AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 5 sur 14
Réveillon à la campagne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle

Re: Réveillon à la campagne

Message par : Luia Luminos, Lun 13 Jan 2014, 19:13


Luia attendait toujours la réponse de Dwayne. Étrangement, il se trouvait bien en sa présence. Etait-ce dû au fait de ne pas avoir eu de petit-ami depuis longtemps maintenant ou à l'alccol? Ou aux deux? En tout cas, même s'il ne répondait pas, elle décida de le regarder mieux et plus en détail. Il avait grandi évidemment depuis leur dernière rencontre mais il n'avait pas vraiment changé et était plutôt mignon.

Luia le détaillait donc toujours quand une bataille de boue se mit en place, lancée par Hugh (enfin il sembla à la Serdaigle qu'il s'appelait comme ça) et Noah. Luia trouva ça stupide au départ mais elle savait qu'elle finirait vite par se prendre au jeu. Les autres suivraient de toute façon et la jeune femme détestait être une fille qui ne faisait pas comme tout le monde dans les fêtes, oh non ça.

D'ailleurs, très vite, un peu de boue commença à la toucher. Elle ne savait pas qui l'avait lancé mais cela allait la jeter dans la bataille de manière obligée. Mais elle ne se voyait pas s'y lancer sans son "partenaire" du moment. Elle avait d'ailleurs eu un des ses yeux fixés sur lui durant tout ce moment où elle avait regardé la bataille se lancer.

Elle détacha son regard de ce bel homme et attendit que ses joues arrêtent de rougir (elle avait beau être une fille extravertie, elle n'en avait pas moins des réactions humaines).Lorsque ce fut fini, elle se tourna vers son compagnon d'une soirée et, au mieux de lui demander de participer avec elle à la bataille, lui lança une belle poignée de boue avant de sourire et de sortir:


-Bon, on y participe ou pas à cette bataille?
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Merry K. Harper, Mer 15 Jan 2014, 06:40


Réponse à Jake


Alors qu'ils étaient bien tranquille derrière leur comptoir en train de profiter de la soirée à leur manière, Merit et Jake avaient été interpellé par un ancien Gryffondor que la lionne n'avait pas eu de mal à reconnaitre. Remarquant le regard noir de son partenaire, la jeune femme ne s'était pas laissée faire. D'un ton colérique, elle l'avait envoyé bouler sans se gêner et lui avait balancé en prime une de ses chaussures après l'avoir retiré. Jake commenta son lancer d'un " bien visé ", ce qui fit sourire la jolie australienne.

Recollant sa bouche contre celle de l'aigle, la rouge et or essaya d'oublier ce qui se passait autour d'elle. Elle entendait néanmoins les cris des invités, peut être même ceux des organisateurs de la soirée, tandis qu'ils se battaient dans la boue. L'idiot qui avait déclenché cette bataille n'avait vraiment pas réfléchi aux conséquences... Même si ça pouvait paraitre amusant, c'était les employés des deux bars qui allaient devoir nettoyer tout ça... Enfin de toute manière, ce n'était pas le problème de Merit à l'instant présent.

Des bruits de pas retentirent près du couple collé contre le comptoir. Ne prenant pas la peine de tourner la tête, Merit écouta simplement les paroles d'une jeune femme. Sa voix lui était familière et elle n'eut pas de mal à reconnaitre une de ses camarades de dortoir, Catherine Holmes. Sans doute en présence de son petit ami, elle ne prêta pas attention à Merit et Jake. Tant mieux. Elle n'aurait pas pu lui répondre de toute façon, elle était bien trop occupée...

- Je t'aime.

Le Serdaigle venait de détacher ses lèvres de celles de sa partenaire. Cette dernière le regarda sans bouger un instant, enregistrant presque les mots qu'il venait de lui dire. Une sensation qu'elle n'avait jamais ressenti la submergea en quelques secondes. Une sensation de plaisir et de satisfaction sans doute provoqué par les mots de Jake, qui avait apparemment, des sentiments réciproques à ceux qu'éprouvaient Merit. Se penchant pour que sa bouche effleure l'oreille de l'aigle, la lionne chuchota pour que seul Jake entende sa réponse.

- Moi aussi.

Posant finalement sa tête sur son épaule, Merit ferma les yeux un moment. Mais elle releva vite la tête, entendant les éclats de voix de Noah. Le couple sourit tandis que la patronne de Merit repartait, et la lionne senti les mains de Jake glisser sur ses fesses. Puis, entre chaque baiser, l'aigle proposa finalement à la lionne de remettre à plus tard ce qu'ils faisaient et d'aller voir les autres. La Gryffondor n'avait pas vraiment envie de bouger, se sentant bien mieux dans les bras de l'ancien Serdaigle. Mais après une légère hésitation, elle accepta et se leva, attrapant la main de son partenaire au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Amalia Always
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Renard charbonnier


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Amalia Always, Mer 15 Jan 2014, 17:35


Je tournai la tête et aperçu Ethan et la première chose que je remarquai était que je le trouvais vraiment magnifique dans son costume qui lui allait à merveille. Il ne m'avait pas vu mais je ne le quittais pas du regard dans l'espoir qu'il me remarque, si bien que je n'entendis que d'une oreille la réponse de Hugh, et n'y répondis pas. Ou du moins, je n'eus pas le temps, car quand je tournai la tête vers lui, il semblait qu'il avait déjà pris la poudre d'escampette... Apparemment, je ne devais pas lui être de si bonne compagnie. Sur le coup, je l'avais plutôt mal pris, mais moins d'une seconde plus tard, ce sentiment fut remplacer par de la honte: combien de temps avais-je bien pût le laisser sans réponse ? Le pauvre, au final, c'était plutôt lui qui était à plaindre.

Je me retrouvai alors de nouveau seule et cherchai désespéramment de trouver un moyen de m'occuper avant l'arriver d'Azphel. Bordel, j'espère qu'il m'a pas foutu un lapin... pensais-je, un peu triste et plus seule que jamais. Mon regard se porta sur un verre remplit de champagne sur le comptoir non loin de moi et, avant que je ne m'en rende compte, le verre était déjà dans ma main et le champagne, dans ma bouche. A peine l'avais-je fini que j'en désirai déjà un autre. Alors je me mis à chercher un peu partout et discrètement, pour ne pas paraître pour une alcoolique, mais c'était plus fort que moi... Je regardai ma montre; cela faisait déjà presque une heure que j'étais là et toujours pas de signe de vie du côté du professeur de Métamorphose. Et s'il ne c'était pas inscrit ? pensais-je soudainement, en finissant mon deuxième -ou troisième- verre de champagne. Haaan, mais nan, dis-je cette fois-ci à voix haute d'une voix peu charmante que j'avais accompagnée d'une tête magnifiquement blasée. La musique niaise continuait et je ne pus m'empêcher de penser que je n'aurai peut-être pas dût venir, finalement...

Soudain, les lumières changèrent et j'entendis la voix de Noah :


- Nous vous invitons à changer d'ambiance, mais le thème reste le même, et le mage qui sera le plus sale d'ici minuit aura... Aura l'air d'être une sous-bouse de dragon. Feuuuuuu, dit-elle sur une musique rock plutôt sympa et en... lançant de la boue sur Hugh ??

Je lâchai mon verre. Tout le monde commençait petit à petit à entrer dans le jeu et à se lancer de la terre sur les vêtements... Keu-wa? Tentais-je de dire, complètement bourrée. Ok, je parlais toute seule, mais les effets de l'alcool sur moi étaient plutôt... magiques ! Avant d'attraper une autre flute de champagne, je me précipiter dehors pour me mettre à l'abri de tous ces projectiles. Il était hors de question que je salisse la magnifique robe de ma mère, même si je devais passer pour une fille complètement coincée. Je n'en avais -pardonnez moi du langage- strictement rien à foutre. Tout ce que je voulais, c'était passer une bonne soirée et, hélas, je ne pouvais même me joindre à la fête comme il le fallait...


- Au pire des cas, je peux effectivement me foutre à poil et rentrer jeter de la boue à droite à gauche, avouais-je aux étoiles et à la lune, tout en jouant avec mon verre.

Et comme j'aurai dût m'y attendre, des larmes perlèrent sur mes joues en moins d'une demie seconde. Pas ma faute, dans le fond, j'étais niaise et... mélancolique.
Mes 18 ans avaient été fêtés à peine quelques jours avant; le 24 Décembre, et ce soir, tout le monde fêtait la nouvelle année. Tandis que demain.... Que demain allait être le jour où tout basculerait. Fêtarde que j'étais, je me serai, en temps normal, empressée de fabriquer la plus énorme des boules de boue que l'on puisse imaginer et l'aurai balancé sur le premier malheureux dans mon champ de tir. Mais ce soir, tout semblait différent, alors que demain était encore loin, et que je pouvais encore profiter du temps présent...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Luke Belt, Mer 15 Jan 2014, 19:34



Réponse à Catherine


La proposition de se réfugier derrière le comptoir sembla plaire à Kate car elle m'y entraîna aussitôt. La gryffondor n'avait apparemment pas plus envie que moi d'être recouvert de boue.  Une fois arrivés au bar, j'entendis quelqu'un faire une réflexion à propos d'une chambre d’hôtel mais je ne compris pas pourquoi il disait cela. Ce n'est que lorsqu'une chaussure manqua de atterrir dessus que je vis que le comptoir était déjà occupé par un couple. Je ne fis pas de remarques en passant près d'eux mais je n'en pensais pas moins. Ils pouvaient pas être plus discrets et faire ça autre part, plutôt que de s'afficher ainsi ? Certes, je venais également ici avec ma petite amie, mais c'était plus pour éviter la boue que pour faire autre chose. J'avais du respect, moi.

Je remarquai alors que le couple, qui était d'ailleurs composé d'une gryffondor de ma classe d'HDM, venait de se lever et de quitter le bar. On les avait apparemment dérangés et ils avaient décidés d'aller autre part. Ou alors ils étaient partis se lancer de la boue avec les autres. Kate se lova ensuite dans mes bras puis répondis enfin à ma question.

- Je vais mieux, maintenant.

