AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 6 sur 15
Réveillon à la campagne
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
Zoey Higgs
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor

Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Zoey Higgs, le  Lun 20 Jan 2014 - 12:10

J'me battais tranquille avec la deuième pire garce qu'il m'ait été donné de rencontrer quand elle se jeta sur moi. Genre nos langues se liaient et tout et tout ! C'tait cooool ! P'is après, tout est allé très vite. Mais les seules choses dont j'me rappelais, c'étaient les différentes langues qui se mélangèrent à la mienne et les mains qui me touchaient. Je voyais vaguement des visages : Clio, Hugh, Antoni et Ethan. Que du beau monde pour passer une bonne soirée. Moi j'voulais m'amuser ce soir. Apparemment quelqu'un voulait aussi le faire avec moi car j'm'étais vite retrouvée en sous vêtements. Et autant vous dire qu'ils n'avaient rien à voir avec le thème de la soirée. Ils étaient même ultra sexy ! Un string noir en dentelle et un joli soutien-gorge balconnet en dentelle lui aussi. Une vraie bombe !

La soirée passait tellement vite qu'il était déjà presque minuit... Même que j'me retrouvait toute propre ! C'tait naze, Noah était nulle !


    " 10-9-8-7-6-5-4-3-2 ... "


    " 1 !!!!!!!!! "


Ayé, maintenant qu'on était dans une nouvelle année, je pouvais continuer sur ma lancé de l'année précédente : m'amuser toujours plus !

Je me roulais dans la boue afin d'être dégueulasse à nouveau et entraînait les deux personnes autour de moi dans ma chute (Hugh et Antoni). J'aurais bien fait notre affaire au milieu de tout le monde mais pas sûre qu'ils apprécient. Bon okay, nous étions tous saoul mais quand même. Du coup, j'me relevais et les entraînaient en dehors de la tante. Il faisait nuit, personne ne nous verrais..

Ils étaient encore habillés ! Mais qu'est-ce qu'ils foutaient ! Du coup, j'me jetais sur eux et déchirais leurs vêtements. Ils rentreraient en sous-vêtement ça irait.. Une fois presque nus, je les fis tomber tous les deux et commençait à les embrasser à tour de rôle. La nuit promettait d'être longue et très intéressante !


Dernière édition par Zoey Higgs le Lun 20 Jan 2014 - 18:28, édité 1 fois
Elenna Benson
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Elenna Benson, le  Lun 20 Jan 2014 - 15:28

( Réponse à Alexander )

Les rires fusaient dans tous les sens, presque aussi rapidement que les boules de boue qui passaient de long en large de la pseudo réception qui finalement s’était transformée en champ de bataille plus qu’en un bal de bourgeois coincés et bien élevés. Si de nouveaux arrivants pointaient le bout de leur nez, ils repartiraient certainement au triple galop, persuadés de s’être trompé d’adresse et jurant que le GPS des moldus n’étaient peut-être pas si inutile que cela. Les belles tenues n’étaient plus que lambeaux pour certains ou guenilles pour d’autres et les marques de la gadoue contrastaient horriblement avec les maquillages perfectionnés et les chignons bien coiffés des dames sans parler du gel qu’avaient osé mettre les messieurs. Non, la classe et l’élégance n’étaient plus de mise et toute bourgeoisie semblait s’être évanouie de ce monde en même temps que la propriétaire du Chaudron Baveur et ses serveurs avaient lancé les hostilités. La soirée promettait d’être toujours plus intéressante.

Plus les minutes passaient, plus le temps semblait défiler plus vite alors que la nouvelle approchait déjà à grands pas, mais il restait encore du temps, Elenna en était persuadée. Barbotant dans la boue, elle avait décidé d’abandonner Liam à son propre sort, le regardant se noyer sous les assauts de terre mouillée en ricanant. Avec rapidité, elle avait su éviter l’immense boule de gadoue qu’un sorcier avait dû ensorceler et qui avait heurté de plein fouet le petit phénix. La jeune femme courait un peu partout, balançant des projectiles sur les personnes qu’elle croisait même si elle ne les connaissait ni d’Adam, ni d’Eve. Il y avait un blond, un brune, une fille qui ressemblait à celles qui vendent leur corps, une autre à l’air choqué et certainement prête à pleurer, une…personne dont on ne savait plus trop si c’était un homme ou un monstre vu l’épaisseur de boue qui le recouvrait et un tas d’autres gens tout aussi bizarres les uns que les autres.

La louve aurait mieux fait de surveiller du regard son frère d’arme qu’elle avait attaqué quelques minutes auparavant car voilà que Liam venait de se planter devant elle, l’air déterminé bien qu’il ne ressemblait plus à grand-chose. Les mains pleines de bouse à base de terre, il les posa sans grâce sur le visage aux traits fins de la demoiselle, lui barrant la vue et lui faisant goûter ce mélange en même temps. Il dit quelque chose mais Elen ne comprit pas, trop occupée à recracher la boue qu’elle avait ingérée alors qu’elle allait lui parler, s’excusant et que lui, l’avait remaquillée pour la soirée avant de disparaître de nouveau. Cherchant son compagnon du regard, la belle se retourna et le vit foncer sur elle comme un prédateur vers sa proie. Les yeux ronds, elle ne bougeait plus, prête à se prendre de plein fouet la terrible vengeance quant à sa petite provocation de tout à l’heure mais il avait finalement fui alors que Noah le bombardait, rejouant le scénario des guerres moldus passées. Il prit une table qu’il renversa rapidement pour être à l’abri des projectiles les plus vicieux qui vinrent s’écraser sur le bois, faisant des bruits sourds qui résonnaient l’échec. La propriétaire d’Ollivander’s sortait de sa torpeur, riant en regardant le russe fuir jusqu’à ce qu’il se redresse de derrière sa cachette, de la boue dans les mains.

" Souquez les arquebuses ! Chargez les voiles ! Hissez les canons ! Amenez moi mon rhum matelot ! Nous allons envoyez ses corsaires d'eaux douces par le fond ! Foi de barbe blonde ! Canon chargé ! Feu à volonté ! "

" Vous vous souviendrez de ce jour comme celui où vous avez failli capturer le capitaine Elen Ben’ ! "

Sans plus attendre, Alexander bombarda Noah et Elenna, Liam en prenant quelques peu alors qu’il prenait la fuite derrière la louve. Les Phénix étaient dans de mauvais draps mais ils ne se laisseraient pas faire aussi facilement. La vendeuse de baguette plongea sous une table après avoir reçu quelques boules de boue en plus sur sa tenue qui n’était plus blanche du tout, la totalité de la couleur pure étant maintenant recouverte d’une crasse marron. De temps en temps, elle se redressait, imitant les suricates des savanes moldues. A un moment, la demoiselle remarqua les verres alignés qui se trouvaient que sa table. Ses yeux se mirent à briller alors qu’elle prenait un des premiers verres, le buvant cul sec avant de lancer un boule sur le blond russe. Un verre, une boule, un verre, une boule, un verre, une boule… L’envie de rire devenait de plus en plus importante alors que l’alcool lui montait à la tête. C’est ce moment-là que choisit Noah pour inviter la belle à danser. Durant quelques minutes, les deux jeunes femmes dansèrent un collé/serré au milieu du champ de bataille, des boules de gadoue volant autour d’eux comme des confettis. La fille à la coupe garçonne parla de danse, sans vêtement, mais Elenna n’était plus apte à comprendre et continuait à se trémousser contre la belle du Chaudron…

Les minutes passaient, filant comme si le temps s’était accéléré et que le changement d’année approchait à grands pas. Sans vraiment savoir où elle était et ce qu’il venait de se passer. Dans un éclair de lucidité, la jeune femme se rendit compte qu’elle avait perdu son compagnon. Elle se redressa, assise dans la boue encore une fois et s’épousseta juste pour faire bon effet avant de chercher du regard le beau blond qui lui servait de cavalier pour la soirée. C’est ce moment-là que choisit l’hôtesse pour annoncer que le changement d’année était le sujet qui devait occuper tous les esprits. Noah se leva sur son comptoir, demandant l’attention de tous ses hôtes qui l’écoutaient grâce à son amplification de voix. Vous vous doutez bien que si elle n’avait pas eu recourt à ce sortilège, il y aurait eu une absence d’attention totale. Les minutes restantes n’étaient plus nombreuses et les verres de champagne s’élevaient dans les airs pour venir rendre visite à chacun des invités. Elenna, trop joyeuse pour refuser, saisit sa coupe en regardant les invités qui retrouvaient leur propreté de début de soirée. D’ailleurs, un inconnu qui passait par là pointa la louve de sa baguette et la nettoya de la tête au pied, pour son plus grand plaisir, retrouvant sa beauté bourgeoise et abandonnant sa sauvagerie excitante. Le compte à rebours fut enfin lancé…

" 10-9-8-7... "

Prise de panique, la propriétaire d’Ollivander’s but cul sec son verre de champagne avant la fin du décompte se demandant si finalement, Alexander ne l’avait pas laissé seul ici, préférant fuir devant la folie qui lui était montée à la tête ce soir-là. Il l’avait rencontré perdu au milieu de la jungle glaciale de Russie, au bord de la congélation, il valait mieux espérer qu’il ne s’attende pas à avoir rencontré une personne saine d’esprit. Toujours pieds nus car elle avait oublié où étaient ses chaussures, la jeune femme fit de petits bonds pour apercevoir le beau blond parmi la foule jusqu’à ce qu’elle remarque enfin sa chevelure d’or. Il ne restait que quelques secondes et elle s’élança, riant aux éclats à travers les gens, jouant des coudes et en bousculant d’autres qui ronchonnaient face à cette folle furieuse. 1…0… BONNE ANNÉE… Les cris fusèrent dans tous les sens, les invités se jetaient au cou l’un de l’autre, s’enlaçant dans une amitié certaine ou même plus pour certain. C’est ce moment que choisit Elenna pour bondir sur Alex, s’accrochant à son cou en lui criant.

