AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 3 sur 4
Cours n°1 ; La Boule de Cristal
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kyara Blanchet, Mer 5 Mar - 22:26


L'énigmatique professeur apporta sa correction pour chacune des réponses des élèves avant de reprendre la suite de son cours. Kyara avait pris des notes, il fallait admettre que la divination n'était pas la matière dans laquelle elle excellait ni qu'elle préférait. Il lui fallait de l'action ! Pas se prendre pour une voyante et balancer des phrases en "lisant" des feuilles de thé. Ce n'était pas du tout son truc. Il n’empêche qu'au moins elle suivait le cours et prenait des notes. C'était déjà pas mal de son point de vue.

Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ?

Kyara haussa un sourcil en entendant les paroles du professeur. Ils n'avaient pas la même notion du mot excitant. Faire de la pratique en divination n'était généralement jamais très excitant, m'enfin, sait-on jamais.

Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

Ouah. Ca avait l'air super e-x-c-i-t-a-n-t. Non mais vraiment. Poussant un soupir, Kyara posa ensuite son regard sur la boule de cristal. Il lui fallu quelques minutes pour se vider la tête. la brune n'était pas vraiment pour ce genre de choses. Néanmoins, elle fit l'effort et arriva à se concentrer. Les yeux sur la boule, elle respirait paisiblement en se fichant totalement de ce qui se passait autour d'elle. Ce fut alors qu'une fumée noire et épaisse se forma dans la boule. Curieuse, la brune fronça les sourcils. La fumée ressemblait à du brouillard et bizarrement Kyara était sereine quand elle la regardait, comme si c'était une connaissance ... une vieille amie ... Super, elle était pote avec de la brume, fallait quand même le faire. Décrochant son regard de la boule, la serpentard nota alors quelques mots sur son parchemin.

Brume = Le néant ? La solitude ?
Noir = sérénité ?
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Merry K. Harper, Sam 8 Mar - 12:25


-Navré pour lui, mais dire que la Divination ne sert à rien reviendrait à faire preuve d'une ignorance bornée et puérile.

Suite à la réplique de son professeur, Merit lui lança un regard méprisant, tout en souriant pour lui montrer que ça ne l'atteignait pas plus que ça. Elle s'en foutait après tout. Si elle se faisait virer de cours pour insolence, ça lui ferait quelques dizaine de minutes en moins à ne pas s'ennuyer dans cette salle de cours moisie...

-Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ?

Dans tous les cas, Merit ne comptait pas écrire, même si leur professeur avait noté son cours sur le tableau. Et en regardant autour d'elle, elle voyait bien que personne n'écrivait. Et puis, à quoi ça lui servirait de toute manière ? Elle voulait pas être voyante de toute manière, nan ? L'australienne préférait largement faire un travail à l'air libre, sans être enfermée dans une vulgaire tente ou roulotte.

-Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

La lionne lâcha un soupir désespéré. Si elle avait su, elle aurait séché le cours, en restant cachée sous sa couette. Là, elle allait devoir faire quelque chose qui ne servait strictement à rien, mais bon... si elle voulait avoir des bonnes notes et passer ses ASPIC sans problèmes, elle n'avait pas vraiment le choix... Et puis, c'était mieux de bien se faire voir par les professeurs, au cas où...

Merit éloigna sa plume et son parchemin au bord de son bureau et rapprocha la Boule de Cristal devant elle, la posant brutalement, un sourire au coin des lèvres. Le jolie brune plongea son regard dans la boule, essayant de se concentrer un maximum. Cette dernière s'assombrit brusquement, attirant rapidement l'attention de la brunette qui rapprocha ses yeux à quelques millimètres seulement de la surface de la sphère. Toujours les mains posées dessus, elle pu observer avec attention ce qui s'y passait. Du feu. Partout. Des flammes jaillissaient des maisons et les gens courraient dans les rues en criant de peur de se faire tuer. Elle ne voyait pas qui jetait ces sorts, effrayant tant les habitants de cette ville dévastée. Mais elle pouvait apercevoir les masques de peur sur les visages des personnes qui prenaient la fuite... Soudainement, alors qu'elle s'y attendait le moins, un visage effrayant et sombre surgit sous ses yeux, en gros plan. Un cri de surprise s'échappa de sa bouche au même moment qu'elle se reculait brusquement faisant tomber la boule de cristal sur le pouf où elle était assise. Par chance, elle ne se brisa pas et Merit la reposa délicatement sur la table.

L'australienne attrapa par la suite sa plume, réfléchissant à ce qu'elle pourrait noter sur son parchemin. Ce qu'elle avait vu dans la boule de cristal ne pouvait être qu'en rapport avec ce qui se passait en ce moment... concernant les mangemorts. D'une main tremblante, elle nota les mots qu'elle pensait les plus importants concernant ce qu'elle avait vu dans la boule, et inscrit à côté leur signification.

Citation :
Peur : Tournant décisif dans la vie, situation critique
Visage effrayant : Soucis
Nuit : symbole des dangers de l'inconscient, mise en garde
Cris : annonce d'un malheur
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Evangeline Flynn, Dim 9 Mar - 15:36


Les coudes posés sur la table et le menton appuyé dans ses mains en coupe, Evangeline écoutait le cours. Elle était toujours aussi sceptique, mais ne ressentait absolument pas le besoin de s'évader, de regarder par la fenêtre le lac gelé dont la contemplation occupait habituellement la majeure partie de ses heures d'étude; non, elle était juste captivée par la voix du professeur, une voix aussi souple que lui, qui allait de l'un à l'autre telle une plume légère, légère. Il ne paraissait même pas matériel. Sa façon d'appuyer sur certains mots, son allure d'oiseau de proie, sa démarche, son regard qui semblait survoler la classe - comme s'il s'était trouvé dans une autre sphère, bien plus élevée, d'où il aurait contemplé le reste du Monde- la fascinaient.

Mais il était temps de travailler. Evangeline fixa, dubitative, le globe blanchâtre sur sa table. Et elle était censée lire là-dedans? Bon.... Elle commença par faire place nette sur son pupitre, entassant les feuillets dans un coin et faisant disparaître subrepticement plume, encrier et baguette. Elle recentra la boule de cristal, y plongea son regard, tenta de se concentrer... Les coins blancs de sa pile de papiers attirait toujours son oeil. Elle essayait, bien sûr, de ne pas y faire attention, mais bientôt, son impatience naturelle prit le dessus et les feuillets allèrent rejoindre le reste de ses fournitures au fond de son sac. Eva en profita pour jeter un regard autour d'elle; la plupart des élèves avaient déjà le nez plongé dans leur boule de cristal.

