AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 4 sur 15
Réveillon à la campagne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Alexander Scott, le  Mar 7 Jan 2014 - 23:30

(Réponse à Elenna Benson)

Alexander n'avait pas remarqué combien la soirée était fraîche. Un tel froid n'avait rien de comparable avec la morsure polaire de la Taïga cependant la campagne anglaise savait-elle aussi se montrer rude une fois l'hiver arrivé, après tout n'était-il pas le trente et un décembre ? Une telle température n'était pas pour lui déplaire, c'était comme ça, il s'était toujours senti mieux lorsqu'il faisait froid d'ailleurs, il exécrait l'été pour ses chaleurs étouffantes et ses journées sans vent. Ce soir-là, une légère brise soufflait sur-le-champ où se tenait la soirée, rien de bien méchant, pas de quoi faire voler ou s'effondrer une petite cabane de bois ou même un chapiteau, mais cependant suffisant pour rafraîchir les fuyards qui sortaient du chapiteau pour échapper aux mondanités. Cette fois, il n'y avait pas de gants, pas de lourd blouson de cuir et aucune chapka, la veste de costume n'était pas réellement suffisante pour protéger des températures, pour un peu le sorcier Russe aurait esquissé un frisson. Cependant, ce frisson ne vint jamais, Elenna avait posé ses petites mains délicates sur ses épaules et s'était serrée contre lui. Si les vêtements chauds n'étaient pas au rendez-vous, l'aventurière des neiges, elle était bien là ! Et une fois de plus elle partageait sa chaleur avec lui. Le simple contact des deux corps suffisait à réchauffer le jeune Scott jusqu'au plus profond de son être, il ne réchauffait pas seulement son corps, mais aussi son âme. Les dernières semaines n'avaient pas été les plus difficiles de sa vie, au contraire puisqu'il les avait passées avec Lexie, mais ce soir, il pouvait jurer que quelque chose avait manqué à ses semaines. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'était Elenna qui lui avait manqué, difficile à concevoir puisqu'il ne l'avait vu que l'espace de quelques heures et qu'il la connaissait à peine.  Pourtant ses quelques heures avaient suffi à lui redonner le moral et à embraser son cœur, c'était inexplicable.

Le sorcier Russe sourit et inspira profondément, il était heureux d'être ici, heureux d'être venu et heureux d'être avec Elenna. Il n'aurait échangé sa place pour rien au monde et il ne l'aurait pas vendu pour tout les gallions du monde. Ils étaient si proches l'un de l'autre qu'il pouvait sentir son parfum, ô bien sûr, il était différent de la dernière fois ! L'odeur de la forêt y était un peu moins présente, cela n'avait rien d'étonnant, mais Alexander y retrouvait ce qui l'avait fasciné dés leur premier contact, ce qui l'avait apaisé, ce qui l'avait rassuré et qui l'avait poussé à faire confiance à cette superbe sorcière plutôt que de prendre la fuite à travers la Taïga et de la laisser congeler sur place. Oui, il retrouvait ce parfum sauvage qu'aucune autre sorcière ne pourrait jamais porter, cette odeur de sylve et de sauvagerie que rien au monde ne pourrait effacer. Une pensée fugace traversa l'esprit du jeune homme, l'Anglaise ne lui avait toujours pas révélé son secret, la dernière fois, elle s'était endormie au moment où elle allait lui en parler et il n'avait pas osé la réveiller trop attendri ou trop timide qu'il était. Enfin ce soir peut lui importait ! Il n'était pas là pour parler de ça, ils étaient là pour faire la fête et si c'était avec elle alors la soirée ne pouvait être que resplendissante. Alexander l'observa plus attentivement, jamais il n'aurait pu l'imaginer dans une robe quelques semaines plus tôt ! Mais il ne pouvait pas nier que cela lui allait particulièrement bien, resplendissante, c'est le mot qui convenait, il avait presque l'impression que ce n'était pas la Lune qui éclairait le champ, mais bien Elenna dans sa robe blanche qui allait si bien avec ton teint pâle. Elle donnait une impression de candeur, de pureté comme si elle était un ange tombé du ciel. Le jeune homme sourit à cette idée, un ange tombé du ciel pour rendre son existence meilleure ? Pour le rendre meilleur ? En tout cas, le premier point était plutôt réussi, il avait l'impression que tout son être était embrasé.


" Salut matou... Merci... Tu es très beau toi aussi. Comment vas-tu depuis la Russie ? "

Le visage du sorcier Russe s'illumina une nouvelle fois d'un large sourire, cette fois le surnom de matou dont Elenna l'avait affublé à leur première rencontre ne l'avait pas fait rougir. Peut-être s'y était-il tout simplement habitué, après tout, puisqu'elle l'appelait plus par ce surnom que par son prénom. Le sourire d'Alex' s'élargit lorsque la jeune femme le complimenta sur son allure, le costume aurait au moins servit à ça ! Le jeune Scott se garderait bien de lui dire, mais il détestait cette veste de costume et le costume tout court ! Il y était à l'étroit, il avait l'impression que sa chemise le grattait en permanence, sans parler de ses foutues chaussures qui n'étaient réellement pas confortable, mais il n'allait pas se plaindre vu ce qu'Elenna devait porter, elle. Il était plus habitué à porter simplement un t-shirt, un jean ainsi que son blouson de cuir qui ne le quittait jamais, à part en été... Peut-être était-ce aussi pour cela qu'il détestait l'été. Comment allait-il ? Avant qu'il ne la revoie, il allait parfaitement bien, même s'il avait été accosté par cette fille au cheveu rouge et qu'il avait eu peur de devoir finir la soirée avec elle en déballant d'innombrables platitudes mondaines, mais... Depuis qu'Elenna les avait interrompus, il avait l'impression de revivre ! C'était comme si le bonheur des dernières semaines écoulées n'avait été qu'une illusion où plutôt qu'il n'avait été qu'un amuse-bouche, car il était tout de même présent ! Ce soir-là il pouvait dire que son bonheur était réel et immense, comme lorsqu'il avait rencontré Alexie pour la première fois où qu'il l'avait retrouvé quelque temps auparavant peut-être même plus intense ! C'était indescriptible comme sensation, si on avait pu être emporté par une avalanche de bonheur ou noyé dans un océan de bonheur alors c'est sans doute ce qui se serait passé à cet instant. Le sorcier Russe rougit intérieurement, cela semblait difficile de lui répondre ça ! Et puis ce n'était peut-être pas la répondre qu'elle attendait. Mieux valait se contenter de simplement lui dire que ça allait parfaitement bien parce qu'il avait retrouvé sa sœur, qu'il vivait chez elle et qu'il allait bientôt être tonton ! Devait-il rajouter combien elle lui avait manqué ? En aurait-il simplement la force ? D'extérieur, il devait ce soir-là paître bien sûr de lui, mais il n'en demeurait pas moins inchangé, la preuve ? Il s'était volontairement éclipsé du chapiteau pour être seul avec Elenna et pouvoir parler plus librement. Échapper à la rouquine ? Une bonne excuse ! Non en vérité, il n'en aurait sans doute pas la force.  

" Que fais-tu en Angleterre ? La Russie ne te manque pas ? Où vis-tu ? Ne me dis pas que tu dors dans un hôtel miteux ou je n'sais pas trop quoi ! Pardon... Je te noie sous mes questions, incorrigible que je suis. C'est juste que tu m'as manqué. "

Si on avait pu être noyé et emporté par le bonheur alors on aurait sans doute bien pu être aussi noyé ou emporté par les questions ! Elenna l'avait littéralement assailli d'interrogations, il ne savait même pas par quoi commencer ! Lui aurait-il manqué également ? Cela aurait expliqué le flux ininterrompu de questions dont elle l'avait assailli. Alexander détailla le regard de la jeune sorcière, elle était rayonnante, était-ce simplement la fête ? La perspective d'une bonne soirée ? Ou bien était-ce ses retrouvailles avec lui qui la mettait tant en joie ? Qu'avait-elle réellement éprouvé lors de leur discussion en Russie ? Qu'avait-il réellement éprouvé lors de leur discussion dans la petite cabane ? Était-ce naturel d'être si heureux lorsque l'on retrouvait une presque inconnue à une soirée ? Était-il naturel d'être si vindicative lorsqu'on s'approchait trop d'un presque inconnu ? Le jeune Scott se gifla mentalement, il se posait bien trop de questions quant à ses sentiments et bien trop aussi sur les sentiments d'Elenna. Ils s'étaient beaucoup parlé dans sa cabane, ils étaient devenus assez proches, non, ils étaient devenus amis. Si Elenna avait été vindicative un peu plus tôt, c'était simplement parce qu'elle voulait discuter avec cet ami qu'elle n'avait pas vu depuis plusieurs semaines ! Si lui était si heureux de la voir, c'était simplement parce qu'il avait pensé ne plus jamais la revoir, se rendre compte qu'il s'était trompé le mettait profondément en joie, c'était normal. Et était-ce naturelle d'être aussi envoûté par une amie ? Le jeune Scott sentait finalement le rouge lui monter au visage et une seule question lui trottait dans la tête, comment cela était-il possible ? Ils étaient finalement restés si peu de temps ensemble, quelques heures ?

Alex' plongea son regard dans celui de la jeune femme qui était en train de l'observer, cherchait-elle à lire dans ses pensées ? Cette simple idée fit un peu plus monter le rouge aux visages du sorcier.  Elenna n'était pas occlumens ou legilimens, elle n'avait aucun moyen de lire ses pensées sinon elle n'aurait pas eu besoin de lui poser toutes ses questions et donc elle ne pouvait pas savoir ce qu'il pensait à cet instant. Toute tristesse semblait s'être effacée du regard de l'Anglaise, cette même tristesse que le Scott avait pensée inextinguible lorsqu'il avait pour la première fois croisé son regard et pourtant... Pourtant à cet instant précis, elle semblait légèrement hésitante, il pouvait le lire, car chacune des ses expressions transparaissaient dans son regard, elle semblait hésiter comme si elle prenait un choix vraiment important, comme si elle allait lui dire quelque chose de vraiment grave, capital ? Peut-être s'était-elle simplement décidée à lui parler de son secret ? Ce secret qu'il avait tant chercher à découvrir lors de leur première rencontre, mais qui lors de cette soirée lui semblait bien futile, bien loin de là.

Alors toutes les questions présentes dans l'esprit du jeune Scott s'envolèrent lorsque Elenna enroula ses bras autour de son cou et s'éleva encore un peu sur la pointe de ses pieds pour déposer ses lèvres sur celle du Russe. Si le contact des deux corps avait réchauffé totalement le corps du sorcier alors celui de leurs lèvres réchauffa son âme plus qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer. Au fond de son être un félin rugit son contentement et cela n'avait rien d'une métaphore IL avait rugi et ronronnait désormais de contentement, oui, et s'il avait pu Alexander aurait ronronné avec lui mais il se contenta de serrer un peu plus Elenna contre lui et lui rendant son baiser comme s'il avait peur qu'elle s'envole, comme s'il avait peur de se réveiller de ce rêve magnifique. La dernière fois déjà, il avait voulu que leur rencontre dure éternellement, mais cette fois, c'était encore différent, c'était bien plus fort. Il aurait voulu être figé ici, au milieu de ce champ de bouse, il aurait voulu être figé dans le temps avec Elenna, seuls pour l'éternité. Peu lui importait d'être entouré de bouses ! Ils étaient là et resplendissaient assez pour tout le champ, ils resplendissaient d'un bonheur partagé, toutes les questions inutiles qui peuplaient précédemment leur esprit s'étaient envolées ! Le rouge au visage avait disparu, effacé et avait laissé place à la sérénité et au bonheur, désormais le visage du Russe rayonnait de bonheur tandis que les yeux fermés, il embrassait son aventurière des neiges. Le jeune Scott n'avait plus conscience de rien à part Elenna, la musique avait disparu, le chapiteau avait disparu, le champ s'était envolé, désormais seul le bonheur demeurait.