" BANAYNEEEEEEEEEEEEEEY ! "

Sans attendre de réponse, les bras autour de son cou et les jambes enroulées autour de sa taille, la belle embrassa à pleine bouche celui qu’elle considérait maintenant comme son petit-ami, oubliant toute élégance son baiser étant plus passionnel que tendre. Le goût de l’alcool mêlait à celui de leurs lèvres informait la jeune femme que son russe avait lui aussi bu mais il tiendrait certainement mieux l’alcool qu’elle. Après tout, ils buvaient beaucoup en Russie non ? Ils n’avaient pas la réputation d’être de vrais trous ? La vodka réchauffait les corps et les esprits, Alexander avait dû en faire les frais. Après quelques secondes, Elen se détacha du blond pour respirer et pour son plus grand regret. Toujours accrochée tel un koala sur son arbre, le petit bout de femme fit un sourire éblouissant, le nez un peu rouge et la tête qui lui tournait un peu trop.

" Dis minou… C’est quoi tes bonnes résolutions ? "

Autour d’eux, les hurlements de joie et les cris des gens touchés par l’alcool ne semblaient plus s’arrêter alors que tout le monde s’enlaçait, s’embrassait et se tripotait dans des coins de la tente.
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Lun 20 Jan 2014 - 20:58

{ Réponse à Abygael et Ethan }

Je m'étais finalement décidée à essuyer mes larmes de crocodiles et à rentrer de nouveau histoire d'aller chercher une énième coupe de champagne. Je m'approchais du bar et fus triste de ne voir aucun verres... Je m'approchai encore plus, posai les mains sur le comptoir et passais lentement la tête par dessus, histoire de voir s'il n'y avais pas quelques bouteilles cachées par-ci par-là... Rien, hélas. Je me retournai pour faire face aux danseurs déchaînés et -bien sûr-, aucun d’entre eux n'étaient seuls. J'avais les bras croisés et regardai un peu dans le vide, mais j'étais tout de même consciente que je devais probablement faire une tête d'ahuri - ou de décédé débile... au choix.

Soudain, je sentis un contact chaud contre mes mains et je tournai la tête presque immédiatement. Une jeune fille venait de me prendre les mains, elle avait l'air vraiment joyeuse et son sourire chaleureux et plein de bonté me donna la pêche d'un seul coup. Elle me tira vers la piste pour que nous puissions plus facilement danser.

- Souris, ne commence pas une nouvelle année avec de la tristesse! me dit-elle en essayant de paraître naturelle, alors que l'alcool avait déjà bien agit sur elle. Le bonheuuuur est à la portée de tous, même les moches même les rouuusses! ajouta-t-elle en criant. Elle me faisait rire et, à mon avis, plus fort que ce je pouvais imaginer car certaines personnes se retournèrent brièvement, et reprirent aussitôt leurs occupations. Je tentai, tant bien que mal, de danser en étant pas trop ridicule mais j'étais presque certaine que ma tentative était vaine. Tant pis, me dis-je, de toute façon je suis en train de danser avec une inconnue - ma foi, trooop gentille - et qui me semblait vraiment joyeuse !
- Profite à fond des derniers moments de l'année! conclue-t-elle dans la même dynamique qu'avant. Ce à quoi je lui répondis :
- Merci, toi aussi mon chou!

.... "Mon chou" ? Bien sûr, pas de soucis, non, tu l'as connais parfaitement et tu peux te permettre de- MAIS T'ES C*N OU QUOI ??! pensais-je en mon fort intérieur. Pour autant, ce fort intérieur se fut incroyablement discret - je sais, j'ai toujours été paradoxale-, et je continuais à danser avec un petit sourire niais aux lèvres, comme si de rien n'étais.

- Bon, dis-je tout d'un coup et à personne en particulier, c'est pas que j'ai soif moi; mais j'ai soif ! conclus-je en me dirigeant de nouveau vers le comptoir qui était officiellement devenu mon meilleur ami de la soirée.
- Amalia. Comment vas-tu depuis le temps ? dit une voix sur ma droite.

Je pivotai légèrement et aperçu Ethan, très élégant dans son costume et qui m'adressait un magnifique sourire, tout en me tendant une coupe pleine de champagne. Je la saisis avec joie et en profitai pour lui rendre son sourire. J'étais contente qu'il soit venu me voir car, de mon côté, je n'aurai surement pas osé le faire.

- Ethan, je suis contente de te voir ! Eh bien... Je vais bien, le champagne remonte vraiment le moral. Et puis, j'ai dansé avec une fille dont je ne connais même pas son prénom mais elle m'a redonné la pêche. Et toi, comment tu te sens ?
Ethan Wood
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Ethan Wood, le  Lun 20 Jan 2014 - 22:28

{ Pour Amalia }


Un sourire aux lèvres, la brune que venait d'aborder le Wood se retourna, l'air ravi de voir Ethan. Tripotant son verre, le Wood lui adressa un regard franc avant d'entendre la réponse de la brune. Il l'observa longuement, elle semblait avoir coupé ses cheveux qui désormais lui arrivaient à la hauteur des épaules. Ses lèvres pulpeuses avaient été accompagnées d'une pointe de gloss qui les mettaient en valeur. Sa robe était sublime, le seul fait d'imaginer que son compagnon ait pu lui fausser compagnie outrait le jeune homme. Le sorcier se retint de demander à Amalia qui aurait dû lui tenir compagnie, en tout cas, il n'avait vraiment rien pour être fier de lui ! Poser un lapin à une demoiselle et la laisser seule pour fêter la nouvelle année ? Très peu pour lui. Le jeune homme se servit un verre de champagne et trinqua avec la brune.

« Bonne année Amalia et puissent tous tes voeux se réaliser ! dit-il accompagné de son inséparable sourire d'ange.
— Ethan, je suis contente de te voir ! Eh bien... Je vais bien, le champagne remonte vraiment le moral. Et puis, j'ai dansé avec une fille dont je ne connais même pas son prénom mais elle m'a redonné la pêche. Et toi, comment tu te sens ?
— Disons que mis à part l'alcool qui me brûle la gorge et la boue que j'ai reçu un peu partout, je me porte assez bien ! Et dis-moi, que deviens-tu ? Mis à part les cours et les couloirs où je te croise quelques fois je n'ai presque jamais la chance de discuter avec toi. »


Puis, le brun avala une gorgée de champagne pour hydrater sa gorge asséchée. Il humecta ses lèvres du délicieux breuvage qui se trouvait dans son verre et avala doucement, privilégiant chaque goutte de cette boisson dont les Moldus ont le secret. Heureusement qu'il rentrait tous les week-end dans son village semi-sorcier, où il retrouvait toutes les belles inventions que les Moldus avaient fait durant des siècles alors que les sorciers n'avançaient pas. Il fallait quand même avouer que pour un bon nombre de choses, les Moldus avaient une bonne longueur d'avance sur les sorciers.

Revenant à leur conversation initiale, Ethan sourit à Amalia attendant impatiemment une réponse de la brune. Il avait hâte d'apprendre ce qu'elle était devenue, ce qu'elle voulait faire plus tard, si elle avait des ambitions pour l'avenir, si la flèche de Cupidon avait transpercé son coeur. Toutes ces questions restaient sans réponse et le Wood était bien décidé à les obtenir ce soir-là. Ce serait peut-être une des seules fois où il avait une conversation avec la brune avant longtemps. Il sentait que l'année qui venait à peine de s'entamer serait pleine de surprise et riche en rebondissements. Maintenant, il restait seulement à savoir si ces prochaines expériences seraient heureuses ou bien plongeraient Ethan dans un désespoir sans fin.
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Alexander Scott, le  Lun 20 Jan 2014 - 22:57

" Vous vous souviendrez de ce jour comme celui où vous avez failli capturer le capitaine Elen Ben' ! "

Alexander éclata de rire en entendant les paroles de son aventurière des neiges. La fête s'était transformée en une véritable bataille navale ! A bâbord le capitaine Noah avait déployé ses innombrables canons et bombardait l'embarcation du Russe. A tribord le capitaine Elen Ben' aussi appelé le capitaine belle Elen' s'apprêtait lui aussi à ouvrir un feu nourri afin de l'envoyer par le fond ! Sacrebleu ! La situation était particulièrement périlleuse ! Le vent ne soufflait pas en sa faveur et il allait devoir habilement manœuvré s'il voulait sauver son vaisseau ! Le corsaire Russe pesta intérieurement, il savait bien que s'aventurer sur ses eaux était particulièrement périlleux cependant, on lui avait promis des litres d'alcool s'il parvenait à destination ! Il n'allait pas laisser ses marins de pacotille se mettre en travers de sa route. Il disposait encore d'une bonne réserve de boulet, bien assez pour envoyer ses deux assaillants par le fond ! Il ne serait pas dit que Sir Alexander Scott s'était laissé bouté par deux moussaillons. L'homme se risqua à un regard par-dessus sa barricade et ne manqua pas de se prendre une boule de boue en plein sur le front. Il était touché ! Le marin lança un grand cri d'agonie, sa dernière heure était-elle arrivée ? Ainsi se terminait la grande épopée du plus grand pirate des mers du nord ? Il n'en était pas question ! Ce n'était pas un vulgaire boulet de canon au milieu du front qui allait l'envoyer par le fond ! Le capitaine prépara sa contre attaque formant toujours plus de boules de boue à l'abri derrière sa barricade de bois qui était désormais entièrement recouverte de boue car le feu ennemi était de plus en plus nourri à mesure que les secondes passaient. Le corsaire craignait d'ailleurs que son navire ne tienne plus longtemps.

