AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 2 sur 4
Cours n°1 ; La Boule de Cristal
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Bram V. Salten
Serpentard
Serpentard

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Bram V. Salten, Jeu 6 Fév 2014 - 23:30



Premier Cours de Divination

Ils étaient tous arrivés avec une simplicité déconcertante. Je perçus dans l’œil de certains élèves les vestiges d'une nuit, la noirceur d'un rêve presque évanoui que le jour faisait peu à peu sombrer dans l'oubli. Je ne dis rien et demeurai immobile dans ma contemplation pendant de longues minutes ; le livre placé entre mes mains me donnait un alibi pour ne prêter qu'une attention distraite aux jeunes sorciers qui entraient dans la salle. Parfois, mes prunelles s'élançaient par- delà les lignes de Freud afin se perdre parmi les faces juvéniles et inconnues des gamins – mais je ne les voyais pas. Pas vraiment, même s'il m'arrivait de produire une quelconque réaction en réponse à leur salut. Il s'agissait plus d'un réflexe humain que d'autre chose ; le vautour, quant à lui, faisait songeusement claquer son bec à l'intérieur de mon crâne. Je bus une nouvelle gorgée de café, devenu froid entre temps, afin de submerger le charognard qui menaçait de sortir des tréfonds de mon âme. Secouant ensuite la tête pour me débarrasser de cette pensée, j'abandonnai finalement mon ouvrage avant de hisser mon corps hors du fauteuil. Quelques plumes tombèrent par terre.

Les murmures qui s'élevaient de-ci, de-là ne tardèrent pas à se taire, laissant ainsi place à un silence empli d'innombrables questions. Lentement, je fis avancer ma silhouette voûtée sur le plancher grinçant jusqu'à me situer devant le grand tableau noir. Je pris alors entre mes doigts, recourbés comme les serres d'un rapace, un bout de craie que je portai contre la surface lisse. Mon écriture se forma peu à peu sur la vaste et sombre étendue, les lettres se dessinant maladroitement en suivant le mouvement saccadé de ma main gauche. Lorsque le sujet du cours fut clairement inscrit, je fis volte-face pour confronter les étudiants anonymes et quasi-indifférenciés ; je leur souris. Sortant l'harmonica d'une des poches de ma veste cendreuse, je l'approchai de ma bouche avant de souffler quelques accords hasardeux dans l'instrument métallique. Pourquoi ? Pourquoi pas. J'en avais envie ; nulle autre explication n'avait besoin d'être fourni. Un instant, je fermai les yeux afin de ressentir la musique infiltrer mon esprit – La seconde d'après, j'ancrais mon regard ailleurs, sur quelqu'un de présent physiquement. Peu importe qui. Le rictus qui scindait mon visage se creusa, déployant son imposture comme une parodie de la bienveillance. L'harmonica disparut dans ma manche.

-
Toi, qu'est-ce que tu peux me dire sur la boule de cristal, demandai-je d'une voix distincte et grave. Je fis une pause avant de reprendre, à l'intention de tous les élèves ; En fait, j'aimerais que vous me parliez de vos connaissances sur ce fascinant objet, hmm...

INFOS (à lire impérativement):
 
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kimberly Lightstorm, Ven 7 Fév 2014 - 0:04


Kimberly observa le professeur qui venait de se lever de son fauteuil, elle remarque quelques plumes qui étaient tombés, il marcha d'un pas assuré comme s'il était en train de planer, il griffonna sur le tableau le sujet du cours et...
A la grande surprise de Lightstorm, il venait de souffler dans un harmonica! La rouge et or fit des yeux ronds, c'était la première fois de sa vie qu'elle voyait un professeur aussi "bizarre"...

La seconde d'après, le professeur de divination regarda ailleurs, sur quelqu'un de présent physiquement. Le rictus qui scindait son visage se creusa, déployant son imposture comme une parodie de la bienveillance. L'harmonica disparut dans sa manche. Son regard avait atterri sur Kimberly affalée sur son bureau, elle se redressa, lança des regards perdus vers les autres élèves.

- Toi, qu'est-ce que tu peux me dire sur la boule de cristal, demanda le professeur d'une voix distincte et grave. Il fit alors une pause avant de reprendre, à l'intention de tous les élèves ; En fait, j'aimerais que vous me parliez de vos connaissances sur ce fascinant objet, hmm...


Kimberly Lightstorm, l'esprit cartésien, parfois un peu frivole, mais, toujours là à vouloir comprendre les choses de manière rationnelle, quoi de plus étrange pour une sorcière qui pratique le magie? Elle ne le savait pas, mais, chaque chose pour elle devait avoir une explication scientifique ou alors magique...

Elle ne savait pas grand chose sur la question et préféra dire ce qu'elle savait pour ne pas faire n'importe quoi, elle se contenta d'énumérer de mémoire ce qu'elle avait lu dans un magazine moldu :
-"La boule de cristal était vraisemblablement utilisée à ma connaissance par les moldus comme accessoire dans le contexte d'expériences de Physique, de Chimie ou d'Alchimie, un certain moldu Marco Antonio de Dominis s'en servit comme prisme pour expliquer l'arc-en-ciel.
Ils l'utilisaient aussi comme support d'induction d'un état hypnotique.
C'est surtout à mon humble avis, monsieur le professeur, une représentation typique de la pratique de la voyance, pour ma part, je n'en ai jamais utilisé et il me semble qu'il faut avoir un esprit aguerrit à ce genre de méthode pour en maîtriser toute la complexité.
"

Kimberly s'arrêta là, elle ne pouvait pas en dire plus, puisqu'elle n'en savait pas plus! Elle baissa les yeux et hocha la tête pour faire signe que c'était le maximum dont elle se rappelait... Elle continua ensuite d'observer les autres élèves et cet étrange professeur qui laissait des plumes derrière lui et qui jouait de l'harmonica...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Invité, Ven 7 Fév 2014 - 13:49


La boule de verre lançait des volutes aléatoires, ce qui distrayait la préfète. Elle s’efforça de déceler des formes, des images de choses connues mais hélas, rien de bien probant lui venait à l'esprit.
Le travail serait long et difficile. Elle n'avait, en fait, aucune imagination et les matières plus concrètes, plus matérielles lui convenait généralement mieux.
Un bruit sourd la tira de sa contemplation et elle chassa la fumée blanchâtre de sa vue pour se tourner vers celle qui venait de prendre place à ses côtés. Jessica Soyer. Se redressant quelque peu, Violaine la salua d'un sourire. Alors que celle-ci, visiblement de bonne humeur s'infirmait sur la qualité de son sommeil. C'était adorable. Ou alors, était-elle au courant que c'était de sa faute si tout le dortoir était tombé du lit ? Peut-être qu'elle n'attendait pas de réponse, et que c'était une question-piège.
Vas-y, Vio, trouves quelque chose...quelque chose de neutre, qu'elle ne pourra interpréter convenablement et tirer des conclusions fâcheuses.