J'esquissai un sourire. Vu sa réponse, ma petite amie ne semblait plus trop m'en vouloir pour tout ce qui c'était passé le soir de son anniversaire. A moins qu'elle ne le montre pas et cache ce qu'elle pensait. Ou alors, elle m'avait laissé une seconde chance. Cette dernière solution me paraissait la plus probable. J'avais toujours trouvé remarquable la capacité que les gens, en particulier les Poufsouffles et les Gryffondor, avaient de pardonner et de donner une seconde chance. Pour ma part, je donnais très difficilement ma confiance et une fois atteinte, si jamais elle était rompue, jamais je ne la redonnai. J'en étais juste incapable. C'est pourquoi, j'étais vraiment content que Catherine ne soit pas comme moi.

Je me retournai et attrapai deux verres de shooter. Il y avait un certain avantage à être derrière le bar, en plus du fait qu'il offre une "protection anti-boue". Je tendis l'un des verres à la Gryffondor et je portai le miens aux lèvres. Ce simple geste me rappela alors la soirée du Nouvel an de l'année dernière, où j'avais tellement bu que je parvenais à peine à marcher. Cependant je chassais aussitôt mes pensées avant qu'elles n'aillent plus loin, j'étais avec ma petite amie, alors penser à la fille avec qui j'avais passé la soirée il y a exactement un an n'était pas une très bonne idée.

- Alors, t'as des projets pour cette nouvelle année ?

Je savais que ma question étais très... banale, mais j'étais vraiment à court d'idées pour lancer la conversation. Peut-être que le fait d'avoir évité de penser il y a quelques instants en était la cause. Mais bon, ça m'intéressait quand même, j'avais envie de savoir ce qu'elle avait prévu, si elle avait des projets. Et puis le 31 décembre, c'était la période idéale pour les discussions intéressantes, vu que tout le monde posait ce genre de questions. C'était d'ailleurs souvent hypocrite, pour se faire bien voir, que l'on disait ça, mais pas dans mon cas. Moi j'étais réellement intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Réveillon à la campagne

Message par : Antoni Londubat, Mer 15 Jan 2014, 21:59


« Ta gueule Antoni ! Dégage ! »

Une babouche vola et atteignit le britannique en pleine poire. Le lancer fut tellement puissant qu'il en tituba, plaquant sa main sur son visage endolori. Il l'avait pas vu venir celle-là ! Et ce qui suit non plus. Alors que sa vue se faisait trouble et qu'il semblait avoir entendu son nom, un individu arriva à sa hauteur avant de poser ses mains sur ses épaules, et puis sa bouche sur la sienne ! Il aurait crût avoir affaire à une femme, mais ce ne fut pas le cas, au contraire ! Un homme bourré qu'Antoni ne put reconnaître qu'après quelques instants venait de l'embrasser ! Il resta immobile, choqué par cet acte. Ce fut très...déstabilisant. Les yeux écarquillés, il fut entraîné par la main d'Hugh Dey avant de gagner le centre du "chapiteau".

En cours de route, le concierge prit également avec lui Cliodhna, qu'il venait à peine de reconnaître, ne l'ayant, depuis le début de soirée, aperçut que de loin. La voilà qui était tachetée de boue et le bas du pantalon de l'Auror en était de même. En deux temps trois mouvements, les trois sorciers furent projeté dans un bain boueux où une dizaine d'individus se tortillaient dans tout les sens, s'agrippaient les uns sur les autres et se tripotaient sans gêne. Le mâle dût se débattre pour se retrouver là-dedans, ce qui n'était vraiment pas facile. Tout se qu'il voulait c'était faire un état des lieux et le voilà qui avait foutu en l'air les plus belles pièces de sa garde-robe menue. Si seulement il aurait su que ça allait dégénérer ainsi, il serait resté bien au chaud devant les Sorciers de Waverly Place ! F*ck !

Le pauvre personnage tentait en vain de s'extirper de cet amas de pourriture, mais il comprit, à son plus grand dam, qu'on ne pouvait entrer là-dedans et non en sortir. Bon bah tant pis ! Son état ne pouvait être pire et ses vêtements ne pouvaient être plus souillés. Tandis qu'il avait la gueule dans la boue et qu'il ne voyait quasiment plus, il se rua sur le premier corps à proximité et se retrouva cette fois-ci étalé sur le corps d'Hugh, qu'il gratifia en lui arrachant son haut et en l'enfonçant de plus en plus dans la terre, histoire de se venger de son baiser répugnant, ignoble et dégoûtant ! Le torse entier de l'ex-directeur était devenu noir et si ça se trouve, son pantalon allait voler aussi ! Bientôt ce cloporte allait finir totalement dévêtu.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Noah Alniott, Jeu 16 Jan 2014, 23:13


-Souquez les arquebuses ! Chargez les voiles ! Hissez les canons ! Amenez moi mon rhum matelot ! Nous allons envoyez ses corsaires d'eaux douces par le fond ! Foi de barbe blonde ! Durant son petit discours le jeune homme s'était fabriqué quelques boules de boue derrière son abris. Canon chargé ! Feu à volonté !

-Marinnnn d'eau douce! Moule à Gauffres! Par mes mille... Mes milles.

Splaaach. Noah bouffa de la boue. Et puis tout devînt flou sous les flots d'alcool déjà absorbés. Elle avait dansé avec Elenna en lui jurant qu'elle lui laisserait Liam que si elle dansait sur le comptoir en se déshabillant. Elle avait essayé d'embrasser Anthéa, elle avait catapulté de la boue sur Alexander, chanté "petit papa Noël" à tue tête assise en tailleur dans la boue, et demandé à Hugh si il voulait bien jouer à Harry Potter et Voldemort avec elle. Voilà.

Et l'heure tournait, tic tac, les minutes défilaient, minuit approchait. Et alors qu'elle était allongée sur le comptoir, à regarder le plafond avec une expression béate, un éclair de génie, ou de sobriété, ou de ce que vous voulez la ramena à son rôle de gérante. Elle ne pouvait pas laisser ses invités changer d'année en jouant dans la boue sans notion du temps. Encore ceux qui s'embrassaient, passait encore comme début d'année... Mais fallait au moins qu'ils soient au courant que dans cinq minutes, c'était minuit, c'était une nouvelle année.

Alors Noah amplifia sa voix d'un geste de baguette magique trop vif qui manqua de l'éborgner, et déclara à l'attention de tous, avec une voix de Jingle SNCF (Oui, c'est pour que vous derrière l'écran, vous compreniez l'idée.)

-Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.

Et des coupes s'élevèrent dans les airs et vinrent taper inlassablement sur la tête de chaque invité présent sous le chapiteau. Noah se lança un récurvite à elle même afin de retirer la boue de son visage et de ses mains, et s'approcha de certaines personnes un peu trop sales, au hasard, afin de les laver aussi. Cette crasse c'était moche pour finir une année. "Recurvite Hugh". Recurvite Alexander", Recurvite Liam", Recurvite Zoey"...

10-9-8-7-6-5-4-3-2 ...


HRP : Pour les petits derniers téméraires qui voulaient se lancer dans la bataille de boue, libre à vous de vous défoulez pendant le décompte, ou de finir et commencer l'année dans la boue! Je donne juste une notion du temps à la soirée là ^^. Et je vous fait boire. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Liam Riu, Ven 17 Jan 2014, 21:17


Les mains pleines de boue, Liam attendait des vengeances ou une quelconque attaque. Son costume? Plutôt propre lorsqu'on considérait ceux des autres participants. En soi, il était plutôt fier d'avoir réussi à rester aussi propre jusque là. Peu en avait fait autant pour l'instant, mais il savait qu'il ne serait certainement pas le dernier à rester sans aucune trace de boue sur lui. Son regard était à l'affût d'une autre victime, une autre personne sur laquelle étaler toute la crasse qu'il tenait dans le creux de sa main. Mais rapidement, il sut qu'il aurait du se méfier de ses précédentes cibles.

Sans crier garde, une voix forte couvrit la musique, hurlant son nom accompagné d'une promesse de "vengeance terrible". Il n'avait pu reconnaître cette voix, aussi son visage pivota pour observer qui l'appelait comme cela. Aussitôt, un projectile faillit le toucher, atterrissant à côté de lui. Il avait eu chaud! Levant le visage, il put apercevoir la main d'Elenna, sa soeur d'arme, lui adresser une belle bouse que Liam échappa de justesse. Malheureusement, la jeune brune n'avait pas terminé et ne cessa de le mitrailler. Le Poufsouffle ne comprenait pas, il ne se souvenait pas l'avoir attaqué! Il ne se souvenait même pas l'avoir vu arriver. Mais aussitôt, il comprit en voyant d'où elle provenait que c'était cette femme qu'il avait attaqué lorsqu'elle était de dos. Il aurait vu son visage, jamais, ô grand jamais, il n'aurait osé s'approcher de la propriétaire d'Ollivander's! Mais au fond, il était plutôt fier de lui.

Enfin, ça c'était jusqu'à ce qu'il vit la jeune femme se lancer sur lui, courant pieds nus sur la boue glissante et se projetant sur lui. Dans sa surprise, le Phénix n'avait pas prévu qu'elle le fasse vraiment. Mais apparemment, il s'était trompé. La miss Benson était vraiment prête à tout pour se venger! Et c'est ainsi que les deux Poufsouffles partirent en arrière, direction le beau marécage sur lequel Liam s'étala. Le moins qu'on puisse dire c'était que son costume n'avait pas tenu très longtemps finalement. Il sentait toute la matière visqueuse glisser sur son dos, badigeonnant sa veste qu'il retrouverait sûrement dans un état lamentable. Les oreilles du blond purent entendre le rire diabolique de sa partenaire de bain de boue, qui d'ailleurs, était bien résolue à le laver avec. Ses mains pénétrèrent ses cheveux, étalant son contenu d'une couleur marron très peu appétissante. La sensation sur son crâne lui provoqua des frissons. Il n'osait imaginer à quoi allait ressembler sa coiffure mais il avait d'autres préoccupations pour le moment.