-Marinnnn d'eau douce! Moule à Gaufres! Par mes mille... Mes milles.

Un marin d'eau douce ? Un moule à gaufre ? Il reconnaissait bien là le pauvre vocabulaire du capitaine Noah ! Ce pirate était connu pour être particulièrement roublard et avoir un vocabulaire particulièrement vulgaire même parmi les siens ! Sans parler qu'elle écumait les tavernes comme personne ! C'était à croire qu'elle ne cherchait pas les trésors, mais plutôt les tonneaux... Ce qui n'était pas si insensé que ça lorsqu'on réfléchissait. Mais elle n'aurait jamais dû traiter le corsaire Scott de moule à gaufre, car ce dernier voyant rouge lui envoya une boule de boue particulièrement bien sentie qu'elle se ramassa en plein milieu de la figure l'envoyant par le fond et l'empêchant par la même occasion de terminer ses inepties sans queue ni tête. Le capitaine ne manqua pas de ponctuer ce tir par un hurlement victorieux. Désormais plus qu'à s'occuper du capitaine belle Elen' et la victoire serait sienne ! Il n'aurait alors plus qu'à se diriger au port le plus proche pour oublier sa victoire dans l'alcool ! Malheureusement son adversaire s'était vraisemblablement réfugié sous son pont et était inatteignable pour le moment. Comme pour le provoquer elle pointait le bout de son nez par moment ce qui avait l'effet escompter car Sir Scott redoublait d'efforts pour la toucher envoyant toujours plus de boules pour la toucher... En vain. Il pouvait cependant se consoler en se disant qu'il avait touché les autres marins d'eaux douces qui naviguaient autour de cette gigantesque bataille navale.

Finalement après plusieurs minutes de feu nourri le capitaine Scott n'eut plus de munitions autour de lui tant il avait ratissé le sol et dut se résoudre à abandonner la bataille. D'ailleurs, son adversaire qui n'avait pas ouvert le feu avait lui aussi décidé de mettre les voiles en conséquence de quoi il pouvait bien se considérer comme vainqueur de cette bataille ! Un adversaire était en déroute et l'autre avait lamentablement coulé vaincu par son implacable supériorité balistique. Il était désormais temps pour le capitaine et ses hommes... Alex' jeta un coup d'œil autour de lui. Il était désormais temps pour le capitaine tout seul d'aller abreuver sa soif, car son gosier commençait à se dessécher après tant d'aventures ! Le sorcier Russe jeta un coup d'œil de précaution par dessus sa barricade afin de s'assurer que la voie était libre puis il sauta agilement par dessus la table et manqua de manger le sol en se réceptionnant sur une bouse peu fraîche, il ne parvint à garder son équilibre qu'au prix de grands efforts. D'une démarche digne, il prit ensuite la direction de la table où les cocktails l'attendaient les bras ouverts. Ces cocktails, il en connaissait pas mal ! Il en avait bu une bonne quantité et en avait confectionné autant lorsqu'il était au service du capitaine Noah dans le vaisseau nommé "Chaudron Baveur". Le Russe ne tarda pas à s'emparer d'un mojito magique, ce dernier n'eut pas le temps de changer de couleur qu'il était déjà vide, un bon capitaine se devait de boire au moins un verre de rhum. Et un bon Russe... Alexander se saisit d'un verre de bloody baron et l'ingurgita lui aussi cul sec, grave erreur ! Il avait oublié combien ce cocktail décapait la gorge ! Que mettait-on dedans déjà ? Des épices corsées et de la vodka ! Ce n'était pas la vodka qui dérangeait le jeune homme, mais plutôt ces foutus épices qui mettaient le feu à la gorge. Le sorcier redécouvrait son système digestif et il pouvait précisément dire où se situait le débat de sa gorge, la fin de sa gorge, son estomac, c'était assez spécial comme sensation, désagréable mais ô combien amusant et instructif ! Finalement, le jeune homme décida de rester sur du plus conventionnel et attrapa une bouteille de vodka qui traînait par là et devait sans doute servir à faire les cocktails. Il décida de se reposer quelques minutes s'asseyant sur une table seul à seul avec sa bouteille qui ne tarda pas à être vide... Ou bien était-ce à moitié pleine ?


-Tin tin tin. Votre attention s'il vous plait. Dans cinq minutes, nous changeons d'année, alors... Alors voilà le champagne.

Le sorcier Russe manqua de cracher sa boisson, il était déjà cette heure là ? La soirée passait à une vitesse affolante ! Mais où avait donc bien pu passer son aventurière des neiges ? Alexander sauta de sa table, ses pieds menacèrent de ne pas le porter pendant quelques secondes, sa tête tournait et ses appuies étaient peu sûr cependant il parvint à garder l'équilibre et se dirigea vers Noah en espérant qu'Elenna allait faire de même. Au passage son ancienne patronne le gratifia d'un sortilège recurvite qui eut au moins le mérite de nettoyer sa tenue de fond en comble et de considérablement l'alléger ! Sa bouteille à la main le sorcier déambula menant ses recherches sans trop de méthode. 3...2...1... Et Mer** ! Pour le coup il avait fait une sacrée boulette ! Il était même pas avec Elenna pour cette foutue fichue année ! Bah du coup elle serait bien pourrie !

" BANAYNEEEEEEEEEEEEEEY ! "

D'abord le son qui réchauffa le cœur du Russe puis le choc qui manqua de l'envoyer s'écraser par terre mais quelle importance ? Elle était là ! Elle était là accrochée à son cou comme un koala ! Et elle ne manqua pas de l'embrasser avec toute la fougue qu'elle pouvait y mettre, un baiser d'ailleurs qu'il ne se priva pas de lui rendre dans de formidables effluves d'alcools. Au moins, il n'était pas le seul à avoir bu... Il pouvait reconnaître le whisky... La vodka... Alex' titubait tant son aventurière l'embrassait avec fougue et le couple menaçait de tomber d'une minute à l'autre. S'il avait su, il aurait un peu moins bu ! D'ailleurs les deux avaient une allure plutôt étrange puisque entraînés par les titubements du sorcier Russe on avait presque l'impression qu'ils dansaient un slow. Finalement, Elenna relâcha son étreinte ce qui permit à son partenaire de rétablir un peu leur équilibre et surtout de reprendre son souffle, car il ne s'était vraiment pas préparé à la voir débouler comme ça ! Il avait presque l'impression de s'être pris un cognard ! Mais c'était sans doute à cause de l'alcool ingurgité, d'ailleurs, il avait encore sa bouteille à moitié vide à la main, malgré le choc, il ne l'avait pas lâchée !

" Dis minou... C'est quoi tes bonnes résolutions ? "

Ses bonnes résolutions ? Il n'y avait pas vraiment réfléchi avant de venir en vérité mais il pouvait en sortir tout un paquet plus ou moins réalisables. Passer le plus de temps possible avec Elenna, devenir auror, retaper la cabane de la Taïga, devenir ministre de la magie, être un oncle responsable, acheter Poudlard, faire un élevage de phoenix, s'acheter une moto volante ! Non en effet certain n'était pas vraiment réalisables alors autant s'en tenir à ce qu'il pouvait réellement faire. Rester avec Elenna et devenir auror semblait être les plausibles puisque à l'évidence il ne serait jamais responsables. Alexander serra un peu plus son aventurière des neiges contre lui, il n'avait plus conscience des gens autour d'eux qui n'étaient pour lui plus d'un vague brouhaha.

-Mes bonnes résolutions ou toutes mes résolutions ? Alex' sourit. Alors... D'abord d'passer le plus de temps possible avec toi et n'plus jamais t'perdre d'vue, il m'a fallut trop d'temps pour te trouver. Après devenir auror ! Le jeune homme s'arrêta un instant comme pour réfléchir. Mais là tout d'suite ma bonne résolution c'est d'finir ma bouteille. Et à ces mots il porta la bouteille à ses lèvres et but une interminable gorgée avant de regarder Elenna les yeux brillants. Et toi, c'quoi tes bonnes résolutions ma dulcinée ? Alex' tendit sa bouteille à Elenna.