-Heu.... Bravo. Très probant.

Avant de pouvoir développer davantage, une voix familière vint la couper net dans son élan.

-La question serait plutôt : ça va, tu t’es bien réveillée ?

Je me retournais vivement. La seconde préfète, Kaëlie s'était installée juste dans mon dos. Cette boule de cristal était-telle aussi hypnotique pour que je ne m'en rende pas compte ? Ou alors, mon esprit était encore trop embrumé pour faire attention à des détails comme celui-là.
Et, elle était accompagnée de...ohohoh...Merit. Le cours promettait d'être drôle.
Merit avait autant de clairvoyance qu'un Troll en pagne égyptien. Et elle était au premières loge pour assister au spectacle. Pour sûr, ce cours serait mémorable.

-Le réveil était....soudain. Mais quel est donc l'imbécile qui a touché à ton réveil magique ? Promets-moi Kaëlie que la prochaine fois, tu m'empêcheras de t'offrir des babioles comme celles-là pour Noël !

Ni vu ni connu, Violaine venait de faire planer la responsabilité sur quelqu'un d'autre. Sa collègue préfète ne devait, de toute évidence, pas la soupçonner. Sinon son expression et le ton de sa réplique auraient été tout autre.

Alors, le professeur se mit subitement debout, une drôle d'étincelle dans le regard. Il avait levé les yeux de son livres lors de l'arrivée de chaque élève et parfois ses prunelles détaillaient les gens assis en face de lui. Pâles, vide mais en même temps perçante et scrutatrice, sa vue rendait Violaine mal à l'aise.
Alors, sans un mot il se posta devant le tableau et lentement, traça une multitude de petites lignes qu'il s'amusa à assembler entre elles. Cela semblait plutôt aléatoire, bien que le professeur semblait faire des efforts pour rendre son écriture lisible. Il prenait son temps. Violaine échangea un regard perplexe avec Jessica, mais n'se rompre le silence pesant qui' s'était installé.
Enfin, l'adulte avait terminé et se retourna. Il était raide, comme si son corps était trop étriqué pour lui. Subitement, il sortit un harmonica de sa manche et souffla quelques notes, comme pour officiellement annoncer le début du cours. Un bien original levé de rideau, comme à l'opéra.

Assurément, ce professeur était fou.

Puis, il ouvrit la bouche et Violaine put enfin entendre le son de sa voix, dure, éraillée, son timbre se situant dans des profondeurs abyssales, presque comme un râle guttural.
La boule de cristal....huum....ses connaissances là-dessus étaient parsemées d'immenses zones de néant. Ses parents Moldus n'avaient jamais daigné accorder la moindre importance à toutes ces disciplines fantasques et lui avaient même interdit d'en parler.
Le professeur interrogea un élève, Kimberly, de Gryffondor également. Celle-ce semblait connaître le sujet un peu mieux, et Violaine en fut soulagée. Les gens de sa maison ne passeraient pas pour des empotés incultes ! Alors, pour continuer sur la lancée de la brune, la préfète leva la main et attendit qu'on l'interroge.

- Je crois que l'utilisation de la Boule de cristal est très ancienne, et a débuté du temps des Grecs qui l'utilisaient comme l'a dit Kimberly, pour la voyance....enfin, chez les Moldus en tout cas, précisa la rousse, le rouge lui montant progressivement aux joues. La boule de cristal, bien qu'elle soit en fait en verre, est l'un des supports le plus utilisé pour la divination, avec les tasses de thé et les cartes...mais elle n'est cependant pas accessible à tous. On parlera de facultés innées ou alors de médiumnité...

Soutenant le regard du professeur, Violaine se tut. Son discours était fini, car ses connaissances étaient bien minces. Elle essaya de discerner l'opinion de l'adulte mais sans succès, il ne laissait rien paraître.
Anxieuse, elle jeta un regard circulaire pour que quelqu'un d'autre prenne sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Heather Wells, Ven 7 Fév 2014 - 21:32


La salle se remplie rapidement mais Heather ne faisait nullement attention aux nouveaux arrivants. Son regard ne se détacha pas une seule seconde de son professeur de divination. Elle profitait du fait qu'il soit complètement immergé dans son livre pour le détailler de haut en bas. Son regard méfiant nota chaque détails et, lorsqu'il se redressa légèrement, elle vit avec effarement quelques plumes tomber au sol. Cet homme était des plus étranges...

C'est alors qu'il se déplaça. Sa silhouette voûtée se traîna jusqu'au tableau, sur lequel il inscrivit lentement l'intitulé du cours, enfin, c'est ce que devina la sixième année qui ne parvenait qu'avec difficulté à déchiffrer l'illisible écriture du sorcier. Il se retourna, le regard légèrement absent, plongeant sa main dans une de ses poches pour en retirer un petit bout de métal argenté. Il le porta à ses lèvres et lorsque les notes s’élevèrent, elle comprit enfin ce que c'était: un petit harmonica. La brune ne savait pas à quel jeu s’adonnait l'enseignant. Était-ce censé attirer leur sympathie? Faire rire la classe? En tout cas, cette caricature ratée de professeur de divination complètement timbrée la fit grincer des dents.