La première était de sortir d'ici. Mais apparemment, la louve n'avait pas prévu de bouger de sitôt. Elle faisait ses petites affaires, à se venger, tout en écrasant le jeune homme. Non pas qu'elle était lourde, mais il aurait bien voulu enlever toute cette crasse de sa tête et de son costume. Ce qui l'inquiétait tout d'un coup, ce fut le compagnon de la belle. Cette dernière s'était un peu attaquée à lui et le voici qui revenait pour une offensive. Dis comme ça, ça n'avait rien de très grave. Si on oubliait que Liam se trouvait juste sous la cible de l'inconnu. Tout de suite, c'était moins drôle pour lui. Encore plus lorsqu'il se reçut des éclats de bouts sur les yeux. Immédiatement, il se releva, repoussant Elenna. Voilà, maintenant il en avait jusque dans les yeux! Malgré tout, il n'arrivait pas à déloger ce sourire débile de sa tête. Il s'amusait comme un fou à vrai dire.

Il commençait à croire que, niveau boue, il avait un peu saturé. Mais ce n'était pas sans compter sur un deuxième vengeance. Parce que oui, c'est ça de s'attaquer à deux personnes en même temps! On récolte deux vengeances. Finalement, il se disait qu'il aurait peut être mieux fait de se concentrer sur Ethan. Cela lui aurait évité un plaquage digne d'un rugbyman. Et surtout, il aurait pu échappé au monticule de terre mouillée que créait à l'instant le Serdaigle. Et qui vient s'écraser lourdement sur lui. Au moins, ses vêtements étaient unis. Comme quand on bronze. Faut faire les deux côtés, sinon c'est moche. A croire qu'ils s'étaient donnés le mot. Il lança un regard noir au jeune homme, prêt à lui courir après mais finalement, en voyant le brun se jeter sur les filles, rejointes par Hugh également et un Auror, il s'abstint.

En se dirigeant vers le bar, Liam essayait d'enlever cette boue qui commençait à durcir. Bientôt, il ressemblerait plus à une statue de boue qu'un soldat de boue. Au moins, il s'était battu fièrement! Quand il y repensait, ce n'était pas très vrai mais il avait profité comme il ne l'avait jamais fait. Et il comptait bien continuer! Attrapant un verre sur le comptoir, le finissant cul-sec, lançant un juron sur la concentration en alcool de la boisson, il se retourna pour se planter devant Elenna. Avec ces mains toutes dégoûtantes, il les essuya sur le visage de la louve.

- Attends, t'avais un peu de boue! Voilà, c'est parfait comme ça.

Bien sûr, c'était pire. Mais il était fier d'avoir pu contribuer à amocher sa jolie face le temps de la soirée. Puis, il s'éloigna et regarda autour de lui. Il y en avait du monde. La plupart couvert de boue. Mais certains incorrigibles persistaient à vouloir rester propre. Honnêtement, ils avaient l'air beaucoup plus bizarre que la moitié de la population regroupée ici. Un peu de boue, ça tue personne. Mais bon, leurs petits moments entre amoureux paraissaient plus intéressants. A l'instant, il aurait tout donné pour pouvoir se rouler par terre avec Kyara, même s'il n'était pas sûr qu'elle aurait acceptée de se joindre à lui. Peut être aurait-elle pris un malin plaisir à lui en mettre plein la figure. Il ne pouvait en être sûr, mais la soirée apparaissait beaucoup moins belle sans elle. La plupart était en couple, s'amusait à deux. Et lui était tout seul. Enfin, non, il y avait Aby. Il voulut soudainement savoir qu'elle était son score. Elle l'avait sûrement battu étant donné le peu de victime qu'il avait fait.

Mais avant qu'il puisse la chercher des yeux, la voix de Noah résonna, annonçant la Nouvelle Année et le champagne. S'emparant d'une flûte, il la but d'une traite. Oui, c'est vrai qu'il commençait à se sentir un peu déséquilibré. "P*tain, ça tourne..." Pensa-t-il. Mais il ne voulait pas s'arrêter maintenant. Noah avait apparemment décidé que le moment était à la propreté et tout le monde se retrouva tout propre, tout beau en un rien de temps. Le Suédois était ravi de pouvoir vêtir son costume aussi propre. Sûrement plus que lorsqu'il était arrivé. Et tout d'un coup, le décompte commença. On entendait les invités, dont Liam faisait partie, crier le compte à rebours.

10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1...

De grands cris retentirent, accompagnés par de grandes embrassades. Liam, seul, se contenta d'embrasser son verre. Sur le moment, il crut que l'objet lui avait rendu son baiser. Immédiatement, il avala le tout. Pas besoin de préciser la vitesse à laquelle il descendit le champagne. Secouant la tête, il eut du mal à voir net pendant un moment. Entre toutes ces formes qui bougeait, cela avait de quoi lui foutre le tournis. Il cligna plusieurs fois des yeux et fut étonné de tomber sur Abygaël lorsqu'il les rouvrit.

Ni une ni deux, il ne perdit pas plus de temps pour aller la rejoindre. Elle aussi semblait un peu seul, et pas question laisser deux personnes seules... Toutes seules. Autant les mettre ensemble, ça comblera le vide. Arrivé à sa hauteur, il l'attrapa comme il l'avait fait pour l'emmener danser et soudain, dans un excès d'alcoolémie assez flagrant, il plaqua ses lèvres contre les siennes. Pas besoin de plus pour fêter le Nouvel An qu'un petit bisou.


Dernière édition par Liam Riu le Sam 18 Jan 2014, 00:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Ethan Wood, Ven 17 Jan 2014, 21:26


{Réponse à Clio et Hugh. Accord pour le libre arbitre de Clio}
Ce petit instant d'égarement avait suffit pour qu'Ethan se retrouve couvert de boue de la tête aux pieds. La bataille de boue avait bientôt tourné aux massacres et tous les invités commençaient à se dévêtir peu à peu de leurs habits. Waouh ! Que se passait-il ? Ethan ne voulait pas que cela tourne en orgie, il sentait qu'il devrait bientôt se retirer pour laisser les "adultes" s'amuser en paix. Le brun avait porté son dévolu sur Hugh, un jeune homme qui avait été employé pour servir durant la soirée. Le Wood ne le connaissait pas mais il trouvait qu'il avait une assez bonne tête pour se laisser prendre à son propre jeu. Le pauvre, il devait sûrement se douter de rien. Ethan reçut une poignée de boue en pleine face et la matière terreuse pénétra dans sa bouche, il cracha avec dégoût. Il ne savait pas s'il avait touché quelqu'un, la terre brouillait sa vue et c'était à peine s'il arrivait à discerner son prochain. Il touchait tout ce qui bougeait et ne savait pas si ce qu'il avait entre les mains était une paire de fesses ou bien une tête. C'était assez troublant. Il sentait qu'il se prendrait bientôt une gifle à tâter tous ces corps mais il ne pouvait faire autrement. Bientôt, il découvrit qu'ils n'étaient plus que deux, d'un revers de la manche il essuya ses yeux et aperçut Hugh tirer Cliodhna par le bras. Le brun jura dans sa barbe, lui qui espérait que la jeune femme ne soit pas de nouveau mêlée à cette bataille il s'était mit le doigt dans l'oeil. Puis, le serveur embrassa avec passion la belle sans cacher sa joie. Ethan ne put s'empêcher de cacher sa jalousie qui vint le faire rougir. Il repensait au doux baiser qu'il avait délicatement posé sur ses lèvres, montrant sa sensibilité, le seul fait de penser qu'en un instant Hugh venait de tout gâcher l'avait enragé. Malgré tout, il ne bougea pas. Déjà, son "rival" avait embrassé une seconde fille et prit par le bras un jeune homme qu'il poussa bientôt également dans la boue tout en le gratifiant d'un énième baiser répugnant.

La bataille continua. Chacun se gratifiait d'une énorme poignée de boue qu'il collait dans la face de l'autre. Heureusement, Ethan avait développé une certaine agilité dont il fit preuve pour éviter les nombreux projectiles qui fusaient dans l'air. Il essayait de limiter les dégâts et assista à une scène qui le fit mourir de rire. Le jeune homme qu'avait saisi Hugh se jeta sur celui-ci et en lui arrachant son t-shirt, il l'enfouit dans la terre et le recouvrit de terre de manière à ce qu'il n'y ait que son visage qui dépasse. Doucement, le Wood se leva et se dirigea vers celui qui venait de salir les lèvres de sa belle. Il saisit une poignée de boue, cracha dans celle-ci, mélangea le tout et étala la mixture répugnante sur le visage du brun de manière à ce que la terre entre dans tous ses pores. Alors, après avoir pris sa vengeance sans un certain sadisme, il laissa Hugh, ainsi complètement humilié et de la boue de partout. Le pauvre, pendant un moment il eut un instant de faiblesse et aurait aimé lui venir en aide mais en repensant à la manière dont il avait fourré sa langue dans la bouche de la belle, le brun serra les mains. Cliodhna se trouvait en plein milieu de deux filles qui se chamaillant, la brune ne semblait vraiment pas être à son aise dans cette scène de ménages. Le brun lui tendit la main et la belle ne tarda pas à la saisir, un léger sourire fendant son visage. Ethan l'emporta à l'écart de tout ce raffut alors que les bruits incessants des adultes se prenant pour des gamins ne devinrent qu'un murmure soufflé à l'oreille des jeunes gens. Le brun sortit sa baguette et informula un Recurvito sur sa compagne et sur lui-même. Alors toute la crasse s'estompa et sa robe redevint aussi propre qu'à son arrivée. En un seul regard, Ethan aurait aimé l'embrasser passionnément, elle était sublime la boue qui cachait son visage s'était évaporée dans l'air et son regard intense vint à la rencontre des yeux bleus/gris d'Ethan. Ce moment tourmenta le jeune homme alors qu'il s'asseyait dans l'herbe aux côtés de sa dulcinée. Sa présence le troublait, il était gêné, cette jeune femme lui aspirait une sensation qu'il n'avait jamais éprouvé en présence d'une femme. D'habitude, il se sentait sûr de lui, il savait qu'il maîtrisait la situation mais en ce moment, il sentait qu'il perdait le contrôle et c'était ça qui le perturbait. Les deux jeunes gens étaient assez éloignés du groupe pour échapper aux regards du serveur fou qui voudrait sûrement prendre sa vengeance. Doucement, le brun posa sa main sur celle de la jeune femme et un frisson parcourut son corps comme un vent frais qui vous parcoure l'échine et vous fait frémir. Ils se regardèrent dans les yeux et Ethan sourit légèrement.