Elle recommença donc à fixer la sphère transparente. Qui, d'ailleurs, le restait dramatiquement. Limpide, elle pouvait même voir la table de bois au travers. Et ils étaient censés interpréter ce qu'ils y voyaient? La brunette sourit cyniquement. Elle pouvait toujours lire les nœuds et les veines du bois... Elle essayait bien, de fixer toute son attention sur l'objet étrange. Elle essayait bien, de concentrer toute sa pensée sur cette sphère. Oui mais voilà le problème, une sphère, c'était une sphère parfaite, qui n'offrait absolument aucune prise à sa pensée. Elle se sentait aussi impuissante face à sa boule de cristal que devant un cube de pierre creuse, dans laquelle elle aurait eu pour tâche d'entrer, sans qu'au préalable on y ait découpé une porte ou même une fenêtre, ou quelqu'autre ouverture que ce soit. Elle sentit le découragement la gagner, fit un effort de volonté pour fixer son attention sur le globe.

Il fallait se rendre à l'évidence, elle n'avait pas de don de voyance.

En soupirant, elle reprit sa lutte avec l'étrange objet qu'elle commençait déjà à abhorrer. Il faut dire qu'avec une patience aussi étendue que la sienne...

Une bonne dizaine de minute s'écoula ainsi. Et puis... Et puis, tout à coup, elle trouva la fente qui lui permettait d'entrer dans l'étrange "mécanisme". Elle sourit, victorieuse. A présent, de longs filets de brume, comparables à ceux qui tournoyaient dans une Pensine, formaient de délicates volutes sous ses yeux ébahis. Elle ne l'aurait jamais cru! Restait à voir l’efficacité de tout cela... Mais les cheveux d'ombres continuaient à tourner, à tourner, en un mouvement continu et répété, qui ne tarda pas à emplir la jeune fille d'angoisse. Depuis toute petite, lorsqu'elle répétait cinquante, soixante, cent fois même un mot, jusqu'à ce qu'il perde toute signification à son oreille et à son esprit, elle craignait les répétitions de ce genre, parce qu'elle avait cette étrange impression qu'elles pouvaient détruire toute chose, si elles s'en emparaient.

Tout à coup l'image disparut. Le soulagement fut de courte durée, car elle fut aussitôt remplacée par une autre: une immense chauve-souris, ou en tous cas une ombre indistincte, se profilant derrière une minuscule silhouette blanche et pâle et frêle comme un fétu de paille soufflé par le vent, et la couronnant de noirceur, l'embrassant de ses immenses ailes de nuit, l'étreignant inexorablement, s'envolant avec elle, petite étoile au milieu de l'immensité des ombres infinies. Curieusement, cette vision lui rappelait le poète Baudelaire et le Spleen.

Tout à coup l'ombre et la lumière se mêlèrent, se confondirent, explosèrent en un tourbillon de couleurs, brisant l'équilibre de noir et de blanc qui jusque là avait régné, retombant comme les étincelles d'un feu d’artifice pour finalement aller s'éteindre tristement...

Evangeline ne voulut pas en voir plus et se rejeta en arrière, oubliant toutes les lois de la gravité et de l'attraction terrestre, et manquant de fait se rompre le cou. Pâle, muette, elle n'écrivit sur son parchemin, qu'un seul mot, qu'une seule peur: Folie.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Heather Wells, Mar 11 Mar - 14:51


Même lorsqu'il répondait aux questions posées ou réponses données par ses élèves, le professeur avait complètement l'air ailleurs. Il avait toujours un certain temps de réaction, parfois il ne prenait même pas la peine de répondre. Trop obnubilée à découvrir la personnalité de l'enseignant, la brune n'écoutait qu'à moitié les paroles des autres élèves. Elle songea un instant à prendre des notes mais elle savait pertinemment qu'elle ne perdrait pas une seconde de son temps pour réviser la Divination, alors pourquoi se fatiguer ? Il lui suffirait sans doute d'inventer un quelconque destin tragique avec une mort brutale au bout et cela ravira sans doute Fitz.

Il annonça ensuite la partie pratique du cours et l'Irlandaise se figea. Ce quelle redoutait le plus allait arriver. Elle n'était déjà pas vraiment sûr de réussir à se servir de cette boule mais elle n'était également pas très sûr de vouloir réussir. Si ce qu'elle voyait dans la boule montrait quelque chose qu'elle ne voulait pas que d'autre voit ? Heather regarda avec défiance ce qui se transformait peu à peu en objet de torture.

Il fallait qu'elle le fasse vite, comme ça elle en serait débarrassée, d'autant plus que l'enseignent commençait à passer dans les rangs pour observer ses élèves. Continuant de contempler le cristal, la sixième année ne savait pas quoi faire pour qu'elle se mette à  offrir une vision. Plus elle essayait de se détendre, et plus cela produisait l'effet inverse. Et là, tout de suite, elle avait juste envie de partir, alors ça ne l'aidait pas beaucoup. Elle se reprit mentalement, s'insultant à moitié pour ne pas avoir encore réussit, s'encourageant également pour persévérer.

Lorsqu'elle jeta un rapide coup d’œil aux autres élèves, tous semblaient avoir réussit et cela fit tomber le moral de la Préfète bien plus bas qu'il ne l'était déjà. Pourquoi n'avait-elle pas écouté les explications ? La sixième année ouvrit avec réticence son manuel de Divination à la recherche d'une quelconque explication. Soit elle avait sérieusement besoin de s'acheter des lunettes, soit ce bouquin ne comportait pas la moindre aide pour se servir d'une boule de cristal. D'un geste brutal, elle repoussa au loin le livre. La jeune femme attrapa alors la boule qu'elle plaça au creux de ses mains. Il fallait qu'elle trouve un moyen de rentrer en contact avec l'instrument et elle était prête à tout tenter, même le contact physique, pour essayer d'y arriver. Fermant les yeux, elle imagina deux fils blancs parcourir chacune de ses mains pour se rejoindre au centre de la boule. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, miracle, une brume blanchâtre avait envahit la boule de cristal. Mais Heather savait que rien n'était encore fait, elle resta donc concentrée pour ne pas perdre le précieux lien.

Désormais, il fallait qu'elle discerne quelque chose à travers cette brume... Mais quoi ? La verte et argent s'approcha du cristal au point de presque le toucher avec le bout de son nez. Elle n'apercevait que des courbes dans la fumée mais rien qui lui permettrait d'en interpréter quelque chose. Elle avait beau chercher, elle ne voyait rien. Sentant la présence de Fitzgerald dans son dos, la Serpentard se sentit obligé de noter quelque chose sur son parchemin pour lui montrer qu'elle avait bien cherché même si elle n'avait pas trouvé. Elle inscrivit donc le premier mot qui lui vint à l'esprit: Difficultés. Elle espérait sincèrement que le professeur ne lui demanderait pas pourquoi elle avait écrit ce mot, car elle n'en avait pas la moindre idée. La brune reposa la boule à sa place initiale et se cala ensuite bien au fond de sa chaise, les bras croisés sur la poitrine. Rapidement, la brume disparut de la boule qui se retrouva tout aussi transparente qu'au début du cours.