Finalement, l'étreinte des deux jeunes gens du prendre fin pour éviter qu'ils ne terminent asphyxier. En même temps que leur baiser prit fin la musique de valse. Alex' ne savait pas trop comment réagir à ce baiser, il avait été si... Soudain et inattendu. En vérité, il aurait pu l'anticiper, mais il avait préféré être aveugle pour ne pas se faire de faux espoirs ! Elenna s'était contenté de sourire et le Russe fit de même, les mots étaient superflus. Le calme avait envahi le jeune homme contrastant terriblement avec le rock qui hurlait à ses oreilles à l'intérieur du chapiteau ! Le jeune Scott observa la sorcière anglaise tandis qu'elle espionnait l'intérieur du chapiteau, il pouvait entendre de grands cris et rires s'en échapper et son aventurière des neiges ne tarda pas à refermer sa petite ouverture précipitamment ! À peine, quelques secondes après d'ailleurs le sorcier pu entendre un bruit sourd comme si quelque chose s'écrasait contre la toile. Même les yeux éberlués, elle était resplendissante, mais elle l'était d'autant plus lorsqu'elle éclata de rire.


" Ils font une bataille de boue... Ils sont malades ces bourgeois ! "

Une bataille de boue ? Alexander éclata à son tour de rire. C'était bien le genre de Noah ! Elle avait bien piégé ses invités celle-là ! Venez donc à notre soirée mondaine, on va pourrir vos vêtements que vous avez payés si chère ! Z'allez voir bande de bourge, vous allez prendre chère, vous allez morfler ! C'était à peu près ce qu'avait du se dire la patronne du chaudron baveur lorsqu'elle avait concocté ces petites animations, diabolique ! Elenna semblait bouillir d'envie d'y aller et quelque part, lui aussi, ce soir, il avait de rire, de danser, de chanter et de s'amuser jusqu'à pas d'heure ! De toute façon, ils avaient l'éternité devant eux ! Rien ne pourrait pouvoir venir briser leur bonheur, rien ni personne. Avant toute chose Alex' attira son aventurière des neiges contre lui.

-Je croyais que j'allais parfaitement bien avant de venir à cette soirée, figure toi que j'ai trouvé le gite chez ma sœur, Alexie ! Alexander parlait vite, il était particulièrement excité. D'ailleurs je vais être tonton ! C'est fabuleux ! Mais... Je pense que je n'irai jamais aussi bien que ce soir, je crois que mon cœur risque de décrocher après tant de bonheur ! Le bonheur de ces dernières semaines était dérisoire comparé à ce soir ! Le Russe parlait fort pour couvrir le bruit de la musique qui résonnait dans tout le champ.

Les lèvres des deux jeunes gens rentrèrent de nouveaux en contact. Cette fois le baiser était bien plus assuré, cette fois ils s'y attendaient enfin peut-être pas Elenna qui devait-être surprise que son timide Russe prenne les devants cette fois-ci mais le précédent contact avait transformé le jeune homme. Désormais, il avait envie de profiter de la soirée, de s'éclater un maximum en compagnie d'Elenna puis de l'éclipser discrètement quand l'aube pointera le bout de son nez, toujours avec Elenna ! Une joie sauvage l'avait envahi, l'homme et la bête rugissaient de joie à l'unisson. Cette fois Alexander savait que ce baiser finirait par s'arrêter, il savait que ce moment ne resterait pas figer dans le temps, il savait que ce dernier s'arrêterait dans quelques secondes ! Mais peu lui importait parce qu'il ferait tout pour pouvoir recréer ce moment autant de fois que possible, il ne quitterait Elenna pour rien au monde. Ils avaient mis tant de semaines pour se retrouver, non, tant d'années pour se trouver qu'il n'était plus question de se quitter ! Finalement, leurs deux corps se séparèrent et Alexander haletant adressa un immense sourire à son aventurière.

-Dites, ma dulcinée, si nous allions botter l'arrière-train de ces troufions de bourgeois ?

Le sorcier Russe attrapa la main de l'Anglaise et tout deux se dépêchèrent en direction du chapiteau où les cris et les rires redoublaient d'intensité. Arrivé à l'entrée Alexander se débarrassa de veste de costume qu'il jeta sur une chaise et attrapa une grosse boule de boue qu'il ne tarda pas à envoyer en direction de Noah.
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Mer 8 Jan 2014 - 15:30

Alors qu'il attendait une réponse de la Gryffondor, ses mains ne faiblissant pas sous le poids - léger certes - des coupes, le son d'une voix s'adressant à lui attira l'attention du Poufsouffle. Il pensait la connaître mais ne put mettre un nom sur le femme dont elle provenait. Il se tourna, la tête toujours haute, le torse bombé, dans une posture toujours aussi aristocratique. Et ses yeux eurent la très bonne surprise de tomber sur la Grande Abygael Thompson! Grande, peut être pas tant que ça, mais elle n'en restait pas moins son ancienne soeur d'arme, partie un peu trop tôt à son goût. Mais le temps n'était pas à la nostalgie et le Riu ne fit aucun effort pour réprimer son sourire naissant, le laissant s'étendre le long de son visage pour illuminer ses traits.

- Veuillez m'excuser d'interrompre de si aimables échanges mais voilà un jeune homme que je n'ai pas revu depuis longtemps. Vous ne passez plus à mon commerce, chenapan!

Le Suédois crut pendant un moment que les verres allaient lui échapper, tellement il avait envie de partir dans un fou rire. Il ne put d'ailleurs empêcher un étouffement de rire, qu'il essaya vainement de rattraper en se raclant la gorge. Il mit un petit moment à se retenir et à reprendre ses esprits. Le "chenapan" l'avait bien déconcentré. Evitant soigneusement de croiser le regard de la patronne de Waddiwasi, au risque de faire des bêtises, il parvint à se contrôler. Pendant ce temps, elle avait continué:

- Votre présence ici me ravie! Oh, et sachez monsieur que vous avez fier allure...Sauriez-vous si Miss Blanchet sera des nôtres ce soir ? J'avais espoir de la voir ici.

Liam allait lui dire que Kyara ne viendrait pas lorsque Merit manifesta sa présence. Avec l'arrivée de l'ex Phénix, il en avait presque oublié qu'il venait de l'inviter. Mais cela ne parut pas la déranger plus qu'autre chose puisqu'elle avait apparemment un autre compagnon de danse en tête. Dommage pour elle, elle ratait un professionnel de la valse! Ou plutôt le pire des danseurs. Ses pieds seraient donc sains et saufs pour la soirée. Liam ne se connaissait que trop bien. Ou plutôt il connaissait sa maladresse. Ses traits de Poufsouffle ressortaient inévitablement dans ce genre de situation.

La Gryffondor prit congé des deux sorciers, les laissant tous les deux. L'ex préfet se sentait un peu bête avec ses deux verres à la main, sans personne pour prendre le deuxième. Mais comme l'avait dit la Sullivan, la Thompson n'allait certainement pas s'en sortir comme cela. Il haussa rapidement des épaules et s'approcha rapidement de la commerçante. Il lui tendit le liquide et de sa main désormais libre, il prit la jeune femme par la taille. Avalant d'une traite l'alcool, il lui répondit finalement:

- Malheureusement, j'ai le regret de vous annoncer que Kyara ne pourra pas être parmi nous ce soir. J'aurai préféré qu'elle m'accompagne dans cette danse, mais vous semblez parfaite pour la remplacer ce soir. Dois-je vous préciser que je ne vous laisse guère le choix?

Il finit sur un grand sourire plein de sous-entendus sur la suite de ses intentions et aussitôt qu'elle fut prête, il l'emmena sur la piste. Il la faisait valser comme un vrai gentleman. Il évita du mieux qu'il put de lui écraser les pieds, mais malheureusement, il n'y arriva pas vraiment. S'excusant à chaque fois qu'il la piétinait, il repartait toujours de plus belle, se laissant porter par la musique. Plusieurs couples dansaient également, dont Noah qui semblait avoir obligé la mauvaise personne à danser avec elle. Il fallait dire que la compagne de valse de la patronne du Chaudron Baveur était plutôt jolie à regarder. Dommage qu'elle paraisse aussi brutaliser par l'ex Poufsouffle. En attendant, Liam tourbillonnait aux côtés de Miss Thompson. Si bien qu'ils faillirent tous les deux tomber, tant la musique l'emportait. Il aurait été dommage qu'ils salissent leur tenue si classe. Quoique leurs chaussures en avaient pris un sacré coup. Le Poufsouffle se demandait d'ailleurs comment sa partenaire faisait pour rester debout avec de telles échasses. Liam dirigea sa voix vers les oreilles d'Abyss:

- J'espère que t'as prévu des chaussures de rechange, j'suis pas sûr qu'elles fassent toute la soirée. Se relevant, il reprit son ton noble: La musique n'est pas terminée, pourquoi nous arrêtez en si bon chemin?

Lui-même commençait à être un peu fatigué, mais il s'en fichait. La jeune sorcière devait en avoir carrément marre de lui, elle devait un peu le maudire ou quelque chose comme cela. Mais la fête n'était pas fini et la valse non plus. Certes, il ne restait plus grand monde sur la piste, mais Noah et Hugh était reparti alors Liam fit de même. Il fit tournoyer la jeune femme, mais très vite, le shooter ingéré lui donna une petite nausée qui lui signifia que la danse était finie pour lui. Il s'arrêta, et tira la brune hors de la piste.

- Votre tête ne tourne-t-elle pas trop? Je n'aimerai pas devoir vous ranimer. Il s'approcha pour lui chuchoter: ça serait vraiment bête après avoir combattu les méchants.

Il avait accompagné ses paroles d'un clin d'oeil et d'un ton amusé. Il soutint son regard un moment jusqu'à ce qu'un cri retentisse. Détournant son attention de la jeune femme, il posa son regard sur la scène qui commençait à se dérouler ici. La musique avait totalement changé et un air de rock sorcier résonnait maintenant aux oreilles des invités. L'auteur du cri n'était autre que le nouveau serveur du Chaudron, Hugh Dey! D'ailleurs, une nouvelle invité avait fait son entrée. Celle qu'il surnommait Miss Sexy ne perdit pas une minute pour rentrer dans l'ambiance et la malheureuse partenaire de Noah s'en prit plein. Si bien que rapidement, les deux bombes se retrouvaient à se rouler dans la boue. Avec les cris des deux concurrentes au prix de la Meilleure Garce de l'Année (celle-ci ou celle-d'après?), on aurait plutôt dit une scène tirée d'un film... Pour adultes. Leurs robes étaient dans un sale état. Elles ne ferait sûrement pas la soirée non plus. La plupart des regard était tourné vers elles. Cela devait plaire à l'ex préfète de Gryffondor.

En attendant, Liam laissait Aby seule dans son coin. Le spectacle entre les deux femmes ne devaient pas beaucoup lui plaire, et lorsqu'il l'eut compris, il se reprit. Le thème avait changé, il n'allait sûrement pas gâcher une seule minute. Si on lui avait dit qu'il allait à une fête de combat de boue finalement, il n'était pas sûr qu'il aurait accepté. Mais maintenant qu'il était dans l'ambiance, il prenait cette nouvelle thématique avec plaisir et observait déjà ses cibles. Certains restaient en retrait, se contentant d'observer ou de se bécoter. Cela ne cessait de lui rappeler Kyara, mais il ne voulait passer en mode déprimé ce soir. Il savait qu'elle devait sûrement s'amuser là où elle était et ils pourraient très bientôt discuter de ce qu'ils avaient fait pour le 31. Il avait hâte de l'avoir près de lui, mais pour l'instant, il voulait profiter. Il se tourna vers Aby, souhaitant réveiller ce soir son esprit enfantin qu'il était sûr qu'elle n'avait pas perdu - elle travaillait à Waddiwasi quand même:

- J'espère que t'as les yeux bien en face des trous, parce que ce soir, c'est celui qui touche le plus de tête!