Un silence s'était peu à peu installé et il fut vite rompu par l'annonce de Noah, visant apparemment à attirer l'attention sur elle, elle leva son verre en l'air et dit à haute voix :

« Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.
— Je sais que tu ne peux plus rien avaler mais si jamais tu as soif.. Voici un verre », le brun saisit un verre de champagne au vol avant qu'il ne s'écrase par terre et le déposa à ses côtés.

Bientôt, une nouvelle année débuterait. Une année qui marquerait sûrement une grande étape dans la vie de l'adolescent. Il savait qu'il se passerait beaucoup de choses et qu'il se réveillerait le lendemain en une autre personne. Il savait qu'il ne serait plus le gamin qu'il avait été, il grandirait et agirait avec maturité. Comme il se sentait possible d'agir. Alors se penchant vers Cliodhna, il lui susurra des mots doux à l'oreille. Des mots qui la feraient fondre. Il prit sa main dans la sienne alors que les invités assistaient au compte à rebours avec excitation.

« 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 .. »
Juste avant le compte à rebours, Ethan murmura à sa dulcinée d'une voix suave :
« Bonne année beauté.. »

Puis, posant sur ses lèvres un doux baiser. Il l'enlaça de son corps, de ses bras la protégeant du monde extérieur et l'embrassa. Elle se laissa faire, sans gémir. Ethan avait attendu ce moment toute la soirée et désormais il était heureux, il se sentait pousser des ailes. La belle était sublime et ses lèvres avaient un goût sucré dont Ethan ne pouvait plus se passer. Il l'embrassait avec délicatesse, réfléchissant à tous ses gestes pour ne pas la troubler et agissant avec délicatesse. Il ne voulait pas qu'elle s'enfuie dans les bras d'un autre, bien sûr il n'avait pas de droit de propriété sur elle mais il sentait déjà qu'il ne pourrait se passer d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Catherine Holmes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Catherine Holmes, Ven 17 Jan 2014, 21:55


Luke me tendit un verre en me demandant:

Alors, t'as des projets pour cette nouvelle année ?

Juste être heureuse m'apprêtais-je à lui répondre.

J'avais déjà constaté au fur et à mesure des ans que les gens se faisaient toutes sortes de vœux ridicules pour fêter le début d'une nouvelle année. J'avais toujours trouvé ça stupide. S'ils souhaitaient se faire des promesses qu'ils ne tiendraient pas, n'importe quel autre jour de l'année aurait pu convenir. Mais non, il fallait qu'ils fassent cela au début de l'an, comme pour bien se rappeler qu'ils avaient 365 jours pour briser la promesse avant de refaire la même ou à peu près l'année suivante.
Moi je pensais qu'être heureuse était la chose qui importait le plus. Cela pouvait sembler égoïste mais, après tout, qui désirait vraiment le contraire?
J'aurais pu souhaiter la paix dans le monde, mais ç'aurait été comme demander un voyage dans le temps au Père Noël. Ça avait les mêmes chances de réussite. J'aurais pu penser à la misère, ou au chômage, ou à la famine, ou aux émigrés, ou... Il y avait tant de choses qui n'allaient pas dans notre monde! Il suffisait de faire son choix. Mais tous les vœux pieux du monde ne changeraient rien à tout cela. Il fallait agir.

Je ne sais pas cependant si Luke m'avait entendue car une voix plus forte que la mienne prit la parole au même moment.

Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.

Quoi, déjà? Mais je n'ai même pas encore bu le verre que m'a offert mon petit ami! songeai-je avant qu'une coupe de vienne obstinément tinter contre ma tête.
Je m'en saisis d'une main vive et la portai à mes lèvres alors que le décompte commençait.

A nous! murmurai-je à Luke. Et bonne année... ajoutai-je alors que les derniers chiffres résonnaient dans l'air.

3-2 ...

0! laissai-je échapper avant d'embrasser mon petit ami pour la première fois de l'année.

Et pour la première fois je compris ce que les gens attendaient d'ordinaire d'un nouvel an. Ce n'était pas un début, mais un recommencement. On effaçait les fautes de l'an passé pour reprendre les choses à neuf. La différence pouvait sembler minime, mais elle me parut capitale. Une nouvelle chance, un renouveau... On remettait les compteurs à zéro, les pendules à l'heure, les cloches sonnaient un peu partout dans le pays, mais tout ce qui m'importait en ce moment précis était la fin de l'année précédente.
La fin de la Kate précédente. La fin des doutes, des hésitations, des erreurs, des ratés, des loupés... Ça devait sûrement être l'alcool qui me montait à la tête, mais je ressentis soudain l'envie de faire un million de choses en même temps.
Et puis, qu'y avait-il de mal à être idéaliste? Tant pis pour les préjugés, pour les idées négatives, pour les jugements stupides.

Des projets pour la nouvelle année? demandai-je à Luke. J'en ai plein! ajoutai-je avec un grand sourire enjôleur. Dont une bonne centaine avec toi... Et toi?

Je savais que, quoiqu'il ait pu dire ou faire ou penser lors de notre dernière sortie en amoureux, quelle qu'ait été sa réaction face à mon annonce, quelles que soient son ascendance ou sa Maison, Luke m'aimait.
Et savoir cela me rendait plus forte. Plus confiante, plus décidée, moins hésitante, peu importait l'adjectif! J'étais juste heureuse. Mais minute! N'était-ce pas ce que je souhaitais quelques secondes plus tôt?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Réveillon à la campagne

Message par : Invité, Sam 18 Jan 2014, 04:21


{ Pour Ethan }
Que d’aventures ce soir ! Le moins qu’on puisse dire, c’était que les sorciers ne faisaient pas les choses à moitié et que, lorsqu’il s’agissait de s’amuser, ils savaient y faire !

La soirée avait complètement dérapé et les bonnes manières de la haute société avaient fait place à une bataille de boue généralisée, les plus téméraires (une écrasante majorité des Gryffondor, il va sans dire) s’étant carrément lancés dans un corps-à-corps au bon milieu de la piste de danse qui ne fut bientôt plus qu’une vaste flaque de gadoue (la gadoue, la gadoue…) ! Ivre morte, notre malheureuse Clíodhna avait été trimballée dans tous les sens et avait perdu le peu dignité qui lui restait, ne cherchant même plus à savoir qui la galochait ou, pire, la tripotait. Certains en avaient d’ailleurs bien profité, comme ce serveur vicelard qui, ni une ni deux, s’était joint aux deux Griffonnes en plein ébats. Mais elle n’était pas en reste et n’avait pas manqué, à son tour, de laisser ses mains se balader le long des formes voluptueuses de Higgs, du torse viril de Londubat ou encore de l’entrejambe de celui qui avait aussuré le rôle de preux chevalier tout le long de la soirée, à savoir Mister Wood.

Ce fut d’ailleurs ce dernier qui sortit une nouvelle fois notre héroïne de la mauvaise passe dans laquelle elle s’était fourrée et qui l’avait emmenée à l’écart, juste à temps pour le décompte final.

Le jeune homme avait été parfait, un vrai gentleman. En quelques coups de baguettes, il leur avait refait une beauté. Enfin, si on put dire. Lui, ça allait encore, mais elle, c’était une vraie catastrophe… Ses cheveux étaient un véritable désastre, elle qui avait pris si longtemps à les dompter un peu plus tôt dans la soirée, sans parler de son maquillage que le Récurvite avait à peu près complètement effacé. Sa paire de stilleto qu’elle tenait dans sa main était ruinée, tout comme le serait Higgs lorsqu’elle les lui aurait remboursés. Et enfin, sa belle robe bleue était déchirée de toutes parts et ne couvrait plus grand-chose, si bien qu’on eut dit Cendrillon après les douze coups de minuit… Coups de minuit qui ne tarderaient plus à sonner désormais, ce n’était plus que l’histoire de quelques minutes ! D’ailleurs, tous les invités mettaient peu à peu fin à leurs actes puérils et se préparaient à la chose, coupe de champagne à la main. Chacun prenait sur lui pour ravaler ses instincts bestiaux.

Son regard plongé dans le sien et sa main posée sur la sienne, Ethan fut le premier à rompre le silence dans lequel ils étaient plongés (si on faisait abstraction, bien entendu, des derniers lurons qui continuaient de jacasser dans tous les sens, en encore de la maîtresse de cérémonie qui hurlait comme un putois) :

« Je sais que tu ne peux plus rien avaler, mais si jamais tu as soif… déclara-t-il, un sourire irrésistible au coin des lèvres. Voici un verre.
– Au point où j’en suis de toute façon… ironisa-t-elle, en saisissant la coupe qu’il lui tendait. Je ne pense pas que c’est quelques gorgées de champagne qui feront la différence ! Je sens d’ailleurs que je commence doucement à retrouver mes esprits. Rhalala, quelle soirée ! », avant de secouer frénétiquement la tête pour se convaincre que ça allait mieux.

En retrait, les deux jeunes gens étaient assis dans l’herbe, collé l’un contre l’autre. La belle avait posé ses escarpins à ses côtés et tenait désormais un verre de champagne dans la main, prête à le brandir le moment venu. Son autre main se laissait doucement apprivoiser par celle de son compagnon. Décidément, ce gosse lui faisait un effet fou. Elle se sentait si bien à ses côtés, elle lui faisait confiance. Et pourtant, tout était allé si vite. Cela ne faisait que quelques heures qu’ils avaient fait connaissance et ils n’étaient, au fond, que des inconnus. Il n’avait même pas daigné lui divulguer son âge. Elle ne savait pour ainsi dire rien de lui. Elle n’avait d’ailleurs pas insisté, peut-être par peur qu’il ne soit aussi jeune qu’elle le craignait. Si jeune, mais déjà tellement craquant… Beau garçon comme il était, il devait en faire tourner des têtes ! Mais pour l’heure, il était à elle. Rien qu’à elle. Tandis qu’il la faisait fondre en lui susurrant, au creux de l’oreille, tout un tas de niaiseries qu’il ne pensait sans doute qu’à moitié, la brunette laissa glisser sa tête sur son épaule. Elle voulait le sentir contre elle, elle ne voyait plus belle façon de passer le changement d’année.