Heather n'avait pas vu les deux puissantes ailes qui étaient apparues à travers la fumée car elles possédaient exactement la même teinte de blanc que la brume. Là où elle ne perçu qu'une simple courbe étaient en réalité un long coup sur lequel était perché la tête de l'animal. Non, elle n'avait pas vu le cygne qui semblait prêt à prendre son envol. Pourtant, il était bien là.  
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Ethan Wood, Jeu 13 Mar - 11:46


L'étrange personnage qu'était le professeur de Divination corrigea chacune des propositions des élèves en réfléchissant comme si c'était la dernière fois qu'il faisait. Les sourcils froncés, ce personnage était vraiment atypique. Ethan avait beau avoir répondu correctement, il savait très bien qu'il allait se planter magistralement. La divination n'avait jamais été son point fort et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait découvrir ses "aptitudes" en la matière. Après tout, si sa réponse était correcte, elle ne venait que des livres et ce n'était pas avec un feuille de papier qu'il arriverait à lire dans sa boule de cristal.

- Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ?

Ethan soupira longuement, ce que Mr. Fitz appelait "excitant" allait certainement être une immense source d'ennui aux yeux du brun qui sentait déjà ses paupières se fermer. Déjà que les volutes de fumée qui se mouvaient endormaient Ethan mais la voix soporifique n'arrangeait pas les choses, bien au contraire. Posant son regard sur la silhouette floue du professeur, Ethan continua de l'écouter sans broncher. Mieux valait ne pas se faire remarquer.

- Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

Se redressant sur son fauteuil, Ethan s'approcha du bord de celui-ci et se rapprocha de la boule de cristal, les mains jointes. Bon, et maintenant ? Le sorcier ferma les yeux et essaya de faire le vide dans son esprit, même si ce n'était pas chose aisée, il fit néanmoins l'effort de se concentrer. Et lorsqu'il retrouva la vue en ouvrant les yeux, il découvrit en faisant la moue que rien ne s'était passé. Sans se déconcentrer, Ethan fronça les sourcils aussi fort qu'il le pouvait. Puis, quelque chose s'agita dans la boule de cristal. Une flamme jaillit dans la boule et s'éleva jusqu'à ses parois puis disparut. S'ensuivit d'autres signes flous tels un oiseau noir qui s'agitait dangereusement dans la boule et une flèche qui volait à une vitesse affolante vers une silhouette noire et floue qui était pour l'instant non identifiable. Puis, se munissant de son parchemin, alors que tout était finie et que la boule avait reprit son aspect normal, il griffonna quelques mots sur son parchemin et croisa les bras, s'appuyant contre le dos du fauteuil. L'anglais attendit patiemment que le professeur daigne se déplacer pour examiner ses travaux.

Interprétation:
 


Dernière édition par Ethan Wood le Jeu 13 Mar - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astrid N. Reckless
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Astrid N. Reckless, Jeu 13 Mar - 17:22


Jessica écoutait les réponses du professeur, son menton au creux de la main, elle soupira. Elle n'avait jamais était fan de la partit thérorique du cours. C'était lent et molasson, on faisait que parler, parler... La blonde lâcha un baillement, passa une main dans ses cheveux et cligna des yeux, se concentrant sur le cours.

-Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ?

Enfin ! C'était pas trop tôt. Excitant ? C'était encore à voir... Se redressant, la jeune fille trempa sa plume dans l'encrier et en à peine cinq minutes elle avait noté tout ce qu'elle avait retenue. Son parchemin noircie par l'encre, elle posa de nouveau son menton sur sa main, attendant la suite.

-Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

Okey. Les yeux azurs de Jess se posèrent sur la classe, dévisageant les têtes qui se penchaient sur les boules. Et bien, quand faut y aller, faut y aller ! Elle remonta ses manches, coinça une mèche derrière son oreille, et se concentra - chose difficile. La jeune fille ferma les yeux, respira un bon coup et elle prit la boule de crystal entre ses mains, la fixant à s'en faire mal, frustrée de ne rien voir. Elle observa de nouveau les autres, plus particulièrement Violaine qui semblait ne pas avoir plus de résultat qu'elle. Ahlàlà... Puis elle reporta son regard sur la boule, ne pensa à rien et après quelques secondes des voluptes de fumée blanches aparaissèrent. Plissant les yeux, Jessica découvrit deux filament argentés qui se détachaient, elle fronça les sourcils, en pleine réflexion. Elle ne détourna cepandant pas le regard et sa surprise fut grande lorsqu'un magnfique paysage s'en détacha. Une plage de sable s'étendait, l'air marin embomait l'air, les coquillages étaient éparpillés un peu partout et surtout, un grand soleil illuminait l'ensemble. Tout comme chez moi, pensa t-elle. C'est chez moi, rectifia t-elle, en remarquant la grande maison blanche sur la berge. Pourtant cela avait l'air si iréel... Une silhouette floue était assise près de la mer. Des aboiements la firent se retourner, un chiot détallait vers la personne près de l'eau. Mon frère ? ... Léo...? La blonde s'approcha et détailla le visage baignait de larmes, le ciel s'était soudain obscurcit, des nuages noires pointerent le bout de leur nez. Jessica ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Elle remarqua avec étonnement qu'elle se trouvait entourée d'ombres aux robes de sorciers noires qui tournoyaient, le bruit des froufrous l'agaçait... La rouge et or se sentait vide, perdue. Puis le soleil pointa le bout de son nez, le labrador avait réaparrut et il s'élançait en courant et en jappant jusqu'à la mer bleue azur. Il nagea vec puissance et la blonde aurait jurée qu'il était heureux. Elle aussi l'était, emplie de bonheur. Puis une magnifique brume argentée les entourèrent.

La vision s'estompa, Jessica cligna plusieurs fois des yeux, toute engourdie. Il lui fallu un moment pour s'adapter à la salle de classe, si loin de l'air marin dont elle s'était ennivrée. Ce que lui avait montrer la boule de crystal ne voulait rien dire ! En plus elle avait récoltée une petite migraine. Elle passa un bras sur son front et se pencha sur son parchemin et griffona sans trop réfléchir :

Interprétation :
 

La blonde regarda perplexement ce qu'elle avait écrit. Pas fameux le truc ! De toute façon, elle n'y croyait rien du tout qu'on puisse lire l'avenir avec ce bidule. Roh. Elle attacha rapidement ses cheveux et se tourna vers sa voisine de table.

- Et, Violaine ? Tu piges quelques choses, toi ? C'est hyper bizarre, comme truc !