Aussitôt dit, il ramassa une boule dégoulinante de boue qu'il lança immédiatement sur Ethan. Le Serdaigle avait l'air de beaucoup trop s'ennuyer depuis que Zoey lui avait piqué sa touche. En réalisant qu'il avait touché sa tête, Liam ne se gêna pour montrer sa joie. Sans perdre de temps, il en ramassa une autre et chercha des yeux une autre cible. Voyant une jeune femme de dos (Elenna), il n'hésita pas à lui envoyer la terre. Malheureusement, celle-ci atterrit sur son bras. Argh! Sa vue faiblissait. Mais non, il ne s'avouerait pas vaincu!
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Mer 8 Jan 2014 - 21:18

Le jour qui allait clôturer l'année était enfin venu, dans la continuité des fêtes de Noël. Anthéa avait passé probablement le pire Noël de sa vie, sans sa famille. Le soir du 25 décembre, elle était resté cloitrée chez elle, à ruminer sa rage contre ses parents. Aucun cadeau ne lui avait été adressé, et elle n'en avait offert aucun, pour la simple et bonne raison qu'elle avait banni Noël de son esprit. A quoi bon continuer à fêter ce jour de l'année où les familles sont sensées se réunir, quand on n'a plus de famille ? Toutefois, un événement inattendu se produisit deux jours avant le nouvel an. En effet, Anthide lui avait ramené une lettre cachetée avec le symbole du Chaudron Baveur gravé dans la cire. Interloquée, Anthéa se demanda d'abord pour quel motif le pub le plus célèbre du Chemin de Traverse pourrait la contacter. La surprise passée, la jeune femme prit le temps de s'asseoir dans son canapé pour ouvrir la lettre et la lire. Ses yeux parcoururent lentement l'écriture féminine, et tout s'éclaira alors dans son esprit quand elle vit la signature ; Noah Alniott. Lorsqu'elles se sont rencontrés sur les quais, la brune ne lui avait pas mentionné le fait qu'elle était gérante du Chaudron Baveur. Néanmoins, la demoiselle aurait du le savoir. D'abord gênée face à cette invitation, qui sous-entendait naturellement un second rendez-vous entre elle et Noah, elle voulut la décliner. Le lendemain, la lettre était toujours posée sur son canapé, à peine dépliée. La sorcière ravisa son jugement en se rappelant qu'elle avait déjà -en quelque sorte- accepté de revoir la brune. Résignée à se rendre à cette soirée qui avait pour thème l'aristocratie, Anthéa alla faire les boutiques à la recherche d'une robe sans réel enthousiasme.

A l'issue d'une journée de piétinement dans les Halles Magiques, la blonde parvint à se munir d'une robe convenable. Elle n'avait rien de bien spécial, c'était une robe noire et parsemée de paillettes, qui la faisaient scintiller élégamment. Le dos était entièrement ouvert, de ses épaules jusqu'au bas de ses reins. Les manches étaient longues et moulantes, et tout le buste était fait de velours noir. Le bas de la robe était, lui, composé de tulle noire, et de paillettes argentées. Malgré l'apparente banalité d'une telle tenue, elle faisait son petit effet une fois sur Anthéa. Une heure avant l'heure donnée pour le rendez-vous, l'Auror commença à se préparer. Elle prit une douche, et entreprit de se coiffer différemment. Finalement, elle souhaitait faire un réel effort pour ce soir particulier, car elle avait cruellement besoin de se changer les idées. Elle remonta donc ses boucles blondes en un chignon escargot, ce qui lui prit une bonne demi-heure. Ensuite, elle enfila sa jolie robe et l'accompagna d'escarpins noirs. Globalement, Anthéa avait une allure très sobre, mais élégante. Du moins, cela changeait de d'habitude, car elle portait plutôt des vêtements confortables et ne soignait que peu sa coiffure ou ce genre de détails. D'un geste précis, elle souligna son regard bleuté d'un trait noir, et se décida à transplaner à la fête. Il y avait un fond sonore très rock'n'roll, c'est ce que l'Animagus remarqua en premier. Ce qui la surpris d'ailleurs ; le thème n'était-il pas d'être distingué et tout ce qui s'ensuit ? D'un pas décidé, elle pénétra dans le chapiteau, où déjà l'ambiance était à l'amusement, et à rien d'autre. Beaucoup de sorciers et sorcières étaient présents, et l'anglaise ne put reconnaître chacun d'entre eux. Néanmoins, la personne qu'elle cherchait en priorité, c'était Noah.

La boue se mit alors à fuser de tous côtés, et Anthéa paniqua, naturellement, pour sa tenue. Ses yeux cherchèrent alors activement la silhouette garçonne de Miss Alniott, mais en vain. Il y avait trop de mouvement pour qu'elle puisse distinguer quelqu'un clairement. Et, bien évidemment, un projectile de boue vint s'abattre sur la robe de la jolie blonde. Outrée par la tournure que prenait la fête, elle balaya les alentours du regard pour trouver qui était le tireur. Or, il s'avéra que cet événement agaçant permis à la jeune femme de dénicher la maîtresse de soirée. Avec lenteur, elle s'approcha d'elle et posa une main sur son épaule pour l'inciter à se tourner dans sa direction. Lorsque leurs regards se croisèrent, la sorcière esquissa un sourire et tendit son carton d'invitation à Noah :

" - Me voici. Dis-moi, le thème, c'était pas la classe, l'élégance, et tout ce qui va avec ? " questionna-t-elle en montrant sa robe tâchée de boue. Bien sûr, son ton était ironique, et elle avait plus que tout envie de passer une bonne soirée.
Antoni Londubat
Antoni Londubat
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Antoni Londubat, le  Mer 8 Jan 2014 - 22:04

{Suite de ce RP}

Dans la Pénombre, Londubat observait minutieusement chaque invités pénétrer le chapiteau et ce, sans être vu. En plus de regarder si des têtes qui lui étaient connues assistaient à la soirée, il voulait s'assurer que des personnages mal famées se soient incrustés à l'événement. Certes, il pourrait, tôt ou tard, le voir si ces lesdites personnes auraient fait quelque chose de déplorable, mais mieux vaut prévenir que guérir. Mais en réalité, c'était plus de la méfiance qu'autre chose. Avec tout ce qui s'était passé ces dernières semaines, la menace semblait omniprésente, et accessoirement, la Mort guettait. C'était assez difficile de penser à autre chose, la vision de Downing Street du palais de Buckingham réduits à néant étant ancrée dans sa tête.

Alors qu'il méditait sur soi-même et sur la passe qu'il traversait, il profitait des mines réjouies qui passaient sous son nez. Bientôt ces sourires allaient disparaître, c'était inéluctable. Antoni devait sûrement être le seul à broyer du noir, et il fallait y remédier au plus vite. Depuis peu, la possibilité qu'il se pointe, sans invitation, à cette soirée, ne l'avait pas échappé. Il pesait le pour et le contre, bien qu'y faire un détour ne serait que du bonus pour lui. Histoire de se changer les idées, quoi. Et puis qu'est-ce qu'il y perd ? Ce n’est pas comme si un vigile allait lui dire de partir de là sans un papier qui démontre que sa venue soit attendue ici. Il représentait l'autorité, et pouvait donc se permettre ce genre de chose, en plus de quelques écarts de conduites, devenus rares depuis sa majorité.

Au moment où il se décidait à agir, la fête semblait battre de son plein. Un regain d'ambiance l'interpella, que pouvait-il bien se passer là-bas ? Il haussa le pas et non sans une pointe de soulagement, ne dût pas montrer une quelconque invitation. Il eut un haut-le-cœur en apercevant de la boue voler de partout, des tenus si immaculées il y a quelques instants devenues dégueulasses et des truies se roulant dans le sol. Bon c'était pas ça le plus important, il cherchait surtout la brunette à la robe bleue, qu'il n'apercevait pas. Tentant stupidement de se mettre à l'abri du viseur des soi-disant bourgeois. Il arriva rapidement au bar, jusque-là désert. Peut-être qu'en se mettant derrière celui-ci, il aurait un petit coin de ravitaillement et pourrait, avec un peu de chance, taper la discute au premier qui aurait soif.

Et Mer** ! C'était pas croyable. Etalés sur le sol, deux individus en plein ébat offraient une vue...pas si mal que ça à l'Auror, en fait. C'est au bout de quelques secondes qu'il détourna son regard, puis se racla la gorge de manière bien sonore, signalant alors sa présence auprès des deux tourtereaux. Sérieusement, il ne s'était pas attendu à voir cela, surtout avec ce qui se passait juste à côté. N'y avait-il pas un seul endroit que ces soûlards déguisés en riches n'aient pas envahi ?! Et puis si ça se trouve il y avait des mineurs ici, s'il en trouvait un Antoni ne se priverait pas de toucher deux mots à Miss Alniott. L'alcool coulait à flot ici, c'était trop. M'enfin, il s'en occuperait plus tard, la soirée battait de son plein et il serait dommage qu'elle s'arrête là. En attendant, il n'avait pas envie que ce type se paie du bon temps comme cela !

« Oh vous avez pas fini ?! Allez vous trouver une chambre à deux noises au Chaudron Baveur omg ! » S'écria-t-il, d'un certain côté jaloux de pas avoir exercé une telle activité depuis des lustres, à vrai dire.

J'empiète légèrement sur le libre-arbitre de Jake et sa chose, s'cusez.
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Jeu 9 Jan 2014 - 1:41

{ Ethan, Zoey & Antoni }
Définitivement ivre, notre pauvre Clíodhna commençait à éprouver des difficultés à tenir debout. Les escarpins, c’était bien joli, mais on avait connu plus stable comme chaussures. Néanmoins, elle tâcha de faire son possible pour faire bonne figure devant son bel Apollon, même si c’était un peu tard après toutes les bêtises qu’elle avait faites depuis son arrivée à cette soirée ; à commencer par l’idée même de se rameuter alors elle n’était pas invitée. Le pauvre garçon, il devait vraiment se demander sur qui il était tombé… Mais notre belle n’était pas à Gryffondor pour rien et elle ne se laissa pas abattre pour si peu. Ce n’était pas tous les jours qu’un jeune homme si jeune s’intéressait à elle, et elle trouvait ça plutôt flatteur. Elle approchait la trentaine bien plus vite que prévu, et c’était rassurant d’être encore capable de plaire à des petits minets en son genre. Sa tête tournait, elle vacillait. La jeune femme se rattrapa sur le bras de son cavalier. Il était tellement craquant… C’était comme s’il la dévorait des yeux. Elle se sentait irrémédiablement attirée par lui. Il lui inspirait des choses profondes. L’embrasser ? L’enlacer ? Le…

Et c’est alors que, tout à coup, la brunette fut durement ramenée à la réalité, trainée de force dans la marre de boue par l’autre grognasse de l’équipe de Quidditch :

« Maiiiiis, lâche-moi ! hurla-t-elle, comme si elle essayait la séquestrer. Arrête, tu m’fais mal p*tain. Je veux Ethan ! LÂCHE-MOI !!! Mes Loubs… Oh nan, pas mes Loooubs ! Nom d’un Scrout à pétard, tu sais combien ça vaut ces merveilles ?! TU ME DOIS UNE P*TAIN DE PAIRE DE LOUBOUTIN, HOTTIE ! », et c’est tout ce qu’elle put dire avant de se faire torcher dans la bouse, tête la première.

« GRAAAAAAAAAH !!! », mugit la Higgs-la-Blonde en se jetant sur elle, sans qu’elle ne put faire quoi que ce soit.

Et c’est ainsi que s’amorça un corps-à-corps magistral dans la bouillasse, parsemé de cris tendancieux, entre une blonde à moitié à poils, et une brunette filiforme qui ne tarda pas à être aussi dénudée que sa rivale, sa robe n’étant bientôt plus qu’un tas de lambeaux. Mais rassurez-vous, malgré le manque notoire de pudeur de nos deux bougresses, la boue empêchait que le plus important ne soit dévoilé, leur honneur était donc sauf ! Essayant de se démener et de résister comme elle pouvait, Clíodhna était tout bonnement pathétique. Elle avait beau mobiliser toutes ses forces, elle était ankylosée par l’alcool et ses gestes étaient vains. Tout ce qu’elle parvenait à faire, c’était se frotter contre sa capitaine d’équipe, un peu plus sensuellement qu’il ne l’aurait fallu et en laissant s’échapper des gémissements étouffés. Se débattant comme elle le pouvait, elle la tripotait partout, ce qui en soit ne lui déplaisait pas. Enfin, pour peu qu’elle ait réellement conscience de ce qu’elle faisait !