Pendant ce temps, au loin, le fameux compte à rebours avait débuté :

« 10 - 9 - 8 -, s’égosillait Alniott, en chœur avec une bonne part de l’assemblée. 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 - ...
– Bonne année, beauté… », lui avait, quant à lui, délicatement murmuré le beau brun.

Et, avant qu’elle ne puisse répondre, il avait posé ses lèvres sur les siennes en un chaste baiser. Chaste baiser qui ne le resta pas longtemps, évoluant bientôt en un baiser bien plus langoureux. Dans le même temps, leurs corps se rapprochèrent. Ethan l’enlaça et elle se laissa faire. Posant son verre à ses côtés, la jeune femme rejoint d’ailleurs la danse et passa ses bras autour du cou du jeune homme. Leur baiser était de plus en plus passionné et, tandis qu’une foule de sentiments contradictoires se bousculaient dans sa tête, le cœur de Clíodhna commençait à s’emballer. Elle ne jouait plus comme elle avait pu le faire un peu plus tôt avec Higgs. Elle n’était plus complètement inconsciente, comme lorsque le barman avait abusé d’elle en enfournant sa langue boueuse dans son gosier. Non, avec Ethan, c’était complètement différent. Quelque chose se passait entre eux, l’alchimie opérait. Et Merlin, qu’il pouvait être séduisant…

Risquant de le brusquer un peu, la belle se dégagea un court instant de son étreinte, le temps de l’enfourcher (c’était là qu’elle remerciait la grognasse qui lui servait de capitaine d’avoir dilapidé sa robe, sans quoi un tel mouvement lui aurait été impossible). Elle poussa alors doucement Ethan en arrière pour qu’il s’allonge, tout cela sans interrompre leur baiser.

« Alors, comment tu veux la débuter, cette année… ? », laissa-t-elle échapper, grivoise, entre deux embrassades. Pour sa part, elle avait bien une petite idée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Réveillon à la campagne

Message par : Invité, Sam 18 Jan 2014, 18:19


{à l'intention de Liam, Luia, Dwayne, Amalia, Anthéa, Noah, Hugh, Ethan et Cliodhna}


Moi qui pensait les déranger, il semblerait qu'en fait la jolie brune ne demandait que ça! Apparemment je lui fournissais une occasion rêvée pour échapper à Liam... quoi, il était si piètre danseur ? Eh bah quand bien même, ce n'était pas une raison pour le planter là avec deux verres frais! Humm d'ailleurs, il y avait quoi dans ces verres... Je les examinais d'un regard de biais, identifiant facilement le terrible Hooper-Alniott qui avait la réputation du pire (ou du meilleur selon à qui l'on demandait) tord-boyaux du Londres magique. Ainsi donc, quand le blond vint me proposer la boisson, je ne perdis pas l'occasion de l'envoyer au fond de mon gosier. Avec un certain maintien s'il vous plaît, nous étions dans une soirée "chic" n'est-ce pas ? L'effet fut des plus rapides, je sentis la chaleur me monter à la tête et si pour l'instant encore je voyais clair il ne faisait pas de doute que j'allais perdre mes facultés à une vitesse inquiétante.

- Malheureusement, j'ai le regret de vous annoncer que Kyara ne pourra pas être parmi nous ce soir.

Mes pensées formulèrent un vague et profond NIAAAAAAAAAN mais Liam ne me laissa guère le temps de me lamenter outre mesure :
- J'aurai préféré qu'elle m'accompagne dans cette danse, mais vous semblez parfaite pour la remplacer ce soir. Dois-je vous préciser que je ne vous laisse guère le choix ?

Le ton cavalier de Liam me fit rire, je posai mon verre terminé sur une table quelconque et de ma main nouvellement libre je lançais un sort rapide à ma longue robe pour ne pas qu'elle m'encombre durant la valse, avant d'emboîter le pas de Sir Riu. Lequel pas était pour le moins mal-assuré, le jeune homme ne devait pas avoir l'habitude de ce genre de danse! Il faisait manifestement attention à calquer son rythme sur celui de la musique mais il commettait quelques erreurs comme m'écrabouiller les pieds. Ses excuses régulières compensaient largement le mal fait à mes petons, puis il était à mourir de rire à danser ainsi, si enjoué et si maladroit! La valse n'était certes pas chose aisée, surtout après un cocktail aussi carabiné. Même pour moi qui avait une expérience incontestable en la matière, ce dont je n'étais pas prête de me vanter. Que voulez-vous, en campagne encore de nos jours les bals musettes faisaient rage et mes parents adoraient y aller.

Liam nous faisait tourner, manquer de tomber, se redresser, repartir à vive-allure et ainsi de suite, si bien qu'il me fallait toute ma concentration pour tenir en haut de mes talons. L'envie me tenaillait de regarder nos pieds pour pouvoir éviter les catastrophes mais la valse se dansait la tête haute et certes pas les yeux rivés sur le sol. Un instant je crus apercevoir un fantôme danser avec Noah mais en quelques ronds je perdus de vue le couple et la vision de Clio disparut, me laissant avec un sentiment aigu de tournis. Les effets de l'alcool à coup sûr. Qu'est-ce que Noah pouvait bien mettre dans ses verres ?

Profitant que nos pas nous aient amené loin de notre hôtesse, mon cavalier me glissa à l'oreille :
- J'espère que t'as prévu des chaussures de rechange, j'suis pas sûr qu'elles fassent toute la soirée.
- T'inquiète, j'ai prévu un sort pour ça, répondis-je sur le même ton avant d'ajouter un, tricheur!
C'est donc avec un ton plus approprié à la haute société qu'il reprit :
- La musique n'est pas terminée, pourquoi nous arrêtez en si bon chemin? et nous repartîmes de plus belle, manquant parfois de heurter d'autres couples. Nous étions une véritable catastrophe ambulante mais nous n'étions pas les seuls... La piste de danse avait des allures d'aire de balais-tamponneurs. Liam eut assez vite pitié des sorciers nous environnant —car voyez vous depuis peu je n'étais pas la seule à me faire piétiner les pieds, ou alors était ce la lassitude ou le mélange alcool-valse. Nous en restions donc là pour la danse et nous éloignèrent du centre du chapiteau. Levant ma baguette vers le bar je nous pris deux nouveaux cocktails.

- Votre tête ne tourne-t-elle pas trop? Je n'aimerai pas devoir vous ranimer... Il baissa la voix, ça serait vraiment bête après avoir combattu les méchants.
- Ne vous en faites pas très cher, j'ai tout de même quelque expérience de plus que vous! Autant en valse qu'en taux d'alcoolémie mais là encore chuuuuuuut. Laisse les combats, la prochaine fois propose une valse au méchant, tu l'écraseras à coup sûr.

Notre petite conversation fut interrompue par un cri tonitruant, un sorcier en délire qui se mettait à lancer de la boue. DE LA BOUE. Mes yeux se mirent à briller et j'étais fort tentée de finir mon verre d'une traite et de me rouler dedans et de faire des câlins à tout ceux qui n'en voulaient pas. J'hésitais, pesant le pour et le contre, est-ce que mon récurvite allait être à la hauteur pour sauver la robe une fois ma mission accomplie ? Et un nouveau cri retentit, cette fois indéniablement féminin...
- Hey les bitch*es ! La garce est dans la plaaAAAaa-aaAAaace !
Ça c'était de l'entrée. La demoiselle avait le sens du spectacle, à défaut de classe. C'était une blondinette aux yeux de biche sur talons perchés, habillée pour l'occasion en grand-mère ayant avalé mon stock de potion de rajeunissement. Il ne faisait pas de doute que la panoplie dont elle s'affublait habituellement était un rien plus bombasse.
- Voici donc Higgs la Rouge n'est-ce pas ? La seule du trio que je n'avais jamais vu, je dois dire qu'elle fait honneur à sa réputation. Et j'ajoutais à cette déclaration un sourire appréciateur. Vu son caractère et comme elle mettait le feu à la pièce, je parais qu'elle était une des habituées favorites de Noah.

Alors donc, qui allait renchérir... je ne perdais pas des yeux la scène tandis que je sirotais mon verre. Avec lequel je faillis m'étouffer. P*TAIN LA C'ETAIT VRAIMENT CLIO. Je sentais ma tête me tourner. D'où ? Comment ? Mais c'était quoi ce p*tain de cocktail !? Je reposais brutalement mon verre sur une table et faillis jeter un stupéfix sur mes jambes pour être sûre de rester debout.
- Liam, bordel à Scroutt, est-ce que tu...
Fuck la dignité le beau-parler nianiania. J'étais en état de choc, j'avais bu deux Hooper-Alniott avec une pause tourniquet.

Et puis de toute façon mon interlocuteur n'en avait rien à foutre, il était complètement absorbé par la bataille de boue qui se déroulait entre les deux femmes. Bataille dans la boue devrais-je dire pour bien différencier avec les tirs qui commençaient à fuser çà et là. Elles étaient bientôt complètement immergées et se livraient un combat so sexy, déchirant ce qu'elles pouvaient. "Garces" hein ? Ouais c'était un nom tout à fait adéquat pour le tableau. Quoique j'étais prête à parier qu'il faudrait le renommer "Garces et compagnie" d'ici peu. La scène stimulait une bonne partie des invités, à commencer par Liam. Pourquoi n'avais je pas emprunté l'appareil de Phoebe avant de venir ?! Ah oui on ne se parlait plus. Rooooh j'aurais tellement voulu immortaliser ce moment... Tant la scène de combat de boue —okay il y avait hypothétiquement une personne que je croyais ne plus jamais revoir dessus mais c'était LA photo à ne pas louper de ta vie— que le regard médusé de Liam. Je l'aurais ensuite filé à April pour qu'elle l'affiche sur le panneau d'affichage du QG... Le rêve. Raté. Trop de tristesse.