Fitzgerald interrogea une Gryffondor sur ses connaissances sur la boule de cristal. Elle déversa tout ce qu'elle savait sur le sujet. Violaine joua les intellos en levant la main pour répondre à son tour. La verte et argent ne savait absolument rien à ce propos, il fallait dire qu'elle n'était absolument pas intéressée par cette matière. D'ailleurs, qu'était-elle censée observer à travers ? Elle baissa la tête, plongeant son regard à travers la boule de verre complètement transparente. Tout ce que l'Irlandaise pouvait voir était la version réduite d'Ethan, assit devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kyara Blanchet, Sam 8 Fév 2014 - 13:20


Alors que Kyara attendait la réponse de sa cousine, une musique s'éleva dans la salle,pas une musique normale non, une musique étrange. Tournant la tête, la brune constata alors que c'était Edward qui venait de souffler dans un harmonica. C'était sa manière de réclamer le silence ? En tout cas, ça marchait bien, car presque tout le monde avait maintenant son attention sur le professeur. Il semblait vraiment être ailleurs, dans son monde, inaccessible. C'était très étrange comme sensation. Rangeant son instrument de musique, il prit alors la parole et interrogea une élève sur les caractéristiques de la boule de cristal avant de se reprendre et de demander à toute la classe de répondre. Petit à petit, les élèves s’exprimèrent alors en dévoilant les connaissances qu'ils avaient sur le sujet.

Silencieuse, Kyara écoutait ses camarades sans lâcher des yeux le professeur. Elle aurait bien aimé connaitre un sortilège pour lui ouvrir le crane et voir comment cela se passait à l'intérieur de son cerveau. Bien sur, ce n'était pas aussi simple à faire et à comprendre, ce n'était pas comme s'il y avait des rouages à l'intérieur de son crane, sinon ce serait très bizarre et c'était même impossible. A moins que les sorciers n'aient mis en place le premier sorcier robot, mais elle avait quand même de gros doutes sur le sujet. Remarquant alors que le silence était en train de reprendre ses droits, la brune se lança à son tour.

- On peut voir l'avenir dans les boules de cristal, mais beaucoup de personnes se font passer pour des voyants alors qu'ils ont autant de don qu'un boursoufflet.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Ethan Wood, Dim 9 Fév 2014 - 23:16


La salle commençait peu à peu à se remplir et les chaises et fauteuils encore libres commençaient à se faire rare. Ethan s'adossa contre sa chaise confortablement et attendit les bras croisés. Alors qu'il était en train d'observer d'un air rêveur, la boule de cristal qui se trouvait sur la table en face de lui une douce musique arriva à ses oreilles et l'obligea à se redresser sur son siège pour essayer de trouver l'origine de cette belle mélodie. Les chuchotements avaient laissé place au silence, silence qui s'accordait parfaitement avec cette jolie musique. Celle-ci ramenait tout droit au professeur de Divination qui s'était muni d'un harmonica et dévoilait ses talents de musiciens. De sa silhouette voutée, il marchait doucement entre les tables et fit finalement disparaître l'harmonica dans les profondeurs de sa veste. Puis d'une voix suave, il s'adressa à sa classe.

- Toi, qu'est-ce que tu peux me dire sur la boule de cristal ? En fait, j'aimerais que vous me parliez de vos connaissances sur ce fascinant objet, hmm...

Une Gryffondor prit la parole et expliqua assez grossièrement l'utilisation de la boule de cristal chez les Moldus. En l'écoutant attentivement, il reporta finalement son regard sur Violaine qui enchaîna et ainsi de suite.. Puis bientôt, alors que Kyara eut fini de parler il leva la main et prit la parole. Il y avait un angle que les élèves n'avaient pas abordé et le Wood était bien décidé à en parler.

- Il me semble que personne n'a encore parlé de la méthode d'utilisation de la boule de cristal. Hum... Il me semble que pour lire dans une boule de cristal, le sorcier doit d'abord se concentrer sur le centre de la boule, ceci est précédé d'un travail de respiration et il ne faut pas penser à ses problèmes sinon la lecture est comme faussée.. Euh.. Quand le sorcier est en paix intérieure, il doit encore fixer son attention sur le centre et si tout s'est bien passé des volutes de fumée apparaissent. Puis la brume se dissipe et laisse apparaître des images souvent floues qui deviennent peu à peu précises..

Puis, quand il eut fini, il s'appuya de nouveau sur le dossier de sa chaise et inspirant doucement. Il avait appris tout ça dans un livre qui s'était trouvé là au hasard dans la salle commune et le Wood ne s'était pas gêné de le lire. Quoi de mieux d'enrichir sa culture par la lecture ? Trifouillant son manuel, il attendit qu'une autre personne prenne la parole. La divination se profilait finalement assez mieux que le Wood l'avait imaginé, après tout, c'était marrant de voir son avenir dans une boule. Enfin, pour certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Harel Chaitan, Sam 15 Fév 2014 - 14:39


Ses coudes posés sur la table partageant le modeste espace avec la Boule de Cristal, Harel, le visage calé entre ses mains, patientait. Tandis qu’elle promenait son regard sur la pièce, puis d’étudiants en étudiants, avant de s’attarder sur l’enseignant, pour finir par buter sur l’objet divinatoire sous son nez. Elle était curieuse de découvrir le contenu du cours à venir. Que pouvait-on apprendre de cette sphère lisse contenant une sorte de brume formant des veloutes comme animées d’intentions propres. Dans quelle mesure cela ne servait pas plus une mise en scène qu’à la pratique en elle-même afin de rendre visible l’invisible ? En admettant que certaines personnes détiennent véritablement des facultés à prédire l’avenir, il semblait surprenant à la jeune fille que la lecture se face à travers un objet, du mare de café ou tout autre substance insolite. Elle se l’imaginait plus comme une intuition ou à la limite des images qui se matérialisaient psychiquement. En outre, dans cette dernière hypothèse, il était plus difficile de prouver quoi que ce soit quant à d’éventuel talent divinatoire.

Finalement, ses yeux se relevèrent pour s’attarder plus longuement sur la silhouette, voutée, de l’homme, à présent, debout devant le tableau. Son comportement pour le moins étrange et inhabituel correspondait étrangement à l’idée que l’on se faisait des personnes qui postulaient au poste de professeur de divination. De la même manière que l’on associait naturellement la Boule de Cristal à la divination, on ne s’étonnait pas outre-mesure d’un tel personnage. Ce ne qui n’aurait certainement pas été le cas dans un autre cours. La normalité acceptait quelques variations suivant le contexte.