Enfonçant finalement la tête de Zoey dans la boue, la jeune femme parvint à se défaire un instant de son étreinte, lui permettant de se redresser :

« À l’aide, sortez-moi de lààààà !!! beugla-t-elle à l’attention de l’assemblée, tendant le bras vers son partenaire du soir. Ethan, aide-moi ! ANTONI ?! (elle avait cru le voir passer) Antoni, sors-moi de là… ! », mais cet instant fut de très courte durée, car la blondinette la ramena brusquement à elle.

« Tu vas me lâcher, oui ?! gémit Clíodhna, agrippant les cheveux terreux de son adversaire.
– Oh non sexy ! Maintenant que je t'ai, je ne te lâche plus ! rétorqua la batteuse des rouges, plus irrésistible que jamais. Ça fait trop longtemps que j'attendais de me rouler dans la boue avec toi… », et, à ces mots, notre belle plongea goulûment sa langue dans la bouche de la pire peste de Poudlard, dans un élan sororal qu’elle ne se connaissait pas. Sexy bambi !
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Noah Alniott, le  Jeu 9 Jan 2014 - 11:59

Et Hugh fut prit par le démon, "Banzaiiii" cria t'il, avant de jeter de la boue dans tous les sens, perturbant tous les couples qui, tirés de leur langueur charnelle par la musique des Bizar Sisters, tentaient à présent de se protéger. Noah éclata de rire, prête à renchérir, lorsqu'elle vit Zoey Higgs entrer dans le chapiteau, toujours aussi sexy, en criant bien fort afin que tout le monde la voit. C'était le stéréotype de la peste, mais Noah l'aimait bien pour son corps déjà experimenté à une soirée. Oui elle avait dix ans de moins qu'elle, mais bourrée comme elle était à la Nohanouka avec Oswin et Hugh, ça n'avait eut aucune importance.

La jeune gryffone se lança alors dans un combat acharné avec Cliodhna la méchante. Noah aperçut un couple en plein ébat derrière le comptoir. Putai* c'était Merit. Elle allait lui rappeler ces événements  le lendemain, histoire de la foutre bien mal à l'aise tiens! Sa Merit, serveuse innocente ou presque, qui se dévergondait finallement si facilement. Et tout devenait flou autour de la propriétaire, les combats de boue, les amoureux, les vapeurs d'alcool. Very Bad Trip en mieux, c'était puissant.

-De l'alcool. Il m'faut encore un peu d'alcool pour tous les boufferrrr.

Et Noah se dirigea vers le comptoir, manquant d'écraser Merit et Jack.

-oups, s'cuse. Joli cul Merit.

Et sans prêter attention à ce couple frivole, Noah se servit un grand verre de Whisky pur feu, tout en louchant sur Quinn et Higgs à moitié à poil dans la boue. Alors qu'elle allait les rejoindre dans leur "partouse", une boule de boue énorme vint se fracasser sur son torse. OMG, c'était qui? Lui la bas, Scott! Alors qu'elle allait riposter, une poignée de boue dans la main, quelqu'un vint tapoter son épaule. C'était Anthea. La rencontre qu'elle avait fait sur les Docks un soir de déprime. Toujours les plus beaux yeux du monde et cet air angelique.

- Me voici. Dis-moi, le thème, c'était pas la classe, l'élégance, et tout ce qui va avec ? " 

- Oui normalement ... Je ne vous sert pas la main très chère... C'est ... On dansait la valse et ça a dégénéré! Être distingué ça chamboule le cerveau, ça rend fou!

Noah se saisit de la bouteille de Whisky et la tendit à Anthea, ne manquant pas de détailler sa robe qui la moulait à la perfection.

-Tu m'aides? Faut attaquer les deux là bas (Elenna et Alexander), c'est des saligauds ils m'ont eut alors que j'avais un verre à la main!

Et Noah s'arma de boue et se précipita sur le couple en hurlant telle une pirate...

- A l'abordaaaaage!

Oui ça n'avait aucun sens, rien n'aurait de sens cette nuit! Et dans une heure ils passeraient à la nouvelle année dans la plus fantastique débauche possible.
Luke Peverell
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Luke Peverell, le  Jeu 9 Jan 2014 - 13:43


[Réponse à Catherine. Désolé pour le retard...]


Mon invitation à danser sembla réjouir Kate car l'expression bizarre qu'elle affichait quelques instants plutôt disparu complètement. Du coup, je comprenais encore moins le comportement qu'elle avait eu. Je repoussai mes interrogations, voulant passer une bonne soirée sans me prendre la tête avec des problèmes qui n'en étaient pas. Une fois les cocktails en main, nous nous dirigeâmes vers la piste de dance, ou plutôt la piste de boue, puisque les organisateurs n'avaient pas jugés utile de mettre un plancher sous le chapiteau, alors que celui-ci était situé en plein milieu d'un champ. Je jetai un coup d'oeil à mes chaussures, espérant qu'elles ne seraient pas fichues à la fin de la soirée, ce qui n'était pas gagné. Je bus une gorgée de mon cocktail, qui n'était d'ailleurs pas mauvais du tout, puis posai mon verre. C'était plus pratique de danser avec les mains libres. Ma petite amie me prit la main, m'embrassa finalement, puis nous commençâmes à danser.  

La danse était une valse, du coup nous devions sans cesse bouger au rythme de la musique en tournant, tournant et tournant. Déjà que les pas n'étaient pas particulièrement faciles, le fait d'avoir les pieds dans la boue n'arrangeait rien. Je fis donc plus attention à ne pas écraser les pieds de ma cavalière au lieu de me concentrer sur les mouvements exacts de cette danse. Alors que j'allais engager la conversation, je remarquai du coin de l'oeil qu'une dame venait de tomber dans la boue. Elle avait dû se prendre les pieds dans quelques chose. Sa robe était maintenant toute sale et avec l'odeur de la terre, il y avait peu de chance pour que quelqu'un l'invite à danser. Seulement je vis alors Ethan accourir et l'aider. Quel gentleman... J'arrêtai d’observer la scène et me concentrai sur Kate pile au moment où elle prit la parole.

- Comment vas-tu depuis... depuis le dernier soir?

Le dernier soir en question, c'était il y a juste deux jours mais elle m'avait manqué. J'avais donc fini par me rendre compte que j'étais plus attaché à la gryffondor que je le pensais. La soirée au restaurant en tête à tête avait dû nous rapprocher encore plus. Je trouvais ça assez bizarre puisque je n'étais que rarement sorti avec une fille pendant plus que deux semaines. En effet je finissais toujours par me lasser, mais pas avec Kate. Peut-être parce qu'elle était différente, parce qu'elle était plus réservée ? Je ne savais pas.

- Et bien moi ça va très bien, et toi ?

Pour ma part, ça ne pouvait qu'aller bien. Je ne passais pas les fêtes au château, tout seul dans le dortoir que mes camarades avaient déserté pour rejoindre leur famille. J'avais moi aussi passé les fêtes avec ma famille et c'était bien mieux. La musique changea alors brutalement de style, passant d'une valse à une chanson des Bizar Sisters. C'est alors que j'entendis un grand cri, un "BANZAÏÏÏÏÏÏÏ !" hurlé dans le chapiteau. Je me retournai pour voir d'où il provenait et j'évitai in-extremis un projectile douteux me fonçant dessus. Je compris qu'une bataille de boue avait lieu. Par chance, Kate et moi semblions épargnés et cela m'allait très bien. Encore les batailles de neige, j'aimais trop, mais faire la même chose avec de la boue ça me dégouttait. J'aurais juste eu envie d'en lancer une dans le cou à Ethan, histoire de prendre ma revanche sur une bataille que j'avais perdu avant les vacances, mais je savais que si je lançai l'offensive, je m'en prendrai en retour.

- Euh... Ça te dirais pas d'aller se réfugier derrière le bar ou dehors ? Demandai-je à Kate.
Elenna Benson
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Elenna Benson, le  Jeu 9 Jan 2014 - 16:49

( Réponse à ... tous ceux qui m'ont agressés ! )

Les émotions semblaient se bousculer autant dans le cœur que dans les pensées de la jeune femme. Elle était folle, c’était clair, net et précis, complétement dérangée. Il lui avait fallu un fiancé et une rupture pour s’en rendre compte certes, mais voilà qu’elle remettait le couvert. Il n’y avait pas à dire, soit elle avait posé son cerveau avant de venir à la soirée, soit elle aimait souffrir, une véritable masochiste. Pauvre Alexander, il aurait mieux fait de fuir tant qu’il en avait encore le temps. Il ne savait tout simplement pas à qui il s’attaquait. Elenna avait toujours été différente des autres, durant tout le début de son existence. Et le monde entier connait ces rumeurs comme celles qui disaient que ces différences n’avaient jamais rien de bon. En effet, un peu d’originalité suffisait à valoir des regards noirs, inquiets, dégoutés ou même moqueurs. Un peu de changement suffisait à valoir la solitude, la honte parfois même et la haine envers l’autre. Dieu ce qu’elle avait pu détester ces enfants aux rires moqueurs et aux insultes blessantes, elle, petite orpheline qu’on insultait de mal-aimée. Alors avec les années, la belle s’était forgée ce caractère de braise, celui qui avait fait qu’elle avait envoyé bouler la rousse qui avait jeté son dévolu sur le russe, sur son russe. Non, en effet, le pauvre garçon ne se doutait pas ce qui allait l’attendre.

Ils ne se connaissaient en rien finalement. Le blond connaissait son sourire, sa voix et quelques-unes de ses attitudes mais il ne l’avait jamais vu courir dans la rue avec son chien pour faire la course, vendre une baguette à un petit garçon encore timide, pleurer devant un film moldu pour enfants, engloutir une boite de chocolat lorsqu’elle n’allait pas bien, voler sur son balai pour oublier la folie de ce monde dont elle faisait partie, dessiner dans son petit carnet les plus beaux paysages ou visages, créer des baguettes magiques, avoir un fou rire avec un ami, chanter à tue-tête sous la douche, se venger d’une vieille ennemie, aller à un concert, boire de la vodka, mettre les voiles, écouter les secrets d’un frère durant des heures, danser comme une dingue sur une piste de danse, trainer canapé en survêtement tout le jour, écrire des mots d’amour, se prendre en photo, crier jusqu’à en perdre la voix, commander une pizza et n’en manger que la moitié, acheter des chaussures qu’elle ne mettrait probablement jamais, se lever en retard, pleurer sur un trottoir, pardonner des erreurs, aimer quand elle est soul, traiter les gens de cons, avoir un peu le spleen, faire du vélo à deux, se dire qu’elle est heureuse, emmerder les envieux, pleurer pour rien, acheter un chien, tout massacrer, s’endormir dans un bus, partager une complicité déconcertante avec son frère adoptif. Non, décidemment, il ne connaissait rien de tout cela et pourtant, Alexander était bien là, à lui rendre son baiser. Il ne savait rien de cette jeune femme déjantée et de ses sorties nocturnes des plus étonnantes. Mais il avait dit ne pas se méfier des différences, après tout, elles faisaient partie intégrante de chaque vie, qui était assez fou pour se dire normal ? Que voulait dire la normalité ? Etait-ce porter une robe sans défaut, marcher le dos droit et afficher un air strict ? Ou au contraire mettre une mini-jupe et un décolleté plongeant avec une mine délurée ? Elenna n’était pas normale et maintenant, assez mature pour se rendre compte que ce n’était pas un défaut, elle était différente et s’acceptait telle qu’elle.