Du coin de l'oeuil elle regarda le parchemin de sa préfète et finit par soupirait.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Harel Chaitan, Jeu 13 Mar - 18:38


Ses mains lâchèrent la forme sphérique pour recueillir la plume délaissée, par les doigts crochus de Fitzgerald, au creux de ses paumes incurvées. Harel la porta devant ses yeux, indifférente au cours. Les nuances foncées contrastée avec la peau pâle de la jeune fille qui se perdait dans sa contemplation. Son souffle, incontrôlé, s'échappant par ses narine agitait la partie basse formait par des filaments blanchâtres ressemblant à du coton. D'apparence, sa forme aiguisée donné une aspect tranchant à ses courbes délicates. Pourtant, son sens tactile transmettait une tout autre réalité à sa perception. Cependant, Harel ne souvenait pas en avoir déjà rencontré, sur le domaine de Poudlard, un volatile possédant un tel plumage. Son regard curieux se leva sur le professeur de divination : d'où la tenait-il ? Au plumage de quel espèce d'oiseau appartenait-elle ?

Ces interrogation, hors propos, furent étouffées dans l'œuf.

- Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ?  Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et, éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.

Le berceau de ses mains se scinda, et la plume atterrit légèrement sur la table prés de l'objet divinatoire. Chaitan réintégra, brusquement, l'espace temps partagé par toutes les personnes présente. Son corps se tendit. Ce cours lui plaisait de moins en moins.

Tandis que ses camarades se plongeaient dans la pratique de la divination. Ses yeux à la couleur de l'encre fusillèrent méchamment la boule de Crystal. Ses doigts l'emprisonnèrent, la soulevèrent sans difficulté, puis l'enserrèrent à faire pâlir ses articulation. Elle n'avait qu'à la jeté au sol pour que l'objet se brise lamentablement. Non, définitivement, Chaitan n'était pas convaincue par l'exercice. La surface opaline minutieusement poli ne lui renverrait sinon son reflet, rien d'autre que ce qu'elle voudrait bien. Selon elle, il n'était pas question d'interprétation des signes d'un quelconque futur, si tant est qu'il existe, il s'agissait surtout de l'expression des désirs les plus enfouis, ceux que l'on n'exprimait pas à voix haute, mais qui hantait les inconscients.

Un leurre ! Ce vulgaire objet de Crystal ne ferait rien d'autre que révéler ce qu'il souhaitait par le biais de symbole hasardeux. Il voulait des images, elle lui fournirait des images.

D'un mouvement de baguette discret, Harel extrait son matériel scolaire de sa table avant de retrouver leur taille original. Négligemment, sur un bout de parchemin griffonné de notes à propos d'un ouvrage étranger à la divination, le bout aiguisé de sa plume trempé d'encre inscrivit quelques mots, et son interprétation personnelle.

Parchemin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Trystan J. Harper, Sam 15 Mar - 1:56





    - En effet. Le Département des Mystères possède une "Salle des Prophéties" qui, comme son titre le laisse supposer, contient tout ce qui concerne les prophéties.


Même avec le ton fluide dans lequel il donna réponse à ma question, l’enseignant m’avait paru... disons légèrement absent, pour ne pas dire carrément étrange – comme déconnecter de la réalité et s’égarant toujours plus profondément dans les abysses de ses pensées sans doute tout aussi tordus que son allure. Même le calme impénétrable dont démontrait l’homme à l’avant de la classe était des plus déconcertant et d’autant plus lorsque Merit laissa ouvertement entendre son désintérêt total pour la Divination. Bien qu’adhérant en grande partie à l’opinion de me voisine de table, je ne pus m’empêcher de lancer un regard désapprobateur à la jeune fille – sa remarque et son attitude d’insolence qui suivit, aurait facilement pu nous couter quelques rubis en moins si l’enseignant s’était montré quelque peu plus susceptible. N’étant pas le cas, Fitzgerald se contenta plutôt de reporter attention au plusieurs réponses et question qui fusèrent encore avant d’entamer enfin la partie pratique du cours... *Pas trop tôt!* Pensais-je alors que le poids de ma tête se faisait de plus en plus lourd dans la paume de ma main qui la retenait de prendre appui sur la table.

    - Bon, j'espère que vous avez pris des notes car je n'écrirai rien sur le tableau. À ces mots, je posai un regard las sur le parchemin toujours vide qui reposait devant moi. Tant pis pour les notes... Nous allons maintenant passer à la partie pratique du cours, excitant n'est-ce pas ? Je veux que vous vous concentriez sur votre boule, que vous essayez de vous focaliser dessus. Vraiment. Oubliez votre entourage et vos préjugés, laissez votre âme entrer dans cette sphère mystérieuse jusqu'à ce qu'une image s'y forme. Détendez-vous. Ressentez, ne réfléchissez plus. Je passerai parmi vous pour observer et,éventuellement, vous aidez dans vos interprétations. C'est parti les enfants.


Je n’étais pas totalement convaincue que le terme «excitant» soit celui qui convenait réellement le mieux à la suite de ce cours... Après tout, que pouvait-il y avoir d’excitant à fixer une simple boule de cristal pendant des minutes entières et voir même des heures? Comment être certaine que j’allais véritablement y voir quoi que ce soit? Si ça se trouve, la sphère allait rester tout aussi translucide qu’ennuyeuse... Jetant un bref coup d’œil aux camarades de classe qui m’entourait, je vis que la plupart d’entre eux s’étaient déjà jetés dans la contemplation de leur boule – étaient-ils impatients à ce point de lire leur avenir? Dévisageant Merit, puis le dos de Violaine devant moi, je ressentais une certaine appréhension me tordre l’estomac. Et si tout ça fonctionnait réellement? Si je découvrais un futur possible? Serait-il teinté d’autant d’obscurité que l’avait été mon passé? Lâchant un dernier soupir de résignation, je déposai mon menton sur le revers de mes mains et entrepris de scruter l’objet limpide devant moi. Après tout la seule façon d’avoir une réponse à mes nombreuses questions était de m’y lancer également.

Un lourd silence avait rapidement enveloppé la salle de classe – silence qui laissait transparaitre toute la concentration dont faisaient maintenant preuve les élèves perdues dans la contemplation de leur sphère. Seuls les pas rythmés de l’enseignant qui parcourait les allées entre les tables venaient briser cette quiétude un peu trop déconcertante à mon goût. Ce calme aurait pourtant dû m’aidé à rester focalisé sur ma boule de cristal, mais il avait surtout tôt fait de m’en déconcentrer. Sans rien pour les freiner, mes pensées s’étaient mises à se bousculer dans mon crâne et avaient rapidement dérivé très loin du sujet d'origine : la Divination – empruntant maintenant le chemin de la prochaine saison de Quidditch, les vacances estivales qui arrivaient à grands pas, les examens finaux qui en faisait tout autant, la nouvelle angoissante du retour des Mangemorts... Bref, tout, sauf ce qui pouvait se refléter dans cette satanée boule de cristal posé pourtant à quelques pouces de mon nez. Mon regard avait beau fixer un point tout au fond du verre, il avait toutefois – et depuis un bon moment déjà, cessé de le voir.