Plutôt que de se concentrer sur le cours qui débuta par une question à l’intention de Lightstorm, Chaitan continua de laisser divaguer son esprit au gré de ses réflexions. Fitzgerald remplissait tellement la conformité de son post que ça en devenait intriguant. Pendant que tour à tour ses camarades étoffaient la première réponse, d’ailleurs les connaissances relativement détaillées la surprenaient. Elle se serait attendue à un silence un peu plus envahissant. Du bout de ses ongles, elle tapota la surface solide de la prétendue Boule en Cristal.

Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Evangeline Flynn, Sam 15 Fév 2014 - 15:20


Était-ce le manque de sommeil? Evangeline se sentait incroyablement mal à l'aise dans cette salle, en compagnie de ce professeur si singulier, souple et léger comme un félin mais aussi tellement intimidant, tellement...détaché, comme s'il évoluait dans une dimension parallèle. Elle n'avait qu'une envie, sortir de la salle, et se sentait pourtant comme fixée à sa chaise par une volonté indépendante de sa raison -sa curiosité. Le professeur se planta tout d'un coup en face d'une élève de Gryffondor, et rompit le silence, sans aucun préambule de quelque sorte que ce soit, pour demander, sans s'embarrasser des convenances ni des règles les plus élémentaires de la politesse, ce qu'elle savait des boules de cristal. Plusieurs élèves lui succédèrent, apportant un élément supplémentaire de réponse à chaque fois, plus ou moins développé, avec une voix plus ou moins sceptique.

La Serdaigle baissa les yeux sur la boule de cristal qui se trouvait sur sa propre table. Sphère parfaite, à la transparence extraordinaire. Bel objet, certes -mais qui ne méritait pas que l'on s'y attarde. La boule de cristal n'avait rien de mystérieux, du moins au départ: c'était les Hommes qui en avaient fait un objet d'interrogation et de fascination, en prétendant y lire l'avenir! Sans quoi les boules de cristal seraient resté ce qu'elles n'auraient jamais dû cesser d'être: des bibelots. Elle sourit et leva la main à son tour.

"Sauf vot'respect, professeur... Je crois que ceux qui prétendent lire l'avenir ou quoi que ce soit d'autre dans les boules de cristal ne sont que des imposteurs ou des naïfs, et que ce qu'ils y découvrent n'est jamais que le reflet de ce qu'ils espèrent y trouver, ou de leurs peurs. Cela se saurait depuis le temps, non, si on pouvait voir l'avenir? Il n'y aurait plus ni guerres, ni catastrophes. Et plus d'aléas. La vie, plus grave encore, l'Histoire seraient déterminés à l'avance, et alors, elles ne vaudraient plus la peine d'être vécues, qu'en pensez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Trystan J. Harper, Dim 16 Fév 2014 - 18:23




Je sortis mes effets de mon sac et commençai à placer le tout sur la table devant moi – chaque chose y avait sa place bien déterminée : les livres inlassablement à gauche, l’encrier à droite ainsi que la plume et le parchemin bien au centre devant la boule de cristal qui s’y trouvait déjà. J’avais toujours eu cette manie un peu excessive de continuellement placer minutieusement chaque objet se trouvant à portée de ma main. Tout devait être bien droit, bien structuré et pourtant, j’étais ironiquement loin d’être la fille que l’on qualifiait d’organisé, car trop souvent je me retrouvais à la dernière minute et voir même carrément en retard... C’était d’ailleurs ce trait de ma personnalité qui m’avait valu ce fameux Pierréveil que Violaine m’avait offert en cadeau. Lorsque je fus enfin satisfaite de ma surface de travail, je posai de nouveau mon regard azur sur ma collègue préfète avant de surenchérir à sa réplique :

    - J’aurais beau essayer de t’en empêcher que tu trouverais toujours le moyen de mettre la main sur d’autres sortes de babioles tout aussi pire que celle-là! Puis, laissant échappé un rire amusé : Tu sais bien que toi et les babioles vous vous attiré comme des aimants!


À peine ma plaisanterie terminée que, sans crier gare, l’enseignant se levant de son fauteuil. Une silhouette voûter sous une épaisse chevelure frisée et désordonnée, Fidzgerald se déplaça lentement vers le tableau où il y inscrit maladroitement le titre du cours : Cours n°1 ; La Boule de Cristal. L’homme avait ensuite fait volteface avant de sortir un Harmonica de sa manche et d’y souffler quelques notes. Le dévisageant un instant en cherchant le rapport entre un cours sur les boules de cristal et la musique de l’harmonica, j’avais bientôt tourné un regard interrogateur à l’attention de Merit – question de voir si elle trouvait notre enseignant tout aussi étrange que moi. Puis, faisant disparaître son instrument de musique tout aussi subitement qu’il l’avait sorti, Fidzgerald commença enfin le cours.

Rapidement, les élèves s’enchaînèrent les uns après les autres afin de partager ce qu’ils savaient ou croyait savoir de ces Boules de Cristal. Mes propres connaissances sur cet objet se trouvant plutôt limité, je me contentai un moment de les écouter d’une oreille attentive. Certains d’entre eux apportaient des informations assez précises dont je me surpris à me demander où ils avaient bien pu apprendre tout ça... D'autres faisaient plutôt part de leur scepticisme face à la divination. Je devais d’ailleurs admettre que je partageais également leur doute quant aux «véritables» voyants et c’est à cette pensée qu’une question me vint en tête. Levant la main, j’attendis que l’on me donne le droit de parole avant de me lancer :

    - Monsieur, est-ce vrai ce que l’on raconte à propos du Département des Mystères qui conserverait dans des boules de cristal, des copies de toutes les prophéties importantes qui se seraient déjà réalisées ou qui seraient en vue de se réaliser?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Astrid N. Reckless
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Astrid N. Reckless, Mar 18 Fév 2014 - 12:57


Jessica, assise sur son pouf, écoutait d'un air distrait la conversation des deux Préfètes. Elle commençait à s'ennuyait, le siège était confortable et la perspective de faire un somme était plutôt alléchante, très tentante. En plus de cela, Mr Fitzerald entama un morceau d'harmonica. On lui offrait une berceuse ! Il restait plus qu'à la blonde de mettre la tête entre ses bras et de fermer les yeux sauf que le Professeur en décida autrement et rangea son instrument en se promenant le long des tables. On y repensant, ce type n'était peut-être pas aussi normal qu'elle le pensait.

- Toi, qu'est-ce que tu peux me dire sur la boule de cristal ? En fait, j'aimerais que vous me parliez de vos connaissances sur ce fascinant objet, hmm...