Pourtant toutes les craintes, tous les doutes et les questions que c’était posé la demoiselle durant ces dernières semaines s’étaient envolées, venaient de s’effacer alors qu’elle se laissait aller dans les bras de son amant. Ce fut comme une vague de chaleur qui émanait des deux corps enlacés et aucun d’eux ne semblaient vouloir que cela cesse. Alex avait réussi à faire disparaitre les angoisses de la jeune femme qui décidait dès lors de s’abandonner totalement à lui, lui offrant une partie de son cœur comme elle l’avait déjà fait par erreur pour un autre. Mais à ce moment précis, la vendeuse de baguette ne voulait plus rien savoir, tout oublier, le passé et les mauvais moments, juste profiter du présent pour ensuite se pencher sur l’avenir. L’espace d’un instant les problèmes n’existaient plus, laissant place à une utopie merveilleuse. Les bras du jeune homme la serraient un peu plus contre lui, les formes de son corps épousant avec perfection les siennes alors que ce baiser semblait à la fois interminable et si furtif. Elenna avait fini de se détacher du bel homme comme si de rien n’était et il lui avait rendu ce sourire qui ne voulait absolument rien dire mais signifiait tellement de choses pour eux…

La bataille de boue faisait rage et Alexander ne sembla pas si étonné que cela lorsqu’Elen lui annonça ce qu’il se passait sous le chapiteau. En même temps, c’était du Noah tout craché. Si la brune ne la connaissait pas comme elle connaissait certains de ses amis, ce n’était pas pour cela qu’elle ne l’appréciait pas. Elle avait toujours entendu la réputation fêtarde et déjantée de la propriétaire du Chaudron Baveur et cela lui plaisait. Depuis qu’elle était entrée dans l’Ordre, elle osait dire que Noah était au moins devenue une bonne copine. Sinon, pourquoi l’aurait-elle invitée ? Mais comment cette soirée destinée aux allures mondaines et bourgeoises avait-elle bien pu tourner à un chaos total ? Le russe avait ri lui aussi face à ce détournement de situation des plus étonnants. Elenna regarda sa tenue blanche avec un sourire mesquin sur les lèvres. Au diable l’élégance, ce soir, elle allait s’amuser comme une dingue. De plus, c’était comme si ce rock lui montait à la tête, heureuse comme tout, elle avait envie de danser et de sauter à pieds joints dans la boue qui parsemait le champ. Alex semblait partager cette envie de se jeter dans les activités que Noah avait prévu pour la soirée. Pourtant, il la saisit par le bras, l’attira contre lui une dernière fois et dit d’une voix électrique :

" Je croyais que j'allais parfaitement bien avant de venir à cette soirée, figure toi que j'ai trouvé le gite chez ma sœur, Alexie ! D'ailleurs je vais être tonton ! C'est fabuleux ! Mais... Je pense que je n'irai jamais aussi bien que ce soir, je crois que mon cœur risque de décrocher après tant de bonheur ! Le bonheur de ces dernières semaines était dérisoire comparé à ce soir ! "

La voix du blond s’était faite puissante pour être entendue tant bien que mal par-dessus la musique et le brouhaha qui s’échappait de la toile blanche. La guerre, c’était tout simplement une grande bataille qui se déroulait sous ce chapiteau ! Guerre et paix à vrai dire. D’un côté les gens se bombardaient de boue, de l’autre, Alexander embrassa à son tour le petit bout de femme qui se laissait faire, un sourire aux lèvres, fermant les yeux pour apprécier le moment. Le jeune homme avait toujours fait preuve d’un peu de recul et de timidité et voilà qu’il mettait toute sa passion dans son baiser, faisant tourner la tête à Elenna qui était agréablement surprise par ce changement si soudain de caractère. Si elle s’était écoutée, la belle aurait enroulé ses jambes autour de la taille du blond et lui aurait demandé de l’emmener loin d’ici, mais cette fois-ci, elle ne céda pas à ses pulsions alors que leur second baiser se stoppait rapidement. Après tout, il aurait tout le temps de se retrouver une fois que tout le monde se serait roulé dans la boue. Le russe avait parlé de tonton mais la demoiselle n’avait pas tout suivi, il devrait lui réexpliquer plus tard.

" Dites, ma dulcinée, si nous allions botter l'arrière-train de ces troufions de bourgeois ? "

Sans attendre sa réponse qui serait à coup sûr positive, Alex saisit la main de la louve et l’entraîna de nouveau vers l’entrée du château de toile. Ils pénétrèrent dans l’arène et le beau blond lâcha rapidement Elenna pour retirer sa veste, dévoilant sa chemise blanche qui ne serait certainement plus de cette couleur d’ici quelques secondes. Il se pencha, formant une boule de boue avec ses mains, la belle l’imitant. Lui envoya son projectile sur l’hôte, Noah mais Elen afficha un sourire resplendissant et posa délicatement, sa main pleine de terre humide sur la joue du russe, la faisant glisser délicatement de son visage à sa chemise, devant l’air ébahi de sa victime. Qui aime bien châtie bien ! La moitié du visage d’Alexander ainsi que sa chemise était maintenant d’une couleur brunâtre légèrement suspecte. La brune ne se détacha pas de son sourire provocateur et déposa un furtif baiser sur les lèvres du sorcier avant qu’il puisse dire quoique ce soit. D’ailleurs, ils n’eurent pas le temps de se battre qu’une boule de terre venait déjà de s’étaler sur le derrière du bras de la demoiselle. Les yeux ronds et l’air faussement outrée, Elenna se retourna rapidement pour voir qui était son agresseur et sa joie ne fut que plus intense lorsqu’elle se rendit compte qui il était. Elle cria pour se faire entendre par-dessus la musique qui hurlait des choses endiablées.

" LIAAAAAAAAM ! MA VENGEANCE SERA TERRIBLE ! "

Joignant les mots aux actes, la propriétaire d’Ollivander’s abandonna son compagnon derrière elle, retirant rapidement ses talons hauts qu’elle jeta sous la chaise qui gardait sagement la veste d’Alexander. Pieds nus, un sourire diabolique se dessina sur son visage alors qu’elle avançait vers son frère phénix, se pencha à chaque pas pour attraper de la boue et le mitraillait de projectiles. Après environ 5 paquets de boue jetés sur Liam, Elenna se mit à courir vers lui, heureusement qu’il était à seulement deux mètres, glissant et manquant de s’étaler sur le sol dégoutant. Telle la louve qu’elle était, la jeune femme se jeta sur l’élève de Poudlard, l’entrainant dans sa chute alors qu’ils tombaient au sol dans un  « SPLASH » peu élégant. L’ancienne Poufsouffle partit d’un fou rire, mais ne se défila pas et prit une pleine main de boue pour faire un shampooing à Liam. Les deux mains dans ses cheveux, assise à côté de lui par terre, elle massa son crâne avec ce nouveau mélange avant de lui badigeonner le visage à son tour. D’ailleurs, le garçon semblait prêt à riposter mais Elen reçut de plein fouet une boule de boue qui s’écrasa dans son cou et sur le bas de sa mâchoire, sur le côté de son visage.

" A l'abordaaaaage ! "  

" Noah ! T’as pas le droit là ! Je martyrise Liam, laisse-moi le bizuter ! "

Tout en parlant, la belle reprit de la boue et l’envoya en direction de la fille du Chaudron Baveur, toujours l’arrière-train par terre. Sa robe blanche n’était bien entendue plus blanche et ses bras étaient terreux jusqu’au-dessus de ses coudes. D’un coup, elle pointa Alexander du doigt, lui qui n’avait été que très peu victime de cette douce terre qui, d’après les moldus, faisait de très bons masques pour le visage.

" C’est lui ! C’est sa faute tout ça ! "

Elenna partit de nouveau d’un rire sincère alors qu’elle espérait qu’Alex deviendrait la nouvelle proie de Noah. Mais en attendant, Liam était toujours derrière la louve…
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Hugh Dey, le  Jeu 9 Jan 2014 - 21:09

J’avais bien fait de balancer de la boue partout, ça avait eu le mérite de dérider tout le monde ! Tous les culs-serrés qui dansaient la valse se retrouvaient à balancer de la boue on savait pas trop où juste pour pouvoir se venger. Et d’un seul coup, presque sous un tonnerre d’applaudissement, avec les projecteurs qui se braquaient sur elle, LA reine de la soirée arrivait : Zoey Higgs. Ca faisait un bail que j’avais pas revu mon ancienne préfète, mais rien qu’à la regarder, j’en avais le cœur qui battait super vite. Elle était vêtue des rideaux de sa grand-mère, et aussi étrange que ça puisse paraître, ça lui allait presque bien. Mais tout allait bien à la Gryffone parce qu’elle était dans une super maison.

Bref, j’ais balancé de la boue tellement partout que j’avais à peine eu le temps de voir les rideaux qui la drapaient. Ils se retrouvaient bientôt couverts de terre humide et c’était pas beau à voir. Enfin, moi perso un corps de femme roulé dans la boue ça me plaisait bien.

Bref, ch’ais pas trop ce qui se passait après, mais y a la jolie gryffondor qui me demandais trois boissons d’un coup, alors vu que j’étais serveur, bah je les faisais super vite parce que j’étais un BG – ouais z’avez vu je parle le jeun’s et tout – et donc du coup je sais tout faire bien et vite, et je lui servais. Voilà… Après moi j’esquivais surtout la boue hein. Je marchais pis j’avais étrangement l’impression de pas me sentir à ma place. Je me recevais un peu de boue, j’en lançais surtout sur à peu près tout le monde dès que je voyais quelqu’un passer près de moi, mais je voyais bien que j’étais pas dans le même monde que tous les autres.

Je regardais la table des cocktails, et je les entendais m’appeler. « Viens, viens, on est bien ! Regarde tout ce qu’on peut faire ! » Ils me tendaient leurs petits doigts de verre – même s’ils en avaient pas vraiment – pour me montrer tous les autres dans leurs délires et me dire que bientôt je serai comme eux. J’arrivais jusque là, je prenais un verre rempli d’une boisson que je regardais même pas, mais j’étais sûr qu’il y avait de l’alcool dedans, et je la portais à mes lèvres. STOP ! Non ! Je m’arrêtais ! Je devais pas boire ! C’était le docteur Peterson qui l’avait dit ! Je cherchais une ligne par terre pour marcher dessus et me rappeler la bonne conduite que je devais avoir. Mais y avait pas de ligne par terre ! AAAAH ! J’étais perdu ! Pourquoi je pouvais pas marcher sur une ligne !? Bon bah foutu pour foutu… Autant boire un verre. Et je le vidais cul sec.

Ca faisait presque cinq ans que j’avais pas bu. Vous imaginez bien que le premier verre, surtout aussi fort que ce que je venais de boire, depuis autant de temps ça faisait pas du bien. Assez rapidement je me retrouvais à rigoler comme un tordu parce que ça tournait tout autour et que je trouvais ça marrant. J’avançais, je me prenais de la boue mais je m’en foutais totalement. Pis là d’un seul coup je tombais sur deux filles qu’étaient en train de se rouler dans la boue. Enfin j’étais pas sûr qu’elles soient qu’en train de se rouler… Je crois que y avait des pelles aussi qu’elles étaient en train de se rouler. Alors bref du coup je tournais la tête sur le côté un moment en les regardant, et pis je me disas qu’il fallait que je les aide un peu. Parce qu’elles avaient l’air d’avoir besoin d’aide. Ou pas… Fin j’en savais rien. Mais moi j’avais bien envie de les aider.

Donc je me penchais en avant comme un glandu, sauf que vu que ça tournait un peu vite ma tête, bah j me retrouvais par terre dans la boue à mon tour. Et là, je savais pas trop ce qui me prenais, mais je me retrouvais un peu au niveau de ces donzelles, alors pris dans l’euphorie, je les suivais dans le mouvement, en espérant qu’elles acceptent.