Je saurais dire pendant combien de temps je restai immobile ainsi dans cet état proche de la somnolence, mais l’apparition d’une ombre toute au fond de ma boule de cristal capta rapidement mon attention qui se focalisa de nouveau sur l’objet. Ce qui ressemblait à une sorte de silhouette voutée, s’approchait et grossissait tranquillement dans le verre. Les yeux ronds de stupeur, je m’avançai jusqu’à en avoir le nez presque collé sur la surface fraiche de l’objet. L’ombre au contour flou et difforme continuait d’avancer comme je devais plisser les paupières pour tenter d’en discerner un peu plus. Puis, alors que la silhouette semblait vraiment tout près, un mouvement bien réel à mes côtés me fit brusquement sursauter. Fitzgerald avait frôlé mon épaule et apparu dans mon champ de vision sans que je l’entende arriver. Reportant précipitamment mes iris azur sur ma boule de cristal, je réalisai avec agacement que l’ombre n’avait en fait été que le reflet de l’homme marchant à mes côtés.

    - C’est n’importe quoi! Avais-je grogné, mécontente, à voix basse avant de reposer lourdement mon dos sur le dossier de ma chaise.


Voyant mon espoir d’apercevoir véritablement quelque chose dans ma Boule de Cristal, voler en fumer, j’abandonnai ma contemplation inutile de l’objet pour jeter plutôt un coup d’œil au parchemin de Merit. Celle-ci s’affairait à y inscrire frénétiquement quelques mots et je dus me pencher par-dessus son épaule pour tenter d’y lire.

    - Bah dis donc! Tu n’as pas un futur joyeux toi. Malgré tout je n’avais pu retenir un rire amusé. Tout comme Merit, je n’avais jamais vraiment accordé grande importance aux soit disant dons de voyance, alors je ne voyais pas une réelle menace dans ces présages.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kyara Blanchet, Sam 15 Mar - 11:51


En regardant les boules de cristal de ses voisins, Kyara avait l'impression que c'était la joie dans toute la classe ! D'après ce qu'elle avait appris dans les livres, la jeune fille savait que la divination était une matière ... spéciale. Au temps du très célèbre Harry Potter, la prof de divination était en mode complètement loufoque. Il fallait lui donner des prédictions négatives pour être son chouchou. Néanmoins, elle avait quand même un don, même si elle ne le savait pas du tout. C'était ironique, comme quoi les feuilles de thé et tout le tintouin n'apprenaient pas tout.

Poussant un petit soupir, Kyara retourna à sa boule de cristal tout en se demandant si le professeur était pareil. S'il fallait lui donner du catastrophique pour qu'il soit heureux. La brune ne savait même pas comment il fallait faire pour être professeur de divination. Il devait y avoir de sacrés critères de sélections pour en arriver là. Avoir l'esprit ouvert et tout et tout. En tout cas l'homme avait l'air de venir d'une autre planète. C'était peut-être ça que ses professeurs avaient appréciés.

Bref, bref, bref, l'interprétation de la fumée n'allait pas se faire toute seule ! Ou peut-être que si, qui sait ? Oui, l'espoir faisait vivre. Se concentrant une nouvelle fois, la brune tenta de comprendre ce qu'il y avait dans la boule avant de lâcher l'affaire. Elle n'y comprenait rien et avait l'impression d'avoir déjà fait le tour de tout. A quoi bon s'acharner ?
Revenir en haut Aller en bas
Bram V. Salten
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Chat (Sphynx)


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Bram V. Salten, Lun 14 Avr - 23:50



Premier Cours de Divination

Ondoyant parmi les élèves, j'éprouvais une certaine satisfaction à les voir sonder leur boule de cristal à la recherche du destin. Les nuances opalines qu'arboraient les orbes avaient un attrait mystique et fascinant ; s'y perdre me semblait donc une évidence. C'était comme sombrer dans de pâles abysses où se forment incessamment rêves, songes, présages et illusions. Je ne pouvais concevoir plus douce perdition que celle-ci. Pourtant, lorsque mon regard glissait sur l'objet, miroir de l'avenir, je savais que je ne pouvais – devais me laisser séduire par ses courbes parfaites. Face à cette pensée, je sentis mes muscles se tendre puis se crisper lors d'un mouvement saccadé, étrangement bestial et machinal. L'Autre émit soudainement un bruyant sifflement afin d'interpeller mon intention ; en un instant à peine, mon attention fut braquée vers une Gryffondor que la Divination emportait dans une vision possiblement révélatrice. L'ensemble de ma silhouette ne tarda pas à suivre mon regard et je pus me pencher sur l'apparition de la jeune femme.

- Mhm... Je te dirais bien que je suis navré pour toi, mais je ne pense pas que tu en auras besoin, dis-je en étudiant les trois images apparues dans la sphère blanchâtre. Bien, bien.

J'eus alors envie de joindre mes mains dans un geste irréfléchi ; enfantin peut-être. Et je ne résistai pas, produisant ainsi un mélodieux clappement enthousiaste qu'un sourire, étendu sur mon visage, reflétait. J'applaudis ainsi pour la forme, ou simplement parce que j'en avais envie, cela suffisait à guider mes gestes. Les pensées sont l'essence des actes ; et les miennes, à cette minute-là, me soufflaient un enthousiasme transcendant. Enthousiasme qui, toutefois, ne tarda pas à s'évanouir lorsque je perçus, à quelques pas de là, un autre dessein mystique se former dans une boule. Silencieusement, je me hissai jusqu'à la table d'une autre élève Rouge et Or afin de contempler une succession d'images folâtrer parmi les innombrables nuances du globe. Un univers se dévoila sous mon regard.

- Intéressant, très intéressant. L'oiseau est souvent considéré comme un présage relativement positif, et pourtant... Ce vide que tu as remarqué, associé à la douleur ressentie au pied, traduit une dépression. Une rupture est peut-être à prévoir, jeune demoiselle. Je pris le temps d'une inspiration pour réfléchir avant d'ajouter joyeusement ;Tu devrais te méfier des autres, petite ingénue.

Ricanement doucement, je me tournai ensuite vers Blanchet pour juger la progression de son expérience en Divination. Celle-ci ne semblait guère inspirée ou inspirante, ce qui ne m'étonnait, en vérité, pas vraiment.

- Pas très folichon tout ça, je suis déçu. Cette impression de proximité que tu as éprouvée – non, ne nies pas, j'ai un bon sens de l'observation – indique un penchant pour la solitude. L’indécision, également. Je me demande ce que ça signifie pour ton petit ami...

D'un mouvement vif, mon corps se tourna vers une autre direction. Ailleurs, quelque part entre le réel et l'abstrait d'un nouvel augure, je vis un feu étendre ses flammes dans l'orbe quasi-translucide d'une gamine située à quelques pas de là. Ah, c'était la récalcitrante. Je fis un bref mouvement de tête en direction de la Serpentard que je venais de voir avant de me glisser vers celle qui avait à son tour attiré, inconsciemment sans doute, mon attention.  