Finalement l'année serait loin d'être aussi pourrie que prévu ! Une année passée aux côtés d'Elenna ne pouvait-être que merveilleuse ! En tout cas elle était pleine de promesses.
Elenna Benson
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Elenna Benson, le  Jeu 23 Jan 2014 - 15:30

( Réponse à Alexander )

Elenna venait de se perdre dans le beau regard bleu de son russe préféré…même si elle n’en connaissait qu’un. C’était le nouvel an, tout était permis et heureusement d’ailleurs. Elle n’était pas certaine que sans les litres d’alcool qu’elle avait bu la demoiselle aurait sauté ainsi sur son compagnon de soirée et qui le serait peut-être plus après celle-ci. Oui non, c’était beaucoup trop compliqué pour l’esprit embrumé de la belle. Elle était là, il était là et…bon dieu ce qu’il était beau. Resserrant l’étreinte de ses jambes autour de sa taille et celle de ses bras autour de sa nuque, elle était comme hypnotisé par le bel homme qui semblait dans le même état qu’elle, aussi joyeux et à la même haleine alcoolisée. Il était vrai que dans ses yeux bleus, on aurait pu jurer y voir l’océan ou même le ciel lors d’une journée d’été. Malheureusement, on n’était pas en été et la seule chose qu’Elen voyait c’était du bleu, du beau bleu certes, mais du bleu et son bleu des yeux était quand même drôlement sexy…

Lorsque la propriétaire de la boutique de baguettes magiques s’était jetée dans les bras de son amant, le monde s’était mis à tanguer un peu plus qu’il le faisait déjà. Si elle n’avait pas été trop préoccupée à admirer son apollon, elle aurait certainement râlé, criant au monde de bien vouloir calmer ses ardeurs et de reprendre sa rotation habituelle. Après tout, on n’était pas chez mémé, ce n’était pas parce que les habitants buvaient que la planète devait faire des siennes elle aussi. Oui, dans l’esprit de la louve, ce n’était pas sa tête qui tournait mais bien ce qui l’entourait. La musique était repartie de plus belle et les gens commençaient de nouveau à boire. Elenna y songea l’espace de quelques instants mais elle secoua doucement la tête. Mauvaise idée, très mauvaise idée. Elle allait finir par se faire pipi dessus à force de boire comme un trou. Derrière eux, les discussions repartaient alors que  tout le monde s’était arrêté de se sauter dessus comme des dératés pour se crier « BONNE ANNÉE ». De toute façon, la plupart des personnes présentes auraient oublié à qui ils l’avaient souhaité et recommenceraient demain. Après tout, on avait plusieurs jours de répit pour ne pas oublier de se fêter le début d’une douce et heureuse année, ou pas d’ailleurs.

Reportant son attention sur Alexander, la brune laissa échapper un soupire beaucoup trop exagéré. Certes, elle ne voyait pas très nette mais ne doutait pas de la beauté de son mec. Abats la politesse et vive la boisson. Au trou les bourgeois, j’veux mon cheum !... Ha non keum. En effet, c’était un peu la troisième guerre mondiale dans la tête de la jeune femme qui oubliait toute logique et toute règle de la langue française. Mais bon dieu ce qu’elle était heureuse. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle ne pensait plus qu’à lui et voilà qu’Alexander s’était pointé ici-même. Pour elle ? Certainement pas, mais une fois de plus, le destin avait bien fait les choses. D’ailleurs, n’avait-il pas oublié ses interrogations sur la nature lupine de la belle ? Il ne semblait pas réellement s’en préoccuper et elle non plus d’ailleurs, oubliant tout alors qu’il lui souriait.

" Mes bonnes résolutions ou toutes mes résolutions ? Alors... D'abord d'passer le plus de temps possible avec toi et n'plus jamais t'perdre d'vue, il m'a fallut trop d'temps pour te trouver. Après devenir auror ! Mais là tout d'suite ma bonne résolution c'est d'finir ma bouteille. Et toi, c'quoi tes bonnes résolutions ma dulcinée ? "

Alex avait bu une grande gorgée de sa bouteille d’alcool avant de la tendre à la demoiselle qui était toujours accrochée à lui, ne souhaitant pas poser ses pieds de nouveaux au sol. Elle saisit donc la boisson d’une main, la reniflant comme pour voir si elle n’était pas empoissonnée mais de toute façon, elle n’était plus apte à l’identifier à l’odeur ou même au goût. Alors elle but une gorgée à son tour sans vraiment savoir ce que c’était. On aurait pu l’empoisonner qu’elle aurait foncé droit dans le piège. Cela faisait fort longtemps qu’Elenna n’avait pas fini dans un état pareil. A vrai dire, elle ne sortait plus avant ce soir alors cela ne pouvait pas l’aider énormément. Demain matin, le contre coup ferait certainement quelques maux de tête. Surtout, il ne fallait pas oublier de boire de l’eau avant de se coucher… Mais non, elle oublierait car là, elle ne pensait plus à rien. Quoique…

Redonnant sa bouteille à son grand blond, le petit bout de femme se mordilla un peu la lèvre, ayant beaucoup trop chaud d’un coup. Heureusement qu’il lui restait un élan de lucidité car dans le cas contraire, elle aurait retiré sa robe histoire de ne pas mourir de chaud. Beaucoup auraient mis cela sur le coup de l’alcool mais ce n’était pas tout à fait ce qui faisait bouillir la jeune femme. Ses joues rosirent légèrement alors qu’elle embrassait de nouveau Alexander, s’agrippant à sa chemise comme si sa vie en dépendait ou plutôt comme si l’enlever la sauverait. Ses mains tenaient son col, l’embrassant dans le cou et ensuite sur ses lèvres alors que le russe lui rendait son baiser avec autant d’ardeur. Mais il y avait du monde, beaucoup trop de monde. Penser aux bonnes résolutions, les bonnes résolutions Elenna, quelles bonnes résolutions ? Se faisant violence, la louve se détacha du beau gars en chemise, descendant et se reculant un peu, l’air un peu gêné et les joues rouges non pas de honte mais sous la chaleur. Elle se dandina un peu devant l’air surpris du blond. Décidemment, il allait vraiment falloir qu’elle se contrôle lorsqu’elle buvait. Qui aurait cru que l’alcool serait un plus grand ennemi que la bête qui sommeillait en elle ? Elle au moins, elle avait réussi à la contrôler ! S’approchant de nouveau d’Alexander, la brune lui rajusta son col qui était marqué par les marques de son rouge à lèvres. Elle remua son nez comme à son habitude et répondit enfin à sa question.

" J’aime l’idée du temps passé ensemble, je prends ! Auror ? Wahou… Un homme de justice rien que pour moi ! MOI ! Je veux un chien… Ha oui non. J’en ai déjà un c’est vrai. Je veux un chat alors… Elle lui lança un regard plein de sous-entendus avant de continuer. Arrêter de boire, même si ça m’arrive pas souvent. Arrêter de … J’en sais rien. J’veux juste que tout aille bien chez Olli, chez Eden, c’est mon chien, chez moi et… D’ailleurs tu veux venir chez moi ? J’en ai marre d’être ici, viens ! "

Sans plus attendre, la belle prit la main de son amant, l’entraînant parmi la foule, esquivant les couples qui dansaient et ceux qui se courraient après. Ce fut un véritable parcours du combattant pour réussir à regagner la chaise où Alex avait laissé sa veste et Elenna ses chaussures et son petit sac à main de la même couleur que sa tenue. Prenant sa paire de talons dans une main et son sac dans l’autre, la demoiselle se retourna vers le chapiteau, cherchant Noah du regard. Elle était certainement quelque part en train de boire ou de tripoter une jolie fille. Lorsque qu’elle la vie, la propriétaire de la boutique de baguettes magiques lui fit un petit signe de la main, pas certaine qu’elle l’avait vu. Mais au moins, elle avait signalé leur départ. Elles auraient l’occasion de se parler et de se remercier pour la soirée plus tard, à l’Ordre ou au Chaudron Baveur sans aucun doute. Alexander avait certainement mis sa veste et la brune ne prit pas la peine de vérifier, sortant de la salle de bal de fortune, toujours pieds nus. Sans attendre son compagnon, Elen s’élança vers la route de campagne qui se trouvait à une centaine de mètre. Une fois au bord, elle sortit sa baguette magique de son sac et fit un signe.

Elle se retourna vers Alexander, les yeux pleins d’excitation alors qu’elle se mettait à sautiller sur place comme une petite fille découvrant ses cadeaux de Noël, cadeaux qu’elle n’avait jamais eu. Trois… Deux… Un… PIOUF ! Un bus venait d’apparaître sur le route, ce genre de bus violet à double impériale que l’on ne croise nulle part, sauf dans les livres. Le légendaire Magicobus se tenait là devant eux. Elenna ne l’avait jamais pris car elle n’avait tout simplement jamais eu l’occasion de le faire mais il y avait un début à tout. La porte du bus magique s’ouvrit dans un grincement alors qu’une voix éraillée s’en échappait.