[En gros je rejoins Clio et Zoey dans la… ahem… « bataille »]
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Alexander Scott, le  Jeu 9 Jan 2014 - 22:12

Une trajectoire superbe ! Une pure beauté ! Mais était-ce vraiment étonnant ? Lorsqu'on a grandi en Russie on est plutôt avantagé pour batailles de neige ou pour tout ce qui s'y apparente et les batailles de boue ne faisaient pas exception. Alex' observa sa boule de boue voler avec une grande fierté, un petit sourire mi-niais, mi-sadique s'était dessiné sur son visage innocent. Une expression de triomphe illumina le visage du jeune Scott lorsque la boule de boue vint s'écraser contre la robe saumon de son ancienne patronne, qui n'avait jamais rêvé de faire ça à son employeur ou à son ancien employeur ? Ce n'est pas qu'elle payait mal Noah, mais ça faisait tout de même plaisir. Mais le plus amusant restait tout de même l'expression incrédule sur le visage de la sorcière. Le jeune Russe s'apprêta à rouler sur le côté pour éviter la riposte de son adversaire qui allait inévitablement arriver, mais heureusement pour lui cette dernière fut interrompue par une sorcière, une aristocrate qui n'avait pas encore goûté à la boue et qui semblait passablement perdue dans ce champ de bataille chaotique où les alliances se formaient aussi vite qu'elles se défaisaient. À l'entrée de cette apocalypse générale Alexander eut un petit rire, c'était vraiment n'importe quoi ! Il s'attendait à ce que cette soirée du nouvel an soit quelque peu spéciale lorsqu'il avait reçu l'invitation de Noah, mais absolument rien ne l'avait préparé à cela. Le sorcier Russe évalua la situation rapidement, Noah était occupé avec son invitée, deux sorcières se roulaient dans la boue dans un spectacle pour le moins... Affligeant ou bien était-ce pathétique ? Les deux femmes étaient recouvertes de boue de la tête aux pieds et avaient leur robe déchiquetée en morceaux. Un sorcier qui ne semblait pas vraiment à l'aise était occupé à engueuler deux tourteaux derrière un comptoir. Des boules de boues volaient en tous sens, les gens ne prenaient même plus la peine de viser. Une pensée traversa soudain l'esprit d'Alex', comment se débrouillait donc son aventurière des neiges ? Au moment où il tournait la tête pour voir ce qu'elle faisait le sorcier russe sentit quelque chose de particulièrement humide s'écraser contre sa joue et couler le long de son cou pour venir dégueulasser sa nouvelle chemise blanche qui était immaculée quelques secondes avant ! Le jeune homme passa d'abord humain sur ses yeux pour dégager la boue qui entravait sa vision et observa bêtement le visage triomphant d'Elenna, clignant des yeux sans trop comprendre ce qui lui était arrivé. Un baiser furtif sur ses lèvres et se fut au tour de l'Anglaise de se prendre une boule de boue, mais le russe lui était resté planté là sans trop comprendre ce qui lui était arrivé.

Alors Alexander resta un moment planté là observant Elenna s'attaquer à un garçon qu'elle semblait bien connaître. Qui aurait cru ? Qui aurait cru quelques années plus tôt qu'il se trouverait ici ? Lui le garçon timide et renfermé de la très noire école de Durmstrang ? Lui le solitaire habitant de la Taïga Russe ? Qui  auraitcru qu'il serait là au milieu d'une immense bataille de boue ? Qui  auraitcru qu'il était prêt à prendre part à cette immense bataille ? Qui  auraitcru qu'il pourrait sympathiser avec des gens, lui le grand timide ? Qui aurait cru qu'il aurait rencontré la superbe Elenna Benson ? Qui  auraitcru qu'il serait tombé sous son charme ? Tant de choses lui étaient arrivées en l'espace d'un an et c'est aujourd'hui, aujourd'hui le trente et un janvier qu'il en prenait conscience. En un an, il avait trouvé une sœur qu'on lui avait cachée, il s'était embrouillé avec ses parents, il avait trouvé un travail, son premier travail et avait démissionné de ce travail. Il avait sombré dans l'alcool pendant près d'un mois. Il était devenu animagus après de longs mois passés dans la Taïga. Il avait rencontré Elenna dans sa Taïga. Il avait retrouvé Alexie et avait appris qu'il allait devenir oncle. Il avait retrouvé son aventurière des neiges ce soir et ils s'étaient embrassés ! Tant de progrès pour quelqu'un qui était profondément timide et qui n'arrivait pas à décocher un mot en public à peine trois ans auparavant à sa sortie de Poudlard. Il avait rencontré et avait fait plus de connaissances cette année que dans toute son existence ! Cette année qui arrivait serait-elle aussi belle ? Difficile de le savoir pour quelqu'un qui avait obtenu un magnifique T en épreuve de divination ! La seule chose que pouvait faire le jeune Russe c'était espérer, espérer passer de beaux moments avec Elenna, espérer devenir auror, espérer avoir une magnifique nièce... Oui à coup sûr l'année promettait d'être exceptionnelle!

Alexander cligna des yeux, que foutait-il là ? On aurait dit un petit vieux sur son lit de mort qui recensait sa vie dans l'espoir futile de rajeunir ! Alexander manqua d'exploser de rire, il ne savait pas trop si c'était à cause de sa dernière pensée ou si c'était parce qu'Elenna offrait un shampoing de boue au garçon qui l'avait agressé quelques secondes plus tôt. La jeune sorcière était en transe, une véritable animale sauvage ! Le jeune Scott ne put retenir un frisson, c'est qu'elle était dangereuse son aventurière des neiges ! Elle n'avait plus rien à voir avec le petit esquimau au bord de la glaciation qu'il avait invité dans sa petite cabane. Cette fois Alex' fut tirée de ses pensées pour de bon lorsqu'une boule de boue lancée par Noah vint s'écraser sur le coin de son visage encore un minimum propre et présentable ! Désormais plus rien à voir avec un aristocrate ! La guerre était belle et bien déclarée!


" A l'abordaaaaage ! "

Alexander se baissa par instinct pour éviter les boules de boues qui volaient dans sa direction. Finalement, il ne s'en tirait pas trop mal ! Noah visait tour à tour Elenna qui protestait de toutes ses forces et lui-même qui esquivait tant bien que mal dans un espoir futile et dérisoire de rester propre... Ou plutôt de ne pas être plus sale qu'il ne l'était déjà. Le sorcier Russe ramassa une boule de boue au passage et se mit à courir en direction de son aventurière des neiges, mais cette dernière qui d'ailleurs n'avait plus rien d'un ange tombé du ciel... Non désormais, on aurait plutôt dit un petit cochon qui s'était roulé dans la boue toute la journée ! Mais Alex' ne put s'empêcher de se dire que dans ce cas alors elle était un petit cochon superbe et qu'il était même prêt à l'embrasser. Toujours est-il que l'Anglaise le pointa du doigt toujours avec son petit sourire sadique qui le stoppa net, dans ces moments là il n'était pas réellement rassuré !

" C'est lui ! C'est sa faute tout ça ! "

Le sorcier Russe jura dans sa barbe et courut sur sa droite pour éviter la vengeance salissante de son ancienne patronne. Le jeune homme jeta son dévolu sur une table entièrement vide et la renversa d'un coup de pied avant de se jeter derrière. Trois bruits sourds lui apprirent qu'il avait évité la boue avec brio ! Elenna ne perdait rien pour attendre ! Sérieusement le dénoncer comme ça ! On était plus au temps des mangemorts que diable ! Scott ne put retenir un rire, il était heureux tout simplement, heureux d'être ici et de pouvoir s'amuser normalement. Alexander s'écria de son accent russe et d'une voix qu'il voulait gutturale pour imiter les pirates.

Souquez les arquebuses ! Chargez les voiles ! Hissez les canons ! Amenez moi mon rhum matelot ! Nous allons envoyez ses corsaires d'eaux douces par le fond ! Foi de barbe blonde ! Durant son petit discours le jeune homme s'était fabriqué quelques boules de boue derrière son abris. Canon chargé ! Feu à volonté !

Les boules de boues confectionnées avec soin par le capitaine de fortune volèrent tour à tour en direction de Noah et d'Elenna malheureusement pour lui le jeune homme (Liam) victime de son aventurière des neiges reçut quelques dommages collatéraux car les boules étaient tirées dans la précipitation mais aussi car il était particulièrement difficile de viser lorsqu'on était en train d'agoniser de rire.
Ethan Wood
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ethan Wood, le  Ven 10 Jan 2014 - 20:46

{Réponse à Zoey, Viktoush, Liam & Hugh}
Le Wood passait une délicieuse soirée. Bien que celle-ci avait finalement tourné à la bataille de boue et que tous les invités se retrouvaient désormais plein de terre comme des porcs, c'était peut-être un peu exagéré mais ils commençaient vraiment à ressembler à des animaux de la ferme. Les femmes dont leur coiffeur avait été méthodiquement préparé pendant des heures entière faisant attention au moindre détail, allant du choix de la pince à la position de la mèche, avaient désormais à la place de leur chevelure une épaisse tignasse qui les assimilaient au Roi Lion, un de ces films moldus qui avaient connus un succès fou. Les hommes, pour leur part, avaient perdu leur cravate et leur mouchoir de poche dans la boue et ne les retrouveraient sûrement jamais. Vraiment, il ne fallut qu'une poignée de boue bien visée et d'un cri de guerre lancé par un serveur un peu trop porté par la boisson pour que ce petit monde oublie ses manières pour prendre part à la bataille. Cette ambiance semblait vraiment les amuser et, un sourire aux lèvres, Ethan se retourna vers sa dulcinée qui s'apprêtait à répondre à son compliment.


    " Tu n’avais pas dit que tu me tutoyais ? Je dois dire que tu n’es pas mal non plus, Mister Wood. Ce costume te met sans conteste à ton avantage… D’ailleurs, t’as quel âge au juste ? Parce que moi, ça fait un moment que j’ai quitté Poudlard, tu sais… "



Son âge ? Comment pouvait-il lui dire qu'il avait 17 ans et qu'il s'apprêtait à finir sa dernière année sans passer pour un enfant ? Il allait bien sûr atteindre bientôt la maturité dans peu de temps mais la dernière phrase que Cliodhna avait laissé en suspension laissait supposer au jeune brun que Cliodhna était beaucoup plus âgée que lui, par beaucoup il supposait que quelques années les séparait.. Seulement, il ne se laissa pas démonter par la barrière de l'âge et d'un ton enchanteur, s'approcha d'elle et lui murmura à l'oreille.


    " Quel serait l'intérêt que je te révèle mon âge maintenant ? Ne serait-ce pas plus amusant si tu le découvrais toi-même ? "



Il s'écarta de la jolie brune. Il voulait attendre sa réaction, allait-elle lui sauter dessus ou bien lui offrir la plus grosse claque de toute l'histoire de l'Humanité ? Il n'en savait rien et c'était là tout l'intérêt. Pour lui c'était comme un jeu, le jeu du chat et du chien. Le brun voulait voir jusqu'où pourrait aller la jeune femme, elle n'avait pas l'air à être du genre qui se laissait faire et Ethan voulait tester ses limites. Alors qu'il était suspendu à ses lèvres, l'ancienne Préfète des rouges et or fit une entrée plutôt.. remarquée et d'une voix qui contrastait totalement avec le thème de la soirée, elle se lâcha complètement, invitant tous les invités présents à la regarder.


    " Hey les bitch*es ! La garce est dans la plaaAAAaa-aaAAaace ! "


    " Hey, b*tcha ! La garce ? La garce ?! Tu veux jouer à ça, ma belle ? On va voir qui c’est la plus pire gaaaarce ce soir ! " répondit la belle du tac au tac. "



Tout d'un coup, la jeune femme eut les jambes comme bloquées dans un entonnoir. Bientôt, elle allait sûrement finir la tête la première dans la boue. La pauvre, elle qui s'attendait sûrement à passer une bonne soirée, elle allait être servie ! Seulement, elle semblait l'avoir bien cherché ! La jeune fille se trouvant aux côtés du Wood semblait vouloir profiter de la soirée et ne semblait pas être d'un caractère moins joueur que la Higgs. La blonde ne devait pas s'attendre à subir un maléfice dès son arrivée car il était certain que ce « Bloque-jambes » ne s'était pas informulé tout seul, il venait sûrement de la belle qui se trouvait à ses côtés. Puis, comme si rien ne s'était passé, la brunette se retourna vers le jeune homme et d'un ton mielleux, s'adressa à lui.


    " Excuse-moi, où en étions-nous ? "



Le Wood se rapprocha d'elle. Il savait très bien où ils en étaient mais ne répondit pas. De toute façon, que pouvait-il dire ? Qu'ils en étaient au moment où le Wood draguait Cliodhna et que celle-ci devait se jeter dans ses bras comme les vieux films d'amour à l'eau de rose qui repassent quelques fois sur les chaînes moldus ? Non, Ethan décida de faire autrement. Il ne voulait pas briser l'instant présent et se pencha doucement vers Cliodhna. Tout en posant doucement ses lèvres sur les siennes, vu par quelqu'un d'extérieur à la scène, il aurait pu trouver ça pathétique mais en ce moment, Ethan était vraiment bien. Comme si la barrière de l'âge avait été franchie, il se releva doucement et, alors qu'il se trouvait tout près de sa compagne, il lui susurra avec délice.