- Je vois. Tu crains les événements à venir, n'est-ce pas ? Il parait que les Mangemorts sont de retour, c'est en tout cas ce que j'ai lu dans le journal. Je lus l'écriture légèrement fébrile de la demoiselle sur le parchemin. Ta vision est plus un reflet de la situation et de ton ressentiment par rapport à celle-ci qu'un véritable présage. C'était néanmoins un joli essai.  

Et ce n'était pas faux ; sans pour autant être vrai. Il s'agissait juste d'un essai, rien d'autre, et je trouvais ce concept joli. La pratique est nécessaire à la connaissance, n'est-ce pas ? Mhm. L'Autre relâcha un soupir approbateur avant de froisser ses plumes dans un léger bruissement. Et puis, ses iris bestials se posèrent sur la confuse chimère que faisait apparaître une Serdaigle et je fus emporté par ma curiosité. Sentiment qui fut par ailleurs accru lorsque je ne vis qu'un seul mot rédigé sur le parchemin de la sorcière. Un nom qui ne m'était pas inconnu – au contraire, on aurait pu dire qu'il s'agissait de mon plus vieil ami ; folie

- Ça te fait peur, dis-moi ? La folie, vois-tu, c'est comme la gravité ; il ne suffit que d'une pichenette. À notre humble avis, nous y sommes tous destinés. Peut-être que toi, plus que d'autres, sera la prochaine cible de la fatalité. Qui sait ? Certainement pas moi.

Sur ces mots, je haussai les épaules. Il n'y avait rien de plus à ajouter sur cette vision peu révélatrice d'un avenir probable mais plutôt d'une certitude inconsciente. Je ne pus, une nouvelle fois, contenir mon sourire alors que mes prochains pas me menaient agilement vers une Sinople et Argent. Courbant ma colonne vertébrale de façon à observer furtivement l'expérience menée par mon élève, je ne mis pas plus d'une poignée de secondes à constater son incapacité à lire les indices du futur, laissés dans l'objet qu'elle avait devant ses yeux aveugles.  

- Ce n'est pas grave, ni inhabituel, de rencontrer des difficultés en Divination. Cela requiert beaucoup de concentration, de... En fait, certaines personnes ne peuvent tout simplement pas comprendre l'Art divinatoire. Ce n'est pas une tare mentale, seulement une question d'incompatibilité. Cependant, ne te décourage pas encore, je suppose qu'avec de la persévérance, tu finiras par y arriver.  

Il n'était question, bien entendu, que d'une vague supposition. Une hypothèse jetée dans l'air sans véritable considération. Ne voyant pas l’intérêt de m'éterniser davantage, je me redressai afin de scruter l'attitude des autres étudiants face au cours. Parmi la petite assemblée, un gosse semblait attendre ma venue. 

- Flamme... Corbeau... Flèche, silhouette noire et informe ? Admettons. Ce n'est pas forcément mauvais, mais disons qu'il s'agirait d'une mise en garde quant à tes fréquentations. Un rival, peut-être ? Ou une trahison. Méfie-toi. Je m’apprêtais à m'éloigner quand soudain : le corbeau représente généralement le deuil plus que la malchance, la flèche, l'ambition, la silhouette une menace insoupçonnée et la flamme... Le désir ? Ah ah.

Puis, sans perdre plus de temps qu'il n'était nécessaire, je m'inclinai vers une adolescente à la boule bien bavarde. Une nuée de souvenirs se mêlait à la recherche qu'elle effectuait, guettant obstinément une quelconque réponse mystérieuse.

- Ton travail n'est pas aussi pessimiste que tu sembles le croire. Néanmoins, il reflète plus ton expérience passée que le futur que tu interroges, c'est dommage. Je te conseille d'aller de l'avant, et d'essayer de voir ton.. mhm... frère, sous un autre angle. Je suis certain que tu comprendras.

La prochaine gamine que ma silhouette voûtée approcha était celle à qui j'avais confié une de mes plumes. Soupirant, je posai une main sur l'objet sphérique qu'elle n'avait, de toute évidence, pas sondé, avant de le caresser doucement. Tendrement, comme par crainte qu'il  ne fût blessé par les sombres pensées de mon élève.

- Je ne prendrais même pas la peine de lire ces mensonges, navré, dis-je sous mon souffle. Puis, d'un geste brusque, je resserrai mon emprise autour de l'orbe avant de l'emporter avec moi vers une autre table, que j'avais frôlé quelques instants auparavant.

La Gryffondor paraissait agacée par la frustration de ne rien percevoir dans la lividité vide du globe de cristal. Je trouvais cela amusant, quoiqu'un peu navrant.

- L'Avenir est impartiale et indomptable, il n'est pas... "n'importe quoi".  Les moldus ont un dicton que je trouve plutôt adapté à cette situation : qui cherche, trouve. Un raclement de gorge. Et c'la conclura ce cours. Si vous avez des questions, je vous incite à les poser tout de suite ; dans le cas contraire, au revoir.

Mes paroles furent ponctuées par un agile mouvement de poignet.



INFOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Ethan Wood, Mar 15 Avr - 19:04


[Violaine : Tu peux faire partir Ethan avec toi Vio s'tu veux !]

L'heure passait doucement, alors que tout le monde avait fini d'analyser sa boule de cristal, travail ô combien difficile et inutile auquel nous avait convié le professeur, il décida à ce moment de venir observer nos parchemins. Il avançait entre les tables comme un fantôme, comme s'il flottait au-dessus du sol. Il était vraiment effrayant.
Je ne pouvais pas dire que je m'ennuyais, alors que tout le monde semblait attendre que le cours se finisse avec impatience, je m'étais penché pour essayer d'entendre mieux ce qu'il disait. Heureusement, les élèves n'avaient pas choisi ce jour pour faire du grabuge alors j'avais tout le loisir d'écouter à ma guise mais je n'étais pas si sûr de vouloir tout entendre en fait. Le professeur de Divination s'adressait à Violaine et un seul mot me frappa. Rupture. "Mais de quoi est-ce qu'ils parlent bon sang ? Violaine ne sortait qu'avec un seul garçon et c'était MOI. Alors ce petit commentaire ne peut que me concerner.. Est-ce que Fitzgerald aurait entendu des choses ? Bon sang !" J'étais vraiment énervé là tout de suite. De quel droit il faisait douter Violaine sur notre relation ? Si ça se trouve à cause de ce fichu cours elle remettrait en cause notre relation ! Et après on niait le fait que les profs de divination étaient tous tarés...