" En voiture Simone ! "

" Hiiiiiii ! C’est la première fois que je prends le Magicobus, ça va être géniaaaaal ! "

Attrapant la main du russe, le petit bout de femme bondit le bus, suivi de près par son amant…
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Alexander Scott, le  Jeu 23 Jan 2014 - 22:43

Alex' observa son aventurière des neiges s'enfiler sa bouteille de vodka, vu son état ce n'était pas forcement une bonne idée de continuer à boire d'alcool mais le sorcier Russe était bien placé pour savoir que la gueule de bois ne venait que le lendemain matin. Le jeune Scott grimaça à cette pensée, il ne serait pas épargné lui non plus, il n'avait pas bu depuis une longue période ! A vrai dire cela faisait presque six mois qu'il n'avait pas réellement bu, oh bien sûr il avait bu un ou deux verres à l'occasion mais rien d'exceptionnel. C'était absolument détestable comme sensation, mais il était prêt à avoir la gueule de bois jusqu'à la fin de sa pauvre existence s'il la passait au côté d'Elenna. Une pensée typique d'un alcoolique qu'il regretterait sans doute en geignant le lendemain matin, mais il préférait pour l'instant ne pas y penser, profiter de l'instant présent. Sa belle aventurière était toujours solidement accrochée autour de lui et ses membres criaient, hurlaient leur fatigue, mais à vrai dire, il préférait ne pas y faire attention, tant qu'ils ne se retrouvaient pas allonger dans la boue à ramper comme deux larves alors c'était que son corps pouvait encore tenir malgré ce foutu alcool ! Sa belle lui tendit à son tour la bouteille d'alcool qui n'était toujours pas terminée ! Soit elle n'aimait pas la vodka... Soit elle était vraiment éméchée et n'était pas en mesure de continuer à boire sous peine de perdre toute dignité. Le jeune Scott sourit à cette idée, il ferait bien de faire pareil parce qu'il n'était vraiment pas beau à voir lorsque l'alcool lui faisait perdre sa dignité, son sourire se transforma en grimace, non vraiment pas beau à voir d'ailleurs le sol du chaudron baveur pouvait en témoigner !

Elenna s'empressa de couper les pensées du jeune russe en manquant de lui arracher sa chemise et en se lançant dans une séance de baisers ardents auquel le Scott, dont la timidité avait été chassée par l'amour et l'alcool, ne tarda pas à répondre. Aucune partie du haut du corps du jeune homme ne fut épargnée ! Mais il ne se laissa pas vaincre si facilement et en profita pour embrasser sa belle sorcière anglaise partout où une ouverture se présentait. Leur étreinte était quelque peu enflammée d'ailleurs l'ancien Serdaigle n'avait jamais eu aussi chaud ! S'il avait vu cette scène en début de soirée il aurait sans doute détourner les yeux gênés mais cette nouvelle année semblait l'avoir transformé pour le meilleurs et pour le pire ! Le jeune homme manqua de perdre son équilibre plusieurs fois au cours de cette longue étreinte, mais il parvint toujours à garder son équilibre et lorsqu'ils terminèrent leur petit jeu, il put enfin reprendre sa respiration. Il avait si chaud ! Lui qui était habitué au froid polaire avait une seule envie, enlever sa chemise, mais l'étreinte de son aventurière des neiges l'en empêchait. On était en janvier et la température n'excédait pas les cinq degrés et pourtant... Pourtant, il n'avait jamais eu aussi chaud de toute son existence, mais était-ce réellement étonnant ? L'alcool et Elenna avaient incontestablement le don pour faire monter le mercure ! L'aventurière des neiges réussissait d'ailleurs mieux que la vodka !

La sorcière anglaise se détacha finalement du russe et ce dernier ne put s'empêcher d'être soulagé même si son cœur lui criait de déception. Fini le numéro d'équilibriste ! Il pouvait tenir debout comme un grand garçon ! Ses jambes et sa colonne vertébrale avaient arrêté de gémir ce dont il se félicita en silence tandis qu'il dévorait sa dulcinée des yeux. Il l'aimait ! Peu importe la quantité d'alcool qu'il avait ingéré. Peu importe la quantité d'alcool qu'elle avait ingurgité. Même si elle avait le visage bien plus creusé qu'en début de soirée. Il l'aimait. Comment aurait-il pu en être autrement d'ailleurs ? Elle resplendissait au milieu de ce chapiteau de bouseux ! Il leur aurait bien dit d'aller se faire voir et de se prosterner devant elle, mais elle semblait vouloir lui dire quelque chose tandis qu'elle se dandinait d'un pied sur l'autre alors il préféra attendre, il aurait bien le temps de dire à ses aristocrates sa façon de penser après.


" J'aime l'idée du temps passé ensemble, je prends ! Auror ? Wahou... Un homme de justice rien que pour moi ! MOI ! Je veux un chien... Ha oui non. J'en ai déjà un c'est vrai. Je veux un chat alors... Arrêter de boire, même si ça m'arrive pas souvent. Arrêter de ... J'en sais rien. J'veux juste que tout aille bien chez Olli, chez Eden, c'est mon chien, chez moi et... D'ailleurs, tu veux venir chez moi ? J'en ai marre d'être ici, viens ! "

C'était décousu, incohérent mais puisque ça tombait dans l'oreille d'un mec alcoolisé ça devenait le discours le plus intelligible et clair du monde. Alex' adressa un immense sourire à sa belle, il n'avait pas compris grand chose, mais il avait tout de même saisit une histoire de chien, de chat et de chez moi. Et puis de toute façon même s'il n'avait rien compris cela n'aurait rien changé, car la brune l'emmena à travers toute la salle de bal en trottinant. Le sorcier Russe manqua de tomber à plusieurs reprises, le terrain n'était pas vraiment idéal pour courir un marathon et l'alcool n'améliorait pas réellement sa course. L'animagus avait l'impression que tout tournait autour de lui, le sol défilait à une vitesse folle et s'il avait trébuché il ne s'en serait sans doute même pas rendu compte ! Y'avait pas à dire, il avait perdu au niveau de la résistance à l'alcool, c'était bon signe, mais c'était tout de même sacrement chiant dans ce genre de situation. Le Scott lâcha un juron bien senti dans sa course, dire qu'à l'époque il avait réussi un foutu transplanage d'escorte alors qu'il avait bu bien plus que cela ! Aujourd'hui, il n'aurait pas été capable de soulever une plume ou de transformer une souris en verre à pied ! L'alcool, c'était une affaire de professionnel et lui, il était un professionnel... Mais un professionnel à la retraite. Finalement, Elenna s'arrêta devant la chaise où ils avaient laissé leurs affaires et Alex' bénit le ciel pour cette pause, enfin, il allait pauser ses fesses sur une chaise, il en rêvait depuis l'année dernière ! Enfin depuis vingt bonnes minutes. Il pouvait bien comprendre la joie d'un aventurier lorsqu'il trouvait une oasis ou bien la joie d'un naufragé à la vue d'un bateau ou bien la joie d'un Américain à la vue d'un mac do... Lui sa joie, c'était cette foutue et bienvenue chaise ! Joie de courte durée s'il en est, car l'aventurière des neiges courrait déjà à travers champs.

Alex' jura haut et fort attrapant sa veste et courant à la suite de sa belle qui finalement tenait rudement bien sur ses pieds nus ! Le jeune Scott avait l'impression d'être un p'tit vieux qui avait oublié son déambulateur en sortant de sa chambre d'hôpital. Cette traversée de champ, c'était un véritable calvaire ! Il aurait peut-être dû la laisser geler dans la Taïga, en glaçon, elle l'aurait moins fait souffrir... Mais elle l'aurait moins réchauffé aussi. Il pouvait bien apercevoir sa silhouette qui sautillait au bord de la route et il ne tarda pas à la rejoindre non sans avoir juré une bonne dizaine de fois. Le Russe n'eut pas le temps de prononcer un mot, premièrement parce qu'il était à bout de souffle et deuxièmement parce qu'un immense bus à trois étages arriva à une vitesse folle dans leur direction et s'arrêta pile devant eux ! Une voix rocailleuse retentit.


" En voiture Simone ! "

" Hiiiiiii ! C'est la première fois que je prends le Magicobus, ça va être géniaaaaal ! "

Alexander fut happé à l'intérieur du magicobus et les portes se refermèrent sur lui sellant son destin.

- Ouais... Génial !

En vérité le jeune Scott était loin d'être enjoué à l'idée de voyager dans ce truc. Sérieusement ! Une tête parlante et desséchée accrochée en guide se co-pilote... Un chauffeur tout droit sorti d'un hôpital de fou moldu ! Et pour couronner le tout... Zéro chaise ! Que des foutus lits ! Quelque part ce bus avait des airs d'hôpital et Alex' était persuadé que c'est là qu'il allait finir à l'issu de ce voyage. Enfin... Au moins, il finirait à l'hôpital avec Elenna et qui sait ? Peut-être finiraient-ils dans la même chambre. Mais pour cela, il faudrait d'abord qu'ils terminent dans un assez bon état pour finir à Saint-Mangouste et ça... Ca le Russe n'était vraiment pas prêt à le parier.

