fois l'hiver arrivé, après tout n'était-il pas le trente et un décembre ? Une telle température n'était pas pour lui déplaire, c'était comme ça, il s'était toujours senti mieux lorsqu'il faisait froid d'ailleurs, il exécrait l'été pour ses chaleurs étouffantes et ses journées sans vent. Ce soir-là, une légère brise soufflait sur-le-champ où se tenait la soirée, rien de bien méchant, pas de quoi faire voler ou s'effondrer une petite cabane de bois ou même un chapiteau, mais cependant suffisant pour rafraîchir les fuyards qui sortaient du chapiteau pour échapper aux mondanités. Cette fois, il n'y avait pas de gants, pas de lourd blouson de cuir et aucune chapka, la veste de costume n'était pas réellement suffisante pour protéger des températures, pour un peu le sorcier Russe aurait esquissé un frisson. Cependant, ce frisson ne vint jamais, Elenna avait posé ses petites mains délicates sur ses épaules et s'était serrée contre lui. Si les vêtements chauds n'étaient pas au rendez-vous, l'aventurière des neiges, elle était bien là ! Et une fois de plus elle partageait sa chaleur avec lui. Le simple contact des deux corps suffisait à réchauffer le jeune Scott jusqu'au plus profond de son être, il ne réchauffait pas seulement son corps, mais aussi son âme. Les dernières semaines n'avaient pas été les plus difficiles de sa vie, au contraire puisqu'il les avait passées avec Lexie, mais ce soir, il pouvait jurer que quelque chose avait manqué à ses semaines. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'était Elenna qui lui avait manqué, difficile à concevoir puisqu'il ne l'avait vu que l'espace de quelques heures et qu'il la connaissait à peine.  Pourtant ses quelques heures avaient suffi à lui redonner le moral et à embraser son cœur, c'était inexplicable.

Le sorcier Russe sourit et inspira profondément, il était heureux d'être ici, heureux d'être venu et heureux d'être avec Elenna. Il n'aurait échangé sa place pour rien au monde et il ne l'aurait pas vendu pour tout les gallions du monde. Ils étaient si proches l'un de l'autre qu'il pouvait sentir son parfum, ô bien sûr, il était différent de la dernière fois ! L'odeur de la forêt y était un peu moins présente, cela n'avait rien d'étonnant, mais Alexander y retrouvait ce qui l'avait fasciné dés leur premier contact, ce qui l'avait apaisé, ce qui l'avait rassuré et qui l'avait poussé à faire confiance à cette superbe sorcière plutôt que de prendre la fuite à travers la Taïga et de la laisser congeler sur place. Oui, il retrouvait ce parfum sauvage qu'aucune autre sorcière ne pourrait jamais porter, cette odeur de sylve et de sauvagerie que rien au monde ne pourrait effacer. Une pensée fugace traversa l'esprit du jeune homme, l'Anglaise ne lui avait toujours pas révélé son secret, la dernière fois, elle s'était endormie au moment où elle allait lui en parler et il n'avait pas osé la réveiller trop attendri ou trop timide qu'il était. Enfin ce soir peut lui importait ! Il n'était pas là pour parler de ça, ils étaient là pour faire la fête et si c'était avec elle alors la soirée ne pouvait être que resplendissante. Alexander l'observa plus attentivement, jamais il n'aurait pu l'imaginer dans une robe quelques semaines plus tôt ! Mais il ne pouvait pas nier que cela lui allait particulièrement bien, resplendissante, c'est le mot qui convenait, il avait presque l'impression que ce n'était pas la Lune qui éclairait le champ, mais bien Elenna dans sa robe blanche qui allait si bien avec ton teint pâle. Elle donnait une impression de candeur, de pureté comme si elle était un ange tombé du ciel. Le jeune homme sourit à cette idée, un ange tombé du ciel pour rendre son existence meilleure ? Pour le rendre meilleur ? En tout cas, le premier point était plutôt réussi, il avait l'impression que tout son être était embrasé.