Une Gryffondor prit la parole et parla de la boule de Cristal chez les Moldus, Corrigan enchaîna puis une Serpentarde, le Préfet de Serdaigle et une brune (Evangeline) émit le fait qu'elle ne croyait pas du tout au fait qu'on puisse voir l'avenir. Pourquoi s'était t-elle inscrite au cours alors ? Mais la blonde était tout de même d'accord avec elle. Puis Kaelie Dorkins posa une question elle aussi. Depuis le début la rouge et or n'avait rien dit. Déjà, tous se qu'elle savait avait déjà était dit. Mais elle avait une question. Elle leva la main et dès qu'elle eut la parole, elle demanda :

- La boule de crystal est en verre... Est-ce n'importe quel verre ou il a des propriétés magiques ? On lui a peut-être jeté un sort ? ... Ou alors il vient d'un endroit spécial ? Et, est-ce que les Moldus sont capable de lire l'avenir ?

Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Merry K. Harper, Jeu 20 Fév 2014 - 23:04


Merit haïssait la divination. C'était vraiment le cours le plus étrange auquel elle pouvait assister durant ses années au château. Rien que le professeur actuel était bizarre. Ses cheveux en bataille lui donnaient un air de savant fou et à l'expression froide qu'il affichait faisait peur à la plupart des premières années... La jeune femme, qui était dans ses pensées les plus sombres, releva la tête vers son professeur lorsqu'il se décida enfin à débuter son cours. Baillant à s'en décrocher la mâchoire, la lionne écouta d'une oreille distraite la question qu'il posait. Les boules de cristal... invention plus qu'idiote. Ca ne servait à rien et les moldus s'en servaient pour arnaquer les gens. Ca rappelait d'ailleurs une histoire à l'australienne qui décida de ne pas parler et écouta les propos des autres élèves. Qu'est ce qu'on pouvait en dire des bêtises sur cet objet...

La lionne arrivait à peine à comprendre ce que les autres disaient. Elle ne savait même pas qui parlait à vrai dire. Elle entendit seulement la voix de Violaine intervenir à un moment donné, mais le reste du temps, elle ferma les yeux et se concentra sur autre chose que le cours. Tant pis si le professeur la reprenait. Elle en avait plus que marre d'attendre la partie pratique du cours, qui allait sans doute être tout aussi bidon que la partie théorique. Et puis tiens, si elle rajoutait ce qu'elle avait dire ? Au moins le professeur n'aurait pas à lui reprocher de ne pas participer même si c'était un peu pour raconter sa vie...

- Personnellement, je ne connais rien sur les boules de cristal. Mais je pense que c'est une pure invention qui ne sert strictement à rien. Hormis réussir à berner les gens en jouant la fausse voyante pour ramasser de l'argent. Quelqu'un de mon entourage en a fait l'expérience et a perdu tout son argent pour des visions bidons. Et juste pour apprendre qu'il aurait toujours une santé de cheval alors qu'il est mort quelques mois plus tard à cause d'un cancer. Donc c'est le preuve que ça ne sert à rien et que ça ne marchera jamais...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Axelle Higgs
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Axelle Higgs, Sam 22 Fév 2014 - 19:03


Qu'est ce que tu as encore fait toi ?

Oui, qu'avait-elle donc fait ? Les souvenirs de la nuit dernière était bien trop flous et il n'était pas improbable que la préfète n'eut pas été blanche comme neige. Tant pis, elle demanderait à Zoey. L'ambiance de la pièce, sombre et lourde, convenait parfaitement à la Higgs, bien qu'elle aurait bien aimé un peu de fraîcheur, histoire que ses nausées se dispersent. Adressant d'abord un haussement d'épaules, elle allait lui résumer les détails dont elle se souvenait, mais le nouvel enseignant se leva. Les murmures se dissipèrent jusqu'à être réduits au silence. Ce dernier fût immédiatement brisé par les notes que produisait l'harmonica coincé entre les lèvres de l'homme. Par la suite, il débuta son cours et interrogea une Gryffondor. Une fois qu'elle eut répondu, plusieurs suivirent apportant différentes indications à propos de la boule de cristal.

- La boule de cristal est popularisé lors du 16ième siècle, précisa la Serpentard à la suite des nombreuses réponses de ses camardes.

Elle avait plus ou moins écouté, aussi espérait-elle ne pas répéter quelque chose qui avait déjà été dit.
Revenir en haut Aller en bas
Bram V. Salten
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Vautour


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Bram V. Salten, Jeu 27 Fév 2014 - 22:08



Premier Cours de Divination

Parcourant la salle du regard, j'entendais sans vraiment écouter les réponses fournies par les élèves. Elles étaient plus ou moins intéressantes –  certaines étendaient un quelconque savoir alors que d'autres semblaient vouloir me provoquer. Cependant, je n'ai jamais été pourvu d'un esprit belliqueux ; au contraire, j'étais depuis ma plus tendre enfance un être paisible. Lorsque je me savais seul dans mon crâne, mon âme semblait se complaire dans une créativité rédemptrice,  la violence et l'agressivité n'étant ainsi que de vagues concepts. Flous et indistincts. Après tout, le vautour est un charognard, il observe calmement et se repaie des autres quand le destin frappe. Je n'aime que le silence et la liberté ; l'absurde et l'irréel. Aussi, ce fut avec un détachement calculé, scrutateur, que j'entrepris de répondre aux gamins d'un ton qu'une fulgurante lucidité rendait clair.

- C'est exact, je suppose que tu t'es renseigné avant de venir en cours, mhm ? Un sourire scinda mon visage tandis que je m'avançais par-delà mon bureau, près des jeunes gens qui formaient l'assemblée d'étudiants.  Néanmoins, il est impossible de maîtriser la "complexité" de la voyance. C'est...