-Veuillez attacher vos ceintures et vous asseoir sur vos sièges désignés, la compagnie magicobus vous souhaite un voyage décapant ! Nous décollons immédiatement en direction de... De... Hey z'allez où les d'jeunes ?

-Pré-au-Lard.

La réponse avait été soufflée mais aussitôt le bus bondit en avant ! Instinctivement, Alexander qui ne tenait plus du tout debout s'agrippa à sa dulcinée et tout deux furent projetés avec l'intégralité des lits au fond du bus. Le jeune Scott avait une seule envie, crier. Ce mec allait les tuer ! C'était une certitude ! Jamais il n'atteindrait Pré-au-Lard vivant !

Départ de Elenna Benson & Alexander Scott
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Noah Alniott, le  Mar 28 Jan 2014 - 23:26

Oh my fucking gaaaad, y'avait tout le monde qui hurlait. Bannaney, bonne année, appynouyiiir, Fucking awesome year... etc... Et Noah dans toute sa splendeur et surtout étant à l'apogée de la non-conscience de soit grâce à tous les breuvages ingurgités, décida de se boucher les oreilles et de s'assoir dans la boue. Au milieu de tout le monde. Au milieu de gens qui s'embrassaient (ou plus si affinité), de Zoey qui se jetait dans la boue à nouveau, de gens euphoriques. Même que Abygaël vînt l'embrasser sur les lèvres sans même qu'elle n'ait le temps de réflexe suffisant pour glisser sa langue dans son gosier. Hmmmm, délicieux. 

Lorsqu'elle aperçut Elenna lui faire signe qu'elle partait avec son mec le marin d'eau douce, Noah comprit que la soirée avançait. Enfin bien sur les téméraires resteraient jusqu'au matin. Mais pour cela encore fallait-il qu'ils ne s'endorment pas. Quoi que ... Ils étaient nombreux à se bouffer le visage. Fallait leur mettre un slow. A défaut de le vivre ce soir, Noah aurait peut-être le droit à un film porno en direct.

Alors Noah se leva difficilement, tel le premier homme lorsqu'il décida de se mettre debout. Elle tituba, retomba deux minutes plus tard à quatre pattes.

-Roh Noh. Noaaaah. Tu te lèves hein! Tu te lèèèves namais. Mais là c'est l'heure de se lever, driiing. Il faut mettre la musique.

Bien, vous avez l'image. Noah, marchant à quatre pattes dans la boue en se parlant à elle même avec une voix pâteuse, et tentant d'atteindre les enceintes afin de mettre un slow. 

-Je n'suis pas folle vous savez! Bonsoiiiiir. 

Elle s'y reprit à 5 fois avant de parvenir à lancer la musique, mais enfin quand la voix du chanteur moldu du XXIe siècle retentit sous le chapiteau, Noah éclata en sanglots. Sans prévenir. Pourquoi? Juste pour les souvenirs que ça lui rappelait d'un coup, et parce qu'elle était complètement bourrée et seule dans sa marre de boue avec des gens autour qu'elle voyait flous, qui étaient fous, et qui faisaient des choses qu'elle en comprenait plus.


HRP : Pour info, faut faire un peu avancer le temps parce que je vais surement fermer la soirée d'ici 2 semaines (et oui déjà! haha). Donc situez-vous dans les 2h du mat' si ça reste cohérent pour vous bien sûr! 

ÉDIT : Voici le lien du slow qui passe! lien


Dernière édition par Noah Alniott le Mer 29 Jan 2014 - 17:53, édité 1 fois
Catherine Holmes
Catherine Holmes
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Catherine Holmes, le  Mer 29 Jan 2014 - 15:20

Réponse à Luke: cette fois, c'est moi qui suis en retard...

Luke réfléchit un instant, avant de déclarer:

Eh bien... Je dirais que j'ai moi aussi un tas de projets!

Nous nous embrassâmes ensuite pendant un long moment. Très long. Tout semblait être comme avant entre nous, comme avant mais en mieux. Les premières difficultés surmontées, les premiers faux pas faits et pardonnés, nous en sortions plus forts. Notre relation était comme les baisers que nous partagions en cet instant; plus intense. Un très agréable changement, notai-je.
L'alcool faisant doucement son chemin jusqu'à mon cerveau, les sons et les images se brouillaient délicatement. Tout ce qui n'était pas moi, ou Luke, semblait vivre dans une autre dimension, comme si nous étions dans une bulle de calme. Loin de l'agitation et pourtant si proches. C'était comme dans ces films moldus, ceux avec les gens qui vivent leur vie, tout flous, juste en marge de la vie du héros...

Je me remis à embrasser Luke, cessant toute considération pseudo-philosophique pour me consacrer toute entière au moment présent, et à nous.
Je me fis plus pressante, plus insistante. Je ne voulais certes pas aller jusqu'au bout ce soir (l'alcool ne m'avait pas grillé suffisamment de neurones pour cela) mais j'avais tout de même la ferme intention de profiter au maximum de cette soirée.

J'espérais que mon petit ami saurait m'y aider; sans être tout à fait une novice en la matière, je n'en étais pas non plus une experte.
J'avais récemment appris que le Belt était plutôt du genre expérimenté (oui, c'est trooop bien d'avoir une sœurette fana de ragots...) et cela m'avait peu surprise. Je savais, non, je sentais aurait été plus exact que mon blond préféré avait connu d'autres filles. Je savais en fait bien plus de choses sur lui que ce qu'il ne m'en avait dit: ma famille était en grande partie constituée de commères, m'aperçus-je. Si je n'étais pas possessive d'ordinaire, je pouvais (et je jugeais légitime) l'être en ce qui concernait mon petit ami. Et oui, je devais admettre que les rumeurs m'avaient dans un premier temps blessée.
Mais là, sur le moment, alors que se déclenchait un célèbre slow, je trouvais agréable de me laisser guider...
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Jeu 30 Jan 2014 - 16:41

La soirée avançait tranquillement et sûrement. Minuit était désormais un peu loin mais Luia était encore là, sans trop savoir pourquoi. Elle se demandait bien ce qu'elle fichait encore dans cette fête, avec un mec qui avait juste dansé avec elle sans grand plus. Elle lui avait dit "Bonne année" sans réponse. Bon bah elle le savait qu'ils ne finiraient pas ensemble de toute façon.

Elle pensa alors à son ami Gabriel West et se demanda ce qu'il faisait ce soir-là. Était-il chez lui, seul ou en famille? Elle savait depuis déjà quelques années qu'elle avait des sentiments pour lui et se demandait si c'était aussi le cas de son ami. Surement que oui... Bref, au lieu de profiter de la soirée, elle pensait à ça et se demanda si elle n'allait pas rentrer chez elle et finir sa soirée tranquillement.

En plus, beaucoup de gens étaient en couple et ils se pelotaient, s'embrassaient... Bref de quoi énerver encore plus Luia. Elle se décala de celui qui aurait été son court compagnon d'une soirée et se promit que la prochaine soirée serait avec Gabriel West et personne d'autre.

Evidemment, alors que Luia avait décidé de rester, la propriétaire du Chaudron Baveur décida de lancer un slow et de plomber donc encore plus le moral de Luia. Elle prit un dernier verre et fila dehors. Elle appela le Magicobus et rentra chez elle où elle pourrait finir la soirée tranquille, à pleurer sur son sort ou à penser au jeune Gryffondor.


Départ de Luia Luminos
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Hugh Dey, le  Lun 3 Fév 2014 - 0:44

[Pour Antoni Londubat et Zoey Higgs]

Ouaaaah ! J’avais plus rien suivi ! Je savais pas si c’était à cause de l’alcool mais tout s’était enchaîné vachement vite. Un peu comme si j’avais les yeux qu’allaient trop vite pour mon cerveau. Mon cerveau il avait le temps de rien analyser de ce que je voyais. Bah là c’était pareil. Je jouais dans la boue. Pis je jouais plus. J’étais crado. Pis d’un coup j’étais tout propre. Je crois que je faisais des bisous. Mais en fait finalement non. Pis d’un coup j’étais enseveli dans la terre. Et j’étais encore crado. Je pouvais pas bouger. Mais j’arrivais quand même à sortir.

Bordel c’était n’importe quoi dans ma tête. Je prenais à peine conscience de ce qui se passait autour de moi. C’était parce que j’avais bu c’était sûr. C’était du n’importe quoi autour de moi. Je savais même pas trop où j’étais. Je pouvais très bien être ce mec déchiré au milieu de la piste de danse, qui tanguait avec un verre à la main. Sauf que j’avais pas de verre. Fallait pas que je boive.

Nouveau flash. Nouvel endroit. Hein ? J’étais où là ? Gosh. Y avait une fille pas loin. Pas loin du tout. Près. Trop près. Pis y avait un mec. Aaaargh ! Y avait le chapiteau pas loin. Il faisait froid dehors. Y avait de la boue partout. Même que ça puait. Et moi je me retrouvais la bouche pleine. Pas de boue. Juste un gros baiser bien baveux.