" Salut matou... Merci... Tu es très beau toi aussi. Comment vas-tu depuis la Russie ? "

Le visage du sorcier Russe s'illumina une nouvelle fois d'un large sourire, cette fois le surnom de matou dont Elenna l'avait affublé à leur première rencontre ne l'avait pas fait rougir. Peut-être s'y était-il tout simplement habitué, après tout, puisqu'elle l'appelait plus par ce surnom que par son prénom. Le sourire d'Alex' s'élargit lorsque la jeune femme le complimenta sur son allure, le costume aurait au moins servit à ça ! Le jeune Scott se garderait bien de lui dire, mais il détestait cette veste de costume et le costume tout court ! Il y était à l'étroit, il avait l'impression que sa chemise le grattait en permanence, sans parler de ses foutues chaussures qui n'étaient réellement pas confortable, mais il n'allait pas se plaindre vu ce qu'Elenna devait porter, elle. Il était plus habitué à porter simplement un t-shirt, un jean ainsi que son blouson de cuir qui ne le quittait jamais, à part en été... Peut-être était-ce aussi pour cela qu'il détestait l'été. Comment allait-il ? Avant qu'il ne la revoie, il allait parfaitement bien, même s'il avait été accosté par cette fille au cheveu rouge et qu'il avait eu peur de devoir finir la soirée avec elle en déballant d'innombrables platitudes mondaines, mais... Depuis qu'Elenna les avait interrompus, il avait l'impression de revivre ! C'était comme si le bonheur des dernières semaines écoulées n'avait été qu'une illusion où plutôt qu'il n'avait été qu'un amuse-bouche, car il était tout de même présent ! Ce soir-là il pouvait dire que son bonheur était réel et immense, comme lorsqu'il avait rencontré Alexie pour la première fois où qu'il l'avait retrouvé quelque temps auparavant peut-être même plus intense ! C'était indescriptible comme sensation, si on avait pu être emporté par une avalanche de bonheur ou noyé dans un océan de bonheur alors c'est sans doute ce qui se serait passé à cet instant. Le sorcier Russe rougit intérieurement, cela semblait difficile de lui répondre ça ! Et puis ce n'était peut-être pas la répondre qu'elle attendait. Mieux valait se contenter de simplement lui dire que ça allait parfaitement bien parce qu'il avait retrouvé sa sœur, qu'il vivait chez elle et qu'il allait bientôt être tonton ! Devait-il rajouter combien elle lui avait manqué ? En aurait-il simplement la force ? D'extérieur, il devait ce soir-là paître bien sûr de lui, mais il n'en demeurait pas moins inchangé, la preuve ? Il s'était volontairement éclipsé du chapiteau pour être seul avec Elenna et pouvoir parler plus librement. Échapper à la rouquine ? Une bonne excuse ! Non en vérité, il n'en aurait sans doute pas la force.  

" Que fais-tu en Angleterre ? La Russie ne te manque pas ? Où vis-tu ? Ne me dis pas que tu dors dans un hôtel miteux ou je n'sais pas trop quoi ! Pardon... Je te noie sous mes questions, incorrigible que je suis. C'est juste que tu m'as manqué. "

Si on avait pu être noyé et emporté par le bonheur alors on aurait sans doute bien pu être aussi noyé ou emporté par les questions ! Elenna l'avait littéralement assailli d'interrogations, il ne savait même pas par quoi commencer ! Lui aurait-il manqué également ? Cela aurait expliqué le flux ininterrompu de questions dont elle l'avait assailli. Alexander détailla le regard de la jeune sorcière, elle était rayonnante, était-ce simplement la fête ? La perspective d'une bonne soirée ? Ou bien était-ce ses retrouvailles avec lui qui la mettait tant en joie ? Qu'avait-elle réellement éprouvé lors de leur discussion en Russie ? Qu'avait-il réellement éprouvé lors de leur discussion dans la petite cabane ? Était-ce naturel d'être si heureux lorsque l'on retrouvait une presque inconnue à une soirée ? Était-il naturel d'être si vindicative lorsqu'on s'approchait trop d'un presque inconnu ? Le jeune Scott se gifla mentalement, il se posait bien trop de questions quant à ses sentiments et bien trop aussi sur les sentiments d'Elenna. Ils s'étaient beaucoup parlé dans sa cabane, ils étaient devenus assez proches, non, ils étaient devenus amis. Si Elenna avait été vindicative un peu plus tôt, c'était simplement parce qu'elle voulait discuter avec cet ami qu'elle n'avait pas vu depuis plusieurs semaines ! Si lui était si heureux de la voir, c'était simplement parce qu'il avait pensé ne plus jamais la revoir, se rendre compte qu'il s'était trompé le mettait profondément en joie, c'était normal. Et était-ce naturelle d'être aussi envoûté par une amie ? Le jeune Scott sentait finalement le rouge lui monter au visage et une seule question lui trottait dans la tête, comment cela était-il possible ? Ils étaient finalement restés si peu de temps ensemble, quelques heures ?