Un soupir termina ma phrase quand mes pas m'écartèrent la Gryffondor que j'avais interrogée. Lentement, je me détournai de ma pensée pour lancer mon regard vers une autre sorcière, aux cheveux roux cette fois. Penchant la tête sur le côté, je lui fis explicitement signe de prendre la parole afin qu'elle puisse étirer ses connaissances sur le sujet du cours. La chair qui couvrait son visage juvénile devint rapidement rosée par la gêne ; l'Autre vit presque le sang affluer sous la peau de la jeune femme et se régala de cette apparition avec une perversion quelque peu malsaine. Le rictus s'étira sur mes lèvres avant que je ne réponde ;

- Mhm... Nous étudierons d'ailleurs ces "supports", comme tu dis, prochainement. Mais pas aujourd'hui, n'est-ce pas ? Oui, oui. Il y eut une brève pause. La Divination est accessible à ceux qui le veulent, c'est tout. Contrairement à la Magie, le nom fut quasiment craché, même ceux qui ne sont pas sorciers peuvent prétendre percevoir les indices que l'Avenir nous dévoile subtilement.  Évidemment, avoir des prédispositions et un talent particulier peut arriver, mais ce n'est pas chose commune.

Puis, ce fut au tour de Blanchet d'émettre une remarque. L'image du boursouflet aurait pu provoquer un effet comique, pourtant la résultante fut toute autre. Intérieurement, je m'interrogeai quelques secondes sur  la supposition de la Sinople et Argent ; une curieuse fascination naquit dans ma caboche détraquée. J'eus envie de savoir si, en effet, le petit animal poilu pouvait avoir des dons de voyance. Et si ? Haussant les épaules, je demeurai en apparence muet jusqu'à ce qu'un Serdaigle ne me sorte de ma songeuse torpeur, ses paroles faisant taire le transcendant vacarme qui encombrait ma cervelle.

- Des volutes de fumée..  Je suis d'accord avec toi. La formation d'une image, dans la boule de cristal, peut prendre un certain temps. Il parait que la patience est une vertu particulièrement utile dans la matière ici étudiée, je suppose que vous comprendrez rapidement pourquoi.

Soudain, mon intention se focalisa sur une plume que j'avais du perdre en arrivant dans la salle, par la fenêtre, lorsque l'aurore était apparu sous la brume ce matin. L'objet, si on peut vraiment la qualifier comme tel, était sombre et brunâtre. Il y avait un peu de boue dessus mais il demeurait, en un sens, joli. De cette beauté singulière, une beauté qui n'en est pas vraiment une, qui se démarque par son originalité. Sans vraiment y réfléchir, je caressai un instant ma plume avant de la poser sur la table d'une Serpentard. Ne faisant que vaguement attention à celle-ci, je ne perçus qu'une chevelure noire et un mutisme observateur. Puis, la voix d'une autre sorcière m'attira vers un autre endroit ; la plume retomba dans l'oubli.

- C'est une réflexion intéressante. Pourtant, si nous connaissions le futur, nous le changerions. Ou du moins, nous pourrions essayer, mais il ne s'agirait là que d'un cercle vicieux, car sans cesse les desseins changent et évoluent. Il faudrait être omniscient et immortel pour tout connaitre, et encore... Nul ne peut contrôler le temps. Et encore moins le comprendre, toutefois la Divination permet d'interpréter certains indices. On peut y voir un refuge pour les espoirs, certes, pourtant il serait ridiculement inconscient de négliger le domaine de la prémonition. C'est pourquoi la Divination est un Art et une Science ; elle possède autant de facettes que l'esprit humain. 

Laissant les mots de perdre dans l'espace, je pris dès lors une certaine distance avec la situation actuelle. D'un geste nerveux, mes mains s'entrelacèrent un moment tandis que je sentais mon esprit tanguer. Chavirer et vaciller d'un côté puis de l'autre sans que je ne puisse agir. Je me perdis durant une brève éternité, coincé entre le présent et l'absent, avant de me raccrocher à la réalité. Une seconde était passée. Distraitement, je levai le menton pour indiquer à une autre Gryffondor qu'elle pouvait parler.

- En effet. Le Département des Mystères possède une "Salle des Prophéties" qui, comme son titre le laisse supposer, contient tout ce qui concerne les prophéties. Une main se leva, et une autre question ne tarda pas à m'atteindre. Une boule de cristal peut être naturelle, c'est-à-dire taillée dans du cristal de roche, ou superficielle avec du cristal de plomb, du cristal de roche reconstitué ou bien sûr, du verre. Les trois sont efficaces, mais il est préconisé d'en utiliser une naturelle puisqu'elle dégagera davantage d'énergie. Et non, on ne jette pas de sort à une boule de cristal sinon l'apparition serra faussée. En ce qui concerne les Moldus, oui, certains ont vraiment la capacité de prédire l'avenir, néanmoins, il y a beaucoup de charlatans. Ce sur quoi, une demoiselle aux iris méprisants répliqua un avis personnel et légèrement virulent. Navré pour lui, mais dire que la Divination ne sert à rien reviendrait à faire preuve d'une ignorance bornée et puérile.

Enfin, une Serpentard conclue les interventions par une remarque instructive que je ne commentai pas. Retournant vers l'emplacement de mon bureau, je pris entre mes paumes et mes doigts ma boule de cristal afin de la lever devant moi. Les quelques bougies posées sur le mobilier faisaient apparaître d'admirables nuances à l'intérieur de l'orbe blanchâtre.

- Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ? Je souris comme un gosse impatient. Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

INFOS (à lire impérativement):
 
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kimberly Lightstorm, Ven 28 Fév 2014 - 0:05


Kimberly écoutait vaguement les réponses des élèves et ne fût pas surprise que sa condisciple Sullivan ne croit pas du tout au fait de "deviner" l'avenir et elle avait souligner en même temps que beaucoup de "charlatans" se faisaient de l'argent en arnaquant les autres avec des fausses prédiction. Kim hocha la tête, en effet, pour elle, nous sommes nous-mêmes  les seuls maîtres de nos destins; il suffisait de le prendre en main avec conviction et courage...
Elle prit pourtant quelques notes, du moins, celles que le professeur approuva et son parchemin fût rempli de moitié, satisfaite, Kim reposa sa plume.

Elle observa alors les répliques des professeurs, avec des yeux ronds et étonnés, elle le scrutait attentivement, son air enfantin, son langage mûr et adulte et ses pas aériens...La rouge et or remarqua la plume qu'il avait posé sur la table d'une élève, mais, elle passa très vite à autre chose quand le professeur de Divination pris la boule de cristal entre ses mains pour la lever devant lui et expliquer qu'il fallait prendre des notes et ensuite commencer l'exercice qui était de "voir" à travers notre "globe" blanchâtre à l'intérieur duquel des veloutes de fumées dansaient indistinctement.
Il fallait pour cela, d'après le prof, se détendre, se focaliser, ressentir...