Je reprenais conscience peu à peu. Je redevenais moi. J’avais le costume tout sale. J’avais envie de me laver. Je me sentais pas propre. Je me sentais pas bien. J’étais pas bien. Je commençais à transpirer. C’était chaud à côté. C’était super chaud. J’avais le bas-ventre qu’en tremblait tout seul. Je respirais vite. Je respirais fort. Très fort. Trop fort. Je savais pas quoi faire. Un corps. De la peau. Transpiration. Hâte. Peur. Docteur Peterson. Envie. Stress. Docteur Peterson. Alcool. Interdit. Docteur Peterson. Hôpital. Docteur. Traitement. Peterson. Médicament. Docteur. Légume. Docteur. Docteur. Docteur.

« Aaaaaaaaah ! Non j’ai rien fait ! Docteuuuur ! J’vous assure j’ai rien fait ! »

Et je partais de là très vite, très loin. J’avais pas le droit. Je devais pas faire ça.

[Départ de Hugh Dey]
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Lun 3 Fév 2014 - 3:12

Et la voix de Clio qui me répondait en écho. Et on se retrouvait toutes les deux enlacées à pleurer toute l'eau du Lac Noir. Pathos à volonté, servez-vous. Je serrais la conquête de mon stagiaire contre moi, pas pour la lui piquer, pour être sûre que c'était bien elle, qu'elle n'allait pas s'évaporer. Le pauvre devait me détester à cet instant... Mais cela ne me venait même pas à l'idée qu'il aurait été plus judicieux pour moi de ne pas poser mes mains sur le corps (peu couvert) de sa proie. Alors que nous nous remettions doucement de nos émotions légèrement accentuées par l'alcool, Ethan gigotait pour se soustraire à notre emprise et prenait la poudre de cheminette. Je ne prêtais pas attention à la direction dans laquelle il allait, mon attention était toute à la demoiselle Quinn, la seule, l'unique! Devant moi, je n'y croyais pas. Remarquez que le champ lexical de la surprise s'épuise vite quand les verres bus nous font perdre notre latin, inutile donc de poursuivre la description de mes sentiments. Vous l'avez bien compris, j'étais sur le c*l.

Nos cerveaux se remettaient à l'endroit, à peu près en tout cas, celui de Clio (qui l'eut cru hihi) plus rapidement que le mien et la belle ne perdit plus de temps en pleurs pour exercer l'une des disciplines dans laquelle elle brillait le plus : le babillage, qui n'allait pas tarder à déboucher sur sa spécialité à savoir le cancanage. Des mois qu'elle avait disparu, il devait y en avoir des potins à se mettre sous la dent!

- Ma vieille, j’en reviens pas de te voir ici ! C’est pas franchement ton genre, pourtant, les réceptions mondaines !

- Par Merlin, c'est clair que non! Mais avec Noah en organisatrice-en-chef, je savais que ça n'allait pas être barbant... Quel veine d'être venue n'empêche!

Nos voix gardaient encore quelque peu les traces de notre élan de nostalgie, paroles entrecoupées par quelques discrets reniflements et soubresauts.

- Nan, mais... waw ! Je- je… Je ne sais même pas par où commencer, et j’ai peur que la boisson ne continue à me faire tourner la tête ! D’ailleurs, à ta santé, bonne année !

Elle leva son verre et je ne tardais pas à la suivre, à moi on ne le disait pas deux fois! Allez, cul-sec pour se redonner un petit coup de fouet. Espérons que cela n'ait pas l'effet inverse... Au point où j'en étais de toute façon, je ne sentais pas la moindre différence.

- Je ne sais pas si c’est le meilleur endroit pour en parler, mais tu… Déjà, comment tu vas ? Tu n’as pas l’air trop mal en point, si ce n’est que vestimentairement parlant, ce n’est pas encore ça à ce que je vois…

J'éclatais de rire au regard désapprobateur de la fashionista sur ma tenue de soirée. C'était terriblement rassurant de voir que ça au moins n'avait pas changé d'un iota. Je trouvais mes repères, je me sentais comme de retour dans une ancienne maison.
- Hééééé j'ai grave fait des efforts t'as pas le droit de me dire ça! plaisantai-je.

- Enfin, je peux parler, vu l’état de la mienne ! Tu es encore en contact avec… tu-sais-quoi ? Et les autres, ils vont bien ? Je pense que ça doit faire un an que je suis sans nouvelle…

Oula oula oulala. Comment lui dire tout ce que j'avais à lui dire? Tout était si radicalement différent. C'était à en avoir le vertige. D'ailleurs ma tête recommençait à tourner. Je clignais des yeux rapidement, à la manière d'un geste incantatoire. Magie magie fais moi retrouver mes esprits.

- Baaaaaaaah... J'eus un sourire gêné. En fait, j'en sais rien. Tout le monde a disparu. J'ai pas plus de nouvelles que toi, ils sont juste... pouf! Sauf Kya. Elle est restée jusqu'à récemment... Et puis maintenant elle n'y est plus. Je ne sais pas trop où elle en est là... Et moi. Moi non plus, je n'en suis plus.

Je m'arrêtais, bouche entrouverte, pour essayer de mettre de l'ordre dans tout ça, mes pensées, mes mots, le passé, le présent. J'avais vraiment dit ça ? Mon discours me faisait l'effet d'un sortilège de confusion. Je lâchais un soupir fatigué.

- Je... ho, je suis désolée, c'est pas très évident de démêler tout ça. Après qu'elle soit partie, j'essayais de ne pas appuyer sur le "elle", de le laisser glisser, tout le monde a eu un sacré coup au moral et ils ont tous disparus progressivement. Lizzie... ma voix lâcha, les mots s'arrêtaient tout d'un coup. Zéro nouvelle. 'Fin j't'expliquerai.

C'était peut-être le meilleur moment pour en parler, personne ne se souciait de nous, presque tous les invités étaient bourrés, on avait nous même l'air d'avoir converti une bonne partie de notre sang en alcool donc peu de probabilité qu'on soit inquiété pour notre conversation. Cependant, je ne me sentais pas d'en parler là, dans un cadre si peu intimiste, alors qu'il s'agissait de souvenirs encore douloureux. Nous trouverions le temps plus tard de parler de ça.

- Bon et toi alors, t'a fait quoi cette année ? Tu t'es bien maintenue en forme en tout cas... Il est pas mal mon stagiaire hein ? et je lui adressais un clin d'oeil et un beau sourire en coin.

D'ailleurs il était où ? Je le cherchais vaguement dans la foule, curieuse de savoir s'il se remettait de ma gaffe. Un peu coupable aussi. Parce que je me rendais compte que ça avait pas été cool pour lui quand même. Et s'il était accoudé au buffet avec une bouteille à la main, frustré d'avoir loupé un si beau début d'année —à cause de sa patronne en plus nan mais ça craignait comme pas permis; eh bien j'essayerai de rattraper le coup. Je le trouvais en pleine discussion avec la brunette tristoune qui avait retrouvé le sourire. Je l'aimais bien, elle m'avait appelé mon chou, c'était mignon non ? Elle avait l'air de se sentir vachement mieux.
Luke Peverell
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Luke Peverell, le  Lun 3 Fév 2014 - 22:01

Réponse à Kate, encore désolé pour le retard...

Les verres d'alcool que j'avais bu commençaient à se sentir. Une chaleur agréable avait fait son apparition, je me sentais bien. Tout était léger, flou. Je n'entendais plus grand chose. Le sol était mou, j'avais l'impression de m'enfoncer dedans. Ce qui était d'ailleurs peut-être réellement le cas, vu que c'était de la boue. Tout semblait avoir disparu autour de moi, je ne voyais plus que Kate, mais sa tête commençait elle-aussi à devenir flou. Alors je me concentrai, parce que ça aurait été bête de la perdre de vue alors qu'on était venu ensemble à la soirée.

Je sentis ensuite des lèvres douces - celles de ma petite amie - se déposer sur les miennes, s'en suivi alors un baiser beaucoup plus langoureux que les autres, ce qui n'était pas pour me déplaire. Malgré mon cerveau embrumé, j'arrivais quand même à embrasser correctement. Encore heureux ! D'ailleurs, c'était sûrement l'une des seules choses qui marchaient mieux avec de l'alcool. C'était bizarre.

Retentit alors les notes d'un célèbre slow. Un des slows que je préférais, d'ailleurs. Je rompis donc, à contre-coeur, le baiser quelques instants. Je pris la Gryffondor par la main et l'amenais en direction de la "piste de danse", ou du moins je nous éloignais du bar, pour ne pas se cogner dessus. Cela aurait été bête. J'attirais ensuite vers moi la Rouge et Or et déposai mes mains, un peu en dessous de sa taille. Je penchai ensuite ma tête et embrassai à nouveau Kate, tout en menant la danse. C'était cool d'arriver à faire deux choses à la fois dans des moments comme cela. Cependant, plus je dansais, plus ma tête tournait, l'alcool me montant de plus en plus au cerveau, au contraire de mes mains qui ne semblaient pas vouloir rester en place.