Le moment sur le visage de Riu était passé, il sembla être rappelé à la vie par une force extérieure bienfaisante et retrouvant d'un coup toute sa vitalité, il était prêt à se lancer dans les échanges de cadeaux marrons dégoulinants volants.

- J'espère que t'as les yeux bien en face des trous, parce que ce soir, c'est celui qui touche le plus de tête!
Heuuuuu attends faut que tu m'aides à identifier la meuf dans la boue parce que non, justement j'ai pas les yeux en face des trous! Mouais sauf que Liam, il la connaissait pas Clio... pas la même génération de phénix. M*rde. Pourquoi Kya elle était pas làaaaaaa euh? Oh et puis mince. Vu comme elle était embourbé, Clio ou pas Clio elle n'allait pas pouvoir s'échapper facilement et je pourrais toujours la retrouver quand elle ne sera plus recouverte d'une épaisse couche marron qui rend toute identification impossible.
- Tenu! m'écriais-je et je pris des munitions avant de m'échauffer avec quelques tirs sur des invités que je ne connaissais pas. Comme ça c'était pas si grave si ça ne tombait pas pile sur leur tête.

Oh! Et puis il y avait deux mecs qui couraient en se tenant la main, c'était mignon comme toi. L'un avait l'air ravi, l'autre carrément pas. Je tentais un double tir d'affilé à hauteur de tête, ils ne couraient pas assez vite pour y échapper. Niaha en plein dans le mille! Oh mais c'était pas drôle, en fait ils n'ont même pas vu la différence parce qu'ils étaient déjà pas mal servis au niveau de la tête et deux secondes plus tard ils se retrouvèrent dans un bain de boue avec les deux garces en titre. Mauvais choix de cible, même si j'étais plutôt fière de mon tir. Voyons voyons, qui seront les prochaines victimes ? Il y avait quelques couples en train de se bisouter, c'était moche. Liam s'était déjà occupé de l'un d'entre eux et recevaient de terribles représailles. Des gens biens assurément puisqu'ils s'en donnaient à coeur joie de lancer de boue au lieu de grommeler comme d'autres bougons auraient fait! Bon c'était pas le tout mais il m'en fallait un moi aussi de couple.

Oh! Tiens, ceux là feraient l'affaire! {Luia et Dwayne} D'ailleurs la fille commençait à balancer de la boue sur son compagnon. Eh, mais c'était pas ... ?
Trop tard. J'étais arrivée suffisamment proche d'eux et leur avait lancé chacun un paquet de boue dan la tête en chantonnant "Joyeux Noël, joyeux Noël!" Mince, c'était pas Noël là non ? Tant pis, j'étais tellement généreuse moi, les cadeaux j'en faisais tout le temps.

Il y avait une fille toute seule {Amalia} elle avait l'air tristounette. Elle était toute propre et même si j'avais bu pas mal d'alcool (je m'étais arrêtée faire le plein en cours de route) je me dis qu'il valait mieux ne pas salir sa jolie robe ni sa jolie tête. Je pris ma baguette et effaçais les éclaboussures que j'avais pu prendre avant de lui prendre les mains et de la faire danser. Le rock même si la musique ne s'y prêtait pas, j'm'en fichais, le rock c'était la danse idéale pour remettre le moral à n'importe qui.
- Souris, ne commence pas une nouvelle année avec de la tristesse! lui dis-je en tentant de paraître hyper amicale et naturelle et tout mais avec l'alcool ça devait surtout faire hystérique. Je me mis à chanter joyeusement: Le bonheuuuur est à la portée de tous, même les moches même les rouuusses! et puis je la lâchais après l'avoir fait tourner une nouvelle fois: Profite à fond des derniers moments de l'année!

Et je repartis et je pris conscience que j'étais bourrée parce que, ouais j'étais un peu bizarre quand même, mais aller accoster une inconnue pour essayer de lui remonter le morale avec une méthode express et pourrie ça dépassait les limites de ce que je faisais d'habitude. Je dansais avec diverses personnes inconnues dont je ne saurais me rappeler, peut-être m'est-il arrivé de danser toute seule sur un bar, tout cela reste un peu flou. Je me rappelle avoir trouvé une fille blonde et jolie {Anthéa} et elle était encore assez propre, je lui lançais de la boue avec un sourire tout content.

Puis à un moment, juste avant le décompte final, Noah a réclamé l'attention de tout le monde pour qu'on se prépare à faire ce truc là vous savez, "BONNE ANNÉE!!!" à hurler tous ensemble comme des hystériques et se faire des bisous et à rire comme des imbéciles et se lancer des formules de politesse qui ne veulent plus rien à dire souvent. Enfin, je vous gâche la surprise, pour l'instant nous en étions à :
-Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.

Et que tout le monde se recurvite pour être de nouveau présentable en cette nouvelle année. Et voilà ça commençait, on était tous à beugler comme des trolls.

10-9-8-7-6-5-4-3-2 ...

De loin j'aperçus Liam qui ne gardait de son affrontement boueux qu'une coiffure ébouriffée  à faire tourner de l'oeil un élève de Beaux-Bâtons. Je lui adressais un grand sourire et cela suffit pour le faire venir. Cool, je n'avais pas l'intention de bouger plus qu'il ne le fallait, mes pieds étaient en compote. Il n'y avait que l'alcool qui expliquait que je ne sois pas carrément assise par terre à enchaîner massages et sortilèges.

Le grand blond arriva à ma hauteur en même temps que le compte à rebours venait à zéro et me colla un bisou imprégné d'alcool. Alcooooool, où était mon verre ? Toujours en train de me tapoter la tête. Je m'en saisis avant de crier à l'intention de mon frère d'armes:
- BONNE ANNÉE LIAM!!! YEAAAAAAAH! et de lui faire un gros câlin.

Je bus ensuite mon verre de champagne qui alla se ranger tout seul et cherchais Noah[b] du regard pour qu'elle ait droit au bisou elle aussi.
- Bon, elle est où mon alcoolo ?
Je la trouvais finalement, ni une ni deux j'avançais jusqu'à elle et lui fis à elle aussi un petit bisou sur ses lèvres avant de hurler derechef:
- BONNE ANNÉE NOAH!!! YEAAAAAAAH! et de lui faire un gros câlin. Il y avait ce mec à côté d'elle, je l'avais déjà vu non ? [b]{Hugh}
Et rebelote!
Bisous, BONNE ANNÉE MEC!!! YEAAAAAAAH! mais pas de câlins parce que bon, je ne savais pas vraiment qui c'était ce type hein.

Oh et il y avait aussi mon vendeur, Ethan Wood casé quelque part, je l'avais vaguement aperçu... je crois. Hey! Il y avait pas quelque chose d'important que je devais faire aussi ? Si ça avait un rapport avec... Bah ça me reviendrai bien. Je fis le tour de la pièce en avançant lentement, de quoi me laisser le temps d'identifier chaque visage. Pas lui... non pas lui... non c'est une fille... Je m'éloignais de plus en plus du coeur de la fête et de Liam que j'avais planté là-bas —bah c'est un Poufsouffle il se sera fait pleins d'amis d'ici à ce que je revienne. Je finis par dénicher une tignasse brune qui ressemblait tout à fait à celle que je voyais dépasser des rayons de Waddiwasi. Oui, ça devait bien être lui, me semblait qu'il portait ses fringues là quand je l'avais vu t'à l'heure.

Je me postais à côté de lui et de la jeune femme qui le chauffait, résolument assise sur son entrejambe, tout en l'accostant d'un "Hey, Ethan!"
- Bonne année Ethan! Santé, bonheur... travail!
Je me serais bien baisser pour lui faire un petit bisou mais sa bouche était réservée apparemment. Quand ils se décollèrent l'un de l'autre, je découvris que la femme avec qui il fricotait, avec sa robe bleu déchiquetée qui aurait pu lui ouvrir les portes de la jetset malgré sa menue poitrine, c'était CLIO. Et là j'étais trop près de son visage pour me tromper.

Ce fut pathétique. Je me rappelais tout ce qu'il s'était passé avant qu'on ne se voit plus, tout le stress et tout ça, et comme elle avait été là pour Lizzie et que je ne l'avais jamais remerciée, etc. J'avais trop de gramme pour gérer cette rencontre soudaine, ouais même si ça faisait la troisième fois que je la croisais à la soirée et que j'aurais dû me faire à l'idée que oui, c'était Cliodhna Quinn qui réapparaissait comme ça dans ma vie. Mes lèvres tremblotèrent légèrement tout en articulant un:
- Clio !?

Trop d'émotions, trop d'alcool. Je me retrouvais en train de la serrer dans mes bras, écrasant un peu Ethan puisqu'il était sous elle mais bon tant pis au pire ça affermissait la hiérarchie. Ce qui me dérangeait un peu plus c'était que j'étais en train de chouiner lamentablement et en plus de faire nunuche au possible j'allais m'attirer les foudres de Clio si jamais ma morve se mettait à couler sur ses beaux habits... D'autant plus qu'il ne restait pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Ethan Wood, Sam 18 Jan 2014, 19:18


{ Pour ClioAmalia et Aby }


Cet instant où vous ne vous sentez plus humain. Où vous sentez que toutes vos forces s'abandonnent et la seule chose qui vous permet d'avancer, c'est elle. C'était exactement ce que ressentait le beau brun en cet instant, il était pour une fois heureux. Il n'avait jamais vu Cliodhna auparavant, il l'avait rencontré dans la soirée mais avait l'impression d'avoir toujours vécu à ses côtés. Il ne saurait expliquer ce qui se passait dans sa tête mais toutes ses pensées avaient été chamboulées au moment où leurs lèvres s'étaient touchées. Elle était parfaite.

Il l'embrassait avec passion, comme jamais il ne l'avait fait. C'est pas possible cette fille lui faisait tourner la tête. Jamais il n'avait ressenti une telle sensation, jamais une femme ne lui avait fait éprouvé de tels sentiments. C'était complètement troublant pour lui et il sentait qu'il ne pourrait pas agir comme il le faisait d'ordinaire. Il ne pourrait pas être le macho qu'il était d'ordinaire. Avec elle, tout était différent et il savait qu'elle arriverait à le changer.