*Waow, bah tant qu'à faire, pourquoi pas hein?*


Kimberly et son esprit terre-à-terre, se prêta au jeu, elle se détendit, prit une grande inspiration et fronça les sourcils en essayant de "voir" quelque chose dans la boule en face d'elle... Clignant des yeux "bêtement" pensant que cela marcherait mieux, le jeune femme commençait vraiment à s'ennuyer et donc à s'endormir...La lumière des bougies frétillaient autour d'elle, elle persévérait à regarder ladite sphère, sans rien entrevoir que de la fumée blanchâtre et disparate ne signifiant rien pour la gryffondor.
Au bout de quelques minutes d'efforts, Kimberly décida  de laisser tomber, elle avait trop sommeil et les murmures des élèves s'éloignaient peu à peu, même la lumière des bougies, elle avait l'impression qu'elles étaient en train de s'éteindre. Lightstorm se frotta les yeux vigoureusement pour se réveiller, et au moment où elle les ouvrit pour se retrouver nez à nez avec l'orbe blanchâtre, Kimberly fût comme "aspirée" à l'intérieur de la sphère...

*Impossible, je dois être en train de piquer un somme,mais, où suis-je?*
Autour d'elle, un épais brouillard, blanc-gris, qui avait l'air de flotter comme une horde de minuscules petits fantômes, mais, la sensation était douce et chaleureuse, Kimberly avait l'impression d'avancer tout en restant sur place, ses pieds bougeaient, mais, le paysage ne changeait pas...
Elle se dit alors :-Qu'est-ce qu'il m'arrive?
Le brouillard pris alors une forme humaine, en regardant bien, Kim reconnu la silhouette de son père...
-Ce quoi ce bordel?! Les veloutes de fumées retombèrent alors et firent apparaître un cercueil...
-N'importe quoi! Le brouillard s'éleva alors au dessus de sa tête pour former un énorme phénix. Prise de panique, elle se mit à courir à l'aveuglette à travers la brume, trébucha et enfin...

Kimberly sortit de sa torpeur, l'expérience de la boule de cristal, la laissait sans voix, elle mit sa main devant sa bouche et toussa un bon coup, rien que pour voir si elle respirait encore...Elle regarda autour d'elle, ouf! personne ne semblait avoir vu ce qui s'était passé, sauf, bien sûr, le prof de Divination, qui avait l'air d'attendre un peu avant de fondre sur sa proie...
Lightstorm se redressa sur sa chaise et ouvrit son bouquin pour essayer de voir un quelqconque symbole de rapportant au rêve qu'elle pensait avoir fait, elle se disait ne rien avoir vu dans la sphère et décida donc de rechercher les "symboliques" de son "rêve-éveillé"...
Son père, Un cercueil,Un Phénix... Que pouvais bien signifier tout cela???
Kim rechercha dans son livre,mais, ne trouva rien, alors, comme une jeune fille "cartésienne" elle attribua tout cela à un "délire" de sa part. Elle griffonna pourtant sur son parchemin sa propre explication, loufoque certes, mais, la sienne :

Parchemin de Kim:
 

Elle reposa ensuite sa plume et attendit en se mettant un peu à l'aise pour faire baisser la tension de son corps, si le professeur passe, il verra bien ce qu'elle a écrit et assurément, ce qui était apparut dans sa boule de cristal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Invité, Mer 5 Mar 2014 - 7:10


Le professeur darda sur Violaine un regard qui la déstabilisa quelque peu...un regard carnassier. Il lui fit remarquer-avec justesse d'ailleurs-que pour ce qui était de la Divination, nullement besoin d'être un sorcier pour pourvoir la pratiquer. Quelque chose lui déplaisait dans sa façon de lui dire les choses, et elle ne saurait dire quoi. Il ne semblait pas hostile au fait que les Moldus puissent accéder à ce genre de connaissance, ni au statut du sang qui était encore trop important pour certains membres de sa maison, Serpentard. Peut-être qu'il n'aimait pas la Magie...? Hum, décidément. Quel curieux personnage !

La préfète l'observa encore quelques temps. Alors qu'on lui adressait un nouvel élément de réponse, il se focalisa sur une plume. Une simple plume d'oiseau, sombre, sale et commune. Celle-ci sembla avoir une emprise particulière sur lui, il était absorbé par elle...jusqu'à la délaisser quelques secondes plus tard, comme un vulgaire encombrant. Et pourtant, il semblerait qu'il avait parfaitement suivi le déroulement des choses, puisqu'il donna une réponse plus que complète avant de sombrer dans une espèce d'espace-temps personnel.

Était-ce cela, le don de double-vue ?
Suivre deux cheminements à la fois ? Dans un même présent ? Faire en sorte que son esprit se dissocie en plusieurs progressions, en ayant une emprise partielle et globale sur l'ensemble. Bien sûr, elle se posait trop de questions, comme d'habitude : le professeur était peut-être tout simplement une personne fantasque et lunatique. Mais une chose est sûre, M.Fitzgerald l’intriguait.

La voix de celui-ci tira la petite rousse de sa rêverie et la panique s’empara d'elle lorsqu'elle vit que sa voisine s'était empressée de prendre des notes. Nom d'une gargouille, elle n'avait même pas écouté les autres éléments de réponse ! La voix éraillée de l'adulte leur annonça la suite des festivités. C'était maintenant à eux de se plonger dans les petits globes transparents.
Elle se mordit la lèvre inférieure : mince alors, il les lâchait comme ça ? Sans aucune autre consigne que celle de se détendre ? Elle n'était pas sûre d'y arriver...
Après un dernier regard chargé d'appréhension avec Jessica, elle approcha son visage de la bille de verre et attendit, se forçant à fixer un point à l'intérieur. Son reflet la regardait avec le même air angoissé, ça faisait peur...mais surtout, ça n'était pas ce qui était demandé.
Violaine essaya de passer outre le visage fantomatique et fit un nouvel essai. Mais en vain. Aucune demi-teinte, aucun mouvement ne vint perturber l'éternelle transparence du cristal.