Lorsque le slow s'arrêta, sans savoir pourquoi, je me mis alors à pouffer de rire, sans aucune raison. Et je n'arrivais pas du tout à arrêter. Je rigolais, rigolais, et rigolais encore, et cela avait rompu tout le charme du moment. Je jetai ensuite un coup d'oeil à Kate, et son regard perplexe me stoppa instantanément, comme une douche froide. Elle allait me prendre pour un fou. Sauf que ce n'était pas de ma faute, c'était sûrement à cause de l'alcool !

- Désolé...

J'étais maintenant un peu éveillé que tout à l'heure. Du moins suffisamment pour voir que tout un tas de gens commençaient à partir. Était-ce la fin de la soirée ? Je ne savais pas trop. Du coup, je me demandais si nous aussi nous n'allions pas partir. Je ne savais pas où nous pourrions aller, mais j'avais l'intention de profiter encore un moment de la soirée. Une idée me passa alors par la tête.

- Hey, tu m'avais pas dit que t'habites dans Londres ? C'est pas très loin d'ici en Magicobus, je crois.

Sans attendre sa réponse, je pris la jolie brune par la main, et après des signes de la main pour dire au revoir à Ethan, qui d'ailleurs ne devait pas m'avoir vu puisqu'il était occupé, je sortis du Chapiteau blanc. Un coup de baguette plus tard, le bus des sorciers apparu et je payais nos deux entrées. Ce n'est qu'une fois assis, que je me rendis compte que tout un tas de rumeurs allaient circuler sur nous à Poudlard, puisque la "soeur" de Kate était une fan de ragots...


Dernière édition par Luke Belt le Mer 5 Fév 2014 - 18:50, édité 1 fois
Catherine Holmes
Catherine Holmes
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Catherine Holmes, le  Mer 5 Fév 2014 - 15:58

Réponse à Luke

Mmh..Non...Mais non! Pourquoi tu t'arrêtes? Les baisers délicieux avaient cessé un court instant. Mais j'étais pas d'accord moi! Mais je n'eus pas le temps de protester que déjà mon petit ami reprenait mes lèvres, me faisant délicatement tournoyer sur la piste de danse. Ce qui n'était pas un mince exploit; la boue faisait émettre à nos pieds de répugnants bruits de succion lorsque nous les soulevions, et le sol glissant ne m'aidait pas à me remettre des effets de l'alcool sur mon sens de l'équilibre déjà peu développé.
Non content de m'embrasser encore et encore, Luke laissait ses mains s'égarer le long de mon dos. Voire même plus bas en fait. Distraite par les caresses, je ne fis pas attention et m'enfonçai soudainement de cinq bons centimètres dans le sol. Eh sh*t jurai-je mentalement.
A cet instant, le Serpy fut pris d'un fou rire. Hum hum. Ça te fait rire? Bon d'accord, vu de l'extérieur, ça devait certainement être très amusant. Mais de là où j'étais ça l'était nettement moins. Je fixai froidement mon petit ami, attendant que la crise passe. Tout en tentant de dégager mon pied; je finis par atteindre mes deux objectifs. Alors que mon pied sortait de la fange presque intact, mais sans la chaussure qui aurait dû l'accompagner, la crise de Luke cessa. Mais il regardait ailleurs. Avait-il seulement vu ce qui venait de m'arriver? Je n'en étais plus si certaine...
Je nettoyais rapidement mon pied d'un geste de la main (je n'aurais pas réussi mon sort à coup sûr, vu la façon dont celle-ci tremblait déjà, de toute façon) et suivis le jeune homme qui se dirigeait vers la sortie.

Hey, tu m'avais pas dit que t'habites dans Londres ? C'est pas très loin d'ici en Magicobus, je crois.

Rien n'est très loin en Magicobus, en même temps! lança-je avant de sourire.

Luke m'emmena dehors, saluant les gens au passage. Je fis également signe à quelques connaissances en suivant mon petit ami vers l'extérieur de la tente.
Le bus des sorciers apparut dès que celui-ci eut levé le bras, et nous montâmes aussitôt. Inutile de nous attarder ici, nous n'avions tous deux plus qu'une seule idée, terminer la soirée à deux. Et quel lieu aurait pu nous accueillir plus confortablement que l'appartement de Londres?

Départ de Kate et Luke
Invité
Anonymous
Invité

Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Invité, le  Mar 3 Fév 2015 - 0:10

avec April

Les réveillons c'est pas ce qu'on croit. Déjà, les réveillons c'est pas forcément le 1er Janvier. Non, ça c'est LE réveillon. Vous sentez la nuance ? Le réveillon du 31 décembre n'est qu'un réveillon parmi tant d'autres, le réveillon de Noël par exemple, mais pas que. En dehors des fêtes il est aussi tout à fait possible de réveillonner! Il suffisait tout simplement de veiller tard la nuit et de se remplir le bide. Et ouais c'est aussi simple que ça et vous n'aviez qu'à parler la langue française pour le savoir.

Tout ça pour dire qu'en quelque sorte, April et moi étions en plein réveillon. Sous le ciel étoilé, avec des sandwichs qu'on s'était faits viteuf en partant parce qu'on avait bien deviné qu'on allait avoir la dalle. Il faut dire que le froid et l'aventure, ça creuse! Enfin l'aventure, humhum. Disons plutôt l'effort parce que même si on était en pleine cambrousse, il y avait peu de chance que les choses deviennent très palpitantes. Grosso modo, on était là pour le fric. Entre la radio à transmission magique et la gazette du sorcier et autres supports papiers, il y avait eu beaucoup de comm' sur cette histoire de nouveau zoo. Je n'avais pas forcément compris toutes les subtilités du truc, déjà le mot ne me disait rien au premier abord. Et puis je m'étais souvenu de cette journée abominable que j'avais passé avec la petite famille de ma soeur en France, entourés de cages. Bon, y avait des animaux dedans mais sur le principe c'était quand même étrange. Je ne me sentais pas hyper à l'aise dans ce truc et en plus il y avait des gosses et des couples de partout et j'avais l'impression que tout le monde me dévisageait parce que j'étais seule et leur sales têtes de snargaloufs me regardaient avec cet air condescendant "han ça doit être la tante célibataire, la fille qu'on arrive pas à caser dans la famille" et p*tain mais je te parle à toi petit c*l de moldu que je sauve tous les jours alors maintenant tu vas effacer ton regard tout de suite ?!

"Bref je suis allée au zoo."
Donc je savais un peu à quoi ça ressemblait et je ne comprenais pas pourquoi on avait besoin d'importer les idées des moldus mais y avait quand même un truc dans tout ça qui m'avait pas échappé. Comme quoi que si on ramenait ses fesses dans les temps avec les fesses d'un animal magique en prime, on gagnait de l'argent ! C'était beau c'était grand c'était fort.

April avait besoin d'argent parce qu'elle avait plus de boulot (oui je vis avec des feignasses et non je ne le vis pas bien) et moi j'avais besoin d'argent parce qu'agrandir son magasin pour y coller un bar, ça se faisait pas tout seul. Autrement dit tout collait à merveille et on a eu tôt fait de partir en chasse! Mais pas de n'importe quoi mesdames et messieurs, de vivets dorés! L'ancêtre du Vif d'Or, en être vivant. Et surtout en Grande-Bretagne, parce que si on jouait les braconniers c'était pas pour dépenser notre argent en voyages luxueux mais pour en gagner.

A califourchon sur nos balais, on fixait l'orée du bois qui se dessinait dans la nuit. Vivet = oiseau et même oiseau qui a besoin d'un arbre pour faire son nid. c'était pas n'importe quel bois et c'était pas n'importe quel campagne. Nous étions en Somerset, dans une réserve de ces petites créatures! Il s'agissait en effet d'une espèce protégée et les gars du parc nous avaient bien expliqué les précautions à prendre pour capturer l'animal sans le blesser. Bah oui, parce qu'ils ne nous accompagnaient pas. On avait jamais fait ça de notre vie, c'était leur boulot de s'occuper de l'animal en danger d'extinction, mais ils nous laissaient le champ libre. Allez savoir pour quoi, 'fin bon moi de toute façon je me mêlais pas de leurs affaires.

(1) April me coupe la parole dans mon inutile monologue mental d'un cri perçant : elle a aperçu un vivet! Euh cool mais le hurlement l'a fait fuir à la vitesse de la lumière. Merci Prilou c'est gentil de participer.

(2) On s'approche du bois et puis ben... rien. Ah mais normal en fait c'est pas là qu'ils nous ont dit d'aller les gardes du parc.


(3) Discrètement, April pointe du doigt un éclair doré... on fonce !

(4) On avance tout doucement, tout, tout, tout doucem... April agrippe les poils de mon balai pour m'arrêter et d'un signe de tête, me montre la boule de plume sur la branche tout là haut.
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Christopher Branwen, le  Mar 3 Fév 2015 - 0:15

Lancé de dés pour Abygael Thompson.
Contenu sponsorisé

Réveillon à la campagne - Page 6 Empty
Re: Réveillon à la campagne
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 15

 Réveillon à la campagne

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.