Alex' plongea son regard dans celui de la jeune femme qui était en train de l'observer, cherchait-elle à lire dans ses pensées ? Cette simple idée fit un peu plus monter le rouge aux visages du sorcier.  Elenna n'était pas occlumens ou legilimens, elle n'avait aucun moyen de lire ses pensées sinon elle n'aurait pas eu besoin de lui poser toutes ses questions et donc elle ne pouvait pas savoir ce qu'il pensait à cet instant. Toute tristesse semblait s'être effacée du regard de l'Anglaise, cette même tristesse que le Scott avait pensée inextinguible lorsqu'il avait pour la première fois croisé son regard et pourtant... Pourtant à cet instant précis, elle semblait légèrement hésitante, il pouvait le lire, car chacune des ses expressions transparaissaient dans son regard, elle semblait hésiter comme si elle prenait un choix vraiment important, comme si elle allait lui dire quelque chose de vraiment grave, capital ? Peut-être s'était-elle simplement décidée à lui parler de son secret ? Ce secret qu'il avait tant chercher à découvrir lors de leur première rencontre, mais qui lors de cette soirée lui semblait bien futile, bien loin de là.

Alors toutes les questions présentes dans l'esprit du jeune Scott s'envolèrent lorsque Elenna enroula ses bras autour de son cou et s'éleva encore un peu sur la pointe de ses pieds pour déposer ses lèvres sur celle du Russe. Si le contact des deux corps avait réchauffé totalement le corps du sorcier alors celui de leurs lèvres réchauffa son âme plus qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer. Au fond de son être un félin rugit son contentement et cela n'avait rien d'une métaphore IL avait rugi et ronronnait désormais de contentement, oui, et s'il avait pu Alexander aurait ronronné avec lui mais il se contenta de serrer un peu plus Elenna contre lui et lui rendant son baiser comme s'il avait peur qu'elle s'envole, comme s'il avait peur de se réveiller de ce rêve magnifique. La dernière fois déjà, il avait voulu que leur rencontre dure éternellement, mais cette fois, c'était encore différent, c'était bien plus fort. Il aurait voulu être figé ici, au milieu de ce champ de bouse, il aurait voulu être figé dans le temps avec Elenna, seuls pour l'éternité. Peu lui importait d'être entouré de bouses ! Ils étaient là et resplendissaient assez pour tout le champ, ils resplendissaient d'un bonheur partagé, toutes les questions inutiles qui peuplaient précédemment leur esprit s'étaient envolées ! Le rouge au visage avait disparu, effacé et avait laissé place à la sérénité et au bonheur, désormais le visage du Russe rayonnait de bonheur tandis que les yeux fermés, il embrassait son aventurière des neiges. Le jeune Scott n'avait plus conscience de rien à part Elenna, la musique avait disparu, le chapiteau avait disparu, le champ s'était envolé, désormais seul le bonheur demeurait.