    " Ici.. On en était ici.. "



Alors que le Wood voulait replonger dans ce moment si agréable, n'ayant pas remarqué de mouvement de rejet de la part de Clio' il aurait voulu l'embrasser de nouveau mais un énorme « Plaf ! » vint troubler leur intimité et Ethan découvrit la Higgs, étalée dans la boue. De suite, il ne put s'empêcher d'éclater de rire, cette situation était tellement pittoresque. Zoey, qui était arrivée telle la reine d'Angleterre en faisant tout pour se faire remarquer avec son postérieur bien moulé, elle attira tous les regards sur elle, alors qu'elle nageait dans la boue. De suite, la Gryffondor se releva et en demandant une boisson bien alcoolisée à Hugh, histoire d'avoir le même taux d'alcool que Clio dans le sang et directement, elle se dirigea vers les deux jeunes. Oh ! Ça sentait vraiment pas bon ! Alors qu'Ethan essayait de réaliser ce qui était en train de se passer, la jeune femme avait sauvagement déchiré sa robe et s'était dirigée vers la belle d'un pas pressé et la saisit par le poignet. Puis, sans attendre, elle la tira vers la piste de danse, qui avait servi peu de temps avant à quelques gentilshommes de valser avec leur bien-aimée et qui était devenue en peu de temps un champ de bataille. Zoey la poussa au sol et Clio se laissa tomber dans la boue, sa robe virant rapidement au marron. Avant de s'attaquer à la belle brune, Higgs avait quand même tenu s'excuser auprès d'Ethan, histoire de ne pas oublier le thème de la soirée, même si sa phrase était prononcée d'une façon assez familière.. Ethan n'eut pas le temps de la tirer de là que leur "combat" commençait déjà.


    " Désolée Ethan, j'te pique ta proie du soir, j'ai une histoire à régler avec elle. Enfin... J'suis pas désolée en fait mais c'est histoire d'être polie ! Bref... GRAAAAAAAAAH !!! "



Le brun ne réfléchit pas davantage et se dirigea vers eux avec empressement. Seulement, son ami avec qui il avait eu le temps de parler pendant peu de temps durant la soirée {Liam}, en laissant ses manières derrière lui, lui balança un mélange de terre et de boue qui atterrit directement sur son visage en coulant sur sa joue. C'était franchement répugnant ! D'un revers de manche, il enleva cette mixture étrange dont provenait une odeur insupportable et jeta un regard vers Liam, puis vers sa belle. Il devait faire un choix. Les deux filles avaient commencé à se bagarrer et Cliodhna semblait vraiment en mauvaise posture. De l'autre côté, Liam pouffait de rire alors qu'il réalisait qu'il avait touché son confrère en pleine tête. Le choix était complexe mais c'était décidé, le Wood devait sauver son honneur pour l'instant, alors, en changeant de direction, il se dirigea vers le Wood qui peu de temps avant avait été plaqué à terre par Elenna Benson. Le coup était vicieux et la mignonne avait volé sa technique d'approche mais il trouverait bien quelque chose à faire pour se venger. Le Wood était assez sadique pour imaginer un autre plan vicieux. Le brun s'accroupit par terre, forma une boule de boue bien ronde histoire que son projectile ne se décompose pas en vol et informula un « Amplificatum » suivi d'un « Wingardium Leviosa » sur la petite boule de terre qui prit alors la taille d'une roue de voiture. De sa baguette, le Wood la dirigea juste au-dessus du blond, alors qu'Elenna s'était éclipsée et que Liam essayait tant bien que mal de se déloger de la terre boueuse, Ethan lâcha la boule et celle-ci vint s'écraser sur le Riu. La terre ne l'avait pas écrasé et s'était comme détachée en des milieux de petits morceaux qui vinrent se loger sur le corps de Liam de manière à ce que seulement sa tête dépasse du tas boueux. Le Wood était vraiment fier de lui, en un seul coup il avait réussi à sortir de la course un "ennemi" potentiel. Alors, dans un rire triomphant, il laissa Liam à son propre sort, ne manquant pas de lui adresser une petite phrase sarcastique.


    " Tu devrais épousseter ta veste Liam, elle est pleine de boue ! Ah ! Mais j'oubliais.. Tu n'as plus les yeux en face des trous ! Hahahaha ! "



Il s'éclipsa rapidement, ne voulant pas s'attirer les foudres de son ami, qui devait sûrement vouloir se venger de ce veste vicieux, et se dirigea à l'endroit où il avait aperçu Zoey et Clio pour la dernière fois. Seulement, maintenant ils étaient trois, Hugh Dey, le serveur excentrique qui avait déclenché la bagarre s'était joint à eux. Clio semblait s'être vachement lâchée depuis cette petite "absence". Pourtant, elle ne semblait pas vraiment apprécier cette situation. C'était clair qu'elle n'était pas dans son état normal, rien qu'à voir son visage rouge, on devinait que le Hooper-Alniott qu'elle avait ingurgité il y a peu lui montait à la tête. Et en parlant de tête, elle ne devait pas savoir où regarder ni que faire. Seulement, elle se jeta alors sur Zoey, en l'embrassant langoureusement. Ethan ne savait pas que faire, mais c'est quand il entendit son appel à l'aide qu'il se décida à se remuer.


    " À l’aide, sortez-moi de lààààà !!! Ethan, aide-moi ! ANTONI ?! Antoni, sors-moi de là… ! Tu vas me lâcher, oui ?! "" Oh non sexy ! Maintenant que je t'ai, je ne te lâche plus ! Ça fait trop longtemps que j'attendais de me rouler dans la boue avec toi… "



Ça partait vraiment à la débandade. Ethan ne savait pas si Cliodhna appréciait ce moment. Tout ce dont il était sûr c'était qu'elle avait but une boisson qui lui avait retourné les méninges et qu'elle avait pas les idées claires. Chevaleresque, le brun se jeta dans la bagarre et essayant de séparer les filles, il se trouva bientôt collé à elles, pris en saucisson par deux paires de nichons. Il devait avouer que cette situation lui plaisait bien mais il devait penser à Cliodhna là et tout ce dont il était sûr c'était qu'elle l'avait appelé à l'aide. Alors, il la saisit par la main et l'entraîna loin de tout ça. Pas trop loin quand même, il voulait pas manquer le spectacle qui allait s'offrir à ses yeux. Il savait pas si Cliodhna voulait vraiment partir ou bien si elle avait seulement fait ça pour voir si un homme allait se lancer à son secours. Ethan se laissa tomber par terre, il était tellement crasseux qu'il avait sûrement perdu tout son charme. En soupirant, il se tourna vers Clio, si jamais elle voulait retourner avec eux là-bas, elle n'avait que le laisser là. Il ne le prendrait pas mal, après tout, si elle voulait s'amuser au lieu de rester avec Ethan.. Ce serait totalement compréhensible..


    " J'espère que tu ne voulais pas rester là-bas.. J'ai jamais été doué pour prendre des décisions ! Espérons que j'ai pris la bonne, étant donné que tu m'as appelé au secours, je me suis dit que.. Bah ! Laisse tomber ! Si tu veux retourner avec eux.. "



Il laissa sa phrase en suspens, voulant voir si Cliodhna préférait sa compagnie à celles des deux catcheurs qui continuaient à sa bagarrer dans la boue. C'était vrai que sans la belle brune, il n'y avait plus trop d'enjeu mais le brun était sûr que les deux jeunes gens trouveraient bien un moyen de continuer leur petit jeu. Ils n'étaient pas du genre à abandonner et si jamais ils revenaient pour arracher Cliodhna d'Ethan, celui-ci contre-attaquerait cette fois. Puis, il réfléchit, lâcha un énorme soupir et en un juron, se leva et se jeta dans la bagarre de boue, tout en prenant soin de plaquer une grosse boule de boue sur la tête de Hugh. Il commençait vraiment à être un expert en cette matière !

    " Oh ! Et fais ch*er ! Viens on va défendre notre honneur canon, j'ai une réputation à tenir ! "
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Sam 11 Jan 2014 - 1:49

Réponse à Jake et Antoni

La valse, première danse de la soirée, s'était vite terminée au grand regret de Merit qui se plaisait plutôt bien dans les bras de son partenaire. Jake ne s'était cependant pas éloigné et avait fait une proposition plus qu'alléchante à Merit qui s'était empressée de lui répondre en posant ses lèvres sur celles de l'aigle. Mais le couple n'avait pas pu profiter de ce moment bien longtemps à cause d'un timbré qui s'était amusé à lancer de la boue un peu partout. Frustrée d'être interrompue, l'australienne s'était retournée et s'était apprêtée à gueuler sur le fauteur de trouble, quand elle avait aperçu Hugh, le nouveau serveur recruté par Noah. Avec une grimace de dégout, la Gryffondor s'était retournée vers son partenaire et lui avait attrapé la main pour l'entrainer dans un endroit plus calme.

Merit et Jake venait finalement de trouver le comptoir, endroit calme et éloigné des autres fêtards qui s'amusaient maintenant à s'envoyer de la boue. Détournant le regard de ces batailles de boue, Merit plongea son regard noisette dans les yeux de l'aigle qui recommença à l'embrasser avec ardeur. La Gryffondor colla son corps au sien, laissant échapper un soupir satisfait. L'endroit était idéale, personne ne venait les déranger. Ils étaient tous occupés à s'enduire de boue. Il allait moins rire quand l'alcool disparaitrait de leur sang et qu'ils se découvriraient aussi sales que des porcs.

L'australienne finit par s'assoir sur l'aigle qui venait de s'installer contre le comptoir. Posant une main sur sa joue, l'autre sur ses hanches, Jake couvrit quelques parties de son corps de baisers. La jolie brune se laissa faire sans broncher, se rendant compte qu'elle aurait vite reculé face à ça quelques années plus tôt. Au final, elle qui disait qu'elle ne changerait jamais et qu'elle ne deviendrait jamais comme ça, elle avait eu tord... Renvoyant ses pensées d'où elles venaient, l'australienne reposa ses lèvres contre celles de son partenaire et passa ses mains sur sa nuque.

- Oh vous avez pas fini ?! Allez vous trouver une chambre à deux noises au Chaudron Baveur omg !

Merit releva la tête, détachant brusquement ses lèvres de celles de l'aigle et lança un regard noir à l'ancien Gryffondor. De quoi il se mêlait lui ? Ca le concernait pas, il avait pas à donner de conseils. Surtout que lui avait l'air d'être seule pour cette soirée... Attrapant une de ses chaussures, l'australienne lui balança pour qu'il déguerpisse et s'écria à son tour.

- Ta gueule Antoni ! Dégage !
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Hugh Dey, le  Sam 11 Jan 2014 - 11:16

J’avais deux filles qui se battaient dans la boue à mes côtés, et moi je les avais rejointes. C’était cool ! Fallait dire qu’un combat de boue entre meufs c’était pas le truc que je voyais le plus couramment, mais gosh qu’est-ce que c’était sexy !

Seulement voilà, je savais pas pourquoi, alors qu’on était trop et que je pensais que ça pouvait un max dégénérer parce que déjà les deux filles se roulaient des patins, y en a une qui se fit prendre… par le bras, et qui partit sans demander son reste. Moi, je restais plus qu’avec Zoey, qui n’avait plus que pour tenue des rideaux incroyablement tâchés et qu’elle ne remettrait jamais à ses fenêtres. Bon à la limite, ça m’aurait pas déplu de rester juste avec elle, d’autant que je reprenais un bon gros paquet de boue dans la main et que je lui fourrais dans le décolleté histoire que ça dégouline bien et à l’intérieur, et à l’extérieur. Moi je me marrais bien en tout cas ! Mais c’était sans doute parce que j’avais rebu alors que j’aurais pas dû, vu que j’avais arrêté depuis quatre ans.