Je mordillais nerveusement mon crayon, je n'avais toujours pas oublié la petite remarque sûrement ironique de Fitzgerald qui chamboulait tout dans ma tête. Je gardais dans un coin de ma tête le fait de venir à la rencontre de la rousse pour m'expliquer avec elle, très calmement bien sûr. Je voulais juste savoir comment le prof' avait-il pu se permettre de dire ça, est-ce qu'elle lui avait parlé de notre relation ? S'était-elle confiée à lui ? Peut-être doutait-elle de nos sentiments ? "Non il a sans doute dû nous voir ensemble dans les couloirs et comme il s'embête comme un rat à Poudlard il n'a rien trouvé de mieux que de créer de petites histoires entre les élèves."
Je n'avais pas entendu Fitz s'approcher et sursautai quand j'entendis sa voix si particulière juste à côté de mon oreille. Wow. Ce gars était vraiment effrayant ! Je lâchai mon crayon qui se trouvait quelques instants plus tôt dans ma bouche et montrai mes notes en professeur en tremblant quelque peu. Je ne savais aucunement si mes résultats étaient justes ou non et ne l'ayant jamais entendu s'énerver, je ne voulais pas tester sa colère aujourd'hui.

- Flamme... Corbeau... Flèche, silhouette noire et informe ? Admettons. Ce n'est pas forcément mauvais, mais disons qu'il s'agirait d'une mise en garde quant à tes fréquentations. Un rival, peut-être ? Ou une trahison. Méfie-toi. Le corbeau représente généralement le deuil plus que la malchance, la flèche, l'ambition, la silhouette une menace insoupçonnée et la flamme... Le désir ? Ah ah.

Oui, oui, c'est ça. Rigolez. Maintenant j'étais vraiment stressé à cause de lui. Il semblait avoir mis le doute dans les pensées de chacun vu que tout le monde se regardait en montrant du doigt le professeur, se demandant sûrement ce qu'il avait fumé avant de venir en cours.
Fitzgerald avait parlé d'un rival mais je ne voyais absolument personne qui pouvait m'en vouloir à ce point. Certes, comme tout le monde, j'avais déjà eu des différents avec certaines personnes mais je n'avais pour ainsi dire, jamais eu d'ennemi à proprement parler et de savoir que quelqu'un dans mon entourage pourrait bientôt devenir cette personne me faisait quelque peu frissonner. Oui, il fallait se méfier de tout le monde en ce moment.

Dring, Dring. Ouf ! C'était déjà fini, je ne me fis pas désirer et fermai mon cartable, emportant mes affaires au passage et traçai directement vers la table de Violaine. Je devais lui parler, histoire d'être sûr qu'elle ne doutait pas de notre relation.
J'avais la gorge sèche et je ne pouvais m'empêcher de faire craquer mes doigts, signe que j'étais très nerveux.

- Dis Vio', tu euh.. Tu crois pas un mot de ce que vient de dire le vieux barjot  hein ? C'est que des conneries tout ça, tout le monde sait que la Divination c'est que du bluff.. Bref ! Ça te dit de faire un tour dans le Parc avant le prochain cours ?


Dernière édition par Ethan Wood le Mar 15 Avr - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kyara Blanchet, Mar 15 Avr - 19:14


Alors que Kyara était en train de se demander pourquoi elle n'avait pas d'images dans sa boule de cristal - un problème de réseau peut-être - Edward se mit à faire le tour de la classe en commentant les interprétations de ses élèves. La brune se fit alors patiente et se perdit dans ses pensées jusqu'à ce que le professeur la rejoigne.

Pas très folichon tout ça, je suis déçu. Cette impression de proximité que tu as éprouvée – non, ne nies pas, j'ai un bon sens de l'observation – indique un penchant pour la solitude. L’indécision, également. Je me demande ce que ça signifie pour ton petit ami...

En entendant ses paroles, la brune haussa un sourcil. Qu'est ce que cela pouvait lui faire ? Et en quoi une interprétation concernait Liam ? De toute manière, Kyara n'avait que faire de l'avis d'un professeur qui ramenait illégalement son fils dans le chateau ... elle se moquait aussi du fait qu'il soit déçu. Elle n'allait pas en cours pour faire plaisir à ses professeurs mais pour apprendre des choses.

Sereinement, la brune entreprit un dessin sur le coin de son parchemin en entendant la suite qui arriva rapidement. Après avoir donné son avis sur les interprétations, Edward mit fin à son cours. Kyara rassembla alors ses affaires et salua le professeur avant de quitter le cours. Elle n'avait pas appris grand chose, mais cela ferait quand même des points.
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Kimberly Lightstorm, Jeu 17 Avr - 11:36


- Mhm... Je te dirais bien que je suis navré pour toi, mais je ne pense pas que tu en auras besoin, dit le professeur qui s'était approché de Kimberly en étudiant les trois images apparues dans la sphère blanchâtre. Bien, bien.
Puis il "flotta" vers une autre table.
*De quoi ? Il parle de quoi ? Navré de quoi ?* Kimberly avait beau cherché, elle ne comprenait pas ce que le professeur voulait dire par là...Et de quoi parlait-il en disant que Lightstorm n'en aurait pas besoin ? Cela, seul les plus érudits du domaine de la Divination pouvait le dire. Fermant les yeux une fraction de seconde, la brune tenta de "retourner" dans la sphère pour "regarder" une fois encore ce qui s'était passé. Certes, elle ne voulait pas croire en une sorte de "révélation" qui pouvait entraîner certaines personnes dans la folie voire la paranoïa, mais, s'il avaient ce cours à Poudlard, c'est que ça devait servir à quelque chose ! Et puis, être prédisposée à pouvoir lire l'avenir était pour Kim' une alternative, pour pouvoir "contrecarrer" certains plans qu'avaient mis en place sa mère pour la faire expulsée de Poudlard, elle pourrait même trouver des vérités cachées par les Lightstorm la concernant et connaître enfin les réponses aux questions qu'elle se posait ! Oui, cette matière était "bizarre", le prof était "bizarre" mais, qu'à cela ne tienne, Kimberly se mettrait à fond dans la Divination et pourquoi pas obtenir au moins de bons résultats pour pouvoir passer ses ASPICS ? Grappiller des points était une option non-négligeable lorsque l'on voulait occuper un poste d'Auror...
Le professeur mit fin à son cours et au même moment la cloche sonna, certains commençaient déjà à ramasser leurs affaires pour s'en aller. Lightstorm en fit de même. Elle se dirigea vers la sortie et salua le professeur poliment avant de quitter la salle. Hésitant quelques minutes, elle voulait y retourner pour demander ce que signifiait l'explication de Monsieur Fitzgerald, mais elle rebroussa chemin, et se promit de le lui demander lorsqu'elle le croiserait dons un couloir ou au début du prochain cours qu'elle ne voulait sûrement pas manquer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Invité, Ven 18 Avr - 14:04


Quelques instants seulement après sa découverte, Violaine sursauta en voyant le professeur à ses côtés. Sans un bruit, il s'était glissé jusqu'à leur table et regardait maintenant le bout de parchemin d'un œil critique. Un peu angoissée et sur la défensive, la préfète l'observait à la dérobée, attendant son jugement. Les yeux du devin sautaient allègrement de part et d'autre de la feuille et bientôt, combiné avec les fragments brumeux qu'il avait eu le temps d’apercevoir dans son globe la conclusion arriva :

- Intéressant, très intéressant. L'oiseau est souvent considéré comme un présage relativement positif, et pourtant... Ce vide que tu as remarqué, associé à la douleur ressentie au pied, traduit une dépression. Une rupture est peut-être à prévoir, jeune demoiselle. Il respira profondément avant de lui accorder un sourire. Tu devrais te méfier des autres, petite ingénue.