Finalement, l'étreinte des deux jeunes gens du prendre fin pour éviter qu'ils ne terminent asphyxier. En même temps que leur baiser prit fin la musique de valse. Alex' ne savait pas trop comment réagir à ce baiser, il avait été si... Soudain et inattendu. En vérité, il aurait pu l'anticiper, mais il avait préféré être aveugle pour ne pas se faire de faux espoirs ! Elenna s'était contenté de sourire et le Russe fit de même, les mots étaient superflus. Le calme avait envahi le jeune homme contrastant terriblement avec le rock qui hurlait à ses oreilles à l'intérieur du chapiteau ! Le jeune Scott observa la sorcière anglaise tandis qu'elle espionnait l'intérieur du chapiteau, il pouvait entendre de grands cris et rires s'en échapper et son aventurière des neiges ne tarda pas à refermer sa petite ouverture précipitamment ! À peine, quelques secondes après d'ailleurs le sorcier pu entendre un bruit sourd comme si quelque chose s'écrasait contre la toile. Même les yeux éberlués, elle était resplendissante, mais elle l'était d'autant plus lorsqu'elle éclata de rire.


" Ils font une bataille de boue... Ils sont malades ces bourgeois ! "

Une bataille de boue ? Alexander éclata à son tour de rire. C'était bien le genre de Noah ! Elle avait bien piégé ses invités celle-là ! Venez donc à notre soirée mondaine, on va pourrir vos vêtements que vous avez payés si chère ! Z'allez voir bande de bourge, vous allez prendre chère, vous allez morfler ! C'était à peu près ce qu'avait du se dire la patronne du chaudron baveur lorsqu'elle avait concocté ces petites animations, diabolique ! Elenna semblait bouillir d'envie d'y aller et quelque part, lui aussi, ce soir, il avait de rire, de danser, de chanter et de s'amuser jusqu'à pas d'heure ! De toute façon, ils avaient l'éternité devant eux ! Rien ne pourrait pouvoir venir briser leur bonheur, rien ni personne. Avant toute chose Alex' attira son aventurière des neiges contre lui.

-Je croyais que j'allais parfaitement bien avant de venir à cette soirée, figure toi que j'ai trouvé le gite chez ma sœur, Alexie ! Alexander parlait vite, il était particulièrement excité. D'ailleurs je vais être tonton ! C'est fabuleux ! Mais... Je pense que je n'irai jamais aussi bien que ce soir, je crois que mon cœur risque de décrocher après tant de bonheur ! Le bonheur de ces dernières semaines était dérisoire comparé à ce soir ! Le Russe parlait fort pour couvrir le bruit de la musique qui résonnait dans tout le champ.

Les lèvres des deux jeunes gens rentrèrent de nouveaux en contact. Cette fois le baiser était bien plus assuré, cette fois ils s'y attendaient enfin peut-être pas Elenna qui devait-être surprise que son timide Russe prenne les devants cette fois-ci mais le précédent contact avait transformé le jeune homme. Désormais, il avait envie de profiter de la soirée, de s'éclater un maximum en compagnie d'Elenna puis de l'éclipser discrètement quand l'aube pointera le bout de son nez, toujours avec Elenna ! Une joie sauvage l'avait envahi, l'homme et la bête rugissaient de joie à l'unisson. Cette fois Alexander savait que ce baiser finirait par s'arrêter, il savait que ce moment ne resterait pas figer dans le temps, il savait que ce dernier s'arrêterait dans quelques secondes ! Mais peu lui importait parce qu'il ferait tout pour pouvoir recréer ce moment autant de fois que possible, il ne quitterait Elenna pour rien au monde. Ils avaient mis tant de semaines pour se retrouver, non, tant d'années pour se trouver qu'il n'était plus question de se quitter ! Finalement, leurs deux corps se séparèrent et Alexander haletant adressa un immense sourire à son aventurière.

-Dites, ma dulcinée, si nous allions botter l'arrière-train de ces troufions de bourgeois ?

Le sorcier Russe attrapa la main de l'Anglaise et tout deux se dépêchèrent en direction du chapiteau où les cris et les rires redoublaient d'intensité. Arrivé à l'entrée Alexander se débarrassa de veste de costume qu'il jeta sur une chaise et attrapa une grosse boule de boue qu'il ne tarda pas à envoyer en direction de Noah.
Contenu sponsorisé

Réveillon à la campagne - Page 3 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 15

 Réveillon à la campagne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.