Peu m’importe… La soirée s’annonçait plutôt bien, jusqu’à ce qu’un mec nous rejoigne. Et là du coup, deux mecs pour une fille, le ratio me paraissait vachement moins intéressant. Je voyais pas trop ce qu’il foutait là mais en tout cas, il m’avait collé plein de boue sur la tête et c’tait pas agréable ! J’avais dû me secouer comme un petit caniche mouillé pour lui en remettre un peu partout rien que pour me venger. Mais bon… Y avait d’autres moyens ! Comme ramasser de la boue par terre et lui en coller plein sur la face. Vouais voilà ! Je lui tartouillais bien le pif à celui-là histoire qu’il ait un peu de mal à voir, à respirer, et donc à continuer à se battre.

Cela dit, il m’avait quand même bien eu et moi non plus je voyais plus très clair. J’essayais de m’essuyer les yeux mais je me rajoutais plus de boue qu’autre chose, et je laisse un tout petit peu le mec bizarre en compagnie de la fille aux rideaux (donc, Ethan et Zoey), pour aller rechercher la fille qu’était repartie parce qu’elle avait été entraînée. Du coup je me dirigeais au hasard dans la pièce, en touchant à peu près tout le monde sur mon passage histoire de leur foutre de la boue partout, et dès lors que je trouvais une silhouette qui lui ressemblait à peu près, je lui foutais la main au panier pour la faire se retourner et plaquer violemment ma bouche contre la sienne. Sauf qu’en fait, et ça je l’avais pas vu tout de suite, bah c’était pas vraiment la fille que je cherchai ! Je crois même que c’était un mec (Antoni, c’est toi !). Boh… T’façon au point où j’en étais… En plus avec la boue plein la bouche que j’avais, je sentais même pas le goût du bisou.

Je prenais par la main mon nouveau compagnon de la soirée et je me mettais, je savais pas trop pourquoi, à sauter joyeusement en directement de la bataille. J’avais dpu lui foutre de la boue sur la tronche parce que moi j’en avais moins, et du coup je voyais un peu mieux ce qui se passait autour de moi. A chaque fois que je sautais t’avais de la boue de mes vêtements qui glissait et qui s’écrasait sur le sol, ou sur la malheureuse personne qui était sur le sol à ce moment là, et moi ça me faisait rigoler. On allait rentrer de nouveau dans la bataille quand j’aperçus ENFIN la personne que je cherchais depuis tout à l’heure ! Assise dans un coin, toute seule et maculée de boue, elle avait l’air malheureuse…

Pour faire bonne mesure, je me baissais, je prenais de la boue et je l’envoyais sur le mec qui me suivait et je savais pas pourquoi… Ah bah si mince ! Je lui tenais la main c’est vrai ! (Antoni c’est encore toi !) Pis j’allais chercher la donzelle perdue à l’écart de tout le monde pour la rameuter au sein du troupeau. Je savais pas trop si j’avais l’air bien frais : je devais ressembler à monsieur Bibendum, mais pas en blanc, en marron. J’avais tellement de couches de boue sur moi que ça arrêtait pas de dégouliner. Mais je lui offrais un grand sourire, très franc et naïf comme j’avais l’habitude de faire avant de lâcher un :

« Viens ! On va s’amuser ! »

Elle aussi, je lui prenais la main et je lui plaquais un violent bisou sur les lèvres, parce que je crois que c’était mon seul moyen de convaincre les gens de venir même si c’était débile (Celui-ci est pour Clio). Et je l’entraînais vers la bataille. Arrivé en son sein, les visages et les fesses se confondaient, si bien que je ne savais pas bien qui je tripotais, mais c’était pas désagréable. Je prenais de la boue, de la mettais à peu près sur n’importe quelle partie du corps qui passait à ma portée et je trouvais ça trop bien. Je souriais un peu, mais j’arrêtais bien vite, parce que sinon je me prenais de la terre dans la bouche et c’était pas bon. Je pensais juste qu’être sophistiqué, c’était quand même génial si ça consistait à s’envoyer de la boue à la tronche !
Catherine Holmes
Catherine Holmes
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Catherine Holmes, le  Sam 11 Jan 2014 - 14:47


Réponse à Luke (pas grave)


Et bien moi ça va très bien, et toi ?

Je n'eus pas le temps de répondre à la question de mon petit ami. Et ce pour une excellente raison; je m'étais aperçue qu'il pleuvait de la boue. Enfin, techniquement, il ne tombait pas de la boue du ciel (ce qui aurait été compliqué vu que nous étions sous une tente), mais il en passait une telle quantité près de nous que ça y ressemblait. Notre couple semblait être à l'abri des projectiles pour l'instant, mais je sentais bien que cela ne durerait pas éternellement. Et comme l'esprit de la soirée semblait passer du "bourge qui se la pète" au:

BANZAIIIIII!!!!! (cri poussé par l'ex-dirlo des Gryffons, confirmant encore si besoin en était que ce type était un crétin profond doublé d'un arriéré)

Aussi, c'est avec soulagement que j'accueillis la proposition de Luke.

Euh... Ça te dirais pas d'aller se réfugier derrière le bar ou dehors ?

Oh que si! Viens par ici dis-je en l'entraînant vers le bar. Je slalomai habilement entre les combattants, entraînant mon bien-aimé vers le havre de paix que représentait le haut comptoir. Nous pourrions nous y mettre à l'abri tout en restant à l'intérieur, bien au chaud.

J'arrivai devant le bar juste au moment où une chaussure volait en direction de la tête d'un jeune homme qui ne m'était pas tout à fait inconnu.

Ta gueule Antoni ! Dégage !

Ouhlà... Le bar n'était peut-être pas une si bonne idée finalement. Je m'aventurai tout de même derrière celui-ci, décidant que ça valait mieux que retraverser toute la tente en prenant le risque de me couvrir de boue.
Le jeune homme qui se tenait seul derrière le comptoir devait donc être Antoni Londubat. Après tout peu de personnes portaient ce prénom, parmi mes connaissances. Je me rappelais indistinctement de quelques cours que nous avions partagés, quelques années en arrière. Mais sans plus, c'est pourquoi je ne pris pas la peine de le saluer en passant devant lui.
Par contre, je ne pus m'empêcher de jeter un œil au couple qui se roulait par terre. Et d'où devait provenir la chaussure qui avait volé quelques secondes auparavant...
L'une de mes condisciples, amie d'ailleurs de la petite Préfète des Gryffys, était collée à son petit ami. Un peu plus que collée, en fait. Mais étant donné que je comptais également venir ici avec mon petit ami pour être tranquille, je ne lui fis pas de remarque. Charité bien ordonnée commence par soi-même...

Passé ce petit moment de découverte des lieux, j'étais maintenant dans un coin du bar, à quelques mètres de l'autre Rouge et Or. Je me tournai vers Luke, me lovai dans ses bras et répondit enfin à sa question.

Je vais mieux, maintenant.
Jacob G. Kenway
Jacob G. Kenway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Jacob G. Kenway, le  Lun 13 Jan 2014 - 17:24



Assis au sol, contre le comptoir et Merit sur les jambes, Jake ne répondait plus de lui. Il l'embrassait, fougueusement, passionnément. Il n'avait jamais embrassé aucune des filles qu'il s'amusait à draguer, de cette manière là. Le plus surprenant, dans cette histoire, c'était qu'elle se laissait faire. Ça faisait déjà quelques temps que le sorcier fréquentait l'australienne, mais ces derniers temps elle semblait être prise d'un amour tumultueux. Oui, ça ne pouvait être que de l'amour, la lady ne devait qu'être follement amoureuse pour s'adonner à quelqu'un de cette manière. Enfin, ils n'étaient pas encore allés si loin dans cette soirée, malgré ce que pensaient les diverses personnes présentes. Parce que oui, même s'ils se croyaient à l'abri de tous, derrière ce bar, à se montrer leur affection, une personne vint tout de même à leur refuge. Ne s'arrêtant cependant pas de caresser de ses lèvres la belle il se demanda tout de même si cette personne pouvait pas faire comme les autres et se jeter dans la boue, tandis que cet inconnu s'écriait:

    « Oh vous avez pas fini ?! Allez vous trouver une chambre à deux noises au Chaudron Baveur omg ! »


Le sorcier jeta un regard noir à cet homme qui lui, osait gueuler sur eux. Visiblement il était tout simplement jaloux voire malheureux d'être seul en cette soirée, ne pouvant pas profiter de la situation dans laquelle le Serdaigle était. Merit lui gueula dessus :

    « Ta gueule Antoni ! Dégage ! » Pour accompagner ses propos elle enleva un de ses talons et le lança à la face de l'homme.
    « Bien visé. »


Et ils reprirent à là où ils étaient. Rien ne pouvait les arrêter, Jake sentit que quelqu'un venait de passer près d'eux mais s'étaient abstenus de faire de commentaire, il les remercia au fond de lui, ne ruinant en rien ce moment qui même s'il était délicat, restait parfait. Il était maître de la situation, il contrôlait parfaitement tout. Certes elle était différente, mais elle ne devait rester qu'une fille de plus qu'il draguerait, un bon coup de plus, il allait s'amuser avec elle encore pendant quelques temps puis la laisser comme lorsqu'on jette des ordures après avoir fait un tri chez soi. Il était comme cela et ça n'était pas plus mal. Il était maître de la situation, il contrôlait parfaitement tout.

    « Je t'aime. »


Il était sincère. Lorsqu'il laissa échapper cette phrase qui en disait beaucoup trop, il voulu la rattraper comme une larme que l'on a pas pu empêcher de couler, sauf qu'au fond de lui, ces mots ne lui apportèrent satisfaction, car il avait été franc, autant avec elle qu'avec lui même, ce masque de porcelaine que portait son coeur était tombé et s'était brisé en mille morceaux. Brisant ce moment magique une femme manqua d'écraser les amants elle dit en passant :

    « oups, désolé, joli cul Merit. »


Le jeune homme rit à cette phrase, tout en faisant glisser ses mains, de ses hanches à ses fesses. Oui elle avait raison. Mais conscient qu'ils ne seront pas tranquille avant un bon bout de temps Jake regarda sa belle dans les yeux et lui dit un sourire aux lèvres en disant un mot entre chaque baisers :

    « Apparemment on devra remettre ça à plus tard... Allons voir où en sont les autres ? » Finit-il en ne sachant tout de même pas s'arrêter.

Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Lun 13 Jan 2014 - 19:13

Luia attendait toujours la réponse de Dwayne. Étrangement, il se trouvait bien en sa présence. Etait-ce dû au fait de ne pas avoir eu de petit-ami depuis longtemps maintenant ou à l'alccol? Ou aux deux? En tout cas, même s'il ne répondait pas, elle décida de le regarder mieux et plus en détail. Il avait grandi évidemment depuis leur dernière rencontre mais il n'avait pas vraiment changé et était plutôt mignon.

Luia le détaillait donc toujours quand une bataille de boue se mit en place, lancée par Hugh (enfin il sembla à la Serdaigle qu'il s'appelait comme ça) et Noah. Luia trouva ça stupide au départ mais elle savait qu'elle finirait vite par se prendre au jeu. Les autres suivraient de toute façon et la jeune femme détestait être une fille qui ne faisait pas comme tout le monde dans les fêtes, oh non ça.

D'ailleurs, très vite, un peu de boue commença à la toucher. Elle ne savait pas qui l'avait lancé mais cela allait la jeter dans la bataille de manière obligée. Mais elle ne se voyait pas s'y lancer sans son "partenaire" du moment. Elle avait d'ailleurs eu un des ses yeux fixés sur lui durant tout ce moment où elle avait regardé la bataille se lancer.

Elle détacha son regard de ce bel homme et attendit que ses joues arrêtent de rougir (elle avait beau être une fille extravertie, elle n'en avait pas moins des réactions humaines).Lorsque ce fut fini, elle se tourna vers son compagnon d'une soirée et, au mieux de lui demander de participer avec elle à la bataille, lui lança une belle poignée de boue avant de sourire et de sortir:


-Bon, on y participe ou pas à cette bataille?
Contenu sponsorisé

Réveillon à la campagne - Page 4 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 15

 Réveillon à la campagne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.