Il caressait ses cheveux et embrassait toutes les parties de son corps avant tant de délicatesse qu'il en était étonné. Il mesurait tous ses gestes, faisait tout pour ne pas la troubler et la traitait comme la prunelle de ses yeux. La belle marqua un temps d'arrêt où elle se détacha de son étreinte. Ethan lui lança un regard étonné, que faisait-elle ? Avait-elle vu, pendant qu'elle l'embrassait, un homme qui saurait la satisfaire ? Le brun savait que ça ne pouvait durer, il était bercé d'illusions et ce moment avait été tellement parfait qu'il ne pouvait durer. Il aurait dû s'y attendre qu'elle le laisse, gamin qu'il était, pour un autre.

Seulement, la belle, au lieu de s'en aller dans les bras d'un autre, fit doucement tomber Ethan sur le dos et l'enfourcha. Vu dans bas, la brune était splendide, non pas que vue sur un autre angle elle était laide, oh non, loin de là, elle était tout simplement parfaite. Cliodhna continuer de l'embrasser sans cesser ses gestes et entre deux baisers, elle prit la parole.

« Alors, comment tu veux la débuter, cette année… ?
— Je crois quand tu en as déjà une petite idée.. »


Joignant les paroles aux gestes, le Wood saisit la brune par les hanches et la baissa doucement vers lui de manière à ce que leurs lèvres se touchent. Ils étaient tous les deux enlacés comme des amants appréciant leur dernière soirée ensemble avant une longue période d'adieux. Il espérait que ça ne lui arriverait pas, il ne voulait pas la perdre. Il voulait la garder à ses côtés pour toujours. Ethan n'avait jamais été particulièrement romantique mais s'il avait eu un bouquet de fleurs en sa possession, il l'aurait offert à sa belle. Le brun embrassait toutes les parties du corps de sa belle, son parfum était délicieux et sa beau aussi douce que celle des nourrissons.

Ce moment était le plus beau que le Wood n'ait jamais vécu. Il savait qu'il s'en rappelerait toute sa vie et dans un autre contexte, il aurait trouvé cette situation tellement niaise qu'il en aurait éclaté de rire mais c'était vraiment la dernière chose qu'il voulait faire en ce moment. Tout ce qu'il voulait c'était que ce moment dure une éternité. Seulement, alors que les deux jeunes gens s'enlaçaient et s'embrassaient langoureusement, la patronne d'Ethan arriva pour lui souhaiter la bonne année.

« Hey, Ethan! Bonne année Ethan! Santé, bonheur... travail! Le brun se releva d'un coup, qu'est-ce qu'elle faisait là ? Elle venait de rompre ce moment parfait pour.. lui souhaiter la bonne année ?! Bon, c'est vrai que ça partait du bonne intention mais elle voyait pas qu'il était occupé ? Le Wood cacha ses pensées et répondit un sourire gêné aux lèvres : — Oh ! Madame Thompson, quel plaisir de vous voir ici ! Bonne année à vous aussi et ne vous inquiétez pas je.. »
— Clio?! »


Le Wood n'eut pas le temps de finir sa phrase que sa patronne se jeta sur Clio. Quoi ? Qu'est-ce qui se passait ? Le Wood avait désormais deux filles sur lui et ne comprenait vraiment pas ce qui se passait. Bien que cela ne lui déplaisait pas, son coeur était déjà pris. Puis, il sentit quelque chose de mouiller sur sa main, une larme ? Cliodhna pleurait ? Non, c'était sa patronne.. Mais pourquoi elle pleurait ? Cette situation devenait vraiment étrange alors doucement le brun les laissa toute seul. Elles devaient sûrement se connaître et avoir pleins de choses à se dire.

Ethan épousseta d'un geste distrait de la main sa veste et saisit au vol une coupe de champagne qui était toujours en train de chercher quelqu'un pour boire son contenu. Alors que le Wood s'apprêtait à porter le breuvage à ses lèvres, il aperçut au coin de l'oeil, Amalia Always. Elle était magnifique. Le Wood ouvrit de grands yeux. La jeune femme était adossée au comptoir toute seul et semblait attendre quelqu'un qui visiblement ne venait pas. La pauvre, ça aurait été horrible de la laisser seule à regarder chacun s'amuser. Alors, le Wood se dirigea vers elle et, une fois arrivé à sa hauteur, il lui tendit son verre qu'il n'avait pas encore touché et en un sourire, il lui adressa la parole.

« Amalia. Comment vas-tu depuis le temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Réveillon à la campagne

Message par : Invité, Sam 18 Jan 2014, 22:57


{ Ethan & Abygael }
Enivrée par un contact toujours plus intime avec Ethan, la belle commençait à perdre pieds. Elle se laissait aller, se donnant tout à lui. Elle l’embrassait passionnément, passait ses mains partout où elle avait accès et bien au-delà… Cela faisait un moment qu’elle l’avait allongé sur le sol et elle était à présent presque couchée sur lui. Il fallait croire que les deux jeunes gens avaient le besoin de se découvrir, d’explorer leurs corps respectifs, car leur étreinte était de plus en plus poussée et, s’ils n’avaient pas été en public, il ne faisait aucun doute qu’ils n’auraient plus gardé leurs vêtements bien longtemps. Mais après tout, quel meilleur moyen de faire connaissance ? Ils auraient tous le temps pour bavarder lorsqu’ils seraient vieux et, ce, même si ça lui arriverait plus vite à elle qu’à lui. Parce que c’était maintenant indéniable, il devait bel et bien avoir une dizaine année de moins quelle. Mais qu’est-ce que c’était, quelques années, lorsque votre cœur et votre esprit étaient jeunes... ? Les gestes du beau brun étaient à la mesure de ses manières, à la fois délicats et assurés. Un homme plus mûr ne s'en serait pas mieux sorti… Ethan était la perfection incarnée, au point qu'on pouvait douter qu'il soit bien réel. Et si, une fois l'alcool évaporé, il perdait ses airs de prince charmant ? Et s'il était moche ou rustre et que tout cela n'était qu'une illusion ? Non, ce n'était pas possible. La brunette chassa cette idée et, d’humeur taquine, elle prit plaisir à lui mordiller doucement la lèvre, tandis qu’elle flattait son flan avec ses mains. L’excitation était à son comble et rien ne pouvait briser cet instant magique. Rien, sauf peut-être…

« Aby’ ?! », s’exclama celle qui fut membre de l’Ordre du Phénix lorsqu’elle se trouva nez-à-nez avec le visage de son ancienne sœur d’arme.

La surprise était énorme, c’était un véritable choc. Clíodhna était complètement abasourdie, si bien que sa seule réaction fut fondre en larmes comme une madeleine. L’alcool n’aidant pas, elle avait la capacité émotionnelle d’une petite cuillère. Elle qui avait à cœur de jouer les femmes fortes, c’était plutôt raté… Abygael Thompson, c’était bien elle ! Les deux jeunes femmes n’avaient jamais été particulièrement intimes, mais leur combat commun contre les vilains Mangemorts les unissaient à jamais. Cela faisait plus d’un an que l’Irlandaise avait disparu de la circulation, demeurant sans nouvelle de ses camarades et, a fortiori, de la petite rigolote de la bande. Elle avait bien envoyé quelques hiboux à Lizzie pour se tenir au courant, mais ils étaient restés lettre morte. Elle avait alors craint le pire, imaginant que l’Ordre du Phénix avait dû être complètement démantelé, à l’image d’Alicia dont la perte lui pesait encore lourdement sur le cœur.

La belle avait beau être à califourchon sur Ethan, l’ancienne Poufsouffle n’avait pas manqué de l’empoigner pour fêter leurs retrouvailles et les deux jeunes femmes s’étreignaient maintement comme si elles avaient cru ne jamais se revoir. Ce qui était d’ailleurs certainement le cas…

Clíodhna était confuse. Elle ne s’était pas préparée à cela. Pas ce soir, pas dans de telles circonstances. Pas alors qu'elle était si occupée... La Phénix avait bien entendu imaginé reprendre contact avec l’ancien groupuscule, mais elle craignait tellement qu’il ne leur soit arrivé malheur qu’elle ne cessait de postposer cet instant. Elle n'était pas prête pour encaisser de nouvelles pertes. Pire encore, force était de constater qu’elle les avait lâchement abandonnés en saisissant la première opportunité de s’envoler loin de la Grande-Bretagne, les laissant affaiblis et sans aucune nouvelle. La jeune femme avait bien tenté de suivre, à distance, ce qui se passait sur le vieux continent, mais les journaux officiels n’étaient pas des plus fiables sur la question et elle n’eut aucun indice sur ce qui avait pu advenir de l’Ordre du Phénix et des membres qui le composait. À écouter les médias, ils vivaient dans le meilleur des mondes et il ne se passait jamais rien d’important dans la communauté magique. Mais la réalité, elle le savait, était bien plus cruelle.

Pris en otage sous les deux demoiselles, le pauvre Ethan ne tarda pas à s’extirper de l’étreinte de sa conquête du jour et à prendre le large. La brunette sentit immédiatement une forme de manque et elle le regarda d’un mauvais œil rejoindre une pimbêche à l’autre bout du chapiteau… Il ne devait pas tout à fait se rendre compte de qui elle était, car elle n’était pas du genre à se laisser avoir si facilement !

Mais pour l’heure, Clíodhna avait d’autres chats à fouetter et son départ était peut-être plus opportun qu’il n’y paraissait. Au moins, les deux jeunes femmes pourraient échanger quelques mots sans avoir à s’essayer à un langage codé qui eut été des plus hasardeux, parce qu’il était évident qu’elles ne pouvaient décemment pas parler ouvertement de l’Ordre du Phénix. Ethan avait beau avoir une sacrée gueule d’ange, on n’était jamais trop méfiante. La jeune femme aurait en outre tout le temps de rejoindre le beau gosse un peu plus tard afin de reprendre leur affaire là où ils l’avaient laissée, le tout étant qu’il ne sorte pas de son champ de vision. Ils venaient à peine de se rencontrer, mais Clíodhna ne pouvait s’empêcher de se montrer un peu possessive à son égard. On ne laissait pas filer si facilement une occasion aussi belle… D’ailleurs, maintenant qu’elle le voyait de dos, elle pouvait officiellement dire qu’il avait un bien joli petit derrière, un argument de plus pour le garder jalousement.