Un silence de mort s'était abattu sur la classe et seul les pas réguliers du professeur qui passait parmi eux venait perturber ce mutisme religieux. Du coin de l’œil, la rouge et Or ne pu s'empêcher de regarder comment les autres se débrouillaient. Kimberly semblait en proie  à une profonde agitation intérieure, et c'est avec un froncement de sourcils impressionnant qu'elle fixait sa boule. Peut-être que ça faisait mal ? Ah bah non, c'était pas possible. Peut-être juste dans le cerveau ? Qu'il était secoué dans tous les sens ? Le seul et le meilleurs moyen de le savoir c'était de réessayer une nouvelle fois.

Laissant glisser les coudes sur la table, elle posa son menton sur le dos de ses mains et décidée, plongea son regard noisette sur le globe. Elle se forçait à ne pas cligner des yeux, si biens que de petits picotements se faisaient bientôt sentier et elle ne pu résister à la tentation de cligner des yeux.  Malgré cette souffrance plus désagréable qu'utile, toujours rien. Alors elle se résigna à attendre comme ça, que le cours se passe. Parfaitement immobile, elle se cala sur sa propre respiration, ce qui avait toujours eu la fâcheuse tendance de la rendre un poil somnolente....

....elle eut l'impression que sa tête touchait le bois dur de la table mais pourtant, elle ne ressentit aucune douleur, aucune sensation. Rien. Une alouette chanta.
Flux et reflux, Flux et reflux....Était-elle en train de s'assoupir pour de bon ? Le bruit se faisait plus imposant, respirait-elle si fort que ça ? Non, cela ne lui ressemblait pas, cela ne venait pas d'elle. Flux et reflux, Flux et reflux...la mer était à portée de main, ses vagues avançaient rouleaux serrées pour mieux s'échouer et s'effacer, Flux et reflux...trop loin pour pouvoir les toucher. Hé, mais qu’étai-ce-donc que ce scintillement parmi les ondulations marines ? Vite ! Attrapons-le ! Elle plongea les mains dans l'eau saline et ne récoltait que du vide, et pourtant l'éclat était toujours présent, à la narguer de par sa beauté. De ses charmes il usait, pour mieux s'évaporer entre ses doigts liés. Décidément, l'astre du jour n'était pas facile à apprivoiser. D'une tâche vouée à l'échec, elle s'écarta et une douleur aiguë lui arracha un gémissement. Son pied, coupé par un coquillage tranchant, teintait les flots de volutes sombres...avait-elle dit pied ? C'était sa tête qui la faisait souffrir. Dans un bang! sonore, celle-ci avait finalement heurté la crédence près de laquelle elle était assise. N'avait-elle pas déjà vécu cet instant ? Cette impression la laissa perplexe, s'était-elle cognée deux fois ? Pourtant, elle s'en serait rendue compte si elle s'était assoupie.
Ou alors, elle rêvait qu'elle était assoupie ? Mais si elle rêvait qu'elle dormait, alors d'où venait la mer et tout le reste ? Ça ne pouvait être un second rêve dans le premier...

Violaine se massa les tempes en essayant de faire place nette dans ses idées. Peut-être que sa voisine pourrait lui expliquer, ah non, il valait mieux la laisser se concentrer.

Admettons-le, la préfète était perdue. Quels éléments étaient vrais ? Lesquels ne l'étaient pas ? Joignant ses mains dans un geste de prière, elle prit quelques instants pour réfléchir et distingua soudain une légère brume confuse dans la boule de cristal, comme un dernier vestige d'une apparition qui s'effaçait, vulgaire réminiscence.

L'esprit cotonneux, la rousse réagit cependant au quart de tour lorsqu'elle entendit un bruissement de tissus non loin et se rua sur sa plume pour y inscrire les sensations et les souvenirs qui persistaient encore par brides dans sa tête.

Oiseau....marée....soleil....douleur....

Ils n'avaient pas de livre, ils ne devraient compter que sur eux-même pour traduire le fruit de leurs visions.
Allons-y !

Oiseau : Chant répétitif, comme une rengaine dont on ne peut se soustraire.
Marée : un but proche mais que l'on ne parvient pas à atteindre et qui nous échappe sans cesse.
Soleil : Lumière et solution(s) mais qui se dérobent, de par le reflet impalpable. Espoir déchu.
Douleur : Souffrances occasionnées par la situation. Frustration.



Et bien, tout cela n'était guère glorieux. Espérons que son avenir (si tel était ce qu'elle avait vu) ne s'annonce pas aussi sombre qu'elle pouvait se le prédire !
Le professeur n'était pas loin, elle attendit donc patiemment d'avoir son attention pour lui exposer ses conjectures.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kyara Blanchet, Mer 5 Mar 2014 - 22:26


L'énigmatique professeur apporta sa correction pour chacune des réponses des élèves avant de reprendre la suite de son cours. Kyara avait pris des notes, il fallait admettre que la divination n'était pas la matière dans laquelle elle excellait ni qu'elle préférait. Il lui fallait de l'action ! Pas se prendre pour une voyante et balancer des phrases en "lisant" des feuilles de thé. Ce n'était pas du tout son truc. Il n’empêche qu'au moins elle suivait le cours et prenait des notes. C'était déjà pas mal de son point de vue.

Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ?

Kyara haussa un sourcil en entendant les paroles du professeur. Ils n'avaient pas la même notion du mot excitant. Faire de la pratique en divination n'était généralement jamais très excitant, m'enfin, sait-on jamais.

Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

Ouah. Ca avait l'air super e-x-c-i-t-a-n-t. Non mais vraiment. Poussant un soupir, Kyara posa ensuite son regard sur la boule de cristal. Il lui fallu quelques minutes pour se vider la tête. la brune n'était pas vraiment pour ce genre de choses. Néanmoins, elle fit l'effort et arriva à se concentrer. Les yeux sur la boule, elle respirait paisiblement en se fichant totalement de ce qui se passait autour d'elle. Ce fut alors qu'une fumée noire et épaisse se forma dans la boule. Curieuse, la brune fronça les sourcils. La fumée ressemblait à du brouillard et bizarrement Kyara était sereine quand elle la regardait, comme si c'était une connaissance ... une vieille amie ... Super, elle était pote avec de la brume, fallait quand même le faire. Décrochant son regard de la boule, la serpentard nota alors quelques mots sur son parchemin.

Brume = Le néant ? La solitude ?
Noir = sérénité ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4

 Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.