Lui rendant son parchemin, il s'avança vers une autre table, la laissant avec encore davantage de questions  qu'à son arrivée. Rupture ? Stupéfaite, elle tourna la tête vers Ethan, qui fixait le professeur en mordillant nerveusement son crayon à papier. Avait-il entendu ? Était-ce pour ça qu'il avait l'air si agité ? Le Serdaigle fusillait le professeur du regard mais n'avait pas l'air de quelqu'un qui avait quelque chose à se reprocher. Ce constat rassurait Violaine et elle attendait avidement quelles conclusions Fitzgerald tirerait du cristal de son petit ami. Jouait-il un jeu ? Cela l'amusait-il ?

Espionnant secrètement, elle fit mine de poser la tête entre ses mains et écouta attentivement la suite des événements. Ceux-ci ne se firent également pas attendre et plongèrent la préfète dans la plus totale confusion.

Une mise en garde ? Un rival ? Une trahison ?

Et quoi ? Mais que racontait-il donc là ? Jamais elle n'avait fait défaut à son petit ami, elle n'avait rien à se reprocher. Assurément le professeur se jouait d'eux.
Comment pouvait-il arriver à un tel résultat en assemblant son coquillage avec le corbeau d'Ethan et son océan paradisiaque ? Foutaise que ces choses-là.
C'était bien dommage cependant, Violaine était pourtant toute disposée à croire en cet art nébuleux en passant le pas de la porte au début de l'heure.
Et pourtant, le doute persistait. Fitzgerald avait-il vu quelque chose ?

Puis la cloche sonna, annonçant la fin du cours. La classe eut comme un spasme de soulagement, tous semblaient heureux d'échapper à cette atmosphère d'étouffement intérieur.

Directement, le préfet des Serdaigles vint la voir et racla sa gorge en craquant l'ensemble de ses doigts dans un parfait ensemble. Jamais encore Violaine n'avait remarqué ce vilain tic chez lui. Ethan Wood semblait mal à l'aise.

Alors, Violaine eut une certitude. Une seule : Ethan avait tout entendu.
La Gryffondor tordit sa bouche en un sourire timide et répondit d'une voix qu'elle voulait la plus naturelle possible :

- Bien sûr que non, c'est évident que je ne crois pas à ce genre de choses.

Si le timbre de sa voix ne laissait rien présager, le cœur de la préfète en revanche était en plein désarroi. Sans avoir besoin de dire quoique ce soit d'autre, elle prit le bras de son petit ami et le suivit vers le parc en saluant le professeur de la façon la plus neutre possible.
Mais le doute la pervertissait désormais et elle se devait d'en savoir plus...


[Sortie d'Ethan et de Violaine]
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Harel Chaitan, Dim 20 Avr - 22:45


Quels mensonges ! En quoi ses aspirations représentaient-elles des mensonges. Alors c'était cela, seul cet vulgaire objet prétendu divinatoire détenait la sacro-sainte vérité. De son point de vue, cette affirmation détenait plus de mensonge que les mots inscrits sur son parchemin. Harel n'avait fait que prédire la réalisation de ses projets. Un autre dicton moldu disait " on est jamais mieux servi que par soi-même ". Impassible, l'étudiante regarda Fitzgérald déplacer la boule de cristal en un geste protecteur sur une autre table, annonçant la fin du cours.

Parfois Harel se demandait jusqu'à quel point les présages n'avaient pas un effet pervers. Et si plutôt que de prédire un éventuel futur, il ne le provoquait pas ? Mentionner le mot " rupture " à une personne en couple ne pouvait pas être considéré comme anodin sur les événements futur. Et quand bien même, le couple n'était pas destiné à fonctionner sur du long terme quel intérêt de le dire ?

Néanmoins, elle n'énonça pas ses interrogations à voix haute. Il ne s'agirait pas de faire du zèle ou d'attirer un peu trop l'attention. A son niveau, la divination avait un intérêt purement scolaire. Adhérait ou non n'était pas la question, après tout, elle ne se dédiait pas à une telle carrière. Ramassant la plume ébène abandonnée sur sa table, l'asiatique se leva pour quitter la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Heather Wells, Lun 21 Avr - 0:14


Heather était déjà suffisamment agacée de ne pas avoir réussit à faire ce qui lui était demandé, mais il fallait en plus que le professeur en rajoute ! La proximité que l'enseignant complètement fou avait laissé avec son élève était beaucoup trop faible pour l'Irlandaise qui en frissonna. Son regard parcourait la table tandis que Fitzgerald faisait l'analyse de son exercice. Il lui disait que c'était normal d'avoir quelques difficultés en divination. Elle le trouva si près qu'elle sentait son souffle sur son épaule, ou peut-être était-ce le fruit de son imagination ?

- Cela requiert beaucoup de concentration, de..., fit-il avant de se taire.

De ? Heather se le demandait bien. Qu'est-ce qu'il avait voulut dire ? De quoi pouvait-elle manquer et qui lui fermait les magnifiques portes d'un art aussi magnifique que la divination ? Une colère sourde monta peu à peu dans l'esprit de la Serpentard, mais le pire était encore à venir. Quelle joie ! Elle n'était pas tarée, oh non, juste un peu incompatible avec la Divination. Incompatible ? Rien que ça... Pour résumer, la brune était complètement nulle en Divination, mais c'était pas grave puisque ce n'était certainement pas de sa faute... Heather n'avait jamais été nulle en quoi que ce soit. Certes, elle n'était pas la plus forte, mais elle n'a jamais été incompétente. Déjà que la Sixième année avait la mauvaise habitude de détester les professeurs qui enseignaient les matières dans lesquelles elle était la moins forte, Fitzgerald ne faisait rien pour arranger la situation.

Après avoir rodé auprès de ses élèves en plein exercice comme un vautour qui aurait vu une proie des plus alléchantes, il conclut son cours par des phrases pompeuses. Le genre de phrases toujours vraies, histoire d'être sûr de ne pas se tromper. Pathétique. Agacée, la Préfète quitta directement la salle dès qu'elle en reçu l'autorisation. Plus vite elle serait loin de cette atmosphère pesante, mieux elle se sentirait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Cours n°1 ; La Boule de Cristal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.