« Ma vieille, j’en reviens pas de te voir ici ! s’exclama finalement la brunette, hoquetant, en tâchant de détacher son regard des atours de son compagnon. C’est pas franchement ton genre, pourtant, les réceptions mondaines ! Nan, mais... waw ! Je- je… Je ne sais même pas par où commencer, et j’ai peur que la boisson ne continue à me faire tourner la tête ! », et c’était un euphémisme, car il lui faudrait sans doute plusieurs jours avant d’avoir les idées à nouveau bien en place…

Mais il n’y avait pas de raison de s’arrêter en si bon chemin et, à ces mots, la jeune femme saisit la coupe de champagne qu’elle n’avait toujours pas entamée :

« D’ailleurs, à ta santé, bonne année ! enjoignit-elle avant de trinquer et de tremper ses lèvres délicates dans le breuvage mordoré. Je ne sais pas si c’est le meilleur endroit pour en parler, mais tu… Déjà, comment tu vas ? Tu n’as pas l’air trop mal en point, si ce n’est que vestimentairement parlant, ce n’est pas encore ça à ce que je vois… enfin, je peux parler, vu l’état de la mienne ! Tu es encore en contact avec… tu-sais-quoi ? Et les autres, ils vont bien ? Je pense que ça doit faire un an que je suis sans nouvelle… ».

En réalité, la belle avait un bon milliard de questions à poser à son ancienne disciple, mais ce n’était ni le lieu ni l’instant, et elles feraient certainement mieux de se fixer un autre rendez-vous pour clarifier tout ça, maintenant qu’elles avaient renoué contact. Néanmoins, elle avait besoin d’être rassurée et, pour cela, peu importe quelle mine elles se payaient toutes les deux. Mis à part ces questionnements de première importance, d’autres sujets tracassaient notre incorrigible commère, pour instance : Abygael avait-elle fini par se trouver quelqu’un ou demeurait-elle vieille fille ? Étant donné qu’elle avait l’air de connaître Ethan, y avait-il des choses à savoir sur lui, à commencer par : quel âge avait-il finalement ? Abygael étant passé maître en traficotage d’objets, y avait-il un espoir pour qu’elle sauve ses Louboutin qui, autrement, étaient bons pour la casse ? Ou, de manière encore plus pragmatique, avait-elle une trousse de maquillage d’urgence à lui prêter, histoire de se refaire une beauté… ?
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Luia Luminos, Dim 19 Jan 2014, 12:04


La soirée continuait à battre son plein. N'ayant pas eu de réponse de la part de son campagnon, Luia n'avait pas intégré la bataille mais avait continué à balancer de la boue sur la Gryffondor, histoire de voir s'il finirait par répondre ou non. Luia ne savait même pas pourquoi elle l'avait abordé (enfin si pour ne pas être seule mais pourquoi lui?). Et elle était désormais en train de le draguer... Enfin, pour elle, ça s'apparentait à de la drague mais qu'en pensait-il,lui?

Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir car, voyant Luia balancer de la boue sur Dwayne, elle avait foncé vers eux et leur avait lancé une poignée de boue chacun dans la tête en chantonnant "Joyeux Noel, joyeux Noel". Mouais, elle avait dû un peu trop boire, elle. Luia tenta d'enlever la boue de son visage mais c'était si difficile qu'elle eut du mal et que le temps passa.

Au moment où elle allait répliquer, elle entendit quelqu'un dire:


-Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.

Luia reconnut la propriétaire du Chaudron Baveur qui disait que la Nouvelle année arrivait. Ah bon,déjà? Luia se releva et vit que des coupes de champagne s'élevait dans les airs et tapaient la tête des invités. D'ailleurs, les leurs arrivaient déjà, leur fonçant dessus. Luia en attrapa une. Pendant ce temps, Mme Alniott se mit en tête de lancer des "Récurvite" sur les gens les plus sales... D'un coup, tout le monde fut propre.

Luia entendit ensuite une décompte se lancer:


-10-9-8-7-6-5-4-3-2 ...

Luia observa les alentours: les autres invités commencaient à boire et à se souhaiter la "Bonne année!". Luia tendit son verre et dit à son compagnon du moment, de façon un peu basique:

-Bon bah bonne année.

Elle n'avait rien trouvé de mieux à lui dire. De toute façon, ils ne finiraient certainement pas ensemble du tout, ni ce soir ni un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Luke Belt, Dim 19 Jan 2014, 17:32


Réponse à Catherine

Apparemment, Kate devait aussi trouver ma question banale puisqu'elle mit beaucoup de temps à répondre. D'ailleurs elle ne répondit pas, ou alors je ne l'entendis pas. Peut-être qu'elle avait trop de projets, ou qu'elle n'en avait aucun et tentait d'en trouver, ce qui était d'ailleurs mon cas. Cependant, une autre personne prit la parole, d'une voix un peu bizarre, comme si elle faisait la pub d'un nouveau balai.

- Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.

Il était déjà minuit ? La soirée c'était passée drôlement vite, je n'avais même pas vu le temps passer. Il me semblait que j'avais invité ma petite amie il y a seulement quelques minutes. Une coupe de Champagne arriva alors devant moi et je me retrouvai avec deux verres d'alcool. Ne réfléchissant pas plus longtemps, je finis cul-sec le shooter. Le liquide me brûla la gorge et je sentis bientôt les effets de l'alcool arriver. Je me sentais tout léger, comme si je flottais sur un petit nuage. La Gryffondor me souhaita ensuite la bonne année et porta son verre à ses lèvres.

- Bonne année à toi aussi !

Je bus à mon tour une gorgée de Champagne, qui était d'ailleurs plutôt bon, et le souvenir d'une phrase que Kate m'avait dit remonta à mon esprit. "Joyeux Noël mon ange". J'aurais pu moi aussi lui dire quelque chose comme ça, les filles aimaient bien, souvent, mais la phrase me paraissait tellement niaise sortie de ma bouche que je ne le dit pas. Tandis que le décompte s'achevait, je sentis les douces lèvres de la jolie brune se poser sur les miennes. Je répondis à son baiser et posai mes mains sur ses hanches, pour l'attirer plus vers moi. Bien sûr, l'alcool n'aidant pas, j'aurais eu envie de bien plus, mais je ne savais pas si c'était réciproque, alors je restais soft. De toute façon, c'était déjà une super manière de débuter l'année.

- Des projets pour la nouvelle année? J'en ai plein! Dont une bonne centaine avec toi... Et toi?

La phrase de Kate me sorti de mes pensées mais me rassura quant à notre relation. Elle ne m'en voulait apparemment plus ! Me donner une seconde chance faisait peut-être parti des ses bonnes résolutions pour cette nouvelle année, mais je lui en était reconnaissant. Je remarquai ensuite qu'elle avait aux lèvres un sourire aguicheur que je ne lui avais jamais vu, ou du moins très rarement. À elle aussi, l'alcool était peut-être monté à la tête. Sinon, concernant sa question, je ne savais pas trop quoi répondre, je n'y avais jamais réfléchi. Je voulais déjà passer mes ASPICS à la fin de l'année, bien que je savais que je les aurais, vu mes notes. Sinon, j'avais aussi envie de découvrir exactement les circonstances de la mort de ma mère, vu que mon père n'avait rien voulu me dire.

- Et bien...Je dirais que j'ai moi aussi un tas de projet ! Murmurai-je avec un sourire charmeur avant d'embrasser Kate.
Revenir en haut Aller en bas
Zoey Higgs
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Réveillon à la campagne

Message par : Zoey Higgs, Lun 20 Jan 2014, 12:10


J'me battais tranquille avec la deuième pire garce qu'il m'ait été donné de rencontrer quand elle se jeta sur moi. Genre nos langues se liaient et tout et tout ! C'tait cooool ! P'is après, tout est allé très vite. Mais les seules choses dont j'me rappelais, c'étaient les différentes langues qui se mélangèrent à la mienne et les mains qui me touchaient. Je voyais vaguement des visages : Clio, Hugh, Antoni et Ethan. Que du beau monde pour passer une bonne soirée. Moi j'voulais m'amuser ce soir. Apparemment quelqu'un voulait aussi le faire avec moi car j'm'étais vite retrouvée en sous vêtements. Et autant vous dire qu'ils n'avaient rien à voir avec le thème de la soirée. Ils étaient même ultra sexy ! Un string noir en dentelle et un joli soutien-gorge balconnet en dentelle lui aussi. Une vraie bombe !

La soirée passait tellement vite qu'il était déjà presque minuit... Même que j'me retrouvait toute propre ! C'tait naze, Noah était nulle !


    " 10-9-8-7-6-5-4-3-2 ... "


    " 1 !!!!!!!!! "


Ayé, maintenant qu'on était dans une nouvelle année, je pouvais continuer sur ma lancé de l'année précédente : m'amuser toujours plus !

Je me roulais dans la boue afin d'être dégueulasse à nouveau et entraînait les deux personnes autour de moi dans ma chute (Hugh et Antoni). J'aurais bien fait notre affaire au milieu de tout le monde mais pas sûre qu'ils apprécient. Bon okay, nous étions tous saoul mais quand même. Du coup, j'me relevais et les entraînaient en dehors de la tante. Il faisait nuit, personne ne nous verrais..

Ils étaient encore habillés ! Mais qu'est-ce qu'ils foutaient ! Du coup, j'me jetais sur eux et déchirais leurs vêtements. Ils rentreraient en sous-vêtement ça irait.. Une fois presque nus, je les fis tomber tous les deux et commençait à les embrasser à tour de rôle. La nuit promettait d'être longue et très intéressante !


Dernière édition par Zoey Higgs le Lun 20 Jan 2014, 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Réveillon à la campagne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 14

 Réveillon à la campagne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.